SlideShare une entreprise Scribd logo
Groupe Keolis /
Nouvelle Démarche Information Voyageurs




Fonctions cognitives et information
en situation de mobilité

Elena Pasquinelli
Elena Pasquinelli
• Réhabilitation
• Philosophie
• Philosophie des sciences cognitives (PhD: Illusions haptiques)
• Percro Lab-SSSA, Enactive Network of Excellence
• Groupe Compas (http://www.groupe-compas.net)
Qu’est-ce      Un domaine de
que c’est que    recherche encore
 les sciences         jeune.
  cognitives ?
action, perception, vie de relation
                                         L’étude
                                   interdisciplinaire du
                                     fonctionnement
                                           de ...




                      esprit, cerveau




     intelligence       émotions
Ses racines puisent
               dans les années 50...
             à vrai dire dans Platon et
1956, MIT
            Aristote, mais une nouvelle
             vague s’est produite aux
                   années 80-90.
Il s’agit d’une famille
    de domaines de
recherche, mais aussi
      d’approches.
La nouvelle
• Le cerveau n’est pas un                vague de sciences
 ordinateur !                           cognitives a introduit
                                       thèmes de recherche,
• Les processus cognitifs ne sont          perspectives et
 pas centralisés dans le cerveau !
                                            disciplines.
• La cognition ne se limite pas à la
 pensée logique et symbolique !

• Les processus cognitifs ne sont
 pas nécessairement des
 opérations formelles sur des
 symboles (représentations) !
Qu’est-ce que on
peut faire avec les
    sciences          $   !
   cognitives?
Mieux connaître
              le voyageur.




Besoins
Capacités
Stratégies
Tout au long
Planification                de son
Exécution
                           parcours.
Check et replanification
éventuelle
Et répondre
              à quelques
               préjugés
              communs.




Rationalité
Perception
Cognition
Idée reçue #1.

   La planification
   est l’effet de
   choix purement
   rationnels.




                                                                   Hypothèse des marqueurs somatiques :
                                                                   les émotions éprouvées lors d’une action
                                                                   marquent ce choix de manière positive ou
                                                                   négative. Cette association se réactive
                                                                   face à une situation similaire et influence
                                                                   les choix.
Damasio, A.R. (1994). Descartes' Error: emotion, reason, and the human brain. New York: Grosset/Putnam./ (1997). L’erreur de Descartes. Paris: Odile Jacob.
Idée reçue #1.                                                     Biais dans les jugements de probabilités
                                                                      Représentativité : la probabilité d’un événement A
   La planification
                                                                      par rapport à B est évaluée sur la base de la
   est l’effet de
                                                                      ressemblance entre A et B.
   choix purement
   rationnels.                                                        Disponibilité : la probabilité d’un événement futur est
                                                                      jugée sur la base d’exemples disponibles.
                                                                      Ancrage : l’estime de probabilité dépend des
                                                                      événements présentés.

                                                                      Biais induits par les expérimentateurs
                                                                      la description peut introduire des ancrages et
                                                                      l’interprétation peut oublier de prendre en compte la
                                                                      régression et le facteur dimension de l’échantillon.



                                                                  Heuristiques : support pour le le raisonnement et le choix
                                                                  en conditions incertaines, mais aussi introduction de biais
                                                                  et d’erreurs recourants.

Kahneman, D. Tversky, A, & Slovic, P. eds. (1982) Judgment under Uncertainty: Heuristics & Biases. Cambridge, UK, Cambridge University Press.
Poulton, E.C. (1994). Behavioral decision theory: a new approach, Cambridge: Cambridge University Press.
Figure de l’illusion de
   Idée reçue #2.
                                                           Poggendorff (1860). La ligne
                                                           droite qui croise le rectangle
   La perception
                                                           apparaît déplacée.
   humaine est
   sans faute.
                                                           Figure de l’illusion de Müller-Lyer
                                                           (1889) : les flèches dirigées à
                                                           l’extérieur produisent une
                                                           expansion de la ligne qu’elles
                                                           contiennent, celles dirigées à
                                                           l’intérieur une contraction.


                                                            Figure de Ponzo. Quand des
                                                            lignes parallèles de la même
                                                            longueur sont contenues entre
                                                            deux lignes convergentes, celle
                                                            des lignes parallèles qui se
                                                            trouve plus proche de la
                                                            convergence apparaît plus
                                                            longue.
Gregory, R. L. (1997). Perceptual illusions and Brain models, Proc. Royal Society B 171 179-296
Idée reçue #2.

   La perception
   humaine est
   sans faute.

