SlideShare une entreprise Scribd logo
L’oral au C3
Mars 2018
Circonscription de
Luxeuil-les-Bains
Oral au c3
Témoignage d’un élève « décrocheur », Le Monde de l’Education, décembre 1998
« Pour que je reste, il aurait fallu déjà à la base que j’apprenne plein de
choses qu’on ne m’a jamais apprises. Déjà au collège dès que je suis
rentré en 6ème, j’aurais dû apprendre à pas parler mal au copain (...),
j’aurais aimé apprendre à me comporter, à bien parler, tout ça (...). On a
appris le français, on ne m’a jamais appris à bien parler le français... »
Qu’est-ce que l’oral pour vous ?
L’oral s’oppose souvent à l’écrit.
Langage : capacité propre à l’espèce humaine de
communiquer au moyen d’un système de signes (et par delà
au moyen de signes écrits)
Référence au socle commun : les langages pour penser et
communiquer
Langue : OUTIL permettant de communiquer
Système complexe (ensemble de mots + ensemble de règles)
Parole : manière dont chaque individu utilise la langue. Prend
en compte la prononciation, l’accent, le système, le rythme,
l’intonation…
Verbal : qui se fait de vive voix
Terminologie
Les ENJEUX à long terme
Des enjeux civiques et sociaux : aider les élèves à apprendre
les maniements de l’oral, c’est leur donner des outils pour
participer efficacement aux débats citoyens et acquérir des
attitudes dont ils devront faire preuve pour être des acteurs
sociaux responsables : débattre, écouter les autres, faire valoir
ses arguments
Des enjeux d’insertion professionnelle :
Épreuves orales de recrutement, entretiens d’embauche, poids
de la communication dans certaines filières (métiers de la
vente, de l’accueil…)
Ils renvoient à la posture de l’élève, devenir élève, c’est
apprendre comment participer à une communauté de
travail, comment vivre avec d’autres pour travailler avec eux
(échanger, coopérer, être contredit…).
La participation fait partie du métier d’élève. C’est une
attitude fondamentale, dont l’élève n’est pas assez
conscient.
... à court terme ...
« Les félicitations sont publiques, les bêtises sont privées ».
M. Brigaudiot
Leur faire dépasser l’illusion qu’on peut se comprendre avec un
langage minimal, mais l’école a besoin d’un langage construit,
explicite et structuré.
Permettre aux élèves de passer de l’oral familier qui suffit pour
la compréhension dans notre environnement familier aux oraux
dont la réussite scolaire a besoin.
Adapter le comportement langagier et le niveau de langue
adaptés à la situation est fondamental pour la réussite scolaire.
 Enjeu déterminant pour l’égalité des chances
... à court terme ...
L’homme est génétiquement programmé pour acquérir et
utiliser le langage oral. Au contact de sa famille, l’enfant
développe des capacités langagières très vite
opérationnelles.
OR : écrit est un acquis culturel qui doit être enseigné (des
compétences linguistiques, par exemple : connaître les
règles de grammaire) + des compétences langagières (lire,
écrire).
Oral / écrit sont souvent pensés en terme
de concurrence ou de soumission.
ORAL ≠ ECRIT
Ecrit : résultat d’une pensée achevée
Oral : pensée en mouvement
Phrase est non –opératoire à l’oral.
Ce sont l’un et l’autre des modes de production verbale qui
exigent des efforts cognitifs, des acquisitions culturelles, une
sensibilité à l’altérité, et qui jouent conjointement un rôle
fondateur car ils sont les instruments de la pensée et de la
communication, même s’ils ne fonctionnent pas exactement
de la même façon.
 D’où la nécessité d’accorder à chacun d’eux une place
éminente dans la classe.
Les programmes 2016 ambitionnent de définir ce qu'est ou
