SlideShare une entreprise Scribd logo
TRAVAIL PRATIQUE
D’HISTOLOGIE GENERALE
Sujet de recherche:
Lecytoplasme
2017-2018
Promotion:G2 Biomedicales
Ce travail a été éxécuté par:
1. AMBAZA KIMANUKA Armand
2. BINYANGA MUTAPAYI Gédéon
3. KATEMBO KAMBASU Patient
4. KAKULE Yoasi
5. MABULA MWABILWA Rebecca
6. MALEMBE AKILIMALI Julian
7. MAPENZI BAHOZE Gad
8. NTEZI MBURANUMWE Herman
9. OMAR ABDOULAMAN Olivier
10. OMEONGA MWANA Jonathan
11. Simplice SIBAMUTAKI
12. MANDUNDU Josué
Photo des membres du groupe
3
Avant propos
Ce travail intervient dans le cadre du cours d’histologie générale dispensé en deuxième année de
graduat biomédicales où il nous a été demandé de faire le résumé du cytoplasme .
Ce travail étant du genre scientifique,en le lisant vous aurez sûrement des remarques, suggestions et
corrections à apporter ,de ce fait n’hésitez pas à nous les rendre car elles nous projéterons en avant comme dit-on
"qui échoue apprend "et c’est certain qu’il contient des erreurs d’ignorance, d’incompétence…
Bref des erreurs involontaires .
Nous ne pouvons pas nous passer du courage, de l’amour ,de la connaissance, de la gentillesse et
beaucoup d’autres vertus que nous avons eu auprès du professeur Yassa Pierre que nous profitons par la suite de
rendre nos remerciements les plus francs.
I
PLAN
0. INTRODUCTION
1. DEFINITION,ROLE ET STRUCTURE DU CYTOPLASME
2. CONSTITUTION DU CYTOPLASME
3. MECANISME DENDOCYTOSE ET RECEPEUR
4. ORGANITES CELLULAIRES
5. APPLICATION MEDICALES
6. CONCLUSION
7. BIBLIOGRAPHIE
8. TABLE DE MATIERE
II
OBJECTIFS
 Définir et connaitre les rôles du cytoplasme
 Comprendre la constitution générale du cytoplasme
 Comprendre et expliquer le mécanisme d’endocytose avec un aperçu sur les récepteurs en histologie
 Savoir les rôles des organites cellulaires
 Connaitre l'importance du cytoplasme sur le plan clinique
III
0. INTRODUCTION
Le cytoplasme a une définition générale mais qui a toujours été énoncé des plusieurs façons selon les auteurs
et les chercheurs des différents ouvrages. C’est ainsi que nous allons proposer quelques unes d’entre elles :
- Le cytoplasme est la partie interne de la cellule, composée surtout d'eau et de protéines, charpentée par le cytosquelette
et qui contient le noyau et les autres organites.
- Le cytoplasme (Anglais: cytoplasm) désigne le contenu d'une cellule vivante chez les procaryotes et la région comprise
entre la membrane plasmique et le noyau d'une cellule eucaryote.
Le cytoplasme correspond au milieu rencontré à l'intérieur des cellules. Il est donc délimité par la membrane et renferme
en son sein, chez les eucaryotes, le noyau, mais aussi tous les organites intracellulaires tels que les ribosomes, réticulum
le endoplasmique, l’appareil de Golgi, les mitochondries, les plastes divers, etc.
a. Principaux rôles :
-Le cytoplasme est le siège des différentes réactions biochimiques comme le catabolisme et l’anabolisme ;
-C’est le lieu ou baignent tous les minéraux et les organites cellulaires.
-Il maintient la forme et la cohérence de la cellule-Il joue un rôle come un tampon et protège les matériels génétiques de
la cellule et aussi des organites cellulaires des dommages causes par des mouvements et la collision avec d’autres
cellules.
-Il assure le transport des substances intracellulaires.
1
b.Structure du cytoplasme
Inclusions
Cytosol
Organelles
2
1. CONSTITUTION DU CYTOPLASME
La cellule et le matériel extracellulaire comprennent ensemble tous les tissus qui constituent les organes des
animaux multicellulaires. Dans tous les tissus, les cellules elles-mêmes sont la base des unités structurelles et
fonctionnelles, les plus petites parties vivantes du corps. Les cellules animales sont eucaryotes, avec des noyaux
membranaires distincts entourés par le cytoplasme contenant divers organites à membrane limitée. En revanche, les petites
cellules procaryotes des bactéries ont généralement une paroi cellulaire autour du plasmalemme et manquent d'autres
structures membraneuses, y compris une enveloppe autour de leur ADN. Dans les organismes multicellulaires, les cellules
différentes se spécialisent en concentrant des organites spécifiques et en se spécialisant dans diverses activités cellulaires
de base généralement trouvées dans des limites plus limitées dans toutes les cellules eucaryotes.
Il est composé des protéines, des lipides ,des composés organiques:
3
P face
a.Protéines associées à la bicouche lipidique membranaire
Contient également des protéines insérées en elle ou associées à sa surface (périphérique protéines) et beaucoup
de ces protéines se déplacent dans la phase lipidique fluide.
4
b.Protéine Membranaire
Les composants protéiques et lipidiques ont souvent une action covalente de chaînes d'oligosaccharides
attachés à la membrane externe. Ceux-ci contribuent au glycocalyx de la cellule, qui fournit des propriétés antigéniques et
fonctionnelles importantes à la surface cellulaire. Les protéines membranaires servent de récepteurs pour divers signaux
provenant de cellules externes, en tant que parties de cellules intercellulaires et en tant que passerelles sélectives pour les
molécules entrant dans la cellule.
Glycoprotein
Protein
Interstitial fluid
Cytosol
Glycolipid
Carbohydrate
5
3.MECANISME D'ENDOCYTOSE
Il éxiste trois formes majeure d’endocytose:
Dans la pinocytose, la membrane
cellulaire s'invagine (fossettes
vers l'intérieur) pour former une fosse
contenant une goutte de liquide
extracellulaire.
La fosse pince à l'intérieur de la cellule
lorsque la membrane cellulaire
fusionne et forme une vésicule
pinocytotique contenant le liquide.
L'endocytose s'entremettant par un récepteur
