SlideShare une entreprise Scribd logo
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
1
Tables des matières
chapitres pages
l’électricité 2
les avantages de l’électricité 3
les conséquences de l’électricité 3
le mécanisme de l’électrisation 4-5
les paramètres conditionnant l’électrisation 6-8
les modes de contact 8-11
les principales causes d’accidents 12
les cinq façons de s’électriser 12
les formes d’électrisation 13
Les incendies d'origine électrique 13-15
Les effets du courant électrique 16-23
les mesures de protection 24-27
les régimes du neutre 28
les domaines de tension 29
les consignes de sécurité 30-35
Que doit-on faire pour éviter les accidents
d’origine électrique ?
36
Que faut-il faire en cas d’accident ? 37-39
Les équipements de protection 40-48
La législation en matière de prévention des
risques professionnels.
49-53
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
2
L’ELECTRICITE
 L’électricité est la forme d’énergie la plus utilisée.
 Bien adaptée aux impératifs de l’économie moderne.
 Assistante docile au service des usagers.
 Sa pénétration profonde dans la vie active et les contrées les plus
éloignées du pays, lui a plutôt donné un visage sympathique n’inspirant
guère de crainte. L’électricité peut néanmoins dans certaines conditions
compromettre la sécurité des personnes.
 L’homme est très vulnérable aux effets du courant électrique, mais face
aux risques il n’est pas désarmé.
 En conséquence, l’utilisateur souvent mal informé est soumis à des
risques ignorés ou sous estimés. Chaque année plusieurs familles sont
endeuillées pour n’avoir pas respecté certaines règles:
d’utilisation de l’énergie électrique
d’interventions ou de travaux sur des appareils ou installations
électriques.
Tout salarié est amené à travailler avec du matériel électrique.
Ce qui implique que toute entreprise peut être confrontée à un accident
d'origine électrique.
Dans les faits, on observe peu d'accidents du travail d'origine électrique, étant
donné la réglementation et les normes en vigueur ; mais ceux qui ont lieu sont
en général lourds de conséquences.
Connaître et appliquer les principes de base de la sécurité électrique permettra
à chaque salarié de limiter les risques dans son entreprise.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
3
1- Les avantages de l’électricité
La lumière
la chaleur
Le froid
Le mouvement
Sa pénétration profonde dans la vie active lui a plutôt donné un visage
sympathique. N’inspirant guère de crainte.
2- Enoncé des risques électriques
Choc électrique : Electrisation
Electrocution
Brulures
Courts-circuits projection de matière en fusion
Rayonnement ultra-violet
Dégagement gaz toxiques
Autres dangers Incendie
Explosion
Démarrage intempestif
Chutes d’opérateurs
2-1 - Les conséquences
a- L'accident
Conséquences familiales
Conséquences financières
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
4
3- LE MECANISME DES ELECTRISATIONS
a- COMMENT SURVIENNENT LES ACCIDENTS D’ORIGINE ELECTRIQUE
Les électrisations ou électrocutions sont consécutives à des contacts directs, ou
indirects avec un conducteur sous tension.
L’électrisation ne peut avoir lieu que s’i y a un contact entre l’homme et un
circuit électrique sous tension.
Trois conditions doivent être réunies pour qu’un accident se produise.
1. Le circuit doit être sous tension
2. La personne doit être en contact par deux points distincts de son corps
avec les pièces sous tension
3. Le circuit électrique doit être fermé (le courant passe).
b- Courant électrique traversant le corps= Danger
- Le courant recherche toujours un raccourci présentant une moindre
résistance à son parcours.
- Si une personne touche un conducteur relié une phase, le courant
essaie de retourner au réseau à travers son corps et la terre, car
celle-ci est reliée au neutre.
c- Accidents d'origine électrique
Electrisations et électrocutions
Lors d'un accident d'origine électrique, il arrive qu'une personne soit
électrisée, c'est-à-dire que le courant électrique lui traverse le corps. En milieu
de travail, de tels accidents du travail sont rares mais souvent graves : chaque
année une dizaine de travailleurs meurent électrocutés.
Le temps d'intervention des premiers secours est déterminant dans l'évolution
de l'état de santé des accidentés. C'est pourquoi il est indispensable que les
personnes travaillant à proximité d'installations électriques sous tension aient
des notions de secourisme.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
5
d- Conditions de survenue d'une électrisation
Principales causes des accidents électriques
 mauvais état des isolants : dégât mécanique, désagrégation ou usure ;
 modifications sans contrôle : modification ou extension d'une
installation électrique par une personne non compétente ;
 recherche du prix le plus bas sans souci de conformité : le choix d'un
prix compétitif se fait parfois au détriment de la qualité ;
 non-respect des distances de garde par rapport aux ouvrages
électriques
 inadaptation aux usages : il faut surtout éviter d'utiliser une
installation pour une destination non prévue à l'origine.
L'électrisation peut se produire par contact direct (avec une partie active) ou
indirect (avec une masse mise accidentellement sous tension).
c- La gravité d'une électrisation dépend de plusieurs facteurs parmi
lesquels on peut citer :-
 L'intensité du courant (danger à partir de 5 mA),
 La durée du passage du courant,
 La surface de la zone de contact,
 La trajectoire du courant,
 L'état de la peau (sèche, humide, mouillée),
 La nature du sol.
Le courant suit le chemin le plus court entre le point d'entrée et le point de
sortie et peut donc endommager tous les organes qui se trouvent sur son
passage.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
6
4-LES PARAMETRES CONDITIONNANT L’ELECTRISATION
1. La DDP
2. La résistance du corps humain
3. L’intensité du courant
4. Le temps de passage du courant dans le corps humain
5. La puissance disponible du courant
6. Le trajet du courant dans le corps humain
7. La fréquence et la forme du courant
5-RESISTANCE ELECTRIQUE DU CORPS HUMAIN
 La résistance du passage du courant dépend de conditions de contact avec
le conducteur (surface de contact, pression cutanée, interposition d’un
objet plus ou moins bon conducteur, nature du sol) et de la résistance
propre du corps (humidité de la peau, stature physique, longueur et nature
du trajet intra corporel du courant).
 La valeur de l’intensité, liée au trajet du courant et à la durée de contact,
 L’intensité circulant à travers le corps variant en fonction de la tension et du
milieu où se trouve le travailleur, emplacement isolant ou très conducteur,
 Le trajet du courant suivant des passages préférentiels offerts par les
organes montrant la moindre résistance : le cœur, les poumons les reins
(viscères ou circulent les liquides)
La peau qui est le principal obstacle au déplacement des électrons dans le
corps a une résistance évaluée entre 600 et 6000 ohms (selon des études
internationales) La résistance de la peau varie en fonction :
1. De la surface de contact : plus que la surface augmente, plus que la
résistance diminue.
2. De le pression : plus que la pression augmente, plus la résistance
diminue.
3. De l’épaisseur : peau épaisse des talons, surface calleuse, peau mince du
nourrisson.
4. De la sudation : chaleur, absorption d’alcool, boissons chaudes,
médicaments…
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
7
5. De la présence d’humidité, la résistance d’une peau sèche est nettement
plus importante que celle d’une peau humide.
6. De la durée de contact : lorsque le temps de contact augmente, la
résistance diminue.
7. De la tension de contact : plus cette tension est élevée, plus la résistance
diminue.
8. D’autres paramètres tels que l’état de fatigue, le poids, la taille, sont des
paramètres variables très difficiles à évaluer avec précision.
5-1- DUREE DE CONTACT
Le temps de contact est augmenté lorsque se produit une réaction
d’agrippement (contracture des muscles fléchisseurs). Il est diminué par la
réaction de projection (contracture de muscles extenseurs). Lorsque le temps
de contact augmente, la résistance cutanée diminue.
5-2- Forme de courant
a- Le courant continu provoque :
 Une électrolyse du sang et la destruction des cellules
 Des brûlures profondes et longues à guérir
 Des perturbations physiologiques longues à disparaître
b- Le courant alternatif provoque :
 La perte de la sensibilité des nerfs
 La contraction musculaire entraînant l’arrêt du cœur l’asphyxie ou des
paralysies localisées temporaires
5-3- ROLE DE LA FREQUENCE
L’effet pelliculaire (ou Kelvin) qui rejette le courant vers la périphérie des
conducteurs s’accentuant avec l’augmentation de la fréquence rend les courant
à haute fréquence moins dangereuse.
Dans le cas du corps humain, les organes vitaux ne sont plus sur le passage du
courant (le courant transitant par la peau) à partir de 5000 HZ. Ces courants
sont utilisés en médecine.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
8
5-4- ROLE DE LA PUISSANCE DISPONIBLE
L’intensité dans certains cas peut être limitée par la puissance disponible, le
courant accidentel ne détermine pas une intensité dangereuse, mais la
sensation reste très désagréable.
5-5- TRAJET DU COURANT ELECTRIQUE DANS L’ORGANISME
Des contacts établis entre deux doigts d’une même main n’offriront qu’un
court trajet limité à la main alors qu’une liaison établie entre chacune des deux
mains intéressera la totalité du thorax, c'est-à-dire le coeur et les poumons.
La peau et la moindre barrière, et de loin la plus efficace, à la pénétration du
courant. Cette barrière est plus ou moins importante.
Si la peau est sèche ou humide, fine ou calleuse, et sur la pression exercée sur
le conducteur est importante ou non et ce sur une petite ou grande surface de
contact.
Le courant choisit toujours le chemin le plus facile : les organes offrent le
moindre résistance (cœur, poumons, reins …)
6- LES MODES DE CONTACTS
6-1- Sans contact avec l’individu (phénomène d’amorçage) par arc.
S’est l’approche d’un conducteur sous haute tension et d’un élément
conducteur relié à la terre. A cet endroit le niveau d’isolement entre le
conducteur et la personne est diminué par l’ionisation de l’air due au passage
du courant électrique dans le conducteur.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
9
6-2 - Par contact direct : avec une partie habituellement sous tension
(appelée partie active) par :
Maladresse
Imprudence
Malchance
Ignorance
Exemples :
• lors du bricolage sur un appareil électrique,
• contact direct sur une prise,
• Contact avec un conducteur sous tension.
6-3- Par contact indirect.
• Avec une masse mise accidentellement sous tension, par suite d’un défaut
d’isolement.
• Contact indirect avec un conducteur mis accidentellement sous tension.
Exemple :
- une inversion entre un conducteur de phase et un conducteur de
protection vert-jaune ;
- Lors du défaut d’isolement de l’appareillage dû généralement au
vieillissement ou à la mauvaise qualité des appareils. (Ex : Réfrigérateur,
machine à laver, micro-ordinateur, photocopieur etc.…).
- Défaut d’isolement des masses.
- Contact fortuit par un outil (échelle métallique touchant une ligne sous
tension).
- Contact par un liquide (arrosage d’un moteur).
- Contact accidentel avec une canalisation électrique (utilisation d’une
perceuse).
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
10
PH
N
FRÉÉQUENT TRES FRÉQUENT
Terre
CONTACT DIRECT
Énergie électrique Personne
Contact avec pièce nue sous
tension
Brûlure, électrisation,
électrocution
Travail proximité pièce
nue sous tension
CONTACT DIRECT
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
11
CONTACT INDIRECT
PH
N
Relativement fréquentTrès rare
Terre
Contact indirect
PH
N
Énergie électrique Personne
Contact avec pièce
accidentellement sous
tension
Brûlure, électrisation,
électrocution
Travail proximité pièce
mise accidentellement sous
tension
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
12
7- Les principales causes d’accidents
1. L’inattention
2. Les outils mal adaptés
3. Dégradation de la vigilance
4. Manque de surveillance
5. Le manque de balisage et signalisation
6. L’insouciance ( la routine peut entrainer l’insouciance)
7. Le manque de préparation de travail
8. Le manque d’organisation dans les chantiers
9. L’infraction des règles de sécurité
10. Le manque de professionnalisme
11. L’improvisation.
7-1- Les accidents arrivent aux 4 - I
1. Imprudents
2. Incompétents
3. Ignorants
4. Irresponsables
8-LES CINQ FACONS DE S’ELECTRISER
A-CONTACT UNIPOLAIRE
1- Contact avec une partie active sous tension (contact direct)
et un élément conducteur relié à la terre. TRES FREQUENT
2- Contact entre une masse mise accidentellement sous tension (contact
indirect) et un élément conducteur relié à la terre. RELATIVEMENT FREQUENT
B-CONTACT BIPOLAIRE
3- Contact entre une partie active sous tension (contact direct)
et une autre partie active sous tension (contact direct) FREQUENT
4-Contact entre une masse mise accidentellement sous tension
(Contact indirect)et une autre masse mise accidentellement sous
tension(contact indirect). TRES RARE
5- Contact avec une partie active sous tension (contact direct)
et avec une masse mise accidentellement sous tension (contact indirect) RARE
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
13
8-1- Tableau des formes d’électrisation
Nbr. Formes
d’électrisation
Mode de contact de la forme
1 PH+TERRE Contact direct
Contact unipolaire2 MASSE+TERRE contact indirect
3 PH+PH /PH+N contact direct+ contact direct
Contact bipolaire4 PH+MASSE contact direct +contact indirect
5 MASSE+MASSE Contact indirect+contact indirect
9- Les incendies d'origine électrique
Un incendie sur cinq serait d'origine électrique.
Pour que survienne un incendie d'origine électrique, il faut qu'il y ait
simultanément.
1. une source de chaleur ou une étincelle,
2. un comburant (l'oxygène de l'air),
3. un combustible
9-1- LES CAUSES D’INCENDIE D’ORIGINE ELECTRIQUE.
9-2- La surintensité par surcharge.
Il s’agit d’une intensité supérieure à celle peut admettre le circuit :
9-3- La surintensité par courts-circuits.
C’est une liaison accidentelle, de résistance tendant vers zéro entre deux
conducteurs actifs ou entre phase et terre électrique en un temps très court
provoquant une intensité très grande. Une fausse manœuvre sous tension est
souvent la cause.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
14
9-4- Surintensité par défaut d’isolement.
Un défaut d’isolement est une circulation de courant anormale qui se produit
entre deux conducteurs actifs et conducteurs de protection, entre conducteurs
actifs et masses métalliques ou entre conducteurs actifs et terre.
9-5- Echauffement par résistances de contact :
C’est une résistance anormale qui se crée entre les deux pôles d’un même
contact d’appareil ou de connexion qui se devraient normalement être au
même potentiel. Ce défaut ne peut être qu’évolutif. Les causes principales de
contact défectueux des bornes, de contact ou de connexions sont :
9-6- Les défauts de serrage ;
 L’usure provoquée par le fonctionnement multiple des organes de
coupures ;
L’oxydation provenant de l’humidité ambiante ou de l’ambiance corrosive ;
La déformation sous l’effet d’un choc qui fait que les contacts n’est plus
alignée;
Les raccordements provisoires fait à la va-vite ;
Les épissures (bien qu’elles soient interdites, on ne trouve encore) .
Un défaut de contact s’il n’est pas décelé et traité rapidement ne peut évoluer
que par un arrêt de fonctionnement par déclenchement des protections amont
et un début d’incendie. C‘est probablement la première cause d’incendie
d’origine électrique alors que sa prévention est possible.
9-7- Facteurs aggravants les échauffements.
Tous ces facteurs ne provoqueront pas forcément de sinistre, mais en se
cumulant ou se combinant, ils favorisent le développement d’événements
redoutés comme :
 Une ventilation trop faible des organes des systèmes ou des équipements ;
 L’accumulation des poussières ou de dépôt de graisseux;
 Le stockage de matière ou de produit inflammables à proximité immédiate
des installations électrique ;
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
15
 « L’entassement » ou « l’empilage » de câbles dans les chemins de câble
empêchant ainsi l’évacuation des joules ;
 Le maintien en fonctionnement des appareils ou équipements ayant subis
des courts-circuits (dégradation non visible des contacts intérieurs)
 Les harmoniques (équilibres) qui paressent avec l’utilisation de charges non
linéaires sur une tension sinusoïdale, n’utilisant que la partie du courant
dont elles ont besoins modifient la forme de ce courant (alimentation et
découpage, électronique en général) les harmonique, particulièrement
présentes en distribution triphasée, peuvent s’annuler ou se combiner en
se provoquant des échauffements. C’est un facteur aggravant trop peu pris
en compte actuellement dans la conception et l’exploitation des
installations électriques.
9-8- Conduite à tenir face à un incendie d'origine électrique
1. Donner l'alerte,
2. Mettre hors tension l'installation, et éventuellement les installations
voisines,
3. Fermer les portes et les fenêtres,
4. Attaquer le feu à la base à l'aide d'un extincteur adapté (dioxyde de
carbone, eau en jet pulvérisé, poudre).
5. Après l'extinction de l'incendie, évacuer les gaz toxiques en aérant.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
16
10-LES EFFETS ET LES CONSEQUENCES DU COURANT SUR LE
CORPS HUMAIN.
Les accidents électriques sont à l’origine de brûlures très graves.
Ces brûlures sont deux types :
A- Les brulures par arc :
Sont dues à l’intense dégagement de chaleur de celui-ci; L’arc a pour origine
soit un amorçage PAR NON RESPECT DES DISTANCES DE SECURITE soit un
