SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  42
Télécharger pour lire hors ligne
Mme MAROUF YASMINE
LE DÉTAIL ARCHITECTURAL
1. Introduction
2. Définition du détail
3. Objectifs du détail
4. Vocations du détail
5. Caractéristiques du détail
6. Modèles de détail
7. Processus de conception
du détail
8. Conclusion
9. Exercice
10. Bibliographie
1
I. INTRODUCTION
La création architecturale s’appuie sur des connaissances précises
qui concernent aussi bien les matériaux et les procédés que le
milieu d’intervention, « dépendant des conditions géographiques,
économiques et sociales ».
De ce fait, concevoir un projet est une démarche architecturale qui
s’inscrit dans un processus de conception créatif et interactif. Ce
processus manipule de larges concepts issus de domaines
transversaux, aussi bien dans des domaines techniques,
qu’artistiques, historiques et socio culturels.
A travers ces concepts, le projet prend forme et se développe.
S’ensuit alors la matérialisation du projet. Cette dernière s’affirme au
fur et à mesure que sont introduites les différentes contraintes
techniques du projet.
2
Concevoir un projet d'architecture, c'est définir. Cette définition
est pleinement apportée à travers les particularités techniques du
projet dans tous ses aspects. L’expression visible du projet est alors
représentée à travers les détails constructifs qui le forment. La
représentation du projet est aussi bien apportée par ses idées, ses
concepts que par ses détails qui créent son enveloppe et sa structure.
Le « Détail » comme principe et ordre essentiel se réalise par la «
construction », mais ce n'est que « l'architectonique» qui rend le détail
utile, et lui confère une expression artistique et une dimension
technique.
La réalisation d'un projet est la limite artistique de l'articulation
entre concept et conceptualisation, les « détails constructifs » en étant
la limite matérielle.
3
Il s'agit de comprendre comment « Le détail architectural » nait et
se développe dans le projet comme un argument aussi bien d'ordre
plastique et fonctionnel que d’ordre technique et structurel.
La question est donc de savoir et de comprendre comment se fait
le choix du détail constructif : de tel sorte que son travail sur l'espace,
le programme, la fonction, les formes, la lumière et la distribution
bénéficie à la logique technique et à l'économie de la production du
projet.
4
II. DÉFINITION DU DÉTAIL ARCHITECTURAL
Le détail architectural est une composante technique ou spatiale
du projet. L’ensemble des détails d’un projet défini son architecture.
Assemblés les uns aux autres, ils confèrent au projet une cohérence
spatiale globale.
L’ensemble des détails connecté habilement les uns aux autres
apportent au projet une perspective architecturale harmonieuse et
une stabilité de l’ensemble fini. Le travail d’architecture du projet
consiste alors à penser le détail avec les mêmes intentions que le projet
global.
5
Le projet est un ensemble de détails assemblé les uns aux
autres dans une logique architecturale.
Les détails sont des données constructives dépendantes les
unes des autres. Elles interagissent afin de créer une homogénéité
globale au projet.
D
D
D
D
D
D
D
D
D
D
D
D
D
Projet Architectural
MC
Interaction
MC
MC
MC
TS
TS
TS
TS
TS
ST
ST
ST
AC
D
AC D
AC
D
AC
D : Détail MC : Mode
constructif
TS : Typologie
structurelle
ST : Stratégie
thermique
AC : Acoustique
6
III. OBJECTIFS DU DÉTAIL ARCHITECTURAL
 Apporter une cohérence et une cohésion entre les idées générales
développées au niveau du bâtiment et leurs matérialisations dans
tous les éléments et systèmes architecturaux qui les représentent.
 Permettre une bonne organisation spatiale du projet. à travers
l’apport d’une qualité d’usage de l’espace, de son agencement, son
ergonomie, sa fonctionnalité.
 Influencer la vision d’ensemble du projet en exprimant la valeur
principale de la matière, des espaces et de l’architecture de la
construction.
7
 Apporter des informations techniques profondes et
minutieuses qui permettent une précision de réalisation du projet.
 Permettre une richesse architecturale du projet à travers des
jeux dans les rythmes, les textures et les assemblages.
 Permettre le respect du coût, du délai et de la qualité du
projet à travers le dessin et la schématisation en amont de toutes les
contraintes qui pourront être rencontrés lors de la réalisation du
projet.
8
IV. VOCATIONS DU DÉTAIL ARCHITECTURAL
Le détail architectural traduit les intentions architecturales et
techniques du concepteur. Cette action se fait à différentes échelles de
réalisation de la relation au contexte urbain aux détails de finitions
intérieures.
Le détail est une matérialisation du concept architectural, sa
vocation est de définir le projet par son aspect expressif. Les détails
doivent servir le projet, ils disparaissent pour faire ressortir
l’intention générale du projet construit.
La vocation du détail ne réside pas seulement dans la réponse aux
exigences techniques ou les prouesses de construction, mais aussi dans
la traduction des valeurs intrinsèques de la matière le constituant.
9
V. CARACTERISTIQUES DU DETAIL ARCHITECTURAL
1. LA STABILITE :
La première exigence que doit remplir une bâtisse et de ce fait les
détails architecturaux qui la composent est la stabilité. La stabilité doit
être contrôlée pour chaque élément constitutif d’un ouvrage de
construction.
Le concepteur de détail doit garantir la stabilité de tout élément
architectural qu’il soit fonctionnel, constructif ou esthétique sur toute
sa durée de vie.
Afin de garantir une stabilité des détails architecturaux le
concepteur doit prendre en charge les paramètres suivants : la
résistance au vent, le transfert des charges verticales et la
déformation des matériaux soumis à ces charges. Ces paramètres
doivent entrer en compte dans le choix des matériaux et le
dimensionnement des éléments constituant un détail architectural.
10
2. ETANCHÉITÉ À L’EAU:
Le concepteur de détail doit garantir la conception et la réalisation
de détails architecturaux étanches à l’eau. Pour se faire, il doit
schématiser une combinaison d’éléments dont l’étanchéité à l’eau
a été prouvée.
En effet, le niveau d’exigence à atteindre détermine également les
performances à atteindre en matière d’étanchéité à l’eau. Ce niveau
d’exigence est autant influencé par la destination du bâtiment que
par la sensibilité à l’humidité du revêtement intérieur des parois.
Enfin, il est à souligner que, dans certains cas, les exigences
d’accessibilité peuvent, elles aussi, avoir un impact sur le risque
d’infiltration d’eau.
3. ISOLATION THERMIQUE:
Les exigences relatives aux performances thermiques des détails
architecturaux des parois d’un bâtiment sont des données
techniques. Elles sont soumises à une réglementation bien précise.
11
On attend, d’une part, du détail architectural lié aux isolations
thermiques de limiter les déperditions thermiques par
transmission et, d’autre part, de réduire le risque de développement
de moisissures au droit de l’élément architectural.
4. SÉCURITÉ INCENDIE:
Lors de la conception de tout type d’ouvrage, la réglementation en
matière de sécurité incendie est à prendre en compte. Le critère de la
sécurité incendie ne doit pas être négligé dans la conception et la
mise en œuvre des différents détails architecturaux du bâtiment.
A cet effet, le concepteur de détail doit effectuer les bons choix dès
la conception, afin d’éviter la propagation de l’incendie via les façades,
les traversées de paroi et les parois des compartiments.
12
5. ISOLATION ACOUSTIQUE:
Le niveau d’isolation acoustique est toujours déterminé
simultanément par divers détails constructifs.
Une conception soignée et une mise en œuvre correcte des
détails constructifs sont essentielles pour pouvoir répondre aux
exigences imposées par les normes et les réglementations en matière
de transmission des bruits aériens et des bruits de contact.
