L’ESSOR DE L’ÉCONOMIE
COLLABORATIVE
QUEL AVENIR POUR LES MARQUES ?
2	
  
Activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles
formes d'organisation du ...
3	
  
UN CONSTAT, LE DIGITAL MODIFIE :
•  Nos comportements de consommation
•  Notre interaction avec les produits
•  Notr...
4	
  
LES FACTEURS DE CE SUCCÈS
CONTEXTE DE CRISE : PRODUITS ET SERVICES MOINS COÛTEUX1
DÉMOCRATISATION DES NOUVELLESTECHN...
5	
  
DÉFINITION :
Organisation sociale fondée sur l’intérêt
de la communauté plutôt que sur la seule
satisfaction des dés...
Il	
  est	
  ainsi	
  Mieux	
  respecté	
  	
  
	
  
	
  
Plus	
  grande	
  mo:va:on	
  
	
  
	
  
Plus	
  grande	
  par:c...
7	
  
8 FRANÇAIS SUR 10
pratiquent ou ont l’intention de pratiquer
cette nouvelle manière de consommer.
L’Observatoire	
  ...
UNE CONFIANCE DANS LES ÉCHANGES QUI S’INSTALLE
8	
  
L’Observatoire	
  de	
  la	
  Confiance	
  (Groupe	
  La	
  Poste	
  e...
LE RETOUR À DEVRAIESVALEURS
9	
  
CONSOMMER MOINS MAIS MIEUX1
RECRÉER DES LIENS SOCIAUX2
LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT3
Importance	
  donné	
  aux	
  :	
  
•  Bien	
  être	
  matériel	
  
•  L’argent	
  
•  La	
  sécurité	
  sociale	
  
•  La...
PASSAGE DE LA PROPRIÉTÉ À L’ACCÈS
11	
  
J’ACHETE ALORS JE SUIS
SOCIETE
MATERIALISTE
SOCIETE
POST-MATERIALISTE
J’UTILISE A...
En	
  échange	
  d’un	
  co:sa:on	
  assez	
  faible,	
  accès	
  à	
  des	
  autos	
  quand	
  on	
  en	
  a	
  besoin	
 ...
46%	
  des	
  conducteurs	
  âgés	
  de	
  18	
  à	
  24	
  ans	
  
ont	
  déclaré	
  qu’accéder	
  à	
  internet	
  est	
...
TENDANCE DE FOND
Ces pratiques existent depuis longtemps sauf qu'avant, seul l'entourage proche
pouvait être sollicité :
•...
15	
  
- CAPITALISTE A BUT LUCRATIF
-  OUVERTS, CONTRIBUTIFS À VALEUR ET/OU PROPRIÉTE PARTAGÉE
UNE DYNAMIQUE COMMUNE : LE ...
EXEMPLE DE SOCIÉTÉS COLLABORATIVES À BUT LUCRATIF
16	
  
SOCIÉTÉS COLLABORATIVES À BUT NON LUCRATIF
17	
  
Ecole	
  
UN MODÈLE JEUNE QUI SE CHERCHE ENCORE :
Ce modèle s’attaque aux industries traditionnels qui attaquent ces entreprises
pou...
ALORS QUE FAIRE POUR UNE
MARQUE ?
L’OBJECTIF D’UNE MARQUE
20	
  
DÉVELOPPER LA CRÉATIVITÉ ET L’INNOVATION
	
  
	
  
Provoquer	
  des	
  idées	
  nouvelles	
...
L’OBJECTIF D’UNE MARQUE
21	
  
Connaître	
  et	
  comprendre	
  son	
  rôle	
  dans	
  un	
  marché	
  où	
  les	
  u:lisa...
LE DEVOIR D’UNE MARQUE
22	
  
Donner au consommateur un rôle plus actif et engagé1
Impliquer le consommateur dans la créat...
LES MODÈLES EN PLACE POUR LES MARQUES :
23	
  
SERVICE À LA DEMANDE1
COMMUNAUTÉ2
CO-CREATION3
Proposer	
  aux	
  consommat...
POUR QUEL BÉNÉFICE ?
24	
  
