SlideShare une entreprise Scribd logo
FINANCEMENT DE L’ECONOMIE

                               Christine LAGARDE,
                    Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi




                            Bercy, vendredi 15 octobre 2010




                                Dossier de presse

                              http://www.economie.gouv.fr




Contacts Presse :

Cabinet de Christine LAGARDE - Jean-Marc PLANTADE / Elisa GHIGO : 01 53 18 41 35
Presse internationale : Bruno SILVESTRE : 01 53 18 41 35
Sommaire


     La sauvegarde financière accélérée

     Soutenir la reprise économique en confortant le crédit interentreprises

     Étudier les outils de refinancement adossés aux crédits PME




                                                                                1
La sauvegarde financière accélérée

La sauvegarde financière accélérée (SFA) vise à sécuriser le redressement des entreprises qui
connaissent des difficultés d’origine strictement financières et qui bénéficient du soutien de la
majorité de leurs créanciers, sans impacter leurs partenaires commerciaux. Elle préserve l’activité
opérationnelle de l’entreprise et son tissu économique. La rapidité de la procédure et la construction
d’une solution en partenariat avec les banques doivent permettre d’agir efficacement et de préserver
la valeur d’entreprise. C’est ainsi de l’emploi et de l’activité qui sont sauvegardés.

Faciliter le rebond des entreprises en difficulté par une procédure simple et
rapide et préservant leur activité opérationnelle
Une procédure rapide et simple pour faciliter les restructurations financières
La SFA est ouverte aux entreprises qui ont recherché des solutions et obtenu le soutien de la
majorité de leurs créanciers financiers dans le cadre d’une procédure amiable de conciliation.
Grâce à cette concertation en amont, le plan proposé est déjà préparé et bénéficie du soutien de la
majorité qualifiée dès l’ouverture de la procédure de SFA. Dès lors, la durée de la procédure peut
être limitée à un mois. C’est essentiel, parce qu'une procédure qui dure peut être synonyme de
perte de confiance et donc de destruction d'activité et d'emploi.

En outre, au moment où l’entreprise rend publique ses difficultés, elle annonce également qu’elle
dispose du plan assurant sa pérennité et du soutien de ses créanciers. L’image de l’entreprise est
préservée.

Une procédure qui épargne les fournisseurs de l’entreprise et évite le phénomène de
« défaillance en chaîne » dans le tissu économique de l’entreprise
La SFA vise à privilégier lorsque c’est possible la continuité opérationnelle de l’entreprise en
difficulté. Les salariés comme les fournisseurs ne sont pas affectés par la procédure SFA qui ne
modifie en rien leur situation. La procédure n’a d’impact ni sur la trésorerie de l’entreprise ni sur
ses fournisseurs, qui n’ont pas à attendre la fin de la procédure pour être payés.

Renforcer le partenariat banques-entreprise
Parce qu’une solution de long terme pour l’entreprise ne peut se construire sans le soutien des
créanciers, cette procédure incite les entreprises à rechercher en amont une solution dans le cadre
de procédures amiables. La clé du succès de la SFA est donc le soutien de la très large majorité
des créanciers financiers à la solution défendue par l'entreprise.




                                                                                                        2
Une procédure par exemple adaptée aux restructurations de sociétés sous
LBO
Les difficultés des sociétés sous LBO viennent le plus souvent du fardeau de la dette
d'acquisition qu'elles ne peuvent rembourser malgré des performances opérationnelles
satisfaisantes. La SFA facilite ces restructurations sans endommager l’activité opérationnelle.




                                                                                                  3
Soutenir la reprise économique en confortant le crédit
interentreprises

Conforter la confiance dans les relations commerciales interentreprises
Face à la crise, et afin de préserver le crédit interentreprises de ses effets, le Gouvernement a décidé
en décembre 2008 puis en mai 2009 d’apporter des solutions de couverture pour la part des risques
que les assureurs-crédit ne pouvaient plus couvrir.
L’État, en accordant sa garantie, réassure ainsi la part des risques portant sur les PME et ETI
françaises (« entreprises clientes ») que les assureurs crédit ne peuvent plus couvrir mais pour
lesquels les assurés (« entreprises fournisseurs ») demandent toujours à être couverts. Concrètement,
sur le terrain, les assureurs-crédit proposent systématiquement à leurs assurés de souscrire une
garantie complémentaire pour ces risques, le CAP en cas de refus partiel ou le CAP+ en cas de refus
total de couverture. L’assuré décide alors s’il choisit ou non d’y souscrire.

