SlideShare une entreprise Scribd logo
Rapport de stage
Conduite de travaux
DE AZEVEDO Adrien
TC3
2020/2021
Eiffage Route
28 rue Lavoisier
92000 NANTERRE
2
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
3
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Remerciements
Je tiens tout d’abord à remercier l’ensemble du personnel du groupe Eiffage Route
Nanterre pour leur accueil et leur confiance durant ces 13 semaines. Cela a été une
première pour moi dans le secteur de la Voirie et Réseaux Divers et j’ai eu la chance d’être
très bien accompagné tout au long de cette expérience.
Je souhaite dans un premier temps remercier Jean-Marc TAQUIN, le directeur d’agence qui
m’a permis d’intégrer le groupe et ainsi de découvrir l’agence de Nanterre.
Je remercie également Cédric PEPIN, le chef de secteur, qui a suivi mon évolution sur toute
la période et qui a su m’accompagner davantage en l’absence du conducteur de travaux.
Je tiens évidemment à remercier David CASELAS, le conducteur travaux qui m’a formé
durant ce stage. J’ai pu l’accompagner dans toutes ses missions et il a su me transmettre
ses méthodes de travail et les valeurs du métier. J’ai beaucoup appris à ses côtés, il s’est
toujours rendu disponible pour répondre à mes interrogations et a fait preuve de générosité
ainsi que de bienveillance. Au fil des semaines, nous avons noué une réelle complicité qui
me laisse penser que je peux compter sur lui.
Merci à Rui GOMES, le chef de chantier avec qui j’ai également collaboré et beaucoup
appris. En effet, nous avons passé beaucoup de temps ensemble, ce qui m’a offert la
possibilité d’avoir de meilleures connaissances techniques et de développer une très bonne
relation.
Pour finir, je remercie l’ensemble des compagnons avec qui j’ai également beaucoup appris
professionnellement parlant et humainement.
4
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Sommaire
I. Introduction...………………………………….…………………..……
II. Présentation d’Eiffage...……………………………………………….
1. Le groupe Eiffage...…………………………………………………….
2. Eiffage Infrastructure.……………………………………………….…
a. Présentation.…………………………………………………….
b. Réalisations...……………………………………………………
3. L’agence Eiffage Route de Nanterre...………………………………
a. Présentation.…………………………………………………….
b. Organigramme d’Eiffage Route Nanterre....…………………
III. Mes différents projets.………………………………….…………….
1. ZAC de l’Arc sportif à Colombes...………………………………….
2. Le Bail d’Asnières-sur-Seine.………………………………………..
a. Les enjeux et particularités..……………...………...………...
b. Les intervenants.…………………………………………...…..
3. La ZAC des Hauts d’Asnières.……………………………...……….
a. Les enjeux et particularités.…………………………………...
b. Notre activité sur le chantier.………………………………….
c. Les intervenants.………………………………...…………......
IV. Mon rôle en tant qu’assistant conducteur de travaux.………...….
1. Préparation de chantier....……………………………………………
2. Suivi de chantier...………………………………………………….....
3. Réunions de chantier.…………………………………………………
4. Gestion financière.………………………………………………….....
a. Déboursé.………………………………………………………..
b. Devis.………………………………………………………….....
c. Bon de commande et facture.…………………………………
d. Gestion des comptes.………………………………………….
V. Gestion des aléas.………………………………………………….....
VI. Qualité, Sécurité et environnement………………………………….
VII. Relations humaines……………………………………………………
VIII. Conclusion……………………………………………………………..
IX. Annexes...………………………………………………………………
4
5
5
7
7
8
9
9
11
12
12
13
13
15
16
17
17
19
21
22
24
27
28
28
32
34
35
36
37
40
42
43
5
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
I. Introduction
Afin de conclure ma première année en cycle ingénieur à l’ESITC Caen (L’Ecole
Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction), j’ai effectué un stage en tant
qu’assistant conducteur de travaux. Ce dernier m’a permis de mettre en pratique les
connaissances théoriques acquises au cours de mon cursus, ainsi que de découvrir le
métier en profondeur.
J’ai eu la chance de réaliser ce stage de 13 semaines dans l’agence Eiffage Route de
Nanterre, que j’ai décroché grâce au forum annuel organisé par l’ESITC. En effet, le forum
m’a offert l’opportunité de m’entretenir avec des représentants du groupe Eiffage, qui ont
retenu ma candidature. J’ai été très heureux de pouvoir intégrer un groupe international et
emblématique dans le milieu du BTP, qui possède un très grand nombre de chantier à son
actif. D’autre part, le métier de conducteur de travaux m’attire particulièrement, c’était donc
avec beaucoup d’envie et de motivation que j’ai débuté ce stage.
Cela a donc été ma deuxième expérience professionnelle dans le secteur du BTP, après
un stage ouvrier de 5 semaines, effectué dans l’entreprise Cardinal Edifice à la fin de ma
première année à l’ESITC Caen. Au cours de ces premiers pas dans le BTP, j’avais pu
participer à la rénovation de l’atelier Vaugirard de la RATP à Paris ainsi qu’à la construction
de 200 logements. Je faisais alors parti d’une équipe de compagnons dans le gros œuvre.
Ce second stage a donc été une expérience bien différente de la première. D’une part, car
les missions ont été vraiment différentes et d’autre part, j’ai pu découvrir un nouveau
secteur, celui des Travaux Publics, ce qui a été un réel plaisir.
Plus axé sur l’encadrement de chantier que sur les techniques de construction, ce
dernier stage m’a donné l’occasion de découvrir le secteur du BTP sous un nouvel angle.
Les objectifs de ce stage sont multiples et visent à faire prendre conscience des
responsabilités d’un conducteur de travaux. Cela permet de découvrir tous les aspects du
métier tel que la planification, l’organisation, la gestion ainsi que le suivi d’un point de vue
financier, humain, temporel et sécuritaire.
Dans ce rapport, je commencerai par une présentation générale de l’entreprise Eiffage
et celle d’Eiffage Route. Puis je présenterai en particulier l’agence de Nanterre dans laquelle
j’ai évolué. Par la suite, j’exposerai les différents projets sur lesquels j’ai travaillé. Je
poursuivrai par l’explication de mon rôle en tant qu’assistant conducteur de travaux.
Ensuite, j’aborderai la gestion des aléas, puis la démarche QSE (qualité, sécurité et
environnement) et enfin je parlerai des relations humaines et professionnelles que j’ai pu
entretenir au long de cette expérience.
6
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
II. Présentation d’Eiffage
1.Le groupe Eiffage
Eiffage est un groupe de construction français créé en 1993 par l’association
Fougerolles et SAE. Aujourd’hui le groupe exerce dans de nombreux domaines des travaux
publics tels que : construction, infrastructures, concessions et énergie. Eiffage se place au
troisième rang des groupes de constructions français derrière Bouygues et Vinci.
En 2019, Eiffage comptait 72 500 collaborateurs dont 17 650 à l’étranger. Le groupe
a pu réaliser un chiffre d’affaire de 18,1 milliards d’euros. Eiffage est présent dans 50 pays,
sur les cinq continents et réalise près du quart de son chiffre d'affaires à l’international.
Au premier semestre de l‘année 2020 le groupe a vu son bénéfice net chuter de
moitié suite à l’épidémie de Covid-19. En effet, le bénéfice net du groupe s’est établi à 375
millions d'euros contre 725 millions d'euros en 2019. Cependant le groupe a su rebondir et
noter un redressement significatif au deuxième semestre.
L’entreprise s’organise en 4 branches distinctes qui réunissent 8 métiers différents :
• La branche Énergie : qui regroupe les métiers d’Eiffage Énergie
• La branche Construction : qui regroupe les métiers d’Eiffage Construction et
d’Eiffage Immobilier
• La branche Concession : qui regroupe les métiers d’Eiffage Concession
• La branche Infrastructure : qui regroupe les métiers d’Eiffage Génie civil, d’Eiffage
Route, d’Eiffage Métal et d’Eiffage Rail
Figure 1 : Répartition du chiffre d’affaire par secteur d’activité
7
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Avec plus de 100 000 chantiers par an ainsi qu’une grande diversité dans différents
secteurs d’activité, Eiffage continue de s’imposer en tant que géant du BTP et ne cesse de
se développer d’années en années. Comme nous pouvons le voir sur les graphiques ci-
dessous, le chiffre d’affaire du groupe ainsi que son résultat et ne cessent d’augmenter
chaque année.
De plus, avec un réel projet axé sur le développement durable, Eiffage s’engage à
limiter son empreinte carbone en interne afin d’être exemplaire sur ses propres émissions.
Le groupe s’engage aussi à être acteur de l’économie bas carbone en proposant des
alternatives faibles émissions à ses clients. Le groupe Eiffage poursuit sa croissance tout
en restant aligné avec ses valeurs et le monde qui nous entoure.
Figure 4 : Stratégie bas carbone
Figure 2 : Evolution du chiffre d’affaires (en millions d’euros) Figure 3 : Résultats nets, parts du groupe (en millions d’euros)
8
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
2.Eiffage Infrastructure
a. Présentation
En 2000, Fougerolle, SAE et Quillery deviennent Eiffage Construction et créent un
pôle Génie civil, baptisé Eiffage TP. En 2006, l’union d’Appia (routes et assainissement) et
d’Eiffage TP (génie civil, ouvrages d’art et terrassements) donne naissance à Eiffage
Travaux Publics. Aujourd’hui Eiffage TP est devenu Eiffage Infrastructure, c’est la branche
qui génère le plus grand chiffre d’affaires avec un total de 6,4 Mds en 2019.
Comme nous l’avons vu précédemment la branche Eiffage infrastructure s’appuie
sur 4 métiers, qui sont les suivants : génie civil, route, métal et rail.
Pour ce rapport, je me suis focalisé sur Eiffage Route car c’est le secteur dans
lequel j’ai été affecté.
Eiffage Route participe aux travaux neufs ou de réhabilitation, des chaussées
routières, autoroutières, portuaires, aéroportuaires, industrielles et accompagne les villes
dans leur aménagement urbain. Le groupe crée les réseaux de demain afin d’améliorer le
quotidien des Français.
De plus, chez Eiffage Route, ce sont des experts qui redonnent vie aux anciennes
chaussées avec des procédés d’entretien vertueux, dans une démarche de développement
durable. Cela donne lieu par exemple des procédés de recyclage d’anciennes enrobés pour
les régénérer.
Propriétaire de nombreuses carrières, Eiffage Route s’appuie sur un réseau dense
d’usines d’enrobés et de liants. Elles s’inscrivent toutes dans une démarche qualité-
environnement de protection des eaux, des sols, et de limitation des émissions.
Le groupe Eiffage Route est implanté dans toute la France avec 224 agences réparties sur
le territoire.
Figure 5 : Eiffage route en chiffres
Figure 6 : Implantation des agences
Eiffage Route en France
9
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
b. Réalisations
! Le viaduc de Millau
Le viaduc de Millau est un pont a haubans qui franchit la vallée du Tarn dans l’Aveyron.
D’une longueur de 2460 mètres, cela a été un projet colossal avec 13 ans d’études puis 3
ans de travaux. Ce projet de 320 millions d’euros a été livré en 2004.
! Le tramway de Tours
Le tramway de Tours, inauguré en 2013, est un beau projet dans lequel Eiffage a eu un
rôle important. Leur intervention représente 50 000 m2 de pavage et de dallage,
2000 m2 de béton de surface ainsi que 10 000 tonnes d’enrobés.
Figure 7 : Viaduc de Millau
Figure 8 : Tramway de Tours
10
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
3.L’agence Eiffage Route de Nanterre
a. Présentation
L’agence Eiffage de Nanterre regroupe les métiers d’Eiffage Route ainsi que ceux
d’Eiffage Energie. Les locaux ont été créés en 2019 au 28 rue Lavoisier à Nanterre (92000).
Cette agence gère des chantiers dans toute l’Ile-de- France.
Par exemple le chantier de Chatenay-Malabry (92), qui consiste à la création d’un
éco-quartier dans lequel il y aura 700 logements ainsi que 12 000 m2 de commerces. Il y
est également prévu la création d’un groupe scolaire de 19 classes, un collège de 700
élèves, une crèche et enfin le siège social du groupe Lidl France.
Les travaux ont débuté en 2018, la livraison est prévue pour 2024.
Figure 9 : Chantier de Chatenay-Malabry
11
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
L’agence de Nanterre est également impliquée dans le projet de la ZAC (zone
d’aménagement concerté) de l’Arc Sportif (18ha) située aux abords de la A86 à Colombes
(92). La création de ce village urbain consiste à la construction de 1500 logements, à la
création d’un tramway, la création de deux écoles et de commerces. La création d’espaces
verts est aussi au cœur du projet, en effet, plusieurs parcs, jardins et cœurs d’ilots seront
construits.
En outre, ce projet a pour but de créer un aménagement spécial pour les Jeux
Olympiques de 2024. Effectivement, des équipements seront créés en périphérie de la ZAC
(practice de golf, terrain de futsal, gymnase).
Figure 10 : ZAC de l’Arc Sportif
12
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Figure 11 : Organigramme agence de
Nanterre
b. Organigramme d’Eiffage Route Nanterre
13
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
III. Mes différents projets
1.ZAC de l’arc sportif à Colombes
Lorsque je suis arrivé pour mon premier jour de stage, j’ai du participé à un accueil
sécurité afin d’être sensibilisé aux éventuels dangers sur le chantier. J’y ai passé un test de
sécurité, dans le but de voir ma capacité à être conscient des différents paramètres, qui
sont à prendre en compte sur un chantier en termes de sécurité.
A la suite de cet accueil, j’ai réalisé ma première mission sur le chantier. J’ai
découvert un nouveau secteur du BTP qui ne m’était pas familier et assez différent de la
première expérience que j’avais pu avoir sur un chantier. C’est pourquoi il était nécessaire
que je découvre les bases du métier avec les compagnons dans les Travaux Publics afin de
pouvoir par la suite être plus à l’aise dans mon rôle d’assistant conducteur de travaux.
Durant les deux premières semaines j’ai donc travaillé en tant que compagnon sur le
chantier de la ZAC de l’Arc Sportif à Colombes, présentée précédemment. J’ai été affecté
dans une équipe avec laquelle j’ai pu découvrir différents travaux relatifs au Travaux
Publics.
Par exemple, j’ai participé à l’ouverture de tranchées, servant à passer différents
type de réseaux : HTA (haute tension), BT (basse tension), PTT (télécom), gaz, AEP
(alimentation en eau potable), éclairage public ou vidéo, réseaux d’assainissement EU (eaux
usées), EP (eaux pluviales).
J’ai également pu participer à d’autres travaux comme la création d’un
emplacement pour BAVE (conteneurs à déchets enterrés), la réalisation de chaussée en
enrobé, la démolition de chaussée ou encore la pose de bordures.
Cette immersion sur le chantier m’a permis de me familiariser avec les types de
travaux récurrents dans les Travaux Publics. Cela m’a réellement aidé pour la suite du
stage, lorsque j’ai atteint le poste d’assistant conducteur de travaux, car j’avais en tête les
méthodes de travail et les cadences.
Figure 12 : Tranchée pour réseau télécom
Tuyaux télécom
Chambre de
tirage L1T
14
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
2.Le bail d’Asnières-sur-Seine
a. Les enjeux et particularités
Après avoir été durant deux semaines sur la ZAC de Colombes, j’ai intégré un
nouveau chantier au poste d’assistant conducteur de travaux dans la ville d’Asnières sur
Seine (92). Asnières-sur-Seine est une ville située en Ile-de-France plus précisément dans
le département des Hauts-de-Seine, c’est une ville très dynamique avec une superficie
d’environ 5 kilomètres carrés et une population de 86 000 habitants.
Ce chantier a été différent de celui pour lequel j’ai œuvré les deux premières
semaines, car il s’agit d’un bail d’entretien de la voirie de la ville. En effet, ce chantier diffère
vraiment puisqu’au lieu d’être sur un seul chantier bien défini avec généralement une durée
de travaux plutôt longue, ici, les équipes sont réparties sur plusieurs travaux dans la ville
pour des tâches moins conséquentes et donc plus rapides à réaliser.
! Les enjeux
Ce marché comprend l’entretien ponctuel et la réfection de la voirie, l’évacuation
des eaux pluviales et usées, ainsi que la remise en état des chaussées. Nous comptons
également, les trottoirs, les réseaux divers, l’entretien des zones piétonnes, des parcs (sol
en sable stabilisé, dalles béton, bancs etc…) et l’aménagement urbain.
Le travail dans ce bail représente de multiples enjeux pour différentes parties.
o Il y a tout d’abord, un enjeu pour le bien-être et la sécurité des habitants.
Figure 13 : Carte de la ville d’Asnières-sur-Seine
15
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Il est obligatoire pour une ville d’avoir une entreprise qui gère ce type de travaux. Ces
travaux sont indispensables, car ils permettent aux habitants de vivre dans un
environnement viable, même si certains ne s’en rendent pas forcément compte. En effet,
pour beaucoup les travaux d’aménagement urbain, de VRD ou de réfection de voirie sont
des éléments de décor. Les personnes qui ne sont pas du métier ne prêtent souvent pas
attention à ces interventions qui sont pourtant nécessaires. Cependant, d’autres citoyens
sont regardants à ce sujet. C’est pourquoi, comme dans beaucoup d’autres communes, la
ville d’Asnières-sur-Seine a mis en place sur son site internet, un espace dédié aux plaintes
des habitants en ce qui concerne la voirie. Cela permet de sécuriser de manière récurrente
les dangers potentiels de la chaussée ou les nuisances pour les habitants.
o Egalement, pour l’image de la ville ainsi que celle de ses représentants politiques.
La mairie d’Asnières-sur-Seine possède un service dédié à la gestion et au suivi des
travaux de voirie. En effet, les responsables de ce service doivent gérer l’entretien de la
voirie, du mobilier urbain ainsi que de la signalisation. Leurs missions principales sont le
suivi des travaux, le recensement et la réponse aux demandes des riverains, la
programmation des travaux, le suivi et le contrôle des interventions réalisées par
l’entreprise responsable du bail, la réalisation des métrés contradictoires à celui du
conducteur de travaux, le contrôle des factures ainsi que la gestion du budget alloué à la
voirie. Avec des travaux fréquents ainsi qu’une ville bien entretenue, les élus de la ville
seront forcément plus appréciés des habitants, et ainsi pourront espérer être réélu lors des
prochaines élections.
o Enfin, il y a aussi un enjeu pour l’entreprise qui travaille sur le bail.
En effet, tout au long de son contrat avec la ville, l’entreprise pourra générer des bénéfices,
créer de l’emploi, avoir une bonne image auprès de la ville et des riverains. De plus, en
réalisant des travaux de qualité elle pourra espérer prolonger son contrat avec la ville le
plus longtemps possible.
! Les particularités
Le travail sur un bail a des particularités qui me semblent intéressantes à évoquer.
Tout d’abord l’ampleur des travaux est généralement moins importante que celle sur
des chantiers classiques. Il s’agit davantage de petites missions qui peuvent varier d’une
durée de moins d’une heure jusqu’à une semaine maximum. Cela demande une
organisation différente au conducteur de travaux et surtout au chef de chantier, qui est
constamment en déplacement dans la ville afin de suivre tous les chantiers que ses
équipes occupent en continu.
Les équipes doivent également être davantage briefées que la moyenne, car il n’y a
pas toujours le chef de chantier présent sur les lieux pour s’assurer que le travail est
correctement fait. Les déplacements étant très nombreux, l’organisation des compagnons
rentre aussi en compte, ils doivent être capables de penser à tout le matériel et les
16
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
matériaux nécessaires à prendre avant de partir de la base vie afin de réaliser les travaux
en s’évitant des allers retours inutiles. La programmation des travaux se doit d’être
optimisée au maximum, notamment en gérant les moyens humains nécessaires sur chaque
type de travaux.
D’autre part, le service voirie de la mairie peut recevoir des urgences, notamment,
lors d’accidents de la route, en cas de détérioration d’un matériel de signalisation ou de
mobilier urbain, mais aussi en période hivernale lors de verglas ou de neige. C’est un
élément qui complique davantage l’organisation des travaux. En effet, à tout moment la
mairie peut recevoir une alerte qui est probable d’entrainer un accident, ce qui rend
l’intervention obligatoire et qui contraint l’entreprise à régler le problème dans les plus brefs
délais. Il n’est pas rare de recevoir des signalements de ce genre, ce qui change totalement
la programmation prévue en amont, et peut occasionner des retards sur la réalisation de la
totalité des tâches à effectuer.
Dans un bail, les prix des travaux sont fixés par le biais d’un BPU (bordereau de prix
unitaires) dans lequel chaque poste correspond à un prix. (voir bordereau de prix unitaires
en annexe*). Lors de la création du devis il y a une succession de postes logiques qui
correspondent aux différentes étapes de réalisation des travaux. Ainsi, l’entreprise peut
proposer un devis clair, avec des prix validés en amont par la ville au moment de l’appel
d’offre. Cela permet également à la ville d’avoir des prix fixes, et de pouvoir plus facilement
faire une contre-expertise des devis reçus par l’entreprise.
Le type de contrat qui est passé entre l’entreprise et la ville a également ses
particularités. Ce contrat a généralement une durée de quatre ans. La marie lance un appel
d’offre auquel les entreprises intéressées vont répondre. Généralement il s’agit d’un
chantier fictif avec un bordereau sans prix, où les entreprises mises en concurrence vont
pouvoir lister les différents postes puis les quantités nécessaire à la réalisation des travaux.
Cela permet d’analyser les méthodes de travail de chaque entreprise. Aussi la ville
demande aux entreprises de répondre simplement au bordereau en y indiquant les prix
qu’ils estiment justes. Puis la ville va comparer les retours des entreprises et retenir l’offre la
mieux-disante, ainsi l’entreprise pourra gérer les travaux de voirie durant quatre ans.
b. Les intervenants
Le maître d’ouvrage (MOA) est la ville d’Asnières-sur-Seine. La ville organise,
choisie, innove et investi afin d’améliorer le quotidien des habitants. La ville gère les
besoins, le budget consacré à la voirie ainsi que le calendrier prévisionnel.
Les employés au service de la voirie sont à la fois maître d’ouvrage et maître d’œuvre
(MOE), ils sont responsables des choix des techniques de travail conformément au cahier
des charges. Cet acteur est chargé de faire respecter les délais, les coûts et la qualité
exigée par les élus. Ils suivent les projets de la conception en passant par la réalisation des
travaux jusqu’à la réception des lots. Il n’y a pas de coordinateur CSPS (Coordonnateur
de sécurité et de protection de la santé) sur le bail car il n’y a pas de besoin d’organisation
entre différentes entreprises qui pourraient cohabiter sur le chantier.
17
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
3. La ZAC des Hauts d’Asnières
Le quartier des Hauts d’Asnières fait l’objet d’une convention signée en mars 2008
avec l’ANRU (Agence Nationale pour la rénovation urbaine). L’ANRU est un établissement
public industriel et commercial qui finance les programmes de rénovation urbaine, avec
plusieurs objectifs. Tout d’abord, l’augmentation de la diversité de l’habitat ainsi que le
développement économique, le renforcement de l’ouverture du quartier, la mobilité des
habitants, viser au maximum l’efficacité énergétique et contribuer à la transition écologique
des quartiers. Elle se concentre également sur la réalisation d’aménagements urbains et
des programmes immobiliers.
Au total, le programme de l’ANRU est doté de 12 milliards d’euros afin d’atteindre ses
objectifs :
• Action logement (8.4 milliards d’euros)
• L’Union sociale pour l’habitat (2.4 milliards d’euros)
• L’état (1.2 milliard d’euros)
Aujourd’hui l’ANRU est localisé dans près de 400 communes et 200
intercommunalités, ce qui représente 98 départements de métropole et d’Outre-mer.
Depuis sa création, l’organisation a permis la transformation de plus de 700 quartiers.
Figure 14 : Vue du quartier des Hauts d’Asnières
18
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
a. Notre activité sur le chantier
Sur ce projet nous avions des missions précises à réaliser. Nous avions à notre
charge tout ce qui touche à la voirie c’est à dire la réfection de chaussées, trottoirs, réseaux
d’assainissement, réseaux divers, bordures, création de noues et la voie pompier entre le
lot A2 et le lot B.
Comme nous pouvons le voir le plan de phasage ci-dessous, les travaux sont
conséquents et chronophages (voir également annexe 1 et 2).
b. Les enjeux et particularités
! Les enjeux
Le quartier des Hauts d’Asnières a énormément d’enjeux, l’objectif de cette
opération majeure de rénovation urbaine est de redynamiser ce quartier, en le connectant à
un nouvel ensemble urbain attractif autour du pôle multimodal des Courtilles (métro L13,
tramway T1, échangeur A86, bus). Le quartier est maintenant pleinement réintégré dans la
ville avec une identité propre et une structure urbaine lisible.
Aussi, le projet a pour objectifs la construction de 1100 logements, d’un nouveau
complexe sportif (stade, aréna et piste d’athlétisme), d’une crèche, de commerces, d’une
résidence hôtelière, 2600 m2
de bureaux ainsi qu’un nouveau parvis commercial piétonnier
et la création de nouvelles voies de circulation.
Figure 15: Plan de phasage de la ZAC des Hauts d’Asnières
19
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Ce campus intergénérationnel, réalisé conjointement avec Citallios (MOA), permet
aux jeunes, couples, familles, séniors, touristes ou visiteurs temporaires de vivre
harmonieusement dans un même quartier.
Il s’agit d’un projet très ambitieux dans lequel beaucoup d’entreprises cohabitent
depuis de nombreuses années, les travaux ont débuté en 2010 et la fin de l’aménagement
est prévu pour 2024.
Ce projet a aussi un grand enjeu pour la ville car ce type d’aménagement permet de
redynamiser des quartiers en les rendant attractifs. En effet, créer de nombreux logements
en les connectant convenablement aux transports en commun ainsi qu’en créant des
infrastructures dans le quartier permet de créer de la vie et de le rendre attirant. Cela
donne à la ville une image rayonnante qui permet par la suite d’attirer de nouveaux
habitants et de la rendre plus dynamique en occupant l’espace disponible.
Ce chantier a également beaucoup d’enjeux pour les entreprises qui y travaillent,
avec un projet d’une telle ampleur, les entreprises ont de la visibilité et ce type de chantier
peut contribuer à leur publicité afin de pouvoir être présents sur d’autres projets de grande
envergure.
! Les particularités
J’ai pu noter au cours de ces 3 mois de stage quelques particularités au niveau de
ce chantier.
Tout d’abord, sur le chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières, il y a un restaurant
Macdonald’s, situé dans le lot A3, ce qui pourrait paraître banal, mais cela complique
réellement l’organisation du chantier. Assurément, Macdonald’s est une enseigne très
puissante qui génère des bénéfices colossaux. De ce fait, la fermeture temporaire d’un tel
restaurant dans le but de réaliser des travaux n’est pas envisageable. C’est un point
important qui a contraint toutes les entreprises présentes sur ce chantier à travailler avec la
présence d’un restaurant ouvert (comprenant un parking et un drive). Cela engendre donc
inévitablement des vas et viens de passants, extérieurs au chantier pourtant présents sur
notre zone de travail. C’est d’une part, contraignant pour les entreprises car elles ne
peuvent pas constamment occuper l’espace nécessaire pour réaliser les travaux ou pour
stocker des matériaux. Et d’autre part, il est primordial de mettre en place une signalisation
piétonne et automobile sans failles pour éviter au maximum les accidents ou
presqu’accidents. Cela est loin d’être évident car les gens y sont rarement attentifs et
empreintent peu les voies qui leurs sont destinés, rendant les travaux dangereux pour eux
comme pour les équipes.
En outre, le restaurant change d’emplacement et emménage au rez-de-chaussée du lot A1,
ce qui augmente la coactivité sur le chantier.
20
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Ensuite, ce quartier est de base très fréquenté car il se situe entre le métro L13, le
tramway T1, l’échangeur A86, plusieurs arrêts de bus ainsi que d’autres habitations situées
tout autour du quartier. Le boulevard situé juste devant la ZAC est aussi un axe très
fréquenté par les automobilistes, ce qui créé automatiquement en engorgement du quartier.
Une des particularités rencontrée sur ce chantier est un problème d’évacuation des
