SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  85
Télécharger pour lire hors ligne
Ministère de l’enseignement supérieure et de la
recherche scientifique École Polytechnique
d'Architecture et d'Urbanisme
Rapport du projet de fin d’études
Spécialité: Ville, urbanisme et développement
durable
Elaboré par :
El Hadj Said Mohammed El Amine
En cadré par :
Mme. Touil Amel
Mme. Maïza Meriem
Mr . Balamane Rafik
2019-2020
Membres du jury :
Mme. CHABOU Meriem
Mme.Gharbi Mona
Mr.Mokrani Mourade
Inside the landscape,Green school
Ecole du paysage El Hamma
Remercîments
Tous d’abord je remercie Dieu le tout puissant de
m’avoir donner la force et le courage d’accomplir ce
modeste travail.
Je tiens aussi à témoigner mon immense gratitude à
Madame Touil, Madame Maïza et Monsieur
Balamane qui ont su nous guider, nous orienter et
nous pousser à donner le meilleur de nous mêmes.
Je remercie particulièrement mes parents, ainsi que
toute ma famille pour leurs soutiens matériels et
morals.
Je remercie également toute personne ayant aidé, de
près ou de loin à l’aboutissement de ce projet qui
sont mes amis de la cité universitaire .
Préambule
La ville demeure un objet d’étude fascinant et complexe. Objet avec
plusieurs facettes, elle reflète la multitude des problématiques qui
peuvent être posées. La notion de contexte, comprise dans sa
composante matérielle, historique et humaine, dans laquelle se trouve
l’espace urbain en question, demeure dans notre approche de la ville,
le socle à partir duquel toutes les questions sont identifiées et vers
lequel toutes les réponses sont destinées. Le contexte constitue le
point de départ à partir duquel l’étude est entamée, pour devenir
ensuite le réceptacle des modifications opérées, à travers un projet.
La démarche se veut donc contextuelle. Dans cette optique,
l’architecture est appréhendée dans le contexte de la ville, comme
étant l’occasion de célébrer la valeur matérielle et immatérielle du lieu.
Le projet d’architecture est étroitement lié au contexte dans lequel il se
trouve. Il a pour charge de trouver les conditions d’intégration et de
cohérence par rapport aux valeurs de l’existant. L’approche paysagère
est privilégiée dans le processus de conception, permettant de situer
l’architecture dans la perception de ses usagers et dans les attributs
du paysage urbain en question, avec la volonté de contribuer
positivement pour la revalorisation et requalification de ce dernier.
Présenté sous la thématique de « paysages méditerranéens », notre
atelier se consacre à la découverte de sites situés en étroite relation
avec la mer méditerranée. Deux villes, à savoir Alger et Tétouan, vont
être au centre des préoccupations. La ville d’Alger avec sa baie, va
offrir l’occasion de découvrir des sites inscrits dans la vision
prospective développées dans le cadre du Pdau d’Alger à l’horizon
2029, où le concept de « transversales » est fondamental. De même,
à travers l’idée de requalification architecturale et urbanistique la ville
d’Alger vise le rang de métropole, à l’instar des métropoles
méditerranéennes comme Barcelone, Marseille, Tanger …, qui
constituent depuis ces dernières décennies, des références de bonnes
pratiques en matière d’aménagement urbain et architectural. Nos
sujets : la Casbah d’Alger, à travers la ligne de ses remparts Sud, l’axe
Ourida Meddad-Square Port Saïd, mais aussi l’axe transversal reliant
la haute Casbah à la place de Chartres et le front de mer.
Les quartiers de Bab El Oued, Telemly-Agha, Les berges d’Oued El
Harrach et Bordj el Kiffane, seront aussil’occasion de penser la
requalification de la ville, dans son rapport au site. Quant à la ville de
Tétouan, développée dans le cadre d’un échange avec l’école
d’architecture ENSA-Marseille, donne l’opportunité de découvrir un
autre paysage méditerranéen : celui d’un village à vocation à la fois
touristique et agricole, dans son rapport au développement balnéaire
déjà en place. Les projets présentés constituent autant de prétextes
aux changements, dans une vision intégrée, innovante et volontariste.
En effet, les projets donnent l’occasion de questionner mais surtout
de dessiner ou redessiner un lieu en s’interrogeant sur son devenir «
le but essentiel de l’architecture est celui de transformer un site en un
lieu ou plutôt de découvrir les sens potentiels qui sont présents dans
un lieu donné à priori » Christian Norberg Schultz.
Les enseignants : Mme Amel TOUIL (chargée d’atelier), Mme Myriam
MAIZA, Me Rafik BALAMANE
Sommaire
Remerciements
Préambule
Introduction..................................................................................................01
I-Chapitre 1 : EL hamma: histoire, morphologie, et paysage.
1- situation ...................................................................................................02
2- accessibilité au site ……………………………………………………………04
3- morphologie de site ……………………………………………………………06
4-risque majeurs …………………………………………………………………..07
5-données climatiques du site …………………………………………………...08
6-donnée socio-économiques…………………………………………………....09
7-aperçu historique………………………………………………………………..10
8-morphologie urbaine ……………………………………………………………18
9-payasage urbaine ……………………………………………………………….41
II-Chapitre 2: diagnostic et lecture urbaine
1-lecture des instruments d'urbanisme…………………………………………..52
2-swot :……………………………………………………………………………….56
3-synthés : :…………………………………………………………………………58
4-problématiqu :…………………………………………………………………….62
III- Chapitre 3: intervention urbaine
1-objectifs :………………………………………………………………………….64
2-stratégies…………………………………………………………………………..66
3-schéma des actions:……………………………………………………………..68
4-analyse des exemples:…………………………………………………………..70
5-principes d’organisation………………………………………………………….76
6-programmation……………………………………………………………………78
IV- Chapitre 4: projet architecturel
1-choix de parcelle …………………………………………………………………84
2-recherche thématique …………………………………………………………...90
3-etude des exemples………………………………………………………………94
4-programmation et schéma d’organisation……………………………………..106
5-concepte ……………………………………………………………………….....108
6-génese ……………………………………………………………. ………………110
7-organisation spatial ……………………………………………………………...112
8-circulation ………………………………………………………………………….114
8- traitement d’enveloppe …………………………………………………………..116
9- approche environnementale …………………………………………………….118
10-choix de la structure……………………………………………………………...120
V-Chapitre 5 : esquisse du projet et avant-projet d’architecture
1- dossier graphique ………………………………………………………………...124
2- ambiances extérieures…………………………………………………………… 141
3- ambiances intérieures …………………………………………………………….145
Les rapports espace-temps qui sort dans son analyse de
l’évolution de l’urbanisme et de l’architecture d’Alger montrent
combien la ville à la fois intégré et rejeté son passé et que l’étude
critique de ce dernier facilite la compréhension des phénomènes
urbains actuels. Mais de la même manière, voir fonctionner les
acteurs et les décideurs aujourd’hui permet de comprendre les
démarches de ceux d’hier. Tous les architectes sont rappelés
depuis les Guiauchain jusqu’à Hansberger (la plus forte
personnalité parmi les architectes ayant travaillé à Alger dans
cette époque ... p. 89), Niemeyer, Pouillon, Kenzo Tange et les
anonymes du Comedor, en passant Perret, Le Corbusier,
Salvador, Christofle. ... Tous les styles, toutes les écoles sont
expliquées et insérés dans une approche globale de la formation
de la ville Depuis l’indépendance du pays en 1962, le processus
d’urbanisation a été problématique et parfois déstructurant les
villes ; l’urbanisme par ces moyens d’élaboration et d’actions n’a
pas pu agir sur les systèmes urbains de manière à préserver et
développer des formes urbaines cohérentes, qui se traduit par
des dysfonctionnements formels et fonctionnels de l’espace ce
qui implique la perte de l’urbanité. Le plan stratégique d’Alger
dans lequel s’inscrit notre thématique et périmètre d’intervention
prévoit un ensemble d’orientations et d’actions pour la
requalification et l’orientation du développement d’Alger et de sa
périphérie en préconisant plusieurs plans et thématiques a
prendre en charge : Le plan vert, le plan bleu, le plan blanc, le
plan Mobilité etc. Un des enjeux du plan vert est de « conforter
l’identité de ces territoires qui ont une vocation économique et de
loisir et de développer entre ces entités des corridors
écologiques de biodiversité »
Introduction
01
PARTIE
URBAINE
Le Hamma Histoire,
morphologie, et paysage.
Le quartier du HAMMA présente une position
stratégique sur la bande littorale de la baie d’Alger ;
il couvre une superficie de 216 ha, il est né suite à
l’extension de la ville d’Alger vers l’est présentant
une imbrication très forte entre les petites activités
très diverses en plus constituant des éléments de
repère intéressants ; il se distingue par son statut
de pole de centralité et son orientation en tant que
zone d’affaire et de prestige.
1- Situation
03
02
Le site bénéficie d’une position stratégique par
rapport à la baie d’Alger, une position centrale dans la
croissance de la ville d’Alger, avec un réseau routier lui
attribue une accessibilité et une communication facile
avec les différentes régions de la capitale.
Également, il porte des vues très intéressantes sur les
alentours, notamment sur la mer et les collines, ceci
combiné à la topographie, lui confère un fort potentiel
panoramique et des qualités paysagères : jardin d’essai,
mer et bois des arcades.
2-Accessibilité au site :
05
04
Le site est caractérisé par
deux types de topographie :
*Une accidentée de Riade
El Feth jusqu’à la rue
mohamed belouzded
*Et l’autre Plat avec une
pente presque nulle de la
rue mohamed belouzded
jusqu’à le port
Ces éléments naturels de la
baie d'Alger ont conditionné la
voirie et le bâti . Par conséquent,
Alger se caractérise par des voies à
forte pente et des escaliers urbains.
accidentée
Presque plat Le Hamma fait partie de la zone à dommage légère,
c'est une sone à sismicité modérée,
présente un risque d'inondation par débordement du
réseau d'assainissement et des risque de
glissement de terrain dans sa bande côtière.
3-Morphologie de site :
Fig 02: carte topographique de la wilaya
d’Alger
Fig 03: carte des risque majeurs
Source PDAU
Fig 04:
4-Risque majeurs:
07
06
5-Données climatiques du site : 6-Donnée socio-économiques :
Le climat d’Alger est très tempéré en été et en
particulier dans I après-midi y a Une brise de mer
fraiche et salubre.
Pendant la saison d’hiver le froid n’est jamais
Assez intense pour faire sentir le besoin du feu, la
neige est presque inconnue à Alger et la grêle n’y
tombe que rarement
Fig 05: cschéma des masques solaires
Le nombre des habitants de la commune de Bâb el oued
est estimé à 64 732 habitants avec une densité de 53 943
hab./km2 , selon les statistiques de 2008.
population 64732
totale Nombre
de logement
14117
TOL= en moyenne 6
personnes par logements
- Il y a un équilibre entre femmes et hommes avec la
dominance de la catégorie des jeunes .
-Le taux d’occupation par logement est près de la moyenne
.
Fig 06: Diagramme de Givoni
Fig 07: les tranches d'Age de la population de
Fig 08: pourcentage des activités
09
08
Il fut un temps où El Hamma faisait partie du Fahs
d’Alger qui forme un arc de cercle de rayon de 12 km
comprenant La partie Est du Sahel de la mer jusqu’à la
Mitijda, Du Massif de Bouzareah à l’embouchure de Oued
El Harrach.
Un lieu de verdure et de plaisance, où se situaient les
résidences des dignitaires de la régence d’Algérie, entre
les ruisseaux qui murmurent sans cesse contre les
cailloux qui voudraient les empêcher de rejoindre la
méditerranée. Surplombée par la colline de ruisseau
offrant un paysage agréable balayant la baie jusqu’à Alger
la blanche sous les regards empoisonnés des canons des
armadas des empires français et espagnol.
Ce n’est que trois siècles après que les derniers
canons fussent tirés, les murailles en pierre d’El
mahroussa s'affaiblissent jour après jour jusqu'à la
montée des fumés de sa Majesté. C’est décidé, le
drapeau blanc est hissé. Les clés de la perle ont été
remise à des faux successeurs et la tyrannie a pris en
charge la citadelle de nos ancêtres. L’ampleur de la
colonisation s’étala jusqu’à El Hamma, avec
l’installation du chemin de fer dans ses alentours, la
dictature commença à mettre le pied en force, Il fallut
un terrain où cette force devait être pratiquée et révélée
en parade. C’était la naissance du Champ de
Manœuvre accompagné d’un Arsenal pour la
production et stockage de leurs armements. Mais cela
eut un prix; la verdure commença à diminuer,
cependant un rayon de lumière apparut. La 1re partie
du jardin d’essai fût aménagée, et probablement le seul
don que cette dictature a offert.
Fig 08: Le Fahs d’Alger durant l’époque ottomane
.
Fig 09: Photo prise de El Hamma au début des années 1930.
7-Aperçu historique :
11
10
La révolution industrielle a trouvé une nouvelle piste
dans le territoire, avec l’explosion de la population de la
ville d’Alger et le développement d’activité industrielle et
encore avec l’aménagement de la 1ère partie du port
jusqu’à El Hamma, des extensions de la ville étaient
construites entre l’arsenal et le jardin d’essai avec une
continuité de développement de ce dernier. Le quartier a
eu à peine un souffle entre l’exode rural et les nuages
noirs qui dominaient le ciel d’El Hamma.
L’ indépendance a été arrachée, entre le trésor
haussmannien et les friches industrielles délaissées. El
Hamma a mis de vraies opportunités entre nos mains,
mais on n’était pas à la hauteur. Cet état des lieux
désolant nous concerne tout gouvernants et gouvernés
qui vivent sous le ciel d’un pays indépendant indigne
de cette liberté.
Fig 10: Photo prise de El Hamma au début des années 1930
Fig 11:Photo prise de monument des Martyrs à partir de la rue
Mohamed Bel Ouzdad
7-Aperçu historique :
13
12
Dominance de la vocation agricole durant l'époque Ottomane.
Diminution progressive de la vocation agricole et début
d'urbanisation d'El Hamma: l'introduction de la vocation industrielle
par la création du chemin de fer et l'arsenal.
Avant 1830
1832 - 1846
Fig 12 :Carte du Fahs d’Alger, El Hamma durant l’époque Ottomane
Source: Farid Hiereche, l’art des petits paradis d’Alger.
7-Aperçu historique :
synthés 1846 - 1950
Développement de la vocation industrielle dans la région,
notamment avec l'aménagement du port. cette zone devient un
centre d intérêt grâce aux avantages qu'elle porte.
Des politiques de restructuration de la zone était établis face à
la dégradation du tissu industriel. l'insertion de la vocation
résidentielle à travers des projets des logements HLM.
1950 
15
14
El Hamma est longés par deux axes majeures celui de
Hassiba ben Bouali et Mohamed Belouzdad débouchant sur la
place 1er Mai, lui garantissant une connectivité avec les autres
quartiers.
Malgré la présence d’une multitude de voies de liaisons entres
ces deux axes, le site souffre d’une mauvaise perméabilités vers
l’interieur avec une perte de vocation de la rue Rouchai Boualam.
Le site bénéficie d’une très bonne accessibilité avec une
multitude de moyens de transport, et d’une circulation densifié
au niveau de la rue Hassiba Ben Bouali et Mohamed Belouzdad.
Cependant, le chemin de fer et l’autoroute constituent une
véritable zone de rupture entre le site et le port.
8-1-Hiérarchie des voies :
8-2-Mobilité urbaine :
8-Morphologie urbaine
Fig 12 :Carte hiérarchie des voies
Fig 13 :Carte Mobilité urbaine
17
16
Une répartition inéquitable du flux piéton entre les
différents axes. La majorité se focalisent dans la rue
Mohamed Belouzdad, ce qui est du à sa vocation
administrative-commerciale. cependant, plus on se
rapproche de la rue Hassiba Ben Bouali, le flux diminue et
cela en raison de la dominance de l’activité industrielle.
8-4-Gabarits :
8-3-Flux piétons :
8-Morphologie urbaine
On a un faible gabarit sur la rue Hassiba ben Bouali par
contre un gabarit important sur la rue Mohamed Belouzdad .
Fig 14 :Carte flux piétons
Fig 15 :Carte gabarit
19
18
Caractère mixte: Résidentiel - Commerce au RDC.
Flux: Trés important (Rue trés animés).
C’est l’un des axes principaux du périmètre, le long
du quel les premières édifications se sont installées. Il
est positionné sur un changement topographique
entre la plaine et l’escarpement. Il joue le rôle
d’articulation entre El Hamma (partie basse) et
Laaquiba (partie haute) et relit la place du 1er Mai au
jardin d’essai. C’est une rue à caractère
multifonctionnel, on y trouve, de l’habitat qui abrite
des commerces au RDC,
et quelques équipements.
RUE
MOHAMED
BELOUZDAD
RUE
HASSIBA
BEN
BOUALI.
Caractère mixte: Dominance des activités
industrielle et commerciale.
Flux: Mécanique trés important ; piéton trés faible.
C’est une rue à fort caractère mécanique, où le
piéton y est presque absent ; on y trouve quelques
entrepôts et hangars de part et d’autre de la voie,
elle abrite aussi des commerces de gros, des
activités résidentielles et tertiaires, ainsi que
quelques équipements (les ateliers SNTF, l’hôtel
sofitel, la direction du métro).
AXES
STRUCTURANTS.
8-Morphologie urbaine
Fig 18 :Coupe Schématique sur la rue Mohamed Bel Ouezdad Fig 22 :Coupe Schématique sur la rue Hassiba Ben Bouali
Fig 15 ,16 ,17 :Vue sur la rue Mohamed Belouzdad.
Fig 19 ,20 ,21:Vue
sur la rue Hassiba
Ben Bouali..
21
20
Caractère mixte: Entre activités industrielles et des
activités tertiaires.
Flux: Faible
Une rue secondaire mal structurée, et étroite. Une
voie ponctuée par des activités tertiaires,
secondaires nuisances, et des activités industrielles
(hangars, entrepôts, usines), des friches laissé à
l’abondon, présence énormes des assiettes
foncières et quelques habitations. Cette rue
considérée comme le prolongement de la rue Aissat
Idir. Elle constitue un parcours central de liaison,
elle est parallèle aux deux parcours Mohamed
Belouezdad et Hassiba Ben Bouali. Elle a fait l’objet
de plusieurs opérations de restructuration établis
par le CNERU.
Caractère mixte: Equipement d’envergure,
éducatifs, du commerce et l’habitat.
Flux: Important (rue animé).
C’est une rue large et très animés comparée à
la rue de boualam rouchai avec une différance
de statut par la présence d’équipements
d’envergures: (UGTA, Maison de la presse) et
de l’habiat. La présence de la gare constitue
une rupture entre les deux rues. on rajoutant
les friches de la rue Boualam Rouchai, cela a
donné par la suite la coupure de la liaison entre
la place carrés et la place 1er Mai.
RUE
AISSAT
IDIR
RUE
ROUCHAI
BOUALAM
AXES PENETRANTS
7-Morphologie urbaine
Fig 26 :Coupe Schématique sur la rue Rouchai Boualam Fig 30 ::Coupe Schématique sur la rue Aissat Idir.
