LUDICALM, LE SOIN PÉDIATRIQUE
DEVIENT UNE EXPÉRIENCE MAGIQUE
Immersive & non invasive health tools
La distraction virtuell...
PLAN
Il
était
une
fois…
1. Ludicalmant Vôtre ?
2. Contexte : la réalité des soins quotidiens
en pédiatrie
3. Anxiété et do...
LUDICALMANT VÔTRE
3
4
Hypnothérapie NGH
Art thérapie
2011
2012
2013
2014
LUDICALMANT VÔTRE ?
Cabinet : communication, hypnose et thérapie
par ...
CONTEXTE
LA RÉALITÉ DES SOINS
QUOTIDIENS EN PÉDIATRIE
5
6
Salle de prélèvement au CH Alès Cévennes
Salle de prélèvement
à Necker
PROBLÉMATIQUE DE SOIN :
LES SOINS GÉNÈRENT DE L’ANXIÉTÉ ET DE LA DOULEUR
7
Un soin complexe : Geste technique + Gestion du...
L’EPREUVE DES SOINS EN PÉDIATRIE
1- LES ENFANTS ONT PEUR DES PIQÛRES !
8
2 -L’EPREUVE DES SOINS EN PÉDIATRIE
ENTRE PEUR DE PIQUER LES ENFANTS ET DENI
9
Mais NON, ça ne fait pas
mal
Heu, finalemen...
3- L’EPREUVE DES SOINS EN PÉDIATRIE
GÉRER L’AGRESSIVITÉ D’UN PARENT
10
LES QUESTIONS DE LA PEC DE L’ANXIÉTÉ ET DE
LA DOULEUR INDUITES PAR LES SOINS
11
> Comment créer une alliance, une confianc...
QUI DOIT GÉRER ?
12
LE POIDS DU CADRE LÉGISLATIF ET
RÉGLEMENTAIRE POUR L’IDE
 « Soulager la douleur est une obligation pour le
personnel médi...
14
« L’infirmière aide à vivre, augmente les
chemins du possible avec
professionnalisme et humanité »
Virginia Henderson
ANXIETE ET DOULEUR
MÊME COMBAT
ANTICIPATION de la DOULEUR
15
UN SOIN EST UNE ÉPREUVE,
POUR LE SOIGNANT
POUR LE PARENT ET
ENCORE PLUS POUR UN ENFANT QUI N’EN COMPREND
PAS LA RAISON
QUE...
17
TRAUMAEPREUVE
Faire face Subir
EPREUVE ET TRAUMATISME
L’épreuve : on se prépare
et on utilise toutes ses
armes pour l’affronter
18
STRATEGIES DE COPING
L...
DÉFINITION DE L’IASP DE LA DOULEUR
« La douleur est une
expérience sensorielle et
émotionnelle désagréable
associée à une ...
QUELLE DIFFERENCE ENTRE
la PHOBIE et l’ANXIETE?
20
21
Les Grecs anciens honoraient la
divinité Phobos afin de conjurer la
peur de partir au combat.
Source Wikipedia
Un objet...
22
AnxiétéPeur/phobie
Faire face Subir
UN SENTIMENT D’IMPUISSANCE
 L'anxiété est une émotion vague et déplaisante qui
traduit de l'appréhension, de la détresse,...
AGIR SUR L’ANTICIPATION DE LA DOULEUR
> C’EST AGIR SUR L’ANXIÉTÉ PARCE QUE
L’anxiété majore
la perception
de la douleur
24
L’IDÉE ?
S’APPUYER SUR QUELQUE
CHOSE QUI MARCHE EN
THÉRAPIE PAR
RÉALITÉ VIRTUELLE
25 SOIGNER par l’IMMERSION
L’IMMERSION
26
27
L’immersion en Réalité virtuelle
(<thérapies par RV) pour soigner des phobies
et soulager la douleur
SNOW WORLD
Soin de...
Une inscription permanente de
l’individu dans un monde qui parait
réel et dans le temps présent
va générer des émotions.
2...
LA DISTRACTION VIRTUELLE
29 En pédiatrie
DISTRACTION VIRTUELLE
À L’HÔPITAL ?
