SlideShare une entreprise Scribd logo
les conséquences de la crise
financière
 La croissance mondiale est pratiquement au point
mort, entraînant une baisse de la demande pour les produits
africains.
 De par le monde, les investisseurs revoient leurs plans à la
baisse. Les marchés obligataires et boursiers africains ont
déjà chuté.
 À cela s'ajoute l'assombrissement des perspectives d'emploi
des ressortissants africains vivant à l'étranger, d'où le risque
d'une réduction des transferts qu'ils envoient à leur famille
 Tout cela pèse lourdement sur les revenus des ménages
mais aussi sur les budgets des États. Qui dit chute des
exportations dit baisse du chiffre d'affaire des entreprises
et, partant, des recettes fiscales.
 l'occasion pour les pays africains de partager les
enseignements de leurs réussites, d'échanger leurs points de
vue sur les meilleurs moyens de surmonter les conséquences
de la crise financière mondiale et de nous éclairer sur la forme
que devrait prendre l'action du FMI en Afrique pour les aider à
atteindre les objectifs qu'ils se sont fixés pour leur population.
La bonne nouvelle est que l'économie de nombreux pays
africains est beaucoup plus saine aujourd'hui qu'il y a dix ans.
De nombreux pays disposent de réserves de change
suffisantes pour faciliter leur ajustement au nouvel
environnement économique. Dans certains pays, la faiblesse
de l'endettement public et l'existence d'une épargne importante
permettent d'envisager de maintenir, voire d'augmenter, le
niveau des dépenses et d'élargir les déficits publics, sans pour
autant menacer la stabilité économique. Dans d'autres, en
revanche, les contraintes de financement limitent ces
possibilités
QUELQUES SOLUTIONS
APPORTEES !
 Le G20 pour la relance du système
financier
 Objectif réussi pour les membres du G20 réunis les 14 et 15
novembre à Washington. Les dirigeants des grands pays
industrialisés et des pays émergents se sont entendus sur une plus
grande supervision de la finance mondiale et une meilleure
coordination des politiques économiques pour éviter une nouvelle
crise financière et de relancer la croissance.
 Les chefs d'Etat des pays industrialisés et des
grandes économies émergentes se sont réunis lors d'un
premier sommet au sein du G20 les 14 et 15 novembre
dernier pour tenter de trouver un accord sur l'économie
mondiale pour éviter une nouvelle crise financière à
l'avenir. Et ils se sont engagés à relancer l'économie
mondiale, menacée par la récession dans les pays riches
et d'un net ralentissement ailleurs, tout en lançant une
réforme du système financier international.
 Parmi la série d'"actions immédiates" que les membres
du G20 se sont convenus de mettre en place pour
empêcher l'économie mondiale de sombrer dans une
récession prolongée: l'utilisation de "mesures budgétaires
pour stimuler la demande interne avec des résultats
rapides" ou des baisses des taux d'intérêt dans certains
pays. Les membres se sont ainsi dits d'accord sur la
"nécessité d'une relance coordonnée, concertée", à la plus
grande joie de Nicolas Sarkozy, actuel président de l'UE et
de chef d'Etat français.
 A côté des efforts de relance, les dirigeants du G20 ont
approuvé un "plan d'action" contenant des mesures "à
haute priorité" pour améliorer la supervision du système
financier, sur lesquelles leurs ministres des Finances
devront faire des propositions d'ici au 31 mars. Cinq
champs ont été définis: remise à plat des aspects de la
régulation qui exacerbent les crises,
 harmonisation des normes comptables, amélioration de la
transparence des marchés de produits dérivés, révision des
pratiques de rémunération des dirigeants de banques pour
éviter des prises de risque excessives et "révision du
mandat, de la gouvernance et des besoins en capitaux des
institutions financières internationales".
 Le G20 veut que "tout intervenant, tous les produits et tous
les marchés soient réellement soumis à surveillance. Il n'y
aura plus de zone d'ombre", a précisé la chancelière
allemande Angela Merkel. Et Nicolas Sarkozy s'est félicité
que le G20 ait, selon lui, établi "une nouvelle
 gouvernance économique", toutefois sans super-gendarme
international à la satisfaction des Américains très attachés à
leur souveraineté, ainsi que du Canada.
 Les dirigeants ont convenu de se retrouver avant le 30 avril
pour "vérifier la mise en oeuvre" des décisions prises à
Washington. Nicolas Sarkozy a proposé que ce sommet ait
lieu à Londres, la Grande-Bretagne assurant l'an prochain la
présidence du G20.
 Les pistes de réflexion
 Réorganiser la sphère financière
Les membres du G20 vont s'interroger pour rendre la
réglementation financière plus efficace et éviter que se
forment de nouvelles "bulles spéculatives". Ces
"bulles", créées par les investisseurs, correspondent à
de fortes hausses de prix sur les marchés financiers, de
l'immobilier ou encore des matières premières, réalisées
à court terme et dans l'euphorie. Elles ne sont pas
basées sur des résultats, ni sur les baromètres du
marché, mais sur des prévisions. Toute "bulle" éclate à
un moment ou à un autre.
 Elargir le champ de la régulation
Certains acteurs financiers échappent aujourd'hui à la
régulation des banques centrales, à l'image des fonds
spéculatifs, des entités hors bilan ou encore des
banques d'affaires américaines. Ils accordent du
crédit, créent de la monnaie et sont facteurs
d'instabilité. Les chefs de gouvernement et d'Etat
pourront se demander s'il ne faut pas élargir le champ
de la régularisation.
 Reconsidérer les paradis fiscaux
Ni régulés, ni transparents, les paradis fiscaux peuvent
entraîner dans leur chute l'ensemble du système financier
mondial. En tout, plus de 400 banques, deux tiers des 2.000
"hedge funds" (fonds spéculatifs) et deux millions environ de
sociétés écran y sont installés, gérant
 quelque 10.000 milliards de dollars d'actifs financiers
(quatre fois le PNB de la France), selon Transparency
International. Le G20 pourra remettre en cause les
paradis fiscaux. Mais leur réforme se heurte à de fortes
résistances des pays concernés.

