SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  6
Télécharger pour lire hors ligne
INTRODUCTION
UN TRAITEMENT THERMIQUE ?
Pour quoi faire ?
Les opérations de traitement thermique sont destinées à modifier les caractéristiques des
matériaux métalliques. Elles agissent principalement sur :
• la dureté
• la résistance à la rupture
• la résilience ou la ductilité
Elles ont aussi un effet sur :
• les propriétés tribologiques (frottement)
• la résistance à la corrosion
• les propriétés magnétiques
• la stabilité dimensionnelle
Les traitements thermiques se répartissent en deux grandes catégories :
• les traitements de durcissement
• les traitements d'adoucissement
Les traitements thermiques se classent également selon qu'ils ont :
• pour effet de modifier en profondeur les propriétés du matériaux dans toute la
section ou toute la masse du produit traité : traitement dans la masse;
• pour effet de modifier superficiellement les propriétés du matériau sur une
profondeur limitée : traitements superficiels ou traitements thermiques de surface.
Durcir ?
Pourquoi ?
• pour augmenter la dureté
• pour augmenter la résistance aux sollicitations mécaniques (fatigue, frottement,
usure).
Comment durcir ?
• les traitements thermiques dans la masse s'appliquent aux matériaux subissant des
transformations par variation de la température (bases fer, aluminium, cuivre, titane);
• les traitements thermiques superficiels s'appliquent essentiellement aux aciers et aux
fontes;
• les traitements mécaniques s'appliquent à tous les matériaux métalliques d'autant
plus facilement que la dureté initiale est faible.
LE TRAITEMENT SUPERFICIELS DES ACIERS
ou
TRAITEMENTS DE SURFACE PAR VOIE THERMIQUES
I PROBLEME
1.1 Problématique :
Par évidence, la surface est la frontière des sollicitations, elle est la région qui reçoit le plus
d’agressions et de sollicitations ; c’est pourquoi la quasi-totalité des avaries des pièces mécaniques
s’amorcent superficiellement.
Il est donc très important de veiller aux caractéristiques superficielles.
1.2 Modes de détérioration des pièces mécaniques
• Toutes les formes de corrosion sont d'abord superficielles, d'où les améliorations
apportées par une protection de la surface.
• Toutes les initiations des rupture par fissuration progressive ou fissuration par
fatigue, commencent près de la surface
• Ces détériorations sont dues aux défauts superficiels d'ordre géométriques (gorge) ou
d'ordre métallurgique (oxydation), aux états de surfaces.
1.3 Solutions d'amélioration du comportement d'une surface
1- revêtement ou dépôt (revêtement dur, protecteur, antigrippant, isolant)
2- durcissement superficiel
3- mise en précontrainte superficielle
4- conversion chimique superficielle
II TREMPE SUPERFICIELLE
2.1 Procédé
Le durcissement superficiel par trempe
après chauffage superficiel permet
d'obtenir la transformation martensitique de
trempe sur la zone ainsi transformée après
refroidissement rapide.
Le chauffage par induction
électromagnétique est une technique de chauffage de forte puissance. C'est le moyen le plus
répandu pour obtenir un échauffement de quelques dixièmes à quelques millimètres de profondeur.
2.2 Choix des aciers
Tous les aciers sont susceptibles d'être chauffés superficiellement. Cependant, un certain
nombre de critères déterminent le choix des nuances à employer :
• la teneur en carbone (limitée à 0,55% en général pour éviter les tapures de trempe)
qui determine la dureté.
• Les éléments d'alliages interviennent peu, les nuances non alliés convienntent.
• La profondeur de la couche durcie.
2.3 Trempe ou trempe superficielle ?
critères de choix :
• épaisseurs traitées
• cout énergétique
III TRAITEMENTS THERMOCHIMIQUES DE DIFFUSION
3.1 Propriétés
Il est possible de modifier la composition chimique superficielle d'un matériau par diffusion
thermique d'un ou plusieurs éléments extérieurs dans le but d'obtenir des propriétés nouvelles :
• dureté plus élevée
• augmentation de la résistance à
la fatigue par élévation des
caractéristiques mécaniques
superficielles et par mise en
précontrainte
• amélioration de la résistance au
grippage
• amélioration de la résistance à la
corrosion
3.2 Cémentation gazeuse
a) Principe :
La cémentation est un traitement thermochimique
d’enrichissement superficiel par diffusion du carbone,
permettant d’atteindre sur des aciers à bas carbone une
teneur en carbone superficiel de l’ordre de 0,6 à 0,9%.
Elle s’effectue en milieu gazeux riche en monoxyde
de carbone CO, à des températures comprises entre 925 et
975°C.
Elle est suivie d’une trempe pour obtenir un
durcissement superficiel de la couche ainsi enrichie.
b) Critère de choix :
Le choix d’un tel procédé se justifie par le fait que les sollicitations des pièces mécaniques
sont pour la plupart superficielles :
• usure
• fatigue de contact
• matage
Et ne justifient pas un durcissement élevé dans la masse, dont le défaut est d’affaiblir la
résistance aux chocs.
