La maîtrise de la vie privée
à l’heure du digital
Le partage est devenu
une seconde nature.
Plus nos habitudes se digitalisent,
plus nos données personnelles circulent.
Nou...
“ Sur internet, on n’écrit pas
au crayon à papier, on écrit
à l’encre ”
The Social Network*
*Accéder à l’extrait : http://...
Nous avons appris à nos dépens
que cela nous expose.
A l’heure où la notion de vie privée semble de
plus en plus floue, no...
Chapitre 1
3 raisons
d’y croire vraiment
1 - 3 raisons d’y croire vraiment
La technologie,toujours plus intelligente etinvisible,nous suitpartout.
Bien au-delà de ...
“ Avec le développement des senseurs, de la biométrique,
des drones et autres technologies, il devient presque impossible
...
Les révélations d’Edward Snowden sur PRISM ont réveillé la peur de l’espionnage
d’état. Une question se pose alors: si les...
9
En quelques mois après l’affaire PRISM,
les entreprises américaines du “ cloud ”
ont subi une perte estimée de 35 millia...
“Droit à la transparence,droità l’oubli,droitde connaitre et comprendre
les conditions d’utilisations :nous nous mobilison...
75% des gens trouvent
très utile de savoir ce que les
marques font de leurs données.
“ Identité : CATCH ME IF YOU CAN ! A ...
Chapitre 2
Manifestations
côté consos
Des mouvements populaires
Alors que nous ne savons pas vraimentce que font les états et les entreprises de nos données,une...
Stigmatisé comme le “ grand méchant loup ” du web, exploitant toutes
nos données à des fins commerciales et publicitaires,...
La mesure dans le partage
Si nous restons avides de tout partager,nous voulons mieux contrôler les données que nous diffus...
De nombreux services en ligne ne sont accessibles qu’en
échange de données : nous en fournissons des fausses
afin d’être m...
Alors que les réseaux sociaux de masse sont toujours plus
suspects, nous nous dirigeons vers de nouvelles plateformes,
qui...
Des outils alternatifs simples
Nous prenons conscience des dérives concernantl’exploitation de nos données personnelles et...
La publicité ciblée cristallise de nombreuses critiques quand
nous parlons de données personnelles. De nombreuses
applicat...
La cape d’invisibilité digitale
Quitte à être méfiant, autant assurer complètement ses arrières. Nous pouvons préférer
des...
L’avènement de l’anonymat
L’anonymat, sur les réseaux et les différences plateformes
que nous utilisons, n’est pas toujour...
S’il y a prise de conscience
Il y a aussi un vrai paradoxe :
39% des gens ont trouvé
utile de donner des infos
privées à u...
“ Je n’aime pas que les gens
suivent ma position mais je veux
savoir quels sont les restaurants
proches que mes amis ont a...
Chapitre 3
Impact sur la relation
Marque / consos
A l’heure de la « big data »,
la pertinence et la mesure sont clés.
Si aujourd’hui, les entreprises ont tendance à se
conc...
#1 Jouer la transparence
Etre clair et expliquer ce qu’elles fontdes données personnelles peutpermettre aux marques de ren...
#2 Insister sur la securité
A l’heure où la plupartdes marques pensentaux objets connectés,l’enjeu de sécurité est primord...
#3 Laisser le contrôle
Dans une démarche croissante de réassurance,les marques doiventenvisager d’abandonner la maîtrise d...
#4 Apporter de la valeur
Lorsque les marques demandentdes données,les consos attendentqu’elles les utilisentintelligemment...
Nous pouvons tracker tous les faits et gestes des
consommateurs sans qu’ils ne le sachent. Que se passera-t-il
lorsqu’ils ...