Fig 23 ,24 , 25 Vue sur la rue Rouchai Boualam.
Fig 27 ,28 , 29 Vue sur
la rue Aissat Idir..
23
22
El Hamma comprend beaucoup d’équipements
d’intérêt régional et national, une variété d’activités
répartis sur le quartier avec une prédominance de
l’habitat tout en gardant une mixité fonctionnelle.
Néanmoins, certains équipements et activités sont
présents d’une manière inadéquats et mal intégrés sur
le plan relationnel et fonctionnel. Le site présente
également une carence en espace publiques désertés.
La disposition de plusieurs friches industrielles et des
assiettes foncières qui représentent une véritable
opportunité à exploiter à travers l’injections de
nouvelles fonctions qui participent à booster le
dynamisme du quartier et améliorer son attractivité.
Une Zone industrielle localisée surtout dans la partie
Est sur la façade maritime donnant une mauvaise
image de la ville et crée une rupture avec le port
8-5-Cadre bâti:
8-Morphologie urbaine
Fig 32 :Carte de synthèse des fonctions du quartier.
Fig 31 :Cadre bâti.
25
24
jardin est Structuré par I ’intersection
des aIlées qui sont perpendiculaire à
l’origine lignes de ruissèlement , ces
aIlées sont perpendiculaire entre eux
ce qui forme un plan en damier.
ce jardin botanique est devisé en petit
parcelle ce qui offre une meilleur
perméabilité physique.
Le bâti est positionné en face des
différents entrées toute en gardant
l’aspect de ce jardin botanique .
Zone 1
Fig 32 :Carte montre les zones .
Fig 33 ,34,35:vue sur jardin d’essai
Fig 36: système viaire
Fig 37: système parcellaire
Fig 38: système bâti
7-Morphologie urbaine
27
26
cette zone présente le plus réduit
réseau viaire dans le quartier du
Hamma (car c'est une zone
résidentielle )
• elle est limitée par deux axes
principales ( la rue Mohamed
Belouizdad et la rue Mohamed
Belkacemi ) et traversée par un autre
axe qui est posée sur un ancien
ligne de ruissèlement
les parcelles sont perpendiculaire
aux axes structurants
elles sont tracée sur les anciennes
parcelles agricoles
- les ilots de cette zone se
compose de parcelles des habitats
collectifs.
cette zone est de densité
moyenne représenté par des barres
résidentielles avec des en cœurs
d’ilots ( zone résidentielles )
7-Morphologie urbaine
Zone 2
Fig 38,39,40:vue dans la zone 2
Fig 41: système viaire
Fig 42: système parcellaire
Fig 43: système bâti 29
28
on distingue deux axes structurants
cette zone (01) la rue Rochai Boualem
c'est la plus recente elle existe depuis
la période coloniale (02) la rue
Mohamed Belouizdad, elle est posée
sur un ancien aqueduc romain.
les parcelles sont perpendiculaire
aux axes structurants elles sont
tracée sur les anciennes parcelles
agricoles.
D'après le plan on observe que cette
zone est très dense , le bâti occupe
une superficie plus que 70 % (la
plupart des surfaces bâtis sont des
hangars)
7-Morphologie urbaine
Zone 3
Fig 44,45,46:vue dans la zone 3
Fig 47: système viaire
Fig 48: système parcellaire
Fig 49: système bâti
31
30
es voies sont sinueuses à cause de
la pente forte du terrain
Les escaliers sont considérées
comme de voix qui assure la
circulation piétonne influe aussi sur la
forme et la taille des ilots
Des grands ilots allongées entre les
voiries avec un découpage
parcellaire anarchique
Emprise de sol élevée qui nous donne
une zone dense et la majorité du bâti
sont non structuré en forme du
bidonville en mauvais état
7-Morphologie urbaine
Zone 4
Fig 50,51,52:vue dans la zone 4
Fig 53: système viaire
Fig 54: système parcellaire
Fig 55: système bâti
33
32
Cette zone est très accidenté donc le
réseau Viaire est tracée suivant les
courbes de niveau des rampes de faible
pourcentage
• existante d'un escalier pour facilité
piéton
Les parcelle sont perpendiculaire aux
système viaire
- la partie plane parcelles de grande
taille occupé par des barres collectifs
-la partie en pente parcelles de petit
de petit taille occupé par des bidonvilles
cette partie est très dense car elles est
occupée par des bidonvilles (zone
résidentielles)
-certains habitation ont démoli et
transféré au aires de stationnement
sauvages
Zone 5
Fig 59: système viaire
Fig 60: système parcellaire
Fig 61: système bâti
Fig 56,57,58:vue dans la zone 5
7-Morphologie urbaine
35
34
-Présence de divers espaces
(places ,parcours, passages
couverts) générateurs de bien
être
-Ces espaces permet aussi de
pratiquer des activités différentes
(échange , jeux , rencontre et
repos )
-L'hiérarchie des places renforce
la notion d'appartenance chez les
habitants.
-Des immeubles de différent hauteur
en forme des barres ou des
monoblocs séparé par des espaces
public -L'implantation de ces volumes
suis un logique basée sur un module
de base
( pierre de taille )
7-Morphologie urbaine
Zone 6
Fig 62,63,64:vue dans la zone 6
Fig 65: système viaire
Fig 66: système parcellaire
Fig 67: système bâti
37
36
Le site est caractérisé
par une forte densité du
bâti, dont on distingue
plusieurs types de ce
dernier qui retrace
l’histoire d’El Hamma
allant du résidentielle
sous forme d’ilôts ou de
barres. Jusqu’à la
dominance des
hangars. En outre les
frîches indistruelles et
les assiettes foncières
offrent une opportunité
à saisir. A l’exception du
Jardin d’Essai qui
affirme son classment à
l’echelle metropolitaine.
le site souffre d’une
insuffisance en terme
d’espaces publiques.
Fig 68: : Plan de bâti/non Bâti.
Fig 69: : Vue Aérienne sur le quartier d’El Hamma.
Source: Nassim Boumaiza.
7-Morphologie urbaine
39
38
9-Payasage urbaine
41
40
9-Payasage urbaine
43
42
La polarisation de la vue est liée à la disposition centrale de pente arborées ; elle mène
tout naturellement l'œil vers le monument de martyrs. Celle-ci, par sa position centrale,
son éclairement et la convergence des lignes de force constitue un point d'appel
particulier.
Plan successifs
9-Payasage urbaine
45
44
Présence d'éléments perturbateurs comme, par exemple, des constructions
Non intégrées par leurs formes, couleurs ou l'état dégradé de bâti.
Le chemin de fer, l'autoroute marquent une rupture avec la façade maritime.
Les deux tours réagissent comme un écran qui gâche la vue sur la mer.
Elément naturels/Elément construits/utilisation des sols
Zone à urbaniser
9-Payasage urbaine
47
46
La qualité paysagère de cette vue est le résultat d'un certain nombre de caractéristique la
Structure au travers de la convergence des lignes de force principales au point focal de
l'image qui, en outre, est marqué par la présence d'un point d'appel constitué par la verticale
du monument de martyrs .
Linge de force
9-Payasage urbaine
49
48
Relief et modelé
Les contrastes plateau-vallée sont
ici aussi une caractéristique
Du site il présente un relief calme
en dos d'âne.
Microclimat ensoleillé mais venteux
(Coups de vent, vents frais en été,
vents glacés en hiver).
couleur/rugosité/texture
La présence d'un plan d'eau constitue toujours un élément
Paysager valorisant (la mer).
9-Payasage urbaine
51
50
DIAGNOSTIC
ET LECTURE
URBAINE
Le quartier a subit la 1 ère grande restructuration dans
le cadre des opérations de CNERU 1984, à travers la
densification de logements et la construction du: siège
du Métro, le siège du sonatrach , la Bibliothèque
National et l’hôtel sofitel.
POS 2003 pour le site est établie dans une perspective
« d’El Hamma comme l’un des pôles d’hyper-centralité
de la baite d’Alger » par la projection d’un programme
d’affaire suivant l’axe Rouchai Boualam,
L’aménagement de la place ronde devant la place
carrée avec la restructuration afin de dévier le flux vers
la rue Hassiba Benbouali et la rue Mohamed
Belouizded.
La rue centrale celle de Rouchai Boualam fait l’objet de
plusieurs projets de restructurations, et un centre
d’intérêt dans la majorités des interventions.
1-Lecture des instruments
d'urbanisme :
53
52
Fig 70: Carte des Orientations et des projets à El Hamma.
Le PDAU, établie en 2011
prévoit deux axes
importants pour El
Hamma. Le 1er s’agit de
l’aménagement de la baie,
délocalisant l’actuel port à
Cherchel afin d’ouvrir le
chemin pour le futur port
de plaisance. Le 2ème axe
désigné par « la
promenade de
l’indépendance » depuis le
monuments des martyrs
jusqu’à l’aquarium au bord
de la mer passant par la
BNA et le SOFITEL dans le
cadre de la création d’une
articulation Villemer et
franchir les barrières
physiques notamment la
rue Hassiba ben Bouali, le
chemin de fer et
l’autoroute.
Les Ateliers de la SNTF, un témoignage de la période
industrielle et l’un des emblèmes du quartier el Hamma, se
retrouve dans le carrefour des grands projets établis par les
différents instruments d’urbanisme par sa position
stratégiques. Néanmoins, aucun intérêt ne fut développé
autour de ce patrimoine qui garanti un potentiel énorme en
matière d’exploitation des friches industrielles.
1-Lecture des instruments
d'urbanisme :
55
54
Figs 71,72: Projet de la promenade de
l’indépendance. Source: PDAU 2029
-La présence d'équipements importants
-Présente une bonne accessibilité
-La présence de différents moyens de transport
-Bâti à valeur historique
-La présence d'axes importants et une bonne accessibilité
-La présence des points de repère (lisibilité)
- La présence d' un poumon de quartier (jardin d'esssai)
-Bâti en mauvaise état et aspect dégradé
-Problème de stationnement
-Espaces vert mal entretenue
-Un flux mécanique très important
-Rupture totale avec la mer
-La présence des stations de métro .
-Le projet de réaménagement de l'axe
de l'indépendance
-Le projet de réaménagement du port
-Présence du foncier libre à exploiter
-La transformation de la ligne train en
ligne tram-train
-Naturel : (-innodation-séisme...)
-Les usines qui utilisent les produits
chimiques telles que l'usine de
transformation de plastique,
2-SWOT :
57
56
3-Synthés :
59
58
Fig73: vue 3D exprime la synthés .
-Potentiel en matière de fonciers libres
-Potentiel patrimoniale à exploiter :les ateliers sntf
-Présence des projets structurants sür le long de l'axe de
l'indépendance
-Présence des végétation jardin d’essai -Mauvaise perméabilité du quartier
-Perte de la vocation de la rue rouchai boualem
-Perte de dynamisme de la rue Hasiba
-Place carré désertique
-Présence d'une barrière physique: chemin de fer et
l'autoroute, créant une rupture avec le port
Il est vrai que notre site présente du grande potentialité pour attirer le flux que ça soit du milieu naturel des
équipements et même des constructions à valeur Patrimoniale ,mais la réalité que el Hamma manque
jusqu'aujourd'hui D'attractivité suite à un problème d'entretiens mais surtout de mise en valeur de ces
potentialités C'un site qui mérite d' être réhabilité pour mieux marquer sa présence dans la métropole
d'Alger , par la mise en valeur de ces potentialité en essayant de leurs créer une relation avec la mer et bien
profiter de la richesse paysagère du site .
Conclusion :
3-Synthés :
61
60
Comment peut-on articuler la partie haute avec la partie
basse du quartier du Hamma à traves un futur tissu
multifonctionnel en revalorisant le potentiel paysager du
site?
4-Problématique :
63
62
Fig74: Vue sur le Hamma depuis le Riad Al-Fath.
INTERVENTION
URBAINE
Notre Objectif vise a ouvrir le quartier à ses périphérique
notamment la mer tous en valorisant les potentielle
paysager et patrimoniale :
*rendre le site plus attractive.
*L'amélioration du cadre de vie des habitants
*L'amélioration du cadre de bâtie et des transports
*Assurer le mixité sociale
*Eliminer la rupture causée par la voie ferroviaire et l’ALN
*requalification des activités tous en assurant le
potentielle foncier
1-Objectifs :
65
64
Stratégie
Connecter la ville
avec ses
périphérique
Assurer le relation
avec la mer
Assurer le relation
les hauteurs
Créé une point de
téléphérique vers
Riad ElFeth
Créé un parcours
thématique
Créé une
passerelle entre
la ville et la mer
Récupération de potentialité
foncier existant
Revalorisation de la
friche industrielle
SNTF
Restructuration de
foncier libre
2-Stratégies :
67
66
Coupe schématique sur l’axe de l’indépendance passe par le
franchissement
Exploitation des friches industrielles.
L'aménagement du foncier libre.
Reconnecter la rue Rouchai Boualam avec
la rue Aissat Idir.
Prolongement de la rue Rouchai Boualam
vers la place carré afin de se reconnecter
avec l'axe de I 'indépendence.
Rétablir la Connexion Ville-Mers à
travers des franchissements en s’
appuyant sur le site d'intervention
comme éléments intérimaire.
Restructuration de la rue
Rouchai Boualam.
Redynamisation de la rue
Hassiba Ben Bouali.
Renforcer la perméabilité du site et la
perspective vers
la mers par la création des percés.
Inscrire l'opération de requalification
des ateliers S.N.T.F dans la continuité
de l'axe de l’indépendence.
Réaménagement des places
Publiques.
Requalification du site des Ateliers
S.N. T. F
Relocalisation du port ( PDAU 2029).
3-SCHÉMA Des Actions :
69
68
AMÉNAGEMENT URBAIN D’UNE FRICHE FERROVIAIRE
SUR LA COMMUNE DE PRÉ-EN-PAIL, NORD-OUEST DE LA
FRANCE
UN URBANISME LIÉ À LA MÉMOIRE DES ANCIENNES
VOIES FERRÉES
4-Analyse des référence :
71
70
Les parcelles et constructions s’organisent ensuite autour de
cet axe. Pour avoir un espace sécurisé et convivial, les rues de
véhicules sont limitées et les voies piétonnes sont multipliées.
La mise en valeur de l’axe historique permet de libérer les vues
sur la colline des Avaloirs, étant le point culminant de l’Ouest.
Les voies de circulations ouvrent les points de vue sur le
clocher de l’église.
Le projet utilise le contexte urbain pour révéler le paysage de la
commune. Il se dessine sur les traces historiques de la ville.
Une promenade verte traversant la ville remplace les voies
ferrées, un parc met en valeur l’ancienne gare, et le centre
culturel oriente ses vues sur l’axe historique des voies ferrées.
Création d’une place qui permettra d’accueillir l’ensemble des
évènements de la ville.
4-Analyse des référence :
73
72
La création de ce franchissement, trait d’union entre des villes,
outre qu’elle renoue avec l’histoire longue, offre l’opportunité d’une
nouvelle respiration entre des villes complémentaires et
paradoxalement isolées par le fleuve.
Pour Achères, l’enjeu est d’optimiser son territoire passant du
stade de ville dortoir bordée de tout côté par des projets
économiques qui la dépasse en une nouvelle entité profitant d’un
foncier élargit
offrant à ses habitants l’occasion d’ouvrir leur horizon
vers le fleuve en redonnant de l’épaisseur et du sens à
l’espace vert du fleuve.
la Seine ne serait plus obstacle à la circulation des
hommes mais prétexte à une nouvelle définition du vivre
ensemble,
en recentrant le projet urbain en appui sur le fleuve.
4-Analyse des référence :
75
74
Perméabilité:
La perméabilité se dit d’un tissu
urbain qui est facile à traverser et
qui assure l’accessibilité (Bentley
et coll., 1985)
Améliorer le cadre de vie des
habitant:
Par la Valoriser les espaces verts et de
nature , Favoriser les déplacements
doux et l’accessibilité de tous quartier,
Favoriser les liens intergénérationnels
et la mixité sociale, Maintenir un
commerce de proximité pour répondre
aux besoins de la
population
Attirer le flux:
Quartier capable d'attirer et de retenir des
personnes morales et des personnes
physiques grâce à ce qu'elle peut leur offrir
Mixité fonctionnelle :
désigne le fait de disposer sur un
territoire de l’ensemble des fonctions
nécessaires à la vie en ville :
résidentielles, économiques, politiques,
administratives, culturelles, de mobilité,
de loisirs…
Inspirer par les principes des ilots ouvert de
Portzamparc:
Système d'enclos permettant
une lecture claire des rues ,
Séparation public /privé.
Des hauteurs de bâti
aléatoire, mais définies par
des lois sur les dimensions.
Des retraits permettant des
ouvertures directes sur le
réseau viaire: 'les fenêtres
urbaines‘ avec des cours
intérieur ouvertes
Autonomie des bâtiments
permettant une mixité des
programmes et des
matériaux
5-Principes d’organisation :
5-1-Objectifs: 5-2-Principes d’ilots:
77
76
Centre d’art
Hôtel
Ecole du paysage
Centre commercial
Bâtiment multifonctionnel
Habita
Les habita haut standing
Centre d’affaire
6-Programmation :
79
78
Plan de
Réaménagement
81
80
7-Plan de masse
78
Ambiances
extérieures
83
82
PROJET
ARCHITECTURALE
1-Choix de la parcelle:
85
84
1-Choix de la parcelle:
87
86
-La vue sur la mer est un peut bloqué par les deux tours.
( façade nord-est) .
- Risque des catastrophe naturelle ( séisme , les inondations )
Choix de la parcelle:
Les critères de choix : Les points négative :
-Accessibilité : Le parcelle avait une accessibilité facile
et riche ( métro, bus , téléphérique…)
- Vue et paysage : Le site porte des vues très
intéressantes sur les alentours, notamment sur le mer et
les collines, ceci combiné a la topographie, lui confère un
fort potentiel panoramique et des qualités paysagères:
jardin d’essai, mer et bois des arcades.
-Le parcelle se trouve sur l’axe principale Mohamed
belouzded (Flux piéton important )
-Articulation avec l’aménagement de l’axe de l’
ndependence .
89
88
Le paysage
L'intérêt porté à la notion de paysage à l'intervention du paysagiste
dans l'aménagement des territoires est relativement récent. Inventé
en Chine par ses poètes et ses peintres plusieurs siècles avant son
apparition
en Occident à partir de la Renaissance, le paysage a d'abord
désigné un genre de peinture avant de signifier une étendue
d'espace géographique visible.
Cette rubrique a pour ambition la diffusion de la culture du
paysage.
2-Recherche Thématique :
Grâce aux éléments paysagère de site, mes pensées
tournaient autour d'une thématique de ce genre Le paysage
Introduction :
Conclusion :
Un équipement qui intéressé par le paysage , développé et
Forni une formation culturelle paysagère, rassembler tous
les catégories sociale…
Un école de paysage
91
90
La diffusion la plus large de la culture au sein de la
société et une bonne insertion sociale ce qui
favorise le développement des pratiques paysagère
et culturelles . Par conséquent ; l’équipement aura
pour rôle de l'intervention du paysagiste dans
l'aménagement des territoires est relativement
récent. En plus couvrir le maximum des domaines
de la vie culturelle et de rassembler les artistes,
créateurs, formateurs avec la population.
-Témoigner de la richesse et diversité de la cultures
paysagère et des grands processus d’échanges.
-Favoriser l’accessibilité dans tous le sens du terme.
-Elargir des fréquentations a des publics nouveaux
- Faire un espace d’attrait par l’intégration, dans
l’équipement des activités de communication, de
loisir et de détente. -
Cités interculturelles
Vers un modèle d’intégration interculturelle
