SlideShare une entreprise Scribd logo
PROGRAMME DE SECURISATION DES
APPROVISIONNEMENTS
• Problematique ;
• ASSURER LA DISPONIBILITE DE MATIERES
PREMIERES POUR LES ENTREPRISES DE
TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRES
ACTIVITES DU PROGRAMME
• Analyse de differentes chaines de valeur (mil,
riz, sesame, karite, bissap,…)
• Etude des schemas de contractualisation entre
acteurs
• Success stories et echecs
• Acteurs ayant des potentiels
• Mise en relation
Perspectives de contractualisation
dans différentes chaines de valeur
BURKINA
ANACARDE
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• La filière anacarde est plus ou moins bien organisée car on retrouve tous
les acteurs de la chaine de valeur. La majorité des sociétés et structures
rencontrées possèdent des services d’approvisionnement sauf les
organisations des producteurs de noix de cajou. Chaque société ou
structure a sa propre politique d’approvisionnement. L’ensemble des
sociétés s’intéresse directement aux producteurs et rarement aux
organisations des producteurs. Aussi, les stratégies mettent peu l’accent sur
des contrats écrits. Ce sont des arrangements par saison qui sont conclus
entre les producteurs et les transformateurs et grossistes exportateurs.
• Signature de conventions tripartites (transformateurs, groupement et IMF)
pour octroyer des microcrédits aux groupements et en retour ces
groupements remboursent l’unité en nature
ANACARDE
 Fidélisation des producteurs qui permet
de sécuriser et de développer
l’approvisionnement en noix brutes ;
 confiance des institutions de
financement (crédit d’investissement,
crédit de campagne, etc.) ;
 croissance de la demande de
l’anacarde au niveau local et
international (Europe et Etats-Unis en
particulier),
 Forte concurrence des acheteurs
européens et américains de plus en
plus nombreux face aux indiens.
• Pour les sociétés (acheteurs), les échecs
sont relatifs en particulier au non-respect de
certains points du contrat, notamment les
quantités à livrer et la qualité exigée.
• Pour les producteurs les échecs des
contrats sont relatifs à la lenteur dans le
paiement des reliquats ;
• au montant des prix convenus dans les
contrats qui sont souvent en dessous des
prix officiels lors des livraisons ;
• au non-respect de l’avance conclue dans les
contrats,
• au réseau routier défaillant et les distances
longues entre producteurs et usines
OPPORTUNITES CONTRAINTES
MIL
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• Les transformateurs s’approvisionnent en quantité quand les céréales coûtent
moins cher, c’est-à-dire juste après les récoltes, et font leur stocks. Le contrat entre
producteurs et acheteurs est oral et le paiement se fait au comptant à la livraison.
• Le marché de la collecte est un maillon essentiel dans le commerce des céréales.
La force de négociation des commerçants s’appuie sur plusieurs facteurs :
 l’existence d’une organisation souple à travers les intermédiaires collecteurs ;
 une logique d’entreprise : prise de risque et recherche du profit ;
 une plus grande capacité financière et/ou une facilité d’accéder au financement ;
 des moyens de stockage et de transport ;
• un réseau propre d’accès à l’information , etc.
MIL
• l’existence de la pratique de contrats
signés entre producteurs et
transformateurs
• Suivi des contrats par des partenaires
techniques et financiers
 la livraison d’un produit de qualité
reconnue et en quantité suffisante
aux transformateurs ;
 un marché et un prix rémunérateur
connu avant les semis et assorti d’un
«bonus qualité» ;
 crédits octroyés par les
transformateurs.
 difficultés d’approvisionnement en
intrants (semences, engrais,…)
 qualité des intrants irrégulière
• très grande fluctuation des prix en
fonction des saisons
• Faiblesse des producteurs qui se
caractérise par :
