Au premier semestre 2015, l’immobilier résidentiel neuf
présente sensiblement les mêmes tendances que l’année
passée, à la...
Évolution
par rapport au
1S14 :
+4,2% de
ventes 6 448 logements neufs ont
été vendus au cours du 1er
semestre 2015, soit u...
Au cours des six pre-
miers mois de l’année
2015, 6 328 commercia-
lisations ont vu le jour en
Ile-de-France, soit le
même...
17 126 logements neufs
(dont 94% d’appartements)
sont disponibles à la fin du
mois de juin 2015.
En volumes, hors Paris,
l...
Les prix
Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en Ile-de-France
Dans l’échelle des prix, Paris demeur...
1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL
Individuel
%
variation annuelle
0 0 1 0 1 0 2
100%
ns
- - 50% - 50% -
- - ns - ns -
Collectif
%
v...
Disponible
Mises en vente
1 S 2 0 1 5 H a u t s - d e - S e i n e
variationannuelle
-15,7%
de ventes
-6,5%
de mises
en ven...
7
S e i n e - S a i n t - D e n i s 1 S 2 0 1 5
1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL
Individuel
%
variation annuelle
0 0 3 4 1 0 8
- -...
8
1 S 2 0 1 5 V a l - d e - M a r n e
variationannuelle
+12,3%
de ventes
-4,2%
de mises
en vente
+7,3%
de stock
disponible...
9
S e i n e - e t - M a r n e 1 S 2 0 1 5
1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL
Individuel
%
variation annuelle
0 0 25 98 43 2 168
- - ...
10
1 S 2 0 1 5 Y v e l i n e s
variationannuelle
+17,1%
de ventes
+60,7%
de mises
en vente
+8,9%
de stock
disponible
prix
...
11
E s s o n n e 1 S 2 0 1 5
1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL
Individuel
%
variation annuelle
0 0 10 19 31 6 66
- - 15% 29% 47% 9%...
12
1 T 2 0 1 5 V a l - d ’ O i s e
variationannuelle
-11,7%
de ventes
-12,1%
de mises
en vente
+2,2%
de stock
disponible
p...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf à Paris au 1er
semestre 2015
* Le prix moyen au m² correspond à la moy...
L’immobilier neuf dans les Hauts-de-Seine au 1er
semestre 2015
D é t a i l s à l a c o m m u n e
14
* Le prix moyen au m² ...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans les Hauts-de-Seine au 1er
semestre 2015 -
suite
15
* Le prix moye...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf en Seine-Saint-Denis au 1er
semestre 2015
16
* Le prix moyen au m² cor...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf en Seine-Saint-Denis au 1er
semestre 2015 - suite
17
* Le prix moyen a...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans leVal-de-Marne au 1er
semestre 2015
18
* Le prix moyen au m² corr...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans leVal-de-Marne au 1er
semestre 2015 - suite
19
* Le prix moyen au...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1er
semestre 2015
20
* Le prix moyen au m² corres...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1er
semestre 2015 - suite
21
* Le prix moyen au m...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1er
semestre 2015 - suite
22
* Le prix moyen au m...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans lesYvelines au 1er
semestre 2015
23
* Le prix moyen au m² corresp...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans lesYvelines au 1er
semestre 2015 - suite
24
* Le prix moyen au m²...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans lesYvelines au 1er
semestre 2015 - suite
25
* Le prix moyen au m²...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans l’Essonne au 1er
semestre 2015
26
* Le prix moyen au m² correspon...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans l’Essonne au 1er
semestre 2015 - suite
27
* Le prix moyen au m² c...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
28
L’immobilier neuf dans l’Essonne au 1er
semestre 2015 - suite
* Le prix moyen au m² c...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans leVal-d’Oise au 1er
semestre 2015
29
* Le prix moyen au m² corres...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
L’immobilier neuf dans leVal-d’Oise au 1er
semestre 2015 - suite
30
* Le prix moyen au m...
D é t a i l s à l a c o m m u n e
31
L’immobilier neuf dans leVal-d’Oise au 1er
semestre 2015 - suite
* Le prix moyen au m...
Observatoire
du Logement Neuf des
ADIL d’Ile-de-France
La base de données couvre environ 85% du marché de l’immobilier de ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Logement neuf en Ile-de-France : Conjoncture au 1er semestre 2015

420 vues

Publié le

Au premier semestre 2015, les ventes de dans le résidentiel neuf augmentent de l’ordre de +4% mais les commercialisations plafonnent. Ainsi l’offre disponible tend à reculer de -3% sur un an. Concernant les prix, les situations sont contrastées selon les départements ; les variations annuelles étant comprises entre -0,3% et +3%.
