SlideShare une entreprise Scribd logo
LE PLAN :
1. INTRODUCTION
2. DEFINTION DE LA MOTIVATION
3. THEORIES DE MOTIVATIONS
4. OUTILS DE MOTIVATION
5. COMMENT SE MOTIVER ?
6. CONCLUSION
INTRODUCTION :
 La réussite d’une entreprise ne se réduit pas à son
résultat financier. Pour être durable, l’entreprise et ses
dirigeants doivent être capables de mobiliser et
d’impliquer leurs salariés autour du projet d’entreprise.
 C’est grâce à la motivation des salariés qu’une entreprise
peut être prospérer.
DEFINITION DE LA MOTIVATION :
 La Motivation est une force qui pousse l’individu à
chercher à satisfaire ses besoins, ses désirs et
pulsions(une poussée constante) qui détermine un
comportement visant à réduire un état de tension et donc
à établir (ou rétablir ) un état d’équilibre
 Motiver, c’est créer un environnement de travail adéquat.
 Motiver, c’est aussi soigner l’estime de soi des membres
de l’équipe.
 Motiver, c’est aussi valoriser la participation.
 Motiver, c’est aussi développer et entretenir des relations
positives.
Les Théories de la Motivation :
 Les théories de la motivation appartenant aux théories de contenu
s’intéressent aux besoins ressentis par les individus et aux conditions
qui les poussent à satisfaire ces besoins. Ces théories sont donc axées
sur le déclenchement et l’intensité de la motivation.
 Il existe plusieurs théories , parmi ces théories on a choisis les
théories de ABRAHAM H.MASLLOW , Mc Clelland , Herzberg et
McGregor.
Satisfaire les besoins pour motiver :
A) La théorie des besoins de Maslow :
 En 1943, Abraham Maslow publie sa théorie selon laquelle tout
individu au travail ressent des besoins qui sont sources de motivation.
Il propose l’existence de besoins répartis en cinq catégories, qu’il est
possible de hiérarchiser et de classer dans une pyramide :
 » Les besoins physiologiques : le premier niveau, le plus basique. Ces
besoins peuvent être satisfaits par l’intermédiaire de la rémunération.
 » Les besoins de sécurité: (économique, psychologique, physique) qui
peuvent être satisfaits notamment en développant l’employabilité des
individus.
 » Les besoins de sociabilité :(appartenance, communication). Ils peuvent
être satisfaits par un développement du sentiment d’appartenance,
notamment par la culture d’entreprise, la communication interne, les groupes
de projet, les activités sociales…
 » Les besoins de reconnaissance :(estime, considération). Ils peuvent
trouver écho à travers les systèmes de rémunération, l’implication des
individus, le management participatif, l’ autonomisation des individus…
 » Les besoins d’accomplissement: Ils peuvent être satisfaits par le
développement personnel (formation, carrière…) et l’ autonomisation qui
permettent à l’individu de se sentir utile et compétent.
B) La théorie des besoins de McClelland
Toujours dans l’optique selon laquelle c’est la volonté de satisfaction
d’un besoin qui motive les individus, McClelland a proposé en 1961 sa
théorie selon laquelle un des trois besoins qu’il a recensés prédomine
chez chaque individu et influe sur sa motivation. McClelland propose
trois catégories de besoin, sans aucune hiérarchie :
» Le besoin d’affiliation: C’est le besoin de s’associer à d’autres
personnes.
» Le besoin d’accomplissement: C’est le besoin de relever des défis,
d’atteindre des objectifs.
» Le besoin de puissance: C’est le besoin d’avoir de l’influence sur ses
pairs, d’être capable de les motiver vers un objectif précis.
La personnalité de chaque individu est marquée par la prédominance
d’un des trois besoins qui sera la force motrice qui influera sur ses
comportements.
Rendre le travail plus intéressant pour
motiver :
C) La théorie bi-factorielle d’Herzberg:
Selon Herzberg, si on veut motiver les individus au travail, il faut jouer
sur les facteurs de satisfaction (facteurs motivateurs). Ce sont les
facteurs relatifs au contenu du travail : la réussite, la considération,