Court-circuit entre deux conducteurs;
B- Les brulures électrothermiques.
Qui sont dues au dégagement de chaleur provoquée par le passage du courant
à travers le corps humain en particulier le long des masses musculaires et
des paquets vasculo-nerveux, de moindre résistance occasionnant des
lésions vasculaires et nerveuses.
Les brûlures sont toujours plus importantes en profondeur.
c- La gravité de la brulure dépend de :
1. L’Intensité du courant
2. Résistance du corps
3. Siège de contact
4. Temps de passage
5. Trajet du courant.
d- Les conséquences des brûlures
1. Un état de choc ;
2. Une insuffisance rénale par le blocage des reins ;
3. Complication esthétiques et fonctionnelles elles ont un ralentissement sur
la vie sociale et professionnelle du brûlé.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
17
En cas de brûlures électriques, il faut protéger la région brûlée par un
pansement large ou drap stérile ; s’abstenir de toute application
médicamenteuse locale et assurer le transport vers le centre hospitalier le plus
proche.
D’une manière générale la brûlure est caractérisée par:
e- Classification des brûlures : il existe classiquement trois degrés de sa
profondeur :
1. Brulure de premier degré : simple érythème douloureux.
2. Brulure du deuxième degré : phlyctène (cloque)
3. Brulure de troisième degré : tout le derme est lésé; la cicatrisation
spontanée est impossible.
Son étendue : Elle est déterminée par la règle DES 9 WALAS. ; À partir de
20% de la surface corporelle, la brûlure est considérée comme grave, à
plus de 60% le pronostic vital de la victime est en jeu.
Son siège : elle est plus grave lorsqu’elle concerne la face ou les plis de
flexion.
La carbonisation : c’est l’atteinte des aponévroses et cartilage.
10-1- LES CONSEQUENCES DU CONTACT ELECTRIQUE
A -L’ELECTRISATION : c’est la réaction du corps humain due à un contact
accidentel avec l’électricité.
B - L’ELECTROCUTION : c’est une électrisation qui entraine la mort.
C - LES BRULURES : Electrothermique, par arc et projection d’objets
enflammés
D- LES CHUTES,
Conséquences d’une électrisation
- 60% des lésions sont des brulures
- 6% des lésions internes.
Les mains et le tète sont les plus touchés.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
18
10-2- Trajet du courant électrique sur le corps humain.
Que se passe-t-il lors du passage du courant ? Il y a trois effets .
 L’effet thermique
 L’effet tétanisant
 L’effet respiratoire.
- Les brulures sont provoquées par l’effet thermique si un contact même pour
une intensité faible (par exemple 10 milliampères) est maintenu pendant
quelques minutes il y a risque de brûlures.
- L’effet tétanisant : est lié à la contraction des muscles empêchant tout
dégagement volontaire du sujet soumis à la tension. Le contact, dans ces
conditions, devient meilleur puisque la pression et la surface augmentent, ainsi
que les risques de brûlures.
- L’effet respiratoire : si l’intensité du courant qui traverse le corps humain
atteint 20 milliampères, 60 secondes suffisent pour bloquer la respiration par
contraction du diaphragme et de muscles respiratoires, c’est l’asphyxie.
En fin, su le plan cardiaque, une FIBRILLATION VENTRICULAIRE apparaît pour
des intensités de même ordre, les battements sont désordonnés et ne
permettent plus la circulation sanguine : c’est la SYNCOPE (évanouissement)
Il ne faut pas oublier qu’une légère commotion provoque des mouvements
involontaires suite aux réflexes mécaniques qu’elle entraîne. Ce réflexe peut
être la cause de chutes graves ou de lâcher d’outils pouvant provoqués des
blessures aux tiers.
Revenons à l’intensité maximale admissible. Les travaux des physiologistes en
tenant compte des facteurs individuels liés à l’état physique ou physiologique
d’une personne ont admis actuellement qu’une intensité de 25 MA est
supportable pendant 30 millisecondes environ.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
19
10-3- LA LOI D’HOM
Nous savons que la moyenne de la valeur ohmique du corps humain pour une
ambiance sèche est d’environ 2000 Ω et la même peau, en ambiance humide,
est prise à 900 Ω environ. Avec se que nous avons vu pour l’intensité maximal
admissible prise de 25 MA, on applique la loi d’hom :
U = RI. 900 X 0,025 =24V
Soit la tension de sécurité pour ambiance humide.
2000 X 0,025 = 50V
Soit la tension de sécurité pour ambiance normale.
10-4- Effet du passage du courant alternatif
De 0 à 2 mA : Seuil de perception sans douleur.
De 3 à 5 mA : Début de sensation douloureuse ou désagréable.
De 5 à 8 mA : Effet de choc risque de contractions de réflexe,
chute...)
10 mA : Seuil dit « de non lâcher » crispation des muscles
de la main, sans possibilité de lâcher volontaire.
15 mA : (plus de 02 secondes). Début de risques cardiaques
réversibles
30 mA : Risque d’asphyxie si non rupture, par la contraction
muscles commandant la respiration.
50 mA : Risque de déclenchement de la fibrillation suivant
le temps de passage.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
20
10-5- Effet du passage du courant alternatif
Intensité Perception des effets Temps
0 ,5 à 1 Ma Seuil de perception suivant l’état de la peau
8 mA Choc au toucher, réactions brutales
10 mA Contraction des muscles des membres 4mn 30
20 mA Début de tétanisation de la cage thoracique 60 s
30 mA Paralysie ventilatoire 30 s
40 mA Fibrillation ventriculaire 3 s
75 mA Fibrillation ventriculaire 1 s
300 mA Paralysie ventilatoire 110 ms
500 mA Fibrillation ventriculaire 100 ms
1000 mA Arrêt cardiaque 25 ms
2000 mA Centre nerveux atteints instantané
10-6- Les organes fragiles
• Ils sont 40 fois moins résistants que la peau:
 le cerveau
 les poumons
 le cœur
 le foie
 les reins.
10-7- Les effets du passage du courant alternatif (Valeurs de
référence)
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
21
10-8- Les seuils correspondants au courant continu n'ont pas
été représentés.
 Le courant continu peut être à l'origine des mêmes conséquences que le
courant alternatif de 50 Hz, mais les seuils précédemment donnés sont
plus élevés d'un facteur 4 environ.
 Notons qu'en courant continu, il est moins difficile de lâcher des parties
tenues à la main et que le seuil de fibrillation ventriculaire est beaucoup
plus élevé qu'en courant alternatif.
10-9- Les effets du passage du courant continu
10-10-Les effets du courant continu
 le risque de fibrillation cardiaque est 3,75 fois plus petit.
 le moment le plus dangereux est la mise sous tension et la coupure du
courant.
 les brûlures sont plus profondes à cause du phénomène d’électrolyse.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
22
10-11- LES INDIVIDUS REAGISSENT-ILS TOUS DE LA MEME MANIERE
LORSQUE LE COURANT ELECTRIQUE LES TRAVERSE ? NON
Les sujets fragiles sont plus vulnérables au passage du courant électrique.
Exemples :
 les enfants
 les malades
 les femmes.
Mais il n’existe aucun être humain capable de résister aux effets destructeurs
du courant électrique.
10-12-QUE SE PASSE T-IL LORSQUE LE COURANT ELECTRIQUE TRAVERSE LE CORPS
HUMAIN ?
Le passage du courant électrique à travers le corps provoque:
1. La tétanisation des muscles
2. La fibrillation ventriculaire
3. La sidération des centres nerveux
4. Les brûlures
5. L’anurie
6. Autres séquelles.
A- La tétanisation des muscles
Le passage du courant électrique dans le corps entraîne la raideur convulsive et
douloureuse des membres comparables à celle du tétanos (impossibilité de
lâcher prise), elle dure tant que la victime est en contact avec le courant et
cesse dés que le courant est coupé.
B- La fibrillation ventriculaire
La fibrillation ventriculaire du cœur est un état ou les fibres du muscle qui est le
cœur se contractent de façon anarchique et entraîne un dérèglement
cardiaque, et donc un arrêt de la circulation du sang, provoquant
essentiellement la perte de conscience, puis l’arrêt respiratoire conduisant à la
mort apparente.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
23
C- La sidération des centres nerveux
Le passage du courant électrique dans le cerveau provoque une paralysie,
entraînant un arrêt respiratoire et un arrêt cardiaque.
D- Les brûlures
Les brûlures provoquées par le passage du courant dans le corps sont plus
dangereuses que les brûlures dues à la chaleur.
Elles sont parfois indolores du fait de la destruction des terminaisons
nerveuses. Elles entraînent souvent des accidents vasculaires très graves et
demandent un temps très long pour la cicatrisation.
Les lésions profondes qu’elles provoquent peuvent occasionner des
phénomènes de choc graves, apparaissant trois à quatre jours après l’accident.
E- L’anurie
Diminution progressive de l’émission urinaire pour aboutir au blocage rénal et
à la mort en 24 à 48 heures.
F- Autres séquelles :
Dans bien des cas, l’accidenté électrique aura des séquelles définitives de
gravité variable telles que :
1. séquelles rénales : Diabète.
2. séquelles cardiaques : Troubles cardio-vasculaires.
3. Séquelles nerveuses: Troubles nerveux et psychiques.
4. séquelles oculaires : Décollement de la rétine, cataracte.
5. séquelles auditives : Surdité totale ou partielle.
6- séquelles dues aux brûlures : Décomposition des os  amputation.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
24
11- Mesures préventives contre les accidents d’origine électriques
1. Travailler sur une installation hors tension (consignée) ;
2. Protection par éloignement ;
3. Protection par isolation ;
4. Protection par obstacle ;
5. Protection par installation de disjoncteur différentiel a haute sensibilité et
mise à masse des éléments métallique accessibles ;
6. Protection par emploi de la TBTS (Très basse tension de sécurité max 24v) ;
7. Protection par le port des équipements de protection individuelle et
l’utilisation des équipements de protection collective.
 11-1- Par éloignement des pièces nues sous tension
• 11-2- Par isolation
 Par interposition d’obstacles
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
25
 11-3- Par obstacle
 11-4- Par coupure automatique
TERRE
Clac
OUI !
Disjoncteur
différentiel
NON !
Disjoncteur
simple
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
26
12- MESURES DE PROTECTION
Les différentes protections susceptibles d’être mise en œuvre répondent aux
impératifs suivants :
- Soit empêcher le contact avec une partie sous tension ;
- Soit rendre ce contact non dangereux.
Les parties sous tension auxquelles il est fait référence sont :
 soit des parties conductrices destinées à être normalement sous tension
(conducteurs, bornes, etc.), dites parties actives,
 soit les parties conductrices des matériels électriques non normalement
sous tension, mais susceptibles de le devenir en cas de défaut d’isolement
par exemple, sont dites masses.
12-1- Les contacts peuvent être de deux sortes :
 avec des pièces actives nues : contacts directs
 avec des masses mises sous tension à la suite d’un défaut d’isolement,
contacts indirects.
Pour qu’un contact dangereux survienne et que le corps soit parcouru par un
courant, il faut qu’il soit soumis à une différence de potentiel, cela peut être :
Soit un contact simultané avec des conducteurs à potentiels différents;
Soit un contact simultané entre un conducteur sous tension ou une masse en
défaut et le potentiel de la terre (sol ou un élément conducteur au potentiel
de la terre ou à un potentiel voisin).
METHODOLOGIE
Les mesures de protection peuvent être classées en mesures passives et
mesures actives.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
27
12-2- MESURES PASSIVES
Les mesures dites passives (ne faisant pas intervenir la coupure du courant)
sont subdivisées en trois groupes.
A) Rendre la possibilité de contact avec une partie active hautement
improbable, par :
- Eloignement: cas des lignes à très haute tension ;
- Obstacle, enveloppe, écran devant un borner, porte d’armoire électrique,
barrière ou rambarde devant un châssis d’appareillage.
- Isolation : câble souple, interrupteur domestique, habillage d’un réseau
basse tension.
B) Rendre non dangereux le contact avec une partie active ou une masse,
par :
- Très basse tension de sécurité (TBTS) ou de protection (TBTP) limité à 25V
pour les contacts directs et à 50V pour les contacts indirects ;
- Séparation électrique, empêchant le retour par la terre, pour appareils de
classe 0 par exemple
C) Rendre non dangereux le contact avec une masse et le sol ou entre deux
masses à des potentiels différents, par des liaisons équipotentielles :
- Principales ou locales en basse tension ;
- Généralisé en haute tension en y incluant le sol ou l’emplacement de
stationnement des personnes.
12-3- MESURES ACTIVES
Les mesures dites actives assurent la coupure du courant en un temps
suffisamment court pour qu des effets physiopathologiques inacceptables ne
puissent se produire. Elles font appel à des appareils de protection qui
détectent et agissent :
- en cas de surélévation du courant normal (surintensité) : coupe circuit à
fusibles, disjoncteurs…,
- en cas de dérivation d’une partie du courant par la terre ou les
conducteurs de protection : Dispositifs à courant différentiel résiduel (dits
différentiels).
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
28
13- LES REGIMES DU NEUTRES
APPLICATION DES MESURES PROTECTIONS PAR L’INSTALLATION
Outre les mesures passives, les mesures actives se réfèrent à ce qu’il soit
convenu d’appeler SCHEMA DES LIAISONS A LA TERRE, encore dénommés
REGIME DU NEUTRE, c’est à dire les situations respectives du point neutre des
transformateurs HT/BT, des masses et des conducteurs neutre des
installations.
Les différents schémas de distribution en basse tension sont codifiés par des
lettres suivantes :
1er
Lettre : situation de l’alimentation par rapport à la terre :
T : Liaison directe d’un point de l’alimentation avec la terre,
I : Isolation de toutes les parties actives par rapport à la terre, ou liaison d’un
point de l’alimentation à la terre à travers une impédance;
2éme Lettre : situation des masses de l’installation par rapport à la terre :
T : masses reliées directement à une prise de terre électriquement
indépendante de celle de l’alimentation ;
N : masses reliée directement au point de l’alimentation mis à la terre, soit par
un conducteur commun avec le neutre (troisième lettre C), soit par un
conducteur distinct de celui du neutre (troisième lettre S)
(Schema TT – Schema IT- Schema TN-C- Schema TN-S)
REGIME T-T NEUTRE A LA TERRE
MASSE A LA TERRE
RGIME I-T NEUTRE ISOLE (TERRE)
MASSE A LA TRRE
REGIME T-N NEUTRE A LA TERRE
MASSE AU NEUTRE
13-1- DIFFERENTS REGIMES DU NEUTRE
Seuls les régimes T-T ET I-T
Sont utilisés dans notre pays
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
29
14- CLASSEMENT DES DOMAINES DE TENSION
a- Courant alternatif
14-1 COURANT ALTERNATIF
DOMAINES
DE TENSION
VALEUR DE LA TENSION NOMINAL
BT
TBT DE 0 A 50 V
BTA DE 50 A 500V
BTB DE 500 A 1000V
HT HTA DE 1000 A 50000V
HTB > A 50000V
b- Courant continu
14-2 COURANT CONTINU
DOMAINES
DE TENSION
VALEUR DE LA TENSION NOMINAL
BT
TBT DE 0 A 120V
BTA DE 120 A 750V
BTB DE 750 A 1500V
HT HTA DE 1500 A 75000V
HTB > 75000V
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
30
15- Consignes de sécurité pour la bonne utilisation de
l’électricité
15-1- Précautions concernant les fils et les prises électriques
1. Protéger les fils conducteurs du risque d'écrasement en ne les déroulant
pas en travers du passage d'un véhicule.
2. Débrancher les appareils en tirant sur la fiche et non sur le fil,
3. Ne jamais bricoler une prise électrique endommagée.
4. Ne jamais laisser une rallonge branchée à une prise sans qu'elle soit reliée à
un appareil électrique.
5. Ne jamais utiliser le câble électrique pour tirer ou déplacer un appareil
électrique.
6. Ne jamais toucher à un fil dénudé dont on ne perçoit qu'une extrémité.
7. Ne jamais toucher une prise ou une fiche avec les mains mouillées.
8. Seul un électricien, qualifié et désigné, peut installer, modifier, réparer,
entretenir les installations électriques.
9. Tout bricolage est source d’accident grave : l’électrocution.
10. Ne jamais « bricoler », modifier une installation électrique. Signaler
immédiatement toute anomalie, tout défaut au chef direct ou à l’électricien
responsable.
11. Pour tirer une fiche d’un socle de prise de courant, tirer sur la fiche, jamais
sur le câble d’alimentation.
12. Ne jamais remettre sous tension un circuit de sa propre initiative.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
31
13. Les isolants des câbles électriques sont les garants de votre sécurité, Il faut
protéger au maximum les canalisations électriques contre les risques
d’écrasement, cisaillement, coupures, etc.… Tout câble dénudé doit être
remplacé.
14. Ne pas placer les câbles sur des arrêtes et traverses métalliques.
15. Manipuler avec prudence les appareils électriques, les raccordements, et
les fiches etc.…
16. Faites attention lorsque vous manipulez des objets longs à proximité des
lignes électriques.
17. Débranchez toujours vos appareils électriques avant de les nettoyer.
18. Eviter le stockage des matières inflammables à proximité des installations
électriques.
15-2- Que doit-on faire pour éviter les accidents d’origine
électrique ?
Dans les locaux à usage d’habitation ou autres.
1. L’installation électrique doit comporter un disjoncteur différentiel et
circuit relié à, une prise de terre, vérifiée par un électricien qualifié ;
2. Votre installation électrique doit être conçue et bien entretenue, pour
cela faite appel à un électricien qualifié ;
3. Préalablement au raccordement d’un appareil électrique sur une prise de
courant ou lors d’un remplacement d’une ampoule électrique, assurez-
vous que la tension (volt) indiquée sur l’appareil correspond à celle du
réseau SONELGAZ ;
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
32
4. Le dispositif de coupure de l’installation électrique « disjoncteur
