DYSFONCTION ERECTILE (D.E):  FACTEUR PREDICTIF DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE ?  Dr P.BOUILLY Médecin vasculaire-sexologue 95...
D.E ET MALADIES VASCULAIRES <ul><li>Il y a encore quelques années,  </li></ul><ul><li>la prise en charge de la D.E  </li><...
1999 <ul><li>Le premier consensus de PRINCETON   </li></ul><ul><li>publiait ses recommandations pour la prise </li></ul><u...
2005 <ul><li>Second consensus de PRINCETON </li></ul><ul><li>Nouvelles recommandations:   </li></ul><ul><li>Prise en compt...
«  Is impotence    an arterial  disorder? » <ul><li>A  study  </li></ul><ul><li>of arterial risk factors </li></ul><ul><li...
  IS IMPOTENCE   AN ARTERIAL DISORDER ? <ul><ul><li>Il y était démontré  3 données essentielles  : </li></ul></ul><ul><ul>...
RISQUE RELATIF   (RR)    ET   DYSFONCTION ERECTILE <ul><li>Diabète  RR: 4,6 </li></ul><ul><li>Hypertension  RR: 1,4 </li><...
L’érection : Baromètre de la santé  générale et vasculaire de l’homme Is impotence an   arterial disease ?   Virag.R, Boui...
<ul><li>CRITERES </li></ul><ul><li>EPIDEMIOLOGIQUES </li></ul>
FACTEURS DE RISQUE ARTERIELS    ET    INSUFFISANCE ERECTILE <ul><li>L’ athérome est la première cause de dysfonction érect...
Population Cardiologique : Facteurs de risque communs avec ceux de I.E <ul><li>Dyslipidémie </li></ul><ul><li>HTA </li></u...
<ul><li>25% hommes > 40 ans avec I.E développeront une maladie Coronarienne. </li></ul><ul><li>50% hommes de 45- 55 ans av...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Risque d’infarctus du myocarde est 3 à 4 fois plus élevé si D.E est présente entre 40 à 5...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>D.E = risque majoré   </li></ul><ul><li>- d’atteintes carotidiennes  </li></ul><ul><li>BO...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Une artériopathie est présente chez 75% des patients en cas de D.E et la fréquence serait...
<ul><li>I.E précède l'angine de poitrine </li></ul><ul><li>dans 67%. </li></ul><ul><li>Délai moyen de 38.8 mois  </li></ul...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>THOMPSON et al. ont retrouvé  </li></ul><ul><li>dans une importante étude randomisée du N...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>L’atteinte coronaire pluri-tronculaire semble mieux corrélée à la D.E que l’atteinte mono...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Série de 300 patients coronariens ayant eu une coronarographie : </li></ul><ul><li>Parmi ...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Si l’incidence de la coronaropathie augmente avec l’âge dans la population générale, il s...
D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Chez les patients diabétiques de type 2 qui présentent une coronaropathie silencieuse doc...
<ul><li>Ainsi,  après 45 ans   </li></ul><ul><li>il est désormais reconnu qu’une D.E  en présence de FRCV  est le plus sou...
DYSFONCTION ENDOTHELIALE <ul><li>Une altération de la fonction </li></ul><ul><li>endothéliale semble être </li></ul><ul><l...
DYSFONCTION ENDOTHELIALE <ul><li>La D.endothéliale serait considérée comme l’équivalent d’une altération fonctionnelle pré...
DYSFONCTION ENDOTHELIALE <ul><li>La dysfonction endothéliale est probablement  </li></ul><ul><li>le   facteur physiopathol...
Penile NO release test ( PNORT )   en pratique temps 0 occlusion 5mn 1mn post levée occlusion
CRITERES CLINIQUES DE GRAVITE   D’UNE  I.E  VASCULAIRE <ul><li>Une atteinte érectile vasculaire grave </li></ul><ul><li>se...