peut être un programme d'enseignement de l'oral (savoirs
spécifiques et compétences langagières à construire par les
élèves, etc.) en s'appuyant sur les apports de la recherche.
Importance de la compréhension de l’oral (comme LVE)
Enseigner l’oral :
- Compétences langagières
- Compétences linguistiques
Pourquoi des programmes de l’enseignement de
l’oral ?
Oral au c3
Genres : conte, débat, interview, exposé, présentation orale,
etc. doivent faire l'objet d'un enseignement explicite et
progressif.
Enfin, l'enseignement de l'oral prend également en compte la
lecture à haute voix et l'oralisation des textes littéraires qui
permettent tout à la fois de s'approprier et de faire entendre
une langue riche, de s'entraîner à dire en public mais aussi de
partager des lectures dans l'espace social de la classe, voire
au-delà.
Oral au c3
Quand on a que 400 mots, on cogne ...
Article de Jean-Louis Calvet
« Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux,
il reste le passage à l’acte violent. »
Comprendre et s’exprimer à l’oral
Parler en prenant en compte son auditoire
Ecouter pour comprendre un message
oral, un propos, un discours, un texte lu
Participer à des échanges dans des
situations diversifiées
Adopter une attitude critique par rapport
au langage produit
Les attendus de
fin de cycle 3
Interagir de façon
constructive avec d’autres
élèves dans un groupe pour
confronter des réactions ou
des points de vue
Réaliser une courte
présentation orale en
prenant appui sur des notes
ou sur un diaporama ou
autre outil numérique
Dire de mémoire un texte à
voix haute
Ecouter un récit et
manifester sa
compréhension en
répondant à des questions
sans se reporter au texte
Attendus de
fin de cycle
Difficultés de l’enseignement de l’oral
Oral : difficultés liées à la nature de l’objet.
Ajoutons qu’agir sur le langage oral une fois qu’il est installé parait
une mission impossible tant les manières de s’exprimer semblent
enracinées dans les individus.
L’oral rend publiques les différences entre les élèves et expose ceux qui
auraient le plus à apprendre au regard et au jugement des autres
 Ce qui nécessite un travail de régulation et d’éducation très important
pour ne pas les mettre en danger.
Pas UN oral mais des oraux :
- À la fois « outil au service des apprentissages » et « objet
d’apprentissage » (pour améliorer la qualité des apprentissages)
OUTIL :
Accent mis sur les contenus disciplinaires, exposé, discuter avec ses pairs,
débattre…
OBJET d’apprentissage :
Si ces situations donnent lieu à des conseils, des observations, ou des
analyses en vue d’améliorer la qualité et l’efficacité des prestations
orales.
INUTILE d’envisager l’oral comme des leçons à apprendre mais un
ensemble de savoir-faire qui s’ancre dans l’analyse et la pratique
ORAL : marqueur social, il indique à quelle communauté appartient
l’élève. les traits phonologiques (l’« accent banlieue » ou au contraire
le soin mis à faire les liaisons par exemple) permettent d’identifier
immédiatement l’appartenance d’un locuteur à un groupe social ou
générationnel.
L’école est une autre communauté (qui a pour projet d’apprendre
ensemble) et on veut leur montrer qu’ils appartiennent à plusieurs
communautés.
1- Oral du travail de groupe
2- Les oraux auxquels tout le monde participe (au sein de la classe)
3- Les oraux de prestige de la classe (pas seulement des exposés, mais
par exemple des moments de synthèse à la fin d’une leçon
(importance des modèles acceptables par eux : des situations de
journalistes scientifiques faire comme si on était un journaliste, un
animateur de radio. Travail sur la formulation et pas seulement sur les