Remettre en cause des normes comptables et
prudentielles
Les normes comptables et prudentielles incitent les
banques à prêter moins en période de ralentissement
économique et plus en période de croissance, alors que
l'inverse serait souhaitable. Elles incitent à vendre
lorsque les marchés chutent, ce qui alimente la baisse.
Elles pourraient donc être revisitées.
 Réétudier les rémunérations dans la finance
Les systèmes de rémunération des banques les incitent
actuellement à prendre des risques et à rechercher les gains
à court-terme, en ignorant les pertes potentielles à long
terme.
 Revoir la titrisation
Cette technique financière utilisée par les banques consiste à
revendre les crédits sous forme d'actifs financiers. Elle incite
les établissements bancaires à prendre plus de risques et à
prêter à des individus insolvables, comme lors de la crise des
"subprime". Pour limiter les risques, les membres du G20
pourrait demander aux banques de conserver une part des
actifs titrisés.
 Réévaluer la surveillance des agences de notation
Faut-il accroître la surveillance de ces agences ? Telle est
l'interrogation à laquelle devront répondre le G20. Car ces
organismes, habilités à évaluer la capacité des
entreprises, des collectivités locales et des Etats, sont
accusés de ne pas avoir vu venir la crise et d'avoir jugé très
sûrs des produits financiers toxiques.
En France, il existe trois grandes agences internationales de
notation Standard and Poor's, Moody's et Fitch. Leurs notes
s'échelonnent de AAA à CCC. La note maximale reflète "un
risque de défaut de remboursement extrêmement faible" et
"plus on descend dans l'échelle des notes, plus le risque est
important", explique David Diano, analyste chez Fitch. Deux
autres agences notent les entreprises dans l'Hexagone:
l'assureur-crédit Coface, qui s'est lancé en juillet dans la
"notation sollicitée", et la banque de France, qui a noté 5,6
millions d'entreprises en 2008.
 Renforcer le rôle du FMI
Le G20 pourra s'interroger sur le renforcement du rôle du FMI
dans la surveillance des politiques économiques, des taux de
change et des déséquilibres courants et dans la prévention
des crises financières. Il est souhaité par les Européens
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02
Crise financiere mondiale 02