différentiel » doit être aisément reconnaissant et disposé de manière à
être facilement atteint ;
5. Faites poser des prises de courant à éclipses, leurs trous sont fermés et
ne s’ouvrent que sur la poussée simultanée les deux branches d’une
prise, vous assurer ainsi la protection des tout jeunes ;
6. Une rallonge électrique doit être en bon état, et toujours raccordées en
premier lieu à l’appareil et ensuite à la prise de courant ;
7. Lorsque les fiches de courant sont détériorées, il est indispensable de ne
pas les utiliser, et de les faire remplacer ;
8. N’utilisez aucun appareil électrique dans la salle de bain, y compris le
téléphone, par ailleurs l’installation obéit à des règles particulières que
seuls les spécialistes connaissent:.
9. En cas d’odeur d’émail, de caoutchouc, ou la sensation de picotement
au contact d’un appareil électrique, couper le courant, débranchez votre
appareil électrique, coupez le courant, débranchez votre appareil et
faites appel à un spécialiste. « il y a un risque d’accident grave »
10.Si votre disjoncteur déclenche souvent, ce n’est pas normal :
- Soit que vous avez branché trop d’appareils électriques.
- Soit que vous avez un défaut sur un appareil ou sur votre
installation intérieure.
11.Dans ces cas il ne faut surtout pas « bricoler » le disjoncteur, c’est très
dangereux et c’est interdit, et contactez SONELGAZ.
12.Le passage du courant électrique dans les fils chauffe modérément ces
derniers, mais si on branche trop d’appareils sur une prise,
l’échauffement devient excessif et il y risque d’incendie.
13.Tous les appareils électriques doivent avoir leurs enveloppes métalliques
reliées à un circuit de terre.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
33
14.En cas d’incendie d’un appareil électrique, ou de l’installation elle-même,
coupez préablement le courant électrique avant d’éteindre l’incendie.
15.Lors d’acquisition d’un appareil électrique, le prix d’achat ne doit pas
être votre seule préoccupation, il faut également veiller à la qualité du
produit acheté. Certains appareils « bon marché » peuvent s’avérer très
dangereux à l’utilisation.
16.Débranchez toujours les appareils électriques en fin d’utilisation,
particulièrement les jeux vidéo et autres.
15-4- A L’INTERIEUR
1. Faites attention à la fraude (explosion du compteur en plein visage avec
brûlures très graves)
2. Couper toutes les installations électriques inutiles durant votre absence ;
3. Faire des opérations de maintenances préventive notamment le
resserrement des bornes et le nettoyage des armoires électrique et
autres (principalement poussières et graisses)
4. Prévoir des sections de conducteurs largement dimensionnés
5. Ne jamais tolérer le provisoire ;
6. Assurer l’équipotentialité en mettant systématiquement les masses
métalliques à la terre ;
7. Eviter le stockage des matières inflammables à proximité des
installations électriques ;
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
34
8. Prévoir un pouvoir de coupure suffisant pour supporter les aléas
inévitables. Risque d'incidents défavorables, d'inconvénients. Cette affaire présente bien
des aléas. 1
9. Séparer et diviser le et les protections (sélectivité)
10.Changer ou vérifier le bon état des équipements de protection ayant
subis un ou plusieurs courts-circuits francs. Leurs intensités occasionnent
une dégradation des contacts internes à l’équipement qui sera invisible
de l’extérieur.
11.Prévoir des armoires bien « aérées » avec des circulations d’air
suffisantes pour évacuer les calories.
16- Principales Causes d’Accidents et leur Prévention
16-1- A l’intérieur :
 Interventions illicites sur l’appareillage Sonelgaz.
 Défaut installations intérieures de distribution
Exemples :
- fil dénudé
- prises non isolées
- section insuffisante, multiprises.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
35
16-2- Défaut d’appareillages électriques.
Exemples :
- Machine à laver.
- Réfrigérateur.
- Appareils de chauffage
- Moteur
- Armoires d’alimentation
- Distributeur de boissons
- Micro-ordinateurs
- Photocopieurs
- Outils portatif à main (perceuse, etc…).
16-3- A l’extérieur :
1. Travaux de maçonnerie et de peinture à proximité des ouvrages
électriques.
2. Constructions non réglementaires (terrasses, balcons). à proximité des
lignes électriques
3. Interventions sur antenne TV et parabole.
4. Escalade des supports.
5. Supports mis accidentellement sous tension.
6. Conducteurs à terre sous tension (rupture due au mauvais temps).
7. Rétrocession (alimentation par un autre abonné).
8. Travaux agricoles à proximité des lignes.
9. Evolution engins de chantier au voisinage des lignes.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
36
17 - QUE DOIT ON FAIRE POUR EVITER LES ACCIDENTS
D’ORIGINE ELECTRIQUE ?
1. Procéder à la recherche du défaut ou remplacer le disjoncteur s’il est
défaillant.
2. En cas d’incendie dans une installation électrique, veiller à n’utiliser que
les extincteurs de type à poudre ou à neige carbonique (CO2).
17-2 - Conduite à tenir en cas d’Accident d’origine
électrique.
Comment Secourir une personne électrisée !
Les premières minutes qui suivent l'accident sont très importantes pour les
chances de survie, c'est pourquoi il importe d'agir vite. Dans tous les cas, il faut
commencer par couper le courant sans toucher le corps de la victime (par un
interrupteur, un disjoncteur, en débranchant la prise...).
La rapidité d'intervention des secours est déterminante.
Si une telle coupure ne peut être réalisée rapidement, il faut libérer l'accidenté
du contact avec les parties sous tension en prenant garde à ce que personne
d'autre ne puisse s'électriser.
Ensuite, il faut appeler les secours : un sauveteur secouriste du travail puis le
SAMU et/ou les pompiers. Il ne faut pas perdre de vue la victime tant que les
secours ne sont pas arrivés.
L'arrêt de la respiration devrait entraîner au plus vite un bouche-à-bouche,
voire un massage cardiaque.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
37
17-3- QUE FAUT- IL FAIRE EN CAS D’ACCIDENT ?
Lorsqu’une personne entre en contact avec un fil électrique sous tension ou
avec un appareil électrique en défaut, elle peut se trouver “ TETANISEE ” c’est
à dire, dans l’impossibilité de se dégager d’elle même ou d’appeler à l’aide.
Si c’est le cas :
1. Gardez votre sang froid et ne vous affolez pas.
2. Ne touchez surtout pas la victime, vous subirez le même sort.
3. Sans perdre de temps, coupez le courant au disjoncteur
17-4- La règle générale: P.S.A.
 P: protéger
 S: secourir
 A: alerter
a-Protéger
But
soustraire les personnes présentes et l'accidenté de tous conducteurs ou
pièces sous tension
Moyens:
couper ou faire couper l'alimentation en énergie électrique
S'assurer que le remise sous tension ne pourra être effectuée
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
38
b-Secourir
But:
assister la victime dans l'attente de l'arrivée des secours
Moyens:
gestes enseignés lors des formations des secouristes, suivant le plan
d'intervention
si la victime est inconsciente, rétablissez sa respiration en pratiquant la
respiration “ bouche a bouche ” pour l’oxygéner.
c- Alerter (ou faire alerter)
But
prévenir les secours à l'aide d'un message d'alerte
Moyens
par téléphone :
• Les pompiers : …..…..14
• Le Samu: ……………………
• Police secours: … 15 48
• Un médecin…………..…...
• Sonelgaz …………….…….
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
39
Remarques Importantes
Il est impératif de préciser:
• le lieu précis
• la nature de l'accident
• le nombre de victimes
• l'état apparent des victimes, les risques particuliers et les moyens à mettre
en œuvre
• Ne jamais couper la communication le premier, attendre l'ordre du
correspondant.
Ces mesures prises à temps, permettent dans la majorité des cas de sauver
la victime, qui vous en sera éternellement reconnaissante.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
40
18- Les équipements de protection
Les opérations sur les ouvrages électriques nécessitent l’emploi des
équipements et outillages préconisés par les textes réglementaires ou
les prescriptions de sécurité.
Tout utilisateur doit vérifier ses équipements avant l’emploi.
Le matériel doit être en bon état.
18-1- Les équipements de protection individuelle (EPI)
• Les EPI doivent être conformes aux exigences essentielles de
sécurité et santé de la directive européenne 89/686/CEE (dite
"directive EPI") et faire l'objet du marquage de conformité CE.
Exemple:
 Le casque: EN 397
 Les gants isolants: CEI 903
 L’écran facial: EN 166
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
41
18-2- Matériel de sécurité BT (Ecran facial)
Protection contre l’arc électrique des courts-circuits (NF EN 166 )
Il protège des risques au niveau des yeux et du visage:
– rayonnements ultraviolets
– projections de particules.
 Il doit être conforme à la norme EN 166
• Son port est obligatoire :
– lors des travaux ou interventions au voisinage
– lors des étapes sous tension des interventions
– lors des opérations de contrôle, essais, mesurages
– lors de la mise en place des dispositifs de mise à la terre et en
court-circuit.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
42
18-3- Matériel de sécurité BT - Gants isolés
Risques au niveau des mains:
• protection contre les contacts directs
• doivent être conformes à la norme NF S18-415 ou CEI 903
N'utiliser que les gants adaptés à la tension des installations ou des
équipements sur lesquels sont effectués les travaux ou interventions.
Exemple: classe 00: jusqu’à 500 V
Classe 3 : jusqu’à 26500 V
Ne pas utiliser de gants présentant des déchirures ou des trous, même
petits.
– Les vérifier avant chaque emploi.
– Remettre les gants dans des boîtes ou sachets de protection.
Désignation Type I Type II Type III Type IV
Couleur de
marquage
Orange Vert Rouge Jaune
Tension
d'épreuve en
kV
2,5 5 20 30
Domaine de
tension
BT BT HT HT
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
43
18-4- Les surgants
• Les gants de manutention (non isolants) sont indispensables dans tous
les travaux où il y a risque de piqûre, coupure, choc, coincements...
18-5- L’équipement individuel de sécurité (EIS)
 Le tapis ou le tabouret isolant
 La macaron de consignation
 Les outils isolants
 Le vérificateur d'absence de tension
 Les dispositifs mobiles de mise à la terre et en court- circuit
18-6- MATERIELS DE SECURITE SPECIFIQUES AUX ELECTRICIENS :
TABOURETS ET TAPIS
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
44
18-7- Matériel de sécurité BT VAT BT
18-8- Vérificateur d’absence de tension
• Conforme à la norme EN 50110-1
• Les appareils de mesurage ne doivent pas être utilisés à cet usage, pas plus
que les vérificateurs d'absence de tension ne peuvent être considérés
comme des appareils de mesurage.
• Ils peuvent être du type lumineux ou du type sonore, mais dans tous les cas
ils doivent être adaptés à la tension des installations sur lesquelles ils sont
utilisés.
18-9- DETECTEURS D’ABSENCE DE TENSION
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
45
18-10- DETECTEURS D’ABSENCE DE TENSION HT
18-11- Matériel de sécurité BT ( MALT )
Ils doivent êtres adaptés
A la tension nominale de l’ouvrage
Au courant de court-circuit présumé au point d’installation
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
46
18-12- Matériel de sécurité BT Cadenas - porte
cadenas
18-13- Matériel de sécurité BT Outillage isolé
Tension d’essai 10 000 V.
Ils sont conformes à la norme CEI 60 900 .
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
47
18-14- Matériel de sécurité BT Dotation - panoplie
complète
18-15- L’équipement collectif de sécurité
L’écran de protection ou nappe
 isolante pour les installations BT
La banderole de balisage
La pancarte d’avertissement des travaux
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
48
18-16- Matériel de sécurité BT- (Isolation)
18-17- Matériel de sécurité BT - Balisages
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
49
19- La législation en matière de prévention des
risques professionnels.
- La législation relative à la prévention et à la sécurité au travail fait appliquer
le droit de l’homme à la santé au travail.
- L’amélioration du niveau de santé de travailleur permet le développement
socioéconomique du pays.
En Algérie, la santé au travail pour tous les travailleurs est un droit législatif.
Nous citerons les textes les plus importants.
Loi 83-13 du 2 juillet 1983 relative aux accidents de Travail et aux maladies
professionnelles –N° JORA 28 du 05/07/83.Titre 5 : Prévention Articles 73, 74
et 75.
Loi 85-05 du 16 Février 1985 relative à la protection et à la promotion de la
santé.
Loi 88-07 du 26 Janvier 1988 relative à l’hygiène, à la sécurité et à la médecine
de travail .N°JORA 04 du 27/01/88.
La présente loi a pour objet de définir les voies et les moyens ayant pour but
d'assurer aux travailleurs les meilleures conditions en matière d'hygiène, de
sécurité et de médecine du travail, et de désigner les personnes responsables
et organismes employeurs chargés de l'exécution des mesures prescrites.
Loi 06-23 du 20 décembre 2006 modifiant et complétant l’ordonnance n° 66-
156 du 8 juin 1966 portant code pénal.
Décret exécutif N°91-05 du 19/01/1991 relatif aux prescriptions générales de
protection applicables en matière d’hygiène et de sécurité en milieu de travail.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
50
Décret exécutif N° 96-209 du 05/06/1996 fixant la composition, l’organisation
et le fonctionnement du conseil national d’hygiène de sécurité et de médecine
du travail .
Décret exécutif N°97-424 du 11/11/1997 fixant les conditions d’applications
du titre V de la loi 83-13 du 02/07/83 relatif à la prévention des accidents du
travail et des maladies professionnelles par la CNAS.
Décret exécutif N° 01-342 du 28 février 2001 relatif aux prescriptions
particulières de protection et de sécurité des travailleurs contre les risques
électriques au sein des organismes employeurs.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
51
19-1- Le code pénal
Loi 06-23 du 20 décembre 2006 modifiant et complétant l’ordonnance n° 66-
156 du 8 juin 1966 portant code pénal.
Définition importante :
Le nouveau code pénal en application depuis juin 1966 modifié et complété en
décembre 2006 précise:
« Quiconque commet involontairement un homicide ou en est involontairement la
cause ou ayant occasionné des blessures ou maladies entraînant une incapacité
totale de travail d’une durée supérieure à trois mois par le fait de :
 Maladresse
 Imprudence
 Inattention
 Négligence
 Inobservation des règlements
Est puni d’un emprisonnement et d’une amende".Articles 288- 289, 290, 442 et 459
19-2- Législation et Réglementation en matière de protection des
travailleurs contre le risque électrique.
Décret 01-342 du 28 octobre 2001 relatif aux prescriptions particulières de
protection et de sécurité des travailleurs contre les risques électriques au sein
des organismes employeurs.
La prévention des risques d'origine électrique dans les établissements soumis
au Code du travail repose sur ce décret.
Ce décret fixe les objectifs à atteindre pour assurer la protection des
travailleurs en renvoyant à des arrêtés d'application et des prescriptions pour
les dispositions pratiques de mise en œuvre des mesures techniques.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
52
Section l
Les règles de protection et de sécurité applicables aux travailleurs exerçant des
activités de transport et de distribution d’énergie électrique .
Section ll
La deuxième section du décret définit les principaux termes électriques et
classe les installations en fonction des tensions.
Section lll
Conditions Générales auxquelles doivent satisfaire les installations électriques
Section lV
• Elle traite de la protection contre les risques de contact avec des conducteurs
actifs ou des pièces conductrices habituellement sous tension (contact direct).
• La mise hors de portée des conducteurs actifs peut être réalisée par
éloignement, au moyen d'obstacles ou par isolation.
Section V
Elle indique comment se protéger des risques de contact avec
des masses mises accidentellement sous tension (contact indirect) grâce à la mise à la
terre de ces masses, associée à des dispositifs de coupure automatique de
l'alimentation ou encore sans avoir recours à la mise à la terre.
Section Vl
Elle concerne les mesures de sécurité contre les risques de brûlures et de
surintensités, ainsi que celles des locaux présentant des dangers d'incendie ou
d'explosion.
Section Vll
La dernière section du décret fixe les règles d‘intervention (en prévoyant notamment
une procédure de consignation pour les travaux effectués hors tension), les règles de
surveillance et de vérification des installations électriques.
Prévention des risques électriques
M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ
2015
53
19-3- L'employeur doit notamment :
• S'assurer que la formation du personnel qui utilise les installations électriques
et de celui qui effectue des travaux sur ces installations est suffisante et, si
nécessaire, organiser une formation complémentaire,
• Veiller à l'application des prescriptions de sécurité et procéder aux
vérifications initiales et périodiques des installations.
• Procéder à la délivrance de titres d’habilitations selon les tâches pouvant être
prises en charge en toute sécurité.
-Tous ces textes législatifs et réglementaires ont pour objet de définir tous les
moyens applicables à tout organisme employeur afin d’assurer aux travailleurs les
meilleures conditions en matière d’hygiène et sécurité
Ils concernent aussi les prescriptions de sécurité auxquelles les employeurs et les
travailleurs doivent se conformer lors des travaux d'ordre électrique effectués dans
les établissements soumis au code du travail.
M.HAMMANI BACHIR
EXPERT EN RISQUES INDUSTRIELS
AOUT 2015
IFEG/ETB/DZ

