Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Translation and Interpreting: New Voices On the Marketplace
TINVOM
─
Traduction...
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
MARKETING & BRANDING pour
TRADUCTEURS & INTERPRÈTES
I open my eyes and don’t kn...
POURQUOI LE MARKETING ?
à votre avis ?
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
LE MARKETING, PARCE QUE :
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Nous sommes dans une époque où le marché attend exige...
LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE
hier – aujourd’hui – demain
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE
hier
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
TAO
MT
TA
etc.
Transition : de ...
LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE
aujourd’hui
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
MARKETING
BRANDING
INTER...
LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE
demain
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Produits de substitution
Inco...
La ligne de démarcation du marketing
Démarcation
Nous sommes à présent dans l’ère du « Personal Media »
et de l’Internet o...
In the beginning, there was marketing. Simply marketing.
S
C
O
T
T
B
R
I
N
K
E
R
@
c
h
i
e
f
m
a
r
t
e
c
Du marketing au marketing de contenu …
• 1994 : pas assez de contenu
• 2015 : trop de contenu
En 2 décennies, le contenu a...
L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - I
« Transformation organisationnelle et sociale, en ligne et hors
ligne, pour répondre aux besoin...
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
: Tout part de là !
1. Écrivez 5 mots qui vous caractérisent (vous, vos
valeurs...
L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - II
C’est « notre histoire » professionnelle (perso) qui va devenir
le « contenu » à mettre en ava...
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Raconter notre histoire
en 2 référentiels
Images
des photos
pour voir
Discours
...
L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - III
Pour que la réflexion préalable nourrisse la mise en récit, elle se
base sur la connaissance ...
C
O
N
N
A
I
S
S
A
N
C
E
+
A
C
T
I
O
N
2 PÔLES DE CONNAISSANCE + 2 NIVEAUX D’ACTION
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2...
et en
forme
CONTENUS
CONTENANTS
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Cycle stratégique
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
LES 2 FACES DE LA MÊME MÉDAILLE
BRANDING MARKETING
ME 2 BUSINESS
MOI  MARCHÉ
M...
LE MARKETING EST AU CENTRE
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
LE BRANDING EST AU CŒUR
STAND OUT
FIT IN
Me2B
Me to ...
L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - IV
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Identité, présence, visibilité & réputation :
les 4...
- Image coordonnée -
LES 4 FONDAMENTAUX DU PUZZLE INTERNET
- Identité (visuelle) -
CONTENU(S)
(fond)
+
CONTENANT(S)
(forme...
LES 4 POINTS CARDINAUX DE VOTRE MOI NUMÉRIQUE
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
/ LES 4 PILIERS SUR LESQUELS IL R...
Se connaître soi-même :
Analyse SWOT –
Bilan de compétences
Connaître son (le) marché :
Analyse SWOT –
Étude du (des) marc...
CONNAISSANCE
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
A. SE CONNAÎTRE SOI-MÊME
+
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
B.1 CONNAÎTRE LE(S) MARCHÉ(S)
Des marchés en général :
• Marchés géographiques ...
B.2 CONNAÎTRE SON MARCHÉ
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Un marché en particulier : le mien !
• Mes langues de ...
LA LANGUE ARABE
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Parlée comme langue
officielle ou co-officielle
dans 25 États p...
5 FORCES DE PORTER : SE POSITIONNER SUR LE MARCHÉ
C
O
M
P
É
T
I
T
I
O
N
S
E
P
O
S
I
T
I
O
N
N
E
R
/
Jean-Marie Le Ray / Tr...
I, II, III - FOURNISSEURS, CLIENTS ET NOUVEAUX
CONCURRENTS : MENACES OU OPPORTUNITÉS ?
C
O
O
P
É
T
I
T
I
O
N
• Chaque trad...
M
A
R
C
H
É
S
IV. PRODUITS DE SUBSTITUTION
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
IV. PRODUITS DE SUBSTITUTION
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
1 2 3
4 5 6
7 8 9
9 exemples de
« produits de
subs...
MENACES OU OPPORTUNITÉS ?
Globalisation (G11N), Internationalisation (I18N), Localisation (L10N), Traduction (T9N)
Industr...
TRADUCTION SaaS (Software as a Service)
2009 - The Lionbridge platform is now the world’s largest, web-architected languag...
WORKSPACE = WEB-BASED SPACES
Glossaires, Révisions, Data, Corpus, MT, TMs, etc.
Du DESKTOP au WEBTOP
 Plus de productivit...
TRADUCTION AUTOMATIQUE - GÉNÉRALISTE, EN LIGNE
Human or Machine: Who Is the Better Translator ?
Human and Machine: How to ...
TRADUCTION AUTOMATIQUE + PRÉ-TRADUCTION (MÉMOIRES)
Évolution, de « TM is core » à « Data is core »
MyMemory = 5 milliards ...
25% mots changés vs. 75% tels quels ! 6 mots changés sur 27 = 22,22%
 TRADUCTION (AUTOMATIQUE) DE QUALITÉ PROFESSIONNELLE...
TRADUCTION AUTOMATIQUE - NIVEAU PROFESSIONNEL
Professional MT = TM (pré-traduction) + HT (pré- / post-édition)
Human and M...
APPRENDRE GRATUITEMENT LES LANGUES EN TRADUISANT LE WEB !
reCAPTCHA  DUOLINGO
http://www.youtube.com/watch?v=cQl6jUjFjp4&...
CONVERSATION MODE by GOOGLE
11 milliards d’interactions par an !
 Translating Telephone
1. Voice Recognition
2. Machine T...
mygengo.com
750.000 $ de financement
DE QUELLE CATÉGORIE DE TRADUCTEUR FAIS-JE PARTIE ?
Jean-Marie Le Ray / Translation 2....
