SlideShare une entreprise Scribd logo
CLES
Comprendre Les Enjeux Stratégiques
Les entretiens géopolitiques mensuels
du directeur n° 26 - juin 2013
n°26
Géopolitique des fraudes
Jean-François Fiorina s’entretient avec Noël Pons
Paradis fiscaux, fraude fiscale, liens
opaques entre économie, finance et
crime organisé… La face noire de la
mondialisation n’en finit pas de nous
inquiéter ! Noël Pons nous aide à dénouer
cet écheveau complexe. Reconnu comme
l’un des meilleurs spécialistes français de
la lutte contre la fraude et la corruption,
auteur de nombreux ouvrages et articles
sur ces questions, Noël Pons met en
garde les futurs cadres et décideurs de
demain : aucun d’entre nous n’est à l’abri
d’une tentation ou d’une déviation. D’où
l’importance d’éveiller les consciences à
ces nouvelles menaces.
Noël Pons, quel est votre itinéraire ?
J’ai été inspecteur des impôts pendant 20 ans, période où j’ai mené plus de 200
vérifications suivies de redressements. De fait, je connais bien les processus de
manipulation, internes et externes. Après la fraude, j’ai travaillé sur le sujet de la
corruption.En effet,j’ai été mis à la disposition du Service central de prévention de
la corruption pendant 16 ans.Autant dire que j’ai rencontré la plupart des montages,
des plus simples aux plus compliqués. De par cette expérience de terrain, et tout
en étant dans ce Service central de prévention de la corruption, les autorités
fiscales, de justice ou encore de police de notre pays, m’ont demandé de réaliser
des interventions – colloques, formations, etc. – sur ces questions, notamment à
l’étranger, essentiellement en Amérique latine et dans certains pays de l’Est.
Aujourd’hui à la retraite, je continue ces interventions, que ce soit auprès des
États - pour sensibiliser les personnels ou aider à mettre en place des structures
de lutte contre la fraude et la corruption – ou auprès de certaines entreprises,
qui par exemple constatent de graves dysfonctionnements dans certaines de leurs
filiales à l’étranger. En outre, dans un objectif pédagogique, j’écris de nombreux ar-
ticles pour sensibiliser nos contemporains à ces questions - interventions qui sont
disponibles et que vous retrouvez sur mon site www.noelpons.fr. Enfin, je donne
des cours dans de nombreux établissements comme Paris-Dauphine ou Paris-II,
Paris Descartes, Aix en Provence, etc. Ce sont parfois des séminaires réservés à
une dizaine de personnes, s’étalant sur deux-trois jours, au cours desquels on ana-
lyse par exemple les risques de fraudes externes pour une entreprise, à partir de
logiciels "pourris" ou d’incursions via internet.On travaille alors dans des domaines
hétérogènes qui vont des fraudes bancaires – certaines banques accompagnant
CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 1 -
Jean-François Fiorina et Noël Pons : la mondialisation a fait éclater toutes les
barrières et "donne une prime au filou".
complaisamment des fraudes à l’échelle internationale – jusqu’au football et aux
paris "pourris".Il faut donc sensibiliser les interlocuteurs,les encourager à effectuer
les bons contrôles, à engager des mesures de prévention face à ce type d’attaques.
Comment est-on reconnu comme expert en matière de fraude ?
Parallèlement à ces activités, j’ai créé la première formation fraude à l’institut
Français de l’audit interne (IFACI) qui ait été faite en France et surtout, je suis
administrateur pour notre pays des Fraud examiners. L’Association of Certified Fraud
Examiners (ACFE, www.acfe-france.fr) est aujourd’hui la première institution de
formation et de professionnalisation dans le domaine de la lutte contre la fraude
dans le monde. Comptant dans ses rangs à l’échelle planétaire plus de 55 000
professionnels de la lutte contre la fraude (experts-comptables, auditeurs, juristes
et avocats, consultants, universitaires, agents gouvernementaux, etc.), elle délivre
une certification qui est reconnue par les professionnels du monde entier. Pour
bien préciser les choses à vos lecteurs, ajoutons que l’ACFE est d’ailleurs la
seule institution reconnue à l’échelle internationale qui soit habilitée à délivrer la
certification CFE - Certified Fraud Examiner - aux professionnels de la lutte contre la
fraude.Ils doivent montrer qu’ils possèdent une parfaite maîtrise de leur savoir-faire
en matière de mécanismes des transactions frauduleuses,techniques d’investigation,
éléments juridiques relatifs à la fraude, et enfin criminologie et éthique.
On en revient donc à une approche géopolitique, avec des aspects très concrets. En effet,
ce type de mission dans certaines zones doit comporter des risques ?
Effectivement.J’ai eu l’occasion d’intervenir dans bien des pays où régnait alors une
forte tension.Quand vous travaillez sur le blanchiment et la corruption relevant du
crime organisé, vous devez être prudent. Et agir avec discernement. D’autant que
souvent, les criminels infiltrent des sociétés qui, elles, sont parfaitement légales et
avec lesquelles vous pouvez travailler sans soupçonner de prime abord qu’elles sont
sous contrôle, partiel ou total, du crime organisé. Je prépare d’ailleurs un livre qui
aborde la question de savoir comment agir et surtout se protéger quand on travaille
au sein d’une filiale située en plein cœur d’un pays criminalisé. Or, contrairement à
ce que l’on pourrait croire a priori, ces pays ne sont pas des exceptions. On peut
aujourd’hui estimer que deux tiers des pays sont fortement criminalisés. Pour y
travailler, une entreprise ou un individu peut être amené à payer à tous les niveaux,
car la corruption et la fraude sont généralisées.
Il faut bien comprendre que la mondialisation a fait éclater toutes les barrières et
a mis en présence des entités – États, entreprises, etc. – sur un mode totalement
asymétrique en matière de droit. D’où dans les faits, une "prime au filou", qui
échappe à tout contrôle. La gestion des "offshores" et l’explosion tous azimuts
du numérique sont venues ajouter à l’imbroglio général. Il est donc urgent, à mon
sens, de créer des zones d’honnêteté dans lesquelles ce type de pratiques ne soit
plus toléré.Tout cela constitue un écheveau d’autant plus difficile à dénouer que les
zones sont dépendantes les unes des autres.Ainsi, beaucoup de Russes détenaient
des avoirs à Chypre d’abord parce qu’ils ne se sentaient pas en sécurité chez eux,
étant eux-mêmes sous menace permanente du crime organisé.L’extension du crime
organisé à grande échelle, comme on peut le voir dans certains pays d’Amérique
latine, constitue un réel danger au niveau mondial, en mesure de bouleverser la
donne géopolitique et géoéconomique.
Comment commence le processus de corruption ?
La corruption commence en douceur, si j’ose dire, avec le conflit d’intérêt. Si l’on
veut emporter un marché à tout prix,on va donc tout mettre en œuvre pour l’avoir,
y compris bien sûr payer. Dans bien des cas, il va falloir passer sous les fourches
caudines d’un énigmatique "Monsieur 10 %". Ou encore, on va devoir travailler
avec telle entreprise plutôt que telle autre, même si les prestations ne sont pas
les meilleures avec cependant des coûts supérieurs qu’en vérité rien ne justifie. En
France, si un policier, un magistrat, un douanier est pris dans ce genre d’affaires, il