Le Gouvernement décide : I) de prolonger CAP pour une durée de 6 mois, II) de
lancer une mission sur la sensibilisation des entreprises a la sécurisation du poste
« clients ».
Le Gouvernement a conçu les dispositifs CAP puis CAP+ comme des instruments de soutien
temporaires au marché de l’assurance-crédit. Durant la crise, les assureurs-crédit ont en effet été
amenés à réduire voire à cesser certaines de leurs couvertures. Aujourd’hui, les assureurs-crédit ont
la capacité, et la volonté, de reprendre davantage de risques sur le crédit interentreprises domestique.

L’Etat n’a pas vocation à être un acteur pérenne sur le marché de l’assurance-crédit.

Christine LAGARDE a décidé :

-     De prolonger le dispositif CAP pour une durée limitée de six mois, jusqu’à fin
juin 2011, dans des conditions adaptées permettant à l’offre privée de jouer tout son rôle. Cette
prolongation permet d’accompagner la reprise ;

-       D’arrêter comme prévu le dispositif CAP+ fin décembre 2010, afin d’inciter la
reprise des risques par le marché au vu de la nette amélioration de l’environnement économique ;

-     De lancer une mission de propositions pour identifier les moyens de renforcer
l’adéquation des outils proposés aux besoins des PME, via par exemple l’assurance-crédit ou
l’affacturage.




                                                                                                      4
CAP et CAP+ : bilan en chiffres
La production cumulée des dispositifs CAP et CAP+ depuis leur lancement s’élève à 6,5 milliards
d’euros d’encours garantis : 3 milliards par CAP depuis décembre 2008, 3,5 milliards par CAP+
depuis mai 2009.

Au 1er octobre 2010 :

-      CAP protège 26 411 relations commerciales de 4 154 entreprises assurées, pour un
encours activé de garanties de 427 millions d’euros.

-      CAP+ protège 55 746 relations commerciales de 6 095 entreprises assurées, pour
un encours activé de garanties de 732 millions d’euros.

-   Au total, CAP et CAP+ protègent aujourd’hui plus de 82 100 relations
commerciales, pour un encours activé de garanties de près de 1 160 millions d’euros.




                                                                                             5
Étudier les outils de refinancement adossés aux crédits
PME

Dans le cadre du Projet de loi de régulation bancaire et financière, le
gouvernement a mis en place un nouveau dispositif de refinancement des prêts à
l’habitat accordé par les banques.

Ce dispositif a pour objet de permettre aux banques de refinancer à moindre coût les prêts à l’habitat
qu’elles accordent en respectant le modèle économique existant des obligations sécurisées.

Lors des débats parlementaires, la demande a été faite au gouvernement de présenter un rapport sur
le refinancement des crédits accordés aux petites et moyennes entreprises.

Christine LAGARDE lance une mission d’étude avec la Place sur ce sujet.

Cette mission devra évaluer la faisabilité de différents dispositifs de refinancement
bancaire sur les crédits accordés aux PME par émission d'obligations adossées à ces crédits,
qu’il s’agisse de la mise en place d’un dispositif d’obligations sécurisées ou d’un autre mécanisme
équivalent.

Il convient en effet, avant toute décision dans ce domaine, de s’assurer que le projet comportera de
véritables promoteurs parmi les banques, qu’il trouvera sa place sur le marché du côté des investisseurs, et
qu’il sera économiquement viable, sans l’appui financier de l’Etat.

Les conditions de financement des PME et des entreprises de taille intermédiaire
constituent un enjeu essentiel pour la croissance et l’emploi. Le gouvernement est déterminé
à mettre en œuvre toutes les mesures utiles dans ce domaine.




                                                                                                          6
Au cœur de la crise, le Gouvernement est intervenu
pour soutenir le crédit aux PME
 L’action du médiateur du crédit a été efficace
    Prés de 3 Md de crédits aux PME débloqués
    12 200 PME et 220 000 emplois sauvegardés ou confortés

 Le Gouvernement a démultiplié les moyens d’action d’Oséo
    24 000 entreprises bénéficiaires dans le cadre du soutien exceptionnel « plan de
    relance » + 30 000 entreprises bénéficiaires des fonds « historiques » dont
    l’action a augmenté durant la crise
    En 2009, OSEO a apporté 900 M de cofinancements supplémentaires et…
    …OSEO a permis aux entreprises d’obtenir 5 Md                 de financements
    supplémentaires disposant d’une garantie
    2,74 Md sont prévus dans le cadre des investissements d’avenir et de
    l’affectation de la taxe bonus selon deux axes stratégiques :
          - Filières industrielles
          - PME et la recherche                                                        2
Au cœur de la crise, le Gouvernement est intervenu
pour soutenir le crédit aux PME
  Le Gouvernement a soutenu le crédit fournisseur
     CAP et CAP+ : plus de 6,5 Md d’encours garantis depuis début 2009 ; Plus de
     10 000 PME ont bénéficié du dispositif pour 80 000 relations commerciales
     soutenues chaque trimestre


