SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  10
Télécharger pour lire hors ligne
Flash des Réalisations
  Semestrielles 2010
Tableau Récapitulatif




                            2
1
Télécommunications

Maroc Telecom : Un léger retrait de la masse bénéficiaire dû à la baisse du résultat
financier….
Opérant dans un marché caractérisé par une exacerbation de la concurrence, l’opérateur historique
Maroc Telecom a pu réaliser un chiffre d’affaires semestriel consolidé de 15,46 Mrd MAD en hausse de
6% comparativement à la même période en 2009.
Cette performance a comme soubassement la bonne tenue du marché domestique ainsi que des filiales
à l’exception de Gabon Telecom et de Mobisud qui ont accusé des baisses respectives de 13,6% et de
66,2%.
Pour sa part, le résultat opérationnel avant amortissement s’est renforcé de 4,8% à 9,0 Mrd MAD contre
8,6 Mrd MAD une année auparavant.
Par ailleurs, le résultat opérationnel consolidé du groupe ressort à 6,6 Mrd MAD en hausse de 1,8% par
rapport à la même période en 2009. En conséquence, la marge opérationnelle s’est délestée de 1,8 point
pour s’établir à 43,1%.
Avec une croissance des charges financières liée aux investissements en réseaux et à l’acquisition de
Sotelma, le résultat financier loge en territoire négatif s’établissant à -85 MMAD (vs +21 MMAD en juin
2009).
Enfin, le RNPG a accusé une inflexion de 4,1%, comparativement à la même période en 2009, se situant
ainsi à 4,45 Mrd MAD.

                             Bâtiments et Matériaux de construction

Ciments du Maroc : Un recul de la marge opérationnelle suite aux amortissements de la
nouvelle usine d’Ait Baha…
Compte tenu de la capacité de production additionnelle provenant du premier broyeur de la nouvelle
usine d’Aït Baha, Ciments du Maroc a enregistré une croissance des ses ventes semestrielles de 5,8%
contre une évolution de 1,1% au niveau du marché national. A cet égard, le chiffre d’affaires du cimentier
s’est hissé de 8,6% à 1 563 MMAD.
Impacté par l’augmentation des prix des combustibles solides et par les dotations aux amortissements
supplémentaires liées à la nouvelle usine, le résultat d’exploitation de CIMAR s’est rétracté de 1,6% à
600 MMAD. A cet effet, la marge opérationnelle a cédé 4 points s’établissant à 38,3%.
Les dividendes reçus des filiales et des participations ont largement compensé les frais liés au
financement de la nouvelle usine, impliquant un résultat financier de 135 MMAD (+ 45,1%).
Par conséquent, le résultat net de Ciments du Maroc a progressé de 9,5%, pour une marge nette de
35,8% vs. 35,4% à fin juin 2009.
En consolidé, le chiffre d’affaires s’est amélioré de 4,6% à 1 941 MMAD. Pour sa part, le REX s’est replié
de 4,7% à 652 MMAD, soit une marge opérationnelle de 33,5% contre 36,8% une année auparavant.
Enfin, le résultat net consolidé s’est renforcé de 4,0% à 557 MMAD. De ce fait, la marge nette est passée
à 28,6% contre 28,8% en juin 2009.
Après le démarrage du premier broyeur à ciment d’Ait Baha en novembre 2009, le management du
groupe a procédé à la mise en service du four et du second broyeur à ciment en juillet 2010. Bénéficiant
des technologies les plus performantes, cette nouvelle usine a été dotée d’une capacité annuelle de 1,6
millions de tonnes de clinker et de 2,2 millions de tonnes de ciment.




 2

                                                                                                3
Agroalimentaire

Cosumar : Des résultats semestriels limités par les précipitations du premier trimestre 2010…
A l’issue du premier semestre 2010, l’opérateur sucrier national « Cosumar » a réalisé un flux d’affaires
social de 2 346 MMAD, en appréciation de 7,1%. Ce résultat est dû à l’élévation du volume des ventes et
à l’évolution de leur structure en faveur des granulés.
Pour sa part, l’excédent brut d’exploitation s’est accru de 10,8% suivant l’évolution des ventes, atténuée
en partie par le renchérissement de la matière première.
A la suite de l’augmentation des produits de participation et de la réduction de l’endettement, le résultat
financier s’est hissé de 35,4% à 139,7 MMAD.
En définitive, le résultat net s’est élevé à 427,4 MMAD contre 412,0 MMAD en juin 2009, soit une hausse
de 3,7%.
Impacté par les inondations exceptionnelles du premier trimestre 2010 dans les régions du Gharb et du
Loukous, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Cosumar a attesté une croissance limitée (1,6%) pour
se situer à 2 866,1 MMAD.
Pour sa part, l’excédent brut d’exploitation a enregistré une légère croissance (2,1%) à 640 MMAD. La
marge opérationnelle brute s’est ainsi améliorée de 0,1 point à 22,3%.
En intégrant des charges exceptionnelles non courantes, le résultat net part du groupe s’est déprécié de
10,2% à 296,1 MMAD vs 329,9 MMAD en juin 2009. En conséquence, la marge nette consolidée a
accusé un retrait de 1,4 point s’établissant à 10,3%.
En outre, le ratio d’endettement net sur capitaux propres s’est amélioré en passant de 51,9% à fin juin
2009 à 36,6% une année plus tard.
Côté perspectives, l’extraction devrait se situer en 2010 aux environs de 380 000 tonnes de sucre blanc,
en retrait de 7% par rapport à 2009, sous l’effet des inondations enregistrées dans les régions du Gharb
et du Loukous et d’une moindre qualité technologique de la Betterave à Doukkala.
En revanche, l’accroissement de l’activité de raffinage à Casablanca et l’utilisation de la capacité de
raffinage de Sunabel permettront de compenser le retrait d’extraction assurant un approvisionnement
régulier du marché.
Enfin, les dernières précipitations ont permis une amélioration significative des réserves en eau
d’irrigation dans les barrages, donnant une meilleure visibilité pour les prochaines campagnes agricoles.

                                       Société de financement

Maroc Leasing : Une croissance des résultats dopés par l’effet de la fusion avec Chaabi
Leasing…
La société de financement « Maroc Leasing » a clôturé le premier semestre sur une note positive
caractérisée par un développement de la production de 59% à 1 780 MMAD, fixant la part de marché de
l’opérateur financier à 26,21%. En conséquence, l’encours financier passe de 4 809 MMAD à 9 086
MMAD, enregistrant un bond de 89% comparativement à six mois auparavant.
Sur la même lignée, le PNB s’est accru de 16% à 86,91 MMAD, sous l’effet conjugué de l’augmentation
des encours et de la maîtrise des charges d’exploitation bancaires.
En parallèle, le résultat avant impôt s’est amélioré de 9% passant de 52,85 MMAD à 57,47 MMAD d’une
année à l’autre.
Enfin, le résultat net s’est renforcé de 9% à 36,2 MMAD laissant apparaître une marge nette de 41,65%
vs 44,48% en juin 2009.




