SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  57
MÉTHODES & MATÉRIELS D’AUJOURD’HUI
M. Frédéric HIDOIN
Contrôleur de Sécurité
Principes Généraux de Prévention applicables aux MOA, MOE et CSPS
(Article L. 4531-1 de la Loi du 31/12/1993 applicable aux opérations de BTP)
Le MOA, le MOE et le CSPS mettent en œuvre, pendant la phase de conception, d'étude, d'élaboration
du projet et pendant la réalisation de l'ouvrage, les principes généraux de prévention énoncés aux
1° à 3° et 5° à 8° de l'article L. 4121-2.
Ces principes sont pris en compte notamment … en vue de permettre la planification de l'exécution
des différents travaux ou phases de travail se déroulant simultanément ou successivement…
Principes Généraux de Prévention applicables à L’EMPLOYEUR
L'employeur met en œuvre les mesures prévues à l'article L. 4121-1 sur le fondement des principes
généraux de prévention suivants :
Principes Généraux de Prévention
1° Eviter les risques;
2° Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités;
3° Combattre les risques à la source;
4° Adapter le travail à l'homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de
travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production,
en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de
ceux-ci sur la santé;
5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique;
6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins
dangereux;
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation
du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants,
notamment les risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel, tels qu'ils sont définis
aux articles L. 1152-1 et L. 1153-1, ainsi que ceux liés aux agissements sexistes définis à l'article
L. 1142-2-1;
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de
protection individuelle;
9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs.
1° Eviter les risques :
A / Élingage des banches depuis le sol avec chaînes à demeure
1° Eviter les risques :
B / Élingage des banches depuis le sol avec les « bras de manutention »
1° Eviter les risques :
C / Elingues métalliques ou chaînes à demeure
sur le container
1° Eviter les risques :
D / Elingues intégrées à l’usine dans les Murs à Coffrages Intégrés (MCI)
1° Eviter les risques :
E / Coffrage de plancher depuis le niveau inférieur
1° Eviter les risques :
F / Coffrage de plancher depuis le niveau inférieur
1° Eviter les risques :
G / Assemblage de la charpente au sol et levage
1° Eviter les risques :
H / Fixation de câbles électriques au plafond depuis le sol
1° Eviter les risques :
I / Ponçage des plafonds béton depuis le sol
1° Eviter les risques :
J / Ponçage des enduits depuis le sol
2° Evaluer les risques :
A / Document unique d’évaluation des risques
(DUER)
Inaptitude au
travail ou décès
D1 D2 D3 D4
Incapacité
permanente
C1 C2 C3 C4
Incapacité
temporaire
B1 B2 B3 B4
DOMMAGE
Lésion
Bénigne
A1 AA2 A3 A4
Très peu
probable
Peu
probable
Probable Très
probable
PROBABILITE DE SURVENANCE
2° Evaluer les risques :
B / Plan Général de Coordination
« Le plan général de coordination est établi dès la phase de
conception d’étude et d’élaboration du projet.
Il doit être joint aux documents remis par le maître d’ouvrage aux
entrepreneurs lors de l’appel d’offres. »
C / Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé
« Les entreprises intervenantes doivent établir un plan particulier
de sécurité et de protection de la santé (PPSPS). »
Ce PPSPS doit tenir compte de l’évaluation des risques (DUER)
retenue pour réaliser chaque tâche du chantier.
3° Combattre les risques à la source
A / Quais de déchargement
3° Combattre les risques à la source
B / Quais de déchargement
3° Combattre les risques à la source
C / Quais de déchargement
3° Combattre les risques à la source :
D / Attaches Volantes Récupérables de l’Intérieur AVRI pour PTE
3° Combattre les risques à la source
E / Système d’incorporations dans la dalle
4° Adapter le travail à l'homme
A / Monte-grutier intégré dans le fût ou installé à l’extérieur du fût
4° Adapter le travail à l'homme
B / Ascenseur de chantier installé à l’extérieur du bâtiment en phase gros œuvre
4° Adapter le travail à l'homme
C / Ferraillage des voiles et des poutres depuis une nacelle
4° Adapter le travail à l'homme
D / Nacelle manuelle
4° Adapter le travail à l'homme :
E / Table à maçonner
4° Adapter le travail à l'homme :
F / Recettes à matériaux
5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique :
A / Tiroir Mills
5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique :
B / Escalier métallique hélicoïdal
5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique :
C / Grilles de protection de baies d’ascenseurs
5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique :
D / Gaines de ventilation et réseaux sur 3 étages
5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique :
E / Barrière écluse
6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est
moins dangereux :
A / Accès fond de fouille
6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est
moins dangereux :
B / Accès par trappe au niveau supérieur
6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est
moins dangereux :
C / Travaux en élévation sur un échafaudage roulant
6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est
moins dangereux :
D / Travaux en élévation sur une PIRL
6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est
moins dangereux :
E / Echafaudage MDS
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
A / Echafaudage avec recette à matériaux
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
B / Echafaudage équipé d’un escalier
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
C / Echafaudage mutualisé
D / Réservations pour potelets de garde-corps intégrées dans les escaliers préfabriqués
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
E / Tubes supports de garde corps intégrés à l’usine
dans les éléments préfabriqués prédalles et pré murs
F / Réservations de garde-corps intégrées dès le coulage du béton
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
G / Réservations prévues lors de la synthèse et implantées sur une plaque en atelier
H / Platelage d’accès préfabriqué
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
I / Platelage escalier préfabriqué
7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du
travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
J / Plan de calepinage des PTE
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les
mesures de protection individuelle :
A / Acrotères définitifs en béton armé
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les
mesures de protection individuelle :
B / Garde-corps définitifs sur acrotère béton
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les
mesures de protection individuelle :
C / Garde-corps provisoires de chantier
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les
mesures de protection individuelle :
D / Filets en sous-face de charpente
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les
mesures de protection individuelle :
E / Garde-corps sur cantonnements de chantier
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les
mesures de protection individuelle :
F / Garde-corps trémie
8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les
mesures de protection individuelle :
G / Filet, barreaudage en sous-face
9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs
A / Donner les consignes
9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs
MERCI DE VOTRE ATTENTION
POINTS À RETENIR
 L’objectif principal des PGP est d'éviter les risques le plus en amont possible.
 Des dispositifs de protection performants existent, dans bien des cas ils peuvent se
substituer aux garde-corps.
 Les méthodes et les équipements de travail adaptés doivent être prescrits dans le
PGC et décrits dans le CCTP.

