SlideShare une entreprise Scribd logo
TECHNOLOGIE MATERIAUX
ELABORATION des materiaux.doc
page 1/7
Coke
ELABORATION DES MATERIAUX
PRINCIPE D’ELABORATION DES ALLIAGES FERREUX
1- ALLIAGES FERREUX
Un alliage ferreux est constitué
essentiellement de fer (Fe) et de
carbone (C). Les aciers ont une teneur
maximale en carbone de 2,1 %. Les
fontes ont une teneur en carbone
comprise entre 2,1 et 6,67 %. Les
aciers et fontes alliées sont constitués
de Fe, C et d'autres éléments tels que :
silicium, manganèse, nickel, chrome,
etc … qui améliorent leurs qualités.
Attention au vocabulaire
Une pièce ne sera pas réalisée en
fer, mais dans un de ces alliages :
Fonte ou Acier. Le fer est un matériau
peu performant et coûteux à l’affinage.
Alliages
ferreux
% de carbone Théorique Pratique
Aciers Compris entre : 0 et ≈ 2,1 % Pratiquement entre 0,05 et 1%
Fontes Compris entre : ≈ 2,1 et 6,67 % Pratiquement entre 3,1 et 4,5%
Minerai de fer : Hématite
TECHNOLOGIE MATERIAUX
ELABORATION des materiaux.doc
page 2/7
Coulé
2.1- ELABORATION
La fonte s'obtient dans les hauts fourneaux à partir de minerai de fer et du coke (carbone).
L'élé vation de température conduit à la fusion de la charge et à la transformation chimique, ce qui
permet d’obtenir de la fonte liquide et des résidus: laitier et gaz.
2.2- DEFINITIONS
2.2.1- Fontes grises à Graphite Lamellaire : FGL
2.2.2- Fontes à Graphite Sphéroïdal : FGS
2.2.
3- Fontes blanches
Elles ne contiennent pas de carbone à l’état de graphite. Le
carbone est en combinaison chimique avec le fer (carbure de fer
Fe3C).
2.2.4- Fontes malléables FM
2- FONTES
La forme lamellaire du graphite fragilise le
matériau. Les copeaux se fragmentent lors d’un
usinage sur machine-outil. La micrographie ci-
contre vous présente les formes lamellaires du
graphite.
La forme sphéroïdale du graphite rend ces fontes
particulièrement résistantes à la traction et au choc
(résilience). Les copeaux se déroulent plus
linéairement lors d’un usinage sur machine-outil. La
micrographie ci-contre vous présente les forme
sphéroïdale du graphite.
Elles sont obtenues par traitement thermique des
fontes blanches; les propriétés sont semblables à celles
de l'acier faiblement carburé.
* Fontes malléables à cœur blanc : FMB. Le carbone
a pratiquement disparu. Exemple : le raccord de
tuyaux de chauffage, ..etc..
* Fontes malléables à cœur noir : FMN. Le carbone
s’est regroupé sous la forme de nodule, voir la
micrographie ci-contre. Exemple : Bogie de wagon,
tambour de frein, disque de frein, carter, ..etc..
2.2.5- Fontes alliées
Certaines fontes peuvent être associées
avec d’autres métaux pour améliorer
certaines caractéristiques.
Exemple : le corps de pompe, en bas de
la page, FGL 250 + 2%Cu.
TECHNOLOGIE MATERIAUX
ELABORATION des materiaux.doc
page 3/7
2.4- INCONVENIENT DES FONTES
* Les fontes grises lamellaires sont peu résistantes aux chocs, pour les autres fontes le problème de
résilience est résolu par la forme non lamellaire du graphite.
* Les fontes FGS ne sont pas utilisées autant que les fontes FGL parce que son coût de fabrication est
bien plus élevé.
* Les fontes blanches sont très peu utilisées sauf pour la réalisation de pièces spécifiques (Rouleaux de
broyeur). Elles sont dures mais très fragiles ceci est dû à la présence de cémentite. Remarque : elle
est utilisée liquide pour la fabricationde l’acier.
3- DEUX MODES D'OBTENTION POUR L’ELABORATION DES ACIERS
3- ACIERS
2.3- AVANTAGES DES FONTES
* Elles permettent la réalisation des pièces
moulées complexes car elles possèdent une
excellente coulabilité (Aptitudes au moulage).
* Elles ont une excellente usinabilité, le graphite
jouant le rôle de lubrifiant (mise à part les fontes
blanches où le graphite n’est pas présent).
* Elles sont très résistantes en compression.
TECHNOLOGIE MATERIAUX
ELABORATION des materiaux.doc
page 4/7