comprend une membrane de protéine appelée
récepteur qui se lie à des molécules spécifiques
(ligands). Lorsque plusieurs de ces récepteurs sont
liés par leur ligands, ils s'agrègent dans une région
de la membrane qui alors invagine et pince pour
créer une vésicule ou un endosome contenant à la
fois les récepteurs et les ligands liés.
La phagocytose implique l'extension de la
cellule de grands plis appelés
pseudopodes qui engloutissent les
particules, pour exemple de bactéries,
puis internalisent son matériel dans une
vacuole cytoplasmique ou phagosome.
6
Les principaux types de récepteurs membranaires.
Ions
Ligand
Chaine fermée
Chaine ouverte
Ligand
Protéine active
de l’enzyme kinase,
phosphorylase et
autres enzymes.
Enzyme éteinte ou allumée
Phosphate
Ions
Protéine inactive
de l’enzyme kinase
Chaine liée des récepteurs Récepteurs enzymatiques
1
2
3
4
5
Ligand
Protéine effectrice
Protéine effectrice
Second
messager
Phosphate
GTP
Protéine G activée
Enzyme éteinte ou
allumée
7
Etapes du mecanisme des récepteurs de la protéine G couplée
1. Attachement du ligand au récepteur qui cause un changement structurel qui active le récépteur
2. Attachement de la protéine G pour activer le récépteur.
3. Le GTP s’attache a la ptrotéine G qui cause l’activation de la protéine G ; puis s’en suit la sortie de la protéine G du
récépteur qui s’attache et active une protéine effectrice.
4. La protiéne effectrice activée intervient secondairement comme un messager valable dans la cellule qui conduit a
l’activation de la protéine de l’enzyme kinase.
5. La protéine active de l ‘enzyme kinase,phosphorylase et autres enzymes.
8
1. Mitochondrie
Responsable de la respiration cellulaire. Elle libère de l’énergie contenue dans la nourriture (surtout
dans le sucre) .Elle est de forme sphérique ou cylindrique et l’intérieur on peut voir des replis (crêtes).
4.LES ORGANITES CELLULAIRES
9
2. Vacuole
Réserve de sucres, minéraux, protéines, d’eau et autres. Elle est sphérique ou ovale. Il y a une ou
quelques grosses dans la cellule végétale et plusieurs petites dans la cellule animale. Elle assure l’osmose dans
la cellule végétale.
10
3. Lysosome
Réserve d’enzymes qui digèrent la nourriture et les cellules mortes ou bactéries. Le lysosome est
présent dans toutes les cellules eucaryotes animales a l'exception de globules rouges.
11
4. Ribosome
Aide à la fabrication des protéines (qui sont très importantes pour les êtres vivants).Ce sont de très petits
grains se trouvant dans le cytoplasme et souvent sur les parois du réticulum endoplasmique.
12
5. Chloroplaste
Responsable de la photosynthèse dans les cellules végétales. Il capte la lumière (source d’énergie)
grâce à la chlorophylle. Le chloroplaste est le lieu de la fabrication des sucres (énergie potentielle chimique) qui
sert à la respiration cellulaire ;elle se présente sous forme de sphère et elle est de couleur verte.
13
6. Réticulum endoplasmique
Transporte des produits (surtout protéines) faits dans la cellule à d’autres endroits dans la cellule principalement. Réseau
de canaux qui circulent dans la cellule, souvent de la membrane cellulaire à la membrane nucléaire. Il est souvent pigmenté de ribosomes.
Polyribosomes
libres
Ribosome
Protéine du cytosol et
cytosquelette
Polyribosome attaché au
reticulum endoplasmique
Protéines spécifiques
importées
Mitochondrie Peroxysomes Nucleus
Appareil de Golgi: traitement et triage
Vésicules de sécrétion
Protéines sécrétées
de Cellule
Protéines de la cellule
membrane
Lysosomes
Citerne du
RE rugueux
ARNm
Protéine denaturée
R.E de la microscopie
ordinaire
14
Mouvement des polypeptides dans le RER.
Récepteur de ribosome
et protéine
complexe de translocation
Récepteur SRP
Membrane du RER
Signal
peptidase
Croissance
polypeptide
Polypeptide complet
ARNm ARNt
Le SRP se lie au
Récepteur SRP Liberation du SRP
Suppression de la séquence du signal du
polypeptide croissant
Nouveau polypeptide
avec la première
peptide de signal
Reconnaissance des signaux
peptide (SRP)
SRP lié à
peptide de signal
15
7. Membrane cellulaire
Protège la cellule et contrôle ce qui entre et sort de la cellule. Mince couche (double) de lipides et
protéines entourant toute la cellule Corps.
16
8. L‘appareil de Golgi
Responsable de la transformation des protéines. Il les distribue (dans la cellule et à l’extérieur de la cellule)
grâce à des vésicules (petites bulles) qui se forment aux bouts Genre de sacs aplatis avec des vésicules aux bouts du corps de
Golgi.
Vacuole
Expédition
région
Sécrétion
vésiculaire
Transport
vésiculaire
Lumen de citerne
rempli de sécrétion
produite
Transport
vésiculaire
Vue du microscope électronique à transmission (TEM) de
l'appareil de Golgi qui fourni des preuves précoces
Comment cet organite fonctionne.
Les aspects morphologiques de l'appareil de Golgi sont
révélé plus clairement par le microscopie électronique à scannage ( SEM), qui montre une
forme tridimensionnelle
instantanée de la région entre le RER et les
compartiments membranaires de Golgi.
17
9. Centrioles
Ils jouent un rôle important dans la mitose. On les retrouve seulement dans la cellule animale. Ils sont
formés des deux groupes de 9 bâtonnets.
Centrosome Centriole
18
10. Noyau
C’est le centre de contrôle de la cellule. C’est lui qui est responsable de la transmission de caractères
héréditaires (génétique).
C’est le principal acteur dans la mitose. Il est Sphérique, près du centre dans la cellule animale, plus sur le bord dans la
cellule végétale. Il est troué de pores. Il contient la chromatine qui joue un rôle dans la transmission des caractères.
19
11. Nucléoplasme
