Vade mecum

1 191 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 191
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
125
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vade mecum

  1. 1. VADE-MECUM RECOMMANDATIONS POUR L’UTILISATION DES INSTRUMENTS DU WEB 2.0 DANS LE SECTEUR CULTUREL Carmela Milano, Université de Bari, Chercheuse résidente au Centre ArtketingProfesseur Jean-Pierre Baeyens, titulaire de la chaire de marketing à Solvay Brussels School of Economics & Management
  2. 2. LES NOUVEAUX SYSTEMES ET TECHNOLOGIES DECOMMUNICATION ONT RADICALEMENT CHANGE LE SECTEURDES ARTS ET DE LA CULTUREUne question importante se pose aux institutions culturelles… Quelles seront les pratiques culturelles de demain lorsque les internautes auront intégré (voire imposé) sur la toile un comportement participatif (2.0) ?
  3. 3. Les operateurs culturels DEVRONT privilégier lesnouveaux outils offerts par le WEB 2.0 pour REpenser etREdéfinir leurs objectifs stratégiques. proposer UNE culture moderneIls pourront alorsd’échange mutuel avec les publics, ANCREE dans unsystème de relations partagées.
  4. 4. Ce GUIDE PRATIQUE apporte des outilsde management via: RECOMMANDATIONS STRATEGIQUES CONSEILS OPERATIONNELS
  5. 5. RECOMMANDATIONS STRATEGIQUES
  6. 6. LA NECESSITE D’UNE VISION A LONG TERMEL’utilisation efficace et cohérente des medias sociaux, comme de tous les éléments de marketing culturel, exige la définition claire d’une stratégie de long terme, garantissant la pérennité des actions.
  7. 7. ETAPES STRATEGIQUES DEFINIR LES CHOISIR QUELS• CHOIX DE CIBLAGE OBJECTIFS A • UN PILOTAGE MEDIAS SOCIAUX ET ATTEINDRE SPECIFIQUE UTILISER POSITIONNEMENT EXAMINER LA • DES ACTES CONCRETS • CHOIX STRATEGIE DE INTEGRER LES • DES ENGAGEMENTS D’OBJECTIFS MARKETING MEDIAS SOCIAUX GLOBALE
  8. 8. 1. DES CHOIX DE CIBLAGE ET POSITIONNEMENT public mécènes secteur culturel partenaires pouvoirs publics
  9. 9. 2. DES CHOIX EN MATIERE D’OBJECTIFS Connaissance des Visibilité, relations publics, renforcement publiques, acquisition du lien, fidélisation de nouveaux publics… « Thought Enrichissement duleadership », culture produit, de interne, dynamique l’expérience culturelle de progrès Networking, recherche de partenaires
  10. 10. 3. UN PILOTAGE SPECIFIQUE Suivi des résultats, Etat des lieux, audit tableaux de bord comparatif Comité de pilotage: un Plan d’action revu senior, un champion,de 3 mois en 3 mois un ambassadeur… Règles d’utilisation, procédures de mise en place et de gestion
  11. 11. 4. DES ACTES CONCRETS Une rencontre avec mise Choix des plateformes, au point chaque semaine règles d’utilisation pour et adaptation à chacune l’instantanéité du web Timing avec Communiquer« milestones » règles d’utilisation à toute l’équipe Identifier ressources internes et fixer responsabilités
  12. 12. 5. DES ENGAGEMENTS Utiliser les medias Explorer les sociaux de façon tendances les plus permanente avancéesAnalyser les résultats Ecouter leset communiquer les utilisateurs et réagir réussites (do something !) Participer aux conversations
  13. 13. ATTENTION!LA FACILITE D’UTILISATION DES MEDIAS SOCIAUX NE SIGNIFIE PASQU’ILS SONT EFFICACES POUR TOUT.ETRE PRESENT DANS LES RESEAUX SOCIAUX NE SIGNIFIE PAS QUE LES OBJECTIFS STRATEGIQUES SONT ATTEINTS.IL EST IMPORTANT D’OFFRIR LE BON MESSAGE AUX BONNESPERSONNES!
  14. 14. CONSEILS OPERATIONNELS
  15. 15. 10 REGLES PRATIQUES1. Penser «web social 6. Donner aux fans l’espace marketing» pour s’exprimer2. Ecouter «long terme» 7. Ne parler pas de soi - même mais… et «real time» 8. Intégrer les divers médias sociaux3. Obtenir la confiance entre eux des internautes 9. Mesurer sa propre présence4. Ajouter de la valeur 10. Se souvenir que les blogs sont à l’expérience souvent gérés par des «opinion5. Etre transparent dans les makers» informations
