SlideShare une entreprise Scribd logo

Contrôle non destructif par magnétoscopie

Contrôle non destructif par magnétoscopie

1  sur  7
Télécharger pour lire hors ligne
Contrôle non destructif par magnétoscopie
Définition et rappels
L'examen par magnétoscopie consiste à soumettre une pièce ferromagnétique à l'action
d'un champ magnétique, continu, alternatif ou redressé. Le contrôle magnétoscopique permet
de détecter des défauts débouchants (obstrués ou non) et Sous-jacents.
La magnétoscopie s’applique aux matériaux ferromagnétiques. Un matériau est dit
ferromagnétique si lorsqu'il est soumis à un champ magnétique de 2400 A/m il présente une
induction d'au moins 1 tesla. On peut citer les matériaux ferromagnétique le fer; la fonte; le
nickel et le cobalt. Par contre, les aciers austénitiques, l'aluminium, le cuivre, le titane, le
magnésium, le laiton, le bronze, le plomb et leurs alliages ne sont pas ferromagnétiques.
Le champ magnétique traverse la pièce à contrôler avec l'application simultanée en
surface d'une liqueur magnétique colorée ou fluorescente constituée de traceurs comme
produit indicateur. En présence d'un défaut, les lignes de force du champ sont déviées et
accumulent la poudre magnétique au droit du défaut pour le rendre visible à l'œil nu. La
perpendicularité du défaut par rapport aux lignes du champ magnétique accentue la sensibilité
de détection du contrôle.
Un conducteur, parcouru par un courant électrique selon une direction, soumis à un
champ magnétique dirigé dans une seconde direction, présente une différence de potentiel
selon la troisième direction. Ce phénomène est connu sous le nom d'effet Hall « physicien
américain Edwin Herbert Hall».
Le ferromagnétisme est la propriété qu'ont certains corps de s'aimanter très fortement
sous l'effet d'un champ magnétique extérieur, et pour certains (les aimants, matériaux
magnétiques durs) de garder une aimantation importante même après la disparition du champ
extérieur.
𝐵 = 𝜇0(𝐻 + 𝑀)
En d'autre termes, on est parfois amené à distinguer le champ initial, du champ total, noté,
reliés l'un à l'autre par :
avec B est les champ magnétique,
μ0 la perméabilité magnétique du vide, elle vaut 4 π *10-7
H/m
H est l'excitation magnétique, notée,
M l'aimantation du milieu.
Pour un matériau ferromagnétique, la susceptibilité magnétique est très élevée.
χ= lim
𝐵→0
𝑑𝑀
𝑑𝐻
L'aimantation est une fonction dépendant de nombreux paramètres, comme la
température, le champ magnétique, et même des champs magnétiques appliqués
précédemment (cycle d'Hystérésis).
Le diamagnétisme est la propriété des matériaux pour lesquels χ est négatif; elle est de
l'ordre de 10- 5
alors que les pour lesquels χ est positif mais toujours très faible : de l'ordre de
10- 3
sont appelés Paramagnétismes et on trouve aussi les ferromagnétismes qui sont des
matériaux pour lesquels χ est positif et très grand : il peut atteindre 105
.
La perméabilité magnétique est la faculté d'un matériau à produire un champ
magnétique, c’est-à-dire à concentrer les lignes de flux magnétique et donc à augmenter la
valeur de l'induction magnétique. Cette valeur de l'induction magnétique dépend ainsi du
milieu dans lequel elle est produite. La canalisation du champ magnétique dans un matériau
qui est également conducteur est d'autant plus réduite que la fréquence de variation des
champs, la perméabilité et la conductivité sont élevées. Le champ magnétique et le champ
d'induction magnétique sont reliés : 𝐵⃗ = 𝜇𝐻⃗⃗
où µ est la perméabilité magnétique du matériau (en H.m-1
: henry/mètre).
La perméabilité magnétique du matériau (μ) s'exprime par le produit de la perméabilité
du vide (μ0, exprimée en Henry/mètre) et de la perméabilité relative (μr, sans dimension) :