Contenu connexe

Tendances

La Crise De 2008
La Crise De 2008La Crise De 2008
La Crise De 2008
Régis Vansnick
 
La crise financiere 2007 2008(subprime mortgage)
La crise  financiere 2007 2008(subprime mortgage)La crise  financiere 2007 2008(subprime mortgage)
La crise financiere 2007 2008(subprime mortgage)
Alaeddine Mannai
 
Crise economique
Crise economiqueCrise economique
Crise economiqueGUO_WEN
 
Les Crises financières
Les Crises financièresLes Crises financières
Les Crises financières
Ismail Ach-hifi
 
La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.
La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.
La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.
UNIVERSITÉ DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE DE HOUARI BOUMEDIENNE
 
solutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaer
solutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaersolutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaer
solutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaer
Marc Tirel
 
Cours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financièresCours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financières
Rania Jammazi
 
Crise economique 2008
Crise economique 2008Crise economique 2008
Crise economique 2008
Abdessadek ELASRI
 
Jean Tirole Leçons d'une crise
Jean Tirole  Leçons d'une criseJean Tirole  Leçons d'une crise
Jean Tirole Leçons d'une crise
Daniel Dufourt
 
De la crise financiere a la crise economique
De la crise financiere a la crise economiqueDe la crise financiere a la crise economique
De la crise financiere a la crise economique
Ministère de l'Économie et des Finances
 
Cours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.com
Cours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.comCours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.com
Cours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.com
cours fsjes
 
Subprimes2013 11
Subprimes2013 11Subprimes2013 11
Subprimes2013 11
Ra Chid
 
Dossier Crise Financière - Chheng
Dossier Crise Financière - ChhengDossier Crise Financière - Chheng
Dossier Crise Financière - ChhengRaymond Chheng
 
L'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienneL'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienne
Université de Dschang
 
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste [ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
L'Economiste Maghrébin
 
Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...
Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...
Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...
Eduardo A. Vílchez
 
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste[ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
L'Economiste Maghrébin
 
Le risque souverain. Cas du Mexique et du Yémen
Le risque souverain. Cas du Mexique et du YémenLe risque souverain. Cas du Mexique et du Yémen
Le risque souverain. Cas du Mexique et du YémenJulien Paolantoni
 
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
SarahLacaisse
 
Commentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marché
Commentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marchéCommentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marché
Commentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marchéMartin Leduc
 

Tendances (20)

La Crise De 2008
La Crise De 2008La Crise De 2008
La Crise De 2008
 
La crise financiere 2007 2008(subprime mortgage)
La crise  financiere 2007 2008(subprime mortgage)La crise  financiere 2007 2008(subprime mortgage)
La crise financiere 2007 2008(subprime mortgage)
 
Crise economique
Crise economiqueCrise economique
Crise economique
 
Les Crises financières
Les Crises financièresLes Crises financières
Les Crises financières
 
La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.
La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.
La crise financière de 2008, l'impact sur les pays africains.
 
solutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaer
solutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaersolutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaer
solutions systémiques à la Crise 2008, présentation Bernard Lietaer
 
Cours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financièresCours histoire des crises financières
Cours histoire des crises financières
 
Crise economique 2008
Crise economique 2008Crise economique 2008
Crise economique 2008
 
Jean Tirole Leçons d'une crise
Jean Tirole  Leçons d'une criseJean Tirole  Leçons d'une crise
Jean Tirole Leçons d'une crise
 
De la crise financiere a la crise economique
De la crise financiere a la crise economiqueDe la crise financiere a la crise economique
De la crise financiere a la crise economique
 
Cours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.com
Cours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.comCours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.com
Cours complet problèmes Economiques et sociaux - www.coursdefsjes.com
 
Subprimes2013 11
Subprimes2013 11Subprimes2013 11
Subprimes2013 11
 
Dossier Crise Financière - Chheng
Dossier Crise Financière - ChhengDossier Crise Financière - Chheng
Dossier Crise Financière - Chheng
 
L'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienneL'Actualité de la pensée keynésienne
L'Actualité de la pensée keynésienne
 
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste [ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
 
Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...
Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...
Risque de déflation par la dette en Europe et aux États-Unis. Quelques observ...
 
