Le credit à la consommation en Europe (fin 2008)

762 vues

Publié le

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
762
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le credit à la consommation en Europe (fin 2008)

  1. 1. Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCOLe Crédit à la Consommation en Europe à fin 2008 Étude de SOFINCO Mai 2009
  2. 2. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Sommaire Synthèse & méthodologie Partie 1 : Encours de crédits par pays Partie 2 : Evolution annuelle en 2008 Partie 3 : Encours de crédits par habitant p Partie 3 : Encours de crédits par rapport à la consommation SOFINCO, un leader européen du crédit à la consommationParis, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 1
  3. 3. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Synthèse (1/3) Pour la 3ème année consécutive, SOFINCO réalise une étude sur le marché du crédit à la consommation dans les 27 pays de l’Union Européenne (UE27). Avec un montant d’encours à fin 2008 de 1 177 milliards d’euros, l’Union Européenne représente près du quart du marché mondial du crédit à la consommation. Le marché européen est inégalement réparti (page 6) : cinq pays (Royaume-Uni, Allemagne, France, Espagne et Italie) totalisent 76% des encours totaux (ces cinq pays représentant par ailleurs 63% de la population de l’Union Européenne) ; cette part tend néanmoins à diminuer (78% en 2007). La hiérarchie des pays est peu modifiée depuis un an : au-delà des cinq premiers (ci-dessus) qui conservent le même rang, on retrouve l G è (6ème comme en 2007) l P l t la Grèce 2007), la Pologne ( i passe d 8ème au 7ème rang), l’A t i h (d 7ème au 8ème rang), l P (qui du ) l’Autriche (du ) les Pays-Bas B (9 ème inchangé) et l’Irlande qui ravit au Danemark la 10ème place. L’Union Européenne peut se scinder en trois ensembles : l’Europe du Nord avec 57% des encours totaux (soit 41% de la population de l’UE) ; p ( p p ) l’Europe du Sud, dont la France, avec 36% des encours totaux (38% de la population de l’UE) ; l’Europe de l’Est avec 7% des encours totaux (21% de la population de l’UE). L’encours moyen par habitant (page 9) observé dans l’Union Européenne s’élevait à fin 2008 à 2 400 euros. Les disparités sont très fortes d’un pays à un autre, le niveau d’encours par tête allant de 365 euros en Lituanie à 5.300 euros en Irlande, soit un écart de 1 à 14. L’Irlande (5 300 euros) et le Royaume-Uni (5 100 euros) se distinguent par un niveau élevé, suivis par le Danemark (4 000 euros), la Grèce (3 400 euros) et l’Autriche (3 000 euros). Les pays d’Europe de l’Est affichent pour la plupart des encours par habitant souvent inférieurs à 1 000 euros d Europe l Est affichent, plupart, euros. Les grands pays de la zone euro présentent des profils différenciés. L’encours par habitant est relativement élevé en Espagne et en Allemagne (entre 2 700 et 2 800 euros). Il est plus faible en France (2 200 euros) et en Italie (1 800 euros).Paris, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 2
  4. 4. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Synthèse (2/3) Les encours constituant des stocks de crédits à rembourser (issus des flux de production de crédits souscrits les années précédentes), l é éd t ) leur é l ti annuelle ne t d it pas i évolution ll traduit immédiatement l effets d l conjoncture é édi t t les ff t de la j t économique. i La France affiche par exemple une évolution de ses encours de crédits à la consommation à fin 2008 de +3,1 %, alors même que la production de nouveaux crédits est en baisse en 2008 (-2,4 % pour les sociétés financières membres de l’ASF). Les encours étant néanmoins les seules données de comparaison disponibles à l’échelle européenne, nous avons choisi d’apprécier l’évolution du marché du crédit à la consommation sous deux angles : l’évolution annuelle des encours de l’UE27, soit +4,1 % entre décembre 2008 et décembre 2007 (page 7), la différence entre l’évolution annuelle des encours à fin 2008 (2008 par rapport à 2007) par rapport à celle enregistrée à fin 2007 (2007 par rapport à 2006); cette différence est à l’échelle européenne