Les exigences des détails architecturaux liées à l’isolation
acoustique concernent trois aspects :
•La protection de l’espace contre les bruits provenant de l’extérieur
ou des espaces voisins.
•La protection contre les bruits de fonctionnement intermittents
isolés ou continus des installations.
13
•Recherche d’une ambiance sonore confortable au niveau de
l’espace. Cette ambiance est caractérisée par le niveau sonore et
l’intangibilité.
On notera que les détails architecturaux de tout ouvrage doivent
comprendre également des caractéristiques secondaires, qui sont
l’accessibilité, l’aspect général, la qualité et le coût.
14
VI. MODÈLE DE DETAIL ARCHITECTURAL
Lors de la construction d’un ouvrage, l’architecte, répond à un
ensemble d’exigences techniques et artistiques. Le respect de ces
dernières, permet de réaliser une construction équilibrée et de ce fait
d’établir une harmonie architecturale entre structure, forme et
fonction.
Cet équilibre et cette fusion entre ces trois éléments (Structure,
forme et fonction) ne peuvent être obtenus en intégralité qu’en
traitant les éléments architecturaux dans leur représentation la
plus précise et la plus détaillée.
Cette représentation détaillée doit s’appuyer sur trois grands
principes conceptuels qui sont : la fonction, la constructibilité et
l’esthétique du bâtiment.
. Nous nommerons ces trois principes les modèles de détails
15
 LE DÉTAIL FONCTIONNEL:
On entend par détail fonctionnel la représentation de l’ensemble
des détails fonctionnels qui permet au bâtiment d’avoir une
performance technique sur tous ces corps d’état. (Corps d’état du
Gros Œuvre, corps d’état secondaires et corps d’état techniques).
Les détails fonctionnels ont pour objectifs de représenter les points
techniques suivants :
 Le contrôle des infiltrations d'eau.
 La prévention des infiltrations d'air.
 La maîtrise de l'écoulement de chaleur.
 La maîtrise de la vapeur d'eau.
 La maîtrise de l'acoustique.
 La tolérance aux mouvements.
 Les vides techniques.
16
 Exemples de détail fonctionnel:
Mur de cavité maçonnique
Seuil de porte coulissante en verre
Rebords de fenêtre
17
 LE DÉTAIL CONSTRUCTIF:
On entend par détail constructif la représentation de l’ensemble
des détails lié au système constructif du bâtiment. Ces derniers
permettent aux professionnels du bâtiment d’avoir une idée claire et
précise de la manière et de la méthode de mise en œuvre de
l’ouvrage et cela en fonction des matériaux choisis.
Les détails constructifs ont pour objectifs de représenter les points
constructifs suivants :
 La facilité d'assemblage.
 Les détails accommodants.
 Les murs porteurs.
 Les ossatures.
 Les structures spatiales
 Les structures de support.
 La mise en œuvre des matériaux d'un bâtiment.
 Assemblage et jonction structurelles.
18
 Exemples de détail constructif:
Structure tendue
Détail attache de câbles
Détail membrane translucide
19
Mur rideau
Détail assemblage vitrage
Détail liaison dalle et façade mur rideau
Jonction niveau du sol
20
 LE DÉTAIL ESTHÉTIQUE:
On entend par détail esthétique la représentation de l’ensemble des
détails qui symbolise la vision artistique de l’ouvrage. Aborder le
détail esthétique revient à représenter les différents matériaux
agissant sur l’architecture de l’ouvrage en soulignant la forme, les
avantages et la mise en œuvre.
Les détails esthétiques ont pour objectifs de représenter les points
esthétiques suivants :
 Détails contributifs.
 Fonctionnalités intemporelles.
 Géométrie et proportion.
 Hiérarchie de raffinement.
 Intensification et ornementation.
 Richesse sensorielle.
 Transitions de format.
 Assemblages didactiques.
* Chaque modèle fera l’objet d’un cours spécifique.
21
 Exemples de détail esthétique:
Poteau en forme d’arbre en structure
métallique
Faux plafond décoratif
22
VI. PROCESSUS DE CONCEPTION DU DÉTAIL ARCHITECTURAL
La conception architecturale est la représentation d’une idée
mentale sous forme d’un rendu graphique comprenant des croquis,
des plans, des perspectives et des maquettes.
La matérialisation de l’idée conceptuelle de l’architecte passe par
des intentions esthétiques, fonctionnelles et techniques. Cet
ensemble d’intentions se conjugue pour former la genèse de l’idée.
Le processus conceptuel que suit l’architecte pour passer de l’idée
architecturale à la réalité bâtie se fait par une suite d’interprétations
d’éléments objectifs tels que (le programme, le contexte, les couts,
donnés du site…etc.) et les traduit de façon subjective. De ce fait, ce
processus est composé d’un ensemble de décisions qui est pris dans un
environnement en constante évolution.
23
Le processus conceptuel permet à l’architecte de matérialiser son
idée. En effet, l’architecte conçoit et dessine pour chaque ouvrage un
ensemble de détails architecturaux qui assemblé les uns aux autres
permettent d’apporter une vision claire de la future bâtisse. A
travers le dessin des détails architecturaux et la description de leurs
caractéristiques l’architecte définit les matériaux à utiliser, le
système constructif à adopter, les intervenants techniques et les
actions à mener.
Le dessin des détails architecturaux lors de la phase esquisse
permet d’avoir une vision plus précise du projet des le début du
processus de conceptualisation. Cela permet une prise en charge rapide
et efficace des éléments techniques de l’ouvrage, une meilleure pratique
de l’architecture et un gain de temps et de coût considérables.
24
Afin de mieux comprendre l’importance et le rôle des détails
architecturaux dans la conception architecturale, nous allons analyser
4 projets architecturaux dont les détails constructifs ont été des
éléments clés dans la conception architecturale des ouvrages qu’ils
incarnent.
25
Exemple n°01:
 Projet : Immeuble de bureaux R+2
 Etat des lieux : projet situé sur un grand
parking
 Architectes : Emmanuel Combarel et
Dominique Marrec
 Système constructif : Structure métallique
 Idée conceptuelle : Construire le bâtiment comme une
déformation de cette plaque que constitue le parking.
 Explication du processus de conception :
« C’est un peu comme si qu’on venait glisser un élément dessous en créant
une excroissance. Nous voulions avoir une continuité du matériau. Le
matériau passe du sol et continue sur la façade sans transition ». (Emmanuel
Combarel)
Immeuble de bureaux R+2
26
Dans ce projet, l’idée maîtresse de conception est basée sur la peau.
La matière qui constitue le projet est une enveloppe continue composée
de quelques fissures de lumière. Cette enveloppe englobe l’ensemble du
projet. Elle tend à reproduire la matière de l’étendue du parking.
« Toute la conception du bâtiment se décline à partir du concept de
déformation du sol au point que le détail d’exécution du coffrage des moules
devient un principe de composition qui structure l’ensemble du projet ».
(Emmanuel Combarel) .
 Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle :
Avant de concevoir le projet dans sa globalité, les architectes ont
commencé à penser et à concevoir le détail architectural et plus
précisément le détail constructif qui forme la liaison entre sol et
façade.
Détail de l’enveloppe en pied de mur qui forme la continuité
entre sol et façade.
27
« C’est que tout le bâtiment est précisément dessiné sur ce petit rond. Tout est
calé en fonction d’un petit rond qui fait 20 mm. On a une trame de 36mm : 12
de joint et 20 + 2 + 2. (Dominique Marrec).
Excroissance du sol
Rond métallique de 20mm
28
Exemple n°02:
 Projet : La tour bioclimatique
 Architecte: Jacques Ferrier
 Système constructif : Structure métallique + préfabriquée
 Idée conceptuelle : Le concept est élaboré de savoirs constitués
par la pratique
L’idée s’est synthétisée sur le concept d’une mantille climatique qui
enveloppe la tour est conçue et dimensionnée pour servir de
contreventement horizontal du bâtiment, pour répondre aux
contraintes sismiques et au vent.