CH Sud Rennes – asso les P’tits doudous
de l’Hôpital sud
> Tablette Stress préopératoi...
32
ET SI ON GÉNÉRAIT DES ÉMOTIONS POSITIVES…
LUDICALM
33 Distracteur virtuel ou médiation thérapeutique
34
1 TABLETTE TACTILE + 1 APP EN RÉALITÉ AUGMENTÉE
+ L ’IMAGE MARQUEUR POUR UN EFFET HYPNOTIQUE
Le pouvoir de l’immersion …
LES EFFETS
Résultats d’études à Alès35
Poster , CHAC - Dr S. Sirvain, Dr M-F Durand, C. Boyer , E. Guerzou - Congrès pédiatrique, Lyon mai 2014
37
Objectifs secondaires
 Question 1 : Effet sur la DOULEUR ? vs patch anesthésiant et MEOPA
 Question 2 : Diminution du st...
EVALUATION CHEOPS – ETUDE RANDOMISÉE
DU 08/04 AU 29/08 2014
 Echelle simple à remplir
 Le plus souvent utilisé pour cote...
40
RÉSULTATS
41
DR SIRVAIN : DES COMMENTAIRES DES INFIRMIÈRES
50% des enfants non tenus pendant le soin
(avec ou sans crème anesthésiante)
80% des enfants : pas de signes d’agitation
P...
CONCLUSION (POSTER CONGRÈS PÉDIATRIQUE
LYON, MAI 2014)
Cette méthode utilisant les nouvelles
technologies permet de dévelo...
DR SIRVAIN : UN OUTIL POUR PRÉVENIR LA
PHOBIE DES SOINS
45
DR SIRVAIN : UN OUTIL POUR PRÉVENIR LE
BURN-OUT DU SOIGNANT
46
DR SIRVAIN : UNE FORMATION EST NÉCESSAIRE
47
CONCLUSION
UTILISER LA DISTRACTION
VIRTUELLE
48 Ludicalm en pédiatrie
DES BÉNÉFICES POUR LE TRIO
Enfant
apaisé
•Diminue la réaction de
la douleur/ Moindre
contention.
•Ancrage positif
préventi...
50
Necker – Formation 2 jours à la distraction
virtuelle et hypnoanalgésie
UN ATOUT POUR LES DAMES DE CŒUR DE
NECKER
UN OUTIL « MAGIQUE » POUR GÉRER
MÊME LES PLUS RÉCALCITRANTS
> TÉMOIGNAGE D’UNE MAMAN
« Aujourd'hui, les infirmières ont es...
UN ATOUT POUR LES INFIRMIÈRES LIBÉRALES
> INJECTION SOUS-CUTANÉE QUOTIDIENNE
52
http://ludicalmantvotre.fr/ludicalm-un-plu...
53
LA FABRIQUE À SOURIRE DE LUDICALM
DEMANDEZ VOTRE FORMATION !
Sylvie Marie BRUNET
178 quai de Stalingrad
92130 - Issy Les Moulineaux
Tél. : 06 85 11 68 82
sy...
Ludicalm - Distraction Virtuelle en pédiatrie
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Ludicalm - Distraction Virtuelle en pédiatrie

1 027 vues

Publié le

Présentation du 7 avril 2015 - A l'Institut de Formation Interhospitalier Théodore Simon (IFITS), Neuilly sur Marne. 4e édition des journées internationales. L'organisation des soins en extra-hospitalier.
Un exemple de prise en charge pédiatrique : Ludicalm , une application sur tablette tactile pour apaiser l'anxiété et la douleur. Retour d'expérience et d'études.