                                                                                                                            Les cho
                                                                                                                           influencé
                                                                                                                           émotion
                                                                                                                                du r
                                                                                                                                 (h
                                                                 Illusion de Zöllner              Illusion de Hering
                                                                 (1860). Les lignes               (1861). Les lignes
                                                                 parallèles                       parallèles
                                                                 apparaissent                     apparaissent
                                                                 déplacées.                       converger ou diverger.



Gregory, R. L. (1997). Perceptual illusions and Brain models, Proc. Royal Society B 171 179-296
Idée reçue #2.

La perception
humaine est
sans faute.

                                                                                                                                                                              Les cho
                                                                                                                                                                             influencé
                                                                                                                                                                             émotion
                                                                                                                                                                                  du r
                                                             Illusion de la dimension-                                                        Illusion de la balle de              (h
                                                             poids : deux objets de                                                           golf : illusion qui consiste
                                                             dimensions différentes                                                           à surestimer le poids de
                                                             mais du même poids                                                               balles de golf sur la base
                                                             seront perçus comme                                                              de connaissances
                                                             ayant un poids différent ;                                                       acquises par
                                                             notamment, le plus grand                                                         expérience.
                                                             sera perçu comme étant
                                                             plus léger.

Ellis, RR. & Lederman, S. J. (1998). The golf-ball illusion: evidence for top-down processing in weight perception. Perception, 27, 193-201
YELLOW BLUE
Idée reçue #2.                                                                     ORANGE
La perception                                                             BLACK RED GREEN
humaine est                                                                   PURPLE YELLOW
sans faute.                                                                        RED
                                                                               ORANGE GREEN
                                                                                  BLACK
                                                                           BLUE RED PURPLE
                                                                                   GREEN BLUE
                                                                                    ORANGE

                 Illusion du flash visuel induit                           Effet Stroop : nommer la
                 par un son : un stimulus                                 couleur sans se faire
                 visuel accompagné d’un                                   distraire par la signification
                 certain nombre de bips                                   du mot est très difficile.
                 sonores est perçu comme
                 un certain nombre de flash
                 visuels.
                 http://www.cns.atr.jp/~kmtn/soundInducedIllusoryFlash/
                 index.html                                               Stroop, J. R. (1935). "Studies of interference in serial
                                                                          verbal reactions". Journal of Experimental Psychology 18:
                                                                          643–662. Retrieved 2008-10-08.
                 Shams, L., Kamitani, Y. & Shimojo, S. (2000).
                 What you see is what you hear. Nature, 408, 788.
Idée reçue #3.

La perception
humaine
fonctionne
comme un
appareil photo.

                  Clignement attentionnel :                                  Change/Inattentional
                  quand deux stimuli sont                                    blindness : on ne voit pas
                  présentés au même endroit                                  tout ce qu’on a devant
                  et à un court intervalle                                   nous, spécialement si on
                  temporel (200-500 ms) le                                   ne fait pas attention ou si
                  deuxième n’est pas                                         on est distrait
                  consciemment perçu
                  http://www.scholarpedia.org/article/
                                                                              http://nivea.psycho.univ-paris5.fr/
                  Image:Atten_blink_fig3.gif

                                                                             http://nivea.psycho.univ-paris5.fr/ECS/dottedline.gif
                  Raymond JE, Shapiro KL, Arnell KM (1992). "Temporary
                  suppression of visual processing in an RSVP task: an
                  attentional blink?". Journal of experimental psychology.   O'Regan, J. K., Change blindness, in Encyclopedia of Cognitive
                  Human perception and performance 18 (3): 849–60            Science, Nature Publishing group.

                                                                             Noe, 1., & O’Regan, K. (2000). Perception, Attention and the
                                                                             Grand Illusion, PSYCHE, 6(15)
Idée reçue #3.

La perception
humaine
fonctionne
comme un
appareil photo.                                                         Les cho
                                                                       influencé
                                                                       émotion
                                                                            du r
                                                                             (h




                  London Road Safety Units. Awareness test advert 1.
                  http://www.dothetest.co.uk/
Idée reçue #3.

La perception
humaine
fonctionne
comme un
appareil photo.                                                                                                       Les cho
                                                                                                                     influencé
                                                                                                                     émotion
                  Conflit entre vision et                                       Attention et multisensorialité : un        du r
                  audition : les probabilités                                  stimulus attire les autres
                  de s’orienter                                                modalités sensorielles afin de               (h
                  correctement diminuent                                       créer une convergence entre les
                  de façon drastique (chez                                     cartes spatiales qui représentent
                  le chat), alors que la                                       les stimuli au niveau du cerveau.
                  présence de stimuli                                          Des stimuli multimodaux peuvent
                  cohérents augmente les                                       augmenter la réponse neurale à
                  réponses correctes à de                                      un stimulus singulier, et faciliter
                  faibles stimuli.                                             les réponses attentionnelles et
                                                                               d’orientation.
                   Stein, B, & Meredith, M. (1993). The merging of the senses. The MIT Press, CA.
Idée reçue #3.

