SlideShare une entreprise Scribd logo
MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE
Le 13/03/2018 – Nïmes – Sophie Dussargues – Présentation Microbiologie alimentaire
Sommaire
1. Informations générales sur la microbiologie
2. Sécurité alimentaire
3. Plan de contrôle
4. Méthodes d’analyse microbiologiques
5. Analyses au laboratoire
Informations générales sur la Microbiologie
● Les micro-organismes ne se voient pas à l’œil nu et ont besoin de chaleur, de nourriture et
d’humidité pour vivre
● On peut différencier 3 grandes familles de micro-organismes:
• Les bactéries
• Les virus
• Les champignons, levures et moisissures
0
Personnes âgées
Enfants
Personnes immunodéprimées
Populations à risque
● Danger microbiologiques dans le secteur alimentaire = présence de micro-organismes
dans les denrées, sur les emballages, sur le matériel, sur les mains des personnes en
contact avec les denrées alimentaires
➢ Conséquence possible du développement microbien sur les aliments
= maladies ou intoxication alimentaire
INFORMATIONS GENERALES SUR LA MICROBIOLOGIE
Sécurité alimentaire
● Les analyses microbiologiques des aliments permettent d’évaluer:
• Le risque pour le consommateur
• La stabilité et la durée de vie des produits dans des conditions normales de stockage
• Le respect des bonnes pratiques d’hygiène aux différentes étapes de la chaîne de
production
0
Impact direct sur la santé des consommateurs
Impact indirect économique pour les acteurs
de la filière alimentaire
Manque de maîtrise
du risque microbiologique
Tous les professionnels de l’alimentation sont concernés par les analyses microbiologiques:
industries agroalimentaires, producteurs agricoles, restauration collective, restauration
commerciale, bouchers, boulangers, traiteurs, poissonniers, etc…
Contamination
CAUSES DE CONTAMINATION MICROBIOLOGIQUE
● Le temps: les micro-organismes se reproduisent très vite
● La température:
FACTEURS FAVORISANT LE DEVELOPPEMENT MICROBIEN
• Au dessus de 63°C:
- La majorité des bactéries est tuée
• Entre 3 et 63°C
- Les bactéries se multiplient
• En dessous de 3°C:
- Les bactéries ne se multiplient pas
Elaboration d’un plan de contrôle
Dispositions réglementaires du Paquet Hygiène imposent mise en place d’un PMS
prenant en compte les BPH et les procédures basées sur l’HACCP
➢ Réaliser une analyse des dangers
➢ Définir moyens de prévention pour la maîtrise des dangers
PLAN DE CONTROLE
Plan de contrôle
Analyses bactériologiques = vérifier efficacité des mesures préventives
mise en place en amont
Choix des fréquences d’analyse
● Nombre de produits à analyser et fréquence d’analyse non précisés dans les
textes réglementaires,
PLAN DE CONTROLE
● Préconisation mise en place d’un plan d’auto-contrôles basé sur principes
méthode HACCP,
● A définir par l’exploitant selon:
• le volume d’activité
• le type de consommateurs
• Les changements d’organisation
Choix des micro-organismes
● Critères réglementaires ou recommandations
PLAN DE CONTROLE
● Germes indicateurs d’hygiène pertinents et flore d’altération
● (Exigences des clients)
CRITERE DE SECURITE
Acceptabilité du produit
Concerne les contaminations par des micro-
organismes mettant en danger la vie des
consommateurs
CRITERE D’HYGIENE
Acceptabilité des bonnes pratiques du procédé de
production
Concerne les contaminations ou le développement de
microorganismes au cours du procédé de production =>
Synonyme d’un non respect des bonnes pratiques
d’hygiène
● Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires:
Règlement (CE) N°2073/2005 et ses modifications
CRITERES MICROBIOLOGIQUES
● Exemples de critères de sécurité (pour les micro-organismes pathogènes):
ABSENCE dans 10 g ou 25 g
Œufs, viandes,
végétaux (graines
germées), coquillages,
etc.
Produits laitiers,
poissons, coquillages,
crudités, charcuterie,
etc.
Listeria monocytogenes
ABSENCE ou max 100 ufc/g
Salmonella
= Denrées impropres à la consommation: notre laboratoire vous informe en urgence afin que
vous puissiez déclencher le retrait ou le rappel des produits.
E.Coli STEC (O157…) Produits laitiers,
viande hachée,
végétaux crus, dérivés
de F&L non
pasteurisés, etc.
Pas de critère de sécurité dans le
règlement (CE) n°2073/2005 mais