3.3- STATION D’AFFINAGE
L’acier provenant du convertisseur ou du four électrique est transféré toujours à l’état liquide
dans la station d’affinage afin de doser parfaitement le taux de carbone et éventuellement les
éléments d’addition : chrome (Cr), nickel (Ni), molybdène (Mo), etc…
3.4
-
SCHEMAS DE PRINCIPE D’UNE
OBTENTIO
N D’ACIER
ELECTRIQ
UE
3.4.1-
Phase de
chargement
3.1- ACIER A L'OXYGENE
Il est obtenu à partir de la fonte
liquide dans un convertisseur. Le
passage de la fonte à l'acier s'effectue
grâce à l'insufflation d'oxygène pur pour
éliminer l'excédent de carbone et
d'impuretés par brûlage. Ci-contre le
schéma de principe de l’élaboration.
3.2- ACIER ELECTRIQUE
Il est surtout obtenu à partir de
ferrailles refondues dans un four
électrique. La fusion est obtenue par des
arcs électriques. L'opération comporte
trois phases : fusion, oxydation,
décrassage du bain; puis coulée de l'acier.
Voir les schémas de principe page
suivante.
Quand l’acier est affiné , il est coulé
en continu pour obtenir des produits semi-
finis: brames, billettes, blooms. Ils seront
ensuite laminés.
Ci-contre microg
contenant 0,2
TECHNOLOGIE MATERIAUX
ELABORATION des materiaux.doc
page 5/7
Four électrique
3.4.2 - Phase de chauffe
4- ALLIAGES D’ALUMINIUM
TECHNOLOGIE MATERIAUX
ELABORATION des materiaux.doc
page 6/7
4.1- L’ALUMINIUM SUR LA TERRE
4.2- TRAITEMENTS DE LA BAUXITE POUR L'OBTENTION DE L'ALUMINE PUIS DE
L’ALUMINIUM
L'aluminium est obtenu grâce à une installation électrolytique (Voir le schéma ci-dessus). Ilest
élaboré à partir de l'alumine. Pour obtenir une tonne d'aluminium, il faut :
~ 1900 kg d'alumine.
~ 380 kg de coke (charbon poreux provenant de la distillation de la houille).
~ 100 kg de brai (résidus pâteux de la distillation de la houille).
~ 15 kg de cryolite (fluorure naturel d'aluminium et de sodium).
~ 13000 kWh de consommation d’électricité.
5.1- LE CUIVRE SUR LA TERRE
Notre planète est composée de plusieurs éléments :
l’oxygène à 47%, le silicium à 28%, l’aluminium à
8%, le fer vient ensuite à 5%.
Nous le rencontrons à l’état d’oxydes : alumine (Al2
O3) et alun (sulfate d’aluminium). Le minerai le plus
utilisé pour la production industrielle est la bauxite .
Son nom provient du lieu de sa première découverte en
1821 aux Baux-de-Provence.
Sa teneur en alumine excède souvent les 50%. La
couleur rougeâtre de la bauxite est due à l’oxyde de
fer. L’aluminium apparaît aussi sous la forme de
silicates dans la plupart des roches éruptives et certains
sédiments (schistes, argiles).
5- ALLIAGES DE CUIVRE
TECHNOLOGIE MATERIAUX
ELABORATION des materiaux.doc
page 7/7
Le minerai de cuivre est exploité si sa teneur en cuivre pur est comprise entre 1 et 15%. Les
principaux producteurs sont : les Etats Unis, l’ex-URSS, la Zambie, le Congo, le Chili, le Canada. Le
plus souvent ces mines sont à ciel ouvert.
5.2- TRAITEMENT DES MINERAIS DE CUIVRE
Le minerai de cuivre est concassé par des opérations mécaniques. La poudre obtenue est
agglomérée sous la forme de briquettes.
Leur fusion est réalisée dans un four réverbère où il est transformé en matte.
La matte est parcourue par un courant d’air dans un convertisseur, il sera réduit en cuivre blister à
99 % de cuivre et 1 % d’impuretés.
L’affinage du cuivre blister est effectué avec l’aide d’une injection sous pression d’oxygène dans
un four à fusion, il sera coulé en plaques.
Ensuite, ces plaques (anodes) sont plongées dans une cuve d’électrolyse où le métal se dépose sur
des cathodes.
Les cathodes sont ensuite coulées en barres, lingots, billettes, ..
Le minerai de cuivre se présente sous plusieurs formes dont :
* Les minerais sulfurés : la bornite, la chalcopyrite (le plus
courant, il est de couleur or).
* D’autres minerais : l’azurite (bleue), la malachite (verte)
(voir ci-contre).
* Le cuivre natif contenant des impuretés.