est condamné. Or, il existe des pays qui fonctionnent sur un mode de corruption
CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n° 26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 2 -
Il existe des pays qui
fonctionnent sur un mode
de corruption généralisé. Et
parfois, il faut bien
reconnaître que la violence
du crime organisé est telle
que l’individu concerné
n’a guère le choix. Et que
refuser expose bien souvent
au danger de mort, de soi-
même ou de ses proches.
On peut aujourd’hui estimer
que deux tiers des pays sont
fortement criminalisés. Pour
y travailler, une entreprise
ou un individu doit payer
à tous les niveaux, car la
corruption et la fraude sont
généralisées.
généralisé. Et parfois, il faut bien reconnaître que la violence du crime organisé est
telle que l’individu concerné n’a guère le choix.Et que refuser expose bien souvent
au danger de mort,de soi-même ou de ses proches.C’est là une question culturelle.
Dans certains pays, à tous les échelons, chacun prélève sa dime et vit donc de la
corruption érigée en modèle de fonctionnement d’une société. Nos entreprises
sont alors confrontées à un choix difficile : refuser le jeu et perdre le marché, ou
y aller avec tous les risques que cela suppose. Autrement dit, pour que l’affaire
soit rentable, il faut intégrer un pourcentage financier qui permette une marge
de manœuvre. Là encore, la configuration est délicate, car certains directeurs de
filiales locales peuvent se prendre au jeu et eux-mêmes se servir au passage,n’ayant
pas, dès lors, vraiment envie de revenir en France… Une filiale mal contrôlée peut
présenter des risques de fraude interne.D’abord pour de simples raisons pratiques.
Si la comptabilité est réalisée en un idiome local puis ensuite traduite en anglais, il
peut y avoir – pour le moins… – de sévères distorsions. Ensuite, les enjeux sont
tels que le crime organisé met en place toute une série
de pare-feux,allant jusqu’à éditer des manuels internes
pour faire face aux enquêtes. Et encore, quand il s’agit
de grandes entreprises, il y a des moyens de contrôle,
d’appui. Pour ce qui est des petites entreprises, si elles
se trouvent en position de sous-traitantes de grosses
structures, elles peuvent sous certaines conditions
tenter l’aventure.Sinon,nombre de marchés sont pour
elles des enjeux à très hauts risques.
De fait, il faut bien comprendre que depuis une
vingtaine d’années, nous assistons tout à la fois à une
professionnalisation et à une prolifération de systèmes
illégaux, et ce dans tous les domaines. Avocats,
intermédiaires, gestionnaires, fonctionnaires, etc. sont
désormais soumis à des risques, des menaces ou des
tentations, qui parfois vont jusqu’à mettre leur vie en jeu.Ajoutons à cela l’absence
de contrôle dans ce que j’appellerais la "banque grise",où l’on trouve en particulier
toutes les gammes possibles et imaginables de blanchiment d’argent.
Les paradis fiscaux ont en fait toujours existé ?
Oui, on les connaît par exemple en Occident sous le nom de "villes franches".
La "Villefranche" rendait certains services au roi ou à l’empereur et en retour
bénéficiait d’avantages fiscaux, donc d’un statut privilégié. Tout cela ne date pas
d’hier effectivement.Caisses noires et fausses factures naissent en même temps que
la comptabilité… Plus près de nous, on peut dire que les paradis fiscaux trouvaient
leur "justification" dans le fragile équilibre de la Guerre froide.Les "méchants" et les
"bons" étaient supposés ne pas faire d’affaires ensemble, mais ils en faisaient quand
même. Et il fallait bien des lieux pour que les fonds soient déposés et transitent.
Le crime organisé était déjà de la partie, naturellement. Mais certainement pas au
niveau auquel il est parvenu depuis la fin de la Guerre froide. Nombre de grandes
banques internationales ont ainsi été sanctionnées en 2012 parce que, depuis
2008, elles utilisaient les fonds des cartels mexicains et blanchissaient l’argent de
la drogue. Chacun y trouvait son compte, en premier lieu ceux qui menaient les
transactions et tenaient à leur bonus.De fait,on a vu ainsi petit à petit émerger des
franges d’une certaine élite qui se considèrent comme affranchies de toute règle,
donc qui se sentent très clairement au-dessus des lois.
Tout cela facilite et explique en partie l’explosion de la cybercriminalité ?
La cybercriminalité se révèle être un phénomène proprement hallucinant, d’abord
de par son ampleur. Il existe aujourd’hui des systèmes extrêmement élaborés de
détournement ou de blanchiment de fonds via le "dark internet". Mais l’on assiste
aussi à des attaques sur le cœur de métier des entreprises, en vue de piller leur
savoir-faire technologique, leurs systèmes d’information et de traitement de l’infor-
mation. Pire encore, ces attaques n’hésitent pas à porter directement sur les états-
majors des entreprises, leurs dirigeants, et ce jusque dans leur vie privée.
CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 3 -
Depuis une vingtaine
d’années, nous assistons
tout à la fois à une
professionnalisation et à
une prolifération de
systèmes illégaux, et ce
dans tous les domaines.
Justement, comment sensibiliser les futurs dirigeants d’entreprise à ces questions ?
À mon sens, il faut partir des fondamentaux et sur le plan pédagogique, expliquer
à un niveau très simple ce qu’est un banal conflit d’intérêt. Il faut faire prendre
conscience que si l’on franchit une certaine limite morale, effectivement, on risque
quelque chose.La tentation n’arrive pas qu’aux autres.Et surtout,il est impératif de
comprendre que si l’on met le doigt dans un engrenage, les conséquences peuvent
être incalculables car on ne peut pas revenir en arrière. Il convient de travailler en
amont avec les élèves, les prévenir de ce qu’ils risquent de rencontrer sur leur par-
cours, les habituer à surveiller certains indicateurs qui allument une lumière rouge
signalant un risque potentiel de fraude. Si vous trouvez tel élément dans les achats,
si cet appel d’offres présente telle ou telle caractéristique, si votre comptabilité
semble avoir un aspect un peu bancal, alors posez-vous des questions. Car cela
engage non seulement l’entreprise mais aussi votre propre responsabilité. Ce qui
implique de savoir amener l’étudiant à une prise de conscience, à évaluer ce qu’il
peut ou ne peut pas moralement faire. Quitte à ce que, confronté à une situation
éthiquement intenable,il choisisse de partir pour ne pas avoir à accomplir des actes
délictueux ou à entrer dans un engrenage où, tôt ou tard, il sera broyé. Les départs
à répétition dans certaines structures ne sont pas anodins. Ils peuvent constituer
un indicateur précieux de dysfonctionnement.En particulier,si un turnover est beau-
coup trop grand et inexpliqué apparemment dans telle ou telle filiale de grand
groupe, il est légitime que l’on se pose des questions.
Cette dérive peut être accentuée par un phénomène bien connu de déconnexion
avec la réalité. Un jeune qui a fait un beau parcours, genre "petit génie", peut du
jour au lendemain être soumis à des offres qu’il n’avait pas imaginées et qui peuvent
lui faire perdre pied. C’est surtout au moment où l’on commence à connaître les
arcanes de son métier que l’on peut être tenté d’aller au-delà, de basculer.Voyez
Kerviel ou Adoboli ! Et surtout, le contrôle est largué, il n’existe plus. La fraude se