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste[ ETUDE ]  - Revue bancaire : Contraste
[ ETUDE ] - Revue bancaire : Contraste
 
Le risque souverain. Cas du Mexique et du Yémen
Le risque souverain. Cas du Mexique et du YémenLe risque souverain. Cas du Mexique et du Yémen
Le risque souverain. Cas du Mexique et du Yémen
 
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
Conférence Saxo Banque 15/11- Normalisation de la politique monétaire, liquid...
 
Commentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marché
Commentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marchéCommentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marché
Commentaires au sujet du séisme au Japon et des conditions actuelles du marché
 

En vedette

When there's no hope there's you
When there's no hope there's youWhen there's no hope there's you
When there's no hope there's youSydney82
 
Social Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de Granada
Social Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de GranadaSocial Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de Granada
Social Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de Granada
Beatriz Muñoz Pérez del Pulgar
 
Dispositivos de expansion
Dispositivos de expansionDispositivos de expansion
Dispositivos de expansion
Anny Silis Cx
 
Iasi
IasiIasi
Plataformas de redes sociales en la web
Plataformas de redes sociales en la webPlataformas de redes sociales en la web
Plataformas de redes sociales en la web
William Godoy Rojas
 
Projet tice-21-janv
Projet tice-21-janvProjet tice-21-janv
Projet tice-21-janv
Diana Campuzano Jiménez
 
Ergonomía en el uso de computadores
Ergonomía en el uso de computadoresErgonomía en el uso de computadores
Ergonomía en el uso de computadores
William Godoy Rojas
 
Programme 2015 -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition
Programme 2015  -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition Programme 2015  -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition
Programme 2015 -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition
Ici C Nancy Pro
 
#1MOT1SPORT
#1MOT1SPORT#1MOT1SPORT
#1MOT1SPORT
Marion IIM
 
Cockpit
CockpitCockpit
Cockpit
Eri Tdg
 
Espace(s) partagé(s)
Espace(s) partagé(s)Espace(s) partagé(s)
Espace(s) partagé(s)
Geoffrey Dorne
 
Signoria hotel Corse
Signoria hotel CorseSignoria hotel Corse
Signoria hotel Corse
HotelSignoria
 
Presentacionmaestraeva
PresentacionmaestraevaPresentacionmaestraeva
Presentacionmaestraeva
Ivette Jaen
 
Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...
Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...
Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...
ILRI
 
30ème dimanche ordinaire année b
30ème dimanche ordinaire année b30ème dimanche ordinaire année b
30ème dimanche ordinaire année b
Paroisse d'Assesse
 
professionnalisation_de_la_participation_publique
professionnalisation_de_la_participation_publiqueprofessionnalisation_de_la_participation_publique
professionnalisation_de_la_participation_publiqueMarian Pinsky
 
Pourquoi faisons nous les choses que l'on fait
Pourquoi faisons nous les choses que l'on faitPourquoi faisons nous les choses que l'on fait
Pourquoi faisons nous les choses que l'on fait
SSRF Inc.
 
Activ 4 E-learning en asia
Activ 4 E-learning en asiaActiv 4 E-learning en asia
Activ 4 E-learning en asia
Cres Bazaldua
 
2ème dimanche de l'avent c
2ème dimanche de l'avent c2ème dimanche de l'avent c
2ème dimanche de l'avent c
Paroisse d'Assesse
 

En vedette (20)

When there's no hope there's you
When there's no hope there's youWhen there's no hope there's you
When there's no hope there's you
 
Social Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de Granada
Social Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de GranadaSocial Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de Granada
Social Media (SMM). Análisis de casos en Social Media: Universidad de Granada
 
Dispositivos de expansion
Dispositivos de expansionDispositivos de expansion
Dispositivos de expansion
 
Iasi
IasiIasi
Iasi
 
Plataformas de redes sociales en la web
Plataformas de redes sociales en la webPlataformas de redes sociales en la web
Plataformas de redes sociales en la web
 
Projet tice-21-janv
Projet tice-21-janvProjet tice-21-janv
Projet tice-21-janv
 
Ergonomía en el uso de computadores
Ergonomía en el uso de computadoresErgonomía en el uso de computadores
Ergonomía en el uso de computadores
 