Développer une relation à long terme avec l’utilisateur1
Créer de nouvelles opportunités2
Rédu...
Concept	
  :	
  Home	
  Depot	
  propose	
  à	
  ses	
  clients	
  de	
  se	
  faire	
  livrer	
  un	
  sapin	
  de	
  Noe...
Concept	
  :	
  Microsop	
  a	
  ouvert	
  à	
  Berlin	
  un	
  café-­‐showroom	
  pour	
  permeere	
  aux	
  
consommateu...
Concept	
  :	
  BMW	
  propose	
  sa	
  plateforme	
  de	
  loca:on	
  collabora:ve	
  de	
  voiture	
  BMW	
  ou	
  Mini....
Concept	
  :	
  Par	
  l’intermédiaire	
  de	
  la	
  start-­‐up	
  LiquidSpace	
  ,la	
  chaine	
  d’hôtels	
  Marriot	
 ...
Concept	
  :	
  Audi	
  propose	
  d’inciter	
  à	
  la	
  collabora:on	
  et	
  le	
  partage	
  d’une	
  voiture	
  Audi...
Concept	
  :	
  Ikea	
  s’est	
  allié	
  avec	
  TaskRabbit,	
  start-­‐up	
  d’aide	
  pour	
  les	
  tâches	
  de	
  la...
Concept	
  :	
  Partenariat	
  avec	
  GM	
  pour	
  ainsi	
  permeerent	
  à	
  leurs	
  u:lisateurs	
  d’u:liser	
  
l’a...
Concept	
  :	
  Partenariat	
  avec	
  DesksNear	
  afin	
  de	
  fournir	
  des	
  bureaux	
  en	
  loca:on	
  pour	
  leu...
Concept	
  :	
  Le	
  groupe	
  Oxylane,	
  propriétaire	
  de	
  Decathlon,	
  a	
  lancé	
  sa	
  plateforme	
  de	
  co...
Concept	
  :	
  La	
  banque	
  HelloBank	
  a	
  lancé	
  sa	
  plateforme	
  par:cipa:ve	
  afin	
  de	
  soutenir	
  des...
Evaluer	
  son	
  audience.	
  	
  Définir	
  les	
  acteurs	
  et	
  ou:ls	
  digitaux	
  qui	
  permeeront	
  de	
  
comp...
60 rue deVerneuil
75007 Paris
www.touaregs.com
01 75 43 70 50
contact@touaregs.com
AgenceTouaregs
agencetouaregs
FABIEN RI...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L'essor de l'économie collaborative , quel avenir pour les marques ?

505 vues

Publié le

L’essor de L’économie Collaborative. Quel avenir pour les marques ?

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
505
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
21
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'essor de l'économie collaborative , quel avenir pour les marques ?