http://mashable.com/2013/08/06/privacy-comic/
Document réalisé par Paola Craveiro et Mathieu Genelle
MERCI
31
Hélène Meinerad | Directrice Générale
06 16 72 09 46
helene.meinerad@chemistry-agency.fr
Claire Faure-Miller | Responsable...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LA MAÎTRISE DE LA VIE PRIVÉE À L’HEURE DU DIGITAL

10 804 vues

Publié le

Plus nos vies se digitalisent, plus nos données personnelles circulent. Les consos en prennent peu à peu conscience et leurs inquiétudes montent, face à la multiplication des scandales autour de la vie privée sur internet. Les marques doivent alors changer d'approche face à la "big data" pour (r)établir une véritable relation de confiance.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
14 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
10 804
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 080
Actions
Partages
0
Téléchargements
183
Commentaires
0
J’aime
14
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LA MAÎTRISE DE LA VIE PRIVÉE À L’HEURE DU DIGITAL

  1. 1. La maîtrise de la vie privée à l’heure du digital
  2. 2. Le partage est devenu une seconde nature. Plus nos habitudes se digitalisent, plus nos données personnelles circulent. Nous partageons tout, à travers nos recherches, nos achats, nos activités sociales et tous les services auxquels nous souscrivons. 2
  3. 3. “ Sur internet, on n’écrit pas au crayon à papier, on écrit à l’encre ” The Social Network* *Accéder à l’extrait : http://bit.ly/1hpNwLK 3
  4. 4. Nous avons appris à nos dépens que cela nous expose. A l’heure où la notion de vie privée semble de plus en plus floue, nous voulons reprendre la main, jusqu’à revendiquer de nouveaux droits pour nous protéger. 4
  5. 5. Chapitre 1 3 raisons d’y croire vraiment
  6. 6. 1 - 3 raisons d’y croire vraiment La technologie,toujours plus intelligente etinvisible,nous suitpartout. Bien au-delà de nos actions digitales,nous trackons tout, y compris le fonctionnement de notre corps. Nous pouvons TOUTsavoir sur nous et sur les autres. Raison n°1 Toujours plus trackés 6 “
  7. 7. “ Avec le développement des senseurs, de la biométrique, des drones et autres technologies, il devient presque impossible de rester hors de portée. L’anonymat est fuyant […] Alors que nous avançons toujours plus dans l’âge digital, nous commençons à craindre et à en vouloir aux technologies ” 44% des gens seraient moins enclins à acheter dans un magasin où ils savent qu’ils sont suivis Entre 2000 et 2010, la capacité des ordinateurs à reconnaitre les personnes sur les photos a été multipliée par 3. TEDTalk Juin 2013 “Why Privacy Matters ” par Alessandro Acquisti, économiste “ Shoppers reject in-store tracking by retailers ”, Opinion Lab, Mars 2014 Lire l’article: http://bit.ly/1rrYIus JWT– Trends 2014 Voir la vidéo : http://bit.ly/1g96JSj 1 - 3 raisons d’y croire vraiment Raison n°1 / Toujours plus trackés 7
  8. 8. Les révélations d’Edward Snowden sur PRISM ont réveillé la peur de l’espionnage d’état. Une question se pose alors: si les géants du web collaborentavec les gouvernements, que font-ils d’autre avec nos données? Avec la multiplication des actions de piratage,le doute ne fait que se renforcer et génère une crispation autour de la notion de vie privée. 1 - 3 raisons d’y croire vraiment Raison n°2 La peur de “ Big Brother ” 8 “
  9. 9. 9 En quelques mois après l’affaire PRISM, les entreprises américaines du “ cloud ” ont subi une perte estimée de 35 milliards de dollars sur leur chiffre d’affaire. 41% des français déclarent que, sur les réseaux sociaux, rien ne peut leur donner confiance (ni les politiques de confidentialité, ni les garanties techniques, ni la réputation…) “ Aujourd'hui, sur notre marché, c'est un atout de ne pas être Américain ! Les particuliers sont avant tout attentifs au produit, mais les professionnels sont encore plus sensibles à qui détient leurs données, et où ” The Information Technology & Innovation Foundation Lire l’article : http://bit.ly/1g7vE4R Baromètre 2013 de la confiance des français dans le numérique, février 2013 Lire l’article : http://bit.ly/1mGrq8N Christian Fredrikson, P-DG de l'éditeur finlandais F-Secure dans Le Point Lire l’article : http://bit.ly/1mL3qE7 1 - 3 raisons d’y croire vraiment Raison n°2 / La peur de “ Big Brother ” 9