eaux usées (EU) et des eaux pluviales (EP). Nous devions réaliser le raccordement des eaux
usées et eaux pluviales entre la sortie du bâtiment du lot B et les tampons déjà existants à
proximité, représentant environ 40 mètres linéaires.
L’entreprise qui avait créé les tampons sur lesquels nous devions nous raccorder n’avait
pas positionné le fil d’eau (fil d’eau : partie la plus basse de la canalisation) assez bas afin
d’avoir une pente assez importante pour permettre cette évacuation. Dans un réseau
d’assainissement la pente conseillée pour les eaux usées est au minimum de 2%, c’est-à-
dire 2cm/m afin d’assurer une évacuation optimale. En ce qui concerne les eaux pluviales,
la pente doit être au minimum à 1%, c’est-à-dire 1cm/m.
Cependant les fils d’eau relevés sur le terrain donnaient des pentes inférieures à 1% pour
les deux réseaux.
Nous avons eu une grande difficulté à accentuer la pente, car le réseau sortant du bâtiment
était déjà assez bas et à mi longueur entre la sortie du bâtiment et le tampon ou le raccord
devait se faire. Il y avait même une poutre du métro, ce qui empêchait toute intervention
afin de descendre nos canalisations pour accentuer la pente.
Il existe des alternatives à ce problème, comme par exemple des stations de relevages, qui
lorsque les eaux ne s’écouleront pas vont les aspirer et grâce à une turbine vont pouvoir les
renvoyer dans un tuyau de refoulement lui-même relié au système d’évacuation des eaux.
Seulement, cette solution nécessite de l’entretien, donc engendre des coûts et il y a un
risque d’obstruction des canalisations si la pompe tombe en panne. Ce problème
d’évacuation est considérable car si les eaux ne s’évacuent pas correctement les habitants
peuvent être très vite impactés. Par ailleurs cette difficulté nous a empêchés de continuer
les travaux pendant plus d’un mois afin que le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre
trouvent une solution adéquate.
c. Les intervenants
En premier lieu les porteurs du projet sont la ville d’Asnières-sur-Seine, ainsi que
EPT Boucle Nord Seine (Etablissement Public Territorial). L’EPT est une entité qui organise
le service public concernant l’alimentation en eau potable, l’assainissement et la gestion
des déchets ménagers. Elle tente d’améliorer l’offre d’habitat, des équipements et celle de
la mobilité. Elle participe également au développement économique en simplifiant l’accueil
d’activités, en accompagnant la création d’entreprises, en rapprochant l’offre économique
et l’emploi. Enfin, elle accompagne les actions visant à la transition énergétique.
Le maitre d’ouvrage est Citallios. né en 2016 suite au regroupement de plusieurs
SEM (Société d’économie mixte : société dont le capital est détenu majoritairement par des
21
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
groupements publics comme l’Etat, une collectivité territoriale ou un établissement public).
C’est un acteur au service des élus de l’Ile-de-France porteurs de projets, engagé dans la
durée.
Citallios, c’est plus de 2500 logements livrés en 2018, 102 projets dont 6 opérations
labélisées Eco-Quartier.
Le maitre d’œuvre qui était chargé de suivre nos travaux était l’entreprise BATT. Cet
acteur est chargé de faire respecter les couts, les délais, et la qualité exigée par le client. Il
est responsable des choix techniques et autres procédés pour la réalisation des travaux
conformément au cahier des charges. Il est chargé d’assister le maître d’ouvrage dans la
gestion et le contrôle des travaux.
Créé en 1971 BATT est un bureau d’études techniques d’infrastructures spécialisé dans les
domaines de l’aménagement urbain et paysager, de la voirie et des réseaux.
Le CSPS (coordinateur de sécurité et protection de la santé), nommé par le maître
d’ouvrage est le Bureau Veritas Construction. Il intervient tout au long du projet en partant
de la conception jusqu’à la livraison. En phase de conception il est chargé de prévenir les
risques potentiels sur le futur chantier. Il doit s’assurer que chacun puisse travailler en
sécurité. Son rôle est de veiller à ce que tout le monde respecte les principes généraux de
prévention.
Bureau Veritas Construction est un acteur majeur de la construction présent depuis plus de
50 ans.
Le groupe VIOLA, responsable de l’éclairage public sur ce chantier. VIOLA a été créé en
1956, c’est le partenaire des collectivités et des entreprises de la région parisienne pour les
études de conception, la réalisation et l’installation de réseaux d’éclairage public.
Figure 16 : Organigramme des acteurs sur le chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières
22
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
IV. Mon rôle en tant qu’assistant
conducteur de travaux
Au cours de ce stage en conduite de travaux j’ai pu suivre un conducteur de travaux
(David Caselas) dans toutes ses missions. Il est actuellement en charge de plusieurs
chantiers en Ile-de-France, la ZAC de l’Arc Sportif à Colombes, le bail d’Asnières-sur-Seine
et la ZAC des Hauts d’Asnières.
Durant ces trois mois de stage, j’ai pu découvrir et travailler sur ces trois chantiers. En
tant qu’assistant conducteur de travaux, j’ai pu m’occuper du bail d’Asnières-sur-Seine et
de la ZAC des Hauts d’Asnières. J’ai ainsi assimilé le métier en étant au cœur d’une
organisation dense avec deux chantiers différents qui m’ont imposé une adaptation à des
fonctionnements différents.
Mes journées étaient organisées de façon à ce que je puisse m’améliorer en technique.
C’est un point indispensable pour pouvoir découvrir la partie gestion et ensuite l’appliquer.
Par exemple, lors de la réalisation d’un devis ou d’un déboursé, les connaissances
techniques sont primordiales.
Tous les matins j’avais rendez-vous à la base vie d’Asnières-sur-Seine avant d’envoyer
les équipes sur les chantiers à réaliser. Ensuite, j’étais avec le chef de chantier, le
conducteur de travaux ou en autonomie selon les jours puis, je faisais le tour des chantiers
afin de suivre l’avancement des travaux et voir les méthodes de travail.
L’après-midi je me rendais à l’agence de Nanterre, où je m’occupais de la partie
planification, préparation, gestion financière etc…
Le groupe Eiffage mise beaucoup sur la confiance, ce qui m’a permis de gagner en
responsabilités assez rapidement et au fur et à mesure de ma progression, j’ai pu me voir
attribuer des tâches en autonomie. J’ai été directement mis dans de bonnes conditions de
travail avec une voiture de service qui me permettait de me déplacer sur les chantiers et à
l’agence de Nanterre. On m’a également mis à disposition un ordinateur portable qui me
permettait de gérer toutes les tâches qui m’étaient attribuées.
Sur le terrain, j’ai été épaulé par les compagnons et le chef de chantier, à qui je
pouvais poser toutes mes questions en termes de techniques de réalisation des travaux.
Avec le conducteur de travaux j’ai été très bien accompagné dans mes missions,
me permettant d’avoir quelqu’un à l’écoute de mes interrogations. Ainsi, j’ai pu poser
toutes mes questions en termes de technique et de gestion. Cela m’a permis de gagner en
confiance et d’acquérir un maximum de connaissances. Durant ces trois mois j’ai exploré
pleinement les différents aspects du métier de conducteur de travaux.
23
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
1. Préparation de chantier
La préparation de chantier est un point essentiel car une préparation bien réalisée
permet d’assurer le bon déroulement des travaux. La phase de préparation de chantier est
structurée en plusieurs étapes distinctes que le conducteur de travaux doit réaliser très en
amont du lancement du chantier.
J’ai au l’occasion durant ce stage de participer à la préparation de chantier, d’autant plus
que dans un bail il y a inévitablement plus de préparation à faire au vu des nombreux
chantiers.
! Réception de la demande de chantier par le client
La première étape du projet est la demande de travaux par le client. Dans la majeure
partie des cas (pour des petits à moyens travaux), un rendez-vous est fixé avec le client sur
les lieux des travaux afin que les deux parties puissent s’expliquer. Le client pourra avoir
des informations de la part du conducteur de travaux sur les points techniques des travaux
et le conducteur de travaux pourra avoir une meilleure idée de l’envergure des travaux et
des moyens financiers, humains et temporels à employer pour la réalisation des travaux. Au
cours de ces trois mois j’ai participé à ces réunions et avec le temps j’ai réussi à améliorer
ma capacité d’anticipation des travaux à réaliser et la quantification des moyens à mettre
en œuvre. Ce qui m’a aidé dans la création des devis et des déboursés.
! Chiffrage et envoi du devis
Une fois que les deux parties sont d’accords sur les travaux à réaliser le conducteur de
travaux va faire un chiffrage, ce qui lui permettra d’avoir un ordre d’idée des dépenses en
personnel, matériel et matériaux pour le chantier. Le chiffrage est indispensable pour la
conception du devis afin de retomber dans ses coûts et de pouvoir faire du bénéfice sur les
travaux réalisés. Une fois le chiffrage fait il doit passer à la partie devis, puis l’envoyer au
client.
Par la suite, le client recevant le devis juge avec une contre-expertise la cohérence de
celui-ci. S’il estime que le devis n’est pas cohérent, il peut demander des changements au
conducteur de travaux jusqu’à sa validation.
! Bon de commande
Dès lors que le client a validé le devis du conducteur de travaux, il prépare le bon de
commande. Le bon de commande signifie officiellement que le client demande des travaux
et que l’entreprise sera payée pour ces travaux. Ce qui permet à l’entreprise de débuter les
travaux sans risquer d’être impayée.
24
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
! Programmation des travaux
Le maître d’ouvrage doit tout d’abord envoyer la DT (Déclaration de projet de Travaux)
aux exploitants de réseaux à proximité des futurs travaux, dès l’élaboration d’un projet.
Une fois la DT communiquée au conducteur de travaux, il peut lancer la demande de DICT.
Chaque année, plus de 100 000 réseaux souterrains ou aériens sont endommagés à
l’occasion de travaux menés à proximité. D’où les évolutions réglementaires qui imposent
un positionnement précis des réseaux, et l’obligation faite aux entreprises et aux
exploitants de rédiger et de suivre les DICT (Déclarations d’Intention de Commencement de
Travaux). La DICT permet ainsi de prévenir les risques d’endommagement des réseaux
enterrés et de déclarer auprès des exploitants des réseaux la programmation de travaux
proches des réseaux. Il est indispensable de faire une DICT à partir du moment où les
travaux sont réalisés à proximité d’un réseau de canalisation de transport de matières
dangereuses (gaz ou HTA par exemple).
Si un réseau dangereux est endommagé lors des travaux et qu’un accident se produit, les
conséquences peuvent être graves pour le blessé mais aussi pour les personnes
responsables du chantier.
Les demandes de DICT se font sur internet sur le site « Sogelink », il s’agit d’un
formulaire à remplir en indiquant plusieurs détails sur le futur chantier. Il faut par exemple
renseigner l’adresse des travaux, la nature des travaux, les techniques de travail utilisées, la
durée des travaux etc…
Il y a en moyenne un délai de 15 jours pour avoir le retour de tous les exploitants, afin de
visualiser les réseaux présents sur place à travers un plan.
Cependant, il ne faut pas avoir une confiance aveugle dans les DICT car il peut
arriver que des réseaux non-indiqués préalablement soit présents. C’est pourquoi il est
nécessaire de toujours faire preuve de vigilance sur un chantier.
Egalement, pour la préparation du chantier il est possible de devoir réaliser une
demande d’arrêté de la circulation ou une interdiction de stationnement auprès de la ville.
Pour des travaux où il n’y a pas la possibilité de préserver la circulation, une demande
d’arrêté doit être faite puis validée. Une fois la demande validée il est impératif de poser les
arrêtés sur les lieux du futur chantier au minimum 72h avant le début des travaux.
! Géodétection des réseaux sur site
En cas d’incertitude sur la localisation exacte des réseaux, des investigations
complémentaires peuvent être réalisées en plus des DICT. Une géodétection des réseaux
souterrains peut être réalisée par le chef de chantier ou par un géotechnicien, afin d’être
certain des réseaux présents.
Plusieurs techniques de détection existent :
• La méthode acoustique : un signal acoustique est envoyé sur une canalisation, ce qui
permet de distinguer les vibrations à la surface du sol. Cette technique est fiable mais
25
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
ne peut pas être réalisé sur tous les types de sol et ne permet pas de connaître la
profondeur exacte de la canalisation.
• La méthode électro-magnétique passive : elle permet de mesurer un champ
électromagnétique émis par un câble sous tension.
• La détection par sonde : une sonde raccordée à un générateur est introduite dans une
canalisation afin d’émettre un signal électromagnétique qui est suivi en surface par un
récepteur. Cette méthode permet d’avoir une localisation précise des canalisations et
une indication de la profondeur.
• la détection par radar géologique : Un appareil nommé « Géoradar » est pointé en
direction du sol et des ondes sont émises puis réfléchies dans le but de donner en
temps réel une image graphique du sous-sol. Cette technique est très efficace d’autant
plus qu’elle peut détecter tout type de réseaux. Néanmoins, cette méthode ne permet
un repérage exhaustif et ne peut être utilisé que par du personnel spécialisé.
La phase de préparation est donc une étape importante du chantier, elle permettra
d’effectuer les travaux dans de bonnes conditions. C’est aussi une étape dense qui
demande du temps et de la réflexion.
Durant ces trois mois de stage, j’ai eu l’occasion de participer aux visites avec le
client sur site avant travaux, puis à la réalisation des métrés jusqu’à la réalisation du
déboursé et des devis. Enfin, j’ai pu faire les demandes de DICT pour la majorité des
travaux.
2.Le suivi de chantier
Le suivi de chantier est une partie importante car cela permet de suivre l’avancée des
travaux, les problèmes qui peuvent être rencontrés ainsi que les besoins nécessaires en
termes de matériel, matériaux et personnel. Ce suivi permet de pouvoir mieux gérer
l’avancement des travaux et de régulièrement réorganiser le planning selon les avancées.
Même si une grande partie du travail se fait dans les bureaux, le métier de conducteur de
travaux nécessite une forte présence sur le chantier afin de toujours se tenir informé de
l’actualité des travaux pour mieux organiser la suite.
! La planification
En tant qu’assistant conducteur de travaux, la gestion du planning a été une de mes
missions principales. Le conducteur de travaux se doit d’avoir une bonne connaissance du
planning afin de pouvoir par la suite organiser tous les chantiers et toutes les étapes des
travaux, en ayant une vision claire sur l’avancement des travaux. Tous les jours, j’avais
donc comme mission de mettre à jour le planning afin d’être correctement à jour et surtout
d’avoir une vision lointaine sur l’organisation des travaux.
En gérant deux plannings différents tout au long de mon stage, j’ai pu m’améliorer dans
cette tâche et devenir de plus en plus à l’aise et indépendant.
26
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Au-delà du planning, la planification c’est aussi la gestion des livraisons de matériel, de
matériaux et du personnel.
Chaque jour, le chef de chantier doit rendre son rapport de chantier sur un logiciel dans
lequel il enregistre le personnel présent, le matériel utilisé et les livraisons de marchandise.
Egalement, le dispatcheur contacte le chef de chantier quotidiennement afin de prévoir le
matériel à apporter pour le lendemain. Le dispatcheur coordonne et optimise au jour le jour
les ressources (humaines et matérielles) entre les différents chantiers. Selon les priorités de
l'exploitation et les demandes des chefs de chantier, il établit un planning journalier du
matériel utilisé.
Il faut également gérer les livraisons de matériaux afin de les recevoir en temps
voulu et à l’endroit voulu, par exemple pour la livraison d’enrobés ou de béton.
J’ai été chargé durant mon stage de gérer les livraisons de béton sur un chantier dans
lesquels nous devions créer des dalles en béton pour plusieurs squares de la ville, et ce
dans la même journée. Au total, il y avait environ 240 m2
de dalle à créer. L’emplacement
des dalles a été préparé au préalable afin qu’elles puissent toutes être coulées le même
jour. Cela représentait près de 50 m3
de béton soit 135 tonnes à couler.
Je prendrai pour exemple la plus grande dalle qui a été coulée (100 m2
) dans le square du
Voyer d’Argenson à Asnières-sur-Seine.
Mon rôle ici a été de gérer l’approvisionnement en béton auprès de la centrale puis de
veiller à la bonne réalisation des travaux.
1/ Danger pour les
riverains : sol en
pente glissant à
cause de l’eau.
2/ Visuel déplaisant:
la terre et la saleté
s’entassent en bas.
Coulage du béton Rendu final de la
rampe en béton balayé
Figure 17 : Création de dalle en béton
27
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Le béton balayé comme on peut voir ci-dessus est un béton de voirie qui a la particularité
d’être balayé avec un balai spécifique, ce qui donne ce rendu lisse avec des stries
parallèles. Le balayage a un effet antidérapant. Par exemple, lors des épisodes de verglas
le béton balayé permet de réduire le risque de chutes.
Cette mission a été une bonne expérience personnelle qui m’a permis de gérer les
livraisons entre chaque square, l’activité des compagnons ainsi que celle des sous-traitants
et en plus d’avoir la satisfaction d’obtenir un rendu un de qualité.
Je peux donner le pilotage d’une réfection de chaussée comme autre exemple de
planification de chantier. Qu’il s’agisse des métrés, des déboursés, du devis, jusqu’à la
réalisation des travaux.
La chaussée étant dégradée dû à un affaissement nous avons repris une partie de la voie
sur 170 m2
. Sur ce chantier nous avons démoli toute la chaussée, changé les caniveaux et
mis à niveau les tampons présents sur place. Au cours de ce chantier, j’ai pu suivre toute la
partie de démolition de la chaussée, celle des caniveaux et la pose des nouveaux. Ensuite,
une fois la zone prête à recevoir les enrobés, j’ai du gérer l’arrivée des enrobés avec la
centrale, ce qui représentait plus de 8 m3
soit 22 tonnes d’enrobés.
Au cours de toute la durée du stage, j’ai eu l’occasion de diriger plusieurs types de
travaux de cette ampleur. C’est une partie que j’ai beaucoup apprécié car j’ai pu suivre
toutes les étapes pour arriver au résultat escompté. En effet, la phase de préparation donne
envie de voir sur le terrain la réalisation des projets. De plus, le jour de la réalisation des
travaux, il y a plusieurs choses à gérer sur le terrain, ce qui rend la tâche intéressante. C’est
une des parties qui m’a le plus captivé durant ces trois mois de stage.
Figure 18 : Réfection de chaussée
28
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
3.Les réunions de chantier
Tout au long de mon stage j’ai participé aux réunions de chantier sur le bail
d’Asnières-sur-Seine et sur la ZAC des Hauts d’Asnières. Au travers de ces réunions, j’ai pu
me rendre compte des multiples enjeux de ces réunions et de leur importance.
Concernant le bail de la ville d’Asnières-sur-Seine, les réunions avaient lieu une fois
par semaine dans les locaux de la marie. Pour chaque réunion, un rapport établi par le
service de la mairie liste tous les sujets à aborder en ce qui concerne les travaux de la ville.
Ces réunions permettent de faire le point sur les différents sujets où chacune des parties
doit se tenir informée pour programmer la suite des chantiers.
Dans un premier temps, le rapport mentionne les devis transmis à la ville par le conducteur
de travaux, avec les bons de commande en attente. Les bons de commande sont envoyés
seulement une fois que le devis du conducteur de travaux a été validé par le client.
Ensuite, le rapport mentionne les devis à faire par ordre d’urgence ainsi que les devis
devant être modifié avant validation.
Par la suite, sont abordés les travaux à programmer et les arrêtés à prendre ainsi que les
DICT à préparer.
Enfin, le rapport liste les travaux finis qui nécessitent d’être réceptionnés par le client.
Sur le bail les réunions étaient généralement faites en petit comité, contrairement
aux réunions sur la ZAC des Hauts d’Asnières qui étaient nettement plus denses, avec plus
d’acteurs à gérer et une organisation accrue.
En effet lors des réunions hebdomadaires de la ZAC, il y avait beaucoup
d’intervenants présents, car le chantier est un vaste projet avec beaucoup de coactivité.
Une fois par semaine, nous parcourions les différents points clés du chantier afin que tous
les acteurs puissent être renseignés de l’avancée des travaux ainsi que de la
programmation prévue dans les jours à venir. Ces réunions avaient aussi pour but que
toutes les entreprises puissent travailler sans gêner les autres.
J’ai pu retenir deux évènements marquants lors des réunions en ce qui concerne la gestion
de la coactivité :
• Le premier sujet a concerné Eiffage Route et la société de livraison des meubles
pour la résidence étudiante du lot A1. Nous avions à réaliser le tapis entre tous les
différents lots en même temps que les meubles étaient livrés. Cela a rendu la
coactivité impossible : nous devions absolument avoir la voie réservée pour nos
machines. Mais, après de longues discussions nous avons réussi à nous entendre
pour collaborer et nous avons réorganiser les dates de livraison afin d’avoir la voie
disponible au moment de nos travaux.
• Le second fait marquant s’est situé au niveau de la voie pompier entre le lot B et le
lot A2. En effet nous devions réaliser une tranchée pour raccorder l’assainissement
29
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
du lot B, et sur la même période une autre entreprise devait installer des poutres
IPN (poutrelle en I à profil normal) sur la façade du lot B. Ces deux tâches étaient
incompatibles, rendant le travail impossible pour nous comme pour eux. Peu après
nous nous sommes rendu compte du problème de pente entre les regards, nous
obligeant à stopper les travaux, permettant à l’autre entreprise de pouvoir faire ses
travaux.
4.La gestion financière
La gestion financière est une partie colossale du métier de conducteur de travaux
car elle se traduit sous plusieurs aspects. Il y a notamment les déboursés, les devis, la
facturation, la gestion des comptes etc… qui sont des sujets récurrents. Toutes ces tâches
font que le conducteur de travaux consacre beaucoup de son temps à la gestion financière.
Pour ma part, avant de commencer mon stage je n’avais que très peu de notions
dans ce domaine. Puis au contact du conducteur de travaux, j’ai découvert en quoi
consistait précisément cette gestion jusqu’à réussir à la maîtriser afin de réaliser ma propre
gestion financière, tout en restant à mon échelle.
a. Les déboursés
Un déboursé est une étape obligatoire dans la prévision de travaux, cela permet de
quantifier les dépenses liées aux travaux qui vont être réalisés. En termes de personnel, de
matériel et de matériaux. Ils permettent aussi de choisir les alternatives les plus efficaces
pour réaliser les travaux.
Les déboursés sont réalisés une fois que le conducteur de travaux s’est rendu sur les lieux
du futur chantier, y faire ses métrés, pour avoir une idée des quantités de matériaux à
retirer et à apporter sur le terrain.
Par exemple, pour réaliser un terrassement, il peut être préférable de mettre un
effectif moindre, mais de prendre un engin qui permettra d’exécuter les travaux plus
rapidement. Il est souvent question de gain de temps, en effet, on peut voir grâce aux
déboursés les effets immédiat sur les coûts du chantier lorsque l’on perd ne serait-ce
qu’une journée.
La conception d’un déboursé est une étape cruciale car elle permet de pouvoir se
situer en termes de dépenses, de délais maximums pour la réalisation des travaux mais
aussi de réaliser un devis qui est cohérent avec ses dépenses et de pouvoir calculer la
marge effectuée sur les travaux.
Dans les faits, d’après mon expérience, le conducteur de travaux réalise son
déboursé en étant toujours dans le cas le plus défavorable afin d’éviter d’être perdant à la
fin du chantier. Pour les chantiers que j’ai pu rencontrer cette façon de rédiger les
déboursés a permis de toujours limiter les pertes et tirer un bénéfice des travaux.
30
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Pour réaliser mes déboursés, j’ai utilisé un document Excel pré-rempli dans lequel
on trouve les dépenses liées au personnel, au matériel et aux matériaux. Ainsi, par rapport
à leur quantité ou à la durée des travaux, je pouvais facilement estimer les dépenses du
chantier.
Désormais, je vais expliquer l’utilisation du logiciel afin de créer mon déboursé :
Le personnel :
J’ai listé tous les postes du personnel existant, avec leur coût journalier. Ensuite
dans la colonne quantité il y a à indiquer le nombre de jours de travaux, ce qui donnera le
coût total. Le coût total final du personnel vient de la somme des cases de la colonne
« coût total ».
Les dépenses en termes de personnel représentent généralement la majorité des
coûts. On remarque directement que si le chantier nécessite beaucoup de main d’œuvre,
avec un conducteur d’engin et un chauffeur de camion à temps plein, par exemple, et que
les travaux durent plusieurs jours, les dépenses en personnel vont grimper très vite. C’est
pourquoi il est assez bénéfique de finir les travaux plus rapidement que prévu car les
dépenses peuvent être nettement réduites et notre bénéfice net peut aussi augmenter. A
l’inverse, en cas de retard, les dépenses peuvent s’élever rapidement et nous faire perdre
notre marge voire pire, nous faire perdre de l’argent sur la réalisation du chantier.
En estimant ses calculs dans les conditions les plus défavorables, il y a une pression
moindre sur les équipes de compagnons en termes de gain de temps, qui pourrait générer
des risques d’accidents ou d’agacement chez ces derniers. Il leur reste alors à se
concentrer davantage sur la qualité de leur travail. Généralement c’est une méthode
payante car les compagnons sont dans de meilleures dispositions pour travailler qu’une
équipe qui sera poussée à aller toujours plus vite.
De plus, d’après mon expérience, j’ai pu remarquer qu’en travaillant avec une bonne
relation de confiance entre les compagnons, le chef de chantier et le conducteur de
travaux, ces premiers étaient davantage sérieux et cherchaient à travailler correctement
dans le but de faire perdurer cette relation de confiance et de respect.
Figure 19 : Déboursé, calcul des dépenses du personnel
31
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Le matériel :
La partie matériel comprend beaucoup de lignes, puisqu’en effet il y a un nombre
très important de matériel pouvant être utilisé sur un chantier ; cette liste n’est donc pas
exhaustive. Cependant, j’ai pu lister le matériel récurrent qui suffisait généralement à la
réalisation de mes déboursés. Avec le coût journalier, la quantité et la durée d’utilisation
nous pouvons avoir les dépenses liées au matériel.
C’est une partie qui généralement n’engendre pas les dépenses les plus
importantes, cependant lors de la réalisation de grands travaux certains engins peuvent
rapidement chiffrer.
C’est par exemple le cas de la raboteuse qui va servir lors de travaux de réfection de
chaussée. Cette machine permet de démolir la couche d’enrobé présente afin de refaire un
tapis à neuf. On peut voir que le prix de cette machine à la demi-journée est de 1275 €, ce
qui est une dépense importante.
Cependant, le matériel le plus fréquemment utilisé reste les camions grue ainsi que
les pelles. Sur le bail d’Asnières-sur-Seine nous avions généralement à disposition en
continu un camion grue ainsi qu’une pelle à pneu 15T (type Mécalac). Ces engins n’étant
pas systématiquement nécessaires sur tous les chantiers, nous pouvions les faire tourner
sur les différents chantiers ainsi que sur la ZAC des Hauts d’Asnières, ce qui permettait de
réduire les coûts de chacun des chantiers en termes de matériel.
Figure 20: Déboursé, calcul des dépenses du matériel
32
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Les matériaux :
Concernant les matériaux, les cases colorées en jaunes correspondent à la
décharge, c’est-à-dire aux matériaux que nous allons retirer du terrain, par exemple lors
