©FrançoisBieuzen
CRYOTHERAPIE ET
IMMERSION EN BAIN FROID
2014, L’ANNÉE DE LA MATURITÉ ?
François BIEUZEN
Département de la...
©FrançoisBieuzen
IDÉES THÉORIQUES PRINCIPALES ?
Diminuer (ou bloquer
?) l’action pro-
inflammatoire ?
Réduire les
courba...
©FrançoisBieuzen
IMMERSION
Immersion en eau froide
8°C à 15°C / 5 à 15 min
Immersion contrastée :
alternance chaud/froid
d...
©FrançoisBieuzen
CRYOTHÉRAPIE CORPS ENTIER
3 min à -110°C, -130°C ou -180°C selon le système
Electrique / Gaz
Totale ou pa...
©FrançoisBieuzen
PETIT RAPPEL DE PHYSIQUE
Capacité d ’extraction de la chaleur est dépendante du coefficient de transfert ...
©FrançoisBieuzen
REFROIDISSEMENT DES TISSUS
Pack de glace
(10 min)
Immersion eau
froide
(4-5 min / 8°C-10°C)
Cryothérapie ...
©FrançoisBieuzen
FROID (IMMERSION & CCE)
 [La]sg
Limite l’  [CPK] & [CRP]
© Ascensao A et al. (2011) Effects of cold wat...
©FrançoisBieuzen
DOULEURS PERÇUES
Eau froide Alternée
IMMERSION
Bleakley C, McDonough S, Gardner E, Baxter GD, Hopkins JT,...
©FrançoisBieuzen
DOULEURS PERÇUES
Douleur au repos Douleur à l’exercice
CCE
Costello JT, Baker PRA, Minett GM, Bieuzen F, ...
©FrançoisBieuzen
Efficace en aigu ! … et en chronique ?
©FrançoisBieuzen
ENTRAÎNEMENT ET RÉCUPÉRATION
L’entraînement est un processus adaptatif. Le corps
s’adaptera au stress de ...
©FrançoisBieuzen
ARGUMENTS CONTRE…
Utiliser la cryothérapie et l’immersion en eau froide
avec les athlètes est une très ma...
©FrançoisBieuzen
… ARGUMENTS POUR
Au lieu de se fatiguer pendant la semaine et diminuer ensuite les
performances, ils se s...
©FrançoisBieuzen
POUR RÉSUMER…
La première théorie serait que l’hydrothérapie
permettrait aux athlètes d’effectuer les ent...
©FrançoisBieuzen
TRÈS PEU D’ÉTUDES...
Roberts et al (2014).
« Cold water immersion reduces
chronic strength training-induc...
©FrançoisBieuzen
ROBERTS ET AL. 2014
Effet négatif
important
de l’eau froide sur la
performance et les
adaptations
morphol...
©FrançoisBieuzen
HALSON ET AL. 2014
24 cyclistes entraînés
Simulation d’entraînement: 7j (→) + 21j (↑charge) + 11j
(affuta...
©FrançoisBieuzen
CCE
« Lors d’une période d’entraînement intense, la CCE permet d’atténuer les
symptômes du surmenage fonc...
©FrançoisBieuzen
LA CRYOTHÉRAPIE (CCE OU H2O)
Développement Affûtage
Compétition
« Musculation » « Endurance »
↓ ou retard...
©FrançoisBieuzen
LA CRYOTHÉRAPIE (CCE OU H2O)
Développement Affûtage
Compétition
« Musculation » « Endurance »
↓ ou retard...
©FrançoisBieuzen
EN PRATIQUE
Dans les 30 min à 1h qui suivent
l’exercice
Température : entre 8 et 15°C
Durée : une dizaine...