C’est un liquide (qui apparaît grisâtre ponctué de noir en microscopie électronique) contenu dans le
noyau délimité par l'enveloppe nucléaire. Il contient en moyenne entre 70 % et 90 % d'eau et son pH est proche
de 7. C’est un liquide un peu plus épais.
20
12. Inclusions cellulaires
Les inclusions cytoplasmiques sont des substances abiotiques, non vivantes, qui ne sont pas en mesure d'effectuer une
quelconque activité métabolique et ne sont pas liées par des membranes. Les inclusions sont des nutriments stockés, des
produits sécrétoires et des granulés de pigments.
Des exemples d'inclusions cytoplasmiques sont des granules de glycogène dans les cellules hépatiques et musculaires, des
gouttelettes de lipides dans les cellules adipeuses, des granules pigmentaires dans certaines cellules de la peau et des cheveux,
contenant de l'eau de vacuoles, et des cristaux de types divers.
21
5. APPLICATION MEDICALE
Il existe plusieurs maladies qui sont causées par des récepteurs défectueux. C’est ainsi que le cytoplasme intervient
dans le diagnostic de nombreuses pathologies .
22
a. L’endocytose
De nombreuses et un type du nanisme sont causés respectivement par la parathyroïde non fonctionnelle et les
récepteurs de l'hormone de croissance. Dans ces deux conditions, les glandes produisent les hormones respectives, mais les
cellules cibles ne peuvent pas répondre parce qu'elles manquent de récepteurs.
23
b. Le réticulum endoplasmique rugueux
Le contrôle de qualité pendant la production de protéine dans le RER et fonctionnant correctement dans la
dégradation des protéines associées au réticulum endoplasmique (ERAD en anglais ; Endoplasmic Reticulum Associated
Degradation) pour disposer des protéines défectueuses sont extrêmement important et plusieurs maladies héréditaires
résultent de dysfonctionnements dans ce système. Par exemple, sous certaines formes des cellules osseuses ostéogéniques
imparfaites synthétisent et sécrètent les molécules de procollagène défectueuses qui ne peuvent pas s'assembler
correctement et produire un tissu osseux très faible.
24
c. Le réticulum endoplasmique lisse
La jaunisse dénote une décoloration jaunâtre de la peau et est causée par l'accumulation dans le liquide
extracellulaire de la bilirubine et d'autres composés pigmentés, qui sont normalement métabolisé par les enzymes dans les
cellules du foie et excrété sous forme de bile. Une cause fréquente d'ictère chez le nouveau-né nourrissons est un état sous-
développé dans les cellules du foie, avec l'échec de la bilirubine à être converti en une forme qui peut être facilement
excrétée.
25
d. Les mitochondries
L'épilepsie myoclonique avec fibres rouges déchiquetées est une maladie rare survenant chez les individus dont les
cellules de tissus spécifiques, notamment des régions du muscle squelettique, héritent l’ADN mitochondriale avec un gène
muté pour la lysine-ARNt, conduisant à une synthèse défectueuse des protéines de la chaîne respiratoire qui peut produire
des anomalies structurelles dans les fibres musculaires et d'autres cellules.
26
e. Le centriole
Plusieurs composés inhibiteurs utilisés par les biologistes cellulaires pour étudier les détails de la
dynamique des microtubules sont également largement utilisé dans la chimiothérapie du cancer pour bloquer
l'activité du fuseau mitotique dans les cellules néoplasiques à croissance rapide. Tels médicaments comprennent
la vinblastine, la vincristine et le paclitaxel, tous qui ont été initialement découverts en tant que dérivés de
plantes.
27
f. Inclusions cellulaires
Une maladie appelée hémosidérine, dans laquelle se trouve l'hémosidérine incluse dans les
cellules des organes dans tout le corps, peut être vu avec une absorption accrue de fer alimentaire,
l'utilisation de fer avec facultés affaiblies, ou avec une lyse excessive des globules rouges. L'hémosidérine
elle-même ne peut pas endommager la fonction des cellules ou des organes. Cependant, l’extrême
accumulation de fer dans l'hémosidérine cellulaire peut conduire à des troubles tels que
l'hémochromatose et la surcharge en syndrome de fer, dans lequel les tissus du foie et d'autres organes
sont endommagés.
28
6. CONCLUSION
Le cytoplasme est une partie très importante de la cellule qui possède à son tour un grand
nombre d’organites baignant en son sein.
Décrire toutes ses organelles n’est pas du tout facile; c’est ainsi que nous nous sommes
focalisés sur la description des grands organites se trouvant dans l’hyaloplasme, substance
visqueuse dans laquelle baignent les organites cellulaires (qui comprend le cytosol et le
cytosquelette).
Le cytoplasme intervient en médecine dans le diagnostic de certaines maladies comme la
pseudohypoparathyroïdie, l’hémosidérine épilepsie myoclonique,…
29
7. BIBLIOGRAPHIE
• Dictionnaire Larousse
• Liens internet :www.aquaportail.com, www.wikipedia.com, www.futurasanté.com
• Junqueira's Basic Histology Text and Atlas, 13th Edition
30
8.TABLE DE MATIERE
• Avant propos…………………………………………………………………………………………………………………...I
• Plan du travail……………………………………………………………………………………………………………..…..II
• Objectifs du travail…………………………………………………………………………………………………………..III
• Introduction……………………………………………………………………………………………………………………..1
• Constitution du cytoplasme……………………………………………..…………………………………...............3
• Mécanisme d’endocytose…………………………………………………………………………………………………6
• Organites cellulaires…………………………………………………………………………………………………………9
• Application médicale………………………………………………………………………………………………………22
• Conclusion………………………………………………………………………………………………………………………29
• Bibliographie…………………………………………………………………………………………………………………..30
• Table de matière……………………………………………………………………………………………………………..31
31