De ce fait, la structure intérieure est considérablement soulagée,
elle a été conçu en préfabriqué car elle n’a plus à supporter les efforts
horizontaux.
« La résille extérieure devient à la fois climatique et structurelle ».
(Jacques Ferrier).
29
 Explication du processus de conception :
L’architecte avait pour idée de démontrer qu’une tour peut être
une bonne réponse à la ville durable.
« J’en étais convaincu, fort des recherches que nous avions faites
auparavant. Plutôt que de concevoir la tour comme une grande sculpture, il me
semblait intéressant d’y chercher une réponse à l’accroissement des villes, en
proposant des logements, des bureaux, sans consommer trop d’énergie fossile ».
(Jacques Ferrier).
« A partir de ce concept de départ, avec l’ingénieur Jean Marc Weill,
nous avons réfléchi à ce que cela signifiait du point de vue architectural »
(Jacques Ferrier).
Etapes de conceptualisation de la tour
30
Le concept architectural sur lequel s’est appuyé l’architecte pour
concevoir le projet est : l’orientation. L’architecte a voulu créer une
tour orientée. Les façades sud et nord sont différentes: la façade sud se
ferme, se protège du soleil et la façade nord peut s’ouvrir largement.
 Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle :
Le détail développé lors de la réflexion de la phase esquisse est une
résille climatique aux perforations variables. La fonction de cette
résille ne se limite pas à l’habillage, elle joue également un rôle
structurel.
Le concept de tour orientée chez Jacques Ferrier se traduit par une
enveloppe dotée d’une résille climatique qui devient elle-même un
élément architectural à vocation plurielle : brise-soleil à maille variable,
support de dispositifs énergétiques et structure partielle.
31
Exemple n°03:
Projet : La médiathèque de Sendai au Japon.
Architecte : Toyo Ito
Matériaux : Acier et verre
Système constructif : structure métallique
et mur rideau
Idée conceptuelle :
L’architecte a cherché à recréer un « espace sans barrière » en se
servant du modèle d’algues se balançant dans l’eau.
L’idée de conception se décompose en trois éléments
de base : les plateaux, les colonnes et la peau.
Maquette structurelle
Photo de la médiathèque.
32
Explication du processus de conception :
Le processus conceptuel qu’a suivi l’architecte est basé sur un
raisonnement construit. Il a voulu créer un espace ouvert tout en
marquant la continuité entre les niveaux et pour cela il a imaginé des
tubes métalliques ajourés qui traversent le bâtiment de haut en bas. Ces
tubes ont été imaginés comme des algues en mouvement dans l’eau.
Cette analogie au milieu aqueux lui sert aussi à caractériser
l’espace des médias, c’est-à-dire un espace dans lequel l’individu est
pris. Un espace de réseaux ou les individus sont connectés les uns aux
autres. L’individu est ainsi baigné dans un milieu comme les algues
dans l’eau, réagissant aux fluctuations et aux remous.
Esquisse du processus conceptuel du projet.
33
 Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle :
Le détail qui a permis de matérialiser l’idée conceptuelle de
l’architecte est fait de tubes métalliques.
Le processus d’intervention réside en la perforation des plateaux
empilés par des colonnes texturées mais également dans une étude
théorique d’un concept qui est mis en place suite à une analogie sociale
qu’il voulait créer entre ces algues et des relations dans la médiathèque.
Dessin graphique, coupe sur les tubes.
Photo intérieure de la médiathèque.
34
Exemple n°04:
Projet : L’éducatorium d’Utrecht aux Pays-Bas.
Architecte : Rem Koolhaas
Matériaux : Acier et verre
Système constructif : structure métallique et
mur rideau
Idée conceptuelle :
Pour l’éducatorium d’Utrecht, l’architecte a
imaginé une opération de pliage et d’assemblage entre deux voiles de
béton. Ces deux voiles se replient sur eux-mêmes.
Explication du processus de conception :
La fonction première d’un bâtiment universitaire est d’offrir des
installations appropriées pour les chercheurs et les étudiants. Mais les
bâtiments peuvent aussi encourager l’université de fonctionner comme
une communauté académique ; de façonner l’ambiance et l’atmosphère
de l’université et de la révéler au monde extérieur.
Les deux voiles permettent d’accueillir la répartition
programmatique des espaces intérieurs.
Photo de l’éducatorium.
35
 Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle :
A l’intérieur de l’Educatorium avec toutes les fonctions différentes,
l’architecte a réussi à créer l’unité en basant sa conception sur une ligne
courbe continue en béton, qui est visible depuis le « Leuvenlaan » La
ligne débute au niveau de la place urbaine et se prolonge jusqu’au
plafonds du restaurant (qui est à la fois le plancher pour les deux
amphithéâtres situés au dessus du restaurant) Ensuite elle devient un
mur extérieur courbe qui se transforme en toit des deux amphithéâtres.
Ce qui confère à l’Educatorium une forme sphérique unique qui
suggère un mouvement dans le ciel.
Conceptualisation de l’éducatorium.
36
A travers les différents exemples qu’on vient de voir, nous pouvons
conclure que l’élaboration du processus conceptuels peut se faire de
plusieurs façons:
• Par le choix du matériau.
• Par un raisonnement construit à partir d’ expériences
antérieures.
• Par des savoirs acquis par la pratique.
La représentation mentale de ces processus conceptuels se fait à
travers la matérialisation de ces idées. Cette matérialisation se fait
grâce au dessin et à la schématisation de détails architecturaux. Ces
derniers permettent d’avoir une vision claire, structurée et réfléchie
de l’idée dans sa globalité. Ils permettent également une mise en
œuvre dans les règles de l’art.
37
VII.CONCLUSION
Le détail architectural est la clé de voûte de tout projet de
construction. La maîtrise du détail architectural permet une
connaissance précise de l‘ouvrage sur tous les plans ; fonctionnelle,
constructive et esthétique.
Le processus de conception d’un détail architectural est amené à
avoir différentes représentations. Il pourrait être unitaire, complexe,
itératif, collectif, informel ou imprévisible.
Dans le processus de conception, l’architecte doit continuellement
émettre des Intentions graphiques et technique et apporter des
solutions afin de représenter au mieux sa vision et ses connaissances
architecturales.
38
VIII.EXERCICE
Afin de juger de la bonne compréhension du cours, il vous est demandé
d’analyser les détails architecturaux de la maison sur la cascade de Frank Lloyd
Wright.
Vous devrez expliquer en quelques
lignes et à l’aide de dessins, de schémas ou
de plans les données suivantes :
 Les principes de conception de la
maison sur la cascade.
 Le processus de conceptualisation
qu’a suivi l’architecte pour la concevoir :
L’idée genèse du projet, le choix du système
constructif, les détails architecturaux
moteurs qui ont permis de concrétiser la
vision de l’architecte.
 Identifier et schématiser un détail
fonctionnel, un détail constructif et un
détail esthétique.
39
VII.BIBLIOGRAPHIE
 Vittone, R (2003). Bâtir : Manuel de la construction. Lausanne : Première
édition, Presses polytechniques et universitaires romandes.
 Yammani, L(1994). Cours de construction. Office des publications
universitaires, Alger.
 Allen,E. Rand,P.(2019). La conception du détail en architecture. Edition
modulo
 Osamu A.Wakita. Richard,M.Linde. The professional practice of
architectural detailing. Third edition.
 Edward R. Ford.(2004).The details of modern architecture V1. Edition
Broché.
 Hoyet, N.(2007). Conception de la matérialisation en architecture :
l’expérimentation comme facteur d’innovation industrielle.. Institut National
Polytechnique de Lorraine – INPL.
 Simon,R. Essai de définition raisonnée pour la conception architecturale,
Deux méthodes de conception architectural. Institut National des Sciences
Appliquées de Strasbourg.
MERCI

