L’innovation comme                                                                priorité stratégique  Grands groupes et ...
Introduction Innhotep, cabinet de conseil en stratégie de croissance et innovation, fait paraître  régulièrement des publ...
Pourquoi un grand groupe collaborerait-il avec des           start-ups ?INTERETS GRAND GROUPE                             ...
Notre vision des principales modalités de collaboration            entre start-ups et grands groupesTYPES DE COLLABORATION...
Zoom sur chacune de ces modalités et conclusionsI.     INTERACTIONS ET COLLABORATIONS OUVERTESII.    PARTENARIATIII.  INVE...
Grands groupes et start-ups :                                             quelles modalités de collaboration ?            ...
Les incubateurs                            Présentation                         INCUBATEURS                               ...
Les incubateurs                          Zoom sur un incubateur public : Paris Incubateurs                            EX. ...
Les incubateurs                       Zoom sur un incubateur « hybride » : Le Camping                        EX. GRANDS GR...
Les pôles de compétitivité                     Présentation                                                               ...
Les pôles de compétitivité                          Zoom sur un pôle de compétitivité : Advancity                         ...
Grands groupes et start-ups :                                     quelles modalités de collaboration ?                    ...
Les partenariats                           Zoom sur un partenariat technologique :                           Veolia Innova...
Les partenariats                         Zoom sur un partenariat commercial :                         Orange et Deezer    ...
Les partenariats                            Zoom sur un partenariat marketing :                            La Banque Posta...
Grands groupes et start-ups :                                     quelles modalités de collaboration ?                    ...
Les investissements en capital                         Une palette de modalités d’investissement dans des                 ...
Les investissements en capital                        Zoom sur un exemple de « corporate venturing » :                    ...
Les investissements en capital                         Zoom sur un exemple de « multi-corporate venturing » :             ...
Les investissements en capital                       Zoom sur un exemple d’investissement dans un fonds                   ...
Grands groupes et start-ups :                                    quelles modalités de collaboration ?                     ...
L’incubation privée de start-ups                             Zoom sur un exemple d’incubation privée :                    ...
L’incubation privée de start-ups                           Zoom sur un exemple d’incubation privée :                      ...
Grands groupes et start-ups :                                        quelles modalités de collaboration ?                 ...
En synthèse : des modalités de collaboration plus ou                                      moins engageantes pour les grand...
En synthèse : des modalités à choisir et prioriser en                               fonction des intérêts recherchés      ...
En conclusion, …    Collaborer avec les start-ups : l’accès à de1   nombreuses opportunités pour les grands    groupes    ...
Grands groupes et start-ups :                                     quelles modalités de collaboration ?                    ...
Notre vision : l’innovation pensée et déroulée               au service de la vision stratégique                    VISION...
Que faisons-nous ?                                                                     ACCOMPAGNER LE TOP                 ...
Activités de conseil en innovation, stratégie decroissance, nouveaux business                                             ...
Activités de conseil en innovation, stratégie de                croissance, nouveaux business                : Un accéléra...
Illustrations de nos activités de conseil en                     innovation, stratégie de croissance, nouveaux            ...
Activités de conseil en « management innovant »                                                                 ACCOMPAGNE...
Activités de conseil en « management innovant »                : Un catalyseur d’ innovationPour les grands groupes :    D...
Illustrations de nos activités de conseil en                       « management innovant »            Adresser les nouvell...
Pour aller plus loin…            Claire Bacquart                                                                 Demba Dia...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Innhotep - Quelles collaborations entre les grands groupes et startups, pour quels objectifs? Exemples choisis en France

3 355 vues

Publié le

Incubateurs, speed meeting, corporate venturing, poles de competitivite… Au-dela de ces termes, Innhotep a souhaite ici identifier et comprendre, sur la base d’experiences existantes en France, les principales modalites de rapprochement et de collaboration entre grands groupes et start-up et leurs finalites.

