36
Un bungalow des années 80
réhabilité à l’aide d’un béton de
chanvre et d’une ossature bois.
A l’origine, Norlands était...
2
Contexte
Paul Teague est un artisan du
bâtiment. Il a construit « Norlands »
en 1987, après son mariage. En
2009, le bun...
Collectif franco-britannique Libnam3
Système constructif
Les agglos d’origine, posés sur des
fondations en béton avec pare...
www.libnam.eu 4
Focus technique :
Le béton de chanvre
en agrandissement
Paul avait déjà expérimenté le
chanvre, incorporé ...
Collectif franco-britannique Libnam5
Freins et leviers
Affronter le climat
Un élément clé du chantier a été
de protéger to...
www.libnam.eu 6
Cet impératif de gestion du risque
lié à l’humidité est un obstacle à une
plus grande utilisation du béton...
Intervenants
Maître d’ouvrage :	Paul Teague
Architecte : Mark Kemp, Parkes Lees
Architects, Launceston, Cornwall
Exécution...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Norlands fr

166 vues

Publié le

Un héliport construit avec du béton de chanvre.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
166
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Norlands fr

  1. 1. 36 Un bungalow des années 80 réhabilité à l’aide d’un béton de chanvre et d’une ossature bois. A l’origine, Norlands était un bungalow, construit en blocs de béton avec un parement de pierres. En 2010, ses propriétaires l’ont métamorphosé en créant un deuxième étage en béton de chaux et de chanvre, ainsi qu’une extension ossature bois. Présentation Truro ExeterCrackington Haven Norlands Chronologie Construction du bungalow d’origine en 1987. Permis de construire validé en juillet 2009. Accord du bureau de contrôle technique en décembre 2009. Construction de janvier à décembre 2010. Entrée - Photo © Paul Teague
  2. 2. 2 Contexte Paul Teague est un artisan du bâtiment. Il a construit « Norlands » en 1987, après son mariage. En 2009, le bungalow d’origine n’était plus assez grand pour toute la famille et Paul a souhaité l’agrandir, avec l’aide de son fils, Josh. L’entreprise de construction familiale, TH Teague & Sons, travaille fréquemment sur des bâtiments historiques. Paul et son fils s’intéressaient donc déjà aux matériaux naturels tels que la chaux, le chanvre et le chêne « vert », c’est- à-dire non séché. Sur ce chantier, le but était de créer des chambres supplémentaires, une plus grande cuisine et un salon. Paul voulaitaussi créerunenvironnement sain et agréable, tout en rendant la maison plus économe en énergie. Il était également essentiel, à ses yeux, que les parties rajoutées au bungalow s’intègrent avec l’existant afin de donner une vision harmonieuse du bâti dans sa globalité. L’architecte, Mark Kemp, a réussi à imaginer un design cohérent et agréable grâce à un toit en ardoise naturelle qui relie les deux étages, surunepartiedelafaçadeprincipale. Il a également accordé entre elles les menuiseries extérieures de la bâtisse et soigné les détails. La surface de plancher totale avoisine les 163 m², sur deux étages. Plan © Parkes Lees Architects N
  3. 3. Collectif franco-britannique Libnam3 Système constructif Les agglos d’origine, posés sur des fondations en béton avec parement de pierres, ont été conservés. Un second étage a été édifié au-dessus des murs existants, grâce à une structure en ossature bois remplie avec du béton de chanvre. Les murs ont ensuite été recouverts par un enduit extérieur à la chaux. Ce deuxième étage, nouvellement créé, comprend trois chambres à coucher et deux salles de bain. Une extension a aussi été construite, adossée à la façade arrière de la maison, pour accueillir une cuisine agrandie et une salle à manger. Elle a été assemblée avec une ossature bois en chêne vert. Le chanvre possède d’excellentes propriétés en matière de diffusivité thermique, d’effusivité et de régulation de l’hygrométrie, qui permettent de mieux gérer les sensations de confort des occupants et de réduire de façon importante les consommations énergétiques du bâtiment. En toiture, le chanvre a été complété par des panneaux rigides isolants en polyuréthane afin d’augmenter encore le pouvoir isolant. La maison était auparavant chauffée parunechaudièreaufuel,alimentant des radiateurs. Depuis les travaux de rénovation, la principale source de chaleur est un poêle à bois installé dans la nouvelle extension. La maison est bien plus confortable car elle conserve la chaleur plus efficacement. Ossature de l’extension - Photo © Paul Teague