fait toujours sur un processus très simple, facilité par le fait que le contrôle est
inexistant ou inefficace, ce qui conforte l’individu tenté par le dérapage. Que le
contrôle suive un fil conducteur pour ne rien oublier, c’est bien mais insuffisant. Le
contrôle doit penser "truand". C’est-à-dire être capable de se mettre à la place de
celui qui veut aller au-delà, ce qui permet de mieux déceler les failles du système.
Encore faut-il qu’au sein du dispositif le contrôle soit bien considéré, bien payé…
En conclusion, qu’est-ce qui motive un spécialiste de traque des fraudes financières ?
Il existe indéniablement un aspect intellectuellement séduisant à essayer de
comprendre les rouages de la fraude, comment l’esprit humain peut créer avec
génie – criminel certes, mais du génie tout de même – des opérations parfois
extrêmement complexes aux seules fins d’amasser encore et toujours plus
d’argent. Il s’engage entre le fraudeur et celui qui le traque un combat qui fait appel
à l’intelligence, à la compréhension des mécanismes techniques bien sûr, mais aussi
humains, comportementaux. Essayer de saisir la logique à l’œuvre dans un montage
constitue un exercice de réflexion et d’analyse d’un intérêt toujours renouvelé,
même si les process sont assez rapidement bien connus, et que l’on a parfois affaire
à de vulgaires "bidouillages". C’est comme à la chasse, vous savez que le sanglier
passe par là,donc vous allez assez facilement pouvoir le coincer à son propre piège.
Mais le plus motivant pour le traqueur, c’est de parvenir à bien appréhender le
passage à l’acte chez le fraudeur, les raisons qui sont les siennes, le timing qu’il
suit, sa logique propre… Souvent, au-delà des aspects proprement rationnels, le
basculement chez lui peut venir de cette déconnexion de la réalité que j’évoquais
plus haut, de facteurs proprement irrationnels, et souvent d’ordre passionnel, qui
lui font perdre le sens commun et tomber dans un univers où il ne perçoit plus
de limites à ses propres rêves. On entre alors dans le champ de la démesure. Et
là, ce sont plutôt des psychanalystes qu’il faudrait interroger pour comprendre les
ressorts intimes de ces gens qui perdent pied. En matière de fraude, au-delà des
considérations techniques, c’est souvent une rupture dans l’équilibre d’un individu
qui fait, qu’à l’instar du DarkVador de la guerre des étoiles, il bascule dans le côté
noir de l’économie. n
CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 4 -
Il faut faire prendre
conscience que si l’on
franchit une certaine limite
morale, effectivement, on
risque quelque chose. La
tentation n’arrive pas qu’aux
autres. Et surtout, il est
impératif de comprendre
que si l’on met le doigt dans
un engrenage, les
conséquences peuvent être
incalculables.
En matière de fraude,
au-delà des considérations
techniques, c’est une
rupture dans l’équilibre d’un
individu qui fait, qu’à l’instar
du Dark Vador de la guerre
des étoiles, il bascule dans
le côté noir de l’économie.
CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 5 -
En rencontrant tous les mois des
personnalités de haut niveau qui
pratiquent la géopolitique, Jean-
François Fiorina aime à rappeler
que l’intérêt de l’ESC Grenoble
pour cette discipline répond à des
objectifs bien précis :
“Notre volonté est d’inciter nos par-
tenaires et nos étudiants à faire
preuve d’un nouvel état d’esprit. Il
s’agit de leur proposer non seule-
ment une grille de lecture du réel
adaptée aux enjeux du monde
contemporain, mais aussi de nou-
veaux outils d’aide à la décision.
Pour les entreprises, il s’agit d’être
capable de réagir le mieux et le
plus rapidement possible. Pour nos
étudiants, il s’agit moins d’évoluer
sur le court terme que de se prépa-
rer à une course de fond.
D’où une formation qui vise da-
vantage à former les esprits qu’à
apprendre de simples techniques,
qui, de toute façon, évolueront.
Pour les uns comme pour les
autres, il est cependant impératif
de bien comprendre l’intérêt de la
géopolitique, non pas comme ré-
férent universitaire abstrait, mais
comme méthode permettant d’ap-
procher et cerner le monde dans sa
complexité, afin d’être au plus près
des enjeux réels. La géopolitique
doit servir à gagner des marchés,
ou du moins à ne pas en perdre.
Autrement dit, elle constitue une
clé précieuse pour évoluer dans
le monde d’aujourd’hui, et surtout
de demain”. (Communication & In-
fluence n°19, mai 2010). n
Raison d’être des “Entretiens du Directeur”
Retrouvez d’autres analyses géopolitiques sur www.diploweb.com et sur www.grenoble-em.com/geopolitique.
Noël Pons
Aujourd’hui en retraite, Noël
Pons exerce une activité de
consultant international, essen-
tiellement comme concepteur
et formateur dans les domaines
se rapportant à la fraude, à la
corruption et au blanchiment, et
plus généralement à l’ensemble
des menaces liées au crime or-
ganisé.
Titulaire d’une maîtrise de
droit public de l’université de
Montpellier, diplômé de l’École
nationale des impôts, Noël Pons
a commencé sa carrière comme
inspecteur des impôts, poste
qu’il occupera une vingtaine
d’années, avant de devenir
conseiller au Service central
de prévention de la corruption
(SCPC – Ministère de la Justice).
Auditeur Interne Certifié (CIA),
Noël Pons est membre de
l’Institut Français de l’Audit et
du Contrôle Interne (IFACI),
membre de l’Association des
Fraud Examiners - et surtout
administrateur de son chapitre
Français – et enfin membre de
l’Académie de l’Éthique.
En compagnie de Jean-Paul
Philippe, il vient de sortir
92 connection – Les Hauts-
de-Seine, laboratoire de la
corruption ? (Éditions du
Nouveau Monde, avril 2013).
Il est également l’auteur de La
corruption des élites – Expertise,
lobbying, conflits d’intérêt
(Éditions Odile Jacob, 2012),
L’investigation informatisée
des fraudes – Recherche
informatisée et prévention (avec
Yoanna Pons, éditions Emerit
Publishing, 2010), Arnaques
– Le manuel anti-fraude (avec
Valérie Berche, éditions du
CNRS, 2009), Cols blancs
et mains sales – Economie
criminelle, mode d’emploi
(Éditions Odile Jacob, 2006),
Audit et fraudes (avec François
Vidaux, éditions IFACI, 2004).
Noël Pons a également contri-
bué à de nombreux ouvrages
collectifs. Il a participé à des
commissions parlementaires
et rédigé beaucoup d’articles
pour des revues spécialisées.
Il donne aussi des cours et dis-
pense des enseignements dans
les universités et les grandes
institutions.
Comme il l’écrit sur son site, "j’ai
toujours porté un grand intérêt
au comportement des criminels
financiers. Tentation criminelle,
cupidité, besoin irrépressible
de tromper, je n’ai pas identifié
d’explication majeure. Seule
la ‘théorie différentielle’
de Sutherland me semble
convenir : on devient criminel ou
fraudeur au contact des autres
et par un apprentissage conjoint.
Si les fraudeurs apprennent leur
‘métier’, il faut donc généraliser
l’apprentissage du contrôle.
Ainsi dès 2004, l’ouvrage
Audit et fraude a synthétisé
les pratiques de contrôle et
l’une des premières formations
structurée et pérenne a été créée
quelques temps auparavant à
l’IFACI. Elle a été suivie par de
nombreux cours professés dans
l’université. Il s’agit ni plus ni
moins que de décrypter le côté
noir des choses."
Pour en savoir plus :
www.noelpons.fr