  10. 10. “Droit à la transparence,droità l’oubli,droitde connaitre et comprendre les conditions d’utilisations :nous nous mobilisons afin de ne pas perdre définitivement main sur nos vies privées.Nous réclamons plus de maîtrise, face aux gouvernements mais aussi aux grands acteurs du web qui font de nous leurs produits en monnayantnos données. 1 - 3 raisons d’y croire vraiment Raison n°3 Des revendications croissantes 10
  11. 11. 75% des gens trouvent très utile de savoir ce que les marques font de leurs données. “ Identité : CATCH ME IF YOU CAN ! A quel “ je ” joue le consommateur ? ” AACC, livre blanc oct. 2013 Les utilisateurs de smartphone sont prêts à débourser 5$ en moyenne pour une application qui protège leur vie privée étude américaine du département Economie de l’Université du Colorado (fin 2013) Lire l’article: http://bit.ly/1tJy6qM « Alors que nous avons privilégié la taille de nos réseaux, quitte à faire fuiter de grandes quantités de données personnelles, nous privilégierons bientôt sa qualité et sa sécurité. » Lire l’article : http://bit.ly/1mL4yro 1 - 3 raisons d’y croire vraiment Raison n°3 / Des revendications croissantes 11
  12. 12. Chapitre 2 Manifestations côté consos
  13. 13. Des mouvements populaires Alors que nous ne savons pas vraimentce que font les états et les entreprises de nos données,une vague de mécontentementmonte.Nous nous associons et revendiquons notre droità l’anonymatetà la vie privée. Après plusieurs années de procès, un citoyen espagnol a obtenu la reconnaissance du droit à l’oubli face à Google, grâce à un jugement de la Cour Européenne. Maintenant, tout citoyen européen aura le droit de demander aux acteurs du web le retrait de pages internet à leur sujet, si elles peuvent leur porter préjudice. Un mouvement « anti-NSA » s’est rapidement organisé aux USA après les révélations PRISM. Dénonçant l’amorce de la surveillance d’état de masse, de nombreuses organisations, de tout bord politique et de tout domaine (Mozilla, Upworthy, Greepeace, etc.), se sont associées à ce mouvement citoyen pour la protection de la vie privée. 2 – Manifestations côté consos Le droit à l’oubli dans l’UE La pétition “ stop watching us ” 13
  14. 14. Stigmatisé comme le “ grand méchant loup ” du web, exploitant toutes nos données à des fins commerciales et publicitaires, nous ne lui faisons plus confiance. A chaque rachat, nous avons toujours plus de craintes. En février, quelques jours après l’acquisition de Whatsapp, 4,95 millions d’utilisateurs* ont téléchargé et commencé à utiliser Telegram, application concurrente, valorisée pour son engagement pour le respect de la vie privée. CV Dazzle : des maquillages et coiffures qui permettent de contrer les logiciels de reconnaissance faciale. 2 – Manifestations côté consos Facebook décrié * http://bit.ly/1tJGGpz **http://bit.ly/1ik0VGQ Quelques jours après le rachat d’Oculus Rift, les conversations twitter sur le sujet ont été multipliées par 45**. Des milliers d’internautes déçus se sont mobilisés pour exprimer leur incompréhension et leurs doutes quant aux intentions de Facebook. Quand l’art nous camoufle La maitrise de la vie privée devient un sujet de recherche artistique. A l’heure où les technologies nous rapprochent toujours plus de l’utopie “ Minority Report ”, Adam Harvey, artiste américain, a travaillé à la création d’outils pour nous protéger des intrusions. La technologie pourrait bien prendre un nouveau tour et servir à nous camoufler, plutôt qu’à nous révéler. Stealth Wear : des vêtements anti- drones (qui camouflent la signature thermique 14
  15. 15. La mesure dans le partage Si nous restons avides de tout partager,nous voulons mieux contrôler les données que nous diffusons. Nous utilisons des stratégies simples et de nouveaux outils de partage pour composer entre public et privé. Danah Boyd, chercheuse spécialiste des réseaux sociaux, explique que, pour protéger leur vie privée, de nombreux adolescents américains préfèrent partager quelques infos plutôt qu’aucune. L’attention se concentre alors sur le peu partagé et le reste demeure vraiment privé. C’est aujourd’hui une stratégie bien répandue, et pas uniquement chez les adolescents. http://bit.ly/N04Kmk 2 – Manifestations côté consos Partager pour mieux cacher 15
