SlideShare une entreprise Scribd logo
Regards croisés Regards croisés 
LES INTERNES VUS… PAR LES INFIRMIÈRES 
Ğ ƋƵĞ ƉĞŶƐĞŶƚ ůĞƐ ŝŶĮƌŵŝğƌĞƐ ĚĞƐ ŝŶƚĞƌŶĞƐ ĞŶ ŵĠĚĞĐŝŶĞ ͗ ƋƵĂůŝƚĠƐ͕ ĚĠĨĂƵƚƐ͕ ŝŶƚĠŐƌĂƟŽŶ ĂƵ ƐĞŝŶ ĚĞ ůΖĠƋƵŝƉĞ 
ƐŽŝŐŶĂŶƚĞ͘͘͘ƵŶĞŝŶĮƌŵŝğƌĞƐĞůąĐŚĞ͊ 
e premier jour d’un interne 
L est primordial, il découvre 
son nouveau lieu de stage où les 
in#rmières et aides soignantes règnent 
déjà en terrain conquis. En général 
on sait avant qu’il n’arrive qui il est, 
d’où il vient, à quel semestre il en est 
et on le compare déjà au précédent : 
« Arrivera-t-il à sa cheville ? » ou au 
contraire « Vite au suivant ! » ? 
Il y a les premiers semestres qui ont 
encore peu de connaissances pratiques 
en médecine, et l’annonce de la venue 
d’un de ces novices signi#e pour les 
équipes soignantes une période plus 
ou moins longue de galère... En même 
temps, on a encore espoir de pouvoir 
réussir à en façonner un ou deux 
comme on aimerait qu’ils deviennent : 
patient, attentif, empathique envers les 
patients (et les soignants), spontané, 
respectueux et… drôle. 
Lorsqu’un jour j’ai demandé à une 
nouvelle interne de régulariser une 
prescription de Clinomel® elle m’a 
regardé un peu gênée : « du Clino... 
quoi ? ? » Là, prise de conscience 
du long chemin qui lui restait encore 
parcourir. Elle va apprendre c’est sûr, 
il faut juste qu’elle apprenne vite ! 
Il y a ceux qui dès le premier jour 
sont très motivés, volontaires et 
enthousiastes, ils ont une soif 
d’apprendre et font plaisir à voir. 
En général, ce ne sont pas les mieux 
organisés car ils veulent tout faire en 
même temps (c’est encore trop tôt). En 
général, on peut leur demander pas mal 
de choses, ils n’osent pas (encore !) 
dire non et vont même jusqu’à prendre 
le devant et essayent de régler nos 
problèmes de service. Il y en a un qui me 
revient à l’esprit, il réglait le moindre 
de nos petits agacements quotidiens, 
un téléphone qui ne fonctionne pas, 
une feuille de prescription illisible 
(ce qui arrive rarement bien sûr...), 
un malentendu avec la pharmacie, 
un problème technique quelconque, 
une ordonnance personnelle de pilule 
contraceptive : pas de panique notre 
jeune interne était là. Ce n’était pas 
toujours son rôle c’est vrai, mais il 
nous a rendu bien des services. Pour 
être exact, j’ai connu une interne 
capable de faire beaucoup de choses en 
même temps et correctement, répondre 
aux sonnettes, à notre téléphone, 
renseigner la pharmacie, aller mettre 
un plat bassin à une patiente, entendre 
une conversation de l’autre côté de 
la salle de soins et recti#er si une 
information est inexacte, faire des 
papiers de sortie, regarder des résultats 
d’examens sur ordinateur et nous faire 
écouter ses musiques préférées, elle 
arrivait à être partout en même temps 
et avec une facilité déroutante. 
Elle est médecin aujourd’hui et n’a 
pas changé à part peut être qu’elle ne 
répond plus aux sonnettes… il faut 
dire qu’elle n’a 
plus vraiment 
le temps, elle 
« fait des trucs 
de docteurs » 
comme elle dit. 
Il y a ceux 
qui sont très 
stressés et cela 
se manifeste de 
manières très 
variées. Certains 
viennent la veille 
de leur stage le 
nez dans leurs livres, ils en ont déjà 
lu un certain nombre mais demandent 
encore « Que faut-il lire ? » La 
première réponse qui vient à l’esprit 
est : « Apprends déjà à faire un TR, 
ce sera plus utile pour commencer ». 
Certains sont des « faux mous » et 
sont stressés de l’intérieur. Ils ne sont 
pas faciles à détecter car plus ils sont 
stressés et plus ils sont lents. Dans 
un service où tout le monde est en 
constante activité, cela à tendance à se 
remarquer. Quelques-uns perdent du 
poids à vue d’oeil, déclarent un eczéma, 
d’autres quand ils ne téléphonent 
pas dans le service en pleine nuit, 
reviennent vers 2 ou 3 heures du matin 
pour faire leurs courriers… Quelle vie, 
ils sont fous ces internes ! 
Certains en#n sont encore très hésitants 
et pas très à l’aise avec les urgences et 
alors que tout le monde s’affaire pour 
gérer une situation dif#cile retournent 
discrètement se cacher dans leur 
chambre de garde, ni vu ni connu, 
pensant visiblement que leur absence 
passerait inaperçue. C’était sans nous 
connaître... 
Arrive le temps des « premières fois » ; 
la première prise de sang qu’une 
interne a fait aura été sur mon bras 