   3                                                                                                4
Eqdom : Un maintien du niveau des marges…
En dépit du contexte économique toujours peu propice, la société de crédit à la consommation
« Eqdom » a vu l’ensemble de ses indicateurs d’activités semestriels évoluer en territoire positif.
Ainsi, l’encours brut des crédits accordés par « Eqdom » s’est hissé de 7,5% allant de 8 377,8 MMAD à
fin juin 2009 à 9 009,1 MMAD une année plus tard.
Cette performance serait liée, en partie, à la tenue du Salon de l'Automobile au cours du premier
semestre 2010.
Sur la même lignée, le PNB a attesté un bond de 7% à 332,7 MMAD vs 310,8 MMAD à fin juin 2009. Cet
élan aurait comme origine l’accroissement des produits d’exploitation et l’optimisation des coûts des
ressources.
Compte tenu de l’extension du réseau commercial et du développement de l'activité via le renforcement
des effectifs, les charges générales d'exploitation se sont accrues de 5,7% à 118,4 MMAD.
En conséquence, le coefficient d’exploitation a accusé un retrait de 0,41 point s’établissant à 35,59%.
Pour sa part, le résultat brut d’exploitation s’est renforcé de 7,6% pour s’afficher à 214,4 MMAD.
En dépit de la montée des dotations aux provisions nettes de reprises de 48,5% à 33,4 MMAD, le
résultat net ressort à 118,6 MMAD, vs 115,5 MMAD en juin 2009, en amélioration de 2,7%. En définitive,
la marge nette s’est délestée de 1,5 point pour se maintenir à 35,6%.

Salafin : Une masse bénéficiaire plombée par la montée du risque…
Au vu d’un contexte conjoncturel caractérisé par un ralentissement des ventes de véhicules neufs
(-6,36%) et d’une montée des risques, la filiale spécialisée dans le crédit à la consommation du groupe
BMCE Bank a enregistré une légère appréciation de ses principaux indicateurs d’activité.
Par ailleurs, l’encours financier s’est maintenu à 2 597 MMAD malgré un ralentissement des
financements auto de 5% (vs -10% sur le marché) et un fort repli des crédits personnels à la suite d’une
sélectivité des demandes de crédit.
Au volet rentabilité, le PNB s’est renforcé de 7% à 143,4 MMAD à fin juin 2010 vs 134,5 MMAD une
année plus tôt. Cette performance est à indexer à la hausse de la marge d’intérêt de 27% allant de 61,4
MMAD à 78,1 MMAD d’une année à l’autre.
Les charges générales d’exploitation, quant à elles, se sont accrues de 2% à 39,9 MMAD. A cet égard, le
coefficient d’exploitation s’est dégradé de 1,4 point s’affichant à 27,8% (vs 29,1% en juin 2009). Pour sa
part, le résultat brut d’exploitation s’est amélioré de 2% à 106,8 MMAD.
En y intégrant la dégradation des « dotations nettes des reprises aux provisions pour créances et
engagements par signature en souffrance » (- 32,8 MMAD vs -22,4 MMAD en juin 2009), le résultat net
s’est soldé sur un repli de 3% à 53,8 MMAD.
Afin de faire face au développement de ses activités, Salafin a procédé, courant le premier semestre
2010, à l’acquisition de plateaux de bureaux pour un montant de 26 MMAD.

                                       Service aux collectivités

Lydec : une quasi-stagnation des marges...
Le gestionnaire délégué en Eau et Electricité de la ville de Casablanca « LYDEC » a communiqué ses
résultats sociaux au titre du premier semestre de l’exercice 2010.
A cet égard, son chiffre d’affaires s’est établi à 2 674 MMAD, soit une progression de 5,4% par rapport à




 4
                                                                                                 5
la même période de l’exercice précédent. Cette hausse est expliquée par une amélioration de 4,8% des
volumes des eaux vendus, par un accroissement de 1,3% des volumes d’électricité distribués et par
l’expansion de l’activité travaux liée au projet Tramway de Casablanca.
Pour sa part, l’EBE s’est renforcé de 4,6% à 361 MMAD impliquant une quasi stagnation de la marge
opérationnelle brute à 13,50% (vs. 13,60% une année auparavant).
En définitive, le résultat net du délégataire s’est apprécié de 1,3% pour s’établir à 122 MMAD. Ainsi, la
marge nette s’est amoindrie de 17 pbs à 4,56%.

                                              Distribution

Ennakl : Des réalisations semestrielles appréciables...
Au titre du premier semestre de l’exercice 2010, le distributeur automobile Ennakl a écoulé 6 250
véhicules, soit 1 190 unités de plus qu’à la même période en 2009.
Ainsi, le flux d’affaires semestriel s’est accru de 46,0% d’une année à l’autre, s’établissant à 213,2
MTND, soit 1 285,6 MMAD. Ce chiffre d’affaires englobe, à hauteur de 22,0 MTND (132,7 MMAD), la
vente du stock de véhicules industriels à la société Ennakl Véhicules Industriels et aux particuliers.
Rappelons à ce titre que la société Ennakl a transféré son activité « vente de véhicules industriels » à la
société Ennakl Véhicules Industriels, créée début 2010 et détenue par Princesse Holding.
La marge brute s’est élevée à 23,4 MTND (141,1 MMAD), soit une hausse de 31,2%. Par conséquent, le
taux de marge brute ressort à 10,97% contre 12,20% à fin juin 2009.
Sous l’effet conjugué de cette dégradation du taux de marge brute et de l’envolée des frais de distribution
(+181,9%), le REX s’est limité à 13,9 MTND (83,8 MMAD), soit une progression de 19,7%. De ce fait, la
marge opérationnelle est passée de 7,96% à fin juin 2009 à 6,53% une année plus tard.
En définitive, le résultat net s’est accru de 40,3% pour atteindre 12,4 MTND (74,7 MMAD), impliquant
une marge nette de 5,80% contre 6,03% à la même période en 2009.
En consolidé, le CA s’est élevé à 219,7 MTND (1,3 Mrd MAD), soit un taux de réalisation de 57,9% par
rapport aux estimations 2010 de la note d’information de l’IPO. La société affiche un REX de 16,0 MTND
(96,4 MMAD), correspondant à 48,6% des estimations de l’IPO. La marge opérationnelle s’est ainsi
élevée à 7,28%. Enfin, le distributeur a réalisé un RNPG de 12,7 MTND (76,5 MMAD), soit 45,9% des
estimations IPO, pour une marge nette de 5,76%.

                                                 Mines

MANAGEM : Un résultat en forte croissance …
Consécutivement à la hausse des cours des métaux et à l’amélioration de la parité MAD/USD, ainsi qu’à
l’allègement du portefeuille de couverture , le chiffre d’affaires de Managem s’est accru de 22,7%, au
premier semestre 2010 comparativement à la même période en 2009, se situant à 1 297,8 MMAD.
Ainsi, le résultat d’exploitation est passé de 16,7 MMAD à fin juin 2009 à 155,8 MMAD une année plus
tard.
La croissance de la rentabilité opérationnelle a été contrebalancée par la non récurrence du produit de
cession des actions de SEMAFO (réalisée en 2009). Ainsi, le RNPG s’est situé à 89,5 MMAD à fin juin
2010 contre 26,6 MMAD une année auparavant.
En termes de réserves ressources, le premier semestre a été très riche en découvertes. A ce titre, les
recherches ont révélé +259 tonnes métal d’Argent, +138 945 tonnes métal de Fluorine, +927 tonnes
métal de Cobalt et +225 562 tonnes tout venant de réserves à Hajjar.