Contenu connexe

Tendances

Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliques
Rafael Nadal
 
(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)
Mohamed Khalfaoui
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phase
Rafael Nadal
 
moulage
moulagemoulage
moulage
Rafael Nadal
 
Chapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériauxChapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériaux
Mouna Souissi
 
étude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneétude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carbone
Rafael Nadal
 
P2 cours fa 2013 a
P2 cours fa 2013 aP2 cours fa 2013 a
P2 cours fa 2013 aboujneh
 
Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
Rafael Nadal
 
Cours 01(métallurgie)
Cours 01(métallurgie)Cours 01(métallurgie)
Cours 01(métallurgie)Rami Jenhani
 
Chapitre5 cristallographie
Chapitre5 cristallographieChapitre5 cristallographie
Chapitre5 cristallographie
Mouna Souissi
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux
Rafael Nadal
 
P5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 aP5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 aboujneh
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursm.a bensaaoud
 
cours de licence matériaux et industrie chimique.ppt
cours de licence matériaux et industrie chimique.pptcours de licence matériaux et industrie chimique.ppt
cours de licence matériaux et industrie chimique.ppt
MohammedOuahabiAlHas
 
L'élaboration des métaux et le moulage en moule non permanent
L'élaboration des métaux  et le moulage en moule non permanentL'élaboration des métaux  et le moulage en moule non permanent
L'élaboration des métaux et le moulage en moule non permanent
zakariaearroub1
 

Tendances (20)

Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliques
 
(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phase
 
Cours 1 matériaux
Cours 1 matériauxCours 1 matériaux
Cours 1 matériaux
 
moulage
moulagemoulage
moulage
 
Chapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériauxChapitre 1234 matériaux
Chapitre 1234 matériaux
 
étude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneétude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carbone
 
P2 cours fa 2013 a
P2 cours fa 2013 aP2 cours fa 2013 a
P2 cours fa 2013 a
 
Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
 
Cours 01(métallurgie)
Cours 01(métallurgie)Cours 01(métallurgie)
Cours 01(métallurgie)
 
Chapitre 1 rdm
Chapitre 1 rdmChapitre 1 rdm
Chapitre 1 rdm
 
Chapitre5 cristallographie
Chapitre5 cristallographieChapitre5 cristallographie
Chapitre5 cristallographie
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux
 
P5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 aP5 classif acier 2013 a
P5 classif acier 2013 a
 
Chapitre 4 rdm
Chapitre 4 rdmChapitre 4 rdm
Chapitre 4 rdm
 
Exercice matériaux
Exercice matériauxExercice matériaux
Exercice matériaux
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseurs
 
Materiaux
MateriauxMateriaux
Materiaux
 
cours de licence matériaux et industrie chimique.ppt
cours de licence matériaux et industrie chimique.pptcours de licence matériaux et industrie chimique.ppt
cours de licence matériaux et industrie chimique.ppt
 