Après avoir terminé l’analyse SWOT, déterminé
la concurrence et identifié mes avantages
concurrentiels, je devrais être en...
au carrefour de son propre talent
Deux pôles : l’offre & la demande
Faire se rencontrer
“As a strategy niche marketing is ...
Deux orientations différentes :
• Orientation à la production (offre) : le traducteur donne son input au marché
« voilà ce...
1 talent = 1 marché
Deux niveaux : branding & marketing
“A brand is the set of expectations, memories, stories and
relatio...
ACTION
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
I - BRANDING
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
TO
BRAND YOURSELF!
MARKET WANTS
Marque
Valeur
1ER NIVEAU D’ACTION : BRANDING
Marque
=
Signe distinctif !
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Mon image de marque,...
E
X
P
R
E
S
S
I
O
N
QU’EST-CE QUE L’IDENTITÉ ?
C
O
N
T
E
N
U
S
C
O
N
T
E
N
A
N
T
S
+ =
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0...
IMPORTANCE DU NOM DE DOMAINE
Votre nom de domaine : partout !
Si possible, il faut un nom :
 Court (jmleray.com)
 Origin...
C
O
M
M
U
N
I
Q
U
E
R
IMAGE COORDONNÉE
Graphique réalisé sur le modèle de Yahoo Pipes ®
Modèles
Tampons, CV, …
+
Jean-Mari...
IMAGE COORDONNÉE, EXEMPLE DE « CORPORATE IDENTITY »
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
IDENTITÉ VISUELLE
DOMAINE
+
MARQUE
+
LOGO
+
(Slogan)
jrdias.com
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Se lancer dans l’ascenseur
Mot clé : synthèse !
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
PITCH
BRAND : VOUS !
Me2B
« Pen...
AUTRE COMPOSANTE DE LA MARQUE : LA TAGLINE
COMPÉTENCE
COMMUNICATION
MOTS
PRÉCISION
PROFESSIONALISME
QUALITÉ
SERVICE
ART
CH...
PRINCIPAUX PARCOURS DE CRÉATION D’UN NOM
DE DOMAINE OU D’UNE ACCROCHE (TAGLINE)
Étude réalisée sur 15 532 noms de domaine ...
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Identité, présence, visibilité & réputation
sont les 4 fondamentaux du puzzle I...
Après connaître, se faire connaître, en construisant une IDENTITÉ forte,
Pas de Branding ni de Marketing sans Identité à l...
II – PRÉSENCE (contenu)
La PREMIÈRE condition pour trouver du sens à ma présence
sur le Web consiste à répondre à cette qu...
En dernière analyse, plus que de chercher les clients,
le but du Branding est d’être trouvé par les clients !
III - VISIBI...
C’est lorsqu’il y a cohérence entre l’Identité (ce que je
dis de moi-même) et la Réputation (ce que les autres
disent de m...
Sur Internet nous sommes une série de MOI virtuels…
Aujourd’hui, l’identité 2.0 est devenue INÉVITABLE
http://adscriptum.b...
2 – PRÉSENCE (contenant)
Places de
marché
(présence directe
ou indirecte ?)

De ma présence individuelle à ma présence so...
Nom de domaine
Positionnement moteurs
Mots clés
Optimisation
(texte + images)
Stratégie de liens
Participation
Influencer
...
4 - RÉPUTATION (contenant)
Comment mesurer mon « taux de reconnaissance » ?
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
C
O
N
T
E
N
A
N
T
(S)
ONTENU(S)
 EXPRESSION
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
+
« Privacy is not the issue. Control is. »
Jeff Jarvis - What Would Google Do?
EXPRESSION
Jean-Marie Le Ray / Translation 2...
STRATÉGIE
PLAN
COM’ CIBLE !
II - MARKETING
No great marketing decisions have ever been made on quantitative data
John Scul...
2E NIVEAU D’ACTION : MARKETING
“You can’t be everything to everyone, but you have to be something to someone.”
Andrew Davi...
Que nous enseigne la Pyramide de Maslow ?
On passe des besoins fondamentaux (1) aux besoins primaires (2-3) et
secondaires...
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
MARKETING « ALWAYS ON »
« Transformation organisationnelle et sociale, en ligne...
 Chagement de forme, d’aspect, de nature, ou, en d’autres termes,
adaptation constante au marché, à la mutation permanent...
LE DARWINISME DIGITAL
Idée selon
laquelle la
technologie
évolue plus
vite que la
capacité
qu’ont les
entreprises /
personn...
Transformation organisationnelle
 Cela signifie « gestion du changement » pour mieux maîtriser ses
modes d’organisation e...
Transformation sociale
Social = connaître des
gens par le biais de gens
que vous connaissez…
Marketing de la conversation ...
en ligne + hors ligne
 Complémentarité et intégration entre
EN LIGNE (proximité globale) & HORS LIGNE (proximité locale)
...
Répondre aux besoins / désirs / demandes
 BESOIN : j’ai besoin d’aller du point A au point B…
 DÉSIR : j’aimerais y alle...
Créer de la valeur
 « Créer de la valeur » est un concept gagnant-gagnant ou l’idée
de « valeur » n’est pas liée à l’arge...
INFLUENCER LE MARCHÉ (concurrentiel)
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Pyramide inversée 
Passer de la réalité
«...
Dans mon intérêt !
“Charité bien ordonnée commence par soi-même”…
 Donc avant de me lancer dans l’inconnu en mode
dispers...
Dans l’intérêt de mon client !
 Impossible de créer un cycle vertueux de la valeur sans
porter un soin et une attention e...
La quadrature du triangle…
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
“ever faster, ever better, ever cheaper”
toujours « ...
Premier contact
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Étape fondamentale de la relation client
Lorsqu’un nouveau clie...