Les profondeurs de diffusion du carbone sont limitées pratiquement à 4mm ; les profondeurs
les plus courantes varient entre 0,6 et 2,5mm.
3.3 Carbonitruration gazeuse
a) Principe :
La carbonitruration est une traitement thermochimique de diffusion de carbone et d’azote
(ammoniac) destiné à augmenter la dureté superficielle après trempe des aciers (et des fontes).
Les profondeurs obtenues industriellement varient entre 0,05 et 0,6mm. Les duretés atteintes
sont supérieure à 58 HRC.
L’avantage de la carbonitruration par rapport à la cémentation est d’opérer à température
plus basse (780 à 880°C) et avec des temps plus courts grâce à la présence d’azote.
b) Effet de l'azote :
L’azote abaisse la température de transformation allotropique du fer.
Il améliore la diffusion du carbone.
Il abaisse le point de début de transformation martensitique Ms et de ce fait augmente la
trempabilité de la couche cémentée.
Il élève la dureté par formation de carbonitrures.
Tous ces facteurs contribuent à réduire les déformations.
3.4 Cémenter ou carbonitrurer ?
Critères :
• Profondeur durcie <0,6mm : carbonitruration ou cémentation
• Profondeur durcie >0,6mm : cémentation
3.5 Nitruration
a) Principe :
C’est un traitement thermochimique superficiel d’enrichissement en azote et
azote+carbone (nitrocarburation), des aciers et des fontes sur des pièces
généralement traitées par trempe et revenu.
Ce traitement se distingue de la cémentation et de la carbonitruration par la
température à laquelle il est réalisé (environ 550°C) et par le mécanisme de
durcissement (pas de trempe, durcissement en phase ferritique)
b) Couche de combinaison ou couche blanche :
En surface, le milieu nitrurant offrant une forte concentration en azote, il se forme une
combinaison chimique fer-azote.
Cette couche correspond à une transformation chimique complète de la surface métallique
équivalente à une conversion chimique.
Cette couche est comprise entre 5 et 20 microns. Elle présente des propriétés tribologiques
(frottement faible) intéressantes.
La tenue à la corrosion est relativement bonne grâce à la passivation des surfaces par la
présence des nitrures de fer.
c) Zone de diffusion :
Au-delà de la couche blanche, l’azote diffuse dans la structure ferritique de l’alliage fer-
carbone et se combine aux éléments d’addition pour former des nitrures et permettre le
durcissement de la pièce.
La dureté entre 750 et 1100 HV pour les aciers couramment utilisés.
Les profondeurs les plus courantes sont comprises entre 0,1 et 0,5mm.
d) procédés de nitruration
• nitruration gazeuse
• nitruration en bains de sels
• nitruration ionique
e) pourquoi nitrurer ?
Ce traitement est le plus universel et celui présentant le moins de risques.
• Durcir superficiellement toutes les nuances d’acier même inoxydables et fontes sur pièce
finie avec très peu de variations dimensionnelles (10 à 20 µm de gonflement).
• Améliorer le comportement aux frottements.
• Augmenter la résistance à la fatigue et à l’usure
• Améliorer la résistance au grippage
3.6 Traitements électrolytiques
Dépôt anodique : la pièce est liée à l’anode et la
formation du composé en surface se développe à
la fois vers l’intérieur et vers l’extérieur de la
surface traitée (épaisseur 0,01 à 0,1mm)
Exemple : anodisation dure d’alumine sur de
l’aluminium
Dépôt cathodique (électrolyse cathodique) : la pièce est liée à la cathode et
le dépôt de matière (métal d’apport) se développe uniquement de la surface
vers l’extérieur (épaisseur 0,5mm).
Exemple : chromage dur sur acier, aluminium, cuivre…
3.7 Métallisation
a) Principe :
Elle consiste en un dépôt de métal fondu (zinc, étain, aluminium, plomb…) ou de céramiques sur
la surface à traiter.
Le dépôt peut être effectué en phase gazeuse, par condensation ou vaporisation et ionisation de très
petites particules dans un milieu gazeux rarefié.
b) Procédés :
• Le PVD (Physical Vapor Deposition) : dépôt par condensation de la
vapeur métallique à la surface de la pièce à des températures de 100 à
550 °C.
• Le CVD (Chemical Vapor Deposition) : dépôt par réaction chimique
de la vapeur métallique avec la surface de la pièce à revêtir à des
températures de 900 à 1 100 °C.
• Le PACVD (Plasma Assisted CVD) : CVD assisté par plasma pour
dissocier le gaz actif à plus basse température, de l'ordre de 500 °C.
nitruration ionique
schéma de principe de
la pulvérisation
cathodique réactive
3.8 Revêtement organiques
Peinture et vernis :
Couramment utilisés, leur rôle est essentiellement protecteur (corrosion, humidité, agents
chimiques…), décoratif et lié à l’assainissement (anti-salissures, moisissures…)
3.9 Traitements de surface dans le processus de réalisation d’une pièce mécanique
Le traitement de la pièce peut se faire à différents stades de la fabrication.
Les épaisseurs traitées sont faibles, le traitement se fait après usinage. Une étape de
rectification peut être nécessaire pour garantir la c dimension.