Contenu connexe

Tendances

Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages
hammani bachir
 
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
hammani bachir
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
hammani bachir
 
Risque Electrique PDF
Risque Electrique PDFRisque Electrique PDF
Risque Electrique PDF
hammani bachir
 
Document f.risque impact 2018
Document f.risque  impact 2018Document f.risque  impact 2018
Document f.risque impact 2018
hammani bachir
 
Plan hse pedagogique
Plan hse pedagogiquePlan hse pedagogique
Plan hse pedagogique
hammani bachir
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Hani sami joga
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
hammani bachir
 
CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ DANS LES CENTRALES
CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ  DANS LES CENTRALESCONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ  DANS LES CENTRALES
CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ DANS LES CENTRALES
hammani bachir
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE
hammani bachir
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
hammani bachir
 
Atex hammani
Atex hammaniAtex hammani
Atex hammani
hammani bachir
 
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammaniREGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
hammani bachir
 
Etude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammaniEtude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammani
hammani bachir
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE
hammani bachir
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
hammani bachir
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
hammani bachir
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
hammani bachir
 
cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
abdelmoghitfathelkha1
 
Formation incendie
Formation incendieFormation incendie
Formation incendie
Kévin Dessin
 

Tendances (20)

Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages  Visite des chantiers et ouvrages
Visite des chantiers et ouvrages
 
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
 
THEME INDUCTION HSE .pptx
THEME  INDUCTION HSE   .pptxTHEME  INDUCTION HSE   .pptx
THEME INDUCTION HSE .pptx
 
Risque Electrique PDF
Risque Electrique PDFRisque Electrique PDF
Risque Electrique PDF
 
Document f.risque impact 2018
Document f.risque  impact 2018Document f.risque  impact 2018
Document f.risque impact 2018
 
Plan hse pedagogique
Plan hse pedagogiquePlan hse pedagogique
Plan hse pedagogique
 
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdWGuide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
Guide hygiène et sécurité - télécharger : http://goo.gl/NoFrdW
 
fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur fORMATION Travaux en hauteur
fORMATION Travaux en hauteur
 
CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ DANS LES CENTRALES
CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ  DANS LES CENTRALESCONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ  DANS LES CENTRALES
CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ DANS LES CENTRALES
 
Cadre législatif et réglementaire HSE
Cadre législatif  et réglementaire HSE Cadre législatif  et réglementaire HSE
Cadre législatif et réglementaire HSE
 
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...HAMMANI  loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
HAMMANI loi 88/ 07 DU 26/01/1988 RELATIVE A L'HYGIENNE SECUTITE ET MEDECINE ...
 
Atex hammani
Atex hammaniAtex hammani
Atex hammani
 
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammaniREGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS  projet  hammani
REGLEMENT INTERIEUR DE LA CPHS projet hammani
 
Etude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammaniEtude de danger envir. hammani
Etude de danger envir. hammani
 
Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE Mission et attribution du responsable HSE
Mission et attribution du responsable HSE
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
Veille réglementaire HSE/SST / HAMMANI BACHIR FORMATEUR HSE 0670255402
 
cours securité.pptx
cours securité.pptxcours securité.pptx
cours securité.pptx
 
Formation incendie
Formation incendieFormation incendie
Formation incendie
 

Similaire à Prévention des risques électriques 2015, hammani

Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
SeifTech
 
Presentation D‘Électrocution.pptx
Presentation      D‘Électrocution.pptxPresentation      D‘Électrocution.pptx
Presentation D‘Électrocution.pptx
justabdelaziz
 
2 danger electrique danger electrique.ppt
2 danger electrique danger electrique.ppt2 danger electrique danger electrique.ppt
2 danger electrique danger electrique.ppt
zaheryassine22
 
Habilitation électrique - TechnoFormat.ppt
Habilitation électrique - TechnoFormat.pptHabilitation électrique - TechnoFormat.ppt
Habilitation électrique - TechnoFormat.ppt
HassMamache
 
Etude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiques
Etude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiquesEtude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiques
Etude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiques
Jeff Hermann Ela Aba
 
Actions sepra (antennes relais)
Actions sepra (antennes relais)Actions sepra (antennes relais)
Actions sepra (antennes relais)
ecocomenius
 
1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electrique1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electrique
Jean-David Delord
 
Dossier « blackout »
Dossier « blackout »Dossier « blackout »
Dossier « blackout »
Grégoire Chambaz
 
risques-electriques.pdf
risques-electriques.pdfrisques-electriques.pdf
risques-electriques.pdf
AzedineSariye
 
Risque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptx
Risque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptxRisque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptx
Risque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptx
projethse8
 
brulures les complications et les rôle infirmiers
brulures les complications et les rôle infirmiersbrulures les complications et les rôle infirmiers
brulures les complications et les rôle infirmiers
mohameditojunior2002
 
Causes d'incendie 0.ppt
Causes d'incendie 0.pptCauses d'incendie 0.ppt
Causes d'incendie 0.ppt
Abdelmalek SIGUERDJIDJENE
 
Lignes Electriques - Câblages et Appareils Electroménagers
Lignes Electriques - Câblages et Appareils ElectroménagersLignes Electriques - Câblages et Appareils Electroménagers
Lignes Electriques - Câblages et Appareils Electroménagers
GreenFacts
 