Nous ne
vendons ni
des cuisines
ni des
patates, mais
un service
global !
INTANGIBLE
Marketing des services
Qualité d’un se...
Rendre notre service TANGIBLE
C’est dans le rapport entre Qualité fournie par le
prestataire et Qualité espérée par le cli...
MARKETING DE LA QUALITÉ ?
http://latitudescoachblog.com/2013/01/25/stop-selling-translation-on-quality/
Même si je peux
to...
DONC SI JE NE COMMUNIQUE PLUS SUR LA
QUALITÉ, SUR QUOI COMMUNIQUER ?
1. Communiquer sur (mon) identité
2. Communiquer sur ...
Les couleurs du marketing
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
3 couleurs primaires :
Rouge
Bleu
Jaune
MERCI !
Q & R
jmleray@translation2.com
Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Marketing & Branding pour Traducteurs & Interprètes - TINVOM 2015

5 484 vues

Publié le

Présentation que j'ai donnée lors de TINVOM 2015 - http://tinvom.tn/

Publié dans : Marketing
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 484
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
538
Actions
Partages
0
Téléchargements
38
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Marketing & Branding pour Traducteurs & Interprètes - TINVOM 2015

  1. 1. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Translation and Interpreting: New Voices On the Marketplace TINVOM ─ Traduction et Interprétation : à l’écoute des nouvelles voix sur le marché Tunis, 16 - 18 avril 2015 Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis (ISSHT), Université de Tunis El Manar - Master professionnel en Traduction appliquée MARKETING & BRANDING pour TRADUCTEURS & INTERPRÈTES
  2. 2. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 MARKETING & BRANDING pour TRADUCTEURS & INTERPRÈTES I open my eyes and don’t know where I am or who I am. Not all that unusual—I’ve spent half my life not knowing. Still, this feels different. This confusion is more frightening. More total. Andre Agassi, Open
  3. 3. POURQUOI LE MARKETING ? à votre avis ? Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  4. 4. LE MARKETING, PARCE QUE : Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Nous sommes dans une époque où le marché attend exige de tout traducteur / interprète qu’il soit multifonctions, ultrapolyvalent, avec toujours davantage de compétences :  linguistique  culturelle  sectorielle, thématique  textuelle (typographie, mise en page, etc.)  terminologique  documentaire (recherche, moteurs, etc.)  technique / informatique (logiciels, TAO, etc.)  traductionnelle  communicationnelle, etc. sans oublier d’autres caractéristiques indispensables aux traducteurs exerçant en indépendant, notamment commerciales :  démarchage et suivi de clientèle  comptabilité et relances de paiement  codage HTML et référencement, etc. Il est désormais impossible de faire l’impasse sur le marketing si l’on veut à terme devenir VISIBLE pour conquérir (et fidéliser) une clientèle…
  5. 5. LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE hier – aujourd’hui – demain Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  6. 6. LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE hier Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 TAO MT TA etc. Transition : de la machine à écrire à la machine à traduire…
  7. 7. LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE aujourd’hui Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 MARKETING BRANDING INTERNET etc. Réseaux sociaux…
  8. 8. LA BOÎTE À OUTILS DU TRADUCTEUR-INTERPRÈTE demain Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Produits de substitution Inconnu Menace / Opportunité ?
  9. 9. La ligne de démarcation du marketing Démarcation Nous sommes à présent dans l’ère du « Personal Media » et de l’Internet of Me… Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  10. 10. In the beginning, there was marketing. Simply marketing. S C O T T B R I N K E R @ c h i e f m a r t e c
  11. 11. Du marketing au marketing de contenu … • 1994 : pas assez de contenu • 2015 : trop de contenu En 2 décennies, le contenu a révolutionné le Web !  Transition du contenu « amateur » au contenu « professionnalisé », de la « rareté » à la « profusion » : trop de contenu tue le contenu ! Filtres Curation CiblageNiches Relations Intégrer SEO + Social (SMO + IRL) + Marketing de contenu Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  12. 12. L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - I « Transformation organisationnelle et sociale, en ligne et hors ligne, pour répondre aux besoins / désirs / demandes en créant de la valeur dans un marché concurrentiel, et l’influencer autant dans l'intérêt du traducteur / interprète que du client. » Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Définition du marketing adaptée à notre métier :
  13. 13. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 : Tout part de là ! 1. Écrivez 5 mots qui vous caractérisent (vous, vos valeurs, votre professionnalisme, etc.) 2. Notez de 0 à 10 la façon dont vous véhiculez et transmettez aux autres chacun de ces mots, par votre façon d’être, de vous présenter, … 3. Selon vous, parmi ces 5 mots, quel est celui, ou quels sont ceux, que les autres perçoivent immédiatement ? 4. Améliorez-vous dans le temps en répétant l’exercice : 20 fois sur le métier, disait Boileau… Kirsten Ujvari, [citée par] Sofie Sandell
  14. 14. L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - II C’est « notre histoire » professionnelle (perso) qui va devenir le « contenu » à mettre en avant (en récit & en forme), et nous accompagner ainsi au fil de notre carrière tout en cherchant à influencer le(s) public(s) que nous prospectons. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  15. 15. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Raconter notre histoire en 2 référentiels Images des photos pour voir Discours des mots pour dire « Le langage de l’image est structurant sous toutes ses formes. C’est un langage universel, qui vaut parfois mieux qu’une démarche de storytelling. » Grégoire Champetier, directeur général Marketing, groupe Accor
  16. 16. L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - III Pour que la réflexion préalable nourrisse la mise en récit, elle se base sur la connaissance ; la connaissance supporte l’action ; le suivi et la mesure des résultats de l’action renouvellent la réflexion, qui (ré)oriente le cycle stratégique dans une boucle permanente… Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  17. 17. C O N N A I S S A N C E + A C T I O N 2 PÔLES DE CONNAISSANCE + 2 NIVEAUX D’ACTION Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Une sérieuse réflexion de base est donc le préalable à la mise en oeuvre de toute stratégie durable, qui exige de la cohérence (entre capacités et ambitions personnelles et professionnelles, par exemple), et de la méthode (plan de travail, définition des tâches, des objectifs, des ressources, etc. etc.).