  Le Gouvernement a mis en place un dispositif de crise pour soutenir
  le crédit aux ménages et aux entreprises
     77 Md de prêts en liquidités à 12 banques via la SFEF
     19,75 Md de prêts en quasi-capital (dont 16,25 Md déjà remboursés soit 82%)
     ce dispositif a rapporté 2,4 Md


  En mars 2010, les banques se sont engagées à mettre à disposition
  des TPE/PME deux enveloppes de crédits
     58 Md de prêts à court-terme
     38 Md de crédits nouveaux à moyen-long terme                                  3
L’action du Gouvernement a été efficace – La France
fait mieux que la zone euro




                                                      4
L’action du Gouvernement a été efficace – Le crédit à
l’économie est de nouveau dynamique




                                                        5
Financer les ménages – Le crédit à l’habitat a rebondi




                                                         6
Financer les grandes entreprises – Le dynamisme du
marché obligataire permet de répondre aux besoins de
financement des grandes entreprises




                                                       7
Financer les PME – L’action du Gouvernement a été
efficace
Les taux d’intérêt sont à un niveau historiquement bas,
Crédit aux ménages




                                                          9
Les taux d’intérêt sont à un niveau historiquement bas,
Crédit aux entreprises




                                                          10
Les taux d’intérêt sont à un niveau historiquement bas,
L’État se finance au plus bas niveau depuis 1800




                                                          11
Conforter le financement de l’économie et accélérer la
reprise

Faciliter l’accès des PME au crédit – A la demande du Président de la République,
  la médiation du crédit est reconduite afin d’accompagner la reprise en 2011.
   Mesure : accord des représentants des banques et des entreprises pour
  prolonger la médiation du crédit de 2 ans
  Mesure : lancement d’une mission d’analyse et de propositions sur l’opportunité
  de créer des obligations PME sur le modèle des obligations foncières.



Faciliter le financement des entreprises en difficulté – La loi de régulation
  bancaire et financière a créé la Sauvegarde financière accélérée.




                                                                                    12
Conforter le financement de l’économie et accélérer la
reprise

Aider les PME à réduire leurs risques fournisseurs - Les dispositifs CAP et
  CAP+ qui facilitent l’accès des PME à l’assurance crédit devaient s’achever fin 2010.
  Mesure : prolongation du dispositif CAP jusque mi-2011 dans des conditions
  permettant de passer le relais à l’offre privée ; extinction du dispositif CAP+ au 31
  décembre 2010

   Mesure : lancement d’une mission « Conforter le crédit interentreprises »
  chargée, en concertation avec les entreprises, les branches, les assureurs-crédit et
  les factors, d’identifier les moyens de renforcer l’adéquation des outils proposés
  aux besoins des PME et de sensibiliser les entreprises à la sécurisation de leur
  poste clients




                                                                                          13

Contenu connexe

Tendances

Financement des
Financement desFinancement des
Financement des
Jalal Said
 

Tendances (19)

Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
Bulletin d'opportunités 77 | jan-avril 2021
 
Etude aides publiques
Etude aides publiquesEtude aides publiques
Etude aides publiques
 
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
Rapport annuel mediation credit entreprise 2011
 
Lettre ouverte à Franz Fayot
Lettre ouverte à Franz FayotLettre ouverte à Franz Fayot
Lettre ouverte à Franz Fayot
 
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
 
Trends tendances l'assurance groupe nest plus une assurance - aout17
Trends tendances l'assurance groupe nest plus une assurance - aout17Trends tendances l'assurance groupe nest plus une assurance - aout17
Trends tendances l'assurance groupe nest plus une assurance - aout17
 
Webinaire Bpifrance Création COVID-19 : entrepreneurs, comment faire face à l...
Webinaire Bpifrance Création COVID-19 : entrepreneurs, comment faire face à l...Webinaire Bpifrance Création COVID-19 : entrepreneurs, comment faire face à l...
Webinaire Bpifrance Création COVID-19 : entrepreneurs, comment faire face à l...
 
Prêt Garantie par l'Etat ou PGE
Prêt Garantie par l'Etat ou PGEPrêt Garantie par l'Etat ou PGE
Prêt Garantie par l'Etat ou PGE
 
L'innovation sociale au coeur des mutations
L'innovation sociale au coeur des mutationsL'innovation sociale au coeur des mutations
L'innovation sociale au coeur des mutations
 
Financement des PME
Financement des PMEFinancement des PME
Financement des PME
 
Création d'entreprise - Les changements en 2020
Création d'entreprise - Les changements en 2020Création d'entreprise - Les changements en 2020
Création d'entreprise - Les changements en 2020
 
Financement des
Financement desFinancement des
Financement des
 
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISESDES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
DES IDÉES POUR LA RELANCE - UN CADRE PROPICE POUR LES ENTREPRISES
 
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 1 : INT...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 1 : INT...Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 1 : INT...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 1 : INT...
 