www.adil75.org

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
420
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
59
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Logement neuf en Ile-de-France : Conjoncture au 1er semestre 2015

  1. 1. Au premier semestre 2015, l’immobilier résidentiel neuf présente sensiblement les mêmes tendances que l’année passée, à la même période. Les ventes augmentent quelque peu, de l’ordre de +4%, pour 6 448 transactions conclues entre janvier et juin 2015. Quant aux commercialisations, celles-ci plafonnent à 6 328 unités, volume équivalent au 1er semestre 2014. Compte tenu de cette stagnation des mises en vente, associée à une légère hausse des ventes, l’offre disponible tend à reculer de -3% sur un an, pour atteindre 17 126 logements disponibles fin juin 2015. Enfin, concernant les prix, les situations sont contrastées selon les départements ; les variations annuelles étant comprises entre -0,3% et +3%. Globalement, on assiste à une légère remontée des prix et des taux - même s’ils restent encore bas. Les différentes mesures engagées dans le secteur du neuf, et les quelques signes d’amélioration laissent présager une conjoncture à venir favorable. Note de conjoncture 1er semestre 2015 Le marché du logement neuf en Ile-de-France ECLAIR ÉtudesurlaCommercialisationdesLogementsneufsparlesAgencesd’InformationdelaRégionIle-de-France Agence Départementale d’Information sur le Logement Étude réalisée par l’ADIL 75 Observatoire du Logement Neuf des ADIL d’Ile-de-France Évolution du marché francilien 1S2014 / 1S2015
  2. 2. Évolution par rapport au 1S14 : +4,2% de ventes 6 448 logements neufs ont été vendus au cours du 1er semestre 2015, soit une augmentation de +4,2% sur un an. Traditionnellement plus prolifique, le 2ème trimes- tre ne déroge pas à la règle cette année et tire les ventes vers le haut, avec 3 612 transactions conclues. Cette légère embellie des ventes masque des disparités au sein des départements.Ainsi, Paris (-10,2%), les Hauts-de-Seine (-15,7%), la Seine-Saint-Denis (-12,2%) et le Val-d’Oise connaissent une baisse annuelle de leurs ventes.Au contraire, leVal-de-Marne (+ 12,3%) en PetiteCouronne, l’Essonne (1,8%), lesYvelines (17,1%) et surtout la Seine-et-Marne (59,1%) ont davantage attiré d’acheteurs par rapport au 1er semestre 2014. En volumes, les territoires de l’Est francilien sont les plus actifs ce semestre : la Seine-Saint-Denis (1 018 unités) et la Seine-et-Marne (1 179 transactions) dépassent le seuil des 1 000 ventes et agrègent plus du tiers (34%) des ventes de l’Ile-de-France. Les ventes I l e - d e - F r a n c e 1 S 2 0 1 5 Évolution du nombre de ventes de logements en Ile-de-France Répartition des ventes par type de pièces au 1er semestre 2015 1S15 Vente V 1T15 V 2T15 variation de 1S14 à 1S15 75 273 88 185 -10,2% 92 812 328 484 -15,7% 93 1 018 481 537 -12,2% 94 787 377 410 12,3% 77 1 179 570 609 59,1% 78 903 396 507 17,1% 91 829 381 448 1,8% 95 647 215 432 -11,7% IDF 6 448 2 836 3 612 4,2% cartographie:ADIL75 Répartition du nombre de ventes en Ile-de-France par département au 1er semestre 2015 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France1 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 63 157 111 12 343 - - 18% 46% 32% 3% 100% - - 62% 15% 26% 100% 26% Collectif % variation annuelle 525 1 790 2 373 1 150 261 6 6 105 9% 29% 39% 19% 4% 0% 100% 23% 9% -3% -2% 14% >100% 3%
  3. 3. Au cours des six pre- miers mois de l’année 2015, 6 328 commercia- lisations ont vu le jour en Ile-de-France, soit le même volume qu’au 1er semestre 2014. Comme les ventes, le 2ème trimes- tre 2015 est la locomotive des mises en vente de ce semestre (56%). Derrière cette apparente stabilité, les lancements de programmes chutent dans la majorité des départements (toute la PetiteCouronne ainsi que laSeine-et-Marne et leVal-d’Oise), les variations annuelles étant comprises entre -4,2% (Val-de-Marne) et -27,1% (Seine-Saint-Denis). En revanche, lesYvelines, dont le volume de commercialisations est le plus élevé ce semestre avec 1 268 unités, et l’Essonne, gagnent respectivement +60,7% et +21,9%. En termes de répartition, 92% des logements neufs nouvellements introduits sur le marché sont constitués d’appartements. Ces derniers diminuent de -3% sur un an, notamment à cause des petites surfaces (-19% pour les studios, -14% pour les T2, -1% pour les T3). Quant à l’individuel groupé, malgré de faibles volumes (480 maisons commercialisées), celui-ci augmente de +53% par rapport au 1er semestre 2014. Les mises en vente Évolution par rapport au 1S14 : stabilité des mises en vente 1 S 2 0 1 5 I l e - d e - F r a n c e Évolution du nombre de mises en vente de logements en Ile-de-France Répartition des mises en vente par type de pièces au 1er semestre 2015 Répartition du nombre de mises en vente en Ile-de-France par département au 1er semestre 2015 cartographie:ADIL75 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 5 9 99 22 133 12 480 1% 2% 21% 46% 28% 3% 100% >100% 13% 43% 46% 77% 71% 53% Collectif % variation annuelle 477 1 607 2 129 1 318 306 11 5 848 8% 27% 36% 23% 5% 0% 100% -19% -14% -1% 16% 9% >100% -3% 2 1S15 Mise en vente MeV 1T15 MeV 2T15 variation de 1S14 à 1S15 75 316 53 263 -17,5% 92 834 445 389 -6,5% 93 753 273 480 -27,1% 94 738 293 445 -4,2% 77 900 415 485 -11,3% 78 1 268 645 623 60,7% 91 895 477 418 21,9% 95 624 180 444 -12,1% IDF 6 328 2 781 3 547 0% = ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  4. 4. 