μ = μ0μr
Perméabilité magnétique relative des matériaux ferromagnétiques à 20°C
Matériaux ferromagnétiques µr
Tc °C
Cobalt 250 1115
Fer 10 000 770
Mu-métal 100 000 380
Nickel 600 358
Au-delà de la température de Curie Tc, les matériaux ferromagnétiques redeviennent
paramagnétiques.
Notions et mode opératoires
Les poudres magnétiques dont on utilise la coloration propre telles que spinelle de fer
de couleur grise ou granulés de fer oxydé de couleur grise ou blanche ; les poudres à grains
composites à noyau ferromagnétique, enrobé d'une pigmentation observable soit à la lumière
blanche, soit en lumière fluorescente à l'aide d'une lampe ultraviolette.
Les révélateurs qu'ils soient pulvérisés par voie sèche ou par voie humide peuvent
s'appliquer au pinceau, par arrosage, au pistolet, en bombe aérosol ou par immersion.
L'aimantation peut être obtenue par divers procédés décrits ci-après. Ces procédés ne sont pas
équivalent entre eux, ni par l'uniformité d'aimantation réalisée, ni par la profondeur de
détection, ni par l'intensité du champ magnétique.
Pour assurer la détection, quelle que soit l'orientation des discontinuités, il est nécessaire de
pratiquer au moins deux directions d'aimantation, si possible perpendiculaires.
On distingue l'aimantation longitudinale et l'aimantation circulaire ou transversale.
L’aimantation longitudinale s'obtient par aimant ; par électroaimant où bien par
solénoïde ou spires enroulées. On rencontre suivant les installations, les ondes continues,
alternatives sinusoïdales, alternatives sinusoïdales redressées, une ou deux alternances et
triphasées sinusoïdales redressées, une ou deux alternances. Il faut noter simplement que pour
détecter les défauts sous-jacents (pénétrer plus en profondeur), il faut exciter avec une onde
continue.
Après le contrôle, il est préférable de procédé à un nettoyage de la surface, et si
nécessaire, d'effectuer une désaimantation si l'aimantation peut affecter l'utilisation ultérieure.
L’aimantation longitudinale est obtenue par aimant permanant ; par électroaimant et
par solénoïde ou spires enroulées.
L’aimantation transversale ou circulaire est obtenue par passage direct de courant
Mode opératoire
Que le contrôle se fasse en lumière de jours ou dans une enceinte obscure, il est nécessaire de
procéder à quelques vérifications, on peut les résumer ainsi :
Les témoins ; on peut citer AFNOR, ASME ou BERTHOLD, il nous renseigne sur le sens du
champ magnétique.
Les mesureurs de champs, donne une idée sur l’intensité du champ avec lequel nous allons
pénétrer les pièces à inspecter, pour information, on peut citer les modèles FORSTER.
Un analyseur de champ, il permet de donner en autre l’intensité du champ et de mesurer
l’induction, il permet aussi d’effectuer l’application propre à l’effet HALL.
Les étalons permettent d’avoir une idée sur la grandeur des indications et d’apprécier leur
emplacement lors de l’inspection.
Il faut noter que les chapitres des normes relatifs aux conditions de visualisation des
indications recommande une indication minimale de 500 LUX(rapport du flux lumineux par
la surface de réception).
L’inspection peut se faire dans endroits dépourvu de lumière, on fait appel à la fluorescence,
c’est la propriété de certaines substances à émettre un rayonnement électromagnétique
lorsqu’elles sont excitées par un apport initial d’énergie. Dans ce cas on utilise les lumières
ultraviolet, les normes recommandent un spectre de longueur d’onde 365 nm.
Enfin on parlera des produits indicateur en l’occurrence les révélateurs qui sont des particules
sphériques ou de foirmes allongées de spinelle de fer ou d’oxyde de fer enrobé de produits
colorés ou fluorescents

