• Partagez
  • E-mail
  • Intégrer
  • J'aime
  • Télécharger
  • Contenu privé
Restitution veille sur les portails de bibliotheque
 

Restitution veille sur les portails de bibliotheque

on

  • 7,179 vues

 

Statistiques

Vues

Total des vues
7,179
Vues sur SlideShare
4,293
Vues externes
2,886

Actions

J'aime
11
Téléchargements
96
Commentaires
3

4 Ajouts 2,886

http://www.scoop.it 2865
http://www.slideshare.net 10
http://univ.cf2.l3cp.gutenberg2-platform.com 8
http://1636976071.nvmodules.netvibes.com 3

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler

13 sur 3 précédent suivant Publier un commentaire

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
  • @bibliogum : 'les solutions qui fonctionnent sont assez faciles à identifier'...euh, oui, 'c'est pas faut'.

    Mais alors on doit conclure que bizarrement beaucoup de projets n'aboutissent pas par mettre en place des services basés sur ces 'solutions'; et que les personnes en charge de ces projets ne communiquent pas leurs conclusions puisque quoiqu'on en dise un gap énorme existe entre la plupart des portails actuels et les solutions identifiées (ex : états unis ou quelques bu en avance françaises / la plupart des portails de bib. français) et que l’on trouve guerre de documents « très très utile » sur ces projets. Comment expliquer ça ?
    Des explications 'identifiées' ?

    Mon avis très personnel sur les causes que j'identifie :
    1. manque de veille (pourtant il est facile d'identifier 'les solutions qui fonctionnent'), et de culture de remise en cause dans la profession, quoiqu'on en dise
    2. entre les solutions soit disant identifiées et le passage à l'acte, un manque de souplesse dans la mise en place des projets (on est loin du 'agile development'); pas de travail sur maquettes/prototypes; sériation des étapes excessives, pas de diffusion des bonnes pratiques au sein des équipes pour que les personnes concernées...se sentent concernées et que le projet parte sur un socle commun, une culture commune, pas de collaboration entre intervenants alors que les 'solutions identifiées' se veulent répondre à des usages 'collaboratifs' et '2.0', pas de diffusion des documents projets vers l'extérieur pour obtenir de retour de la communauté comme le fait ici jsicot,..les maux sont légion et pour le coup facilement identifiables !

    Mon propos énervé est simple : les projets de portail / mise à jour de site web de bib. n'aboutissent pas la plupart du temps à quelque chose de satisfaisant (ou quelque chose tout court) parce que les sites web de bib sont le reflet des équipes de bibliothèque et que les membres des équipes sont pour la plupart encore très éloignées de la culture numérique.
    Une grosse part du travail de gestion de ces projets consiste a amener ces membres d'équipe 1. à collaborer autrement qu'en corrigeant des fichiers word envoyés par mail (un exemple parmi d'autre) 2. à s'intéresser vraiment à ce qu'est un portail et ce que sont les nouveaux usages numériques 3. a remettre en cause leur place et leur rôle en tant que professionnel (si l’on fait un nouveau portail / site, c’est pour apporter de la nouveauté, rendre de nouveaux services, bref, changer).
    Il est toujours difficile de reprendre un système défaillant, certes, mais cela serait beaucoup plus simple dans certaines conditions (voir plus haut).
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
  • Très très utile : @amarois évidemment les solutions qui fonctionnent sont assez faciles à identifier. Il est plus difficile de changer un système qui est 'défaillant' donc de remettre en cause des choix qui ont été fait par le passé.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
  • Super Julien. Beau, clair, épuré.
    Je vois que les choses font plus que se préciser.
    Merci pour la mise en perspective 'Que voulons nous ?' et l'intro Drupal.

    Ici, en plus des 5 grands 'encarts' finalement identifiés (après 1 an et demi d'analyse pour finalement retomber sur les classiques - si ça c'est pas du temps de perdu) ils ont absolument voulu leur encart 'Activité culturelle'...bien entendu pour mettre en avant ce type d'actions de la bibliothèque.
    Les vieux travers ressortent dès qu'il s'agît de passer à quelque chose de tangible : créer une rubrique de toute pièce pour un contenu identifié et pensé comme isolé et la promouvoir directement sur la page d'accueil au lieu de garder en tête l'intérêt des usagers, le pourquoi de la structuration d'une page d'accueil et chercher à interconnecter les contenus et services au delà d'une simple mise en ligne. Pff, ça me déprime.

