SlideShare une entreprise Scribd logo
Fièvre des polymères après
 intoxication au fart fluoré
       présenté par Dr Sonia Popoff




         Gilles Prudhon Chatelain
Cas cliniques


•   Trois moniteurs de snowboard, fumeurs

•   Préparation de 10 planches à l’aide d’un
    fart à haute teneur en fluor, milieu
    confiné, tabagisme actif

•   H+1 : dyspnée et frissons

•   Aux urgences : Dyspnée + syndrome
    pseudo-grippal (toux, frissons,
    céphalées, myalgies, arthralgies)

•   fièvre ->39°C
Biologie
                   M. B           M. D           M. S                unités      valeurs seuils du
                                                                                    laboratoire

leucocytes                 16.8          13.72          19.55 milliers/mm3    4 à 10
hématies                    4.8            4.7           4.67 millions/mm3    4,5 à 5,8
hémoglobine                14.9           14.5          14.50 g/dL            13,5 à 17,5
hématocrite                42.9           41.8          40.50 %               40 à 50
VGM                         89             89             87                  82 à 98
TCMH                        31            30.9            31 pcg              27 à 32
CCMH                       34.7           34.7           35.8 %               32 à 36
PNN                   14448          10823          16660 /mm3                1800 à 8000
plaquettes                 217            377            220 milliers/mm3     150 à 400


CRP                         6.6            3.0            0.9 mg/L            <à 5,0


pH                        7.405          7.392          7.396                 7,350 à 7,450
pCO2                      37.10          36.80          36.60 mmHg            35 à 45
pO2                       63.60          67.60          77.70 mmHg            > à 80
bicarbonates               22.7           21.9             22 mmol/L          22 à 26
CO2 total                  23.9           23.0           23.1 mmol/L          22 à 29
excès de base              -1.5           -2.5           -2.3 mmol/L          -3,5 à 2,5
saturation en O2           90.9           91.6           93.3 %               95 à 98
Radios




                               M. B et D :
Syndrome interstitiel réticulaire bilatéral respect des lobes supérieurs
                      Pas d’épanchement pleural
                            M. S : Normale
Fièvre des Polymères

•   Due à l’inhalation des produits de dégradation du Téflon©

•   Clinique :

    •   Délai variable (de quelques minutes à 8h)

    •   signes fonctionnels : malaise +++, syndrome pseudo-grippal

    •   signes physiques : dyspnée de repos, fièvre, tachycardie,
        auscultation normal

•   Paraclinique :

    •   Radio : normale le plus souvent

    •   Biologie : Hyperleucocytose, CRP élevée, Hypoxie

    •   Explorations Fonctionnelles : DLCO diminuée
Fièvre des Polymères

•   Evolution :

    •   Spontanément résolutif en 48h

    •   Complications aiguës : OAP, SDRA, infection, alvéolite aiguë,
        décès

    •   Complication chronique : fibrose pulmonaire ? (1 cas)

•   Traitement :

    •   Préventif surtout (mesures d’éviction, de protection)

    •   Etiologique : aucun

    •   Symptomatique : oxygénothérapie, repos, corticothérapie ?

    •   Surveillance : 48h en milieu hospitalier
en font des produits haut de gamme de très grande qualité et d’une
efficacité reconnue. L’important étant de choisir la bonne poudre en fonction de la plage de
température et du taux d’hygrométrie indiqué.


                                         Le fart fluoré
Les poudres sont généralement appliquées au fer en prenant des précautions telles que
l’utilisation d’un masque à cartouche pour se protéger. En effet, les vapeurs dégagées lors du passage du fer sont
nocives pour la santé. La température préconisée pour l’application au fer est de 135°C. Néanmoins, une appli-
cation plus simple, à l’aide d’une brosse rotative liège suivie d’un brossage aux brosses nylon puis crin de cheval
   •    Contient des polymères fluoro-carbonés
donne de très bons résultats sans risquer de déteriorer les semelles. Pour cela, saupoudrer la semelle avec la
poudre, passer la brosse rotative liège et ensuite 99% selon les
        dérivés du Téflon© (jusqu’à les deux brosses manuelles.
        fabricants)

   •     À partir de 120°C apparition de
         microparticules ultra-fines de PTFE
         (∅<1μm) sous forme d'aérosol qui
         contaminent l’air

  • 275 tonnes par an pour Swix Sport®
Les liquides
Ils sont utilisés pour des épreuves de sprint allant jusqu’à 3 km. Après
avoir appliquer les bases, étaler, sur unVola Racing® le fart liquide
   • 25% des ventes pour ski raclé et brossé,
à l’aide d’un chiffon non pelucheux ou en vaporisation directement sur la
semelle pour les sprays 75ml. Laisser imprégner jusqu’à évaporation totale
et brosser à la brosse nylon puis finir par la brosse crincourse
    • 300 paires de ski préparées par de cheval.