La perception
humaine
fonctionne
comme un
appareil photo.                                                                                                                            Les cho
                                                                                                                                          influencé
                                                                                                                                          émotion
                                                                                                                                               du r
                                                                                                                                                (h




                  Exposition à des cartes normales et “impossibles” :
                  4 paradigmes de réponse ; mais en général on tend à ne
                  pas percevoir le conflit avec nos attentes.
                  Bruner, J. S. & Postman, L. (1949). On the perception of incongruity: A paradigm. Journal of Personality, 18, 206-223
Idée reçue #4.

Ce qui est
externe est
purement
accessoire à la
cognition.




                                            Otto souffre de la maladie
                                            d’Alzheimer et utilise son cahier
                                            comme mémoire externe ;
                                            quelle différence avec Inga, qui
                                            utilise sa mémoire interne ?


                  Clark, A., & Chalmers, D. (1998). The extended mind, Analysis, 58, 10-23
Idée reçue #4.

Ce qui est
externe est
purement
accessoire à la
cognition.




                  Essayez de faire des                                                        Essayez de faire un
                  calculs complexes sans                                                      puzzle sans comparer les
                  stylo et papier...                                                          pièces et les confronter
                                                                                              avec les espaces vides...




                  Clark, A. (1998). Being there: putting brain, body and world together again. The MIT Press
Idée reçue #4.

Ce qui est
externe est
purement
accessoire à la
cognition.




                  Les actions                                         Le pilotage d’un avion est une
                  épistémiques                                        action cognitive complexe qui
                  améliorent les                                      s’étend aux différentes
                  prestations : bouger                                personnes et objets présents.
                  les pièces de Tetris
                  pendant qu’elles
                  tombent.

                  Kirsh, D., & Maglio, P. (1995). On Distinguishing   Hutchins, E. (1995). Cognition in the Wild. Cambridge, MA: MIT Press.
                  Epistemic from Pragmatic                            Hutchins, E. (1995). How a cockpit remembers its speeds. Cognitive
                  Actions. Cognitive Science, 18, 513-549.            Science(19), 265-288.
Les choix rationnels sont influencés par les émotions
(de manière positive ou négative) et par des biais du
raisonnement qui peuvent induire des erreurs
systématiques.

La perception humaine est influencée par une quantité
de facteurs (structure du stimulus, interactions entre
modalités perceptives, connaissances) : elle ne se limite
pas à “photographier” le monde.


Les conflits ont un effet disruptif sur notre capacité
à répondre à l’environnement.



Etudier la cognition humaine comme système plus large
que le cerveau d’un seul individu considéré comme un
cerveau dans une cuve, peut aider à comprendre certains
aspects du fonctionnement cognitif.
Sciences cognitives en pilules ?




... juste des exemples pour réfléchir !
Que ferais-tu
pour mieux
connaitre le
 voyageur ?
Etudes qualitatives basées     Etudes quantitatives ou
sur l’observation directe et   statistiques : pourcentages
participante dans des          d’utilisateurs qui préfèrent une
conditions écologiques.        certaine configuration à une
                               autre, souhaits majoritaires, ...
Exemple : Observation de terrain des stratégies cognitives
employées pour faire face aux défis réels d’un déplacement
complexe (vers et de le plateau de Saclay).
But : identifier les                              Méthodologie :
stratégies que les                               entretiens et
sujets adoptent                                  observation
pour atteindre leur                              participante, menée
but principal, les                               de manière à
objectifs satellites,                            dégager les
et pour résoudre                                 stratégies
les problèmes qui                                adoptées, de la
se posent au fur                                 planification à la fin
et à mesure.                                     de l’itinéraire.

Contraintes : Une observation en profondeur exige un terrain
significatif, des conditions parlantes.
Elle ne se limite pas à ce que le sujet fait, mais à la manière dont il
réagit à son environnement, interagit avec les autres et utilise les
objets de l’environnement ou personnels.
Qu’est-ce qu’on observe ?