Publié dans : Business
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 355
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
367
Actions
Partages
0
Téléchargements
137
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Innhotep - Quelles collaborations entre les grands groupes et startups, pour quels objectifs? Exemples choisis en France

  1. 1. L’innovation comme priorité stratégique Grands groupes et start-ups :quelles modalités de collaboration ? pour quels objectifs ? x Exemples choisis en France Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 1
  2. 2. Introduction Innhotep, cabinet de conseil en stratégie de croissance et innovation, fait paraître régulièrement des publications visant à apporter un éclairage sur un sujet innovant ou en lien avec « l’innovation business » x Incubateurs, speed meeting, corporate venturing, pôles de compétitivité… Au-delà de ces termes, Innhotep a souhaité ici identifier et comprendre, sur la base d’expériences existantes en France, les principales modalités de rapprochement et de collaboration entre grands groupes et start-up et leurs finalitésPréambule méthodologique •  Parmi les multiples modalités de collaboration existantes, nous avons fait le choix de retenir les modalités les moins anecdotiques et les plus concluantes à la fois pour les start-ups et les grands groupes •  Nous n’avons pas retenu la modalité de « l’acquisition » d’une start-up par un grand groupe, qui semble davantage pouvoir constituer l’étape finale d’un processus de collaboration Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 2
  3. 3. Pourquoi un grand groupe collaborerait-il avec des start-ups ?INTERETS GRAND GROUPE QUELQUES EXEMPLES •  Captage de signaux faibles VEILLE •  Anticipation des tendances •  Réactivité face aux nouvelles technologies •  Développement d’offres commerciales conjointes •  Enrichissement d’offres existantes COMMERCIAL / MARKETING •  Pénétration de nouvelles cibles commerciales •  Actions de communication ou de notoriété •  Intégration / mise en commun de ressources R&D TECHNOLOGIQUE / R&D •  Développements conjoints de nouveaux produits / services •  Réduction des coûts FINANCIER •  Activation de financements de l’innovation •  Accès à des plus-values de cessions •  Accélération de positions stratégiques sur : ‑  de nouveaux marchés STRATEGIQUE ‑  de nouveaux territoires •  Rattrapage d’avancées stratégiques de concurrents •  Protection d’intérêts stratégiques par rapport à la concurrence AUTRES… Image de marque Responsabilité sociale Infusion de la culture entrepreneurialeCollaborer avec des start-ups : un moyen de répondre à une multitude d’enjeux clés Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 3
  4. 4. Notre vision des principales modalités de collaboration entre start-ups et grands groupesTYPES DE COLLABORATION MODALITES CLES IDENTIFIEES INCUBATEURS PUBLICS INTERACTIONS ET COLLABORATIONS INCUBATEURS « HYBRIDES » OUVERTES POLES DE COMPETITIVITE PARTENARIATS COMMERCIAUX PARTENARIAT PARTENARIATS TECHNOLOGIQUES PARTENARIATS MARKETING PARTICIPATION DANS UN FONDS TIER INVESTISSEMENT « CORPORATE VENTURING » « MULTI-CORPORATE VENTURING » INCUBATION PRIVEE INCUBATION DE START-UPS PAR UNE ENTREPRISE Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 4
  5. 5. Zoom sur chacune de ces modalités et conclusionsI.  INTERACTIONS ET COLLABORATIONS OUVERTESII.  PARTENARIATIII.  INVESTISSEMENT EN CAPITALIV.  INCUBATION PRIVEEV.  QUELQUES CONCLUSIONS Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 5
  6. 6. Grands groupes et start-ups : quelles modalités de collaboration ? Exemples choisis en France Type de collaboration :« Interactions et collaborations ouvertes »   Incubateurs publics   Incubateurs « hybrides »   Pôles de compétitivité Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 6
