SlideShare une entreprise Scribd logo
1 INTRODUCTION
Les propriétés électromagnétiques des aciers dépendent de leurs microstructures et des
contraintes appliquées. Les différentes techniques du contrôle non destructif deviennent de
plus en plus la solution adéquate et économique dans l’industrie, on rencontre parmi elle la
méthode du contrôle par courants de Foucault.
2 PRINCIPES DES COURANTS DE FOUCAULT
2.1 Définition
On appelle courants de Foucault, les courants induits dans un matériau conducteur
d’électricité par une variation de flux d’induction magnétique. Ces courants tourbillonnaires
créent un flux magnétique de manière à réduire celui qui leur a donné naissance par variation
de l’induction.
Il en découle dans le matériau massif une induction résultante ou un champ résultant
qui varie en module et en phase, en fonction de l’épaisseur traversée.
L’intensité et la répartition des courants de Foucault dépendent de certains paramètres
tels que:
 La conductivité électrique,
 Perméabilité magnétique,
 Fréquence de travail,
 Couplage entre le conducteur (échantillon à contrôler) et le capteur,
 Défauts dont la présence se manifestent à travers une combinaison complexe
des paramètres précédents.
2.2 Principe du Contrôle non Destructif par Courants de Foucault
Le contrôle par courants de Foucault est basé sur la création des courants électriques
dans le matériau à contrôler et sur l’observation de leur comportement (figure 1).
Par application d’un champ magnétique variable situé près d’un matériau conducteur,
les courants de Foucault sont crées. Ils sont des boucles fermées de courants induits circulant
dans des plans perpendiculaires au flux magnétique qui leur a donné naissance. Ils circulent
parallèlement aux spires de la bobine et au plan de la surface.
Les courants de Foucault produisent à leur tour un champ magnétique qui s’oppose au
champ d’excitation. Le champ d’équilibre est alors affaibli, ce qui provoque un changement
de l’impédance de la bobine.
En observant l’impédance de la bobine, les caractéristiques électriques, magnétiques et
géométriques de l’échantillon peuvent être extraite par calcul ou interprétation.
Matériau
I0ejt
ZI0ejt
HC.F.
Hinc.
CF
Figure 1
3 LA THEORIE DU CONTROLE NON DESTRUCTIF PAR COURANTS DE
FOUCAULT
Les lois mathématiques régissant les courants de Foucault sont celles de
l'électromagnétisme vérifiées par les équations de J. C. MAXWELL.
Les physiciens ont établi que le champ électrique et l’induction magnétique sont liés l’un a
l’autre et que quatre équations permettent d’exprimer complètement les interactions
électromagnétiques, se sont les équations de Maxwell.
Div E=/ Le flux du champ électrique à travers une surface fermée est proportionnel à la
charge ; elle exprime, aussi la conservation de la charge.
Div B=0 Le flux d’induction magnétique à travers une surface fermée est nul "on ne
peut jamais avoir une charge magnétique isolée".
Rot E=- B / t La différence de potentiel aux bornes d’un circuit vaut l’opposé de la
variation du flux de l’induction magnétique qui traverse le circuit. La variation du champ
électrique dans l’espace est égale à la décroissance de la variation du champ magnétique dans
le temps.
Rot B =  j+  E/t La variation du champ magnétique dans l’espace est égale à la
variation du champ électrique dans le temps plus la perméabilité magnétique multiplier par le
courant volumique.
X
C.F.
4 REPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT
La répartition des courants de Foucault est très importante dans la définition des
caractéristique du matériau; en effet elle est dépendante de sa structure (conductivité,
perméabilité, géométrie de la pièce...). Dès lors, toute anomalie dans le matériau
(changements dimensionnels, présence de défauts tels que fissures, piqûres, arrachements,
...etc.) entraîne la modification du parcours et de l'intensité des courants de Foucault. La
variation du flux dans le capteur entraîne une variation d'impédance de celui ci (figure 2).
Pour un contrôle d’un matériau non ferromagnétique, la présence des courants de
Foucault modifie les composantes de l’impédance, l’énergie magnétique des courants induits
vient en déduction de celle de la bobine. On observe donc une diminution de la composante
inductive. La circulation des courants induits dissipe par effet joule une énergie électrique,
l’effet est un accroissement de la composante résistive de l’impédance.
Dans le cas des matériaux ferromagnétique, si l’échantillon n’est pas saturé, l’énergie
magnétique mise en jeu par le capteur se trouve multipliée par la perméabilité relative et la
composante inductive augmente. La composante résistive augmente, mais dans une moindre
proportion puisque la pénétration des courants induits est réduite. Pour un matériau saturé
(perméabilité relative tend vers l’unité), les courants induits se comportent de la même
manière que pour un matériau non ferromagnétique.
Figure 2
Les courants de Foucault suivent des trajectoires fermées sur des plans
perpendiculaires au flux magnétique induit. Leur intensité dépend de la profondeur de la
pièce.
La figure 2 montre le rapport existant entre les densités de courant à la surface et en un
point x à l’intérieur du matériau. Elle est donnée par l’équation suivante :
)sin(
0
 

t
J
J X

Où J
J
X
0
est le quotient de la densité des courants de Foucault Jx à la profondeur x
par la densité des courants à la surface J0, et e = 2.718.
La profondeur de pénétration standard est la profondeur à laquelle la densité des
courants de Foucault diminue de 37% de leur densité à la surface, elle dépend de la résistivité
du matériau, de sa perméabilité, et de la fréquence.
fr