d’un terrassement. Ces matériaux sont apportés à la décharge et selon le type de
matériaux, un prix correspondant sera donné à la tonne. Les cases colorées en bleu,
correspondent à la réception, c’est-à-dire les matériaux que nous allons commander et que
nous allons récupérer pour la réalisation des travaux.
Les dépenses en matériaux varient selon le chantier, néanmoins lors de grands
projets les coûts en matériaux peuvent rapidement s’envoler. Cela a par exemple été le
cas, pour la chaussée que nous avons eu à réaliser sur la ZAC des Hauts d’Asnières avec
près de 1400 m2
d’enrobés (BB0/6 Noir), ce qui représente 175 tonnes d’enrobés soit
13 650 €. Cela correspond à 5cm d’enrobés appliqués sur 1400 m2
avec une densité
d’environ 2.5 T/m3
. (voir annexe 4)
Généralement, lors de petits ou moyens travaux les dépenses en matériaux ne sont pas
excessivement élevées de par les petites quantités déchargées et réceptionnées.
En conclusion, les déboursés doivent être réalisés de manière à ce qu’ils puissent
nous assurer un profit, tout en respectant les cadences de travail du personnel et à la fois
en restant proche de la réalité en termes de métrés préalablement calculés afin que le devis
puisse être cohérent avec la réalisation des travaux. Sans oublier que le conducteur de
travaux doit savoir se situer en termes d’ampleur des travaux pour gérer l’organisation du
chantier et calculer correctement les moyens à mettre en place. Il s’agit d’une tâche
important et complexe qu’il faut savoir manier.
Figure 21: Déboursé, calcul des dépenses des matériaux
33
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
b. Les devis
La conception de devis est également une tâche récurrente avec laquelle il faut être
à l’aise en tant que conducteur de travaux. En effet, d’après mon expérience dans un bail,
c’est même une mission que j’ai réalisé tous les jours au vu du nombre de chantiers
effectués sur la ville d’Asnières.
Pour la rédaction du devis, il faut évidemment aller sur place afin des faire les
métrés, puis réaliser son déboursé pour avoir un ordre d’idée du total sur lequel il faudra
retomber afin de pouvoir rentrer dans ses coûts et être capable de tirer un bénéfice des
travaux. Il faut également avoir une bonne connaissance de la partie technique, en termes
de réalisation des travaux pour pouvoir rendre un devis complet, et connaître toutes les
étapes des travaux. Sans connaissances techniques il est presque impossible d’avoir un
devis complet.
En effet, lorsque j’ai commencé mon stage en tant qu’assistant conducteur de
travaux, j’ai été très heureux d’avoir pu être affecté sur la ZAC de Colombes, en tant que
compagnon les deux premières semaines, car j’avais déjà quelques bases techniques qui
m’ont permis de progresser plus rapidement dans la rédaction des devis. Même si, passer
deux semaines en tant que compagnon ne m’a pas permis de maîtriser la partie technique,
cela a tout de même été d’une grande aide car j’étais plus apte à comprendre les
techniques utilisées lorsque le conducteur de travaux ou le chef de chantier m’expliquait les
différentes étapes du chantier.
Comme expliqué précédemment, les devis sur le bail se structurent à partir d’un bordereau
de prix unitaires, dans lequel est renseigné un prix fixe pour chaque tâche effectuée.
Comme nous pouvons le voir sur l’image ci-contre,
il y a différents postes qui ont chacun un prix en
fonction de leur unité (mL, m2
, m3
, tonne…). C’est
grâce à ce bordereau que nous pouvons rédiger
les devis sur le bail d’Asnières-sur-Seine. Il se
compose de 37 pages qui reprennent tous les
postes que nous réalisons sur le bail. Il est
composé en plusieurs parties bien définies. Par
exemple, les travaux sur trottoir en asphalte (voir
annexe 3 et 6), les travaux d’assainissement, les
travaux de fourniture et de pose de mobilier urbain
etc…
Figure 22: Bordereau de prix unitaires
34
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Tout d’abord, je suis passé par la phase d’apprentissage du bordereau afin de
comprendre tous les postes possibles et de savoir les utiliser. Ensuite, j’ai pu commencer à
rédiger les devis avec ce dernier.
Le devis se compose de manière à ce que les étapes des travaux se succèdent, ce
qui donne un déroulement chronologique des travaux. Cette méthode de rédaction permet
de rendre un devis clair et mieux compréhensible pour le client. Pour le conducteur de
travaux, cela permet de se représenter les étapes des travaux et ainsi de ne pas oublier de
postes dans le devis.
Comme nous pouvons le voir ci-dessous, un exemple de devis pour la création et
l’aménagement d’une voie pompier dans une impasse d’un quartier résidentiel.
Figure 23 : Devis, aménagement d’une voie pompier
Figure 24 : Photo de la voie pompier après travaux
35
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Le devis suit en effet l’ordre chronologique des travaux en commençant par la démolition
des enrobés, la dépose des bordures et des caniveaux, puis le terrassement de la
chaussée, ensuite la pose des nouvelles bordures, pour y faire d’un côté un sol en sable
stabilisé et de l’autre la voie en enrobé.
Nous avons bien chaque poste indiqué à la suite avec les quantités correspondantes puis
l’addition des prix.
La révision de prix située en bas du devis, correspond à une révision qui est
recalculée tous les ans en fonction de plusieurs paramètres. Cette actualisation a lieu afin
de revaloriser la valeur des prix du marché car le contrat étant de quatre ans, les prix sont
susceptibles d’évoluer au cours de cette longue période, ce qui nécessite une révision.
La création de devis est une partie complexe car il faut essayer de coller à ses
métrés et à ses déboursés, tout en tentant de générer un profit intéressant sans flouer le
client afin de garder une relation de confiance. Il y a donc beaucoup de paramètres à
prendre en compte pour avoir un devis cohérent qui satisfait tous les acteurs du chantier.
Au départ, j’ai eu un peu de mal à coller avec les devis du conducteur de travaux
mais cela m’a efforcé de m’entrainer, c’est pourquoi c’est la partie de la gestion financière
qui m’a le plus captivé et dans laquelle j’ai pris le plus de plaisir. Cela a été pour moi un
challenge de réussir à rédiger des devis complets et cohérents avant la fin de mon stage,
j’ai donc été d’autant plus satisfait lorsque mes devis collaient dans leur intégralité avec
ceux du conducteur de travaux.
c. Bon de commande et facture
Une fois le devis terminé il faut attendre un retour du client qui validera ou invalidera
ce dernier. Si le client estime que le devis ne lui convient pas il y aura alors un échange
entre le conducteur de travaux et le client afin de trouver un terrain d’entente.
Une fois ceci fait le client envoie le bon de commande au conducteur de travaux ce qui
signifie qu’il accepte de régler le montant du devis, à partir de cet instant, l’entreprise peut
débuter les travaux. Dans un marché public, comme par exemple la ville d’Asnières-sur-
Seine, le bon de commande suffit à s’assurer de percevoir la somme due.
Cependant, le bon de commande ne certifie pas toujours la certitude d’être payé
pour les travaux réalisés, en effet lorsque nous traitons avec un organisme privé il est
possible que la société ne soit pas viable et ne puisse pas régler la totalité des travaux.
C’est pourquoi lors de projets de travaux avec des entreprises privées, il est possible de
faire appel à une société d’assurance, par exemple pour la plus connue EULER HERMES,
anciennement Société Française d’Assurance Crédits (SFAC). Cette organisation permet à
l’entreprise qui réalise les travaux de se protéger des risques d’impayés. L’entreprise est
informée en temps réel de la situation financière de son client, puis en cas d’impayés elle
bénéficiera d’actions de recouvrement. Ce type d’assurance a un coût qui est calculé en
36
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
fonction du secteur d’activité et du chiffre d’affaires annuel, autrement dit plus une
entreprise aura un chiffre d’affaires important, plus l’assurance lui coutera cher.
Une fois les travaux réalisés le conducteur de travaux peut dresser la facture au
client, ce qui permettra au client de payer les coûts de l’opération.
d. Gestion des comptes
Chaque mois, le conducteur de travaux doit présenter ses comptes du mois afin de
les envoyer au service de comptabilité. Lors des comptes, le conducteur de travaux retrace
l’activité du mois et justifie les travaux réalisés ainsi que les sommes perçues ou non. La
gestion des comptes permet au service de comptabilité d’avoir un retour sur les gains
effectués chaque mois, cela représente l’état des comptes sur la période.
J’ai pu l’apprendre avec le conducteur de travaux à travers les différentes étapes :
1/ Il faut rentrer dans un logiciel interne toutes les dépenses du mois (matériaux, matériel,
personnel), généralement renseignées par le chef de chantier via le logiciel « Pilote » dans
lequel il indique les dépenses journalières dans ses rapports de chantiers.
2/ Le conducteur de travaux entre les factures, c’est-à-dire les travaux réalisés et payés par
le client.
3/ Pour faire ses comptes, le conducteur de travaux doit également renseigner les factures
d’ordres (FO) et les avoir d’ordres (AO).
Les factures d’ordres (FO) correspondent à des travaux qui ont été réalisés mais qui n’ont
pas encore été facturés. Au niveau comptable cela signifie qu’il y a une augmentation de la
production, car il y a eu des travaux donc des coûts mais pas encore de recettes.
En ce qui concerne les avoirs d’ordres (AO), c’est l’inverse, cela correspond aux travaux qui
ont été facturés avant la réalisation des travaux, ce qui fait baisser la production du mois.
Tous ces paramètres sont à renseigner dans le but de donner un résultat de chantier qui
est calculé de la manière suivante :
Résultat chantier = Production - Dépenses
Sachant que, la Production = Factures + FO – AO, ce qui correspond au mérité.
Le but est donc d’avoir un résultat de chantier positif avec une production supérieure aux
dépenses.
37
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
V. Gestion des aléas
Les aléas sur un chantier sont assez récurrents, ils peuvent se produire pour différentes
raisons, que ce soit du à la météo, à un défaut d’organisation, à l’inattention des acteurs
présents sur le chantier ou encore bien d’autres motifs.
Durant ce stage, j’ai pu assister à bon nombre d’aléas, dont certains qui ont été marquants
et que je vais présenter.
Un des premiers soucis que j’ai rencontré n’a pas été des moindres. En effet, sur le
chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières, au cours d’un terrassement mécanique aux
abords du lot A2, un fourreau dans lequel un câble haute tension était présent a été touché
par un engin au moment de la préparation du sol pour de la pose de dalles (voir annexe 5).
Toucher un câble de ce type est très dangereux pour la sécurité des compagnons, sans
oublier que les habitants des alentours peuvent subir une panne d’électricité le temps que
le câble soit réparé.
Heureusement, lors de cet incident personne n’a été blessé, mais les conséquences pour
les responsables du chantier auraient pu être graves.
C’est pour cette raison que des grillages avertisseurs colorés sont posés au-dessus des
fourreaux afin de prévenir qu’un réseau se situe en dessous et qu’il faut continuer à
terrasser autour de cette zone à la main. Au-delà de cette précaution, les DICT sont
censées indiquer la présence des réseaux, ce qui permet au chef de chantier de prévenir
les compagnons de travailler avec prudence.
Ici, les réseaux n’étaient pas correctement indiqués sur les DICT et il n’y avait pas de
grillage avertisseur à cet endroit.
Pour ce cas, un employé d’ENEDIS est venu faire un constat afin de connaître les raisons
de l’incident. Si l’entreprise qui a touché le réseau est fautive, elle devra payer les frais de
réhabilitation et les responsables du chantier pourront être sanctionnés par l’entreprise
et/ou par la justice si les conséquences sont graves.
Un autre aléa que j’ai pu rencontrer à plusieurs reprises, c’est le manque de
communication entre les entreprises, pouvant créer un empêchement de travail si plusieurs
entreprises font des travaux sur la même zone au même moment.
Dans ce cas là, un Coordinateur SPS peut être mandaté par le maître d’ouvrage afin
d’assurer la coactivité sur le chantier et éviter ce genre de problème.
Cependant, cela a un coût et tous les maîtres d’ouvrages n’estiment pas indispensable de
mandater un coordinateur SPS.
Un dernier exemple que j’ai pu rencontrer sur la plupart des chantiers concerne les
riverains, surtout lors de travaux sur la chaussée. Il arrive assez régulièrement que des
riverains s’agacent de la présence de travaux par exemple lorsqu’une circulation alternée
est mise en place, ce qui créé un risque pour les compagnons et pour les usagers de la
route.
38
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Notamment sur le chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières, où les quartiers aux alentours
sont connus pour leur délinquance. J’ai pu assister à différentes incivilités, qui rendent le
travail plus difficile.
Nous avons par exemple retrouvé un matin la vitre du Mécalac cassée par des jets de
pierres durant la nuit et plusieurs vols ont été déplorés en dehors des heures de travail et
même pendant.
Aussi, les automobilistes qui tentent de passer sur le chantier malgré la signalisation
indiquant la présence de travaux et l’interdiction de circuler.
Je me suis rendu compte que le BTP est un secteur dans lequel nous pouvons faire
face à des actes de violences venant de l’extérieur du chantier, ce qui ajoute une part de
risque au métier. J’ai d’ailleurs été assez surpris par le nombre de vols qui ont été commis,
comme le nombre d’accrochage avec les riverains pendant la période de mon stage. C’est
un phénomène auquel je n’avais pas été confronté au cours de mon premier stage ouvrier.
Je pense d’ailleurs que le secteur des Travaux Publics y est beaucoup plus exposé que
celui du bâtiment de part la plus grande proximité avec les riverains.
VI. Qualité, sécurité et environnement
! Qualité
Lors de la réalisation de travaux, des contrôles qualités peuvent être effectués afin
d’assurer la bonne réalisation des travaux et le respect du cahier des charges. Les
contrôles qualités sont indispensables dans certains types de travaux afin de garantir la
longévité de l’ouvrage.
Durant mon stage j’ai pu assister à ces contrôles qui sont généralement été réalisés lors
des réunions de chantier, par le maître d’œuvre qui vérifie les méthodes de travail utilisées
pour la réalisation des travaux. Il s’agissait alors d’un contrôle plus axé sur les techniques
de construction plutôt qu’un contrôle de la qualité de l’ouvrage et de sa résistance.
Cependant j’ai aussi pu assister à des contrôles plus précis comme par exemple l’essai
à la dynaplaque. Cet essai permet de mesurer la déformabilité des plateformes de
terrassement et des couches de forme. En clair, cet essai est généralement réalisé avant
l’application des enrobés afin de garantir la bonne compacité de la grave.
Si la grave n’est pas correctement compactée ou n’est pas de bonne qualité, nous
pourrions voir d’ici quelques années un affaissement se dessiner sur la future chaussée. Il
est fréquent de voir des chaussées affaissées dans la rue, cela peut être dû à une fuite
d’eau ou à un mauvais remblaiement de la zone avant les enrobés.
L’essai à la dynaplaque est assez simple, il y a une bague située dans le bras du véhicule,
qui tombe sur le sol et créée une résonance. C’est une mesure qui est réalisée trois fois,
environ tous les 20m, puis le logiciel génère la moyenne des essais pour donner la
déformabilité du sol en Méga Pascal (MPa). Nous pouvons voir un essai auquel j’ai pu
assister ci-dessous.
39
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Le résultat doit être au minimum de 50 Mpa, en l’occurrence sur le chantier ou l’essai a été
réalisé nous avions une déformabilité supérieure à 100 Mpa, ce qui confirme la qualité du
remblai et donc la viabilité du terrain pour appliquer les enrobés.
Il y a aussi l’essai au pénétromètre, également appelé l’essai Panda, ce test permet
de fournir une étude géotechnique du sol, il détermine la lithologie (étude de la composition
des roches et sédiments) ainsi que les pressions de fondation.
D’autres contrôles qualités peuvent être effectués en amont, par exemple directement
à la centrale des enrobés pour vérifier la qualité des enrobés.
! Sécurité
La sécurité est bien évidemment un élément primordial dans le secteur du BTP, car les
acteurs présents sur le chantier sont exposés à de nombreux risques.
En 2018, des statistiques ont été réalisées par Ameli et ont montrées qu’en un an, 1
salarié sur 18 était victime d’un accident de travail sur le chantier. Ce qui représente un
accident de travail toutes les deux minutes en France. Cette statistique démontre
également qu’au cours de sa carrière, un compagnon risque de subir entre deux et trois
accidents de travail soit 220 jours d’arrêts liés à ces accidents. Ce sont des chiffres assez
forts qui attestent des risques du métier.
C’est pourquoi il est nécessaire pour tous les acteurs du BTP d’être vigilant en termes de
sécurité sur les chantiers.
Au cours de mon stage, j’ai du vérifier les éléments de sécurité au sein des équipes
avec lesquelles j’ai travaillé. Le port des EPI est impératif et doit être respecté par tous les
intervenants. Certains d’entre eux, ne sont pas conscients des risques qu’ils encourent
lorsqu’ils ne portent pas ces équipements, c’est pourquoi il est primordial de le leur
rappeler lorsqu’ils ne les portent pas dans leur intégralité.
Figure 25 : Essai à la dynaplaque
40
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
En tant que conducteur de travaux le port des EPI sur le chantier est aussi important
que pour les compagnons, d’une part car lorsque l’on est présent sur un chantier il y a des
risques liés aux machines, au bruit, aux chutes etc… et d’autre part afin de montrer
l’exemple.
Rappeler à un compagnon de porter ses EPI est une chose mais il faut dans un premier
temps faire preuve d’exemplarité afin de rester crédible auprès d’eux.
Des quarts d’heures sécurité sont organisés hebdomadairement, j’ai eu l’occasion
d’animer ces quarts d’heures sécurité au cours desquels j’ai abordé de nombreux sujets
avec les compagnons. Comme par exemple le port des EPI, la circulation piétonne sur le
chantier ou encore la signalisation à mettre en place lors d’interventions sur la chaussée.
Ces quarts d’heures sécurité permettent de sensibiliser les compagnons au danger existant
et de leur rappeler les risques de leur métier puis les règles à respecter afin d’éviter un
accident ou un presqu’accident.
! Environnement
Le respect de l’environnement est un sujet en plein développement dans le milieu du
BTP, qui doit encore être amélioré sur la plupart des chantiers. Mais cela tend à
s’améliorer, d’années en années, avec l’avancée des recherches et les solutions plus
respectueuses de l’environnement qui sont trouvées. Notamment avec l’augmentation du
nombre de matériaux provenant du recyclage, ou encore les matériaux innovants.
Au cours de ma période de stage, je me suis renseigné sur les différentes actions que
l’entreprise mène afin d’être la plus respectueuse possible de l’environnement sur ses
chantiers.
Comme je l’ai évoqué dans la présentation du groupe Eiffage, l’entreprise est par exemple
engagée dans une démarche visant à baisser son empreinte carbone.
Pour cela, le groupe a par exemple décidé, de diminuer la température de fabrication des
enrobés. Une étude démontre qu’une baisse d’environ 30°C lors de la fabrication des
enrobés permet :
o Une réduction de la consommation énergétique : 5% à 8% de baisse
o Une réduction des émissions de gaz à effet de serre : 5% à 8% de baisse
o Une réduction de la consommation du brûleur : ≈ 25%
Aussi, Eiffage tente d’utiliser des matériaux d’agrégats c’est-à-dire des matériaux recyclés
dans leurs enrobés (≈10 %) afin de réduire la production de bitume et donc baisser les
émissions de CO2. Aussi, il a été prouvé que les enrobés claires émettent moins de chaleur
au soleil, ce qui permet d’éviter une hausse de la température dans la ville en période
chaude.
Aujourd’hui, il y a également des cabanes de chantier équipées de panneaux
solaires, ce qui permet aux compagnons de consommer de l’énergie solaire et donc plus
respectueuse. Il existe aussi des engins de chantier qui fonctionnent à l’électricité et des
41
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
camions qui n’utilisent pas de carburant classiques mais des biogaz plus respectueux de
l’environnement.
Finalement, on peut voir des tentatives d’amélioration en termes d’écologie, cependant
cela reste encore assez limité pour le moment car c’est un aspect de la construction qui est
encore en cours de développement. Beaucoup d’alternatives sont encore en phase
d’essais et des avancées en termes d’écologies doivent être faites pour espérer avoir un
bilan carbone proche de zéro pour les entreprises dans un futur à venir.
VII. Relations humaines
Cette expérience de 13 semaines en tant qu’encadrant de travaux m’a permis de me
mettre dans la peau d’un conducteur de travaux. J’ai pu être en relation avec tous les
acteurs présents sur un chantier c’est à dire les équipes de compagnons, le chef de
chantier, mes supérieurs hiérarchiques, les clients…
Le secteur du BTP repose sur un travail en équipe avec tous les intervenants. Le
conducteur de travaux est la personne qui permet de faire le lien entre les travaux en tant
que tel et le maître d’ouvrage, ainsi que le maître d’œuvre, sans oublier tous les autres
acteurs nécessaires à la réalisation du projet. Tous ces paramètres induisent logiquement
qu’une grande partie du métier de conducteur de travaux est basé sur l’aspect relationnel.
En tant que stagiaire à ce poste, l’intégration peut être assez délicate de par le manque
d’expérience, il faut donc trouver un moyen de trouver sa place et gagner le respect des
autres tout en restant humble, en tant que stagiaire et faire preuve de simplicité.
Pour ma part, l’intégration a été plus ou moins compliquée selon les personnes que j’ai pu
côtoyer.
En ce qui concerne les compagnons, mon intégration a été plutôt simple et rapide. J’ai pu
être affecté à des équipes chaleureuses avec lesquelles j’ai tout de suite cherché à tisser
des liens. J’ai beaucoup apprécié le fait de côtoyer les compagnons car ce sont
généralement des personnes vraies, avec qui on se sent facilement à l’aise. Afin de
développer nos relations je cherchais toujours à rester proche d’eux, en restant par
exemple déjeuné avec eux le plus souvent possible. En effet, c’est surtout pendant ces
moments qu’on peut échanger et apprendre à mieux se connaître. C’est à travers ces
petites attentions que j’ai pu m’intégrer et gagner leur respect ainsi que leur confiance.
Néanmoins, en tant que stagiaire il n’est pas toujours évident de s’imposer et de donner
des directives à des compagnons qui sont dans le métier depuis plusieurs années. C’est
pourquoi il faut faire preuve d’humilité et amener les choses d’une certaine manière afin
qu’ils se sentent respectés. Pour cela, je n’hésitais pas à leur poser des questions sur leurs
méthodes de travail, afin qu’ils puissent ressentir mon investissement et se sentir tout aussi
importants dans mon apprentissage. Je pense finalement que les compagnons ont pu
m’apprécié car j’ai su me mettre à une place d’encadrant tout en restant proche d’eux,
avec l’envie d’apprendre à leurs côtés et non pas seulement auprès du chef de chantier ou
du conducteur de travaux.
42
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Cependant, je reste conscient que mes relations avec les compagnons sont différentes que
celles qu’ils ont avec le conducteur de travaux. Avec un stagiaire, la supériorité
hiérarchique est moins marquée, plus de choses sont permises et nous étions plus proches
sur le plan personnel.
Ensuite, j’ai également du m’intégrer auprès des clients, sur le bail d’Asnières et sur la ZAC
des Hauts de Seine. Mon intégration auprès des clients a demandé un peu plus de temps
qu’auprès des compagnons car je n’étais pas continuellement en contact avec eux. J’ai été
plongé dans un milieu ou j’ai du m’améliorer, apprendre beaucoup de choses et prendre
des initiatives afin de pouvoir suivre les échanges et me rendre utile. C’est de cette manière
que j’ai pu m’intégrer auprès d’eux. Par la suite, j’étais considéré comme un référent à art
entière, ils pouvaient me poser leurs questions en sachant qu’ils pourraient avoir une
réponse claire. Cela a été pour moi très satisfaisant de me sentir important et d’avoir des
responsabilités auprès d’eux. Cela m’a aussi permis de gagner en responsabilités auprès
de mes supérieurs hiérarchiques au sein d’Eiffage.
Pour clore ce chapitre, je dirais que les relations que j’ai pu avoir avec les différents
intervenants ont été très enrichissantes sur le plan humain comme sur le plan
professionnel. J’ai passé 13 semaines avec des personnes qui m’étaient inconnues puis
avec lesquelles j’ai tissé des liens et qui m’ont énormément appris, c’est pourquoi je leur en
suis très reconnaissant.
43
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
VIII. Conclusion
Ces 13 semaines de stage au sein de l’entreprise Eiffage Route ont été l’occasion pour
moi de découvrir le métier de conducteur de travaux sous touts ses angles. Cela a été un
stage très enrichissant, à travers lequel j’ai appris beaucoup de choses. J’ai également été
conforté dans mon choix, celui de m’orienter vers la spécialité des Travaux Publics et plus
précisément dans la Voirie et Réseaux Divers.
Ce métier m’a réellement passionné bien qu’il ne faille pas compter ses heures. Les
journées ne se ressemblent pas et les missions sont différentes et variées, ce qui permet de
ne pas se lasser et d’être dans un perpétuel apprentissage.
Découvrir le métier de Conducteur de Travaux sous tous ses aspects a été pour moi
une chance, j’ai pu observer et faire une grande partie des missions demandées à ce poste.
J’ai également été confronté à de nombreuses difficultés de par mon manque d’expérience
et de connaissances, mais qui m’ont poussées à m’améliorer pour atteindre mes objectifs.
Les tâches que j’ai réalisées m’ont également permis de mettre en application les
connaissances que j’ai pu assimilées lors de ma formation à l’ESITC Caen.
Ce stage m’a aussi permis de découvrir des domaines qui m’étaient inconnus, comme
la gestion financière et dans lesquels j’ai pris beaucoup de plaisir à apprendre. J’ai
beaucoup évolué dans mon organisation, me permettant d’avoir un bon suivi et d’être à
jour dans les nombreuses tâches que j’avais à réaliser. En effet, il a fallu que je m’adapte
rapidement aux nombreuses missions confiées afin de ne rien oublier, j’ai du m’organiser,
noter et retenir un maximum de choses.
Je pense avoir remplis les attentes demandées pour ce stage, de par les retours que j’ai
pu avoir des mes supérieurs qui m’ont félicité pour mon implication et mon envie
d’apprendre.
En conclusion cette expérience chez Eiffage Route dans l’agence de Nanterre a été
passionnante et très enrichissante, je me suis vraiment senti à ma place dans ce poste, et
les 13 semaines sont passées très rapidement. De plus, j’ai été extrêmement bien entouré,
avec des gens à l’écoute qui m’ont mis dans de bonnes conditions pour que je puisse me
sentir à l’aise.
Je leur souhaite une bonne continuation, et j’espère avoir la chance de pouvoir les
côtoyer dans le futur ou travailler à leurs côtés.
44
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
IX. Annexes
Annexe 1 : Plan de revêtement de la ZAC des Hauts d’Asnières
Annexe 2 : Plan d’assainissement de la ZAC des Hauts d’Asnières
Annexe 3 : Constitution des accès en asphalte
Annexe 4 : Constitution des chaussées et stationnements
Annexe 5 : Constitution des trottoirs et accès
Annexe 6 : Constitution des trottoirs en asphalte
45
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Annexe 1 : Plan de revêtement de la ZAC des Hauts d’Asnières
46
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Annexe 2 : Plan d’assainissement de la ZAC des Hauts d’Asnières
47
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Annexe 3 : Constitution des accès en asphalte
48
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Annexe 4 : Constitution des chaussées et stationnements
49
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Annexe 5 : Constitution des trottoirs et accès
50
STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX
DE AZEVEDO Adrien
Annexe 6 : Constitution des trottoirs en asphalte