peut faire l’objet d’une procédure de
retrait/rappel au titre de l’article 14
du règlement (CE) n°178/2002.
CRITERES MICROBIOLOGIQUES
Recommandations:
● Guides des bonnes pratiques d’hygiène par secteur (BPH)
● Avis de l’association française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA)
● Critères d’hygiène des procédés définis par les interprofessions par secteur
● Critères proposés par la fédération du commerce et de la distribution
(applicables aux grandes et moyennes surfaces)
Réglementation:
● Règlement (CE) n°2073/2005 concernant les critères microbiologiques
applicables aux denrées alimentaires
CRITERES MICROBIOLOGIQUES
PLAN DE CONTROLE
PLAN DE CONTROLE
EXEMPLE DE CRITERES MICROBIOLOGIQUES
PLAN A 2 CLASSES
Par défaut: plan d’échantillonnage selon plan à 2 classes n=1
● n: nombre d’unité d’échantillonnage
● m: critère fixé (=critère cible)
PLAN A 2 CLASSES
NON SATISFAISANT
SATISFAISANT
m
0
EXEMPLE DE CRITERES MICROBIOLOGIQUES
NON SATISFAISANT
SATISFAISANT
ACCEPTABLE si c/n < 2/5
NON ACCEPTABLE si c/n > 2/5
m M
0
● m: critère fixé (=critère cible)
● M: seuil maximum ou limite d’acceptabilité (=tolérance maximale)
● n: nombre d’unité d’échantillonnage (en général échantillons du même lot)
● c: nombre d’unités donnant des résultats compris entre m et M (en général 2)
PLAN A 3 CLASSES
Méthodes d’analyse microbiologiques
● Recherche des microorganismes pathogènes
Par exemple Salmonella, Listeria monocytogenes… par méthodes culturales ou
immunologiques
● Dénombrement des microorganismes indicateurs d’hygiène ou de qualité du process
Par exemple : entérobactéries, coliformes et staphylocoques à coagulase positive
➢ Méthodes de référence en vigueur (ISO, EN, NF)
➢ Méthodes rapides validées conformément au protocole défini dans la
norme NF EN ISO 16140 (ex: méthodes certifiées par AFNOR
Validation)
Framboises
À l’étape
de mise en vente GMS
Micro organismes à 30°C
Critère: 50 000 000 UFC/g
Escherichia coli
Critère: 100 UFC/g
Salmonella
Critère: Absence dans 25 g
Méthode de référence
ISO 4833-1 ou 4833-2
Résultats
en 3 jours
Méthode de référence
ISO 16649-2
Résultats
en 24h
Méthode rapide
BRD 07/07-12/04
Résultats
en 24h
Méthode de référence
ISO 6579-1
Méthode rapide
BRD 07/11-12/05
Résultats
en 3 à 5 jours
Résultats
en 2 jours
Critères de l’avis de l’AFSSA
Saisine n° 2007-SA-0174
1 bactérie
(au microscope)
plusieurs bactéries
regroupées
(au microscope)
138 UFC
(à l’œil nu sur boîte de Pétri)
=1 UFC
Ramené ensuite au nombre
d’Unités Formant Colonies
par gramme d’échantillon
● UFC/g: unité utilisée en microbiologie pour l’expression des résultats
EXPRESSION DES RESULTATS
Résultat
confirmé
● Exemple d’une recherche de Salmonella selon la méthode de référence
Échantillo
n dilué
Échantillo
n dilué
Échantillo
n dilué
Résultat
confirmé
● Exemple d’une recherche de Salmonella selon la méthode alternative rapide
Échantillo
n dilué
Échantillo
n dilué
Échantillo
n dilué
OFFRE MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE
Dénombrement de germes
Micro-organismes à 30°C
Pseudomonas spp
Staphylocoques à coagulase positive
Levures et moisissures
Listeria spp et monocytogenes
ASR 37°C
ASR 46°C
Bacillus cereus
Clostridium perfringens
Coliformes à 30°C, 37°C et 44°C
Entérobactéries
Escherichia coli
Flore lactique
Recherche de germes
Listeria spp et monocytogenes
Salmonella spp
Escherichia coli O157
Micro-organismes à 55°C
ASR thermophiles à 50°C
Spores d’ASR mésophiles
Spores d’ASR thermophiles
Spores de Bacillus cereus
Spores de Clostridium perfringens
Levures moisissures méthode rapide
Bacillus cereus présomptifs
ASR à 46°C
Bactéries gram – résistantes
aux sels biliaires
Candida albicans
Clostridium perfringens
Coliformes
Entérobactéries à 30°C et
37°C
Escherichia coli
Pseudomonas spp
E.Coli O157 par
Immunofluorescence
Staphylocoques à coagulase
positive
OFFRE MICROBIOLOGIE DES EAUX
Dénombrement de germes
Micro-organismes revivifiables à 22°C
Micro-organismes revivifiables à 36°C
Escherichia coli
Coliformes
Pseudomonas aeruginosa
Staphylocoques à coagulase positive
Entérocoques intestinaux
Spores de micro-organismes anaérobies sulfito réducteurs
Escherichia coli par méthode npp
Legionella spp et Legionella pneumophila