 50
où f est la frequence de contrôle (du signal traversant le capteur ) en hertz,
r est la permeabilité magnetique relative (sans unités),
et  est la resistivite electrique en microhm-centimetres
Cette relation permet de caractériser la pénétration des courants dans les matériaux.
En outre, les courants de Foucault subissent un déphasage qui est fonction de la
profondeur dans le matériau.
f
xx
r


50

Où X étant la distance par rapport à la surface de la pièce (figure 2) en mm.
Lorsque la fréquence augmente, la profondeur de pénétration diminue. Dans ce cas les
courants de Foucault circulent de plus en plus en surface du matériau (l’effet de peau).
Le choix de la fréquence dépend essentiellement de la profondeur à contrôler.
5 DIAGRAMME D’IMPEDANCE
L’interprétation des résultats du contrôle par courants de Foucault est obtenue
indirectement en connaissant la valeur de l’impédance du capteur à tout moment du contrôle.
Un capteur à courants de Foucault sans la présence d’un échantillon à contrôler,
possèdent une valeur Z0 (dite à vide), dont les parties résistives et inductives sont
successivement R0 et L0. La présence de l’échantillon modifie la valeur de l’impédance du
capteur Z1 , dont la partie résistive est R1 et la partie inductive est L1 (figure 3).
R0 R
Partie Active
L0
Partie Réactive
L
Figure 3
5.1 CONSTRUCTION DU DIAGRAMME D’IMPEDANCE
Le tracé de la partie inductive en fonction de la partie résistive, donne le diagramme
d’impédance, qui est l’outil indispensable pour l’interprétation des résultats pour le contrôle
non destructif par courant de Foucault. L’évolution de ce diagramme est :
- L’augmentation de la fréquence à partir de zéro provoque l’apparition des courants
de Foucault, ce qui se traduit par une augmentation de la résistance apparente de la bobine.
Ces courants diminuent le flux d’où une décroissance de la réactance.
- Lorsque la fréquence augmente, les courants de Foucault circulent de plus en plus en
surface, ils créent un champ en opposition avec le champ induit, le flux total à l’intérieur du
conducteur diminue.
- Pour une fréquence très élevée, le flux total tend vers zéro (effet de peau), les
courants de Foucault étant localisés à la surface. Il en résulte une diminution des parties
réactives et résistives de l’impédance qui tendent vers zéro.
Le tracé de la courbe donnant L/L0 en fonction de R/L0 donne le diagramme
d’impédance normalisé (figure 4).
5.2 VARIATION DES PARAMETRES DANS LE DIAGRAMME D’IMPEDANCE
Il est possible, par le diagramme d’impédance normalisé (figure 4), d’analyser la
variation physico-chimique de l’échantillon. Tous les paramètres du matériau (dimension,
caractéristiques électrique où magnétique) permettent une représentation semi-circulaire à
mesure qu’ils augmentent ou qu’ils diminuent :
Pour des caracteristiques constantes de l’echantillon (conductivité éléctrique ,
permeabilité magnétique et dimensions) une augmenatation de la frequence de contrôle fera
descendre le point d’efficacite vers le bas du diagramme.
Une augmentation de la résistivité (étant donné les autres paramètres constants)
entraîne une augmentation de la résistance à la circulation des courants de Foucault, d’où le
point d’efficacité se déplace vers le haut du diagramme.
Si la perméabilité relative est supérieure à l’unité, la compostante réactive du capteur
se trouve amplifier, le diagramme se décale vers le haut.
Une diminution du facteur de remplissage entraîne une diminution du rayon du demi-
cercle.
Dans certaines conditions, il est avantageux de travailler à des endroits précis du
diagramme d’impédance. Cela est normalement possible en choisissant les paramètres
appropriés pour le contrôle.
L/L0
R/ L0 
Figure.4
INFLUENCE DES DIFFÉRENTS PARAMÈTRES SUR LE
TRACE DU DIAGRAMME D’IMPÉDANCE NORMALISÉ.
Variation de fréquence où de
conductivité
Variation dimensionnelle
Variation de la perméabilité
6. LE CHOIX DE LA FRÉQUENCE DE CONTRÔLE
Le premier facteur qui intervient dans le choix de la fréquence est la pénétration des
courants de Foucault. Pour le contrôle volumique, l’utilisation d’une basse fréquence est
nécessaire. L’autre paramètre concerne la grandeur à mesurer (caractérisation des matériaux).
Pour la mesure de conductivité, si le matériau est non ferromagnétique, l’application de la
formule donnant la profondeur de pénétration en fonction de la fréquence donne de bons
résultats, par contre, si le matériau est ferromagnétique, la gamme de fréquence de contrôle
est relativement faible (résistance à la pénétration des courants de Foucault). Dans certaines
conditions, il est avantageux de fonctionner à des endroits précis du diagramme d’impédance,
cela est possible en choisissant les paramètres appropriés pour le contrôle.
Pour le contrôle volumique, une fréquence de contrôle appropriée est :
2
3
t
f