contenus des propos).
Que faites-vous en classe ?
Faire évoluer les pratiques de l’oral : COMMENT ?
On leur demande de répondre immédiatement aux consignes.
Rarement des petits temps de réflexion qui permettent de conscientiser leur activité.
Importance de micro-situations :
Effet pervers de la « classe-mitraillette » : quand on leur demande immédiatement
après la lecture de redonner les éléments après une histoire lue, par ex. Ne profite
qu’à ceux qui savent déjà.
MAIS : leur demander de retourner le texte, de penser dans leur tête à ce qu’ils
vont dire
Leur laisser le temps de réfléchir, de sortir de ces interactions dans l’immédiateté
Pour les élèves en difficultés : leur donner du temps, leur permettre d’être dans la
distance, car ce qu’ils ne savent pas faire, c’est :
- Convoquer
- Actualiser des savoirs
- Se souvenir
Faire évoluer les pratiques de l’oral : COMMENT ?
Enseignement de l’oral passe par des TEMPS DE SILENCE.
Ne pas parler à sa place, mais répéter, reformuler et rien que cela,
cela lui permet de poursuivre son cheminement.
Apprentissage explicite
Régularité, fréquence
 Importance de la régularité, et même la ritualisation
Retour sur leur production (méta langage), se regarder faire
Connaissances des critères de réussite
Progressions
Micro situation par rapport aux situations prestiges :
- Rappels en début de séance
- Présentation construite d’un travail de groupe
- Résumé de fin de séance
- Élaboration orale de la trace écrite
Travailler le vocabulaire à l’oral
Si exposé : travailler sur un contenu déjà connu pour ne se
concentrer que sur le langage
Jouer aux journalistes, demander de raconter une histoire lue
la veille.
Une nouvelle à présenter (une nouvelle humoristique)
JEU du TABOU
I- s’enregistrer pour proposer une balado-diffusion aux parents pour une
exposition
Après avoir travaillé sur l’histoire du quartier, l’école décide d’organiser une
exposition en baladodiffusion ayant comme support les images et traces du quartier
tel qu’il était auparavant. A chaque trace exposée est associé un commentaire
d’élève enregistré sur une piste audio. L’enseignant décide de faire écouter certaines
pistes enregistrées dans d’autres classes sur des traces inconnues par la classe et de
mener un travail sur l’organisation du propos : « Comment l’élève nous apprend-t-il
quelque chose sur cette vieille photo ? Qu’est-ce qui nous aide à comprendre ce qu’il
dit ? Qu’est-ce qui nous gène pour comprendre ce qu’il dit ? ».
Oral au c3
 Evaluation sélection, c’est renvoyer à l’enfant que ce qu’il dit est
nul.
 C’est dans le feedback qu’on améliore les produits langagiers (ouiii
tu as raison c’est avec le couteau que tu vas couper)
Le débat en classe
Quel enjeu de l’école ?
Former le citoyen
Lui permettre de participer aux échanges et de prendre sa place dans
l’espace démocratique où chacun doit pouvoir dire ce qui lui semble
juste ou légitime.
A l’école : le débat est un moyen d’apprendre ensemble et de
construire collectivement des connaissances.
Comment permettre aux élèves de confronter les interprétations d'un
texte pour en explorer la complexité ?
Lecture à haute voix du texte
Faire dessiner 4 images qui illustrent les moments importants du récit.
 Consigne volontairement floue.
- Dessins illustratifs
- Dessins narratifs
- D’autres reprennent une anecdote
Les élèves choisissent un dessin et expliquent leur choix.
Cette situation d'oral permet, à partir de la confrontation des
interprétations des différents "je", de construire un savoir collectif sur le
texte.
Comment permettre aux élèves de construire le sens d'un texte ?