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

Ludicalm - Distraction Virtuelle en pédiatrie

  1. 1. LUDICALM, LE SOIN PÉDIATRIQUE DEVIENT UNE EXPÉRIENCE MAGIQUE Immersive & non invasive health tools La distraction virtuelle, ou comment une application sur une tablette tactile peut apaiser l'anxiété et la douleur en soin pédiatrique. 1 Neuilly sur Marne , le 7 avril 2015
  2. 2. PLAN Il était une fois… 1. Ludicalmant Vôtre ? 2. Contexte : la réalité des soins quotidiens en pédiatrie 3. Anxiété et douleur, même combat 4. La thérapie par Réalité Virtuelle 5. La distraction virtuelle 6. Ludicalm, distracteur ou médiation thérapeutique 7. Les résultats d’études 8. Conclusion : Ludicalm un atout pour… 2
  3. 3. LUDICALMANT VÔTRE 3
  4. 4. 4 Hypnothérapie NGH Art thérapie 2011 2012 2013 2014 LUDICALMANT VÔTRE ? Cabinet : communication, hypnose et thérapie par lesTIC et le ludique L’immersion pour combattre l’anxiété et la douleur
  5. 5. CONTEXTE LA RÉALITÉ DES SOINS QUOTIDIENS EN PÉDIATRIE 5
  6. 6. 6 Salle de prélèvement au CH Alès Cévennes Salle de prélèvement à Necker
  7. 7. PROBLÉMATIQUE DE SOIN : LES SOINS GÉNÈRENT DE L’ANXIÉTÉ ET DE LA DOULEUR 7 Un soin complexe : Geste technique + Gestion du stress de l’enfant Utilisation de moyens pharmacologiques en association à des outils de distraction
  8. 8. L’EPREUVE DES SOINS EN PÉDIATRIE 1- LES ENFANTS ONT PEUR DES PIQÛRES ! 8
  9. 9. 2 -L’EPREUVE DES SOINS EN PÉDIATRIE ENTRE PEUR DE PIQUER LES ENFANTS ET DENI 9 Mais NON, ça ne fait pas mal Heu, finalement, quelqu’un veut y aller, moi je ne peux plus
  10. 10. 3- L’EPREUVE DES SOINS EN PÉDIATRIE GÉRER L’AGRESSIVITÉ D’UN PARENT 10
  11. 11. LES QUESTIONS DE LA PEC DE L’ANXIÉTÉ ET DE LA DOULEUR INDUITES PAR LES SOINS 11 > Comment créer une alliance, une confiance entre parents - enfant – soignants > Comment laisser une empreinte positive du soin ?
  12. 12. QUI DOIT GÉRER ? 12
  13. 13. LE POIDS DU CADRE LÉGISLATIF ET RÉGLEMENTAIRE POUR L’IDE  « Soulager la douleur est une obligation pour le personnel médical et paramédical »  Les personnels doivent être « formés à la prise en charge de la douleur »  « participer à la PREVENTION, à l’EVALUATION et au SOULAGEMENT de la DOULEUR et de la DETRESSE PHYSIQUE et PSYCHIQUE des personnes… » 13
  14. 14. 14 « L’infirmière aide à vivre, augmente les chemins du possible avec professionnalisme et humanité » Virginia Henderson
  15. 15. ANXIETE ET DOULEUR MÊME COMBAT ANTICIPATION de la DOULEUR 15
  16. 16. UN SOIN EST UNE ÉPREUVE, POUR LE SOIGNANT POUR LE PARENT ET ENCORE PLUS POUR UN ENFANT QUI N’EN COMPREND PAS LA RAISON QUELLE DIFFERENCE ENTRE UNE EPREUVE ET UN TRAUMATISME ?
  17. 17. 17 TRAUMAEPREUVE Faire face Subir
  18. 18. EPREUVE ET TRAUMATISME L’épreuve : on se prépare et on utilise toutes ses armes pour l’affronter 18 STRATEGIES DE COPING Le traumatisme : cela vous tombe dessus et ça n’a pas de sens. La douleur aiguë appartient à cette catégorie et se CHRONICISE si elle n’a pas de sens. La douleur provoquée n’est pas anodine. C’est un conditionnement qui modifie les seuils douloureux infra-conscients.