                        Les fonctions     Les objets, outils,
Le trajet matériel,     cognitives        informations, autres
avec ses obstacles,     mobilisées dans   sujets, que le sujet
objets, utilisateurs.   le parcours       utilise comme sources
                        (comportements    d’échafaudage
                        cognitifs).       externe.
Modèle : L’observation en diagnostic préalable à la rééducation
(bilan en psychomotricité), en particulier l’observation du jeu
spontané ou dans des situations “aménagées”.
Quelques résultats de l’observation

Les stratégies de déplacement sont planifiées à l’avance
sur la base de la tâche principale, mais aussi de tâches
secondaires, croyances, informations à disposition.

Il existe plusieurs typologies d’itinéraire : aller/retour,
néophyte/initié, avec des problématiques et stratégies
différentes, une différente utilisation de la signalétique et des
Les «objets informationnels» sont présents tout au long
du déplacement, dès la phase de planification. A défaut
d’objets «institutionnels», les autres voyageurs sont transformés
en sources d’information.
La routine joue un rôle important dans la tâche : une fois le
parcours automatisé, ou les contraintes temporelles éliminées,
d’autres activités peuvent habiter le voyage.
Chacun fait son parcours (avec ses buts,
ses émotions, désirs, difficultés,
capacités, ...).

En même temps nous connaissons
(commençons à connaître) des
contraintes générales et universelles qui
valent pour tout sujet cognitif.

Il faut arriver à bien doser ce qu’on sait à
propos des contraintes cognitives avec
l’identification des tâches et pièges du
parcours et avec l’observation de ce que
les sujets peuvent/savent faire pour y faire
face.
merci !

Contenu connexe

En vedette

Rencontres culture numérique 2011
Rencontres culture numérique 2011Rencontres culture numérique 2011
Rencontres culture numérique 2011elena.pasquinelli
 
MBE Summer school 2012
MBE Summer school 2012MBE Summer school 2012
MBE Summer school 2012
elena.pasquinelli
 
Elena pasquinelli formation_keolis_final
Elena pasquinelli formation_keolis_finalElena pasquinelli formation_keolis_final
Elena pasquinelli formation_keolis_finalelena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14_3
Gdp2 2013 14_3Gdp2 2013 14_3
Gdp2 2013 14_3
elena.pasquinelli
 

En vedette (9)

Sankoré 2012
Sankoré 2012Sankoré 2012
Sankoré 2012
 
Réalismes
RéalismesRéalismes
Réalismes
 
rabbit
rabbitrabbit
rabbit
 
Rencontres culture numérique 2011
Rencontres culture numérique 2011Rencontres culture numérique 2011
Rencontres culture numérique 2011
 
MBE Summer school 2012
MBE Summer school 2012MBE Summer school 2012
MBE Summer school 2012
 
Assises des tice
Assises des ticeAssises des tice
Assises des tice
 
Elena pasquinelli formation_keolis_final
Elena pasquinelli formation_keolis_finalElena pasquinelli formation_keolis_final
Elena pasquinelli formation_keolis_final
 
JIES2012
JIES2012JIES2012
JIES2012
 
Gdp2 2013 14_3
Gdp2 2013 14_3Gdp2 2013 14_3
Gdp2 2013 14_3
 

Similaire à Elena pasquinelli formation_keolis_final

Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsProcessus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
LITTLE FISH
 
4 cartographie-conceptuelle-abd
4 cartographie-conceptuelle-abd4 cartographie-conceptuelle-abd
4 cartographie-conceptuelle-abdElsa von Licy
 
Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)
Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)
Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)
Jean-Jacques Pinto
 
Nancy 20 march 2017
Nancy 20 march 2017Nancy 20 march 2017
Nancy 20 march 2017
Brendan Larvor
 
La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)
La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)
La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)
Jean-Jacques Pinto
 
Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914
Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914
Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914Elsa von Licy
 
DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...
DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...
DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...
Jean-Jacques Pinto
 
Hypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaire
Hypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaireHypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaire
Hypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaire
Rémi Côté
 
H2PTM'09
H2PTM'09H2PTM'09
H2PTM'09
BaptisteCampion
 
EHESS - 02/02/2010
EHESS - 02/02/2010EHESS - 02/02/2010
EHESS - 02/02/2010
BaptisteCampion
 
Les neurosciences
Les neurosciencesLes neurosciences
Les neurosciences
Jeff Laroumagne
 
Le Petit Lexique Des Termes De La Complexité
Le Petit Lexique Des Termes De La ComplexitéLe Petit Lexique Des Termes De La Complexité
Le Petit Lexique Des Termes De La ComplexitéJoël Van Mierenhoucht
 
Contribution matalliotaki noter pour penser
Contribution matalliotaki noter pour penserContribution matalliotaki noter pour penser
Contribution matalliotaki noter pour pensereirinimatalliotaki
 

Similaire à Elena pasquinelli formation_keolis_final (17)

Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais CognitifsProcessus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
Processus de Décision: Se Libérer des Biais Cognitifs
 
4 cartographie-conceptuelle-abd
4 cartographie-conceptuelle-abd4 cartographie-conceptuelle-abd
4 cartographie-conceptuelle-abd
 
Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)
Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)
Psychanalyse et Neurosciences (Conférence publique)
 
presentation_IHPST_2013
presentation_IHPST_2013presentation_IHPST_2013
presentation_IHPST_2013
 
Nancy 20 march 2017
Nancy 20 march 2017Nancy 20 march 2017
Nancy 20 march 2017
 
La Pnl
La PnlLa Pnl
La Pnl
 
La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)
La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)
La subjectivité artificielle : ébauche d'un projet de recherche (new version)
 
Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914
Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914
Dialnet philosophie delanatureetnaturphilosophie-4707914
 
DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...
DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...
DIAGNOSTIC : DIFFÉRENDS ? CIEL ! « Quelle peut être la teneur du discours psy...
 
Hypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaire
Hypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaireHypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaire
Hypnose audio-assistée en contexte de psychologie scolaire
 
H2PTM'09
H2PTM'09H2PTM'09
H2PTM'09
 
EHESS - 02/02/2010
EHESS - 02/02/2010EHESS - 02/02/2010
EHESS - 02/02/2010
 
Illusions cognitives
Illusions cognitivesIllusions cognitives
Illusions cognitives
 
Vers une post phénoménologie
Vers une post phénoménologieVers une post phénoménologie
Vers une post phénoménologie
 
Les neurosciences
Les neurosciencesLes neurosciences
Les neurosciences
 
Le Petit Lexique Des Termes De La Complexité
Le Petit Lexique Des Termes De La ComplexitéLe Petit Lexique Des Termes De La Complexité
Le Petit Lexique Des Termes De La Complexité
 
Contribution matalliotaki noter pour penser
Contribution matalliotaki noter pour penserContribution matalliotaki noter pour penser
Contribution matalliotaki noter pour penser
 

Plus de elena.pasquinelli

Gdp2 2013 14-14bis
Gdp2 2013 14-14bisGdp2 2013 14-14bis
Gdp2 2013 14-14bis
elena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14-13
Gdp2 2013 14-13Gdp2 2013 14-13
Gdp2 2013 14-13
elena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14-14
Gdp2 2013 14-14Gdp2 2013 14-14
Gdp2 2013 14-14
elena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14-9
Gdp2 2013 14-9Gdp2 2013 14-9
Gdp2 2013 14-9
elena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14-8
Gdp2 2013 14-8Gdp2 2013 14-8
Gdp2 2013 14-8
elena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14-7
Gdp2 2013 14-7Gdp2 2013 14-7
Gdp2 2013 14-7
elena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14-2
Gdp2 2013 14-2Gdp2 2013 14-2
Gdp2 2013 14-2
elena.pasquinelli
 
Gdp2 2013 14-1
Gdp2 2013 14-1Gdp2 2013 14-1
Gdp2 2013 14-1
elena.pasquinelli
 
Ecc2012 13 10
Ecc2012 13 10Ecc2012 13 10
Ecc2012 13 10
elena.pasquinelli
 
Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013
Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013
Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013
elena.pasquinelli
 
Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5
elena.pasquinelli
 
Ecc2012 13 9
Ecc2012 13 9Ecc2012 13 9
Ecc2012 13 9
elena.pasquinelli
 
Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5
elena.pasquinelli
 
Ecc2012 13 4
Ecc2012 13 4Ecc2012 13 4
Ecc2012 13 4
elena.pasquinelli
 
Ecc2012 13 3
Ecc2012 13 3Ecc2012 13 3
Ecc2012 13 3
elena.pasquinelli
 

Plus de elena.pasquinelli (20)

Gdp2 2013 14-14bis
Gdp2 2013 14-14bisGdp2 2013 14-14bis
Gdp2 2013 14-14bis
 
Gdp2 2013 14-13
Gdp2 2013 14-13Gdp2 2013 14-13
Gdp2 2013 14-13
 
Gdp2 2013 14-14
Gdp2 2013 14-14Gdp2 2013 14-14
Gdp2 2013 14-14
 
Gdp2 2013 14-9
Gdp2 2013 14-9Gdp2 2013 14-9
Gdp2 2013 14-9
 
Gdp2 2013 14-8
Gdp2 2013 14-8Gdp2 2013 14-8
Gdp2 2013 14-8
 
Gdp2 2013 14-7
Gdp2 2013 14-7Gdp2 2013 14-7
Gdp2 2013 14-7
 
Gdp2 2013 14-2
Gdp2 2013 14-2Gdp2 2013 14-2
Gdp2 2013 14-2
 
Gdp2 2013 14-1
Gdp2 2013 14-1Gdp2 2013 14-1
Gdp2 2013 14-1
 
20130112
2013011220130112
20130112
 
technomyths
technomythstechnomyths
technomyths
 
illusions perceptives
illusions perceptivesillusions perceptives
illusions perceptives
 
