SlideShare une entreprise Scribd logo
ALLIAGES DENTAIRES
DR KASSOURI L.F
Service de prothèse.
dentaire
LES ALLIAGES PRECIEUX
• Les alliages précieux de
coulée contiennent
principalement de l’Or, du
Palladium et du Platine, ces
métaux sont classifiés
comme étant des matériaux
nobles, ils contiennent aussi
de l’Argent ainsi que de
faibles quantités d’éléments
non précieux : le cuivre,
l’indium, le fer, l’étain et le
zinc;
• Le cuivre, l’argent, le
palladium et le platine
durcissement dans les
alliages
• Le fer et l’étain
• L’indium, le fer et l’étain
• assurer la liaison entre la
porcelaine et les alliages.
dentaire
• Compositions et propriétés :
• Eléments de l’alliage :
• Les alliages précieux de coulée contiennent principalement
de l’Or, du Palladium et du Platine, ces métaux sont
classifiés comme étant des matériaux nobles, ils
contiennent aussi de l’Argent ainsi que de faibles quantités
d’éléments non précieux : le cuivre, l’indium, le fer, l’étain
et le zinc;
• Le carat désigne la quantité relative d’or fin dans l’alliage, il
est exprimé en 24 de la masse totale, à 24 carats, l’Or est
donc pure, les alliages de 12 et 18 carats contiennent par le
fait même 50% et 75% d’or, le carat est rarement utilisé en
dentisterie
LES ALLIAGES PRECIEUX
• La norme N°5 de l’ADA
divise ces alliages en 4
types basés sur leurs
propriétés mécaniques:
• Alliage de type 1 :
• Faible, doux et très
ductile (malléable)
• Utilisés seulement aux
endroits non soumis aux
contraintes occlusales
• Utilisés rarement
• Alliage type 2 :
• Utilisé pour la plus part
des restaurations
• Utilisés pour les
constructions qui
nécessitent un plus haut
degré de ductilité que de
résistance
LES ALLIAGES PRECIEUX
Alliage à haute teneur en or
• Alliage type 3 :
• Utilisés pour la plus part
des restaurations
• Restaurations soumises à
de grandes contraintes
occlusales ( couronne ¾,
attachement de pont et
intermédiaire de bridge
• Répondent au traitement
thermique et peuvent
être durci ou adoucis par
des degrés de chauffages
appropriés
• Alliages type4
• Relativement fort, dur et
très peu ductile
• On les utilise lorsque une
situation de contrainte
élevée
LES ALLIAGES PRECIEUX
Alliage à haute teneur en or
sintérisation.
En opposition à la technique de coulée, la
sintérisation ne comporte
aucune phase liquide. de l’or pur (99,9 %
d’or et traces d’iridium, rhodium, tantale,
fer) à l’état liquide dans un creuset.
L’or liquide est déversé au travers d’un jet
de gaz azoté qui le désintègre en
microparticules, dans un réservoir où il est
refroidi par une brumisation d’eau.
Après séchage et tamisage, les particules
d’or sont mélangées à un liant organique et
compressées dans un moule qui restitue
une feuille d’une épaisseur de 0,35 mm,
souple et manipulable comme une feuille
de cire.
• Ces alliages sont
composés
principalement d’or, Ag
et de Cu et d’un peu de
palladium et de platine,
leur teneur en or est de
45à 60%, ils ont
l’avantage d’être
économiques
• Leurs propriétés
correspondent
généralement aux
propriétés des alliages
• type 3, ils sont donc
résistants, dur et
modérément ductiles
LES ALLIAGES PRECIEUX
Alliage à faible teneur en or
Alliage palladium-argent
• Ils ont des propriétés mécaniques semblables
à celles des alliages d’or de type 3,
• une augmentation de la teneur en Ag,
favorise une plus grande ductilité
• et une moins grande dureté,
• une telle composition augmente cependant
les problèmes de corrosion.
dentaire
dentaire
Alliage des composés céramo-métallique :
• Il doivent satisfaire à des exigences spéciales :
• Résistants, et cette résistance doit être maintenue à la
température de fusion de la céramique
• Etre capable d’assurer une liaison forte avec la porcelaine
(grâce à l’oxydation)
• Puissent être coulés en section mince
• Une expansion thermique contrôlée
• Capables de se laisser brunir (technique de la
sintérisation).
LES ALLIAGES NON PRECIEUX
• Alliage Chrome -cobalt
• (Cr- Co) :
• -cobalt: 60%
• - Chrome: 25 à 80 %: procure à
l’alliage résistance à la
corrosion
• - constituants secondaires :
• Manganèse (Mn) et le silicium
(Si) : ont pour fonction
d’accroitre la fluidité d’alliage
• Molybdène Mo , tungstène W
Carbone C : ont un rôle
renforçateur
les alliages Cr- Co utilisés en
odontologie sont essentiellement
destinés à la confection des châssis