Contenu connexe

Tendances

Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Mohammed Amine ARAHHAL
 
Rapport stage
Rapport stageRapport stage
Rapport stage
Louise Bessieres
 
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUTRapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
Karim Souabni
 
Demande de stage
Demande de stageDemande de stage
Demande de stagediadiallo
 
La gestion previsionnelle des compentences
La gestion previsionnelle des compentencesLa gestion previsionnelle des compentences
La gestion previsionnelle des compentences
NNOMO Jean michel
 
Rapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdf
Rapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdfRapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdf
Rapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdf
wassimhnaien
 
Exemple de fiche recapitulative de projet
Exemple de fiche recapitulative de projetExemple de fiche recapitulative de projet
Exemple de fiche recapitulative de projet
Jamaity
 
Rapport de stage assurance ASCOBA
Rapport de stage assurance ASCOBA Rapport de stage assurance ASCOBA
Rapport de stage assurance ASCOBA
Taoufik IGRI
 
Charte graphique final
Charte graphique finalCharte graphique final
Charte graphique final
Michel Stawniak
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenance
Mouhcine Nahal
 
Presentation pfe application de pointage ASP.NET
Presentation pfe application de pointage ASP.NETPresentation pfe application de pointage ASP.NET
Presentation pfe application de pointage ASP.NET
Meher Zayani
 
Rapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entrepriseRapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entrepriseAbdul Karim Jaber
 
Dossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPT
Dossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPTDossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPT
Dossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPT
maissasgh
 
Rappot de stage
Rappot de stage Rappot de stage
Rappot de stage
Eugène Ndjaka
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
Echecs et Stratégie
 
Rapport de stage desert dream
Rapport de stage desert dreamRapport de stage desert dream
Rapport de stage desert dream
Taoufik Laaziz
 
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Jamaity
 
Rapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed AmineRapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed Amine
Mohamed Amine Mahmoudi
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptMohamed Ben Bouzid
 
Rapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFERapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFE
Mohamed Amine Mahmoudi
 

Tendances (20)

Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019Présentation de stage PFE a  OCP Benguerir 2019
Présentation de stage PFE a OCP Benguerir 2019
 
Rapport stage
Rapport stageRapport stage
Rapport stage
 
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUTRapport de stage de fin d'etudes du DUT
Rapport de stage de fin d'etudes du DUT
 
Demande de stage
Demande de stageDemande de stage
Demande de stage
 
La gestion previsionnelle des compentences
La gestion previsionnelle des compentencesLa gestion previsionnelle des compentences
La gestion previsionnelle des compentences
 
Rapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdf
Rapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdfRapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdf
Rapport de stage PFA AMELIORATION DES PERFORMANCES DE LA LIGNE DE PRODUCTION.pdf
 
Exemple de fiche recapitulative de projet
Exemple de fiche recapitulative de projetExemple de fiche recapitulative de projet
Exemple de fiche recapitulative de projet
 
Rapport de stage assurance ASCOBA
Rapport de stage assurance ASCOBA Rapport de stage assurance ASCOBA
Rapport de stage assurance ASCOBA
 
Charte graphique final
Charte graphique finalCharte graphique final
Charte graphique final
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenance
 
Presentation pfe application de pointage ASP.NET
Presentation pfe application de pointage ASP.NETPresentation pfe application de pointage ASP.NET
Presentation pfe application de pointage ASP.NET
 
Rapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entrepriseRapport de visite de l'entreprise
Rapport de visite de l'entreprise
 
Dossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPT
Dossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPTDossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPT
Dossier sponsoring Forum EPT-Entreprises 2014 et 20ème anniversaire de l'EPT
 
Rappot de stage
Rappot de stage Rappot de stage
Rappot de stage
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Rapport de stage desert dream
Rapport de stage desert dreamRapport de stage desert dream
Rapport de stage desert dream
 
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
Modèle de cadre logique simple (tableau logique)
 
Rapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed AmineRapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed Amine
Rapport de stage de perfectionnement - Mahmoudi Mohamed Amine
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.ppt
 
Rapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFERapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFE
 

Similaire à Stage Conduite de Travaux

Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...
Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...
Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...Stéphane Cazin
 
PFE rapport final
PFE rapport final PFE rapport final
PFE rapport final
Adrien164091
 
PFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdf
PFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdfPFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdf
PFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdf
SMAALIYASSIR
 
Rapport d'Activité 2014
Rapport d'Activité 2014Rapport d'Activité 2014
Rapport d'Activité 2014
TelecomValley
 
Case bouygues
Case bouyguesCase bouygues
Case bouygues
Loic Sarton
 
Case bouygues
Case bouyguesCase bouygues
Case bouygues
Loic Sarton
 
11930173rapport 20de-stage-pdf
11930173rapport 20de-stage-pdf11930173rapport 20de-stage-pdf
11930173rapport 20de-stage-pdfYoussef Dreid
 
538cb0618885b
538cb0618885b538cb0618885b
538cb0618885b
AyoubKADDAR
 
Catalogue des formations usinage 2020
Catalogue des formations usinage 2020Catalogue des formations usinage 2020
Catalogue des formations usinage 2020
Cindy LAPOIRIE
 
MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Renaud Favier
 
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Didier le Picaut
 
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Didier le Picaut
 
Rapprt de stage
Rapprt de stageRapprt de stage
Rapprt de stage
Ahmam Abderrahmane
 
LES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉ
LES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉLES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉ
LES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉ
France Qualité • AFQP
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
L Mehdi
 
Groupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à Lyon
Groupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à LyonGroupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à Lyon
Groupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à Lyon
Georges Dancette
 
Groupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOC
Groupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOCGroupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOC
Groupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOCJean Christophe Larose
 
Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...
Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...
Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...
La Fabrique de l'industrie
 
Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014
Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014
Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014
ACCET Val d'Oise Technopole
 

Similaire à Stage Conduite de Travaux (20)

Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...
Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...
Mise en place d’une démarche lean construction dans le pilotage des corps d’é...
 