Enterocoques intestinaux par méthode npp
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
Analyses au laboratoire
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
SCHEMA D’ANALYSE
RECEPTION
● Contrôles à réception:
Température – Quantité - Conditionnement
● Vérification et validation du forfait par le secrétariat technique
● Acheminement vers le laboratoire de microbiologie
Préparation de l’échantillon
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
PREPARATION DE L’ECHANTILLON
● Selon la série de normes NF EN ISO 6887
Traitement préalable à la dilution
(selon la matrice: mélange, broyage, échantillonnage, agitation)
Dilution avec un diluant adapté à l’aide d’un diluteur péristaltique
(selon l’analyse demandée: Fraser ½ pour la recherche de Listeria, eau
peptonée tamponée pour la recherche de Salmonella et les autres germes)
Homogénéisation
Sac filtre de dilution Automate de dilution Malaxeur
Ensemencement de l’échantillon
PREPARATION DE L’ECHANTILLON
Echantillons dilués en sacs filtres
Automate de pesée et dilution sous poste de sécurité microbiologique
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
SCHEMA D’ANALYSE
ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON
Série de dilutions au 10ème
Échantillon dilué
Dilution au 10ème
10-1 10-2 10-3 10-4 10-5 10-6 10-7
Echantillon
dilué
Sur des boîtes de pétri contenant des milieux de culture
spécifiques à chaque germe
Exemple:
PCA pour la flore totale,
YGC ou DG18 pour les levures et moisissures,
VRBG pour les entérobactéries,
BP + RPF pour les Staphylocoques à coagulase + …
ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON
● Méthode d’ensemencement en profondeur
Dépôt d’1 mL de la dilution d’échantillon au fond d’une boîte de pétri
et ajout du milieu gélosé en surfusion
● Méthode d’ensemencement en surface
Dépôt de 100µL de la dilution d’échantillon sur la surface de la gélose
d’une boîte de pétri déjà coulée
ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON
Pour les analyses de dénombrement:
ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON
Ensemencement en profondeur
ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON
Flacons de milieu gélosé en surfusion dans un bain marie
ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON
● Enrichissement avec diluant spécifique
Pour les analyses de recherche:
Echantillons en sachets dilués au dixième
Incubation
0
Détection de germes
présents en faible quantité
Méthodes
de recherche
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
INCUBATION
● Etuves réglées aux températures
de croissance de chaque micro-organisme
● Capacité d’incubation adaptée à la prise
en charge d’échantillons quotidiennement
● Etuves cartographiées en 9 points par le
service métrologie du laboratoire
● Suivi des durées d’incubation en temps réel
● Suivi des températures d’incubation en temps réel
Lectures et repiquages
INCUBATION
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
LECTURES ET REPIQUAGE
NF ISO 16649-2 BRD 07/07-12/04
Milieu Rapid’E.coli
NF EN ISO 4833-2 BRD 07/11-12/05
Milieu Rapid’
Salmonella
NF EN ISO 7932
Résultat
Absence ou Présence/Xg
Pour les analyses de dénombrement:
Pour les analyses de recherche
Calcul des résultats
Résultat chiffré
en quantité d’UFC/g
Tests de confirmation
LECTURES ET REPIQUAGE
Repiquages pour confirmations
● Repiquage sur milieu de culture différent
● Repiquage en tube
● Observations macroscopiques
● Observations microscopiques
● Tests biochimiques
LECTURES ET REPIQUAGE
Compteur de colonies automatique
Observations macroscopiques
LECTURES ET REPIQUAGE
Observations microscopiques
LECTURES ET REPIQUAGE
● Repiquage sous PSM
LECTURES ET REPIQUAGE
LECTURES ET REPIQUAGE
Tests biochimiques
● En galerie d’identification
● En tubes
Saisie des résultats
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
● Résultat saisis informatiquement
Validation des résultats
SAISIE DES RESULTATS
● Calculs automatiques
Réception de
l’échantillon
Préparation de
l’échantillon
Ensemencement
de l’échantillon
Incubation
Lecture et
repiquages
Saisie des
résultats
Validation des
résultats
Adresse de l’agence Phytocontrol
Merci de votre attention !
Sophie DUSSARGUES
Service Microbiologie