Avant tout quantifier le déficit érectile    IIEF-5 :  Indice International de la fonction érectile   <ul><li>> 19 « Norma...
ATTEINTE VASCULO-TISSULAIRE <ul><li>La seule évaluation   objective   </li></ul><ul><li>(quel est son degré ? Quelle  est ...
Echo-doppler pénien  et   Cardiopathie ischémique. <ul><li>Groupe épreuve effort nle :  moy. V systol: 34,6 cm/sec </li></...
LE PHARMACO-ECHODOPPLER PENIEN   <ul><li>Matériel : </li></ul><ul><ul><ul><li>Un appareil Echo-Doppler pulsé couleur : </l...
<ul><li>Si F.R.A. et âge  > 45ans  </li></ul><ul><li>Ou </li></ul><ul><li>Si échec traitement d’épreuve chez jeunes. </li>...
EN PRATIQUE … <ul><ul><li>Exploration des artères abdominales et des artères honteuses internes  </li></ul></ul><ul><ul><l...
Echo-Doppler : PARAMETRES <ul><li>INSUFFISANCE D’APPORT ARTERIEL : </li></ul><ul><li>PSV: Vitesses systoliques  inférieure...
Atteinte artérielle  sévère:    PSV inférieur à 20 cm/ sec
INCOMPETENCE    VEINO-OCCLUSIVE <ul><li>Si persistance de vitesses diastoliques élevées >5cm/sec </li></ul><ul><li>Enregis...
<ul><li>INSUFFISANCE ERECTILE  </li></ul><ul><li>APRES  45  ANS + F.R.A. : </li></ul><ul><li>SYMPTOME SENTINELLE </li></ul...
D.E : ANNEES 2000 …   UN DEFI : LA PREVENTION ! <ul><li>Toute D.E d’origine vasculo-tissulaire  </li></ul><ul><li>est un s...
Que faire si l’on veut être préventif ? <ul><li>Tout patient avec des Facteurs de risque CV doit être interrogé et évalué ...
CONCLUSION <ul><li>La D.E doit donc être considérée en 2009 comme un facteur prédictif et pronostique d’événements cardio-...
CONCLUSION <ul><li>Toutefois,  </li></ul><ul><li>des études prospectives randomisées sont encore néanmoins nécessaires pou...
CONCLUSION <ul><li>En 2009,  </li></ul><ul><li>le diagnostic d’une D.E  </li></ul><ul><li>doit immédiatement  </li></ul><u...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

D.e un facteur prédictif du risque cardiovasculaire

2 154 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
152
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

D.e un facteur prédictif du risque cardiovasculaire

  1. 1. DYSFONCTION ERECTILE (D.E): FACTEUR PREDICTIF DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE ? Dr P.BOUILLY Médecin vasculaire-sexologue 95000-CERGY-PONTOISE Journée médico-chirurgicale vasculaire PARIS – 25 septembre 2009 GELEV
  2. 2. D.E ET MALADIES VASCULAIRES <ul><li>Il y a encore quelques années, </li></ul><ul><li>la prise en charge de la D.E </li></ul><ul><li>et </li></ul><ul><li>de la maladie cardio-vasculaire </li></ul><ul><li>étaient distinctes… </li></ul>
  3. 3. 1999 <ul><li>Le premier consensus de PRINCETON </li></ul><ul><li>publiait ses recommandations pour la prise </li></ul><ul><li>en charge de l’activité sexuelle et de la D.E </li></ul><ul><li>chez les hommes avec </li></ul><ul><li>une maladie cardio-vasculaire. </li></ul><ul><li>De Busk et al. Management of sexual dysfunction in patients with cardio-vascular disease: The Princeton Consensus Panel. </li></ul><ul><li>Am J.cardiol. 2000;86: 175-181. </li></ul>