de -2,7 points illustrant la dégradation du marché (page 8). L évolution L’évolution de +4 1 % des encours dans l’UE27 entre décembre 2007 et décembre 2008 cache des disparités : +4,1 l UE27 Les marchés d’Europe de l’Est sont les plus dynamiques (+26 %), malgré leurs difficultés sur le plan macroéconomique. En terme d’évolution, les sept premiers pays à l’échelle européenne sont tous issus d’Europe de l’Est : Roumanie (+34 %), Lettonie (+33 %), Pologne (+30 %), Slovaquie, Bulgarie, Hongrie et Lituanie. L’Europe du Sud affiche une progression annuelle de +3,8%, soutenue notamment par la Grèce (+14 %) et le Portugal (+10 %), mais pénalisée par l’E i é li é l’Espagne ( 1 %) (-1 %). Les encours des pays d’Europe du Nord évoluent de seulement +2,1%. S’agissant de la différence d’évolution annuelle des encours sur les deux dernières années, cette différence est à l’échelle européenne de -2,7 points illustrant la chute de production de nouveaux crédits sur de nombreux marchés. Soulignons : 2,7 La forte chute enregistrée dans des pays jusqu’ici très dynamiques : Danemark (-17 pts), Espagne (-13 pts) et Italie (-10 pts). Seuls quatre pays (Pays-Bas, Slovaquie, Allemagne et Hongrie) connaissent une différence positive. Deux notions permettent de quantifier l’utilisation du crédit à la consommation l utilisation consommation. La production : il s’agit du montant total des crédits souscrits en une année ; c’est donc un flux. Les encours : il s’agit à un moment donné de la somme des montants de crédits restant à rembourser par les particuliers ; c’est donc un stock.Paris, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 3
  5. 5. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Synthèse (3/3) Le ratio des encours de crédits rapportés à la consommation totale annuelle des ménages (page 10) apporte un éclairage important sur l pénétration réelle d crédit au regard d l consommation. C t i di t i t t la é ét ti é ll du édit d de la ti Cet indicateur permet en particulier d gommer l é t t ti li de les écarts dûs aux différences de niveaux de vie entre pays. Les encours à fin 2008 représentaient 16,2% de la consommation annuelle totale des ménages dans l’UE27, soit un chiffre identique (16,3 %) à celui observé l’année dernière. Cette mesure permet d’apprécier structurellement, au-delà de la crise actuelle : la maturité de certains pays : le Royaume-Uni (24,5 %), l’Irlande (23,4 %), la Grèce (21,1 %), mais aussi la Roumanie (19,9 %) ; le moindre recours au crédit à la consommation dans d’autres pays : l’Italie (11,2 % ; 5ème pays européen en terme d’encours), la Belgique (10,9 % ; 14ème pays), les Pays-Bas (8,8 % ; 9ème pays). La France occupe une place singulière au sein de l’UE27 : L’encours à fin 2008 s’y élevait à 142 milliards d’euros, soit 12% des encours totaux de crédits à la consommation de l’UE27. Il s’agit du troisième marché européen, après le Royaume-Uni et l’Allemagne, devant l’Espagne et l’Italie. g p , p y g , p g Le marché français a connu, ces dernières années, une croissance modérée. En 2008, l’encours n’a progressé que de +3,1%. L’encours par habitant (2.200 euros) est inférieur à la moyenne européenne (2.400 euros). A titre de comparaison, il est inférieur de 23 % à celui de son voisin allemand (2.700 euros). En France, les encours de crédits à la consommation ne représentent que 12,7% de la consommation totale des ménages, contre 16 2% en moyenne d t 16,2% dans l vingt-sept pays d l’U i E les i t t de l’Union Européenne, soit un é t d 28 % ! é it écart de Ces chiffres montrent notamment que : L’endettement des Français au titre du crédit à la consommation, au regard des standards internationaux, reste modéré. Une simple mise à niveau de l’encours par habitant en France par rapport à celui observé en Allemagne représenterait un volume l encours d’encours supplémentaires de plus de 30 milliards d’euros.Paris, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 4