  7. 7. Les incubateurs Présentation INCUBATEURS Quelques exemples :•  Les incubateurs visent à détecter, accueillir et INCUBATEURS accompagner des projets de création et / ou de PUBLICS développement dentreprises innovantes•  Il en existe plus de 100 en France soutenus par une grande diversité d’acteurs : organismes publics (état, régions, départements, villes, …), grandes entreprises, institutionnels, etc.•  Ils ont généralement une dimension territoriale mais aussi souvent des spécialisations sectorielles INCUBATEURS•  Ils proposent généralement les services suivants : « HYBRIDES » ‑  Hébergement ‑  Appui de conseil (amorçage, décollage, etc.) ‑  Connexions avec les grands groupes et les réseaux d’innovation et de financement ‑  Organisation d’événements spécifiques•  Nous distinguons trois typologies d’incubateurs : INCUBATEURS ‑  Publics ACADEMIQUES ‑  « Hybrides » ‑  Académiques ‑  Note : l’incubation privée de start-ups est traitée dans une autre partie, car les objectifs du grand groupe y diffèrent fortement Liste d’incubateurs en France : Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? www.mon-incubateur.com 7
  8. 8. Les incubateurs Zoom sur un incubateur public : Paris Incubateurs EX. GRANDS GROUPES SECTEUR ANNEE Multiple 2006 - PrésentCOLLABORATIONS SPECIFIQUES RESULTATS CONCRETS 5 start-ups sélectionnées dans le cadre d’un•  « Club Open Innovation » : développement appels à innovation sur le thème de « La des relations business entre grands banque de demain, vers la simplification… » groupes et start-ups. 2 principales actions : -  « Appels à innovation » émis par des 4 « innovations datings » grands groupes sur des thèmes en lien organisés autour des thèmes de avec leurs métiers la Ville de Demain (JCDecaux), -  « Innovation datings » : rencontres mêlant du Cloud Computing (SFR), etc. contenu éditorial, sessions de speed dating et networking entre grands groupes et start- 5 start-ups travaillent avec Renault sur le projet de tablette ups numérique R-Link :•  Deux programmes d’incubation spécifiques à date créés avec Renault et JCDecaux, respectivement sur les thématiques de la « Mobilité connectée » et du « Mobilier urbain » -  Les start-ups sélectionnées bénéficient d’un INTERET POUR LE GRAND GROUPE tuteur issu du grand groupe qui les aide à rencontrer les bonnes personnes internes VEILLE TECHNO / R&D au groupe et à avancer le projet en interne Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 8
  9. 9. Les incubateurs Zoom sur un incubateur « hybride » : Le Camping EX. GRANDS GROUPES SECTEUR ANNEE Economie Numérique 2011 - Présent DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS : 3 contrats signés•  Le Camping est un incubateur qui se Service de gestion et de sécurisation de documents définit comme un « accélérateur de utilisé par la SNCF pour garantir la mise à jour et la sécurité des documents diffusés aux agents start-ups », avec un fonctionnement original d’accompagnement sur une durée Technologie d’analyse des contenus sur les de 6 mois de 12 start-ups réseaux sociaux, utilisé par la SNCF pour mieux écouter ses clients et répondre à leurs attentes sélectionnées•  Les 12 équipes sélectionnées sont Solution permettant de créer des applications réunies dans un open space de 300m2 mobiles, utilisée par la SNCF pour renforcer « favorisant l’émulation, la l’efficacité des équipes en leur simplifiant l’accès collaboration et les échanges » aux données utiles depuis leur mobile Autres collaborations en vue avec Infinit, Skimm!, LoungeUp, etc.•  Ces start-ups bénéficient d’une forte visibilité notamment auprès de grands INTERET POUR LE GRAND GROUPE groupes comme la SNCF (via sa Fabrique Digitale) VEILLE STRATEGIQUE Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 9
  10. 10. Les pôles de compétitivité Présentation Une couverture de l’ensemble du territoire : POLES DE COMPETITIVITE•  Crée en 2005, les pôles de compétitivité visent à « renforcer la compétitivité française en encourageant les démarches partenariales entre les entreprises, les établissements de recherche et les organismes de formation autour d’une stratégie commune, sur une thématique et un territoire donné » (competitivite.gouv.fr)•  Il en existe aujourd’hui plus de 70, qui couvrent un ensemble de domaines technologiques : biotechnologies, chimie, énergies renouvelables, TIC, transports, etc. Quelques exemples :•  Plus de 1000 projets de R&D collaboratifs en ont émergé, visant à mettre au point des produits, process ou services commercialisables à moyen terme, générateurs dactivité économique et créateurs demploi (Energie) (Biotechs)•  Les pôles de compétitivité proposent notamment les services suivants : ‑  aide au montage de projets (TIC) (Cleantechs) ‑  présentation aux financeurs publics ‑  mise en réseau des acteurs (entreprises, académiques, collectivités) (Transports) (Services, finance) Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 10