l’autonomie, les responsabilités, l’avancement. Il propose donc le
concept d’enrichissement du travail avec une double intervention sur le
contenu du travail :
» L’élargissement horizontal du travail: Il consiste à confier davantage
de tâches à l’individu mais également à ce que celles-ci soient plus
variées. La polyvalence, la flexibilité qualitative, le travail en équipe ou
en groupe de projet sont des réponses appropriées.
» L’étendue des tâches ou l’enrichissement vertical du travail: Il
consiste à déléguer à l’individu un niveau plus élevé d’autonomie et de
responsabilités dans son travail, quel que soit son niveau hiérarchique.
D) Théories X et Y concernant les motivations au travail :
En 1960, McGregor tenta d’expliquer ce qui pousse les gens à
travailler en élaborant les théories X et Y. Globalement, ces théories
présentent les motivations des employés telles qu’elles sont perçues par
les gestionnaires7.
 Selon la théorie X, les gens, en général, n’aiment pas le travail,
n’ont pas d’ambition et fuient toute forme de responsabilités. Les
gestionnaires qui adhèrent à cette perspective considèrent qu’il faut
continuellement modifier, contrôler et diriger le comportement de
leurs subordonnés afin de satisfaire les besoins de l’organisation.
Ainsi, si les dirigeants n’exercent pas un contrôle strict et rigoureux,
les employés risquent de ne pas adopter les comportements
conduisant à l’atteinte des objectifs organisationnels.
 Selon la théorie Y, les gens aiment travailler, c’est-à-dire qu’ils
éprouvent du plaisir à effectuer leur travail. Par conséquent, le
travail, au même titre que les loisirs ou les activités récréatives,
représente une source potentielle de valorisation et d’émancipation.
Les gestionnaires qui adoptent ce point de vue considèrent que les
travailleurs recherchent les responsabilités et l’autonomie et qu’ils
font preuve d’initiatives et de créativité dans l’accomplissement de
leurs tâches.
OUTILS DE MOTIVATION
 La bonne santé, l’entrain, la joie de vivre,
l’épanouissement, sont autant d’atouts majeurs dans le
développement de l’entreprise. Alors que le stress est
source d’absentéisme et de malaise, le bien être permet
aux salariés d’être au top de leur performance.
Épanouissement personnel = productivité
professionnelle ?
Dans toute activité, il est essentiel que le personnel soit impliqué à
100% dans la vie de l’entreprise :
 Une productivité accrue.
 Un bien être au travail ressenti par les clients.
 Une ambiance favorable aux développements.
 Autant de bons points qui favorisent la santé économique de
l’entreprise.
 En l’absence de motivation c’est la morosité et la routine qui
prendront le pas. Le résultat d’une société passe particulièrement à
travers l’épanouissement de ses salariés. S’ils se développent, il en va
de même pour l’entreprise. Un salarié qui se sent bien dans
l’entreprise c’est un salarié fidèle, motivé et attractif qui prendra
plus facilement des initiatives.
LES OUTILS FINANCIERES :
Les outils financiers doivent être adaptés à l’entreprise en fonction
des attentes et du budget de l’entreprise. En voici quelques exemples
validés selon notre analyse :
 La rémunération fixe reste l’élément déterminant lors d’une
embauche.
 La rémunération variable sera l’élément motivant pour faire réagir.
 Le 13ème mois viendra saluer l’implication collective.
 L’épargne salariale déductible de l’entreprise, dans certaines limites,
est également non imposable pour le salarié dans les mêmes limites.
 Les primes et avantages en nature permettent de maintenir un niveau
minimum de motivation.
 La participation et l’intéressement, la création d’objectifs communs
visant à améliorer les résultats de l’entreprise doit motiver tous les
salariés. Chaque acteur aux objectifs fixés pourra et devra donc être
récompensé. De plus, ces derniers sont exonérés d’impôt sur le