Contenu connexe

Tendances

Projets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturale
Projets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturaleProjets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturale
Projets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturaleVille de Châteauguay
 
Cahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecte
Cahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecteCahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecte
Cahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecteArchi Guelma
 
Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusmonim mano
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineHiba Architecte
 
les types des plancher
les types des plancherles types des plancher
les types des plancherraouf1996
 
villa tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der rohevilla tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der roheSlimane Kemiha
 
Exposer des aménagements des terrains en pente
Exposer des aménagements  des terrains en penteExposer des aménagements  des terrains en pente
Exposer des aménagements des terrains en penteILYES MHAMMEDIA
 
Hippone, bùna et annaba
Hippone, bùna et annabaHippone, bùna et annaba
Hippone, bùna et annabamohamed kies
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesghafour abdou
 
Structure métallique
Structure métalliqueStructure métallique
Structure métalliqueSami Sahli
 
Rapport de fin de stage professionnel- CLOA
Rapport de fin de stage professionnel- CLOARapport de fin de stage professionnel- CLOA
Rapport de fin de stage professionnel- CLOAMȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
Concevoir autrement, Une architecture pour autiste
Concevoir autrement, Une architecture pour autiste Concevoir autrement, Une architecture pour autiste
Concevoir autrement, Une architecture pour autiste RababJkaoua
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleArchi Guelma
 
Pour une anthropologie de la maison
Pour une anthropologie de la maisonPour une anthropologie de la maison
Pour une anthropologie de la maisonsabba deloula hanane
 

Tendances (20)

La centralité urbaine
 La centralité urbaine La centralité urbaine
La centralité urbaine
 
Projets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturale
Projets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturaleProjets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturale
Projets intégrés : Plan d’implantation et d’intégration architecturale
 
Cahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecte
Cahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecteCahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecte
Cahier des charges pour mission etude et suivi pour les architecte
 
Mies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropiusMies van de rohe water cropius
Mies van de rohe water cropius
 
Projet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaineProjet urbain et composition urbaine
Projet urbain et composition urbaine
 
les types des plancher
les types des plancherles types des plancher
les types des plancher
 
villa tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der rohevilla tugendhat mais van der rohe
villa tugendhat mais van der rohe
 
Exposer des aménagements des terrains en pente
Exposer des aménagements  des terrains en penteExposer des aménagements  des terrains en pente
Exposer des aménagements des terrains en pente
 
Affichage 500
Affichage 500Affichage 500
Affichage 500
 
Hippone, bùna et annaba
Hippone, bùna et annabaHippone, bùna et annaba
Hippone, bùna et annaba
 
Panthéon
PanthéonPanthéon
Panthéon
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergencesHabitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
Habitat collectif et semi collectif entre divergences et convergences
 
Structure métallique
Structure métalliqueStructure métallique
Structure métallique
 
La croissance urbaine
La croissance urbaine La croissance urbaine
La croissance urbaine
 
Approche architecturale
Approche architecturaleApproche architecturale
Approche architecturale
 
Rapport de fin de stage professionnel- CLOA
Rapport de fin de stage professionnel- CLOARapport de fin de stage professionnel- CLOA
Rapport de fin de stage professionnel- CLOA
 
Concevoir autrement, Une architecture pour autiste
Concevoir autrement, Une architecture pour autiste Concevoir autrement, Une architecture pour autiste
Concevoir autrement, Une architecture pour autiste
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
 
Pour une anthropologie de la maison
Pour une anthropologie de la maisonPour une anthropologie de la maison
Pour une anthropologie de la maison
 

Similaire à cours 1 le detail architectural.pdf

La conception architecturale
La conception architecturale La conception architecturale
La conception architecturale Soumia Rahmani
 
Présentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptx
Présentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptxPrésentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptx
Présentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptxFilsAkwe
 
L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...
L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...
L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...Wavestone
 
Loci formation d'architecte
Loci formation d'architecteLoci formation d'architecte
Loci formation d'architecteSami Sahli
 
Apporter du sens aux données BIM
Apporter du sens aux données BIMApporter du sens aux données BIM
Apporter du sens aux données BIMAna Roxin
 
presentation architecture & urbanisme pdf
presentation architecture & urbanisme pdfpresentation architecture & urbanisme pdf
presentation architecture & urbanisme pdfAmineElkanoussi
 
Présentation Setesco
Présentation SetescoPrésentation Setesco
Présentation SetescoArchitectura
 
Gestion d'un projet de construction - Copy.pptx
Gestion d'un projet de construction - Copy.pptxGestion d'un projet de construction - Copy.pptx
Gestion d'un projet de construction - Copy.pptxofciahasni
 
la forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptxla forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptxikuarchi
 