Ecc2012 13 10
Ecc2012 13 10Ecc2012 13 10
Ecc2012 13 10
 
ECC_2012 2013_huron
ECC_2012 2013_huronECC_2012 2013_huron
ECC_2012 2013_huron
 
Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013
Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013
Piazza cogmaster cognitive_neuroscience2013
 
20121108 gdp2 fr
20121108 gdp2 fr20121108 gdp2 fr
20121108 gdp2 fr
 
Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5
 
Ecc2012 13 9
Ecc2012 13 9Ecc2012 13 9
Ecc2012 13 9
 
Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5Ecc2012 13 5
Ecc2012 13 5
 
Ecc2012 13 4
Ecc2012 13 4Ecc2012 13 4
Ecc2012 13 4
 
Ecc2012 13 3
Ecc2012 13 3Ecc2012 13 3
Ecc2012 13 3
 

Elena pasquinelli formation_keolis_final

  • 1. Groupe Keolis / Nouvelle Démarche Information Voyageurs Fonctions cognitives et information en situation de mobilité Elena Pasquinelli
  • 2. Elena Pasquinelli • Réhabilitation • Philosophie • Philosophie des sciences cognitives (PhD: Illusions haptiques) • Percro Lab-SSSA, Enactive Network of Excellence • Groupe Compas (http://www.groupe-compas.net)
  • 3. Qu’est-ce Un domaine de que c’est que recherche encore les sciences jeune. cognitives ?
  • 4. action, perception, vie de relation L’étude interdisciplinaire du fonctionnement de ... esprit, cerveau intelligence émotions
  • 5. Ses racines puisent dans les années 50... à vrai dire dans Platon et 1956, MIT Aristote, mais une nouvelle vague s’est produite aux années 80-90.
  • 6. Il s’agit d’une famille de domaines de recherche, mais aussi d’approches.
  • 7. La nouvelle • Le cerveau n’est pas un vague de sciences ordinateur ! cognitives a introduit thèmes de recherche, • Les processus cognitifs ne sont perspectives et pas centralisés dans le cerveau ! disciplines. • La cognition ne se limite pas à la pensée logique et symbolique ! • Les processus cognitifs ne sont pas nécessairement des opérations formelles sur des symboles (représentations) !
  • 8. Qu’est-ce que on peut faire avec les sciences $ ! cognitives?
  • 9. Mieux connaître le voyageur. Besoins Capacités Stratégies
  • 10. Tout au long Planification de son Exécution parcours. Check et replanification éventuelle
  • 11. Et répondre à quelques préjugés communs. Rationalité Perception Cognition
  • 12. Idée reçue #1. La planification est l’effet de choix purement rationnels. Hypothèse des marqueurs somatiques : les émotions éprouvées lors d’une action marquent ce choix de manière positive ou négative. Cette association se réactive face à une situation similaire et influence les choix. Damasio, A.R. (1994). Descartes' Error: emotion, reason, and the human brain. New York: Grosset/Putnam./ (1997). L’erreur de Descartes. Paris: Odile Jacob.
  • 13. Idée reçue #1. Biais dans les jugements de probabilités Représentativité : la probabilité d’un événement A La planification par rapport à B est évaluée sur la base de la est l’effet de ressemblance entre A et B. choix purement rationnels. Disponibilité : la probabilité d’un événement futur est jugée sur la base d’exemples disponibles. Ancrage : l’estime de probabilité dépend des événements présentés. Biais induits par les expérimentateurs la description peut introduire des ancrages et l’interprétation peut oublier de prendre en compte la régression et le facteur dimension de l’échantillon. Heuristiques : support pour le le raisonnement et le choix en conditions incertaines, mais aussi introduction de biais et d’erreurs recourants. Kahneman, D. Tversky, A, & Slovic, P. eds. (1982) Judgment under Uncertainty: Heuristics & Biases. Cambridge, UK, Cambridge University Press. Poulton, E.C. (1994). Behavioral decision theory: a new approach, Cambridge: Cambridge University Press.
  • 14. Figure de l’illusion de Idée reçue #2. Poggendorff (1860). La ligne droite qui croise le rectangle La perception apparaît déplacée. humaine est sans faute. Figure de l’illusion de Müller-Lyer (1889) : les flèches dirigées à l’extérieur produisent une expansion de la ligne qu’elles contiennent, celles dirigées à l’intérieur une contraction. Figure de Ponzo. Quand des lignes parallèles de la même longueur sont contenues entre deux lignes convergentes, celle des lignes parallèles qui se trouve plus proche de la convergence apparaît plus longue. Gregory, R. L. (1997). Perceptual illusions and Brain models, Proc. Royal Society B 171 179-296