Programme 2015 -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition
Programme 2015  -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition Programme 2015  -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition
Programme 2015 -Rencontres équestres de Lunéville 5ème édition
 
#1MOT1SPORT
#1MOT1SPORT#1MOT1SPORT
#1MOT1SPORT
 
Cockpit
CockpitCockpit
Cockpit
 
Espace(s) partagé(s)
Espace(s) partagé(s)Espace(s) partagé(s)
Espace(s) partagé(s)
 
Signoria hotel Corse
Signoria hotel CorseSignoria hotel Corse
Signoria hotel Corse
 
Presentacionmaestraeva
PresentacionmaestraevaPresentacionmaestraeva
Presentacionmaestraeva
 
Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...
Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...
Modèles d’action collective pour les producteurs et leurs filières de commerc...
 
30ème dimanche ordinaire année b
30ème dimanche ordinaire année b30ème dimanche ordinaire année b
30ème dimanche ordinaire année b
 
professionnalisation_de_la_participation_publique
professionnalisation_de_la_participation_publiqueprofessionnalisation_de_la_participation_publique
professionnalisation_de_la_participation_publique
 
Pourquoi faisons nous les choses que l'on fait
Pourquoi faisons nous les choses que l'on faitPourquoi faisons nous les choses que l'on fait
Pourquoi faisons nous les choses que l'on fait
 
plaquette INJC
plaquette INJCplaquette INJC
plaquette INJC
 
Activ 4 E-learning en asia
Activ 4 E-learning en asiaActiv 4 E-learning en asia
Activ 4 E-learning en asia
 
2ème dimanche de l'avent c
2ème dimanche de l'avent c2ème dimanche de l'avent c
2ème dimanche de l'avent c
 

Similaire à Crise financiere mondiale 02

Panorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la finance
Panorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la financePanorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la finance
Panorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la finance
OECD Directorate for Financial and Enterprise Affairs
 
Le G20 Et La RéGulation De L’éConomie Mondiale
Le G20 Et La RéGulation De L’éConomie MondialeLe G20 Et La RéGulation De L’éConomie Mondiale
Le G20 Et La RéGulation De L’éConomie Mondialeali mefti
 
Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...
Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...
Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...
Emilie Scalla
 
Le pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- financeLe pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- finance
Dalvin TCHOUBET 👨‍🎓✔
 
Atelier sur le G20
Atelier sur le G20Atelier sur le G20
Atelier sur le G20
Cybersolidaires
 
COVID-19 : Perspectives économiques
COVID-19 : Perspectives économiquesCOVID-19 : Perspectives économiques
COVID-19 : Perspectives économiques
Sherbrooke Innopole
 
Le Fmi
Le FmiLe Fmi
Le Fmi
etienne
 
Risques Fiscaux: Sources, Divulgation et Gestion
Risques Fiscaux: Sources, Divulgation et GestionRisques Fiscaux: Sources, Divulgation et Gestion
Risques Fiscaux: Sources, Divulgation et Gestion
icgfmconference
 
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
mnlienemann
 
Greek Crisis - Crise Grecque
Greek Crisis - Crise Grecque Greek Crisis - Crise Grecque
Greek Crisis - Crise Grecque malekutc
 
COURS
COURSCOURS
COURS
houizot
 
Relais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieureRelais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieureSully Médiations
 
Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...
Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...
Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...
Inès Ndonko Nnoko
 
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010Bordier & Cie
 
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010Bordier & Cie
 
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
icgfmconference
 
L'économie au coeur du confinement ciblé
L'économie au coeur du confinement cibléL'économie au coeur du confinement ciblé
L'économie au coeur du confinement ciblé
L'Economiste Maghrébin
 
Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser
Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploserSelon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser
Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser
Sadek KHEDDACHE
 
S9 revue de presse kylia
S9   revue de presse kyliaS9   revue de presse kylia
S9 revue de presse kylia
KYLIA France
 

Similaire à Crise financiere mondiale 02 (20)

Panorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la finance
Panorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la financePanorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la finance
Panorama des Perspectives 2015 de l'OCDE sur l'entreprise et la finance
 
Le G20 Et La RéGulation De L’éConomie Mondiale
Le G20 Et La RéGulation De L’éConomie MondialeLe G20 Et La RéGulation De L’éConomie Mondiale
Le G20 Et La RéGulation De L’éConomie Mondiale
 
Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...
Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...
Les Echos - La remontée des taux mettra du temps à soulager les banques europ...
 