revenu sous certaines conditions. Du point de vu de l’entreprise les
montants sont déductibles et n’entrent pas dans les bases de
cotisations assises sur les salaires. Tout le monde est donc gagnant.
La rémunération n’est pas la seule
attente des collaborateurs.
Des conditions de travail idéales et ceci passe par de nombreux
points :
 Les locaux : l’entretien, la sécurité, le matériel, l’agencement, les
pièces dédiées aux salariés (cuisine, salle de sport, crèche…)
 L’ambiance de travail entre les collaborateurs mais également avec la
hiérarchie (liberté de parole, écoute, échange …)
 Un aménagement des horaires de travail possible voir une autonomie
dans les plages horaires de travail (télétravail, aménagement du
travail selon les contraintes clients …)
 Des contraintes comprises et approuvées par la majorité
 Une écoute attentive des attentes
La confiance et la communication :
 une communication bidirectionnelle (allant dans les deux sens)
permet une politique de « dialogue ouvert ». Le feedback représente
l’élément majeur de la communication. Il ne suffit pas de s’exprimer.
Il est primordial que l’interlocuteur ait pu faire part à travers son
dialogue de sa bonne compréhension de la situation. Plus la stratégie
de l’entreprise sera transparente, plus les collaborateurs se sentiront
en confiance. Ils s’exprimeront alors plus librement et leur motivation
n’en sera que plus importante et plus renforcée.
La reconnaissance qui passe aussi par :
 La connaissance du salarié et éventuellement de son histoire familiale
et donc de ses contraintes quotidiennes
 Les remerciements : il faut savoir dire merci, tant du côté du salarié,
que du côté de l’employeur. Une mission menée à terme, un nouvel
équipement accordé, une liberté prise exceptionnellement sur un
horaire …
L’entretien annuel, un moment privilégié:
 Il n’est pas toujours facile de trouver un moment pour parler à ton
responsable ou à son patron. Un petit entretien annuel sera souvent
bien perçu. Bien que chronophage, ce moment doit aussi être un
instant privilégié de partage : problèmes rencontrés, solutions
attendues, volontés espérées …
 Le chef d’entreprise a donc tout intérêt à mettre en place un suivi des
salariés lors de ces entretiens individuels. La régularité de cet
entretien et sa préparation par chaque parti est aussi importante que
l’entretien en lui même.
Comment se motiver ? 5 conseils de
motivation :
 1/ Ne vous sur-informez pas. Coupez le robinet à informations ! De toute
façon, que pouvez-vous faire, face à la misère du monde ? Moins de temps
passé à s'informer (au sujet de catastrophe) = plus de temps libre et un
meilleur moral.
 2/ Parlez de vos projets à des gens qui vont vous pousser, et vous demander
des comptes. Pas à des casseurs d'ambiance ou à des gens qui fêtent la
victoire avant qu'elle ne soit arrivée. Une personne qui vous dit " Ouais, ton
projet là, d'accord, mais tu vas faire comment ? " est quelqu'un qui vous aide.
 3/ Ne soyez pas dans la réaction : ne déterminez pas votre emploi du temps
par rapport aux objectifs et aux besoins des autres. Sinon, vous ne pourrez
jamais développer vos projets. Il existe tout un art de ne pas être joignable.
 4/ Ayez un plan. Avec des étapes précises. Si vous partez au petit bonheur,
vous ne trouverez jamais le bonheur.
 5/ A l'argent comme motivation, préférez la création de valeur et le service
aux autres : c'est plus efficace (même si c'est dur à croire)
CONCLUSION :
 La motivation est donc désormais un facteur essentiel de la réussite
des entreprises .En effet, dans cette notion de motivation,
interviennent des aspects psychologiques, sociologiques,
philosophiques et organisationnelles. Aujourd'hui des recherches sont
encore réalisées, elles portent plus particulièrement sur le rôle de la
personnalité, sur l'environnement de chaque individu, et sur l'impact
qu'il peut avoir sur sa motivation.
La motivation au travail