  11. 11. Les pôles de compétitivité Zoom sur un pôle de compétitivité : Advancity EX. ACTEURS SECTEUR ANNEE Ville et mobilité 2006 – Présent durables DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS   Plus de 300 projets labellisés•  Advancity, le « pôle de compétitivité de la ville   110 projets financés pour un montant durable et des éco-technologies urbaines », dinvestissements de 350 M€ compte un vaste réseau constitué de 172   La grande majorité de ces projets regroupent des entreprises, allant des start-ups aux leaders start-ups travaillant avec des grands groupes mondiaux (17), 30 établissements (Air Liquide, GDF Suez, Saint-Gobain, SNCF, académiques ou de recherche, 200 SPIE, Vinci, Veolia, etc.) laboratoires, 3000 chercheurs, 31 collectivités, etc.•  Advancity émet de nombreux appels à projets qui sont autant d’opportunités de collaboration entre grands groupes et start-ups•  Programme « Greendustry » : soutien au développement de PME franciliennes dans les INTERET POUR LE GRAND GROUPE domaines de l’eau, des déchets, de l’efficacité énergétique, des énergies nouvelles et des TECHNO / R&D FINANCIER TIC pour l’environnement et l’énergie Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 11
  12. 12. Grands groupes et start-ups : quelles modalités de collaboration ? Exemples choisis en FranceType de collaboration : « Partenariat »   Partenariat commercial   Partenariat technologique   Partenariat marketing Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 12
  13. 13. Les partenariats Zoom sur un partenariat technologique : Veolia Innovation Accelerator ACTEURS SECTEUR ANNEE Energie & 2010 - Présent Environnement DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS   Plus de 300 start-ups ont intégré le processus de•  Le Veolia Innovation Accelerator (VIA) est un vaste sélection (49 % dEurope, 42 % des Etats-Unis, et programme de détection et de déploiement près de 10 % dAsie) d’éco-innovations provenant de start-ups   13 partenariats conclus à ce jour (soit un taux•  La collaboration avec le VIA passe par un de transformation de 3%), dont : processus en 3 étapes de 17 semaines, le « 1 / 4 / 12 » : 1.  1 semaine pour évaluer si la technologie innovante entre dans le périmètre de Veolia 2.  4 semaines pour étudier et, le cas échéant, valider linnovation 3.  12 semaines pour identifier les opportunités d’intégration des nouvelles technologies dans les processus et/ou offres du Groupe Source : Veolia•  Les start-ups peuvent ainsi bénéficier de la capacité industrielle d’un grand groupe INTERET POUR LE GRAND GROUPE international, de canaux de distribution et de débouchés commerciaux dans de nombreux VEILLE COMMERCIAL TECHNO / R&D domaines (Propreté, Eau, Energie, Transport, etc.) Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 13
  14. 14. Les partenariats Zoom sur un partenariat commercial : Orange et Deezer ACTEURS SECTEUR ANNEE Numérique, Musique 2010 - Présent DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS   En mai 2012, le service comptait près d’1 million•  Le service « Deezer Premium » permet d’abonnés Orange, soit un taux d’activation de d’accéder à 18 millions de titres sur tous les près de 20% supports : PC, mobiles, baladeur wifi, chaine IP, TV IP, tablette…   Développement international du partenariat :   2011 : Angleterre•  Juillet 2010 : Orange investit dans Deezer en   2012 : Afrique, Pologne, etc. prenant 11% du capital, et inclut l’offre payante « Deezer Premium » dans ses forfaits•  Le partenariat permet à Orange de proposer un service d’accès illimité à du contenu musical à ses clients, et à Deezer de profiter de la base d’abonnés d’Orange pour étendre son audience•  Mai 2012 : un nouveau contrat a été signé INTERET POUR LE GRAND GROUPE entre les 2 entreprises renouvelant leur IMAGE DE partenariat pour 3 ans et étendant sa portée COMMERCIAL STRATEGIQUE MARQUE géographique Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 14