Cette activité, qui permet aux élèves de partager leur compréhension d'un texte, est
organisée par groupe de quatre.
- Lecture du texte par un élève 1 ou 2 fois.
- Un élève prend la parole et essaie de la raconter, de mémoire.
- Deux autres ont pour tâche de l’accompagner, de le corriger, l’aider à reconstruire le
sens le plus précisément possible.
- Le 4ème élève (texte sous les yeux), relance, propose, corrige les propositions des 3
autres.
- Relecture individuelle de vérification.
OU
Noter sur un bout de papier « 10 mots mémoires », en tant que traces de lecture.
Comparer ces mots mémoire et justifier ces choix.
Elèves en difficultés : « Ceux qui ne lisent pas tout »  Les laisser prendre la parole sur le
début du texte (sur les quelques lignes qu’ils ont lues) et les laisser entendre les passages
qu’ils n’ont pas eus la possibilité de lire.
Comment préparer les élèves à une situation d’oral
monogérée ?
Les élèves sont par 3.
Un journaliste choisit un article
Un contrôleur
Un auditeur
Les deux lisent l’article.
Le journaliste expose le contenu de l’article à
l’auditeur de son groupe qui pose toutes les
questions qu’il souhaite
Le contrôleur peut aider le journaliste.
 Présentation de l’article à toute la classe.
Le vocabulaire
Lexique : ensemble des mots faisant partie de la langue
française
Vocabulaire : sous-ensemble du lexique, mots employés
par un individu
Pourquoi est- ce important d’enseigner le
vocabulaire ?
Trois variables clés prédisent la réussite :
la connaissance des phonèmes
la taille du vocabulaire oral
la présence de livres dans l’environnement
Non, l’imprégnation laissée au hasard de la conversation et la
lecture ne suffit pas à développer le vocabulaire.
Non, on ne travaille pas le vocabulaire seulement au hasard des
rencontres avec les textes, sauf dans le cas, non majoritaire,
d’enfants bons lecteurs issus de milieux cultivés.
Non, il ne faut pas attendre qu’un enfant demande le sens d’un
mot pour le lui révéler.
Oui, les enfants sont capables d’abstraction bien plus qu’il ne
nous semble : ainsi, rien de plus abstrait que des mots comme
chose, truc ou machin, exploités à foison par les jeunes, ou que
l’apprentissage, pourtant précoce, de l’addition et de la
soustraction.
Les leçons de vocabulaire peuvent être faites selon des
principes simples, et de façon aussi systématique.
Oral au c3
Travail en petits groupes (comme en maternelle) où les élèves expriment leurs
questionnements, leurs hypothèses, en présence de l’enseignant.
- Pendant les activités de lecture : faire des collections de mots sur des
affiches
- En activité décrochée de la séance de lecture : reprendre les mots
collectés pour les trier, catégoriser (= activités de base du vocabulaire).
- En activité ritualisée quotidienne : mémoriser les mots sur ardoise : les faire
écrire (mots récents ou plus lointains). Plus les récupérations en mémoire
seront nombreuses, meilleur et plus durable sera le stockage, plus dense le
maillage. Réactiver en fonction de la fréquence des mots (cf : EOLE)
- En activité d’écriture : faire utiliser les mots en production de phrases.
- Quels outils pour les élèves ?
Répertoire alphabétique : pas recommandé. Renvoie l’idée fausse du
lexique comme une liste de mots isolés.
Garder les mots en réseaux : mots de l’école, de la maison, de l’expérience
- Quels outils pour les élèves ?
Répertoire alphabétique : pas recommandé. Renvoie l’idée fausse du
lexique comme une liste de mots isolés.
Garder les mots en réseaux : mots de l’école, de la maison, de l’expérience
scientifique sur les escargots…
Faire jouer les enfants : jeu du mistigri