pour s’entraîner, la première pose de 
sonde urinaire chez une femme pour 
un autre aura été marqué d’un « Tu 
me préviens quand tu vois quelque 
chose… ! », la première évacuation 
d’un fécalome pour un jeune interne 
aura surtout marqué… le sol ! 
La première garde d’un interne est 
une source de stress j’imagine, mais 
ça l’est aussi pour l’in#rmière de nuit 
qui veille avec des patients instables. 
J’ai le souvenir d’un interne que nous 
avons appelé devant une patiente 
qui décompensait une insuf#sance 
respiratoire, à son arrivée dans la 
chambre l’interne de garde est… tombé 
dans les pommes ! « On commence 
par qui ? » 
Dans les situations d’urgence on voit 
un peu de tout. Il y a l’interne qui va vite 
courir dans ses bouquins qu’il a sorti de 
sa poche (voilà pourquoi les médecins 
ont toujours des poches de blouses bien 
remplies !). Il y a celui qui, con#ant, 
nous laisse gérer « C’est bien, faites 
comme d’habitude », celui qui nous 
regarde désespéré « Euh… t’aurais 
pas une idée ? » ou encore « Est-ce 
que tu vois ce que je vois ? Réponse : 
oui ! Active-toi 
! », celui qui 
fait un malaise 
mais après que 
l’épisode aigu soit 
géré, c’est bien ça 
nous arrange qu’il 
attende un peu. 
En tout cas, s’il y 
a bien une chose 
que l’interne de 
garde du week-end 
apprend vite 
c’est qu’il peut 
faire le tour des étages pour goûter à 
tous les gâteaux qui se cachent dans 
les services ! 
Comment voit-on qu’un interne 
commence à être à l’aise dans son 
domaine ? Quand il ne demande 
plus aux in#rmières: « Comment 
faites-vous d’habitude ? » 
Vient ensuite le moment de passer Chef 
de Clinique, et contrairement à ce que 
l’on pourrait penser, l’outil principal 
d’un médecin n’est pas un stéthoscope 
mais un téléphone portable. Parfois, 
avec la pression qui monte, il a tendance 
à voler à travers la pièce. Dif#cile pour 
l’Assistant de se positionner, faire 
(un peu) preuve d’autorité face à une 
équipe paramédicale qu’il connaît 
souvent déjà « ça va tu me trouves 
crédible ? » ou encore « Là, il faudrait 
peut être que je m’énerve, non ? » ; 
il doit être là pour les in#rmières, les 
cadres, les internes, les PH, les patients 
qui bien souvent ne comprennent pas 
vraiment le rôle qu’ils ont et ne pas 
oublier de se former eux mêmes. 
Quelle est la différence entre un jeune 
interne et un Chef de Clinique ? Ce 
dernier réussit à faire part de son 
mécontentement aux in#rmières d’une 
manière tellement bien tournée qu’à la 
#n on arrive presque à lui dire merci, 
impressionnant ! 
En général nous sommes sensibles 
à ces petites attentions que certains 
médecins ont à notre égard : ils nous 
appellent par nos petits noms ou 
surnoms, se souviennent des prénoms 
des enfants, nous écoutent, viennent 
prendre de nos nouvelles, amènent 
des croissants ou un gâteau (même 
s’il est trop cuit : « C’est moi qui l’ai 
fait ! ») et nous les invitons avec plaisir 
à partager un café avec nous. Il suf#t 
parfois de pas grand-chose, on se rend 
service mutuellement, et des petites 
attentions des deux côtés, avec un 
« merci » ou un « s’il vous plaît » font 
plaisir à tous, nous rapprochent un peu 
et tout se passe pour le mieux. 
Une année, le 1er Mai, un interne a 
conquis le coeur de toute une équipe 
soignante en apportant à chaque 
personne en poste ce jour là un brin de 
muguet ! Nous n’en demandions pas 
tant mais c’était touchant ! 
En tant qu’in#rmière on apprend aussi 
à vite repérer les humeurs des médecins 
et à s’adresser à eux en conséquence, 
à réconforter les uns, rassurer ceux 
qui doutent, tenter de faire émerger 
un sourire à ceux qui sont stressés, se 
faire toute petite devant ceux qui sont 
rouges de colère, écouter ceux qui ont 
envie de parler, rire de leurs blagues et 
surtout ne pas leur dire qu’elles ne sont 
pas si drôles… 
Lorsque l’on voit un interne que l’on a 
connu tout au début de son cursus un 
peu perdu, hésitant et qu’on le retrouve 
opérationnel, compétent, con#ant, 
et de surcroit modeste, alors on aime 
penser qu’au fond, on y est un peu 
pour quelque chose… 
Eve Blanchard, 
/ŶĮƌŵŝğƌĞŝƉůƀŵĠĞĚΖƚĂƚ͕ 
ĞŶƚƌĞZĠŐŝŽŶĂůĚĞƵƩĞŽŶƚƌĞůĞ 
Cancer Alexis Vautrin UNICANCER. 
Merci à Stéphanie Lemoine, interne en chirurgie dentaire à Strasbourg, pour ses dessins 
32 N° 09 - Mars 2011 N° 09- Mars 2011 33