  6. 6. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Méthodologie Les données de cette étude sont issues des banques centrales et ont été retraitées par le cabinet Asterès pour respecter un champ produit et marché homogène. En l’absence à cette date de chiffres annuels définitifs pour plusieurs pays, certaines données peuvent constituer également des estimations. Ces données concernent tous les opérateurs de crédit, acteurs bancaires et sociétés spécialisées. S’agissant des produits, ces données incluent les découverts bancaires, mais excluent le crédit hypothécaire. Pour permettre une comparaison des marchés issus de la zone euro avec les autres pays, les encours observés dans les pays de « l’UE non zone euro » ont été convertis sur la base du taux de change moyen 2007-2008. Par rapport aux éditions précédentes de cette étude, certains chiffres d’encours et d’évolutions peuvent différer, pour les deux raisons suivantes en particulier : Une révision des données primaires par les banques centrales. Une variation des taux de change utilisés pour la conversion des encours en devises vers l’euro. Ce second point est particulièrement important, dans la mesure où la crise financière a entraîné des mouvements de taux de change très brutaux, notamment au Royaume-Uni ou dans les pays d’Europe de l’Est.Paris, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 5
  7. 7. 1. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Encours de crédit à la consommation par pays à fin 2008 (en milliards d’euros)350 310 1 177 milliards d’euros d’encours à fin 2008 dans l’Union Européenne illi d d’ d’ fi d l’U i E é300 Les encours de crédits à la consommation des 27 pays de l’Union Européenne s’élevaient fin 2008 à 1 177 milliards d euros, d’euros soit près du quart du marché mondial mondial.250 224 Ces encours restent inégalement répartis : cinq pays (Royaume-Uni, Allemagne, France, Espagne et Italie) totalisent 76% des encours totaux ; ces cinq pays représentant par ailleurs 63% de la population de l’Union Européenne. L’Union Européenne peut se scinder en trois ensembles :200 l’Europe du Nord avec 57% des encours totaux (41% de la population de l’UE) ; l Europe l’Europe du Sud avec 36% des encours totaux (38% de la population de l’UE) ; l UE) 142 l’Europe de l’Est avec 7% des encours totaux (21% de la population de l’UE).150 112 103100 50 36,4 33,5 24,9 24,1 21,9 21,8 21,1 20,6 20,0 15,3 11,8 11,6 5,6 56 4,3 43 3,7 37 2,9 29 2,6 26 2,0 20 1,3 13 1,2 12 0,5 0,3 0 Luxembourg Royaume-Uni Allemagne Belgique Roumanie Bulgarie Lituanie Finlande Slovénie Slovaquie Autriche Ré Tchèque Hongrie Danemark Lettonie Espagne Pologne Portugal Chypre Italie Irlande Pays-Bas France Grèce Malte Suède Estonie ép. Ro L Sources: Banques centrales, AsterèsParis, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 6
  8. 8. 2.1 Le crédit à la consommation en Europe à fin 200840% Évolution annuelle 2008 des encours de crédit à la consommation35% 34% 33% En 2008, la E 2008 l croissance d crédit à l consommation a f t i du édit la ti fortement ralenti. Ai i l encours d t l ti Ainsi, les dans l’U i l’Union 30% 30% Européenne ont augmenté de +4,1% entre 2007 et 2008.30% Les marchés d’Europe de l’Est sont restés les plus dynamiques en termes d’encours, malgré leurs 25% difficultés sur le plan macroéconomique. Ainsi, l’encours de cette zone a crû de 26 % en 2008, celle de25% l Europe l’Europe du Sud de 3 8% et celle de l’Europe du Nord de seulement 2 1% 3,8% l Europe 2,1%. En France, les encours ont augmenté de +3,1% en 2008, une des évolutions les plus faibles en Europe.20% 19% 18%15% 14% 14% 11% 10%10% 7,4% 7,0% 5,0% 4,7% 4,3% 4,1%5% 3,1% 3,1% 3,1% 2,0% 1,1% 0,1% 0%0% Luxembourg Royaume-Uni Slovaquie Roumanie Belgique Slovénie Finlande Allemagne Bulgarie Lituanie Rép. Tchèque Pologne Hongrie Portugal Lettonie Irlande Estonie Danemark Italie Suède UE27 Grèce France Pays-Bas -1,0% -1,9% Espagne Autriche-5% A R R Sources: Banques centrales, Asterès Paris, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 7