Note : Si la couche est trop épaisse, le fart va mettre plus longtemps à
   •     100kg de déchets par compétition
s’évaporer. Donner un coup de racle, permettra d’enlever le surplus avant
le passage des brosses.                                                                  Sprays 75ml
Répercussions

•   Sur l'environnement :

    •   Dépôt sur la neige du film adhérent à la semelle (hydrophobe)

    •   Évacuation des déchets légers dans l’air (30g de fart fluoré polluent
        20km3 d'air)

    •   Incinération des déchets avec les déchets ménagers (gaz toxiques)

•   Sur la santé :

    •   Aucune atteinte de la DLCO selon 1 étude américaine

    •   Autres publications : atteinte de la DLCO, bio-accumulation,
        symptômes ORL, fièvre, céphalées,

    •   fièvre des polymères : 2 cas publiés (Ström, 1990 ; Bracco, 1998)
Problèmes posés
•   Fièvre des polymères sous diagnostiquée :

    •   syndrome grippal d’évolution rapide en saison d’hiver

•   Un sport de haut niveau saupoudré de toxiques :

    •   Local : exigu, multiples activités, publics enfants

    •   Température : à l’oeil, pour gagner du temps
Prévention

•   Populations à risque :      •   Précautions :

    •   Préparateurs en             •   Système d'extraction d'air
        compétition                     performant pour limiter
                                        l'exposition, au minimum
    •   Skiman                          local ventilé.

    •   Amateurs                    •   Equipement de Protection
                                        Individuel
    •   Compétiteurs
                                    •   Éviter toute manipulation
                                        a proximité d'une source
                                        de chaleur intense

                                    •   Gestion des déchets
Références
•   Prudhon Chatelain G. Fièvre des polymères après intoxication au fart
    fluoré : un rapport de trois cas avec revue de la littérature. Thèse
    d'exercice en Médecine. Ifremmont, oct 2010.

•   Dahlqvist M. et al. Exposure to ski-wax smoke and health effects in ski
    waxers. Appl Occup Environ. Health 1992, 7, 689–693.

•   Ström, E.; Alexandersen, O. [Lungeskade i forbindelse med smöring av
    ski]. Tidsskri Nor Laegeforen 1990, 110, 3614–3616.

•   Bracco D, Favre J.B. Pulmonary injury after skiwax inhalation exposure.
    Ann Emerg Med 1998, 32 (5), 616–61

•   Nilsson H. et al. Time Trend Study of Significantly Elevated
    Perfluorocarboxylate Levels in Humans after Using Fluorinated Ski Wax.
    Environmental Science & Technology (ACS Publications) 2010, 44, 2150–
    2155

•   Sabouraud S, Lecoq Jammes F et al. Fièvre des polymères après fartage
    intensif de snowboard en milieu confiné : 3 observations. Arch mal prof
    environ 2010
Merci

Contenu connexe

Similaire à Fievre des polymeres

Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgences
Arnaud Depil-Duval
 
Projet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de Sildénafil
Projet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de SildénafilProjet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de Sildénafil
Projet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de Sildénafil
Ludovic Leguillon
 
Intérêt du gallium 68 en médecine nucléaire
Intérêt du gallium 68 en médecine nucléaireIntérêt du gallium 68 en médecine nucléaire
Intérêt du gallium 68 en médecine nucléaire
Rana Ben Azzouna
 
Thermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiens
Thermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiensThermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiens
Thermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiens
sharara2
 
Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)
Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)
Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)
BIO-UV
 
20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf
Mourad Makhlouf
 
Coloscopie virtuelle
Coloscopie virtuelleColoscopie virtuelle
Coloscopie virtuelle
Regenlab
 
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réelPCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
Nadia Terranti
 
En savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les bruluresEn savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les brulures
drcusse
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigueInsuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Haifa Ben Abid
 
Top Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice Lafarge
Top Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice LafargeTop Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice Lafarge
Top Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice Lafarge
pbcom1998
 
Crème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticulesCrème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticules
Yves971
 
TRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptx
TRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptxTRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptx
TRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptx
Mickael Sellam
 
Peut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afriquePeut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afrique
sfa_angeiologie
 

Similaire à Fievre des polymeres (14)

Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgences
 
Projet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de Sildénafil
Projet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de SildénafilProjet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de Sildénafil
Projet industriel : proposer un procédé de production de comprimés de Sildénafil
 
Intérêt du gallium 68 en médecine nucléaire
Intérêt du gallium 68 en médecine nucléaireIntérêt du gallium 68 en médecine nucléaire
Intérêt du gallium 68 en médecine nucléaire
 
Thermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiens
Thermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiensThermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiens
Thermoablation par radiofréquence des nodules thyroidiens
 
Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)
Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)
Colloque Piscine Publique Asees Paris Decembre 2008 (1)
 
20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf
 
Coloscopie virtuelle
Coloscopie virtuelleColoscopie virtuelle
Coloscopie virtuelle
 
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réelPCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
PCR : Polymerase chain reaction : classique et en temps réel
 
En savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les bruluresEn savoir plus sur les brulures
En savoir plus sur les brulures
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigueInsuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
 
Top Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice Lafarge
Top Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice LafargeTop Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice Lafarge
Top Santé - Novembre 2016 - Dr. Béatrice Lafarge
 
Crème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticulesCrème solaire et nanoparticules
Crème solaire et nanoparticules
 
TRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptx
TRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptxTRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptx
TRABECULOPLASTIE AU LASER SLT ET IRIDOPLASTIE.pptx
 
Peut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afriquePeut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afrique
 