Contenu connexe

Similaire à Les internes vus... par les infirmières.

Parole aux patients
Parole aux patientsParole aux patients
Parole aux patients
Réseau Pro Santé
 
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Patrice Machabee
 
PERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdf
PERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdfPERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdf
PERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdf
ChakerGouarir
 
Parole au patient
Parole au patientParole au patient
Parole au patient
Réseau Pro Santé
 
Parole au patient
Parole au patientParole au patient
Parole au patient
Réseau Pro Santé
 
Annexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externeAnnexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externetfovet
 
Poster "Comment parler de l'AVC ?"
Poster "Comment parler de l'AVC ?"Poster "Comment parler de l'AVC ?"
Poster "Comment parler de l'AVC ?"
Catherine LE BRAS
 
Guide pratique des professionnels de la santé
Guide pratique des professionnels de la santéGuide pratique des professionnels de la santé
Guide pratique des professionnels de la santé
Faculté de Médecine, de Pharmacie et de Médecine Dentaire de Fès
 
Expérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFH
Expérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFHExpérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFH
Expérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFH
THE3P
 
Guide pour parler du cancer
Guide pour parler du cancerGuide pour parler du cancer
Guide pour parler du cancer
Paperjam_redaction
 
Parler du cancer : trouver les mots justes
Parler du cancer : trouver les mots justesParler du cancer : trouver les mots justes
Parler du cancer : trouver les mots justes
LauraBannier1
 
Mon exercice, mémoire d'interne julie
Mon exercice, mémoire d'interne  julieMon exercice, mémoire d'interne  julie
Mon exercice, mémoire d'interne julie
Réseau Pro Santé
 
Déterminer son profil émotionnel selon Richard Davidson
Déterminer son profil émotionnel selon Richard DavidsonDéterminer son profil émotionnel selon Richard Davidson
Déterminer son profil émotionnel selon Richard Davidson
Valentijn de Leeuw
 
Rapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de Strasbourg
Rapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de StrasbourgRapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de Strasbourg
Rapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de Strasbourg
THE3P
 
L’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiques
L’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiquesL’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiques
L’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiques
Alice Barralon
 
Gérer les crises de mon enfant
Gérer les crises de mon enfantGérer les crises de mon enfant
Gérer les crises de mon enfant
Zhaïra Bennani
 