                                                                                                    6
   5
Dans le cadre de sa stratégie de développement, Managem a procédé à la signature de la convention
minière avec l’Etat Gabonais pour le site aurifère de Bakoudou. Ainsi, les commandes stratégiques ont
été lancées.
En outre, le premier semestre a connu l’accélération du programme de recherche relatif à l’extension de
la capacité de production de SMI ainsi que la réalisation d’une partie de l’infrastructure minière et le
lancement des commandes stratégiques.
Dans la république démocratique du Congo, Managem a procédé à l’étude de faisabilité du gisement
Cobalt/Cuivre.
Enfin, le groupe a réalisé les premières études d’orientation sur les gisements cibles de Cuivre au Maroc.

SMI : Une rentabilité en nette amélioration …
Au terme du premier semestre 2010, la Société Métallurgique d’Imiter a enregistré un chiffre d’affaires de
297,4 MMAD en progression de 23,6% par rapport à la même période en 2009. Cette ascension
s’explique par l’accroissement des volumes et par l’amélioration des prix. En effet, les prix de vente de
SMI se sont nettement améliorés suite à la hausse des cours de l’Argent sur les marchés internationaux
et à la restructuration du portefeuille de couverture. En outre, la hausse du taux de change MAD/USD a
également contribué à la croissance du chiffre d’affaires de la société.
De son côté, le résultat d’exploitation a enregistré un bond de 133,1% comparativement au premier
semestre 2009 à un montant de 90,9 MMAD. Cette ascension s’explique par l’amélioration de la
production ainsi que par la baisse des prix de revient.
En dépit de la forte progression de la rentabilité opérationnelle et de l’amélioration du résultat financier, le
résultat net s’est rétracté de 32,8% pour se situer à 67,7 MMAD. Cette régression se justifie par le retrait
du résultat non courant de 85,2 MMAD dû à la baisse des reprises des provisions pour reconstitution de
gisement et à l’augmentation de l’impôt sur le résultat (report déficitaire en 2009).
Sur le plan de la recherche des ressources réserves, la SMI a réussi à confirmer de nouvelles réserves
comparativement à fin 2009. Ainsi, le bilan de l’année 2009 comprend +259 tonnes d’argent métal,
renforçant ainsi les réserves d’argent à 2 565 tonnes métal (TM).
Par ailleurs, l’étude de faisabilité du projet d’extension de la mine a été finalisée en 2009 et prévoit une
enveloppe d’investissement de 300 MMAD visant l’augmentation de la capacité de production de 50%
pour atteindre progressivement 300 TM d’argent par an à horizon 2013.

                                             Pharmaceutique

Sothema : Une nette amélioration de la masse bénéficiaire…
Au   terme   du    premier   semestre      de   l’exercice     2010,    le   façonnier           en    produits
pharmaceutiques « Sothema » a affiché une rentabilité en nette appréciation.
Ainsi, le flux d’affaires du laboratoire pharmaceutique s’est hissé de 12,3% à 394 MMAD. Compte tenu
de la bonne maîtrise des charges notamment les charges du personnel (-2,3%), le résultat d’exploitation
s’est accru de 47% allant de 38 MMAD en juin 2009 à 56 MMAD une année plus tard. En conséquence,
la marge opérationnelle s’est élargie de 3,4 points à 14,2%.
Pour sa part, le résultat financier a creusé son déficit pour s’établir à -5,8 MMAD vs -5,4 MMAD en juin
2009.




  6

                                                                                                      7
En dépit de la dégradation du résultat non courant de -0,7 MMAD à -4,6 MMAD, le résultat net du
laboratoire pharmaceutique s’est bonifié de 52,8% à 30,9 MMAD. Ainsi, la marge nette s’est établie à
7,9% en amélioration de 2,1points.
En outre, le Conseil d’Administration de la société a approuvé le projet de reprise partielle par SOTHEMA
des activités industrielles de NOVARTIS PHARMA MAROC. Cette acquisition devrait permettre aux deux
entreprises de renforcer leur coopération industrielle à moyen terme.

                                               Assurances

Wafa Assurance : De bonnes réalisations dans l’ensemble…
Au terme du 1er semestre 2010, WAFA Assurance a réalisé une croissance de 9,0% de son activité
globale, en glissement annuel, réalisant un chiffre d’affaires de 2 209 MMAD. Cette performance est
attribuable au bon comportement de la branche Non-Vie et de l’assurance décès.
Portée par les segments Auto (49% des primes Non Vie) et Entreprise, l’assurance Non-Vie a vu son flux
d’affaires s’apprécier de 29,5% à 1 303 MMAD. Sur ces segments, Wafa Assurance a tiré profit du
renforcement du réseau d’agents (152 à fin juin 2010 contre 145 un semestre auparavant), de
l’acquisition de nouveaux contrats Entreprise ainsi que du bon taux de renouvellement enregistré sur ce
marché.
Au sein de la branche Vie, l’activité épargne s’est rétractée (-21,4%) traduisant la stratégie de la
compagnie visant à favoriser l’épargne récurrente. Cette baisse a été, en partie, compensée par l’élan de
l’activité décès (+22,4%) qui représente désormais 32% du CA Vie contre 18% à fin 2009. Dans sa
globalité, l’activité Vie s’est dégradée de 11,3% à 905 MMAD.
Du fait d’une baisse notable des ratios de sinistralité et de gestion, le résultat opérationnel de l’activité
Non-Vie s’est amélioré de 121 MMAD. En revanche, le résultat financier s’est délesté de 169 MMAD. Ce
repli émane d’opérations non courantes enregistrées en 2009 et de la volonté du management de
préserver les plus-values latentes.
Par conséquent, le résultat technique Non-Vie s’est replié de 15,9% à 319 MMAD. Retraité des éléments
exceptionnels relatifs à l’opération CDM (1er semestre 2009), le résultat technique Non-Vie aurait
progressé de 22,8%.
Tiré par l’activité décès et par une forte envolée du résultat financier (+43,7%) le résultat technique de la
branche Vie s’est renforcé de 3,5%, se situant ainsi à 73 MMAD.
Globalement, le résultat technique de la compagnie d’assurance s’est rétracté de 12,8% à 392 MMAD.
En y intégrant le bon comportement du volet Non-Technique (portefeuille libre), le résultat net de Wafa
Assurance s’est situé à 322 MMAD (-0,2%). Retraités de l’exceptionnel, les bénéfices seraient en
accroissement de 30% d’une année à l’autre.
Sur les six premiers mois de l’année 2010, les fonds propres et les plus-values latentes de la compagnie
d’assurance se sont renforcés respectivement de 3,2% à 2 493 MMAD et de 59,1% à 3 458 MMAD. De
ce fait, le taux de couverture de la marge de solvabilité s’est situé aux environs de 430% vs 346,5% à fin
décembre 2009.