  19. 19. DÉFINITION DE L’IASP DE LA DOULEUR « La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans ces termes » 19
  20. 20. QUELLE DIFFERENCE ENTRE la PHOBIE et l’ANXIETE? 20
  21. 21. 21 Les Grecs anciens honoraient la divinité Phobos afin de conjurer la peur de partir au combat. Source Wikipedia Un objet Sans objet L'anxiété est liée aux situations perçues comme étant incontrôlables ou inévitables. « Etat d'âme orienté sur l'avenir durant lequel l'individu s'attend à recevoir des réponses négatives», Source Wikipedia STRATEGIES DE COPING Risque de TRAUMATISME
  22. 22. 22 AnxiétéPeur/phobie Faire face Subir
  23. 23. UN SENTIMENT D’IMPUISSANCE  L'anxiété est une émotion vague et déplaisante qui traduit de l'appréhension, de la détresse, une crainte diffuse et sans objet.  L'anxiété peut être produite par diverses situations : une surabondance d'information qu'on ne parvient pas à traiter, la difficulté d'admettre certaines choses (comme la mort d'un proche), le manque d'information qui fait nous sentir impuissant, des événements imprévisibles ou incontrôlables dans notre vie, le sentiment de ne pas pouvoir faire face à un événement, etc. 23
  24. 24. AGIR SUR L’ANTICIPATION DE LA DOULEUR > C’EST AGIR SUR L’ANXIÉTÉ PARCE QUE L’anxiété majore la perception de la douleur 24
  25. 25. L’IDÉE ? S’APPUYER SUR QUELQUE CHOSE QUI MARCHE EN THÉRAPIE PAR RÉALITÉ VIRTUELLE 25 SOIGNER par l’IMMERSION
  26. 26. L’IMMERSION 26
  27. 27. 27 L’immersion en Réalité virtuelle (<thérapies par RV) pour soigner des phobies et soulager la douleur SNOW WORLD Soin des grands brûlésTraitements des phobies, traumas
  28. 28. Une inscription permanente de l’individu dans un monde qui parait réel et dans le temps présent va générer des émotions. 28 Simulations « comme si c’était réel » PRESENCE = intégration multisensorielle L’immersion permet au cerveau de s’adapter
  29. 29. LA DISTRACTION VIRTUELLE 29 En pédiatrie
  30. 30. DISTRACTION VIRTUELLE À L’HÔPITAL ? CH Sud Rennes – asso les P’tits doudous de l’Hôpital sud > Tablette Stress préopératoire CH A. Trousseau : Urgences pédiatriques : Ipad pour les gestes douloureux CH A. Trousseau : La vidéo 3D en anesthésie locorégionale (ALR) 30
  31. 31. 32 ET SI ON GÉNÉRAIT DES ÉMOTIONS POSITIVES…
  32. 32. LUDICALM 33 Distracteur virtuel ou médiation thérapeutique
  33. 33. 34 1 TABLETTE TACTILE + 1 APP EN RÉALITÉ AUGMENTÉE + L ’IMAGE MARQUEUR POUR UN EFFET HYPNOTIQUE Le pouvoir de l’immersion …
  34. 34. LES EFFETS Résultats d’études à Alès35
  35. 35. Poster , CHAC - Dr S. Sirvain, Dr M-F Durand, C. Boyer , E. Guerzou - Congrès pédiatrique, Lyon mai 2014
  36. 36. 37
  37. 37. Objectifs secondaires  Question 1 : Effet sur la DOULEUR ? vs patch anesthésiant et MEOPA  Question 2 : Diminution du stress de l’enfant ?  Question 3 : Meilleure participation de l’enfant et de sa famille ? La question majeure : efficacité de ce type de médiation en réalité augmentée pour créer un climat de confiance ? Poster , CHAC - Dr S. Sirvain, Dr M-F Durand, C. Boyer , E. Guerzou - Congrès pédiatrique, Lyon mai 2014 38
  38. 38. EVALUATION CHEOPS – ETUDE RANDOMISÉE DU 08/04 AU 29/08 2014  Echelle simple à remplir  Le plus souvent utilisé pour coter l’intensité de la douleur provoquée (réalisation de gestes douloureux) 14 enfants 13 enfants
  39. 39. 40
  40. 40. RÉSULTATS 41
  41. 41. DR SIRVAIN : DES COMMENTAIRES DES INFIRMIÈRES
  42. 42. 50% des enfants non tenus pendant le soin (avec ou sans crème anesthésiante) 80% des enfants : pas de signes d’agitation Poster , CHAC - Dr S. Sirvain, Dr M-F Durand, C. Boyer , E. Guerzou - Congrès pédiatrique mai 2014 43
  43. 43. CONCLUSION (POSTER CONGRÈS PÉDIATRIQUE LYON, MAI 2014) Cette méthode utilisant les nouvelles technologies permet de développer dans les services de pédiatrie une autre prise en charge non pharmacologique de la douleur. Cependant cet outil n’a d’intérêt thérapeutique qu’au travers de l’utilisation pertinente des concepts ayant permis son élaboration.