Ondes électromagnétiques
Ondes électromagnétiquesOndes électromagnétiques
Ondes électromagnétiques
mitzy93
 
Ondes électromagnétiques
Ondes électromagnétiquesOndes électromagnétiques
Ondes électromagnétiques
mitzy93
 
Les différentes sources d’ondes EM électromagnétique
Les différentes sources d’ondes EM électromagnétiqueLes différentes sources d’ondes EM électromagnétique
Les différentes sources d’ondes EM électromagnétique
FethiTlcomDz
 
Ondes elecromagneique 28 mai 2
Ondes elecromagneique 28 mai 2Ondes elecromagneique 28 mai 2
Ondes elecromagneique 28 mai 2
mitzy93
 

Similaire à Prévention des risques électriques 2015, hammani (20)

Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en AlgériePrésentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
Présentation sur les Risques Électriques et Leur Prévention en Algérie
 
Presentation D‘Électrocution.pptx
Presentation      D‘Électrocution.pptxPresentation      D‘Électrocution.pptx
Presentation D‘Électrocution.pptx
 
2 danger electrique danger electrique.ppt
2 danger electrique danger electrique.ppt2 danger electrique danger electrique.ppt
2 danger electrique danger electrique.ppt
 
Habilitation électrique - TechnoFormat.ppt
Habilitation électrique - TechnoFormat.pptHabilitation électrique - TechnoFormat.ppt
Habilitation électrique - TechnoFormat.ppt
 
Etude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiques
Etude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiquesEtude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiques
Etude des moyens de protections contre les perturbations electromagnétiques
 
Actions sepra (antennes relais)
Actions sepra (antennes relais)Actions sepra (antennes relais)
Actions sepra (antennes relais)
 
Dr. luc bodin
Dr. luc bodinDr. luc bodin
Dr. luc bodin
 
1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electrique1879 2-pre-le-risque-electrique
1879 2-pre-le-risque-electrique
 
Dossier « blackout »
Dossier « blackout »Dossier « blackout »
Dossier « blackout »
 
risques-electriques.pdf
risques-electriques.pdfrisques-electriques.pdf
risques-electriques.pdf
 
Risque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptx
Risque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptxRisque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptx
Risque électrique ISTA HSE Définition Caractéristiques.pptx
 
brulures les complications et les rôle infirmiers
brulures les complications et les rôle infirmiersbrulures les complications et les rôle infirmiers
brulures les complications et les rôle infirmiers
 
Cem
CemCem
Cem
 
Causes d'incendie 0.ppt
Causes d'incendie 0.pptCauses d'incendie 0.ppt
Causes d'incendie 0.ppt
 
03 electrisation
03 electrisation03 electrisation
03 electrisation
 
Lignes Electriques - Câblages et Appareils Electroménagers
Lignes Electriques - Câblages et Appareils ElectroménagersLignes Electriques - Câblages et Appareils Electroménagers
Lignes Electriques - Câblages et Appareils Electroménagers
 
Ondes électromagnétiques
Ondes électromagnétiquesOndes électromagnétiques
Ondes électromagnétiques
 
Ondes électromagnétiques
Ondes électromagnétiquesOndes électromagnétiques
Ondes électromagnétiques
 
Les différentes sources d’ondes EM électromagnétique
Les différentes sources d’ondes EM électromagnétiqueLes différentes sources d’ondes EM électromagnétique
Les différentes sources d’ondes EM électromagnétique
 
Ondes elecromagneique 28 mai 2
Ondes elecromagneique 28 mai 2Ondes elecromagneique 28 mai 2
Ondes elecromagneique 28 mai 2
 

Plus de hammani bachir

1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
hammani bachir
 
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
hammani bachir
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
hammani bachir
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
hammani bachir
 
ISO SME SMI HSE.pptx
ISO SME SMI  HSE.pptxISO SME SMI  HSE.pptx
ISO SME SMI HSE.pptx
hammani bachir
 
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
hammani bachir
 
Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »
hammani bachir
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
hammani bachir
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
hammani bachir
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
hammani bachir
 
بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة
hammani bachir
 
اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....
hammani bachir
 
السيرة النبوية
السيرة النبويةالسيرة النبوية
السيرة النبوية
hammani bachir
 
أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .
hammani bachir
 
.......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. .......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير.
hammani bachir
 
كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال
hammani bachir
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
hammani bachir
 

Plus de hammani bachir (20)

1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE1-ROLE ET MISSION  CPHS  FORMATION SUR SITE
1-ROLE ET MISSION CPHS FORMATION SUR SITE
 
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptxSST MEDECINE DE TRAVAIL   HAMMANI.pptx
SST MEDECINE DE TRAVAIL HAMMANI.pptx
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
 
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdfI NSTRUCTION HSE  ACC ET MP.pdf
I NSTRUCTION HSE ACC ET MP.pdf
 
ISO SME SMI HSE.pptx
ISO SME SMI  HSE.pptxISO SME SMI  HSE.pptx
ISO SME SMI HSE.pptx
 
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...  الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية  "محاضرة  بعنوان " ...
الاستاذ البشير حماني استشاري و مكون في المخاطر الصناعية "محاضرة بعنوان " ...
 
Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »Animer des « quart d’heure sécurité »
Animer des « quart d’heure sécurité »
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
 
Un quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécuritéUn quart d'heure de sécurité
Un quart d'heure de sécurité
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 sBriefing hse, minutes sécurité..5 s
Briefing hse, minutes sécurité..5 s
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
 
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre jobBriefing hse, minutes sécurité..pre job
Briefing hse, minutes sécurité..pre job
 
بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة بحث عن الشهيد احمد زبانة
بحث عن الشهيد احمد زبانة
 
اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....اكلام من ذهب.....
اكلام من ذهب.....
 
السيرة النبوية
السيرة النبويةالسيرة النبوية
السيرة النبوية
 
أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .أدعية جميلة و مفيدة .
أدعية جميلة و مفيدة .
 
.......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير. .......خواطر ايمانية للبشير.
.......خواطر ايمانية للبشير.
 
كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال كتاب في الحكم و الامثال
كتاب في الحكم و الامثال
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
 

Dernier

Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Txaruka
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
lebaobabbleu
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
lebaobabbleu
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
lebaobabbleu
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
NadineHG
 

Dernier (8)

Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
 

Prévention des risques électriques 2015, hammani

  • 1. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 1 Tables des matières chapitres pages l’électricité 2 les avantages de l’électricité 3 les conséquences de l’électricité 3 le mécanisme de l’électrisation 4-5 les paramètres conditionnant l’électrisation 6-8 les modes de contact 8-11 les principales causes d’accidents 12 les cinq façons de s’électriser 12 les formes d’électrisation 13 Les incendies d'origine électrique 13-15 Les effets du courant électrique 16-23 les mesures de protection 24-27 les régimes du neutre 28 les domaines de tension 29 les consignes de sécurité 30-35 Que doit-on faire pour éviter les accidents d’origine électrique ? 36 Que faut-il faire en cas d’accident ? 37-39 Les équipements de protection 40-48 La législation en matière de prévention des risques professionnels. 49-53
  • 2. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 2 L’ELECTRICITE  L’électricité est la forme d’énergie la plus utilisée.  Bien adaptée aux impératifs de l’économie moderne.  Assistante docile au service des usagers.  Sa pénétration profonde dans la vie active et les contrées les plus éloignées du pays, lui a plutôt donné un visage sympathique n’inspirant guère de crainte. L’électricité peut néanmoins dans certaines conditions compromettre la sécurité des personnes.  L’homme est très vulnérable aux effets du courant électrique, mais face aux risques il n’est pas désarmé.  En conséquence, l’utilisateur souvent mal informé est soumis à des risques ignorés ou sous estimés. Chaque année plusieurs familles sont endeuillées pour n’avoir pas respecté certaines règles: d’utilisation de l’énergie électrique d’interventions ou de travaux sur des appareils ou installations électriques. Tout salarié est amené à travailler avec du matériel électrique. Ce qui implique que toute entreprise peut être confrontée à un accident d'origine électrique. Dans les faits, on observe peu d'accidents du travail d'origine électrique, étant donné la réglementation et les normes en vigueur ; mais ceux qui ont lieu sont en général lourds de conséquences. Connaître et appliquer les principes de base de la sécurité électrique permettra à chaque salarié de limiter les risques dans son entreprise.
  • 3. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 3 1- Les avantages de l’électricité La lumière la chaleur Le froid Le mouvement Sa pénétration profonde dans la vie active lui a plutôt donné un visage sympathique. N’inspirant guère de crainte. 2- Enoncé des risques électriques Choc électrique : Electrisation Electrocution Brulures Courts-circuits projection de matière en fusion Rayonnement ultra-violet Dégagement gaz toxiques Autres dangers Incendie Explosion Démarrage intempestif Chutes d’opérateurs 2-1 - Les conséquences a- L'accident Conséquences familiales Conséquences financières
  • 4. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 4 3- LE MECANISME DES ELECTRISATIONS a- COMMENT SURVIENNENT LES ACCIDENTS D’ORIGINE ELECTRIQUE Les électrisations ou électrocutions sont consécutives à des contacts directs, ou indirects avec un conducteur sous tension. L’électrisation ne peut avoir lieu que s’i y a un contact entre l’homme et un circuit électrique sous tension. Trois conditions doivent être réunies pour qu’un accident se produise. 1. Le circuit doit être sous tension 2. La personne doit être en contact par deux points distincts de son corps avec les pièces sous tension 3. Le circuit électrique doit être fermé (le courant passe). b- Courant électrique traversant le corps= Danger - Le courant recherche toujours un raccourci présentant une moindre résistance à son parcours. - Si une personne touche un conducteur relié une phase, le courant essaie de retourner au réseau à travers son corps et la terre, car celle-ci est reliée au neutre. c- Accidents d'origine électrique Electrisations et électrocutions Lors d'un accident d'origine électrique, il arrive qu'une personne soit électrisée, c'est-à-dire que le courant électrique lui traverse le corps. En milieu de travail, de tels accidents du travail sont rares mais souvent graves : chaque année une dizaine de travailleurs meurent électrocutés. Le temps d'intervention des premiers secours est déterminant dans l'évolution de l'état de santé des accidentés. C'est pourquoi il est indispensable que les personnes travaillant à proximité d'installations électriques sous tension aient des notions de secourisme.
  • 5. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 5 d- Conditions de survenue d'une électrisation Principales causes des accidents électriques  mauvais état des isolants : dégât mécanique, désagrégation ou usure ;  modifications sans contrôle : modification ou extension d'une installation électrique par une personne non compétente ;  recherche du prix le plus bas sans souci de conformité : le choix d'un prix compétitif se fait parfois au détriment de la qualité ;  non-respect des distances de garde par rapport aux ouvrages électriques  inadaptation aux usages : il faut surtout éviter d'utiliser une installation pour une destination non prévue à l'origine. L'électrisation peut se produire par contact direct (avec une partie active) ou indirect (avec une masse mise accidentellement sous tension). c- La gravité d'une électrisation dépend de plusieurs facteurs parmi lesquels on peut citer :-  L'intensité du courant (danger à partir de 5 mA),  La durée du passage du courant,  La surface de la zone de contact,  La trajectoire du courant,  L'état de la peau (sèche, humide, mouillée),  La nature du sol. Le courant suit le chemin le plus court entre le point d'entrée et le point de sortie et peut donc endommager tous les organes qui se trouvent sur son passage.
  • 6. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 6 4-LES PARAMETRES CONDITIONNANT L’ELECTRISATION 1. La DDP 2. La résistance du corps humain 3. L’intensité du courant 4. Le temps de passage du courant dans le corps humain 5. La puissance disponible du courant 6. Le trajet du courant dans le corps humain 7. La fréquence et la forme du courant 5-RESISTANCE ELECTRIQUE DU CORPS HUMAIN  La résistance du passage du courant dépend de conditions de contact avec le conducteur (surface de contact, pression cutanée, interposition d’un objet plus ou moins bon conducteur, nature du sol) et de la résistance propre du corps (humidité de la peau, stature physique, longueur et nature du trajet intra corporel du courant).  La valeur de l’intensité, liée au trajet du courant et à la durée de contact,  L’intensité circulant à travers le corps variant en fonction de la tension et du milieu où se trouve le travailleur, emplacement isolant ou très conducteur,  Le trajet du courant suivant des passages préférentiels offerts par les organes montrant la moindre résistance : le cœur, les poumons les reins (viscères ou circulent les liquides) La peau qui est le principal obstacle au déplacement des électrons dans le corps a une résistance évaluée entre 600 et 6000 ohms (selon des études internationales) La résistance de la peau varie en fonction : 1. De la surface de contact : plus que la surface augmente, plus que la résistance diminue. 2. De le pression : plus que la pression augmente, plus la résistance diminue. 3. De l’épaisseur : peau épaisse des talons, surface calleuse, peau mince du nourrisson. 4. De la sudation : chaleur, absorption d’alcool, boissons chaudes, médicaments…
  • 7. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 7 5. De la présence d’humidité, la résistance d’une peau sèche est nettement plus importante que celle d’une peau humide. 6. De la durée de contact : lorsque le temps de contact augmente, la résistance diminue. 7. De la tension de contact : plus cette tension est élevée, plus la résistance diminue. 8. D’autres paramètres tels que l’état de fatigue, le poids, la taille, sont des paramètres variables très difficiles à évaluer avec précision. 5-1- DUREE DE CONTACT Le temps de contact est augmenté lorsque se produit une réaction d’agrippement (contracture des muscles fléchisseurs). Il est diminué par la réaction de projection (contracture de muscles extenseurs). Lorsque le temps de contact augmente, la résistance cutanée diminue. 5-2- Forme de courant a- Le courant continu provoque :  Une électrolyse du sang et la destruction des cellules  Des brûlures profondes et longues à guérir  Des perturbations physiologiques longues à disparaître b- Le courant alternatif provoque :  La perte de la sensibilité des nerfs  La contraction musculaire entraînant l’arrêt du cœur l’asphyxie ou des paralysies localisées temporaires 5-3- ROLE DE LA FREQUENCE L’effet pelliculaire (ou Kelvin) qui rejette le courant vers la périphérie des conducteurs s’accentuant avec l’augmentation de la fréquence rend les courant à haute fréquence moins dangereuse. Dans le cas du corps humain, les organes vitaux ne sont plus sur le passage du courant (le courant transitant par la peau) à partir de 5000 HZ. Ces courants sont utilisés en médecine.
  • 8. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 8 5-4- ROLE DE LA PUISSANCE DISPONIBLE L’intensité dans certains cas peut être limitée par la puissance disponible, le courant accidentel ne détermine pas une intensité dangereuse, mais la sensation reste très désagréable. 5-5- TRAJET DU COURANT ELECTRIQUE DANS L’ORGANISME Des contacts établis entre deux doigts d’une même main n’offriront qu’un court trajet limité à la main alors qu’une liaison établie entre chacune des deux mains intéressera la totalité du thorax, c'est-à-dire le coeur et les poumons. La peau et la moindre barrière, et de loin la plus efficace, à la pénétration du courant. Cette barrière est plus ou moins importante. Si la peau est sèche ou humide, fine ou calleuse, et sur la pression exercée sur le conducteur est importante ou non et ce sur une petite ou grande surface de contact. Le courant choisit toujours le chemin le plus facile : les organes offrent le moindre résistance (cœur, poumons, reins …) 6- LES MODES DE CONTACTS 6-1- Sans contact avec l’individu (phénomène d’amorçage) par arc. S’est l’approche d’un conducteur sous haute tension et d’un élément conducteur relié à la terre. A cet endroit le niveau d’isolement entre le conducteur et la personne est diminué par l’ionisation de l’air due au passage du courant électrique dans le conducteur.
  • 9. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 9 6-2 - Par contact direct : avec une partie habituellement sous tension (appelée partie active) par : Maladresse Imprudence Malchance Ignorance Exemples : • lors du bricolage sur un appareil électrique, • contact direct sur une prise, • Contact avec un conducteur sous tension. 6-3- Par contact indirect. • Avec une masse mise accidentellement sous tension, par suite d’un défaut d’isolement. • Contact indirect avec un conducteur mis accidentellement sous tension. Exemple : - une inversion entre un conducteur de phase et un conducteur de protection vert-jaune ; - Lors du défaut d’isolement de l’appareillage dû généralement au vieillissement ou à la mauvaise qualité des appareils. (Ex : Réfrigérateur, machine à laver, micro-ordinateur, photocopieur etc.…). - Défaut d’isolement des masses. - Contact fortuit par un outil (échelle métallique touchant une ligne sous tension). - Contact par un liquide (arrosage d’un moteur). - Contact accidentel avec une canalisation électrique (utilisation d’une perceuse).
  • 10. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 10 PH N FRÉÉQUENT TRES FRÉQUENT Terre CONTACT DIRECT Énergie électrique Personne Contact avec pièce nue sous tension Brûlure, électrisation, électrocution Travail proximité pièce nue sous tension CONTACT DIRECT
  • 11. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 11 CONTACT INDIRECT PH N Relativement fréquentTrès rare Terre Contact indirect PH N Énergie électrique Personne Contact avec pièce accidentellement sous tension Brûlure, électrisation, électrocution Travail proximité pièce mise accidentellement sous tension
  • 12. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 12 7- Les principales causes d’accidents 1. L’inattention 2. Les outils mal adaptés 3. Dégradation de la vigilance 4. Manque de surveillance 5. Le manque de balisage et signalisation 6. L’insouciance ( la routine peut entrainer l’insouciance) 7. Le manque de préparation de travail 8. Le manque d’organisation dans les chantiers 9. L’infraction des règles de sécurité 10. Le manque de professionnalisme 11. L’improvisation. 7-1- Les accidents arrivent aux 4 - I 1. Imprudents 2. Incompétents 3. Ignorants 4. Irresponsables 8-LES CINQ FACONS DE S’ELECTRISER A-CONTACT UNIPOLAIRE 1- Contact avec une partie active sous tension (contact direct) et un élément conducteur relié à la terre. TRES FREQUENT 2- Contact entre une masse mise accidentellement sous tension (contact indirect) et un élément conducteur relié à la terre. RELATIVEMENT FREQUENT B-CONTACT BIPOLAIRE 3- Contact entre une partie active sous tension (contact direct) et une autre partie active sous tension (contact direct) FREQUENT 4-Contact entre une masse mise accidentellement sous tension (Contact indirect)et une autre masse mise accidentellement sous tension(contact indirect). TRES RARE 5- Contact avec une partie active sous tension (contact direct) et avec une masse mise accidentellement sous tension (contact indirect) RARE
  • 13. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 13 8-1- Tableau des formes d’électrisation Nbr. Formes d’électrisation Mode de contact de la forme 1 PH+TERRE Contact direct Contact unipolaire2 MASSE+TERRE contact indirect 3 PH+PH /PH+N contact direct+ contact direct Contact bipolaire4 PH+MASSE contact direct +contact indirect 5 MASSE+MASSE Contact indirect+contact indirect 9- Les incendies d'origine électrique Un incendie sur cinq serait d'origine électrique. Pour que survienne un incendie d'origine électrique, il faut qu'il y ait simultanément. 1. une source de chaleur ou une étincelle, 2. un comburant (l'oxygène de l'air), 3. un combustible 9-1- LES CAUSES D’INCENDIE D’ORIGINE ELECTRIQUE. 9-2- La surintensité par surcharge. Il s’agit d’une intensité supérieure à celle peut admettre le circuit : 9-3- La surintensité par courts-circuits. C’est une liaison accidentelle, de résistance tendant vers zéro entre deux conducteurs actifs ou entre phase et terre électrique en un temps très court provoquant une intensité très grande. Une fausse manœuvre sous tension est souvent la cause.
  • 14. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 14 9-4- Surintensité par défaut d’isolement. Un défaut d’isolement est une circulation de courant anormale qui se produit entre deux conducteurs actifs et conducteurs de protection, entre conducteurs actifs et masses métalliques ou entre conducteurs actifs et terre. 9-5- Echauffement par résistances de contact : C’est une résistance anormale qui se crée entre les deux pôles d’un même contact d’appareil ou de connexion qui se devraient normalement être au même potentiel. Ce défaut ne peut être qu’évolutif. Les causes principales de contact défectueux des bornes, de contact ou de connexions sont : 9-6- Les défauts de serrage ;  L’usure provoquée par le fonctionnement multiple des organes de coupures ; L’oxydation provenant de l’humidité ambiante ou de l’ambiance corrosive ; La déformation sous l’effet d’un choc qui fait que les contacts n’est plus alignée; Les raccordements provisoires fait à la va-vite ; Les épissures (bien qu’elles soient interdites, on ne trouve encore) . Un défaut de contact s’il n’est pas décelé et traité rapidement ne peut évoluer que par un arrêt de fonctionnement par déclenchement des protections amont et un début d’incendie. C‘est probablement la première cause d’incendie d’origine électrique alors que sa prévention est possible. 9-7- Facteurs aggravants les échauffements. Tous ces facteurs ne provoqueront pas forcément de sinistre, mais en se cumulant ou se combinant, ils favorisent le développement d’événements redoutés comme :  Une ventilation trop faible des organes des systèmes ou des équipements ;  L’accumulation des poussières ou de dépôt de graisseux;  Le stockage de matière ou de produit inflammables à proximité immédiate des installations électrique ;
  • 15. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 15  « L’entassement » ou « l’empilage » de câbles dans les chemins de câble empêchant ainsi l’évacuation des joules ;  Le maintien en fonctionnement des appareils ou équipements ayant subis des courts-circuits (dégradation non visible des contacts intérieurs)  Les harmoniques (équilibres) qui paressent avec l’utilisation de charges non linéaires sur une tension sinusoïdale, n’utilisant que la partie du courant dont elles ont besoins modifient la forme de ce courant (alimentation et découpage, électronique en général) les harmonique, particulièrement présentes en distribution triphasée, peuvent s’annuler ou se combiner en se provoquant des échauffements. C’est un facteur aggravant trop peu pris en compte actuellement dans la conception et l’exploitation des installations électriques. 9-8- Conduite à tenir face à un incendie d'origine électrique 1. Donner l'alerte, 2. Mettre hors tension l'installation, et éventuellement les installations voisines, 3. Fermer les portes et les fenêtres, 4. Attaquer le feu à la base à l'aide d'un extincteur adapté (dioxyde de carbone, eau en jet pulvérisé, poudre). 5. Après l'extinction de l'incendie, évacuer les gaz toxiques en aérant.