Recommandé

Contrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasonsContrôle non destructif par ultrasons
Contrôle non destructif par ultrasonsRafael Nadal
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructifRafael Nadal
 
Les contrôles non destructifs
Les contrôles non destructifsLes contrôles non destructifs
Les contrôles non destructifsHubert Faigner
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructifbadr zaimi
 
controle non destructif
controle non destructifcontrole non destructif
controle non destructifAchraf Chaji
 
Contrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieContrôle non destructif par Radiographie
Contrôle non destructif par RadiographieRafael Nadal
 
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...
surveillance de maintenance par méthodes de contrôles non destructifs |Oussam...Oussama Akikab
 

Contenu connexe

Tendances

Ppt mesure et analyse des vibrations
Ppt   mesure et analyse des vibrationsPpt   mesure et analyse des vibrations
Ppt mesure et analyse des vibrationsMaxime MIGNANWANDE
 
METROLOGIE ET CONTROLE QUALITE
METROLOGIE ET CONTROLE QUALITEMETROLOGIE ET CONTROLE QUALITE
METROLOGIE ET CONTROLE QUALITEMounir Frija
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructifRafael Nadal
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenancechokri SOLTANI
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultRafael Nadal
 
144603938 exercices-capteur
144603938 exercices-capteur144603938 exercices-capteur
144603938 exercices-capteurMohammed moudine
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceMouhcine Nahal
 
Soutenance de stage Ingénieur
Soutenance de stage IngénieurSoutenance de stage Ingénieur
Soutenance de stage IngénieurFaten Chalbi
 
Cours complet matériaux
Cours complet matériauxCours complet matériaux
Cours complet matériauxMouna Souissi
 
formation des inspecteurs qualité
formation des inspecteurs qualitéformation des inspecteurs qualité
formation des inspecteurs qualitéoumaimazizi
 
Analyse vibratoire serra111
Analyse vibratoire serra111Analyse vibratoire serra111
Analyse vibratoire serra111Toufik AGGAB
 
Cour techno la boite de vitesse
Cour techno la boite de vitesseCour techno la boite de vitesse
Cour techno la boite de vitesseAziz En-nassiri
 
تمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automates
تمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automatesتمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automates
تمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automateselectrolouhla
 
Cartes controle attributs
Cartes controle attributsCartes controle attributs
Cartes controle attributsEXPERT PLUS
 

Tendances (20)

Ppt mesure et analyse des vibrations
Ppt   mesure et analyse des vibrationsPpt   mesure et analyse des vibrations
Ppt mesure et analyse des vibrations
 
METROLOGIE ET CONTROLE QUALITE
METROLOGIE ET CONTROLE QUALITEMETROLOGIE ET CONTROLE QUALITE
METROLOGIE ET CONTROLE QUALITE
 
contrôle non destructif
contrôle non destructifcontrôle non destructif
contrôle non destructif
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenance
 
CND magnétoscopie
CND magnétoscopieCND magnétoscopie
CND magnétoscopie
 
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de FoucaultContrôle non destructif par Courants de Foucault
Contrôle non destructif par Courants de Foucault
 
144603938 exercices-capteur
144603938 exercices-capteur144603938 exercices-capteur
144603938 exercices-capteur
 
Cours 1 matériaux
Cours 1 matériauxCours 1 matériaux
Cours 1 matériaux
 
Les coûts de maintenance
Les coûts de maintenanceLes coûts de maintenance
Les coûts de maintenance
 
Soutenance de stage Ingénieur
Soutenance de stage IngénieurSoutenance de stage Ingénieur
Soutenance de stage Ingénieur
 
Cours complet matériaux
Cours complet matériauxCours complet matériaux
Cours complet matériaux
 
formation des inspecteurs qualité
formation des inspecteurs qualitéformation des inspecteurs qualité
formation des inspecteurs qualité
 
TP TOURNAGE
TP TOURNAGETP TOURNAGE
TP TOURNAGE
 
Analyse vibratoire serra111
Analyse vibratoire serra111Analyse vibratoire serra111
Analyse vibratoire serra111
 
Cour techno la boite de vitesse
Cour techno la boite de vitesseCour techno la boite de vitesse
Cour techno la boite de vitesse
 
AMDEC
AMDECAMDEC
AMDEC
 
Pompes et stations de pompage
Pompes et stations de pompagePompes et stations de pompage
Pompes et stations de pompage
 
تمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automates
تمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automatesتمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automates
تمارين وحلول خاصة ببرمجة Ladder et instructions automates
 
(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)(Cours métallurgie)
(Cours métallurgie)
 
Cartes controle attributs
Cartes controle attributsCartes controle attributs
Cartes controle attributs
 

En vedette

Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesRafael Nadal
 
Diagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreDiagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreRafael Nadal
 
étude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneétude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneRafael Nadal
 
Chimie des matériaux
Chimie des matériauxChimie des matériaux
Chimie des matériauxRafael Nadal
 
Identification des métaux
Identification des métaux Identification des métaux
Identification des métaux Rafael Nadal
 
élaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxélaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxRafael Nadal
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phaseRafael Nadal
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymèreRafael Nadal
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudageRafael Nadal
 