L'élaboration des métaux et le moulage en moule non permanent
L'élaboration des métaux  et le moulage en moule non permanentL'élaboration des métaux  et le moulage en moule non permanent
L'élaboration des métaux et le moulage en moule non permanent
 

En vedette

Etude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températuresEtude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températures
Khaled Djebloun
 
Chimie des matériaux
Chimie des matériauxChimie des matériaux
Chimie des matériaux
Rafael Nadal
 
Contrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieContrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par Radiographie
Rafael Nadal
 
Contrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasonsContrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasons
Rafael Nadal
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
Rafael Nadal
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymère
Rafael Nadal
 
Cours moulage
Cours moulageCours moulage
Cours moulage
Rafael Nadal
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
Rafael Nadal
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
Rafael Nadal
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordMouna Souissi
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Rafael Nadal
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Rafael Nadal
 
Traitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciersTraitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciers
Rafael Nadal
 
traitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimiquetraitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimique
Rafael Nadal
 
Correction Examen 2014-2015 RDM
Correction Examen 2014-2015 RDMCorrection Examen 2014-2015 RDM
Correction Examen 2014-2015 RDM
Mouna Souissi
 
Soudage
Soudage Soudage
Soudage
Rafael Nadal
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciers
Rafael Nadal
 

En vedette (17)

Etude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températuresEtude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températures
 
Chimie des matériaux
Chimie des matériauxChimie des matériaux
Chimie des matériaux
 
Contrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieContrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par Radiographie
 
Contrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasonsContrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasons
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymère
 
Cours moulage
Cours moulageCours moulage
Cours moulage
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office word
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
 
Traitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciersTraitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciers
 
traitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimiquetraitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimique
 
Correction Examen 2014-2015 RDM
Correction Examen 2014-2015 RDMCorrection Examen 2014-2015 RDM
Correction Examen 2014-2015 RDM
 
Soudage
Soudage Soudage
Soudage
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciers
 

Similaire à Elaboration des materiaux

cour05CM.docx
cour05CM.docxcour05CM.docx
cour05CM.docx
sinec2
 
Powerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptxPowerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptx
eliemijkisale
 
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUESPROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
zakariaearroub1
 
chimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgiechimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgie
Aziz258520
 
Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02
Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02
Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02Mahmoud Hakmouni
 
Propriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciersPropriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciersyouri59490
 
Diagramme bianire 2018 N. dokhan
Diagramme bianire 2018   N. dokhanDiagramme bianire 2018   N. dokhan
Diagramme bianire 2018 N. dokhan
Nahed Dokhan
 
DOC RMIS terminologie industrielle.ppt
DOC RMIS terminologie industrielle.pptDOC RMIS terminologie industrielle.ppt
DOC RMIS terminologie industrielle.ppt
SamiMazouz3
 
concevoir-et-costruire-en-acier
concevoir-et-costruire-en-acierconcevoir-et-costruire-en-acier
concevoir-et-costruire-en-acier
Mohamed Yassine Benfdil
 
Fonderie.pptx
Fonderie.pptxFonderie.pptx
Fonderie.pptx
SafaeRhh
 
dentaire
dentairedentaire
dentaire
Islem Lakhdari
 
Propriétés et désignation de la Fonte2
Propriétés et désignation de la Fonte2Propriétés et désignation de la Fonte2
Propriétés et désignation de la Fonte2youri59490
 
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civilcours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
MohamedTurki27
 
Les amalgames dentaires
Les amalgames dentairesLes amalgames dentaires
Les amalgames dentaires
Abdeldjalil Gadra
 
local_media2004337516.ppt
local_media2004337516.pptlocal_media2004337516.ppt
local_media2004337516.ppt
YosraJbeli3
 
05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdf05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdf
Djamal3
 

Similaire à Elaboration des materiaux (20)