Le pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- financeLe pouvoir-de-la- finance
Le pouvoir-de-la- finance
 
Atelier sur le G20
Atelier sur le G20Atelier sur le G20
Atelier sur le G20
 
COVID-19 : Perspectives économiques
COVID-19 : Perspectives économiquesCOVID-19 : Perspectives économiques
COVID-19 : Perspectives économiques
 
Le Fmi
Le FmiLe Fmi
Le Fmi
 
Risques Fiscaux: Sources, Divulgation et Gestion
Risques Fiscaux: Sources, Divulgation et GestionRisques Fiscaux: Sources, Divulgation et Gestion
Risques Fiscaux: Sources, Divulgation et Gestion
 
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
 
Greek Crisis - Crise Grecque
Greek Crisis - Crise Grecque Greek Crisis - Crise Grecque
Greek Crisis - Crise Grecque
 
COURS
COURSCOURS
COURS
 
Pma 2010
Pma 2010Pma 2010
Pma 2010
 
Relais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieureRelais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieure
 
Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...
Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...
Ce n'est pas la faute de la fiscalité si les économies d'afrique sub saharien...
 
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
 
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
 
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...Ufer l'itie au niveau mondial   et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
Ufer l'itie au niveau mondial et la mise en œuvre au niveau des pays état a...
 
L'économie au coeur du confinement ciblé
L'économie au coeur du confinement cibléL'économie au coeur du confinement ciblé
L'économie au coeur du confinement ciblé
 
Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser
Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploserSelon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser
Selon le FMI, la plus grosse bulle financière de l’Histoire va bientôt exploser
 
S9 revue de presse kylia
S9   revue de presse kyliaS9   revue de presse kylia
S9 revue de presse kylia
 

Plus de Sami Sahli

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
Sami Sahli
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
Sami Sahli
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
Sami Sahli
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
Sami Sahli
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
Sami Sahli
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
Sami Sahli
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
Sami Sahli
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
Sami Sahli
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
Sami Sahli
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
Sami Sahli
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
Sami Sahli
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
Sami Sahli
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
Sami Sahli
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
Sami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
Sami Sahli
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
Sami Sahli
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
Sami Sahli
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
Sami Sahli
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
Sami Sahli
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
Sami Sahli
 

Plus de Sami Sahli (20)

AL HAMRA HCA
AL HAMRA HCAAL HAMRA HCA
AL HAMRA HCA
 
Toyo ito
Toyo itoToyo ito
Toyo ito
 
Mur rideau
Mur rideau Mur rideau
Mur rideau
 
Oscar niemeyer
Oscar niemeyerOscar niemeyer
Oscar niemeyer
 
Satiago Calatrava
Satiago CalatravaSatiago Calatrava
Satiago Calatrava
 
Zaha hadid
Zaha hadidZaha hadid
Zaha hadid
 
Ecole primaire
Ecole primaire Ecole primaire
Ecole primaire
 
Frank loyd Wright
Frank loyd WrightFrank loyd Wright
Frank loyd Wright
 
Cours alea sismique
Cours alea sismiqueCours alea sismique
Cours alea sismique
 
Acier infrastructure
Acier infrastructureAcier infrastructure
Acier infrastructure
 
la Maison mozabite
la Maison mozabitela Maison mozabite
la Maison mozabite
 
Otto wagner
Otto wagnerOtto wagner
Otto wagner
 
Hamma les annasser. au 01
Hamma   les annasser. au 01Hamma   les annasser. au 01
Hamma les annasser. au 01
 
Présentation de projet urbain
Présentation de projet urbainPrésentation de projet urbain
Présentation de projet urbain
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Les dalles
Les dallesLes dalles
Les dalles
 
Généralité sur les sols
Généralité sur les solsGénéralité sur les sols
Généralité sur les sols
 
