1IMPACT N°40 OCTOBRE 2013
STRATÉGIE ET PQR
LES REFLETS DE
LA GRANDE BOUCLE
Cet été, les produits Reflets de France ont fait...
2 IMPACT N°40 OCTOBRE 2013
propre, au point que les gens ne savent
pas forcément qu’il s’agit d’une marque
distributeur, e...
ÇA BOUGE
3IMPACT N°40 OCTOBRE 2013
Midi Libre
passe en un
seul cahier
Le quotidien régional Midi
Libre, présenté jusqu’ici...
4 IMPACT N°40 OCTOBRE 2013
STABILO DATES
12 au 16 novembre 2012
Semaine pour l’emploi
des personnes handicapées
Le Crédit ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Newsletter Impact n°40

304 vues

Publié le

Découvrez la Newsletter Impact n°40 :
La stratégie de CARREFOUR - REFLETS DE FRANCE en PQR 66, le score de la campagne SMART, la rubrique "Ça bouge..." et la PQR de Bertrand BEAUDICHON (Vice-Président d'Omnicom Média Group).

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
304
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Newsletter Impact n°40

  1. 1. 1IMPACT N°40 OCTOBRE 2013 STRATÉGIE ET PQR LES REFLETS DE LA GRANDE BOUCLE Cet été, les produits Reflets de France ont fait équipe dans le Tour de France. D’où est partie cette idée? Thierry Pélissier: Ce 100e Tour de France correspondait aussi pour Carrefour à une année d’exception, avec deux grands anniversaires. La création, il y a 50 ans, de notre premier hypermarché, bien sûr, mais aussi nos 20 ans de partenariat avec le Tour de France, en tant que parrains du maillot à pois. Ce maillot du meilleur grimpeur est le chouchou des Français et il fait désormais partie des gènes de Carrefour. Plus que tout autre, il représente l’effort et la perfor- mance, le courage, mais aussi cette immanquable dramatur- gie des étapes de montagne, qui scelle cette passion qu’ont tous les Français pour le Tour. Avec une telle année magique pour Carrefour, nous avons souhaité marquer le coup fortement, et le faire bien. Nous voulions être à la hauteur de ce théâtre de communication unique qu’est le Tour, de cet engouement populaire excep- tionnel qui offre une double dimension, nationale et locale. Comment la conception de cette grande opération a-t-elle été pensée stratégiquement? Th. P. : Nous aurions pu partir sur une belle campagne corporate Carrefour, léchée et “auto-célébra- tive”, mais c’est tout ce que nous ne voulions pas! On n’est définitivement plus dans les années 80 et je ne crois pas aux grandes déclarations. Ce qui intéresse les gens, comme ces 12 à 13 millions de passionnés qui se massent sur les routes du Tour, c’est le tangible, le local, voire l’ultra-local, l’emploi en face de chez eux, des choses concrètes… Tout est parti de deux idées solides. Puisque notre but était de faire vivre un propos qui concerne et qui nous rapproche des gens sur la durée du Tour, nous avons dési- gné la PQR comme le média-socle évident. Ensuite, nous voulions montrer un grand nombre d’offres concrètes. Notre marque “Reflets de France” nous offrait la possibilité de nous calquer naturellement sur l’événement. Tout comme “La Grande Boucle”, Reflets de France vaut sa portée nationale à la décou- verte, la reconnaissance et la promotion de toutes les richesses des terroirs français. À chaque zone traversée par le Tour correspond au moins une offre culinaire Reflets de France, fruit d’un authentique savoir-faire local, ou même de terroir. Impossible de passer à côté de ce riche parallèle! Plus précisément, en quoi la marque Reflets de France était-elle la juste ambassadrice de Carrefour pour cette grande opération? Th. P. : Reflets de France est une marque distributeur vraiment pas comme les autres. Issue d’une innovation Carrefour majeure, elle porte en elle tout ce qui fait notre ADN, mais elle est connue pour elle-même, avec son aura LE SCORE 70%D’IMPACT Annonceur: Smart Dispositif PQR 66: 2x1 page Période: juillet 2013 Responsable annonceur: Valérie Reinhardt Agence conseil: CLM BBDO Responsable agence conseil: David Piperaud Agence média: Médiaedge CIA ÇA BOUGE… Les news de la presse quotidienne régionale PAGE 3 MA PQR À MOI Bertrand Beaudichon parle avec l’accent PAGE 4 L’information a rendez-vous avec la communication OCTOBRE 2013 No 40 SUITE EN PAGE 2 THIERRY PÉLISSIER Carrefour - Directeur Marketing et Communication France Faire vivre un propos concret Parti sous le soleil de Porto-Vecchio, arrivé sous les sunlights des Champs-Élysées, le Tour de France 2013 n’aura pas fêté à moitié sa 100e édition. Dans le même temps, étape par étape, c’est une autre course qui se jouait: celle des produits Reflets de France et de leur communication en PQR 66. Directeur Marketing et Communication France de Carrefour, Thierry Pélissier nous commente cette grande boucle, gastronomique autant que sportive. Annonce “départ”: début opération 28 juin.