    D'où l'importance des questionnements et grands principes à garder comme fils rouges.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

    Restitution veille sur les portails de bibliotheque Restitution veille sur les portails de bibliotheque Presentation Transcript

    • Portails de bibliothèque... Où en sommes nous ? Sicot Julien (SCD Université Rennes 2)
    • Portail : définition • Outil permettant de réaliser tout ou partie d’un site web, institutionnel, point d’accès unique à de multiples services et ressources documentaires (électroniques). • « Un “service réseau” qui rassemble une offre de contenus provenant de plusieurs sources distinctes et met en œuvre des technologies telles que la recherche fédérée, le moissonnage d’informations, les services d’alerte, et compile les résultats dans un format unifié afin de les présenter à l’usager. • Pour les usagers, un portail est un point d’accès, éventuellement personnalisable, où une recherche peut être menée sur une ou plusieurs sources d’information, où les résultats affichés sont fusionnés et uniformisés. • L’information peut y être également présentée par d’autres moyens, comme par exemple des services d’alerte, des listes de discussion ou des liens vers des documents électroniques ou des supports pédagogiques ». D’après le JISC
    • Un portail, pour quoi faire ? • Véritable centre névralgique : fédère tous les services et offre une recherche sur toutes les ressources • Un guide, un accompagnement pour l’usager dans sa recherche documentaire et non un passage obligatoire ! • Des contenus riches et dynamiques (actualités, expositions, veille, etc.) • Un espace d’échanges / d’interactions avec les usagers Une vitrine pour nos collections et nos compétences Une porte ouverte sur la bibliothèque (physique)
    • Un défi : capter l’attention des usagers • Se placer dans leur propre cadre de référence • Comment ? En exploitant les possibilités offertes par le web • Objectif : repenser nos services leurs interfaces et leur dissémination ! • Appréhender l’usager comme véritable partenaire au coeur du système • Attention ! Ne pas céder aux sirènes technophiles, garder un regard critique !
    • Le manifeste du bibliothécaire Je reconnais que l'univers de la culture de l'information change rapidement et que les bibliothèques doivent répondre positivement à ces changements pour fournir à leurs usagers les ressources et les services dont ils ont besoin Je vais me former à la culture de l'information de mes usagers, et rechercher des moyens d'intégrer ce que j'aurai appris dans les services de la bibliothèque J'aurai une approche expérimentale du changement, tirant profit des erreurs, je n'attendrai pas que quelque chose soit parfait avant de le mettre en service, et je le modifierai en fonction des retours des usagers Je n'aurai pas peur de Google ou de ses services, j'essayerai plutôt d'en tirer avantage au bénéfice des usagers tout en fournissant l'excellent service de bibliothèque dont les usagers ont besoin J'éviterai de demander aux usagers de voir les choses comme s'ils étaient des bibliothécaires, je tâcherai plutôt d'organiser mes services de façon à ce qu'ils reflètent les attentes et les préférences des usagers J'accepterai d'aller là où sont les usagers pour exercer ma profession, que ce soit dans les espaces physiques ou dans les espaces virtuels Je créerai des sites web ouverts qui permettent aux usagers de collaborer avec les bibliothécaires pour créer des contenus, afin d'enrichir leur expérience d'apprentissage et de fournir une assistance à leurs pairs Je militerai pour un catalogue ouvert qui fournisse les fonctionnalités personnalisées et interactives que les usagers sont en droit d'attendre dans un environnement numérique Je validerai, par mes actions, le rôle professionnel vital et pertinent des bibliothécaires dans toute culture de l'information qui évolue “A Librarian's 2.0 Manifesto”, Novembre 2006 – Laura Cohen traduit par Marlène Delhaye sur Marlene's corner.
    • Accompagner l’usager, c’est..
    • Offrir une ergonomie simple et efficace !
    • S’adapter aux codes et pratiques présents sur le web
    • Définir des parcours documentaires (segmentation du public, profils d’usagers)
    • Cartoon from Malcolm Campbell for the english library journal "Ariadne", see www.ariadne.ac.uk/issue18/cartoon/  Être en mesure d’offrir des résultats qui répondent aux exigences de l’usager !
    • “La bibliothèque à portée de mains” : dissémination, usages mobiles
    • Permettre à l’usager de personnaliser son environnement selon ses besoins
    • Développer des services de médiation numérique (blogs, chat, social bookmarking, etc.)
    • Quelles rubriques pour quels parcours ? • “Chercher un document” = outils de recherche, ressources électroniques, catalogue, collections numérisées • “Utiliser la bibliothèque” = services (prêts, référence, compte lecteur, horaires, etc.) • “Se former, aide à la recherche” = (auto)formations, guides, référentiels, etc. • “S’informer” = actualité, événements, dernières acquisitions et toute autre forme de contenu éditorial • “A propos de la bibliothèque” = présentation, projets, indicateurs, organigramme, annuaire du personnel, photos, architecture, histoire, etc.