  9. 9. 2.2 Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Accélération / décélération des encours de crédit à la consommation en 2008 7 ,8 , La décélération à l’échelle européenne est de -2,7 points. A noter la forte chute enregistrée dans des pays jusqu’ici dynamiques : Danemark (-17 pts), 5 ,0 Espagne (-13 pts), Portugal (-11 pts) et Italie (-10 pts). Seuls quatre pays (Pays-Bas, Slovaquie, Allemagne et Hongrie) connaissent une différence positive. 2 ,2 1,6 - 0 ,5 - 0 ,7 - 0 ,9 - 1,7 - 2 ,3 - 2 ,7 - 2 ,7 - 2 ,8 - 3 ,0 - 3 ,9 - 6 ,0 - 9 ,7 - 10 ,0 - 11,3 - 12 ,9 - 13 ,8 - 16 ,6 - 4 7 ,7 Autriche S lovaquie S lovénie ume-Uni P ortugal UE 27 Grèce Allemagne Hongrie France Belgique Irlande S uède Italie R ép. tchèque P ologne Finlande embourg D anemark E spagne R oumanie P ays-Bas R oyau B F o L uxe a l Sources: Banques centrales, AsterèsParis, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 8
  10. 10. 3. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Encours de crédit à la consommation par habitant à fin 2008 (en euros) 5 269 L’encours moyen par habitant observé dans l’UE27 s’élevait à fin 2008 à 2 400 euros. Les disparités sont fortes, le 5 085 niveau d’encours par tête allant de 365 euros en Lituanie à 5 300 euros en Irlande. d encours L’Irlande (5 300 euros) et le Royaume-Uni (5 100 euros) se distinguent par un niveau très élevé. Les pays d’Europe de l’Est affichent, pour la plupart, des encours par habitant souvent inférieurs à 1 000 euros. 3 971 Les grands pays de la zone euro présentent des profils différenciés. L’encours par habitant est relativement élevé en Espagne et en Allemagne. Il est nettement plus faible dans le groupe « France ; Portugal ; Belgique ; Italie ». 3 398 3 031 2 757 2 719 2 469 2 408 2 250 2 212 1922 1929 1763 1691 1444 1448 1135 947 891 870 743 564 512 477 382 365 Luxembourg Lituanie Belgique Roumanie Bulgarie oyaume-Uni Union Européenne Italie Lettonie Allemagne Finlande Slovénie Slovaquie Danemark Irlande Rép. tchèque Grèce Pologne Malte Hongrie Estonie Portugal Autriche Espagne France Suède Pays-Bas E Ro L RParis, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt Sources: Banques centrales, Census, Asterès 9
  11. 11. 4. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 Encours de crédit conso rapportés à la consommation des ménages en 2008 Les encours de crédits à la consommation à fin 2008 représentaient 16,2% de la consommation annuelle totale des é d ménages d dans l 27 pays d l’U i E les de l’Union Européenne. é 2 4 ,5 Notons qu’en France, les encours de crédits à la consommation ne représentent que 12,7% de la consommation 2 3 ,4 des ménages, soit nettement moins que dans l’Union Européenne. 2 1,1 19 ,9 19 ,1 18 ,6 17 ,8 16 ,6 16 ,6 16 ,2 16 ,0 16 ,0 15 ,7 14 ,9 14 ,8 12 ,7 12 ,3 11,2 10 ,9 9 ,9 9 ,8 9 ,6 8 ,8 8 ,5 6 ,8 6 ,2 2 5 ,6 Luxembourg Allemagne Hongrie Pologne Slovaquie Bulgarie Slovénie Belgique Suède Irlande Roumanie Grèce Espagne France Finlande Danemark Portugal Autriche Lituanie Italie Union Européenne Estonie Royaume-Uni Pays-Bas Lettonie Malte Rép. tchèque R R nParis, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt Sources: Banques centrales, Census, Asterès 10
  12. 12. Le crédit à la consommation en Europe à fin 2008 SOFINCO, un Leader européen du crédit à la consommation Avec un montant d’encours gérés de crédits à la consommation de 65,6 milliards d’euros à fin 2008, SOFINCO est un des leaders européens du marché du crédit à la consommation. SOFINCO compte 18,2 millions de clients en France et à l’International. Au travers d ses fili l A t de filiales, l groupe SOFINCO est présent d le t é t dans di dix-neuf pays européens (All f é (Allemagne, A t i h B l i Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume Uni, Slovaquie, Suède et Suisse), mais également en Arabie Saoudite et au Maroc. A fin 2008, 65% des encours gérés de SOFINCO provenaient de ses activités internationales.Paris, le 18 mai 2009 - Nicolas Pécourt 11
  13. 13. Contact SOFINCO Nicolas Pécourt Responsable du Pôle Études, Veille et Communication externe H.3.2. - rue du Bois Sauvage - 91038 Evry cedex Tél. : 33 (0)1 60 76 88 17 E-mail : presse@sofinco.fr Toutes les études de Sofinco sont disponibles sur le site www.sofinco.com, rubrique Panorama du Crédit Conso. Sofinco - Direction et Gestion rue du bois sauvage 91038 Evry cedex 542 097 522 RCS Paris - SA au capital de 247 468 455 €

×