Rapport annuel 2012 du CTIP
Rapport annuel 2012 du CTIPRapport annuel 2012 du CTIP
Rapport annuel 2012 du CTIP
 
Les garanties de santé dans les branches professionnelles
Les garanties de santé dans les branches professionnelles Les garanties de santé dans les branches professionnelles
Les garanties de santé dans les branches professionnelles
 
Rapport annuel 2012 du CTIP
Rapport annuel 2012 du CTIPRapport annuel 2012 du CTIP
Rapport annuel 2012 du CTIP
 
Aides au financement en france 2020
Aides au financement en france 2020Aides au financement en france 2020
Aides au financement en france 2020
 
Financement Mixte
Financement Mixte Financement Mixte
Financement Mixte
 

En vedette

Médiamétrie observatoire des usages internet
Médiamétrie observatoire des usages internetMédiamétrie observatoire des usages internet
Médiamétrie observatoire des usages internet
OP1C
 
Journée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur Zineddine
Journée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur ZineddineJournée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur Zineddine
Journée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur Zineddine
AFTAL
 
Compterendugreceparfrançais
CompterendugreceparfrançaisCompterendugreceparfrançais
Compterendugreceparfrançais
IES El Chaparil
 
Liste de distrib dans Gmail 2012 juin
Liste de distrib dans Gmail 2012 juinListe de distrib dans Gmail 2012 juin
Liste de distrib dans Gmail 2012 juin
Olivier DUPONT
 
DOC291215-29122015144036
DOC291215-29122015144036DOC291215-29122015144036
DOC291215-29122015144036
Isabel Costa
 
01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)
01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)
01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)
FENIX Workstation
 
C'est magique!
C'est magique!C'est magique!
C'est magique!
Carmen
 
286759 martine 34 (1)
286759 martine 34 (1)286759 martine 34 (1)
286759 martine 34 (1)
Albert Antebi
 

En vedette (13)

Médiamétrie observatoire des usages internet
Médiamétrie observatoire des usages internetMédiamétrie observatoire des usages internet
Médiamétrie observatoire des usages internet
 
Journée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur Zineddine
Journée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur ZineddineJournée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur Zineddine
Journée PluriTAL 2012 - présentation d'Aboubekeur Zineddine
 
Compterendugreceparfrançais
CompterendugreceparfrançaisCompterendugreceparfrançais
Compterendugreceparfrançais
 
Liste de distrib dans Gmail 2012 juin
Liste de distrib dans Gmail 2012 juinListe de distrib dans Gmail 2012 juin
Liste de distrib dans Gmail 2012 juin
 
DOC291215-29122015144036
DOC291215-29122015144036DOC291215-29122015144036
DOC291215-29122015144036
 
Ernest CV
Ernest CVErnest CV
Ernest CV
 
Human Skeleton
Human SkeletonHuman Skeleton
Human Skeleton
 
01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)
01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)
01 - Import an Excel Dataset (BASIC-FRENCH)
 
C'est magique!
C'est magique!C'est magique!
C'est magique!
 
286759 martine 34 (1)
286759 martine 34 (1)286759 martine 34 (1)
286759 martine 34 (1)
 
Was muss ich beachten, wenn ich Musik für Anlass buchen will
Was muss ich beachten, wenn ich Musik für Anlass buchen willWas muss ich beachten, wenn ich Musik für Anlass buchen will
Was muss ich beachten, wenn ich Musik für Anlass buchen will
 
Ein bedingungsloses Grundeinkommen
Ein bedingungsloses GrundeinkommenEin bedingungsloses Grundeinkommen
Ein bedingungsloses Grundeinkommen
 
202
202202
202
 

Similaire à Dossier de presse financement de l'économie

Nouvelles sources de financement pour les entreprises
Nouvelles sources de financement pour les entreprisesNouvelles sources de financement pour les entreprises
Nouvelles sources de financement pour les entreprises
echosentrepreneurs
 

Similaire à Dossier de presse financement de l'économie (20)

Point de situation sur le crédit à l'économie
Point de situation sur le crédit à l'économiePoint de situation sur le crédit à l'économie
Point de situation sur le crédit à l'économie
 