  1. 1. L’ESSOR DE L’ÉCONOMIE COLLABORATIVE QUEL AVENIR POUR LES MARQUES ?
  2. 2. 2   Activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et qui repose sur de nouvelles formes d'organisation du travail. Les 5 grandes familles de l’économie collaborative : DÉFINITION DE L’ÉCONOMIE COLLABORATIVE CONSOMMATION COLLABORATIVE AMAP Couchsurfing Covoiturage FINANCE COLLABORATIVE Crowdfunding Prêt d’argent Monnaie alternative PRODUCTION CONTRIBUTIVE Fablabs Do It Yourself Printer 3D Maker spaces CULTURE LIBRE Creative Commons Wikipedia SourceForge MODE DEVIE COLLABORATIF Coworking Habitat collectif Colocation
  3. 3. 3   UN CONSTAT, LE DIGITAL MODIFIE : •  Nos comportements de consommation •  Notre interaction avec les produits •  Notre perception de la propriété •  Notre processus classique d’achat. LES MARQUES DOIVENT SE RÉINVENTER ET REDÉFINIR LES RÈGLES POUR NE PAS SE FAIRE DÉPASSER. UNE PRISE DE POUVOIR DU DIGITAL
  4. 4. 4   LES FACTEURS DE CE SUCCÈS CONTEXTE DE CRISE : PRODUITS ET SERVICES MOINS COÛTEUX1 DÉMOCRATISATION DES NOUVELLESTECHNOLOGIES2 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE3
  5. 5. 5   DÉFINITION : Organisation sociale fondée sur l’intérêt de la communauté plutôt que sur la seule satisfaction des désirs individuels. Dynamisé par les réseaux sociaux, l’innovation et la culture du partage. ⇒ Génération internet essentiellement UNE CIBLE : LES COMMUNAUX COLLABORATIFS
  6. 6. Il  est  ainsi  Mieux  respecté         Plus  grande  mo:va:on       Plus  grande  par:cipa:on       Meilleure  sa:sfac:on  client   L’EMPOWERMENT REDONNER LE POUVOIR AUX CONSOMMATEURS = INCITER À L’ENGAGEMENT DE L’INDIVIDU 6  
  7. 7. 7   8 FRANÇAIS SUR 10 pratiquent ou ont l’intention de pratiquer cette nouvelle manière de consommer. L’Observatoire  de  la  Confiance,  réalisé  en  Novembre  2013  par  La  Poste  en  partenariat  avec  TNS  Sofres  
  8. 8. UNE CONFIANCE DANS LES ÉCHANGES QUI S’INSTALLE 8   L’Observatoire  de  la  Confiance  (Groupe  La  Poste  et  TNS  Sofres  –  Novembre  2013   Les  pra:quants  de  la  consomma:on   collabora:ve:   78%     Ont  confiance  dans  les  échanges  entre   par:culiers Les  non-­‐pra:quants  de  la  consomma:on   collabora:ve:   59%     Ont  confiance  dans  les  échanges  entre   par:culiers
  9. 9. LE RETOUR À DEVRAIESVALEURS 9   CONSOMMER MOINS MAIS MIEUX1 RECRÉER DES LIENS SOCIAUX2 LE RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT3
  10. 10. Importance  donné  aux  :   •  Bien  être  matériel   •  L’argent   •  La  sécurité  sociale   •  La  sécurité  physique   PASSAGE DE LA PROPRIÉTÉ À L’ACCÈS 10   J’ACHETE ALORS JE SUIS SOCIETE MATERIALISTE SOCIETE POST-MATERIALISTE J’UTILISE ALORS JE DEVIENS Plus  je  m’engage  dans  une   communauté,  plus  je  me  réalise.   Importance  donné  à  :   •  La  qualité  de  vie   •  La  réalisa:on  de  soi   •  Redonner  du  sens  à  sa  vie    
  11. 11. PASSAGE DE LA PROPRIÉTÉ À L’ACCÈS 11   J’ACHETE ALORS JE SUIS SOCIETE MATERIALISTE SOCIETE POST-MATERIALISTE J’UTILISE ALORS JE DEVIENS
  12. 12. En  échange  d’un  co:sa:on  assez  faible,  accès  à  des  autos  quand  on  en  a  besoin   grâce  à  au  smartphone.     Es#ma#on  pour  2020  :     •  Plus  de  200  entreprises  d’auto-­‐partage  dans  l’UE   •  Un  parc  de  voiture  disponibles  :  de  21  000  à  240  000  véhicules.   •  Réduc:on  du  nombre  de  véhicules  sur  les  routes  et  des  émissions  carboniques.   EXEMPLE MARQUANT : L’AUTOPARTAGE 12  La  Nouvelle  Société  du  coût  marginal  zéro  de  Jeremy  Ricin  