Contenu connexe

Tendances

Généralites sur l osteologie2012
Généralites sur l osteologie2012Généralites sur l osteologie2012
Généralites sur l osteologie2012killua zoldyck
 
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADSManagement des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
ibtissam el hassani
 
Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne
SenouciKhadidja
 
Mycologie
MycologieMycologie
Mycologie
salhi emna
 
Diagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludismeDiagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
La partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieLa partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologie
Dr Taoufik Djerboua
 
Management de projet slide share
Management de projet slide shareManagement de projet slide share
Management de projet slide share
Emmanuel Urschel Villier
 
Protocole de recherche
Protocole de rechercheProtocole de recherche
Protocole de recherche
Faculté de médecine de Tizi-Ouzou
 
La pensée critique et la méthode de Socrate
La pensée critique et la méthode de SocrateLa pensée critique et la méthode de Socrate
La pensée critique et la méthode de Socrate
philopro
 
Exploration de la fonction renale
Exploration de la fonction renaleExploration de la fonction renale
Exploration de la fonction renale
MBOUSSOU Yoan
 
Support de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchra
Support de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchraSupport de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchra
Support de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchra
ilyasbanani
 
Conversation pendant 24h avec une AI - ChatGPT
Conversation pendant 24h avec une AI - ChatGPTConversation pendant 24h avec une AI - ChatGPT
Conversation pendant 24h avec une AI - ChatGPT
UGAIA
 
Les theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.pptLes theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.ppt
HananeTounsi2
 
L’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptxL’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptx
mostafaoubihi
 
La cellule bactérienne dr latifa (1)
La cellule bactérienne dr latifa (1)La cellule bactérienne dr latifa (1)
La cellule bactérienne dr latifa (1)
imlen gan
 
Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02Miraj Microbio
 
Antiobiotiques
AntiobiotiquesAntiobiotiques
Antiobiotiques
Mede Space
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Mehdi Razzok
 
La PenséE Critique (9)
La PenséE Critique (9)La PenséE Critique (9)
La PenséE Critique (9)teedmedia
 

Tendances (20)

Généralites sur l osteologie2012
Généralites sur l osteologie2012Généralites sur l osteologie2012
Généralites sur l osteologie2012
 
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADSManagement des risque   etude de cas 1 - MOSAR/MADS
Management des risque etude de cas 1 - MOSAR/MADS
 
Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne
 
Mycologie
MycologieMycologie
Mycologie
 
Diagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludismeDiagnostic biologique du paludisme
Diagnostic biologique du paludisme
 
La partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieLa partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologie
 
Management de projet slide share
Management de projet slide shareManagement de projet slide share
Management de projet slide share
 
Protocole de recherche
Protocole de rechercheProtocole de recherche
Protocole de recherche
 
La pensée critique et la méthode de Socrate
La pensée critique et la méthode de SocrateLa pensée critique et la méthode de Socrate
La pensée critique et la méthode de Socrate
 
Exploration de la fonction renale
Exploration de la fonction renaleExploration de la fonction renale
Exploration de la fonction renale
 
Support de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchra
Support de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchraSupport de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchra
Support de cours_negociation_mme_cherkaoui_bouchra
 
Conversation pendant 24h avec une AI - ChatGPT
Conversation pendant 24h avec une AI - ChatGPTConversation pendant 24h avec une AI - ChatGPT
Conversation pendant 24h avec une AI - ChatGPT
 
Les theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.pptLes theories de l-apprentissage.ppt
Les theories de l-apprentissage.ppt
 
L’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptxL’analyse transactionnelle cours complet.pptx
L’analyse transactionnelle cours complet.pptx
 
La cellule bactérienne dr latifa (1)
La cellule bactérienne dr latifa (1)La cellule bactérienne dr latifa (1)
La cellule bactérienne dr latifa (1)
 
Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02Les plasmides groupe 02
Les plasmides groupe 02
 
Antiobiotiques
AntiobiotiquesAntiobiotiques
Antiobiotiques
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
La PenséE Critique (9)
La PenséE Critique (9)La PenséE Critique (9)
La PenséE Critique (9)
 
Les outils du management de la qualite
Les outils du management de la qualiteLes outils du management de la qualite
Les outils du management de la qualite
 

Similaire à Le cytoplasme

Biologie - Cours: 1: La Vie
Biologie - Cours: 1: La VieBiologie - Cours: 1: La Vie
Biologie - Cours: 1: La Vie
Pharma 1F 2012-2013
 