Médiation du crédit
Médiation du créditMédiation du crédit
Médiation du crédit
 
[ExpertsPME] Financement de l’exploitation : ce que les banques proposent aux...
[ExpertsPME] Financement de l’exploitation : ce que les banques proposent aux...[ExpertsPME] Financement de l’exploitation : ce que les banques proposent aux...
[ExpertsPME] Financement de l’exploitation : ce que les banques proposent aux...
 
l'aide au financement des entreprises
l'aide au financement des entreprisesl'aide au financement des entreprises
l'aide au financement des entreprises
 
Tout pour l’emploi dans les tpe et les pme
Tout pour l’emploi dans les tpe et les pme Tout pour l’emploi dans les tpe et les pme
Tout pour l’emploi dans les tpe et les pme
 
Tout pour l'emploi
Tout pour l'emploiTout pour l'emploi
Tout pour l'emploi
 
Dossier de presse : Tout pour l'emploi - Annonces gouvernementales du 9 juin ...
Dossier de presse : Tout pour l'emploi - Annonces gouvernementales du 9 juin ...Dossier de presse : Tout pour l'emploi - Annonces gouvernementales du 9 juin ...
Dossier de presse : Tout pour l'emploi - Annonces gouvernementales du 9 juin ...
 
Tout pour l'emploi-dans les tpe et les pme
Tout pour l'emploi-dans les tpe et les pmeTout pour l'emploi-dans les tpe et les pme
Tout pour l'emploi-dans les tpe et les pme
 
Covid 19 - Prêt garanti par l'Etat
Covid 19 - Prêt garanti par l'EtatCovid 19 - Prêt garanti par l'Etat
Covid 19 - Prêt garanti par l'Etat
 
Dp covid-pret-garanti (1)
Dp covid-pret-garanti (1)Dp covid-pret-garanti (1)
Dp covid-pret-garanti (1)
 
Nouvelles sources de financement pour les entreprises
Nouvelles sources de financement pour les entreprisesNouvelles sources de financement pour les entreprises
Nouvelles sources de financement pour les entreprises
 
Guide ey croissance-plus_nouvelles-sources-financement
Guide ey croissance-plus_nouvelles-sources-financementGuide ey croissance-plus_nouvelles-sources-financement
Guide ey croissance-plus_nouvelles-sources-financement
 
Presentation Stéphane Baudin
Presentation Stéphane BaudinPresentation Stéphane Baudin
Presentation Stéphane Baudin
 
Planete CSCA : loi PACTE
Planete CSCA : loi PACTEPlanete CSCA : loi PACTE
Planete CSCA : loi PACTE
 
Rapport financement transmission tpe pme
Rapport financement transmission tpe pmeRapport financement transmission tpe pme
Rapport financement transmission tpe pme
 
Présentation du Fonds de Garantie des Crédits aux PME (FGAR)
Présentation du Fonds de Garantie des Crédits aux PME (FGAR)Présentation du Fonds de Garantie des Crédits aux PME (FGAR)
Présentation du Fonds de Garantie des Crédits aux PME (FGAR)
 
Nota de Prensa - Medidas Apoyo FRANCIA sector seguro de crédito 2020
Nota de Prensa - Medidas Apoyo FRANCIA sector seguro de crédito 2020Nota de Prensa - Medidas Apoyo FRANCIA sector seguro de crédito 2020
Nota de Prensa - Medidas Apoyo FRANCIA sector seguro de crédito 2020
 
Deduction prime backservice
Deduction prime backserviceDeduction prime backservice
Deduction prime backservice
 
Evaluation Garantie Transmission
Evaluation Garantie TransmissionEvaluation Garantie Transmission
Evaluation Garantie Transmission
 
LES-MODES-DE-FINANCEMENT-MODERNES (1).pptx
LES-MODES-DE-FINANCEMENT-MODERNES (1).pptxLES-MODES-DE-FINANCEMENT-MODERNES (1).pptx
LES-MODES-DE-FINANCEMENT-MODERNES (1).pptx
 

Plus de ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie

Plus de ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (20)

PME : 80 mesures de simplification administratives
PME : 80 mesures de simplification administrativesPME : 80 mesures de simplification administratives
PME : 80 mesures de simplification administratives
 
Rapport Crédoc-IFM
Rapport Crédoc-IFMRapport Crédoc-IFM
Rapport Crédoc-IFM
 
Résultats des contrôles dans le secteur de l’ameublement
Résultats des contrôles  dans le secteur de l’ameublement Résultats des contrôles  dans le secteur de l’ameublement
Résultats des contrôles dans le secteur de l’ameublement
 
Dossier de presse G20 - 14 et 15 avril 2011
Dossier de presse G20 - 14 et 15 avril 2011Dossier de presse G20 - 14 et 15 avril 2011
Dossier de presse G20 - 14 et 15 avril 2011
 