  • 15. Idée reçue #2. La perception humaine est sans faute. Les cho influencé émotion du r (h Illusion de Zöllner Illusion de Hering (1860). Les lignes (1861). Les lignes parallèles parallèles apparaissent apparaissent déplacées. converger ou diverger. Gregory, R. L. (1997). Perceptual illusions and Brain models, Proc. Royal Society B 171 179-296
  • 16. Idée reçue #2. La perception humaine est sans faute. Les cho influencé émotion du r Illusion de la dimension- Illusion de la balle de (h poids : deux objets de golf : illusion qui consiste dimensions différentes à surestimer le poids de mais du même poids balles de golf sur la base seront perçus comme de connaissances ayant un poids différent ; acquises par notamment, le plus grand expérience. sera perçu comme étant plus léger. Ellis, RR. & Lederman, S. J. (1998). The golf-ball illusion: evidence for top-down processing in weight perception. Perception, 27, 193-201
  • 17. YELLOW BLUE Idée reçue #2. ORANGE La perception BLACK RED GREEN humaine est PURPLE YELLOW sans faute. RED ORANGE GREEN BLACK BLUE RED PURPLE GREEN BLUE ORANGE Illusion du flash visuel induit Effet Stroop : nommer la par un son : un stimulus couleur sans se faire visuel accompagné d’un distraire par la signification certain nombre de bips du mot est très difficile. sonores est perçu comme un certain nombre de flash visuels. http://www.cns.atr.jp/~kmtn/soundInducedIllusoryFlash/ index.html Stroop, J. R. (1935). "Studies of interference in serial verbal reactions". Journal of Experimental Psychology 18: 643–662. Retrieved 2008-10-08. Shams, L., Kamitani, Y. & Shimojo, S. (2000). What you see is what you hear. Nature, 408, 788.
  • 18. Idée reçue #3. La perception humaine fonctionne comme un appareil photo. Clignement attentionnel : Change/Inattentional quand deux stimuli sont blindness : on ne voit pas présentés au même endroit tout ce qu’on a devant et à un court intervalle nous, spécialement si on temporel (200-500 ms) le ne fait pas attention ou si deuxième n’est pas on est distrait consciemment perçu http://www.scholarpedia.org/article/ http://nivea.psycho.univ-paris5.fr/ Image:Atten_blink_fig3.gif http://nivea.psycho.univ-paris5.fr/ECS/dottedline.gif Raymond JE, Shapiro KL, Arnell KM (1992). "Temporary suppression of visual processing in an RSVP task: an attentional blink?". Journal of experimental psychology. O'Regan, J. K., Change blindness, in Encyclopedia of Cognitive Human perception and performance 18 (3): 849–60 Science, Nature Publishing group. Noe, 1., & O’Regan, K. (2000). Perception, Attention and the Grand Illusion, PSYCHE, 6(15)
  • 19. Idée reçue #3. La perception humaine fonctionne comme un appareil photo. Les cho influencé émotion du r (h London Road Safety Units. Awareness test advert 1. http://www.dothetest.co.uk/
  • 20. Idée reçue #3. La perception humaine fonctionne comme un appareil photo. Les cho influencé émotion Conflit entre vision et Attention et multisensorialité : un du r audition : les probabilités stimulus attire les autres de s’orienter modalités sensorielles afin de (h correctement diminuent créer une convergence entre les de façon drastique (chez cartes spatiales qui représentent le chat), alors que la les stimuli au niveau du cerveau. présence de stimuli Des stimuli multimodaux peuvent cohérents augmente les augmenter la réponse neurale à réponses correctes à de un stimulus singulier, et faciliter faibles stimuli. les réponses attentionnelles et d’orientation. Stein, B, & Meredith, M. (1993). The merging of the senses. The MIT Press, CA.
  • 21. Idée reçue #3. La perception humaine fonctionne comme un appareil photo. Les cho influencé émotion du r (h Exposition à des cartes normales et “impossibles” : 4 paradigmes de réponse ; mais en général on tend à ne pas percevoir le conflit avec nos attentes. Bruner, J. S. & Postman, L. (1949). On the perception of incongruity: A paradigm. Journal of Personality, 18, 206-223
  • 22. Idée reçue #4. Ce qui est externe est purement accessoire à la cognition. Otto souffre de la maladie d’Alzheimer et utilise son cahier comme mémoire externe ; quelle différence avec Inga, qui utilise sa mémoire interne ? Clark, A., & Chalmers, D. (1998). The extended mind, Analysis, 58, 10-23