Travail pratique d’histologie slide
Travail pratique d’histologie slideTravail pratique d’histologie slide
Travail pratique d’histologie slide
katagondwa corin
 
le reticulum endoplasmique
  le reticulum endoplasmique  le reticulum endoplasmique
le reticulum endoplasmique
stevenbigirimana
 
Biologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdf
Biologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdfBiologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdf
Biologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdf
roukayabichett1
 
Ribosome,peroxysome et proteasome
Ribosome,peroxysome et proteasomeRibosome,peroxysome et proteasome
Ribosome,peroxysome et proteasome
Rodriguez Vyatsuka
 
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
university of kolwezi, group, searchers
 
Le lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasomeLe lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasome
SimpliceSibamutaki
 
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoireReticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
PierrotMD
 
LA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMA
LA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMALA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMA
LA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMA
William A. MAHAZI
 
Tphistologiefrancaiscorrig
TphistologiefrancaiscorrigTphistologiefrancaiscorrig
Tphistologiefrancaiscorrig
SamuelKubuyakubwirwa
 
Cours Microbio 2.pdf
Cours Microbio 2.pdfCours Microbio 2.pdf
Cours Microbio 2.pdf
zinebagourram
 
histologie: membrane plasmique
 histologie: membrane plasmique histologie: membrane plasmique
histologie: membrane plasmique
Rodriguez Vyatsuka
 
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
adrioiche
 
LA MITOCHONDRIE
LA MITOCHONDRIELA MITOCHONDRIE
LA MITOCHONDRIE
stevenbigirimana
 
RETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMA
RETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMARETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMA
RETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMA
William A. MAHAZI
 
Chapitre 2 (2)
Chapitre 2 (2)Chapitre 2 (2)
Chapitre 2 (2)
SenouciKhadidja
 
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusionshistologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
Rodriguez Vyatsuka
 
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusionshistologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
Rodriguez Vyatsuka
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissus
FranckRencurel
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
university of kolwezi, group, searchers
 

Similaire à Le cytoplasme (20)

Biologie - Cours: 1: La Vie
Biologie - Cours: 1: La VieBiologie - Cours: 1: La Vie
Biologie - Cours: 1: La Vie
 
Travail pratique d’histologie slide
Travail pratique d’histologie slideTravail pratique d’histologie slide
Travail pratique d’histologie slide
 
le reticulum endoplasmique
  le reticulum endoplasmique  le reticulum endoplasmique
le reticulum endoplasmique
 
Biologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdf
Biologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdfBiologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdf
Biologie cellulaire : CHAPITRE I STRUCTURE DE LA CELLULE.pdf
 
Ribosome,peroxysome et proteasome
Ribosome,peroxysome et proteasomeRibosome,peroxysome et proteasome
Ribosome,peroxysome et proteasome
 
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMEDTRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
TRAVAIL PRATIQUE DE l'HISTOLOGIE-UNIVERSITE DE KOLWEZI-G2-BIOMED
 
Le lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasomeLe lysosome et le protéasome
Le lysosome et le protéasome
 
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoireReticulum endoplasmique et granule secretoire
Reticulum endoplasmique et granule secretoire
 
LA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMA
LA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMALA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMA
LA MEMBRANE PLASMIQUE/ UNIVERSITE DE GOMA
 
Tphistologiefrancaiscorrig
TphistologiefrancaiscorrigTphistologiefrancaiscorrig
Tphistologiefrancaiscorrig
 
Cours Microbio 2.pdf
Cours Microbio 2.pdfCours Microbio 2.pdf
Cours Microbio 2.pdf
 
histologie: membrane plasmique
 histologie: membrane plasmique histologie: membrane plasmique
histologie: membrane plasmique
 
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
 
LA MITOCHONDRIE
LA MITOCHONDRIELA MITOCHONDRIE
LA MITOCHONDRIE
 
RETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMA
RETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMARETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMA
RETICULUM ENDOPLASMIQUE / UNIVERSITE DE GOMA
 
Chapitre 2 (2)
Chapitre 2 (2)Chapitre 2 (2)
Chapitre 2 (2)
 
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusionshistologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
 
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusionshistologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
histologie:cytosquelette,appareil de golgi,lysosome et inclusions
 
BTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissusBTS diététique La cellule et les tissus
BTS diététique La cellule et les tissus
 
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZItravail pratique d'histologie Générale  G2 Bio-Méd  UNIVERSITE DE KOLWEZI
travail pratique d'histologie Générale G2 Bio-Méd UNIVERSITE DE KOLWEZI
 