Contenu connexe

Tendances

Leadership et Développement Personnel
Leadership et Développement PersonnelLeadership et Développement Personnel
Leadership et Développement Personnel
wallace04
 
Les clés de la motivation
Les clés de la motivationLes clés de la motivation
Les clés de la motivation
Pascal Ponty
 
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes PratiquesBonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
HR SCOPE
 
La motivation des ressources humaines travail final
La motivation des ressources humaines travail finalLa motivation des ressources humaines travail final
La motivation des ressources humaines travail final
Anwar Youssef
 
LA MOTIVATION
LA MOTIVATIONLA MOTIVATION
LA MOTIVATION
Nathalie Traore
 
Grh. la motivation des ressources humaines
Grh. la motivation  des ressources humainesGrh. la motivation  des ressources humaines
Grh. la motivation des ressources humaines
YassineHammoucha
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Emmanuel Bocquet
 
Powerpoint de la séance3.1 Leadership & Management
Powerpoint de la séance3.1 Leadership & ManagementPowerpoint de la séance3.1 Leadership & Management
Powerpoint de la séance3.1 Leadership & Management
sciafrique
 
Les styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.pptLes styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.ppt
nhoussali
 
Le processus de recrutement au sein de l’entreprise ppt
Le processus de recrutement au sein de l’entreprise pptLe processus de recrutement au sein de l’entreprise ppt
Le processus de recrutement au sein de l’entreprise pptBANDJO Chabrel
 
Les leviers de motivation
Les leviers de motivationLes leviers de motivation
Les leviers de motivation
Teleperformance Academy France
 
Les ecoles du management
Les ecoles du managementLes ecoles du management
Les ecoles du management
Mustapha Ben Elhou
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
ssuserc06f96
 
Manager la motivation en 3 étapes
Manager la motivation en 3 étapesManager la motivation en 3 étapes
Manager la motivation en 3 étapes
HR SCOPE
 
Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)elhassan2007
 
Gestion des ressources humaines dans l’entreprise
Gestion des ressources humaines dans l’entrepriseGestion des ressources humaines dans l’entreprise
Gestion des ressources humaines dans l’entreprise
Herman KOALA
 
Management de la motivation:
Management de la motivation:Management de la motivation:
Management de la motivation:
stephane glacet
 
Analyse et description des postes
Analyse et description des postesAnalyse et description des postes
Analyse et description des postes
Héla Mourali
 
Management : Bonnes Pratiques
Management : Bonnes PratiquesManagement : Bonnes Pratiques
Management : Bonnes Pratiques
HR SCOPE
 
L’engagement des salariés vu par les dirigeants
L’engagement des salariés vu par les dirigeantsL’engagement des salariés vu par les dirigeants
L’engagement des salariés vu par les dirigeantsChafik YAHOU
 

Tendances (20)

Leadership et Développement Personnel
Leadership et Développement PersonnelLeadership et Développement Personnel
Leadership et Développement Personnel
 
Les clés de la motivation
Les clés de la motivationLes clés de la motivation
Les clés de la motivation
 
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes PratiquesBonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
Bonheur au Travail : Outils et Bonnes Pratiques
 
La motivation des ressources humaines travail final
La motivation des ressources humaines travail finalLa motivation des ressources humaines travail final
La motivation des ressources humaines travail final
 
LA MOTIVATION
LA MOTIVATIONLA MOTIVATION
LA MOTIVATION
 
Grh. la motivation des ressources humaines
Grh. la motivation  des ressources humainesGrh. la motivation  des ressources humaines
Grh. la motivation des ressources humaines
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
 
Powerpoint de la séance3.1 Leadership & Management
Powerpoint de la séance3.1 Leadership & ManagementPowerpoint de la séance3.1 Leadership & Management
Powerpoint de la séance3.1 Leadership & Management
 
Les styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.pptLes styles de leadership.ppt
Les styles de leadership.ppt
 
Le processus de recrutement au sein de l’entreprise ppt
Le processus de recrutement au sein de l’entreprise pptLe processus de recrutement au sein de l’entreprise ppt
Le processus de recrutement au sein de l’entreprise ppt
 
Les leviers de motivation
Les leviers de motivationLes leviers de motivation
Les leviers de motivation
 