17 126 logements neufs (dont 94% d’appartements) sont disponibles à la fin du mois de juin 2015. En volumes, hors Paris, l’offre disponible reste sensiblement homogène d’un département à l’autre ; chacun dépassant les 2 000 unités à pourvoir. Les Hauts-de-Seine culminent à 2 575 unités au 30 juin 2015, soit 15% de l’encours francilien. A l’opposé, le Val-d’Oise, qui a vu son stock augmenter sur un an (+2,2%), détient la part la moins importante de l’offre régionale. Plus généralement, l’encours annuel régresse de -2,7%. L’individuel groupé, qui représente 6% des logements disponibles, compte 969 unités, et ne connaît pas le même sort (+2%) que le collectif qui lui diminue de -3% sur un an. On notera par ailleurs que les 4P et 5P, tous types de logements confondus, ont vu leur part légèrement augmenter annuellement. Évolution par rapport au 1S14 : -2,7% de stock disponible L’encours de logements disponibles Évolution du nombre de logements disponibles en Ile-de-France Répartition des logements disponibles par type de pièces au 1er semestre 2015 cartographie:ADIL75 Répartition du nombre de logements disponibles en Ile-de-France par département au 1er semestre 2015 3 I l e - d e - F r a n c e 1 S 2 0 1 5 1S15 Dispo D 1T15 D 2T15 variation de 1S14 à 1S15 75 766 688 766 -11,2% 92 2 575 2 670 2 575 2,6% 93 2 383 2 440 2 383 -7,2% 94 2 207 2 172 2 207 7,3% 77 2 345 2 472 2 345 -13,9% 78 2 429 2 313 2 429 8,9% 91 2 319 2 349 2 319 -10,7% 95 2 102 2 090 2 102 2,2% IDF 17 126 17 194 17 126 -2,7% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 7 12 105 467 325 53 969 1% 1% 11% 48% 34% 5% 100% >100% >100% -7% 6% 3% -25% 2% Collectif % variation annuelle 1 137 4 019 6 529 3 696 755 21 16 157 7% 25% 40% 23% 5% 0% 100% -3% -5% -6% 3% 7% >100% -3% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  5. 5. Les prix Évolution du prix moyen des appartements neufs disponibles en Ile-de-France Dans l’échelle des prix, Paris demeure le département le plus onéreux de la région. En effet, il faut compter en moyenne 10 514 €/m² pour un appartement neuf ). En Petite Couronne, les Hauts-de-Seine se classent en tête des départements les plus chers ; le prix moyen s’élevant à 6 626 €/m². A l’inverse, c’est en Seine-Saint-Denis que l’immobilier résidentiel neuf est le plus accessible. Plus généralement, hors Paris, le prix d’un logement neuf en collectif, au sein de la Petite Couronne, équivaut à 5 189 €/m². EnGrandeCouronne, un appartement neuf vaut en moyenne 3 975 €/m². Dans le détail, lesYvelines seul département à dépasser les 4 000 €/m² (précisément 4 401 €/m²), est le plus dispendieux. Suivent le Val-d’Oise (3 950 €/m²) et l’Essonne (3 814 €/m²). La Seine-et-Marne (3 735 €/m²), qui ferme la marche, est sans conteste le département le plus abordable de la deuxième périphérie, mais également de l’Ile-de-France toute entière. Concernant les variations annuelles, celles-ci sont comprises entre -0,5% et +3%. Cinq départements connaissent une hausse, plus ou moins sensible, rapportée au 30 juin 2014 : leVal-d’Oise (+0,7%), Paris (+2%), lesYvelines (+2,6%), l’Essonne (+2,7%) et la Seine-Saint-Denis (+3%). Les Hauts-de-Seine (0,4%) et le Val-de-Marne (-0,3%) maintiennent quant à eux leur prix sur un an. Enfin, laSeine-et-Marne voit ses prix s’éroder légèrement, de l’ordre de -0,5% sur un an. 4 1 S 2 0 1 5 I l e - d e - F r a n c e 1S15 Prix moyen 1T15 2T15 variation de 1S14 à 1S15 75 10 514 €/m² 10 264 €/m² 10 514 €/m² 2,0% 92 6 626 €/m² 6 407 €/m² 6 626 €/m² 0,4% 93 4 149 €/m² 4 132 €/m² 4 149 €/m² 3,0% 94 4 793 €/m² 4 672 €/m² 4 793 €/m² -0,3% 77 3 735 €/m² 3 762 €/m² 3 735 €/m² -0,5% 78 4 401 €/m² 4 448 €/m² 4 401 €/m² 2,6% 91 3 814 €/m² 3 828 €/m² 3 814 €/m² 2,7% 95 3 950 €/m² 3 943 €/m² 3 950 €/m² 0,7% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  6. 6. 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 1 0 1 0 2 100% ns - - 50% - 50% - - - ns - ns - Collectif % variation annuelle 76 71 62 47 15 0 271 100% -11% 28% 26% 23% 17% 6% - 25% -24% 5% -41% 25% - P a r i s 1 S 2 0 1 5 variationannuelle -10,2% de ventes -17,5% de mises en vente -11,2% de stock disponible prix moyen: 10 514 €/m² Disponible Mises en vente Ventes 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 2 0 2 0 4 100% ns - - 50% - 50% - - - ns - ns - Collectif % variation annuelle 56 88 90 47 30 1 312 100% -19% 18% 28% 29% 15% 10% 0% -54% -26% 13% 15% 36% ns 5 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 1 0 2 1 4 - - 25% - 50% 25% 100% - - -67% - -33% 0% -56% Collectif % variation annuelle 194 216 189 108 52 3 762 25% 28% 25% 14% 7% 0% 100% -11% -15% -6% -20% 11% ns -11% Arrondissement Ventes 17 ème 66 13 ème 59 19 ème 54 15 ème 22 20 ème 18 273 ventes ont été signées au 1er semestre 2015, correspondant à une baisse annuelle de -10,2%. Le marché des maisons est insignifiant. En collectif, les 3P (+5%) et les 5P (+25%) ont été plébiscités, de même que les studios (+25%), signe d’un potentiel retour des investisseurs. Géographiquement, les arrondissements périphériques sont les plus vendeurs, notamment les 17e , 13e et 19e , lesquels concentrent les 2/3 des transactions parisiennes. Les lancements de programmes se sont faits rares, et seuls 316 logements neufs ont été mis en vente, soit 17,5% de moins qu’au 1er semestre 2014. Tandis que les 3P et plus connaissent un regain de production, les petites surfaces, qui représentent près de la moitié (46%) des commercialisations, chutent : -54% pour les T1 et -26% pour les T2 sur un an. On retrouve à nouveau les 17e et 13e arrondissements parmi les territoires les plus dynamiques. Ensemble, ils agglomè- rent 59% des mises en vente à Paris. Au 30 juin 2015, 766 logements neufs sont disponibles dans la capitale. Compte-tenu d’un nombre de ventes et de mises en vente en baisse, ce stock diminue, de l’ordre de -11,2% sur un an. En termes de prix, Paris reste le département le plus onéreux en Ile-de-France, avec un prix moyen de 10 514 €/m² pour un appartement neuf encore en vente. Entre les 1ers semestres 2014 et 2015, ce montant affiche une hausse de +2%. Enfin, dans l’échelle des prix, le 16e constitue l’arrondissement le plus cher (15 491 €/m²). Les arrondissements du Nord- Est de la capitale, c’est-à-dire les 20e et 19e , demeurent ceux où les prix sont les moins élevés (respectivement 8 850 €/m² et 8 077 €/m²). Arrondissement Prix 16 ème 15 491 €/m² 15 ème 12 245 €/m² 18 ème 12 055 €/m² 17 ème 10 832 €/m² PARIS 10 514 €/m² 11 ème 10 252 €/m² 13 ème 10 122 €/m² 20 ème 8 850 €/m² 19 ème 8 077 €/m² Arrondissement Mises en vente 17 ème 97 13 ème 90 14 ème 61 16 ème 38 19 ème 24 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  7. 