2-Recherche Thématique :
Un école de paysage à un but de transmettre un savoir qui
permettra aux élèves de progresser à mesure qu'ils
exploreront le monde du paysagisme en créant des
aménagements d'espace originaux et adaptés, selon une
méthodologie scrupuleusement étudiée et assimilée. Ce
processus d'élaboration consiste en une suite d'opérations
soigneusement orchestrées et pensées, permettant d'aboutir
à un résultat conforme aux attentes du société . Il faut donc
appréhender ce travail comme un ensemble de tâches
malléables devant s'adapter à la nature spécifique du projet
en cours. Savoir appréhender un environnement dans sa
totalité permet de répondre efficacement aux besoins d'un
chantier.
Les objectifs
Objectif culturel :
Objectif architecturale :
Objectif attractif :
Un école de paysage
93
92
La grande diversité des bâtiments scolaires construits dans
les 10 ou 15 dernières années illustre l’utilisation de schémas
morphologiques et spatiaux, dont certains sont de type
traditionnel tandis que d’autres s’en éloignent. Le choix d’un
type donné dépend des caractéristiques spécifiques de
l’école, du niveau d’éducation et du nombre d’élèves. Mais il
dépend également de la philosophie de l’école en matière
d’éducation, des conditions climatiques et de son
emplacement dans la région (urbain, suburbain ou rural). Le
modèle pédagogique en particulier, qui englobe différentes
modalités d’apprentissage, a en général une forte influence
sur l’implantation dans l’espace du bâtiment. Par exemple,
des salles de classe de plan ouvert et flexible choisi de
préférence au plan classique de type cellule impliquent une
prise en compte soignée des notions d’espaces servis et
d’espaces servants. De même, la demande croissante de
zones dédiées aux pauses et au travail collaboratif nécessite
de repenser les espaces de circulation et de les agrandir
pour pouvoir y loger les activités d’apprentissage. La décision
de concevoir un bâtiment scolaire d’après un modèle
pédagogique peut néanmoins être risquée, du fait que les
directeurs d’école ont tendance à changer souvent, au moins
en Italie. Pour cette raison, il semble qu’une stratégie efficace
consisterait à définir des principes directeurs identifiant des
concepts théoriques et didactiques.
Les type des écoles :
2-Etude des exemples :
95
94
Le type cour était l’un des plus communs dans le passé et est
toujours d’actualité dans les écoles qui considèrent que les
espaces extérieurs sont très importants. En fait, bien qu’il
existe des variations, la principale caractéristique de ce type
est une zone extérieure protégée facile à surveiller et
psychologiquement rassurante. Ce type a deux effets
majeurs : tout d’abord, il contribue de façon significative à
créer un sentiment de propriété dans la communauté scolaire
ensuite, il est concentré visuellement sur les espaces
intérieurs : la sensation de se trouver à l’intérieur d’une zone
fermée proposant différents degrés d’ouverture procure
généralement un sentiment de bien-être. La recherche
évoquée ci-dessus a pu identifier trois types secondaires :
cour simple, fermée et ouverte, et cours multiples. Les
volumes suivent généralement un schéma linéaire et forment
un ou plusieurs étages. Le choix d’ouverture ou de fermeture
des espaces extérieurs, formant un microcosme, dépend
avant tout de l’emplacement. Dans les zones urbaines, on
préfère les espaces protégés, comme par exemple le 4e
Gymnasium1, à Amsterdam,. D’autre part, quand le paysage
rural ou suburbain est un élément important, on utilise
souvent des espaces ouverts en L ou en U. Le jardin
d’enfants de Chaource3, en France, suit par exemple cette
implantation. Les bâtiments scolaires étant le lieu où la
socialisation se fait, les espaces intérieurs communs sont
généralement conçus comme de simples lieux de circulation :
la plupart des bâtiments suivent le schéma classique
démodé, constitué par un couloir qui donne accès aux salles
de classe.
LE TYPE COUR :
Le 4e Gymnasium, Amsterdam
2-Etude des exemples :
97
96
Le type bloc est caractérisé par des volumes compacts et
une implantation intérieure simple. L’autre caractéristique
majeure de ce type est un unique grand espace de
socialisation menant directement aux espaces
d’apprentissage principaux (salles de classe, ateliers,
laboratoires)..Le collège Ørestad de Copenhague, qui est
un bâtiment ne contenant presque aucune salle de classe,
est formé autour d’un vide central dans lequel un système
complexe d’escaliers donne accès à des zones ouvertes
d’apprentissage et de pause. L’espace peut être utilisé
simultanément pour des activités différentes et offre un
accès pratique aux autres parties du bâtiment. L’efficacité
de ce type est conditionnée par le fait que l’espace de
socialisation principal est réellement occupé par les
étudiants si cet espace n’offrait pas une multitude de
possibilités pour différentes activités, il ne serait qu’une
zone de circulation et deviendrait un « espace servant ».
LE TYPE BLOC :
Le collège Ørestad de Copenhague
2-Etude des exemples :
99
98
La principale caractéristique du type grappe est que le
bâtiment est fragmenté en différents volumes, qui peuvent
représenter des unités pédagogiques indépendantes.
Lorsque différents espaces allant au-delà de la simple
salle de classe traditionnelle sont prévus, ces unités
peuvent être considérées comme de « petites unités
d’apprentissage » (PUA). Chaque « école dans l’école »
présente généralement un caractère particulier dans
l’espace, le but étant de la rendre plus reconnaissable et
de favoriser un sentiment d’appartenance. Le type grappe
peut être décliné, en fonction du schéma de circulation, sur
le bâtiment dans son ensemble comme sur les unités
pédagogiques : il peut présenter une implantation
longitudinale ou un atrium central. l’école Nordbyskolen9
au Danemark, est un exemples respectif de son
déclinaison. Les volumes des types à atrium sont plus
compacts et par conséquent, les distances intérieures sont
réduites ; de plus les zones de circulation peuvent devenir
des zones actives d’apprentissage. A la différence du type
bloc, dans le type grappe le déplacement des zones
privées aux zones publiques est filtré par les espaces
communs, qui sont une caractéristique de chaque PUA ;
ces espaces tampons jouent un rôle psychologique majeur
pour les élèves car ils leur permettent de s’identifier eux-
mêmes en un petit groupe se déplaçant progressivement
vers le reste du bâtiment. Enfin, les volumes indépendants
doivent être reliés par un lieu de rassemblement général
définissant le caractère public du bâtiment,
LE TYPE GRAPPE
Nordbyskolen, Danemark
2-Etude des exemples :
101
100
Le type ville est caractérisé par une multiplicité d’espaces
et de fonctions, d’où la métaphore de la ville. L’espace
public par excellence, le « square de l’hôtel de ville », est
entouré des « bâtiments » les plus importants
(bibliothèque, auditorium). De là, une série de rues donne
accès à des espaces de plus en plus « privés » sur un
schéma organique plutôt que d’après le type grappe..
Garderie Nilde Iotti, Reggio Emilia ,par exemple est
constituée d’un volume cubique et d’un certain nombre de
patios qui amènent la lumière du jour jusqu’aux zones les
plus reculées. A l’intérieur de cette « boîte », le schéma de
circulation est structuré en différents espaces, avec des «
squares » et des « rues ».. On trouve ensuite les «
structures composées » formées de différents volumes
agencés librement. La notion d’espace urbain est créée à
la fois par la complexité des espaces intérieurs et la
richesse des formes tridimensionnelles.
LE TYPE VILLE :
Garderie Nilde Iotti, Reggio Emilia
2-Etude des exemples :
103
102
l’étude des exemples nous a permis de mieux nous situer dans
une structure de références qui nous permettra de mener a
bien la relation et l’idéation au sein de la conceptualisation de
notre projet.
-Aspect urbain :
- Situation dans une zone attractive et l’implantation dans un
endroit stratégique.
- Le projet doit être facilement accessible qui permettra de
renforcer le coté culturel.
-comment un projet participe à l’émergence d’une nouvelle
centralité à l’échelle communale
-Aspect architectural :
L’utilisation de nouvelle technique et matériaux pour assurer la
qualité architecturale Et la performance énergétique .
- l’Utilisation des matériaux et des formes architecturales
suivant l’environnement
- La matérialisation du parcours architecturale
-Organisation spatiale et fonctionnelle :
- La différenciation entre les espaces selon les usagers.
- Liaison entre les différents espaces par de lieux de rencontre
et circulation.
- Modernité des techniques.
Synthèse de l’étude des
exemples :
Les exemple des espaces
105
104
Entrée
Administration
Enseignant
Étudiant
public
Relation Fort
Relation Faible
3-Programmation et conception
Architecturale:
Réception contrôle et sécurité .
• Diffusion de l’information :
Gestion et logistique :
• Administration
• Accueil et réception.
• Salle des réunions.
• Bureau directeur.
• Archive.
• Bureau secrétaire.
• Salle de travail collectif.
• Archive.
• Locaux technique
• Groupe électrogène.
• Climatisation.
• Transformateur.
• Atelier de maintenance et stockage
Exposition :
• Exposition temporaire.
• Exposition permanente.
• - Espace d’exposition.
• - Contrôle. • - Dépôt.
Service-détente et loisir :
• Salon de thé
• cafétéria :
• Salle de consommation.
• Espace de préparation.
• Stockage..
Apprentissage
• sale des cours
• Atelier
• Laboratoire de la culture in vitro
• Serre d’acclimatation intelligente
• smart-classroom
Apprentissage
Animation et spectacle :
• salle d’animation
• Biblio-TechI-interior
• Observation
Type d’usager :
-On aura un RdC publique pendant toute l’année
Espaces et Activités :
107
106
4-Concept:
Oxymoron, organique orthogonal
Figure de style qui réunit deux mots en apparence
contradictoires.
Ecole de
paysage
Les jardins
Français
(orthogonal
structuré )
Japonais(organique)
La mixité entre
l’organique
orthogonal
Concept
(Oxymoron)
Les caractéristiques générales des jardins français
• le plan est géométrique
• la terrasse permet au visiteur de saisir d'un seul coup d'œil
l'agencement du jardin
• l'axe ordonne les bassins, les parterres, les bosquets, les allées
rythmées par des statues et des topiaires
• les alignements d'arbres
orthogonal
Les caractéristiques générales des jardins japonais sont
• les ambiances idylliques et paradisiaques.
• Le jardin japonais met en valeur la nature avec les différents
éléments comme la roche, l'eau, la verdure, les plantations et les
fleurs
organique
109
108 Fig75: jardin de type japonais . Fig76: jardin de type français .
4-Dynamiser pour attirer
1-Occupée la parcelle pour
Rentabiliser
2-Fragmenté Pour faire
converger le flux
3-Liée pour unifier le projet
5-Genèse:
l’alignement sur les axes structurants
et les bâtiments projetée et existé
Par le traitement d’angle afin de
marquer le projet, et les forme
organique.
La façade comme le ruban symbole
de la l’activité dynamique et du
mouvement
Prendre la moitié de l’ilot et réserver l’autre pour aménager une
placette pour permettre de donner plus de valeur à
l’équipement en terme de fonction et en terme de d’ambiance
urbain ( iconique building ) + un stationnement .
par à rapport au retrait de la
bibliothèque national .
en suivant aussi le jeux de volume de
la bibliothèque national et sofitel
Afin de créer un parcoure et faciliter
le déplacements entre les défirent
entités
111
110
Bureaux
Apprentissages
-Ateliers
-salle du cours
-Laboratoire de la culture in vetro
Sanitaire
Salle des conférences
Biblio-Tech-interior
Salle de la lecture
Cafétéria
Foyer
salle d’animation
Accueil
Salle des réunions
Salle des enseignants
Exposition
Sale d’observation
Apprentissages
Administration
Exposition
Diffusion de l’information
6-Organisation spatiale :
113
112
Circulation verticale
ascenseur
Circulation horizontale
Escalier de secoure : il mène
directement à l’extérieure de
l’école.
RDC  R+3
3
2
1
4
Escalier pour les étudiant : il se
trouve à l’entrée de l’école pour
facilité la circulation .
RDC R+3
Escalier de l’administration : il
se trouve à l’ accueille , faciliter la
circulation dans le bloc de
l’administration
RDC  R+3
Escalier de la bibliothèque : un
escalier de forme hélicoïdal
permet la liaison entre la
bibliothèque et la salle de la
lecture.
R+1  R+2
Ascenseurs : un pour les
handicapées monte de RDC
jusqu'au R+4.
Le deuxième est publique monte
directement au R+4
( sale d’ observation).
5
Circulation verticale
escalier
7-Circulation :
115
114
8-Traitement d’enveloppe
Façade principal :
Des forme organique (vague , racine des arbres) pour
dynamiser sont des élément naturelle paysagère qui traduit
notre thématique et le projet architecturel (école de
paysage)
Façade Nord-ouest :
Des forme organique (vague) pour dynamiser et traduit la
présence et le sens de la mer dans le quartier .
Façade sud-est :
Des brise soleil afin de réduit les rayons solaire
117
116
Récupération des eaux
Intégration des énergies
renouvelable
Climat
utiliser le soleil à notre
avantage
Intégration d’élément vert
9-Approche environnementale
119
118
Fig77;78 ,79,80,81: détails
constrictif des terrasses
végétalisés .
Fig77
Fig78
Fig79
Fig80
Fig81
10-choix de la structure
Pour qu’il soit fonctionnel, notre bâtiment doit garantir une
sécurité absolue en correspondant son système structurel aux
exigences de l’espace. En matière de grande portée pour
libérer les espaces qui l’exigent et en outre répondent aux
exigences du CTC pour assurer une stabilité et de sécurité tout
en recherchant une certaine simplicité dans la matérialisation
et l’économie.
Dalle épaisse sur colonnes ou voile à répartition bidirectionnelle
supporté par des semelles filantes : système structurel constitué
par une dalle en béton armé repose directement sur des appuis
ponctuels ( poteaux ) ou linéaires ( voile ) supporté par des
semelles filantes dans
Avantages du système :
Sans retombées qui offre une économie possible de faux-
plafond
Isolation acoustique et contre le bruit aérien et une inertie
thermique qui va jouer un rôle primordial pour assurer l’isolation
entre les différents espaces
Une bonne résistance au feu donc servit énormément lors
des cas d’urgence
Porté libre variée entre 8 mètres à 14 mètres avec un coffrage
simple
La dalle pleine : est un plancher porteur en béton armé coulé
sur place, d’épaisseur 10 à 30 cm ou
plus qui reposent sur des appuis : murs ou poutres. Son
épaisseur est en général = au 25ème de la portée.
Son armature est souvent constituée par des treillis soudés de
gros diamètre reposant sur les 2/3 du mur. L’encastrement sur
les appuis nécessite des chapeaux. .
Elément ponctuel porteur Dalle pleine
Mur de contreventement-voile 121
120
Fig 83: détails schématiques
du système structurel
Fig 84 : détails techniques de la
dalle
Fig 82 : détails techniques de la
dalle
DES exemples Ambiance extérieure et intérieure
DES exemples sur la façade 123
122
Esquisse du projet
et avant-projet
d’architecture
Dossier graphique
1-Les plans plan de masse
125
124
Plan de RDC
1-Les plans
127
126
1 contrôle et sécurité
2 accueille
3 bureau d’orientation
4 salle d’exposition
5 restaurant
6 salle des conférences
7 laboratoire de
la culture in vetro
8 salle des cours
1
2
3
5
7
6
8
4
Plan de sous sol
Plan de RDC
A
A
B
1/200
B
1-Les plans
1-Les plans
129
128
Plan 1er étage
1/200
4
1
2
3
5
1 Biblio-tech-interior
2 foyer
3 salle des enseignants
4 atelier
5 bureaux administratifs
1
2
1 salle du
lecture
2 Salle des
réunions
Plan 2ème étage
A
A
B
B
A
A
B
B
131
130
A
A
B
B
A
A
B
B
1
1 salle d’animation
1/200
Plan 3ème étage
1
1 salle d’observation
Plan 4ème étage
133
132
Plan de la Toiture Vue de haut sur le projet
135
134
2-Les façades
Façade principale (Sud-ouest) Façade Nord-est
Façade Sud-est Façade Nord-ouest 137
136
Coupe - AA -
3-Les coupes
Coupe - BB - 139
138
Ambiances
extérieures
142
141
Ambiances
extérieures
144
143
Ambiances
intérieure
146
145
Ambiances
intérieure
148
147
Conclusion Bibliographie
Dans le but de remédier aux problématiques constatées au niveau de
notre périmètre d’étude, Nous avons opté pour une démarche de
renouvellement urbain matérialisé par plusieurs Opérations qui visent
principalement à renforcer la vocation future du Hamma, créer une
mixité Urbaine qui réconciliera ville /mer /habitant tout en favorisant la
diversité fonctionnelle ; la Préservation de l’identité et de
l’environnement.
Nous avons, à travers ce projet de définir la problématique et de
répondre à cette dernière où il fallait passer par plusieurs analyses
touchant toutes les dimensions qui sont en relation directe avec le projet
architectural ensuite définir les objectifs pour la réussite du projet.
Ce travail nous a permis d’exploiter nos capacités et d’acquérir de
nouvelles connaissances dans le vaste domaine de l’architecture et
l’urbanisme Nous avons appris qu’un projet avant d’être un dessin,
implique un processus de recherche- création, c’est un travail de
réflexion basé sur une idée ou un thème particulier dont l’étude est
fondée sur une analyse rigoureuse des connaissances acquises et des
faits étudiés, les données du site, liaisons fonctionnels, les contraintes
des réglementation techniques, urbanistique ou autres.
OUVRAGE :
-M. Segaud Mounia saadouni, Eléments d’introduction à
l’urbanisme,
-Ahmed koumis, Shéhérazade Nafaa L’Algérie et sont patrimoine
-Kevin Lynch, L’image de la cité, Coll. Aspect de l’urbanisme,
Edition : Dunod, Paris, 1968
-Philipe panerai, L’analyse Urbaine, Collection eupalinos Edition
parenthèses.
DOCUMENT :
-PDAU : Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme
(intercommunal d’Alger).
THESES :
-Mémoire de Master El Hamma vers un quartier d’affaires,
Département d’architecture Tizi ouzou
-Mémoire de Master EL Hamma : D’un quartier stigmatisé à un
centre métropolitain attractif
-Rapport du projet de fin d’étude pour l’obtention du diplôme
d’architecte 2019 De Mikael HANAFI
Webographie:
-https://gallica.bnf.fr/accueil/fr/content/accueil-fr?mode=desktop.
-https://www.archdaily.com/932100/079-stories-centre-for-arts-vastu-
shilpaconsultants?ad_source=search&ad_medium=search_result_al
l-https://www.archdaily.com/566733/hardesty-arts-center-selser-
schaeferarchitects?ad_source=search&ad_medium=search_result_
all.
-https://www.incoperfil.com/composants-et-installation-plancher-
collaborant/
-https://www.pinterest.fr/
-Les corrigenda des publications de l’OCDE sont disponibles sur :
www.oecd.org/editions/corrigenda. © OCDE 2010
150
149
rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf

Contenu connexe

Tendances

Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Sami Sahli
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSArchi Guelma
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infHiba Architecte
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaineSami Sahli
 
Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Sami Sahli
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)sara ould ali
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03Sami Sahli
 
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionDevelopement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionILYES MHAMMEDIA
 

Tendances (20)

Planification urbaine 04
Planification urbaine 04Planification urbaine 04
Planification urbaine 04
 
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POSCours les instument d'urbanisme PDAU POS
Cours les instument d'urbanisme PDAU POS
 
Pdau
PdauPdau
Pdau
 
Mémoire
MémoireMémoire
Mémoire
 
LES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINESLES FORMES URBAINES
LES FORMES URBAINES
 
Affichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha infAffichage final du site mustapha inf
Affichage final du site mustapha inf
 
La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)La composition urbaine (2)
La composition urbaine (2)
 
Regeneration urbaine
Regeneration urbaineRegeneration urbaine
Regeneration urbaine
 
Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
Planification urbaine 01
Planification urbaine 01Planification urbaine 01
Planification urbaine 01
 
Espaces publics
Espaces publicsEspaces publics
Espaces publics
 
PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010PDAU sétif 2010
PDAU sétif 2010
 
Les illots
Les illotsLes illots
Les illots
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
 
Projet urbain 03
Projet urbain 03Projet urbain 03
Projet urbain 03
 
De la programation
De la programationDe la programation
De la programation
 
Analyse urbaine casbah
Analyse  urbaine casbahAnalyse  urbaine casbah
Analyse urbaine casbah
 
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes interventionDevelopement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
Developement durable - analyse urbain-swot-projet urbain-modes intervention
 
Expose dellys
Expose dellysExpose dellys
Expose dellys
 

Similaire à rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf

Patrimoine et développement durable dans les villes
Patrimoine et développement durable dans les villesPatrimoine et développement durable dans les villes
Patrimoine et développement durable dans les villesSami Sahli
 
Portfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierPortfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierMarie Le Pott
 
Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...
Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...
Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...Mission Val de Loire
 
Un débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondial
Un débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondialUn débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondial
Un débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondialMission Val de Loire
 
Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040
Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040
Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040Mairie de Montpellier
 
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfRUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfLeonard
 
Synthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneSynthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneLeonard
 
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de CauxSCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de CauxSCoT-LHPCE
 
Vers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivitéVers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivitéSCoT-LHPCE
 
Vers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivitéVers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivitéSCoT-LHPCE
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyHiba Architecte
 

Similaire à rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf (20)

Affichage
AffichageAffichage
Affichage
 
Setec juin 09
Setec juin 09 Setec juin 09
Setec juin 09
 
Said aissa modifier
Said aissa modifierSaid aissa modifier
Said aissa modifier
 
Patrimoine et développement durable dans les villes
Patrimoine et développement durable dans les villesPatrimoine et développement durable dans les villes
Patrimoine et développement durable dans les villes
 
Pour de nouvelles rencontre en Pays de Caux
Pour de nouvelles rencontre en Pays de CauxPour de nouvelles rencontre en Pays de Caux
Pour de nouvelles rencontre en Pays de Caux
 
Portfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le PotierPortfolio Marie Le Potier
Portfolio Marie Le Potier
 
Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...
Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...
Faire projet dans le document de planification : les orientations d’aménageme...
 