Contenu connexe

Tendances

Métaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autres
Métaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autresMétaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autres
Métaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autresOmar Benchiheub
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersRafael Nadal
 
Emboutissage
EmboutissageEmboutissage
Emboutissagesaded
 
élaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxélaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxRafael Nadal
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Rafael Nadal
 
Presentation emboutissage
Presentation emboutissagePresentation emboutissage
Presentation emboutissageabdelhakmnasri
 
Métaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et Zn
Métaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et ZnMétaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et Zn
Métaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et ZnOmar Benchiheub
 
Estampage MatriçAge ; Resumé
Estampage   MatriçAge ; ResuméEstampage   MatriçAge ; Resumé
Estampage MatriçAge ; Resuméguest283ba54
 
local_media2004337516.ppt
local_media2004337516.pptlocal_media2004337516.ppt
local_media2004337516.pptYosraJbeli3
 
Fonderie lmentsdinitiation-cours bilakrida
Fonderie lmentsdinitiation-cours bilakridaFonderie lmentsdinitiation-cours bilakrida
Fonderie lmentsdinitiation-cours bilakridaRida BILAK
 

Tendances (20)

Métaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autres
Métaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autresMétaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autres
Métaux et alliages non ferreux lourds Cu, Ni, Co et autres
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciers
 
Emboutissage
EmboutissageEmboutissage
Emboutissage
 
Traitement thermique.pdf
Traitement thermique.pdfTraitement thermique.pdf
Traitement thermique.pdf
 