©FrançoisBieuzen
CONTACT /
François BIEUZEN
Chargé de Mission Récupération au Département de la Recherche
Tel. 01 41 74 41...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Congrès Somsa 2014 - la cryothérapie (Immersion et Cryothérapie Corps Entier) - 6 déc. 2014

1 312 vues

Publié le

La cryothérapie en Récupération

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 312
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
46
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Hypothèse explicative : le froid diminue sICAM-1 (via T° centrale diminuée ce qui réduira la migration des leucocytes du sang vers le tissus lésé. Donc moindre réponse pro inflammatoire donc balance anti pro est favorable au anti
  • L’objectif est de stresser le muscle. On l’a vu, avec de nombreuses façons dont l’objectif est de favoriser, générer des adaptations neuromusculaire
  • Etude de Howatson?
  • p53 activation following CWI may serve as a novel and potent stimulus by which to enhance contraction-induced mitochondrial biogenesis. Our findings are consistent with reports of post- exercise CWI increasing the expression of peroxisome proliferator-activated receptor gamma (PPARγ) coactivator 1-alpha (PGC-1α)
  • p53 activation following CWI may serve as a novel and potent stimulus by which to enhance contraction-induced mitochondrial biogenesis. Our findings are consistent with reports of post- exercise CWI increasing the expression of peroxisome proliferator-activated receptor gamma (PPARγ) coactivator 1-alpha (PGC-1α)
  • Congrès Somsa 2014 - la cryothérapie (Immersion et Cryothérapie Corps Entier) - 6 déc. 2014

    1. 1. ©FrançoisBieuzen CRYOTHERAPIE ET IMMERSION EN BAIN FROID 2014, L’ANNÉE DE LA MATURITÉ ? François BIEUZEN Département de la Recherche INSEP Congrès annuel de la Société de Médecine du Sport d'Alsace (SO.M.S.A.) Mulhouse 6 Décembre 2014
    2. 2. ©FrançoisBieuzen IDÉES THÉORIQUES PRINCIPALES ? Diminuer (ou bloquer ?) l’action pro- inflammatoire ? Réduire les courbatures ? Diminuer la douleur ? Limiter l’œdème ? PRESSION HYDROSTATIQUE Faciliter le retour veineux Accélérer l’apport de substrat énergétique Accélérer la clairance des produits métaboliques EFFET FROID Antalgique Anti- inflammatoire Réduction des œdèmes
    3. 3. ©FrançoisBieuzen IMMERSION Immersion en eau froide 8°C à 15°C / 5 à 15 min Immersion contrastée : alternance chaud/froid de 10 à 30 min PROTOCOLES
    4. 4. ©FrançoisBieuzen CRYOTHÉRAPIE CORPS ENTIER 3 min à -110°C, -130°C ou -180°C selon le système Electrique / Gaz Totale ou partielle – Corps totalement sec – Sous-vêtements – Gants – Chaussettes – Cache Oreilles – Masque PROTOCOLES
    5. 5. ©FrançoisBieuzen PETIT RAPPEL DE PHYSIQUE Capacité d ’extraction de la chaleur est dépendante du coefficient de transfert de la chaleur (i.e. conductivité thermique) soit : k = W/m2 − K 0.58 k 0.024 k2.18 k + changement de phase (solide vers liquide) + possibilité de contact avec le corps supérieure PRINCIPE DE CONDUCTIVITÉ THERMIQUE
    6. 6. ©FrançoisBieuzen REFROIDISSEMENT DES TISSUS Pack de glace (10 min) Immersion eau froide (4-5 min / 8°C-10°C) Cryothérapie corps entier (3 min) Température de la peau 18 6,2 (0,5) 3,5-8,7 20 8,4 (0,7) 6,7 20 9,0 (0,8) 8,1 0,4) 20 12,1 (1,0) 22 10,3 (0,6) 25,7-26,4 13,7 (0,7) 19,4 Température intramusculaire (à 2 cm) 1,76 (1,37) 1,7 (0,9) 1,2 (0,7) 2,0 2,0 2,7 -3,88 (1,83) Température centrale 0 0,2 (0,1) 0 0 0,4 (0,2) 0,3 (0,2) SELON LA MODALITÉ Bleakley CM, Bieuzen F, Davison GW, and Costello JT. Whole-body cryotherapy: empirical evidence and theoretical perspectives. Open access journal of sports medicine 5: 25-36, 2014.