  2. 2. 2 IMPACT N°40 OCTOBRE 2013 propre, au point que les gens ne savent pas forcément qu’il s’agit d’une marque distributeur, et donc de Carrefour. Elle jouit d’une image de qualité extraordinaire, avec des scores hors normes : 90 % des clients associent la marque à la qualité de ses produits. Cette campagne aura définitivement assuré l’attribution de Reflets de France à Carrefour. Trouver, par exemple, de l’huile corse en Corse ou des Calissons d’Aix à Aix, ce n’est pas difficile. Mais trouver ces produits au juste prix et partout en France chez Carrefour, voilà ce que rend possible cette marque. Reflets de France est ainsi emblématique de la capacité de Carrefour à proposer des produits de grande qualité à prix accessibles, vraiment partout, et à tous, ce qui est unique dans la grande distribution. En rappelant son lien avec Carrefour, communiquer sur Reflets de France, c’était prouver cette politique Carrefour tout en rappelant son statut d’enseigne championne de la qualité pour tous. Cela est très important, car, au-delà du fait de bénéficier chaque jour des prix bas, nos clients sont très attachés à ce contrat qualité Carrefour qui nous lie à eux. Pouvez-vous nous rappeler l’histoire de Reflets de France, son lien avec les régions? Th. P. : Reflets de France se fonde sur une politique de partenariat d’ampleur (une révolution à l’époque, large- ment copiée depuis!), mise en place sous forme de contrats passés avec près de 130 acteurs locaux, des petites entre- prises, voire des artisans. En cela, elle s’inscrit dans la droite ligne de ce qu’a initié Carrefour depuis au moins 20 ans (pour les filières agricoles notamment). Ce modèle est particulièrement vertueux. En offrant à tous nos clients de découvrir et d’accéder à plus de 300 spécificités gastronomiques locales, il agit très concrète- ment sur les perspectives économiques de nombreuses petites entreprises locales. Ce modèle assure, ce faisant, la pérennité du patrimoine STRATÉGIE ET PQR VERBATIM gastronomique français, auquel nous sommes t o u s l é g i t i m e m e n t attachés. L’histoire du sel de Guérande résume bien ce cercle vertueux qui relie la marque Reflets de France à notre voca- tion de distributeur : on peut vraiment dire que Carrefour a “sauvé” ce produit d’exception par un tel partenariat. On sait aujourd’hui le renouveau durable du sel de Guérande à l’échelle natio- nale. Des histoires de ce type, il y en a un nombre incroyable depuis la création de Reflets de France. Connaître les produits Reflets de France, découvrir de plus près les entreprises qui sont derrière (vidéos producteurs via QR code), réaliser que Carrefour fait travailler 5 personnes ici, 10 personnes là…, c’est tout cela qui intéresse les gens, et c’est important de révéler ce qui existe vraiment. Que retenez-vous du montage même de cette grande opération? Th. P.: Communiquer chaque jour en PQR 66 sur un produit issu du territoire traversé par l’étape, tout en poussant l’expérience client comme nous l’avons fait, c’était ambitieux. Cette opération a été pensée concep- tuellement et globalement. Elle s’est construite par étapes, avec des idées et enrichissements successifs, jusqu’à en arriver à un cocktail 360° inhabituel, éton- nant, voire rare (voir encadré détail opération). Je pense que nous avons ouvert là une porte et je salue ici l’implication de tous : l’agence Publicis Dialog et Havas Média, bien sûr, mais aussi les éditeurs, par la voix de Jacques Hardoin* notamment, et Quotidiens Associés. Je sais qu’ils ont mis en place une équipe dédiée pour assurer un lien opérationnel direct avec les éditeurs, devancer les ques- tions techniques et les erreurs possibles d’affectation des annonces par date, vérifier, etc. Le résultat est à la hauteur du capital de créativité énorme que la PQR a en elle. C’est clairement cette valeur ajoutée d’innovation média dont nous avons vraiment besoin aujourd’hui. Allez-y, proposez-nous des choses! Propos recueillis par Emmanuel de Chevigny. edechevigny@verbahuit.com * Directeur général du groupe La Voix du Nord et Président de Nord Éclair, Jacques Hardoin préside la