LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE  LE MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQ...
Plan       Introduction………………………………………………………… 04       L’environnement du stage………………………………………….. 04       Objectifs du tr...
Introduction       La maitrise de faire reproduire un animal aquacole d’intérêt commercialest exigence très impérative pou...
Créé en 1832, il est considéré comme lun des jardins dessai etdacclimatation les plus importants au monde.     Le jardin d...
Le 24 Mai 2012 :      Nous avons commencé le travail à partir de 09:00H du matin.Ce jour là nous avons :Pêché les alevins ...
Fig.03: Poisson pêché dans la cascade      Après la pêche, nous avons vidé la cascade avec des bassines pour lanettoyer. L...
Sexage et sélection :       Nous avons mis les poissons pêchés dans la cascade dans une bassinecontenant 10L d’eau avec de...
Fig.07: Dévasage de la cascade         Fig.08 : Emballage de la vase à jetéeAprès on a transféré les alevins d’une année d...
Fig.10: Pêche des géniteursTransport des géniteurs :      Les géniteurs sélectionnés sont transportés dans des bassines de...
Fig.11: SexageDétermination de l’état de maturation des géniteurs :      Prélèvement des ovocytes avec un tuyau à air     ...
Adaptation des géniteurs :      T°C : 22°C et aération en permanenceFig.14: Transfert des géniteurs dans les bassins de st...
Fig.16: Pesage des géniteurs        Nous n’avons pas pesé les géniteurs parce qu’on n’avait pas de balance lanuit.      On...
Traitement hormonal :      Hormones et dose injectée :       On a utilisé l’hypophyse de carpe importée d’USA (EPC) et l’h...
Calcul de la dose total d’hypophyse :F= (4,5x2)+(1,5x4)=15mgM= (0,5x4)+(1x2)=4mgDose=F+M=19mgDose totale =15+4+une marge d...
0,45mg            0,2ml                             Fig.18: injection hormonale       Après la première injection on a rem...
01 :20                     23                       132  02 :20                     22,5                     154,5  03 :20...
C’est la récolte des gamètes mâles et femelles sous pression abdominale,on a suivi la méthode sèche dite RUSS.Prélèvement ...
Fig.23: Préparation de lasolution de fécondation (on apréparé 5L)     On a ajouté deux fois le volume des œufs de la solut...
Fig.26: Elimination de l’adhésivité par le laitIncubation des œufs :       Après l’élimination de l’adhésivité, on a lavé ...
Fig.28: Œufs après plusieurs rinçages Fig.29: Incubation des œufs dans des bacs      Après deux jours d’incubation, l’incu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport stage zeghida salah eddine

1 157 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 157
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport stage zeghida salah eddine

  1. 1. LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE LE MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUEL’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE SCIENCES DE LA MER ET DE L’AMÉNAGEMENT DU LITTORAL Rapport du stage Tenu du 24 à 28 Mai 2012 au Jardin d’essai à El Hamma, AlgerProcédé pratique de la reproduction artificielle la chez la carpe Koï Cyprinus carpio carpioZEGHIDA Salah-Eddine Eddinezsalah13@yahoo.fr Suivi par : Mr Belhasnet 4ème année Aquaculture 2011/2012
  2. 2. Plan Introduction………………………………………………………… 04 L’environnement du stage………………………………………….. 04 Objectifs du travail…………………………………………………...05 Nettoyage de la cascade……………………………………………...06 Sexage et sélection …………………………………………………..08 Transport des géniteurs.…………………………………………….. 10 Adaptation des géniteurs……………………………………………..12 Anesthésie des poissons ……………………………………………..12 Contrôle pondéral ……...…………………………………………….12 Traitement hormonal ………………………………………………...14 Injection ……………………………………………………………...15 Fécondation artificielle……………………………………………….16 Prélèvement des gamètes …………………………………………….18 Ajout de la solution fécondante ……………………………………...18 Elimination de l’adhésivité …………………………………………..19 Incubation des œufs ………………………………………………….20 Conclusion …………………………………………………………...21
  3. 3. Introduction La maitrise de faire reproduire un animal aquacole d’intérêt commercialest exigence très impérative pour un ingénieur en aquaculture. Après avoir passé quelques mois à étudier le procédé de la reproductionartificielle chez les espèces d’intérêt aquacole en classe sous aspect théorique,l’heure nous est présenté pour accéder un pratique de cette techniqueprimordiale à réussir un élevage rentable quantitativement et rassurantqualitativement. Ce stage qui a eu lieu de 24 à 28 Mai 2012 au niveau du Jardin d’essai àEl-Hamma, Alger, nous a permis de faire un grand pas de connaissance et unerichesse d’expérience dans notre domaine.L’environnement du stage Le stage se déroulait la plupart du temps au niveau du parc zoologique duJardin d’essai du Hamma, situé dans le quartier de Hamma à Alger, est unjardin luxuriant, qui sétend en amphithéâtre, au pied du Musée National desBeaux-arts dAlger, de la rue Mohamed Belouizdad à la rue Hassiba BenBouali, sur une superficie de 62 hectares.