Contenu connexe

Tendances

La communication non violente
La communication non violenteLa communication non violente
La communication non violente
Olivier Roland
 
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptxHYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
issa687826
 
× Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
×	Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...×	Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
× Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
Véronique SEEL (Michaut)
 
Les mécanismes du sommeil 2010.ppt
Les mécanismes du sommeil 2010.pptLes mécanismes du sommeil 2010.ppt
Les mécanismes du sommeil 2010.ppt
RESEAU MORPHEE
 
Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1
LahcenElmoumou
 
Cours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneCours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienne
SenouciKhadidja
 
Acides bases pH Exercices
Acides bases pH ExercicesAcides bases pH Exercices
Acides bases pH Exercices
Maurice Maeck
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienne
S/Abdessemed
 
Ludovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutriments
Ludovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutrimentsLudovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutriments
Ludovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutriments
Académies de Naturopathie
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Nissem Abdeljelil
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
LABAKOUM BADR-EDDINE
 
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdfFormation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
ChberreqSamir
 
Rapport de microbiologie
Rapport de microbiologieRapport de microbiologie
Rapport de microbiologie
Hassan NAIT-SI
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologie
arezki sadoudi
 
769sj formation techniques-de_vente
769sj formation techniques-de_vente769sj formation techniques-de_vente
769sj formation techniques-de_vente
Youness Alami
 
Cours de nutrition module II
Cours de nutrition module IICours de nutrition module II
Cours de nutrition module II
USIGGENEVE
 
La communication et ses enjeux
La communication et ses enjeuxLa communication et ses enjeux
La communication et ses enjeux
CMCF(Centre Maroco-Coréen de Formation en TICE)
 
Cours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdf
Cours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdfCours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdf
Cours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdf
HasnaEssabery
 

Tendances (20)

La communication non violente
La communication non violenteLa communication non violente
La communication non violente
 
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptxHYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
HYGIENE DES ALIMENTS_1.pptx
 
× Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
×	Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...×	Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
× Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
 
Les mécanismes du sommeil 2010.ppt
Les mécanismes du sommeil 2010.pptLes mécanismes du sommeil 2010.ppt
Les mécanismes du sommeil 2010.ppt
 
Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1
 
Cours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienneCours 1 physiologie microbienne
Cours 1 physiologie microbienne
 
Acides bases pH Exercices
Acides bases pH ExercicesAcides bases pH Exercices
Acides bases pH Exercices
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienne
 
Ludovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutriments
Ludovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutrimentsLudovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutriments
Ludovic Rondini - La nutrigénomique, une autre vision sur les nutriments
 
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
Organisation dun-laboratoire-de-biologique-part1-
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
 
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdfFormation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
Formation Bonnes Pratiques D'Hygiène 2023.pdf
 
Rapport de microbiologie
Rapport de microbiologieRapport de microbiologie
Rapport de microbiologie
 
Le systeme digestif
Le systeme digestifLe systeme digestif
Le systeme digestif
 
Livre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologieLivre des cours+tp microbiologie
Livre des cours+tp microbiologie
 
769sj formation techniques-de_vente
769sj formation techniques-de_vente769sj formation techniques-de_vente
769sj formation techniques-de_vente
 
lysosome
lysosomelysosome
lysosome
 
Cours de nutrition module II
Cours de nutrition module IICours de nutrition module II
Cours de nutrition module II
 
La communication et ses enjeux
La communication et ses enjeuxLa communication et ses enjeux
La communication et ses enjeux
 
Cours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdf
Cours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdfCours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdf
Cours de technologies de la Transformation Agroalimentaire ( Partie 2) -.pdf
 