1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdf
1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdf1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdf
1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdfbenalla2
 
Organisation et gestion de chantier
Organisation et gestion de chantier Organisation et gestion de chantier
Organisation et gestion de chantier Khalid Oujeddi
 
projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...
projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...
projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...Ahmed Touati
 
exemple Rapport de stage pour le serment
exemple Rapport de stage pour le sermentexemple Rapport de stage pour le serment
exemple Rapport de stage pour le sermentHiba Architecte
 
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...Hani sami joga
 
fondamentaux-gestion-projet.pdf
fondamentaux-gestion-projet.pdffondamentaux-gestion-projet.pdf
fondamentaux-gestion-projet.pdfMohamedElHardi
 
Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...
Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...
Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...Loïc Loisel Architecte
 
cours de THP COMPLET.pdf
cours de THP COMPLET.pdfcours de THP COMPLET.pdf
cours de THP COMPLET.pdfminachan14
 
Ar si-c1-2
Ar si-c1-2Ar si-c1-2
Ar si-c1-2azraf
 
Qualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtimentsQualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtimentsSami Sahli
 

Similaire à cours 1 le detail architectural.pdf (20)

La conception architecturale
La conception architecturale La conception architecturale
La conception architecturale
 
Présentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptx
Présentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptxPrésentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptx
Présentation PFE Génie Civil architecture conception d'un immeuble R+4.pptx
 
L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...
L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...
L’architecte demain - L’homme clé de la transformation des systèmes d’informa...
 
Loci formation d'architecte
Loci formation d'architecteLoci formation d'architecte
Loci formation d'architecte
 
Apporter du sens aux données BIM
Apporter du sens aux données BIMApporter du sens aux données BIM
Apporter du sens aux données BIM
 
presentation architecture & urbanisme pdf
presentation architecture & urbanisme pdfpresentation architecture & urbanisme pdf
presentation architecture & urbanisme pdf
 
Présentation Setesco
Présentation SetescoPrésentation Setesco
Présentation Setesco
 
Gestion d'un projet de construction - Copy.pptx
Gestion d'un projet de construction - Copy.pptxGestion d'un projet de construction - Copy.pptx
Gestion d'un projet de construction - Copy.pptx
 
la forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptxla forme suit la fonction (2).pptx
la forme suit la fonction (2).pptx
 
1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdf
1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdf1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdf
1. CONDUITE DES PROJETS PARTIE 1- PREPARATION.pdf
 
Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...
Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...
Soukane article(les grds axes d'1 guide technique de rehabilitation de l'habi...
 
Organisation et gestion de chantier
Organisation et gestion de chantier Organisation et gestion de chantier
Organisation et gestion de chantier
 
projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...
projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...
projet de fin d'étude touati ahmed conception et etude structural d'un amphit...
 
exemple Rapport de stage pour le serment
exemple Rapport de stage pour le sermentexemple Rapport de stage pour le serment
exemple Rapport de stage pour le serment
 
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
 
fondamentaux-gestion-projet.pdf
fondamentaux-gestion-projet.pdffondamentaux-gestion-projet.pdf
fondamentaux-gestion-projet.pdf
 
Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...
Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...
Conseil National Ordre des Architectes - guide construire avec l'architecte -...
 
cours de THP COMPLET.pdf
cours de THP COMPLET.pdfcours de THP COMPLET.pdf
cours de THP COMPLET.pdf
 
Ar si-c1-2
Ar si-c1-2Ar si-c1-2
Ar si-c1-2
 
Qualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtimentsQualité environnementale des bâtiments
Qualité environnementale des bâtiments
 

Plus de lydiasaoudi1

l'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdf
l'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdfl'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdf
l'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdflydiasaoudi1
 
RAPPORT-final-Phase-I.doc
RAPPORT-final-Phase-I.docRAPPORT-final-Phase-I.doc
RAPPORT-final-Phase-I.doclydiasaoudi1
 
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdfMONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdflydiasaoudi1
 
détail histoire.pptx
détail histoire.pptxdétail histoire.pptx
détail histoire.pptxlydiasaoudi1
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptxlydiasaoudi1
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptxlydiasaoudi1
 
LA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdf
LA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdfLA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdf
LA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdflydiasaoudi1
 

Plus de lydiasaoudi1 (8)

BedZED-UK.pdf
BedZED-UK.pdfBedZED-UK.pdf
BedZED-UK.pdf
 
l'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdf
l'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdfl'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdf
l'éco quartier Vauban à Fribourg en Allemagne.pdf
 
RAPPORT-final-Phase-I.doc
RAPPORT-final-Phase-I.docRAPPORT-final-Phase-I.doc
RAPPORT-final-Phase-I.doc
 
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdfMONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
MONOGRAPHIE-WILAYA-ORAN.pdf
 
détail histoire.pptx
détail histoire.pptxdétail histoire.pptx
détail histoire.pptx
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx
 
396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx396236398-Evolution-Doran.pptx
396236398-Evolution-Doran.pptx
 
LA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdf
LA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdfLA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdf
LA BIBLIOGRAPHIE & LA REFERENCIATION.pdf
 