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnelsHyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
Liliya Reshetnyak
 
Que sont devenus nos vieux tdah
Que sont devenus nos vieux tdahQue sont devenus nos vieux tdah
Que sont devenus nos vieux tdah
tfovet
 
1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)
1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)
1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)
lavenir
 
Jeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômageJeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômage
BAMBA Athanaz
 

Similaire à Les internes vus... par les infirmières. (20)

Parole aux patients
Parole aux patientsParole aux patients
Parole aux patients
 
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
 
PERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdf
PERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdfPERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdf
PERSONNALITES_DIFFICILES_LEUR_GESTION_FORMATION.pdf
 
Parole au patient
Parole au patientParole au patient
Parole au patient
 
Parole au patient
Parole au patientParole au patient
Parole au patient
 
Annexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externeAnnexe pédo guide de l'externe
Annexe pédo guide de l'externe
 
Poster "Comment parler de l'AVC ?"
Poster "Comment parler de l'AVC ?"Poster "Comment parler de l'AVC ?"
Poster "Comment parler de l'AVC ?"
 
Guide pratique des professionnels de la santé
Guide pratique des professionnels de la santéGuide pratique des professionnels de la santé
Guide pratique des professionnels de la santé
 
Expérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFH
Expérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFHExpérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFH
Expérience du CTRH de Rennes | 20 novembre AFH
 
Guide pour parler du cancer
Guide pour parler du cancerGuide pour parler du cancer
Guide pour parler du cancer
 
Parler du cancer : trouver les mots justes
Parler du cancer : trouver les mots justesParler du cancer : trouver les mots justes
Parler du cancer : trouver les mots justes
 
Mon exercice, mémoire d'interne julie
Mon exercice, mémoire d'interne  julieMon exercice, mémoire d'interne  julie
Mon exercice, mémoire d'interne julie
 
Déterminer son profil émotionnel selon Richard Davidson
Déterminer son profil émotionnel selon Richard DavidsonDéterminer son profil émotionnel selon Richard Davidson
Déterminer son profil émotionnel selon Richard Davidson
 
Rapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de Strasbourg
Rapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de StrasbourgRapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de Strasbourg
Rapport d'expérience ETP Willebrand - CRTH de Strasbourg
 
L’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiques
L’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiquesL’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiques
L’inclusion dans les équipes agiles : les personnes neuro-atypiques
 
Gérer les crises de mon enfant
Gérer les crises de mon enfantGérer les crises de mon enfant
Gérer les crises de mon enfant
 
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnelsHyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
HyperSENSibles- vous êtes doublement exceptionnels
 
Que sont devenus nos vieux tdah
Que sont devenus nos vieux tdahQue sont devenus nos vieux tdah
Que sont devenus nos vieux tdah
 
1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)
1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)
1706 brochurea5-harcellement-v2 (1)
 
Jeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômageJeunes diplômés au chômage
Jeunes diplômés au chômage
 

Plus de Réseau Pro Santé

Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...
Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...
Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...
Réseau Pro Santé
 
En vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en Europe
En vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en EuropeEn vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en Europe
En vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en Europe
Réseau Pro Santé
 
Biologie médicale - actualités
Biologie médicale - actualitésBiologie médicale - actualités
Biologie médicale - actualités
Réseau Pro Santé
 
Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...
Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...
Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...
Réseau Pro Santé
 
Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...
Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...
Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...
Réseau Pro Santé
 
La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...
La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...
La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...
Réseau Pro Santé
 
Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réseau Pro Santé
 
Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réseau Pro Santé
 
Vers un nouveau modèle du système de soins
Vers un nouveau modèle du système de soins  Vers un nouveau modèle du système de soins
Vers un nouveau modèle du système de soins
Réseau Pro Santé
 
Interview du docteur isabelle bohl.
Interview du docteur isabelle bohl.Interview du docteur isabelle bohl.
Interview du docteur isabelle bohl.
Réseau Pro Santé
 
L’ordre des médecins.
L’ordre des médecins.L’ordre des médecins.
L’ordre des médecins.
Réseau Pro Santé
 
L’ejd pwg et les spécialités kesako
L’ejd pwg et les spécialités kesako  L’ejd pwg et les spécialités kesako
L’ejd pwg et les spécialités kesako
Réseau Pro Santé
 
L’isnih kesako
L’isnih   kesako  L’isnih   kesako
L’isnih kesako
Réseau Pro Santé
 