  4. 4. Créé en 1832, il est considéré comme lun des jardins dessai etdacclimatation les plus importants au monde. Le jardin dessai est desservi par la station Jardin dessai du métrodAlger1. Dans le parc ou il se trouve un bureau et si on peut dire un laboratoired’aquaculture annexe de l’école de l’aquaculture qui est un centre de recherchedans l’aquaculture, c’est là qu’on a fait notre stage.Objectifs du travail L’objectif est principalement la pratique de la technique de lareproduction artificielle chez la carpe Koï, cette espèce aquatique d’ornementd’origine japonaise, est de la famille des cyprinidés (Lennaeus, 1758),convenable aux bassins d’eau froide, et présente une multitude de variétés decouleur de sa peau ce qu’il fait d’elle un objet de l’aquariophilie, pas seulementen Algérie mais un peu partout dans le monde.1 Présentation du jardin est prise de l’introduction du site web « wikipédia.com » sur le sujet intitulé ‘’Jardind’essai du Hamma’’.
  5. 5. Le 24 Mai 2012 : Nous avons commencé le travail à partir de 09:00H du matin.Ce jour là nous avons :Pêché les alevins du bassin d’élevage larvaire (Mise en charge du bassin avecdes post-larves Juin 2011)Fig.01: Pêche des alevins avec une senne. Fig.02: Alevins d’une année. Nous avons pêché presque cent alevins que nous avons transférés dans unaquarium vivier.Puis on a vidés le bassin.Nettoyage de la cascade : Nous avons pêché la cascade à moitié afin de faciliter la pêche despoissons maintenus dans ce bassin. La pêche était très difficile parce que les poissons se cachaient sous lesrochers de la cascade. Les poissons pêchés (14 poissons: 20-25 cm) ont été transféré dans deuxpetits bassins circulaires afin de sélectionner quelques géniteurs matures pour lareproduction.
  6. 6. Fig.03: Poisson pêché dans la cascade Après la pêche, nous avons vidé la cascade avec des bassines pour lanettoyer. La cascade était pleine de vase vu qu’elle n’a pas été nettoyée depuisplus de 2 ans. Fig.04: Nettoyage de la cascade
  7. 7. Sexage et sélection : Nous avons mis les poissons pêchés dans la cascade dans une bassinecontenant 10L d’eau avec de l’anesthésie (phénoxyl-éthanol : 5ml/10L) poursélectionner les géniteurs prêts pour la reproduction (voir les critères desélection et de sexage plus loin). Fig.05: Femelles sélectionnées Fig.06: Mâles sélectionnésLes géniteurs sélectionnés retournent dans les bacs circulaires sexe séparé.Les autres sont transférés dans le bassin du jardin français et le grand étang.Le 25 Mai 2012 : Nous avons transféré les post-larves âgées de 4 jours dans le bassind’élevage larvaire.Puis nous avons continué le nettoyage de la cascade.
  8. 8. Fig.07: Dévasage de la cascade Fig.08 : Emballage de la vase à jetéeAprès on a transféré les alevins d’une année dans la cascade.Le 26 Mai 2012 : Nous avons transférés le reste des post larves vers le bassin d’élevagelarvaire. On a fertilisé le bassin d’élevage larvaire avec des bottes d’herbessèches. Botte d’herbe sècheFig.09: Mise en place des bottes d’herbes sèches17:00h : pêche des géniteurs dans le grand étang :On a utilisé une senne et un filet trémail pour la pêche.