Fievre des polymeres

  • 1. Fièvre des polymères après intoxication au fart fluoré présenté par Dr Sonia Popoff Gilles Prudhon Chatelain
  • 2. Cas cliniques • Trois moniteurs de snowboard, fumeurs • Préparation de 10 planches à l’aide d’un fart à haute teneur en fluor, milieu confiné, tabagisme actif • H+1 : dyspnée et frissons • Aux urgences : Dyspnée + syndrome pseudo-grippal (toux, frissons, céphalées, myalgies, arthralgies) • fièvre ->39°C
  • 3. Biologie M. B M. D M. S unités valeurs seuils du laboratoire leucocytes 16.8 13.72 19.55 milliers/mm3 4 à 10 hématies 4.8 4.7 4.67 millions/mm3 4,5 à 5,8 hémoglobine 14.9 14.5 14.50 g/dL 13,5 à 17,5 hématocrite 42.9 41.8 40.50 % 40 à 50 VGM 89 89 87 82 à 98 TCMH 31 30.9 31 pcg 27 à 32 CCMH 34.7 34.7 35.8 % 32 à 36 PNN 14448 10823 16660 /mm3 1800 à 8000 plaquettes 217 377 220 milliers/mm3 150 à 400 CRP 6.6 3.0 0.9 mg/L <à 5,0 pH 7.405 7.392 7.396 7,350 à 7,450 pCO2 37.10 36.80 36.60 mmHg 35 à 45 pO2 63.60 67.60 77.70 mmHg > à 80 bicarbonates 22.7 21.9 22 mmol/L 22 à 26 CO2 total 23.9 23.0 23.1 mmol/L 22 à 29 excès de base -1.5 -2.5 -2.3 mmol/L -3,5 à 2,5 saturation en O2 90.9 91.6 93.3 % 95 à 98
  • 4. Radios M. B et D : Syndrome interstitiel réticulaire bilatéral respect des lobes supérieurs Pas d’épanchement pleural M. S : Normale
  • 5. Fièvre des Polymères • Due à l’inhalation des produits de dégradation du Téflon© • Clinique : • Délai variable (de quelques minutes à 8h) • signes fonctionnels : malaise +++, syndrome pseudo-grippal • signes physiques : dyspnée de repos, fièvre, tachycardie, auscultation normal • Paraclinique : • Radio : normale le plus souvent • Biologie : Hyperleucocytose, CRP élevée, Hypoxie • Explorations Fonctionnelles : DLCO diminuée
  • 6. Fièvre des Polymères • Evolution : • Spontanément résolutif en 48h • Complications aiguës : OAP, SDRA, infection, alvéolite aiguë, décès • Complication chronique : fibrose pulmonaire ? (1 cas) • Traitement : • Préventif surtout (mesures d’éviction, de protection) • Etiologique : aucun • Symptomatique : oxygénothérapie, repos, corticothérapie ? • Surveillance : 48h en milieu hospitalier
  • 7. en font des produits haut de gamme de très grande qualité et d’une efficacité reconnue. L’important étant de choisir la bonne poudre en fonction de la plage de température et du taux d’hygrométrie indiqué. Le fart fluoré Les poudres sont généralement appliquées au fer en prenant des précautions telles que l’utilisation d’un masque à cartouche pour se protéger. En effet, les vapeurs dégagées lors du passage du fer sont nocives pour la santé. La température préconisée pour l’application au fer est de 135°C. Néanmoins, une appli- cation plus simple, à l’aide d’une brosse rotative liège suivie d’un brossage aux brosses nylon puis crin de cheval • Contient des polymères fluoro-carbonés donne de très bons résultats sans risquer de déteriorer les semelles. Pour cela, saupoudrer la semelle avec la poudre, passer la brosse rotative liège et ensuite 99% selon les dérivés du Téflon© (jusqu’à les deux brosses manuelles. fabricants) • À partir de 120°C apparition de microparticules ultra-fines de PTFE (∅<1μm) sous forme d'aérosol qui contaminent l’air • 275 tonnes par an pour Swix Sport® Les liquides Ils sont utilisés pour des épreuves de sprint allant jusqu’à 3 km. Après avoir appliquer les bases, étaler, sur unVola Racing® le fart liquide • 25% des ventes pour ski raclé et brossé, à l’aide d’un chiffon non pelucheux ou en vaporisation directement sur la semelle pour les sprays 75ml. Laisser imprégner jusqu’à évaporation totale et brosser à la brosse nylon puis finir par la brosse crincourse • 300 paires de ski préparées par de cheval. Note : Si la couche est trop épaisse, le fart va mettre plus longtemps à • 100kg de déchets par compétition s’évaporer. Donner un coup de racle, permettra d’enlever le surplus avant le passage des brosses. Sprays 75ml
  • 8. Répercussions • Sur l'environnement : • Dépôt sur la neige du film adhérent à la semelle (hydrophobe) • Évacuation des déchets légers dans l’air (30g de fart fluoré polluent 20km3 d'air) • Incinération des déchets avec les déchets ménagers (gaz toxiques) • Sur la santé : • Aucune atteinte de la DLCO selon 1 étude américaine • Autres publications : atteinte de la DLCO, bio-accumulation, symptômes ORL, fièvre, céphalées, • fièvre des polymères : 2 cas publiés (Ström, 1990 ; Bracco, 1998)
  • 9. Problèmes posés • Fièvre des polymères sous diagnostiquée : • syndrome grippal d’évolution rapide en saison d’hiver • Un sport de haut niveau saupoudré de toxiques : • Local : exigu, multiples activités, publics enfants • Température : à l’oeil, pour gagner du temps
  • 10. Prévention • Populations à risque : • Précautions : • Préparateurs en • Système d'extraction d'air compétition performant pour limiter l'exposition, au minimum • Skiman local ventilé. • Amateurs • Equipement de Protection Individuel • Compétiteurs • Éviter toute manipulation a proximité d'une source de chaleur intense • Gestion des déchets
  • 11. Références • Prudhon Chatelain G. Fièvre des polymères après intoxication au fart fluoré : un rapport de trois cas avec revue de la littérature. Thèse d'exercice en Médecine. Ifremmont, oct 2010. • Dahlqvist M. et al. Exposure to ski-wax smoke and health effects in ski waxers. Appl Occup Environ. Health 1992, 7, 689–693. • Ström, E.; Alexandersen, O. [Lungeskade i forbindelse med smöring av ski]. Tidsskri Nor Laegeforen 1990, 110, 3614–3616. • Bracco D, Favre J.B. Pulmonary injury after skiwax inhalation exposure. Ann Emerg Med 1998, 32 (5), 616–61 • Nilsson H. et al. Time Trend Study of Significantly Elevated Perfluorocarboxylate Levels in Humans after Using Fluorinated Ski Wax. Environmental Science & Technology (ACS Publications) 2010, 44, 2150– 2155 • Sabouraud S, Lecoq Jammes F et al. Fièvre des polymères après fartage intensif de snowboard en milieu confiné : 3 observations. Arch mal prof environ 2010
  • 12. Merci

Notes de l'éditeur

  1. \n
  2. \n
  3. \n
  4. \n
  5. \n
  6. \n
  7. \n
  8. \n
  9. \n
  10. \n
  11. \n
  12. \n