Similaire à Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf

controle microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicamentscontrole microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicaments
Kamilia Donghae
 
les techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicamentsles techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicaments
Camélia ADJOUT
 
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapoAnalyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
ChantalDelh
 
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapoAnalyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
ChantalDelh
 
Le système HACCP
Le système HACCPLe système HACCP
Le système HACCP
Mohcine Boudanes
 
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Dr Taoufik Djerboua
 
TP analyse microbiologique du fromage (ANP).pdf
TP analyse microbiologique du fromage  (ANP).pdfTP analyse microbiologique du fromage  (ANP).pdf
TP analyse microbiologique du fromage (ANP).pdf
mermer21
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploy
kumanai
 
les divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaireles divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaire
Nogueirense
 
Colloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et Innovation
Colloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et InnovationColloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et Innovation
Colloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et Innovation
ADRIA Développement
 
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
Pasteur_Tunis
 
[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...
[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...
[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14
Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14
Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14
MaryseNouclai
 
BPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdfBPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdf
AbdellahFettouhi
 
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles
 
Haccp
HaccpHaccp
Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées ...
Evaluation du risque infectieux  présenté par les levures pathogènes isolées ...Evaluation du risque infectieux  présenté par les levures pathogènes isolées ...
Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées ...
عبير الورود
 
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaque
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaqueMeurin -hygiène en réadaptation cardiaque
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaque
Philippe Meurin
 
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Institut de l'Elevage - Idele
 
haccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdf
haccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdfhaccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdf
haccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdf
redasec
 

Similaire à Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf (20)

controle microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicamentscontrole microbiologique des médicaments
controle microbiologique des médicaments
 
les techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicamentsles techniques de controle microbiologique des medicaments
les techniques de controle microbiologique des medicaments
 
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapoAnalyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
 
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapoAnalyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
Analyse des risques et maîtrise des points critiques diapo
 
Le système HACCP
Le système HACCPLe système HACCP
Le système HACCP
 
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
Les tests de sensibilite aux antibiotiques / Antimicrobial susceptibility tes...
 
TP analyse microbiologique du fromage (ANP).pdf
TP analyse microbiologique du fromage  (ANP).pdfTP analyse microbiologique du fromage  (ANP).pdf
TP analyse microbiologique du fromage (ANP).pdf
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploy
 
les divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaireles divers intervenants de la chaîne alimentaire
les divers intervenants de la chaîne alimentaire
 
Colloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et Innovation
Colloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et InnovationColloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et Innovation
Colloque ACTIA Agro-Alimentaire Compétitivité et Innovation
 
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES INFECTIEUX DANS LES LABORATOIRES DE MICR...
 
[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...
[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...
[SOMMET] Les maladies respiratoires des jeunes bovins : des pistes pour les p...
 
Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14
Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14
Étude FAO : Alimentation et Nutrition 14
 
BPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdfBPH et BPP.pdf
BPH et BPP.pdf
 
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
Presentation securite sanitaire et certification 26 sept 2017
 
Haccp
HaccpHaccp
Haccp
 
Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées ...
Evaluation du risque infectieux  présenté par les levures pathogènes isolées ...Evaluation du risque infectieux  présenté par les levures pathogènes isolées ...
Evaluation du risque infectieux présenté par les levures pathogènes isolées ...
 
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaque
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaqueMeurin -hygiène en réadaptation cardiaque
Meurin -hygiène en réadaptation cardiaque
 
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
Space 2021 Quoi de neuf en santé des jeunes bovins ?
 
haccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdf
haccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdfhaccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdf
haccp-et-ipm-usine-transfo-cereales-inra-nuisibles_compress.pdf
 