Le panier des essentiels
Le panier des essentielsLe panier des essentiels
Le panier des essentiels
 
Synthèse du rapport Mckinsey
Synthèse du rapport MckinseySynthèse du rapport Mckinsey
Synthèse du rapport Mckinsey
 
La qualité de l’accueil en France : une ambition partagée
La qualité de l’accueil en France : une ambition partagée   La qualité de l’accueil en France : une ambition partagée
La qualité de l’accueil en France : une ambition partagée
 
Dossier de presse G20
Dossier de presse G20Dossier de presse G20
Dossier de presse G20
 
Bilan 2010 de la DGCCRF
Bilan 2010 de la DGCCRFBilan 2010 de la DGCCRF
Bilan 2010 de la DGCCRF
 
Le crédità la consommation
Le crédità la consommationLe crédità la consommation
Le crédità la consommation
 
G20 Finance
G20 FinanceG20 Finance
G20 Finance
 
Plan d'action pour le commerce en ligne
Plan d'action pour le commerce en lignePlan d'action pour le commerce en ligne
Plan d'action pour le commerce en ligne
 
Une consommation alimentaire de qualité
Une consommation alimentaire de qualitéUne consommation alimentaire de qualité
Une consommation alimentaire de qualité
 
Protocole CNIL et DGCCRF
Protocole CNIL et DGCCRFProtocole CNIL et DGCCRF
Protocole CNIL et DGCCRF
 
credoc-2010
credoc-2010credoc-2010
credoc-2010
 
Agir pour la reprise
Agir pour la repriseAgir pour la reprise
Agir pour la reprise
 
Bilan du taux réduit de tva dans la restauration
Bilan du taux réduit de tva dans la restaurationBilan du taux réduit de tva dans la restauration
Bilan du taux réduit de tva dans la restauration
 
Exposition virtuelle
Exposition virtuelle Exposition virtuelle
Exposition virtuelle
 
757 dossier de presse
757   dossier de presse757   dossier de presse
757 dossier de presse
 