Contenu connexe

Tendances

Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...Hani sami joga
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)Aissa Ouai
 
Les murs de_soutenements
Les murs de_soutenementsLes murs de_soutenements
Les murs de_soutenementsriad taftaf
 
Organisation des chantiers-2ie
Organisation des chantiers-2ieOrganisation des chantiers-2ie
Organisation des chantiers-2ieIssifou Adam
 
Travaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdfTravaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdfNestaNesta2
 
Guide du conducteur de travaux
Guide du conducteur de travauxGuide du conducteur de travaux
Guide du conducteur de travauxClico travaux
 
1 module ferraillage tc (1)
1 module ferraillage tc (1)1 module ferraillage tc (1)
1 module ferraillage tc (1)Lawan Kh
 
Les risques du batiment
Les risques du batimentLes risques du batiment
Les risques du batimentSami Sahli
 
Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume Abdessadek ELASRI
 
Ingénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieIngénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieProfesseur Falloul
 
63799060 calcul-dalot-double-2x4x2
63799060 calcul-dalot-double-2x4x263799060 calcul-dalot-double-2x4x2
63799060 calcul-dalot-double-2x4x2fethi42
 
Beton armé exercice-02
Beton armé exercice-02Beton armé exercice-02
Beton armé exercice-02AuRevoir4
 
Pdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-free
Pdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-freePdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-free
Pdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-freeTouihriMohsen1
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1hammani bachir
 

Tendances (20)

Notions du métré
Notions du métréNotions du métré
Notions du métré
 
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
Cours pour organisation et gestion de chantier télécharger : http://goo.gl/M2...
 