7. Disponible Mises en vente 1 S 2 0 1 5 H a u t s - d e - S e i n e variationannuelle -15,7% de ventes -6,5% de mises en vente +2,6% de stock disponible prix moyen: 6 626 €/m² 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 5 0 5 0 10 - - 50% - 50% - 100% - - 67% -100% -38% - -33% Collectif % variation annuelle 69 196 242 214 78 3 802 9% 24% 30% 27% 10% 0% 100% 23% -14% -33% -3% -5% ns -15% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 0 0 0 0 0 - - - - - - - - - - - - - - Collectif % variation annuelle 88 180 248 243 73 2 834 11% 22% 30% 29% 9% 0% 100% 4% 12% -25% 6% -13% ns -6% Ventes 6 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 4 5 16 13 38 - - 11% 13% 42% 34% 100% - - -56% 0% -11% 30% -10% Collectif % variation annuelle 181 494 848 797 210 7 2 537 7% 19% 33% 31% 8% 0% 100% 5% 6% -6% 11% 6% 17% 3% Commune Ventes Asnières-sur-Seine 98 Puteaux 94 Colombes 68 Rueil-Malmaison 64 Gennevilliers 57 Commune Prix Neuilly-sur-Seine 12 262 €/m² Levallois-Perret 8 974 €/m² Issy-les-Moulineaux 8 731 €/m² Saint-Cloud 8 556 €/m² Boulogne-Billancourt 8 492 €/m² HAUTS-DE-SEINE 6 626 €/m² Châtenay-Malabry 5 144 €/m² Bagneux 5 120 €/m² Nanterre 5 088 €/m² Colombes 4 964 €/m² Gennevilliers 4 779 €/m² Commune Mises en vente Asnières-sur-Seine 111 Puteaux 90 Rueil-Malmaison 82 Boulogne-Billancourt 79 Levallois-Perret 72 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France Au 1er semestre 2015, les Hauts-de-Seine enregistre 812 ventes, soit une diminution de -15,7% par rapport à la même période observée un an plus tôt. Il s’agit de la baisse la plus sensible de la région.Seules 10 ventes ont concerné le secteur individuel. Pour les appartements, hormis les studios (+23%), toutes les typologies sont en baisse, les plus prononcées touchant les T2 (-14%) et les T3 (-33%), lesquels concentrent 54% des trans- actions du département. Sept communes comptent plus de 50 ventes ce semestre - Asnières en tête avec 98 ventes - et totalisent 60% de l’ensemble. Près des 3/4 des logements mis en vente l’ont été dans les huit communes suivantes : Asnières, Boulogne-Billancourt, Châtillon, Gennevilliers, Levallois-Perret, Nanterre, Puteaux et Rueil-Malmaison ; chacune accueillant au moins 50 nouveaux logements sur leur territoire. Plus généralement, les commercialisations dans les Hauts-de-Seine reculent de -6,5% sur un an, pour 834 unités ce semestre ; en témoigne la baisse des 5P (-13%), ou encore des 3P (-25%), typologie comptant pour un tiers de la production. A la fin du 1er semestre 2015, 2 575 logements neufs sont à pourvoir dans les Hauts-de-Seine, soit une hausse de +2,6%. Cette augmentation place désormais le département comme le plus doté de la région en logements disponibles sur la période observée. Sur 12 mois, les prix se maintiennent dans les Hauts-de-Seine (0,4%). Au 30 juin, il faut compter 6 626 €/m² en moyenne pour l’achat d’un appartement neuf dans le département. Neuilly-sur-Seine (12 262 €/m²) est sans conteste la commune la plus chère, tandis qu’à l’opposé, Colombes (4 964 €/m²) et Gennevilliers (4 779 €/m²) n’outrepassent pas le seuil des 5 000 €/m².
  8. 8. 7 S e i n e - S a i n t - D e n i s 1 S 2 0 1 5 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 3 4 1 0 8 - - 38% 50% 13% - 100% - - ns 33% ns - >100% Collectif % variation annuelle 87 278 423 191 31 0 1 010 9% 28% 42% 19% 3% - 100% 45% -2% -20% -23% -9% - -13% variationannuelle -12,2% de ventes -27,1% de mises en vente -7,2% de stock disponible prix moyen: 4 149 €/m² 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 5 9 23 26 6 0 69 7% 13% 33% 38% 9% - 100% ns >100% >100% >100% >100% - >100% Collectif % variation annuelle 78 169 229 166 42 0 684 11% 25% 33% 24% 6% - 100% 5% -44% -40% -22% -7% - -33% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 5 9 27 52 27 2 122 4% 7% 22% 43% 22% 2% 100% >100% >100% >100% >100% -23% 0% 74% Collectif % variation annuelle 153 544 920 536 108 0 2 261 7% 24% 41% 24% 5% - 100% 1% -16% -14% -1% 24% - -9% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France Commune Ventes Saint-Denis 98 Aulnay-sous-Bois 96 Romainville 83 Stains 78 Rosny-sous-Bois 77 Commune Mises en vente Noisy-le-Grand 84 Villepinte 72 Bondy 71 Tremblay-en-France 55 Montreuil 47 Disponible Mises en vente Ventes Commune Prix Les Lilas 6 541 €/m² Le Pré-Saint-Gervais 5 952 €/m² Neuilly-Plaisance 5 625 €/m² Pantin 5 161 €/m² Bagnolet 5 075 €/m² SEINE-SAINT-DENIS 4 149 €/m² Montfermeil 3 370 €/m² Bobigny 3 347 €/m² Neuilly-sur-Marne 3 261 €/m² Sevran 3 201 €/m² Pierrefitte-sur-Seine 2 937 €/m² En Seine-Saint-Denis, malgré un nombre de transactions supérieur à 1 000 unités (préci- sément 1 018), les ventes reculent sur un an de -12,2%. Tous les types de surfaces sont impactés par cette baisse, exceptés les studios qui augmente de 45%, laissant présager une réapparition des investisseurs sur le marché du neuf.Quelques villes se sont distinguées ce semestre, à l’image de Saint- Denis ou Aulnay-sous-Bois, avoisinant les 100 ventes. 42% des ventes ont été effectuées dans l’une des cinq communes ci-contre. Les commercialisations pâtissent également d’une conjoncture en berne : 753 logements ont été introduits sur le marché (dont 9% de maisons neuves), soit une baisse sensible de -27,1% sur un an. Les mises en vente augmentent pour l’individuel groupé, mais perdent 33% en collectif. Tous les types de pièces se retrouvent en baisse, notamment les 2P et 3P (-44% et -40%), mais les studios restent épargnés (+5%). Quatre communes dépassent les 50 commercialisations : Noisy- le-Grand, Villepinte, Bondy et Tremblay-en- France. Ensemble, elles cumulent près des 3/4 des mises en vente départementales. L’offre disponible atteint 2 383 unités, et diminue de -7,2% par rapport au 1er semestre 2014. Plus de 100 maisons sont à pourvoir et ces dernières sont en croissance de 74%, tandis que le stock d’appartements s’enraye de 9%. Comparée aux autres départements franci- liens, la hausse annuelle des prix (+3%) en Seine-Saint-Denis est la plus importante. Le département reste cependant le territoire le plus abordable duGrand Paris, avec un prix moyen de 4 149 €/m². Les communes limitrophes à Paris sont les plus onéreuses, à l’instar des Lilas (6 541 €/m²) ou du Pré-Saint-Gervais (5 952 €/m²). A contrario, Sevran (3 201 €/m²) et Pierrefitte-sur-Seine (2 937 €/m²) s’affichent comme les villes les plus accessibles.