7                                                                                                8
RECHERCHE & ANALYSE                                                                CDG CAPITAL BOURSE
    101, Bd. Massira El Khadra                                                               9, Bd Kennedy,
       Casablanca - Maroc                                                                Casablanca, Maroc.
       Tél. : 05 29 00 44 68                                                          Tél. : 05 22 36 20 20 (L.G.)
       Fax : 05 22 99 53 36                                                              Fax : 05 22 36 78 78
recherche_analyse@cdgcapital.ma




         Responsable                                                                     Directeur Général
   Asmâa BOUKHRIS BARAKAT                                                              Rachid OUTARIATTE
     boukhris@cdgcapital.ma                                                     r.outariatte@cdgcapitalbourse.com


        Analystes Financiers                                                                       Traders

           Amal ZAOUIYA                                                           Ghali Kettani : 05 22 95 77 13
      zaouiya@cdgcapital.ma                                                      g.kettani@cdgcapitalbourse.ma
        Iliass BENGEBARA                                                      Khalid GUERMATHA : 05 22 95 77 12
     bengebara@cdgcapital.ma                                                   k.guermatha@cdgcapitalbourse.ma
      Maroua BOUABDELLAH                                                       Zoubida SAMLAL : 05 22 95 77 11
    Bouabdellah@cdgcapital.ma                                                    z.semlal@cdgcapitalbourse.ma
                                                                                Hani BENYAHYA : 05 22 95 77 15
                                                                               h.benyahya@cdgcapitalbourse.ma




                                                        CDG CAPITAL
                                                       Tour Mamounia
                                                  Place Moulay El Hassan
                                                        Rabat, Maroc.
                                                 Tél. : 05 37 66 52 52 (L.G.)
                                                    Fax : 05 37 66 52 00




                                                          Avertissement
  Les informations, estimations et commentaires contenus dans cette note sont établis à partir de sources que nous tenons pour
  dignes de foi, mais dont ni l’exactitude ni l’adéquation ne sont garanties. Ils reflètent ainsi l’opinion de l’équipe Recherche et
  Analyse de CDG Capital à la date de parution. Dans le cadre de son activité, CDG Capital peut se trouver aussi bien dans des
  positions d’achat que de vente des titres de la ou des sociétés citées dans le présent document.

                                                                                                                             9
10

Contenu connexe

Tendances

Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )
www.bourse-maroc.org
 
Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )
Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )
Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )
www.bourse-maroc.org
 
Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016
Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016 Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016
Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016
Lachgar Abdellah
 
Cosumar ef 2010_fr
Cosumar ef 2010_frCosumar ef 2010_fr
Cosumar ef 2010_fr
haakoo
 
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
www.bourse-maroc.org
 
Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014
Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014
Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014
Lachgar Abdellah
 
Cma ca presse_fr
Cma ca presse_frCma ca presse_fr
Cma ca presse_fr
haakoo
 

Tendances (19)

Flash ipo marsa
Flash ipo marsaFlash ipo marsa
Flash ipo marsa
 
Plan Génération Cash 4éme trimestre 2016
Plan Génération Cash 4éme trimestre 2016Plan Génération Cash 4éme trimestre 2016
Plan Génération Cash 4éme trimestre 2016
 
Stock guide des principales valeurs marocaines octobre 2019
Stock guide des principales valeurs marocaines   octobre 2019Stock guide des principales valeurs marocaines   octobre 2019
Stock guide des principales valeurs marocaines octobre 2019
 
Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )
Flash CIMENTS DU MAROC Mars 2011 ( CFG )
 
Bmce capital research flash cosumar 16 06 16
Bmce capital research flash cosumar 16 06 16Bmce capital research flash cosumar 16 06 16
Bmce capital research flash cosumar 16 06 16
 
Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )
Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )
Revue et perspectives du marché 2018E ( CFG )
 
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
 
Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016
Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016 Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016
Cosumar : Indicateurs annuels de l'exercice 2016
 
Bmce capital research flash cdm 30 05 16
Bmce capital research flash cdm 30 05 16Bmce capital research flash cdm 30 05 16
Bmce capital research flash cdm 30 05 16
 
Cosumar ef 2010_fr
Cosumar ef 2010_frCosumar ef 2010_fr
Cosumar ef 2010_fr
 
Bmce capital research flash managem 02 06 16
Bmce capital research flash managem 02 06 16Bmce capital research flash managem 02 06 16
Bmce capital research flash managem 02 06 16
 
Communiqué de Presse Chiffre d'affaires quatrième trimestre et annuel 2010
Communiqué de Presse Chiffre d'affaires quatrième trimestre et annuel 2010Communiqué de Presse Chiffre d'affaires quatrième trimestre et annuel 2010
Communiqué de Presse Chiffre d'affaires quatrième trimestre et annuel 2010
 
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
 
Communiqué de Presse Information financière 1er trimestre 2010
Communiqué de Presse Information financière 1er trimestre 2010Communiqué de Presse Information financière 1er trimestre 2010
Communiqué de Presse Information financière 1er trimestre 2010
 
Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014
Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014
Bmce capital research flash sonasid 28-03-2014
 
Cma ca presse_fr
Cma ca presse_frCma ca presse_fr
Cma ca presse_fr
 
Communiqué de presse etat avancement du pgc addoha q1 2016
Communiqué de presse etat avancement du pgc addoha q1 2016Communiqué de presse etat avancement du pgc addoha q1 2016
Communiqué de presse etat avancement du pgc addoha q1 2016
 
Communiqué de Presse Chiffre d'affaires au 2e trimestre 2011
Communiqué de Presse Chiffre d'affaires au 2e trimestre 2011Communiqué de Presse Chiffre d'affaires au 2e trimestre 2011
Communiqué de Presse Chiffre d'affaires au 2e trimestre 2011
 
28/09/2016 - Communiqué de presse Orpéa
28/09/2016 - Communiqué de presse Orpéa 28/09/2016 - Communiqué de presse Orpéa
28/09/2016 - Communiqué de presse Orpéa
 

En vedette

Rapport annuel 2009 fr
Rapport annuel 2009 frRapport annuel 2009 fr
Rapport annuel 2009 fr
Oldman9 Old
 
Ref 2011 francais_1ere_chambre
Ref 2011 francais_1ere_chambreRef 2011 francais_1ere_chambre
Ref 2011 francais_1ere_chambre
Oldman9 Old
 
Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1
Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1
Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1
Oldman9 Old
 
Resultat technique CNIA
Resultat technique CNIAResultat technique CNIA
Resultat technique CNIA
Oldman9 Old
 
Rachat septembre 10
Rachat septembre 10Rachat septembre 10
Rachat septembre 10
Oldman9 Old
 

En vedette (10)

Rapport annuel 2009 fr
Rapport annuel 2009 frRapport annuel 2009 fr
Rapport annuel 2009 fr
 
Ref 2011 francais_1ere_chambre
Ref 2011 francais_1ere_chambreRef 2011 francais_1ere_chambre
Ref 2011 francais_1ere_chambre
 
Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1
Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1
Mensuel bkb juillet 2010.pdf.v1
 
Bp
BpBp
Bp
 
Cl fr
Cl frCl fr
Cl fr
 
Conjoncture
ConjonctureConjoncture
Conjoncture
 
Ftse cse
Ftse cseFtse cse
Ftse cse
 
Resultat technique CNIA
Resultat technique CNIAResultat technique CNIA
Resultat technique CNIA
 
Rachat septembre 10
Rachat septembre 10Rachat septembre 10
Rachat septembre 10
 
Holcim octobre
Holcim octobreHolcim octobre
Holcim octobre
 

Similaire à Flash cdg2

Similaire à Flash cdg2 (20)

Flash Valeur RISMA de Mars 2011 BKB
Flash Valeur RISMA de Mars 2011 BKBFlash Valeur RISMA de Mars 2011 BKB
Flash Valeur RISMA de Mars 2011 BKB
 
Bmce capital research flash sonasid 28 04 2014
Bmce capital research flash sonasid 28 04 2014Bmce capital research flash sonasid 28 04 2014
Bmce capital research flash sonasid 28 04 2014
 