cours 1 le detail architectural.pdf

  • 2. LE DÉTAIL ARCHITECTURAL 1. Introduction 2. Définition du détail 3. Objectifs du détail 4. Vocations du détail 5. Caractéristiques du détail 6. Modèles de détail 7. Processus de conception du détail 8. Conclusion 9. Exercice 10. Bibliographie
  • 3. 1 I. INTRODUCTION La création architecturale s’appuie sur des connaissances précises qui concernent aussi bien les matériaux et les procédés que le milieu d’intervention, « dépendant des conditions géographiques, économiques et sociales ». De ce fait, concevoir un projet est une démarche architecturale qui s’inscrit dans un processus de conception créatif et interactif. Ce processus manipule de larges concepts issus de domaines transversaux, aussi bien dans des domaines techniques, qu’artistiques, historiques et socio culturels. A travers ces concepts, le projet prend forme et se développe. S’ensuit alors la matérialisation du projet. Cette dernière s’affirme au fur et à mesure que sont introduites les différentes contraintes techniques du projet.
  • 4. 2 Concevoir un projet d'architecture, c'est définir. Cette définition est pleinement apportée à travers les particularités techniques du projet dans tous ses aspects. L’expression visible du projet est alors représentée à travers les détails constructifs qui le forment. La représentation du projet est aussi bien apportée par ses idées, ses concepts que par ses détails qui créent son enveloppe et sa structure. Le « Détail » comme principe et ordre essentiel se réalise par la « construction », mais ce n'est que « l'architectonique» qui rend le détail utile, et lui confère une expression artistique et une dimension technique. La réalisation d'un projet est la limite artistique de l'articulation entre concept et conceptualisation, les « détails constructifs » en étant la limite matérielle.
  • 5. 3 Il s'agit de comprendre comment « Le détail architectural » nait et se développe dans le projet comme un argument aussi bien d'ordre plastique et fonctionnel que d’ordre technique et structurel. La question est donc de savoir et de comprendre comment se fait le choix du détail constructif : de tel sorte que son travail sur l'espace, le programme, la fonction, les formes, la lumière et la distribution bénéficie à la logique technique et à l'économie de la production du projet.
  • 6. 4 II. DÉFINITION DU DÉTAIL ARCHITECTURAL Le détail architectural est une composante technique ou spatiale du projet. L’ensemble des détails d’un projet défini son architecture. Assemblés les uns aux autres, ils confèrent au projet une cohérence spatiale globale. L’ensemble des détails connecté habilement les uns aux autres apportent au projet une perspective architecturale harmonieuse et une stabilité de l’ensemble fini. Le travail d’architecture du projet consiste alors à penser le détail avec les mêmes intentions que le projet global.
  • 7. 5 Le projet est un ensemble de détails assemblé les uns aux autres dans une logique architecturale. Les détails sont des données constructives dépendantes les unes des autres. Elles interagissent afin de créer une homogénéité globale au projet. D D D D D D D D D D D D D Projet Architectural MC Interaction MC MC MC TS TS TS TS TS ST ST ST AC D AC D AC D AC D : Détail MC : Mode constructif TS : Typologie structurelle ST : Stratégie thermique AC : Acoustique
  • 8. 6 III. OBJECTIFS DU DÉTAIL ARCHITECTURAL  Apporter une cohérence et une cohésion entre les idées générales développées au niveau du bâtiment et leurs matérialisations dans tous les éléments et systèmes architecturaux qui les représentent.  Permettre une bonne organisation spatiale du projet. à travers l’apport d’une qualité d’usage de l’espace, de son agencement, son ergonomie, sa fonctionnalité.  Influencer la vision d’ensemble du projet en exprimant la valeur principale de la matière, des espaces et de l’architecture de la construction.
  • 9. 7  Apporter des informations techniques profondes et minutieuses qui permettent une précision de réalisation du projet.  Permettre une richesse architecturale du projet à travers des jeux dans les rythmes, les textures et les assemblages.  Permettre le respect du coût, du délai et de la qualité du projet à travers le dessin et la schématisation en amont de toutes les contraintes qui pourront être rencontrés lors de la réalisation du projet.
  • 10. 8 IV. VOCATIONS DU DÉTAIL ARCHITECTURAL Le détail architectural traduit les intentions architecturales et techniques du concepteur. Cette action se fait à différentes échelles de réalisation de la relation au contexte urbain aux détails de finitions intérieures. Le détail est une matérialisation du concept architectural, sa vocation est de définir le projet par son aspect expressif. Les détails doivent servir le projet, ils disparaissent pour faire ressortir l’intention générale du projet construit. La vocation du détail ne réside pas seulement dans la réponse aux exigences techniques ou les prouesses de construction, mais aussi dans la traduction des valeurs intrinsèques de la matière le constituant.
  • 11. 9 V. CARACTERISTIQUES DU DETAIL ARCHITECTURAL 1. LA STABILITE : La première exigence que doit remplir une bâtisse et de ce fait les détails architecturaux qui la composent est la stabilité. La stabilité doit être contrôlée pour chaque élément constitutif d’un ouvrage de construction. Le concepteur de détail doit garantir la stabilité de tout élément architectural qu’il soit fonctionnel, constructif ou esthétique sur toute sa durée de vie. Afin de garantir une stabilité des détails architecturaux le concepteur doit prendre en charge les paramètres suivants : la résistance au vent, le transfert des charges verticales et la déformation des matériaux soumis à ces charges. Ces paramètres doivent entrer en compte dans le choix des matériaux et le dimensionnement des éléments constituant un détail architectural.
  • 12. 10 2. ETANCHÉITÉ À L’EAU: Le concepteur de détail doit garantir la conception et la réalisation de détails architecturaux étanches à l’eau. Pour se faire, il doit schématiser une combinaison d’éléments dont l’étanchéité à l’eau a été prouvée. En effet, le niveau d’exigence à atteindre détermine également les performances à atteindre en matière d’étanchéité à l’eau. Ce niveau d’exigence est autant influencé par la destination du bâtiment que par la sensibilité à l’humidité du revêtement intérieur des parois. Enfin, il est à souligner que, dans certains cas, les exigences d’accessibilité peuvent, elles aussi, avoir un impact sur le risque d’infiltration d’eau. 3. ISOLATION THERMIQUE: Les exigences relatives aux performances thermiques des détails architecturaux des parois d’un bâtiment sont des données techniques. Elles sont soumises à une réglementation bien précise.
  • 13. 11 On attend, d’une part, du détail architectural lié aux isolations thermiques de limiter les déperditions thermiques par transmission et, d’autre part, de réduire le risque de développement de moisissures au droit de l’élément architectural. 4. SÉCURITÉ INCENDIE: Lors de la conception de tout type d’ouvrage, la réglementation en matière de sécurité incendie est à prendre en compte. Le critère de la sécurité incendie ne doit pas être négligé dans la conception et la mise en œuvre des différents détails architecturaux du bâtiment. A cet effet, le concepteur de détail doit effectuer les bons choix dès la conception, afin d’éviter la propagation de l’incendie via les façades, les traversées de paroi et les parois des compartiments.
  • 14. 12 5. ISOLATION ACOUSTIQUE: Le niveau d’isolation acoustique est toujours déterminé simultanément par divers détails constructifs. Une conception soignée et une mise en œuvre correcte des détails constructifs sont essentielles pour pouvoir répondre aux exigences imposées par les normes et les réglementations en matière de transmission des bruits aériens et des bruits de contact. Les exigences des détails architecturaux liées à l’isolation acoustique concernent trois aspects : •La protection de l’espace contre les bruits provenant de l’extérieur ou des espaces voisins. •La protection contre les bruits de fonctionnement intermittents isolés ou continus des installations.