  4. 4. 2005 <ul><li>Second consensus de PRINCETON </li></ul><ul><li>Nouvelles recommandations: </li></ul><ul><li>Prise en compte de la D.E </li></ul><ul><li>comme marqueur du risque </li></ul><ul><li>chez le patient asymptomatique </li></ul><ul><li>sur le plan cardiaque. </li></ul><ul><li>Kostis. J et al. Sexual dysfunction and cardiac risk </li></ul><ul><li>(the second Princeton Consensus Conference). </li></ul><ul><li>Am J.Cardiol.2005;96 : 313-21. </li></ul>
  5. 5. «  Is impotence an arterial disorder? » <ul><li>A study </li></ul><ul><li>of arterial risk factors </li></ul><ul><li>in 440 impotent men. </li></ul><ul><li>VIRAG.R, BOUILLY.P, FRYDMAN.D </li></ul><ul><li>THE LANCET – January 26, 1985 , 181-184 . </li></ul>
  6. 6. IS IMPOTENCE AN ARTERIAL DISORDER ? <ul><ul><li>Il y était démontré 3 données essentielles : </li></ul></ul><ul><ul><li>1-Chez un homme souffrant de D.E , plus il y a de F.R.A. , plus la probabilité </li></ul></ul><ul><ul><li>d’une participation organique est importante. </li></ul></ul><ul><ul><li>2- Plus il y a de F.R cardio-vasculaires , plus sévère est l’atteinte érectile . </li></ul></ul><ul><ul><li>3- A partir de deux F.R.A , l’atteinte érectile est certainement organique. </li></ul></ul><ul><li>Réactualisée par toutes les études épidémiologiques récentes . </li></ul><ul><ul><li>FACTEURS DE RISQUE C.V ET I.E : </li></ul></ul><ul><ul><li>UNE RELATION BIEN ETABLIE EN 2009 … </li></ul></ul>
  7. 7. RISQUE RELATIF (RR) ET DYSFONCTION ERECTILE <ul><li>Diabète RR: 4,6 </li></ul><ul><li>Hypertension RR: 1,4 </li></ul><ul><li>Tabagisme RR: 1,3 </li></ul><ul><li>Hypercholestérolèmie RR: 1,1 </li></ul><ul><li>Comorbidité cardiaque RR: 1,1 </li></ul><ul><li>Association Diabète et HTA RR: 8,3 </li></ul><ul><li>F.A ALLAERT . congrès SFA . PARIS . 16/01/04. </li></ul>
  8. 8. L’érection : Baromètre de la santé générale et vasculaire de l’homme Is impotence an arterial disease ? Virag.R, Bouilly.P, Frydman.D The Lancet- January 26- 1985 - 181-184. tabac diabète cholestérol hypertension Plus les F.R.A. sont nombreux, plus l ’impuissance a de probabilité d’être organique! Alcool obésité Syndrome métabolique
  9. 9. <ul><li>CRITERES </li></ul><ul><li>EPIDEMIOLOGIQUES </li></ul>
  10. 10. FACTEURS DE RISQUE ARTERIELS ET INSUFFISANCE ERECTILE <ul><li>L’ athérome est la première cause de dysfonction érectile organique. </li></ul><ul><li>La prévalence de l’insuffisance érectile est plus élevée lors de cardiopathie notamment ischémique et de pathologie vasculaire périphérique. </li></ul>
  11. 11. Population Cardiologique : Facteurs de risque communs avec ceux de I.E <ul><li>Dyslipidémie </li></ul><ul><li>HTA </li></ul><ul><li>Diabète </li></ul><ul><li>Tabagisme </li></ul><ul><li>Iatrogénèse </li></ul>Populations particulièrement concernées
  12. 12. <ul><li>25% hommes > 40 ans avec I.E développeront une maladie Coronarienne. </li></ul><ul><li>50% hommes de 45- 55 ans avec I.E sans symptôme cardiaque ont un risque élevé d’infarctus dans les 4 à 12 ans ! </li></ul><ul><li>STEEL et al. European urology- 2003. </li></ul>D.E: Symptôme prédictif