  18. 18. et en forme CONTENUS CONTENANTS Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Cycle stratégique
  19. 19. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 LES 2 FACES DE LA MÊME MÉDAILLE BRANDING MARKETING ME 2 BUSINESS MOI  MARCHÉ MARKETING & BRANDING :
  20. 20. LE MARKETING EST AU CENTRE Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 LE BRANDING EST AU CŒUR STAND OUT FIT IN Me2B Me to Business…
  21. 21. L’ÉCOSYSTÈME MARKETING - IV Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Identité, présence, visibilité & réputation : les 4 fondamentaux du puzzle Internet !
  22. 22. - Image coordonnée - LES 4 FONDAMENTAUX DU PUZZLE INTERNET - Identité (visuelle) - CONTENU(S) (fond) + CONTENANT(S) (forme)  EXPRESSION Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 SONT…
  23. 23. LES 4 POINTS CARDINAUX DE VOTRE MOI NUMÉRIQUE Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 / LES 4 PILIERS SUR LESQUELS IL REPOSE [ Champ de Mars ] [ Quai Branly ] [AvenuedeSuffren] [AvenuedelaBourdonnais] PrésenceIdentité Réputation Visibilité
  24. 24. Se connaître soi-même : Analyse SWOT – Bilan de compétences Connaître son (le) marché : Analyse SWOT – Étude du (des) marché(s) Agir sur soi-même : Personal / Professional Branding Agir sur (le) son marché pour se faire connaître (et l’influencer) : Marketing Quelles méthodes ? Quels outils ? Quelles pistes ? Quels réseaux ? Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 MATRICE BRANDING / MARKETING CONNAISSANCE ACTION 1. QUOI FAIRE ? 2. COMMENT FAIRE ?
  25. 25. CONNAISSANCE Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  26. 26. A. SE CONNAÎTRE SOI-MÊME + Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  27. 27. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 B.1 CONNAÎTRE LE(S) MARCHÉ(S) Des marchés en général : • Marchés géographiques / linguistiques (mondial, régional, local) • Marchés « métiers » : cinéma, édition, localisation, TA, etc., sont autant de filières Un marché ? ou des marchés ? Les deux !
  28. 28. B.2 CONNAÎTRE SON MARCHÉ Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Un marché en particulier : le mien ! • Mes langues de travail (sources/cibles) • Mes secteurs de prédilection  1 TRADUCTEUR / INTERPRÈTE = 1 MARCHÉ  POSITIONNEMENT Quel est « mon marché » ? L’étude du marché en général revient à débrouissailler la jungle (SWOT) pour y trouver sa voie, la baliser et apprendre à s’y positionner…
  29. 29. LA LANGUE ARABE Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Parlée comme langue officielle ou co-officielle dans 25 États par plus de 320 millions de locuteurs (380 selon Internet World Stats) en première ou seconde langue, langue religieuse sacrée pour plus d'un milliard de musulmans, l’arabe est parmi les toutes premières langues au monde et au quatrième rang sur Internet, après l’anglais, le chinois et l’espagnol, ≈ 2 fois plus que le français !
  30. 30. 5 FORCES DE PORTER : SE POSITIONNER SUR LE MARCHÉ C O M P É T I T I O N S E P O S I T I O N N E R / Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  31. 31. I, II, III - FOURNISSEURS, CLIENTS ET NOUVEAUX CONCURRENTS : MENACES OU OPPORTUNITÉS ? C O O P É T I T I O N • Chaque traducteur / interprète est pris dans un rapport de forces permanent au sein duquel s’opposent des pouvoirs contractuels différents, et où il représente en général le dernier maillon de la chaîne.  Une tendance à inverser. • Un acteur économique n’a pas d’amis, il n’a que des intérêts, toutefois on doit pouvoir transformer la compétition en « coopétition », une compétition coopérative entre acteurs rivaux, certes, mais qui sont parfois complémentaires : fournisseurs, clients, concurrents actuels et nouveaux concurrents.  créer son propre RÉSEAU, de manière à pouvoir élargir son OFFRE personnelle de Services/Solutions. • Cependant il faut entreprendre une activité constante de sensibilisation et de conscientisaton au moins à 3 niveaux :  1. Clients 2. Agences 3. Traducteurs Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  32. 32. M A R C H É S IV. PRODUITS DE SUBSTITUTION Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  33. 33. IV. PRODUITS DE SUBSTITUTION Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 1 2 3 4 5 6 7 8 9 9 exemples de « produits de substitution » souvent perçus comme des menaces par les traducteurs professionnels
  34. 34. MENACES OU OPPORTUNITÉS ? Globalisation (G11N), Internationalisation (I18N), Localisation (L10N), Traduction (T9N) Industrie GILT & Traduction automatique Que représente exactement le poids (le coût) de la traduction par rapport au total (prix global) d’un projet GILT ? • TRADUCTION SaaS (Abonnements) (Software As A Service - Online) / RTTS • WEB-BASED SPACES (glossaires, révisions, Data, corpus, etc.) • TRADUCTION AUTOMATIQUE (TA) • MÉMOIRES DE TRADUCTION (MT) + PRE-/POST-EDITING . VOICE TRANSLATION etc. R U P T U R E S O P P O R T U N I T É S ? M E N A C E S ? IBM Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  35. 35. TRADUCTION SaaS (Software as a Service) 2009 - The Lionbridge platform is now the world’s largest, web-architected language platform with more than 52,000 individual client translation memories and 14,000 individual translators serving more than 700 clients. The company continues to improve the grid architecture of this platform to enable more than 2,000 concurrent users and 99.9% uptime. The company is scaling Freeway™, Lionbridge’s free, webbased translation management platform. 