Les ecoles du management
Les ecoles du managementLes ecoles du management
Les ecoles du management
 
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdfCulture Entrepreneuriale Cours.pdf
Culture Entrepreneuriale Cours.pdf
 
Manager la motivation en 3 étapes
Manager la motivation en 3 étapesManager la motivation en 3 étapes
Manager la motivation en 3 étapes
 
Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)Ecoles des relations humaines (1)
Ecoles des relations humaines (1)
 
Gestion des ressources humaines dans l’entreprise
Gestion des ressources humaines dans l’entrepriseGestion des ressources humaines dans l’entreprise
Gestion des ressources humaines dans l’entreprise
 
Management de la motivation:
Management de la motivation:Management de la motivation:
Management de la motivation:
 
Analyse et description des postes
Analyse et description des postesAnalyse et description des postes
Analyse et description des postes
 
Management : Bonnes Pratiques
Management : Bonnes PratiquesManagement : Bonnes Pratiques
Management : Bonnes Pratiques
 
L’engagement des salariés vu par les dirigeants
L’engagement des salariés vu par les dirigeantsL’engagement des salariés vu par les dirigeants
L’engagement des salariés vu par les dirigeants
 

Similaire à La motivation au travail

Développer et motiver
Développer et motiverDévelopper et motiver
Développer et motiver
CENTRAFRIQUE WORLD COMMUNICATE
 
Motivation et fidelisation
Motivation et fidelisationMotivation et fidelisation
Motivation et fidelisationZakaria Mansouri
 
L_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdf
L_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdfL_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdf
L_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdf
EllIlham
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Bien-être au travail
Bien-être au travail Bien-être au travail
Bien-être au travail
Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
Jacky Galicher
 
Motiva engager autrement congres rh oct 2012
Motiva engager autrement congres rh oct 2012Motiva engager autrement congres rh oct 2012
Motiva engager autrement congres rh oct 2012Prof. Zwi Segal
 
Moodwork - le bien-être au travail
Moodwork - le bien-être au travailMoodwork - le bien-être au travail
Moodwork - le bien-être au travail
PROHELIO
 
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la criseLa mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
PMI-Montréal
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche CompétenceDe la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
Nabil Gharib
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
Nabil Gharib
 
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdfLA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
BokoYAOAURLE
 
INTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVININTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVINBernard Alvin
 
Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...
Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...
Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...
M2i Formation
 
L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines
Safa Aoun
 
Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui
Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui
Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui
Richard Collin
 
Développer l'engagement dans les organisations modernes
Développer l'engagement dans les organisations modernesDévelopper l'engagement dans les organisations modernes
Développer l'engagement dans les organisations modernes
Julien Foulquier
 
Formation1
Formation1Formation1
Formation1
errhif imane
 

Similaire à La motivation au travail (20)

Développer et motiver
Développer et motiverDévelopper et motiver
Développer et motiver
 
Motivation et fidelisation
Motivation et fidelisationMotivation et fidelisation
Motivation et fidelisation
 
L_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdf
L_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdfL_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdf
L_impact_de_la_motivation_du_personnel_s.pdf
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien-être au travail
Bien-être au travail Bien-être au travail
Bien-être au travail
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017Bien info janvier 2017
Bien info janvier 2017
 
Motiva engager autrement congres rh oct 2012
Motiva engager autrement congres rh oct 2012Motiva engager autrement congres rh oct 2012
Motiva engager autrement congres rh oct 2012
 
Moodwork - le bien-être au travail
Moodwork - le bien-être au travailMoodwork - le bien-être au travail
Moodwork - le bien-être au travail
 
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la criseLa mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
La mobilisation des équipes de projets pour sortir gagnant de la crise
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche CompétenceDe la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence
 
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
De la Gestion des Compétences à la Démarche Compétence, Bouchaib MOUKHTARI et...
 
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdfLA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
LA MOTIVATION AU TRAVAIL .pdf
 
INTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVININTERVIEW DE BERNARD ALVIN
INTERVIEW DE BERNARD ALVIN
 
Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...
Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...
Formation M2i - La crise sanitaire et ses conséquences sur la motivation au t...
 