Elaboration des materiaux
Elaboration des materiauxElaboration des materiaux
Elaboration des materiauxRafael Nadal
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésRafael Nadal
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Rafael Nadal
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsRafael Nadal
 
Traitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciersTraitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciersRafael Nadal
 
traitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimiquetraitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimiqueRafael Nadal
 
traitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimiquetraitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimiqueRafael Nadal
 

En vedette (20)

Les membranes
Les membranesLes membranes
Les membranes
 
Les céramiques
Les céramiquesLes céramiques
Les céramiques
 
Désignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliquesDésignation des matériaux métalliques
Désignation des matériaux métalliques
 
Diagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibreDiagrammes d'équilibre
Diagrammes d'équilibre
 
étude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carboneétude-du-diagramme-fer-carbone
étude-du-diagramme-fer-carbone
 
Cours moulage
Cours moulageCours moulage
Cours moulage
 
Chimie des matériaux
Chimie des matériauxChimie des matériaux
Chimie des matériaux
 
Métaux ferreux
Métaux  ferreuxMétaux  ferreux
Métaux ferreux
 
Identification des métaux
Identification des métaux Identification des métaux
Identification des métaux
 
élaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériauxélaboration-désignation-matériaux
élaboration-désignation-matériaux
 
Diagramme de phase
Diagramme de phaseDiagramme de phase
Diagramme de phase
 
Chimie de polymère
Chimie de polymèreChimie de polymère
Chimie de polymère
 
les Procédés soudage
les Procédés soudageles Procédés soudage
les Procédés soudage
 
Elaboration des materiaux
Elaboration des materiauxElaboration des materiaux
Elaboration des materiaux
 
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisésCahier des charges des matériaux de restauration utilisés
Cahier des charges des matériaux de restauration utilisés
 
Propriétés des métaux
Propriétés des métaux Propriétés des métaux
Propriétés des métaux
 
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 tempsPrincipe de fonctionnement du moteur 4 temps
Principe de fonctionnement du moteur 4 temps
 
Traitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciersTraitement superficiel des aciers
Traitement superficiel des aciers
 
traitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimiquetraitement mécanique et thermochimique
traitement mécanique et thermochimique
 
traitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimiquetraitement thermique et thermochimique
traitement thermique et thermochimique
 

Similaire à Contrôle non destructif par magnétoscopie

Lille Near Field Optics 2009
Lille Near Field Optics 2009Lille Near Field Optics 2009
Lille Near Field Optics 2009Alexandre Frigout
 
BEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data StorageBEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data Storageniazi2012
 
Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966
Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966
Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966pautrat charles
 
Exposé separation magnétique groupe 1
Exposé separation magnétique groupe 1Exposé separation magnétique groupe 1
Exposé separation magnétique groupe 1Mamane Bachir
 
microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique ImadeddineBakouk
 
Présentation_finale_inchALLAH
Présentation_finale_inchALLAHPrésentation_finale_inchALLAH
Présentation_finale_inchALLAHwided hechkel
 
3-UV-visible-2019.pdf
3-UV-visible-2019.pdf3-UV-visible-2019.pdf
3-UV-visible-2019.pdfDassouBouba1
 
De la foudre à l’arc électrique
De la foudre à l’arc électriqueDe la foudre à l’arc électrique
De la foudre à l’arc électriqueBoubakri Mohamed
 
Chapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mliChapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mliOUAJJI Hassan
 
Cours_P627_11_03_2023.ppt
Cours_P627_11_03_2023.pptCours_P627_11_03_2023.ppt
Cours_P627_11_03_2023.pptAbdo Brahmi
 
cours de spectroscopie
cours de spectroscopiecours de spectroscopie
cours de spectroscopieAnne Baudouin
 
Ondes elecromagneiques
Ondes elecromagneiquesOndes elecromagneiques
Ondes elecromagneiquesmitzy93
 
Mesures radar
Mesures radarMesures radar
Mesures radarassad63
 
4 conception protection cathodique
4 conception protection cathodique4 conception protection cathodique
4 conception protection cathodiqueferiel2
 
capteurs II.pptx
capteurs II.pptxcapteurs II.pptx
capteurs II.pptxAbdo Brahmi
 

Similaire à Contrôle non destructif par magnétoscopie (20)

Lille Near Field Optics 2009
Lille Near Field Optics 2009Lille Near Field Optics 2009
Lille Near Field Optics 2009
 
BEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data StorageBEEM magnetic microscopy - Data Storage
BEEM magnetic microscopy - Data Storage
 
Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966
Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966
Laser à fonctionnement continu à température ambiante 1966
 
Exposé separation magnétique groupe 1
Exposé separation magnétique groupe 1Exposé separation magnétique groupe 1
Exposé separation magnétique groupe 1
 
TP-Master-1.pdf
TP-Master-1.pdfTP-Master-1.pdf
TP-Master-1.pdf
 
microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique microscope à balayage Electronique
microscope à balayage Electronique
 
Présentation_finale_inchALLAH
Présentation_finale_inchALLAHPrésentation_finale_inchALLAH
Présentation_finale_inchALLAH
 
3-UV-visible-2019.pdf
3-UV-visible-2019.pdf3-UV-visible-2019.pdf
3-UV-visible-2019.pdf
 
De la foudre à l’arc électrique
De la foudre à l’arc électriqueDe la foudre à l’arc électrique
De la foudre à l’arc électrique
 
Chapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mliChapitre 1 electrotech mli
Chapitre 1 electrotech mli
 
soutenance
soutenancesoutenance
soutenance
 
Cours_P627_11_03_2023.ppt
Cours_P627_11_03_2023.pptCours_P627_11_03_2023.ppt
Cours_P627_11_03_2023.ppt
 
cours de spectroscopie
cours de spectroscopiecours de spectroscopie
cours de spectroscopie
 
Ondes elecromagneiques
Ondes elecromagneiquesOndes elecromagneiques
Ondes elecromagneiques
 
Muon mossbauer-spectroscopie
Muon mossbauer-spectroscopieMuon mossbauer-spectroscopie
Muon mossbauer-spectroscopie
 
Exp zncoo
Exp zncooExp zncoo
Exp zncoo
 
Mesures radar
Mesures radarMesures radar
Mesures radar
 
4 conception protection cathodique
4 conception protection cathodique4 conception protection cathodique
4 conception protection cathodique
 
capteurs II.pptx
capteurs II.pptxcapteurs II.pptx
capteurs II.pptx
 
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docxLE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
LE DÉVOIR GEOPHYSIQUE.docx
 

Plus de Rafael Nadal

(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...Rafael Nadal
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...Rafael Nadal
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Rafael Nadal
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesRafael Nadal
 
traitement de surface
traitement de surfacetraitement de surface
traitement de surfaceRafael Nadal
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersRafael Nadal
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines compositesRafael Nadal
 

Plus de Rafael Nadal (12)

Manuel freins
Manuel freinsManuel freins
Manuel freins
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 1 -  principe d...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 1 - principe d...
 
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...(Cahier technique automobile) guy hubert   electricité   tome 2 -  batterie, ...
(Cahier technique automobile) guy hubert electricité tome 2 - batterie, ...
 
Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013Lu k cours_embrayage_2013
Lu k cours_embrayage_2013
 
Management des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fichesManagement des entreprises_en_24_fiches
Management des entreprises_en_24_fiches
 
Emboutissage
EmboutissageEmboutissage
Emboutissage
 
traitement de surface
traitement de surfacetraitement de surface
traitement de surface
 
Traitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciersTraitement thermique des_aciers
Traitement thermique des_aciers
 
les résines composites
les résines compositesles résines composites
les résines composites
 
Soudage
Soudage Soudage
Soudage
 
cristallographie
cristallographiecristallographie
cristallographie
 
moulage
moulagemoulage
moulage
 

Dernier

Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...Institut de l'Elevage - Idele
 
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdfRapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdfZakaria156221
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génisses
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génissesJournée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génisses
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génissesInstitut de l'Elevage - Idele
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone Institut de l'Elevage - Idele
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projets
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projetsJournée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projets
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projetsInstitut de l'Elevage - Idele
 
Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024
Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024
Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024Institut de l'Elevage - Idele
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiques
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiquesJournée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiques
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiquesInstitut de l'Elevage - Idele
 

Dernier (7)

Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 2 Réduire l’âge au vêl...
 