Contenu connexe

En vedette

Cles n°96, l'europe en crise
Cles n°96, l'europe en criseCles n°96, l'europe en crise
Cles n°96, l'europe en crise
Jean-François Fiorina
 
Cles n°117, l'Europe face à l'immigration illégale
Cles n°117, l'Europe face à l'immigration illégaleCles n°117, l'Europe face à l'immigration illégale
Cles n°117, l'Europe face à l'immigration illégale
Jean-François Fiorina
 
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiquesEnquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Jean-François Fiorina
 
Cles entretien n°40 Thierry Marx
Cles entretien n°40   Thierry MarxCles entretien n°40   Thierry Marx
Cles entretien n°40 Thierry Marx
Jean-François Fiorina
 
Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"
Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"
Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"
Kandutia
 
Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?
Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?
Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?
Jean-François Fiorina
 
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores finalEstrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
Guillermo Andreoli
 
APLICACIONES WINDOWS
APLICACIONES WINDOWS APLICACIONES WINDOWS
APLICACIONES WINDOWS
Pedro Alexander Torres Nuvan
 
Note CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marin
Note CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marinNote CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marin
Note CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marin
Jean-François Fiorina
 
Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?
Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?
Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?
Jean-François Fiorina
 
Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015
Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015
Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015
Jean-François Fiorina
 
Preparador tercer periodo
Preparador tercer periodoPreparador tercer periodo
Preparador tercer periodo
Hugo Andrés Rangel
 
trabajo 1 kevin rodriguez
trabajo 1 kevin rodrigueztrabajo 1 kevin rodriguez
trabajo 1 kevin rodriguez
kevin14201171
 
Planificación uso basico xo. elsa
Planificación uso basico xo. elsaPlanificación uso basico xo. elsa
Planificación uso basico xo. elsa
mariaauxiliadora79
 
2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovants
2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovants2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovants
2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovantsDFIE Lyon
 
Cles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiques
Cles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiquesCles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiques
Cles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiques
Jean-François Fiorina
 
Cles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisive
Cles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisiveCles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisive
Cles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisiveJean-François Fiorina
 
Note CLES n°92 - Où va la Corée du Sud
Note CLES n°92 - Où va la Corée du SudNote CLES n°92 - Où va la Corée du Sud
Note CLES n°92 - Où va la Corée du SudJean-François Fiorina
 
Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv
renatamunoz
 

En vedette (20)

Cles n°96, l'europe en crise
Cles n°96, l'europe en criseCles n°96, l'europe en crise
Cles n°96, l'europe en crise
 
Cles n°117, l'Europe face à l'immigration illégale
Cles n°117, l'Europe face à l'immigration illégaleCles n°117, l'Europe face à l'immigration illégale
Cles n°117, l'Europe face à l'immigration illégale
 
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiquesEnquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
Enquête : le regard des Français sur les grands enjeux géopolitiques
 
Cles entretien n°40 Thierry Marx
Cles entretien n°40   Thierry MarxCles entretien n°40   Thierry Marx
Cles entretien n°40 Thierry Marx
 
Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"
Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"
Kandutia "Construyamos otros caminos con la Montaña"
 
Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?
Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?
Cles n°107 - Livre blanc de la Défense, quel avenir pour l'industrie française ?
 
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores finalEstrategias recursos y herramientas para profesores final
Estrategias recursos y herramientas para profesores final
 
APLICACIONES WINDOWS
APLICACIONES WINDOWS APLICACIONES WINDOWS
APLICACIONES WINDOWS
 
Note CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marin
Note CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marinNote CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marin
Note CLES de géopolitique n°140 - Enjeux du patrimoine ultra marin
 
Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?
Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?
Cles126 | Quo vadis, Mésopotamie ?
 
Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015
Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015
Plaquette du concours Post-bac "Handicap" 2015
 
Preparador tercer periodo
Preparador tercer periodoPreparador tercer periodo
Preparador tercer periodo
 
trabajo 1 kevin rodriguez
trabajo 1 kevin rodrigueztrabajo 1 kevin rodriguez
trabajo 1 kevin rodriguez
 
Le forum de davos
Le forum de davosLe forum de davos
Le forum de davos
 
Planificación uso basico xo. elsa
Planificación uso basico xo. elsaPlanificación uso basico xo. elsa
Planificación uso basico xo. elsa
 
2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovants
2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovants2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovants
2012 12 10 dispositifs pédagogiques innovants
 
Cles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiques
Cles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiquesCles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiques
Cles n°105, les garndes entreprises, acteurs géopolitiques
 
Cles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisive
Cles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisiveCles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisive
Cles122 - Bienvenue en 2014 ! | Regards sur une année qui s'annonce décisive
 
Note CLES n°92 - Où va la Corée du Sud
Note CLES n°92 - Où va la Corée du SudNote CLES n°92 - Où va la Corée du Sud
Note CLES n°92 - Où va la Corée du Sud
 
Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv Ea ensayo renata_mv
Ea ensayo renata_mv
 

Similaire à Note CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Entretien avec Noël PONS, spécialiste de la fraude

Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...
Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...
Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...
Jean-François Fiorina
 
PME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'international
PME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'internationalPME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'international
PME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'international
Pierre Memheld
 
Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)
Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)
Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)
PwC France
 
Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...
Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...
Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...
Pierre Memheld
 
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyenGuide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Dominique Gayraud
 
Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?
Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?
Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?
LexisNexis Business Information Solutions
 
Audition n°1 : Laurent DACULSI
Audition n°1 : Laurent DACULSIAudition n°1 : Laurent DACULSI
Audition n°1 : Laurent DACULSI
Olivier_envo
 
Barometre fraude et corruption prot-acgace
Barometre fraude et corruption prot-acgaceBarometre fraude et corruption prot-acgace
Barometre fraude et corruption prot-acgace
sophieblind
 
Fcpi Financiers Complaisants Pratiques Inavouables
Fcpi Financiers Complaisants Pratiques InavouablesFcpi Financiers Complaisants Pratiques Inavouables
Fcpi Financiers Complaisants Pratiques Inavouables
Baba Orhum
 
Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018
Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018
Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018
CognacTourisme
 
Fraude finance
Fraude financeFraude finance
Fraude finance
Hervé Boullanger
 
CP ALGOJUSTICE2.pdf
CP ALGOJUSTICE2.pdfCP ALGOJUSTICE2.pdf
CP ALGOJUSTICE2.pdf
FranckPrime1
 
Compliance / corruption : les dangers de l'exception française
Compliance / corruption : les dangers de l'exception françaiseCompliance / corruption : les dangers de l'exception française
Compliance / corruption : les dangers de l'exception française
Daniel Kadar
 