 la faiblesse organisationnelle.
 une logique sociale dans la
commercialisation (culture vivrière).
 une faiblesse des moyens:
infrastructures de stockage, accès à
l’information, accès au financement ;
OPPORTUNITES CONTRAINTES
KARITE
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• Les structures (acheteurs) adoptent des comportements de minimisation de
risques en diversifiant leurs partenaires producteurs.
 disponibilité de camions de transport des noix et du beurre de grande
capacité ;
 fidélisation des producteurs par des ristournes et des cartes de fidélité ;
 proximité des sources d’approvisionnement ;
 préfinancement de certains acheteurs ;
 suivi des stocks des producteurs et gestion de financement par les
acheteurs ;
 magasins de stockage et d’aires de séchage au niveau des structures.
 Très peu de groupements de producteurs organisés
 Système de production archaïque (cueillette, pas de plantation)
KARITE
• Existe deux types de contrat à savoir un contrat
avec les fournisseurs (commerçants ou gros
fournisseurs) et un contrat avec les groupements
des femmes (producteurs).
• Encadrement et Financement : ex : de AKK (Sté
danoise) qui travaille avec les GF. Chaque année
les femmes estiment la quantité de noix qu’elle vont
ramasser au cours de la saison. En fonction de ces
estimations, un préfinancement leur est versé. En fin
de saison, une fois les noix traitées pour la
conservation, AKK vient collecter les noix et verse
un complément. Une fois la marchandise analysée,
une «prime qualité » est versée aux différents
groupements.
• Le partenariat permet aux femmes d’écouler leur
stock de noix, de valoriser leur travail et de mieux
gérer la période de soudure (grâce au système de
préfinancement).
 Arrivée sociétés étrangères concurrentes ayant
parfois des comportements «anarchiques»
 Non-respect des quantités et des délais de
livraison ;
 Faible connaissance des attributs de qualité des
noix de karité
 Mauvaise qualité des amandes ;
 Mélanges des amandes avec du sable pour
augmenter le poids des sacs (tricheries) ;
 Désaccord fréquent sur le prix du kilogramme des
amandes qui varie chaque jour, ce qui bloque très
souvent le processus de livraison ;
 Inorganisation de l’amont de la filière
• Faible partie de la valeur ajoutée du produit revient
aux producteurs
OPPORTUNITES CONTRAINTES
SESAME
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• Au niveau des Unions de producteurs, il est mis en place des comités de
commercialisation qui prospectent les clients. Grâce au système d’information sur
le prix du sésame, les discussions avec les clients tiennent compte des prix au
niveau international.
• Au niveau des grossistes exportateurs et des transformateurs, il y a des collecteurs
et pisteurs chargés de la collecte bord champ.
• La collecte auprès des membres des Unions est faite par chaque groupement entre
novembre et décembre (période de forte disponibilité). Cette collecte est stockée
environ 45 à 60 jours. Les clients sont OLAM, SUCOTROP, VELEGDA et les
commerçants de la place.
• Les ventes se font sans contrat formel. Les informations sur le prix sont obtenues
grâce au système d’information sur le marché développé par INADES-
Formation/Burkina et SIMAGRI. Les prix ont évolué de 325 FCFA/kg en 2009 à 900
FCFA/kg en 2013.
SESAME
OPPORTUNITES
• Echanges avec les organisations
de producteurs sur la nécessité
d’améliorer la qualité des
productions (ex : OLAM,
MAXIGRANA etc.
• Les sociétés et les commerçants
encadrent et financent la
production du sésame.
• Signature de contrats avec les
producteurs : cas du Groupe
VELEGDA
• Marchés extérieurs porteurs
CONTRAINTES
 méconnaissances des
techniques de production
 pertes dues à la mauvaise
qualité du sésame
 Marchés très concurrentiels
Programme de securisation des approvisionnements