Commission de la Publicité au sein du SPQR. Des Calissons d’Aix à Aix, ce n’est pas difficile… LAURENT DALISSON Directeur Associé. Havas Media. «La quotidien- neté et l’ancrage régional étaient ces gènes communs pour réunir Tour de France, Reflets de France et PQR.» VERBATEAM «C’est vraiment grâce à Carrefour que l’on a pu faire cette opération. Ils ont su nous pousser dans nos retranchements, toutes les structures ayant été “challengées” à leur niveau. La collaboration a été, dès le départ, très étroite, entre Publicis Dialog pour raconter l’histoire publicitaire, nous- mêmes et Quotidiens Associés, pour faire s’exprimer pleinement la PQR. Un vrai et beau travail en commun.» «Le goût de Carrefour pour l’innovation est une constante qu’ils entendent appliquer aux médias. Le but est que chaque média, en apportant sa quote- part de créativité et d’efficacité, serve par lui-même le message. Pour cette grande opération innovante et d’envergure 360°, c’est exactement ce qui s’est passé avec la PQR, qui était particulièrement appropriée.» «Avec cette combinaison de l’approche nationale PQR 66, régionale PQR titre à titre et au travers des sites web des titres, la PQR a pu démontrer sa capacité à se mobiliser, sous toutes les dimensions “OPÉ” À GRAND BRAQUET PQR 66, DU 28 JUIN AU 20 JUILLET Départ et arrivée : annonce grand format Tous les jours, l’un des produits Reflets de France issus de la zone traversée par l’étape du jour se présente à tous. Alternance de trois formats 1/4 de page, dont un spécialement mis au point Chaque samedi, une double ½ page panoramique récapitule les étapes-produits de la semaine à venir. PQR TITRE À TITRE Publi-rédactionnel au jour J du passage du Tour. Le volet institutionnel corporate, pédagogie sur le principe du soutien des PME et la dynamique sur l’emploi local. INTERNET Via le QR code de l’annonce PQR 66, l’accès au site Carrefour “Letourgourmand” (jeux-concours et pédagogie vidéo sur chacun des produits/entreprises partenaires com- muniqués). Sites journaux : dès leur page d’accueil, les journaux géographiquement concernés par l’étape offrent une mini interview vidéo où le producteur local concerné propose une approche pédagogique de son produit Reflets de France (approche pluri-régionale donc). TÉLÉS LOCALES Spots sur les TV locales concernées au fil des étapes. Exemple bandeau “point sur les étapes à venir”. Le 29 juin. Luc Chabert, DG des fruitières Chabert, présente en vidéo l’histoire du savoir-faire de son entreprise. Visible sur “letourgourmand” et sur le site de titres. Carrefour dans la caravane du Tour: maillot à pois et Reflets de France. techniques que les régies et les éditeurs peuvent déployer au service de la stratégie.» «Le média a servi le message» «L’exigence qualité fait avancer tout le monde. Un exemple : pour faire vivre l’impact et l’affinité dans les journaux, nous avons souhaité alterner chaque jour 3 formats ¼ page. Les éditeurs ont réussi à mettre au point un format gouttière, ce qui n’avait jamais été fait nationalement en PQR 66.» «Une belle idée de Carrefour pour une campagne très ouverte et complète stratégiquement. Sur fond de levier événementiel puissant (le Tour), il s’est agi d’une prise de parole tout à la fois corporate, scellant définitivement Reflets de France à Carrefour, de marque et commerciale produit, chacune des offres mises en avant étant par elle-même de nature à créer du trafic sur l’enseigne Carrefour.» LUC CHABERT Les fruitières Chabert. Dans le Jura, la Savoie et les Alpes suisses, les “fruitières” sont aux fromages ce que les cépages sont aux appellations de vins : des lieux où se transforment les laits crus des terroirs en différents fromages d’appellation d’origine. Petit-fils de Camille, fils de Gérard et frère de Céline, Luc Chabert dirige les fruitières Chabert (80 millions de C.A.), entreprise créée en 1936 et toujours à 100 % familiale. «Notre avenir passe par notre capacité à perpétuer une part de notre passé à tous! Sans moyens, on n’est rien face aux gros producteurs industriels. Ici, il y a de moins en moins d’ateliers traditionnels.» «À l’époque de mon père, on