Audition n°18 : Sécurité sociale
Audition n°18 : Sécurité socialeAudition n°18 : Sécurité sociale
Audition n°18 : Sécurité sociale
Olivier_envo
 
Guide de sécurité des virements
Guide de sécurité des virementsGuide de sécurité des virements
Guide de sécurité des virements
A3C - Expert Comptable à Dunkerque
 
Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises 2015
Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises  2015Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises  2015
Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises 2015
polenumerique33
 
Dr haluk f gursel la nouvelle profession anti fraude v3 (1) 2009
Dr haluk f gursel  la nouvelle profession anti fraude   v3 (1) 2009Dr haluk f gursel  la nouvelle profession anti fraude   v3 (1) 2009
Dr haluk f gursel la nouvelle profession anti fraude v3 (1) 2009
Haluk Ferden Gursel
 
Sapin 2, Lutter efficacement contre la coruption
Sapin 2, Lutter efficacement contre la coruptionSapin 2, Lutter efficacement contre la coruption
Sapin 2, Lutter efficacement contre la coruption
Raphael GAUVAIN
 
Ecarts de conduite des entreprises, responsabilité des individus
Ecarts de conduite des entreprises, responsabilité des individusEcarts de conduite des entreprises, responsabilité des individus
Ecarts de conduite des entreprises, responsabilité des individus
Ipsos France
 

Similaire à Note CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Entretien avec Noël PONS, spécialiste de la fraude (20)

Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...
Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...
Note CLES - Les entretiens du directeur n°39, Géopolitique de la contrefaçon,...
 
PME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'international
PME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'internationalPME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'international
PME / PMI : prévenir les risques juridiques à l'international
 
Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)
Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)
Infographie PwC sur la fraude en entreprise (2014)
 
Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...
Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...
Intelligence économique et anticipation des risques: application à la lutte a...
 
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyenGuide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
Guide de l'élu local transparence des relations avec le citoyen
 
Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?
Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?
Web Conférence: Corruption et Supply Chain - Quelles sont mes responsabilités?
 
Audition n°1 : Laurent DACULSI
Audition n°1 : Laurent DACULSIAudition n°1 : Laurent DACULSI
Audition n°1 : Laurent DACULSI
 
Barometre fraude et corruption prot-acgace
Barometre fraude et corruption prot-acgaceBarometre fraude et corruption prot-acgace
Barometre fraude et corruption prot-acgace
 
Fcpi Financiers Complaisants Pratiques Inavouables
Fcpi Financiers Complaisants Pratiques InavouablesFcpi Financiers Complaisants Pratiques Inavouables
Fcpi Financiers Complaisants Pratiques Inavouables
 
Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018
Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018
Accessibilite demarchage agressif-elements_de_doctrine.2018
 
Fraude finance
Fraude financeFraude finance
Fraude finance
 
CP ALGOJUSTICE2.pdf
CP ALGOJUSTICE2.pdfCP ALGOJUSTICE2.pdf
CP ALGOJUSTICE2.pdf
 
Compliance / corruption : les dangers de l'exception française
Compliance / corruption : les dangers de l'exception françaiseCompliance / corruption : les dangers de l'exception française
Compliance / corruption : les dangers de l'exception française
 
Audition n°18 : Sécurité sociale
Audition n°18 : Sécurité socialeAudition n°18 : Sécurité sociale
Audition n°18 : Sécurité sociale
 
Guide de sécurité des virements
Guide de sécurité des virementsGuide de sécurité des virements
Guide de sécurité des virements
 
Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises 2015
Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises  2015Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises  2015
Guide - 9 réflexes de sécurité pour les ordres de virement des entreprises 2015
 
Dr haluk f gursel la nouvelle profession anti fraude v3 (1) 2009
Dr haluk f gursel  la nouvelle profession anti fraude   v3 (1) 2009Dr haluk f gursel  la nouvelle profession anti fraude   v3 (1) 2009
Dr haluk f gursel la nouvelle profession anti fraude v3 (1) 2009
 
Sapin 2, Lutter efficacement contre la coruption
Sapin 2, Lutter efficacement contre la coruptionSapin 2, Lutter efficacement contre la coruption
Sapin 2, Lutter efficacement contre la coruption
 
195compensation
195compensation195compensation
195compensation
 
Ecarts de conduite des entreprises, responsabilité des individus
Ecarts de conduite des entreprises, responsabilité des individusEcarts de conduite des entreprises, responsabilité des individus
Ecarts de conduite des entreprises, responsabilité des individus
 

Plus de Jean-François Fiorina

Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitiqueGéopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Jean-François Fiorina
 
Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre
Jean-François Fiorina
 
Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018
Jean-François Fiorina
 
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Jean-François Fiorina
 
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEMYear book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Jean-François Fiorina
 
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afriqueAppel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Jean-François Fiorina
 
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de ManagementFestival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Jean-François Fiorina
 
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management 6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Jean-François Fiorina
 
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu..."Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
Jean-François Fiorina
 
It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !
Jean-François Fiorina
 
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Jean-François Fiorina
 
Guide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur internationalGuide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur international
Jean-François Fiorina
 
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Jean-François Fiorina
 
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEMGEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
Jean-François Fiorina
 
Plaquette siap
Plaquette siapPlaquette siap
Plaquette siap
Jean-François Fiorina
 
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
Jean-François Fiorina
 
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
Jean-François Fiorina
 
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Jean-François Fiorina
 
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seulsDirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Jean-François Fiorina
 
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Jean-François Fiorina
 

Plus de Jean-François Fiorina (20)

Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitiqueGéopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
Géopolitiquement votre, ma newsletter géopolitique
 
Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre Géopolitiquement vôtre
Géopolitiquement vôtre
 
Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018Brochure PGE 2018
Brochure PGE 2018
 
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique Appel à communication du prochain festival de géopolitique
Appel à communication du prochain festival de géopolitique
 
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEMYear book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
Year book 2017 / 2018 - MSc Marketing GEM
 
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afriqueAppel à communication entrepreneuriat en afrique
Appel à communication entrepreneuriat en afrique
 
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de ManagementFestival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
Festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
 
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management 6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
6ème édition du festival de l'Entrepreneuriat de Grenoble Ecole de Management
 
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu..."Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
"Marketing, le magazine qui peut sauver ton partiel", une publication des étu...
 
It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !It happens at Grenoble Ecole de Management !
It happens at Grenoble Ecole de Management !
 
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
Comment devenir partenaire de Grenoble Ecole de Management
 
Guide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur internationalGuide de l'acheteur international
Guide de l'acheteur international
 
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
Contributions de l'AGERA (Association des Grandes Ecoles en Rhône-Alpes Auver...
 
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEMGEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
GEM Lab studies - Climat mondial des affaires DFCG-GEM
 
Plaquette siap
Plaquette siapPlaquette siap
Plaquette siap
 
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
A Note On The Evolution Of The French Management Scholarship, 1994-2014
 
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
GEM LAB Executive Summaries #18 - Salariés incontournables : comment leur évi...
 
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
Pour innover efficace, ne vous trompez pas de marque - GEM LAB Executive Summ...
 