métalliques en prothèse adjointe,
• Alliage Nickel – Chrome
( Ni- Cr) :
• Alliages Ni-Cr inoxydables, ils sont
utilisés en prothèse conjointe, et
infrastructure dans la réalisation
céramométallique, pour leur
excellente propriété mécanique et
leur bonne tolérance biologique ;
LES ALLIAGES NON PRECIEUX
Quelle que soit la destination particulière d'un
alliage non précieux, il doit en tout cas
répondre aux exigences de base suivantes :
biocompatibilité, et par conséquent,
inertie chimique et électrochimique élevée ;
mise en forme par coulée, avec un niveau de
précision comparable à celui des
alliages précieux
• Ainsi, avec les alliages non nobles, il est
possible d'obtenir des
• éléments prothétiques très rigides avec des
épaisseurs nettement plus faibles
• qu'avec les alliages à base d'or.
LES ALLIAGES NON PRECIEUX
•Alliage Fe – Cr
Fer 5%- Chrome 27%, utilisé pour les CCM
PROPRIETES :DES ALLIAGES NON PRECIEUX
• Propriétés physiques :
• Température de fusion :
beaucoup plus élevée que
celle des alliages d’Or
• L’intervalle de fusion : 1399 °C
- 1454 °C
• Couleur argentée après
polissage
• Masse volumique : les alliages
non précieux sont plus légers
que les alliages d’or
• Contraction de coulée : la
proportion de la contraction
linéaire est relativement
grande de 2,05 à 2,33%
• Propriétés mécaniques :
• Dureté : 30% plus durs que les alliages d’or
de type 4
• La résistance ultime à la traction : est
comparable aux alliages d’Or
• Limite conventionnelle d’élasticité :414-620
MPa , semblables aux alliage d’or de type 4
• Module d’élasticité :la rigidité est le double
de celle des alliages d’Or
• L’allongement :les alliages non précieux
tendent à être fragile , leur pourcentage
d’allongement dépend de leur température
de coulée et de l’état du moule de
revêtement , il varie de 2à 10% après la
coulée
• Réponse aux traitements thermiques :
• Les propriétés mécaniques des alliages Co-Cr
ne peuvent être ni améliorés, ni contrôlés,
par contre les alliages Ni-Cr , peuvent avoir
leurs propriétés mécaniques altérées de
façon marqués par le traitement thermique à
haute température
• Propriétés chimique
• Le Chlore ( Cl ) attaque les alliages qui
contiennent du chrome
•
PROPRIETES :DES ALLIAGES NON PRECIEUX
LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
• La liaison céramo-métallique est
sous la dépendance de facteurs
physiques, mécaniques et chimiques,
• alliages non précieux, leur
comportement varie d’une
formule à l’autre et en fonction
des opaques utilisés, N’autorisant
que de faibles voir aucune liaison
céramo métallique directe et
nécessitant dans la plus part des
cas des rétentions mécaniques.
• différents moyens d’obtenir une
liaison céramo-métallique à leur
niveau sont actuellement utilisés.
•
• les alliages précieux suffisamment précieux en
or et en platine sont compatibles avec
n’importe quelle opaque céramique et ne
posent pas de problèmes cliniques
particuliers.
LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
• les forces de liaison
physique :
• L’adhérence physique
dépend essentiellement
de la mouillabilité de
l’alliage utilisé par
l’opaque,
LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
• facteurs mécaniques :
• Ils sont directement liés
à l’état de surface de
l’alliage sur lequel la
céramique est émaillée,
LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
Micro - rugosité de surface :
• Micro - rugosité de surface :
• La macro - rugosité de surface :
• les rétentions négatives (par des fraises) ou
positive(projection à chaud d’une poudre
métallique auto adhérente permettant de
réaliser des microbilles de rétention) jouent
un rôle non négligeable dans le cas où les
facteurs physiques et chimiques de la
liaison sont défavorables.
LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
• facteurs chimiques :
• La liaison céramo-métallique nécessite la présence d’une couche d’oxydes
à l’interface, il est bien connu qu’une céramique cuite sur métal non
oxydable comme le platine n’adhère pas à celui-ci.
• La liaison céramo-métallique sera fonction de l’adhérence de cette
couche d’oxyde au métal d’une part et à la céramique d’autre part.
• L’adhérence de la couche d’oxyde au substrat métallique est obtenue dans
certaines formules d’alliage grâce à différents éléments d’addition (alliage
type III) .
LIAISONS CERAMO-METALLIQUE

