Master Class avec David Epston le 19 mars 2014 à Bordeaux

636 vues

Publié le

Séminaire organisé par la Fabrique Narrative avec Catherine Mengelle, Catherine Roulin, Dina Scherrer, Elizabeth Feld et Pierre Blanc-Sahnoun.

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
636
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
140
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Master Class avec David Epston le 19 mars 2014 à Bordeaux

  1. 1. MASTER CLASS
 DAVID EPSTON 19-20-21 Mars 2014
 Maison de la Promotion Sociale
 Artigues-près-Bordeaux
  2. 2. LE MAÎTRE REVIENT En espérant que David reviendra le plus souvent possible nous toucher de son aile et scier les barreaux de nos cellules afin que nous puissions comme lui virevolter dans le ciel narratif. [PBS, 2013]
  3. 3. LES FILS NARRATIFS Pierre tire les fils narratifs qui vont nous accompagner p e n d a n t c e s t r o i s journées :o) Plus sérieusement, la documentation (texte, son, vidéo, …) joue un rôle très important dans la pratique narrative.
  4. 4. LES FILS NARRATIFS Mes mots me sont très importants. Je cherche un traducteur qui parle et m’accompagne comme dans une danse. [DE] ! La traduction est principalement assurée par Elizabeth Feld et Catherine Mengelle.
  5. 5. HERMANO DEL SOLYTIEMPO Invitation des thérapeutes et psychiatres de Cuba qui ont ouvert la porte de leur p a y s a u x p r a t i q u e s narratives avec cette chanson. « Laisse-moi étreindre ton histoire. »
 « Laisse-moi apprendre ta musique. »
 « Et que dans ton âme j’ai une nouvelle maison. » La traduction a été réalisée par Pierre Nassif.
  6. 6. ARCHIVER LES IDÉES I m a g i n e r c o m m e n t l’approche narrative va se renouveler dans l’avenir… et l’avenir c’est demain. J’ai besoin de quelqu’un qui archive ce qui va émerger de la tempête des idées. [DE]
  7. 7. CRÉATIVITÉ Quelque chose qui part d’ici et qui m’emmène dans un nouvel endroit, et qui devient autre chose (extrapolation). Distinguer science normale et science révolutionnaire qui change le paradigme du savoir. La narrative pour soutenir la créativité dans les organisations. La manière dont un cerveau préparé s’attend à heurter une invention.
  8. 8. MUSICIEN DE JAZZ Métaphore de Michael White : 1) Apprendre les gammes
 Apprendre les cartes 2) Improviser
 Cartographier ce qui ne l’est pas déjà «  Les deux requièrent un soin particulier. »
  9. 9. ENTRETIEN AVEC LEE-MARIE BENSON 4 avril 2013, jour du 5ème anniversaire de la mort de Michael White. Moraï - Voile entre les vivants et les morts Témoignage en tant qu’être (sur-)vivant Problème :Anorexie Lee-Marie se souvient qu’elle a (re-)connu David.
  10. 10. QUESTIONS Les questions, traditionnellement, sont des formes d’humiliation. Si nous posons une question à laquelle le client n’a pas la réponse, il est de notre responsabilité éthique de reposer une autre question pour ne pas l’humilier : « Est-ce que tu me laisses une autre chance ? A partir de maintenant, peux-tu surveiller mes questions ? » Une question peut humilier et détruire une relation. Nous avons le privilège de poser des questions et une responsabilité d’y mettre des traces pour guider les personnes. Toute question mène la personne quelque part. Sinon elle ne contient pas assez de matériel pour transporter la personne. Animez vos questions avec ce que vous savez de la vie : ensemble, on va apprendre…
  11. 11. THÉRAPIE NARRATIVE • Moratoire sur les Cartes de la pratique narrative depuis 2008. • C’est comme si les Cartes étaient inviolables et devaient rester un mémorial à vie. • Si les Cartes ne sont pas le territoire, quelles relations ont-elles avec le territoire ? Les Cartes vous emmènent vers les territoires non cartographiés le plus vite possible. Michael nous inviterait à cartographier ce qui ne l’est pas. • A Therapy Of Adventure : la thérapie narrative s’invente dans la pratique ;)
  12. 12. C’est le printemps !
  13. 13. DEUXIÈME JOURNÉE
  14. 14. CRÉATIVITÉ (2) • Les gens pensent que la créativité est quelque chose que l’on peut apprendre. • 2 questions : quelle est ta dernière invention ? comment ton esprit fonctionne-t-il lorsque tu inventes des choses ? • Le Courage vient d’essayer et de se tromper. • La plupart des inventions viennent d’un apprentissage lent. • Les meilleurs théories autour de la créativité sont des théories collectives. • Si vous voulez investir dans la Créativité, investissez dans les Arts. • Ce qui m’intéresse ce sont les longues traditions d’apprentissage : 10000 heures de pratique !
  15. 15. EXTERNALISER
 LA CONVERSATION • Vous devez pouvoir externaliser votre oeuvre sous forme d’un texte pour pouvoir en débattre. Sinon les idées tournent en boucle dans votre tête et votre intellect est dédié à entretenir cette boucle pour ne rien oublier… • Moyens possibles pour voir instantanément votre pratique : • Enregistrer et transcrire • Produire des miroirs par des lettres ou en ligne.
  16. 16. INTERVIEW DETRISHA David interview la thérapeute Asha (35 ans) qui joue le rôle de Trisha (18 ans). ! • Quel a été l’effet sur Jamie lorsqu’il a vu la vidéo ? • Quel a été l’effet sur Trisha lorsqu’elle a vu la vidéo ? • Que pourrait faire Jamie ? • Que pourrait faire Trisha ? ! Conclusion : Jamie a demandé Trisha en mariage 6 mois plus tard. Ils ont eu 2 enfants.