PFE rapport final
PFE rapport final PFE rapport final
PFE rapport final
 
PFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdf
PFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdfPFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdf
PFE-Rapport-de-projet-de-fin-d’étude-72.pdf
 
Rapport d'Activité 2014
Rapport d'Activité 2014Rapport d'Activité 2014
Rapport d'Activité 2014
 
Case bouygues
Case bouyguesCase bouygues
Case bouygues
 
Case bouygues
Case bouyguesCase bouygues
Case bouygues
 
11930173rapport 20de-stage-pdf
11930173rapport 20de-stage-pdf11930173rapport 20de-stage-pdf
11930173rapport 20de-stage-pdf
 
538cb0618885b
538cb0618885b538cb0618885b
538cb0618885b
 
Catalogue des formations usinage 2020
Catalogue des formations usinage 2020Catalogue des formations usinage 2020
Catalogue des formations usinage 2020
 
MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014MEDEF - Rapport d'activité 2014
MEDEF - Rapport d'activité 2014
 
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
Planete Pme 15 juin 2010 Conference Et Gorgy Timing Prix Chine 2010
 
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
 
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
Doc8 rjb dlp_20avril2009_v4.0
 
Rapprt de stage
Rapprt de stageRapprt de stage
Rapprt de stage
 
LES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉ
LES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉLES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉ
LES ÉCHOS - SPÉCIAL QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉ
 
Rapport de stage
Rapport de stageRapport de stage
Rapport de stage
 
Groupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à Lyon
Groupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à LyonGroupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à Lyon
Groupe cardinal - communique de presse - inauguration Siège Manitowoc à Lyon
 
Groupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOC
Groupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOCGroupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOC
Groupe Cardinal communique-de-presse inauguration du Siège EMEA de MANITOWOC
 
Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...
Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...
Les entretiens de la Fabrique : Partenariats industriels avec l’Afrique : déf...
 
Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014
Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014
Val d'Oise Technopole - Rapport activité 2014
 

Dernier

02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
Institut de l'Elevage - Idele
 
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estivalPROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
idelewebmestre
 
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Daniel Bedard
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
Institut de l'Elevage - Idele
 
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdfQCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
ffffourissou
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
Institut de l'Elevage - Idele
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
Henri Gomez
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
ALIIAE
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
Institut de l'Elevage - Idele
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Daniel Bedard
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
Institut de l'Elevage - Idele
 

Dernier (13)

02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
02_UMT STAR_un nouveau biomarqueur de résilience basé sur les métabolites du ...
 
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estivalPROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
PROVINLAIT - Bâtiment et bien-être estival
 
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)Alternative - Complément au Tramway  et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
Alternative - Complément au Tramway et 3 ème lien de la ville de Quebec (PDF)
 
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
04_UMT STAR_Étude de nouveaux caractères en lien avec la santé et le bien-êtr...
 
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdfQCM de révision pour la haute qualité.pdf
QCM de révision pour la haute qualité.pdf
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
05_UMT STAR_Vers une indexation de la longévité fonctionnelle en ovin lait
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
 
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
01_UMT STAR_étude de la résilience et des compromis entre résilience et effic...
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
 
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
03_UMT STAR_compromis entre résistance au parasitisme et efficience alimentai...
 