  13. 13. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Risque d’infarctus du myocarde est 3 à 4 fois plus élevé si D.E est présente entre 40 à 50 ans . </li></ul><ul><li>BLUMENTALS et al. IJIR.2004;16:350-3. </li></ul><ul><li>D.E = risque majeur d’ischémie coronarienne </li></ul><ul><li>silencieuse (OR 14.8) chez le diabétique . </li></ul><ul><li>GAZZARUSO et al. CIRCULATION. 2004.110:22-26. </li></ul>
  14. 14. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>D.E = risque majoré </li></ul><ul><li>- d’atteintes carotidiennes </li></ul><ul><li>BOCCIO et al. - J.UROL. 2005-17:526-9. </li></ul><ul><li>- Et d’artériopathie des membres </li></ul><ul><li>inférieurs. </li></ul><ul><li>VICARI et al. - IJIR. 2005-17:277-82. </li></ul>
  15. 15. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Une artériopathie est présente chez 75% des patients en cas de D.E et la fréquence serait corrélée à la sévérité de la D.E. </li></ul><ul><li>Les patients avec D.E ont plus fréquemment des plaques athéroscléreuses au niveau fémoral et carotidien que les patients sans D.E </li></ul><ul><li>(66% vs 36%). </li></ul><ul><li>FORESTA et al. Asymetric development of peripheral atherosclerosis in patients with erectile dysfunction: an ultrasonographic study. </li></ul><ul><li>Atherosclerosis.2008 Apr; 197 (2): 889-95. </li></ul>
  16. 16. <ul><li>I.E précède l'angine de poitrine </li></ul><ul><li>dans 67%. </li></ul><ul><li>Délai moyen de 38.8 mois </li></ul><ul><li>(étude sur 300 patients). </li></ul><ul><li>P.MONTORSI et al. European urology. 2003 ; 44 : 352-354. </li></ul><ul><li>I.E augmente significativement le </li></ul><ul><li>risque d’AVC et d’accidents coronariens. </li></ul><ul><li>dans les 10 ans . </li></ul><ul><li>A.PONHOLZER et al. European urology 48-2005,512-518. </li></ul>D.E: Symptôme prédictif
  17. 17. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>THOMPSON et al. ont retrouvé </li></ul><ul><li>dans une importante étude randomisée du National Cancer </li></ul><ul><li>Institute aux USA à propos du cancer de prostate </li></ul><ul><li>que chez les hommes souffrant d’une D.E au début de </li></ul><ul><li>l’étude ou apparaissant par la suite, </li></ul><ul><li>le risque de maladie cardio-vasculaire a été augmenté </li></ul><ul><li>de 45% ( OR : 1.45) avec un suivi sur 7 ans. </li></ul><ul><li>Thompson.IM et al. Erectile dysfunction and subsequent cardiovascular disease. </li></ul><ul><li>JAMA.2005; 294(23): 2996-3002. </li></ul>
  18. 18. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>L’atteinte coronaire pluri-tronculaire semble mieux corrélée à la D.E que l’atteinte mono-tronculaire, ainsi que le caractère chronique de la coronaropathie par rapport au syndrome coronaire aigu. </li></ul><ul><li>Montorsi et al. Association between erectile dysfunction and coronary artery disease. Role of coronary clinical presentation and extent of coronary vessels involvement:the COBRA trial. </li></ul><ul><li>Eur.Heart j. 2006 Nov; 27(22):2632-9. </li></ul>
  19. 19. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Série de 300 patients coronariens ayant eu une coronarographie : </li></ul><ul><li>Parmi ceux-ci, 49% présentaient D.E. </li></ul><ul><li>Pour 67% d’entre eux , celle-ci précédait l’angor avec une moyenne d’environ 3 ans. </li></ul><ul><li>KLONER et al. J.Urol. 2003 ; 170: S46-S50. </li></ul>