Contenu connexe

En vedette

Supplier Performance Management V1 1
Supplier Performance Management V1 1Supplier Performance Management V1 1
Supplier Performance Management V1 1
Monarch Supply Chain Management
 
S 1 introduction au cours et à la logistique internationale
S 1   introduction au cours et à la logistique internationaleS 1   introduction au cours et à la logistique internationale
S 1 introduction au cours et à la logistique internationaleBobDurelle
 
Les métiers du commerce et de la gestion
Les métiers du commerce et de la gestionLes métiers du commerce et de la gestion
Les métiers du commerce et de la gestionLapitievivi02
 
Presentation axemble client
Presentation axemble clientPresentation axemble client
Presentation axemble client
Guillaume FIQUET
 
Presentation kanban siemens
Presentation kanban siemensPresentation kanban siemens
Presentation kanban siemensOmrane Belkhiria
 
Jb denis mémoire victimologie
Jb denis mémoire victimologieJb denis mémoire victimologie
Jb denis mémoire victimologieJEAN BERNARD DENIS
 
P.i. unidad 3
P.i. unidad 3P.i. unidad 3
P.i. unidad 3
Henry Zapata Palomino
 
Pamplona Por El Norte
Pamplona Por El NortePamplona Por El Norte
Pamplona Por El Norte
Patxi Olabarrieta
 
Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009
Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009
Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009
Universidad Internacional Menendez Pelayo
 
S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.
S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.
S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.
s-trip
 
Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015
pquentin
 
Karma
KarmaKarma
Karma
Strujen
 
ResolucióN Definitiva
ResolucióN DefinitivaResolucióN Definitiva
ResolucióN Definitiva
MaestroPedro .
 
Découverte de haut tonkin 9 jours trekking au nord vietnam- dès 519 usd
Découverte de haut tonkin 9 jours   trekking au nord vietnam- dès 519 usdDécouverte de haut tonkin 9 jours   trekking au nord vietnam- dès 519 usd
Découverte de haut tonkin 9 jours trekking au nord vietnam- dès 519 usd
tourtt
 
Présentation e sidoc
Présentation e sidocPrésentation e sidoc
Présentation e sidocCharlolotte
 
Ppp 2012 présentation 3 - atelier afipral v2
Ppp 2012   présentation 3 - atelier afipral v2Ppp 2012   présentation 3 - atelier afipral v2
Ppp 2012 présentation 3 - atelier afipral v2Groupe IMT
 
Gabriel Marquez
Gabriel MarquezGabriel Marquez
Mujeres Que Han Hecho Historia
Mujeres Que Han Hecho HistoriaMujeres Que Han Hecho Historia
Mujeres Que Han Hecho Historia
Universidad Internacional Menendez Pelayo
 
Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009
Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009
Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009
Universidad Internacional Menendez Pelayo
 

En vedette (20)

Supplier Performance Management V1 1
Supplier Performance Management V1 1Supplier Performance Management V1 1
Supplier Performance Management V1 1
 
S 1 introduction au cours et à la logistique internationale
S 1   introduction au cours et à la logistique internationaleS 1   introduction au cours et à la logistique internationale
S 1 introduction au cours et à la logistique internationale
 
Logistique transport
Logistique transportLogistique transport
Logistique transport
 
Les métiers du commerce et de la gestion
Les métiers du commerce et de la gestionLes métiers du commerce et de la gestion
Les métiers du commerce et de la gestion
 
Presentation axemble client
Presentation axemble clientPresentation axemble client
Presentation axemble client
 
Presentation kanban siemens
Presentation kanban siemensPresentation kanban siemens
Presentation kanban siemens
 
Jb denis mémoire victimologie
Jb denis mémoire victimologieJb denis mémoire victimologie
Jb denis mémoire victimologie
 
P.i. unidad 3
P.i. unidad 3P.i. unidad 3
P.i. unidad 3
 
Pamplona Por El Norte
Pamplona Por El NortePamplona Por El Norte
Pamplona Por El Norte
 
Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009
Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009
Agenda De La Uimp, Miercoles 2 De Septiembre De 2009
 
S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.
S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.
S-trip des programmes transmédia avec Mister S, Presskit français.
 
Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015Compte rendu du comédims 02 2015
Compte rendu du comédims 02 2015
 
Karma
KarmaKarma
Karma
 
ResolucióN Definitiva
ResolucióN DefinitivaResolucióN Definitiva
ResolucióN Definitiva
 
Découverte de haut tonkin 9 jours trekking au nord vietnam- dès 519 usd
Découverte de haut tonkin 9 jours   trekking au nord vietnam- dès 519 usdDécouverte de haut tonkin 9 jours   trekking au nord vietnam- dès 519 usd
Découverte de haut tonkin 9 jours trekking au nord vietnam- dès 519 usd
 
Présentation e sidoc
Présentation e sidocPrésentation e sidoc
Présentation e sidoc
 