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdfRapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
Rapport de fin d'étude en sur le dimensionnement solaire .pdf
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génisses
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génissesJournée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génisses
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 3 génisses
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 1 système bas carbone
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projets
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projetsJournée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projets
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 5 groupes-projets
 
Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024
Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024
Présentation de la station de Trévarez - 20 Février 2024
 
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiques
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiquesJournée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiques
Journée Technique Trévarez - 20 février 2024 - Atelier 4 leviers agronomiques
 

Contrôle non destructif par magnétoscopie

  • 1. Contrôle non destructif par magnétoscopie Définition et rappels L'examen par magnétoscopie consiste à soumettre une pièce ferromagnétique à l'action d'un champ magnétique, continu, alternatif ou redressé. Le contrôle magnétoscopique permet de détecter des défauts débouchants (obstrués ou non) et Sous-jacents. La magnétoscopie s’applique aux matériaux ferromagnétiques. Un matériau est dit ferromagnétique si lorsqu'il est soumis à un champ magnétique de 2400 A/m il présente une induction d'au moins 1 tesla. On peut citer les matériaux ferromagnétique le fer; la fonte; le nickel et le cobalt. Par contre, les aciers austénitiques, l'aluminium, le cuivre, le titane, le magnésium, le laiton, le bronze, le plomb et leurs alliages ne sont pas ferromagnétiques. Le champ magnétique traverse la pièce à contrôler avec l'application simultanée en surface d'une liqueur magnétique colorée ou fluorescente constituée de traceurs comme produit indicateur. En présence d'un défaut, les lignes de force du champ sont déviées et accumulent la poudre magnétique au droit du défaut pour le rendre visible à l'œil nu. La perpendicularité du défaut par rapport aux lignes du champ magnétique accentue la sensibilité de détection du contrôle.
  • 2. Un conducteur, parcouru par un courant électrique selon une direction, soumis à un champ magnétique dirigé dans une seconde direction, présente une différence de potentiel selon la troisième direction. Ce phénomène est connu sous le nom d'effet Hall « physicien américain Edwin Herbert Hall». Le ferromagnétisme est la propriété qu'ont certains corps de s'aimanter très fortement sous l'effet d'un champ magnétique extérieur, et pour certains (les aimants, matériaux magnétiques durs) de garder une aimantation importante même après la disparition du champ extérieur. 𝐵 = 𝜇0(𝐻 + 𝑀) En d'autre termes, on est parfois amené à distinguer le champ initial, du champ total, noté, reliés l'un à l'autre par : avec B est les champ magnétique, μ0 la perméabilité magnétique du vide, elle vaut 4 π *10-7 H/m H est l'excitation magnétique, notée, M l'aimantation du milieu. Pour un matériau ferromagnétique, la susceptibilité magnétique est très élevée. χ= lim 𝐵→0 𝑑𝑀 𝑑𝐻
  • 3. L'aimantation est une fonction dépendant de nombreux paramètres, comme la température, le champ magnétique, et même des champs magnétiques appliqués précédemment (cycle d'Hystérésis). Le diamagnétisme est la propriété des matériaux pour lesquels χ est négatif; elle est de l'ordre de 10- 5 alors que les pour lesquels χ est positif mais toujours très faible : de l'ordre de 10- 3 sont appelés Paramagnétismes et on trouve aussi les ferromagnétismes qui sont des matériaux pour lesquels χ est positif et très grand : il peut atteindre 105 . La perméabilité magnétique est la faculté d'un matériau à produire un champ magnétique, c’est-à-dire à concentrer les lignes de flux magnétique et donc à augmenter la valeur de l'induction magnétique. Cette valeur de l'induction magnétique dépend ainsi du milieu dans lequel elle est produite. La canalisation du champ magnétique dans un matériau qui est également conducteur est d'autant plus réduite que la fréquence de variation des champs, la perméabilité et la conductivité sont élevées. Le champ magnétique et le champ d'induction magnétique sont reliés : 𝐵⃗ = 𝜇𝐻⃗⃗ où µ est la perméabilité magnétique du matériau (en H.m-1 : henry/mètre). La perméabilité magnétique du matériau (μ) s'exprime par le produit de la perméabilité du vide (μ0, exprimée en Henry/mètre) et de la perméabilité relative (μr, sans dimension) : μ = μ0μr Perméabilité magnétique relative des matériaux ferromagnétiques à 20°C Matériaux ferromagnétiques µr Tc °C Cobalt 250 1115 Fer 10 000 770 Mu-métal 100 000 380 Nickel 600 358 Au-delà de la température de Curie Tc, les matériaux ferromagnétiques redeviennent paramagnétiques.