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)03   fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
03 fondations superficielles - solutionnaire (étudiants)
 
Les murs de_soutenements
Les murs de_soutenementsLes murs de_soutenements
Les murs de_soutenements
 
Hse 130902 pase-rev3
Hse 130902 pase-rev3Hse 130902 pase-rev3
Hse 130902 pase-rev3
 
Organisation des chantiers-2ie
Organisation des chantiers-2ieOrganisation des chantiers-2ie
Organisation des chantiers-2ie
 
Travaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdfTravaux-de-Terrassement.pdf
Travaux-de-Terrassement.pdf
 
Guide du conducteur de travaux
Guide du conducteur de travauxGuide du conducteur de travaux
Guide du conducteur de travaux
 
1 module ferraillage tc (1)
1 module ferraillage tc (1)1 module ferraillage tc (1)
1 module ferraillage tc (1)
 
Les risques du batiment
Les risques du batimentLes risques du batiment
Les risques du batiment
 
Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume Terrassement - calcul de volume
Terrassement - calcul de volume
 
Ingénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieIngénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendie
 
63799060 calcul-dalot-double-2x4x2
63799060 calcul-dalot-double-2x4x263799060 calcul-dalot-double-2x4x2
63799060 calcul-dalot-double-2x4x2
 
Tableau de dosage
Tableau   de   dosageTableau   de   dosage
Tableau de dosage
 
Superviseur hse ifact rouiba
Superviseur hse ifact rouibaSuperviseur hse ifact rouiba
Superviseur hse ifact rouiba
 
Beton armé exercice-02
Beton armé exercice-02Beton armé exercice-02
Beton armé exercice-02
 
Les terrassements
Les terrassementsLes terrassements
Les terrassements
 
Pdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-free
Pdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-freePdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-free
Pdfcoffee.com eurocode 8-calcul-sismique-pdf-free
 
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation  1
Briefing hse, minutes sécurité rapport d'observation 1
 
Stabilisation des talus
Stabilisation des talusStabilisation des talus
Stabilisation des talus
 

Similaire à RDV prévention BTP le 29/11/2019 - Présentation de la Cramif 2/3

Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?
Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?
Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?CCI du Luxembourg belge
 
protection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdfprotection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdfmedsaghidrissi
 
TARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptx
TARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptxTARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptx
TARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptxJihaneDahab1
 
Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5
Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5
Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5CRAMIF
 
hygiène et sécurité au travail OFPPT
hygiène et sécurité au travail OFPPThygiène et sécurité au travail OFPPT
hygiène et sécurité au travail OFPPTHoussamHannad1
 
Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014
Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014
Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014kamel mebarkia
 

Similaire à RDV prévention BTP le 29/11/2019 - Présentation de la Cramif 2/3 (8)

Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?
Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?
Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?
 
protection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdfprotection contre LES RISQUES de chantier.pdf
protection contre LES RISQUES de chantier.pdf
 
Chute mortelle à travers un toit – Suva – SuvaPro
Chute mortelle à travers un toit – Suva – SuvaProChute mortelle à travers un toit – Suva – SuvaPro
Chute mortelle à travers un toit – Suva – SuvaPro
 
Plan hse pedagogique
Plan hse pedagogiquePlan hse pedagogique
Plan hse pedagogique
 
TARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptx
TARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptxTARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptx
TARIFICATION RISQUE D'ENTREPRISE.pptx.pptx
 
Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5
Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5
Webinaire du Club MOA le 22/09/2020 - Présentation 5/5
 
hygiène et sécurité au travail OFPPT
hygiène et sécurité au travail OFPPThygiène et sécurité au travail OFPPT
hygiène et sécurité au travail OFPPT
 
Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014
Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014
Kamel1 - Profil Instrumentiste 2014
 

Plus de CRAMIF

Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024
Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024
Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024CRAMIF
 
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinairesWebinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinairesCRAMIF
 
RDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en Ehpad
RDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en EhpadRDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en Ehpad
RDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en EhpadCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...CRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...CRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesCRAMIF
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Club MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltClub MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltCRAMIF
 