Ppp 2012 présentation 3 - atelier afipral v2
Ppp 2012   présentation 3 - atelier afipral v2Ppp 2012   présentation 3 - atelier afipral v2
Ppp 2012 présentation 3 - atelier afipral v2
 
Gabriel Marquez
Gabriel MarquezGabriel Marquez
Gabriel Marquez
 
Mujeres Que Han Hecho Historia
Mujeres Que Han Hecho HistoriaMujeres Que Han Hecho Historia
Mujeres Que Han Hecho Historia
 
Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009
Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009
Felipe Petriz, Escuela de Politica Universitaria 2009
 

Similaire à Programme de securisation des approvisionnements

Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso
Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso
Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso
Technical Centre for Agricultural and Rural Cooperation ACP-EU (CTA)
 
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLEMODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
FAO
 
CONCEPTS DE BASE
CONCEPTS DE BASECONCEPTS DE BASE
CONCEPTS DE BASE
FAO
 
Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...
Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...
Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...
IIED
 
Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...
Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...
Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...
Fatimata Kone
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
Institut de l'Elevage - Idele
 
marketing-mix-distribution
marketing-mix-distributionmarketing-mix-distribution
marketing-mix-distribution
Omar BE
 
DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...
DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...
DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...
ONG AMEDD MALI
 
Value Chain Actors: from seed to markets
Value Chain Actors: from seed to marketsValue Chain Actors: from seed to markets
Value Chain Actors: from seed to markets
Africa Rice Center (AfricaRice)
 
Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...
Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...
Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...
Michela Paganini
 
Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...
Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...
Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...
Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Logistique v2
Logistique v2Logistique v2
Logistique v2
Michel Bruley
 
Services Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’Ivoire
Services Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’IvoireServices Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’Ivoire
Services Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’Ivoire
CGAP
 
CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...
CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...
CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...
Eric Culnaert
 
Circuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakar
Circuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakarCircuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakar
Circuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakar
Fatimata Kone
 
CAPAD - système de suivi et de partage des informations
CAPAD - système de suivi et de partage des informationsCAPAD - système de suivi et de partage des informations
CAPAD - système de suivi et de partage des informations
Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...
Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...
Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...
ExternalEvents
 
COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...
COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...
COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...
FAO
 

Similaire à Programme de securisation des approvisionnements (20)

Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso
Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso
Financement Chaine De Valueur De La Filiere Riz De Bagre Burkina Faso
 
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLEMODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
MODULE 1: CONCEPTS DE BASE DE L'AGRICULTURE CONTRACTUELLE
 
CONCEPTS DE BASE
CONCEPTS DE BASECONCEPTS DE BASE
CONCEPTS DE BASE
 
Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...
Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...
Sociétés Coopératives de cacao et Différentiel du revenu Décent : Leçons de l...
 
Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...
Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...
Systeme performant de mise en marche du maïs pour soutenir et accroitre le re...
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
la Distribution
la Distributionla Distribution
la Distribution
 
marketing-mix-distribution
marketing-mix-distributionmarketing-mix-distribution
marketing-mix-distribution
 
DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...
DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...
DMAS:Projet D'appui Aux Cooperative Et Entreprises De Services Agricoles Pour...
 
Value Chain Actors: from seed to markets
Value Chain Actors: from seed to marketsValue Chain Actors: from seed to markets
Value Chain Actors: from seed to markets
 
Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...
Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...
Expérience de l’AOPP portant sur le Projet d’Appui à l’Amélioration du Systèm...
 
Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...
Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...
Briefing de Bruxelles n. 57 : Marco Dekker " Mécanismes de financement pour s...
 
Logistique v2
Logistique v2Logistique v2
Logistique v2
 
Services Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’Ivoire
Services Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’IvoireServices Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’Ivoire
Services Financiers Numériques pour les Producteurs de Cacao en Côte d’Ivoire
 
CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...
CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...
CCC-ConneCtion spécial marketplaces le 5 octobre 2017 à la CCI de Bordeaux, a...
 
Circuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakar
Circuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakarCircuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakar
Circuits courts de commercialisation des fruits et légumes sains à dakar
 
CAPAD - système de suivi et de partage des informations
CAPAD - système de suivi et de partage des informationsCAPAD - système de suivi et de partage des informations
CAPAD - système de suivi et de partage des informations
 
Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...
Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...
Atelier 2 Le système de garantie: contrôle interne, contrôle externe, répress...
 