  • 16. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 16 10-LES EFFETS ET LES CONSEQUENCES DU COURANT SUR LE CORPS HUMAIN. Les accidents électriques sont à l’origine de brûlures très graves. Ces brûlures sont deux types : A- Les brulures par arc : Sont dues à l’intense dégagement de chaleur de celui-ci; L’arc a pour origine soit un amorçage PAR NON RESPECT DES DISTANCES DE SECURITE soit un Court-circuit entre deux conducteurs; B- Les brulures électrothermiques. Qui sont dues au dégagement de chaleur provoquée par le passage du courant à travers le corps humain en particulier le long des masses musculaires et des paquets vasculo-nerveux, de moindre résistance occasionnant des lésions vasculaires et nerveuses. Les brûlures sont toujours plus importantes en profondeur. c- La gravité de la brulure dépend de : 1. L’Intensité du courant 2. Résistance du corps 3. Siège de contact 4. Temps de passage 5. Trajet du courant. d- Les conséquences des brûlures 1. Un état de choc ; 2. Une insuffisance rénale par le blocage des reins ; 3. Complication esthétiques et fonctionnelles elles ont un ralentissement sur la vie sociale et professionnelle du brûlé.
  • 17. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 17 En cas de brûlures électriques, il faut protéger la région brûlée par un pansement large ou drap stérile ; s’abstenir de toute application médicamenteuse locale et assurer le transport vers le centre hospitalier le plus proche. D’une manière générale la brûlure est caractérisée par: e- Classification des brûlures : il existe classiquement trois degrés de sa profondeur : 1. Brulure de premier degré : simple érythème douloureux. 2. Brulure du deuxième degré : phlyctène (cloque) 3. Brulure de troisième degré : tout le derme est lésé; la cicatrisation spontanée est impossible. Son étendue : Elle est déterminée par la règle DES 9 WALAS. ; À partir de 20% de la surface corporelle, la brûlure est considérée comme grave, à plus de 60% le pronostic vital de la victime est en jeu. Son siège : elle est plus grave lorsqu’elle concerne la face ou les plis de flexion. La carbonisation : c’est l’atteinte des aponévroses et cartilage. 10-1- LES CONSEQUENCES DU CONTACT ELECTRIQUE A -L’ELECTRISATION : c’est la réaction du corps humain due à un contact accidentel avec l’électricité. B - L’ELECTROCUTION : c’est une électrisation qui entraine la mort. C - LES BRULURES : Electrothermique, par arc et projection d’objets enflammés D- LES CHUTES, Conséquences d’une électrisation - 60% des lésions sont des brulures - 6% des lésions internes. Les mains et le tète sont les plus touchés.
  • 18. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 18 10-2- Trajet du courant électrique sur le corps humain. Que se passe-t-il lors du passage du courant ? Il y a trois effets .  L’effet thermique  L’effet tétanisant  L’effet respiratoire. - Les brulures sont provoquées par l’effet thermique si un contact même pour une intensité faible (par exemple 10 milliampères) est maintenu pendant quelques minutes il y a risque de brûlures. - L’effet tétanisant : est lié à la contraction des muscles empêchant tout dégagement volontaire du sujet soumis à la tension. Le contact, dans ces conditions, devient meilleur puisque la pression et la surface augmentent, ainsi que les risques de brûlures. - L’effet respiratoire : si l’intensité du courant qui traverse le corps humain atteint 20 milliampères, 60 secondes suffisent pour bloquer la respiration par contraction du diaphragme et de muscles respiratoires, c’est l’asphyxie. En fin, su le plan cardiaque, une FIBRILLATION VENTRICULAIRE apparaît pour des intensités de même ordre, les battements sont désordonnés et ne permettent plus la circulation sanguine : c’est la SYNCOPE (évanouissement) Il ne faut pas oublier qu’une légère commotion provoque des mouvements involontaires suite aux réflexes mécaniques qu’elle entraîne. Ce réflexe peut être la cause de chutes graves ou de lâcher d’outils pouvant provoqués des blessures aux tiers. Revenons à l’intensité maximale admissible. Les travaux des physiologistes en tenant compte des facteurs individuels liés à l’état physique ou physiologique d’une personne ont admis actuellement qu’une intensité de 25 MA est supportable pendant 30 millisecondes environ.
  • 19. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 19 10-3- LA LOI D’HOM Nous savons que la moyenne de la valeur ohmique du corps humain pour une ambiance sèche est d’environ 2000 Ω et la même peau, en ambiance humide, est prise à 900 Ω environ. Avec se que nous avons vu pour l’intensité maximal admissible prise de 25 MA, on applique la loi d’hom : U = RI. 900 X 0,025 =24V Soit la tension de sécurité pour ambiance humide. 2000 X 0,025 = 50V Soit la tension de sécurité pour ambiance normale. 10-4- Effet du passage du courant alternatif De 0 à 2 mA : Seuil de perception sans douleur. De 3 à 5 mA : Début de sensation douloureuse ou désagréable. De 5 à 8 mA : Effet de choc risque de contractions de réflexe, chute...) 10 mA : Seuil dit « de non lâcher » crispation des muscles de la main, sans possibilité de lâcher volontaire. 15 mA : (plus de 02 secondes). Début de risques cardiaques réversibles 30 mA : Risque d’asphyxie si non rupture, par la contraction muscles commandant la respiration. 50 mA : Risque de déclenchement de la fibrillation suivant le temps de passage.
  • 20. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 20 10-5- Effet du passage du courant alternatif Intensité Perception des effets Temps 0 ,5 à 1 Ma Seuil de perception suivant l’état de la peau 8 mA Choc au toucher, réactions brutales 10 mA Contraction des muscles des membres 4mn 30 20 mA Début de tétanisation de la cage thoracique 60 s 30 mA Paralysie ventilatoire 30 s 40 mA Fibrillation ventriculaire 3 s 75 mA Fibrillation ventriculaire 1 s 300 mA Paralysie ventilatoire 110 ms 500 mA Fibrillation ventriculaire 100 ms 1000 mA Arrêt cardiaque 25 ms 2000 mA Centre nerveux atteints instantané 10-6- Les organes fragiles • Ils sont 40 fois moins résistants que la peau:  le cerveau  les poumons  le cœur  le foie  les reins. 10-7- Les effets du passage du courant alternatif (Valeurs de référence)
  • 21. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 21 10-8- Les seuils correspondants au courant continu n'ont pas été représentés.  Le courant continu peut être à l'origine des mêmes conséquences que le courant alternatif de 50 Hz, mais les seuils précédemment donnés sont plus élevés d'un facteur 4 environ.  Notons qu'en courant continu, il est moins difficile de lâcher des parties tenues à la main et que le seuil de fibrillation ventriculaire est beaucoup plus élevé qu'en courant alternatif. 10-9- Les effets du passage du courant continu 10-10-Les effets du courant continu  le risque de fibrillation cardiaque est 3,75 fois plus petit.  le moment le plus dangereux est la mise sous tension et la coupure du courant.  les brûlures sont plus profondes à cause du phénomène d’électrolyse.
  • 22. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 22 10-11- LES INDIVIDUS REAGISSENT-ILS TOUS DE LA MEME MANIERE LORSQUE LE COURANT ELECTRIQUE LES TRAVERSE ? NON Les sujets fragiles sont plus vulnérables au passage du courant électrique. Exemples :  les enfants  les malades  les femmes. Mais il n’existe aucun être humain capable de résister aux effets destructeurs du courant électrique. 10-12-QUE SE PASSE T-IL LORSQUE LE COURANT ELECTRIQUE TRAVERSE LE CORPS HUMAIN ? Le passage du courant électrique à travers le corps provoque: 1. La tétanisation des muscles 2. La fibrillation ventriculaire 3. La sidération des centres nerveux 4. Les brûlures 5. L’anurie 6. Autres séquelles. A- La tétanisation des muscles Le passage du courant électrique dans le corps entraîne la raideur convulsive et douloureuse des membres comparables à celle du tétanos (impossibilité de lâcher prise), elle dure tant que la victime est en contact avec le courant et cesse dés que le courant est coupé. B- La fibrillation ventriculaire La fibrillation ventriculaire du cœur est un état ou les fibres du muscle qui est le cœur se contractent de façon anarchique et entraîne un dérèglement cardiaque, et donc un arrêt de la circulation du sang, provoquant essentiellement la perte de conscience, puis l’arrêt respiratoire conduisant à la mort apparente.
  • 23. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 23 C- La sidération des centres nerveux Le passage du courant électrique dans le cerveau provoque une paralysie, entraînant un arrêt respiratoire et un arrêt cardiaque. D- Les brûlures Les brûlures provoquées par le passage du courant dans le corps sont plus dangereuses que les brûlures dues à la chaleur. Elles sont parfois indolores du fait de la destruction des terminaisons nerveuses. Elles entraînent souvent des accidents vasculaires très graves et demandent un temps très long pour la cicatrisation. Les lésions profondes qu’elles provoquent peuvent occasionner des phénomènes de choc graves, apparaissant trois à quatre jours après l’accident. E- L’anurie Diminution progressive de l’émission urinaire pour aboutir au blocage rénal et à la mort en 24 à 48 heures. F- Autres séquelles : Dans bien des cas, l’accidenté électrique aura des séquelles définitives de gravité variable telles que : 1. séquelles rénales : Diabète. 2. séquelles cardiaques : Troubles cardio-vasculaires. 3. Séquelles nerveuses: Troubles nerveux et psychiques. 4. séquelles oculaires : Décollement de la rétine, cataracte. 5. séquelles auditives : Surdité totale ou partielle. 6- séquelles dues aux brûlures : Décomposition des os  amputation.
  • 24. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 24 11- Mesures préventives contre les accidents d’origine électriques 1. Travailler sur une installation hors tension (consignée) ; 2. Protection par éloignement ; 3. Protection par isolation ; 4. Protection par obstacle ; 5. Protection par installation de disjoncteur différentiel a haute sensibilité et mise à masse des éléments métallique accessibles ; 6. Protection par emploi de la TBTS (Très basse tension de sécurité max 24v) ; 7. Protection par le port des équipements de protection individuelle et l’utilisation des équipements de protection collective.  11-1- Par éloignement des pièces nues sous tension • 11-2- Par isolation  Par interposition d’obstacles
  • 25. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 25  11-3- Par obstacle  11-4- Par coupure automatique TERRE Clac OUI ! Disjoncteur différentiel NON ! Disjoncteur simple
  • 26. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 26 12- MESURES DE PROTECTION Les différentes protections susceptibles d’être mise en œuvre répondent aux impératifs suivants : - Soit empêcher le contact avec une partie sous tension ; - Soit rendre ce contact non dangereux. Les parties sous tension auxquelles il est fait référence sont :  soit des parties conductrices destinées à être normalement sous tension (conducteurs, bornes, etc.), dites parties actives,  soit les parties conductrices des matériels électriques non normalement sous tension, mais susceptibles de le devenir en cas de défaut d’isolement par exemple, sont dites masses. 12-1- Les contacts peuvent être de deux sortes :  avec des pièces actives nues : contacts directs  avec des masses mises sous tension à la suite d’un défaut d’isolement, contacts indirects. Pour qu’un contact dangereux survienne et que le corps soit parcouru par un courant, il faut qu’il soit soumis à une différence de potentiel, cela peut être : Soit un contact simultané avec des conducteurs à potentiels différents; Soit un contact simultané entre un conducteur sous tension ou une masse en défaut et le potentiel de la terre (sol ou un élément conducteur au potentiel de la terre ou à un potentiel voisin). METHODOLOGIE Les mesures de protection peuvent être classées en mesures passives et mesures actives.
  • 27. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 27 12-2- MESURES PASSIVES Les mesures dites passives (ne faisant pas intervenir la coupure du courant) sont subdivisées en trois groupes. A) Rendre la possibilité de contact avec une partie active hautement improbable, par : - Eloignement: cas des lignes à très haute tension ; - Obstacle, enveloppe, écran devant un borner, porte d’armoire électrique, barrière ou rambarde devant un châssis d’appareillage. - Isolation : câble souple, interrupteur domestique, habillage d’un réseau basse tension. B) Rendre non dangereux le contact avec une partie active ou une masse, par : - Très basse tension de sécurité (TBTS) ou de protection (TBTP) limité à 25V pour les contacts directs et à 50V pour les contacts indirects ; - Séparation électrique, empêchant le retour par la terre, pour appareils de classe 0 par exemple C) Rendre non dangereux le contact avec une masse et le sol ou entre deux masses à des potentiels différents, par des liaisons équipotentielles : - Principales ou locales en basse tension ; - Généralisé en haute tension en y incluant le sol ou l’emplacement de stationnement des personnes. 12-3- MESURES ACTIVES Les mesures dites actives assurent la coupure du courant en un temps suffisamment court pour qu des effets physiopathologiques inacceptables ne puissent se produire. Elles font appel à des appareils de protection qui détectent et agissent : - en cas de surélévation du courant normal (surintensité) : coupe circuit à fusibles, disjoncteurs…, - en cas de dérivation d’une partie du courant par la terre ou les conducteurs de protection : Dispositifs à courant différentiel résiduel (dits différentiels).
  • 28. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 28 13- LES REGIMES DU NEUTRES APPLICATION DES MESURES PROTECTIONS PAR L’INSTALLATION Outre les mesures passives, les mesures actives se réfèrent à ce qu’il soit convenu d’appeler SCHEMA DES LIAISONS A LA TERRE, encore dénommés REGIME DU NEUTRE, c’est à dire les situations respectives du point neutre des transformateurs HT/BT, des masses et des conducteurs neutre des installations. Les différents schémas de distribution en basse tension sont codifiés par des lettres suivantes : 1er Lettre : situation de l’alimentation par rapport à la terre : T : Liaison directe d’un point de l’alimentation avec la terre, I : Isolation de toutes les parties actives par rapport à la terre, ou liaison d’un point de l’alimentation à la terre à travers une impédance; 2éme Lettre : situation des masses de l’installation par rapport à la terre : T : masses reliées directement à une prise de terre électriquement indépendante de celle de l’alimentation ; N : masses reliée directement au point de l’alimentation mis à la terre, soit par un conducteur commun avec le neutre (troisième lettre C), soit par un conducteur distinct de celui du neutre (troisième lettre S) (Schema TT – Schema IT- Schema TN-C- Schema TN-S) REGIME T-T NEUTRE A LA TERRE MASSE A LA TERRE RGIME I-T NEUTRE ISOLE (TERRE) MASSE A LA TRRE REGIME T-N NEUTRE A LA TERRE MASSE AU NEUTRE 13-1- DIFFERENTS REGIMES DU NEUTRE Seuls les régimes T-T ET I-T Sont utilisés dans notre pays
  • 29. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 29 14- CLASSEMENT DES DOMAINES DE TENSION a- Courant alternatif 14-1 COURANT ALTERNATIF DOMAINES DE TENSION VALEUR DE LA TENSION NOMINAL BT TBT DE 0 A 50 V BTA DE 50 A 500V BTB DE 500 A 1000V HT HTA DE 1000 A 50000V HTB > A 50000V b- Courant continu 14-2 COURANT CONTINU DOMAINES DE TENSION VALEUR DE LA TENSION NOMINAL BT TBT DE 0 A 120V BTA DE 120 A 750V BTB DE 750 A 1500V HT HTA DE 1500 A 75000V HTB > 75000V
  • 30. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 30 15- Consignes de sécurité pour la bonne utilisation de l’électricité 15-1- Précautions concernant les fils et les prises électriques 1. Protéger les fils conducteurs du risque d'écrasement en ne les déroulant pas en travers du passage d'un véhicule. 2. Débrancher les appareils en tirant sur la fiche et non sur le fil, 3. Ne jamais bricoler une prise électrique endommagée. 4. Ne jamais laisser une rallonge branchée à une prise sans qu'elle soit reliée à un appareil électrique. 5. Ne jamais utiliser le câble électrique pour tirer ou déplacer un appareil électrique. 6. Ne jamais toucher à un fil dénudé dont on ne perçoit qu'une extrémité. 7. Ne jamais toucher une prise ou une fiche avec les mains mouillées. 8. Seul un électricien, qualifié et désigné, peut installer, modifier, réparer, entretenir les installations électriques. 9. Tout bricolage est source d’accident grave : l’électrocution. 10. Ne jamais « bricoler », modifier une installation électrique. Signaler immédiatement toute anomalie, tout défaut au chef direct ou à l’électricien responsable. 11. Pour tirer une fiche d’un socle de prise de courant, tirer sur la fiche, jamais sur le câble d’alimentation. 12. Ne jamais remettre sous tension un circuit de sa propre initiative.
  • 31. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 31 13. Les isolants des câbles électriques sont les garants de votre sécurité, Il faut protéger au maximum les canalisations électriques contre les risques d’écrasement, cisaillement, coupures, etc.… Tout câble dénudé doit être remplacé. 14. Ne pas placer les câbles sur des arrêtes et traverses métalliques. 15. Manipuler avec prudence les appareils électriques, les raccordements, et les fiches etc.… 16. Faites attention lorsque vous manipulez des objets longs à proximité des lignes électriques. 17. Débranchez toujours vos appareils électriques avant de les nettoyer. 18. Eviter le stockage des matières inflammables à proximité des installations électriques. 15-2- Que doit-on faire pour éviter les accidents d’origine électrique ? Dans les locaux à usage d’habitation ou autres. 1. L’installation électrique doit comporter un disjoncteur différentiel et circuit relié à, une prise de terre, vérifiée par un électricien qualifié ; 2. Votre installation électrique doit être conçue et bien entretenue, pour cela faite appel à un électricien qualifié ; 3. Préalablement au raccordement d’un appareil électrique sur une prise de courant ou lors d’un remplacement d’une ampoule électrique, assurez- vous que la tension (volt) indiquée sur l’appareil correspond à celle du réseau SONELGAZ ;