PLF 2011
PLF 2011PLF 2011
PLF 2011
 

Dossier de presse financement de l'économie

  • 1. FINANCEMENT DE L’ECONOMIE Christine LAGARDE, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi Bercy, vendredi 15 octobre 2010 Dossier de presse http://www.economie.gouv.fr Contacts Presse : Cabinet de Christine LAGARDE - Jean-Marc PLANTADE / Elisa GHIGO : 01 53 18 41 35 Presse internationale : Bruno SILVESTRE : 01 53 18 41 35
  • 2. Sommaire  La sauvegarde financière accélérée  Soutenir la reprise économique en confortant le crédit interentreprises  Étudier les outils de refinancement adossés aux crédits PME 1
  • 3. La sauvegarde financière accélérée La sauvegarde financière accélérée (SFA) vise à sécuriser le redressement des entreprises qui connaissent des difficultés d’origine strictement financières et qui bénéficient du soutien de la majorité de leurs créanciers, sans impacter leurs partenaires commerciaux. Elle préserve l’activité opérationnelle de l’entreprise et son tissu économique. La rapidité de la procédure et la construction d’une solution en partenariat avec les banques doivent permettre d’agir efficacement et de préserver la valeur d’entreprise. C’est ainsi de l’emploi et de l’activité qui sont sauvegardés. Faciliter le rebond des entreprises en difficulté par une procédure simple et rapide et préservant leur activité opérationnelle Une procédure rapide et simple pour faciliter les restructurations financières La SFA est ouverte aux entreprises qui ont recherché des solutions et obtenu le soutien de la majorité de leurs créanciers financiers dans le cadre d’une procédure amiable de conciliation. Grâce à cette concertation en amont, le plan proposé est déjà préparé et bénéficie du soutien de la majorité qualifiée dès l’ouverture de la procédure de SFA. Dès lors, la durée de la procédure peut être limitée à un mois. C’est essentiel, parce qu'une procédure qui dure peut être synonyme de perte de confiance et donc de destruction d'activité et d'emploi. En outre, au moment où l’entreprise rend publique ses difficultés, elle annonce également qu’elle dispose du plan assurant sa pérennité et du soutien de ses créanciers. L’image de l’entreprise est préservée. Une procédure qui épargne les fournisseurs de l’entreprise et évite le phénomène de « défaillance en chaîne » dans le tissu économique de l’entreprise La SFA vise à privilégier lorsque c’est possible la continuité opérationnelle de l’entreprise en difficulté. Les salariés comme les fournisseurs ne sont pas affectés par la procédure SFA qui ne modifie en rien leur situation. La procédure n’a d’impact ni sur la trésorerie de l’entreprise ni sur ses fournisseurs, qui n’ont pas à attendre la fin de la procédure pour être payés. Renforcer le partenariat banques-entreprise Parce qu’une solution de long terme pour l’entreprise ne peut se construire sans le soutien des créanciers, cette procédure incite les entreprises à rechercher en amont une solution dans le cadre de procédures amiables. La clé du succès de la SFA est donc le soutien de la très large majorité des créanciers financiers à la solution défendue par l'entreprise. 2
  • 4. Une procédure par exemple adaptée aux restructurations de sociétés sous LBO Les difficultés des sociétés sous LBO viennent le plus souvent du fardeau de la dette d'acquisition qu'elles ne peuvent rembourser malgré des performances opérationnelles satisfaisantes. La SFA facilite ces restructurations sans endommager l’activité opérationnelle. 3
  • 5. Soutenir la reprise économique en confortant le crédit interentreprises Conforter la confiance dans les relations commerciales interentreprises Face à la crise, et afin de préserver le crédit interentreprises de ses effets, le Gouvernement a décidé en décembre 2008 puis en mai 2009 d’apporter des solutions de couverture pour la part des risques que les assureurs-crédit ne pouvaient plus couvrir. L’État, en accordant sa garantie, réassure ainsi la part des risques portant sur les PME et ETI françaises (« entreprises clientes ») que les assureurs crédit ne peuvent plus couvrir mais pour lesquels les assurés (« entreprises fournisseurs ») demandent toujours à être couverts. Concrètement, sur le terrain, les assureurs-crédit proposent systématiquement à leurs assurés de souscrire une garantie complémentaire pour ces risques, le CAP en cas de refus partiel ou le CAP+ en cas de refus total de couverture. L’assuré décide alors s’il choisit ou non d’y souscrire. Le Gouvernement décide : I) de prolonger CAP pour une durée de 6 mois, II) de lancer une mission sur la sensibilisation des entreprises a la sécurisation du poste « clients ». Le Gouvernement a conçu les dispositifs CAP puis CAP+ comme des instruments de soutien temporaires au marché de l’assurance-crédit. Durant la crise, les assureurs-crédit ont en effet été amenés à réduire voire à cesser certaines de leurs couvertures. Aujourd’hui, les assureurs-crédit ont la capacité, et la volonté, de reprendre davantage de risques sur le crédit interentreprises domestique. L’Etat n’a pas vocation à être un acteur pérenne sur le marché de l’assurance-crédit. Christine LAGARDE a décidé : - De prolonger le dispositif CAP pour une durée limitée de six mois, jusqu’à fin juin 2011, dans des conditions adaptées permettant à l’offre privée de jouer tout son rôle. Cette prolongation permet d’accompagner la reprise ; - D’arrêter comme prévu le dispositif CAP+ fin décembre 2010, afin d’inciter la reprise des risques par le marché au vu de la nette amélioration de l’environnement économique ; - De lancer une mission de propositions pour identifier les moyens de renforcer l’adéquation des outils proposés aux besoins des PME, via par exemple l’assurance-crédit ou l’affacturage. 4