Materiaux
MateriauxMateriaux
Materiaux
 
élaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxélaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériaux
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux
 
Exercice matériaux
Exercice matériauxExercice matériaux
Exercice matériaux
 
Cours 1 matériaux
Cours 1 matériauxCours 1 matériaux
Cours 1 matériaux
 
cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
 
Presentation emboutissage
Presentation emboutissagePresentation emboutissage
Presentation emboutissage
 
Métaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et Zn
Métaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et ZnMétaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et Zn
Métaux et alliages non ferreux légers Al, Ti et Zn
 
moulage
moulagemoulage
moulage
 
(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)
 
Chapitre 2 matériaux
Chapitre 2 matériauxChapitre 2 matériaux
Chapitre 2 matériaux
 
Cours esprit
Cours espritCours esprit
Cours esprit
 
Lubrification
LubrificationLubrification
Lubrification
 
Estampage MatriçAge ; Resumé
Estampage   MatriçAge ; ResuméEstampage   MatriçAge ; Resumé
Estampage MatriçAge ; Resumé
 
local_media2004337516.ppt
local_media2004337516.pptlocal_media2004337516.ppt
local_media2004337516.ppt
 
Fonderie lmentsdinitiation-cours bilakrida
Fonderie lmentsdinitiation-cours bilakridaFonderie lmentsdinitiation-cours bilakrida
Fonderie lmentsdinitiation-cours bilakrida
 

En vedette

Etude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températuresEtude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températuresKhaled Djebloun
 
étude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneétude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneRafael Nadal
 
Identification des métaux
Identification des métaux Identification des métaux
Identification des métaux Rafael Nadal
 
Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesRafael Nadal
 
Diagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreDiagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreRafael Nadal
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymèreRafael Nadal
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructifRafael Nadal
 
Chimie des matériaux
Chimie des matériauxChimie des matériaux
Chimie des matériauxRafael Nadal
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructifRafael Nadal
 
Contrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasonsContrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasonsRafael Nadal
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phaseRafael Nadal
 
Contrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieContrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieRafael Nadal
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudageRafael Nadal
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordMouna Souissi
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésRafael Nadal
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsRafael Nadal
 
Stratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissons
Stratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissonsStratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissons
Stratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissonsDominique HURET
 
Srvicio ale.ppt
Srvicio ale.pptSrvicio ale.ppt
Srvicio ale.pptesiined
 

En vedette (20)

Etude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températuresEtude de comportement des composites fritté a différentes températures
Etude de comportement des composites fritté a différentes températures
 
étude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneétude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carbone
 
Cours moulage
Cours moulageCours moulage
Cours moulage
 
Identification des métaux
Identification des métaux Identification des métaux
Identification des métaux
 
Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliques
 
Diagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreDiagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibre
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymère
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
 
Chimie des matériaux
Chimie des matériauxChimie des matériaux
Chimie des matériaux
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
 
Contrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasonsContrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasons
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phase
 
Contrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieContrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par Radiographie
 
Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office word
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
 
Stratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissons
Stratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissonsStratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissons
Stratégies gagnantes pour emballages alimentaires & boissons
 
Srvicio ale.ppt
Srvicio ale.pptSrvicio ale.ppt
Srvicio ale.ppt
 

Similaire à Traitement superficiel des aciers

Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003
Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003
Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003Mohamed Yassine Benfdil
 
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civilcours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civilMohamedTurki27
 
Untitled presentation 1.pptx
Untitled presentation 1.pptxUntitled presentation 1.pptx
Untitled presentation 1.pptxMouadChourak
 
Protection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionProtection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionCHTAOU Karim
 
05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdf05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdfDjamal3
 
proc5.pptx
proc5.pptxproc5.pptx
proc5.pptxStefTfh
 
MECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdfMECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdfcxvx1
 
1.1 introduction generale.pdf
1.1 introduction generale.pdf1.1 introduction generale.pdf
1.1 introduction generale.pdfbennoumaahmed89
 
Corrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreuxCorrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreuxmohamedwac
 
Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...
Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...
Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...Tom SANVIEMVONGSAK
 
MODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptxMODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptxMAGRI1
 
Composites à matrices metalliques
Composites à matrices metalliquesComposites à matrices metalliques
Composites à matrices metalliquesIsaac Durocher
 
Cours_Corrosion-Partie_1.pdf
Cours_Corrosion-Partie_1.pdfCours_Corrosion-Partie_1.pdf
Cours_Corrosion-Partie_1.pdfBlaiseMKasongoshi
 
Béton armé 02
Béton armé 02Béton armé 02
Béton armé 02Sami Sahli
 

Similaire à Traitement superficiel des aciers (20)

traitements_thermique.pdf
traitements_thermique.pdftraitements_thermique.pdf
traitements_thermique.pdf
 
Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003
Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003
Poly etsher assemblage construction mã©tallique callaud 2003
 
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civilcours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
cours de Durabilité des bétons dans le domaine de génie civil
 
Untitled presentation 1.pptx
Untitled presentation 1.pptxUntitled presentation 1.pptx
Untitled presentation 1.pptx
 
Mr601 avantime
Mr601 avantimeMr601 avantime
Mr601 avantime
 
Protection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosionProtection des métaux contre la corrosion
Protection des métaux contre la corrosion
 
05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdf05_trait_therm[1].pdf
05_trait_therm[1].pdf
 
proc5.pptx
proc5.pptxproc5.pptx
proc5.pptx
 
Résumé sdm
Résumé sdmRésumé sdm
Résumé sdm
 
Chapitre 1.pdf
Chapitre 1.pdfChapitre 1.pdf
Chapitre 1.pdf
 
MECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdfMECAH201_chap4b.pdf
MECAH201_chap4b.pdf
 
Revenu
RevenuRevenu
Revenu
 
1.1 introduction generale.pdf
1.1 introduction generale.pdf1.1 introduction generale.pdf
1.1 introduction generale.pdf
 
Corrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreuxCorrosion métaux ferreux
Corrosion métaux ferreux
 
Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...
Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...
Oxydation à haute température d’échantillons en Inconel 718 réalisés par fabr...
 
MODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptxMODULE 06 [Autosaved].pptx
MODULE 06 [Autosaved].pptx
 
Composites à matrices metalliques
Composites à matrices metalliquesComposites à matrices metalliques
Composites à matrices metalliques
 
Les alliages dentaires
Les alliages dentairesLes alliages dentaires
Les alliages dentaires
 
Cours_Corrosion-Partie_1.pdf
Cours_Corrosion-Partie_1.pdfCours_Corrosion-Partie_1.pdf
Cours_Corrosion-Partie_1.pdf
 
Béton armé 02
Béton armé 02Béton armé 02
Béton armé 02
 

Plus de Rafael Nadal

(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...Rafael Nadal
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...Rafael Nadal
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Rafael Nadal
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesRafael Nadal
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines compositesRafael Nadal
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultRafael Nadal
 
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopieContrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopieRafael Nadal
 

Plus de Rafael Nadal (9)

Manuel freins
Manuel freinsManuel freins
Manuel freins
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fiches
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines composites
 
Soudage
Soudage Soudage
Soudage
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
 
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopieContrôle non destructif par magnétoscopie
Contrôle non destructif par magnétoscopie
 

Dernier

Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsidelewebmestre
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleuridelewebmestre
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasidelewebmestre
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvreidelewebmestre
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en Franceidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueidelewebmestre
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairidelewebmestre
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesPierreFournier32
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresidelewebmestre
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfalainfahed961
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...idelewebmestre
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSKennel
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLidelewebmestre
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsidelewebmestre
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogneidelewebmestre
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...idelewebmestre
 

Dernier (20)

Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminantsBow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
Bow 2024 - Plein air à l'intérieur des bâtiments d'élevage de ruminants
 