  16. 16. De nombreux services en ligne ne sont accessibles qu’en échange de données : nous en fournissons des fausses afin d’être moins trackés. Nous avons toujours plus d’adresses e-mails (75% des français ont plusieurs adresses*), en consacrons souvent une aux contacts indésirables, parfois en utilisant l’un de nombreux services d’adresses jetables**. *http://bit.ly/1k0KZWM ** http://bit.ly/1pxHZZd Nous n’abandonnons pas les réseaux, nous les utilisons plus intelligemment. Liste d’amis, restrictions, partage privé : en 2013, 77% des gens*** ont changé leurs paramètres de confidentialité sur Facebook. ***http://bit.ly/1mGrq8N 2 – Manifestations côté consos Adresses poubelles Paramètres de confidentialité 16
  17. 17. Alors que les réseaux sociaux de masse sont toujours plus suspects, nous nous dirigeons vers de nouvelles plateformes, qui semblent garantir plus de respect pour nos vies privées. Snapchat, Meatspace ou encore Blink nous permettent aujourd’hui de partager n’importe quoi avec n’importe qui, avec la promesse de ne laisser aucune trace. Les contenus s’autodétruisent et garantissent notre droit à l’oubli. Nous gardons tous les droits sur nos données en échange d’un abonnement. App.net (plateforme de microblogging) et Pheed (équivalent de Facebook) nous permettent par exemple de conserver les mêmes usages sociaux tout en protégeant nos vies privées et nos contenus 2 – Manifestations côté consos Réseaux d’un nouveau genre Le payant L’éphémère Whisper & Secret sont deux applications qui permettent de partager des contenus de manière anonyme, pour éviter de laisser des traces ou pour partager des choses particulièrement intimes L’anonyme 17
  18. 18. Des outils alternatifs simples Nous prenons conscience des dérives concernantl’exploitation de nos données personnelles etnous pouvons agir. Des nouvelles solutions etdes alternatives aux outils que nous utilisons existent,pour mieux nous protéger. Lightbeam est un plug-in à installer sur notre navigateur, enregistrant et schématisant notre historique de navigation, incluant les liens et diffusions de données invisibles à l’utilisateur. Nous pouvons consulter le graph de nos connexions à tout moment, pour les analyser et remédier aux fuites d’informations. Privowny est un service qui permet de suivre son historique de connexion et de répertorier l’ensemble des traces laissées (sous forme de connexion, de donnée partagée, etc.) sur l’ensemble des sites visités. 2 – Manifestations côté consos Les outils se multiplient afin de pouvoir s’informer des traces que nous laissons, afin de mieux les contrôler. Connaitre pour pouvoir agir 18
  19. 19. La publicité ciblée cristallise de nombreuses critiques quand nous parlons de données personnelles. De nombreuses applications type “ Adblock ” sont aujourd’hui disponibles et largement utilisées (plus de 250M de téléchargements et plus de 20M d’utilisateurs journaliers en avril 2014 pour AdBlock Plus*), afin d’empêcher l’apparition de pop-up, bannières et autres formats. Afin d’éviter Google, nous pouvons nous tourner vers de nouvelles solutions. DuckDuckGo, IxQuick ou encore Qwant sont de nouveaux moteurs de recherche quigardent nos recherches vraiment privées. 2 – Manifestations côté consos Bloquer la publicité Recherche alternatif 19