Où = est la résistivité électrique,
t=3 ( est la profondeur de pénétration standard), est l’épaisseur de l’échantillon.
Le contrôle à la fréquence donnée ci dessus, permet d’estimer la profondeur d’un
défaut à partir de la phase du signal.
7. LES CAPTEURS
Les capteurs à courants de Foucault sont des enroulements électriques qui génèrent un
champ magnétique lorsqu’ils sont alimentés par un signal électrique; variable. Dans le
contrôle non destructif par courants de Foucault, on rencontre deux types de transducteurs:
 Les bobines, pour le contrôle extérieur de tubes (ou de barres pleins),
 Les sondes pour le contrôle intérieur de tubes où le contrôle des pièces planes.
Ils sont classés selon:
7.1 La méthode de bobinage
Capteurs absolu : le même bobinage est utilisé pour l’excitation(la génération des
courants de Foucault) et la réception, c’est un capteur dont la mesure est fournie
directement.
Capteur différentiel : deux bobinages sont enroulés sur le même support en
opposition, l’un est utilisé pur l’excitation et l’autre pour la réception, la mesure est la
différence entre les deux.
7.2 La méthode de mesure
La méthode de l’impédance : toute variation de l’impédance permet de déceler la
cause et cela grâce aux diagrammes d’impédances normalisés.
La méthode de la transmission et de la réception : dans cette méthode le contrôle par
courants de Foucault se base sur les variations de la différence de tension aux bornes
des deux capteurs et du déphasage entre les deux.
7.3 Le domaine d’utilisation :
Il dépend de la géométrie de l’échantillon à contrôlé, telle que les pièces cylindriques
ou planes ainsi que des conditions d’emplois : températures, et vitesse de contrôle. Dans la
pratique, le diamètre des transducteurs est compris entre 2.5 mm à quelques centaines de
millimètres. Pour une construction particulière et pour un contrôle bien défini, on se base :
 La valeur de la résistance
 La valeur de l’inductance
 L’aptitude du transducteur à déceler les variations de différentes
caractéristiques métallurgiques dans le matériau à inspecter.
7.4 Modes de mesures :
Le mode absolue : la chaîne de mesure comporte un seul capteur, il génèrent les
courants de Foucault et la mesure se fait directement à ces bornes.
Le mode différentiel : un deuxième capteur est utilisé pour recevoir le champ induit
par les courants de Foucault. La mesure est la variation de la différence des potentiels aux
bornes des capteurs, il est évident, que lors d’un contrôle, si cette variation est nulle, le
matériau est saint.
Figure .5
8. CALCUL DES DIFFERENTS PARAMETRES
Palpeur simple
Palpeur focalisé
Bobine simple
Bobine focalisé
Sonde simple
Sonde focalisé
Un bobinage est caractérisé par les valeurs de son inductance et de sa résistance.
La tension aux bornes de la bobine de contrôle est : ZIV 
Où I est le courant passant dans la bobine et Z son impédance.
La valeur de l’impédance est calculée à l’aide de l’équation : 22
)(LWRZ 
Et la phase de l’impédance est calculée à l’aide de :
R
LW
Arctg
8.1 CALCUL DE LA RESISTANCE
Le calcul de la valeur de la résistance R de la sonde se fait par la loi d’OHM:
R
L
S
 
L : longueur du fil [m],
 : résistivité du fil [/m],
S : section du fil [m²],
R : est la valeur de la résistance en ohm []
8.2 CALCUL DE L’INDUCTANCE
La valeur de l’inductance L est calculée par la formule approchée de NAGAOKA:
L
N
I

.
L
N S
l
 
²
 : est la perméabilité magnétique du milieu, elle égale à 0r, avec µr ; la perméabilité
relative.
N : nombre de spire,
S : section de solénoïde [mm],
l : longueur de solénoïde [mm],
L : est la valeur de l’inductance en henry (H)
9.APPAREILLAGES
Figure .6
Le système d’excitation : Généralement constitué d’un oscillateur, chargé de délivrer
une tension d’amplitude constante et ou la fréquence peut être fixe ou variable.
Modes de visualisation :
 En plan d’impédance : on obtient sur l’écran un point représentant la
modification d’impédance.
 Base de temps linéaire : Ce mode permet d’avoir le signal sinusoïdal
10.ETALONS
La méthode du contrôle par les courants de Foucault est basée sur la reproductibilité
des résultats par rapport à un étalonnage d’origine (étalon). Il est important de connaître
parfaitement les qualités à exiger d’une pièce étalon.

Contenu connexe

Tendances

La maintenance preventive
La maintenance preventiveLa maintenance preventive
La maintenance preventive
Hubert Faigner
 
Guidage en rotation.pdf
Guidage en rotation.pdfGuidage en rotation.pdf
Guidage en rotation.pdf
pcusers1
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursm.a bensaaoud
 
Dynamique des structures cours
Dynamique des structures coursDynamique des structures cours
Dynamique des structures cours
Mohamed Abid
 
dessin d'ensemble.ppt
dessin d'ensemble.pptdessin d'ensemble.ppt
dessin d'ensemble.ppt
StefTfh
 
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
Oussama Akikab
 
Accouplements, embrayages, freins
Accouplements, embrayages, freinsAccouplements, embrayages, freins
Accouplements, embrayages, freins
rachidacc heraiz
 
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopieContrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Rafael Nadal
 
Sollicitations composées
Sollicitations composéesSollicitations composées
Sollicitations composéesMouna Souissi
 
Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...
Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...
Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...Majda El Aouni
 
usure
usureusure
usure
zidimimn
 
Chp iii technologies des capteurs
Chp iii technologies des capteursChp iii technologies des capteurs
Chp iii technologies des capteurs
MedGuer
 
TP TOURNAGE
TP TOURNAGETP TOURNAGE
TP TOURNAGE
Layla Zerhoun
 
Cours --hydraulique-thorique-dbit-vitesse
Cours --hydraulique-thorique-dbit-vitesseCours --hydraulique-thorique-dbit-vitesse
Cours --hydraulique-thorique-dbit-vitesse
iro2
 
CAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdf
CAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdfCAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdf
CAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdf
WassimOudni
 
La_Maintenance.ppt
La_Maintenance.pptLa_Maintenance.ppt
La_Maintenance.ppt
LAILAIDRISSI5
 
Cahier 1AS- 2022-officiel.pdf
Cahier 1AS- 2022-officiel.pdfCahier 1AS- 2022-officiel.pdf
Cahier 1AS- 2022-officiel.pdf
WassimOudni
 

Tendances (20)

La maintenance preventive
La maintenance preventiveLa maintenance preventive
La maintenance preventive
 
Guidage en rotation.pdf
Guidage en rotation.pdfGuidage en rotation.pdf
Guidage en rotation.pdf
 
Cotation fonctionnelle
Cotation fonctionnelleCotation fonctionnelle
Cotation fonctionnelle
 
Exercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseursExercices coprrigés sur les torseurs
Exercices coprrigés sur les torseurs
 
Dynamique des structures cours
Dynamique des structures coursDynamique des structures cours
Dynamique des structures cours
 
dessin d'ensemble.ppt
dessin d'ensemble.pptdessin d'ensemble.ppt
dessin d'ensemble.ppt
 
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
 
Chapitre 1 rdm
Chapitre 1 rdmChapitre 1 rdm
Chapitre 1 rdm
 
Accouplements, embrayages, freins
Accouplements, embrayages, freinsAccouplements, embrayages, freins
Accouplements, embrayages, freins
 
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopieContrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopie
 
Sollicitations composées
Sollicitations composéesSollicitations composées
Sollicitations composées
 
Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...
Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...
Devoir+corrigé+de+synthèse+n°3+ +génie+mécanique+système+de+grénaillage+et+de...
 
usure
usureusure
usure
 
Chp iii technologies des capteurs
Chp iii technologies des capteursChp iii technologies des capteurs
Chp iii technologies des capteurs
 
Cours rdm notions
Cours rdm notionsCours rdm notions
Cours rdm notions
 
TP TOURNAGE
TP TOURNAGETP TOURNAGE
TP TOURNAGE
 
Cours --hydraulique-thorique-dbit-vitesse
Cours --hydraulique-thorique-dbit-vitesseCours --hydraulique-thorique-dbit-vitesse
Cours --hydraulique-thorique-dbit-vitesse
 
CAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdf
CAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdfCAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdf
CAHIER DE COURS 22-23-Bac.pdf
 
La_Maintenance.ppt
La_Maintenance.pptLa_Maintenance.ppt
La_Maintenance.ppt
 
Cahier 1AS- 2022-officiel.pdf
Cahier 1AS- 2022-officiel.pdfCahier 1AS- 2022-officiel.pdf
Cahier 1AS- 2022-officiel.pdf
 

En vedette

cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
Rafael Nadal
 
Trabajo grupal
Trabajo grupalTrabajo grupal
Trabajo grupal
Lucia García Fernández
 
кожушко
кожушкокожушко
кожушко
semyurihor
 
Task 3 Evaluation
Task 3 EvaluationTask 3 Evaluation
Task 3 Evaluation
dorcasnzita
 
5 myths for UX Design Process
5 myths for UX Design Process5 myths for UX Design Process
5 myths for UX Design Process
Prashant Bhot
 
20 26 march 17
20 26 march 1720 26 march 17
20 26 march 17
snehalcnp
 
Logo Development
Logo DevelopmentLogo Development
Logo Development
Rebecca Coughlin
 
Sistemas de construccion prefabricados
Sistemas de construccion prefabricados Sistemas de construccion prefabricados
Sistemas de construccion prefabricados
Exiquio Sánchez Piña
 
Portifólio de Ideias
Portifólio de IdeiasPortifólio de Ideias
Portifólio de Ideias
Letícia Fernanda Corrêa
 
Diario Resumen 20170322
Diario Resumen 20170322Diario Resumen 20170322
Diario Resumen 20170322
Diario Resumen
 
Report Tbc piemonte 2016
Report Tbc piemonte 2016Report Tbc piemonte 2016
Report Tbc piemonte 2016
Quotidiano Piemontese
 

En vedette (11)

cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
 
Trabajo grupal
Trabajo grupalTrabajo grupal
Trabajo grupal
 
кожушко
кожушкокожушко
кожушко
 
Task 3 Evaluation
Task 3 EvaluationTask 3 Evaluation
Task 3 Evaluation
 
5 myths for UX Design Process
5 myths for UX Design Process5 myths for UX Design Process
5 myths for UX Design Process
 
