LAAFI BENRE
NON LOTIS - OUAGADOUGOU
BURKINA FASO
LA COMMERCIALISATION D’ALIMENTS FORTIFIÉS
LOCALEMENT EN ZONE URBAINE PAUV...
NATURE DE L’EXPÉRIENCE
o Origine de l’expérience :
o Fort taux de malnutrition dans les quartiers non lotis de Ouagadougou...
AMPLEUR DE L’EXPÉRIENCE
o Nombre d’unités de production touché(e)s : 5
o Volumes concernés : ~ 200 kg de farines
infantile...
BILAN L’EXPÉRIENCE
o Qu’est-ce qui a fondamentalement changé
chez le producteur ?
o Renforcement des techniques de product...
o Bilan de l’expérience
o Au niveau des Unités de production :
o Augmentation des quantités produites par les unités de pr...
ETAPES CLÉS DE L’ÉVOLUTION DE L’EXPÉRIENCE
o Quels conseils donneriez vous à une unité de production
qui voudrait se lance...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre

208 vues

Publié le

LAAFI BENRE Non lotis
ouagadougou - Burkina Faso

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
208
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre

  1. 1. LAAFI BENRE NON LOTIS - OUAGADOUGOU BURKINA FASO LA COMMERCIALISATION D’ALIMENTS FORTIFIÉS LOCALEMENT EN ZONE URBAINE PAUVRE
  2. 2. NATURE DE L’EXPÉRIENCE o Origine de l’expérience : o Fort taux de malnutrition dans les quartiers non lotis de Ouagadougou : 9,5% de malnutrition aigue et 29,6% de retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans (2010, IRD) o Des unités de transformation de farines infantiles fortifiées présentes sur l’ensemble du territoire burkinabé (29 UPA) mais un réseau de distribution très peu étendu et notamment en zone péri- urbaine de Ouagadougou. o Peu ou pas d’aliments de complément au lait maternel adapté aux besoins nutritionnels des enfants de 6-24 mois et à des prix abordables (présence de bouillies de petit mil pauvre en énergie, vitamines et minéraux peu chères et des produits importés à des prix inaccessibles aux ménages). o Type de service mis en place o Appui aux unités de transformation agro-alimentaire (production, développement de produits, suivi-qualité) o Service de vente de proximité de farines infantiles locales à prix abordable (petits conditionnements de 60g) et de bouillies prêtes à consommer en ambulant dans 4 quartiers non lotis de la ville de Ouagadougou o Filière (s) : o Céréales : mil – sorgho – maïs o Légumineuses : soja – arachide – niébé – sésame o PFNL : pain de singe o Zone : 4 quartiers périphériques de la ville de Ouagadougou : ~ 60 000 habitants
  3. 3. AMPLEUR DE L’EXPÉRIENCE o Nombre d’unités de production touché(e)s : 5 o Volumes concernés : ~ 200 kg de farines infantiles par mois en moyenne o Existence de partenariats forts ? o Avec une organisation à base communautaire d’exécution : ASEFF o Avec les autorités locales : collectivités territoriales et districts sanitaires et chefs coutumiers o Avec le réseau des unités de production Misola et 3 entreprises de Ouagadougou
  4. 4. BILAN L’EXPÉRIENCE o Qu’est-ce qui a fondamentalement changé chez le producteur ? o Renforcement des techniques de production locale o Qualité du produit (sanitaire, organo-leptique, emballage et Normes BF) o Développement de nouveaux produits et de nouveaux débouchés de vente
  5. 5. o Bilan de l’expérience o Au niveau des Unités de production : o Augmentation des quantités produites par les unités de production de province et développement de leur réseau de distribution o Gain de notoriété du produit « farine infantile locale » o Valorisation des filières agricoles locales Au niveau du réseau de vente de bouillies Laafi Benre : o Des femmes formées, motivées et engagées à développer le réseau de vente en milieu péri-urbain o Des stratégies de promotion/éducation nutritionnelle des produits locaux innovantes et de proximité qui font leur preuve (approche communautaire, spots radios, causeries de groupe, sensibilisation leaders, etc.) o Des populations sensibilisées bien informées et ayant accès à des produits locaux de qualité (moins de 500m de leur domicile) => Difficultés à structurer le modèle économique du réseau de distribution (retard d’approvisionnement et peu de marges bénéficiaires si on veut maintenir des produits à prix accessibles aux cibles)
  6. 6. ETAPES CLÉS DE L’ÉVOLUTION DE L’EXPÉRIENCE o Quels conseils donneriez vous à une unité de production qui voudrait se lancer dans une expérience similaire? (2 conseils) o 1- s’associer avec des acteurs locaux (associatif, leaders, etc.) pour promouvoir son produit dans une localité o 2 – améliorer l’approvisionnement, la logistique entre producteurs et distributeurs pour éviter les ruptures de stocks o A quelles conditions l’expérience pourrait faire tache d’huile à grande échelle ? (2 conditions principales) o 1- un engagement des autorités publiques / sensibilisation des populations o 2 – une diversification des produits vendus pour garantir suffisamment de bénéfices aux distributeurs

×