Club MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSClub MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSCRAMIF
 
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSClub MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSCRAMIF
 

Plus de CRAMIF (20)

Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024
Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024
Webinaire aides financières AM-RP du 6 mars 2024
 
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinairesWebinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
Webinaire prévention du risque chimique en établissements de soins vétérinaires
 
RDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en Ehpad
RDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en EhpadRDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en Ehpad
RDV Prévention du 6/02 : prévenir le risque TMS en Ehpad
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Club MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltClub MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation Built
 
Club MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSClub MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPS
 
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSClub MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
 

RDV prévention BTP le 29/11/2019 - Présentation de la Cramif 2/3

  • 1. MÉTHODES & MATÉRIELS D’AUJOURD’HUI M. Frédéric HIDOIN Contrôleur de Sécurité
  • 2. Principes Généraux de Prévention applicables aux MOA, MOE et CSPS (Article L. 4531-1 de la Loi du 31/12/1993 applicable aux opérations de BTP) Le MOA, le MOE et le CSPS mettent en œuvre, pendant la phase de conception, d'étude, d'élaboration du projet et pendant la réalisation de l'ouvrage, les principes généraux de prévention énoncés aux 1° à 3° et 5° à 8° de l'article L. 4121-2. Ces principes sont pris en compte notamment … en vue de permettre la planification de l'exécution des différents travaux ou phases de travail se déroulant simultanément ou successivement… Principes Généraux de Prévention applicables à L’EMPLOYEUR L'employeur met en œuvre les mesures prévues à l'article L. 4121-1 sur le fondement des principes généraux de prévention suivants :
  • 3. Principes Généraux de Prévention 1° Eviter les risques; 2° Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités; 3° Combattre les risques à la source; 4° Adapter le travail à l'homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé; 5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique; 6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux; 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants, notamment les risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel, tels qu'ils sont définis aux articles L. 1152-1 et L. 1153-1, ainsi que ceux liés aux agissements sexistes définis à l'article L. 1142-2-1; 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle; 9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs.
  • 4. 1° Eviter les risques : A / Élingage des banches depuis le sol avec chaînes à demeure
  • 5. 1° Eviter les risques : B / Élingage des banches depuis le sol avec les « bras de manutention »
  • 6. 1° Eviter les risques : C / Elingues métalliques ou chaînes à demeure sur le container
  • 7. 1° Eviter les risques : D / Elingues intégrées à l’usine dans les Murs à Coffrages Intégrés (MCI)
  • 8. 1° Eviter les risques : E / Coffrage de plancher depuis le niveau inférieur
  • 9. 1° Eviter les risques : F / Coffrage de plancher depuis le niveau inférieur
  • 10. 1° Eviter les risques : G / Assemblage de la charpente au sol et levage
  • 11. 1° Eviter les risques : H / Fixation de câbles électriques au plafond depuis le sol
  • 12. 1° Eviter les risques : I / Ponçage des plafonds béton depuis le sol
  • 13. 1° Eviter les risques : J / Ponçage des enduits depuis le sol
  • 14. 2° Evaluer les risques : A / Document unique d’évaluation des risques (DUER) Inaptitude au travail ou décès D1 D2 D3 D4 Incapacité permanente C1 C2 C3 C4 Incapacité temporaire B1 B2 B3 B4 DOMMAGE Lésion Bénigne A1 AA2 A3 A4 Très peu probable Peu probable Probable Très probable PROBABILITE DE SURVENANCE
  • 15. 2° Evaluer les risques : B / Plan Général de Coordination « Le plan général de coordination est établi dès la phase de conception d’étude et d’élaboration du projet. Il doit être joint aux documents remis par le maître d’ouvrage aux entrepreneurs lors de l’appel d’offres. » C / Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé « Les entreprises intervenantes doivent établir un plan particulier de sécurité et de protection de la santé (PPSPS). » Ce PPSPS doit tenir compte de l’évaluation des risques (DUER) retenue pour réaliser chaque tâche du chantier.