  • 15. 13 •Recherche d’une ambiance sonore confortable au niveau de l’espace. Cette ambiance est caractérisée par le niveau sonore et l’intangibilité. On notera que les détails architecturaux de tout ouvrage doivent comprendre également des caractéristiques secondaires, qui sont l’accessibilité, l’aspect général, la qualité et le coût.
  • 16. 14 VI. MODÈLE DE DETAIL ARCHITECTURAL Lors de la construction d’un ouvrage, l’architecte, répond à un ensemble d’exigences techniques et artistiques. Le respect de ces dernières, permet de réaliser une construction équilibrée et de ce fait d’établir une harmonie architecturale entre structure, forme et fonction. Cet équilibre et cette fusion entre ces trois éléments (Structure, forme et fonction) ne peuvent être obtenus en intégralité qu’en traitant les éléments architecturaux dans leur représentation la plus précise et la plus détaillée. Cette représentation détaillée doit s’appuyer sur trois grands principes conceptuels qui sont : la fonction, la constructibilité et l’esthétique du bâtiment. . Nous nommerons ces trois principes les modèles de détails
  • 17. 15  LE DÉTAIL FONCTIONNEL: On entend par détail fonctionnel la représentation de l’ensemble des détails fonctionnels qui permet au bâtiment d’avoir une performance technique sur tous ces corps d’état. (Corps d’état du Gros Œuvre, corps d’état secondaires et corps d’état techniques). Les détails fonctionnels ont pour objectifs de représenter les points techniques suivants :  Le contrôle des infiltrations d'eau.  La prévention des infiltrations d'air.  La maîtrise de l'écoulement de chaleur.  La maîtrise de la vapeur d'eau.  La maîtrise de l'acoustique.  La tolérance aux mouvements.  Les vides techniques.
  • 18. 16  Exemples de détail fonctionnel: Mur de cavité maçonnique Seuil de porte coulissante en verre Rebords de fenêtre
  • 19. 17  LE DÉTAIL CONSTRUCTIF: On entend par détail constructif la représentation de l’ensemble des détails lié au système constructif du bâtiment. Ces derniers permettent aux professionnels du bâtiment d’avoir une idée claire et précise de la manière et de la méthode de mise en œuvre de l’ouvrage et cela en fonction des matériaux choisis. Les détails constructifs ont pour objectifs de représenter les points constructifs suivants :  La facilité d'assemblage.  Les détails accommodants.  Les murs porteurs.  Les ossatures.  Les structures spatiales  Les structures de support.  La mise en œuvre des matériaux d'un bâtiment.  Assemblage et jonction structurelles.
  • 20. 18  Exemples de détail constructif: Structure tendue Détail attache de câbles Détail membrane translucide
  • 21. 19 Mur rideau Détail assemblage vitrage Détail liaison dalle et façade mur rideau Jonction niveau du sol
  • 22. 20  LE DÉTAIL ESTHÉTIQUE: On entend par détail esthétique la représentation de l’ensemble des détails qui symbolise la vision artistique de l’ouvrage. Aborder le détail esthétique revient à représenter les différents matériaux agissant sur l’architecture de l’ouvrage en soulignant la forme, les avantages et la mise en œuvre. Les détails esthétiques ont pour objectifs de représenter les points esthétiques suivants :  Détails contributifs.  Fonctionnalités intemporelles.  Géométrie et proportion.  Hiérarchie de raffinement.  Intensification et ornementation.  Richesse sensorielle.  Transitions de format.  Assemblages didactiques. * Chaque modèle fera l’objet d’un cours spécifique.
  • 23. 21  Exemples de détail esthétique: Poteau en forme d’arbre en structure métallique Faux plafond décoratif
  • 24. 22 VI. PROCESSUS DE CONCEPTION DU DÉTAIL ARCHITECTURAL La conception architecturale est la représentation d’une idée mentale sous forme d’un rendu graphique comprenant des croquis, des plans, des perspectives et des maquettes. La matérialisation de l’idée conceptuelle de l’architecte passe par des intentions esthétiques, fonctionnelles et techniques. Cet ensemble d’intentions se conjugue pour former la genèse de l’idée. Le processus conceptuel que suit l’architecte pour passer de l’idée architecturale à la réalité bâtie se fait par une suite d’interprétations d’éléments objectifs tels que (le programme, le contexte, les couts, donnés du site…etc.) et les traduit de façon subjective. De ce fait, ce processus est composé d’un ensemble de décisions qui est pris dans un environnement en constante évolution.
  • 25. 23 Le processus conceptuel permet à l’architecte de matérialiser son idée. En effet, l’architecte conçoit et dessine pour chaque ouvrage un ensemble de détails architecturaux qui assemblé les uns aux autres permettent d’apporter une vision claire de la future bâtisse. A travers le dessin des détails architecturaux et la description de leurs caractéristiques l’architecte définit les matériaux à utiliser, le système constructif à adopter, les intervenants techniques et les actions à mener. Le dessin des détails architecturaux lors de la phase esquisse permet d’avoir une vision plus précise du projet des le début du processus de conceptualisation. Cela permet une prise en charge rapide et efficace des éléments techniques de l’ouvrage, une meilleure pratique de l’architecture et un gain de temps et de coût considérables.
  • 26. 24 Afin de mieux comprendre l’importance et le rôle des détails architecturaux dans la conception architecturale, nous allons analyser 4 projets architecturaux dont les détails constructifs ont été des éléments clés dans la conception architecturale des ouvrages qu’ils incarnent.
  • 27. 25 Exemple n°01:  Projet : Immeuble de bureaux R+2  Etat des lieux : projet situé sur un grand parking  Architectes : Emmanuel Combarel et Dominique Marrec  Système constructif : Structure métallique  Idée conceptuelle : Construire le bâtiment comme une déformation de cette plaque que constitue le parking.  Explication du processus de conception : « C’est un peu comme si qu’on venait glisser un élément dessous en créant une excroissance. Nous voulions avoir une continuité du matériau. Le matériau passe du sol et continue sur la façade sans transition ». (Emmanuel Combarel) Immeuble de bureaux R+2
  • 28. 26 Dans ce projet, l’idée maîtresse de conception est basée sur la peau. La matière qui constitue le projet est une enveloppe continue composée de quelques fissures de lumière. Cette enveloppe englobe l’ensemble du projet. Elle tend à reproduire la matière de l’étendue du parking. « Toute la conception du bâtiment se décline à partir du concept de déformation du sol au point que le détail d’exécution du coffrage des moules devient un principe de composition qui structure l’ensemble du projet ». (Emmanuel Combarel) .  Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle : Avant de concevoir le projet dans sa globalité, les architectes ont commencé à penser et à concevoir le détail architectural et plus précisément le détail constructif qui forme la liaison entre sol et façade. Détail de l’enveloppe en pied de mur qui forme la continuité entre sol et façade.
  • 29. 27 « C’est que tout le bâtiment est précisément dessiné sur ce petit rond. Tout est calé en fonction d’un petit rond qui fait 20 mm. On a une trame de 36mm : 12 de joint et 20 + 2 + 2. (Dominique Marrec). Excroissance du sol Rond métallique de 20mm
  • 30. 28 Exemple n°02:  Projet : La tour bioclimatique  Architecte: Jacques Ferrier  Système constructif : Structure métallique + préfabriquée  Idée conceptuelle : Le concept est élaboré de savoirs constitués par la pratique L’idée s’est synthétisée sur le concept d’une mantille climatique qui enveloppe la tour est conçue et dimensionnée pour servir de contreventement horizontal du bâtiment, pour répondre aux contraintes sismiques et au vent. De ce fait, la structure intérieure est considérablement soulagée, elle a été conçu en préfabriqué car elle n’a plus à supporter les efforts horizontaux. « La résille extérieure devient à la fois climatique et structurelle ». (Jacques Ferrier).