28 juillet 2010 - Lionbridge Technologies, Inc. (Nasdaq: LIOX), a annoncé aujourd’hui que Translation Workspace, sa première plateforme pour la productivité de la traduction basée sur la formule SaaS (Software-as-a-Service) a dépassé les objectifs d’abonnement initialement fixés. Sur les 100 premiers jours, plus de 1 600 traducteurs et agences provenant de plus de 50 pays ont adopté la plateforme. Translation Workspace gère environ 100 millions de mots par mois à travers une application sécurisée, multi-utilisateurs, ce qui en fait la technologie de traduction en mode SaaS la plus utilisées dans le monde. 2011 – « Cette solution intégrée permet de connecter les membres de TAUS Data Association avec les 2 000 abonnés de Translation Workspace, qui ont produit plus de 3 milliards de mots sur la plateforme cloud, et d’accélérer dans un même temps l’intégration future avec les moteurs de traduction automatisée et d’autres applications. »  De SaaS à TaaS : Translation as a Service Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  36. 36. WORKSPACE = WEB-BASED SPACES Glossaires, Révisions, Data, Corpus, MT, TMs, etc. Du DESKTOP au WEBTOP  Plus de productivité Are you in, or are you out? MOSES http://www.statmt.org/moses/ + MT à la demande… Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  37. 37. TRADUCTION AUTOMATIQUE - GÉNÉRALISTE, EN LIGNE Human or Machine: Who Is the Better Translator ? Human and Machine: How to Better Translate together? Machine translation is no longer “the future” and it is here to stay. But unless you are a truly hopeless translator, it is not a threat... Des centaines de millions de pages traduites par semaine (sites Web at autres textes) Google Translation : La traduction automatique ne est plus "l'avenir" et il est là pour rester. Mais si vous êtes un traducteur vraiment désespérée, il ne est pas une menace ... Bing Translator : Traduction automatique n'est plus « l'avenir » et c'est là pour rester. Mais à moins que vous êtes un traducteur vraiment désespéré, il n'est pas une menace... Babelfish : Traduction automatique n'est plus « l'avenir » et c'est là pour rester. Mais à moins que vous êtes un traducteur vraiment désespéré, il n'est pas une menace... Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  38. 38. TRADUCTION AUTOMATIQUE + PRÉ-TRADUCTION (MÉMOIRES) Évolution, de « TM is core » à « Data is core » MyMemory = 5 milliards de mots ! TAUS TM = 3 milliards de mots ! Concept du “Good enough” Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  39. 39. 25% mots changés vs. 75% tels quels ! 6 mots changés sur 27 = 22,22%  TRADUCTION (AUTOMATIQUE) DE QUALITÉ PROFESSIONNELLE TRADUCTION AUTOMATIQUE + PRÉ- / POST-ÉDITION T-Text! 2.0 Engine features: - More than 50,000 words per minute in a single server! Proof of concept: build a successful MT engine in 24 hours “The Good Enough Revolution: When Cheap and Simple Is Just Fine” Robert Capps, Wired Magazine, 2009 Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  40. 40. TRADUCTION AUTOMATIQUE - NIVEAU PROFESSIONNEL Professional MT = TM (pré-traduction) + HT (pré- / post-édition) Human and Machine: How to Better Translate together ? Les traducteurs professionnels ne doivent (devraient) pas : ignorer la TA / la refuser a priori / la sous-estimer / en abuser ou en faire mauvais usage WEB Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  41. 41. APPRENDRE GRATUITEMENT LES LANGUES EN TRADUISANT LE WEB ! reCAPTCHA  DUOLINGO http://www.youtube.com/watch?v=cQl6jUjFjp4&f The Next Chapter in Human Computation Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  42. 42. CONVERSATION MODE by GOOGLE 11 milliards d’interactions par an !  Translating Telephone 1. Voice Recognition 2. Machine Translation 3. Conversion back to voice using Text-to-Speech Après le texte, la voix ! - Dragon Naturally Translating Speech (to text)? Hello  Speech to text  Source Text  MT  Target Text  Speech Synthesis  Hi! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  43. 43. mygengo.com 750.000 $ de financement DE QUELLE CATÉGORIE DE TRADUCTEUR FAIS-JE PARTIE ? Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 V - VOUS
  44. 44. Après avoir terminé l’analyse SWOT, déterminé la concurrence et identifié mes avantages concurrentiels, je devrais être en mesure d’agir sur ces leviers pour mieux surmonter les obstacles : 1. en mettant mes points forts en évidence pour réagir aux menaces, voire pour être capable de les anticiper, 2. en travaillant sur les opportunités pour compenser mes faiblesses. 3. Pour ce faire, je dois appprendre à apprivoiser INTERNET afin de traduire tout cela en deux niveaux d’ACTION : CONCLUSION DE LA DOUBLE ANALYSE SWOT Quels sont / comment utiliser mes avantages concurrentiels ?  PERSONAL / PROFESSIONAL BRANDING  MARKETING Concurrence : compétition et/ou coopétition ? (5 forces)  Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  45. 45. au carrefour de son propre talent Deux pôles : l’offre & la demande Faire se rencontrer “As a strategy niche marketing is aimed at being a big fish in a small pond instead of being a small fish in a big pond.” Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 l’offre la demande &