  • 16. 3° Combattre les risques à la source A / Quais de déchargement
  • 17. 3° Combattre les risques à la source B / Quais de déchargement
  • 18. 3° Combattre les risques à la source C / Quais de déchargement
  • 19. 3° Combattre les risques à la source : D / Attaches Volantes Récupérables de l’Intérieur AVRI pour PTE
  • 20. 3° Combattre les risques à la source E / Système d’incorporations dans la dalle
  • 21. 4° Adapter le travail à l'homme A / Monte-grutier intégré dans le fût ou installé à l’extérieur du fût
  • 22. 4° Adapter le travail à l'homme B / Ascenseur de chantier installé à l’extérieur du bâtiment en phase gros œuvre
  • 23. 4° Adapter le travail à l'homme C / Ferraillage des voiles et des poutres depuis une nacelle
  • 24. 4° Adapter le travail à l'homme D / Nacelle manuelle
  • 25. 4° Adapter le travail à l'homme : E / Table à maçonner
  • 26. 4° Adapter le travail à l'homme : F / Recettes à matériaux
  • 27. 5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique : A / Tiroir Mills
  • 28. 5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique : B / Escalier métallique hélicoïdal
  • 29. 5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique : C / Grilles de protection de baies d’ascenseurs
  • 30. 5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique : D / Gaines de ventilation et réseaux sur 3 étages
  • 31. 5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique : E / Barrière écluse
  • 32. 6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux : A / Accès fond de fouille
  • 33. 6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux : B / Accès par trappe au niveau supérieur
  • 34. 6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux : C / Travaux en élévation sur un échafaudage roulant
  • 35. 6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux : D / Travaux en élévation sur une PIRL
  • 36. 6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux : E / Echafaudage MDS
  • 37. 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants… A / Echafaudage avec recette à matériaux
  • 38. 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants… B / Echafaudage équipé d’un escalier
  • 39. 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants… C / Echafaudage mutualisé
  • 40. D / Réservations pour potelets de garde-corps intégrées dans les escaliers préfabriqués 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
  • 41. 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants… E / Tubes supports de garde corps intégrés à l’usine dans les éléments préfabriqués prédalles et pré murs
  • 42. F / Réservations de garde-corps intégrées dès le coulage du béton 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
  • 43. 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants… G / Réservations prévues lors de la synthèse et implantées sur une plaque en atelier
  • 44. H / Platelage d’accès préfabriqué 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants…
  • 45. 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants… I / Platelage escalier préfabriqué
  • 46. 7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants… J / Plan de calepinage des PTE
  • 47. 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle : A / Acrotères définitifs en béton armé
  • 48. 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle : B / Garde-corps définitifs sur acrotère béton
  • 49. 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle : C / Garde-corps provisoires de chantier
  • 50. 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle : D / Filets en sous-face de charpente
  • 51. 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle : E / Garde-corps sur cantonnements de chantier
  • 52. 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle : F / Garde-corps trémie
  • 53. 8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle : G / Filet, barreaudage en sous-face
  • 54. 9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs A / Donner les consignes
  • 55. 9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs
  • 56. MERCI DE VOTRE ATTENTION
  • 57. POINTS À RETENIR  L’objectif principal des PGP est d'éviter les risques le plus en amont possible.  Des dispositifs de protection performants existent, dans bien des cas ils peuvent se substituer aux garde-corps.  Les méthodes et les équipements de travail adaptés doivent être prescrits dans le PGC et décrits dans le CCTP.