Le cytoplasme

  • 1. TRAVAIL PRATIQUE D’HISTOLOGIE GENERALE Sujet de recherche: Lecytoplasme 2017-2018 Promotion:G2 Biomedicales
  • 2. Ce travail a été éxécuté par: 1. AMBAZA KIMANUKA Armand 2. BINYANGA MUTAPAYI Gédéon 3. KATEMBO KAMBASU Patient 4. KAKULE Yoasi 5. MABULA MWABILWA Rebecca 6. MALEMBE AKILIMALI Julian 7. MAPENZI BAHOZE Gad 8. NTEZI MBURANUMWE Herman 9. OMAR ABDOULAMAN Olivier 10. OMEONGA MWANA Jonathan 11. Simplice SIBAMUTAKI 12. MANDUNDU Josué
  • 3. Photo des membres du groupe 3
  • 4. Avant propos Ce travail intervient dans le cadre du cours d’histologie générale dispensé en deuxième année de graduat biomédicales où il nous a été demandé de faire le résumé du cytoplasme . Ce travail étant du genre scientifique,en le lisant vous aurez sûrement des remarques, suggestions et corrections à apporter ,de ce fait n’hésitez pas à nous les rendre car elles nous projéterons en avant comme dit-on "qui échoue apprend "et c’est certain qu’il contient des erreurs d’ignorance, d’incompétence… Bref des erreurs involontaires . Nous ne pouvons pas nous passer du courage, de l’amour ,de la connaissance, de la gentillesse et beaucoup d’autres vertus que nous avons eu auprès du professeur Yassa Pierre que nous profitons par la suite de rendre nos remerciements les plus francs. I
  • 5. PLAN 0. INTRODUCTION 1. DEFINITION,ROLE ET STRUCTURE DU CYTOPLASME 2. CONSTITUTION DU CYTOPLASME 3. MECANISME DENDOCYTOSE ET RECEPEUR 4. ORGANITES CELLULAIRES 5. APPLICATION MEDICALES 6. CONCLUSION 7. BIBLIOGRAPHIE 8. TABLE DE MATIERE II
  • 6. OBJECTIFS  Définir et connaitre les rôles du cytoplasme  Comprendre la constitution générale du cytoplasme  Comprendre et expliquer le mécanisme d’endocytose avec un aperçu sur les récepteurs en histologie  Savoir les rôles des organites cellulaires  Connaitre l'importance du cytoplasme sur le plan clinique III
  • 7. 0. INTRODUCTION Le cytoplasme a une définition générale mais qui a toujours été énoncé des plusieurs façons selon les auteurs et les chercheurs des différents ouvrages. C’est ainsi que nous allons proposer quelques unes d’entre elles : - Le cytoplasme est la partie interne de la cellule, composée surtout d'eau et de protéines, charpentée par le cytosquelette et qui contient le noyau et les autres organites. - Le cytoplasme (Anglais: cytoplasm) désigne le contenu d'une cellule vivante chez les procaryotes et la région comprise entre la membrane plasmique et le noyau d'une cellule eucaryote. Le cytoplasme correspond au milieu rencontré à l'intérieur des cellules. Il est donc délimité par la membrane et renferme en son sein, chez les eucaryotes, le noyau, mais aussi tous les organites intracellulaires tels que les ribosomes, réticulum le endoplasmique, l’appareil de Golgi, les mitochondries, les plastes divers, etc. a. Principaux rôles : -Le cytoplasme est le siège des différentes réactions biochimiques comme le catabolisme et l’anabolisme ; -C’est le lieu ou baignent tous les minéraux et les organites cellulaires. -Il maintient la forme et la cohérence de la cellule-Il joue un rôle come un tampon et protège les matériels génétiques de la cellule et aussi des organites cellulaires des dommages causes par des mouvements et la collision avec d’autres cellules. -Il assure le transport des substances intracellulaires. 1
  • 9. 1. CONSTITUTION DU CYTOPLASME La cellule et le matériel extracellulaire comprennent ensemble tous les tissus qui constituent les organes des animaux multicellulaires. Dans tous les tissus, les cellules elles-mêmes sont la base des unités structurelles et fonctionnelles, les plus petites parties vivantes du corps. Les cellules animales sont eucaryotes, avec des noyaux membranaires distincts entourés par le cytoplasme contenant divers organites à membrane limitée. En revanche, les petites cellules procaryotes des bactéries ont généralement une paroi cellulaire autour du plasmalemme et manquent d'autres structures membraneuses, y compris une enveloppe autour de leur ADN. Dans les organismes multicellulaires, les cellules différentes se spécialisent en concentrant des organites spécifiques et en se spécialisant dans diverses activités cellulaires de base généralement trouvées dans des limites plus limitées dans toutes les cellules eucaryotes. Il est composé des protéines, des lipides ,des composés organiques: 3
  • 10. P face a.Protéines associées à la bicouche lipidique membranaire Contient également des protéines insérées en elle ou associées à sa surface (périphérique protéines) et beaucoup de ces protéines se déplacent dans la phase lipidique fluide. 4
  • 11. b.Protéine Membranaire Les composants protéiques et lipidiques ont souvent une action covalente de chaînes d'oligosaccharides attachés à la membrane externe. Ceux-ci contribuent au glycocalyx de la cellule, qui fournit des propriétés antigéniques et fonctionnelles importantes à la surface cellulaire. Les protéines membranaires servent de récepteurs pour divers signaux provenant de cellules externes, en tant que parties de cellules intercellulaires et en tant que passerelles sélectives pour les molécules entrant dans la cellule. Glycoprotein Protein Interstitial fluid Cytosol Glycolipid Carbohydrate 5