  9. 9. 8 1 S 2 0 1 5 V a l - d e - M a r n e variationannuelle +12,3% de ventes -4,2% de mises en vente +7,3% de stock disponible prix moyen: 4 793 €/m² 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 1 6 0 0 7 - - 14% 86% - - 100% - - ns 100% -100% - 75% Collectif % variation annuelle 50 265 285 159 21 0 780 6% 34% 37% 20% 3% - 100% 56% 37% -5% 7% -13% - 12% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 7 9 8 0 24 - - 29% 38% 33% - 100% - - >100% >100% >100% - >100% Collectif % variation annuelle 30 207 257 192 28 0 714 4% 29% 36% 27% 4% - 100% -52% -22% 3% 14% 33% - -7% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 12 28 16 1 57 - - 21% 49% 28% 2% 100% - - -29% 75% 78% 0% 33% Collectif % variation annuelle 116 544 918 479 93 0 2 150 5% 25% 43% 22% 4% - 100% -6% 10% 7% 6% 7% - 7% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France Commune Ventes Choisy-le-Roi 115 Orly 88 Thiais 63 Fresnes 55 Alfortville 50 Commune Mises en vente Villejuif 149 Choisy-le-Roi 107 Saint-Mandé 64 Chennevières-sur-Marne 62 Nogent-sur-Marne 60 Disponible Mises en vente Ventes Commune Prix Saint-Mandé 10 077 €/m² Charenton-le-Pont 9 071 €/m² Nogent-sur-Marne 7 583 €/m² Saint-Maur-des-Fossés 6 965 €/m² Joinville-le-Pont 6 867 €/m² VAL-DE-MARNE 4 793 €/m² Bonneuil-sur-Marne 3 706 €/m² Orly 3 692 €/m² Limeil-Brévannes 3 682 €/m² Choisy-le-Roi 3 509 €/m² Villeneuve-Saint-Georges 3 058 €/m² Entre janvier et juin 2015, le Val-de-Marne comptabilise 787 ventes. Il s’agit du seul dé- partement de Petite Couronne à bénéficier d’une hausse annuelle, de +12,3%. En termes de répartition, les 3P et 5P, qui représentent 40% des transactions, sont respectivement en retrait de -5% et -13%. Les petites surfaces (1P et 2P), qui compte également pour 40% des ventes, augmentent notable- ment de +56% et +37%. Parmi les communes les plus attractives se trouvent Orly, Choisy- le-Roi et Thiais. Un logement sur 3 s’est vendu au sein de l’une d’elles. Rapportées au 1er semestre 2014, les mises en vente décrochent de -4,2% . Ainsi, 714 appartements neufs et 24 maisons ont vu le jour au 1er semestre 2015. Malgré de faibles volumes, l’individuel a doublé sa production. Le collectif diminue quant à lui de -7%, principalement à cause des studios (-52%) et des 2P (-22%).Sept communes ont commer- cialisé 50 logements ou plus au cours de la période étudiée, Villejuif en première position avec 149 appartements. On notera que la totalité des maisons mises en vente dans le Val-de-Marne proviennent de Villecresnes (56 logements en tout). Le volume des commercialisations étant supérieur à celui des ventes, et suite à un apport conséquent des commercialisations, le stock grimpe de +7,3% annuellement, et équivaut à 2 207 logements neufs disponibles au 30 juin 2015. Le prix moyen s’établit à la fin du semestre à 4 793 €/m² dans le Val-de-Marne, soit une stagnation (-0,3%) sur un an. Parmi les appartements neufs disponibles, Saint- Mandé figure comme le seul territoire au-dessus de la barre des 10 000 €/m². Les communes cossues des Bords-de-Marne demeurent également dispendieuses. A l’inverse, Choisy-le-Roi (3 509 €/m²), très dynamique en matière d’immobilier résiden- tiel neuf ce semestre, ainsi que Villeneuve- Saint-Georges (3 058 €/m²) sont les villes les moins chères du département.