Cours fondations
Cours fondationsCours fondations
Cours fondations
 
Cour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanismeCour 04-le-new-urbanisme
Cour 04-le-new-urbanisme
 
Boufarik
BoufarikBoufarik
Boufarik
 

Crise financiere mondiale 02

  • 1. les conséquences de la crise financière  La croissance mondiale est pratiquement au point mort, entraînant une baisse de la demande pour les produits africains.  De par le monde, les investisseurs revoient leurs plans à la baisse. Les marchés obligataires et boursiers africains ont déjà chuté.  À cela s'ajoute l'assombrissement des perspectives d'emploi des ressortissants africains vivant à l'étranger, d'où le risque d'une réduction des transferts qu'ils envoient à leur famille  Tout cela pèse lourdement sur les revenus des ménages mais aussi sur les budgets des États. Qui dit chute des exportations dit baisse du chiffre d'affaire des entreprises et, partant, des recettes fiscales.
  • 2.  l'occasion pour les pays africains de partager les enseignements de leurs réussites, d'échanger leurs points de vue sur les meilleurs moyens de surmonter les conséquences de la crise financière mondiale et de nous éclairer sur la forme que devrait prendre l'action du FMI en Afrique pour les aider à atteindre les objectifs qu'ils se sont fixés pour leur population. La bonne nouvelle est que l'économie de nombreux pays africains est beaucoup plus saine aujourd'hui qu'il y a dix ans. De nombreux pays disposent de réserves de change suffisantes pour faciliter leur ajustement au nouvel environnement économique. Dans certains pays, la faiblesse de l'endettement public et l'existence d'une épargne importante permettent d'envisager de maintenir, voire d'augmenter, le niveau des dépenses et d'élargir les déficits publics, sans pour autant menacer la stabilité économique. Dans d'autres, en revanche, les contraintes de financement limitent ces possibilités
  • 3. QUELQUES SOLUTIONS APPORTEES !  Le G20 pour la relance du système financier
  • 4.  Objectif réussi pour les membres du G20 réunis les 14 et 15 novembre à Washington. Les dirigeants des grands pays industrialisés et des pays émergents se sont entendus sur une plus grande supervision de la finance mondiale et une meilleure coordination des politiques économiques pour éviter une nouvelle crise financière et de relancer la croissance.  Les chefs d'Etat des pays industrialisés et des grandes économies émergentes se sont réunis lors d'un premier sommet au sein du G20 les 14 et 15 novembre dernier pour tenter de trouver un accord sur l'économie mondiale pour éviter une nouvelle crise financière à l'avenir. Et ils se sont engagés à relancer l'économie mondiale, menacée par la récession dans les pays riches et d'un net ralentissement ailleurs, tout en lançant une réforme du système financier international.
  • 5.  Parmi la série d'"actions immédiates" que les membres du G20 se sont convenus de mettre en place pour empêcher l'économie mondiale de sombrer dans une récession prolongée: l'utilisation de "mesures budgétaires pour stimuler la demande interne avec des résultats rapides" ou des baisses des taux d'intérêt dans certains pays. Les membres se sont ainsi dits d'accord sur la "nécessité d'une relance coordonnée, concertée", à la plus grande joie de Nicolas Sarkozy, actuel président de l'UE et de chef d'Etat français.  A côté des efforts de relance, les dirigeants du G20 ont approuvé un "plan d'action" contenant des mesures "à haute priorité" pour améliorer la supervision du système financier, sur lesquelles leurs ministres des Finances devront faire des propositions d'ici au 31 mars. Cinq champs ont été définis: remise à plat des aspects de la régulation qui exacerbent les crises,
  • 6.  harmonisation des normes comptables, amélioration de la transparence des marchés de produits dérivés, révision des pratiques de rémunération des dirigeants de banques pour éviter des prises de risque excessives et "révision du mandat, de la gouvernance et des besoins en capitaux des institutions financières internationales".  Le G20 veut que "tout intervenant, tous les produits et tous les marchés soient réellement soumis à surveillance. Il n'y aura plus de zone d'ombre", a précisé la chancelière allemande Angela Merkel. Et Nicolas Sarkozy s'est félicité que le G20 ait, selon lui, établi "une nouvelle