  15. 15. Les partenariats Zoom sur un partenariat marketing : La Banque Postale et KissKissBankBank ACTEURS SECTEUR ANNEE •  La Banque Postale Finance 2011 - Présent •  KissKissBankBank DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS Chaque mois, La Banque Postale sélectionne un•  KissKissBankBank est une start-up qui propose un projet parmi la sélection « Coup de Coeur La service web de financement participatif (ou « crowdfunding ») de projets créatifs et innovants de Banque Postale » sur KissKissBankBank.com tous les univers : lart, la culture, lécologie, le sport, et le soutient à hauteur de 50% de son objectif lexploration, léducation, la technologie, etc. de collecte de fonds•  La Banque Postale s’est associée à KissKissBankBank en tant que partenaire de ce service de financement participatif, notamment pour accompagner ses clients dans la réalisation de leurs projets•  Pour la banque, lobjectif est dapporter une réponse aux besoins de financement des jeunes, sur des projets pour lesquels les produits classiques sont Source : La Banque Postale inadaptés•  « Par cette action, La Banque Postale souhaite encourager ce mode de financement participatif INTERET POUR LE GRAND GROUPE innovant, afin de permettre à tous de réaliser les projets IMAGE DE qui leur tiennent à cœur » Didier Vuillaume, Directeur COMMERCIAL MARQUE marketing, Banque Postale Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 15
  16. 16. Grands groupes et start-ups : quelles modalités de collaboration ? Exemples choisis en France Type de collaboration :« Investissement en capital »   Participation dans un fonds tier   « Corporate venturing »   « Multi-corporate venturing » Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 16
  17. 17. Les investissements en capital Une palette de modalités d’investissement dans des start-ups par les grands groupes ENGAGEMENT STRATEGIQUEINVESTISSEMENT, PRISE DE PARTICIPATION +•  Venture Capital, définition : « apport de capitaux propres et de compétences Corporate Venturing techniques ou stratégiques à des (avec ou sans structure entreprises en création, ou en développement, dédiée) (La  Poste  +  AGF,  Caisse  des qui appartiennent en grande majorité́ à des Dépôts,  CNP  Assurances,   Cofinoga,  etc.) secteurs de technologie nouvelle » (P. Geoffron, 1984) (EDF,  Allianz,     IdInvest)•  Corporate Venturing, définition : ‑  Fonds créés par de grands groupes Multi- (Schneider  Electric,   Alstom,  Rhodia,  FEI) industriels, souvent spécialisés et Corporate Venturing intervenant généralement sur leur propre (SNCF,  Orange,     secteur dactivité Total,  PSA) ‑  Reprend la logique de « venture capital », à (Orange,  Publicis,     la différence près que les stratégies FEI,  CDC) d’investissement visent davantage des Investissement dans intérêts stratégiques que financiers un fonds « tier »•  Il existe de nombreuses modalités de « Corporate venturing », qui peuvent traduire CDC,  Crédit  Agricole,  Schneider  Electric,   différents niveaux d’engagement stratégique Danone,  La  Poste,  Hermès,  etc. - HSBC,  BNP  Paribas,     Caisse  des  Dépots,  etc. Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 17
  18. 18. Les investissements en capital Zoom sur un exemple de « corporate venturing » : SFR Développement ACTEUR SECTEUR ANNEE Economie Digitale 2006 – Présent DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS   40 millions d’euros investis dans 22•  SFR Développement est une filiale de SFR qui vise sociétés, en Europe, Asie et Amérique, à favoriser l’innovation du groupe en dont par exemple : investissant dans de jeunes sociétés innovantes en lien avec les métiers de SFR : l’internet, les télécommunications et les contenus Cloud Gaming Mobile Habitat connecté pour mobile et télé, ainsi que l’habitat connecté•  Au-delà du support financier, le fonds souhaite   6 participations cédées depuis 2006, dont participer au développement des start-ups en la cession en 2011 de Backelite (agence de les accompagnant sur les axes : marketing mobile) à Prosodie (groupe ‑  Stratégique Capgemini), avec multiplication par 10 de la ‑  Business / Développement mise initiale ‑  Technique et expérimental•  « Nous ne voulons pas enfermer les start-ups dans notre écosystème… SFR na pas pour vocation INTERET POUR LE GRAND GROUPE dacheter une société dans laquelle il a pris une VEILLE TECHNO / R&D participation » Stéphanie Hajjar, SFR Développement Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 18