Contenu connexe

Tendances

258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
mii va
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
Abdeldjalil Gadra
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
Abdeldjalil Gadra
 
Les composite
Les compositeLes composite
Les composite
Abdeldjalil Gadra
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
Abdeldjalil Gadra
 
traitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kAtraitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kA
Abdeldjalil Gadra
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
Abdeldjalil Gadra
 
Paralléliseur
ParalléliseurParalléliseur
Paralléliseur
Abdeldjalil Gadra
 
Rééducation neuro occlusale en ODF
Rééducation neuro occlusale en ODF Rééducation neuro occlusale en ODF
Rééducation neuro occlusale en ODF
Dr.Oudainia Mounira
 
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparation
Abdeldjalil Gadra
 
Colloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaireColloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaire
Abdeldjalil Gadra
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
Abdeldjalil Gadra
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
Abdeldjalil Gadra
 
Complications des fractures mandibulaires
Complications des fractures mandibulairesComplications des fractures mandibulaires
Complications des fractures mandibulaires
asafu00
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
Saoussene Hs
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Rafael Nadal
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
drjamel
 

Tendances (20)

258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
 
Les revetements
Les revetements Les revetements
Les revetements
 
Téléradiographie
TéléradiographieTéléradiographie
Téléradiographie
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
 
Les composite
Les compositeLes composite
Les composite
 
Croissance cranio faciale
Croissance cranio facialeCroissance cranio faciale
Croissance cranio faciale
 
traitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kAtraitements des édentements classe 5 et 6 de kA
traitements des édentements classe 5 et 6 de kA
 
6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus6. formes de destruction des tissus
6. formes de destruction des tissus
 
Paralléliseur
ParalléliseurParalléliseur
Paralléliseur
 
Rééducation neuro occlusale en ODF
Rééducation neuro occlusale en ODF Rééducation neuro occlusale en ODF
Rééducation neuro occlusale en ODF
 
Les dents temporaires
Les dents temporairesLes dents temporaires
Les dents temporaires
 
Les concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparationLes concepts actuels de préparation
Les concepts actuels de préparation
 
Colloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaireColloque la carie dentaire
Colloque la carie dentaire
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
 
Indices et mensurations
Indices et mensurationsIndices et mensurations
Indices et mensurations
 
Cours desmodonte
Cours desmodonteCours desmodonte
Cours desmodonte
 
Complications des fractures mandibulaires
Complications des fractures mandibulairesComplications des fractures mandibulaires
Complications des fractures mandibulaires
 
Traitement endodontique
Traitement endodontiqueTraitement endodontique
Traitement endodontique
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
 

Similaire à dentaire

Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
Rafael Nadal
 
cour05CM.docx
cour05CM.docxcour05CM.docx
cour05CM.docx
sinec2
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux
Rafael Nadal
 