Contenu connexe

Tendances

Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...
Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...
Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...
plgctreq
 
Formation : développe la compétence à écrire sans papier
Formation : développe la compétence à écrire sans papierFormation : développe la compétence à écrire sans papier
Formation : développe la compétence à écrire sans papier
Geneviève Blais-Gobeil
 
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
mdimegh
 
Lecturecomprhension
LecturecomprhensionLecturecomprhension
Lecturecomprhension
Sanaa Sanaa
 
Sociolinguistique
SociolinguistiqueSociolinguistique
Sociolinguistique
Fang WU
 
Vocabulaire c2 jonzac 29jan20
Vocabulaire c2 jonzac 29jan20Vocabulaire c2 jonzac 29jan20
Vocabulaire c2 jonzac 29jan20
IEN_Jonzac
 
Ce2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicotCe2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicot
Mourad Sellak
 
Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017
Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017
Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017
ADP-Pédago pour Messageries ADP, par Emmanuelle Rousseau et Anne Gucciardi
 
Srl presentation
Srl presentationSrl presentation
Srl presentation
gpasquier
 
Analyse de la méthode
Analyse de la méthodeAnalyse de la méthode
Analyse de la méthode
Santa C. De los Santos
 
Plan de cours rat de ville et rat de champs
Plan de cours rat de ville et rat de champsPlan de cours rat de ville et rat de champs
Plan de cours rat de ville et rat de champs
Graziela Costa
 
Français et socle commun
Français et socle communFrançais et socle commun
Français et socle commun
nicolasbannier
 

Tendances (20)

Journal du lecteur
Journal du lecteurJournal du lecteur
Journal du lecteur
 
La mise en projet c1 c2
La mise en projet c1 c2La mise en projet c1 c2
La mise en projet c1 c2
 
La mise en projet c3
La mise en projet c3La mise en projet c3
La mise en projet c3
 
Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...
Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...
Enseigner en contexte difficile : Situations d’enseignement-apprentissage mul...
 
Formation : développe la compétence à écrire sans papier
Formation : développe la compétence à écrire sans papierFormation : développe la compétence à écrire sans papier
Formation : développe la compétence à écrire sans papier
 
Guide dyslexies
Guide dyslexiesGuide dyslexies
Guide dyslexies
 
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
Straté gies pour-lire [mode de compatibilité] [réparé]
 
Lecturecomprhension
LecturecomprhensionLecturecomprhension
Lecturecomprhension
 
Sociolinguistique
SociolinguistiqueSociolinguistique
Sociolinguistique
 
Vocabulaire c2 jonzac 29jan20
Vocabulaire c2 jonzac 29jan20Vocabulaire c2 jonzac 29jan20
Vocabulaire c2 jonzac 29jan20
 
Ce2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicotCe2 introduction-guide-coquelicot
Ce2 introduction-guide-coquelicot
 
La compréhension et l’expression écrites
La compréhension et l’expression écritesLa compréhension et l’expression écrites
La compréhension et l’expression écrites
 
Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017
Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017
Journal de bord - Concours Petits écrivains, petites écrivaines Nathan 2016-2017
 
Srl presentation
Srl presentationSrl presentation
Srl presentation
 
Analyse de la méthode
Analyse de la méthodeAnalyse de la méthode
Analyse de la méthode
 
20121108 gdp2 fr
20121108 gdp2 fr20121108 gdp2 fr
20121108 gdp2 fr
 
Atelier BD
Atelier BDAtelier BD
Atelier BD
 
Plan de cours rat de ville et rat de champs
Plan de cours rat de ville et rat de champsPlan de cours rat de ville et rat de champs
Plan de cours rat de ville et rat de champs
 
Français et socle commun
Français et socle communFrançais et socle commun
Français et socle commun
 
Cafe pedagogique (2)
Cafe pedagogique (2)Cafe pedagogique (2)
Cafe pedagogique (2)
 

Similaire à Oral au c3

didactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).pptdidactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
KaderBouguerra
 
L’oral objet d’enseignement
L’oral objet d’enseignementL’oral objet d’enseignement
L’oral objet d’enseignement
Claire Doz
 
Remédiation-en-lecture.pptx
Remédiation-en-lecture.pptxRemédiation-en-lecture.pptx
Remédiation-en-lecture.pptx
SaidErraji2
 