Notes de l'éditeur

  1. Pascal Gruda (Mr Loyal) prend la parole dès le début. Annonce FHI Contrôleur de sécurité Antenne 94
  2. Introduction Bonjour à tous, Vous venez de voir les pratiques et matériels d’hier Au travers des PGP nous allons vous présenter des exemples de procédés et de matériels modernes permettant d’atteindre un bon niveau de prévention des risques de chute. Les diapos suivantes illustrerons les bonnes pratiques disponibles pour GO et les Corps d’état.
  3. Diapo pas détaillée. Les participants les connaissent par cœur. Ceux qui ne les connaissent pas peuvent les découvrir, Nous vous proposons d’illustrer ces principes par des photos de matériels récents prises sur vos chantiers
  4. 1ER PRINCIPE EVITER LES RISQUES Un bon moyen pour éviter les risques de chute reste de ne pas monter ni de travailler en élévation, LES DISPOSITIFS PRESENTES DANS LES DIAPOS SUIVANTES VOUS PERMETTENT DE TRAVAILLER DEPUIS LE SOL. Voici plusieurs exemples ELINGAGE DES BANCHES EQUIPEES DE CHAINES AU DEPOT PAR LE SERVICE MATERIEL
  5. EXEMPLE BANCHES SATECO BOX EQUIPEES DE BRAS DE MANUTENTION CONCUS POUR ELINGUER DEPUIS LE SOL
  6. Exemple CONTAINERS EQUIPES DE CHAINES OU D’ELINGUES METALLIQUES SUR LE CHANTIER. AVEC VALIDATION DE LA RESISTANCE PAR LE BUREAU D’ETUDE.
  7. MCI et éléments préfabriqués en béton armé équipés de câbles de levage accessibles depuis le sol DIMENTIONNES ET INSTALLES dès l’usine.
  8. COFFRAGE PLANCHER DEPUIS LE SOL Autre possibilité : réaliser le coffrage des planchers depuis le Niveau inférieur. Plusieurs types de matériels différents En plus D’EVITER LES RISQUES DE CHUTE, PERMETE DE lutte contre les TMS JD remplace poutrelles bois
  9. AUTRE exemple
  10. ASSEMBLAGE DE LA CHARPENTE AU SOL CHARPENTE COUVERTURE LEVAGE JD console couvreur par exemple
  11. TRAVAUX EN SOUS FACE DE PLANCHER Eviter les positions de travail en élévation, en intervenant depuis le sol. FIXATION DES CABLES ELECTRIQUES AVEC UNE PERCHE ET UN PISTOLET A SPIT
  12. Exemple PONCAGE DES PLAFONDS BETON BRAS ET aspirateur à poussières
  13. Exemple PONCAGE DES ENDUITS AVEC MANCHE TELESCOPIQUE EN ALUMINIUM + aspirateur à poussières
  14. 2EME PRINCIPE : EVALUER LES RISQUES Plusieurs documents sont disponibles pour évaluer les risques sur chantier, notamment le DUER qui peut être repris dans les PPSPS. Ces documents sont disponibles via les portails de l’INRS, la CRAMIF et de l’OPPBTP
  15. Rappel lecture de la diapo.
  16. 3 EME PRINCIPE : COMBATTRE LES RISQUES A LA SOURCE EN REDUISANT LES RISQUES DE CHUTTE DE HAUTEUR OU DE PLAIN PIEDS Quais de déchargement, plusieurs types de quai disponibles. Escalier d’accès au niveau de la charge et protections collectives anti chute Principe de fonctionnement
  17. Exemple de quais sur rails Ce quai dispose d’une protection à l’arrière installée sur des charnières et d’une grille de protection latérale sur rails
  18. Suite On voit les rails permettant de refermer le quai sur la remorque du camion
  19. TRAVAUX EN ELEVATION EN SOUS FACE DE PLANCHER PLUTÔT QUE PAR L’EXTERIEUR Pose et dépose des attaches AVRI depuis l’intérieur
  20. EN EVITANT LES TREMIES DE PLANCHER Incorporation des fourreaux et autres dispositifs dans la dalle pour éviter les trémies. Plomberie, électricité…. JD trémies ouvertes
  21. 4EME PRINCIPE : ADAPTER LE TRAVAIL A L’HOMME LA MÉCANISATION PERMET D’ADAPTER LE TRAVAIL A L’HOMME PAR EXEMPLE EN MECANISANT l’accès au poste de travail. Monte grutier 30 Mètres
  22. Exemple Ascenseur de chantier en phase GO
  23. Exemple Ferraillage des voiles ou poutres de grande hauteur à l’aide d’une nacelle
  24. Exemple Nacelles manuelles Présentation JLG en deuxième partie de la matinée. Matériel dans la sale.