Alliages dentaire
Alliages dentaire Alliages dentaire
Alliages dentaire
 
cour05CM.docx
cour05CM.docxcour05CM.docx
cour05CM.docx
 
Powerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptxPowerpoint groupe N°6.pptx
Powerpoint groupe N°6.pptx
 
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUESPROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
PROCÉDÉS D'ÉLABORATION DES PIÈCES MÉCANIQUES
 
Cuivre[1]
Cuivre[1]Cuivre[1]
Cuivre[1]
 
chimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgiechimie industrielle fonte acier en métallurgie
chimie industrielle fonte acier en métallurgie
 
Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02
Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02
Coursmtallurgie 111011084551-phpapp02
 
Cours esprit
Cours espritCours esprit
Cours esprit
 
Lettre GE à FH
Lettre GE à FHLettre GE à FH
Lettre GE à FH
 
Propriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciersPropriétés et désignations des aciers
Propriétés et désignations des aciers
 
Diagramme bianire 2018 N. dokhan
Diagramme bianire 2018   N. dokhanDiagramme bianire 2018   N. dokhan
Diagramme bianire 2018 N. dokhan
 
DOC RMIS terminologie industrielle.ppt
DOC RMIS terminologie industrielle.pptDOC RMIS terminologie industrielle.ppt
DOC RMIS terminologie industrielle.ppt
 
concevoir-et-costruire-en-acier
concevoir-et-costruire-en-acierconcevoir-et-costruire-en-acier
concevoir-et-costruire-en-acier
 
Fonderie.pptx
Fonderie.pptxFonderie.pptx
Fonderie.pptx
 
dentaire
dentairedentaire
dentaire
 
Propriétés et désignation de la Fonte2
Propriétés et désignation de la Fonte2Propriétés et désignation de la Fonte2
Propriétés et désignation de la Fonte2
 
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civilcours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
 
Les amalgames dentaires
Les amalgames dentairesLes amalgames dentaires
Les amalgames dentaires
 
local_media2004337516.ppt
local_media2004337516.pptlocal_media2004337516.ppt
local_media2004337516.ppt
 
05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdf05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdf
 

Plus de Rafael Nadal

Manuel freins
Manuel freinsManuel freins
Manuel freins
Rafael Nadal
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
Rafael Nadal
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
Rafael Nadal
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013
Rafael Nadal
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fiches
Rafael Nadal
 
Emboutissage
EmboutissageEmboutissage
Emboutissage
Rafael Nadal
 
traitement de surface
traitement de surfacetraitement de surface
traitement de surface
Rafael Nadal
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines composites
Rafael Nadal
 
cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
Rafael Nadal
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Rafael Nadal
 
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopieContrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Rafael Nadal
 

Plus de Rafael Nadal (11)

Manuel freins
Manuel freinsManuel freins
Manuel freins
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fiches
 
Emboutissage
EmboutissageEmboutissage
Emboutissage
 
traitement de surface
traitement de surfacetraitement de surface
traitement de surface
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines composites
 
cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
 
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopieContrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopie
 

Dernier

Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Daniel Bedard
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
ALIIAE
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
ayoub_anbara96
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
iheberry
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
Henri Gomez
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 

Dernier (7)

Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 

Elaboration des materiaux

  • 1. TECHNOLOGIE MATERIAUX ELABORATION des materiaux.doc page 1/7 Coke ELABORATION DES MATERIAUX PRINCIPE D’ELABORATION DES ALLIAGES FERREUX 1- ALLIAGES FERREUX Un alliage ferreux est constitué essentiellement de fer (Fe) et de carbone (C). Les aciers ont une teneur maximale en carbone de 2,1 %. Les fontes ont une teneur en carbone comprise entre 2,1 et 6,67 %. Les aciers et fontes alliées sont constitués de Fe, C et d'autres éléments tels que : silicium, manganèse, nickel, chrome, etc … qui améliorent leurs qualités. Attention au vocabulaire Une pièce ne sera pas réalisée en fer, mais dans un de ces alliages : Fonte ou Acier. Le fer est un matériau peu performant et coûteux à l’affinage. Alliages ferreux % de carbone Théorique Pratique Aciers Compris entre : 0 et ≈ 2,1 % Pratiquement entre 0,05 et 1% Fontes Compris entre : ≈ 2,1 et 6,67 % Pratiquement entre 3,1 et 4,5% Minerai de fer : Hématite
  • 2. TECHNOLOGIE MATERIAUX ELABORATION des materiaux.doc page 2/7 Coulé 2.1- ELABORATION La fonte s'obtient dans les hauts fourneaux à partir de minerai de fer et du coke (carbone). L'élé vation de température conduit à la fusion de la charge et à la transformation chimique, ce qui permet d’obtenir de la fonte liquide et des résidus: laitier et gaz. 2.2- DEFINITIONS 2.2.1- Fontes grises à Graphite Lamellaire : FGL 2.2.2- Fontes à Graphite Sphéroïdal : FGS 2.2. 3- Fontes blanches Elles ne contiennent pas de carbone à l’état de graphite. Le carbone est en combinaison chimique avec le fer (carbure de fer Fe3C). 2.2.4- Fontes malléables FM 2- FONTES La forme lamellaire du graphite fragilise le matériau. Les copeaux se fragmentent lors d’un usinage sur machine-outil. La micrographie ci- contre vous présente les formes lamellaires du graphite. La forme sphéroïdale du graphite rend ces fontes particulièrement résistantes à la traction et au choc (résilience). Les copeaux se déroulent plus linéairement lors d’un usinage sur machine-outil. La micrographie ci-contre vous présente les forme sphéroïdale du graphite. Elles sont obtenues par traitement thermique des fontes blanches; les propriétés sont semblables à celles de l'acier faiblement carburé. * Fontes malléables à cœur blanc : FMB. Le carbone a pratiquement disparu. Exemple : le raccord de tuyaux de chauffage, ..etc.. * Fontes malléables à cœur noir : FMN. Le carbone s’est regroupé sous la forme de nodule, voir la micrographie ci-contre. Exemple : Bogie de wagon, tambour de frein, disque de frein, carter, ..etc.. 2.2.5- Fontes alliées Certaines fontes peuvent être associées avec d’autres métaux pour améliorer certaines caractéristiques. Exemple : le corps de pompe, en bas de la page, FGL 250 + 2%Cu.
  • 3. TECHNOLOGIE MATERIAUX ELABORATION des materiaux.doc page 3/7 2.4- INCONVENIENT DES FONTES * Les fontes grises lamellaires sont peu résistantes aux chocs, pour les autres fontes le problème de résilience est résolu par la forme non lamellaire du graphite. * Les fontes FGS ne sont pas utilisées autant que les fontes FGL parce que son coût de fabrication est bien plus élevé. * Les fontes blanches sont très peu utilisées sauf pour la réalisation de pièces spécifiques (Rouleaux de broyeur). Elles sont dures mais très fragiles ceci est dû à la présence de cémentite. Remarque : elle est utilisée liquide pour la fabricationde l’acier. 3- DEUX MODES D'OBTENTION POUR L’ELABORATION DES ACIERS 3- ACIERS 2.3- AVANTAGES DES FONTES * Elles permettent la réalisation des pièces moulées complexes car elles possèdent une excellente coulabilité (Aptitudes au moulage). * Elles ont une excellente usinabilité, le graphite jouant le rôle de lubrifiant (mise à part les fontes blanches où le graphite n’est pas présent). * Elles sont très résistantes en compression.