  44. 44. DR SIRVAIN : UN OUTIL POUR PRÉVENIR LA PHOBIE DES SOINS 45
  45. 45. DR SIRVAIN : UN OUTIL POUR PRÉVENIR LE BURN-OUT DU SOIGNANT 46
  46. 46. DR SIRVAIN : UNE FORMATION EST NÉCESSAIRE 47
  47. 47. CONCLUSION UTILISER LA DISTRACTION VIRTUELLE 48 Ludicalm en pédiatrie
  48. 48. DES BÉNÉFICES POUR LE TRIO Enfant apaisé •Diminue la réaction de la douleur/ Moindre contention. •Ancrage positif prévention de la phobie des soins (la PHOTO). Parents impliqués •Parents + rassurés, + rassurants •Favorise l’échange dans le trio parent-enfant- soignant Soignants sereins •Facilite la prise en charge et la réalisation du geste •Satisfaction du soignant 49
  49. 49. 50 Necker – Formation 2 jours à la distraction virtuelle et hypnoanalgésie UN ATOUT POUR LES DAMES DE CŒUR DE NECKER
  50. 50. UN OUTIL « MAGIQUE » POUR GÉRER MÊME LES PLUS RÉCALCITRANTS > TÉMOIGNAGE D’UNE MAMAN « Aujourd'hui, les infirmières ont essayé un "truc magique" : elles ont proposé à mon garçon une nouvelle méthode avec une carte magique. Mon fils est resté bloqué sur l'évènement qui allait faire mal et refusait tout de go d'entendre quoi que ce soit. Alors, les infirmières ont essayé la carte magique sur ma main. Mon fils s'y est très progressivement intéressé tout en continuant d'exprimer son refus qu'on le touche. L'infirmière a poursuivi son geste médical, tandis qu'avec l'autre infirmière nous grattouillions le pied de la Luciole et faisions mine de trouver ça drôle et mignon. Petit à petit, mon fils a moins regardé son bras qui était piqué et tendait le doigt de son autre main pour faire rire la luciole. Nous, les adultes, insistions sur le magnifique sourire de la Luciole et nous en redemandions encore. Alors mon fils grattouillait à nouveau la Luciole, un patte puis l'autre, son abdomen puis ses antennes. A un moment donné, j'ai voulu regardé la main où la pose se faisait pour voir où on en était, et tout était terminé. Mon fils l'a regardée aussi, étonné ! Pas un cri, pas une pâleur, pas une expression de douleur.... » Necker, 30/03/2015 - Sylvie Badeuil-Pontarlier, maman de Baptiste 7 ans 1/2 51
  51. 51. UN ATOUT POUR LES INFIRMIÈRES LIBÉRALES > INJECTION SOUS-CUTANÉE QUOTIDIENNE 52 http://ludicalmantvotre.fr/ludicalm-un-plus-dans-la-prise-en-charge-quotiidienne-de-la-douleur-de-lenfant/ 3 ans 1/2
  52. 52. 53 LA FABRIQUE À SOURIRE DE LUDICALM
  53. 53. DEMANDEZ VOTRE FORMATION ! Sylvie Marie BRUNET 178 quai de Stalingrad 92130 - Issy Les Moulineaux Tél. : 06 85 11 68 82 sylvie.brunet@ludicalmantvotre.fr http://ludicalmantvotre.fr https://www.facebook.com/ludicalmantvotre 54

×