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitièresBOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
BOW 2024 -3-7- Impact bâtiment stress thermique Vaches laitières
 
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcinBOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
BOW 2024 - Le bâtiment multicritère porcin
 
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleurBOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
BOW 2024 - 3-5 - Des solutions numériques pour se préparer aux pics de chaleur
 
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pasBOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
BOW 2024 - Dedans/Dehors quand voir ne suffit pas
 
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la NièvreAccompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
Accompagnement de l'agrivoltaïsme dans le département de la Nièvre
 
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en FranceCadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
Cadre réglementaire et développement de l'agrivoltaïsme en France
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitièresBOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
BOW 2024 - 3-2 - Stress thermique impact vaches laitières
 
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatiqueBOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
BOW 2024 - 3 1 - Les infrastructures équestres et le changement climatique
 
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chairBOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
BOW 2024 - Jardins d'hiver en poulets de chair
 
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pagesCours polymère presentation powerpoint 46 pages
Cours polymère presentation powerpoint 46 pages
 
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitièresBOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
BOW 2024 - L'enrichissement du milieu des chèvres laitières
 
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdfActions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
Actions du vent sur les bâtiments selon lEurocode 1 – Partie 1-4.pdf
 
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
BOW 2024 - 3-8 - Adaptation des bâtiments d'élevages de volailles au changeme...
 
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdfSciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
SciencesPo_Aix_InnovationPédagogique_Atelier_APC.pdf
 
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VLBOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
BOW 2024 -3-9 - Matelas de logettes à eau refroidie VL
 
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcinsBOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
BOW 24 - De la réflexion de groupe à l'immersion dans des bâtiments porcins
 
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en DordogneAgrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
Agrivoltaïsme et filière ovine en Dordogne
 
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...BOW 2024 - 3-3 -  Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
BOW 2024 - 3-3 - Adaptation des bâtiments pour ruminants au changement clima...
 