  19. 19. Les investissements en capital Zoom sur un exemple de « multi-corporate venturing » : Aster Capital EX. ACTEURS SECTEUR ANNEE Energie & •  Schneider Electric Ventures : 2002 – 2010 Environnement •  Aster Capital : 2010 - … DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS   Investissements dans plus de 25 sociétés innovantes, en Europe et Amérique du Nord•  Aster Capital est un fonds en capital risque spécialisé dans le secteur des éco-technologies •  Investissement d’1,5 million d’euros dans la (ou « cleantech »), constitué de 3 industriels : société française Lucibel, spécialisée dans Alstom, Schneider Electric et Rhodia les LED •  La société Lucibel commercialise ainsi en•  Les investissements engagés par le fonds Asie des solutions déclairage intelligentes visent avant tout la création de valeur sur la en partenariat avec Schneider Electric base de coopérations concrètes entre les start-ups et un ou plusieurs des grands   Dix cessions ont déjà été réalisées avec succès, groupes dont :•  Les entrepreneurs sont accompagnés afin de concrétiser au mieux leurs projets de développement. « Notre intervention sinscrit à INTERET POUR LE GRAND GROUPE moyen terme avec lambition de renforcer lattractivité des sociétés financées » VEILLE COMMERCIAL TECHNO / R&D (www.aster.com) Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 19
  20. 20. Les investissements en capital Zoom sur un exemple d’investissement dans un fonds tier : BNP Paribas et FinanCités ACTEUR SECTEUR ANNEE Divers 2007 - Présent DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS   Depuis 2007, FinanCités a permis à 39•  BNP Paribas a engagé en 2007 une politique entreprises de se développer pour un montant d’investissement et de soutien aux total investi de 2,1 millions d’euros entrepreneurs issus de zones urbaines   Avec le soutien de BNP Paribas, FinanCités avait sensibles, appelée « Projet Banlieues » pour objectif de financer 40 TPE en 2009   Ces investissements permettent à ces jeunes•  En 2010, lensemble des actions du Projet entreprises de se développer et de contribuer Banlieues a représenté un budget de 15 au dynamisme de l’économie locale et à la millions deuros dont quatre millions sous création d’emplois sur leur territoire forme de subventions et partenariats et onze millions en financement de fonds propres et lignes de crédits•  BNP Paribas a par exemple investit 1 M€ dans FinanCités, une société de capital risque solidaire ayant pour objet la réalisation INTERET POUR LE GRAND GROUPE dinvestissements à vocation sociale et IMAGE DE dédiés aux entrepreneurs des quartiers RSE MARQUE sensibles Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 20
  21. 21. Grands groupes et start-ups : quelles modalités de collaboration ? Exemples choisis en FranceType de collaboration : « Incubation privée »Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 21
  22. 22. L’incubation privée de start-ups Zoom sur un exemple d’incubation privée : Danone Communities PRINCIPAL ACTEUR SECTEUR ANNEE Agro-alimentaire 2007 - Présent DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS   Le Groupe a investi 20 millions d’euros dans « danone.communities », sur un total visé de 100 millions« danone.communities » est un incubateur   10 projets en cours en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud,de « social business », visant à financer et qui touchent au total 900 000 personnes. Par exemple :développer des entreprises locales « Grameen Danone » (Bangladesh) : projet visanttournées vers des objectifs sociaux – à améliorer la santé des enfants grâce à un yaourt‘faire reculer la pauvreté et la malnutrition’ : fortifié et réduire la pauvreté en incluant les •  Investissement financier dans le capital communautés locales