  13. 13. 46%  des  conducteurs  âgés  de  18  à  24  ans   ont  déclaré  qu’accéder  à  internet  est  plus    important  pour  eux  que  de  posséder  une  voiture. 13   Sur  3  000  consommateurs  du  Millénaire  (1981  à   2000  )  de  choisir  leurs  marques  préférées:  des   sociétés  comme  Google  en  tête..sur  les  31  ,  pas  une   seule  marque  d’auto  dans  les  10  premières.   STATISTIQUES DU PASSAGE DE LA PROPRIÉTÉ À L’ACCÈS La  Nouvelle  Société  du  coût  marginal  zéro  de  Jeremy  Ricin  
  14. 14. TENDANCE DE FOND Ces pratiques existent depuis longtemps sauf qu'avant, seul l'entourage proche pouvait être sollicité : •  Prêter sa maison à un couple d'amis quand on part en vacances •  Louer sa voiture au voisin pour l'aider à déménager... ELARGISSEMENT DU CERCLE GRÂCE À INTERNET ET AU SYSTÈME DE NOTATION QUI SÉCURISE LES ÉCHANGES. EFFET DE MODE OUTENDANCE DE FOND ? 14   hep://www.challenges.fr/entreprise/20140528.CHA4408/ils-­‐veulent-­‐tous-­‐surfer-­‐sur-­‐le-­‐succes-­‐d-­‐airbnb.html  
  15. 15. 15   - CAPITALISTE A BUT LUCRATIF -  OUVERTS, CONTRIBUTIFS À VALEUR ET/OU PROPRIÉTE PARTAGÉE UNE DYNAMIQUE COMMUNE : LE DÉVELOPPEMENT DES ÉCHANGES PAIR À PAIR. DEUXTYPOLOGIE D’ÉCONOMIE COLLABORATIVE
  16. 16. EXEMPLE DE SOCIÉTÉS COLLABORATIVES À BUT LUCRATIF 16  
  17. 17. SOCIÉTÉS COLLABORATIVES À BUT NON LUCRATIF 17   Ecole  
  18. 18. UN MODÈLE JEUNE QUI SE CHERCHE ENCORE : Ce modèle s’attaque aux industries traditionnels qui attaquent ces entreprises pour concurrence déloyale. Une approche juridique peu claire et pas assez bien définie. Un utilisateur peut facilement se retourner juridiquement contre l’entreprise. LES FREINS À SON DÉVELOPPEMENT 18  
  19. 19. ALORS QUE FAIRE POUR UNE MARQUE ?
  20. 20. L’OBJECTIF D’UNE MARQUE 20   DÉVELOPPER LA CRÉATIVITÉ ET L’INNOVATION     Provoquer  des  idées  nouvelles  et     Ne  pas  avoir  peur  de  les  meere  en  œuvre.            
  21. 21. L’OBJECTIF D’UNE MARQUE 21   Connaître  et  comprendre  son  rôle  dans  un  marché  où  les  u:lisateurs  prennent   l’habitude  de  combler  leurs  aeentes  et  besoins  en  u:lisant  des  procédés  secondaires.  
  22. 22. LE DEVOIR D’UNE MARQUE 22   Donner au consommateur un rôle plus actif et engagé1 Impliquer le consommateur dans la création de produit2 Mieux le comprendre et décrypter ses motivations d’achat3
  23. 23. LES MODÈLES EN PLACE POUR LES MARQUES : 23   SERVICE À LA DEMANDE1 COMMUNAUTÉ2 CO-CREATION3 Proposer  aux  consommateurs  des  produits  ou  des  services  qui  soient  «  à  la  demande  »  ou  selon   un  modèle  de  souscrip:on.   Encourager  la  créa#on  d’une  communauté  autour  de  la  marque  en  proposant  des  interac#ons   (revente,  achats  groupés,  échanges…)  entre  les  u:lisateurs.   Créa:on  d’une  plateforme  ouverte  à  tous.  Les  consommateurs  créeront  alors  par  eux-­‐mêmes  les   produits  ou  nouveaux  services.
  24. 24. POUR QUEL BÉNÉFICE ? 24   Développer une relation à long terme avec l’utilisateur1 Créer de nouvelles opportunités2 Réduire les coûts liés à la R&D3 S’ouvrir sur de nouveaux marchés4
  25. 25. Concept  :  Home  Depot  propose  à  ses  clients  de  se  faire  livrer  un  sapin  de  Noel  en  prenant   commande  via  l’applica:on    de  Uber.     Avantage  :  Partenariat  win  win,  Home  depot  propose  une  opéra:on  originale  et  facilite  la   vie  de  ses  consommateurs.  Uber  gagne  en  visibilité  et  récupère  de  nouveaux  clients.   HOME DEPOT & UBER : LIVRAISON ARBRE DE NOEL 25  