Matinale-Phytocontrol-Nîmes-13.03.18-Microbiologie-alimentaire-S.-Dussargues.pdf

  • 1. MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE Le 13/03/2018 – Nïmes – Sophie Dussargues – Présentation Microbiologie alimentaire
  • 2. Sommaire 1. Informations générales sur la microbiologie 2. Sécurité alimentaire 3. Plan de contrôle 4. Méthodes d’analyse microbiologiques 5. Analyses au laboratoire
  • 3. Informations générales sur la Microbiologie ● Les micro-organismes ne se voient pas à l’œil nu et ont besoin de chaleur, de nourriture et d’humidité pour vivre
  • 4. ● On peut différencier 3 grandes familles de micro-organismes: • Les bactéries • Les virus • Les champignons, levures et moisissures 0 Personnes âgées Enfants Personnes immunodéprimées Populations à risque ● Danger microbiologiques dans le secteur alimentaire = présence de micro-organismes dans les denrées, sur les emballages, sur le matériel, sur les mains des personnes en contact avec les denrées alimentaires ➢ Conséquence possible du développement microbien sur les aliments = maladies ou intoxication alimentaire INFORMATIONS GENERALES SUR LA MICROBIOLOGIE
  • 5. Sécurité alimentaire ● Les analyses microbiologiques des aliments permettent d’évaluer: • Le risque pour le consommateur • La stabilité et la durée de vie des produits dans des conditions normales de stockage • Le respect des bonnes pratiques d’hygiène aux différentes étapes de la chaîne de production 0 Impact direct sur la santé des consommateurs Impact indirect économique pour les acteurs de la filière alimentaire Manque de maîtrise du risque microbiologique Tous les professionnels de l’alimentation sont concernés par les analyses microbiologiques: industries agroalimentaires, producteurs agricoles, restauration collective, restauration commerciale, bouchers, boulangers, traiteurs, poissonniers, etc…
  • 7. ● Le temps: les micro-organismes se reproduisent très vite ● La température: FACTEURS FAVORISANT LE DEVELOPPEMENT MICROBIEN • Au dessus de 63°C: - La majorité des bactéries est tuée • Entre 3 et 63°C - Les bactéries se multiplient • En dessous de 3°C: - Les bactéries ne se multiplient pas
  • 8. Elaboration d’un plan de contrôle Dispositions réglementaires du Paquet Hygiène imposent mise en place d’un PMS prenant en compte les BPH et les procédures basées sur l’HACCP ➢ Réaliser une analyse des dangers ➢ Définir moyens de prévention pour la maîtrise des dangers PLAN DE CONTROLE Plan de contrôle Analyses bactériologiques = vérifier efficacité des mesures préventives mise en place en amont
  • 9. Choix des fréquences d’analyse ● Nombre de produits à analyser et fréquence d’analyse non précisés dans les textes réglementaires, PLAN DE CONTROLE ● Préconisation mise en place d’un plan d’auto-contrôles basé sur principes méthode HACCP, ● A définir par l’exploitant selon: • le volume d’activité • le type de consommateurs • Les changements d’organisation
  • 10. Choix des micro-organismes ● Critères réglementaires ou recommandations PLAN DE CONTROLE ● Germes indicateurs d’hygiène pertinents et flore d’altération ● (Exigences des clients)
  • 11. CRITERE DE SECURITE Acceptabilité du produit Concerne les contaminations par des micro- organismes mettant en danger la vie des consommateurs CRITERE D’HYGIENE Acceptabilité des bonnes pratiques du procédé de production Concerne les contaminations ou le développement de microorganismes au cours du procédé de production => Synonyme d’un non respect des bonnes pratiques d’hygiène ● Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires: Règlement (CE) N°2073/2005 et ses modifications CRITERES MICROBIOLOGIQUES
  • 12. ● Exemples de critères de sécurité (pour les micro-organismes pathogènes): ABSENCE dans 10 g ou 25 g Œufs, viandes, végétaux (graines germées), coquillages, etc. Produits laitiers, poissons, coquillages, crudités, charcuterie, etc. Listeria monocytogenes ABSENCE ou max 100 ufc/g Salmonella = Denrées impropres à la consommation: notre laboratoire vous informe en urgence afin que vous puissiez déclencher le retrait ou le rappel des produits. E.Coli STEC (O157…) Produits laitiers, viande hachée, végétaux crus, dérivés de F&L non pasteurisés, etc. Pas de critère de sécurité dans le règlement (CE) n°2073/2005 mais peut faire l’objet d’une procédure de retrait/rappel au titre de l’article 14 du règlement (CE) n°178/2002. CRITERES MICROBIOLOGIQUES