Flash bcp avril 2014
Flash bcp avril 2014Flash bcp avril 2014
Flash bcp avril 2014
 
Atw
AtwAtw
Atw
 
Sam
SamSam
Sam
 
Résumé des résultats anuels 2013
Résumé des résultats anuels 2013Résumé des résultats anuels 2013
Résumé des résultats anuels 2013
 
Maroc telecom mars 2014
Maroc telecom mars 2014Maroc telecom mars 2014
Maroc telecom mars 2014
 
Maroc telecom mars 2014
Maroc telecom mars 2014Maroc telecom mars 2014
Maroc telecom mars 2014
 
Récap résultats 2011 au 21 Sep 2011 Intégra
Récap résultats 2011 au 21 Sep 2011 IntégraRécap résultats 2011 au 21 Sep 2011 Intégra
Récap résultats 2011 au 21 Sep 2011 Intégra
 
Waa res 2010_fr
Waa res 2010_frWaa res 2010_fr
Waa res 2010_fr
 
IAM : Comptes consolidés du 1er trimestre 2018
IAM : Comptes consolidés du 1er trimestre 2018IAM : Comptes consolidés du 1er trimestre 2018
IAM : Comptes consolidés du 1er trimestre 2018
 
Note ciments du maroc par cfg ( septembre 2011 )
Note ciments du maroc par cfg ( septembre 2011 )Note ciments du maroc par cfg ( septembre 2011 )
Note ciments du maroc par cfg ( septembre 2011 )
 
Flash cma octobre 2011
Flash cma octobre 2011Flash cma octobre 2011
Flash cma octobre 2011
 
Maroc telecom cp-résultats-s1-2011-fr
Maroc telecom cp-résultats-s1-2011-frMaroc telecom cp-résultats-s1-2011-fr
Maroc telecom cp-résultats-s1-2011-fr
 
Flash COLORADO Novembre 2010
Flash COLORADO Novembre 2010Flash COLORADO Novembre 2010
Flash COLORADO Novembre 2010
 
Cdm
CdmCdm
Cdm
 
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
Flash Valeur IB MAROC de Juillet 2010
 
Maroc telecom
Maroc telecomMaroc telecom
Maroc telecom
 
Gaz res 2010_fr
Gaz res 2010_frGaz res 2010_fr
Gaz res 2010_fr
 
Cma
CmaCma
Cma
 

Plus de Oldman9 Old

Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1
Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1
Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1
Oldman9 Old
 
Cp em ennakl_automobiles_20121119
Cp em ennakl_automobiles_20121119Cp em ennakl_automobiles_20121119
Cp em ennakl_automobiles_20121119
Oldman9 Old
 
Maroc telecom cp-resultats-9m-2012-fr
Maroc telecom cp-resultats-9m-2012-frMaroc telecom cp-resultats-9m-2012-fr
Maroc telecom cp-resultats-9m-2012-fr
Oldman9 Old
 
Diac salaf 20121008
Diac salaf 20121008Diac salaf 20121008
Diac salaf 20121008
Oldman9 Old
 
Cp cdvm diac_salaf_20120917
Cp cdvm diac_salaf_20120917Cp cdvm diac_salaf_20120917
Cp cdvm diac_salaf_20120917
Oldman9 Old
 
Rankings 2012 13
Rankings 2012 13Rankings 2012 13
Rankings 2012 13
Oldman9 Old
 
Note d'orientation
Note d'orientationNote d'orientation
Note d'orientation
Oldman9 Old
 
Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0
Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0
Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0
Oldman9 Old
 
Bmce capital research flash holcim.pdf.v1
Bmce capital research flash holcim.pdf.v1Bmce capital research flash holcim.pdf.v1
Bmce capital research flash holcim.pdf.v1
Oldman9 Old
 
Profil des investisseurs_t4_2011
Profil des investisseurs_t4_2011Profil des investisseurs_t4_2011
Profil des investisseurs_t4_2011
Oldman9 Old
 
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
Stroc industrie  résultats provisoires 2011-Stroc industrie  résultats provisoires 2011-
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
Oldman9 Old
 
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
Stroc industrie  résultats provisoires 2011-Stroc industrie  résultats provisoires 2011-
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
Oldman9 Old
 
Secteur minier cdmc
Secteur minier cdmcSecteur minier cdmc
Secteur minier cdmc
Oldman9 Old
 
Resume mensuel 20111130
Resume mensuel 20111130Resume mensuel 20111130
Resume mensuel 20111130
Oldman9 Old
 
Ventillation des transactions
Ventillation des transactionsVentillation des transactions
Ventillation des transactions
Oldman9 Old
 

Plus de Oldman9 Old (20)

Bmce
BmceBmce
Bmce
 
Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1
Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1
Bmce capital research portfolio strategy annuel 2012.pdf.v1
 
Cp em ennakl_automobiles_20121119
Cp em ennakl_automobiles_20121119Cp em ennakl_automobiles_20121119
Cp em ennakl_automobiles_20121119
 
Maroc telecom cp-resultats-9m-2012-fr
Maroc telecom cp-resultats-9m-2012-frMaroc telecom cp-resultats-9m-2012-fr
Maroc telecom cp-resultats-9m-2012-fr
 
Diac salaf 20121008
Diac salaf 20121008Diac salaf 20121008
Diac salaf 20121008
 
Cp cdvm diac_salaf_20120917
Cp cdvm diac_salaf_20120917Cp cdvm diac_salaf_20120917
Cp cdvm diac_salaf_20120917
 
Sni
SniSni
Sni
 
Rankings 2012 13
Rankings 2012 13Rankings 2012 13
Rankings 2012 13
 
Note d'orientation
Note d'orientationNote d'orientation
Note d'orientation
 
Atw res 1_s_fr
Atw res 1_s_frAtw res 1_s_fr
Atw res 1_s_fr
 
Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0
Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0
Cp mediaco post_ago_rapport_cac_0
 
Bmce capital research flash holcim.pdf.v1
Bmce capital research flash holcim.pdf.v1Bmce capital research flash holcim.pdf.v1
Bmce capital research flash holcim.pdf.v1
 
Profil des investisseurs_t4_2011
Profil des investisseurs_t4_2011Profil des investisseurs_t4_2011
Profil des investisseurs_t4_2011
 
Iam res 11va_fr
Iam res 11va_frIam res 11va_fr
Iam res 11va_fr
 
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
Stroc industrie  résultats provisoires 2011-Stroc industrie  résultats provisoires 2011-
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
 
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
Stroc industrie  résultats provisoires 2011-Stroc industrie  résultats provisoires 2011-
Stroc industrie résultats provisoires 2011-
 
Secteur minier cdmc
Secteur minier cdmcSecteur minier cdmc
Secteur minier cdmc
 
Resume mensuel 20111130
Resume mensuel 20111130Resume mensuel 20111130
Resume mensuel 20111130
 
Iam
IamIam
Iam
 
Ventillation des transactions
Ventillation des transactionsVentillation des transactions
Ventillation des transactions
 