  9. 9. Fig.10: Pêche des géniteursTransport des géniteurs : Les géniteurs sélectionnés sont transportés dans des bassines de 50 litres àpied vers la chambre de manipulation à l’intérieur du Zoo.Sexage et sélection sur place : (après anesthésie)Sélection : On a choisi des géniteurs sains et sans malformation.Sexage : Le sexage a été fait d’après les critères suivants :Femelle mature : Vente gonflé et bombé, papille génital concave, orifice génital rond etrosâtre, protubérance anale, écoulement d’un liquide jaunâtre par légère pressionabdominale.Mâle mur : Corps svelte, papille génital convexe, orifice génital en fente, expulsion delaitance par légère pression abdominale.
  10. 10. Fig.11: SexageDétermination de l’état de maturation des géniteurs : Prélèvement des ovocytes avec un tuyau à air Transfert des ovocytes pour observation dans du liquide de SERRLiquide de SERRA : alcool à 95° (6 volumes) + formol (3 volumes) + acideacétique (1 volume).L’observation n’a pas été faite vu le manque de produits. Fig.12: Prélèvement des ovocytes Fig.13: Ovocytes
  11. 11. Adaptation des géniteurs : T°C : 22°C et aération en permanenceFig.14: Transfert des géniteurs dans les bassins de stabulation sexe séparéAnesthésie des poissons : 0,5 ml/l de phénoxyl-éthanol Fig.15: AnesthésieContrôle pondéral : Pour déterminer la dose d’hypophyse à injecter pour chaque géniteur.
  12. 12. Fig.16: Pesage des géniteurs Nous n’avons pas pesé les géniteurs parce qu’on n’avait pas de balance lanuit. On a estimé approximativement le poids des géniteurs grâce àl’expérience du Mr. BELHASNET.Géniteurs utilisés : Femelle : Nom Poids Hlima 1500g Fatima 1500g Saadia 500g Dhahbia 500g Wardia 500g Zoulikha 500g Mâle : Nom Poids Zoubir 500g Boualem 500g Keddour 500g Antar 500g Abbas 1000g Seddouki 1000g
  13. 13. Traitement hormonal : Hormones et dose injectée : On a utilisé l’hypophyse de carpe importée d’USA (EPC) et l’hypophyseextraite des carpes chinoises par Dr. BELHASNET. On a dilué l’hypophyse dans de l’eau physiologique.Calcul des doses à injecter pour chaque géniteur :Femelle : 3mg/kg de poids vif administré en deux injections :Première injection : 1/10 de la dose totaleDeuxième injection : le reste de la dose Nom Poids Dose total 1ère inject° Intervalle 2ème mg/kg inject° Hlima 1500g 4,5mg 0,45mg 240°h 4,05mg Fatima 1500g 4,5 mg 0,45mg 240°h 4,05mg Saadia 500g 1,5 mg 0,15mg 240°h 1,35mg Dhahbia 500g 1,5 mg 0,15mg 240°h 1,35mg Wardia 500g 1,5 mg 0,15mg 240°h 1,35mg Zoulikha 500g 1,5mg 0,15mg 240°h 1,35mgMâle : 1mg/kg de poids vif en une seule injection lors de la deuxième injectiondes femelles.Nom Poids Dose totale mg/kgZoubir 500g 0,5mgBoualem 500g 0,5mgKeddour 500g 0,5mgAntar 500g 0,5mgAbbas 1000g 1mgSeddouki 1000g 1mg
  14. 14. Calcul de la dose total d’hypophyse :F= (4,5x2)+(1,5x4)=15mgM= (0,5x4)+(1x2)=4mgDose=F+M=19mgDose totale =15+4+une marge de sécurité de 10%=20,9mg=21mgNombre d’hypophyse nécessaire :Le poids moyen d’une glande=3mgNombre d’hypophyses nécessaires : 21mg/3mg=7 hypophysesPréparation de la solution hormonale : Broyez dans un mortier le nombre voulu dhypophyses jusquà obtentiondune bouillie ou dune poudre fine.Diluer l’hypophyse dans 10 ml d’eau physiologique.Injection : Injection intramusculaire dorsale. L’injection se fait avec une seringuegraduée de 5ml. On introduit la seringue avec un angle de 45°.Géniteur Hlima: Fig.17: Hlima1ère injection : 20:00h21mg 10ml d’eau physiologique