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
IEN Jonzac
 
Table ronde etude de la langue
Table ronde etude de la langueTable ronde etude de la langue
Table ronde etude de la langue
philip61
 
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
ssuser9dc3f4
 
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Jean-François CECI
 
Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?
Jean-François CECI
 
La pédagogie du projet barcelona
La pédagogie du projet  barcelonaLa pédagogie du projet  barcelona
La pédagogie du projet barcelona
soleil
 
Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...
Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...
Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...
Josée Le Bouthillier
 
Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010
Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010
Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010
Centre d'apprentissage du Haut-Madawaska
 
Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)   Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)
Marie-Hélène Fasquel
 
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologiesDidactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Shona Whyte
 

Similaire à Oral au c3 (20)

didactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).pptdidactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
 
L’oral objet d’enseignement
L’oral objet d’enseignementL’oral objet d’enseignement
L’oral objet d’enseignement
 
Remédiation-en-lecture.pptx
Remédiation-en-lecture.pptxRemédiation-en-lecture.pptx
Remédiation-en-lecture.pptx
 
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
L’explicitation et l’organisation d’ ateliers phonologiques en cycle 2
 
Table ronde etude de la langue
Table ronde etude de la langueTable ronde etude de la langue
Table ronde etude de la langue
 
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
275233800-Club-Ados-Plus-1-Guide-دليل-المعلم-في-اللغة-الفرنسية-2016-للصف-الأو...
 
Sae adaptée
Sae adaptéeSae adaptée
Sae adaptée
 
Sae adaptée
Sae adaptéeSae adaptée
Sae adaptée
 
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
Un milieu d'apprentissage? Les 4 constituants d'un acte pédagogique...
 
Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?Comment améliorer la participation orale en classe?
Comment améliorer la participation orale en classe?
 
SAE adaptée
SAE adaptéeSAE adaptée
SAE adaptée
 
SAE adaptée
SAE adaptéeSAE adaptée
SAE adaptée
 
Diapo fo diff lecture 08012013
Diapo fo diff lecture 08012013Diapo fo diff lecture 08012013
Diapo fo diff lecture 08012013
 
La pédagogie du projet barcelona
La pédagogie du projet  barcelonaLa pédagogie du projet  barcelona
La pédagogie du projet barcelona
 
Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...
Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...
Les activités orales efficaces dans les centres de littératie de l'oral en im...
 
Article 02 (1)
Article 02 (1)Article 02 (1)
Article 02 (1)
 
Presentation aux directions, 12mai2009
Presentation aux directions, 12mai2009Presentation aux directions, 12mai2009
Presentation aux directions, 12mai2009
 
Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010
Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010
Présentation Trousse CMEC, 12 novembre 2010
 
Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)   Oser une autre voie (voix)
Oser une autre voie (voix)
 
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologiesDidactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
Didactique de l'anglais : contexte, tâche, technologies
 

Dernier

Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
dokposeverin
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
kamouzou878
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
lebaobabbleu
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
OlivierLumeau1
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
lebaobabbleu
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
mcevapi3
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
MahouwetinJacquesGBO
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
M2i Formation
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
Martin M Flynn
 

Dernier (13)

Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
 

Oral au c3

  • 1. L’oral au C3 Mars 2018 Circonscription de Luxeuil-les-Bains
  • 3. Témoignage d’un élève « décrocheur », Le Monde de l’Education, décembre 1998 « Pour que je reste, il aurait fallu déjà à la base que j’apprenne plein de choses qu’on ne m’a jamais apprises. Déjà au collège dès que je suis rentré en 6ème, j’aurais dû apprendre à pas parler mal au copain (...), j’aurais aimé apprendre à me comporter, à bien parler, tout ça (...). On a appris le français, on ne m’a jamais appris à bien parler le français... »
  • 5. L’oral s’oppose souvent à l’écrit. Langage : capacité propre à l’espèce humaine de communiquer au moyen d’un système de signes (et par delà au moyen de signes écrits) Référence au socle commun : les langages pour penser et communiquer Langue : OUTIL permettant de communiquer Système complexe (ensemble de mots + ensemble de règles) Parole : manière dont chaque individu utilise la langue. Prend en compte la prononciation, l’accent, le système, le rythme, l’intonation… Verbal : qui se fait de vive voix Terminologie
  • 6. Les ENJEUX à long terme Des enjeux civiques et sociaux : aider les élèves à apprendre les maniements de l’oral, c’est leur donner des outils pour participer efficacement aux débats citoyens et acquérir des attitudes dont ils devront faire preuve pour être des acteurs sociaux responsables : débattre, écouter les autres, faire valoir ses arguments Des enjeux d’insertion professionnelle : Épreuves orales de recrutement, entretiens d’embauche, poids de la communication dans certaines filières (métiers de la vente, de l’accueil…)
  • 7. Ils renvoient à la posture de l’élève, devenir élève, c’est apprendre comment participer à une communauté de travail, comment vivre avec d’autres pour travailler avec eux (échanger, coopérer, être contredit…). La participation fait partie du métier d’élève. C’est une attitude fondamentale, dont l’élève n’est pas assez conscient. ... à court terme ... « Les félicitations sont publiques, les bêtises sont privées ». M. Brigaudiot
  • 8. Leur faire dépasser l’illusion qu’on peut se comprendre avec un langage minimal, mais l’école a besoin d’un langage construit, explicite et structuré. Permettre aux élèves de passer de l’oral familier qui suffit pour la compréhension dans notre environnement familier aux oraux dont la réussite scolaire a besoin. Adapter le comportement langagier et le niveau de langue adaptés à la situation est fondamental pour la réussite scolaire.  Enjeu déterminant pour l’égalité des chances ... à court terme ...
  • 9. L’homme est génétiquement programmé pour acquérir et utiliser le langage oral. Au contact de sa famille, l’enfant développe des capacités langagières très vite opérationnelles. OR : écrit est un acquis culturel qui doit être enseigné (des compétences linguistiques, par exemple : connaître les règles de grammaire) + des compétences langagières (lire, écrire). Oral / écrit sont souvent pensés en terme de concurrence ou de soumission. ORAL ≠ ECRIT
  • 10. Ecrit : résultat d’une pensée achevée Oral : pensée en mouvement Phrase est non –opératoire à l’oral. Ce sont l’un et l’autre des modes de production verbale qui exigent des efforts cognitifs, des acquisitions culturelles, une sensibilité à l’altérité, et qui jouent conjointement un rôle fondateur car ils sont les instruments de la pensée et de la communication, même s’ils ne fonctionnent pas exactement de la même façon.  D’où la nécessité d’accorder à chacun d’eux une place éminente dans la classe.
  • 11. Les programmes 2016 ambitionnent de définir ce qu'est ou peut être un programme d'enseignement de l'oral (savoirs spécifiques et compétences langagières à construire par les élèves, etc.) en s'appuyant sur les apports de la recherche. Importance de la compréhension de l’oral (comme LVE) Enseigner l’oral : - Compétences langagières - Compétences linguistiques Pourquoi des programmes de l’enseignement de l’oral ?
  • 13. Genres : conte, débat, interview, exposé, présentation orale, etc. doivent faire l'objet d'un enseignement explicite et progressif. Enfin, l'enseignement de l'oral prend également en compte la lecture à haute voix et l'oralisation des textes littéraires qui permettent tout à la fois de s'approprier et de faire entendre une langue riche, de s'entraîner à dire en public mais aussi de partager des lectures dans l'espace social de la classe, voire au-delà.