    • Florida state U. libraries
    • Purdue U. Library
    • SFU library
    • Washington U. Libraries
    • L’art de la page d’accueil ! • Elément le + important • Clarté, lisibilité, dynamisme et données enrichies • Offre un accès rapide et direct aux services • Se présente sous la forme d’un portfolio (bureau virtuel) sur lequel sont placés plusieurs encarts (“widgetisation”) • Aucun développement (de contenu) sur cette page, juste l’essentiel!
    • Exemple !
    • Actualités
    • Accès direct à la recherche
    • Vers des OPACs nouvelles générations
    • Quelques fonctionnalités • Meilleure gestion du langage naturel • Auto-complétion • Suggestion de recherche • Correction automatique • Gestion des mots vides • Tris et classements • Recherche à facettes • Clustering des résultats • Analyses statistiques • Meilleure accessibilité des documents • Permaliens sur les notices des documents • Gestion immédiate du statut et de la localisation du document • Rayonnage virtuel • Couverture du document • Possibilité de réserver directement le document si indisponible • Exploitation des résultats par l’usager • Création de listes, génération de bibliographies • Tagging / reviewing / rating /recommandations • Enrichissement par les webservices : amazon, babelio, librarything, google books • Refworks/Zotero compliant, RSS
    • Médiathèque Ouest-Provence (Koha)
    • Médiathèque ESC Lille (Aquabrowser)
    • NCSU Libraires (substitut d’opac : Endecca)
    • Villanova U. Libraries (substitut d’opac : Endecca)
    • Darien Library (substitut d’opac : Sopac)
    • Exemples de Portails 1. En France
    • SCD U. de Metz
    • Médiathèque ESC Lille
    • Jubil - UPMC
    • BU Angers
    • Exemples de portails 2. Drupal
    • Gestion de contenu Quel type de contenu souhaitons-nous ? • Actualités, focus, événements (agenda /calendrier), billets de blog, pages web statiques, Faq, etc... • Contenu spécifique et paramétrable : ressources électroniques, signets, formations, expositions virtuelles, bibliothèque numérique etc... • Contenu multimédia (photo / audio / vidéo) : galeries d’images, podcasting, screencasting, etc... • Multi-sites ?, multi-blogs ? (segmentation des contenus) Souhaitons-nous faire participer les usagers ? commentaires, tagging, sondages, enquêtes, etc...
    • Rôles et groupes d’utilisateurs Taxonomie pour différents groupes d’utilisateurs : • Rédacteur, modérateur, validateur, webmaster, éditeur, utilisateur identifié, utilisateur anonyme, etc... • Ens-chercheur, Licence, Master, Doctorat, personnel administratif, BUFR, etc
    • Drupal ? • Open Source ! (pérennité, intéropérabilité, sécurité, orienté social) • Full Web (HTML, CSS, PHP + SGBDR) • Système de gestion de contenu > Content Management System • Modularité (+ de 1900 modules développé par la communauté d’utilisateurs) / Evolutivité ! • Structuration du contenu / Thème graphique personnalisable • Gestion de workflows, de versions, des droits, d’utilisateurs, plusieurs modalités de diffusion • Statistiques d’usage
    • Exemples de modules • Modules WYSIWIG = données enrichies • Content Construction Kit = création et paramétrage de contenus spécifiques (champs, vocabulaires, contrôles, etc) • CAS = authentification LDAP et CAS • Aggregator = Lecteur de flux RSS Google Anlytics = webométrie Moodle intégration • Substitut d’Opac : SOPAC 2.0 (intégration avec SIGB, recherche à facettes) • OAI-PMH, Z39-50, Bibliography (gestion de réf. biblio.), Book review, MySite (personnalisation du site par l’utilisateur), etc...
    • Cornell U. Library
    • McMaster U. Library
    • Drake U. Library
    • U. of Toronto Libraries
    • Arizona State U. Libraries
    • NY Public Library
    • Plus de liens sur http://delicious.com/JSicot/library_portal+drupal
    • Pour aller plus loin... • Bibliopédia, Cahier des charges pour le site moderne de la bibliothèque moderne de nos rêves (modernes), 2009 (mise à jour), [en ligne] http://bibliopedia.fr/ index.php/ Cahier_des_charges_pour_le_site_moderne_de_la_biblioth %C3%A8que_moderne_de_nos_r%C3%AAves_(modernes) • Calenge B., Un site de bibliothèque, qu’est-ce que c’est ?, In “Bertrand Calenge : Carnet de notes”, juillet 2008, [en ligne] http://bccn.wordpress.com/ 2008/07/30/un-site-de- bibliotheque-qu%E2%80%99est-ce-que-c %E2%80%99est/ • Dujol L., Réinventer les services en ligne des bibliothèques, le retour de l’usager ?, ENSSIB, Avril 2009, [en ligne] http://www.slideshare.net/hulot/ rinventer-services-en- ligne-enssib • Kroski, E., Drupal and Libraries, Computer in Libraries, 2008 [en ligne] http:// www.slideshare.net/ellyssa/drupal-and-libraries • Maisonneuve M., Batir un portail de bibliothèque ou de centre de documentation, un morceau de bravoure ?, Documentaliste, sciences de l’information, vol. 44, N°3, Paris, 2007 • Morin N., Drupal, un CMS libreadapté aux besoins des bibliothèques, Lyon, sept 2008, [en ligne] http://www.slideshare.net/nicomo/drupal-en-bibliothque- presentation?