6 introduction-methodology sf&v
6 introduction-methodology sf&v6 introduction-methodology sf&v
6 introduction-methodology sf&v
 
COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...
COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...
COMMENT METTRE EN PLACE UN DISPOSITIF D’AGRICULTURE CONTRACTUELLE: PLANIFICAT...
 

Plus de Fatimata Kone

SFOAP brochure
SFOAP brochure SFOAP brochure
SFOAP brochure
Fatimata Kone
 
Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)
Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)
Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)
Fatimata Kone
 
releve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_final
releve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_finalreleve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_final
releve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_final
Fatimata Kone
 
Osons réformer l’OMC pour un développement équitable
Osons réformer l’OMC pour un développement équitable Osons réformer l’OMC pour un développement équitable
Osons réformer l’OMC pour un développement équitable
Fatimata Kone
 
APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?
APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?
APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?
Fatimata Kone
 
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Fatimata Kone
 
Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...
Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...
Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...
Fatimata Kone
 
Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?
Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?
Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?
Fatimata Kone
 
Retour d’expériences d’op niébé au burkina faso
Retour d’expériences d’op niébé au burkina fasoRetour d’expériences d’op niébé au burkina faso
Retour d’expériences d’op niébé au burkina faso
Fatimata Kone
 
Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin
Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au BéninContractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin
Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin
Fatimata Kone
 
Création d’une marque collective pour le riz de mangrove
Création d’une marque collective pour le riz de mangroveCréation d’une marque collective pour le riz de mangrove
Création d’une marque collective pour le riz de mangrove
Fatimata Kone
 
Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers
Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers
Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers
Fatimata Kone
 
Produit erige en indication geographique (ig)
Produit erige en indication geographique (ig)Produit erige en indication geographique (ig)
Produit erige en indication geographique (ig)
Fatimata Kone
 
" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée
" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée
" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée
Fatimata Kone
 
Expérience de ETD
Expérience de ETDExpérience de ETD
Expérience de ETD
Fatimata Kone
 
La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre
La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvreLa commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre
La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre
Fatimata Kone
 
Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...
Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...
Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...
Fatimata Kone
 
Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy
Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy
Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy
Fatimata Kone
 
Projet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogbo
Projet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogboProjet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogbo
Projet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogbo
Fatimata Kone
 
Le warrantage communautaire
Le  warrantage communautaireLe  warrantage communautaire
Le warrantage communautaire
Fatimata Kone
 

Plus de Fatimata Kone (20)

SFOAP brochure
SFOAP brochure SFOAP brochure
SFOAP brochure
 
Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)
Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)
Brochure du PAOPA (Programme d'appui aux Organisations Paysannes Africaines)
 
releve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_final
releve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_finalreleve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_final
releve conclusions du RPCA de decembre 2015 à daka-fr_final
 
Osons réformer l’OMC pour un développement équitable
Osons réformer l’OMC pour un développement équitable Osons réformer l’OMC pour un développement équitable
Osons réformer l’OMC pour un développement équitable
 
APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?
APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?
APE: quels impacts sur l’agriculture en afrique de l’ouest?
 
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
Note d’analyse de l’impact des politiques commerciales régionales sur la fili...
 
Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...
Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...
Organisation et fonctionnement du comite national de concertation de la filie...
 
Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?
Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?
Impacts négatifs des importations:Quelles solutions ?
 
Retour d’expériences d’op niébé au burkina faso
Retour d’expériences d’op niébé au burkina fasoRetour d’expériences d’op niébé au burkina faso
Retour d’expériences d’op niébé au burkina faso
 
Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin
Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au BéninContractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin
Contractualisation op et entreprise privée: cas de l'UCP-Z et FLUDOR au Bénin
 
Création d’une marque collective pour le riz de mangrove
Création d’une marque collective pour le riz de mangroveCréation d’une marque collective pour le riz de mangrove
Création d’une marque collective pour le riz de mangrove
 
Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers
Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers
Gestion des intrants et vente groupée des produits maraichers
 
Produit erige en indication geographique (ig)
Produit erige en indication geographique (ig)Produit erige en indication geographique (ig)
Produit erige en indication geographique (ig)
 
" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée
" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée
" Belle de guinee " : pomme de terre de la guinée
 
Expérience de ETD
Expérience de ETDExpérience de ETD
Expérience de ETD
 
La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre
La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvreLa commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre
La commercialisation d’aliments fortifiés localement en zone urbaine pauvre
 
Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...
Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...
Le miel du gourma, un produit moteur du developpement de l’apiculture traditi...
 
Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy
Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy
Amélioration du revenu des femmes a travers la production du riz paddy
 
Projet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogbo
Projet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogboProjet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogbo
Projet d’appui à la vente de dérivés du manioc par les femmes de dogbo
 
Le warrantage communautaire
Le  warrantage communautaireLe  warrantage communautaire
Le warrantage communautaire
 

Programme de securisation des approvisionnements

  • 1. PROGRAMME DE SECURISATION DES APPROVISIONNEMENTS • Problematique ; • ASSURER LA DISPONIBILITE DE MATIERES PREMIERES POUR LES ENTREPRISES DE TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRES
  • 2. ACTIVITES DU PROGRAMME • Analyse de differentes chaines de valeur (mil, riz, sesame, karite, bissap,…) • Etude des schemas de contractualisation entre acteurs • Success stories et echecs • Acteurs ayant des potentiels • Mise en relation
  • 3. Perspectives de contractualisation dans différentes chaines de valeur BURKINA
  • 4. ANACARDE Caractéristiques de la Chaine de Valeur • La filière anacarde est plus ou moins bien organisée car on retrouve tous les acteurs de la chaine de valeur. La majorité des sociétés et structures rencontrées possèdent des services d’approvisionnement sauf les organisations des producteurs de noix de cajou. Chaque société ou structure a sa propre politique d’approvisionnement. L’ensemble des sociétés s’intéresse directement aux producteurs et rarement aux organisations des producteurs. Aussi, les stratégies mettent peu l’accent sur des contrats écrits. Ce sont des arrangements par saison qui sont conclus entre les producteurs et les transformateurs et grossistes exportateurs. • Signature de conventions tripartites (transformateurs, groupement et IMF) pour octroyer des microcrédits aux groupements et en retour ces groupements remboursent l’unité en nature
  • 5. ANACARDE  Fidélisation des producteurs qui permet de sécuriser et de développer l’approvisionnement en noix brutes ;  confiance des institutions de financement (crédit d’investissement, crédit de campagne, etc.) ;  croissance de la demande de l’anacarde au niveau local et international (Europe et Etats-Unis en particulier),  Forte concurrence des acheteurs européens et américains de plus en plus nombreux face aux indiens. • Pour les sociétés (acheteurs), les échecs sont relatifs en particulier au non-respect de certains points du contrat, notamment les quantités à livrer et la qualité exigée. • Pour les producteurs les échecs des contrats sont relatifs à la lenteur dans le paiement des reliquats ; • au montant des prix convenus dans les contrats qui sont souvent en dessous des prix officiels lors des livraisons ; • au non-respect de l’avance conclue dans les contrats, • au réseau routier défaillant et les distances longues entre producteurs et usines OPPORTUNITES CONTRAINTES
  • 6. MIL Caractéristiques de la Chaine de Valeur • Les transformateurs s’approvisionnent en quantité quand les céréales coûtent moins cher, c’est-à-dire juste après les récoltes, et font leur stocks. Le contrat entre producteurs et acheteurs est oral et le paiement se fait au comptant à la livraison. • Le marché de la collecte est un maillon essentiel dans le commerce des céréales. La force de négociation des commerçants s’appuie sur plusieurs facteurs :  l’existence d’une organisation souple à travers les intermédiaires collecteurs ;  une logique d’entreprise : prise de risque et recherche du profit ;  une plus grande capacité financière et/ou une facilité d’accéder au financement ;  des moyens de stockage et de transport ; • un réseau propre d’accès à l’information , etc.