  20. 20. La cape d’invisibilité digitale Quitte à être méfiant, autant assurer complètement ses arrières. Nous pouvons préférer des solutions extrêmes, de plus en plus utilisées, pour nous garantir un anonymat total. Ainsi, nous conversons, échangeons et surfons dans le noir le plus complet. Le cryptage de niveau militaire se démocratise. A travers des produits et services innovants, nous protégeons plus efficacement nos communications des atteintes extérieures. Le Blackphone : un smartphone imaginé pour protéger la vie privée des mobinautes. Tout est crypté, l’utilisateur peut choisir ce qu’il veut et ne veut pas partager. Messagerie cryptée : des boites mails comme Dark Mail Alliance & HemL.is proposent un encryptage complet de toutes nos communications e-mail. Wickr : Cette application de messagerie instantanée ne stocke aucune donnée sur ses serveurs et propose à ses utilisateurs de prévoir précisément qui voit leurs messages, où et pour combien de temps – en leur laissant aussila possibilité de l’anonymat. Pour consolider tout ça, l’appli promet aussiun cryptage de niveau militaire. Que demander de plus ? Le “ tout crypté ” 20 2 – Manifestations côté consos
  21. 21. L’avènement de l’anonymat L’anonymat, sur les réseaux et les différences plateformes que nous utilisons, n’est pas toujours garanti. De nombreuses solutions nous permettent aujourd’hui d’y remédier. Nous pouvons aujourd’hui rester anonymes lors de nos achats. Si le développement de monnaies virtuelles encryptées (Bitcoin, Litecoin, …) permet des transactions sans trace, des places de marché anonymes vont encore plus loin. Souvent utilisées pour des ventes illégales, Silk Road 2.0 & Pirate’s Cove pourraient ouvrir la voie au développement de plateformes anonymes grand public. Parce que nos routeurs nous trackent et que nos ordinateurs ont tous des IP qui rendent l’anonymat presque impossible sur internet, de nombreux outils sont développés pour protéger notre navigation internet et notre localisation. Transactions obscurcies Des connections plus sûres Disconnect Un plug-in qui permet d’utiliser n’importe quel moteur de recherche anonymement et sans pouvoir être localisé. Starkit & Safeplug Des boitiers à brancher sur nos ordinateurs et/ou routeurs afin de surfer de manière anonyme. Le réseau Tor : Un système « en noeud » qui rend anonyme les échanges de flux internet. 21 2 – Manifestations côté consos
  22. 22. S’il y a prise de conscience Il y a aussi un vrai paradoxe : 39% des gens ont trouvé utile de donner des infos privées à une marque « Identité : CATCH ME IF YOU CAN ! A quel « je » joue le consommateur ? » AACC, livre blanc oct. 2013 61% des internautes échangeraient leur vie privée contre des offres vraiment personnalisées ACCENTURE, Novembre 2012 Lire l’article: http://on.mash.to/1lMUAGj 2 – Manifestations côté consos L’avènement de l’anonymat 22
  23. 23. “ Je n’aime pas que les gens suivent ma position mais je veux savoir quels sont les restaurants proches que mes amis ont aimé ” Auren Hoffman, CEO of Rapleaf dans http://bit.ly/1fdYZPs 2 – Manifestations côté consos L’avènement de l’anonymat 23
  24. 24. Chapitre 3 Impact sur la relation Marque / consos
  25. 25. A l’heure de la « big data », la pertinence et la mesure sont clés. Si aujourd’hui, les entreprises ont tendance à se concentrer sur le volume et l’accumulation de données, il est nécessaire de changer d’approche. Pour (r)établir une relation de confiance pérenne avec leurs consos, les marques devront faire preuve d’une plus grande intelligence dans la collecte des données. 3 – Impact sur la relation marque / consos “ 25
  26. 26. #1 Jouer la transparence Etre clair et expliquer ce qu’elles fontdes données personnelles peutpermettre aux marques de renouer une relation de confiance avec leurs consommateurs.Dès le premier contact, il est crucial d’expliquer etde justifier chaque demande d’information faite aux utilisateurs. Google a réalisé une vidéo afin de faire la transparence sur les procédés qui ont poussé au partage d’informations personnelles avec le gouvernement. Elle tente de rétablir la confiance avec ses utilisateurs en détaillant les processus et toutes les barrières qu’elle déploie afin de repousser le partage. Une première initiative intéressante de la part du géant technologique. 3 – Impact sur la relation marque / consos Google Voir la vidéo : http://bit.ly/TpzIbW La marque publie en novembre 2013 son premier “ transparency report ”. Elle lève le voile sur l’ensemble des échanges de données avec les gouvernements. Elle rassure également à l’occasion en précisant que son modèle n’est pas basé sur l’amassement de données et que de nombreuses données ne sont jamais stockées. Apple 26