  46. 46. Deux orientations différentes : • Orientation à la production (offre) : le traducteur donne son input au marché « voilà ce que je produis, ce que je sais faire, à prendre ou à laisser »… • Orientation au marketing (demande) : la dynamique du marché donne l’input au traducteur En d’autres termes : • dans l’orientation à l’offre, le traducteur cherche (crée) un marché pour son produit/service • dans l’orientation à la demande, le traducteur adapte son offre au marché qu’il aura identifié À noter qu’en marketing, l’orientation à l’offre (supply-side marketing) caractérise l’Old Economy, tandis que l’orientation à la demande (demand-side marketing) distingue la New Economy… Règle : plus un marché est « généralisé », plus la concurrence est élargie et forte ; en revanche, un marché plus spécifique restreint le champ des « concurrents spécialisés ». Dans le premier cas (orientation à l’offre), trop de traducteurs ne tiennent pas compte – ou pas suffisamment – des exigences du marché. Au final, entre l’offre et la demande, que choisir ? Marketing de l’offre vs. Marketing de la demande Et comment faire se rencontrer l’offre et la demande grâce à son talent ? Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  47. 47. 1 talent = 1 marché Deux niveaux : branding & marketing “A brand is the set of expectations, memories, stories and relationships that, taken together, account for a consumer’s decision to choose one product or service over another.” Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Imprimer la marque de mon talent au marché
  48. 48. ACTION Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  49. 49. I - BRANDING Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 TO BRAND YOURSELF! MARKET WANTS Marque Valeur
  50. 50. 1ER NIVEAU D’ACTION : BRANDING Marque = Signe distinctif ! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Mon image de marque, personnelle et/ou professionnelle, part d’une réflexion approfondie sur l’identité. L’identité est à la base de la présence. La présence est à la base de la visibilité. La visibilité est à la base de la réputation. La réputation, dès lors qu’elle reflète de manière cohérente l’identité, est à la base de la crédibilité & la notoriété.  Je vends de la valeur, le client achète la marque !
  51. 51. E X P R E S S I O N QU’EST-CE QUE L’IDENTITÉ ? C O N T E N U S C O N T E N A N T S + = Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  52. 52. IMPORTANCE DU NOM DE DOMAINE Votre nom de domaine : partout ! Si possible, il faut un nom :  Court (jmleray.com)  Original  Facile à mémoriser  Avec une extension .COM (préférable) ou .PAYS (les autres, à éviter)  Facile à écrire / prononcer (usage parcimonieux des chiffres et des tirets)  Descriptif (mot clé)  Légalement disponible Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  53. 53. C O M M U N I Q U E R IMAGE COORDONNÉE Graphique réalisé sur le modèle de Yahoo Pipes ® Modèles Tampons, CV, … + Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  54. 54. IMAGE COORDONNÉE, EXEMPLE DE « CORPORATE IDENTITY » Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  55. 55. IDENTITÉ VISUELLE DOMAINE + MARQUE + LOGO + (Slogan) jrdias.com Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  56. 56. Se lancer dans l’ascenseur Mot clé : synthèse ! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 PITCH BRAND : VOUS ! Me2B « Pensez mantra (trois mots) et non déclaration de mission (trente mots). Pensez que le temps est la denrée importante, et non l’argent. Si vous ne pouvez pas susciter l’intérêt en trente secondes, vous aurez une carrière longue et ennuyeuse. » Guy Kawasaki
  57. 57. AUTRE COMPOSANTE DE LA MARQUE : LA TAGLINE COMPÉTENCE COMMUNICATION MOTS PRÉCISION PROFESSIONALISME QUALITÉ SERVICE ART CHARTE CRÉATIVITÉ EXPÉRIENCE CONFIANCE MARKETING MICROPHONE MUSIQUE PASSION PUBBLICITÉ PONCTUALITÉ QUESTION RADAR TEXTES (3 occurrences) (2 occurrences) (1 occurrence) Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 FIABILITÉ
  58. 58. PRINCIPAUX PARCOURS DE CRÉATION D’UN NOM DE DOMAINE OU D’UNE ACCROCHE (TAGLINE) Étude réalisée sur 15 532 noms de domaine en point .com contenant le terme TRANSLATION (extraits le 19 juin 2011 du fichier Verisign des dot-com, mis à jour toutes les 24h). 9 « parcours de création » identifiés : 1. Dénominatif (nom de personne, entité, pseudo, alias, nom commercial, ...) 2. Langues (+15%) = 2 387 occurrences (36 mots) 3. Secteurs = 902 occurrences (18 mots) 4. Géographique = 557 occurrences (28 mots) 5. Substantifs / Qualificatifs = 560 occurrences (14 mots) 6. Connecteurs (prépositions, conjonctions, pronoms, adverbes, verbes, etc.) = 912 occurrences (18 mots) 7. Générique (concepts relatifs à la traduction) = 899 occurrences (36 mots) 8. Professionnel = 767 occurrences (20 mots clés) 9. Disruptif (rainylondontranslations.com, nakedtranslations.com, cucumis.org, proz.com, …) http://translation20.blogspot.it/2011/06/marketing-for-translators-how-to-create.html Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  59. 59. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Identité, présence, visibilité & réputation sont les 4 fondamentaux du puzzle Internet !