  • 12. 3.MECANISME D'ENDOCYTOSE Il éxiste trois formes majeure d’endocytose: Dans la pinocytose, la membrane cellulaire s'invagine (fossettes vers l'intérieur) pour former une fosse contenant une goutte de liquide extracellulaire. La fosse pince à l'intérieur de la cellule lorsque la membrane cellulaire fusionne et forme une vésicule pinocytotique contenant le liquide. L'endocytose s'entremettant par un récepteur comprend une membrane de protéine appelée récepteur qui se lie à des molécules spécifiques (ligands). Lorsque plusieurs de ces récepteurs sont liés par leur ligands, ils s'agrègent dans une région de la membrane qui alors invagine et pince pour créer une vésicule ou un endosome contenant à la fois les récepteurs et les ligands liés. La phagocytose implique l'extension de la cellule de grands plis appelés pseudopodes qui engloutissent les particules, pour exemple de bactéries, puis internalisent son matériel dans une vacuole cytoplasmique ou phagosome. 6
  • 13. Les principaux types de récepteurs membranaires. Ions Ligand Chaine fermée Chaine ouverte Ligand Protéine active de l’enzyme kinase, phosphorylase et autres enzymes. Enzyme éteinte ou allumée Phosphate Ions Protéine inactive de l’enzyme kinase Chaine liée des récepteurs Récepteurs enzymatiques 1 2 3 4 5 Ligand Protéine effectrice Protéine effectrice Second messager Phosphate GTP Protéine G activée Enzyme éteinte ou allumée 7
  • 14. Etapes du mecanisme des récepteurs de la protéine G couplée 1. Attachement du ligand au récepteur qui cause un changement structurel qui active le récépteur 2. Attachement de la protéine G pour activer le récépteur. 3. Le GTP s’attache a la ptrotéine G qui cause l’activation de la protéine G ; puis s’en suit la sortie de la protéine G du récépteur qui s’attache et active une protéine effectrice. 4. La protiéne effectrice activée intervient secondairement comme un messager valable dans la cellule qui conduit a l’activation de la protéine de l’enzyme kinase. 5. La protéine active de l ‘enzyme kinase,phosphorylase et autres enzymes. 8
  • 15. 1. Mitochondrie Responsable de la respiration cellulaire. Elle libère de l’énergie contenue dans la nourriture (surtout dans le sucre) .Elle est de forme sphérique ou cylindrique et l’intérieur on peut voir des replis (crêtes). 4.LES ORGANITES CELLULAIRES 9
  • 16. 2. Vacuole Réserve de sucres, minéraux, protéines, d’eau et autres. Elle est sphérique ou ovale. Il y a une ou quelques grosses dans la cellule végétale et plusieurs petites dans la cellule animale. Elle assure l’osmose dans la cellule végétale. 10
  • 17. 3. Lysosome Réserve d’enzymes qui digèrent la nourriture et les cellules mortes ou bactéries. Le lysosome est présent dans toutes les cellules eucaryotes animales a l'exception de globules rouges. 11
  • 18. 4. Ribosome Aide à la fabrication des protéines (qui sont très importantes pour les êtres vivants).Ce sont de très petits grains se trouvant dans le cytoplasme et souvent sur les parois du réticulum endoplasmique. 12
  • 19. 5. Chloroplaste Responsable de la photosynthèse dans les cellules végétales. Il capte la lumière (source d’énergie) grâce à la chlorophylle. Le chloroplaste est le lieu de la fabrication des sucres (énergie potentielle chimique) qui sert à la respiration cellulaire ;elle se présente sous forme de sphère et elle est de couleur verte. 13
  • 20. 6. Réticulum endoplasmique Transporte des produits (surtout protéines) faits dans la cellule à d’autres endroits dans la cellule principalement. Réseau de canaux qui circulent dans la cellule, souvent de la membrane cellulaire à la membrane nucléaire. Il est souvent pigmenté de ribosomes. Polyribosomes libres Ribosome Protéine du cytosol et cytosquelette Polyribosome attaché au reticulum endoplasmique Protéines spécifiques importées Mitochondrie Peroxysomes Nucleus Appareil de Golgi: traitement et triage Vésicules de sécrétion Protéines sécrétées de Cellule Protéines de la cellule membrane Lysosomes Citerne du RE rugueux ARNm Protéine denaturée R.E de la microscopie ordinaire 14
  • 21. Mouvement des polypeptides dans le RER. Récepteur de ribosome et protéine complexe de translocation Récepteur SRP Membrane du RER Signal peptidase Croissance polypeptide Polypeptide complet ARNm ARNt Le SRP se lie au Récepteur SRP Liberation du SRP Suppression de la séquence du signal du polypeptide croissant Nouveau polypeptide avec la première peptide de signal Reconnaissance des signaux peptide (SRP) SRP lié à peptide de signal 15
  • 22. 7. Membrane cellulaire Protège la cellule et contrôle ce qui entre et sort de la cellule. Mince couche (double) de lipides et protéines entourant toute la cellule Corps. 16
  • 23. 8. L‘appareil de Golgi Responsable de la transformation des protéines. Il les distribue (dans la cellule et à l’extérieur de la cellule) grâce à des vésicules (petites bulles) qui se forment aux bouts Genre de sacs aplatis avec des vésicules aux bouts du corps de Golgi. Vacuole Expédition région Sécrétion vésiculaire Transport vésiculaire Lumen de citerne rempli de sécrétion produite Transport vésiculaire Vue du microscope électronique à transmission (TEM) de l'appareil de Golgi qui fourni des preuves précoces Comment cet organite fonctionne. Les aspects morphologiques de l'appareil de Golgi sont révélé plus clairement par le microscopie électronique à scannage ( SEM), qui montre une forme tridimensionnelle instantanée de la région entre le RER et les compartiments membranaires de Golgi. 17
  • 24. 9. Centrioles Ils jouent un rôle important dans la mitose. On les retrouve seulement dans la cellule animale. Ils sont formés des deux groupes de 9 bâtonnets. Centrosome Centriole 18
  • 25. 10. Noyau C’est le centre de contrôle de la cellule. C’est lui qui est responsable de la transmission de caractères héréditaires (génétique). C’est le principal acteur dans la mitose. Il est Sphérique, près du centre dans la cellule animale, plus sur le bord dans la cellule végétale. Il est troué de pores. Il contient la chromatine qui joue un rôle dans la transmission des caractères. 19