  10. 10. 9 S e i n e - e t - M a r n e 1 S 2 0 1 5 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 25 98 43 2 168 - - 15% 58% 26% 1% 100% - -100% -7% 100% 8% 100% 41% Collectif % variation annuelle 70 320 432 162 25 2 1 011 7% 32% 43% 16% 2% 0% 100% 67% 50% 63% 95% 39% ns 63% variationannuelle +59,1% de ventes -11,3% de mises en vente -13,9% de stock disponible prix moyen: 3 735 €/m² 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 43 104 32 0 179 - - 24% 58% 18% - 100% - -100% 59% 58% -14% -100% 30% Collectif % variation annuelle 30 246 318 119 8 0 721 4% 34% 44% 17% 1% - 100% -58% -28% 10% -11% -79% - -18% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 1 34 88 41 3 167 - 1% 20% 53% 25% 2% 100% - -50% -3% -30% -34% -57% -28% Collectif % variation annuelle 131 702 966 328 51 0 2 178 6% 32% 44% 15% 2% - 100% -3% -12% -13% -15% -22% - -13% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France Disponible Mises en vente Ventes Commune Ventes Melun 109 Pomponne 85 Brie-Comte-Robert 71 Bussy-Saint-Georges 61 Meaux 61 Commune Mises en vente Melun 175 Noisiel 91 Le Pin 81 Courtry 63 Savigny-le-Temple 63 Commune Prix Fontainebleau 5 121 €/m² Annet-sur-Marne 4 688 €/m² Lagny-sur-Marne 4 584 €/m² Chessy 4 394 €/m² Vaires-sur-Marne 4 372 €/m² SEINE-ET-MARNE 3 735 €/m² Nandy 3 202 €/m² Fontenay-Trésigny 3 195 €/m² Moissy-Cramayel 3 066 €/m² Le Mée-sur-Seine 2 895 €/m² Varennes-sur-Seine 2 712 €/m² Avec 1 179 ventes ce semestre, dont plus de 500 à chaque trimestre, laSeine-et-Marne se classe en tête des départements les plus vendeurs. De surcroît, le territoire seine-et- marnais connaît la plus forte hausse, de l’or- dre de 59,1% sur un an. Le secteur individuel (14% des transactions, soit 168 logements) gagne 41% par rapport au 1er semestre 2014. Le collectif, en hausse de 63%, franchit le seuil des 1 000 logements. Six communes dépassent les 60 logements vendus, dont Melun avec 92 appartements et 17 maisons. A elles toutes, elles représentent 38% des ventes au sein du département. Au niveau des mises en vente, Melun se retrouve à nouveau en tête de liste, avec 175 nouveaux logements sur le marché.Viennent ensuite Noisiel (91 logements), Le Pin (81), Courtry et Savigny-le-Temple (63). Ces cinq municipalités comptent pour plus de la moitié (53%) des commercialisations en Seine-et-Marne, laquelle en totalise 900 sur le semestre. Quant à la répartition par secteur, l’individuel croît de +30%, notamment grâce à l’apport en 3P (+59%) et 4P (+58%), typologies majoritaires à 82%. Le secteur collectif décline lui de -18% sur un an. L’embellie des ventes couplée à la baisse des mises en vente déprécient le stock disponi- ble, de -13,9% par rapport à celui du 1er semestre 2014. Au 30 juin 2015, 2 345 loge- ments sont à pourvoir dans le département. Enfin, la Seine-et-Marne voit ses prix s’éroder, de -0,5% par rapport à il y a un an. Avec une valeur moyenne de 3 735 €/m², le territoire se montre le plus abordable de GrandeCouronne et de l’Ile-de-France toute entière.A une échelle plus fine, la commune la plus chère est Fontainebleau. Elle dépasse le seuil des 5 000 €/m². Varennes-sur-Seine (2 712 €/m²) et dans une moindre mesure Le Mée-sur-Seine (2 895 €/m²) sont quant à elles les communes les moins chères.
  11. 11. 10 1 S 2 0 1 5 Y v e l i n e s variationannuelle +17,1% de ventes +60,7% de mises en vente +8,9% de stock disponible prix moyen: 4 401 €/m² 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 5 23 24 4 56 - - 9% 41% 43% 7% 100% - - >100% -28% 4% 0% -5% Collectif % variation annuelle 66 264 342 143 31 1 847 8% 31% 40% 17% 4% 0% 100% 5% 31% 24% -1% 11% ns 19% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 1 28 45 5 79 - - 1% 35% 57% 6% 100% - - -88% -26% >100% >100% 55% Collectif % variation annuelle 103 303 451 271 53 8 1 189 9% 25% 38% 23% 4% 1% 100% 78% 20% 71% 96% >100% >100% 61% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 7 106 83 15 211 - - 3% 50% 39% 7% 100% - - -61% 8% 63% -48% 8% Collectif % variation annuelle 136 541 880 560 92 9 2 218 6% 24% 40% 25% 4% 0% 100% 30% 8% 1% 20% 6% >100% 9% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France Disponible Mises en vente Ventes Commune Ventes Sartrouville 112 Poissy 85 Louveciennes 62 Buc 58 Mantes-la-Ville 50 Commune Mises en vente Saint-Cyr-l’École 185 Trappes 153 Plaisir 121 Louveciennes 119 Sartrouville 116 Commune Prix Versailles 8 025 €/m² Le Vésinet 7 049 €/m² Saint-Germain-en-Laye 6 724 €/m² Le Chesnay 6 718 €/m² Mareil-Marly 6 489 €/m² YVELINES 4 401 €/m² Mantes-la-Ville 3 213 €/m² Les Mureaux 3 208 €/m² Limay 3 187 €/m² La Verrière 2 924 €/m² Magnanville 2 838 €/m² Au 1er semestre 2015, le marché immobilier neuf retrouve une certaine vigueur dans les Yvelines, par rapport à l’an passé. Les contrats de ventes sont en hausse de +17,1%, soit 903 logements vendus, dont 94% d’appartements. Hormis un effritement des 4P (-1%), le collectif (+19%) augmente annuellement, sur toutes les typologies. L’individuel marque lui légèrement le pas (-5%).Territorialement, cinq communes ont attiré au moins 50 acheteurs au cours du semestre et concentrent près d’un tiers (29%) des ventes. En matière de commercialisations, le dépar- tement desYvelines est le seul à enregistrer plus de 1 000 nouveaux logements (1 268 unités). De même, il connaît la conjoncture la plus favorable avec une hausse de +60,7% sur un an, tant sur le terrain individuel (+55%) que collectif (+61%). Onze communes dépassent les 50 mises en vente, dont cinq ayant accueilli sur leur territoire respectif plus de 100 logements.Ces cinq villes réunis- sent 55% des lancements de programmes. Si l’on ajoute les six autres communes, la di- zaine de communes particulièrement actives représentent près de 90% du total yvelinois. Face à des ventes en hausse et l’approvision- nement encore plus abondant en nouvelles commercialisations, l’encours bondit inéluc- tablement, de +8,9%, pour atteindre un volume de 2 429 logements neufs disponi- bles au 30 juin 2015. A la même date, le montant moyen d’un appartement neuf disponible dans les Yvelines se hisse à 4 401 €/m², soit une hausse annuelle de +2,6%.Ainsi, le départe- ment perdure comme le plus coûteux de Grande Couronne ; le seul au-dessus des 4 000 €/m². En son sein, les prix s’échelon- nent de 8 025 €/m² (Versailles) à 2 838 €/m² (Magnanville).