  20. 20. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Si l’incidence de la coronaropathie augmente avec l’âge dans la population générale, il semble que le risque coronaire soit plus élevé dans la tranche d’âge 40-49 ans qu’après 50 ans. </li></ul><ul><li>Par conséquent, une D.E chez un homme jeune serait associée à un risque accru de coronaropathie future. </li></ul><ul><li>Ponholzer A et al. Vascular risk factorsand erectile dysfunction in a cohort of healthy men. </li></ul><ul><li>Int.J.Impotence Res. 2006 sept-oct ;18(5):489-493. </li></ul>
  21. 21. D.E : Symptôme prédictif <ul><li>Chez les patients diabétiques de type 2 qui présentent une coronaropathie silencieuse documentée en coronarographie, la D.E multiplie par 2 le risque d’événements cardio-vasculaires et de décès à 4 ans. </li></ul><ul><li>Gazzaruso al. J.Am. Coll. Cardiol.2008 ; 51(21):2040-2044. </li></ul><ul><li>Un PSV inférieur à 13 cm/sec serait également à la fois prédictif d’insuffisance artérielle pénienne et de coronaropathie silencieuse diagnostiquée par scintigraphie chez les patients diabétiques. </li></ul><ul><li>2- Corona G et al. J.Sexual Med.2008 Nov ;5 (11):2623-34. </li></ul>
  22. 22. <ul><li>Ainsi, après 45 ans </li></ul><ul><li>il est désormais reconnu qu’une D.E en présence de FRCV est le plus souvent une maladie vasculo-tissulaire dont l’expression est modulée par des facteurs génétiques,psychologiques et relationnels,mais qui partage plusieurs FRCV avec les pathologies cardiaques et artérielles. </li></ul>
  23. 23. DYSFONCTION ENDOTHELIALE <ul><li>Une altération de la fonction </li></ul><ul><li>endothéliale semble être </li></ul><ul><li>le lien étiologique </li></ul><ul><li>entre la D.E et les maladies </li></ul><ul><li>cardiovasculaires par son rôle majeur </li></ul><ul><li>dans la relaxation de la musculature lisse </li></ul><ul><li>médiée par le monoxyde d’azote (NO). </li></ul><ul><li>Costa.C, Virag.R. The endothelial erectile dysfunction </li></ul><ul><li>connection: An essential update. </li></ul><ul><li>J.sex.Med, 2009, sept ;6(9): 2390-404. </li></ul>
  24. 24. DYSFONCTION ENDOTHELIALE <ul><li>La D.endothéliale serait considérée comme l’équivalent d’une altération fonctionnelle précoce qui précède le changement structurel de la paroi vasculaire (plaque, sténose). </li></ul>
  25. 25. DYSFONCTION ENDOTHELIALE <ul><li>La dysfonction endothéliale est probablement </li></ul><ul><li>le facteur physiopathologique commun </li></ul><ul><li>à la dysfonction érectile et aux principaux FRCV : </li></ul><ul><li>diabète, tabac, HTA, dyslipidémie. </li></ul><ul><li>Il est hautement suggéré que La D.E serait donc bien souvent le signe d’appel d’une autre pathologie cardio-vasculaire pouvant engager le pronostic vital. </li></ul><ul><li>Miner MM et al. Erectile dysfunction: a sentinel marker for cardiovascular disease in primary care. Clev Clin J Med.2007;74 (suppl 3). </li></ul>
  26. 26. Penile NO release test ( PNORT ) en pratique temps 0 occlusion 5mn 1mn post levée occlusion