Stage Conduite de Travaux

  • 1. Rapport de stage Conduite de travaux DE AZEVEDO Adrien TC3 2020/2021 Eiffage Route 28 rue Lavoisier 92000 NANTERRE
  • 2. 2 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien
  • 3. 3 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Remerciements Je tiens tout d’abord à remercier l’ensemble du personnel du groupe Eiffage Route Nanterre pour leur accueil et leur confiance durant ces 13 semaines. Cela a été une première pour moi dans le secteur de la Voirie et Réseaux Divers et j’ai eu la chance d’être très bien accompagné tout au long de cette expérience. Je souhaite dans un premier temps remercier Jean-Marc TAQUIN, le directeur d’agence qui m’a permis d’intégrer le groupe et ainsi de découvrir l’agence de Nanterre. Je remercie également Cédric PEPIN, le chef de secteur, qui a suivi mon évolution sur toute la période et qui a su m’accompagner davantage en l’absence du conducteur de travaux. Je tiens évidemment à remercier David CASELAS, le conducteur travaux qui m’a formé durant ce stage. J’ai pu l’accompagner dans toutes ses missions et il a su me transmettre ses méthodes de travail et les valeurs du métier. J’ai beaucoup appris à ses côtés, il s’est toujours rendu disponible pour répondre à mes interrogations et a fait preuve de générosité ainsi que de bienveillance. Au fil des semaines, nous avons noué une réelle complicité qui me laisse penser que je peux compter sur lui. Merci à Rui GOMES, le chef de chantier avec qui j’ai également collaboré et beaucoup appris. En effet, nous avons passé beaucoup de temps ensemble, ce qui m’a offert la possibilité d’avoir de meilleures connaissances techniques et de développer une très bonne relation. Pour finir, je remercie l’ensemble des compagnons avec qui j’ai également beaucoup appris professionnellement parlant et humainement.
  • 4. 4 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Sommaire I. Introduction...………………………………….…………………..…… II. Présentation d’Eiffage...………………………………………………. 1. Le groupe Eiffage...……………………………………………………. 2. Eiffage Infrastructure.……………………………………………….… a. Présentation.……………………………………………………. b. Réalisations...…………………………………………………… 3. L’agence Eiffage Route de Nanterre...……………………………… a. Présentation.……………………………………………………. b. Organigramme d’Eiffage Route Nanterre....………………… III. Mes différents projets.………………………………….……………. 1. ZAC de l’Arc sportif à Colombes...…………………………………. 2. Le Bail d’Asnières-sur-Seine.……………………………………….. a. Les enjeux et particularités..……………...………...………... b. Les intervenants.…………………………………………...….. 3. La ZAC des Hauts d’Asnières.……………………………...………. a. Les enjeux et particularités.…………………………………... b. Notre activité sur le chantier.…………………………………. c. Les intervenants.………………………………...…………...... IV. Mon rôle en tant qu’assistant conducteur de travaux.………...…. 1. Préparation de chantier....…………………………………………… 2. Suivi de chantier...…………………………………………………..... 3. Réunions de chantier.………………………………………………… 4. Gestion financière.…………………………………………………..... a. Déboursé.……………………………………………………….. b. Devis.…………………………………………………………..... c. Bon de commande et facture.………………………………… d. Gestion des comptes.…………………………………………. V. Gestion des aléas.…………………………………………………..... VI. Qualité, Sécurité et environnement…………………………………. VII. Relations humaines…………………………………………………… VIII. Conclusion…………………………………………………………….. IX. Annexes...……………………………………………………………… 4 5 5 7 7 8 9 9 11 12 12 13 13 15 16 17 17 19 21 22 24 27 28 28 32 34 35 36 37 40 42 43
  • 5. 5 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien I. Introduction Afin de conclure ma première année en cycle ingénieur à l’ESITC Caen (L’Ecole Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction), j’ai effectué un stage en tant qu’assistant conducteur de travaux. Ce dernier m’a permis de mettre en pratique les connaissances théoriques acquises au cours de mon cursus, ainsi que de découvrir le métier en profondeur. J’ai eu la chance de réaliser ce stage de 13 semaines dans l’agence Eiffage Route de Nanterre, que j’ai décroché grâce au forum annuel organisé par l’ESITC. En effet, le forum m’a offert l’opportunité de m’entretenir avec des représentants du groupe Eiffage, qui ont retenu ma candidature. J’ai été très heureux de pouvoir intégrer un groupe international et emblématique dans le milieu du BTP, qui possède un très grand nombre de chantier à son actif. D’autre part, le métier de conducteur de travaux m’attire particulièrement, c’était donc avec beaucoup d’envie et de motivation que j’ai débuté ce stage. Cela a donc été ma deuxième expérience professionnelle dans le secteur du BTP, après un stage ouvrier de 5 semaines, effectué dans l’entreprise Cardinal Edifice à la fin de ma première année à l’ESITC Caen. Au cours de ces premiers pas dans le BTP, j’avais pu participer à la rénovation de l’atelier Vaugirard de la RATP à Paris ainsi qu’à la construction de 200 logements. Je faisais alors parti d’une équipe de compagnons dans le gros œuvre. Ce second stage a donc été une expérience bien différente de la première. D’une part, car les missions ont été vraiment différentes et d’autre part, j’ai pu découvrir un nouveau secteur, celui des Travaux Publics, ce qui a été un réel plaisir. Plus axé sur l’encadrement de chantier que sur les techniques de construction, ce dernier stage m’a donné l’occasion de découvrir le secteur du BTP sous un nouvel angle. Les objectifs de ce stage sont multiples et visent à faire prendre conscience des responsabilités d’un conducteur de travaux. Cela permet de découvrir tous les aspects du métier tel que la planification, l’organisation, la gestion ainsi que le suivi d’un point de vue financier, humain, temporel et sécuritaire. Dans ce rapport, je commencerai par une présentation générale de l’entreprise Eiffage et celle d’Eiffage Route. Puis je présenterai en particulier l’agence de Nanterre dans laquelle j’ai évolué. Par la suite, j’exposerai les différents projets sur lesquels j’ai travaillé. Je poursuivrai par l’explication de mon rôle en tant qu’assistant conducteur de travaux. Ensuite, j’aborderai la gestion des aléas, puis la démarche QSE (qualité, sécurité et environnement) et enfin je parlerai des relations humaines et professionnelles que j’ai pu entretenir au long de cette expérience.
  • 6. 6 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien II. Présentation d’Eiffage 1.Le groupe Eiffage Eiffage est un groupe de construction français créé en 1993 par l’association Fougerolles et SAE. Aujourd’hui le groupe exerce dans de nombreux domaines des travaux publics tels que : construction, infrastructures, concessions et énergie. Eiffage se place au troisième rang des groupes de constructions français derrière Bouygues et Vinci. En 2019, Eiffage comptait 72 500 collaborateurs dont 17 650 à l’étranger. Le groupe a pu réaliser un chiffre d’affaire de 18,1 milliards d’euros. Eiffage est présent dans 50 pays, sur les cinq continents et réalise près du quart de son chiffre d'affaires à l’international. Au premier semestre de l‘année 2020 le groupe a vu son bénéfice net chuter de moitié suite à l’épidémie de Covid-19. En effet, le bénéfice net du groupe s’est établi à 375 millions d'euros contre 725 millions d'euros en 2019. Cependant le groupe a su rebondir et noter un redressement significatif au deuxième semestre. L’entreprise s’organise en 4 branches distinctes qui réunissent 8 métiers différents : • La branche Énergie : qui regroupe les métiers d’Eiffage Énergie • La branche Construction : qui regroupe les métiers d’Eiffage Construction et d’Eiffage Immobilier • La branche Concession : qui regroupe les métiers d’Eiffage Concession • La branche Infrastructure : qui regroupe les métiers d’Eiffage Génie civil, d’Eiffage Route, d’Eiffage Métal et d’Eiffage Rail Figure 1 : Répartition du chiffre d’affaire par secteur d’activité
  • 7. 7 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Avec plus de 100 000 chantiers par an ainsi qu’une grande diversité dans différents secteurs d’activité, Eiffage continue de s’imposer en tant que géant du BTP et ne cesse de se développer d’années en années. Comme nous pouvons le voir sur les graphiques ci- dessous, le chiffre d’affaire du groupe ainsi que son résultat et ne cessent d’augmenter chaque année. De plus, avec un réel projet axé sur le développement durable, Eiffage s’engage à limiter son empreinte carbone en interne afin d’être exemplaire sur ses propres émissions. Le groupe s’engage aussi à être acteur de l’économie bas carbone en proposant des alternatives faibles émissions à ses clients. Le groupe Eiffage poursuit sa croissance tout en restant aligné avec ses valeurs et le monde qui nous entoure. Figure 4 : Stratégie bas carbone Figure 2 : Evolution du chiffre d’affaires (en millions d’euros) Figure 3 : Résultats nets, parts du groupe (en millions d’euros)
  • 8. 8 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien 2.Eiffage Infrastructure a. Présentation En 2000, Fougerolle, SAE et Quillery deviennent Eiffage Construction et créent un pôle Génie civil, baptisé Eiffage TP. En 2006, l’union d’Appia (routes et assainissement) et d’Eiffage TP (génie civil, ouvrages d’art et terrassements) donne naissance à Eiffage Travaux Publics. Aujourd’hui Eiffage TP est devenu Eiffage Infrastructure, c’est la branche qui génère le plus grand chiffre d’affaires avec un total de 6,4 Mds en 2019. Comme nous l’avons vu précédemment la branche Eiffage infrastructure s’appuie sur 4 métiers, qui sont les suivants : génie civil, route, métal et rail. Pour ce rapport, je me suis focalisé sur Eiffage Route car c’est le secteur dans lequel j’ai été affecté. Eiffage Route participe aux travaux neufs ou de réhabilitation, des chaussées routières, autoroutières, portuaires, aéroportuaires, industrielles et accompagne les villes dans leur aménagement urbain. Le groupe crée les réseaux de demain afin d’améliorer le quotidien des Français. De plus, chez Eiffage Route, ce sont des experts qui redonnent vie aux anciennes chaussées avec des procédés d’entretien vertueux, dans une démarche de développement durable. Cela donne lieu par exemple des procédés de recyclage d’anciennes enrobés pour les régénérer. Propriétaire de nombreuses carrières, Eiffage Route s’appuie sur un réseau dense d’usines d’enrobés et de liants. Elles s’inscrivent toutes dans une démarche qualité- environnement de protection des eaux, des sols, et de limitation des émissions. Le groupe Eiffage Route est implanté dans toute la France avec 224 agences réparties sur le territoire. Figure 5 : Eiffage route en chiffres Figure 6 : Implantation des agences Eiffage Route en France
  • 9. 9 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien b. Réalisations ! Le viaduc de Millau Le viaduc de Millau est un pont a haubans qui franchit la vallée du Tarn dans l’Aveyron. D’une longueur de 2460 mètres, cela a été un projet colossal avec 13 ans d’études puis 3 ans de travaux. Ce projet de 320 millions d’euros a été livré en 2004. ! Le tramway de Tours Le tramway de Tours, inauguré en 2013, est un beau projet dans lequel Eiffage a eu un rôle important. Leur intervention représente 50 000 m2 de pavage et de dallage, 2000 m2 de béton de surface ainsi que 10 000 tonnes d’enrobés. Figure 7 : Viaduc de Millau Figure 8 : Tramway de Tours
  • 10. 10 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien 3.L’agence Eiffage Route de Nanterre a. Présentation L’agence Eiffage de Nanterre regroupe les métiers d’Eiffage Route ainsi que ceux d’Eiffage Energie. Les locaux ont été créés en 2019 au 28 rue Lavoisier à Nanterre (92000). Cette agence gère des chantiers dans toute l’Ile-de- France. Par exemple le chantier de Chatenay-Malabry (92), qui consiste à la création d’un éco-quartier dans lequel il y aura 700 logements ainsi que 12 000 m2 de commerces. Il y est également prévu la création d’un groupe scolaire de 19 classes, un collège de 700 élèves, une crèche et enfin le siège social du groupe Lidl France. Les travaux ont débuté en 2018, la livraison est prévue pour 2024. Figure 9 : Chantier de Chatenay-Malabry
  • 11. 11 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien L’agence de Nanterre est également impliquée dans le projet de la ZAC (zone d’aménagement concerté) de l’Arc Sportif (18ha) située aux abords de la A86 à Colombes (92). La création de ce village urbain consiste à la construction de 1500 logements, à la création d’un tramway, la création de deux écoles et de commerces. La création d’espaces verts est aussi au cœur du projet, en effet, plusieurs parcs, jardins et cœurs d’ilots seront construits. En outre, ce projet a pour but de créer un aménagement spécial pour les Jeux Olympiques de 2024. Effectivement, des équipements seront créés en périphérie de la ZAC (practice de golf, terrain de futsal, gymnase). Figure 10 : ZAC de l’Arc Sportif
  • 12. 12 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Figure 11 : Organigramme agence de Nanterre b. Organigramme d’Eiffage Route Nanterre
  • 13. 13 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien III. Mes différents projets 1.ZAC de l’arc sportif à Colombes Lorsque je suis arrivé pour mon premier jour de stage, j’ai du participé à un accueil sécurité afin d’être sensibilisé aux éventuels dangers sur le chantier. J’y ai passé un test de sécurité, dans le but de voir ma capacité à être conscient des différents paramètres, qui sont à prendre en compte sur un chantier en termes de sécurité. A la suite de cet accueil, j’ai réalisé ma première mission sur le chantier. J’ai découvert un nouveau secteur du BTP qui ne m’était pas familier et assez différent de la première expérience que j’avais pu avoir sur un chantier. C’est pourquoi il était nécessaire que je découvre les bases du métier avec les compagnons dans les Travaux Publics afin de pouvoir par la suite être plus à l’aise dans mon rôle d’assistant conducteur de travaux. Durant les deux premières semaines j’ai donc travaillé en tant que compagnon sur le chantier de la ZAC de l’Arc Sportif à Colombes, présentée précédemment. J’ai été affecté dans une équipe avec laquelle j’ai pu découvrir différents travaux relatifs au Travaux Publics. Par exemple, j’ai participé à l’ouverture de tranchées, servant à passer différents type de réseaux : HTA (haute tension), BT (basse tension), PTT (télécom), gaz, AEP (alimentation en eau potable), éclairage public ou vidéo, réseaux d’assainissement EU (eaux usées), EP (eaux pluviales). J’ai également pu participer à d’autres travaux comme la création d’un emplacement pour BAVE (conteneurs à déchets enterrés), la réalisation de chaussée en enrobé, la démolition de chaussée ou encore la pose de bordures. Cette immersion sur le chantier m’a permis de me familiariser avec les types de travaux récurrents dans les Travaux Publics. Cela m’a réellement aidé pour la suite du stage, lorsque j’ai atteint le poste d’assistant conducteur de travaux, car j’avais en tête les méthodes de travail et les cadences. Figure 12 : Tranchée pour réseau télécom Tuyaux télécom Chambre de tirage L1T
  • 14. 14 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien 2.Le bail d’Asnières-sur-Seine a. Les enjeux et particularités Après avoir été durant deux semaines sur la ZAC de Colombes, j’ai intégré un nouveau chantier au poste d’assistant conducteur de travaux dans la ville d’Asnières sur Seine (92). Asnières-sur-Seine est une ville située en Ile-de-France plus précisément dans le département des Hauts-de-Seine, c’est une ville très dynamique avec une superficie d’environ 5 kilomètres carrés et une population de 86 000 habitants. Ce chantier a été différent de celui pour lequel j’ai œuvré les deux premières semaines, car il s’agit d’un bail d’entretien de la voirie de la ville. En effet, ce chantier diffère vraiment puisqu’au lieu d’être sur un seul chantier bien défini avec généralement une durée de travaux plutôt longue, ici, les équipes sont réparties sur plusieurs travaux dans la ville pour des tâches moins conséquentes et donc plus rapides à réaliser. ! Les enjeux Ce marché comprend l’entretien ponctuel et la réfection de la voirie, l’évacuation des eaux pluviales et usées, ainsi que la remise en état des chaussées. Nous comptons également, les trottoirs, les réseaux divers, l’entretien des zones piétonnes, des parcs (sol en sable stabilisé, dalles béton, bancs etc…) et l’aménagement urbain. Le travail dans ce bail représente de multiples enjeux pour différentes parties. o Il y a tout d’abord, un enjeu pour le bien-être et la sécurité des habitants. Figure 13 : Carte de la ville d’Asnières-sur-Seine
  • 15. 15 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Il est obligatoire pour une ville d’avoir une entreprise qui gère ce type de travaux. Ces travaux sont indispensables, car ils permettent aux habitants de vivre dans un environnement viable, même si certains ne s’en rendent pas forcément compte. En effet, pour beaucoup les travaux d’aménagement urbain, de VRD ou de réfection de voirie sont des éléments de décor. Les personnes qui ne sont pas du métier ne prêtent souvent pas attention à ces interventions qui sont pourtant nécessaires. Cependant, d’autres citoyens sont regardants à ce sujet. C’est pourquoi, comme dans beaucoup d’autres communes, la ville d’Asnières-sur-Seine a mis en place sur son site internet, un espace dédié aux plaintes des habitants en ce qui concerne la voirie. Cela permet de sécuriser de manière récurrente les dangers potentiels de la chaussée ou les nuisances pour les habitants. o Egalement, pour l’image de la ville ainsi que celle de ses représentants politiques. La mairie d’Asnières-sur-Seine possède un service dédié à la gestion et au suivi des travaux de voirie. En effet, les responsables de ce service doivent gérer l’entretien de la voirie, du mobilier urbain ainsi que de la signalisation. Leurs missions principales sont le suivi des travaux, le recensement et la réponse aux demandes des riverains, la programmation des travaux, le suivi et le contrôle des interventions réalisées par l’entreprise responsable du bail, la réalisation des métrés contradictoires à celui du conducteur de travaux, le contrôle des factures ainsi que la gestion du budget alloué à la voirie. Avec des travaux fréquents ainsi qu’une ville bien entretenue, les élus de la ville seront forcément plus appréciés des habitants, et ainsi pourront espérer être réélu lors des prochaines élections. o Enfin, il y a aussi un enjeu pour l’entreprise qui travaille sur le bail. En effet, tout au long de son contrat avec la ville, l’entreprise pourra générer des bénéfices, créer de l’emploi, avoir une bonne image auprès de la ville et des riverains. De plus, en réalisant des travaux de qualité elle pourra espérer prolonger son contrat avec la ville le plus longtemps possible. ! Les particularités Le travail sur un bail a des particularités qui me semblent intéressantes à évoquer. Tout d’abord l’ampleur des travaux est généralement moins importante que celle sur des chantiers classiques. Il s’agit davantage de petites missions qui peuvent varier d’une durée de moins d’une heure jusqu’à une semaine maximum. Cela demande une organisation différente au conducteur de travaux et surtout au chef de chantier, qui est constamment en déplacement dans la ville afin de suivre tous les chantiers que ses équipes occupent en continu. Les équipes doivent également être davantage briefées que la moyenne, car il n’y a pas toujours le chef de chantier présent sur les lieux pour s’assurer que le travail est correctement fait. Les déplacements étant très nombreux, l’organisation des compagnons rentre aussi en compte, ils doivent être capables de penser à tout le matériel et les
  • 16. 16 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien matériaux nécessaires à prendre avant de partir de la base vie afin de réaliser les travaux en s’évitant des allers retours inutiles. La programmation des travaux se doit d’être optimisée au maximum, notamment en gérant les moyens humains nécessaires sur chaque type de travaux. D’autre part, le service voirie de la mairie peut recevoir des urgences, notamment, lors d’accidents de la route, en cas de détérioration d’un matériel de signalisation ou de mobilier urbain, mais aussi en période hivernale lors de verglas ou de neige. C’est un élément qui complique davantage l’organisation des travaux. En effet, à tout moment la mairie peut recevoir une alerte qui est probable d’entrainer un accident, ce qui rend l’intervention obligatoire et qui contraint l’entreprise à régler le problème dans les plus brefs délais. Il n’est pas rare de recevoir des signalements de ce genre, ce qui change totalement la programmation prévue en amont, et peut occasionner des retards sur la réalisation de la totalité des tâches à effectuer. Dans un bail, les prix des travaux sont fixés par le biais d’un BPU (bordereau de prix unitaires) dans lequel chaque poste correspond à un prix. (voir bordereau de prix unitaires en annexe*). Lors de la création du devis il y a une succession de postes logiques qui correspondent aux différentes étapes de réalisation des travaux. Ainsi, l’entreprise peut proposer un devis clair, avec des prix validés en amont par la ville au moment de l’appel d’offre. Cela permet également à la ville d’avoir des prix fixes, et de pouvoir plus facilement faire une contre-expertise des devis reçus par l’entreprise. Le type de contrat qui est passé entre l’entreprise et la ville a également ses particularités. Ce contrat a généralement une durée de quatre ans. La marie lance un appel d’offre auquel les entreprises intéressées vont répondre. Généralement il s’agit d’un chantier fictif avec un bordereau sans prix, où les entreprises mises en concurrence vont pouvoir lister les différents postes puis les quantités nécessaire à la réalisation des travaux. Cela permet d’analyser les méthodes de travail de chaque entreprise. Aussi la ville demande aux entreprises de répondre simplement au bordereau en y indiquant les prix qu’ils estiment justes. Puis la ville va comparer les retours des entreprises et retenir l’offre la mieux-disante, ainsi l’entreprise pourra gérer les travaux de voirie durant quatre ans. b. Les intervenants Le maître d’ouvrage (MOA) est la ville d’Asnières-sur-Seine. La ville organise, choisie, innove et investi afin d’améliorer le quotidien des habitants. La ville gère les besoins, le budget consacré à la voirie ainsi que le calendrier prévisionnel. Les employés au service de la voirie sont à la fois maître d’ouvrage et maître d’œuvre (MOE), ils sont responsables des choix des techniques de travail conformément au cahier des charges. Cet acteur est chargé de faire respecter les délais, les coûts et la qualité exigée par les élus. Ils suivent les projets de la conception en passant par la réalisation des travaux jusqu’à la réception des lots. Il n’y a pas de coordinateur CSPS (Coordonnateur de sécurité et de protection de la santé) sur le bail car il n’y a pas de besoin d’organisation entre différentes entreprises qui pourraient cohabiter sur le chantier.
  • 17. 17 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien 3. La ZAC des Hauts d’Asnières Le quartier des Hauts d’Asnières fait l’objet d’une convention signée en mars 2008 avec l’ANRU (Agence Nationale pour la rénovation urbaine). L’ANRU est un établissement public industriel et commercial qui finance les programmes de rénovation urbaine, avec plusieurs objectifs. Tout d’abord, l’augmentation de la diversité de l’habitat ainsi que le développement économique, le renforcement de l’ouverture du quartier, la mobilité des habitants, viser au maximum l’efficacité énergétique et contribuer à la transition écologique des quartiers. Elle se concentre également sur la réalisation d’aménagements urbains et des programmes immobiliers. Au total, le programme de l’ANRU est doté de 12 milliards d’euros afin d’atteindre ses objectifs : • Action logement (8.4 milliards d’euros) • L’Union sociale pour l’habitat (2.4 milliards d’euros) • L’état (1.2 milliard d’euros) Aujourd’hui l’ANRU est localisé dans près de 400 communes et 200 intercommunalités, ce qui représente 98 départements de métropole et d’Outre-mer. Depuis sa création, l’organisation a permis la transformation de plus de 700 quartiers. Figure 14 : Vue du quartier des Hauts d’Asnières
  • 18. 18 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien a. Notre activité sur le chantier Sur ce projet nous avions des missions précises à réaliser. Nous avions à notre charge tout ce qui touche à la voirie c’est à dire la réfection de chaussées, trottoirs, réseaux d’assainissement, réseaux divers, bordures, création de noues et la voie pompier entre le lot A2 et le lot B. Comme nous pouvons le voir le plan de phasage ci-dessous, les travaux sont conséquents et chronophages (voir également annexe 1 et 2). b. Les enjeux et particularités ! Les enjeux Le quartier des Hauts d’Asnières a énormément d’enjeux, l’objectif de cette opération majeure de rénovation urbaine est de redynamiser ce quartier, en le connectant à un nouvel ensemble urbain attractif autour du pôle multimodal des Courtilles (métro L13, tramway T1, échangeur A86, bus). Le quartier est maintenant pleinement réintégré dans la ville avec une identité propre et une structure urbaine lisible. Aussi, le projet a pour objectifs la construction de 1100 logements, d’un nouveau complexe sportif (stade, aréna et piste d’athlétisme), d’une crèche, de commerces, d’une résidence hôtelière, 2600 m2 de bureaux ainsi qu’un nouveau parvis commercial piétonnier et la création de nouvelles voies de circulation. Figure 15: Plan de phasage de la ZAC des Hauts d’Asnières
  • 19. 19 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Ce campus intergénérationnel, réalisé conjointement avec Citallios (MOA), permet aux jeunes, couples, familles, séniors, touristes ou visiteurs temporaires de vivre harmonieusement dans un même quartier. Il s’agit d’un projet très ambitieux dans lequel beaucoup d’entreprises cohabitent depuis de nombreuses années, les travaux ont débuté en 2010 et la fin de l’aménagement est prévu pour 2024. Ce projet a aussi un grand enjeu pour la ville car ce type d’aménagement permet de redynamiser des quartiers en les rendant attractifs. En effet, créer de nombreux logements en les connectant convenablement aux transports en commun ainsi qu’en créant des infrastructures dans le quartier permet de créer de la vie et de le rendre attirant. Cela donne à la ville une image rayonnante qui permet par la suite d’attirer de nouveaux habitants et de la rendre plus dynamique en occupant l’espace disponible. Ce chantier a également beaucoup d’enjeux pour les entreprises qui y travaillent, avec un projet d’une telle ampleur, les entreprises ont de la visibilité et ce type de chantier peut contribuer à leur publicité afin de pouvoir être présents sur d’autres projets de grande envergure. ! Les particularités J’ai pu noter au cours de ces 3 mois de stage quelques particularités au niveau de ce chantier. Tout d’abord, sur le chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières, il y a un restaurant Macdonald’s, situé dans le lot A3, ce qui pourrait paraître banal, mais cela complique réellement l’organisation du chantier. Assurément, Macdonald’s est une enseigne très puissante qui génère des bénéfices colossaux. De ce fait, la fermeture temporaire d’un tel restaurant dans le but de réaliser des travaux n’est pas envisageable. C’est un point important qui a contraint toutes les entreprises présentes sur ce chantier à travailler avec la présence d’un restaurant ouvert (comprenant un parking et un drive). Cela engendre donc inévitablement des vas et viens de passants, extérieurs au chantier pourtant présents sur notre zone de travail. C’est d’une part, contraignant pour les entreprises car elles ne peuvent pas constamment occuper l’espace nécessaire pour réaliser les travaux ou pour stocker des matériaux. Et d’autre part, il est primordial de mettre en place une signalisation piétonne et automobile sans failles pour éviter au maximum les accidents ou presqu’accidents. Cela est loin d’être évident car les gens y sont rarement attentifs et empreintent peu les voies qui leurs sont destinés, rendant les travaux dangereux pour eux comme pour les équipes. En outre, le restaurant change d’emplacement et emménage au rez-de-chaussée du lot A1, ce qui augmente la coactivité sur le chantier.