  • 26. 11. Nucléoplasme C’est un liquide (qui apparaît grisâtre ponctué de noir en microscopie électronique) contenu dans le noyau délimité par l'enveloppe nucléaire. Il contient en moyenne entre 70 % et 90 % d'eau et son pH est proche de 7. C’est un liquide un peu plus épais. 20
  • 27. 12. Inclusions cellulaires Les inclusions cytoplasmiques sont des substances abiotiques, non vivantes, qui ne sont pas en mesure d'effectuer une quelconque activité métabolique et ne sont pas liées par des membranes. Les inclusions sont des nutriments stockés, des produits sécrétoires et des granulés de pigments. Des exemples d'inclusions cytoplasmiques sont des granules de glycogène dans les cellules hépatiques et musculaires, des gouttelettes de lipides dans les cellules adipeuses, des granules pigmentaires dans certaines cellules de la peau et des cheveux, contenant de l'eau de vacuoles, et des cristaux de types divers. 21
  • 28. 5. APPLICATION MEDICALE Il existe plusieurs maladies qui sont causées par des récepteurs défectueux. C’est ainsi que le cytoplasme intervient dans le diagnostic de nombreuses pathologies . 22
  • 29. a. L’endocytose De nombreuses et un type du nanisme sont causés respectivement par la parathyroïde non fonctionnelle et les récepteurs de l'hormone de croissance. Dans ces deux conditions, les glandes produisent les hormones respectives, mais les cellules cibles ne peuvent pas répondre parce qu'elles manquent de récepteurs. 23
  • 30. b. Le réticulum endoplasmique rugueux Le contrôle de qualité pendant la production de protéine dans le RER et fonctionnant correctement dans la dégradation des protéines associées au réticulum endoplasmique (ERAD en anglais ; Endoplasmic Reticulum Associated Degradation) pour disposer des protéines défectueuses sont extrêmement important et plusieurs maladies héréditaires résultent de dysfonctionnements dans ce système. Par exemple, sous certaines formes des cellules osseuses ostéogéniques imparfaites synthétisent et sécrètent les molécules de procollagène défectueuses qui ne peuvent pas s'assembler correctement et produire un tissu osseux très faible. 24
  • 31. c. Le réticulum endoplasmique lisse La jaunisse dénote une décoloration jaunâtre de la peau et est causée par l'accumulation dans le liquide extracellulaire de la bilirubine et d'autres composés pigmentés, qui sont normalement métabolisé par les enzymes dans les cellules du foie et excrété sous forme de bile. Une cause fréquente d'ictère chez le nouveau-né nourrissons est un état sous- développé dans les cellules du foie, avec l'échec de la bilirubine à être converti en une forme qui peut être facilement excrétée. 25
  • 32. d. Les mitochondries L'épilepsie myoclonique avec fibres rouges déchiquetées est une maladie rare survenant chez les individus dont les cellules de tissus spécifiques, notamment des régions du muscle squelettique, héritent l’ADN mitochondriale avec un gène muté pour la lysine-ARNt, conduisant à une synthèse défectueuse des protéines de la chaîne respiratoire qui peut produire des anomalies structurelles dans les fibres musculaires et d'autres cellules. 26
  • 33. e. Le centriole Plusieurs composés inhibiteurs utilisés par les biologistes cellulaires pour étudier les détails de la dynamique des microtubules sont également largement utilisé dans la chimiothérapie du cancer pour bloquer l'activité du fuseau mitotique dans les cellules néoplasiques à croissance rapide. Tels médicaments comprennent la vinblastine, la vincristine et le paclitaxel, tous qui ont été initialement découverts en tant que dérivés de plantes. 27
  • 34. f. Inclusions cellulaires Une maladie appelée hémosidérine, dans laquelle se trouve l'hémosidérine incluse dans les cellules des organes dans tout le corps, peut être vu avec une absorption accrue de fer alimentaire, l'utilisation de fer avec facultés affaiblies, ou avec une lyse excessive des globules rouges. L'hémosidérine elle-même ne peut pas endommager la fonction des cellules ou des organes. Cependant, l’extrême accumulation de fer dans l'hémosidérine cellulaire peut conduire à des troubles tels que l'hémochromatose et la surcharge en syndrome de fer, dans lequel les tissus du foie et d'autres organes sont endommagés. 28
  • 35. 6. CONCLUSION Le cytoplasme est une partie très importante de la cellule qui possède à son tour un grand nombre d’organites baignant en son sein. Décrire toutes ses organelles n’est pas du tout facile; c’est ainsi que nous nous sommes focalisés sur la description des grands organites se trouvant dans l’hyaloplasme, substance visqueuse dans laquelle baignent les organites cellulaires (qui comprend le cytosol et le cytosquelette). Le cytoplasme intervient en médecine dans le diagnostic de certaines maladies comme la pseudohypoparathyroïdie, l’hémosidérine épilepsie myoclonique,… 29
  • 36. 7. BIBLIOGRAPHIE • Dictionnaire Larousse • Liens internet :www.aquaportail.com, www.wikipedia.com, www.futurasanté.com • Junqueira's Basic Histology Text and Atlas, 13th Edition 30
  • 37. 8.TABLE DE MATIERE • Avant propos…………………………………………………………………………………………………………………...I • Plan du travail……………………………………………………………………………………………………………..…..II • Objectifs du travail…………………………………………………………………………………………………………..III • Introduction……………………………………………………………………………………………………………………..1 • Constitution du cytoplasme……………………………………………..…………………………………...............3 • Mécanisme d’endocytose…………………………………………………………………………………………………6 • Organites cellulaires…………………………………………………………………………………………………………9 • Application médicale………………………………………………………………………………………………………22 • Conclusion………………………………………………………………………………………………………………………29 • Bibliographie…………………………………………………………………………………………………………………..30 • Table de matière……………………………………………………………………………………………………………..31 31