travaillait avec deux grossistes. Nous sommes fournisseurs pour Reflets de France depuis 1996, une belle histoire qui a changé beaucoup de choses. Nous avons pu grandir et investir, avec la création d’un laboratoire, d’un atelier de conditionnement...» «Avec nos producteurs de lait locaux, nous partageons cet idéal d’offrir des fromages fabriqués avec tout le savoir- faire d’antan : Tomme, Emmental, Reblochon, Beaufort, fromage d’Abondance... Nous ne sommes pas des gens de distribution, ni de marketing. Reflets de France nous permet d’être à 100% sur notre métier, ce que nous aimons et faisons bien. Et pour le consommateur, trouver nationalement du fromage d’Abondance, ce n’est pas rien!» «Faire notre métier» «L’enjeu dépasse la pérennisation de notre savoir-faire d’artisans fromagers : c’est le soutien des filières agricoles savoyardes qui est le vrai enjeu ici. Par exemple, nous générions 20 emplois indirects chez nos producteurs de lait avant 1996, et nous en sommes à 200 aujourd’hui. Un rapport de 1 à 10 ! » «Le Dauphiné Libéré, c’est dès le matin, bien sûr ! Quand on a vu la campagne tous les jours, l’article sur nous et la vidéo sur Internet, je peux vous dire que ce n’était pas rien. Reflets de France, c’est la reconnaissance d’un label de qualité. On a eu des échos bienveillants. Pour la fierté des collaborateurs, aussi, cette campagne était importante.» «Le poids de nos entreprises a évolué et l’on porte de grandes responsabilités communes. C’est important que Carrefour perpétue cet esprit de corps entre les partenaires.» Exemple ¼ de page “cheminée”, format spécifiquement développé en PQR 66. Publi- rédactionnel (PQR titre à titre). Un cocktail inhabituel, voire rare C’est tout cela qui intéresse les gens
  3. 3. ÇA BOUGE 3IMPACT N°40 OCTOBRE 2013 Midi Libre passe en un seul cahier Le quotidien régional Midi Libre, présenté jusqu’ici en deux cahiers, est passé au “tout-en-un” en couleurs. Ce mono cahier de 48 pages quadri réunit désormais les rubriques locales, régionales, nationales, internationales, sportives et culturelles. Une page “Conseils utiles” est inté- grée chaque jour et des pages “Shopping” chaque week- end. Maquette plus attrayante, contenu éditorial enrichi, le quotidien pro- pose également des “espaces publicitaires novateurs”. APPLI TERRE DE VINS Terre de Vins (groupe Sud Ouest) se décline désormais sur smartphones et tablettes. L’appli est disponible sur l’App Store et l’Androïd Market. Au numéro, le magazine y est vendu 5,49 € avec un contenu enrichi en photos, diaporamas et vidéos. MA SANTÉ EN PICARDIE Le Courrier picard lance un nouveau supplément trimestriel “Ma santé en Picardie”, consacré à la santé et au bien-être, en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS) de Picardie, et distribué à 60000 exemplaires. Après un premier numéro cet été, voici le deuxième numéro pour l’automne. LES JOURNÉES DU PATRIMOINE AVEC MIDI LIBRE À l’occasion des Journées du Patrimoine, Midi Libre a édité un hors-série tout en couleurs. 32 pages pour partir à la découverte des trésors du Languedoc- Roussillon et du Rouergue. MUNICIPALES 2014 À l’approche des Municipales, l’Indépendant (Groupe Sud Ouest) propose aux maires des Pyrénées-Orientales et de l’Aude la réalisation de suppléments de 4 pages centrés sur leurs communes, avec interview de l’édile et projets à l’horizon 2020. 0 250 500 750 1000 1250 1500 1750 2000 2250 2500 Ouest France 2 560 Le Parisien 1 723 La Voix du Nord 1 147 Sud Ouest 1 124 Le Dauphiné Libéré 992 Le Progrès 901 La Dépêche du Midi 787 Le Télégramme 678 La Montagne 649 La Provence 644 La Nouvelle République 632 Midi Libre 616 L’Est Républicain 597 Les DNA 552 Le Républicain Lorrain 499 L’Union - Ardennais 430 Nice Matin 401 Le Courrier de l’Ouest 372 L’Alsace - Le Pays 338 Le Courrier Picard 317 Résultats de l’étude ONE 2012/2013 Les résultats de l’étude One 2012/2013 viennent de paraître. Administrée en mode multicanal (téléphone, web et face-à-face), cette étude regroupe l’ensemble des familles de presse, magazines et quotidiens. En plus de l’audience du print, One apporte des informations sur la