  • 13. Recommandations: ● Guides des bonnes pratiques d’hygiène par secteur (BPH) ● Avis de l’association française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) ● Critères d’hygiène des procédés définis par les interprofessions par secteur ● Critères proposés par la fédération du commerce et de la distribution (applicables aux grandes et moyennes surfaces) Réglementation: ● Règlement (CE) n°2073/2005 concernant les critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires CRITERES MICROBIOLOGIQUES PLAN DE CONTROLE PLAN DE CONTROLE
  • 14. EXEMPLE DE CRITERES MICROBIOLOGIQUES
  • 15. PLAN A 2 CLASSES Par défaut: plan d’échantillonnage selon plan à 2 classes n=1 ● n: nombre d’unité d’échantillonnage ● m: critère fixé (=critère cible) PLAN A 2 CLASSES NON SATISFAISANT SATISFAISANT m 0
  • 16. EXEMPLE DE CRITERES MICROBIOLOGIQUES
  • 17. NON SATISFAISANT SATISFAISANT ACCEPTABLE si c/n < 2/5 NON ACCEPTABLE si c/n > 2/5 m M 0 ● m: critère fixé (=critère cible) ● M: seuil maximum ou limite d’acceptabilité (=tolérance maximale) ● n: nombre d’unité d’échantillonnage (en général échantillons du même lot) ● c: nombre d’unités donnant des résultats compris entre m et M (en général 2) PLAN A 3 CLASSES
  • 18. Méthodes d’analyse microbiologiques ● Recherche des microorganismes pathogènes Par exemple Salmonella, Listeria monocytogenes… par méthodes culturales ou immunologiques ● Dénombrement des microorganismes indicateurs d’hygiène ou de qualité du process Par exemple : entérobactéries, coliformes et staphylocoques à coagulase positive ➢ Méthodes de référence en vigueur (ISO, EN, NF) ➢ Méthodes rapides validées conformément au protocole défini dans la norme NF EN ISO 16140 (ex: méthodes certifiées par AFNOR Validation)
  • 19. Framboises À l’étape de mise en vente GMS Micro organismes à 30°C Critère: 50 000 000 UFC/g Escherichia coli Critère: 100 UFC/g Salmonella Critère: Absence dans 25 g Méthode de référence ISO 4833-1 ou 4833-2 Résultats en 3 jours Méthode de référence ISO 16649-2 Résultats en 24h Méthode rapide BRD 07/07-12/04 Résultats en 24h Méthode de référence ISO 6579-1 Méthode rapide BRD 07/11-12/05 Résultats en 3 à 5 jours Résultats en 2 jours Critères de l’avis de l’AFSSA Saisine n° 2007-SA-0174
  • 20. 1 bactérie (au microscope) plusieurs bactéries regroupées (au microscope) 138 UFC (à l’œil nu sur boîte de Pétri) =1 UFC Ramené ensuite au nombre d’Unités Formant Colonies par gramme d’échantillon ● UFC/g: unité utilisée en microbiologie pour l’expression des résultats EXPRESSION DES RESULTATS
  • 21. Résultat confirmé ● Exemple d’une recherche de Salmonella selon la méthode de référence Échantillo n dilué Échantillo n dilué Échantillo n dilué
  • 22. Résultat confirmé ● Exemple d’une recherche de Salmonella selon la méthode alternative rapide Échantillo n dilué Échantillo n dilué Échantillo n dilué
  • 23. OFFRE MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE Dénombrement de germes Micro-organismes à 30°C Pseudomonas spp Staphylocoques à coagulase positive Levures et moisissures Listeria spp et monocytogenes ASR 37°C ASR 46°C Bacillus cereus Clostridium perfringens Coliformes à 30°C, 37°C et 44°C Entérobactéries Escherichia coli Flore lactique Recherche de germes Listeria spp et monocytogenes Salmonella spp Escherichia coli O157 Micro-organismes à 55°C ASR thermophiles à 50°C Spores d’ASR mésophiles Spores d’ASR thermophiles Spores de Bacillus cereus Spores de Clostridium perfringens Levures moisissures méthode rapide Bacillus cereus présomptifs ASR à 46°C Bactéries gram – résistantes aux sels biliaires Candida albicans Clostridium perfringens Coliformes Entérobactéries à 30°C et 37°C Escherichia coli Pseudomonas spp E.Coli O157 par Immunofluorescence Staphylocoques à coagulase positive
  • 24. OFFRE MICROBIOLOGIE DES EAUX Dénombrement de germes Micro-organismes revivifiables à 22°C Micro-organismes revivifiables à 36°C Escherichia coli Coliformes Pseudomonas aeruginosa Staphylocoques à coagulase positive Entérocoques intestinaux Spores de micro-organismes anaérobies sulfito réducteurs Escherichia coli par méthode npp Legionella spp et Legionella pneumophila Enterocoques intestinaux par méthode npp