    7. 7. ©FrançoisBieuzen FROID (IMMERSION & CCE)  [La]sg Limite l’  [CPK] & [CRP] © Ascensao A et al. (2011) Effects of cold water immersion on the recovery of physical performance and muscle damage following a one-off soccer match. Journal of Sports Sciences 29: 217-225 Vs. +30 min +48h+24h DOMMAGES MUSCULAIRES
    8. 8. ©FrançoisBieuzen DOULEURS PERÇUES Eau froide Alternée IMMERSION Bleakley C, McDonough S, Gardner E, Baxter GD, Hopkins JT, and Davison GW. Cold-water immersion (cryotherapy) for preventing and treating muscle soreness after exercise. Cochrane Database Syst Rev 2: CD008262, 2012 Bieuzen F, Bleakley CM, and Costello JT. Contrast water therapy and exercise induced muscle damage: a systematic review and meta-analysis. PLoS One 8: e62356, 2013.
    9. 9. ©FrançoisBieuzen DOULEURS PERÇUES Douleur au repos Douleur à l’exercice CCE Costello JT, Baker PRA, Minett GM, Bieuzen F, Stewart IB, Bleakley C, and Costello JT. Whole-body cryotherapy (extreme cold air exposure) for preventing and treating muscle soreness after exercise in adults. Cochrane Database Syst Rev 2013.
    10. 10. ©FrançoisBieuzen Efficace en aigu ! … et en chronique ?
    11. 11. ©FrançoisBieuzen ENTRAÎNEMENT ET RÉCUPÉRATION L’entraînement est un processus adaptatif. Le corps s’adaptera au stress de l’exercice en augmentant sa condition physique si le stress est au dessus du seuil minimal d’intensité. Si un muscle est stressé (dans des limites tolérables), il s’adapte et améliore ses fonctions. ,,,, le paradigme des adaptations liées à l’entraînement sur le muscle squelettique sont le résultat des effets cumulés des répétitions d’une activité contractile, dont les premières réponses induisent des adaptations à long terme ,,,, ,,,, Fahey, T.D. (1998). Adaptation to exercise: progressive resistance exercise Widegren et al. 2001 Acta Physiol. Scand. 172: 227–238 UN PARADIGME
    12. 12. ©FrançoisBieuzen ARGUMENTS CONTRE… Utiliser la cryothérapie et l’immersion en eau froide avec les athlètes est une très mauvaise idée si vous les entraîner pour les rendre plus forts! ,,,, Étant donné que le processus de l'inflammation déclenchée après une lésion musculaire est une partie de l'adaptation à l’entraînement, il est important d'être conscient que la limitation de cet effet en utilisant l’eau froide pourrait avoir des conséquences négatives pour l’entraînement ,,,, Prendre un bain de glace trop rapidement après un entraînement dur arrête immédiatement le cycle de récupération [...] ce qui peut potentiellement diminuer les futurs adaptations ,,,, Marco Cardinale, Head of Sports Physiology ASPIRE Steve Magness, Head Cross Country coach at the University of Houston Laura Allsop
    13. 13. ©FrançoisBieuzen … ARGUMENTS POUR Au lieu de se fatiguer pendant la semaine et diminuer ensuite les performances, ils se sont améliorés, les athlètes se sont mieux adaptés Ce que vous essayez de faire est de créer un stimulus intense sur le corps. Plus le stimulus sera important, plus grande sera l’adaptation. ,,,, Evidence suggests that ice baths reduce muscle soreness after exercise and that the effects on muscle function is specific to the exercise ,,,, ,,,, Nic Gill, All Blacks Strength and Conditionning coach Jonathan Leeder, English Institute of Sport
    14. 14. ©FrançoisBieuzen POUR RÉSUMER… La première théorie serait que l’hydrothérapie permettrait aux athlètes d’effectuer les entraînements suivants avec une plus grande charge ou une meilleure qualité, ce qui aurait pour effet d’augmenter les stimulus initiateurs des adaptations. À l’inverse, la seconde théorie suggère que l’immersion en eau froide pourrait limiter les adaptations à l’entraînement en raison de la minimisation de la fatigue et de la réponse inflammatoire normalement consécutives à un entraînement. Shona Halson, AIS Physiology, Australia Institute of Sport ,, ,,
    15. 15. ©FrançoisBieuzen TRÈS PEU D’ÉTUDES... Roberts et al (2014). « Cold water immersion reduces chronic strength training-induced adaptation.” ESSA Congress, Adelaide. Frohlich et al (2014). "Strength training adaptations after cold water immersion." J Strength Cond Res: 1. Yamane et al (2006). "Post-exercise leg and forearm flexor muscle cooling in humans attenuates endurance and resistance training effects on muscle performance and on circulatory adaptation." Eur J Appl Physiol 96(5): 572-580. Howatson et al (2009). "The influence of cold water immersions on adaptation following a single bout of damaging exercise." Eur J Appl Physiol 105(4): 615-621 Halson et al (2014). Does hydrotherapy help or hinder adaptation to training in competitive cyclists? Medicine and science in sports and exercise 46: 1631-1639, 2014.