dans la chaîne de valeur •  Accompagnement opérationnel : « La Laiterie du Berger » (Sénégal) : projet visant détachement d’experts Danone, à valoriser la production locale de lait frais pour améliorer la situation des éleveurs Peuls mobilisation d’un écosystème de partenaires à même de renforcer leur « NutriGo » (Chine) : projet visant à améliorer la santé des enfants en zone rurale en combinant un modèle économique et leur impact complément nutritionnel, un système de social (ONG, banque de microcrédit, distribution innovant et un programme d’éducation acteurs privés, universités, etc.) •  Et ce de la conception des produits, les INTERET POUR LE GRAND GROUPE process industriels, la supply chain, jusqu’au marketing et la IMAGE DE VEILLE RSE commercialisation MARQUE Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 22
  23. 23. L’incubation privée de start-ups Zoom sur un exemple d’incubation privée : Dassault FashionLab ACTEURS SECTEUR ANNEE Economie Numérique 2011 - Présent Mode DESCRIPTION RESULTATS CONCRETS 3 projets d’incubation spécifiques :   « Trends gathering » : identifier et analyser les tendances avant leLes technologies de modélisation lancement d’une nouvelle marque ou d’une nouvelle collectionvirtuelle 3D au service de l’industrie de   « Luxe Store Experience » : application permettant de gérer toutla mode le processus de création d’un magasin, notamment grâce à la modélisation 3D•  3DS Fashion Lab est un incubateur   « 3D holistic design solution for fashion » : outil de modélisation technologique dédié aux créateurs 3D pour aider les designers à concevoir une offre complète à partir de mode et aux stylistes, visant à de modèles 3D sur l’ensemble du processus créatif associer la puissance dingénierie de Dassault Systèmes à limagination artistique et au savoir-faire professionnel des créateurs de mode•  Objectif : développer une offre intégrant les outils de conception, de simulation 3D et le travail INTERET POUR LE GRAND GROUPE collaboratif nécessaires à la VEILLE COMMERCIAL STRATEGIQUE création dune collection complète Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 23
  24. 24. Grands groupes et start-ups : quelles modalités de collaboration ? Exemples choisis en FranceSYNTHESE ET CONCLUSIONS … Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 24
  25. 25. En synthèse : des modalités de collaboration plus ou moins engageantes pour les grands groupes ENGAGEMENT FORT INCUBATION PRIVEE INVESTISSE- MENTS INCUBATEURS ET POLES DE COMPETITIVITEENGAGEMENT FAIBLE PARTENARIATS COLLABORATION PONCTUELLE COLLABORATION DURABLE LIENS OPERATIONNELS FAIBLES LIENS OPERATIONNELS FORTS Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 25
  26. 26. En synthèse : des modalités à choisir et prioriser en fonction des intérêts recherchés MODALITES DE COLLABORATION PRINCIPAUX INTERETS GRAND GROUPE INCUBATEURS PUBLICS VEILLE INCUBATEURS « HYBRIDES » POLES DE COMPETITIVITE COMMERCIAL / MARKETING PARTICIPATION DANS UN FONDS TIER TECHNOLOGIQUE / R&D « CORPORATE VENTURING » « MULTI-CORPORATE VENTURING » FINANCIER PARTENARIATS COMMERCIAUX / MARKETING PARTENARIATS TECHNOLOGIQUES STRATEGIQUE AUTRES INCUBATION PRIVEE DE START-UPS (image de marque, responsabilité sociale, infusion de la culture entrepreneuriale, etc.)Légende : COLLABORATIONS OUVERTES PARTENARIAT Note : dans un souci de synthèse, seuls les deux liens les plus dominants de chaque modalité ont été repris ici INVESTISSEMENT INCUBATION PRIVEE Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 26
  27. 27. En conclusion, … Collaborer avec les start-ups : l’accès à de1 nombreuses opportunités pour les grands groupes De nombreux exemples de grands groupes2 français ayant déjà fait ce choix et généré des bénéfices concrets Sociétés technologiques, industrielles, de3 services… pour toutes, une réflexion à mener afin d’identifier les modalités de collaboration les plus créatrices de valeur Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 27
  28. 28. Grands groupes et start-ups : quelles modalités de collaboration ? Exemples choisis en France ANNEXES -PRESENTATION D’INNHOTEP Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 28