  • 7.  gouvernance économique", toutefois sans super-gendarme international à la satisfaction des Américains très attachés à leur souveraineté, ainsi que du Canada.  Les dirigeants ont convenu de se retrouver avant le 30 avril pour "vérifier la mise en oeuvre" des décisions prises à Washington. Nicolas Sarkozy a proposé que ce sommet ait lieu à Londres, la Grande-Bretagne assurant l'an prochain la présidence du G20.
  • 8.  Les pistes de réflexion  Réorganiser la sphère financière Les membres du G20 vont s'interroger pour rendre la réglementation financière plus efficace et éviter que se forment de nouvelles "bulles spéculatives". Ces "bulles", créées par les investisseurs, correspondent à de fortes hausses de prix sur les marchés financiers, de l'immobilier ou encore des matières premières, réalisées à court terme et dans l'euphorie. Elles ne sont pas basées sur des résultats, ni sur les baromètres du marché, mais sur des prévisions. Toute "bulle" éclate à un moment ou à un autre.
  • 9.  Elargir le champ de la régulation Certains acteurs financiers échappent aujourd'hui à la régulation des banques centrales, à l'image des fonds spéculatifs, des entités hors bilan ou encore des banques d'affaires américaines. Ils accordent du crédit, créent de la monnaie et sont facteurs d'instabilité. Les chefs de gouvernement et d'Etat pourront se demander s'il ne faut pas élargir le champ de la régularisation.  Reconsidérer les paradis fiscaux Ni régulés, ni transparents, les paradis fiscaux peuvent entraîner dans leur chute l'ensemble du système financier mondial. En tout, plus de 400 banques, deux tiers des 2.000 "hedge funds" (fonds spéculatifs) et deux millions environ de sociétés écran y sont installés, gérant
  • 10.  quelque 10.000 milliards de dollars d'actifs financiers (quatre fois le PNB de la France), selon Transparency International. Le G20 pourra remettre en cause les paradis fiscaux. Mais leur réforme se heurte à de fortes résistances des pays concernés.  Remettre en cause des normes comptables et prudentielles Les normes comptables et prudentielles incitent les banques à prêter moins en période de ralentissement économique et plus en période de croissance, alors que l'inverse serait souhaitable. Elles incitent à vendre lorsque les marchés chutent, ce qui alimente la baisse. Elles pourraient donc être revisitées.
  • 11.  Réétudier les rémunérations dans la finance Les systèmes de rémunération des banques les incitent actuellement à prendre des risques et à rechercher les gains à court-terme, en ignorant les pertes potentielles à long terme.  Revoir la titrisation Cette technique financière utilisée par les banques consiste à revendre les crédits sous forme d'actifs financiers. Elle incite les établissements bancaires à prendre plus de risques et à prêter à des individus insolvables, comme lors de la crise des "subprime". Pour limiter les risques, les membres du G20 pourrait demander aux banques de conserver une part des actifs titrisés.
  • 12.  Réévaluer la surveillance des agences de notation Faut-il accroître la surveillance de ces agences ? Telle est l'interrogation à laquelle devront répondre le G20. Car ces organismes, habilités à évaluer la capacité des entreprises, des collectivités locales et des Etats, sont accusés de ne pas avoir vu venir la crise et d'avoir jugé très sûrs des produits financiers toxiques. En France, il existe trois grandes agences internationales de notation Standard and Poor's, Moody's et Fitch. Leurs notes s'échelonnent de AAA à CCC. La note maximale reflète "un risque de défaut de remboursement extrêmement faible" et "plus on descend dans l'échelle des notes, plus le risque est important", explique David Diano, analyste chez Fitch. Deux autres agences notent les entreprises dans l'Hexagone: l'assureur-crédit Coface, qui s'est lancé en juillet dans la "notation sollicitée", et la banque de France, qui a noté 5,6 millions d'entreprises en 2008.
  • 13.  Renforcer le rôle du FMI Le G20 pourra s'interroger sur le renforcement du rôle du FMI dans la surveillance des politiques économiques, des taux de change et des déséquilibres courants et dans la prévention des crises financières. Il est souhaité par les Européens