  12. 12. 11 E s s o n n e 1 S 2 0 1 5 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 10 19 31 6 66 - - 15% 29% 47% 9% 100% - - >100% -27% >100% >100% 69% Collectif % variation annuelle 73 225 327 114 24 0 763 10% 29% 43% 15% 3% - 100% 33% -12% 1% -9% 50% - -2% variationannuelle +1,8% de ventes +21,9% de mises en vente -10,7% de stock disponible prix moyen: 3 814 €/m² 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 5 35 19 0 59 - - 8% 59% 32% - 100% - - -75% 9% -39% - -33% Collectif % variation annuelle 60 271 328 140 37 0 836 7% 32% 39% 17% 4% - 100% -17% 32% 21% 87% 68% - 29% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 10 102 102 9 223 - - 4% 46% 46% 4% 100% - ns -44% 13% -6% -53% -6% Collectif % variation annuelle 137 508 901 462 86 2 2 096 7% 24% 43% 22% 4% 0% 100% -17% -12% -17% 0% 21% ns -11% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France Disponible Mises en vente Ventes Commune Ventes Corbeil-Essonnes 102 Fleury-Mérogis 75 Brétigny-sur-Orge 48 Arpajon 45 Tigery 43 Commune Mises en vente Évry 250 Brétigny-sur-Orge 86 Massy 73 Saint-Pierre-du-Perray 71 Juvisy-sur-Orge 59 Commune Prix Orsay 6 225 €/m² Bures-sur-Yvette 5 291 €/m² Draveil 4 978 €/m² Massy 4 659 €/m² Igny 4 601 €/m² ESSONNE 3 814 €/m² Marolles-en-Hurepoix 3 422 €/m² Maisse 3 173 €/m² Fleury-Mérogis 3 014 €/m² Courcouronnes 2 911 €/m² Étampes 2 588 €/m² La première moitié de 2015 en Essonne est marquée par un légère recrudescence des ventes par rapport à 2014 (+1,8%). Tandis que le marché des appartements recule glo- balement (-2%), bien que les studios (+33%), 3P (+1%) et 5P (+50%) augmentent, les maisons proposées par les promoteurs gagnent 69%, pour 66 transactions réalisées. Géographiquement, Fleury-Mérogis (75 ventes) et davantage Corbeil-Essonnes (102 ventes) s’illustrent comme les communes les plus vendeuses du semestre dans le département, agglomérant 27% des transactions. Les mises en vente gagnent quant à elles +21,9% sur un an, portées par le collectif (+29%). Seuls les studios sont moins présents qu’au 1er semestre 2014 (-17%). Les 5P (+68%) et surtout les 4P (+87%), lesquels constituent 21% de la production neuve d’appartements, jouissent de la plus forte hausse. Six communes excèdent les 50 mises en vente. Mais avec 250 commer- cialisations, Évry se singularise par son attractivité auprès des promoteurs. À elle seule, la ville concentre 28% des mises en vente départementales. Malgré la hausse des mises en vente, le stock en Essonne diminue de -10,7% sur un an, compte-tenu d’un 1er semestre 2014 où l’encours était particulièrement élevé. En 2015, à la fin juin, ce dernier équivaut à 2 319 logements disponibles, dont 9,6% de maisons (223 unités). En ce qui concerne les prix, l’Essonne supporte la hausse la plus significative, entre les 1ers semestres 2014 et 2015, au sein de la Grande Couronne ; la variation annuelle s’élevant à +2,7%. Au 30 juin 2015, il faut compter en moyenne 3 814 €/m² pour un logement en collectif dans le département. Orsay est sans conteste la ville la plus chère, avec un prix moyen de 6 225 €/m², suivie de Bures-sur-Yvette (5 291 €/m²). Par ailleurs, deux communes présentent un prix inférieur à 3 000 €/m² : Courcouronnes (2 911 €/m²) et Étampes (2 588 €/m²).