  27. 27. #2 Insister sur la securité A l’heure où la plupartdes marques pensentaux objets connectés,l’enjeu de sécurité est primordial : 84% des français les voientcomme un progrès et privilégientà hauteur de 60% leur développementautour de la sécurité* . Assurer la sureté des données estclé pour établir une relation de confiance durable avec des consommateurs toujours plus connectés. Après l’affaire PRISM, Yahoo crypte tout. Après avoir passé la quasi- totalité des connexions sous HTTPS, l’entreprise crypte l’ensemble des données liées aux comptes e-mail depuis janvier 2014 et celles transitant via ses “ data centers ” depuis mars 2014. Début avril, le chef de la sécurité a même annoncé la volonté de crypter l’ensemble de la plateforme. Yahoo pousse la sécurité à l’extrême afin de rétablir la confiance. * Sondage BVA http://bit.ly/1gUXb9V 3 – Impact sur la relation marque / consos La course au cryptage de yahoo 27
  28. 28. #3 Laisser le contrôle Dans une démarche croissante de réassurance,les marques doiventenvisager d’abandonner la maîtrise de la relation aux mains de leurs consos.Leur permettre dès maintenantde savoir précisémentquelle donnée estdiffusée,qui les utilise et pour quoi faire, sera un moyen d’éviter une prise de conscience violente etune crise de doute envers les marques. Du CRM, allons-nous aujourd’hui vers le VRM ? Le consommateur aura bientôt la possibilité de gérer sa relation aux marques plutôt que l’inverse. Au Royaume-Uni, le projet MyData va dans cette direction. Soutenu par le gouvernement et plus de 20 marques partenaires (HSBC, MasterCard, Google, T-Mobile,…), le programme permettrait aux consommateurs de savoir quelles données sont connues et comment elles sont utilisées. Ils peuvent ainsi garder une trace et les maitriser à distance. 3 – Impact sur la relation marque / consos Le projet mydata Lors de la conférence F8, Facebook a annoncé deux changements majeurs à venir pour la gestion des données personnelles. Ainsi, les internautes pourraient choisir plus précisément quelles informations ils souhaitent donner ou pas et une possibilité de « login » anonyme serait créée. Les apps ne recevraient alors pas automatiquement vos données. FB semble prendre conscience qu’un nouveau besoin grand public a émergé et cherche donc à y répondre, pour conserver son hégémonie sur les interconnexions web. Facebook reinvente ses connexions 28
  29. 29. #4 Apporter de la valeur Lorsque les marques demandentdes données,les consos attendentqu’elles les utilisentintelligemmentpour faire des propositions pertinentes,à une vraie valeur ajoutée.Les marques ont la capacité de se mettre au service de leurs consos et de répondre à leurs demandes croissantes de personnalisation etde valorisation. Pionnière du magasin digital, la marque de luxe a également développé une expérience shopping hors du commun. En proposant à ses clients de se créer un profil répertoriant leurs préférences et « fashion phobies », en trackant leurs essayages et leurs achats, les vendeurs pourraient conseiller au mieux chaque cliente à chaque visite. Un « personal shopper » qui vous connait par cœur à la seconde où vous passez la porte, ce serait alors une vraie expérience de qualité ! 3 – Impact sur la relation marque / consos Burberry “ customer 360 ” 29
  30. 30. Nous pouvons tracker tous les faits et gestes des consommateurs sans qu’ils ne le sachent. Que se passera-t-il lorsqu’ils découvriront ce que leurs marques préférées font vraiment avec leurs données sans rien leur demander ? Les marques qui s’en sortiront seront celles qui auront agi pour protéger leurs consommateurs. 3 – Impact sur la relation marque / consos N’y aurait-il qu’un pas avant un prism côté marques ? “ 30
  31. 31. http://mashable.com/2013/08/06/privacy-comic/ Document réalisé par Paola Craveiro et Mathieu Genelle MERCI 31
  32. 32. Hélène Meinerad | Directrice Générale 06 16 72 09 46 helene.meinerad@chemistry-agency.fr Claire Faure-Miller | Responsable Communication 06 30 44 51 28 claire.fauremiller@chemistry-agency.fr Contacts agence

×