20 26 march 17
20 26 march 1720 26 march 17
20 26 march 17
 
Logo Development
Logo DevelopmentLogo Development
Logo Development
 
Sistemas de construccion prefabricados
Sistemas de construccion prefabricados Sistemas de construccion prefabricados
Sistemas de construccion prefabricados
 
Portifólio de Ideias
Portifólio de IdeiasPortifólio de Ideias
Portifólio de Ideias
 
Diario Resumen 20170322
Diario Resumen 20170322Diario Resumen 20170322
Diario Resumen 20170322
 
Report Tbc piemonte 2016
Report Tbc piemonte 2016Report Tbc piemonte 2016
Report Tbc piemonte 2016
 

Similaire à Contrôle non destructif par Courants de Foucault

Cours HT polaristation et conduction des isolants
Cours HT polaristation et conduction des isolantsCours HT polaristation et conduction des isolants
Cours HT polaristation et conduction des isolants
Amine Slama
 
Chap10
Chap10Chap10
Chap10
jasin44
 
cours electromagnitisme smp s3
cours electromagnitisme smp s3cours electromagnitisme smp s3
cours electromagnitisme smp s3
univ-sc
 
Ch3 cm et transf
Ch3 cm et transfCh3 cm et transf
Ch3 cm et transf
OUAJJI Hassan
 
Cours master phys sc chap 2 2015
Cours master phys sc chap 2 2015Cours master phys sc chap 2 2015
Cours master phys sc chap 2 2015
omar bllaouhamou
 
Chap7
Chap7Chap7
Chap7
Rito Tifa
 
Électricité II
Électricité IIÉlectricité II
Électricité II
OUAJJI Hassan
 
microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique
ImadeddineBakouk
 
capteurs II.pptx
capteurs II.pptxcapteurs II.pptx
capteurs II.pptx
Abdo Brahmi
 
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdfcours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
KamagateInza
 
Presentation1.pptx
Presentation1.pptxPresentation1.pptx
Presentation1.pptx
MOHAMMEDTALEB25
 
Diodes
DiodesDiodes
Magnétosta cp 2 2017
Magnétosta cp 2 2017 Magnétosta cp 2 2017
Magnétosta cp 2 2017
Salah-Eddine MAAFI
 
Chapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mliChapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mli
OUAJJI Hassan
 
Induction électromagnétique
Induction électromagnétiqueInduction électromagnétique
Induction électromagnétique
AliBenMoussa10
 
Materiaux supraconducteurs fin
Materiaux supraconducteurs finMateriaux supraconducteurs fin
Materiaux supraconducteurs fin
MecmedMomod
 
Memoire fin etudes_1983
Memoire fin etudes_1983Memoire fin etudes_1983
Memoire fin etudes_1983Clifford Stone
 
Electricité II
Electricité IIElectricité II
Electricité II
OUAJJI Hassan
 
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docxLE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
LisaYevaiMugariri
 

Similaire à Contrôle non destructif par Courants de Foucault (20)

Cours HT polaristation et conduction des isolants
Cours HT polaristation et conduction des isolantsCours HT polaristation et conduction des isolants
Cours HT polaristation et conduction des isolants
 
Chap10
Chap10Chap10
Chap10
 
cours electromagnitisme smp s3
cours electromagnitisme smp s3cours electromagnitisme smp s3
cours electromagnitisme smp s3
 
Ch3 cm et transf
Ch3 cm et transfCh3 cm et transf
Ch3 cm et transf
 
Cours master phys sc chap 2 2015
Cours master phys sc chap 2 2015Cours master phys sc chap 2 2015
Cours master phys sc chap 2 2015
 
Chap7
Chap7Chap7
Chap7
 
Électricité II
Électricité IIÉlectricité II
Électricité II
 
microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique
 
capteurs II.pptx
capteurs II.pptxcapteurs II.pptx
capteurs II.pptx
 
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdfcours géophysique Master des 1 STRM..pdf
cours géophysique Master des 1 STRM..pdf
 
Presentation1.pptx
Presentation1.pptxPresentation1.pptx
Presentation1.pptx
 
Diodes
DiodesDiodes
Diodes
 
Cours d'electromagnetisme
Cours d'electromagnetismeCours d'electromagnetisme
Cours d'electromagnetisme
 
Magnétosta cp 2 2017
Magnétosta cp 2 2017 Magnétosta cp 2 2017
Magnétosta cp 2 2017
 
Chapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mliChapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mli
 
Induction électromagnétique
Induction électromagnétiqueInduction électromagnétique
Induction électromagnétique
 
Materiaux supraconducteurs fin
Materiaux supraconducteurs finMateriaux supraconducteurs fin
Materiaux supraconducteurs fin
 
Memoire fin etudes_1983
Memoire fin etudes_1983Memoire fin etudes_1983
Memoire fin etudes_1983
 
Electricité II
Electricité IIElectricité II
Electricité II
 
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docxLE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
 

Plus de Rafael Nadal

Manuel freins
Manuel freinsManuel freins
Manuel freins
Rafael Nadal
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
Rafael Nadal
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
Rafael Nadal
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013
Rafael Nadal
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fiches
Rafael Nadal
 
Emboutissage
EmboutissageEmboutissage
Emboutissage
Rafael Nadal
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Rafael Nadal
 
traitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimiquetraitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimique
Rafael Nadal
 
traitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimiquetraitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimique
Rafael Nadal
 
traitement de surface
traitement de surfacetraitement de surface
traitement de surface
Rafael Nadal
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciers
Rafael Nadal
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines composites
Rafael Nadal
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymère
Rafael Nadal
 
Traitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciersTraitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciers
Rafael Nadal
 
Soudage
Soudage Soudage
Soudage
Rafael Nadal
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
Rafael Nadal
 
Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
Rafael Nadal
 
Diagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreDiagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibre
Rafael Nadal
 
Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliques
Rafael Nadal
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phase
Rafael Nadal
 

Plus de Rafael Nadal (20)

Manuel freins
Manuel freinsManuel freins
Manuel freins
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fiches
 
Emboutissage
EmboutissageEmboutissage
Emboutissage
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
 
traitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimiquetraitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimique
 
traitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimiquetraitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimique
 
traitement de surface
traitement de surfacetraitement de surface
traitement de surface
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciers
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines composites
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymère
 
Traitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciersTraitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciers
 
Soudage
Soudage Soudage
Soudage
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
 
Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
 
Diagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreDiagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibre
 
Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliques
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phase
 

Dernier

SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
Henri Gomez
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Daniel Bedard
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
ayoub_anbara96
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
ayoub_anbara96
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
ALIIAE
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
iheberry
 

Dernier (8)

SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
 

Contrôle non destructif par Courants de Foucault

  • 1. 1 INTRODUCTION Les propriétés électromagnétiques des aciers dépendent de leurs microstructures et des contraintes appliquées. Les différentes techniques du contrôle non destructif deviennent de plus en plus la solution adéquate et économique dans l’industrie, on rencontre parmi elle la méthode du contrôle par courants de Foucault. 2 PRINCIPES DES COURANTS DE FOUCAULT 2.1 Définition On appelle courants de Foucault, les courants induits dans un matériau conducteur d’électricité par une variation de flux d’induction magnétique. Ces courants tourbillonnaires créent un flux magnétique de manière à réduire celui qui leur a donné naissance par variation de l’induction. Il en découle dans le matériau massif une induction résultante ou un champ résultant qui varie en module et en phase, en fonction de l’épaisseur traversée. L’intensité et la répartition des courants de Foucault dépendent de certains paramètres tels que:  La conductivité électrique,  Perméabilité magnétique,  Fréquence de travail,  Couplage entre le conducteur (échantillon à contrôler) et le capteur,  Défauts dont la présence se manifestent à travers une combinaison complexe des paramètres précédents.
  • 2. 2.2 Principe du Contrôle non Destructif par Courants de Foucault Le contrôle par courants de Foucault est basé sur la création des courants électriques dans le matériau à contrôler et sur l’observation de leur comportement (figure 1). Par application d’un champ magnétique variable situé près d’un matériau conducteur, les courants de Foucault sont crées. Ils sont des boucles fermées de courants induits circulant dans des plans perpendiculaires au flux magnétique qui leur a donné naissance. Ils circulent parallèlement aux spires de la bobine et au plan de la surface. Les courants de Foucault produisent à leur tour un champ magnétique qui s’oppose au champ d’excitation. Le champ d’équilibre est alors affaibli, ce qui provoque un changement de l’impédance de la bobine. En observant l’impédance de la bobine, les caractéristiques électriques, magnétiques et géométriques de l’échantillon peuvent être extraite par calcul ou interprétation. Matériau I0ejt ZI0ejt HC.F. Hinc. CF Figure 1
  • 3. 3 LA THEORIE DU CONTROLE NON DESTRUCTIF PAR COURANTS DE FOUCAULT Les lois mathématiques régissant les courants de Foucault sont celles de l'électromagnétisme vérifiées par les équations de J. C. MAXWELL. Les physiciens ont établi que le champ électrique et l’induction magnétique sont liés l’un a l’autre et que quatre équations permettent d’exprimer complètement les interactions électromagnétiques, se sont les équations de Maxwell. Div E=/ Le flux du champ électrique à travers une surface fermée est proportionnel à la charge ; elle exprime, aussi la conservation de la charge. Div B=0 Le flux d’induction magnétique à travers une surface fermée est nul "on ne peut jamais avoir une charge magnétique isolée". Rot E=- B / t La différence de potentiel aux bornes d’un circuit vaut l’opposé de la variation du flux de l’induction magnétique qui traverse le circuit. La variation du champ électrique dans l’espace est égale à la décroissance de la variation du champ magnétique dans le temps. Rot B =  j+  E/t La variation du champ magnétique dans l’espace est égale à la variation du champ électrique dans le temps plus la perméabilité magnétique multiplier par le courant volumique.