  13. 13. 12 1 T 2 0 1 5 V a l - d ’ O i s e variationannuelle -11,7% de ventes -12,1% de mises en vente +2,2% de stock disponible prix moyen: 3 950 €/m² 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 13 7 6 0 26 - - 50% 27% 23% - 100% - - >100% -63% -25% - -21% Collectif % variation annuelle 34 171 260 120 36 0 621 5% 28% 42% 19% 6% - 100% -41% 2% -21% -8% >100% - -11% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 0 0 18 20 21 7 66 - - 27% 30% 32% 11% 100% ns ns >100% >100% >100% >100% >100% Collectif % variation annuelle 32 143 208 140 35 0 558 6% 26% 37% 25% 6% - 100% -22% -35% -24% 5% 59% - -19% 1p 2p 3p 4p 5p 6p+ TOTAL Individuel % variation annuelle 2 2 10 86 38 9 147 1% 1% 7% 59% 26% 6% 100% 0% 0% 100% 8% 23% >100% 20% Collectif % variation annuelle 89 470 907 426 63 0 1 955 5% 24% 46% 22% 3% - 100% -11% -2% 3% 4% -3% ns 1% ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France Disponible Mises en vente Ventes Commune Ventes Cergy 76 Franconville 53 Herblay 52 Bezons 43 Éragny 42 Commune Mises en vente Jouy-le-Moutier 154 Herblay 141 Pontoise 109 Éragny 95 L’Isle-Adam 48 Commune Prix L’Isle-Adam 5 179 €/m² Montmorency 4 526 €/m² Cormeilles-en-Parisis 4 510 €/m² Ermont 4 488 €/m² Saint-Leu-la-Forêt 4451 €/m² VAL-D’OISE 3 950 €/m² Cergy 3 512 €/m² Villeron 3 397 €/m² Fosses 3 285 €/m² Sarcelles 3 173 €/m² Villiers-le-Bel 2 836 €/m² 647 transactions ont eu lieu dans le Val- d’Oise durant le 1er semestre 2015, soit une diminution sur un an de -11,7%. L’individuel groupé (-21%) comme le collectif (-11%) sont impactés par cette baisse. Par ailleurs, 96% des ventes opérées dans le neuf concernent des appartements. La ville de Cergy s’est montrée la plus attractive, avec 76 ventes. Quatre autres communes présentent aussi un bilan relativement positif, avec plus de 40 transactions à leur actif. L’ensemble de ces territoires représentent 41% des transac- tions du département. Comme les ventes, la commercialisation dans le Val-d’Oise recule également, essuyant une baisse annuelle de -12,1%. 624 logements ont été introduits sur le marché, en grande majorité (89%) des appartements, dont les volumes se réduisent de -19%, engendrés par les petites surfaces (-22% pour les T1, -35% pour les T2 et -24% pour lesT3). Les maisons neuves, malgré des volumes encore faibles (66 mises en vente), rebondissent quant à elles. Enfin, 80% des lancements de programmes se sont réalisés au sein des communes suivantes : Jouy-le- Moutier, Herblay, Pontoise et Éragny. Au 30 juin 2015, 2 102 logements neufs sont disponibles dans leVal-d’Oise, soit le volume le moins important de la région après Paris. Malgré tout, l’offre commerciale croît de +2,2% sur un an. Depuis la fin de l’année 2013, les prix font preuve d’une étonnante stabilité, sous le seuil des 4 000 €/m². Fin juin 2015, ces derniers continuent de se maintenir, avec un prix moyen de 3 950 €/m² dans le départe- ment, soit +0,7% sur un an. Villiers-le-Bel demeure la commune la plus accessible (2 836 €/m²) ; L’Isle-Adam la plus chère (5 179 €/m²).
  14. 14. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf à Paris au 1er semestre 2015 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots 13 ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  15. 15. L’immobilier neuf dans les Hauts-de-Seine au 1er semestre 2015 D é t a i l s à l a c o m m u n e 14 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  16. 16. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans les Hauts-de-Seine au 1er semestre 2015 - suite 15 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  17. 17. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf en Seine-Saint-Denis au 1er semestre 2015 16 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  18. 18. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf en Seine-Saint-Denis au 1er semestre 2015 - suite 17 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  19. 19. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans leVal-de-Marne au 1er semestre 2015 18 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  20. 20. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans leVal-de-Marne au 1er semestre 2015 - suite 19 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  21. 21. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1er semestre 2015 20 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  22. 22. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1er semestre 2015 - suite 21 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  23. 23. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf en Seine-et-Marne au 1er semestre 2015 - suite 22 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  24. 24. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans lesYvelines au 1er semestre 2015 23 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  25. 25. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans lesYvelines au 1er semestre 2015 - suite 24 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  26. 26. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans lesYvelines au 1er semestre 2015 - suite 25 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  27. 27. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans l’Essonne au 1er semestre 2015 26 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  28. 28. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans l’Essonne au 1er semestre 2015 - suite 27 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  29. 29. D é t a i l s à l a c o m m u n e 28 L’immobilier neuf dans l’Essonne au 1er semestre 2015 - suite * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  30. 30. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans leVal-d’Oise au 1er semestre 2015 29 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  31. 31. D é t a i l s à l a c o m m u n e L’immobilier neuf dans leVal-d’Oise au 1er semestre 2015 - suite 30 * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  32. 32. D é t a i l s à l a c o m m u n e 31 L’immobilier neuf dans leVal-d’Oise au 1er semestre 2015 - suite * Le prix moyen au m² correspond à la moyenne des prix des logements disponibles au 30.06.2015 ** La surface moyenne correspond à la moyenne des surfaces des logements disponibles au 30.06.2015 ns = non significatif, nombre de logements disponibles < 5 lots ECLAIR Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d’Information de la Région Ile-de-France
  33. 33. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d’Ile-de-France La base de données couvre environ 85% du marché de l’immobilier de l’accession à la propriété privée dans le secteur neuf. La base d’enquête repose sur le croisement des données obtenues par les partenariats desADIL et des données des annonces de la presse spécialisée. L’enquête est réalisée mensuellement auprès des promoteurs et commercialisateurs. La base de données ne prend pas en compte les immeubles vendus en bloc destinés à la location, les résidences avec services comme celles pour les personnes âgées ou les centres d’affaires, les maisons individuelles en secteur diffus, et divers logements ne passant pas par les canaux habituels de commercialisation comme par exemple les dations. En revanche, les pré-commercia- lisations sont intégrées. Les résultats communiqués ne font l’objet d’aucun redressement statistique. Note méthodologique Depuis 1985, lesADIL d’Ile-de-France étudient le marché du logement neuf destiné à l’accession à la propriété en Ile-de-France. Cette analyse donne lieu, chaque trimestre, à la rédaction de notes de conjoncture, ainsi qu’à un bilan annuel résumant les tendances de l’année écoulée. Désormais, un bilan est également réalisé à la moitié de l’année. Cette étude présente la conjoncture du 1er semestre 2015 correspondant à une période d’enquête du 1er janvier au 30 juin 2015. Elle se compose d’une synthèse régionale faisant le point sur les ventes et les commercialisations de la période, ainsi que sur l’état du stock de logements disponibles en Ile-de-France à la fin du semestre. Puis, elle se décline par département selon les mêmes thèmes (ventes, commercialisations et stock). Pour chaque département, le détail communal des mouvements et prix pratiqués du semestre est annexé. www.adil75.org Observatoire du Logement Neuf des ADIL IDF Contact florent.garcia-arenas@adil75.org 01.42.79.50.57 Le marché de l’immobilier neuf en Ile-de-France 1e r semestre 2015

×