  25. Exemple Table à maçonner JD mélange tour + plancher échafaudage
  26. AUTRE FACON D’ADAPTER LE TRAVAIL A L’HOMME Dispositifs permettant d’acheminer les charges à pied d’œuvre. LES RECETTES A MATERIAUX PERMETTENT DE RECUPERER LES MATERIAUX SANS DEPOSER LES PROTECTIONS COLLECTIVES DE CHANTIER VOIR JD Nous verrons dans le 5EME PRINCIPE tenir compte…… Qu’il existe d’autres dispositifs intéressants comme le « tiroir Mills » PAR EXEMPLE
  27. 5EME PRINCIPE : TENIR COMPTE DE L’EVOLUTION DE LA TECHNIQUE Tenir compte de l’état d’évolution de la technique et des matériels de plus en plus performants actuellement disponibles chez les fournisseurs en vente ou en location. Comme PAR EXEMPLE : Tiroir Mills rétractable Avantage superposition possible des dispositifs pour les chantiers contraints. Réalisation des façades grimpantes. JD placo
  28. Démocratisation de l’Escalib sur de nombreux chantiers Produit est adapté aux différentes situations ( voir photos) Accès au balcon supérieur depuis la terrasse inférieure Accès au niveau supérieur depuis une PTE Accès depuis le sol combiné par une passerelle. Ces dispositifs permettent par exemple de boucher la trémie d’ascenseur avec un podium, ce qui facilitera la réalisation des voiles entourant la cage d’ ascenseur
  29. Matériel actuels permettant un bon niveau de prévention des risques de chute. Intérieur/Extérieur Ici grilles de protection de baies d’ascenseur JD planches en bois posées en croix
  30. Exemple Gaine de VMC préfabriquée en Usine sur trois étages 1 raccordement dans la gaine tout les 3 étages. Moins d’opération face au vide.
  31. Dispositifs très utilisés en industrie et facilement utilisable dans notre secteur d’activité. Comme par exemple sur la construction du bâtiment de jonction des aérogares d’Orly.
  32. 6 EME PRINCIPE : REMPLACER CE QUI EST DANGEREUX PAR CE QUI N’EST PAS DANGEREUX OU CE QUI EST MOINS DANGEREUX. LES MOYENS D’ACCES LES TRAVAUX EN ELEVATION LES ECHAFAUDAGES Moyens d’accès fond de fouille: Escaliers béton Escaliers de Talus Escalib JD escaliers bois sur containers.
  33. Moyens d’accès par échelles dans les trappes N+1 ECHELLES MUNIES DE MAINS COURANTES ET FIXEES EN TETE Duplex et locaux techniques.
  34. Travaux en élévation Echafaudage roulant Malgré son âge avancé (il aurait pu figurer dans les dispositifs d’hier) il était auto stable et complet avec les garde-corps à la bonne hauteur. Par opposition à du matériel actuel incomplet
  35. Travaux en élévation PIRL/escabeau
  36. ECHAFAUDAGES MDS Echafaudage MDS permettent le Montage et démontage en sécurité depuis le niveau inférieur Remplace les échafaudages anciens Egalement abordés au principe 7
  37. 7EME PRINCIPE : PLANNIFIER LA PREVENTION ECHAFAUDAGES PREFA BETON / CHANTIER RESERVATIONS DE TREMIES ET PLATELAGES PREFA PLAN DE CALEPINAGE PTE Les accès, recettes à matériaux et la bonne implantation de l’échafaudage doivent être prévus le plus en amont possible dans les pièces écrites : CCTP, PGC, afin d’être mis en place correctement sur le chantier. Recette à matériaux prévues dès l’installation de l’échafaudage JD perches
  38. Escalier d’accès dans les niveaux intégré à l’échafaudage ou mieux, installé perpendiculairement à l’échafaudage.
  39. Échafaudage mutualisé pour TCE Travaux de façade, charpente et couverture. JD consoles de couvreur
  40. PREFA BETON Planifier des la fabrication à l’usine pour éviter les travaux de percement au bord du vide Réservations de potelets de garde-corps dans les volées d’escalier
  41. Tubes de réservations pour potelets de garde-corps intégrés dans les éléments béton à l’usine
  42. PREFA CHANTIER Fourreaux de réservations pour potelets de garde-corps intégrés dans le béton au coulage