L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines L'implication des ressources humaines
L'implication des ressources humaines
 
Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui
Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui
Engagement et motivation au cœur du management de demain... et d’aujourd’hui
 
Développer l'engagement dans les organisations modernes
Développer l'engagement dans les organisations modernesDévelopper l'engagement dans les organisations modernes
Développer l'engagement dans les organisations modernes
 
Formation1
Formation1Formation1
Formation1
 

La motivation au travail

  • 1.
  • 2. LE PLAN : 1. INTRODUCTION 2. DEFINTION DE LA MOTIVATION 3. THEORIES DE MOTIVATIONS 4. OUTILS DE MOTIVATION 5. COMMENT SE MOTIVER ? 6. CONCLUSION
  • 3. INTRODUCTION :  La réussite d’une entreprise ne se réduit pas à son résultat financier. Pour être durable, l’entreprise et ses dirigeants doivent être capables de mobiliser et d’impliquer leurs salariés autour du projet d’entreprise.  C’est grâce à la motivation des salariés qu’une entreprise peut être prospérer.
  • 4. DEFINITION DE LA MOTIVATION :  La Motivation est une force qui pousse l’individu à chercher à satisfaire ses besoins, ses désirs et pulsions(une poussée constante) qui détermine un comportement visant à réduire un état de tension et donc à établir (ou rétablir ) un état d’équilibre
  • 5.  Motiver, c’est créer un environnement de travail adéquat.  Motiver, c’est aussi soigner l’estime de soi des membres de l’équipe.  Motiver, c’est aussi valoriser la participation.  Motiver, c’est aussi développer et entretenir des relations positives.
  • 6. Les Théories de la Motivation :  Les théories de la motivation appartenant aux théories de contenu s’intéressent aux besoins ressentis par les individus et aux conditions qui les poussent à satisfaire ces besoins. Ces théories sont donc axées sur le déclenchement et l’intensité de la motivation.  Il existe plusieurs théories , parmi ces théories on a choisis les théories de ABRAHAM H.MASLLOW , Mc Clelland , Herzberg et McGregor.
  • 7. Satisfaire les besoins pour motiver : A) La théorie des besoins de Maslow :  En 1943, Abraham Maslow publie sa théorie selon laquelle tout individu au travail ressent des besoins qui sont sources de motivation. Il propose l’existence de besoins répartis en cinq catégories, qu’il est possible de hiérarchiser et de classer dans une pyramide :
  • 8.
  • 9.  » Les besoins physiologiques : le premier niveau, le plus basique. Ces besoins peuvent être satisfaits par l’intermédiaire de la rémunération.  » Les besoins de sécurité: (économique, psychologique, physique) qui peuvent être satisfaits notamment en développant l’employabilité des individus.  » Les besoins de sociabilité :(appartenance, communication). Ils peuvent être satisfaits par un développement du sentiment d’appartenance, notamment par la culture d’entreprise, la communication interne, les groupes de projet, les activités sociales…  » Les besoins de reconnaissance :(estime, considération). Ils peuvent trouver écho à travers les systèmes de rémunération, l’implication des individus, le management participatif, l’ autonomisation des individus…  » Les besoins d’accomplissement: Ils peuvent être satisfaits par le développement personnel (formation, carrière…) et l’ autonomisation qui permettent à l’individu de se sentir utile et compétent.
  • 10. B) La théorie des besoins de McClelland Toujours dans l’optique selon laquelle c’est la volonté de satisfaction d’un besoin qui motive les individus, McClelland a proposé en 1961 sa théorie selon laquelle un des trois besoins qu’il a recensés prédomine chez chaque individu et influe sur sa motivation. McClelland propose trois catégories de besoin, sans aucune hiérarchie : » Le besoin d’affiliation: C’est le besoin de s’associer à d’autres personnes. » Le besoin d’accomplissement: C’est le besoin de relever des défis, d’atteindre des objectifs. » Le besoin de puissance: C’est le besoin d’avoir de l’influence sur ses pairs, d’être capable de les motiver vers un objectif précis. La personnalité de chaque individu est marquée par la prédominance d’un des trois besoins qui sera la force motrice qui influera sur ses comportements.