Un débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondial
Un débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondialUn débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondial
Un débat sur les enjeux paysagers du Val de Loire – Patrimoine mondial
 
Portfolio 2018
Portfolio 2018 Portfolio 2018
Portfolio 2018
 
Vers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivitéVers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivité
 
Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040
Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040
Journal des assises du projet urbain Montpellier 2040
 
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdfRUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
RUE COMMUNE-Plaquette_Synthèse.pdf
 
Synthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue CommuneSynthèse - Rue Commune
Synthèse - Rue Commune
 
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de CauxSCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
 
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de CauxSCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
SCoT LHPCE - Pour de nouvelles rencontres en Pays de Caux
 
Portfolio
PortfolioPortfolio
Portfolio
 
Vers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivitéVers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivité
 
SCoT LHPCE - Vers une plus grande attractivité
SCoT LHPCE - Vers une plus grande attractivitéSCoT LHPCE - Vers une plus grande attractivité
SCoT LHPCE - Vers une plus grande attractivité
 
Vers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivitéVers une plus grande attractivité
Vers une plus grande attractivité
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein dey
 

Dernier

BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresidelewebmestre
 
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud PorcsBOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcsidelewebmestre
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsidelewebmestre
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLidelewebmestre
 
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airBOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airidelewebmestre
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogneidelewebmestre
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesPierreFournier32
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvreidelewebmestre
 
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsBOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsidelewebmestre
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinidelewebmestre
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineidelewebmestre
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en Franceidelewebmestre
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111zaidtaim1214
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairidelewebmestre
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...idelewebmestre
 

Dernier (20)

BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
 
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
 
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud PorcsBOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
BOW 2024 - 3-6 - Adaptation climat chaud Porcs
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
 
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein airBOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
BOW 2024 - Logement des veaux laitiers en plein air
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
 
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminantsBOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
BOW 2024-3-10 - Batcool Petits ruminants
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
 
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équineBOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
BOW 2024 - L'écurie ouverte : un concept inspirant pour la filière équine
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
 
anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111anas transcript 111111111111111111111111
anas transcript 111111111111111111111111
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
 
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
BOW 2024 - Nouveaux modes de logement pour des veaux de boucherie avec accès ...
 