  16. 16. 1. PENSER « WEB SOCIAL MARKETING » Cesser de penser aux campagnes de communication et penser aux conversations. Oublier les monologues et s’engager dans les dialogues entre internautes en temps réel. Les publics peuvent devenir fans, amis, followers mais aussi partager leurs expériences afin de créer de la valeur ajoutée pour la communauté et du BUZZ pour l’institution.
  17. 17. 2. ECOUTER « LONG TERM » ET « REAL TIME » Prendre le temps de tisser avec patience et au jour le jour les liens et les rapports avec la communauté. S’engager dans les conversations, participer aux débats, poster des commentaires, écouter les attentes et les critiques… Etablir une présence constante et active dans le réseau.
  18. 18. 3. OBTENIR LA CONFIANCE DES INTERNAUTES Surveiller les concurrents mais ne pas les copier! Etre créatif et inventif, remarquable et plein de personnalité. Identifier les richesses et les singularités de l’institution et y concentrer l’attention des internautes. Faire en sorte que les membres de la communauté s’identifient dans les valeurs de l’institution.
  19. 19. 4. AJOUTER DE LA VALEUR A’ L’EXPERIENCE Introduire des dates clés et organiser des événements réguliers, propoer des cadeaux personnalisés, inventer une fête ou un concours et en faire un e-book à offrir aux fans… Faire en sorte que les internautes se sentent « partie active et positive » de la communauté.
  20. 20. 5. ETRE TRANSPARENT DANS LES INFORMATIONS Adapter les informations, le type de ressource (photos, musique, vidéo, article de presse), le style du message (statut, commentaire, news, événements) en fonction du ciblage des plateformes Utiliser la forme « nous » et d’autres formules qui rapprochent les internautes en les faisant se sentir partie de la communauté.
  21. 21. 6. DONNER AUX FANS L’ESPACE POUR S’EXPRIMER Mise à disposition d’espaces de participation et d’expression réservés aux fans à travers l’intégration d’outils techniques professionnels. Mise à disposition de canaux d’échange de matériaux vidéo, photographique, d’informations et commentaires grâce à des systèmes de web-tv ou de web-radio, ou des communautés internes au site. L’institution pourra ainsi sonder l’opinion de la communauté de façon permanente.
  22. 22. 7. NE PARLER PAS DE SOI MEME, MAIS… Présenter la vie quotidienne de l’institution à travers des photos, des commentaires et rapprocher les fans qui ont des intérêts en commun. Cela donnera une image plus ouverte ainsi qu’une dimension expérientielle qui permet d’alimenter le bouche à oreille.
  23. 23. 8. INTEGRER LES DIVERS MEDIAS SOCIAUX Se focaliser sur une Page Fan Facebook qui donne la possibilité d’intégrer et gérer des liens en provenance de Youtube, FlickR, Twitter et des autres réseaux dans le même temps. La Page Fan offre des fonctionnalités personnalisées comme un lecteur audio, un lecteur vidéo, des sections réservées aux avis ainsi qu’un forum de discussion. La page peut accueillir un nombre de fans illimité, ou même les accepter automatiquement.
  24. 24. 9. MESURER SA PROPRE PRESENCE Quantifier, mesurer et analyser régulièrement les chiffres pour monitorer son propre impact dans les médias sociaux. Chaque réseau social met à disposition des rapports gratuits qui offrent des chiffres détaillés sur: nombre des visites, caractéristiques démographiques des participants et interactions (feedback). L’action marketing sera adaptée et améliorée dans le temps.
  25. 25. 10. SE SOUVENIR QUE LES BLOGS SONT SOUVENT GERES PAR DES «OPINION MAKERS» Gérer des actions de marketing viral: profiter du succès d’un blog pour annoncer le sien dans un commentaire. Les blogs sont des espaces où participation et discussion offrent les moyens pour les gens de s’engager dans des projets et des conversations sur des intérêts communs.
  26. 26. RENCONTRONS-NOUS ! Nous pouvons vous aider à identifier vosopportunités et répondre à vos questions en vous proposant desAUDITS personnalisés.ARTketingCentre Européen d’Excellence en Marketing des Arts et de la Culture42 Av. F.D. Roosevelt, 1050 BruxellesTel. : +32 495 30 34 88artketing@ulb.ac.be www.solvay.edu/artketingREJOIGNEZ-NOUS SUR

×