  • 4. TECHNOLOGIE MATERIAUX ELABORATION des materiaux.doc page 4/7 3.3- STATION D’AFFINAGE L’acier provenant du convertisseur ou du four électrique est transféré toujours à l’état liquide dans la station d’affinage afin de doser parfaitement le taux de carbone et éventuellement les éléments d’addition : chrome (Cr), nickel (Ni), molybdène (Mo), etc… 3.4 - SCHEMAS DE PRINCIPE D’UNE OBTENTIO N D’ACIER ELECTRIQ UE 3.4.1- Phase de chargement 3.1- ACIER A L'OXYGENE Il est obtenu à partir de la fonte liquide dans un convertisseur. Le passage de la fonte à l'acier s'effectue grâce à l'insufflation d'oxygène pur pour éliminer l'excédent de carbone et d'impuretés par brûlage. Ci-contre le schéma de principe de l’élaboration. 3.2- ACIER ELECTRIQUE Il est surtout obtenu à partir de ferrailles refondues dans un four électrique. La fusion est obtenue par des arcs électriques. L'opération comporte trois phases : fusion, oxydation, décrassage du bain; puis coulée de l'acier. Voir les schémas de principe page suivante. Quand l’acier est affiné , il est coulé en continu pour obtenir des produits semi- finis: brames, billettes, blooms. Ils seront ensuite laminés. Ci-contre microg contenant 0,2
  • 5. TECHNOLOGIE MATERIAUX ELABORATION des materiaux.doc page 5/7 Four électrique 3.4.2 - Phase de chauffe 4- ALLIAGES D’ALUMINIUM
  • 6. TECHNOLOGIE MATERIAUX ELABORATION des materiaux.doc page 6/7 4.1- L’ALUMINIUM SUR LA TERRE 4.2- TRAITEMENTS DE LA BAUXITE POUR L'OBTENTION DE L'ALUMINE PUIS DE L’ALUMINIUM L'aluminium est obtenu grâce à une installation électrolytique (Voir le schéma ci-dessus). Ilest élaboré à partir de l'alumine. Pour obtenir une tonne d'aluminium, il faut : ~ 1900 kg d'alumine. ~ 380 kg de coke (charbon poreux provenant de la distillation de la houille). ~ 100 kg de brai (résidus pâteux de la distillation de la houille). ~ 15 kg de cryolite (fluorure naturel d'aluminium et de sodium). ~ 13000 kWh de consommation d’électricité. 5.1- LE CUIVRE SUR LA TERRE Notre planète est composée de plusieurs éléments : l’oxygène à 47%, le silicium à 28%, l’aluminium à 8%, le fer vient ensuite à 5%. Nous le rencontrons à l’état d’oxydes : alumine (Al2 O3) et alun (sulfate d’aluminium). Le minerai le plus utilisé pour la production industrielle est la bauxite . Son nom provient du lieu de sa première découverte en 1821 aux Baux-de-Provence. Sa teneur en alumine excède souvent les 50%. La couleur rougeâtre de la bauxite est due à l’oxyde de fer. L’aluminium apparaît aussi sous la forme de silicates dans la plupart des roches éruptives et certains sédiments (schistes, argiles). 5- ALLIAGES DE CUIVRE
  • 7. TECHNOLOGIE MATERIAUX ELABORATION des materiaux.doc page 7/7 Le minerai de cuivre est exploité si sa teneur en cuivre pur est comprise entre 1 et 15%. Les principaux producteurs sont : les Etats Unis, l’ex-URSS, la Zambie, le Congo, le Chili, le Canada. Le plus souvent ces mines sont à ciel ouvert. 5.2- TRAITEMENT DES MINERAIS DE CUIVRE Le minerai de cuivre est concassé par des opérations mécaniques. La poudre obtenue est agglomérée sous la forme de briquettes. Leur fusion est réalisée dans un four réverbère où il est transformé en matte. La matte est parcourue par un courant d’air dans un convertisseur, il sera réduit en cuivre blister à 99 % de cuivre et 1 % d’impuretés. L’affinage du cuivre blister est effectué avec l’aide d’une injection sous pression d’oxygène dans un four à fusion, il sera coulé en plaques. Ensuite, ces plaques (anodes) sont plongées dans une cuve d’électrolyse où le métal se dépose sur des cathodes. Les cathodes sont ensuite coulées en barres, lingots, billettes, .. Le minerai de cuivre se présente sous plusieurs formes dont : * Les minerais sulfurés : la bornite, la chalcopyrite (le plus courant, il est de couleur or). * D’autres minerais : l’azurite (bleue), la malachite (verte) (voir ci-contre). * Le cuivre natif contenant des impuretés.