  • 4. Notions et mode opératoires Les poudres magnétiques dont on utilise la coloration propre telles que spinelle de fer de couleur grise ou granulés de fer oxydé de couleur grise ou blanche ; les poudres à grains composites à noyau ferromagnétique, enrobé d'une pigmentation observable soit à la lumière blanche, soit en lumière fluorescente à l'aide d'une lampe ultraviolette. Les révélateurs qu'ils soient pulvérisés par voie sèche ou par voie humide peuvent s'appliquer au pinceau, par arrosage, au pistolet, en bombe aérosol ou par immersion. L'aimantation peut être obtenue par divers procédés décrits ci-après. Ces procédés ne sont pas équivalent entre eux, ni par l'uniformité d'aimantation réalisée, ni par la profondeur de détection, ni par l'intensité du champ magnétique. Pour assurer la détection, quelle que soit l'orientation des discontinuités, il est nécessaire de pratiquer au moins deux directions d'aimantation, si possible perpendiculaires. On distingue l'aimantation longitudinale et l'aimantation circulaire ou transversale.
  • 5. L’aimantation longitudinale s'obtient par aimant ; par électroaimant où bien par solénoïde ou spires enroulées. On rencontre suivant les installations, les ondes continues, alternatives sinusoïdales, alternatives sinusoïdales redressées, une ou deux alternances et triphasées sinusoïdales redressées, une ou deux alternances. Il faut noter simplement que pour détecter les défauts sous-jacents (pénétrer plus en profondeur), il faut exciter avec une onde continue. Après le contrôle, il est préférable de procédé à un nettoyage de la surface, et si nécessaire, d'effectuer une désaimantation si l'aimantation peut affecter l'utilisation ultérieure. L’aimantation longitudinale est obtenue par aimant permanant ; par électroaimant et par solénoïde ou spires enroulées. L’aimantation transversale ou circulaire est obtenue par passage direct de courant
  • 6. Mode opératoire Que le contrôle se fasse en lumière de jours ou dans une enceinte obscure, il est nécessaire de procéder à quelques vérifications, on peut les résumer ainsi : Les témoins ; on peut citer AFNOR, ASME ou BERTHOLD, il nous renseigne sur le sens du champ magnétique. Les mesureurs de champs, donne une idée sur l’intensité du champ avec lequel nous allons pénétrer les pièces à inspecter, pour information, on peut citer les modèles FORSTER. Un analyseur de champ, il permet de donner en autre l’intensité du champ et de mesurer l’induction, il permet aussi d’effectuer l’application propre à l’effet HALL. Les étalons permettent d’avoir une idée sur la grandeur des indications et d’apprécier leur emplacement lors de l’inspection. Il faut noter que les chapitres des normes relatifs aux conditions de visualisation des indications recommande une indication minimale de 500 LUX(rapport du flux lumineux par la surface de réception). L’inspection peut se faire dans endroits dépourvu de lumière, on fait appel à la fluorescence, c’est la propriété de certaines substances à émettre un rayonnement électromagnétique lorsqu’elles sont excitées par un apport initial d’énergie. Dans ce cas on utilise les lumières ultraviolet, les normes recommandent un spectre de longueur d’onde 365 nm. Enfin on parlera des produits indicateur en l’occurrence les révélateurs qui sont des particules sphériques ou de foirmes allongées de spinelle de fer ou d’oxyde de fer enrobé de produits colorés ou fluorescents
  • 7. Avantages et inconvénients de la technique On peut dénombrer parmi les avantages u contrôle non destructif par magnétoscopie que les défauts sous-jacents (de 1 à 2 mm à partir de la surface) sont facilement détectables, il existe plusieurs méthodes d'aimantation, lors du contrôle ; on a une bonne sensibilité de détection des défauts avec appréciation de leur longueur, alors que l’investissement est relativement faible par contre en ce qui concerne les limites de la technique on peut affirmer que la technique s’applique seulement aux matériaux ferromagnétiques, elle est difficile à mettre en œuvre pour des pièces de grandes dimensions ou de formes complexes, il y’a risques d'amorçage d'arc et d'échauffement des pièces en surface au niveau des contacts électriques et des fois après inspection il est nécessaire de démagnétiser et de nettoyer les pièces alors que de fausses indications peuvent avoir lieu quand il existe un champ de dispersion local.