    16. 16. ©FrançoisBieuzen ROBERTS ET AL. 2014 Effet négatif important de l’eau froide sur la performance et les adaptations morphologiques à l’entrainement en musculation Force Masse musculair e
    17. 17. ©FrançoisBieuzen HALSON ET AL. 2014 24 cyclistes entraînés Simulation d’entraînement: 7j (→) + 21j (↑charge) + 11j (affutage) Immersion en eau froide 4x /sem. – 15 min à 15°C Tests : intermittent de haute intensité + 2x 4min CLM (R = 30min) Sprint power - 4.4 % -3 % PMOY (2ème 4 min)
    18. 18. ©FrançoisBieuzen CCE « Lors d’une période d’entraînement intense, la CCE permet d’atténuer les symptômes du surmenage fonctionnel tels que – la réduction de la quantité de sommeil – L’augmentation de la fatigue, – La diminution des capacités physiques. » Schaal et al. 2014, MSSE 10 nageuses synchro élites Simulation d’entraînement: 14j (↑charge) CCE 1x / jour vs. rien Tests : chrono 400m + suivi sommeil + fatigue DE NOUVELLES PERSPECTIVES
    19. 19. ©FrançoisBieuzen LA CRYOTHÉRAPIE (CCE OU H2O) Développement Affûtage Compétition « Musculation » « Endurance » ↓ ou retarde le processus inflammatoire ↓ le signal anabolique Favorise la biogénèse mitochondriale (p50 / PGC-1α) SYNTHÈSE SUR LA RÉCUPÉRATION AU 6 DÉCEMBRE 2014 Si dommages musculaires légers à modérés Réduit la perception de douleur ↓ ou retarde le processus inflammatoire Accélère le recouvrement des performances Entraînement intense ↓ les symptômes du surmenage fonctionnel Réactive le système parasympathique
    20. 20. ©FrançoisBieuzen LA CRYOTHÉRAPIE (CCE OU H2O) Développement Affûtage Compétition « Musculation » « Endurance » ↓ ou retarde le processus inflammatoire ↓ le signal anabolique Favorise la biogénèse mitochondriale (p50 / PGC-1α) SYNTHÈSE SUR LA RÉCUPÉRATION AU 6 DÉCEMBRE 2014 Si dommages musculaires légers à modérés Réduit la perception de douleur ↓ ou retarde le processus inflammatoire Accélère le recouvrement des performances Entraînement intense ↓ les symptômes du surmenage fonctionnel Réactive le système parasympathique
    21. 21. ©FrançoisBieuzen EN PRATIQUE Dans les 30 min à 1h qui suivent l’exercice Température : entre 8 et 15°C Durée : une dizaine de minutes Les membres fatigués En fin de journée 2 à 3 min
    22. 22. ©FrançoisBieuzen CONTACT / François BIEUZEN Chargé de Mission Récupération au Département de la Recherche Tel. 01 41 74 41 65 Courriel : francois.bieuzen@insep.fr @FrancoisBieuzen

    ×