  • 31. 29  Explication du processus de conception : L’architecte avait pour idée de démontrer qu’une tour peut être une bonne réponse à la ville durable. « J’en étais convaincu, fort des recherches que nous avions faites auparavant. Plutôt que de concevoir la tour comme une grande sculpture, il me semblait intéressant d’y chercher une réponse à l’accroissement des villes, en proposant des logements, des bureaux, sans consommer trop d’énergie fossile ». (Jacques Ferrier). « A partir de ce concept de départ, avec l’ingénieur Jean Marc Weill, nous avons réfléchi à ce que cela signifiait du point de vue architectural » (Jacques Ferrier). Etapes de conceptualisation de la tour
  • 32. 30 Le concept architectural sur lequel s’est appuyé l’architecte pour concevoir le projet est : l’orientation. L’architecte a voulu créer une tour orientée. Les façades sud et nord sont différentes: la façade sud se ferme, se protège du soleil et la façade nord peut s’ouvrir largement.  Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle : Le détail développé lors de la réflexion de la phase esquisse est une résille climatique aux perforations variables. La fonction de cette résille ne se limite pas à l’habillage, elle joue également un rôle structurel. Le concept de tour orientée chez Jacques Ferrier se traduit par une enveloppe dotée d’une résille climatique qui devient elle-même un élément architectural à vocation plurielle : brise-soleil à maille variable, support de dispositifs énergétiques et structure partielle.
  • 33. 31 Exemple n°03: Projet : La médiathèque de Sendai au Japon. Architecte : Toyo Ito Matériaux : Acier et verre Système constructif : structure métallique et mur rideau Idée conceptuelle : L’architecte a cherché à recréer un « espace sans barrière » en se servant du modèle d’algues se balançant dans l’eau. L’idée de conception se décompose en trois éléments de base : les plateaux, les colonnes et la peau. Maquette structurelle Photo de la médiathèque.
  • 34. 32 Explication du processus de conception : Le processus conceptuel qu’a suivi l’architecte est basé sur un raisonnement construit. Il a voulu créer un espace ouvert tout en marquant la continuité entre les niveaux et pour cela il a imaginé des tubes métalliques ajourés qui traversent le bâtiment de haut en bas. Ces tubes ont été imaginés comme des algues en mouvement dans l’eau. Cette analogie au milieu aqueux lui sert aussi à caractériser l’espace des médias, c’est-à-dire un espace dans lequel l’individu est pris. Un espace de réseaux ou les individus sont connectés les uns aux autres. L’individu est ainsi baigné dans un milieu comme les algues dans l’eau, réagissant aux fluctuations et aux remous. Esquisse du processus conceptuel du projet.
  • 35. 33  Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle : Le détail qui a permis de matérialiser l’idée conceptuelle de l’architecte est fait de tubes métalliques. Le processus d’intervention réside en la perforation des plateaux empilés par des colonnes texturées mais également dans une étude théorique d’un concept qui est mis en place suite à une analogie sociale qu’il voulait créer entre ces algues et des relations dans la médiathèque. Dessin graphique, coupe sur les tubes. Photo intérieure de la médiathèque.
  • 36. 34 Exemple n°04: Projet : L’éducatorium d’Utrecht aux Pays-Bas. Architecte : Rem Koolhaas Matériaux : Acier et verre Système constructif : structure métallique et mur rideau Idée conceptuelle : Pour l’éducatorium d’Utrecht, l’architecte a imaginé une opération de pliage et d’assemblage entre deux voiles de béton. Ces deux voiles se replient sur eux-mêmes. Explication du processus de conception : La fonction première d’un bâtiment universitaire est d’offrir des installations appropriées pour les chercheurs et les étudiants. Mais les bâtiments peuvent aussi encourager l’université de fonctionner comme une communauté académique ; de façonner l’ambiance et l’atmosphère de l’université et de la révéler au monde extérieur. Les deux voiles permettent d’accueillir la répartition programmatique des espaces intérieurs. Photo de l’éducatorium.
  • 37. 35  Le détail développé pour matérialiser l’idée conceptuelle : A l’intérieur de l’Educatorium avec toutes les fonctions différentes, l’architecte a réussi à créer l’unité en basant sa conception sur une ligne courbe continue en béton, qui est visible depuis le « Leuvenlaan » La ligne débute au niveau de la place urbaine et se prolonge jusqu’au plafonds du restaurant (qui est à la fois le plancher pour les deux amphithéâtres situés au dessus du restaurant) Ensuite elle devient un mur extérieur courbe qui se transforme en toit des deux amphithéâtres. Ce qui confère à l’Educatorium une forme sphérique unique qui suggère un mouvement dans le ciel. Conceptualisation de l’éducatorium.
  • 38. 36 A travers les différents exemples qu’on vient de voir, nous pouvons conclure que l’élaboration du processus conceptuels peut se faire de plusieurs façons: • Par le choix du matériau. • Par un raisonnement construit à partir d’ expériences antérieures. • Par des savoirs acquis par la pratique. La représentation mentale de ces processus conceptuels se fait à travers la matérialisation de ces idées. Cette matérialisation se fait grâce au dessin et à la schématisation de détails architecturaux. Ces derniers permettent d’avoir une vision claire, structurée et réfléchie de l’idée dans sa globalité. Ils permettent également une mise en œuvre dans les règles de l’art.
  • 39. 37 VII.CONCLUSION Le détail architectural est la clé de voûte de tout projet de construction. La maîtrise du détail architectural permet une connaissance précise de l‘ouvrage sur tous les plans ; fonctionnelle, constructive et esthétique. Le processus de conception d’un détail architectural est amené à avoir différentes représentations. Il pourrait être unitaire, complexe, itératif, collectif, informel ou imprévisible. Dans le processus de conception, l’architecte doit continuellement émettre des Intentions graphiques et technique et apporter des solutions afin de représenter au mieux sa vision et ses connaissances architecturales.
  • 40. 38 VIII.EXERCICE Afin de juger de la bonne compréhension du cours, il vous est demandé d’analyser les détails architecturaux de la maison sur la cascade de Frank Lloyd Wright. Vous devrez expliquer en quelques lignes et à l’aide de dessins, de schémas ou de plans les données suivantes :  Les principes de conception de la maison sur la cascade.  Le processus de conceptualisation qu’a suivi l’architecte pour la concevoir : L’idée genèse du projet, le choix du système constructif, les détails architecturaux moteurs qui ont permis de concrétiser la vision de l’architecte.  Identifier et schématiser un détail fonctionnel, un détail constructif et un détail esthétique.
  • 41. 39 VII.BIBLIOGRAPHIE  Vittone, R (2003). Bâtir : Manuel de la construction. Lausanne : Première édition, Presses polytechniques et universitaires romandes.  Yammani, L(1994). Cours de construction. Office des publications universitaires, Alger.  Allen,E. Rand,P.(2019). La conception du détail en architecture. Edition modulo  Osamu A.Wakita. Richard,M.Linde. The professional practice of architectural detailing. Third edition.  Edward R. Ford.(2004).The details of modern architecture V1. Edition Broché.  Hoyet, N.(2007). Conception de la matérialisation en architecture : l’expérimentation comme facteur d’innovation industrielle.. Institut National Polytechnique de Lorraine – INPL.  Simon,R. Essai de définition raisonnée pour la conception architecturale, Deux méthodes de conception architectural. Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg.
  • 42. MERCI