fréquentation des sites web, la consultation des sites mobiles et l’utilisation des applications pour tablettes. PQR 66 confirme sa puissance puisque 18795000 personnes lisent en moyenne chaque jour au moins un titre de presse quotidienne régionale. Retrouvez tous les résultats sur www.pqr.fr 20 titres dépassent les 300000 lecteurs. Ouest France est le 1er quotidien avec 2560000 lecteurs. Ouest France lance des abonnements à la version numérique Ouest France enrichit sa version numérique en rendant accessibles, dès 5 heures du matin, ses 53 éditions de semaine et 17 éditions du dimanche, sur tous les supports, tablette, ordinateur, smartphone. Avec un grand confort de lecture (liseuse Aquafadas), la lecture en mode article fonctionne sur PC, tablette et smartphone Apple et Androïd. La commercialisation s’effectue à l’acte et par abonnement auprès de l’espace abonnement Ouest France et des kiosques Apple et Google Play dans un premier temps. Deux offres de lancement sont proposées: pour les abonnés papier, l’offre Duo pour 2 € de plus par mois propose de lire l’édition de son choix sur un maximum de 5 “écrans”, avec possibilité de donner un droit d’accès à un proche, et, pour les non-abonnés, l’offre 100% numérique à 14,99 €/mois pour lire l’édition de son choix, toujours sur un maximum de 5 “écrans”. Le groupe Centre France propose une nouvelle offre d’abonnement Une offre d’abonnement au jour- nal numérique a été lancée début septembre par les titres du groupe Centre France : pour 27 € par mois pendant 24 mois, le lecteur s’abonne à la version numérique de son quotidien régional et reçoit une tablette ASUS. Celle-ci offre notamment une visualisation de toutes les pages, une navigation page à page, et une fonction zoom. Le groupe Nice Matin fait évoluer son offre Depuis le 23 septembre, Nice Matin et Var Matin offrent un journal plus riche et une offre plus claire, mieux identifiée, avec 2 nouveautés: un cahier gratuit, différent chaque jour, avec une thématique dédiée par jour (éco- nomie, immobilier, sorties, conso, santé, etc.) et 10 pages “détente” tous les jours en fin de journal (interview people, coups de cœur de la rédaction, puis pages culture, conso, week-end, bricolage, déco, mode, jeux, media/TV, etc.). L’Union fait peau neuve L’Union propose sa toute nouvelle formule - avec un nouveau logo, plus moderne -, composée de rubriques distinctes et tout en couleurs, pour offrir une approche plus fonctionnelle de l’actualité locale et régionale. Le quotidien se découpe en 5 séquences distinctes avec un code couleur dédié pour identifier chaque rubrique au premier coup d’œil. La mise en page devient plus fonc- tionnelle et la lecture est facilitée. La Provence fait sa rentrée sous le signe de la nouveauté La Provence lance sa nouvelle formule avec une maquette plus aérée, plus claire, accompagnée d’un nouveau logo. Cette refonte accompagne un contenu éditorial plus incisif, en réponse à la demande de ses lecteurs. Les pages locales continueront à être mises en avant, mais le quotidien propose désormais deux clés d’entrée, avec d’un côté le local, et, de l’autre, des entrées thématiques (politique, économie ou société), un édito quotidien et de nouvelles rubriques récurrentes, Santé et Éducation. Par ailleurs, LaProvence.com lance son offre Premium. L’abonné pourra créer son journal à la carte, en choisis- sant sa localité et ses rubriques favorites. Sur la base de sa sélection, il recevra des alertes mails personnalisées et pourra, en exclusivité, accéder aux archives du quotidien. Indicateur: LNM (Lecteurs Numéro Moyen), en milliers Site remanié pour Paris-Normandie.fr Modernisé courant octobre, Paris-Norman- die.fr va faire entrer la vidéo en force. Le groupe a investi dans un studio numérique pour produire ses propres créations multi- médias. Cet enrichissement de l’offre édi- toriale s’accompagnera de nouvelles offres publicitaires. Par ailleurs, le site revoit son système de monétisation. Un “paywall” (mur payant) permettra de découvrir quelques articles actuellement réservés aux abonnés, ce qui devrait faire progresser la vente de contenus.