  • 4. X C.F. 4 REPARTITION DES COURANTS DE FOUCAULT La répartition des courants de Foucault est très importante dans la définition des caractéristique du matériau; en effet elle est dépendante de sa structure (conductivité, perméabilité, géométrie de la pièce...). Dès lors, toute anomalie dans le matériau (changements dimensionnels, présence de défauts tels que fissures, piqûres, arrachements, ...etc.) entraîne la modification du parcours et de l'intensité des courants de Foucault. La variation du flux dans le capteur entraîne une variation d'impédance de celui ci (figure 2). Pour un contrôle d’un matériau non ferromagnétique, la présence des courants de Foucault modifie les composantes de l’impédance, l’énergie magnétique des courants induits vient en déduction de celle de la bobine. On observe donc une diminution de la composante inductive. La circulation des courants induits dissipe par effet joule une énergie électrique, l’effet est un accroissement de la composante résistive de l’impédance. Dans le cas des matériaux ferromagnétique, si l’échantillon n’est pas saturé, l’énergie magnétique mise en jeu par le capteur se trouve multipliée par la perméabilité relative et la composante inductive augmente. La composante résistive augmente, mais dans une moindre proportion puisque la pénétration des courants induits est réduite. Pour un matériau saturé (perméabilité relative tend vers l’unité), les courants induits se comportent de la même manière que pour un matériau non ferromagnétique. Figure 2
  • 5. Les courants de Foucault suivent des trajectoires fermées sur des plans perpendiculaires au flux magnétique induit. Leur intensité dépend de la profondeur de la pièce. La figure 2 montre le rapport existant entre les densités de courant à la surface et en un point x à l’intérieur du matériau. Elle est donnée par l’équation suivante : )sin( 0    t J J X  Où J J X 0 est le quotient de la densité des courants de Foucault Jx à la profondeur x par la densité des courants à la surface J0, et e = 2.718. La profondeur de pénétration standard est la profondeur à laquelle la densité des courants de Foucault diminue de 37% de leur densité à la surface, elle dépend de la résistivité du matériau, de sa perméabilité, et de la fréquence. fr   50 où f est la frequence de contrôle (du signal traversant le capteur ) en hertz, r est la permeabilité magnetique relative (sans unités), et  est la resistivite electrique en microhm-centimetres Cette relation permet de caractériser la pénétration des courants dans les matériaux. En outre, les courants de Foucault subissent un déphasage qui est fonction de la profondeur dans le matériau. f xx r   50  Où X étant la distance par rapport à la surface de la pièce (figure 2) en mm. Lorsque la fréquence augmente, la profondeur de pénétration diminue. Dans ce cas les courants de Foucault circulent de plus en plus en surface du matériau (l’effet de peau). Le choix de la fréquence dépend essentiellement de la profondeur à contrôler.
  • 6. 5 DIAGRAMME D’IMPEDANCE L’interprétation des résultats du contrôle par courants de Foucault est obtenue indirectement en connaissant la valeur de l’impédance du capteur à tout moment du contrôle. Un capteur à courants de Foucault sans la présence d’un échantillon à contrôler, possèdent une valeur Z0 (dite à vide), dont les parties résistives et inductives sont successivement R0 et L0. La présence de l’échantillon modifie la valeur de l’impédance du capteur Z1 , dont la partie résistive est R1 et la partie inductive est L1 (figure 3). R0 R Partie Active L0 Partie Réactive L Figure 3 5.1 CONSTRUCTION DU DIAGRAMME D’IMPEDANCE Le tracé de la partie inductive en fonction de la partie résistive, donne le diagramme d’impédance, qui est l’outil indispensable pour l’interprétation des résultats pour le contrôle non destructif par courant de Foucault. L’évolution de ce diagramme est : - L’augmentation de la fréquence à partir de zéro provoque l’apparition des courants de Foucault, ce qui se traduit par une augmentation de la résistance apparente de la bobine. Ces courants diminuent le flux d’où une décroissance de la réactance. - Lorsque la fréquence augmente, les courants de Foucault circulent de plus en plus en surface, ils créent un champ en opposition avec le champ induit, le flux total à l’intérieur du conducteur diminue. - Pour une fréquence très élevée, le flux total tend vers zéro (effet de peau), les courants de Foucault étant localisés à la surface. Il en résulte une diminution des parties réactives et résistives de l’impédance qui tendent vers zéro. Le tracé de la courbe donnant L/L0 en fonction de R/L0 donne le diagramme d’impédance normalisé (figure 4).
  • 7. 5.2 VARIATION DES PARAMETRES DANS LE DIAGRAMME D’IMPEDANCE Il est possible, par le diagramme d’impédance normalisé (figure 4), d’analyser la variation physico-chimique de l’échantillon. Tous les paramètres du matériau (dimension, caractéristiques électrique où magnétique) permettent une représentation semi-circulaire à mesure qu’ils augmentent ou qu’ils diminuent : Pour des caracteristiques constantes de l’echantillon (conductivité éléctrique , permeabilité magnétique et dimensions) une augmenatation de la frequence de contrôle fera descendre le point d’efficacite vers le bas du diagramme. Une augmentation de la résistivité (étant donné les autres paramètres constants) entraîne une augmentation de la résistance à la circulation des courants de Foucault, d’où le point d’efficacité se déplace vers le haut du diagramme. Si la perméabilité relative est supérieure à l’unité, la compostante réactive du capteur se trouve amplifier, le diagramme se décale vers le haut. Une diminution du facteur de remplissage entraîne une diminution du rayon du demi- cercle. Dans certaines conditions, il est avantageux de travailler à des endroits précis du diagramme d’impédance. Cela est normalement possible en choisissant les paramètres appropriés pour le contrôle.