  • 7. MIL • l’existence de la pratique de contrats signés entre producteurs et transformateurs • Suivi des contrats par des partenaires techniques et financiers  la livraison d’un produit de qualité reconnue et en quantité suffisante aux transformateurs ;  un marché et un prix rémunérateur connu avant les semis et assorti d’un «bonus qualité» ;  crédits octroyés par les transformateurs.  difficultés d’approvisionnement en intrants (semences, engrais,…)  qualité des intrants irrégulière • très grande fluctuation des prix en fonction des saisons • Faiblesse des producteurs qui se caractérise par :  la faiblesse organisationnelle.  une logique sociale dans la commercialisation (culture vivrière).  une faiblesse des moyens: infrastructures de stockage, accès à l’information, accès au financement ; OPPORTUNITES CONTRAINTES
  • 8. KARITE Caractéristiques de la Chaine de Valeur • Les structures (acheteurs) adoptent des comportements de minimisation de risques en diversifiant leurs partenaires producteurs.  disponibilité de camions de transport des noix et du beurre de grande capacité ;  fidélisation des producteurs par des ristournes et des cartes de fidélité ;  proximité des sources d’approvisionnement ;  préfinancement de certains acheteurs ;  suivi des stocks des producteurs et gestion de financement par les acheteurs ;  magasins de stockage et d’aires de séchage au niveau des structures.  Très peu de groupements de producteurs organisés  Système de production archaïque (cueillette, pas de plantation)
  • 9. KARITE • Existe deux types de contrat à savoir un contrat avec les fournisseurs (commerçants ou gros fournisseurs) et un contrat avec les groupements des femmes (producteurs). • Encadrement et Financement : ex : de AKK (Sté danoise) qui travaille avec les GF. Chaque année les femmes estiment la quantité de noix qu’elle vont ramasser au cours de la saison. En fonction de ces estimations, un préfinancement leur est versé. En fin de saison, une fois les noix traitées pour la conservation, AKK vient collecter les noix et verse un complément. Une fois la marchandise analysée, une «prime qualité » est versée aux différents groupements. • Le partenariat permet aux femmes d’écouler leur stock de noix, de valoriser leur travail et de mieux gérer la période de soudure (grâce au système de préfinancement).  Arrivée sociétés étrangères concurrentes ayant parfois des comportements «anarchiques»  Non-respect des quantités et des délais de livraison ;  Faible connaissance des attributs de qualité des noix de karité  Mauvaise qualité des amandes ;  Mélanges des amandes avec du sable pour augmenter le poids des sacs (tricheries) ;  Désaccord fréquent sur le prix du kilogramme des amandes qui varie chaque jour, ce qui bloque très souvent le processus de livraison ;  Inorganisation de l’amont de la filière • Faible partie de la valeur ajoutée du produit revient aux producteurs OPPORTUNITES CONTRAINTES
  • 10. SESAME Caractéristiques de la Chaine de Valeur • Au niveau des Unions de producteurs, il est mis en place des comités de commercialisation qui prospectent les clients. Grâce au système d’information sur le prix du sésame, les discussions avec les clients tiennent compte des prix au niveau international. • Au niveau des grossistes exportateurs et des transformateurs, il y a des collecteurs et pisteurs chargés de la collecte bord champ. • La collecte auprès des membres des Unions est faite par chaque groupement entre novembre et décembre (période de forte disponibilité). Cette collecte est stockée environ 45 à 60 jours. Les clients sont OLAM, SUCOTROP, VELEGDA et les commerçants de la place. • Les ventes se font sans contrat formel. Les informations sur le prix sont obtenues grâce au système d’information sur le marché développé par INADES- Formation/Burkina et SIMAGRI. Les prix ont évolué de 325 FCFA/kg en 2009 à 900 FCFA/kg en 2013.
  • 11. SESAME OPPORTUNITES • Echanges avec les organisations de producteurs sur la nécessité d’améliorer la qualité des productions (ex : OLAM, MAXIGRANA etc. • Les sociétés et les commerçants encadrent et financent la production du sésame. • Signature de contrats avec les producteurs : cas du Groupe VELEGDA • Marchés extérieurs porteurs CONTRAINTES  méconnaissances des techniques de production  pertes dues à la mauvaise qualité du sésame  Marchés très concurrentiels