  4. 4. 4 IMPACT N°40 OCTOBRE 2013 STABILO DATES 12 au 16 novembre 2012 Semaine pour l’emploi des personnes handicapées Le Crédit Agricole communique sur sa démarche HECA - Handicap et Emploi au Crédit Agricole – rappelant que ses Caisses régionales sont ouvertes à tous les talents. Aujourd’hui, 2746 collaborateurs handicapés travaillent dans ses entreprises. 16 au 30 novembre 2012 Les Journées nationales de la domotique Pour leur 3e édition, Promotelec prend la parole à l’occasion des Journées nationales de la domotique, afin d’interpeller professionnels et particuliers sur les bénéfices apportés par la domotique. Décembre 2012 Noël Marionnaud s’habille aux couleurs de Noël pour permettre aux consommateurs d’offrir des écrins à placer sous le sapin à des prix exceptionnels! Avec son offre ACCESS ÉVÉNEMENT, PQR 66 propose à tous les annonceurs un tarif exceptionnel de 195K€ nets s’ils communiquent en pleine page quadri sur un événement calendaire. …Toutes les dates sur demande à votre régie. n n n n n n n n n n n n n O C T O B R E n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n N OV E M B R E n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n n D É C E M B R E n n n n n n n n n n n n n n n n EN DIRECTMA PQR À MOI SUR WWW.PQR.FR Votre PQR à vous, c’est où? Ma PQR à moi, c’est le Nord- Pas-de-Calais, et donc La Voix du Nord, qui est le TF1 local. C’est là-bas que j’ai mes attaches depuis trente ans que ma mère y vit, mariée à un Étaplois. À force d’y aller le week-end, j’y ai planté ma tente, en achetant une maison où je vais très régu- lièrement. Je suis au milieu de la campagne, des fermes, des vaches… C’est une région que j’adore. J’y ai maintenant un grand nombre d’amis, dont un journaliste responsable de La Voix d’Étaples, ce spin-off de La Voix du Nord! Je lis mon journal chez moi, bien sûr, mais aussi en le partageant avec mes amis golfeurs, La Voix du Nord trônant au golf du Touquet. Le souvenir d’une anecdote avec La Voix du Nord? J’étais récemment en train de prendre un café en terrasse quand j’ai vu débarquer mon ami jour- naliste avec une ribambelle de jeunes prétendantes à l’élection de miss côte d’Opale 2013! Elles étaient en maillot de bain, il les prenait en photos, et moi je me disais qu’il faisait un joli métier… Quel est le regard du profes- sionnel sur la PQR? La PQR a un avantage génétique déterminant que les autres titres de presse n’ont pas : ce triple patrimoine exceptionnel du local, du trafic et du lien émotionnel avec ses lecteurs. Dans cette sorte de crise de valeur et de monétisation que traversent aujourd’hui les médias, les seuls qui prennent de la valeur sont justement ceux qui permettent de raccourcir la distance entre l’exposition publicitaire et l’acte d’achat. La PQR, avec son double levier papier et numérique, a tout pour driver à la fois du trafic mesurable, du contact qualifié et de la relation affective à la marque. Pour moi, c’est donc un média d’avenir. Pourtant, même si beaucoup de choses sont faites, la PQR me semble sous-exploitée dans sa capacité de monétisation. Aujourd’hui, un annonceur va acheter une pub classiquement dans une finalité locale, commer- ciale ou sociétale. D’accord, mais après ? Le fait que la PQR commercialise toujours de façon séparée le print et le web me semble être symptomatique d’une révolution culturelle qui reste à faire. Et d’un énorme potentiel qui reste à conquérir! Comment y arriver? Le web sera toujours ce moyen d’approfondir la relation ou le contact publicitaire. Les annon- ceurs s’y retrouveraient beaucoup plus si, dans le prolongement de l’approche média traditionnelle, ils accédaient à toute la commu- nauté du journal: ouvrir des accès directs aux marques – comme un site marchand, un forum, un espace informatif – partager, créer des communautés