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seulsDirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
Dirigeants, pour mieux innover, n’innovez pas seuls
 
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
Newsletter n°6 Dispositif diversité de GEM
 

Note CLES - Comprendre Les Enjeux Stratégiques - Entretien avec Noël PONS, spécialiste de la fraude

  • 1. CLES Comprendre Les Enjeux Stratégiques Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur n° 26 - juin 2013 n°26 Géopolitique des fraudes Jean-François Fiorina s’entretient avec Noël Pons Paradis fiscaux, fraude fiscale, liens opaques entre économie, finance et crime organisé… La face noire de la mondialisation n’en finit pas de nous inquiéter ! Noël Pons nous aide à dénouer cet écheveau complexe. Reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes français de la lutte contre la fraude et la corruption, auteur de nombreux ouvrages et articles sur ces questions, Noël Pons met en garde les futurs cadres et décideurs de demain : aucun d’entre nous n’est à l’abri d’une tentation ou d’une déviation. D’où l’importance d’éveiller les consciences à ces nouvelles menaces. Noël Pons, quel est votre itinéraire ? J’ai été inspecteur des impôts pendant 20 ans, période où j’ai mené plus de 200 vérifications suivies de redressements. De fait, je connais bien les processus de manipulation, internes et externes. Après la fraude, j’ai travaillé sur le sujet de la corruption.En effet,j’ai été mis à la disposition du Service central de prévention de la corruption pendant 16 ans.Autant dire que j’ai rencontré la plupart des montages, des plus simples aux plus compliqués. De par cette expérience de terrain, et tout en étant dans ce Service central de prévention de la corruption, les autorités fiscales, de justice ou encore de police de notre pays, m’ont demandé de réaliser des interventions – colloques, formations, etc. – sur ces questions, notamment à l’étranger, essentiellement en Amérique latine et dans certains pays de l’Est. Aujourd’hui à la retraite, je continue ces interventions, que ce soit auprès des États - pour sensibiliser les personnels ou aider à mettre en place des structures de lutte contre la fraude et la corruption – ou auprès de certaines entreprises, qui par exemple constatent de graves dysfonctionnements dans certaines de leurs filiales à l’étranger. En outre, dans un objectif pédagogique, j’écris de nombreux ar- ticles pour sensibiliser nos contemporains à ces questions - interventions qui sont disponibles et que vous retrouvez sur mon site www.noelpons.fr. Enfin, je donne des cours dans de nombreux établissements comme Paris-Dauphine ou Paris-II, Paris Descartes, Aix en Provence, etc. Ce sont parfois des séminaires réservés à une dizaine de personnes, s’étalant sur deux-trois jours, au cours desquels on ana- lyse par exemple les risques de fraudes externes pour une entreprise, à partir de logiciels "pourris" ou d’incursions via internet.On travaille alors dans des domaines hétérogènes qui vont des fraudes bancaires – certaines banques accompagnant CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 1 - Jean-François Fiorina et Noël Pons : la mondialisation a fait éclater toutes les barrières et "donne une prime au filou".
  • 2. complaisamment des fraudes à l’échelle internationale – jusqu’au football et aux paris "pourris".Il faut donc sensibiliser les interlocuteurs,les encourager à effectuer les bons contrôles, à engager des mesures de prévention face à ce type d’attaques. Comment est-on reconnu comme expert en matière de fraude ? Parallèlement à ces activités, j’ai créé la première formation fraude à l’institut Français de l’audit interne (IFACI) qui ait été faite en France et surtout, je suis administrateur pour notre pays des Fraud examiners. L’Association of Certified Fraud Examiners (ACFE, www.acfe-france.fr) est aujourd’hui la première institution de formation et de professionnalisation dans le domaine de la lutte contre la fraude dans le monde. Comptant dans ses rangs à l’échelle planétaire plus de 55 000 professionnels de la lutte contre la fraude (experts-comptables, auditeurs, juristes et avocats, consultants, universitaires, agents gouvernementaux, etc.), elle délivre une certification qui est reconnue par les professionnels du monde entier. Pour bien préciser les choses à vos lecteurs, ajoutons que l’ACFE est d’ailleurs la seule institution reconnue à l’échelle internationale qui soit habilitée à délivrer la certification CFE - Certified Fraud Examiner - aux professionnels de la lutte contre la fraude.Ils doivent montrer qu’ils possèdent une parfaite maîtrise de leur savoir-faire en matière de mécanismes des transactions frauduleuses,techniques d’investigation, éléments juridiques relatifs à la fraude, et enfin criminologie et éthique. On en revient donc à une approche géopolitique, avec des aspects très concrets. En effet, ce type de mission dans certaines zones doit comporter des risques ? Effectivement.J’ai eu l’occasion d’intervenir dans bien des pays où régnait alors une forte tension.Quand vous travaillez sur le blanchiment et la corruption relevant du crime organisé, vous devez être prudent. Et agir avec discernement. D’autant que souvent, les criminels infiltrent des sociétés qui, elles, sont parfaitement légales et avec lesquelles vous pouvez travailler sans soupçonner de prime abord qu’elles sont sous contrôle, partiel ou total, du crime organisé. Je prépare d’ailleurs un livre qui aborde la question de savoir comment agir et surtout se protéger quand on travaille au sein d’une filiale située en plein cœur d’un pays criminalisé. Or, contrairement à ce que l’on pourrait croire a priori, ces pays ne sont pas des exceptions. On peut aujourd’hui estimer que deux tiers des pays sont fortement criminalisés. Pour y travailler, une entreprise ou un individu peut être amené à payer à tous les niveaux, car la corruption et la fraude sont généralisées. Il faut bien comprendre que la mondialisation a fait éclater toutes les barrières et a mis en présence des entités – États, entreprises, etc. – sur un mode totalement asymétrique en matière de droit. D’où dans les faits, une "prime au filou", qui échappe à tout contrôle. La gestion des "offshores" et l’explosion tous azimuts du numérique sont venues ajouter à l’imbroglio général. Il est donc urgent, à mon sens, de créer des zones d’honnêteté dans lesquelles ce type de pratiques ne soit plus toléré.Tout cela constitue un écheveau d’autant plus difficile à dénouer que les zones sont dépendantes les unes des autres.Ainsi, beaucoup de Russes détenaient des avoirs à Chypre d’abord parce qu’ils ne se sentaient pas en sécurité chez eux, étant eux-mêmes sous menace permanente du crime organisé.L’extension du crime organisé à grande échelle, comme on peut le voir dans certains pays d’Amérique latine, constitue un réel danger au niveau mondial, en mesure de bouleverser la donne géopolitique et géoéconomique. Comment commence le processus de corruption ? La corruption commence en douceur, si j’ose dire, avec le conflit d’intérêt. Si l’on veut emporter un marché à tout prix,on va donc tout mettre en œuvre pour l’avoir, y compris bien sûr payer. Dans bien des cas, il va falloir passer sous les fourches caudines d’un énigmatique "Monsieur 10 %". Ou encore, on va devoir travailler avec telle entreprise plutôt que telle autre, même si les prestations ne sont pas les meilleures avec cependant des coûts supérieurs qu’en vérité rien ne justifie. En France, si un policier, un magistrat, un douanier est pris dans ce genre d’affaires, il est condamné. Or, il existe des pays qui fonctionnent sur un mode de corruption CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n° 26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 2 - Il existe des pays qui fonctionnent sur un mode de corruption généralisé. Et parfois, il faut bien reconnaître que la violence du crime organisé est telle que l’individu concerné n’a guère le choix. Et que refuser expose bien souvent au danger de mort, de soi- même ou de ses proches. On peut aujourd’hui estimer que deux tiers des pays sont fortement criminalisés. Pour y travailler, une entreprise ou un individu doit payer à tous les niveaux, car la corruption et la fraude sont généralisées.