Biologiste médical au cea.
Biologiste médical au cea.Biologiste médical au cea.
Biologiste médical au cea.
Réseau Pro Santé
 
Le réseau de biologistes labster.
Le réseau de biologistes labster.Le réseau de biologistes labster.
Le réseau de biologistes labster.
Réseau Pro Santé
 
Biologie médicale le combat reprend !
Biologie médicale   le combat reprend !Biologie médicale   le combat reprend !
Biologie médicale le combat reprend !
Réseau Pro Santé
 
L’ondps enquête...
L’ondps enquête...L’ondps enquête...
L’ondps enquête...
Réseau Pro Santé
 
Les prix de thèse décernés.
Les prix de thèse décernés.Les prix de thèse décernés.
Les prix de thèse décernés.
Réseau Pro Santé
 
Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs proposition d'actions s...
Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs   proposition d'actions s...Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs   proposition d'actions s...
Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs proposition d'actions s...
Réseau Pro Santé
 

Plus de Réseau Pro Santé (20)

Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...
Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...
Droit et santé - Acteurs juridiques de santé : rôles et impacts pour les inte...
 
En vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en Europe
En vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en EuropeEn vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en Europe
En vue d’une harmonisation des pratiques et de la formation en Europe
 
Biologie médicale - actualités
Biologie médicale - actualitésBiologie médicale - actualités
Biologie médicale - actualités
 
Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...
Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...
Rapport sur la démarche d’accréditation des laboratoire de biologie médicale ...
 
Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...
Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...
Réforme du troisième cycle - Interview de Anthony Mascle, Président de l’Asso...
 
La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...
La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...
La résistance aux antimicrobiens : une priorité de Santé Publique, quel rôle ...
 
Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.
 
Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.Réforme des hospitalisations sans consentement.
Réforme des hospitalisations sans consentement.
 
Vers un nouveau modèle du système de soins
Vers un nouveau modèle du système de soins  Vers un nouveau modèle du système de soins
Vers un nouveau modèle du système de soins
 
Interview du docteur isabelle bohl.
Interview du docteur isabelle bohl.Interview du docteur isabelle bohl.
Interview du docteur isabelle bohl.
 
L’ordre des médecins.
L’ordre des médecins.L’ordre des médecins.
L’ordre des médecins.
 
L’ejd pwg et les spécialités kesako
L’ejd pwg et les spécialités kesako  L’ejd pwg et les spécialités kesako
L’ejd pwg et les spécialités kesako
 
L’isnih kesako
L’isnih   kesako  L’isnih   kesako
L’isnih kesako
 
Biologiste médical au cea.
Biologiste médical au cea.Biologiste médical au cea.
Biologiste médical au cea.
 
Pharmacien à l'ars.
Pharmacien à l'ars.Pharmacien à l'ars.
Pharmacien à l'ars.
 
Le réseau de biologistes labster.
Le réseau de biologistes labster.Le réseau de biologistes labster.
Le réseau de biologistes labster.
 
Biologie médicale le combat reprend !
Biologie médicale   le combat reprend !Biologie médicale   le combat reprend !
Biologie médicale le combat reprend !
 
L’ondps enquête...
L’ondps enquête...L’ondps enquête...
L’ondps enquête...
 
Les prix de thèse décernés.
Les prix de thèse décernés.Les prix de thèse décernés.
Les prix de thèse décernés.
 
Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs proposition d'actions s...
Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs   proposition d'actions s...Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs   proposition d'actions s...
Démographie médicale des anesthésistes réanimateurs proposition d'actions s...
 

Les internes vus... par les infirmières.