autour de ces marques. Et puis, il y a toute une dimension sociale qui ne demande qu’à être exploitée par les journaux sur le modèle des réseaux sociaux. En dépas- sant son étroit statut de “média publicitaire”, la PQR changerait avec légitimité, en se teintant plus radicalement du modèle de la performance inspiré du web. Vendre de l’engagement, du trafic ou de l’approfondissement rela- tionnel, ce n’est plus du tout la même chose. Mesures d’audience • One 2012/2013 Les tout derniers chiffres de l’étude unique de mesure d’audience de l’ensemble des familles de presse (magazines et quotidiens). Retrouvez notamment tous les chiffres du PQR 66, de la PQN, de la PQG et de la PHR (accès gratuit, réservé aux agences et annonceurs). Mesures d’audience sur cibles décideurs • Audipresse Premium 2012 Les résultats de l’étude d’audience de référence menée par Audipresse sur les cibles décideurs économiques et les Français à hauts revenus. PQR 66 est la 1re marque identifiée pour parler à cette cible, avec 81% de pénétration. • Les décideurs de la grande distribution (Ipsos). • Les décideurs des collectivités territoriales (Ipsos). Mesures de l’efficacité • Suivi Impact 66: plus de 3000 post-tests d’impact (Ifop). Base enrichie chaque année (IREP: “La persistance mémorielle”; IREP 2009: “Efficacité court terme et long terme”). • PQR-PRO: post-tests d’impact (TNS Sofres) sur la cible des décideurs en entreprise (IREP: “CAWI et décideurs”). • PQR-SCAN: post-tests sur les ventes, marchés-tests (Consoscan, Marketing Scan…). Autres infos sur www.pqr.fr Les Unes du jour chaque matin, les études, les standards d’impact, les tarifs, les diffusions, les événe- ments, les contacts commerciaux, les créations… Accès libre et alertes. Contactez directement votre régie • Com>Quotidiens 0155382111 • Quotidiens associés 0153757820 Contenus, géolocalisation, attrac- tivité…, la PQR a tout d’un vrai canal marketing d’avenir; c’est un atout considérable. N’y a-t-il pas un risque pour le média d’information à trop intégrer le discours des annon- ceurs, notamment sur les canaux digitaux? Non, ce que le marché vient cher- cher, ce sera toujours la promesse de la PQR en tant que média d’in- formation: son ancrage local avec son réseau de rédacteurs locaux, son savoir-écrire la réalité de proximité, l’attachement fonda- mental qui lie les habitants d’une région à leur journal... Quel message, finalement, passeriez-vous aux Éditeurs? Vous êtes dans une position passionnante! N’ayez pas peur de changer de paradigme, parce que vous êtes très modernes, et encore plus si vous le décidez! Le sujet, ce n’est pas « à quelle vitesse le web va grignoter le papier», mais au contraire « qu’est-ce que le web va nous apporter pour mieux vendre et pérenniser ce que l’on sait faire». S’investir dans une telle vision des choses, ce serait tout à la fois valable pour l’approche PQR 66 que pour le titre à titre, et cela ne ferait que renforcer la qualité de relation et de lien social qu’assure chacun de vos journaux pour vos lecteurs. Un slogan pour saluer La Voix du Nord? Il fallait bien qu’il nous reste une mine. Parce que, dans le Nord, il y a deux tours Eiffel : Lens et La Voix du Nord. Des monuments. Propos recueillis par Emmanuel de Chevigny. edechevigny@verbahuit.com Pour tout contact avec la rédaction d’IMPACT PQR: 0140738590 impact@spqr.fr Autres infos sur www.pqr.fr Fête de l’Énergie 17 au 20 octobre 2013 Beaujolais nouveau 21 novembre 2013 Heure d’hiver 27 octobre 2013 Journées nationales de la domotique 15 au 29 novembre 2013 Noël 25 décembre 2013 Saint-Sylvestre 31 décembre 2013 Toussaint 1er novembre 2013 Saint-Nicolas 6 décembre 2013 ©MarcChaumeil edechevigny@verbahuit.com-MaquetteLaDistillerie LA PROXIMITÉ AUGMENTÉEBertrand Beaudichon Vice-Président d’Omnicom Média Group

×