rapport pfe EHSMEA 2020 2.pdf

  • 1.
  • 2. Ministère de l’enseignement supérieure et de la recherche scientifique École Polytechnique d'Architecture et d'Urbanisme Rapport du projet de fin d’études Spécialité: Ville, urbanisme et développement durable Elaboré par : El Hadj Said Mohammed El Amine En cadré par : Mme. Touil Amel Mme. Maïza Meriem Mr . Balamane Rafik 2019-2020 Membres du jury : Mme. CHABOU Meriem Mme.Gharbi Mona Mr.Mokrani Mourade Inside the landscape,Green school Ecole du paysage El Hamma
  • 3. Remercîments Tous d’abord je remercie Dieu le tout puissant de m’avoir donner la force et le courage d’accomplir ce modeste travail. Je tiens aussi à témoigner mon immense gratitude à Madame Touil, Madame Maïza et Monsieur Balamane qui ont su nous guider, nous orienter et nous pousser à donner le meilleur de nous mêmes. Je remercie particulièrement mes parents, ainsi que toute ma famille pour leurs soutiens matériels et morals. Je remercie également toute personne ayant aidé, de près ou de loin à l’aboutissement de ce projet qui sont mes amis de la cité universitaire .
  • 4. Préambule La ville demeure un objet d’étude fascinant et complexe. Objet avec plusieurs facettes, elle reflète la multitude des problématiques qui peuvent être posées. La notion de contexte, comprise dans sa composante matérielle, historique et humaine, dans laquelle se trouve l’espace urbain en question, demeure dans notre approche de la ville, le socle à partir duquel toutes les questions sont identifiées et vers lequel toutes les réponses sont destinées. Le contexte constitue le point de départ à partir duquel l’étude est entamée, pour devenir ensuite le réceptacle des modifications opérées, à travers un projet. La démarche se veut donc contextuelle. Dans cette optique, l’architecture est appréhendée dans le contexte de la ville, comme étant l’occasion de célébrer la valeur matérielle et immatérielle du lieu. Le projet d’architecture est étroitement lié au contexte dans lequel il se trouve. Il a pour charge de trouver les conditions d’intégration et de cohérence par rapport aux valeurs de l’existant. L’approche paysagère est privilégiée dans le processus de conception, permettant de situer l’architecture dans la perception de ses usagers et dans les attributs du paysage urbain en question, avec la volonté de contribuer positivement pour la revalorisation et requalification de ce dernier. Présenté sous la thématique de « paysages méditerranéens », notre atelier se consacre à la découverte de sites situés en étroite relation avec la mer méditerranée. Deux villes, à savoir Alger et Tétouan, vont être au centre des préoccupations. La ville d’Alger avec sa baie, va offrir l’occasion de découvrir des sites inscrits dans la vision prospective développées dans le cadre du Pdau d’Alger à l’horizon 2029, où le concept de « transversales » est fondamental. De même, à travers l’idée de requalification architecturale et urbanistique la ville d’Alger vise le rang de métropole, à l’instar des métropoles méditerranéennes comme Barcelone, Marseille, Tanger …, qui constituent depuis ces dernières décennies, des références de bonnes pratiques en matière d’aménagement urbain et architectural. Nos sujets : la Casbah d’Alger, à travers la ligne de ses remparts Sud, l’axe Ourida Meddad-Square Port Saïd, mais aussi l’axe transversal reliant la haute Casbah à la place de Chartres et le front de mer. Les quartiers de Bab El Oued, Telemly-Agha, Les berges d’Oued El Harrach et Bordj el Kiffane, seront aussil’occasion de penser la requalification de la ville, dans son rapport au site. Quant à la ville de Tétouan, développée dans le cadre d’un échange avec l’école d’architecture ENSA-Marseille, donne l’opportunité de découvrir un autre paysage méditerranéen : celui d’un village à vocation à la fois touristique et agricole, dans son rapport au développement balnéaire déjà en place. Les projets présentés constituent autant de prétextes aux changements, dans une vision intégrée, innovante et volontariste. En effet, les projets donnent l’occasion de questionner mais surtout de dessiner ou redessiner un lieu en s’interrogeant sur son devenir « le but essentiel de l’architecture est celui de transformer un site en un lieu ou plutôt de découvrir les sens potentiels qui sont présents dans un lieu donné à priori » Christian Norberg Schultz. Les enseignants : Mme Amel TOUIL (chargée d’atelier), Mme Myriam MAIZA, Me Rafik BALAMANE
  • 5. Sommaire Remerciements Préambule Introduction..................................................................................................01 I-Chapitre 1 : EL hamma: histoire, morphologie, et paysage. 1- situation ...................................................................................................02 2- accessibilité au site ……………………………………………………………04 3- morphologie de site ……………………………………………………………06 4-risque majeurs …………………………………………………………………..07 5-données climatiques du site …………………………………………………...08 6-donnée socio-économiques…………………………………………………....09 7-aperçu historique………………………………………………………………..10 8-morphologie urbaine ……………………………………………………………18 9-payasage urbaine ……………………………………………………………….41 II-Chapitre 2: diagnostic et lecture urbaine 1-lecture des instruments d'urbanisme…………………………………………..52 2-swot :……………………………………………………………………………….56 3-synthés : :…………………………………………………………………………58 4-problématiqu :…………………………………………………………………….62 III- Chapitre 3: intervention urbaine 1-objectifs :………………………………………………………………………….64 2-stratégies…………………………………………………………………………..66 3-schéma des actions:……………………………………………………………..68 4-analyse des exemples:…………………………………………………………..70 5-principes d’organisation………………………………………………………….76 6-programmation……………………………………………………………………78 IV- Chapitre 4: projet architecturel 1-choix de parcelle …………………………………………………………………84 2-recherche thématique …………………………………………………………...90 3-etude des exemples………………………………………………………………94 4-programmation et schéma d’organisation……………………………………..106 5-concepte ……………………………………………………………………….....108 6-génese ……………………………………………………………. ………………110 7-organisation spatial ……………………………………………………………...112 8-circulation ………………………………………………………………………….114 8- traitement d’enveloppe …………………………………………………………..116 9- approche environnementale …………………………………………………….118 10-choix de la structure……………………………………………………………...120 V-Chapitre 5 : esquisse du projet et avant-projet d’architecture 1- dossier graphique ………………………………………………………………...124 2- ambiances extérieures…………………………………………………………… 141 3- ambiances intérieures …………………………………………………………….145 Les rapports espace-temps qui sort dans son analyse de l’évolution de l’urbanisme et de l’architecture d’Alger montrent combien la ville à la fois intégré et rejeté son passé et que l’étude critique de ce dernier facilite la compréhension des phénomènes urbains actuels. Mais de la même manière, voir fonctionner les acteurs et les décideurs aujourd’hui permet de comprendre les démarches de ceux d’hier. Tous les architectes sont rappelés depuis les Guiauchain jusqu’à Hansberger (la plus forte personnalité parmi les architectes ayant travaillé à Alger dans cette époque ... p. 89), Niemeyer, Pouillon, Kenzo Tange et les anonymes du Comedor, en passant Perret, Le Corbusier, Salvador, Christofle. ... Tous les styles, toutes les écoles sont expliquées et insérés dans une approche globale de la formation de la ville Depuis l’indépendance du pays en 1962, le processus d’urbanisation a été problématique et parfois déstructurant les villes ; l’urbanisme par ces moyens d’élaboration et d’actions n’a pas pu agir sur les systèmes urbains de manière à préserver et développer des formes urbaines cohérentes, qui se traduit par des dysfonctionnements formels et fonctionnels de l’espace ce qui implique la perte de l’urbanité. Le plan stratégique d’Alger dans lequel s’inscrit notre thématique et périmètre d’intervention prévoit un ensemble d’orientations et d’actions pour la requalification et l’orientation du développement d’Alger et de sa périphérie en préconisant plusieurs plans et thématiques a prendre en charge : Le plan vert, le plan bleu, le plan blanc, le plan Mobilité etc. Un des enjeux du plan vert est de « conforter l’identité de ces territoires qui ont une vocation économique et de loisir et de développer entre ces entités des corridors écologiques de biodiversité » Introduction 01
  • 7. Le quartier du HAMMA présente une position stratégique sur la bande littorale de la baie d’Alger ; il couvre une superficie de 216 ha, il est né suite à l’extension de la ville d’Alger vers l’est présentant une imbrication très forte entre les petites activités très diverses en plus constituant des éléments de repère intéressants ; il se distingue par son statut de pole de centralité et son orientation en tant que zone d’affaire et de prestige. 1- Situation 03 02
  • 8. Le site bénéficie d’une position stratégique par rapport à la baie d’Alger, une position centrale dans la croissance de la ville d’Alger, avec un réseau routier lui attribue une accessibilité et une communication facile avec les différentes régions de la capitale. Également, il porte des vues très intéressantes sur les alentours, notamment sur la mer et les collines, ceci combiné à la topographie, lui confère un fort potentiel panoramique et des qualités paysagères : jardin d’essai, mer et bois des arcades. 2-Accessibilité au site : 05 04
  • 9. Le site est caractérisé par deux types de topographie : *Une accidentée de Riade El Feth jusqu’à la rue mohamed belouzded *Et l’autre Plat avec une pente presque nulle de la rue mohamed belouzded jusqu’à le port Ces éléments naturels de la baie d'Alger ont conditionné la voirie et le bâti . Par conséquent, Alger se caractérise par des voies à forte pente et des escaliers urbains. accidentée Presque plat Le Hamma fait partie de la zone à dommage légère, c'est une sone à sismicité modérée, présente un risque d'inondation par débordement du réseau d'assainissement et des risque de glissement de terrain dans sa bande côtière. 3-Morphologie de site : Fig 02: carte topographique de la wilaya d’Alger Fig 03: carte des risque majeurs Source PDAU Fig 04: 4-Risque majeurs: 07 06
  • 10. 5-Données climatiques du site : 6-Donnée socio-économiques : Le climat d’Alger est très tempéré en été et en particulier dans I après-midi y a Une brise de mer fraiche et salubre. Pendant la saison d’hiver le froid n’est jamais Assez intense pour faire sentir le besoin du feu, la neige est presque inconnue à Alger et la grêle n’y tombe que rarement Fig 05: cschéma des masques solaires Le nombre des habitants de la commune de Bâb el oued est estimé à 64 732 habitants avec une densité de 53 943 hab./km2 , selon les statistiques de 2008. population 64732 totale Nombre de logement 14117 TOL= en moyenne 6 personnes par logements - Il y a un équilibre entre femmes et hommes avec la dominance de la catégorie des jeunes . -Le taux d’occupation par logement est près de la moyenne . Fig 06: Diagramme de Givoni Fig 07: les tranches d'Age de la population de Fig 08: pourcentage des activités 09 08
  • 11. Il fut un temps où El Hamma faisait partie du Fahs d’Alger qui forme un arc de cercle de rayon de 12 km comprenant La partie Est du Sahel de la mer jusqu’à la Mitijda, Du Massif de Bouzareah à l’embouchure de Oued El Harrach. Un lieu de verdure et de plaisance, où se situaient les résidences des dignitaires de la régence d’Algérie, entre les ruisseaux qui murmurent sans cesse contre les cailloux qui voudraient les empêcher de rejoindre la méditerranée. Surplombée par la colline de ruisseau offrant un paysage agréable balayant la baie jusqu’à Alger la blanche sous les regards empoisonnés des canons des armadas des empires français et espagnol. Ce n’est que trois siècles après que les derniers canons fussent tirés, les murailles en pierre d’El mahroussa s'affaiblissent jour après jour jusqu'à la montée des fumés de sa Majesté. C’est décidé, le drapeau blanc est hissé. Les clés de la perle ont été remise à des faux successeurs et la tyrannie a pris en charge la citadelle de nos ancêtres. L’ampleur de la colonisation s’étala jusqu’à El Hamma, avec l’installation du chemin de fer dans ses alentours, la dictature commença à mettre le pied en force, Il fallut un terrain où cette force devait être pratiquée et révélée en parade. C’était la naissance du Champ de Manœuvre accompagné d’un Arsenal pour la production et stockage de leurs armements. Mais cela eut un prix; la verdure commença à diminuer, cependant un rayon de lumière apparut. La 1re partie du jardin d’essai fût aménagée, et probablement le seul don que cette dictature a offert. Fig 08: Le Fahs d’Alger durant l’époque ottomane . Fig 09: Photo prise de El Hamma au début des années 1930. 7-Aperçu historique : 11 10
  • 12. La révolution industrielle a trouvé une nouvelle piste dans le territoire, avec l’explosion de la population de la ville d’Alger et le développement d’activité industrielle et encore avec l’aménagement de la 1ère partie du port jusqu’à El Hamma, des extensions de la ville étaient construites entre l’arsenal et le jardin d’essai avec une continuité de développement de ce dernier. Le quartier a eu à peine un souffle entre l’exode rural et les nuages noirs qui dominaient le ciel d’El Hamma. L’ indépendance a été arrachée, entre le trésor haussmannien et les friches industrielles délaissées. El Hamma a mis de vraies opportunités entre nos mains, mais on n’était pas à la hauteur. Cet état des lieux désolant nous concerne tout gouvernants et gouvernés qui vivent sous le ciel d’un pays indépendant indigne de cette liberté. Fig 10: Photo prise de El Hamma au début des années 1930 Fig 11:Photo prise de monument des Martyrs à partir de la rue Mohamed Bel Ouzdad 7-Aperçu historique : 13 12
  • 13. Dominance de la vocation agricole durant l'époque Ottomane. Diminution progressive de la vocation agricole et début d'urbanisation d'El Hamma: l'introduction de la vocation industrielle par la création du chemin de fer et l'arsenal. Avant 1830 1832 - 1846 Fig 12 :Carte du Fahs d’Alger, El Hamma durant l’époque Ottomane Source: Farid Hiereche, l’art des petits paradis d’Alger. 7-Aperçu historique : synthés 1846 - 1950 Développement de la vocation industrielle dans la région, notamment avec l'aménagement du port. cette zone devient un centre d intérêt grâce aux avantages qu'elle porte. Des politiques de restructuration de la zone était établis face à la dégradation du tissu industriel. l'insertion de la vocation résidentielle à travers des projets des logements HLM. 1950  15 14
  • 14. El Hamma est longés par deux axes majeures celui de Hassiba ben Bouali et Mohamed Belouzdad débouchant sur la place 1er Mai, lui garantissant une connectivité avec les autres quartiers. Malgré la présence d’une multitude de voies de liaisons entres ces deux axes, le site souffre d’une mauvaise perméabilités vers l’interieur avec une perte de vocation de la rue Rouchai Boualam. Le site bénéficie d’une très bonne accessibilité avec une multitude de moyens de transport, et d’une circulation densifié au niveau de la rue Hassiba Ben Bouali et Mohamed Belouzdad. Cependant, le chemin de fer et l’autoroute constituent une véritable zone de rupture entre le site et le port. 8-1-Hiérarchie des voies : 8-2-Mobilité urbaine : 8-Morphologie urbaine Fig 12 :Carte hiérarchie des voies Fig 13 :Carte Mobilité urbaine 17 16
  • 15. Une répartition inéquitable du flux piéton entre les différents axes. La majorité se focalisent dans la rue Mohamed Belouzdad, ce qui est du à sa vocation administrative-commerciale. cependant, plus on se rapproche de la rue Hassiba Ben Bouali, le flux diminue et cela en raison de la dominance de l’activité industrielle. 8-4-Gabarits : 8-3-Flux piétons : 8-Morphologie urbaine On a un faible gabarit sur la rue Hassiba ben Bouali par contre un gabarit important sur la rue Mohamed Belouzdad . Fig 14 :Carte flux piétons Fig 15 :Carte gabarit 19 18
  • 16. Caractère mixte: Résidentiel - Commerce au RDC. Flux: Trés important (Rue trés animés). C’est l’un des axes principaux du périmètre, le long du quel les premières édifications se sont installées. Il est positionné sur un changement topographique entre la plaine et l’escarpement. Il joue le rôle d’articulation entre El Hamma (partie basse) et Laaquiba (partie haute) et relit la place du 1er Mai au jardin d’essai. C’est une rue à caractère multifonctionnel, on y trouve, de l’habitat qui abrite des commerces au RDC, et quelques équipements. RUE MOHAMED BELOUZDAD RUE HASSIBA BEN BOUALI. Caractère mixte: Dominance des activités industrielle et commerciale. Flux: Mécanique trés important ; piéton trés faible. C’est une rue à fort caractère mécanique, où le piéton y est presque absent ; on y trouve quelques entrepôts et hangars de part et d’autre de la voie, elle abrite aussi des commerces de gros, des activités résidentielles et tertiaires, ainsi que quelques équipements (les ateliers SNTF, l’hôtel sofitel, la direction du métro). AXES STRUCTURANTS. 8-Morphologie urbaine Fig 18 :Coupe Schématique sur la rue Mohamed Bel Ouezdad Fig 22 :Coupe Schématique sur la rue Hassiba Ben Bouali Fig 15 ,16 ,17 :Vue sur la rue Mohamed Belouzdad. Fig 19 ,20 ,21:Vue sur la rue Hassiba Ben Bouali.. 21 20
  • 17. Caractère mixte: Entre activités industrielles et des activités tertiaires. Flux: Faible Une rue secondaire mal structurée, et étroite. Une voie ponctuée par des activités tertiaires, secondaires nuisances, et des activités industrielles (hangars, entrepôts, usines), des friches laissé à l’abondon, présence énormes des assiettes foncières et quelques habitations. Cette rue considérée comme le prolongement de la rue Aissat Idir. Elle constitue un parcours central de liaison, elle est parallèle aux deux parcours Mohamed Belouezdad et Hassiba Ben Bouali. Elle a fait l’objet de plusieurs opérations de restructuration établis par le CNERU. Caractère mixte: Equipement d’envergure, éducatifs, du commerce et l’habitat. Flux: Important (rue animé). C’est une rue large et très animés comparée à la rue de boualam rouchai avec une différance de statut par la présence d’équipements d’envergures: (UGTA, Maison de la presse) et de l’habiat. La présence de la gare constitue une rupture entre les deux rues. on rajoutant les friches de la rue Boualam Rouchai, cela a donné par la suite la coupure de la liaison entre la place carrés et la place 1er Mai. RUE AISSAT IDIR RUE ROUCHAI BOUALAM AXES PENETRANTS 7-Morphologie urbaine Fig 26 :Coupe Schématique sur la rue Rouchai Boualam Fig 30 ::Coupe Schématique sur la rue Aissat Idir. Fig 23 ,24 , 25 Vue sur la rue Rouchai Boualam. Fig 27 ,28 , 29 Vue sur la rue Aissat Idir.. 23 22