  17. 17. INTERVIEW DE RAIN (1) [INSIDER WITNESS INTERVIEW] Rain (16 ans) a accepté d’être « joué » par Johanna Milne qui lui enverra une retranscription.
  18. 18. ANTHROPOLOGIE Rite de passage :)
  19. 19. ANTHROPOLOGIE • Notre cadre de référence est venu de l’anthropologie. • Rituel de la dégradation du statut : soit suite à un procès à l’issue duquel vous êtes condamné et emprisonné, soit suite à une évaluation psychiatrique. Relation de pouvoir entre celui qui perd le statut et celui qui le fait perdre. • Pourrait-on trouver une pratique qui au lieu de dégrader pourrait «  regrader  » ? le rituel de passage qui permet de passer d’une identité vers une autre identité, et renommé en migration d’identité par Michael White.
  20. 20. DILEMNATIQUE • De petites causes peuvent avoir des effets déterminants sur des histoires individuelles, comme quand on bouge de quelques centimètres la distance d’un signal ferroviaire qui fait qu’on passe de la ville A à la ville B. • Michael White : • Mon travail est « dilemnatique », soit lever, soit créer un dilemme (histoire, contre- histoire, double écoute, …). • Trouver une autre histoire à l’image d’un cambrioleur qui rôde (loitering with intent to…).
  21. 21. TROISIÈME JOURNÉE • Martine conte l’histoire du coeur du monde qui tombe amoureux de la source. • Un Juste apparaît. Il est tisserand. Il rassemble les chants de toutes les créatures de la terre, et avec ces chants, il tisse, il tisse du temps. Et cela donne juste assez de temps pour un jour de plus. Il le fait encore aujourd’hui. Ainsi, chacun se met à donner une note à ce chant. • Nous avons besoin de votre note pour tisser l’heure qui nous attend. Ne laissez jamais tomber !
  22. 22. ET PIERRETRADUIT,TRADUIT, TRADUIT ENCORE…
  23. 23. LE PROCESSUS DE QUESTIONNEMENT • Qu’est-ce qui distingue une histoire pauvre d’une histoire riche ? Exemple : une fourmi est sortie d’un trou, puis une fourmi, puis une fourmi, puis une fourmi, puis … • Que font les histoires ? Elles vivent la personne, elles mettent en action. • Les histoires démontrent et testent les personnages, elles ont une capacité singulière à creuser profondément dans la fibre/ vertu morale des personnes qui font face à des difficultés. • Arthur W. Frank : Les histoires proposent donc des actions possibles sur des identités possibles. Chaque histoire contient un test de la vertu morale, un moment décisif qui déclare qui est la personne. • Qu’est-ce que ça dit de toi ? Qu’est-ce que cela dit sur le type de personne que tu es ?
  24. 24. INTERVIEW DE RAIN (2) [INSIDER WITNESS INTERVIEW]
  25. 25. INTERVIEW DE RAIN (2) [INSIDER WITNESS INTERVIEW] Johanna Rain Simon « Johanna : Qu’est-ce que tu pourrais espérer pour Rain ? » « Rain : - Est-ce que je peux revenir avec toi ?  - Est-ce que tu aimerais que Simon reste avec nous pendant le reste de l’entretien ou bien préférerais-tu lui dire au revoir ?» « Simon : j’ai vraiment été heureux de faire ta connaissance, tu es super :)  »
  26. 26. INTERVIEW DE RAIN (2) STAGE 1 : • Le client devient un public à lui-même en étant joué avec un consentement implicite par le thérapeute. • Nos clients sont aussi curieux que nous de savoir ce que l’on pense d’eux. Le client devient un personnage central dans le drame joué devant lui. • Quel que soit le moyen d’enregistrement, le document devient un document partagé entre le client et le thérapeute. [INSIDER WITNESS INTERVIEW] :
 « cette pratique a deux semaines d’existence, the sky is the limit! »
  27. 27. INTERVIEW DE RAIN (2) STAGE II : • Le client se voit attribuer l’autorité finale sur les endroits de désaccords. Le thérapeute joue l’entièreté du document (DVD, cassette, …) pour que le client voit l’intégralité ou envoie la retranscription par email bien avant le rendez-vous pour que le client le lise autant qu’il le veut. • La cassette est arrêtée après chaque question juste avant la réponse du thérapeute (ou du client) : • Si tu étais à ma place, comment aurais-tu répondu à cette question ? Lorsque le client donne sa réponse, le document est révisé. • Deux possibilités : • Est-ce que tu vois beaucoup de ressemblances entre ta réponse et la réponse que j’ai imaginée ? • Lorsque les réponses ne se ressemblent pas, un dialogue très intéressant s’engage pour réduire la dissonance entre les deux réponses. [INSIDER WITNESS INTERVIEW] :
 « cette pratique a deux semaines d’existence, the sky is the limit! »
  28. 28. INSIDER WITNESS INTERVIEW David s’entretient avec C. qui joue M.
 qui parle de son fils E. et rencontre son petit-fils du futur
  29. 29. MERCI ! Remerciements à Kate R., Elizabeth F., Catherine M. et Martine C.
  30. 30. MERCI ! Un immense merci à David Epston pour ces trois journées formidables : une carte de la Gironde et un compas/boussole :)
  31. 31. FACILITATION GRAPHIQUE Crédits : Martine Compagnon :)
  32. 32. FACILITATION GRAPHIQUE Crédits : Martine Compagnon :)
  33. 33. RÉFÉRENCES
  34. 34. RÉFÉRENCES
  35. 35. FIN DE L’HISTOIRE L’HISTOIRE SANS FIN :)

×