Traitement superficiel des aciers

  • 1. INTRODUCTION UN TRAITEMENT THERMIQUE ? Pour quoi faire ? Les opérations de traitement thermique sont destinées à modifier les caractéristiques des matériaux métalliques. Elles agissent principalement sur : • la dureté • la résistance à la rupture • la résilience ou la ductilité Elles ont aussi un effet sur : • les propriétés tribologiques (frottement) • la résistance à la corrosion • les propriétés magnétiques • la stabilité dimensionnelle Les traitements thermiques se répartissent en deux grandes catégories : • les traitements de durcissement • les traitements d'adoucissement Les traitements thermiques se classent également selon qu'ils ont : • pour effet de modifier en profondeur les propriétés du matériaux dans toute la section ou toute la masse du produit traité : traitement dans la masse; • pour effet de modifier superficiellement les propriétés du matériau sur une profondeur limitée : traitements superficiels ou traitements thermiques de surface. Durcir ? Pourquoi ? • pour augmenter la dureté • pour augmenter la résistance aux sollicitations mécaniques (fatigue, frottement, usure). Comment durcir ? • les traitements thermiques dans la masse s'appliquent aux matériaux subissant des transformations par variation de la température (bases fer, aluminium, cuivre, titane); • les traitements thermiques superficiels s'appliquent essentiellement aux aciers et aux fontes; • les traitements mécaniques s'appliquent à tous les matériaux métalliques d'autant plus facilement que la dureté initiale est faible.
  • 2. LE TRAITEMENT SUPERFICIELS DES ACIERS ou TRAITEMENTS DE SURFACE PAR VOIE THERMIQUES I PROBLEME 1.1 Problématique : Par évidence, la surface est la frontière des sollicitations, elle est la région qui reçoit le plus d’agressions et de sollicitations ; c’est pourquoi la quasi-totalité des avaries des pièces mécaniques s’amorcent superficiellement. Il est donc très important de veiller aux caractéristiques superficielles. 1.2 Modes de détérioration des pièces mécaniques • Toutes les formes de corrosion sont d'abord superficielles, d'où les améliorations apportées par une protection de la surface. • Toutes les initiations des rupture par fissuration progressive ou fissuration par fatigue, commencent près de la surface • Ces détériorations sont dues aux défauts superficiels d'ordre géométriques (gorge) ou d'ordre métallurgique (oxydation), aux états de surfaces. 1.3 Solutions d'amélioration du comportement d'une surface 1- revêtement ou dépôt (revêtement dur, protecteur, antigrippant, isolant) 2- durcissement superficiel 3- mise en précontrainte superficielle 4- conversion chimique superficielle II TREMPE SUPERFICIELLE 2.1 Procédé Le durcissement superficiel par trempe après chauffage superficiel permet d'obtenir la transformation martensitique de trempe sur la zone ainsi transformée après refroidissement rapide. Le chauffage par induction électromagnétique est une technique de chauffage de forte puissance. C'est le moyen le plus répandu pour obtenir un échauffement de quelques dixièmes à quelques millimètres de profondeur.
  • 3. 2.2 Choix des aciers Tous les aciers sont susceptibles d'être chauffés superficiellement. Cependant, un certain nombre de critères déterminent le choix des nuances à employer : • la teneur en carbone (limitée à 0,55% en général pour éviter les tapures de trempe) qui determine la dureté. • Les éléments d'alliages interviennent peu, les nuances non alliés convienntent. • La profondeur de la couche durcie. 2.3 Trempe ou trempe superficielle ? critères de choix : • épaisseurs traitées • cout énergétique III TRAITEMENTS THERMOCHIMIQUES DE DIFFUSION 3.1 Propriétés Il est possible de modifier la composition chimique superficielle d'un matériau par diffusion thermique d'un ou plusieurs éléments extérieurs dans le but d'obtenir des propriétés nouvelles : • dureté plus élevée • augmentation de la résistance à la fatigue par élévation des caractéristiques mécaniques superficielles et par mise en précontrainte • amélioration de la résistance au grippage • amélioration de la résistance à la corrosion 3.2 Cémentation gazeuse a) Principe : La cémentation est un traitement thermochimique d’enrichissement superficiel par diffusion du carbone, permettant d’atteindre sur des aciers à bas carbone une teneur en carbone superficiel de l’ordre de 0,6 à 0,9%. Elle s’effectue en milieu gazeux riche en monoxyde de carbone CO, à des températures comprises entre 925 et 975°C. Elle est suivie d’une trempe pour obtenir un durcissement superficiel de la couche ainsi enrichie. b) Critère de choix : Le choix d’un tel procédé se justifie par le fait que les sollicitations des pièces mécaniques sont pour la plupart superficielles : • usure • fatigue de contact • matage