  • 23. Idée reçue #4. Ce qui est externe est purement accessoire à la cognition. Essayez de faire des Essayez de faire un calculs complexes sans puzzle sans comparer les stylo et papier... pièces et les confronter avec les espaces vides... Clark, A. (1998). Being there: putting brain, body and world together again. The MIT Press
  • 24. Idée reçue #4. Ce qui est externe est purement accessoire à la cognition. Les actions Le pilotage d’un avion est une épistémiques action cognitive complexe qui améliorent les s’étend aux différentes prestations : bouger personnes et objets présents. les pièces de Tetris pendant qu’elles tombent. Kirsh, D., & Maglio, P. (1995). On Distinguishing Hutchins, E. (1995). Cognition in the Wild. Cambridge, MA: MIT Press. Epistemic from Pragmatic Hutchins, E. (1995). How a cockpit remembers its speeds. Cognitive Actions. Cognitive Science, 18, 513-549. Science(19), 265-288.
  • 25. Les choix rationnels sont influencés par les émotions (de manière positive ou négative) et par des biais du raisonnement qui peuvent induire des erreurs systématiques. La perception humaine est influencée par une quantité de facteurs (structure du stimulus, interactions entre modalités perceptives, connaissances) : elle ne se limite pas à “photographier” le monde. Les conflits ont un effet disruptif sur notre capacité à répondre à l’environnement. Etudier la cognition humaine comme système plus large que le cerveau d’un seul individu considéré comme un cerveau dans une cuve, peut aider à comprendre certains aspects du fonctionnement cognitif.
  • 26. Sciences cognitives en pilules ? ... juste des exemples pour réfléchir !
  • 28. Etudes qualitatives basées Etudes quantitatives ou sur l’observation directe et statistiques : pourcentages participante dans des d’utilisateurs qui préfèrent une conditions écologiques. certaine configuration à une autre, souhaits majoritaires, ...
  • 29. Exemple : Observation de terrain des stratégies cognitives employées pour faire face aux défis réels d’un déplacement complexe (vers et de le plateau de Saclay).
  • 30. But : identifier les Méthodologie : stratégies que les entretiens et sujets adoptent observation pour atteindre leur participante, menée but principal, les de manière à objectifs satellites, dégager les et pour résoudre stratégies les problèmes qui adoptées, de la se posent au fur planification à la fin et à mesure. de l’itinéraire. Contraintes : Une observation en profondeur exige un terrain significatif, des conditions parlantes. Elle ne se limite pas à ce que le sujet fait, mais à la manière dont il réagit à son environnement, interagit avec les autres et utilise les objets de l’environnement ou personnels.
  • 31. Qu’est-ce qu’on observe ? Les fonctions Les objets, outils, Le trajet matériel, cognitives informations, autres avec ses obstacles, mobilisées dans sujets, que le sujet objets, utilisateurs. le parcours utilise comme sources (comportements d’échafaudage cognitifs). externe.
  • 32. Modèle : L’observation en diagnostic préalable à la rééducation (bilan en psychomotricité), en particulier l’observation du jeu spontané ou dans des situations “aménagées”.
  • 33. Quelques résultats de l’observation Les stratégies de déplacement sont planifiées à l’avance sur la base de la tâche principale, mais aussi de tâches secondaires, croyances, informations à disposition. Il existe plusieurs typologies d’itinéraire : aller/retour, néophyte/initié, avec des problématiques et stratégies différentes, une différente utilisation de la signalétique et des Les «objets informationnels» sont présents tout au long du déplacement, dès la phase de planification. A défaut d’objets «institutionnels», les autres voyageurs sont transformés en sources d’information. La routine joue un rôle important dans la tâche : une fois le parcours automatisé, ou les contraintes temporelles éliminées, d’autres activités peuvent habiter le voyage.
  • 34. Chacun fait son parcours (avec ses buts, ses émotions, désirs, difficultés, capacités, ...). En même temps nous connaissons (commençons à connaître) des contraintes générales et universelles qui valent pour tout sujet cognitif. Il faut arriver à bien doser ce qu’on sait à propos des contraintes cognitives avec l’identification des tâches et pièges du parcours et avec l’observation de ce que les sujets peuvent/savent faire pour y faire face.