  • 11. Rendre le travail plus intéressant pour motiver : C) La théorie bi-factorielle d’Herzberg: Selon Herzberg, si on veut motiver les individus au travail, il faut jouer sur les facteurs de satisfaction (facteurs motivateurs). Ce sont les facteurs relatifs au contenu du travail : la réussite, la considération, l’autonomie, les responsabilités, l’avancement. Il propose donc le concept d’enrichissement du travail avec une double intervention sur le contenu du travail :
  • 12. » L’élargissement horizontal du travail: Il consiste à confier davantage de tâches à l’individu mais également à ce que celles-ci soient plus variées. La polyvalence, la flexibilité qualitative, le travail en équipe ou en groupe de projet sont des réponses appropriées. » L’étendue des tâches ou l’enrichissement vertical du travail: Il consiste à déléguer à l’individu un niveau plus élevé d’autonomie et de responsabilités dans son travail, quel que soit son niveau hiérarchique.
  • 13. D) Théories X et Y concernant les motivations au travail : En 1960, McGregor tenta d’expliquer ce qui pousse les gens à travailler en élaborant les théories X et Y. Globalement, ces théories présentent les motivations des employés telles qu’elles sont perçues par les gestionnaires7.  Selon la théorie X, les gens, en général, n’aiment pas le travail, n’ont pas d’ambition et fuient toute forme de responsabilités. Les gestionnaires qui adhèrent à cette perspective considèrent qu’il faut continuellement modifier, contrôler et diriger le comportement de leurs subordonnés afin de satisfaire les besoins de l’organisation. Ainsi, si les dirigeants n’exercent pas un contrôle strict et rigoureux, les employés risquent de ne pas adopter les comportements conduisant à l’atteinte des objectifs organisationnels.
  • 14.  Selon la théorie Y, les gens aiment travailler, c’est-à-dire qu’ils éprouvent du plaisir à effectuer leur travail. Par conséquent, le travail, au même titre que les loisirs ou les activités récréatives, représente une source potentielle de valorisation et d’émancipation. Les gestionnaires qui adoptent ce point de vue considèrent que les travailleurs recherchent les responsabilités et l’autonomie et qu’ils font preuve d’initiatives et de créativité dans l’accomplissement de leurs tâches.
  • 15. OUTILS DE MOTIVATION  La bonne santé, l’entrain, la joie de vivre, l’épanouissement, sont autant d’atouts majeurs dans le développement de l’entreprise. Alors que le stress est source d’absentéisme et de malaise, le bien être permet aux salariés d’être au top de leur performance.
  • 16. Épanouissement personnel = productivité professionnelle ? Dans toute activité, il est essentiel que le personnel soit impliqué à 100% dans la vie de l’entreprise :  Une productivité accrue.  Un bien être au travail ressenti par les clients.  Une ambiance favorable aux développements.  Autant de bons points qui favorisent la santé économique de l’entreprise.  En l’absence de motivation c’est la morosité et la routine qui prendront le pas. Le résultat d’une société passe particulièrement à travers l’épanouissement de ses salariés. S’ils se développent, il en va de même pour l’entreprise. Un salarié qui se sent bien dans l’entreprise c’est un salarié fidèle, motivé et attractif qui prendra plus facilement des initiatives.
  • 17. LES OUTILS FINANCIERES : Les outils financiers doivent être adaptés à l’entreprise en fonction des attentes et du budget de l’entreprise. En voici quelques exemples validés selon notre analyse :  La rémunération fixe reste l’élément déterminant lors d’une embauche.  La rémunération variable sera l’élément motivant pour faire réagir.  Le 13ème mois viendra saluer l’implication collective.  L’épargne salariale déductible de l’entreprise, dans certaines limites, est également non imposable pour le salarié dans les mêmes limites.  Les primes et avantages en nature permettent de maintenir un niveau minimum de motivation.