Flash cdg2

  • 1. Flash des Réalisations Semestrielles 2010
  • 3. Télécommunications Maroc Telecom : Un léger retrait de la masse bénéficiaire dû à la baisse du résultat financier…. Opérant dans un marché caractérisé par une exacerbation de la concurrence, l’opérateur historique Maroc Telecom a pu réaliser un chiffre d’affaires semestriel consolidé de 15,46 Mrd MAD en hausse de 6% comparativement à la même période en 2009. Cette performance a comme soubassement la bonne tenue du marché domestique ainsi que des filiales à l’exception de Gabon Telecom et de Mobisud qui ont accusé des baisses respectives de 13,6% et de 66,2%. Pour sa part, le résultat opérationnel avant amortissement s’est renforcé de 4,8% à 9,0 Mrd MAD contre 8,6 Mrd MAD une année auparavant. Par ailleurs, le résultat opérationnel consolidé du groupe ressort à 6,6 Mrd MAD en hausse de 1,8% par rapport à la même période en 2009. En conséquence, la marge opérationnelle s’est délestée de 1,8 point pour s’établir à 43,1%. Avec une croissance des charges financières liée aux investissements en réseaux et à l’acquisition de Sotelma, le résultat financier loge en territoire négatif s’établissant à -85 MMAD (vs +21 MMAD en juin 2009). Enfin, le RNPG a accusé une inflexion de 4,1%, comparativement à la même période en 2009, se situant ainsi à 4,45 Mrd MAD. Bâtiments et Matériaux de construction Ciments du Maroc : Un recul de la marge opérationnelle suite aux amortissements de la nouvelle usine d’Ait Baha… Compte tenu de la capacité de production additionnelle provenant du premier broyeur de la nouvelle usine d’Aït Baha, Ciments du Maroc a enregistré une croissance des ses ventes semestrielles de 5,8% contre une évolution de 1,1% au niveau du marché national. A cet égard, le chiffre d’affaires du cimentier s’est hissé de 8,6% à 1 563 MMAD. Impacté par l’augmentation des prix des combustibles solides et par les dotations aux amortissements supplémentaires liées à la nouvelle usine, le résultat d’exploitation de CIMAR s’est rétracté de 1,6% à 600 MMAD. A cet effet, la marge opérationnelle a cédé 4 points s’établissant à 38,3%. Les dividendes reçus des filiales et des participations ont largement compensé les frais liés au financement de la nouvelle usine, impliquant un résultat financier de 135 MMAD (+ 45,1%). Par conséquent, le résultat net de Ciments du Maroc a progressé de 9,5%, pour une marge nette de 35,8% vs. 35,4% à fin juin 2009. En consolidé, le chiffre d’affaires s’est amélioré de 4,6% à 1 941 MMAD. Pour sa part, le REX s’est replié de 4,7% à 652 MMAD, soit une marge opérationnelle de 33,5% contre 36,8% une année auparavant. Enfin, le résultat net consolidé s’est renforcé de 4,0% à 557 MMAD. De ce fait, la marge nette est passée à 28,6% contre 28,8% en juin 2009. Après le démarrage du premier broyeur à ciment d’Ait Baha en novembre 2009, le management du groupe a procédé à la mise en service du four et du second broyeur à ciment en juillet 2010. Bénéficiant des technologies les plus performantes, cette nouvelle usine a été dotée d’une capacité annuelle de 1,6 millions de tonnes de clinker et de 2,2 millions de tonnes de ciment. 2 3
  • 4. Agroalimentaire Cosumar : Des résultats semestriels limités par les précipitations du premier trimestre 2010… A l’issue du premier semestre 2010, l’opérateur sucrier national « Cosumar » a réalisé un flux d’affaires social de 2 346 MMAD, en appréciation de 7,1%. Ce résultat est dû à l’élévation du volume des ventes et à l’évolution de leur structure en faveur des granulés. Pour sa part, l’excédent brut d’exploitation s’est accru de 10,8% suivant l’évolution des ventes, atténuée en partie par le renchérissement de la matière première. A la suite de l’augmentation des produits de participation et de la réduction de l’endettement, le résultat financier s’est hissé de 35,4% à 139,7 MMAD. En définitive, le résultat net s’est élevé à 427,4 MMAD contre 412,0 MMAD en juin 2009, soit une hausse de 3,7%. Impacté par les inondations exceptionnelles du premier trimestre 2010 dans les régions du Gharb et du Loukous, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Cosumar a attesté une croissance limitée (1,6%) pour se situer à 2 866,1 MMAD. Pour sa part, l’excédent brut d’exploitation a enregistré une légère croissance (2,1%) à 640 MMAD. La marge opérationnelle brute s’est ainsi améliorée de 0,1 point à 22,3%. En intégrant des charges exceptionnelles non courantes, le résultat net part du groupe s’est déprécié de 10,2% à 296,1 MMAD vs 329,9 MMAD en juin 2009. En conséquence, la marge nette consolidée a accusé un retrait de 1,4 point s’établissant à 10,3%. En outre, le ratio d’endettement net sur capitaux propres s’est amélioré en passant de 51,9% à fin juin 2009 à 36,6% une année plus tard. Côté perspectives, l’extraction devrait se situer en 2010 aux environs de 380 000 tonnes de sucre blanc, en retrait de 7% par rapport à 2009, sous l’effet des inondations enregistrées dans les régions du Gharb et du Loukous et d’une moindre qualité technologique de la Betterave à Doukkala. En revanche, l’accroissement de l’activité de raffinage à Casablanca et l’utilisation de la capacité de raffinage de Sunabel permettront de compenser le retrait d’extraction assurant un approvisionnement régulier du marché. Enfin, les dernières précipitations ont permis une amélioration significative des réserves en eau d’irrigation dans les barrages, donnant une meilleure visibilité pour les prochaines campagnes agricoles. Société de financement Maroc Leasing : Une croissance des résultats dopés par l’effet de la fusion avec Chaabi Leasing… La société de financement « Maroc Leasing » a clôturé le premier semestre sur une note positive caractérisée par un développement de la production de 59% à 1 780 MMAD, fixant la part de marché de l’opérateur financier à 26,21%. En conséquence, l’encours financier passe de 4 809 MMAD à 9 086 MMAD, enregistrant un bond de 89% comparativement à six mois auparavant. Sur la même lignée, le PNB s’est accru de 16% à 86,91 MMAD, sous l’effet conjugué de l’augmentation des encours et de la maîtrise des charges d’exploitation bancaires. En parallèle, le résultat avant impôt s’est amélioré de 9% passant de 52,85 MMAD à 57,47 MMAD d’une année à l’autre. Enfin, le résultat net s’est renforcé de 9% à 36,2 MMAD laissant apparaître une marge nette de 41,65% vs 44,48% en juin 2009. 3 4