  60. 60. Après connaître, se faire connaître, en construisant une IDENTITÉ forte, Pas de Branding ni de Marketing sans Identité à la base ! I – IDENTITÉ (contenu) En fonction du contexte, je dois donc choisir quel(s) aspect(s) de mes MOI virtuels mettre en évidence. En revanche, une part de cette multiplicité doit être rassemblée et représentée sous une identité visuelle distinctive (marque + logo)  image coordonnée L’identité d’une personne est toujours « multiple », donc il faut apprendre à discerner – avec cohérence Pour se limiter à la distinction personnelle / professionnelle, nous devons comprendre quelles sont les connexions (visibles) entre les deux ? Avant d’être graphique, notre identité doit surtout être de contenu ! Il est toujours possible de faire une représentation graphique du vide, mais ça ne mène à rien ! mémorisable, visuelle et active ! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  61. 61. II – PRÉSENCE (contenu) La PREMIÈRE condition pour trouver du sens à ma présence sur le Web consiste à répondre à cette question : - Pourquoi suis-je présent sur Internet ? Impossible de faire du branding / marketing en restant anonyme ! Notre présence est la résultante de toutes nos actions Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  62. 62. En dernière analyse, plus que de chercher les clients, le but du Branding est d’être trouvé par les clients ! III - VISIBILITÉ (contenu) Être présent sans être visible = être absent !  Pouvoir être trouvé !  Créer du contenu !  Participer !  Optimiser ! Être visible signifie : Pour se faire trouver, il faut : Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  63. 63. C’est lorsqu’il y a cohérence entre l’Identité (ce que je dis de moi-même) et la Réputation (ce que les autres disent de moi), que je suis reconnu et que je gagne en CRÉDIBILITÉ & NOTORIÉTÉ… IV - RÉPUTATION (contenu) Se faire connaître, c’est bien, se faire reconnaître, c’est mieux ! Réputation = ce qui se dit de moi ? Reconnaissance = authenticité faire autorité compétence cohérence Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  64. 64. Sur Internet nous sommes une série de MOI virtuels… Aujourd’hui, l’identité 2.0 est devenue INÉVITABLE http://adscriptum.blogspot.com/2006/11/identity-20-is-inevitable.html 1. IDENTITÉ 2.0 (contenant) http://www.identity20.com/media/OSCON2005/ Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  65. 65. 2 – PRÉSENCE (contenant) Places de marché (présence directe ou indirecte ?)  De ma présence individuelle à ma présence sociale ! Site Web 1.0 (présence traditionnelle) + Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  66. 66. Nom de domaine Positionnement moteurs Mots clés Optimisation (texte + images) Stratégie de liens Participation Influencer 3 - VISIBILITÉ (contenant) Visibilité = se faire trouver, OK ! Mais que montrer de moi ? Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  67. 67. 4 - RÉPUTATION (contenant) Comment mesurer mon « taux de reconnaissance » ? Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  68. 68. C O N T E N A N T (S) ONTENU(S)  EXPRESSION Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 +
  69. 69. « Privacy is not the issue. Control is. » Jeff Jarvis - What Would Google Do? EXPRESSION Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  70. 70. STRATÉGIE PLAN COM’ CIBLE ! II - MARKETING No great marketing decisions have ever been made on quantitative data John Sculley Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  71. 71. 2E NIVEAU D’ACTION : MARKETING “You can’t be everything to everyone, but you have to be something to someone.” Andrew Davis. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 à chacun(e) son marché 1 talent = 1 marché sous le signe des pyramides
  72. 72. Que nous enseigne la Pyramide de Maslow ? On passe des besoins fondamentaux (1) aux besoins primaires (2-3) et secondaires (4-5), et la satisfaction progressive des besoins fondamentaux et primaires génère une phase ascendante dans les motivations. Quoi qu’il en soit, on commence par la base (1)… Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  73. 73. Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 MARKETING « ALWAYS ON » « Transformation organisationnelle et sociale, en ligne et hors ligne, pour répondre aux besoins / désirs / demandes en créant de la valeur dans un marché concurrentiel, et l’influencer autant dans l'intérêt du traducteur / interprète que du client. » • Transformation - transformation organisationnelle - transformation sociale • en ligne & hors ligne • répondre aux besoins / désirs / demandes • créer de la valeur • dans un marché concurrentiel • INFLUENCER • dans l’intérêt du traducteur / interprète • dans l’intérêt du client [Décomposition de la définition de marketing adaptée à notre métier]
  74. 74.  Chagement de forme, d’aspect, de nature, ou, en d’autres termes, adaptation constante au marché, à la mutation permanente des conditions de travail, à la pérenne exigence de se former, s’informer, de s’adapter aux (r)évolutions/régressions continues du métier…  Approche « holistique » (en biologie, le holisme [du grec ólos, tout, entier] est la théorie selon laquelle l’organisme est plus que la simple somme de ses parties, c’est une totalité…) : fait référence aux systèmes complexes, aux ensembles d’éléments interconnectés entre eux et avec l’environnement externe par une série de relations réciproques, où les interactions de chacune des parties provoquent des changements à toute la structure. Approche applicable à notre profession en général…  Le dernier kilomètre : le concept de « libéralisation du dernier kilomètre » dans les télécoms impose à l’opérateur dominant d’ouvrir son réseau au trafic des autres opérateurs... RUPTURERÉFLEXIONINNOVATION  RUPTURE + RÉFLEXION + INNOVATION = ADAPTATION AU « DARWINISME DIGITAL » Transformation Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  75. 75. LE DARWINISME DIGITAL Idée selon laquelle la technologie évolue plus vite que la capacité qu’ont les entreprises / personnes de l’intégrer ! Source : Brian Solis WTF (What’s The Future) Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  76. 76. Transformation organisationnelle  Cela signifie « gestion du changement » pour mieux maîtriser ses modes d’organisation et de travail (matériels, logiciels, ergonomie, etc.) : dans quels buts, pour arriver où et réaliser quels objectifs ?  La double analyse SWOT (moi et le marché) a déjà dû vous fournir des réponses très personnelles à ces questions ! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 P O S T E D E T R A V A I L