  • 4. Et ne justifient pas un durcissement élevé dans la masse, dont le défaut est d’affaiblir la résistance aux chocs. Les profondeurs de diffusion du carbone sont limitées pratiquement à 4mm ; les profondeurs les plus courantes varient entre 0,6 et 2,5mm. 3.3 Carbonitruration gazeuse a) Principe : La carbonitruration est une traitement thermochimique de diffusion de carbone et d’azote (ammoniac) destiné à augmenter la dureté superficielle après trempe des aciers (et des fontes). Les profondeurs obtenues industriellement varient entre 0,05 et 0,6mm. Les duretés atteintes sont supérieure à 58 HRC. L’avantage de la carbonitruration par rapport à la cémentation est d’opérer à température plus basse (780 à 880°C) et avec des temps plus courts grâce à la présence d’azote. b) Effet de l'azote : L’azote abaisse la température de transformation allotropique du fer. Il améliore la diffusion du carbone. Il abaisse le point de début de transformation martensitique Ms et de ce fait augmente la trempabilité de la couche cémentée. Il élève la dureté par formation de carbonitrures. Tous ces facteurs contribuent à réduire les déformations. 3.4 Cémenter ou carbonitrurer ? Critères : • Profondeur durcie <0,6mm : carbonitruration ou cémentation • Profondeur durcie >0,6mm : cémentation 3.5 Nitruration a) Principe : C’est un traitement thermochimique superficiel d’enrichissement en azote et azote+carbone (nitrocarburation), des aciers et des fontes sur des pièces généralement traitées par trempe et revenu. Ce traitement se distingue de la cémentation et de la carbonitruration par la température à laquelle il est réalisé (environ 550°C) et par le mécanisme de durcissement (pas de trempe, durcissement en phase ferritique) b) Couche de combinaison ou couche blanche : En surface, le milieu nitrurant offrant une forte concentration en azote, il se forme une combinaison chimique fer-azote. Cette couche correspond à une transformation chimique complète de la surface métallique équivalente à une conversion chimique. Cette couche est comprise entre 5 et 20 microns. Elle présente des propriétés tribologiques (frottement faible) intéressantes. La tenue à la corrosion est relativement bonne grâce à la passivation des surfaces par la présence des nitrures de fer.
  • 5. c) Zone de diffusion : Au-delà de la couche blanche, l’azote diffuse dans la structure ferritique de l’alliage fer- carbone et se combine aux éléments d’addition pour former des nitrures et permettre le durcissement de la pièce. La dureté entre 750 et 1100 HV pour les aciers couramment utilisés. Les profondeurs les plus courantes sont comprises entre 0,1 et 0,5mm. d) procédés de nitruration • nitruration gazeuse • nitruration en bains de sels • nitruration ionique e) pourquoi nitrurer ? Ce traitement est le plus universel et celui présentant le moins de risques. • Durcir superficiellement toutes les nuances d’acier même inoxydables et fontes sur pièce finie avec très peu de variations dimensionnelles (10 à 20 µm de gonflement). • Améliorer le comportement aux frottements. • Augmenter la résistance à la fatigue et à l’usure • Améliorer la résistance au grippage 3.6 Traitements électrolytiques Dépôt anodique : la pièce est liée à l’anode et la formation du composé en surface se développe à la fois vers l’intérieur et vers l’extérieur de la surface traitée (épaisseur 0,01 à 0,1mm) Exemple : anodisation dure d’alumine sur de l’aluminium Dépôt cathodique (électrolyse cathodique) : la pièce est liée à la cathode et le dépôt de matière (métal d’apport) se développe uniquement de la surface vers l’extérieur (épaisseur 0,5mm). Exemple : chromage dur sur acier, aluminium, cuivre… 3.7 Métallisation a) Principe : Elle consiste en un dépôt de métal fondu (zinc, étain, aluminium, plomb…) ou de céramiques sur la surface à traiter. Le dépôt peut être effectué en phase gazeuse, par condensation ou vaporisation et ionisation de très petites particules dans un milieu gazeux rarefié. b) Procédés : • Le PVD (Physical Vapor Deposition) : dépôt par condensation de la vapeur métallique à la surface de la pièce à des températures de 100 à 550 °C. • Le CVD (Chemical Vapor Deposition) : dépôt par réaction chimique de la vapeur métallique avec la surface de la pièce à revêtir à des températures de 900 à 1 100 °C. • Le PACVD (Plasma Assisted CVD) : CVD assisté par plasma pour dissocier le gaz actif à plus basse température, de l'ordre de 500 °C. nitruration ionique schéma de principe de la pulvérisation cathodique réactive
  • 6. 3.8 Revêtement organiques Peinture et vernis : Couramment utilisés, leur rôle est essentiellement protecteur (corrosion, humidité, agents chimiques…), décoratif et lié à l’assainissement (anti-salissures, moisissures…) 3.9 Traitements de surface dans le processus de réalisation d’une pièce mécanique Le traitement de la pièce peut se faire à différents stades de la fabrication. Les épaisseurs traitées sont faibles, le traitement se fait après usinage. Une étape de rectification peut être nécessaire pour garantir la c dimension.