  • 5. Eqdom : Un maintien du niveau des marges… En dépit du contexte économique toujours peu propice, la société de crédit à la consommation « Eqdom » a vu l’ensemble de ses indicateurs d’activités semestriels évoluer en territoire positif. Ainsi, l’encours brut des crédits accordés par « Eqdom » s’est hissé de 7,5% allant de 8 377,8 MMAD à fin juin 2009 à 9 009,1 MMAD une année plus tard. Cette performance serait liée, en partie, à la tenue du Salon de l'Automobile au cours du premier semestre 2010. Sur la même lignée, le PNB a attesté un bond de 7% à 332,7 MMAD vs 310,8 MMAD à fin juin 2009. Cet élan aurait comme origine l’accroissement des produits d’exploitation et l’optimisation des coûts des ressources. Compte tenu de l’extension du réseau commercial et du développement de l'activité via le renforcement des effectifs, les charges générales d'exploitation se sont accrues de 5,7% à 118,4 MMAD. En conséquence, le coefficient d’exploitation a accusé un retrait de 0,41 point s’établissant à 35,59%. Pour sa part, le résultat brut d’exploitation s’est renforcé de 7,6% pour s’afficher à 214,4 MMAD. En dépit de la montée des dotations aux provisions nettes de reprises de 48,5% à 33,4 MMAD, le résultat net ressort à 118,6 MMAD, vs 115,5 MMAD en juin 2009, en amélioration de 2,7%. En définitive, la marge nette s’est délestée de 1,5 point pour se maintenir à 35,6%. Salafin : Une masse bénéficiaire plombée par la montée du risque… Au vu d’un contexte conjoncturel caractérisé par un ralentissement des ventes de véhicules neufs (-6,36%) et d’une montée des risques, la filiale spécialisée dans le crédit à la consommation du groupe BMCE Bank a enregistré une légère appréciation de ses principaux indicateurs d’activité. Par ailleurs, l’encours financier s’est maintenu à 2 597 MMAD malgré un ralentissement des financements auto de 5% (vs -10% sur le marché) et un fort repli des crédits personnels à la suite d’une sélectivité des demandes de crédit. Au volet rentabilité, le PNB s’est renforcé de 7% à 143,4 MMAD à fin juin 2010 vs 134,5 MMAD une année plus tôt. Cette performance est à indexer à la hausse de la marge d’intérêt de 27% allant de 61,4 MMAD à 78,1 MMAD d’une année à l’autre. Les charges générales d’exploitation, quant à elles, se sont accrues de 2% à 39,9 MMAD. A cet égard, le coefficient d’exploitation s’est dégradé de 1,4 point s’affichant à 27,8% (vs 29,1% en juin 2009). Pour sa part, le résultat brut d’exploitation s’est amélioré de 2% à 106,8 MMAD. En y intégrant la dégradation des « dotations nettes des reprises aux provisions pour créances et engagements par signature en souffrance » (- 32,8 MMAD vs -22,4 MMAD en juin 2009), le résultat net s’est soldé sur un repli de 3% à 53,8 MMAD. Afin de faire face au développement de ses activités, Salafin a procédé, courant le premier semestre 2010, à l’acquisition de plateaux de bureaux pour un montant de 26 MMAD. Service aux collectivités Lydec : une quasi-stagnation des marges... Le gestionnaire délégué en Eau et Electricité de la ville de Casablanca « LYDEC » a communiqué ses résultats sociaux au titre du premier semestre de l’exercice 2010. A cet égard, son chiffre d’affaires s’est établi à 2 674 MMAD, soit une progression de 5,4% par rapport à 4 5
  • 6. la même période de l’exercice précédent. Cette hausse est expliquée par une amélioration de 4,8% des volumes des eaux vendus, par un accroissement de 1,3% des volumes d’électricité distribués et par l’expansion de l’activité travaux liée au projet Tramway de Casablanca. Pour sa part, l’EBE s’est renforcé de 4,6% à 361 MMAD impliquant une quasi stagnation de la marge opérationnelle brute à 13,50% (vs. 13,60% une année auparavant). En définitive, le résultat net du délégataire s’est apprécié de 1,3% pour s’établir à 122 MMAD. Ainsi, la marge nette s’est amoindrie de 17 pbs à 4,56%. Distribution Ennakl : Des réalisations semestrielles appréciables... Au titre du premier semestre de l’exercice 2010, le distributeur automobile Ennakl a écoulé 6 250 véhicules, soit 1 190 unités de plus qu’à la même période en 2009. Ainsi, le flux d’affaires semestriel s’est accru de 46,0% d’une année à l’autre, s’établissant à 213,2 MTND, soit 1 285,6 MMAD. Ce chiffre d’affaires englobe, à hauteur de 22,0 MTND (132,7 MMAD), la vente du stock de véhicules industriels à la société Ennakl Véhicules Industriels et aux particuliers. Rappelons à ce titre que la société Ennakl a transféré son activité « vente de véhicules industriels » à la société Ennakl Véhicules Industriels, créée début 2010 et détenue par Princesse Holding. La marge brute s’est élevée à 23,4 MTND (141,1 MMAD), soit une hausse de 31,2%. Par conséquent, le taux de marge brute ressort à 10,97% contre 12,20% à fin juin 2009. Sous l’effet conjugué de cette dégradation du taux de marge brute et de l’envolée des frais de distribution (+181,9%), le REX s’est limité à 13,9 MTND (83,8 MMAD), soit une progression de 19,7%. De ce fait, la marge opérationnelle est passée de 7,96% à fin juin 2009 à 6,53% une année plus tard. En définitive, le résultat net s’est accru de 40,3% pour atteindre 12,4 MTND (74,7 MMAD), impliquant une marge nette de 5,80% contre 6,03% à la même période en 2009. En consolidé, le CA s’est élevé à 219,7 MTND (1,3 Mrd MAD), soit un taux de réalisation de 57,9% par rapport aux estimations 2010 de la note d’information de l’IPO. La société affiche un REX de 16,0 MTND (96,4 MMAD), correspondant à 48,6% des estimations de l’IPO. La marge opérationnelle s’est ainsi élevée à 7,28%. Enfin, le distributeur a réalisé un RNPG de 12,7 MTND (76,5 MMAD), soit 45,9% des estimations IPO, pour une marge nette de 5,76%. Mines MANAGEM : Un résultat en forte croissance … Consécutivement à la hausse des cours des métaux et à l’amélioration de la parité MAD/USD, ainsi qu’à l’allègement du portefeuille de couverture , le chiffre d’affaires de Managem s’est accru de 22,7%, au premier semestre 2010 comparativement à la même période en 2009, se situant à 1 297,8 MMAD. Ainsi, le résultat d’exploitation est passé de 16,7 MMAD à fin juin 2009 à 155,8 MMAD une année plus tard. La croissance de la rentabilité opérationnelle a été contrebalancée par la non récurrence du produit de cession des actions de SEMAFO (réalisée en 2009). Ainsi, le RNPG s’est situé à 89,5 MMAD à fin juin 2010 contre 26,6 MMAD une année auparavant. En termes de réserves ressources, le premier semestre a été très riche en découvertes. A ce titre, les recherches ont révélé +259 tonnes métal d’Argent, +138 945 tonnes métal de Fluorine, +927 tonnes métal de Cobalt et +225 562 tonnes tout venant de réserves à Hajjar. 6 5