  • 8. L/L0 R/ L0  Figure.4 INFLUENCE DES DIFFÉRENTS PARAMÈTRES SUR LE TRACE DU DIAGRAMME D’IMPÉDANCE NORMALISÉ. Variation de fréquence où de conductivité Variation dimensionnelle Variation de la perméabilité
  • 9. 6. LE CHOIX DE LA FRÉQUENCE DE CONTRÔLE Le premier facteur qui intervient dans le choix de la fréquence est la pénétration des courants de Foucault. Pour le contrôle volumique, l’utilisation d’une basse fréquence est nécessaire. L’autre paramètre concerne la grandeur à mesurer (caractérisation des matériaux). Pour la mesure de conductivité, si le matériau est non ferromagnétique, l’application de la formule donnant la profondeur de pénétration en fonction de la fréquence donne de bons résultats, par contre, si le matériau est ferromagnétique, la gamme de fréquence de contrôle est relativement faible (résistance à la pénétration des courants de Foucault). Dans certaines conditions, il est avantageux de fonctionner à des endroits précis du diagramme d’impédance, cela est possible en choisissant les paramètres appropriés pour le contrôle. Pour le contrôle volumique, une fréquence de contrôle appropriée est : 2 3 t f   Où = est la résistivité électrique, t=3 ( est la profondeur de pénétration standard), est l’épaisseur de l’échantillon. Le contrôle à la fréquence donnée ci dessus, permet d’estimer la profondeur d’un défaut à partir de la phase du signal. 7. LES CAPTEURS
  • 10. Les capteurs à courants de Foucault sont des enroulements électriques qui génèrent un champ magnétique lorsqu’ils sont alimentés par un signal électrique; variable. Dans le contrôle non destructif par courants de Foucault, on rencontre deux types de transducteurs:  Les bobines, pour le contrôle extérieur de tubes (ou de barres pleins),  Les sondes pour le contrôle intérieur de tubes où le contrôle des pièces planes. Ils sont classés selon: 7.1 La méthode de bobinage Capteurs absolu : le même bobinage est utilisé pour l’excitation(la génération des courants de Foucault) et la réception, c’est un capteur dont la mesure est fournie directement. Capteur différentiel : deux bobinages sont enroulés sur le même support en opposition, l’un est utilisé pur l’excitation et l’autre pour la réception, la mesure est la différence entre les deux. 7.2 La méthode de mesure La méthode de l’impédance : toute variation de l’impédance permet de déceler la cause et cela grâce aux diagrammes d’impédances normalisés. La méthode de la transmission et de la réception : dans cette méthode le contrôle par courants de Foucault se base sur les variations de la différence de tension aux bornes des deux capteurs et du déphasage entre les deux. 7.3 Le domaine d’utilisation : Il dépend de la géométrie de l’échantillon à contrôlé, telle que les pièces cylindriques ou planes ainsi que des conditions d’emplois : températures, et vitesse de contrôle. Dans la pratique, le diamètre des transducteurs est compris entre 2.5 mm à quelques centaines de millimètres. Pour une construction particulière et pour un contrôle bien défini, on se base :  La valeur de la résistance  La valeur de l’inductance  L’aptitude du transducteur à déceler les variations de différentes caractéristiques métallurgiques dans le matériau à inspecter. 7.4 Modes de mesures : Le mode absolue : la chaîne de mesure comporte un seul capteur, il génèrent les courants de Foucault et la mesure se fait directement à ces bornes. Le mode différentiel : un deuxième capteur est utilisé pour recevoir le champ induit par les courants de Foucault. La mesure est la variation de la différence des potentiels aux bornes des capteurs, il est évident, que lors d’un contrôle, si cette variation est nulle, le matériau est saint.
  • 11. Figure .5 8. CALCUL DES DIFFERENTS PARAMETRES Palpeur simple Palpeur focalisé Bobine simple Bobine focalisé Sonde simple Sonde focalisé
  • 12. Un bobinage est caractérisé par les valeurs de son inductance et de sa résistance. La tension aux bornes de la bobine de contrôle est : ZIV  Où I est le courant passant dans la bobine et Z son impédance. La valeur de l’impédance est calculée à l’aide de l’équation : 22 )(LWRZ  Et la phase de l’impédance est calculée à l’aide de : R LW Arctg 8.1 CALCUL DE LA RESISTANCE Le calcul de la valeur de la résistance R de la sonde se fait par la loi d’OHM: R L S   L : longueur du fil [m],  : résistivité du fil [/m], S : section du fil [m²], R : est la valeur de la résistance en ohm [] 8.2 CALCUL DE L’INDUCTANCE La valeur de l’inductance L est calculée par la formule approchée de NAGAOKA: L N I  . L N S l   ²  : est la perméabilité magnétique du milieu, elle égale à 0r, avec µr ; la perméabilité relative. N : nombre de spire, S : section de solénoïde [mm], l : longueur de solénoïde [mm], L : est la valeur de l’inductance en henry (H)
  • 13. 9.APPAREILLAGES Figure .6 Le système d’excitation : Généralement constitué d’un oscillateur, chargé de délivrer une tension d’amplitude constante et ou la fréquence peut être fixe ou variable. Modes de visualisation :  En plan d’impédance : on obtient sur l’écran un point représentant la modification d’impédance.  Base de temps linéaire : Ce mode permet d’avoir le signal sinusoïdal 10.ETALONS La méthode du contrôle par les courants de Foucault est basée sur la reproductibilité des résultats par rapport à un étalonnage d’origine (étalon). Il est important de connaître parfaitement les qualités à exiger d’une pièce étalon.