  43. RESERVATIONS DE TREMIES Planifier la prévention en faisant préfabriquer des outils adaptés aux besoins du chantier. Réservations préfabriquées suivant les plans de synthèse des réseaux pour incorporer les fourreaux de réservation au coulage du plancher et supprimer les trémies. JD
  44. PLATELAGE PRÉFABRIQUÉ POUR LES TREMIES Platelage préfabriqué servant pour accéder au niveau supérieur et pour le passage des matériaux
  45. Vu du niveau supérieur
  46. Plan de calepinage des PTE Permet d’éviter les vides entre les PTE et les risques de bricolage pour boucher les espaces
  47. 8 EME PRINCIPE : PRENDRE LES MESURES DE PROTECTIONS COLLECTIVES EN LEUR DONNANT LA PRIORITE SUR LES MESURES DE PROTECTION INDIVIDUELLE CONCEPTION DES TOITURES TERRASSES PROTECTIONS COLLECTIVES DE CHANTIER GARDE CORPS ET FILETS PROTECTIONS COLLECTIVES SUR BUNGALOWS DE CHANTIER LA TREMIE Prévoir la mise en place de protections collectives définitives dès la conception de l’ouvrage, afin de réaliser les travaux et l’entretien ultérieur de l’ouvrage en toute sécurité. Acrotères définitifs en béton armé
  48. Garde-Corps définitifs sur acrotères béton
  49. Mettre en place des protections collectives provisoires en phase chantier Garde corps en rive de plancher bien posés contrairement à chez JD Encore trop de nos observations sur les chantiers concernent les protections collectives provisoires de chantier alors qu’il ne s'agit que du 8eme des principes généraux sur une liste de 9. L’intervention de nos collègues prévue juste après la pause, concernera la norme et la bonne mise en œuvre de ces protections collectives.
  50. Filets en sous-face de charpente en bâtiment industriel JD
  51. Protections collectives au niveau des cantonnements de chantier Garde corps intégrés sur les toitures des bungalows Permettent de sécuriser la mise en place et l’entretien des bungalows.
  52. LA TREMIE Mieux fait que chez JD Le Garde corps autour de la trémie est correctement posé. Il est constitué de: potelets et de tubes métalliques, de plinthes bois, et de potelets spécifiques pour les angles. Plutôt satisfaisant pour le GO. Mais qu’en est–il pour les travaux d’étanchéité? L’étancheur risque de déposer les garde-corps pour installer son skydome et de se retrouver ainsi face au vide. La coordination de succession n’a donc pas été prise en compte pour cette phase de chantier. Un platelage complet en sous face aurai surement permis de réaliser ces travaux en sécurité. Dans le cas des trémies de gaines de ventilation préfabriquées on se retrouve dans la même situation. C’est pour répondre à cette problématique que l’entreprise GCC a développé un dispositif innovant pour prévenir les risques de chute. Il vous sera présenté en fin de seconde partie.
  53. Protection collective des trémies phase chantier et phase exploitation
  54. 9 EME PRINCIPE : DONNER LES INSTRUCTIONS APPROPRIEES AUX TRAVAILLEURS Formation et information des compagnons A l’entreprise / Formation des compagnons Chantier ROLE DE L’Encadrement ¼ heure sécurité / Briefing de poste Formation par le fournisseur nouveau matériel…
  55. La formation et /ou l’information des salariés n’exclus pas la vérification de la bonne compréhension et de la bonne mise en œuvre des instructions. Rôle de l’encadrement à ce niveau. En matière de prévention des risques sur chantier comme partout, La consigne reste le dernier des principes généraux de prévention.
  56. Pascal Gruda (Mr Loyal) prend la parole dès le début. Présente MG et CI pour l’introduction Il reprend la main et commente la diapo état des lieux. Reprend la parole pour annoncé Mr Reynaud (AGS) ……
  57. PASCAL/Laurent Ce que nous avons retenu