  77. 77. Transformation sociale Social = connaître des gens par le biais de gens que vous connaissez… Marketing de la conversation : les gens parlent avec ceux qui parlent aux autres… avec ou sans vous : à vous le choix ! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Les marchés sont des conversations
  78. 78. en ligne + hors ligne  Complémentarité et intégration entre EN LIGNE (proximité globale) & HORS LIGNE (proximité locale) (mix extrêmement subjectif...)  Bâtir son RÉSEAU signifie tirer profit des synergies et des convergences entre EN LIGNE & HORS LIGNE, aujourd’hui qu’il est toujours plus facile de rencontrer dans la vraie vie les personnes connues dans le monde virtuel Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  79. 79. Répondre aux besoins / désirs / demandes  BESOIN : j’ai besoin d’aller du point A au point B…  DÉSIR : j’aimerais y aller en Ferrari… Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015  DEMANDE : est-ce que je peux me permettre une Ferrari ?  OFFRE : MEILLEUR COMPROMIS POSSIBLE
  80. 80. Créer de la valeur  « Créer de la valeur » est un concept gagnant-gagnant ou l’idée de « valeur » n’est pas liée à l’argent uniquement, mais aussi à la « valeur » en termes de réputation, de « valeur » professionnelle et personelle propre, de « valeur » sociale vs. individuelle, etc.  En tant qu’entrepreneure, j’éprouve une grande satisfaction à créer de la valeur pour mes clients tout en en tirant profit. C’est une situation d’où tout le monde ressort gagnant. Donc il me semble que c’est un comportement correct à tenir aussi bien envers les clients qu’envers sa propre activité : le profit de l’agence n’est que le miroir des bénéfices obtenus par le client. En somme : un cycle vertueux de la valeur ! Denise Russell, créatrice de Language Masters  L’objectif visant à créer des services à « valeur ajoutée » doit toujours s’inscrire sur le long terme... Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  81. 81. INFLUENCER LE MARCHÉ (concurrentiel) Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Pyramide inversée  Passer de la réalité « c’est moi qui cherche les clients » à « ce sont les clients qui me cherchent »… une GROSSE différence dans les rapports de force !
  82. 82. Dans mon intérêt ! “Charité bien ordonnée commence par soi-même”…  Donc avant de me lancer dans l’inconnu en mode dispersé et désordonné à la recherche du client, mieux vaut apprendre ... d’abord à réfléchir, ensuite à agir  Les deux pôles du cycle vertueux de la valeur sont : Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 MOI et le CLIENT
  83. 83. Dans l’intérêt de mon client !  Impossible de créer un cycle vertueux de la valeur sans porter un soin et une attention extrêmes à mes relations avec le client (qu’il s’agisse d’une agence ou d’un client direct) !  Le plus gros problème dans les relations traducteur/client réside dans ce que l’on appelle le « rapport de force ».  Proverbe arabe : si tu es loup, je suis agneau ; si tu es agneau, je suis loup...  Le secret consiste à créer (trouver) le point d’équilibre ! [autre terme pour compromis entre le possible et…] Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  84. 84. La quadrature du triangle… Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 “ever faster, ever better, ever cheaper” toujours « plus vite, mieux, et moins cher ! » En fait, dans cette impossible équation de la quadrature du triangle, le concept est très simple : entre DÉLAIS, COÛTS et QUALITÉ, prenez-en deux et oubliez le troisième… Le rêve du client (pressé, impatient, exigeant…) Le cauchemar du traducteur
  85. 85. Premier contact Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Étape fondamentale de la relation client Lorsqu’un nouveau client me contacte, être prêt, et veiller à ne pas le perdre : conquérir un nouveau client coûte bien plus d’énergie et d’argent que de conserver un client existant Faisabilité, réalisme  rapport de force NON OUIRègle du ni OUI ni NON Jamais NON Pas toujours OUI En cas d’indisponibilité totale, dire simplement la vérité et compenser en investissant dans un geste commercial ! La règle vaut également pour les contacts suivants… Préférable le « OUI, MAIS »…
  86. 86. Nous ne vendons ni des cuisines ni des patates, mais un service global ! INTANGIBLE Marketing des services Qualité d’un service global, à 360° négative = insatisfaction positive = satisfaction Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 Q perçueQ espérée Client Société Q promise Q dispensée
  87. 87. Rendre notre service TANGIBLE C’est dans le rapport entre Qualité fournie par le prestataire et Qualité espérée par le client que l’on peut mesurer la tangibilité du « service global » livré. 1. Subjectivité au niveau de la perception 2. Difficulté d’évaluation 3. Difficulté de confrontation 4. Risque accru à l’achat 5. Moindres stimuli au changement 1. Lieu 2. Équipements de production 3. Matériel d’information 4. Symboles 5. PrixTangibilité Qualité Intervenir sur :« Impossible de définir la Qualité, mais lorsqu’on la rencontre, on la reconnaît » (H. Mintzberg) Le but du marketing est de rendre tangible l’intangible ! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 MESURABLE MESURABILITÉ =
  88. 88. MARKETING DE LA QUALITÉ ? http://latitudescoachblog.com/2013/01/25/stop-selling-translation-on-quality/ Même si je peux toujours communiquer sur la qualité de mon offre de services, ce n’est plus un facteur discriminant ! Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  89. 89. DONC SI JE NE COMMUNIQUE PLUS SUR LA QUALITÉ, SUR QUOI COMMUNIQUER ? 1. Communiquer sur (mon) identité 2. Communiquer sur (ma) marque 3. Communiquer sur (mon) marché (langues + secteurs) 4. Communiquer sur (mes) prix (?) 5. Communiquer sur (mon) contenu 6. Communiquer sur (mon) message 7. Communiquer sur (mon) talent COMMUNIQUER, du latin « communis agere » : mettre en commun, partager. Outre sur (mes) services et/ou sur la traduction en général (sensibilisation permanente), je peux : Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015
  90. 90. Les couleurs du marketing Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015 3 couleurs primaires : Rouge Bleu Jaune
  91. 91. MERCI ! Q & R
  92. 92. jmleray@translation2.com Jean-Marie Le Ray / Translation 2.0 © 2015

×