  27. 27. CRITERES CLINIQUES DE GRAVITE D’UNE I.E VASCULAIRE <ul><li>Une atteinte érectile vasculaire grave </li></ul><ul><li>sera évoquée : </li></ul><ul><li>Apparition progressive et partielle avant de devenir totale. </li></ul><ul><li>(Questionnaire IIEF-5 effondré). </li></ul><ul><li>Devant La permanence du trouble depuis plus d’un an </li></ul><ul><li>qui est un critère clinique essentiel de gravité. </li></ul><ul><li>Devant le nombre de facteurs de risque cardio-vasculaires </li></ul><ul><li>présents et la sévérité de l’atteinte vasculaire globale. </li></ul><ul><li>Interrogatoire et examen clinique +++. </li></ul>
  28. 28. Avant tout quantifier le déficit érectile IIEF-5 : Indice International de la fonction érectile <ul><li>> 19 « Normal » </li></ul><ul><li>16-19 « légère » </li></ul><ul><li>10-15 «moyenne » </li></ul><ul><li>< 10 «sévère  » </li></ul>
  29. 29. ATTEINTE VASCULO-TISSULAIRE <ul><li>La seule évaluation objective </li></ul><ul><li>(quel est son degré ? Quelle est son étiologie ? ) </li></ul><ul><li>et prédictive validée </li></ul><ul><li>d’une atteinte vasculo-tissulaire pénienne </li></ul><ul><li>est l’échodoppler pénien </li></ul><ul><li>avec stimulation pharmacologique </li></ul><ul><li>par injection intracaverneuse </li></ul><ul><li>de drogues vaso-actives . </li></ul>
  30. 30. Echo-doppler pénien et Cardiopathie ischémique. <ul><li>Groupe épreuve effort nle : moy. V systol: 34,6 cm/sec </li></ul><ul><li>Groupe épreuve effort perturbée : V systol: 22,0 cm/sec </li></ul><ul><li>Si V systol < 35 cm/sec  41,9 % Patho.ischémique coro. </li></ul><ul><li>Si V systol > 35 cm/sec  3,7 % Patho.ischémique coro </li></ul><ul><li>Sensibilité 92,9 % / spécificité . 59,1 % </li></ul><ul><li>60 patients consécutifs </li></ul>Y.KAWANISHI and all. Screening of ischemic heart disease with cavernous artery blood flow in erectile dysfunctional patients. . IJIR . vol 13 - 2001 : 100 – 103.
  31. 31. LE PHARMACO-ECHODOPPLER PENIEN <ul><li>Matériel : </li></ul><ul><ul><ul><li>Un appareil Echo-Doppler pulsé couleur : </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>- 1 sonde 3,5 MHz </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>- 1 sonde de 10-13 MHz </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Un chronomètre . </li></ul></ul></ul>
  32. 32. <ul><li>Si F.R.A. et âge > 45ans </li></ul><ul><li>Ou </li></ul><ul><li>Si échec traitement d’épreuve chez jeunes. </li></ul>ECHODOPPLER VASCULAIRE *aorte, M.I., pénien* + Inj . intracaverneuse systématique 5 à 10  g PGE 1. <ul><li>Approche anatomique et dynamique </li></ul><ul><ul><li>Artères caverneuses +++. </li></ul></ul>
  33. 33. EN PRATIQUE … <ul><ul><li>Exploration des artères abdominales et des artères honteuses internes </li></ul></ul><ul><ul><li>(vélocité: 20 à 30cm/sec). </li></ul></ul><ul><ul><li>Exploration des artères dorsales et des artères caverneuses </li></ul></ul><ul><ul><li>3 minutes et 5 minutes après IIC de 5 à 10 µg de PGE1. </li></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Exploration de la veine dorsale profonde à 5 et à 10 minutes de l ’injection. </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Appréciation de l ’albuginée et du septum. </li></ul></ul></ul></ul>