  • 20. 20 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Ensuite, ce quartier est de base très fréquenté car il se situe entre le métro L13, le tramway T1, l’échangeur A86, plusieurs arrêts de bus ainsi que d’autres habitations situées tout autour du quartier. Le boulevard situé juste devant la ZAC est aussi un axe très fréquenté par les automobilistes, ce qui créé automatiquement en engorgement du quartier. Une des particularités rencontrée sur ce chantier est un problème d’évacuation des eaux usées (EU) et des eaux pluviales (EP). Nous devions réaliser le raccordement des eaux usées et eaux pluviales entre la sortie du bâtiment du lot B et les tampons déjà existants à proximité, représentant environ 40 mètres linéaires. L’entreprise qui avait créé les tampons sur lesquels nous devions nous raccorder n’avait pas positionné le fil d’eau (fil d’eau : partie la plus basse de la canalisation) assez bas afin d’avoir une pente assez importante pour permettre cette évacuation. Dans un réseau d’assainissement la pente conseillée pour les eaux usées est au minimum de 2%, c’est-à- dire 2cm/m afin d’assurer une évacuation optimale. En ce qui concerne les eaux pluviales, la pente doit être au minimum à 1%, c’est-à-dire 1cm/m. Cependant les fils d’eau relevés sur le terrain donnaient des pentes inférieures à 1% pour les deux réseaux. Nous avons eu une grande difficulté à accentuer la pente, car le réseau sortant du bâtiment était déjà assez bas et à mi longueur entre la sortie du bâtiment et le tampon ou le raccord devait se faire. Il y avait même une poutre du métro, ce qui empêchait toute intervention afin de descendre nos canalisations pour accentuer la pente. Il existe des alternatives à ce problème, comme par exemple des stations de relevages, qui lorsque les eaux ne s’écouleront pas vont les aspirer et grâce à une turbine vont pouvoir les renvoyer dans un tuyau de refoulement lui-même relié au système d’évacuation des eaux. Seulement, cette solution nécessite de l’entretien, donc engendre des coûts et il y a un risque d’obstruction des canalisations si la pompe tombe en panne. Ce problème d’évacuation est considérable car si les eaux ne s’évacuent pas correctement les habitants peuvent être très vite impactés. Par ailleurs cette difficulté nous a empêchés de continuer les travaux pendant plus d’un mois afin que le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre trouvent une solution adéquate. c. Les intervenants En premier lieu les porteurs du projet sont la ville d’Asnières-sur-Seine, ainsi que EPT Boucle Nord Seine (Etablissement Public Territorial). L’EPT est une entité qui organise le service public concernant l’alimentation en eau potable, l’assainissement et la gestion des déchets ménagers. Elle tente d’améliorer l’offre d’habitat, des équipements et celle de la mobilité. Elle participe également au développement économique en simplifiant l’accueil d’activités, en accompagnant la création d’entreprises, en rapprochant l’offre économique et l’emploi. Enfin, elle accompagne les actions visant à la transition énergétique. Le maitre d’ouvrage est Citallios. né en 2016 suite au regroupement de plusieurs SEM (Société d’économie mixte : société dont le capital est détenu majoritairement par des
  • 21. 21 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien groupements publics comme l’Etat, une collectivité territoriale ou un établissement public). C’est un acteur au service des élus de l’Ile-de-France porteurs de projets, engagé dans la durée. Citallios, c’est plus de 2500 logements livrés en 2018, 102 projets dont 6 opérations labélisées Eco-Quartier. Le maitre d’œuvre qui était chargé de suivre nos travaux était l’entreprise BATT. Cet acteur est chargé de faire respecter les couts, les délais, et la qualité exigée par le client. Il est responsable des choix techniques et autres procédés pour la réalisation des travaux conformément au cahier des charges. Il est chargé d’assister le maître d’ouvrage dans la gestion et le contrôle des travaux. Créé en 1971 BATT est un bureau d’études techniques d’infrastructures spécialisé dans les domaines de l’aménagement urbain et paysager, de la voirie et des réseaux. Le CSPS (coordinateur de sécurité et protection de la santé), nommé par le maître d’ouvrage est le Bureau Veritas Construction. Il intervient tout au long du projet en partant de la conception jusqu’à la livraison. En phase de conception il est chargé de prévenir les risques potentiels sur le futur chantier. Il doit s’assurer que chacun puisse travailler en sécurité. Son rôle est de veiller à ce que tout le monde respecte les principes généraux de prévention. Bureau Veritas Construction est un acteur majeur de la construction présent depuis plus de 50 ans. Le groupe VIOLA, responsable de l’éclairage public sur ce chantier. VIOLA a été créé en 1956, c’est le partenaire des collectivités et des entreprises de la région parisienne pour les études de conception, la réalisation et l’installation de réseaux d’éclairage public. Figure 16 : Organigramme des acteurs sur le chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières
  • 22. 22 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien IV. Mon rôle en tant qu’assistant conducteur de travaux Au cours de ce stage en conduite de travaux j’ai pu suivre un conducteur de travaux (David Caselas) dans toutes ses missions. Il est actuellement en charge de plusieurs chantiers en Ile-de-France, la ZAC de l’Arc Sportif à Colombes, le bail d’Asnières-sur-Seine et la ZAC des Hauts d’Asnières. Durant ces trois mois de stage, j’ai pu découvrir et travailler sur ces trois chantiers. En tant qu’assistant conducteur de travaux, j’ai pu m’occuper du bail d’Asnières-sur-Seine et de la ZAC des Hauts d’Asnières. J’ai ainsi assimilé le métier en étant au cœur d’une organisation dense avec deux chantiers différents qui m’ont imposé une adaptation à des fonctionnements différents. Mes journées étaient organisées de façon à ce que je puisse m’améliorer en technique. C’est un point indispensable pour pouvoir découvrir la partie gestion et ensuite l’appliquer. Par exemple, lors de la réalisation d’un devis ou d’un déboursé, les connaissances techniques sont primordiales. Tous les matins j’avais rendez-vous à la base vie d’Asnières-sur-Seine avant d’envoyer les équipes sur les chantiers à réaliser. Ensuite, j’étais avec le chef de chantier, le conducteur de travaux ou en autonomie selon les jours puis, je faisais le tour des chantiers afin de suivre l’avancement des travaux et voir les méthodes de travail. L’après-midi je me rendais à l’agence de Nanterre, où je m’occupais de la partie planification, préparation, gestion financière etc… Le groupe Eiffage mise beaucoup sur la confiance, ce qui m’a permis de gagner en responsabilités assez rapidement et au fur et à mesure de ma progression, j’ai pu me voir attribuer des tâches en autonomie. J’ai été directement mis dans de bonnes conditions de travail avec une voiture de service qui me permettait de me déplacer sur les chantiers et à l’agence de Nanterre. On m’a également mis à disposition un ordinateur portable qui me permettait de gérer toutes les tâches qui m’étaient attribuées. Sur le terrain, j’ai été épaulé par les compagnons et le chef de chantier, à qui je pouvais poser toutes mes questions en termes de techniques de réalisation des travaux. Avec le conducteur de travaux j’ai été très bien accompagné dans mes missions, me permettant d’avoir quelqu’un à l’écoute de mes interrogations. Ainsi, j’ai pu poser toutes mes questions en termes de technique et de gestion. Cela m’a permis de gagner en confiance et d’acquérir un maximum de connaissances. Durant ces trois mois j’ai exploré pleinement les différents aspects du métier de conducteur de travaux.
  • 23. 23 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien 1. Préparation de chantier La préparation de chantier est un point essentiel car une préparation bien réalisée permet d’assurer le bon déroulement des travaux. La phase de préparation de chantier est structurée en plusieurs étapes distinctes que le conducteur de travaux doit réaliser très en amont du lancement du chantier. J’ai au l’occasion durant ce stage de participer à la préparation de chantier, d’autant plus que dans un bail il y a inévitablement plus de préparation à faire au vu des nombreux chantiers. ! Réception de la demande de chantier par le client La première étape du projet est la demande de travaux par le client. Dans la majeure partie des cas (pour des petits à moyens travaux), un rendez-vous est fixé avec le client sur les lieux des travaux afin que les deux parties puissent s’expliquer. Le client pourra avoir des informations de la part du conducteur de travaux sur les points techniques des travaux et le conducteur de travaux pourra avoir une meilleure idée de l’envergure des travaux et des moyens financiers, humains et temporels à employer pour la réalisation des travaux. Au cours de ces trois mois j’ai participé à ces réunions et avec le temps j’ai réussi à améliorer ma capacité d’anticipation des travaux à réaliser et la quantification des moyens à mettre en œuvre. Ce qui m’a aidé dans la création des devis et des déboursés. ! Chiffrage et envoi du devis Une fois que les deux parties sont d’accords sur les travaux à réaliser le conducteur de travaux va faire un chiffrage, ce qui lui permettra d’avoir un ordre d’idée des dépenses en personnel, matériel et matériaux pour le chantier. Le chiffrage est indispensable pour la conception du devis afin de retomber dans ses coûts et de pouvoir faire du bénéfice sur les travaux réalisés. Une fois le chiffrage fait il doit passer à la partie devis, puis l’envoyer au client. Par la suite, le client recevant le devis juge avec une contre-expertise la cohérence de celui-ci. S’il estime que le devis n’est pas cohérent, il peut demander des changements au conducteur de travaux jusqu’à sa validation. ! Bon de commande Dès lors que le client a validé le devis du conducteur de travaux, il prépare le bon de commande. Le bon de commande signifie officiellement que le client demande des travaux et que l’entreprise sera payée pour ces travaux. Ce qui permet à l’entreprise de débuter les travaux sans risquer d’être impayée.
  • 24. 24 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien ! Programmation des travaux Le maître d’ouvrage doit tout d’abord envoyer la DT (Déclaration de projet de Travaux) aux exploitants de réseaux à proximité des futurs travaux, dès l’élaboration d’un projet. Une fois la DT communiquée au conducteur de travaux, il peut lancer la demande de DICT. Chaque année, plus de 100 000 réseaux souterrains ou aériens sont endommagés à l’occasion de travaux menés à proximité. D’où les évolutions réglementaires qui imposent un positionnement précis des réseaux, et l’obligation faite aux entreprises et aux exploitants de rédiger et de suivre les DICT (Déclarations d’Intention de Commencement de Travaux). La DICT permet ainsi de prévenir les risques d’endommagement des réseaux enterrés et de déclarer auprès des exploitants des réseaux la programmation de travaux proches des réseaux. Il est indispensable de faire une DICT à partir du moment où les travaux sont réalisés à proximité d’un réseau de canalisation de transport de matières dangereuses (gaz ou HTA par exemple). Si un réseau dangereux est endommagé lors des travaux et qu’un accident se produit, les conséquences peuvent être graves pour le blessé mais aussi pour les personnes responsables du chantier. Les demandes de DICT se font sur internet sur le site « Sogelink », il s’agit d’un formulaire à remplir en indiquant plusieurs détails sur le futur chantier. Il faut par exemple renseigner l’adresse des travaux, la nature des travaux, les techniques de travail utilisées, la durée des travaux etc… Il y a en moyenne un délai de 15 jours pour avoir le retour de tous les exploitants, afin de visualiser les réseaux présents sur place à travers un plan. Cependant, il ne faut pas avoir une confiance aveugle dans les DICT car il peut arriver que des réseaux non-indiqués préalablement soit présents. C’est pourquoi il est nécessaire de toujours faire preuve de vigilance sur un chantier. Egalement, pour la préparation du chantier il est possible de devoir réaliser une demande d’arrêté de la circulation ou une interdiction de stationnement auprès de la ville. Pour des travaux où il n’y a pas la possibilité de préserver la circulation, une demande d’arrêté doit être faite puis validée. Une fois la demande validée il est impératif de poser les arrêtés sur les lieux du futur chantier au minimum 72h avant le début des travaux. ! Géodétection des réseaux sur site En cas d’incertitude sur la localisation exacte des réseaux, des investigations complémentaires peuvent être réalisées en plus des DICT. Une géodétection des réseaux souterrains peut être réalisée par le chef de chantier ou par un géotechnicien, afin d’être certain des réseaux présents. Plusieurs techniques de détection existent : • La méthode acoustique : un signal acoustique est envoyé sur une canalisation, ce qui permet de distinguer les vibrations à la surface du sol. Cette technique est fiable mais
  • 25. 25 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien ne peut pas être réalisé sur tous les types de sol et ne permet pas de connaître la profondeur exacte de la canalisation. • La méthode électro-magnétique passive : elle permet de mesurer un champ électromagnétique émis par un câble sous tension. • La détection par sonde : une sonde raccordée à un générateur est introduite dans une canalisation afin d’émettre un signal électromagnétique qui est suivi en surface par un récepteur. Cette méthode permet d’avoir une localisation précise des canalisations et une indication de la profondeur. • la détection par radar géologique : Un appareil nommé « Géoradar » est pointé en direction du sol et des ondes sont émises puis réfléchies dans le but de donner en temps réel une image graphique du sous-sol. Cette technique est très efficace d’autant plus qu’elle peut détecter tout type de réseaux. Néanmoins, cette méthode ne permet un repérage exhaustif et ne peut être utilisé que par du personnel spécialisé. La phase de préparation est donc une étape importante du chantier, elle permettra d’effectuer les travaux dans de bonnes conditions. C’est aussi une étape dense qui demande du temps et de la réflexion. Durant ces trois mois de stage, j’ai eu l’occasion de participer aux visites avec le client sur site avant travaux, puis à la réalisation des métrés jusqu’à la réalisation du déboursé et des devis. Enfin, j’ai pu faire les demandes de DICT pour la majorité des travaux. 2.Le suivi de chantier Le suivi de chantier est une partie importante car cela permet de suivre l’avancée des travaux, les problèmes qui peuvent être rencontrés ainsi que les besoins nécessaires en termes de matériel, matériaux et personnel. Ce suivi permet de pouvoir mieux gérer l’avancement des travaux et de régulièrement réorganiser le planning selon les avancées. Même si une grande partie du travail se fait dans les bureaux, le métier de conducteur de travaux nécessite une forte présence sur le chantier afin de toujours se tenir informé de l’actualité des travaux pour mieux organiser la suite. ! La planification En tant qu’assistant conducteur de travaux, la gestion du planning a été une de mes missions principales. Le conducteur de travaux se doit d’avoir une bonne connaissance du planning afin de pouvoir par la suite organiser tous les chantiers et toutes les étapes des travaux, en ayant une vision claire sur l’avancement des travaux. Tous les jours, j’avais donc comme mission de mettre à jour le planning afin d’être correctement à jour et surtout d’avoir une vision lointaine sur l’organisation des travaux. En gérant deux plannings différents tout au long de mon stage, j’ai pu m’améliorer dans cette tâche et devenir de plus en plus à l’aise et indépendant.
  • 26. 26 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Au-delà du planning, la planification c’est aussi la gestion des livraisons de matériel, de matériaux et du personnel. Chaque jour, le chef de chantier doit rendre son rapport de chantier sur un logiciel dans lequel il enregistre le personnel présent, le matériel utilisé et les livraisons de marchandise. Egalement, le dispatcheur contacte le chef de chantier quotidiennement afin de prévoir le matériel à apporter pour le lendemain. Le dispatcheur coordonne et optimise au jour le jour les ressources (humaines et matérielles) entre les différents chantiers. Selon les priorités de l'exploitation et les demandes des chefs de chantier, il établit un planning journalier du matériel utilisé. Il faut également gérer les livraisons de matériaux afin de les recevoir en temps voulu et à l’endroit voulu, par exemple pour la livraison d’enrobés ou de béton. J’ai été chargé durant mon stage de gérer les livraisons de béton sur un chantier dans lesquels nous devions créer des dalles en béton pour plusieurs squares de la ville, et ce dans la même journée. Au total, il y avait environ 240 m2 de dalle à créer. L’emplacement des dalles a été préparé au préalable afin qu’elles puissent toutes être coulées le même jour. Cela représentait près de 50 m3 de béton soit 135 tonnes à couler. Je prendrai pour exemple la plus grande dalle qui a été coulée (100 m2 ) dans le square du Voyer d’Argenson à Asnières-sur-Seine. Mon rôle ici a été de gérer l’approvisionnement en béton auprès de la centrale puis de veiller à la bonne réalisation des travaux. 1/ Danger pour les riverains : sol en pente glissant à cause de l’eau. 2/ Visuel déplaisant: la terre et la saleté s’entassent en bas. Coulage du béton Rendu final de la rampe en béton balayé Figure 17 : Création de dalle en béton
  • 27. 27 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Le béton balayé comme on peut voir ci-dessus est un béton de voirie qui a la particularité d’être balayé avec un balai spécifique, ce qui donne ce rendu lisse avec des stries parallèles. Le balayage a un effet antidérapant. Par exemple, lors des épisodes de verglas le béton balayé permet de réduire le risque de chutes. Cette mission a été une bonne expérience personnelle qui m’a permis de gérer les livraisons entre chaque square, l’activité des compagnons ainsi que celle des sous-traitants et en plus d’avoir la satisfaction d’obtenir un rendu un de qualité. Je peux donner le pilotage d’une réfection de chaussée comme autre exemple de planification de chantier. Qu’il s’agisse des métrés, des déboursés, du devis, jusqu’à la réalisation des travaux. La chaussée étant dégradée dû à un affaissement nous avons repris une partie de la voie sur 170 m2 . Sur ce chantier nous avons démoli toute la chaussée, changé les caniveaux et mis à niveau les tampons présents sur place. Au cours de ce chantier, j’ai pu suivre toute la partie de démolition de la chaussée, celle des caniveaux et la pose des nouveaux. Ensuite, une fois la zone prête à recevoir les enrobés, j’ai du gérer l’arrivée des enrobés avec la centrale, ce qui représentait plus de 8 m3 soit 22 tonnes d’enrobés. Au cours de toute la durée du stage, j’ai eu l’occasion de diriger plusieurs types de travaux de cette ampleur. C’est une partie que j’ai beaucoup apprécié car j’ai pu suivre toutes les étapes pour arriver au résultat escompté. En effet, la phase de préparation donne envie de voir sur le terrain la réalisation des projets. De plus, le jour de la réalisation des travaux, il y a plusieurs choses à gérer sur le terrain, ce qui rend la tâche intéressante. C’est une des parties qui m’a le plus captivé durant ces trois mois de stage. Figure 18 : Réfection de chaussée
  • 28. 28 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien 3.Les réunions de chantier Tout au long de mon stage j’ai participé aux réunions de chantier sur le bail d’Asnières-sur-Seine et sur la ZAC des Hauts d’Asnières. Au travers de ces réunions, j’ai pu me rendre compte des multiples enjeux de ces réunions et de leur importance. Concernant le bail de la ville d’Asnières-sur-Seine, les réunions avaient lieu une fois par semaine dans les locaux de la marie. Pour chaque réunion, un rapport établi par le service de la mairie liste tous les sujets à aborder en ce qui concerne les travaux de la ville. Ces réunions permettent de faire le point sur les différents sujets où chacune des parties doit se tenir informée pour programmer la suite des chantiers. Dans un premier temps, le rapport mentionne les devis transmis à la ville par le conducteur de travaux, avec les bons de commande en attente. Les bons de commande sont envoyés seulement une fois que le devis du conducteur de travaux a été validé par le client. Ensuite, le rapport mentionne les devis à faire par ordre d’urgence ainsi que les devis devant être modifié avant validation. Par la suite, sont abordés les travaux à programmer et les arrêtés à prendre ainsi que les DICT à préparer. Enfin, le rapport liste les travaux finis qui nécessitent d’être réceptionnés par le client. Sur le bail les réunions étaient généralement faites en petit comité, contrairement aux réunions sur la ZAC des Hauts d’Asnières qui étaient nettement plus denses, avec plus d’acteurs à gérer et une organisation accrue. En effet lors des réunions hebdomadaires de la ZAC, il y avait beaucoup d’intervenants présents, car le chantier est un vaste projet avec beaucoup de coactivité. Une fois par semaine, nous parcourions les différents points clés du chantier afin que tous les acteurs puissent être renseignés de l’avancée des travaux ainsi que de la programmation prévue dans les jours à venir. Ces réunions avaient aussi pour but que toutes les entreprises puissent travailler sans gêner les autres. J’ai pu retenir deux évènements marquants lors des réunions en ce qui concerne la gestion de la coactivité : • Le premier sujet a concerné Eiffage Route et la société de livraison des meubles pour la résidence étudiante du lot A1. Nous avions à réaliser le tapis entre tous les différents lots en même temps que les meubles étaient livrés. Cela a rendu la coactivité impossible : nous devions absolument avoir la voie réservée pour nos machines. Mais, après de longues discussions nous avons réussi à nous entendre pour collaborer et nous avons réorganiser les dates de livraison afin d’avoir la voie disponible au moment de nos travaux. • Le second fait marquant s’est situé au niveau de la voie pompier entre le lot B et le lot A2. En effet nous devions réaliser une tranchée pour raccorder l’assainissement
  • 29. 29 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien du lot B, et sur la même période une autre entreprise devait installer des poutres IPN (poutrelle en I à profil normal) sur la façade du lot B. Ces deux tâches étaient incompatibles, rendant le travail impossible pour nous comme pour eux. Peu après nous nous sommes rendu compte du problème de pente entre les regards, nous obligeant à stopper les travaux, permettant à l’autre entreprise de pouvoir faire ses travaux. 4.La gestion financière La gestion financière est une partie colossale du métier de conducteur de travaux car elle se traduit sous plusieurs aspects. Il y a notamment les déboursés, les devis, la facturation, la gestion des comptes etc… qui sont des sujets récurrents. Toutes ces tâches font que le conducteur de travaux consacre beaucoup de son temps à la gestion financière. Pour ma part, avant de commencer mon stage je n’avais que très peu de notions dans ce domaine. Puis au contact du conducteur de travaux, j’ai découvert en quoi consistait précisément cette gestion jusqu’à réussir à la maîtriser afin de réaliser ma propre gestion financière, tout en restant à mon échelle. a. Les déboursés Un déboursé est une étape obligatoire dans la prévision de travaux, cela permet de quantifier les dépenses liées aux travaux qui vont être réalisés. En termes de personnel, de matériel et de matériaux. Ils permettent aussi de choisir les alternatives les plus efficaces pour réaliser les travaux. Les déboursés sont réalisés une fois que le conducteur de travaux s’est rendu sur les lieux du futur chantier, y faire ses métrés, pour avoir une idée des quantités de matériaux à retirer et à apporter sur le terrain. Par exemple, pour réaliser un terrassement, il peut être préférable de mettre un effectif moindre, mais de prendre un engin qui permettra d’exécuter les travaux plus rapidement. Il est souvent question de gain de temps, en effet, on peut voir grâce aux déboursés les effets immédiat sur les coûts du chantier lorsque l’on perd ne serait-ce qu’une journée. La conception d’un déboursé est une étape cruciale car elle permet de pouvoir se situer en termes de dépenses, de délais maximums pour la réalisation des travaux mais aussi de réaliser un devis qui est cohérent avec ses dépenses et de pouvoir calculer la marge effectuée sur les travaux. Dans les faits, d’après mon expérience, le conducteur de travaux réalise son déboursé en étant toujours dans le cas le plus défavorable afin d’éviter d’être perdant à la fin du chantier. Pour les chantiers que j’ai pu rencontrer cette façon de rédiger les déboursés a permis de toujours limiter les pertes et tirer un bénéfice des travaux.
  • 30. 30 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Pour réaliser mes déboursés, j’ai utilisé un document Excel pré-rempli dans lequel on trouve les dépenses liées au personnel, au matériel et aux matériaux. Ainsi, par rapport à leur quantité ou à la durée des travaux, je pouvais facilement estimer les dépenses du chantier. Désormais, je vais expliquer l’utilisation du logiciel afin de créer mon déboursé : Le personnel : J’ai listé tous les postes du personnel existant, avec leur coût journalier. Ensuite dans la colonne quantité il y a à indiquer le nombre de jours de travaux, ce qui donnera le coût total. Le coût total final du personnel vient de la somme des cases de la colonne « coût total ». Les dépenses en termes de personnel représentent généralement la majorité des coûts. On remarque directement que si le chantier nécessite beaucoup de main d’œuvre, avec un conducteur d’engin et un chauffeur de camion à temps plein, par exemple, et que les travaux durent plusieurs jours, les dépenses en personnel vont grimper très vite. C’est pourquoi il est assez bénéfique de finir les travaux plus rapidement que prévu car les dépenses peuvent être nettement réduites et notre bénéfice net peut aussi augmenter. A l’inverse, en cas de retard, les dépenses peuvent s’élever rapidement et nous faire perdre notre marge voire pire, nous faire perdre de l’argent sur la réalisation du chantier. En estimant ses calculs dans les conditions les plus défavorables, il y a une pression moindre sur les équipes de compagnons en termes de gain de temps, qui pourrait générer des risques d’accidents ou d’agacement chez ces derniers. Il leur reste alors à se concentrer davantage sur la qualité de leur travail. Généralement c’est une méthode payante car les compagnons sont dans de meilleures dispositions pour travailler qu’une équipe qui sera poussée à aller toujours plus vite. De plus, d’après mon expérience, j’ai pu remarquer qu’en travaillant avec une bonne relation de confiance entre les compagnons, le chef de chantier et le conducteur de travaux, ces premiers étaient davantage sérieux et cherchaient à travailler correctement dans le but de faire perdurer cette relation de confiance et de respect. Figure 19 : Déboursé, calcul des dépenses du personnel
  • 31. 31 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Le matériel : La partie matériel comprend beaucoup de lignes, puisqu’en effet il y a un nombre très important de matériel pouvant être utilisé sur un chantier ; cette liste n’est donc pas exhaustive. Cependant, j’ai pu lister le matériel récurrent qui suffisait généralement à la réalisation de mes déboursés. Avec le coût journalier, la quantité et la durée d’utilisation nous pouvons avoir les dépenses liées au matériel. C’est une partie qui généralement n’engendre pas les dépenses les plus importantes, cependant lors de la réalisation de grands travaux certains engins peuvent rapidement chiffrer. C’est par exemple le cas de la raboteuse qui va servir lors de travaux de réfection de chaussée. Cette machine permet de démolir la couche d’enrobé présente afin de refaire un tapis à neuf. On peut voir que le prix de cette machine à la demi-journée est de 1275 €, ce qui est une dépense importante. Cependant, le matériel le plus fréquemment utilisé reste les camions grue ainsi que les pelles. Sur le bail d’Asnières-sur-Seine nous avions généralement à disposition en continu un camion grue ainsi qu’une pelle à pneu 15T (type Mécalac). Ces engins n’étant pas systématiquement nécessaires sur tous les chantiers, nous pouvions les faire tourner sur les différents chantiers ainsi que sur la ZAC des Hauts d’Asnières, ce qui permettait de réduire les coûts de chacun des chantiers en termes de matériel. Figure 20: Déboursé, calcul des dépenses du matériel