  4. 4. www.libnam.eu 4 Focus technique : Le béton de chanvre en agrandissement Paul avait déjà expérimenté le chanvre, incorporé en enduit extérieur sur des bâtiments historiques. Chris Brookman, de l’entreprise «  Back to Earth - Natural Building Solutions », l’avait également sensibilisé sur le béton de chanvre. Il lui paraissait donc naturel de vouloir rénover sa maison familiale à l’aide de ce matériau d’origine végétale. En plus des économies d’énergies qui peuvent être obtenues avec la pose d’un béton de chanvre, il faut noter les qualités «  respirantes  » de ce dernier, qui conviennent particulièrement au système constructif en ossature bois Le Comté de Cornouailles s’est montré favorable au projet lors du dépôt de permis de construire et le contrôleur des travaux était particulièrementdésireuxd’observer la mise en œuvre du projet. Le béton de chanvre a pu être utilisé pour le montage des murs de l’étage grâce à la pose d’une structure en bois et à un système de coffrages, qui maintenaient le matériau en place pendant le temps de séchage. Le procédé est efficace car le béton de chanvre peut enrober tous les détails de la construction, de manière à optimiser la qualité de l’enveloppe. Le mélange de chanvre et de Remplissage en béton de chaux chanvre - Photo © Paul Teague
  5. 5. Collectif franco-britannique Libnam5 Freins et leviers Affronter le climat Un élément clé du chantier a été de protéger toute la maison de la pluie pendant la durée des travaux, à l’aide d’une toiture en tôle ondulée reposant sur une structure métallique. Cette précaution était essentielle pour permettre au chanvre de sécher, en particulier dans le climat humide de la Cornouailles. chaux nécessite d’être tassé dans les coffrages pour remplir tous les vides et, ainsi, éliminer les ponts thermiques. Les personnes qui ont mis en œuvre le béton de chanvre ont jugé la technique facile et rapide à mettre en place. Le béton de chanvre était fourni sec puis mélangé, sur le chantier, avec de l’eau et de la chaux (marque Tradical), de façon à obtenir la bonne densité. Plusieurs essais ont été utiles pour définir la bonne formulation du mélange. Faute d’avoir fait appel à des engins de levage, l’autre avantage de la technique était de pouvoir transporter de petites quantités de béton de chanvre à l’étage, plus légères que ne l’auraient été des parpaings en ciment. Isolation en chaux chanvre - Photo © Paul Teague
  6. 6. www.libnam.eu 6 Cet impératif de gestion du risque lié à l’humidité est un obstacle à une plus grande utilisation du béton de chanvre dans les zones climatiques océaniques ou humides, d’autant que le temps de séchage est long et la main d’œuvre importante. Lors de la phase de finition, le béton de chanvre a été enduit uniquement avec de la chaux naturelle. Or, Norlands est situé sur un point assez haut et sujet aux intempéries, près de la côte nord de la Cornouailles. La partie la plus exposée de la maison est son pignon ouest, qui reçoit de plein fouet les vents dominants et la pluie. Ainsi, au début de l’année 2014, après un hiver exceptionnellement humide et venteux, l’enduit de chaux sur le béton de chanvre de ce pignon montrait des signes de moisissure. Il a fallu pallier à ce problème en peignant l’enduit au moyen d’une peinture respirante (Beekosil) fournie par «  Cornish Lime Co  ». Cette peinture offre une plus grande protection, sans empêcher l’enduit à la chaux et au béton de chanvre de respirer. Cette «  respiration  » de la couche de finition est absolument primordiale pour éviter un sinistre ultérieur. Rôle des architectes et des entrepreneurs dans la promotion des matériaux naturels MarkKempducabinetd’architecture «  Parkes Lees Architects  » a dessiné l’extension. Il observe que beaucoup de clients souhaitant Poële à bois - Photo © Paul Teague
  7. 7. Intervenants Maître d’ouvrage : Paul Teague Architecte : Mark Kemp, Parkes Lees Architects, Launceston, Cornwall Exécution : Auto-construction avec l’appui de l’entreprise TH Teague & Sons Béton de chanvre : Back to Earth, Devon Chêne vert fourni par : Hewins Timber, Somerset Electricité : M Biddick and Sons, Electrical works Plomberie : GWT Plumbing Sablage du chêne : Birma-Blast Enduits à la chaux : “Pete the Plasterer” Matériaux de construction : RGB, Launceston. Peintures BEEK : Cornish Lime Co Coûts Coût total (TVA incluse) : 151 500 € Soit près de 926 € TTC /m² Inclus les coûts de matériaux et de matériels suivants : Béton de chanvre et enduits à la chaux : 7 500 € Chêne non séché : 3 030 € Vitrage et cadres en chêne vert : 2 270 € Carreaux en céramique : 1 500 € Peintures minérales intérieures : 680 € Echafaudages : 7 500 € Plomberie, chauffage central, panneaux thermiques solaires et sanitaires : 21 200 € Fourneau et poêle à bois Rayburn : 10 600 € Cuisine : 9 850 € utiliser des matériaux naturels sont rebutés par leurs coûts. Ces derniers s’expliquent en partie par le manque de connaissances de la part de nombreuses entreprises concernant la mise en œuvre des éco-matériaux. Elles sont tentées d’augmenter artificiellement leurs devis car elles sont incapables d’anticiper le niveau de difficulté 7 technique auxquelles elles seront confrontées sur chantier. Lorsque l’architecte Marc Kemp préconise certains matériaux écologiques, les constructeurs vont parfois jusqu’à décourager les futurs maîtres d’ouvrage de les utiliser. Sur ce chantier, l’implication de Paul Teague était donc précieuse. Coupe © Parkes Lees Architects Contact CSBT (Cornwall Sustainable Building Trust) http://csbt.org.uk/

×