  • 7. Dans le cadre de sa stratégie de développement, Managem a procédé à la signature de la convention minière avec l’Etat Gabonais pour le site aurifère de Bakoudou. Ainsi, les commandes stratégiques ont été lancées. En outre, le premier semestre a connu l’accélération du programme de recherche relatif à l’extension de la capacité de production de SMI ainsi que la réalisation d’une partie de l’infrastructure minière et le lancement des commandes stratégiques. Dans la république démocratique du Congo, Managem a procédé à l’étude de faisabilité du gisement Cobalt/Cuivre. Enfin, le groupe a réalisé les premières études d’orientation sur les gisements cibles de Cuivre au Maroc. SMI : Une rentabilité en nette amélioration … Au terme du premier semestre 2010, la Société Métallurgique d’Imiter a enregistré un chiffre d’affaires de 297,4 MMAD en progression de 23,6% par rapport à la même période en 2009. Cette ascension s’explique par l’accroissement des volumes et par l’amélioration des prix. En effet, les prix de vente de SMI se sont nettement améliorés suite à la hausse des cours de l’Argent sur les marchés internationaux et à la restructuration du portefeuille de couverture. En outre, la hausse du taux de change MAD/USD a également contribué à la croissance du chiffre d’affaires de la société. De son côté, le résultat d’exploitation a enregistré un bond de 133,1% comparativement au premier semestre 2009 à un montant de 90,9 MMAD. Cette ascension s’explique par l’amélioration de la production ainsi que par la baisse des prix de revient. En dépit de la forte progression de la rentabilité opérationnelle et de l’amélioration du résultat financier, le résultat net s’est rétracté de 32,8% pour se situer à 67,7 MMAD. Cette régression se justifie par le retrait du résultat non courant de 85,2 MMAD dû à la baisse des reprises des provisions pour reconstitution de gisement et à l’augmentation de l’impôt sur le résultat (report déficitaire en 2009). Sur le plan de la recherche des ressources réserves, la SMI a réussi à confirmer de nouvelles réserves comparativement à fin 2009. Ainsi, le bilan de l’année 2009 comprend +259 tonnes d’argent métal, renforçant ainsi les réserves d’argent à 2 565 tonnes métal (TM). Par ailleurs, l’étude de faisabilité du projet d’extension de la mine a été finalisée en 2009 et prévoit une enveloppe d’investissement de 300 MMAD visant l’augmentation de la capacité de production de 50% pour atteindre progressivement 300 TM d’argent par an à horizon 2013. Pharmaceutique Sothema : Une nette amélioration de la masse bénéficiaire… Au terme du premier semestre de l’exercice 2010, le façonnier en produits pharmaceutiques « Sothema » a affiché une rentabilité en nette appréciation. Ainsi, le flux d’affaires du laboratoire pharmaceutique s’est hissé de 12,3% à 394 MMAD. Compte tenu de la bonne maîtrise des charges notamment les charges du personnel (-2,3%), le résultat d’exploitation s’est accru de 47% allant de 38 MMAD en juin 2009 à 56 MMAD une année plus tard. En conséquence, la marge opérationnelle s’est élargie de 3,4 points à 14,2%. Pour sa part, le résultat financier a creusé son déficit pour s’établir à -5,8 MMAD vs -5,4 MMAD en juin 2009. 6 7
  • 8. En dépit de la dégradation du résultat non courant de -0,7 MMAD à -4,6 MMAD, le résultat net du laboratoire pharmaceutique s’est bonifié de 52,8% à 30,9 MMAD. Ainsi, la marge nette s’est établie à 7,9% en amélioration de 2,1points. En outre, le Conseil d’Administration de la société a approuvé le projet de reprise partielle par SOTHEMA des activités industrielles de NOVARTIS PHARMA MAROC. Cette acquisition devrait permettre aux deux entreprises de renforcer leur coopération industrielle à moyen terme. Assurances Wafa Assurance : De bonnes réalisations dans l’ensemble… Au terme du 1er semestre 2010, WAFA Assurance a réalisé une croissance de 9,0% de son activité globale, en glissement annuel, réalisant un chiffre d’affaires de 2 209 MMAD. Cette performance est attribuable au bon comportement de la branche Non-Vie et de l’assurance décès. Portée par les segments Auto (49% des primes Non Vie) et Entreprise, l’assurance Non-Vie a vu son flux d’affaires s’apprécier de 29,5% à 1 303 MMAD. Sur ces segments, Wafa Assurance a tiré profit du renforcement du réseau d’agents (152 à fin juin 2010 contre 145 un semestre auparavant), de l’acquisition de nouveaux contrats Entreprise ainsi que du bon taux de renouvellement enregistré sur ce marché. Au sein de la branche Vie, l’activité épargne s’est rétractée (-21,4%) traduisant la stratégie de la compagnie visant à favoriser l’épargne récurrente. Cette baisse a été, en partie, compensée par l’élan de l’activité décès (+22,4%) qui représente désormais 32% du CA Vie contre 18% à fin 2009. Dans sa globalité, l’activité Vie s’est dégradée de 11,3% à 905 MMAD. Du fait d’une baisse notable des ratios de sinistralité et de gestion, le résultat opérationnel de l’activité Non-Vie s’est amélioré de 121 MMAD. En revanche, le résultat financier s’est délesté de 169 MMAD. Ce repli émane d’opérations non courantes enregistrées en 2009 et de la volonté du management de préserver les plus-values latentes. Par conséquent, le résultat technique Non-Vie s’est replié de 15,9% à 319 MMAD. Retraité des éléments exceptionnels relatifs à l’opération CDM (1er semestre 2009), le résultat technique Non-Vie aurait progressé de 22,8%. Tiré par l’activité décès et par une forte envolée du résultat financier (+43,7%) le résultat technique de la branche Vie s’est renforcé de 3,5%, se situant ainsi à 73 MMAD. Globalement, le résultat technique de la compagnie d’assurance s’est rétracté de 12,8% à 392 MMAD. En y intégrant le bon comportement du volet Non-Technique (portefeuille libre), le résultat net de Wafa Assurance s’est situé à 322 MMAD (-0,2%). Retraités de l’exceptionnel, les bénéfices seraient en accroissement de 30% d’une année à l’autre. Sur les six premiers mois de l’année 2010, les fonds propres et les plus-values latentes de la compagnie d’assurance se sont renforcés respectivement de 3,2% à 2 493 MMAD et de 59,1% à 3 458 MMAD. De ce fait, le taux de couverture de la marge de solvabilité s’est situé aux environs de 430% vs 346,5% à fin décembre 2009. 7 8
  • 9. RECHERCHE & ANALYSE CDG CAPITAL BOURSE 101, Bd. Massira El Khadra 9, Bd Kennedy, Casablanca - Maroc Casablanca, Maroc. Tél. : 05 29 00 44 68 Tél. : 05 22 36 20 20 (L.G.) Fax : 05 22 99 53 36 Fax : 05 22 36 78 78 recherche_analyse@cdgcapital.ma Responsable Directeur Général Asmâa BOUKHRIS BARAKAT Rachid OUTARIATTE boukhris@cdgcapital.ma r.outariatte@cdgcapitalbourse.com Analystes Financiers Traders Amal ZAOUIYA Ghali Kettani : 05 22 95 77 13 zaouiya@cdgcapital.ma g.kettani@cdgcapitalbourse.ma Iliass BENGEBARA Khalid GUERMATHA : 05 22 95 77 12 bengebara@cdgcapital.ma k.guermatha@cdgcapitalbourse.ma Maroua BOUABDELLAH Zoubida SAMLAL : 05 22 95 77 11 Bouabdellah@cdgcapital.ma z.semlal@cdgcapitalbourse.ma Hani BENYAHYA : 05 22 95 77 15 h.benyahya@cdgcapitalbourse.ma CDG CAPITAL Tour Mamounia Place Moulay El Hassan Rabat, Maroc. Tél. : 05 37 66 52 52 (L.G.) Fax : 05 37 66 52 00 Avertissement Les informations, estimations et commentaires contenus dans cette note sont établis à partir de sources que nous tenons pour dignes de foi, mais dont ni l’exactitude ni l’adéquation ne sont garanties. Ils reflètent ainsi l’opinion de l’équipe Recherche et Analyse de CDG Capital à la date de parution. Dans le cadre de son activité, CDG Capital peut se trouver aussi bien dans des positions d’achat que de vente des titres de la ou des sociétés citées dans le présent document. 9
  • 10. 10