  34. 34. Echo-Doppler : PARAMETRES <ul><li>INSUFFISANCE D’APPORT ARTERIEL : </li></ul><ul><li>PSV: Vitesses systoliques inférieures à 25 cm/sec . </li></ul><ul><li>Si asymètrie des vitesses systoliques maximales entre les 2 artères caverneuses avec différence de plus de 10 cm / sec . </li></ul><ul><li>Temps de montée systolique supérieur </li></ul><ul><li>à 0,07 sec (indépendant de la correction d’angle). </li></ul><ul><li>Accélération inférieure à 4 m / S² . </li></ul><ul><li>IPP inférieur à 0,70 ( Normal : supérieur à 0,91 ) </li></ul><ul><li>Courbe avec aspect amorti et ascension ralentie, durée du flux augmentée ,amplitude faible . </li></ul>
  35. 35. Atteinte artérielle sévère: PSV inférieur à 20 cm/ sec
  36. 36. INCOMPETENCE VEINO-OCCLUSIVE <ul><li>Si persistance de vitesses diastoliques élevées >5cm/sec </li></ul><ul><li>Enregistrement direct d’un flux dans la veine dorsale profonde </li></ul>
  37. 37. <ul><li>INSUFFISANCE ERECTILE </li></ul><ul><li>APRES 45 ANS + F.R.A. : </li></ul><ul><li>SYMPTOME SENTINELLE </li></ul><ul><li>ET DONC, </li></ul><ul><li>FACTEUR PREDICTIF CARDIOVASCULAIRE </li></ul><ul><li>PRINCIPALEMENT CORONARIEN ! </li></ul><ul><li>SURTOUT S’IL EXISTE UNE ATTEINTE </li></ul><ul><li>VASCULO-TISSULAIRE PENIENNE. </li></ul>
  38. 38. D.E : ANNEES 2000 … UN DEFI : LA PREVENTION ! <ul><li>Toute D.E d’origine vasculo-tissulaire </li></ul><ul><li>est un signe d’appel pour une évaluation cardio-vasculaire et une prise en charge </li></ul><ul><li>encore plus précoce </li></ul><ul><li>de la maladie vasculaire principalement </li></ul><ul><li>chez le patient diabétique. </li></ul>
  39. 39. Que faire si l’on veut être préventif ? <ul><li>Tout patient avec des Facteurs de risque CV doit être interrogé et évalué quant à sa sexualité </li></ul><ul><li>(IIEF, bilan biologique et hormonal). </li></ul><ul><li>Tout patient présentant une DE et des facteurs de risque vasculaire doit avoir une évaluation fonctionnelle et morphologique de l’état vasculaire de l’érection. </li></ul><ul><ul><li>Pharmaco-doppler </li></ul></ul><ul><ul><li>PNORT ( Penile NO Release Test) </li></ul></ul><ul><li>Si l’atteinte vasculaire pénienne est avérée: évaluation cardiaque et vasculaire </li></ul><ul><ul><li>Scanner abdominal </li></ul></ul><ul><ul><li>Coroscanner </li></ul></ul><ul><ul><li>Echographie sous Dobutamine </li></ul></ul>
  40. 40. CONCLUSION <ul><li>La D.E doit donc être considérée en 2009 comme un facteur prédictif et pronostique d’événements cardio-vasculaires cliniques chez les hommes de plus de 45 ans en présence d’un ou plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaires. </li></ul>
  41. 41. CONCLUSION <ul><li>Toutefois, </li></ul><ul><li>des études prospectives randomisées sont encore néanmoins nécessaires pour établir précisement la sensibilité, la spécificité et le rapport coût / efficacité de la D.E comme facteur prédictif précoce de maladies cardiovasculaires </li></ul><ul><li>principalement coronaires. </li></ul>
  42. 42. CONCLUSION <ul><li>En 2009, </li></ul><ul><li>le diagnostic d’une D.E </li></ul><ul><li>doit immédiatement </li></ul><ul><li>motiver une recherche et </li></ul><ul><li>une prise en charge </li></ul><ul><li>des principaux facteurs </li></ul><ul><li>de risque cardio-vasculaires. </li></ul>

×