  15. 15. 0,45mg 0,2ml Fig.18: injection hormonale Après la première injection on a remet les géniteurs dans les bassins et onles a couvert avec une senne. Fig.19: bassin des géniteurs couvert avec une senneOn a mesuré la température chaque heure : Heure T°C °h cumulés 20 :20 21 21 21 :20 21,5 42,5 22 :20 21,5 64 23 :20 22 86 00 :20 23 109
  16. 16. 01 :20 23 132 02 :20 22,5 154,5 03 :20 22,5 177 04 :20 23 200 05 :20 22,5 222,25 06 :20 22,8 245,3 (2ème injection) 07 :20 22,8 268,127 Mai 2012 :2ème injection : 07:13h4,05 mg 2mlRemettre les géniteurs dans les bassins.Après la deuxième injection, on a mesuré la température chaque heure : Heure T°C °h cumulés 7 :30 21 21 8 :30 21,5 42,5 9 :30 21,5 64 10 :30 22 86 11 :30 22 108 12 :30 22 130 13 :30 22,5 152,5 14 :30 23 175,5 15 :30 23 198 ,5 16 :30 23 221,5 17 :30 23 244,5 18 :30 23 267,5 19 :30 Ponte Après 130°h on a introduit un mâle indicateur (il suit ardemment lesfemelles juste en ovulation) dans le bassin des femelles.Fécondation artificielle :Stripping: à partir de 18:50h
  17. 17. C’est la récolte des gamètes mâles et femelles sous pression abdominale,on a suivi la méthode sèche dite RUSS.Prélèvement des gamètes :Fig.20: prélèvement des ovules Fig.21: prélèvement de la laitance Les produits sexuels récupérés sont d’abord mélangés à sec à l’aide d’uneplume pendant 30 secondes. Fig.22: Mélange des produits sexuelsAjout de la solution fécondante : Solution fécondante: 3g d’urée+4g de NaCl+1L d’eau.
  18. 18. Fig.23: Préparation de lasolution de fécondation (on apréparé 5L) On a ajouté deux fois le volume des œufs de la solution fécondante etmélangé pendant 5 minutes puis évacué la solution. Fig.24: Ajout de la solution fécondanteElimination de l’adhésivité : Pour éliminer l’adhésivité des œufs 3 bains successifs de lait après chaque15 minutes.Solution du lait : 1L de lait +4L d’eau Fig.25: Préparation de lasolution du lait
  19. 19. Fig.26: Elimination de l’adhésivité par le laitIncubation des œufs : Après l’élimination de l’adhésivité, on a lavé les œufs plusieurs fois avecl’eau pure et on les a mis dans les bassins de stabulation pour l’incubation à unetempérature de 20-21°C. Au fond du bassin on a mis une moustiquaire pour faciliter l’éliminationdes déchets. Fig.27: Mise en place de la moustiquaire
  20. 20. Fig.28: Œufs après plusieurs rinçages Fig.29: Incubation des œufs dans des bacs Après deux jours d’incubation, l’incubation se poursuit en circuit ouvert(après l’éclosion, il y aura une importante production d’ammoniaque).Début d’éclosion à partir du quatrième jour.Conclusion : Ce stage était très bénéfique pour nous tous, on a appris beaucoup dechose, de la pèche, de manipuler un géniteur, de pratiquer l’inséminationartificielle et surtout suivre toute l’opération durant 4 jours. Faire reproduire un poisson d’intérêt aquacole est un processus quinécessite une présence permanente, une patience et une régularité dmanipulateur, bien que ce soit un métier indépendant qui exige la maitrise totaled’une certaine technique qui ne peut pas être à la main de n’importe qui.

×