  26. 26. Concept  :  Microsop  a  ouvert  à  Berlin  un  café-­‐showroom  pour  permeere  aux   consommateurs  de  tester  ses  produits,  et  de  faire  l’expérience  du  style  de  vie  de  la  marque.       Avantage  :  Faciliter  l’échange  et  le  dialogue.  Mise  en  avant  de  ses  produits  et  nouveautés.   Espace  de  travail  partagé  pour  les  start-­‐ups,  une  sorte  d’incubateur.   MICROSOFT :WEB CANTINE – CAFÉ SHOWROOM 26  
  27. 27. Concept  :  BMW  propose  sa  plateforme  de  loca:on  collabora:ve  de  voiture  BMW  ou  Mini.       Grâce  à  une  inscrip:on  chez  Sixt  ou  un  concessionnaire  BMW,  vous  obtenez  une  carte  qui   vous  permet  d’u:liser  n’importe  qu’elle  voiture  DriveNow  disponible  autour  de  vous.  Une   applica:on  mobile  est  disponible  pour  géolocaliser  les  voitures. BMW – DRIVE NOW 27  
  28. 28. Concept  :  Par  l’intermédiaire  de  la  start-­‐up  LiquidSpace  ,la  chaine  d’hôtels  Marriot  propose   de  louer  ses  salles  de  réunions  disponibles. MARRIOT HOTEL - LIQUIDSPACE 28  
  29. 29. Concept  :  Audi  propose  d’inciter  à  la  collabora:on  et  le  partage  d’une  voiture  Audi  entre   amis,  collègues  ou  voisins.   Plateforme d’inscription : www.audiunite.com AUDI UNITE 29  
  30. 30. Concept  :  Ikea  s’est  allié  avec  TaskRabbit,  start-­‐up  d’aide  pour  les  tâches  de  la  maison,  pour   faciliter  l’achat  d’ar:cles  IKEA  à  domicile.     Avantage  :  Posi:onner  IKEA  comme  une  marque  plus  humaine,  facilitatrice  de  la  vie  de  ses   consommateurs.  TaskRabbit  gagne  en  visibilité  et  récupère  de  nouveaux  clients.       Les  marques  Gap  et  Walgreens  également   IKEA &TASKRABBIT : ACHAT À LA DEMANDE 30  
  31. 31. Concept  :  Partenariat  avec  GM  pour  ainsi  permeerent  à  leurs  u:lisateurs  d’u:liser   l’applica:on  RelayRides  pour  trouver  des  voitures  à  louer  de  la  marque  GM.     Avantage  :  Posi:onner  GM  comme  une  marque  plus  humaine,  facilitatrice  de  la  vie  de  ses   consommateurs.  RelayRides  gagne  en  visibilité  et  récupère  de  nouveaux  clients.   GENERAL MOTORS & RELAYRIDES 31  
  32. 32. Concept  :  Partenariat  avec  DesksNear  afin  de  fournir  des  bureaux  en  loca:on  pour  leurs   invités  business. W HOTELS & DESKSNEAR 32  
  33. 33. Concept  :  Le  groupe  Oxylane,  propriétaire  de  Decathlon,  a  lancé  sa  plateforme  de  cocrea:on   de  nouveaux  produits.     Objec#f  :  augmenter  la  sa:sfac:on  client  et  accélerer  dans  l’innova:on.     heps://www.openoxylane.com/   Plateforme d’inscription : www.audiunite.com DECATHLON – OPEN OXYLANE CO-CREATION 33  
  34. 34. Concept  :  La  banque  HelloBank  a  lancé  sa  plateforme  par:cipa:ve  afin  de  soutenir  des   projets  musicaux.     Ecoute  la  musique  sur  les  plateformes  musicales  Spo:fy,  Deezer,  soundcloud.   Cumule  de  HelloCoins  sur  le  compte  HelloPlay  et  et  inves:ssement  de  ses  helloCoins  dans   des  projets  musicaux  que  l’on  sou:ent.     HELLO PLAY – CROWDSOURCING 34  
  35. 35. Evaluer  son  audience.    Définir  les  acteurs  et  ou:ls  digitaux  qui  permeeront  de   comprendre  ses  consommateurs  ?  Comment  interagissent-­‐ils  et  dans  quels   communautés  sont-­‐ils  ?   Evaluer le besoin d’un dispositif interne ou externe déjà existant (start-ups ) suivant les trois modèles : Service, Communauté ou co-creation Inciter ses consommateurs et prospects à utiliser et s’engager dans ce dispositif collaboratif. LA MÉTHODE POUR REJOINDRE L’ÉCONOMIE COLLABORATIVE 35   1 2 3
  36. 36. 60 rue deVerneuil 75007 Paris www.touaregs.com 01 75 43 70 50 contact@touaregs.com AgenceTouaregs agencetouaregs FABIEN RIOU Planneur Digital Fabien.riou@touaregs.com

×