Elaboration des materiaux
Elaboration des materiauxElaboration des materiaux
Elaboration des materiaux
Rafael Nadal
 
Presentation chimiplex 2011c
Presentation chimiplex 2011cPresentation chimiplex 2011c
Presentation chimiplex 2011c
vanblackhole
 
Fonderie.pptx
Fonderie.pptxFonderie.pptx
Fonderie.pptx
SafaeRhh
 
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUESPROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
zakariaearroub1
 
04_acier.pdf
04_acier.pdf04_acier.pdf
04_acier.pdf
NabilKhaddem
 
Propriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciersPropriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciers
youri59490
 
Corrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreuxCorrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreux
mohamedwac
 
diapos S A E avec E E .ppt
diapos S A E avec E E .pptdiapos S A E avec E E .ppt
diapos S A E avec E E .ppt
TouriyaMoukhles
 
P5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 aP5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 a
boujneh
 
MECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdfMECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdf
cxvx1
 
Chapitre 1.pdf
Chapitre 1.pdfChapitre 1.pdf
Chapitre 1.pdf
khaledgharib4
 
Presentationd d'alliages d'acier inoxydable
Presentationd d'alliages d'acier inoxydablePresentationd d'alliages d'acier inoxydable
Presentationd d'alliages d'acier inoxydable
BrocoliveAndrHope
 
Powerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptxPowerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptx
eliemijkisale
 
Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2
Abdeldjalil Gadra
 
Protection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionProtection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosion
CHTAOU Karim
 
MODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptxMODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptx
MAGRI1
 

Similaire à dentaire (20)

Materiaux
MateriauxMateriaux
Materiaux
 
Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
 
cour05CM.docx
cour05CM.docxcour05CM.docx
cour05CM.docx
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux
 
Elaboration des materiaux
Elaboration des materiauxElaboration des materiaux
Elaboration des materiaux
 
Presentation chimiplex 2011c
Presentation chimiplex 2011cPresentation chimiplex 2011c
Presentation chimiplex 2011c
 
Fonderie.pptx
Fonderie.pptxFonderie.pptx
Fonderie.pptx
 
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUESPROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
 
04_acier.pdf
04_acier.pdf04_acier.pdf
04_acier.pdf
 
Propriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciersPropriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciers
 
Corrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreuxCorrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreux
 
diapos S A E avec E E .ppt
diapos S A E avec E E .pptdiapos S A E avec E E .ppt
diapos S A E avec E E .ppt
 
P5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 aP5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 a
 
MECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdfMECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdf
 
Chapitre 1.pdf
Chapitre 1.pdfChapitre 1.pdf
Chapitre 1.pdf
 
Presentationd d'alliages d'acier inoxydable
Presentationd d'alliages d'acier inoxydablePresentationd d'alliages d'acier inoxydable
Presentationd d'alliages d'acier inoxydable
 
Powerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptxPowerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptx
 
Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2Les couronnes céramométalliques 2
Les couronnes céramométalliques 2
 
Protection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionProtection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosion
 
MODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptxMODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptx
 