  • 3. généralisé. Et parfois, il faut bien reconnaître que la violence du crime organisé est telle que l’individu concerné n’a guère le choix.Et que refuser expose bien souvent au danger de mort,de soi-même ou de ses proches.C’est là une question culturelle. Dans certains pays, à tous les échelons, chacun prélève sa dime et vit donc de la corruption érigée en modèle de fonctionnement d’une société. Nos entreprises sont alors confrontées à un choix difficile : refuser le jeu et perdre le marché, ou y aller avec tous les risques que cela suppose. Autrement dit, pour que l’affaire soit rentable, il faut intégrer un pourcentage financier qui permette une marge de manœuvre. Là encore, la configuration est délicate, car certains directeurs de filiales locales peuvent se prendre au jeu et eux-mêmes se servir au passage,n’ayant pas, dès lors, vraiment envie de revenir en France… Une filiale mal contrôlée peut présenter des risques de fraude interne.D’abord pour de simples raisons pratiques. Si la comptabilité est réalisée en un idiome local puis ensuite traduite en anglais, il peut y avoir – pour le moins… – de sévères distorsions. Ensuite, les enjeux sont tels que le crime organisé met en place toute une série de pare-feux,allant jusqu’à éditer des manuels internes pour faire face aux enquêtes. Et encore, quand il s’agit de grandes entreprises, il y a des moyens de contrôle, d’appui. Pour ce qui est des petites entreprises, si elles se trouvent en position de sous-traitantes de grosses structures, elles peuvent sous certaines conditions tenter l’aventure.Sinon,nombre de marchés sont pour elles des enjeux à très hauts risques. De fait, il faut bien comprendre que depuis une vingtaine d’années, nous assistons tout à la fois à une professionnalisation et à une prolifération de systèmes illégaux, et ce dans tous les domaines. Avocats, intermédiaires, gestionnaires, fonctionnaires, etc. sont désormais soumis à des risques, des menaces ou des tentations, qui parfois vont jusqu’à mettre leur vie en jeu.Ajoutons à cela l’absence de contrôle dans ce que j’appellerais la "banque grise",où l’on trouve en particulier toutes les gammes possibles et imaginables de blanchiment d’argent. Les paradis fiscaux ont en fait toujours existé ? Oui, on les connaît par exemple en Occident sous le nom de "villes franches". La "Villefranche" rendait certains services au roi ou à l’empereur et en retour bénéficiait d’avantages fiscaux, donc d’un statut privilégié. Tout cela ne date pas d’hier effectivement.Caisses noires et fausses factures naissent en même temps que la comptabilité… Plus près de nous, on peut dire que les paradis fiscaux trouvaient leur "justification" dans le fragile équilibre de la Guerre froide.Les "méchants" et les "bons" étaient supposés ne pas faire d’affaires ensemble, mais ils en faisaient quand même. Et il fallait bien des lieux pour que les fonds soient déposés et transitent. Le crime organisé était déjà de la partie, naturellement. Mais certainement pas au niveau auquel il est parvenu depuis la fin de la Guerre froide. Nombre de grandes banques internationales ont ainsi été sanctionnées en 2012 parce que, depuis 2008, elles utilisaient les fonds des cartels mexicains et blanchissaient l’argent de la drogue. Chacun y trouvait son compte, en premier lieu ceux qui menaient les transactions et tenaient à leur bonus.De fait,on a vu ainsi petit à petit émerger des franges d’une certaine élite qui se considèrent comme affranchies de toute règle, donc qui se sentent très clairement au-dessus des lois. Tout cela facilite et explique en partie l’explosion de la cybercriminalité ? La cybercriminalité se révèle être un phénomène proprement hallucinant, d’abord de par son ampleur. Il existe aujourd’hui des systèmes extrêmement élaborés de détournement ou de blanchiment de fonds via le "dark internet". Mais l’on assiste aussi à des attaques sur le cœur de métier des entreprises, en vue de piller leur savoir-faire technologique, leurs systèmes d’information et de traitement de l’infor- mation. Pire encore, ces attaques n’hésitent pas à porter directement sur les états- majors des entreprises, leurs dirigeants, et ce jusque dans leur vie privée. CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 3 - Depuis une vingtaine d’années, nous assistons tout à la fois à une professionnalisation et à une prolifération de systèmes illégaux, et ce dans tous les domaines.
  • 4. Justement, comment sensibiliser les futurs dirigeants d’entreprise à ces questions ? À mon sens, il faut partir des fondamentaux et sur le plan pédagogique, expliquer à un niveau très simple ce qu’est un banal conflit d’intérêt. Il faut faire prendre conscience que si l’on franchit une certaine limite morale, effectivement, on risque quelque chose.La tentation n’arrive pas qu’aux autres.Et surtout,il est impératif de comprendre que si l’on met le doigt dans un engrenage, les conséquences peuvent être incalculables car on ne peut pas revenir en arrière. Il convient de travailler en amont avec les élèves, les prévenir de ce qu’ils risquent de rencontrer sur leur par- cours, les habituer à surveiller certains indicateurs qui allument une lumière rouge signalant un risque potentiel de fraude. Si vous trouvez tel élément dans les achats, si cet appel d’offres présente telle ou telle caractéristique, si votre comptabilité semble avoir un aspect un peu bancal, alors posez-vous des questions. Car cela engage non seulement l’entreprise mais aussi votre propre responsabilité. Ce qui implique de savoir amener l’étudiant à une prise de conscience, à évaluer ce qu’il peut ou ne peut pas moralement faire. Quitte à ce que, confronté à une situation éthiquement intenable,il choisisse de partir pour ne pas avoir à accomplir des actes délictueux ou à entrer dans un engrenage où, tôt ou tard, il sera broyé. Les départs à répétition dans certaines structures ne sont pas anodins. Ils peuvent constituer un indicateur précieux de dysfonctionnement.En particulier,si un turnover est beau- coup trop grand et inexpliqué apparemment dans telle ou telle filiale de grand groupe, il est légitime que l’on se pose des questions. Cette dérive peut être accentuée par un phénomène bien connu de déconnexion avec la réalité. Un jeune qui a fait un beau parcours, genre "petit génie", peut du jour au lendemain être soumis à des offres qu’il n’avait pas imaginées et qui peuvent lui faire perdre pied. C’est surtout au moment où l’on commence à connaître les arcanes de son métier que l’on peut être