  29. 29. Notre vision : l’innovation pensée et déroulée au service de la vision stratégique VISION NOTRE DEMARCHE Stratégie d’innovation et de croissance Intégrer l’innovation à la vision et à la stratégie opérationnelle de nos Portefeuille de projets clientsGénération Etudes Plan de Identifier les pistes concrètes d idées d opportunités mise en œuvre d’innovation ayant une pertinence économique Veille stratégique Définir les stratégies de mise en Partenariats œuvre des pistes retenues Organisation Accompagner la mise en œuvre Conduite du changement Pilotage de programme / de projet Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 29
  30. 30. Que faisons-nous ? ACCOMPAGNER LE TOP MANAGEMENT A CONCEVOIR DES STRATEGIES D’INNOVATION ET DE CROISSANCE (NOUVEAUX BUSINESS) ACCOMPAGNER LE MANAGEMENT A REPONDRE AUX NOUVELLES QUESTIONS ORGANISATIONNELLES ET MANAGERIALES Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 30
  31. 31. Activités de conseil en innovation, stratégie decroissance, nouveaux business ACCOMPAGNER LE TOP MANAGEMENT A CONCEVOIR DES STRATEGIES D’INNOVATION ET DE CROISSANCE (NOUVEAUX BUSINESS) Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 31
  32. 32. Activités de conseil en innovation, stratégie de croissance, nouveaux business : Un accélérateur d’ ’’innovations business’’Pour les grands groupes : Aider à concevoir et à mettre en œuvre des stratégies de croissance sur les nouveaux marchés :   Technologies de l’Information et des Communications (TIC)   Energie et CleantechPour les start-ups et PME innovantes : (20% de l’activité) Accélérer la définition des offres et le business développement Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 32
  33. 33. Illustrations de nos activités de conseil en innovation, stratégie de croissance, nouveaux business Adresser les nouvelles questions stratégiques Quels sont les signaux Comment détecter les faibles sur mes marchés pépites aujourd’hui mais (idées, déterminants d ici à start-ups, produits, 2-5 ans ? services,…)? Détection Mise en œuvre desd innovations - innovations business business Quelles nouvelles activités de Quelles offres diversification concevoir pour mettre en place pour adresser les construire de nouveaux marchés? nouveaux business? Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? Innhotep – Copyright 2012 33
  34. 34. Activités de conseil en « management innovant » ACCOMPAGNER LE MANAGEMENT A REPONDRE AUX NOUVELLES QUESTIONS ORGANISATIONNELLES ET MANAGERIALES Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 34
  35. 35. Activités de conseil en « management innovant » : Un catalyseur d’ innovationPour les grands groupes : Des nouveaux modes d’organisation et de management plus agiles et plus performants •  Organisation de départements d’innovation et R&D •  Repérage, animation et management des key people internes •  Management des idées et informations (internes / externes) •  Nouveaux usages numériques en entreprise Une synthèse de ce qui fait l’agilité des start-ups distillée au sein des grands groupes Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 35
  36. 36. Illustrations de nos activités de conseil en « management innovant » Adresser les nouvelles questions organisationnelles et managériales Comment m’appuyer sur les Comment lever des ressources clés internes et blocages externes pour enrichir ma opérationnels stratégie ? pour négocier de nouveaux tournants stratégiques ? Nouveaux outils etNouveaux modes de modes de management fonctionnement Comment tirer parti des apports de Comment mieux repérer et valoriser l’innovation en l’entreprise 2.0 ? interne et capter de (SMI, management l’innovation externe ? collaboratif,…) Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 36
  37. 37. Pour aller plus loin… Claire Bacquart Demba Diallo Directrice Associée Directeur Associé–  Email : claire.bacquart@innhotep.com –  Email : demba.diallo@innhotep.com–  Tel : +33 1 41 40 94 85 –  Tel : +33 1 41 40 94 87–  Mob : +33 6 60 87 02 20 –  Mob : +33 6 14 79 62 94 Site web : www.innhotep.com Blog : innhotep.blogspot.com Twitter : http://twitter.com/Innhotep Innhotep – 2013 - Quelles collaborations entre les grands groupes et les start-ups ? 37

×