  • 32. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 32 4. Le dispositif de coupure de l’installation électrique « disjoncteur différentiel » doit être aisément reconnaissant et disposé de manière à être facilement atteint ; 5. Faites poser des prises de courant à éclipses, leurs trous sont fermés et ne s’ouvrent que sur la poussée simultanée les deux branches d’une prise, vous assurer ainsi la protection des tout jeunes ; 6. Une rallonge électrique doit être en bon état, et toujours raccordées en premier lieu à l’appareil et ensuite à la prise de courant ; 7. Lorsque les fiches de courant sont détériorées, il est indispensable de ne pas les utiliser, et de les faire remplacer ; 8. N’utilisez aucun appareil électrique dans la salle de bain, y compris le téléphone, par ailleurs l’installation obéit à des règles particulières que seuls les spécialistes connaissent:. 9. En cas d’odeur d’émail, de caoutchouc, ou la sensation de picotement au contact d’un appareil électrique, couper le courant, débranchez votre appareil électrique, coupez le courant, débranchez votre appareil et faites appel à un spécialiste. « il y a un risque d’accident grave » 10.Si votre disjoncteur déclenche souvent, ce n’est pas normal : - Soit que vous avez branché trop d’appareils électriques. - Soit que vous avez un défaut sur un appareil ou sur votre installation intérieure. 11.Dans ces cas il ne faut surtout pas « bricoler » le disjoncteur, c’est très dangereux et c’est interdit, et contactez SONELGAZ. 12.Le passage du courant électrique dans les fils chauffe modérément ces derniers, mais si on branche trop d’appareils sur une prise, l’échauffement devient excessif et il y risque d’incendie. 13.Tous les appareils électriques doivent avoir leurs enveloppes métalliques reliées à un circuit de terre.
  • 33. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 33 14.En cas d’incendie d’un appareil électrique, ou de l’installation elle-même, coupez préablement le courant électrique avant d’éteindre l’incendie. 15.Lors d’acquisition d’un appareil électrique, le prix d’achat ne doit pas être votre seule préoccupation, il faut également veiller à la qualité du produit acheté. Certains appareils « bon marché » peuvent s’avérer très dangereux à l’utilisation. 16.Débranchez toujours les appareils électriques en fin d’utilisation, particulièrement les jeux vidéo et autres. 15-4- A L’INTERIEUR 1. Faites attention à la fraude (explosion du compteur en plein visage avec brûlures très graves) 2. Couper toutes les installations électriques inutiles durant votre absence ; 3. Faire des opérations de maintenances préventive notamment le resserrement des bornes et le nettoyage des armoires électrique et autres (principalement poussières et graisses) 4. Prévoir des sections de conducteurs largement dimensionnés 5. Ne jamais tolérer le provisoire ; 6. Assurer l’équipotentialité en mettant systématiquement les masses métalliques à la terre ; 7. Eviter le stockage des matières inflammables à proximité des installations électriques ;
  • 34. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 34 8. Prévoir un pouvoir de coupure suffisant pour supporter les aléas inévitables. Risque d'incidents défavorables, d'inconvénients. Cette affaire présente bien des aléas. 1 9. Séparer et diviser le et les protections (sélectivité) 10.Changer ou vérifier le bon état des équipements de protection ayant subis un ou plusieurs courts-circuits francs. Leurs intensités occasionnent une dégradation des contacts internes à l’équipement qui sera invisible de l’extérieur. 11.Prévoir des armoires bien « aérées » avec des circulations d’air suffisantes pour évacuer les calories. 16- Principales Causes d’Accidents et leur Prévention 16-1- A l’intérieur :  Interventions illicites sur l’appareillage Sonelgaz.  Défaut installations intérieures de distribution Exemples : - fil dénudé - prises non isolées - section insuffisante, multiprises.
  • 35. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 35 16-2- Défaut d’appareillages électriques. Exemples : - Machine à laver. - Réfrigérateur. - Appareils de chauffage - Moteur - Armoires d’alimentation - Distributeur de boissons - Micro-ordinateurs - Photocopieurs - Outils portatif à main (perceuse, etc…). 16-3- A l’extérieur : 1. Travaux de maçonnerie et de peinture à proximité des ouvrages électriques. 2. Constructions non réglementaires (terrasses, balcons). à proximité des lignes électriques 3. Interventions sur antenne TV et parabole. 4. Escalade des supports. 5. Supports mis accidentellement sous tension. 6. Conducteurs à terre sous tension (rupture due au mauvais temps). 7. Rétrocession (alimentation par un autre abonné). 8. Travaux agricoles à proximité des lignes. 9. Evolution engins de chantier au voisinage des lignes.
  • 36. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 36 17 - QUE DOIT ON FAIRE POUR EVITER LES ACCIDENTS D’ORIGINE ELECTRIQUE ? 1. Procéder à la recherche du défaut ou remplacer le disjoncteur s’il est défaillant. 2. En cas d’incendie dans une installation électrique, veiller à n’utiliser que les extincteurs de type à poudre ou à neige carbonique (CO2). 17-2 - Conduite à tenir en cas d’Accident d’origine électrique. Comment Secourir une personne électrisée ! Les premières minutes qui suivent l'accident sont très importantes pour les chances de survie, c'est pourquoi il importe d'agir vite. Dans tous les cas, il faut commencer par couper le courant sans toucher le corps de la victime (par un interrupteur, un disjoncteur, en débranchant la prise...). La rapidité d'intervention des secours est déterminante. Si une telle coupure ne peut être réalisée rapidement, il faut libérer l'accidenté du contact avec les parties sous tension en prenant garde à ce que personne d'autre ne puisse s'électriser. Ensuite, il faut appeler les secours : un sauveteur secouriste du travail puis le SAMU et/ou les pompiers. Il ne faut pas perdre de vue la victime tant que les secours ne sont pas arrivés. L'arrêt de la respiration devrait entraîner au plus vite un bouche-à-bouche, voire un massage cardiaque.
  • 37. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 37 17-3- QUE FAUT- IL FAIRE EN CAS D’ACCIDENT ? Lorsqu’une personne entre en contact avec un fil électrique sous tension ou avec un appareil électrique en défaut, elle peut se trouver “ TETANISEE ” c’est à dire, dans l’impossibilité de se dégager d’elle même ou d’appeler à l’aide. Si c’est le cas : 1. Gardez votre sang froid et ne vous affolez pas. 2. Ne touchez surtout pas la victime, vous subirez le même sort. 3. Sans perdre de temps, coupez le courant au disjoncteur 17-4- La règle générale: P.S.A.  P: protéger  S: secourir  A: alerter a-Protéger But soustraire les personnes présentes et l'accidenté de tous conducteurs ou pièces sous tension Moyens: couper ou faire couper l'alimentation en énergie électrique S'assurer que le remise sous tension ne pourra être effectuée
  • 38. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 38 b-Secourir But: assister la victime dans l'attente de l'arrivée des secours Moyens: gestes enseignés lors des formations des secouristes, suivant le plan d'intervention si la victime est inconsciente, rétablissez sa respiration en pratiquant la respiration “ bouche a bouche ” pour l’oxygéner. c- Alerter (ou faire alerter) But prévenir les secours à l'aide d'un message d'alerte Moyens par téléphone : • Les pompiers : …..…..14 • Le Samu: …………………… • Police secours: … 15 48 • Un médecin…………..…... • Sonelgaz …………….…….
  • 39. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 39 Remarques Importantes Il est impératif de préciser: • le lieu précis • la nature de l'accident • le nombre de victimes • l'état apparent des victimes, les risques particuliers et les moyens à mettre en œuvre • Ne jamais couper la communication le premier, attendre l'ordre du correspondant. Ces mesures prises à temps, permettent dans la majorité des cas de sauver la victime, qui vous en sera éternellement reconnaissante.
  • 40. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 40 18- Les équipements de protection Les opérations sur les ouvrages électriques nécessitent l’emploi des équipements et outillages préconisés par les textes réglementaires ou les prescriptions de sécurité. Tout utilisateur doit vérifier ses équipements avant l’emploi. Le matériel doit être en bon état. 18-1- Les équipements de protection individuelle (EPI) • Les EPI doivent être conformes aux exigences essentielles de sécurité et santé de la directive européenne 89/686/CEE (dite "directive EPI") et faire l'objet du marquage de conformité CE. Exemple:  Le casque: EN 397  Les gants isolants: CEI 903  L’écran facial: EN 166
  • 41. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 41 18-2- Matériel de sécurité BT (Ecran facial) Protection contre l’arc électrique des courts-circuits (NF EN 166 ) Il protège des risques au niveau des yeux et du visage: – rayonnements ultraviolets – projections de particules.  Il doit être conforme à la norme EN 166 • Son port est obligatoire : – lors des travaux ou interventions au voisinage – lors des étapes sous tension des interventions – lors des opérations de contrôle, essais, mesurages – lors de la mise en place des dispositifs de mise à la terre et en court-circuit.
  • 42. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 42 18-3- Matériel de sécurité BT - Gants isolés Risques au niveau des mains: • protection contre les contacts directs • doivent être conformes à la norme NF S18-415 ou CEI 903 N'utiliser que les gants adaptés à la tension des installations ou des équipements sur lesquels sont effectués les travaux ou interventions. Exemple: classe 00: jusqu’à 500 V Classe 3 : jusqu’à 26500 V Ne pas utiliser de gants présentant des déchirures ou des trous, même petits. – Les vérifier avant chaque emploi. – Remettre les gants dans des boîtes ou sachets de protection. Désignation Type I Type II Type III Type IV Couleur de marquage Orange Vert Rouge Jaune Tension d'épreuve en kV 2,5 5 20 30 Domaine de tension BT BT HT HT
  • 43. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 43 18-4- Les surgants • Les gants de manutention (non isolants) sont indispensables dans tous les travaux où il y a risque de piqûre, coupure, choc, coincements... 18-5- L’équipement individuel de sécurité (EIS)  Le tapis ou le tabouret isolant  La macaron de consignation  Les outils isolants  Le vérificateur d'absence de tension  Les dispositifs mobiles de mise à la terre et en court- circuit 18-6- MATERIELS DE SECURITE SPECIFIQUES AUX ELECTRICIENS : TABOURETS ET TAPIS
  • 44. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 44 18-7- Matériel de sécurité BT VAT BT 18-8- Vérificateur d’absence de tension • Conforme à la norme EN 50110-1 • Les appareils de mesurage ne doivent pas être utilisés à cet usage, pas plus que les vérificateurs d'absence de tension ne peuvent être considérés comme des appareils de mesurage. • Ils peuvent être du type lumineux ou du type sonore, mais dans tous les cas ils doivent être adaptés à la tension des installations sur lesquelles ils sont utilisés. 18-9- DETECTEURS D’ABSENCE DE TENSION
  • 45. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 45 18-10- DETECTEURS D’ABSENCE DE TENSION HT 18-11- Matériel de sécurité BT ( MALT ) Ils doivent êtres adaptés A la tension nominale de l’ouvrage Au courant de court-circuit présumé au point d’installation
  • 46. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 46 18-12- Matériel de sécurité BT Cadenas - porte cadenas 18-13- Matériel de sécurité BT Outillage isolé Tension d’essai 10 000 V. Ils sont conformes à la norme CEI 60 900 .
  • 47. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 47 18-14- Matériel de sécurité BT Dotation - panoplie complète 18-15- L’équipement collectif de sécurité L’écran de protection ou nappe  isolante pour les installations BT La banderole de balisage La pancarte d’avertissement des travaux
  • 48. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 48 18-16- Matériel de sécurité BT- (Isolation) 18-17- Matériel de sécurité BT - Balisages
  • 49. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 49 19- La législation en matière de prévention des risques professionnels. - La législation relative à la prévention et à la sécurité au travail fait appliquer le droit de l’homme à la santé au travail. - L’amélioration du niveau de santé de travailleur permet le développement socioéconomique du pays. En Algérie, la santé au travail pour tous les travailleurs est un droit législatif. Nous citerons les textes les plus importants. Loi 83-13 du 2 juillet 1983 relative aux accidents de Travail et aux maladies professionnelles –N° JORA 28 du 05/07/83.Titre 5 : Prévention Articles 73, 74 et 75. Loi 85-05 du 16 Février 1985 relative à la protection et à la promotion de la santé. Loi 88-07 du 26 Janvier 1988 relative à l’hygiène, à la sécurité et à la médecine de travail .N°JORA 04 du 27/01/88. La présente loi a pour objet de définir les voies et les moyens ayant pour but d'assurer aux travailleurs les meilleures conditions en matière d'hygiène, de sécurité et de médecine du travail, et de désigner les personnes responsables et organismes employeurs chargés de l'exécution des mesures prescrites. Loi 06-23 du 20 décembre 2006 modifiant et complétant l’ordonnance n° 66- 156 du 8 juin 1966 portant code pénal. Décret exécutif N°91-05 du 19/01/1991 relatif aux prescriptions générales de protection applicables en matière d’hygiène et de sécurité en milieu de travail.
  • 50. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 50 Décret exécutif N° 96-209 du 05/06/1996 fixant la composition, l’organisation et le fonctionnement du conseil national d’hygiène de sécurité et de médecine du travail . Décret exécutif N°97-424 du 11/11/1997 fixant les conditions d’applications du titre V de la loi 83-13 du 02/07/83 relatif à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles par la CNAS. Décret exécutif N° 01-342 du 28 février 2001 relatif aux prescriptions particulières de protection et de sécurité des travailleurs contre les risques électriques au sein des organismes employeurs.
  • 51. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 51 19-1- Le code pénal Loi 06-23 du 20 décembre 2006 modifiant et complétant l’ordonnance n° 66- 156 du 8 juin 1966 portant code pénal. Définition importante : Le nouveau code pénal en application depuis juin 1966 modifié et complété en décembre 2006 précise: « Quiconque commet involontairement un homicide ou en est involontairement la cause ou ayant occasionné des blessures ou maladies entraînant une incapacité totale de travail d’une durée supérieure à trois mois par le fait de :  Maladresse  Imprudence  Inattention  Négligence  Inobservation des règlements Est puni d’un emprisonnement et d’une amende".Articles 288- 289, 290, 442 et 459 19-2- Législation et Réglementation en matière de protection des travailleurs contre le risque électrique. Décret 01-342 du 28 octobre 2001 relatif aux prescriptions particulières de protection et de sécurité des travailleurs contre les risques électriques au sein des organismes employeurs. La prévention des risques d'origine électrique dans les établissements soumis au Code du travail repose sur ce décret. Ce décret fixe les objectifs à atteindre pour assurer la protection des travailleurs en renvoyant à des arrêtés d'application et des prescriptions pour les dispositions pratiques de mise en œuvre des mesures techniques.
  • 52. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 52 Section l Les règles de protection et de sécurité applicables aux travailleurs exerçant des activités de transport et de distribution d’énergie électrique . Section ll La deuxième section du décret définit les principaux termes électriques et classe les installations en fonction des tensions. Section lll Conditions Générales auxquelles doivent satisfaire les installations électriques Section lV • Elle traite de la protection contre les risques de contact avec des conducteurs actifs ou des pièces conductrices habituellement sous tension (contact direct). • La mise hors de portée des conducteurs actifs peut être réalisée par éloignement, au moyen d'obstacles ou par isolation. Section V Elle indique comment se protéger des risques de contact avec des masses mises accidentellement sous tension (contact indirect) grâce à la mise à la terre de ces masses, associée à des dispositifs de coupure automatique de l'alimentation ou encore sans avoir recours à la mise à la terre. Section Vl Elle concerne les mesures de sécurité contre les risques de brûlures et de surintensités, ainsi que celles des locaux présentant des dangers d'incendie ou d'explosion. Section Vll La dernière section du décret fixe les règles d‘intervention (en prévoyant notamment une procédure de consignation pour les travaux effectués hors tension), les règles de surveillance et de vérification des installations électriques.
  • 53. Prévention des risques électriques M.HAMMANI BACHIR CONSULTANT HSE IFEG/ETB/DZ 2015 53 19-3- L'employeur doit notamment : • S'assurer que la formation du personnel qui utilise les installations électriques et de celui qui effectue des travaux sur ces installations est suffisante et, si nécessaire, organiser une formation complémentaire, • Veiller à l'application des prescriptions de sécurité et procéder aux vérifications initiales et périodiques des installations. • Procéder à la délivrance de titres d’habilitations selon les tâches pouvant être prises en charge en toute sécurité. -Tous ces textes législatifs et réglementaires ont pour objet de définir tous les moyens applicables à tout organisme employeur afin d’assurer aux travailleurs les meilleures conditions en matière d’hygiène et sécurité Ils concernent aussi les prescriptions de sécurité auxquelles les employeurs et les travailleurs doivent se conformer lors des travaux d'ordre électrique effectués dans les établissements soumis au code du travail. M.HAMMANI BACHIR EXPERT EN RISQUES INDUSTRIELS AOUT 2015 IFEG/ETB/DZ