dentaire

  • 1. ALLIAGES DENTAIRES DR KASSOURI L.F Service de prothèse.
  • 3. LES ALLIAGES PRECIEUX • Les alliages précieux de coulée contiennent principalement de l’Or, du Palladium et du Platine, ces métaux sont classifiés comme étant des matériaux nobles, ils contiennent aussi de l’Argent ainsi que de faibles quantités d’éléments non précieux : le cuivre, l’indium, le fer, l’étain et le zinc; • Le cuivre, l’argent, le palladium et le platine durcissement dans les alliages • Le fer et l’étain • L’indium, le fer et l’étain • assurer la liaison entre la porcelaine et les alliages.
  • 5. • Compositions et propriétés : • Eléments de l’alliage : • Les alliages précieux de coulée contiennent principalement de l’Or, du Palladium et du Platine, ces métaux sont classifiés comme étant des matériaux nobles, ils contiennent aussi de l’Argent ainsi que de faibles quantités d’éléments non précieux : le cuivre, l’indium, le fer, l’étain et le zinc; • Le carat désigne la quantité relative d’or fin dans l’alliage, il est exprimé en 24 de la masse totale, à 24 carats, l’Or est donc pure, les alliages de 12 et 18 carats contiennent par le fait même 50% et 75% d’or, le carat est rarement utilisé en dentisterie LES ALLIAGES PRECIEUX
  • 6. • La norme N°5 de l’ADA divise ces alliages en 4 types basés sur leurs propriétés mécaniques: • Alliage de type 1 : • Faible, doux et très ductile (malléable) • Utilisés seulement aux endroits non soumis aux contraintes occlusales • Utilisés rarement • Alliage type 2 : • Utilisé pour la plus part des restaurations • Utilisés pour les constructions qui nécessitent un plus haut degré de ductilité que de résistance LES ALLIAGES PRECIEUX Alliage à haute teneur en or
  • 7. • Alliage type 3 : • Utilisés pour la plus part des restaurations • Restaurations soumises à de grandes contraintes occlusales ( couronne ¾, attachement de pont et intermédiaire de bridge • Répondent au traitement thermique et peuvent être durci ou adoucis par des degrés de chauffages appropriés • Alliages type4 • Relativement fort, dur et très peu ductile • On les utilise lorsque une situation de contrainte élevée LES ALLIAGES PRECIEUX Alliage à haute teneur en or
  • 8. sintérisation. En opposition à la technique de coulée, la sintérisation ne comporte aucune phase liquide. de l’or pur (99,9 % d’or et traces d’iridium, rhodium, tantale, fer) à l’état liquide dans un creuset. L’or liquide est déversé au travers d’un jet de gaz azoté qui le désintègre en microparticules, dans un réservoir où il est refroidi par une brumisation d’eau. Après séchage et tamisage, les particules d’or sont mélangées à un liant organique et compressées dans un moule qui restitue une feuille d’une épaisseur de 0,35 mm, souple et manipulable comme une feuille de cire.
  • 9. • Ces alliages sont composés principalement d’or, Ag et de Cu et d’un peu de palladium et de platine, leur teneur en or est de 45à 60%, ils ont l’avantage d’être économiques • Leurs propriétés correspondent généralement aux propriétés des alliages • type 3, ils sont donc résistants, dur et modérément ductiles LES ALLIAGES PRECIEUX Alliage à faible teneur en or
  • 10. Alliage palladium-argent • Ils ont des propriétés mécaniques semblables à celles des alliages d’or de type 3, • une augmentation de la teneur en Ag, favorise une plus grande ductilité • et une moins grande dureté, • une telle composition augmente cependant les problèmes de corrosion.
  • 13. Alliage des composés céramo-métallique : • Il doivent satisfaire à des exigences spéciales : • Résistants, et cette résistance doit être maintenue à la température de fusion de la céramique • Etre capable d’assurer une liaison forte avec la porcelaine (grâce à l’oxydation) • Puissent être coulés en section mince • Une expansion thermique contrôlée • Capables de se laisser brunir (technique de la sintérisation).
  • 14. LES ALLIAGES NON PRECIEUX • Alliage Chrome -cobalt • (Cr- Co) : • -cobalt: 60% • - Chrome: 25 à 80 %: procure à l’alliage résistance à la corrosion • - constituants secondaires : • Manganèse (Mn) et le silicium (Si) : ont pour fonction d’accroitre la fluidité d’alliage • Molybdène Mo , tungstène W Carbone C : ont un rôle renforçateur les alliages Cr- Co utilisés en odontologie sont essentiellement destinés à la confection des châssis métalliques en prothèse adjointe,