  • 18.  La participation et l’intéressement, la création d’objectifs communs visant à améliorer les résultats de l’entreprise doit motiver tous les salariés. Chaque acteur aux objectifs fixés pourra et devra donc être récompensé. De plus, ces derniers sont exonérés d’impôt sur le revenu sous certaines conditions. Du point de vu de l’entreprise les montants sont déductibles et n’entrent pas dans les bases de cotisations assises sur les salaires. Tout le monde est donc gagnant.
  • 19. La rémunération n’est pas la seule attente des collaborateurs. Des conditions de travail idéales et ceci passe par de nombreux points :  Les locaux : l’entretien, la sécurité, le matériel, l’agencement, les pièces dédiées aux salariés (cuisine, salle de sport, crèche…)  L’ambiance de travail entre les collaborateurs mais également avec la hiérarchie (liberté de parole, écoute, échange …)  Un aménagement des horaires de travail possible voir une autonomie dans les plages horaires de travail (télétravail, aménagement du travail selon les contraintes clients …)  Des contraintes comprises et approuvées par la majorité  Une écoute attentive des attentes
  • 20. La confiance et la communication :  une communication bidirectionnelle (allant dans les deux sens) permet une politique de « dialogue ouvert ». Le feedback représente l’élément majeur de la communication. Il ne suffit pas de s’exprimer. Il est primordial que l’interlocuteur ait pu faire part à travers son dialogue de sa bonne compréhension de la situation. Plus la stratégie de l’entreprise sera transparente, plus les collaborateurs se sentiront en confiance. Ils s’exprimeront alors plus librement et leur motivation n’en sera que plus importante et plus renforcée. La reconnaissance qui passe aussi par :  La connaissance du salarié et éventuellement de son histoire familiale et donc de ses contraintes quotidiennes  Les remerciements : il faut savoir dire merci, tant du côté du salarié, que du côté de l’employeur. Une mission menée à terme, un nouvel équipement accordé, une liberté prise exceptionnellement sur un horaire …
  • 21. L’entretien annuel, un moment privilégié:  Il n’est pas toujours facile de trouver un moment pour parler à ton responsable ou à son patron. Un petit entretien annuel sera souvent bien perçu. Bien que chronophage, ce moment doit aussi être un instant privilégié de partage : problèmes rencontrés, solutions attendues, volontés espérées …  Le chef d’entreprise a donc tout intérêt à mettre en place un suivi des salariés lors de ces entretiens individuels. La régularité de cet entretien et sa préparation par chaque parti est aussi importante que l’entretien en lui même.
  • 22. Comment se motiver ? 5 conseils de motivation :  1/ Ne vous sur-informez pas. Coupez le robinet à informations ! De toute façon, que pouvez-vous faire, face à la misère du monde ? Moins de temps passé à s'informer (au sujet de catastrophe) = plus de temps libre et un meilleur moral.  2/ Parlez de vos projets à des gens qui vont vous pousser, et vous demander des comptes. Pas à des casseurs d'ambiance ou à des gens qui fêtent la victoire avant qu'elle ne soit arrivée. Une personne qui vous dit " Ouais, ton projet là, d'accord, mais tu vas faire comment ? " est quelqu'un qui vous aide.
  • 23.  3/ Ne soyez pas dans la réaction : ne déterminez pas votre emploi du temps par rapport aux objectifs et aux besoins des autres. Sinon, vous ne pourrez jamais développer vos projets. Il existe tout un art de ne pas être joignable.  4/ Ayez un plan. Avec des étapes précises. Si vous partez au petit bonheur, vous ne trouverez jamais le bonheur.  5/ A l'argent comme motivation, préférez la création de valeur et le service aux autres : c'est plus efficace (même si c'est dur à croire)
  • 24. CONCLUSION :  La motivation est donc désormais un facteur essentiel de la réussite des entreprises .En effet, dans cette notion de motivation, interviennent des aspects psychologiques, sociologiques, philosophiques et organisationnelles. Aujourd'hui des recherches sont encore réalisées, elles portent plus particulièrement sur le rôle de la personnalité, sur l'environnement de chaque individu, et sur l'impact qu'il peut avoir sur sa motivation.