  • 18. El Hamma comprend beaucoup d’équipements d’intérêt régional et national, une variété d’activités répartis sur le quartier avec une prédominance de l’habitat tout en gardant une mixité fonctionnelle. Néanmoins, certains équipements et activités sont présents d’une manière inadéquats et mal intégrés sur le plan relationnel et fonctionnel. Le site présente également une carence en espace publiques désertés. La disposition de plusieurs friches industrielles et des assiettes foncières qui représentent une véritable opportunité à exploiter à travers l’injections de nouvelles fonctions qui participent à booster le dynamisme du quartier et améliorer son attractivité. Une Zone industrielle localisée surtout dans la partie Est sur la façade maritime donnant une mauvaise image de la ville et crée une rupture avec le port 8-5-Cadre bâti: 8-Morphologie urbaine Fig 32 :Carte de synthèse des fonctions du quartier. Fig 31 :Cadre bâti. 25 24
  • 19. jardin est Structuré par I ’intersection des aIlées qui sont perpendiculaire à l’origine lignes de ruissèlement , ces aIlées sont perpendiculaire entre eux ce qui forme un plan en damier. ce jardin botanique est devisé en petit parcelle ce qui offre une meilleur perméabilité physique. Le bâti est positionné en face des différents entrées toute en gardant l’aspect de ce jardin botanique . Zone 1 Fig 32 :Carte montre les zones . Fig 33 ,34,35:vue sur jardin d’essai Fig 36: système viaire Fig 37: système parcellaire Fig 38: système bâti 7-Morphologie urbaine 27 26
  • 20. cette zone présente le plus réduit réseau viaire dans le quartier du Hamma (car c'est une zone résidentielle ) • elle est limitée par deux axes principales ( la rue Mohamed Belouizdad et la rue Mohamed Belkacemi ) et traversée par un autre axe qui est posée sur un ancien ligne de ruissèlement les parcelles sont perpendiculaire aux axes structurants elles sont tracée sur les anciennes parcelles agricoles - les ilots de cette zone se compose de parcelles des habitats collectifs. cette zone est de densité moyenne représenté par des barres résidentielles avec des en cœurs d’ilots ( zone résidentielles ) 7-Morphologie urbaine Zone 2 Fig 38,39,40:vue dans la zone 2 Fig 41: système viaire Fig 42: système parcellaire Fig 43: système bâti 29 28
  • 21. on distingue deux axes structurants cette zone (01) la rue Rochai Boualem c'est la plus recente elle existe depuis la période coloniale (02) la rue Mohamed Belouizdad, elle est posée sur un ancien aqueduc romain. les parcelles sont perpendiculaire aux axes structurants elles sont tracée sur les anciennes parcelles agricoles. D'après le plan on observe que cette zone est très dense , le bâti occupe une superficie plus que 70 % (la plupart des surfaces bâtis sont des hangars) 7-Morphologie urbaine Zone 3 Fig 44,45,46:vue dans la zone 3 Fig 47: système viaire Fig 48: système parcellaire Fig 49: système bâti 31 30
  • 22. es voies sont sinueuses à cause de la pente forte du terrain Les escaliers sont considérées comme de voix qui assure la circulation piétonne influe aussi sur la forme et la taille des ilots Des grands ilots allongées entre les voiries avec un découpage parcellaire anarchique Emprise de sol élevée qui nous donne une zone dense et la majorité du bâti sont non structuré en forme du bidonville en mauvais état 7-Morphologie urbaine Zone 4 Fig 50,51,52:vue dans la zone 4 Fig 53: système viaire Fig 54: système parcellaire Fig 55: système bâti 33 32
  • 23. Cette zone est très accidenté donc le réseau Viaire est tracée suivant les courbes de niveau des rampes de faible pourcentage • existante d'un escalier pour facilité piéton Les parcelle sont perpendiculaire aux système viaire - la partie plane parcelles de grande taille occupé par des barres collectifs -la partie en pente parcelles de petit de petit taille occupé par des bidonvilles cette partie est très dense car elles est occupée par des bidonvilles (zone résidentielles) -certains habitation ont démoli et transféré au aires de stationnement sauvages Zone 5 Fig 59: système viaire Fig 60: système parcellaire Fig 61: système bâti Fig 56,57,58:vue dans la zone 5 7-Morphologie urbaine 35 34
  • 24. -Présence de divers espaces (places ,parcours, passages couverts) générateurs de bien être -Ces espaces permet aussi de pratiquer des activités différentes (échange , jeux , rencontre et repos ) -L'hiérarchie des places renforce la notion d'appartenance chez les habitants. -Des immeubles de différent hauteur en forme des barres ou des monoblocs séparé par des espaces public -L'implantation de ces volumes suis un logique basée sur un module de base ( pierre de taille ) 7-Morphologie urbaine Zone 6 Fig 62,63,64:vue dans la zone 6 Fig 65: système viaire Fig 66: système parcellaire Fig 67: système bâti 37 36
  • 25. Le site est caractérisé par une forte densité du bâti, dont on distingue plusieurs types de ce dernier qui retrace l’histoire d’El Hamma allant du résidentielle sous forme d’ilôts ou de barres. Jusqu’à la dominance des hangars. En outre les frîches indistruelles et les assiettes foncières offrent une opportunité à saisir. A l’exception du Jardin d’Essai qui affirme son classment à l’echelle metropolitaine. le site souffre d’une insuffisance en terme d’espaces publiques. Fig 68: : Plan de bâti/non Bâti. Fig 69: : Vue Aérienne sur le quartier d’El Hamma. Source: Nassim Boumaiza. 7-Morphologie urbaine 39 38
  • 28. La polarisation de la vue est liée à la disposition centrale de pente arborées ; elle mène tout naturellement l'œil vers le monument de martyrs. Celle-ci, par sa position centrale, son éclairement et la convergence des lignes de force constitue un point d'appel particulier. Plan successifs 9-Payasage urbaine 45 44
  • 29. Présence d'éléments perturbateurs comme, par exemple, des constructions Non intégrées par leurs formes, couleurs ou l'état dégradé de bâti. Le chemin de fer, l'autoroute marquent une rupture avec la façade maritime. Les deux tours réagissent comme un écran qui gâche la vue sur la mer. Elément naturels/Elément construits/utilisation des sols Zone à urbaniser 9-Payasage urbaine 47 46
  • 30. La qualité paysagère de cette vue est le résultat d'un certain nombre de caractéristique la Structure au travers de la convergence des lignes de force principales au point focal de l'image qui, en outre, est marqué par la présence d'un point d'appel constitué par la verticale du monument de martyrs . Linge de force 9-Payasage urbaine 49 48
  • 31. Relief et modelé Les contrastes plateau-vallée sont ici aussi une caractéristique Du site il présente un relief calme en dos d'âne. Microclimat ensoleillé mais venteux (Coups de vent, vents frais en été, vents glacés en hiver). couleur/rugosité/texture La présence d'un plan d'eau constitue toujours un élément Paysager valorisant (la mer). 9-Payasage urbaine 51 50
  • 33. Le quartier a subit la 1 ère grande restructuration dans le cadre des opérations de CNERU 1984, à travers la densification de logements et la construction du: siège du Métro, le siège du sonatrach , la Bibliothèque National et l’hôtel sofitel. POS 2003 pour le site est établie dans une perspective « d’El Hamma comme l’un des pôles d’hyper-centralité de la baite d’Alger » par la projection d’un programme d’affaire suivant l’axe Rouchai Boualam, L’aménagement de la place ronde devant la place carrée avec la restructuration afin de dévier le flux vers la rue Hassiba Benbouali et la rue Mohamed Belouizded. La rue centrale celle de Rouchai Boualam fait l’objet de plusieurs projets de restructurations, et un centre d’intérêt dans la majorités des interventions. 1-Lecture des instruments d'urbanisme : 53 52 Fig 70: Carte des Orientations et des projets à El Hamma.
  • 34. Le PDAU, établie en 2011 prévoit deux axes importants pour El Hamma. Le 1er s’agit de l’aménagement de la baie, délocalisant l’actuel port à Cherchel afin d’ouvrir le chemin pour le futur port de plaisance. Le 2ème axe désigné par « la promenade de l’indépendance » depuis le monuments des martyrs jusqu’à l’aquarium au bord de la mer passant par la BNA et le SOFITEL dans le cadre de la création d’une articulation Villemer et franchir les barrières physiques notamment la rue Hassiba ben Bouali, le chemin de fer et l’autoroute. Les Ateliers de la SNTF, un témoignage de la période industrielle et l’un des emblèmes du quartier el Hamma, se retrouve dans le carrefour des grands projets établis par les différents instruments d’urbanisme par sa position stratégiques. Néanmoins, aucun intérêt ne fut développé autour de ce patrimoine qui garanti un potentiel énorme en matière d’exploitation des friches industrielles. 1-Lecture des instruments d'urbanisme : 55 54 Figs 71,72: Projet de la promenade de l’indépendance. Source: PDAU 2029
  • 35. -La présence d'équipements importants -Présente une bonne accessibilité -La présence de différents moyens de transport -Bâti à valeur historique -La présence d'axes importants et une bonne accessibilité -La présence des points de repère (lisibilité) - La présence d' un poumon de quartier (jardin d'esssai) -Bâti en mauvaise état et aspect dégradé -Problème de stationnement -Espaces vert mal entretenue -Un flux mécanique très important -Rupture totale avec la mer -La présence des stations de métro . -Le projet de réaménagement de l'axe de l'indépendance -Le projet de réaménagement du port -Présence du foncier libre à exploiter -La transformation de la ligne train en ligne tram-train -Naturel : (-innodation-séisme...) -Les usines qui utilisent les produits chimiques telles que l'usine de transformation de plastique, 2-SWOT : 57 56
  • 36. 3-Synthés : 59 58 Fig73: vue 3D exprime la synthés .
  • 37. -Potentiel en matière de fonciers libres -Potentiel patrimoniale à exploiter :les ateliers sntf -Présence des projets structurants sür le long de l'axe de l'indépendance -Présence des végétation jardin d’essai -Mauvaise perméabilité du quartier -Perte de la vocation de la rue rouchai boualem -Perte de dynamisme de la rue Hasiba -Place carré désertique -Présence d'une barrière physique: chemin de fer et l'autoroute, créant une rupture avec le port Il est vrai que notre site présente du grande potentialité pour attirer le flux que ça soit du milieu naturel des équipements et même des constructions à valeur Patrimoniale ,mais la réalité que el Hamma manque jusqu'aujourd'hui D'attractivité suite à un problème d'entretiens mais surtout de mise en valeur de ces potentialités C'un site qui mérite d' être réhabilité pour mieux marquer sa présence dans la métropole d'Alger , par la mise en valeur de ces potentialité en essayant de leurs créer une relation avec la mer et bien profiter de la richesse paysagère du site . Conclusion : 3-Synthés : 61 60
  • 38. Comment peut-on articuler la partie haute avec la partie basse du quartier du Hamma à traves un futur tissu multifonctionnel en revalorisant le potentiel paysager du site? 4-Problématique : 63 62 Fig74: Vue sur le Hamma depuis le Riad Al-Fath.
  • 40. Notre Objectif vise a ouvrir le quartier à ses périphérique notamment la mer tous en valorisant les potentielle paysager et patrimoniale : *rendre le site plus attractive. *L'amélioration du cadre de vie des habitants *L'amélioration du cadre de bâtie et des transports *Assurer le mixité sociale *Eliminer la rupture causée par la voie ferroviaire et l’ALN *requalification des activités tous en assurant le potentielle foncier 1-Objectifs : 65 64
  • 41. Stratégie Connecter la ville avec ses périphérique Assurer le relation avec la mer Assurer le relation les hauteurs Créé une point de téléphérique vers Riad ElFeth Créé un parcours thématique Créé une passerelle entre la ville et la mer Récupération de potentialité foncier existant Revalorisation de la friche industrielle SNTF Restructuration de foncier libre 2-Stratégies : 67 66 Coupe schématique sur l’axe de l’indépendance passe par le franchissement
  • 42. Exploitation des friches industrielles. L'aménagement du foncier libre. Reconnecter la rue Rouchai Boualam avec la rue Aissat Idir. Prolongement de la rue Rouchai Boualam vers la place carré afin de se reconnecter avec l'axe de I 'indépendence. Rétablir la Connexion Ville-Mers à travers des franchissements en s’ appuyant sur le site d'intervention comme éléments intérimaire. Restructuration de la rue Rouchai Boualam. Redynamisation de la rue Hassiba Ben Bouali. Renforcer la perméabilité du site et la perspective vers la mers par la création des percés. Inscrire l'opération de requalification des ateliers S.N.T.F dans la continuité de l'axe de l’indépendence. Réaménagement des places Publiques. Requalification du site des Ateliers S.N. T. F Relocalisation du port ( PDAU 2029). 3-SCHÉMA Des Actions : 69 68
  • 43. AMÉNAGEMENT URBAIN D’UNE FRICHE FERROVIAIRE SUR LA COMMUNE DE PRÉ-EN-PAIL, NORD-OUEST DE LA FRANCE UN URBANISME LIÉ À LA MÉMOIRE DES ANCIENNES VOIES FERRÉES 4-Analyse des référence : 71 70
  • 44. Les parcelles et constructions s’organisent ensuite autour de cet axe. Pour avoir un espace sécurisé et convivial, les rues de véhicules sont limitées et les voies piétonnes sont multipliées. La mise en valeur de l’axe historique permet de libérer les vues sur la colline des Avaloirs, étant le point culminant de l’Ouest. Les voies de circulations ouvrent les points de vue sur le clocher de l’église. Le projet utilise le contexte urbain pour révéler le paysage de la commune. Il se dessine sur les traces historiques de la ville. Une promenade verte traversant la ville remplace les voies ferrées, un parc met en valeur l’ancienne gare, et le centre culturel oriente ses vues sur l’axe historique des voies ferrées. Création d’une place qui permettra d’accueillir l’ensemble des évènements de la ville. 4-Analyse des référence : 73 72
  • 45. La création de ce franchissement, trait d’union entre des villes, outre qu’elle renoue avec l’histoire longue, offre l’opportunité d’une nouvelle respiration entre des villes complémentaires et paradoxalement isolées par le fleuve. Pour Achères, l’enjeu est d’optimiser son territoire passant du stade de ville dortoir bordée de tout côté par des projets économiques qui la dépasse en une nouvelle entité profitant d’un foncier élargit offrant à ses habitants l’occasion d’ouvrir leur horizon vers le fleuve en redonnant de l’épaisseur et du sens à l’espace vert du fleuve. la Seine ne serait plus obstacle à la circulation des hommes mais prétexte à une nouvelle définition du vivre ensemble, en recentrant le projet urbain en appui sur le fleuve. 4-Analyse des référence : 75 74
  • 46. Perméabilité: La perméabilité se dit d’un tissu urbain qui est facile à traverser et qui assure l’accessibilité (Bentley et coll., 1985) Améliorer le cadre de vie des habitant: Par la Valoriser les espaces verts et de nature , Favoriser les déplacements doux et l’accessibilité de tous quartier, Favoriser les liens intergénérationnels et la mixité sociale, Maintenir un commerce de proximité pour répondre aux besoins de la population Attirer le flux: Quartier capable d'attirer et de retenir des personnes morales et des personnes physiques grâce à ce qu'elle peut leur offrir Mixité fonctionnelle : désigne le fait de disposer sur un territoire de l’ensemble des fonctions nécessaires à la vie en ville : résidentielles, économiques, politiques, administratives, culturelles, de mobilité, de loisirs… Inspirer par les principes des ilots ouvert de Portzamparc: Système d'enclos permettant une lecture claire des rues , Séparation public /privé. Des hauteurs de bâti aléatoire, mais définies par des lois sur les dimensions. Des retraits permettant des ouvertures directes sur le réseau viaire: 'les fenêtres urbaines‘ avec des cours intérieur ouvertes Autonomie des bâtiments permettant une mixité des programmes et des matériaux 5-Principes d’organisation : 5-1-Objectifs: 5-2-Principes d’ilots: 77 76
  • 47. Centre d’art Hôtel Ecole du paysage Centre commercial Bâtiment multifonctionnel Habita Les habita haut standing Centre d’affaire 6-Programmation : 79 78
  • 51. 1-Choix de la parcelle: 85 84
  • 52. 1-Choix de la parcelle: 87 86
  • 53. -La vue sur la mer est un peut bloqué par les deux tours. ( façade nord-est) . - Risque des catastrophe naturelle ( séisme , les inondations ) Choix de la parcelle: Les critères de choix : Les points négative : -Accessibilité : Le parcelle avait une accessibilité facile et riche ( métro, bus , téléphérique…) - Vue et paysage : Le site porte des vues très intéressantes sur les alentours, notamment sur le mer et les collines, ceci combiné a la topographie, lui confère un fort potentiel panoramique et des qualités paysagères: jardin d’essai, mer et bois des arcades. -Le parcelle se trouve sur l’axe principale Mohamed belouzded (Flux piéton important ) -Articulation avec l’aménagement de l’axe de l’ ndependence . 89 88
  • 54. Le paysage L'intérêt porté à la notion de paysage à l'intervention du paysagiste dans l'aménagement des territoires est relativement récent. Inventé en Chine par ses poètes et ses peintres plusieurs siècles avant son apparition en Occident à partir de la Renaissance, le paysage a d'abord désigné un genre de peinture avant de signifier une étendue d'espace géographique visible. Cette rubrique a pour ambition la diffusion de la culture du paysage. 2-Recherche Thématique : Grâce aux éléments paysagère de site, mes pensées tournaient autour d'une thématique de ce genre Le paysage Introduction : Conclusion : Un équipement qui intéressé par le paysage , développé et Forni une formation culturelle paysagère, rassembler tous les catégories sociale… Un école de paysage 91 90
  • 55. La diffusion la plus large de la culture au sein de la société et une bonne insertion sociale ce qui favorise le développement des pratiques paysagère et culturelles . Par conséquent ; l’équipement aura pour rôle de l'intervention du paysagiste dans l'aménagement des territoires est relativement récent. En plus couvrir le maximum des domaines de la vie culturelle et de rassembler les artistes, créateurs, formateurs avec la population. -Témoigner de la richesse et diversité de la cultures paysagère et des grands processus d’échanges. -Favoriser l’accessibilité dans tous le sens du terme. -Elargir des fréquentations a des publics nouveaux - Faire un espace d’attrait par l’intégration, dans l’équipement des activités de communication, de loisir et de détente. - Cités interculturelles Vers un modèle d’intégration interculturelle 2-Recherche Thématique : Un école de paysage à un but de transmettre un savoir qui permettra aux élèves de progresser à mesure qu'ils exploreront le monde du paysagisme en créant des aménagements d'espace originaux et adaptés, selon une méthodologie scrupuleusement étudiée et assimilée. Ce processus d'élaboration consiste en une suite d'opérations soigneusement orchestrées et pensées, permettant d'aboutir à un résultat conforme aux attentes du société . Il faut donc appréhender ce travail comme un ensemble de tâches malléables devant s'adapter à la nature spécifique du projet en cours. Savoir appréhender un environnement dans sa totalité permet de répondre efficacement aux besoins d'un chantier. Les objectifs Objectif culturel : Objectif architecturale : Objectif attractif : Un école de paysage 93 92