  • 1. Regards croisés Regards croisés LES INTERNES VUS… PAR LES INFIRMIÈRES Ğ ƋƵĞ ƉĞŶƐĞŶƚ ůĞƐ ŝŶĮƌŵŝğƌĞƐ ĚĞƐ ŝŶƚĞƌŶĞƐ ĞŶ ŵĠĚĞĐŝŶĞ ͗ ƋƵĂůŝƚĠƐ͕ ĚĠĨĂƵƚƐ͕ ŝŶƚĠŐƌĂƟŽŶ ĂƵ ƐĞŝŶ ĚĞ ůΖĠƋƵŝƉĞ ƐŽŝŐŶĂŶƚĞ͘͘͘ƵŶĞŝŶĮƌŵŝğƌĞƐĞůąĐŚĞ͊ e premier jour d’un interne L est primordial, il découvre son nouveau lieu de stage où les in#rmières et aides soignantes règnent déjà en terrain conquis. En général on sait avant qu’il n’arrive qui il est, d’où il vient, à quel semestre il en est et on le compare déjà au précédent : « Arrivera-t-il à sa cheville ? » ou au contraire « Vite au suivant ! » ? Il y a les premiers semestres qui ont encore peu de connaissances pratiques en médecine, et l’annonce de la venue d’un de ces novices signi#e pour les équipes soignantes une période plus ou moins longue de galère... En même temps, on a encore espoir de pouvoir réussir à en façonner un ou deux comme on aimerait qu’ils deviennent : patient, attentif, empathique envers les patients (et les soignants), spontané, respectueux et… drôle. Lorsqu’un jour j’ai demandé à une nouvelle interne de régulariser une prescription de Clinomel® elle m’a regardé un peu gênée : « du Clino... quoi ? ? » Là, prise de conscience du long chemin qui lui restait encore parcourir. Elle va apprendre c’est sûr, il faut juste qu’elle apprenne vite ! Il y a ceux qui dès le premier jour sont très motivés, volontaires et enthousiastes, ils ont une soif d’apprendre et font plaisir à voir. En général, ce ne sont pas les mieux organisés car ils veulent tout faire en même temps (c’est encore trop tôt). En général, on peut leur demander pas mal de choses, ils n’osent pas (encore !) dire non et vont même jusqu’à prendre le devant et essayent de régler nos problèmes de service. Il y en a un qui me revient à l’esprit, il réglait le moindre de nos petits agacements quotidiens, un téléphone qui ne fonctionne pas, une feuille de prescription illisible (ce qui arrive rarement bien sûr...), un malentendu avec la pharmacie, un problème technique quelconque, une ordonnance personnelle de pilule contraceptive : pas de panique notre jeune interne était là. Ce n’était pas toujours son rôle c’est vrai, mais il nous a rendu bien des services. Pour être exact, j’ai connu une interne capable de faire beaucoup de choses en même temps et correctement, répondre aux sonnettes, à notre téléphone, renseigner la pharmacie, aller mettre un plat bassin à une patiente, entendre une conversation de l’autre côté de la salle de soins et recti#er si une information est inexacte, faire des papiers de sortie, regarder des résultats d’examens sur ordinateur et nous faire écouter ses musiques préférées, elle arrivait à être partout en même temps et avec une facilité déroutante. Elle est médecin aujourd’hui et n’a pas changé à part peut être qu’elle ne répond plus aux sonnettes… il faut dire qu’elle n’a plus vraiment le temps, elle « fait des trucs de docteurs » comme elle dit. Il y a ceux qui sont très stressés et cela se manifeste de manières très variées. Certains viennent la veille de leur stage le nez dans leurs livres, ils en ont déjà lu un certain nombre mais demandent encore « Que faut-il lire ? » La première réponse qui vient à l’esprit est : « Apprends déjà à faire un TR, ce sera plus utile pour commencer ». Certains sont des « faux mous » et sont stressés de l’intérieur. Ils ne sont pas faciles à détecter car plus ils sont stressés et plus ils sont lents. Dans un service où tout le monde est en constante activité, cela à tendance à se remarquer. Quelques-uns perdent du poids à vue d’oeil, déclarent un eczéma, d’autres quand ils ne téléphonent pas dans le service en pleine nuit, reviennent vers 2 ou 3 heures du matin pour faire leurs courriers… Quelle vie, ils sont fous ces internes ! Certains en#n sont encore très hésitants et pas très à l’aise avec les urgences et alors que tout le monde s’affaire pour gérer une situation dif#cile retournent discrètement se cacher dans leur chambre de garde, ni vu ni connu, pensant visiblement que leur absence passerait inaperçue. C’était sans nous connaître... Arrive le temps des « premières fois » ; la première prise de sang qu’une interne a fait aura été sur mon bras