tenté d’aller au-delà, de basculer.Voyez Kerviel ou Adoboli ! Et surtout, le contrôle est largué, il n’existe plus. La fraude se fait toujours sur un processus très simple, facilité par le fait que le contrôle est inexistant ou inefficace, ce qui conforte l’individu tenté par le dérapage. Que le contrôle suive un fil conducteur pour ne rien oublier, c’est bien mais insuffisant. Le contrôle doit penser "truand". C’est-à-dire être capable de se mettre à la place de celui qui veut aller au-delà, ce qui permet de mieux déceler les failles du système. Encore faut-il qu’au sein du dispositif le contrôle soit bien considéré, bien payé… En conclusion, qu’est-ce qui motive un spécialiste de traque des fraudes financières ? Il existe indéniablement un aspect intellectuellement séduisant à essayer de comprendre les rouages de la fraude, comment l’esprit humain peut créer avec génie – criminel certes, mais du génie tout de même – des opérations parfois extrêmement complexes aux seules fins d’amasser encore et toujours plus d’argent. Il s’engage entre le fraudeur et celui qui le traque un combat qui fait appel à l’intelligence, à la compréhension des mécanismes techniques bien sûr, mais aussi humains, comportementaux. Essayer de saisir la logique à l’œuvre dans un montage constitue un exercice de réflexion et d’analyse d’un intérêt toujours renouvelé, même si les process sont assez rapidement bien connus, et que l’on a parfois affaire à de vulgaires "bidouillages". C’est comme à la chasse, vous savez que le sanglier passe par là,donc vous allez assez facilement pouvoir le coincer à son propre piège. Mais le plus motivant pour le traqueur, c’est de parvenir à bien appréhender le passage à l’acte chez le fraudeur, les raisons qui sont les siennes, le timing qu’il suit, sa logique propre… Souvent, au-delà des aspects proprement rationnels, le basculement chez lui peut venir de cette déconnexion de la réalité que j’évoquais plus haut, de facteurs proprement irrationnels, et souvent d’ordre passionnel, qui lui font perdre le sens commun et tomber dans un univers où il ne perçoit plus de limites à ses propres rêves. On entre alors dans le champ de la démesure. Et là, ce sont plutôt des psychanalystes qu’il faudrait interroger pour comprendre les ressorts intimes de ces gens qui perdent pied. En matière de fraude, au-delà des considérations techniques, c’est souvent une rupture dans l’équilibre d’un individu qui fait, qu’à l’instar du DarkVador de la guerre des étoiles, il bascule dans le côté noir de l’économie. n CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 4 - Il faut faire prendre conscience que si l’on franchit une certaine limite morale, effectivement, on risque quelque chose. La tentation n’arrive pas qu’aux autres. Et surtout, il est impératif de comprendre que si l’on met le doigt dans un engrenage, les conséquences peuvent être incalculables. En matière de fraude, au-delà des considérations techniques, c’est une rupture dans l’équilibre d’un individu qui fait, qu’à l’instar du Dark Vador de la guerre des étoiles, il bascule dans le côté noir de l’économie.
  • 5. CLES - Les entretiens géopolitiques mensuels du directeur - n°26 - juin 2013 - www.grenoble-em.com - 5 - En rencontrant tous les mois des personnalités de haut niveau qui pratiquent la géopolitique, Jean- François Fiorina aime à rappeler que l’intérêt de l’ESC Grenoble pour cette discipline répond à des objectifs bien précis : “Notre volonté est d’inciter nos par- tenaires et nos étudiants à faire preuve d’un nouvel état d’esprit. Il s’agit de leur proposer non seule- ment une grille de lecture du réel adaptée aux enjeux du monde contemporain, mais aussi de nou- veaux outils d’aide à la décision. Pour les entreprises, il s’agit d’être capable de réagir le mieux et le plus rapidement possible. Pour nos étudiants, il s’agit moins d’évoluer sur le court terme que de se prépa- rer à une course de fond. D’où une formation qui vise da- vantage à former les esprits qu’à apprendre de simples techniques, qui, de toute façon, évolueront. Pour les uns comme pour les autres, il est cependant impératif de bien comprendre l’intérêt de la géopolitique, non pas comme ré- férent universitaire abstrait, mais comme méthode permettant d’ap- procher et cerner le monde dans sa complexité, afin d’être au plus près des enjeux réels. La géopolitique doit servir à gagner des marchés, ou du moins à ne pas en perdre. Autrement dit, elle constitue une clé précieuse pour évoluer dans le monde d’aujourd’hui, et surtout de demain”. (Communication & In- fluence n°19, mai 2010). n Raison d’être des “Entretiens du Directeur” Retrouvez d’autres analyses géopolitiques sur www.diploweb.com et sur www.grenoble-em.com/geopolitique. Noël Pons Aujourd’hui en retraite, Noël Pons exerce une activité de consultant international, essen- tiellement comme concepteur et formateur dans les domaines se rapportant à la fraude, à la corruption et au blanchiment, et plus généralement à l’ensemble des menaces liées au crime or- ganisé. Titulaire d’une maîtrise de droit public de l’université de Montpellier, diplômé de l’École nationale des impôts, Noël Pons a commencé sa carrière comme inspecteur des impôts, poste qu’il occupera une vingtaine d’années, avant de devenir conseiller au Service central de prévention de la corruption (SCPC – Ministère de la Justice). Auditeur Interne Certifié (CIA), Noël Pons est membre de l’Institut Français de l’Audit et du Contrôle Interne (IFACI), membre de l’Association des Fraud Examiners - et surtout administrateur de son chapitre Français – et enfin membre de l’Académie de l’Éthique. En compagnie de Jean-Paul Philippe, il vient de sortir 92 connection – Les Hauts- de-Seine, laboratoire de la corruption ? (Éditions du Nouveau Monde, avril 2013). Il est également l’auteur de La corruption des élites – Expertise, lobbying, conflits d’intérêt (Éditions Odile Jacob, 2012), L’investigation informatisée des fraudes – Recherche informatisée et prévention (avec Yoanna Pons, éditions Emerit Publishing, 2010), Arnaques – Le manuel anti-fraude (avec Valérie Berche, éditions du CNRS, 2009), Cols blancs et mains sales – Economie criminelle, mode d’emploi (Éditions Odile Jacob, 2006), Audit et fraudes (avec François Vidaux, éditions IFACI, 2004). Noël Pons a également contri- bué à de nombreux ouvrages collectifs. Il a participé à des commissions parlementaires et rédigé beaucoup d’articles pour des revues spécialisées. Il donne aussi des cours et dis- pense des enseignements dans les universités et les grandes institutions. Comme il l’écrit sur son site, "j’ai toujours porté un grand intérêt au comportement des criminels financiers. Tentation criminelle, cupidité, besoin irrépressible de tromper, je n’ai pas identifié d’explication majeure. Seule la ‘théorie différentielle’ de Sutherland me semble convenir : on devient criminel ou fraudeur au contact des autres et par un apprentissage conjoint. Si les fraudeurs apprennent leur ‘métier’, il faut donc généraliser l’apprentissage du contrôle. Ainsi dès 2004, l’ouvrage Audit et fraude a synthétisé les pratiques de contrôle et l’une des premières formations structurée et pérenne a été créée quelques temps auparavant à l’IFACI. Elle a été suivie par de nombreux cours professés dans l’université. Il s’agit ni plus ni moins que de décrypter le côté noir des choses." Pour en savoir plus : www.noelpons.fr