  • 56. La grande diversité des bâtiments scolaires construits dans les 10 ou 15 dernières années illustre l’utilisation de schémas morphologiques et spatiaux, dont certains sont de type traditionnel tandis que d’autres s’en éloignent. Le choix d’un type donné dépend des caractéristiques spécifiques de l’école, du niveau d’éducation et du nombre d’élèves. Mais il dépend également de la philosophie de l’école en matière d’éducation, des conditions climatiques et de son emplacement dans la région (urbain, suburbain ou rural). Le modèle pédagogique en particulier, qui englobe différentes modalités d’apprentissage, a en général une forte influence sur l’implantation dans l’espace du bâtiment. Par exemple, des salles de classe de plan ouvert et flexible choisi de préférence au plan classique de type cellule impliquent une prise en compte soignée des notions d’espaces servis et d’espaces servants. De même, la demande croissante de zones dédiées aux pauses et au travail collaboratif nécessite de repenser les espaces de circulation et de les agrandir pour pouvoir y loger les activités d’apprentissage. La décision de concevoir un bâtiment scolaire d’après un modèle pédagogique peut néanmoins être risquée, du fait que les directeurs d’école ont tendance à changer souvent, au moins en Italie. Pour cette raison, il semble qu’une stratégie efficace consisterait à définir des principes directeurs identifiant des concepts théoriques et didactiques. Les type des écoles : 2-Etude des exemples : 95 94
  • 57. Le type cour était l’un des plus communs dans le passé et est toujours d’actualité dans les écoles qui considèrent que les espaces extérieurs sont très importants. En fait, bien qu’il existe des variations, la principale caractéristique de ce type est une zone extérieure protégée facile à surveiller et psychologiquement rassurante. Ce type a deux effets majeurs : tout d’abord, il contribue de façon significative à créer un sentiment de propriété dans la communauté scolaire ensuite, il est concentré visuellement sur les espaces intérieurs : la sensation de se trouver à l’intérieur d’une zone fermée proposant différents degrés d’ouverture procure généralement un sentiment de bien-être. La recherche évoquée ci-dessus a pu identifier trois types secondaires : cour simple, fermée et ouverte, et cours multiples. Les volumes suivent généralement un schéma linéaire et forment un ou plusieurs étages. Le choix d’ouverture ou de fermeture des espaces extérieurs, formant un microcosme, dépend avant tout de l’emplacement. Dans les zones urbaines, on préfère les espaces protégés, comme par exemple le 4e Gymnasium1, à Amsterdam,. D’autre part, quand le paysage rural ou suburbain est un élément important, on utilise souvent des espaces ouverts en L ou en U. Le jardin d’enfants de Chaource3, en France, suit par exemple cette implantation. Les bâtiments scolaires étant le lieu où la socialisation se fait, les espaces intérieurs communs sont généralement conçus comme de simples lieux de circulation : la plupart des bâtiments suivent le schéma classique démodé, constitué par un couloir qui donne accès aux salles de classe. LE TYPE COUR : Le 4e Gymnasium, Amsterdam 2-Etude des exemples : 97 96
  • 58. Le type bloc est caractérisé par des volumes compacts et une implantation intérieure simple. L’autre caractéristique majeure de ce type est un unique grand espace de socialisation menant directement aux espaces d’apprentissage principaux (salles de classe, ateliers, laboratoires)..Le collège Ørestad de Copenhague, qui est un bâtiment ne contenant presque aucune salle de classe, est formé autour d’un vide central dans lequel un système complexe d’escaliers donne accès à des zones ouvertes d’apprentissage et de pause. L’espace peut être utilisé simultanément pour des activités différentes et offre un accès pratique aux autres parties du bâtiment. L’efficacité de ce type est conditionnée par le fait que l’espace de socialisation principal est réellement occupé par les étudiants si cet espace n’offrait pas une multitude de possibilités pour différentes activités, il ne serait qu’une zone de circulation et deviendrait un « espace servant ». LE TYPE BLOC : Le collège Ørestad de Copenhague 2-Etude des exemples : 99 98
  • 59. La principale caractéristique du type grappe est que le bâtiment est fragmenté en différents volumes, qui peuvent représenter des unités pédagogiques indépendantes. Lorsque différents espaces allant au-delà de la simple salle de classe traditionnelle sont prévus, ces unités peuvent être considérées comme de « petites unités d’apprentissage » (PUA). Chaque « école dans l’école » présente généralement un caractère particulier dans l’espace, le but étant de la rendre plus reconnaissable et de favoriser un sentiment d’appartenance. Le type grappe peut être décliné, en fonction du schéma de circulation, sur le bâtiment dans son ensemble comme sur les unités pédagogiques : il peut présenter une implantation longitudinale ou un atrium central. l’école Nordbyskolen9 au Danemark, est un exemples respectif de son déclinaison. Les volumes des types à atrium sont plus compacts et par conséquent, les distances intérieures sont réduites ; de plus les zones de circulation peuvent devenir des zones actives d’apprentissage. A la différence du type bloc, dans le type grappe le déplacement des zones privées aux zones publiques est filtré par les espaces communs, qui sont une caractéristique de chaque PUA ; ces espaces tampons jouent un rôle psychologique majeur pour les élèves car ils leur permettent de s’identifier eux- mêmes en un petit groupe se déplaçant progressivement vers le reste du bâtiment. Enfin, les volumes indépendants doivent être reliés par un lieu de rassemblement général définissant le caractère public du bâtiment, LE TYPE GRAPPE Nordbyskolen, Danemark 2-Etude des exemples : 101 100
  • 60. Le type ville est caractérisé par une multiplicité d’espaces et de fonctions, d’où la métaphore de la ville. L’espace public par excellence, le « square de l’hôtel de ville », est entouré des « bâtiments » les plus importants (bibliothèque, auditorium). De là, une série de rues donne accès à des espaces de plus en plus « privés » sur un schéma organique plutôt que d’après le type grappe.. Garderie Nilde Iotti, Reggio Emilia ,par exemple est constituée d’un volume cubique et d’un certain nombre de patios qui amènent la lumière du jour jusqu’aux zones les plus reculées. A l’intérieur de cette « boîte », le schéma de circulation est structuré en différents espaces, avec des « squares » et des « rues ».. On trouve ensuite les « structures composées » formées de différents volumes agencés librement. La notion d’espace urbain est créée à la fois par la complexité des espaces intérieurs et la richesse des formes tridimensionnelles. LE TYPE VILLE : Garderie Nilde Iotti, Reggio Emilia 2-Etude des exemples : 103 102
  • 61. l’étude des exemples nous a permis de mieux nous situer dans une structure de références qui nous permettra de mener a bien la relation et l’idéation au sein de la conceptualisation de notre projet. -Aspect urbain : - Situation dans une zone attractive et l’implantation dans un endroit stratégique. - Le projet doit être facilement accessible qui permettra de renforcer le coté culturel. -comment un projet participe à l’émergence d’une nouvelle centralité à l’échelle communale -Aspect architectural : L’utilisation de nouvelle technique et matériaux pour assurer la qualité architecturale Et la performance énergétique . - l’Utilisation des matériaux et des formes architecturales suivant l’environnement - La matérialisation du parcours architecturale -Organisation spatiale et fonctionnelle : - La différenciation entre les espaces selon les usagers. - Liaison entre les différents espaces par de lieux de rencontre et circulation. - Modernité des techniques. Synthèse de l’étude des exemples : Les exemple des espaces 105 104
  • 62. Entrée Administration Enseignant Étudiant public Relation Fort Relation Faible 3-Programmation et conception Architecturale: Réception contrôle et sécurité . • Diffusion de l’information : Gestion et logistique : • Administration • Accueil et réception. • Salle des réunions. • Bureau directeur. • Archive. • Bureau secrétaire. • Salle de travail collectif. • Archive. • Locaux technique • Groupe électrogène. • Climatisation. • Transformateur. • Atelier de maintenance et stockage Exposition : • Exposition temporaire. • Exposition permanente. • - Espace d’exposition. • - Contrôle. • - Dépôt. Service-détente et loisir : • Salon de thé • cafétéria : • Salle de consommation. • Espace de préparation. • Stockage.. Apprentissage • sale des cours • Atelier • Laboratoire de la culture in vitro • Serre d’acclimatation intelligente • smart-classroom Apprentissage Animation et spectacle : • salle d’animation • Biblio-TechI-interior • Observation Type d’usager : -On aura un RdC publique pendant toute l’année Espaces et Activités : 107 106
  • 63. 4-Concept: Oxymoron, organique orthogonal Figure de style qui réunit deux mots en apparence contradictoires. Ecole de paysage Les jardins Français (orthogonal structuré ) Japonais(organique) La mixité entre l’organique orthogonal Concept (Oxymoron) Les caractéristiques générales des jardins français • le plan est géométrique • la terrasse permet au visiteur de saisir d'un seul coup d'œil l'agencement du jardin • l'axe ordonne les bassins, les parterres, les bosquets, les allées rythmées par des statues et des topiaires • les alignements d'arbres orthogonal Les caractéristiques générales des jardins japonais sont • les ambiances idylliques et paradisiaques. • Le jardin japonais met en valeur la nature avec les différents éléments comme la roche, l'eau, la verdure, les plantations et les fleurs organique 109 108 Fig75: jardin de type japonais . Fig76: jardin de type français .
  • 64. 4-Dynamiser pour attirer 1-Occupée la parcelle pour Rentabiliser 2-Fragmenté Pour faire converger le flux 3-Liée pour unifier le projet 5-Genèse: l’alignement sur les axes structurants et les bâtiments projetée et existé Par le traitement d’angle afin de marquer le projet, et les forme organique. La façade comme le ruban symbole de la l’activité dynamique et du mouvement Prendre la moitié de l’ilot et réserver l’autre pour aménager une placette pour permettre de donner plus de valeur à l’équipement en terme de fonction et en terme de d’ambiance urbain ( iconique building ) + un stationnement . par à rapport au retrait de la bibliothèque national . en suivant aussi le jeux de volume de la bibliothèque national et sofitel Afin de créer un parcoure et faciliter le déplacements entre les défirent entités 111 110
  • 65. Bureaux Apprentissages -Ateliers -salle du cours -Laboratoire de la culture in vetro Sanitaire Salle des conférences Biblio-Tech-interior Salle de la lecture Cafétéria Foyer salle d’animation Accueil Salle des réunions Salle des enseignants Exposition Sale d’observation Apprentissages Administration Exposition Diffusion de l’information 6-Organisation spatiale : 113 112
  • 66. Circulation verticale ascenseur Circulation horizontale Escalier de secoure : il mène directement à l’extérieure de l’école. RDC  R+3 3 2 1 4 Escalier pour les étudiant : il se trouve à l’entrée de l’école pour facilité la circulation . RDC R+3 Escalier de l’administration : il se trouve à l’ accueille , faciliter la circulation dans le bloc de l’administration RDC  R+3 Escalier de la bibliothèque : un escalier de forme hélicoïdal permet la liaison entre la bibliothèque et la salle de la lecture. R+1  R+2 Ascenseurs : un pour les handicapées monte de RDC jusqu'au R+4. Le deuxième est publique monte directement au R+4 ( sale d’ observation). 5 Circulation verticale escalier 7-Circulation : 115 114
  • 67. 8-Traitement d’enveloppe Façade principal : Des forme organique (vague , racine des arbres) pour dynamiser sont des élément naturelle paysagère qui traduit notre thématique et le projet architecturel (école de paysage) Façade Nord-ouest : Des forme organique (vague) pour dynamiser et traduit la présence et le sens de la mer dans le quartier . Façade sud-est : Des brise soleil afin de réduit les rayons solaire 117 116
  • 68. Récupération des eaux Intégration des énergies renouvelable Climat utiliser le soleil à notre avantage Intégration d’élément vert 9-Approche environnementale 119 118 Fig77;78 ,79,80,81: détails constrictif des terrasses végétalisés . Fig77 Fig78 Fig79 Fig80 Fig81
  • 69. 10-choix de la structure Pour qu’il soit fonctionnel, notre bâtiment doit garantir une sécurité absolue en correspondant son système structurel aux exigences de l’espace. En matière de grande portée pour libérer les espaces qui l’exigent et en outre répondent aux exigences du CTC pour assurer une stabilité et de sécurité tout en recherchant une certaine simplicité dans la matérialisation et l’économie. Dalle épaisse sur colonnes ou voile à répartition bidirectionnelle supporté par des semelles filantes : système structurel constitué par une dalle en béton armé repose directement sur des appuis ponctuels ( poteaux ) ou linéaires ( voile ) supporté par des semelles filantes dans Avantages du système : Sans retombées qui offre une économie possible de faux- plafond Isolation acoustique et contre le bruit aérien et une inertie thermique qui va jouer un rôle primordial pour assurer l’isolation entre les différents espaces Une bonne résistance au feu donc servit énormément lors des cas d’urgence Porté libre variée entre 8 mètres à 14 mètres avec un coffrage simple La dalle pleine : est un plancher porteur en béton armé coulé sur place, d’épaisseur 10 à 30 cm ou plus qui reposent sur des appuis : murs ou poutres. Son épaisseur est en général = au 25ème de la portée. Son armature est souvent constituée par des treillis soudés de gros diamètre reposant sur les 2/3 du mur. L’encastrement sur les appuis nécessite des chapeaux. . Elément ponctuel porteur Dalle pleine Mur de contreventement-voile 121 120 Fig 83: détails schématiques du système structurel Fig 84 : détails techniques de la dalle Fig 82 : détails techniques de la dalle
  • 70. DES exemples Ambiance extérieure et intérieure DES exemples sur la façade 123 122
  • 71. Esquisse du projet et avant-projet d’architecture Dossier graphique
  • 72. 1-Les plans plan de masse 125 124
  • 73. Plan de RDC 1-Les plans 127 126
  • 74. 1 contrôle et sécurité 2 accueille 3 bureau d’orientation 4 salle d’exposition 5 restaurant 6 salle des conférences 7 laboratoire de la culture in vetro 8 salle des cours 1 2 3 5 7 6 8 4 Plan de sous sol Plan de RDC A A B 1/200 B 1-Les plans 1-Les plans 129 128
  • 75. Plan 1er étage 1/200 4 1 2 3 5 1 Biblio-tech-interior 2 foyer 3 salle des enseignants 4 atelier 5 bureaux administratifs 1 2 1 salle du lecture 2 Salle des réunions Plan 2ème étage A A B B A A B B 131 130
  • 76. A A B B A A B B 1 1 salle d’animation 1/200 Plan 3ème étage 1 1 salle d’observation Plan 4ème étage 133 132
  • 77. Plan de la Toiture Vue de haut sur le projet 135 134
  • 78. 2-Les façades Façade principale (Sud-ouest) Façade Nord-est Façade Sud-est Façade Nord-ouest 137 136
  • 79. Coupe - AA - 3-Les coupes Coupe - BB - 139 138
  • 84. Conclusion Bibliographie Dans le but de remédier aux problématiques constatées au niveau de notre périmètre d’étude, Nous avons opté pour une démarche de renouvellement urbain matérialisé par plusieurs Opérations qui visent principalement à renforcer la vocation future du Hamma, créer une mixité Urbaine qui réconciliera ville /mer /habitant tout en favorisant la diversité fonctionnelle ; la Préservation de l’identité et de l’environnement. Nous avons, à travers ce projet de définir la problématique et de répondre à cette dernière où il fallait passer par plusieurs analyses touchant toutes les dimensions qui sont en relation directe avec le projet architectural ensuite définir les objectifs pour la réussite du projet. Ce travail nous a permis d’exploiter nos capacités et d’acquérir de nouvelles connaissances dans le vaste domaine de l’architecture et l’urbanisme Nous avons appris qu’un projet avant d’être un dessin, implique un processus de recherche- création, c’est un travail de réflexion basé sur une idée ou un thème particulier dont l’étude est fondée sur une analyse rigoureuse des connaissances acquises et des faits étudiés, les données du site, liaisons fonctionnels, les contraintes des réglementation techniques, urbanistique ou autres. OUVRAGE : -M. Segaud Mounia saadouni, Eléments d’introduction à l’urbanisme, -Ahmed koumis, Shéhérazade Nafaa L’Algérie et sont patrimoine -Kevin Lynch, L’image de la cité, Coll. Aspect de l’urbanisme, Edition : Dunod, Paris, 1968 -Philipe panerai, L’analyse Urbaine, Collection eupalinos Edition parenthèses. DOCUMENT : -PDAU : Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (intercommunal d’Alger). THESES : -Mémoire de Master El Hamma vers un quartier d’affaires, Département d’architecture Tizi ouzou -Mémoire de Master EL Hamma : D’un quartier stigmatisé à un centre métropolitain attractif -Rapport du projet de fin d’étude pour l’obtention du diplôme d’architecte 2019 De Mikael HANAFI Webographie: -https://gallica.bnf.fr/accueil/fr/content/accueil-fr?mode=desktop. -https://www.archdaily.com/932100/079-stories-centre-for-arts-vastu- shilpaconsultants?ad_source=search&ad_medium=search_result_al l-https://www.archdaily.com/566733/hardesty-arts-center-selser- schaeferarchitects?ad_source=search&ad_medium=search_result_ all. -https://www.incoperfil.com/composants-et-installation-plancher- collaborant/ -https://www.pinterest.fr/ -Les corrigenda des publications de l’OCDE sont disponibles sur : www.oecd.org/editions/corrigenda. © OCDE 2010 150 149