  • 6. CAP et CAP+ : bilan en chiffres La production cumulée des dispositifs CAP et CAP+ depuis leur lancement s’élève à 6,5 milliards d’euros d’encours garantis : 3 milliards par CAP depuis décembre 2008, 3,5 milliards par CAP+ depuis mai 2009. Au 1er octobre 2010 : - CAP protège 26 411 relations commerciales de 4 154 entreprises assurées, pour un encours activé de garanties de 427 millions d’euros. - CAP+ protège 55 746 relations commerciales de 6 095 entreprises assurées, pour un encours activé de garanties de 732 millions d’euros. - Au total, CAP et CAP+ protègent aujourd’hui plus de 82 100 relations commerciales, pour un encours activé de garanties de près de 1 160 millions d’euros. 5
  • 7. Étudier les outils de refinancement adossés aux crédits PME Dans le cadre du Projet de loi de régulation bancaire et financière, le gouvernement a mis en place un nouveau dispositif de refinancement des prêts à l’habitat accordé par les banques. Ce dispositif a pour objet de permettre aux banques de refinancer à moindre coût les prêts à l’habitat qu’elles accordent en respectant le modèle économique existant des obligations sécurisées. Lors des débats parlementaires, la demande a été faite au gouvernement de présenter un rapport sur le refinancement des crédits accordés aux petites et moyennes entreprises. Christine LAGARDE lance une mission d’étude avec la Place sur ce sujet. Cette mission devra évaluer la faisabilité de différents dispositifs de refinancement bancaire sur les crédits accordés aux PME par émission d'obligations adossées à ces crédits, qu’il s’agisse de la mise en place d’un dispositif d’obligations sécurisées ou d’un autre mécanisme équivalent. Il convient en effet, avant toute décision dans ce domaine, de s’assurer que le projet comportera de véritables promoteurs parmi les banques, qu’il trouvera sa place sur le marché du côté des investisseurs, et qu’il sera économiquement viable, sans l’appui financier de l’Etat. Les conditions de financement des PME et des entreprises de taille intermédiaire constituent un enjeu essentiel pour la croissance et l’emploi. Le gouvernement est déterminé à mettre en œuvre toutes les mesures utiles dans ce domaine. 6
  • 8.
  • 9. Au cœur de la crise, le Gouvernement est intervenu pour soutenir le crédit aux PME L’action du médiateur du crédit a été efficace Prés de 3 Md de crédits aux PME débloqués 12 200 PME et 220 000 emplois sauvegardés ou confortés Le Gouvernement a démultiplié les moyens d’action d’Oséo 24 000 entreprises bénéficiaires dans le cadre du soutien exceptionnel « plan de relance » + 30 000 entreprises bénéficiaires des fonds « historiques » dont l’action a augmenté durant la crise En 2009, OSEO a apporté 900 M de cofinancements supplémentaires et… …OSEO a permis aux entreprises d’obtenir 5 Md de financements supplémentaires disposant d’une garantie 2,74 Md sont prévus dans le cadre des investissements d’avenir et de l’affectation de la taxe bonus selon deux axes stratégiques : - Filières industrielles - PME et la recherche 2
  • 10. Au cœur de la crise, le Gouvernement est intervenu pour soutenir le crédit aux PME Le Gouvernement a soutenu le crédit fournisseur CAP et CAP+ : plus de 6,5 Md d’encours garantis depuis début 2009 ; Plus de 10 000 PME ont bénéficié du dispositif pour 80 000 relations commerciales soutenues chaque trimestre Le Gouvernement a mis en place un dispositif de crise pour soutenir le crédit aux ménages et aux entreprises 77 Md de prêts en liquidités à 12 banques via la SFEF 19,75 Md de prêts en quasi-capital (dont 16,25 Md déjà remboursés soit 82%) ce dispositif a rapporté 2,4 Md En mars 2010, les banques se sont engagées à mettre à disposition des TPE/PME deux enveloppes de crédits 58 Md de prêts à court-terme 38 Md de crédits nouveaux à moyen-long terme 3
  • 11. L’action du Gouvernement a été efficace – La France fait mieux que la zone euro 4
  • 12. L’action du Gouvernement a été efficace – Le crédit à l’économie est de nouveau dynamique 5
  • 13. Financer les ménages – Le crédit à l’habitat a rebondi 6
  • 14. Financer les grandes entreprises – Le dynamisme du marché obligataire permet de répondre aux besoins de financement des grandes entreprises 7
  • 15. Financer les PME – L’action du Gouvernement a été efficace
  • 16. Les taux d’intérêt sont à un niveau historiquement bas, Crédit aux ménages 9
  • 17. Les taux d’intérêt sont à un niveau historiquement bas, Crédit aux entreprises 10
  • 18. Les taux d’intérêt sont à un niveau historiquement bas, L’État se finance au plus bas niveau depuis 1800 11
  • 19. Conforter le financement de l’économie et accélérer la reprise Faciliter l’accès des PME au crédit – A la demande du Président de la République, la médiation du crédit est reconduite afin d’accompagner la reprise en 2011. Mesure : accord des représentants des banques et des entreprises pour prolonger la médiation du crédit de 2 ans Mesure : lancement d’une mission d’analyse et de propositions sur l’opportunité de créer des obligations PME sur le modèle des obligations foncières. Faciliter le financement des entreprises en difficulté – La loi de régulation bancaire et financière a créé la Sauvegarde financière accélérée. 12
  • 20. Conforter le financement de l’économie et accélérer la reprise Aider les PME à réduire leurs risques fournisseurs - Les dispositifs CAP et CAP+ qui facilitent l’accès des PME à l’assurance crédit devaient s’achever fin 2010. Mesure : prolongation du dispositif CAP jusque mi-2011 dans des conditions permettant de passer le relais à l’offre privée ; extinction du dispositif CAP+ au 31 décembre 2010 Mesure : lancement d’une mission « Conforter le crédit interentreprises » chargée, en concertation avec les entreprises, les branches, les assureurs-crédit et les factors, d’identifier les moyens de renforcer l’adéquation des outils proposés aux besoins des PME et de sensibiliser les entreprises à la sécurisation de leur poste clients 13