  • 15. • Alliage Nickel – Chrome ( Ni- Cr) : • Alliages Ni-Cr inoxydables, ils sont utilisés en prothèse conjointe, et infrastructure dans la réalisation céramométallique, pour leur excellente propriété mécanique et leur bonne tolérance biologique ; LES ALLIAGES NON PRECIEUX Quelle que soit la destination particulière d'un alliage non précieux, il doit en tout cas répondre aux exigences de base suivantes : biocompatibilité, et par conséquent, inertie chimique et électrochimique élevée ; mise en forme par coulée, avec un niveau de précision comparable à celui des alliages précieux
  • 16. • Ainsi, avec les alliages non nobles, il est possible d'obtenir des • éléments prothétiques très rigides avec des épaisseurs nettement plus faibles • qu'avec les alliages à base d'or.
  • 17. LES ALLIAGES NON PRECIEUX •Alliage Fe – Cr Fer 5%- Chrome 27%, utilisé pour les CCM
  • 18. PROPRIETES :DES ALLIAGES NON PRECIEUX • Propriétés physiques : • Température de fusion : beaucoup plus élevée que celle des alliages d’Or • L’intervalle de fusion : 1399 °C - 1454 °C • Couleur argentée après polissage • Masse volumique : les alliages non précieux sont plus légers que les alliages d’or • Contraction de coulée : la proportion de la contraction linéaire est relativement grande de 2,05 à 2,33%
  • 19. • Propriétés mécaniques : • Dureté : 30% plus durs que les alliages d’or de type 4 • La résistance ultime à la traction : est comparable aux alliages d’Or • Limite conventionnelle d’élasticité :414-620 MPa , semblables aux alliage d’or de type 4 • Module d’élasticité :la rigidité est le double de celle des alliages d’Or • L’allongement :les alliages non précieux tendent à être fragile , leur pourcentage d’allongement dépend de leur température de coulée et de l’état du moule de revêtement , il varie de 2à 10% après la coulée • Réponse aux traitements thermiques : • Les propriétés mécaniques des alliages Co-Cr ne peuvent être ni améliorés, ni contrôlés, par contre les alliages Ni-Cr , peuvent avoir leurs propriétés mécaniques altérées de façon marqués par le traitement thermique à haute température • Propriétés chimique • Le Chlore ( Cl ) attaque les alliages qui contiennent du chrome • PROPRIETES :DES ALLIAGES NON PRECIEUX
  • 20. LIAISONS CERAMO-METALLIQUE • La liaison céramo-métallique est sous la dépendance de facteurs physiques, mécaniques et chimiques, • alliages non précieux, leur comportement varie d’une formule à l’autre et en fonction des opaques utilisés, N’autorisant que de faibles voir aucune liaison céramo métallique directe et nécessitant dans la plus part des cas des rétentions mécaniques. • différents moyens d’obtenir une liaison céramo-métallique à leur niveau sont actuellement utilisés. •
  • 21. • les alliages précieux suffisamment précieux en or et en platine sont compatibles avec n’importe quelle opaque céramique et ne posent pas de problèmes cliniques particuliers. LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
  • 22. • les forces de liaison physique : • L’adhérence physique dépend essentiellement de la mouillabilité de l’alliage utilisé par l’opaque, LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
  • 23. • facteurs mécaniques : • Ils sont directement liés à l’état de surface de l’alliage sur lequel la céramique est émaillée, LIAISONS CERAMO-METALLIQUE Micro - rugosité de surface :
  • 24. • Micro - rugosité de surface : • La macro - rugosité de surface : • les rétentions négatives (par des fraises) ou positive(projection à chaud d’une poudre métallique auto adhérente permettant de réaliser des microbilles de rétention) jouent un rôle non négligeable dans le cas où les facteurs physiques et chimiques de la liaison sont défavorables. LIAISONS CERAMO-METALLIQUE
  • 25. • facteurs chimiques : • La liaison céramo-métallique nécessite la présence d’une couche d’oxydes à l’interface, il est bien connu qu’une céramique cuite sur métal non oxydable comme le platine n’adhère pas à celui-ci. • La liaison céramo-métallique sera fonction de l’adhérence de cette couche d’oxyde au métal d’une part et à la céramique d’autre part. • L’adhérence de la couche d’oxyde au substrat métallique est obtenue dans certaines formules d’alliage grâce à différents éléments d’addition (alliage type III) . LIAISONS CERAMO-METALLIQUE