Le Foncier et Fomi: Enjeux pour la réinstallation des populations affectées

222 vues

Publié le

Le Foncier et Fomi: Enjeux pour la réinstallation des populations affectées

Communication du Dr Aboubacar Sidiki Condé (Directeur Général - Projet Fomi) lors de l'atelier national « Guinée: sécurisation foncière des terres agricoles pour les populations affectées par le barrage de Fomi » tenu à Conakry, les 4 et 5 mars 2015.

L’atelier était organisé dans le cadre du partenariat entre le Ministère de l’Énergie et de l’Hydraulique (MEH), par le biais de la Direction Générale du Projet Fomi, et la Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l’Ouest – mise en œuvre par le consortium formé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et l’Institut International pour l’Environnement et le Développement (IIED), et financée par la Fondation Howard G. Buffett. La rencontre a été coparrainée par les Ministères de l’Énergie et de l’Hydraulique (MEH), de l’Agriculture (MA), et de la Ville et de l’Aménagement du Territoire (MVAT).

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
222
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Foncier et Fomi: Enjeux pour la réinstallation des populations affectées

  1. 1. Le Foncier et Fomi Enjeux pour la réinstallation des populations affectées Dr Aboubacar Sidiki Condé Directeur Général - Projet Fomi Mercredi 4 mars 2015
  2. 2. Le Plan de Réinstallation Involontaire La première composante du PRI s’intitule « Programme de compensation des terres et de sécurisation foncière » et fait état de quatre activités ou mesures : i) évaluation des biens ii) compensation des terres iii) mise en œuvre des compensations et des indemnisations iv) sécurisation foncière L’idée étant que la compensation des terres productives comprenne le remplacement des surfaces perdues par des superficies permettant de retrouver les revenus initiaux (EIES 2010)
  3. 3. Les Impacts de la réinstallation Les impacts de la réinstallation ont également été étudiés et il ressort, entre autres, les points suivants : • Pertes de ressources agricoles du fait de l’implantation de nouveaux villages, infrastructures et routes. • Accélération des mécanismes de défense du patrimoine foncier, notamment vis-à-vis des étrangers. Erosion de la tradition d'accueil et de prêt de terre. Evolution de la propriété lignagère vers la propriété individuelle. • Spéculation sur les terres, augmentation des transactions financières. • Augmentation des pressions sur les terres agricoles et sur les pâturages du fait de l’attribution de droits d’usage au profit des exploitants réinstallés. • Risque de conflits sur l’usage des terres et des pâturages entre populations réinstallées et population hôtes.
  4. 4. Le plan local de développement Les deux premiers principes du plan de développement (PDL) sont (i) la reconnaissance du rôle principal de la riziculture, pluviale et irriguée, dans les systèmes d’exploitation (ii) l’irrigation en maîtrise de l’eau ne pourra compenser que partiellement les pertes de production irriguée (les autres potentialités de la zone devront donc être mises à profit : agriculture pluviale et plantations, diversification non-agricole, reconversions) Conséquence: est-ce que la quantité de terres (aménagées, coteaux) nécessaires pour remplacer celles perdues avec une production équivalente seront disponibles? Dans quelles conditions?
  5. 5. Etude sur le foncier Fomi/GWI Questions de base : • Quels droits coutumiers et modernes doivent être compensés ? • En cas de conflits sur les droits traditionnels, qui va trancher et comment ? • Comment appliquer, dans la pratique, la notion de « juste » pour les différents biens et les différentes catégories de personnes concernées ? • Quelles leçons des autres expériences guinéennes (Garafiri, mines, etc.)? • Est-ce que les principes en vigueur au niveau du bassin du Niger et de la CEDEAO figurent dans la législation et les pratiques en Guinée ? • Quel est (sera) le statut juridique des terres de compensation (aménagées ou pluviales)?
  6. 6. Etude sur le foncier • À partir de l’analyse détaillée des consultants sur comment relocaliser un village « typique » pilote (procédures, négociations, mesures de compensation à appliquer, moyens humains nécessaires, etc.), l’étude présente :  Une analyse approfondie des étapes du processus d’expropriation et de compensation,  Une identification des acteurs et de leur rôle, sur les outils, connaissances et capacités des instances traditionnelles, de l’administration centrale, décentralisée et déconcentrée et de la filière judiciaire,  Une identification des lacunes et défis à relever, à travers des propositions fortes sous forme d’une feuille de route
  7. 7. Perspectives • Des enjeux immenses pour réussir la sécurisation foncière des PAP, gage d’un projet national accepté de tous • La nécessité de collaborer entre les départements concernés (MEH, MA, MAVT, etc.) : réforme des textes, élaboration des outils, accompagnement social, etc.

×