  • 32. 32 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Les matériaux : Concernant les matériaux, les cases colorées en jaunes correspondent à la décharge, c’est-à-dire aux matériaux que nous allons retirer du terrain, par exemple lors d’un terrassement. Ces matériaux sont apportés à la décharge et selon le type de matériaux, un prix correspondant sera donné à la tonne. Les cases colorées en bleu, correspondent à la réception, c’est-à-dire les matériaux que nous allons commander et que nous allons récupérer pour la réalisation des travaux. Les dépenses en matériaux varient selon le chantier, néanmoins lors de grands projets les coûts en matériaux peuvent rapidement s’envoler. Cela a par exemple été le cas, pour la chaussée que nous avons eu à réaliser sur la ZAC des Hauts d’Asnières avec près de 1400 m2 d’enrobés (BB0/6 Noir), ce qui représente 175 tonnes d’enrobés soit 13 650 €. Cela correspond à 5cm d’enrobés appliqués sur 1400 m2 avec une densité d’environ 2.5 T/m3 . (voir annexe 4) Généralement, lors de petits ou moyens travaux les dépenses en matériaux ne sont pas excessivement élevées de par les petites quantités déchargées et réceptionnées. En conclusion, les déboursés doivent être réalisés de manière à ce qu’ils puissent nous assurer un profit, tout en respectant les cadences de travail du personnel et à la fois en restant proche de la réalité en termes de métrés préalablement calculés afin que le devis puisse être cohérent avec la réalisation des travaux. Sans oublier que le conducteur de travaux doit savoir se situer en termes d’ampleur des travaux pour gérer l’organisation du chantier et calculer correctement les moyens à mettre en place. Il s’agit d’une tâche important et complexe qu’il faut savoir manier. Figure 21: Déboursé, calcul des dépenses des matériaux
  • 33. 33 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien b. Les devis La conception de devis est également une tâche récurrente avec laquelle il faut être à l’aise en tant que conducteur de travaux. En effet, d’après mon expérience dans un bail, c’est même une mission que j’ai réalisé tous les jours au vu du nombre de chantiers effectués sur la ville d’Asnières. Pour la rédaction du devis, il faut évidemment aller sur place afin des faire les métrés, puis réaliser son déboursé pour avoir un ordre d’idée du total sur lequel il faudra retomber afin de pouvoir rentrer dans ses coûts et être capable de tirer un bénéfice des travaux. Il faut également avoir une bonne connaissance de la partie technique, en termes de réalisation des travaux pour pouvoir rendre un devis complet, et connaître toutes les étapes des travaux. Sans connaissances techniques il est presque impossible d’avoir un devis complet. En effet, lorsque j’ai commencé mon stage en tant qu’assistant conducteur de travaux, j’ai été très heureux d’avoir pu être affecté sur la ZAC de Colombes, en tant que compagnon les deux premières semaines, car j’avais déjà quelques bases techniques qui m’ont permis de progresser plus rapidement dans la rédaction des devis. Même si, passer deux semaines en tant que compagnon ne m’a pas permis de maîtriser la partie technique, cela a tout de même été d’une grande aide car j’étais plus apte à comprendre les techniques utilisées lorsque le conducteur de travaux ou le chef de chantier m’expliquait les différentes étapes du chantier. Comme expliqué précédemment, les devis sur le bail se structurent à partir d’un bordereau de prix unitaires, dans lequel est renseigné un prix fixe pour chaque tâche effectuée. Comme nous pouvons le voir sur l’image ci-contre, il y a différents postes qui ont chacun un prix en fonction de leur unité (mL, m2 , m3 , tonne…). C’est grâce à ce bordereau que nous pouvons rédiger les devis sur le bail d’Asnières-sur-Seine. Il se compose de 37 pages qui reprennent tous les postes que nous réalisons sur le bail. Il est composé en plusieurs parties bien définies. Par exemple, les travaux sur trottoir en asphalte (voir annexe 3 et 6), les travaux d’assainissement, les travaux de fourniture et de pose de mobilier urbain etc… Figure 22: Bordereau de prix unitaires
  • 34. 34 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Tout d’abord, je suis passé par la phase d’apprentissage du bordereau afin de comprendre tous les postes possibles et de savoir les utiliser. Ensuite, j’ai pu commencer à rédiger les devis avec ce dernier. Le devis se compose de manière à ce que les étapes des travaux se succèdent, ce qui donne un déroulement chronologique des travaux. Cette méthode de rédaction permet de rendre un devis clair et mieux compréhensible pour le client. Pour le conducteur de travaux, cela permet de se représenter les étapes des travaux et ainsi de ne pas oublier de postes dans le devis. Comme nous pouvons le voir ci-dessous, un exemple de devis pour la création et l’aménagement d’une voie pompier dans une impasse d’un quartier résidentiel. Figure 23 : Devis, aménagement d’une voie pompier Figure 24 : Photo de la voie pompier après travaux
  • 35. 35 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Le devis suit en effet l’ordre chronologique des travaux en commençant par la démolition des enrobés, la dépose des bordures et des caniveaux, puis le terrassement de la chaussée, ensuite la pose des nouvelles bordures, pour y faire d’un côté un sol en sable stabilisé et de l’autre la voie en enrobé. Nous avons bien chaque poste indiqué à la suite avec les quantités correspondantes puis l’addition des prix. La révision de prix située en bas du devis, correspond à une révision qui est recalculée tous les ans en fonction de plusieurs paramètres. Cette actualisation a lieu afin de revaloriser la valeur des prix du marché car le contrat étant de quatre ans, les prix sont susceptibles d’évoluer au cours de cette longue période, ce qui nécessite une révision. La création de devis est une partie complexe car il faut essayer de coller à ses métrés et à ses déboursés, tout en tentant de générer un profit intéressant sans flouer le client afin de garder une relation de confiance. Il y a donc beaucoup de paramètres à prendre en compte pour avoir un devis cohérent qui satisfait tous les acteurs du chantier. Au départ, j’ai eu un peu de mal à coller avec les devis du conducteur de travaux mais cela m’a efforcé de m’entrainer, c’est pourquoi c’est la partie de la gestion financière qui m’a le plus captivé et dans laquelle j’ai pris le plus de plaisir. Cela a été pour moi un challenge de réussir à rédiger des devis complets et cohérents avant la fin de mon stage, j’ai donc été d’autant plus satisfait lorsque mes devis collaient dans leur intégralité avec ceux du conducteur de travaux. c. Bon de commande et facture Une fois le devis terminé il faut attendre un retour du client qui validera ou invalidera ce dernier. Si le client estime que le devis ne lui convient pas il y aura alors un échange entre le conducteur de travaux et le client afin de trouver un terrain d’entente. Une fois ceci fait le client envoie le bon de commande au conducteur de travaux ce qui signifie qu’il accepte de régler le montant du devis, à partir de cet instant, l’entreprise peut débuter les travaux. Dans un marché public, comme par exemple la ville d’Asnières-sur- Seine, le bon de commande suffit à s’assurer de percevoir la somme due. Cependant, le bon de commande ne certifie pas toujours la certitude d’être payé pour les travaux réalisés, en effet lorsque nous traitons avec un organisme privé il est possible que la société ne soit pas viable et ne puisse pas régler la totalité des travaux. C’est pourquoi lors de projets de travaux avec des entreprises privées, il est possible de faire appel à une société d’assurance, par exemple pour la plus connue EULER HERMES, anciennement Société Française d’Assurance Crédits (SFAC). Cette organisation permet à l’entreprise qui réalise les travaux de se protéger des risques d’impayés. L’entreprise est informée en temps réel de la situation financière de son client, puis en cas d’impayés elle bénéficiera d’actions de recouvrement. Ce type d’assurance a un coût qui est calculé en
  • 36. 36 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien fonction du secteur d’activité et du chiffre d’affaires annuel, autrement dit plus une entreprise aura un chiffre d’affaires important, plus l’assurance lui coutera cher. Une fois les travaux réalisés le conducteur de travaux peut dresser la facture au client, ce qui permettra au client de payer les coûts de l’opération. d. Gestion des comptes Chaque mois, le conducteur de travaux doit présenter ses comptes du mois afin de les envoyer au service de comptabilité. Lors des comptes, le conducteur de travaux retrace l’activité du mois et justifie les travaux réalisés ainsi que les sommes perçues ou non. La gestion des comptes permet au service de comptabilité d’avoir un retour sur les gains effectués chaque mois, cela représente l’état des comptes sur la période. J’ai pu l’apprendre avec le conducteur de travaux à travers les différentes étapes : 1/ Il faut rentrer dans un logiciel interne toutes les dépenses du mois (matériaux, matériel, personnel), généralement renseignées par le chef de chantier via le logiciel « Pilote » dans lequel il indique les dépenses journalières dans ses rapports de chantiers. 2/ Le conducteur de travaux entre les factures, c’est-à-dire les travaux réalisés et payés par le client. 3/ Pour faire ses comptes, le conducteur de travaux doit également renseigner les factures d’ordres (FO) et les avoir d’ordres (AO). Les factures d’ordres (FO) correspondent à des travaux qui ont été réalisés mais qui n’ont pas encore été facturés. Au niveau comptable cela signifie qu’il y a une augmentation de la production, car il y a eu des travaux donc des coûts mais pas encore de recettes. En ce qui concerne les avoirs d’ordres (AO), c’est l’inverse, cela correspond aux travaux qui ont été facturés avant la réalisation des travaux, ce qui fait baisser la production du mois. Tous ces paramètres sont à renseigner dans le but de donner un résultat de chantier qui est calculé de la manière suivante : Résultat chantier = Production - Dépenses Sachant que, la Production = Factures + FO – AO, ce qui correspond au mérité. Le but est donc d’avoir un résultat de chantier positif avec une production supérieure aux dépenses.
  • 37. 37 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien V. Gestion des aléas Les aléas sur un chantier sont assez récurrents, ils peuvent se produire pour différentes raisons, que ce soit du à la météo, à un défaut d’organisation, à l’inattention des acteurs présents sur le chantier ou encore bien d’autres motifs. Durant ce stage, j’ai pu assister à bon nombre d’aléas, dont certains qui ont été marquants et que je vais présenter. Un des premiers soucis que j’ai rencontré n’a pas été des moindres. En effet, sur le chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières, au cours d’un terrassement mécanique aux abords du lot A2, un fourreau dans lequel un câble haute tension était présent a été touché par un engin au moment de la préparation du sol pour de la pose de dalles (voir annexe 5). Toucher un câble de ce type est très dangereux pour la sécurité des compagnons, sans oublier que les habitants des alentours peuvent subir une panne d’électricité le temps que le câble soit réparé. Heureusement, lors de cet incident personne n’a été blessé, mais les conséquences pour les responsables du chantier auraient pu être graves. C’est pour cette raison que des grillages avertisseurs colorés sont posés au-dessus des fourreaux afin de prévenir qu’un réseau se situe en dessous et qu’il faut continuer à terrasser autour de cette zone à la main. Au-delà de cette précaution, les DICT sont censées indiquer la présence des réseaux, ce qui permet au chef de chantier de prévenir les compagnons de travailler avec prudence. Ici, les réseaux n’étaient pas correctement indiqués sur les DICT et il n’y avait pas de grillage avertisseur à cet endroit. Pour ce cas, un employé d’ENEDIS est venu faire un constat afin de connaître les raisons de l’incident. Si l’entreprise qui a touché le réseau est fautive, elle devra payer les frais de réhabilitation et les responsables du chantier pourront être sanctionnés par l’entreprise et/ou par la justice si les conséquences sont graves. Un autre aléa que j’ai pu rencontrer à plusieurs reprises, c’est le manque de communication entre les entreprises, pouvant créer un empêchement de travail si plusieurs entreprises font des travaux sur la même zone au même moment. Dans ce cas là, un Coordinateur SPS peut être mandaté par le maître d’ouvrage afin d’assurer la coactivité sur le chantier et éviter ce genre de problème. Cependant, cela a un coût et tous les maîtres d’ouvrages n’estiment pas indispensable de mandater un coordinateur SPS. Un dernier exemple que j’ai pu rencontrer sur la plupart des chantiers concerne les riverains, surtout lors de travaux sur la chaussée. Il arrive assez régulièrement que des riverains s’agacent de la présence de travaux par exemple lorsqu’une circulation alternée est mise en place, ce qui créé un risque pour les compagnons et pour les usagers de la route.
  • 38. 38 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Notamment sur le chantier de la ZAC des Hauts d’Asnières, où les quartiers aux alentours sont connus pour leur délinquance. J’ai pu assister à différentes incivilités, qui rendent le travail plus difficile. Nous avons par exemple retrouvé un matin la vitre du Mécalac cassée par des jets de pierres durant la nuit et plusieurs vols ont été déplorés en dehors des heures de travail et même pendant. Aussi, les automobilistes qui tentent de passer sur le chantier malgré la signalisation indiquant la présence de travaux et l’interdiction de circuler. Je me suis rendu compte que le BTP est un secteur dans lequel nous pouvons faire face à des actes de violences venant de l’extérieur du chantier, ce qui ajoute une part de risque au métier. J’ai d’ailleurs été assez surpris par le nombre de vols qui ont été commis, comme le nombre d’accrochage avec les riverains pendant la période de mon stage. C’est un phénomène auquel je n’avais pas été confronté au cours de mon premier stage ouvrier. Je pense d’ailleurs que le secteur des Travaux Publics y est beaucoup plus exposé que celui du bâtiment de part la plus grande proximité avec les riverains. VI. Qualité, sécurité et environnement ! Qualité Lors de la réalisation de travaux, des contrôles qualités peuvent être effectués afin d’assurer la bonne réalisation des travaux et le respect du cahier des charges. Les contrôles qualités sont indispensables dans certains types de travaux afin de garantir la longévité de l’ouvrage. Durant mon stage j’ai pu assister à ces contrôles qui sont généralement été réalisés lors des réunions de chantier, par le maître d’œuvre qui vérifie les méthodes de travail utilisées pour la réalisation des travaux. Il s’agissait alors d’un contrôle plus axé sur les techniques de construction plutôt qu’un contrôle de la qualité de l’ouvrage et de sa résistance. Cependant j’ai aussi pu assister à des contrôles plus précis comme par exemple l’essai à la dynaplaque. Cet essai permet de mesurer la déformabilité des plateformes de terrassement et des couches de forme. En clair, cet essai est généralement réalisé avant l’application des enrobés afin de garantir la bonne compacité de la grave. Si la grave n’est pas correctement compactée ou n’est pas de bonne qualité, nous pourrions voir d’ici quelques années un affaissement se dessiner sur la future chaussée. Il est fréquent de voir des chaussées affaissées dans la rue, cela peut être dû à une fuite d’eau ou à un mauvais remblaiement de la zone avant les enrobés. L’essai à la dynaplaque est assez simple, il y a une bague située dans le bras du véhicule, qui tombe sur le sol et créée une résonance. C’est une mesure qui est réalisée trois fois, environ tous les 20m, puis le logiciel génère la moyenne des essais pour donner la déformabilité du sol en Méga Pascal (MPa). Nous pouvons voir un essai auquel j’ai pu assister ci-dessous.
  • 39. 39 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Le résultat doit être au minimum de 50 Mpa, en l’occurrence sur le chantier ou l’essai a été réalisé nous avions une déformabilité supérieure à 100 Mpa, ce qui confirme la qualité du remblai et donc la viabilité du terrain pour appliquer les enrobés. Il y a aussi l’essai au pénétromètre, également appelé l’essai Panda, ce test permet de fournir une étude géotechnique du sol, il détermine la lithologie (étude de la composition des roches et sédiments) ainsi que les pressions de fondation. D’autres contrôles qualités peuvent être effectués en amont, par exemple directement à la centrale des enrobés pour vérifier la qualité des enrobés. ! Sécurité La sécurité est bien évidemment un élément primordial dans le secteur du BTP, car les acteurs présents sur le chantier sont exposés à de nombreux risques. En 2018, des statistiques ont été réalisées par Ameli et ont montrées qu’en un an, 1 salarié sur 18 était victime d’un accident de travail sur le chantier. Ce qui représente un accident de travail toutes les deux minutes en France. Cette statistique démontre également qu’au cours de sa carrière, un compagnon risque de subir entre deux et trois accidents de travail soit 220 jours d’arrêts liés à ces accidents. Ce sont des chiffres assez forts qui attestent des risques du métier. C’est pourquoi il est nécessaire pour tous les acteurs du BTP d’être vigilant en termes de sécurité sur les chantiers. Au cours de mon stage, j’ai du vérifier les éléments de sécurité au sein des équipes avec lesquelles j’ai travaillé. Le port des EPI est impératif et doit être respecté par tous les intervenants. Certains d’entre eux, ne sont pas conscients des risques qu’ils encourent lorsqu’ils ne portent pas ces équipements, c’est pourquoi il est primordial de le leur rappeler lorsqu’ils ne les portent pas dans leur intégralité. Figure 25 : Essai à la dynaplaque
  • 40. 40 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien En tant que conducteur de travaux le port des EPI sur le chantier est aussi important que pour les compagnons, d’une part car lorsque l’on est présent sur un chantier il y a des risques liés aux machines, au bruit, aux chutes etc… et d’autre part afin de montrer l’exemple. Rappeler à un compagnon de porter ses EPI est une chose mais il faut dans un premier temps faire preuve d’exemplarité afin de rester crédible auprès d’eux. Des quarts d’heures sécurité sont organisés hebdomadairement, j’ai eu l’occasion d’animer ces quarts d’heures sécurité au cours desquels j’ai abordé de nombreux sujets avec les compagnons. Comme par exemple le port des EPI, la circulation piétonne sur le chantier ou encore la signalisation à mettre en place lors d’interventions sur la chaussée. Ces quarts d’heures sécurité permettent de sensibiliser les compagnons au danger existant et de leur rappeler les risques de leur métier puis les règles à respecter afin d’éviter un accident ou un presqu’accident. ! Environnement Le respect de l’environnement est un sujet en plein développement dans le milieu du BTP, qui doit encore être amélioré sur la plupart des chantiers. Mais cela tend à s’améliorer, d’années en années, avec l’avancée des recherches et les solutions plus respectueuses de l’environnement qui sont trouvées. Notamment avec l’augmentation du nombre de matériaux provenant du recyclage, ou encore les matériaux innovants. Au cours de ma période de stage, je me suis renseigné sur les différentes actions que l’entreprise mène afin d’être la plus respectueuse possible de l’environnement sur ses chantiers. Comme je l’ai évoqué dans la présentation du groupe Eiffage, l’entreprise est par exemple engagée dans une démarche visant à baisser son empreinte carbone. Pour cela, le groupe a par exemple décidé, de diminuer la température de fabrication des enrobés. Une étude démontre qu’une baisse d’environ 30°C lors de la fabrication des enrobés permet : o Une réduction de la consommation énergétique : 5% à 8% de baisse o Une réduction des émissions de gaz à effet de serre : 5% à 8% de baisse o Une réduction de la consommation du brûleur : ≈ 25% Aussi, Eiffage tente d’utiliser des matériaux d’agrégats c’est-à-dire des matériaux recyclés dans leurs enrobés (≈10 %) afin de réduire la production de bitume et donc baisser les émissions de CO2. Aussi, il a été prouvé que les enrobés claires émettent moins de chaleur au soleil, ce qui permet d’éviter une hausse de la température dans la ville en période chaude. Aujourd’hui, il y a également des cabanes de chantier équipées de panneaux solaires, ce qui permet aux compagnons de consommer de l’énergie solaire et donc plus respectueuse. Il existe aussi des engins de chantier qui fonctionnent à l’électricité et des
  • 41. 41 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien camions qui n’utilisent pas de carburant classiques mais des biogaz plus respectueux de l’environnement. Finalement, on peut voir des tentatives d’amélioration en termes d’écologie, cependant cela reste encore assez limité pour le moment car c’est un aspect de la construction qui est encore en cours de développement. Beaucoup d’alternatives sont encore en phase d’essais et des avancées en termes d’écologies doivent être faites pour espérer avoir un bilan carbone proche de zéro pour les entreprises dans un futur à venir. VII. Relations humaines Cette expérience de 13 semaines en tant qu’encadrant de travaux m’a permis de me mettre dans la peau d’un conducteur de travaux. J’ai pu être en relation avec tous les acteurs présents sur un chantier c’est à dire les équipes de compagnons, le chef de chantier, mes supérieurs hiérarchiques, les clients… Le secteur du BTP repose sur un travail en équipe avec tous les intervenants. Le conducteur de travaux est la personne qui permet de faire le lien entre les travaux en tant que tel et le maître d’ouvrage, ainsi que le maître d’œuvre, sans oublier tous les autres acteurs nécessaires à la réalisation du projet. Tous ces paramètres induisent logiquement qu’une grande partie du métier de conducteur de travaux est basé sur l’aspect relationnel. En tant que stagiaire à ce poste, l’intégration peut être assez délicate de par le manque d’expérience, il faut donc trouver un moyen de trouver sa place et gagner le respect des autres tout en restant humble, en tant que stagiaire et faire preuve de simplicité. Pour ma part, l’intégration a été plus ou moins compliquée selon les personnes que j’ai pu côtoyer. En ce qui concerne les compagnons, mon intégration a été plutôt simple et rapide. J’ai pu être affecté à des équipes chaleureuses avec lesquelles j’ai tout de suite cherché à tisser des liens. J’ai beaucoup apprécié le fait de côtoyer les compagnons car ce sont généralement des personnes vraies, avec qui on se sent facilement à l’aise. Afin de développer nos relations je cherchais toujours à rester proche d’eux, en restant par exemple déjeuné avec eux le plus souvent possible. En effet, c’est surtout pendant ces moments qu’on peut échanger et apprendre à mieux se connaître. C’est à travers ces petites attentions que j’ai pu m’intégrer et gagner leur respect ainsi que leur confiance. Néanmoins, en tant que stagiaire il n’est pas toujours évident de s’imposer et de donner des directives à des compagnons qui sont dans le métier depuis plusieurs années. C’est pourquoi il faut faire preuve d’humilité et amener les choses d’une certaine manière afin qu’ils se sentent respectés. Pour cela, je n’hésitais pas à leur poser des questions sur leurs méthodes de travail, afin qu’ils puissent ressentir mon investissement et se sentir tout aussi importants dans mon apprentissage. Je pense finalement que les compagnons ont pu m’apprécié car j’ai su me mettre à une place d’encadrant tout en restant proche d’eux, avec l’envie d’apprendre à leurs côtés et non pas seulement auprès du chef de chantier ou du conducteur de travaux.
  • 42. 42 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Cependant, je reste conscient que mes relations avec les compagnons sont différentes que celles qu’ils ont avec le conducteur de travaux. Avec un stagiaire, la supériorité hiérarchique est moins marquée, plus de choses sont permises et nous étions plus proches sur le plan personnel. Ensuite, j’ai également du m’intégrer auprès des clients, sur le bail d’Asnières et sur la ZAC des Hauts de Seine. Mon intégration auprès des clients a demandé un peu plus de temps qu’auprès des compagnons car je n’étais pas continuellement en contact avec eux. J’ai été plongé dans un milieu ou j’ai du m’améliorer, apprendre beaucoup de choses et prendre des initiatives afin de pouvoir suivre les échanges et me rendre utile. C’est de cette manière que j’ai pu m’intégrer auprès d’eux. Par la suite, j’étais considéré comme un référent à art entière, ils pouvaient me poser leurs questions en sachant qu’ils pourraient avoir une réponse claire. Cela a été pour moi très satisfaisant de me sentir important et d’avoir des responsabilités auprès d’eux. Cela m’a aussi permis de gagner en responsabilités auprès de mes supérieurs hiérarchiques au sein d’Eiffage. Pour clore ce chapitre, je dirais que les relations que j’ai pu avoir avec les différents intervenants ont été très enrichissantes sur le plan humain comme sur le plan professionnel. J’ai passé 13 semaines avec des personnes qui m’étaient inconnues puis avec lesquelles j’ai tissé des liens et qui m’ont énormément appris, c’est pourquoi je leur en suis très reconnaissant.
  • 43. 43 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien VIII. Conclusion Ces 13 semaines de stage au sein de l’entreprise Eiffage Route ont été l’occasion pour moi de découvrir le métier de conducteur de travaux sous touts ses angles. Cela a été un stage très enrichissant, à travers lequel j’ai appris beaucoup de choses. J’ai également été conforté dans mon choix, celui de m’orienter vers la spécialité des Travaux Publics et plus précisément dans la Voirie et Réseaux Divers. Ce métier m’a réellement passionné bien qu’il ne faille pas compter ses heures. Les journées ne se ressemblent pas et les missions sont différentes et variées, ce qui permet de ne pas se lasser et d’être dans un perpétuel apprentissage. Découvrir le métier de Conducteur de Travaux sous tous ses aspects a été pour moi une chance, j’ai pu observer et faire une grande partie des missions demandées à ce poste. J’ai également été confronté à de nombreuses difficultés de par mon manque d’expérience et de connaissances, mais qui m’ont poussées à m’améliorer pour atteindre mes objectifs. Les tâches que j’ai réalisées m’ont également permis de mettre en application les connaissances que j’ai pu assimilées lors de ma formation à l’ESITC Caen. Ce stage m’a aussi permis de découvrir des domaines qui m’étaient inconnus, comme la gestion financière et dans lesquels j’ai pris beaucoup de plaisir à apprendre. J’ai beaucoup évolué dans mon organisation, me permettant d’avoir un bon suivi et d’être à jour dans les nombreuses tâches que j’avais à réaliser. En effet, il a fallu que je m’adapte rapidement aux nombreuses missions confiées afin de ne rien oublier, j’ai du m’organiser, noter et retenir un maximum de choses. Je pense avoir remplis les attentes demandées pour ce stage, de par les retours que j’ai pu avoir des mes supérieurs qui m’ont félicité pour mon implication et mon envie d’apprendre. En conclusion cette expérience chez Eiffage Route dans l’agence de Nanterre a été passionnante et très enrichissante, je me suis vraiment senti à ma place dans ce poste, et les 13 semaines sont passées très rapidement. De plus, j’ai été extrêmement bien entouré, avec des gens à l’écoute qui m’ont mis dans de bonnes conditions pour que je puisse me sentir à l’aise. Je leur souhaite une bonne continuation, et j’espère avoir la chance de pouvoir les côtoyer dans le futur ou travailler à leurs côtés.
  • 44. 44 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien IX. Annexes Annexe 1 : Plan de revêtement de la ZAC des Hauts d’Asnières Annexe 2 : Plan d’assainissement de la ZAC des Hauts d’Asnières Annexe 3 : Constitution des accès en asphalte Annexe 4 : Constitution des chaussées et stationnements Annexe 5 : Constitution des trottoirs et accès Annexe 6 : Constitution des trottoirs en asphalte
  • 45. 45 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Annexe 1 : Plan de revêtement de la ZAC des Hauts d’Asnières
  • 46. 46 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Annexe 2 : Plan d’assainissement de la ZAC des Hauts d’Asnières
  • 47. 47 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Annexe 3 : Constitution des accès en asphalte
  • 48. 48 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Annexe 4 : Constitution des chaussées et stationnements
  • 49. 49 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Annexe 5 : Constitution des trottoirs et accès
  • 50. 50 STAGE - CONDUITE DE TRAVAUX DE AZEVEDO Adrien Annexe 6 : Constitution des trottoirs en asphalte