pour s’entraîner, la première pose de sonde urinaire chez une femme pour un autre aura été marqué d’un « Tu me préviens quand tu vois quelque chose… ! », la première évacuation d’un fécalome pour un jeune interne aura surtout marqué… le sol ! La première garde d’un interne est une source de stress j’imagine, mais ça l’est aussi pour l’in#rmière de nuit qui veille avec des patients instables. J’ai le souvenir d’un interne que nous avons appelé devant une patiente qui décompensait une insuf#sance respiratoire, à son arrivée dans la chambre l’interne de garde est… tombé dans les pommes ! « On commence par qui ? » Dans les situations d’urgence on voit un peu de tout. Il y a l’interne qui va vite courir dans ses bouquins qu’il a sorti de sa poche (voilà pourquoi les médecins ont toujours des poches de blouses bien remplies !). Il y a celui qui, con#ant, nous laisse gérer « C’est bien, faites comme d’habitude », celui qui nous regarde désespéré « Euh… t’aurais pas une idée ? » ou encore « Est-ce que tu vois ce que je vois ? Réponse : oui ! Active-toi ! », celui qui fait un malaise mais après que l’épisode aigu soit géré, c’est bien ça nous arrange qu’il attende un peu. En tout cas, s’il y a bien une chose que l’interne de garde du week-end apprend vite c’est qu’il peut faire le tour des étages pour goûter à tous les gâteaux qui se cachent dans les services ! Comment voit-on qu’un interne commence à être à l’aise dans son domaine ? Quand il ne demande plus aux in#rmières: « Comment faites-vous d’habitude ? » Vient ensuite le moment de passer Chef de Clinique, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’outil principal d’un médecin n’est pas un stéthoscope mais un téléphone portable. Parfois, avec la pression qui monte, il a tendance à voler à travers la pièce. Dif#cile pour l’Assistant de se positionner, faire (un peu) preuve d’autorité face à une équipe paramédicale qu’il connaît souvent déjà « ça va tu me trouves crédible ? » ou encore « Là, il faudrait peut être que je m’énerve, non ? » ; il doit être là pour les in#rmières, les cadres, les internes, les PH, les patients qui bien souvent ne comprennent pas vraiment le rôle qu’ils ont et ne pas oublier de se former eux mêmes. Quelle est la différence entre un jeune interne et un Chef de Clinique ? Ce dernier réussit à faire part de son mécontentement aux in#rmières d’une manière tellement bien tournée qu’à la #n on arrive presque à lui dire merci, impressionnant ! En général nous sommes sensibles à ces petites attentions que certains médecins ont à notre égard : ils nous appellent par nos petits noms ou surnoms, se souviennent des prénoms des enfants, nous écoutent, viennent prendre de nos nouvelles, amènent des croissants ou un gâteau (même s’il est trop cuit : « C’est moi qui l’ai fait ! ») et nous les invitons avec plaisir à partager un café avec nous. Il suf#t parfois de pas grand-chose, on se rend service mutuellement, et des petites attentions des deux côtés, avec un « merci » ou un « s’il vous plaît » font plaisir à tous, nous rapprochent un peu et tout se passe pour le mieux. Une année, le 1er Mai, un interne a conquis le coeur de toute une équipe soignante en apportant à chaque personne en poste ce jour là un brin de muguet ! Nous n’en demandions pas tant mais c’était touchant ! En tant qu’in#rmière on apprend aussi à vite repérer les humeurs des médecins et à s’adresser à eux en conséquence, à réconforter les uns, rassurer ceux qui doutent, tenter de faire émerger un sourire à ceux qui sont stressés, se faire toute petite devant ceux qui sont rouges de colère, écouter ceux qui ont envie de parler, rire de leurs blagues et surtout ne pas leur dire qu’elles ne sont pas si drôles… Lorsque l’on voit un interne que l’on a connu tout au début de son cursus un peu perdu, hésitant et qu’on le retrouve opérationnel, compétent, con#ant, et de surcroit modeste, alors on aime penser qu’au fond, on y est un peu pour quelque chose… Eve Blanchard, /ŶĮƌŵŝğƌĞŝƉůƀŵĠĞĚΖƚĂƚ͕ ĞŶƚƌĞZĠŐŝŽŶĂůĚĞƵƩĞŽŶƚƌĞůĞ Cancer Alexis Vautrin UNICANCER. Merci à Stéphanie Lemoine, interne en chirurgie dentaire à Strasbourg, pour ses dessins 32 N° 09 - Mars 2011 N° 09- Mars 2011 33