  • 25. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats Analyses au laboratoire
  • 26. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats SCHEMA D’ANALYSE
  • 27. RECEPTION ● Contrôles à réception: Température – Quantité - Conditionnement ● Vérification et validation du forfait par le secrétariat technique ● Acheminement vers le laboratoire de microbiologie Préparation de l’échantillon
  • 28. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats
  • 29. PREPARATION DE L’ECHANTILLON ● Selon la série de normes NF EN ISO 6887 Traitement préalable à la dilution (selon la matrice: mélange, broyage, échantillonnage, agitation) Dilution avec un diluant adapté à l’aide d’un diluteur péristaltique (selon l’analyse demandée: Fraser ½ pour la recherche de Listeria, eau peptonée tamponée pour la recherche de Salmonella et les autres germes) Homogénéisation Sac filtre de dilution Automate de dilution Malaxeur
  • 30. Ensemencement de l’échantillon PREPARATION DE L’ECHANTILLON Echantillons dilués en sacs filtres Automate de pesée et dilution sous poste de sécurité microbiologique
  • 31. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats SCHEMA D’ANALYSE
  • 32. ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON Série de dilutions au 10ème Échantillon dilué Dilution au 10ème 10-1 10-2 10-3 10-4 10-5 10-6 10-7 Echantillon dilué
  • 33. Sur des boîtes de pétri contenant des milieux de culture spécifiques à chaque germe Exemple: PCA pour la flore totale, YGC ou DG18 pour les levures et moisissures, VRBG pour les entérobactéries, BP + RPF pour les Staphylocoques à coagulase + … ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON
  • 34. ● Méthode d’ensemencement en profondeur Dépôt d’1 mL de la dilution d’échantillon au fond d’une boîte de pétri et ajout du milieu gélosé en surfusion ● Méthode d’ensemencement en surface Dépôt de 100µL de la dilution d’échantillon sur la surface de la gélose d’une boîte de pétri déjà coulée ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON Pour les analyses de dénombrement:
  • 36. ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON Flacons de milieu gélosé en surfusion dans un bain marie
  • 37. ENSEMENCEMENT DE L’ECHANTILLON ● Enrichissement avec diluant spécifique Pour les analyses de recherche: Echantillons en sachets dilués au dixième Incubation 0 Détection de germes présents en faible quantité Méthodes de recherche
  • 38. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats
  • 39. INCUBATION ● Etuves réglées aux températures de croissance de chaque micro-organisme ● Capacité d’incubation adaptée à la prise en charge d’échantillons quotidiennement ● Etuves cartographiées en 9 points par le service métrologie du laboratoire
  • 40. ● Suivi des durées d’incubation en temps réel ● Suivi des températures d’incubation en temps réel Lectures et repiquages INCUBATION
  • 41. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats
  • 42. LECTURES ET REPIQUAGE NF ISO 16649-2 BRD 07/07-12/04 Milieu Rapid’E.coli NF EN ISO 4833-2 BRD 07/11-12/05 Milieu Rapid’ Salmonella NF EN ISO 7932
  • 43. Résultat Absence ou Présence/Xg Pour les analyses de dénombrement: Pour les analyses de recherche Calcul des résultats Résultat chiffré en quantité d’UFC/g Tests de confirmation LECTURES ET REPIQUAGE
  • 44. Repiquages pour confirmations ● Repiquage sur milieu de culture différent ● Repiquage en tube ● Observations macroscopiques ● Observations microscopiques ● Tests biochimiques LECTURES ET REPIQUAGE Compteur de colonies automatique
  • 47. ● Repiquage sous PSM LECTURES ET REPIQUAGE
  • 48. LECTURES ET REPIQUAGE Tests biochimiques ● En galerie d’identification ● En tubes Saisie des résultats
  • 49. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats
  • 50. ● Résultat saisis informatiquement Validation des résultats SAISIE DES RESULTATS ● Calculs automatiques
  • 51. Réception de l’échantillon Préparation de l’échantillon Ensemencement de l’échantillon Incubation Lecture et repiquages Saisie des résultats Validation des résultats
  • 52. Adresse de l’agence Phytocontrol Merci de votre attention ! Sophie DUSSARGUES Service Microbiologie