  • 15. Quand on a que 400 mots, on cogne ... Article de Jean-Louis Calvet « Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent. »
  • 16. Comprendre et s’exprimer à l’oral Parler en prenant en compte son auditoire Ecouter pour comprendre un message oral, un propos, un discours, un texte lu Participer à des échanges dans des situations diversifiées Adopter une attitude critique par rapport au langage produit
  • 17. Les attendus de fin de cycle 3 Interagir de façon constructive avec d’autres élèves dans un groupe pour confronter des réactions ou des points de vue Réaliser une courte présentation orale en prenant appui sur des notes ou sur un diaporama ou autre outil numérique Dire de mémoire un texte à voix haute Ecouter un récit et manifester sa compréhension en répondant à des questions sans se reporter au texte Attendus de fin de cycle
  • 19. Oral : difficultés liées à la nature de l’objet. Ajoutons qu’agir sur le langage oral une fois qu’il est installé parait une mission impossible tant les manières de s’exprimer semblent enracinées dans les individus. L’oral rend publiques les différences entre les élèves et expose ceux qui auraient le plus à apprendre au regard et au jugement des autres  Ce qui nécessite un travail de régulation et d’éducation très important pour ne pas les mettre en danger.
  • 20. Pas UN oral mais des oraux : - À la fois « outil au service des apprentissages » et « objet d’apprentissage » (pour améliorer la qualité des apprentissages) OUTIL : Accent mis sur les contenus disciplinaires, exposé, discuter avec ses pairs, débattre… OBJET d’apprentissage : Si ces situations donnent lieu à des conseils, des observations, ou des analyses en vue d’améliorer la qualité et l’efficacité des prestations orales. INUTILE d’envisager l’oral comme des leçons à apprendre mais un ensemble de savoir-faire qui s’ancre dans l’analyse et la pratique
  • 21. ORAL : marqueur social, il indique à quelle communauté appartient l’élève. les traits phonologiques (l’« accent banlieue » ou au contraire le soin mis à faire les liaisons par exemple) permettent d’identifier immédiatement l’appartenance d’un locuteur à un groupe social ou générationnel. L’école est une autre communauté (qui a pour projet d’apprendre ensemble) et on veut leur montrer qu’ils appartiennent à plusieurs communautés. 1- Oral du travail de groupe 2- Les oraux auxquels tout le monde participe (au sein de la classe) 3- Les oraux de prestige de la classe (pas seulement des exposés, mais par exemple des moments de synthèse à la fin d’une leçon (importance des modèles acceptables par eux : des situations de journalistes scientifiques faire comme si on était un journaliste, un animateur de radio. Travail sur la formulation et pas seulement sur les contenus des propos).
  • 22. Que faites-vous en classe ?
  • 23. Faire évoluer les pratiques de l’oral : COMMENT ? On leur demande de répondre immédiatement aux consignes. Rarement des petits temps de réflexion qui permettent de conscientiser leur activité. Importance de micro-situations : Effet pervers de la « classe-mitraillette » : quand on leur demande immédiatement après la lecture de redonner les éléments après une histoire lue, par ex. Ne profite qu’à ceux qui savent déjà. MAIS : leur demander de retourner le texte, de penser dans leur tête à ce qu’ils vont dire Leur laisser le temps de réfléchir, de sortir de ces interactions dans l’immédiateté Pour les élèves en difficultés : leur donner du temps, leur permettre d’être dans la distance, car ce qu’ils ne savent pas faire, c’est : - Convoquer - Actualiser des savoirs - Se souvenir
  • 24. Faire évoluer les pratiques de l’oral : COMMENT ? Enseignement de l’oral passe par des TEMPS DE SILENCE. Ne pas parler à sa place, mais répéter, reformuler et rien que cela, cela lui permet de poursuivre son cheminement.
  • 25. Apprentissage explicite Régularité, fréquence  Importance de la régularité, et même la ritualisation Retour sur leur production (méta langage), se regarder faire Connaissances des critères de réussite Progressions Micro situation par rapport aux situations prestiges : - Rappels en début de séance - Présentation construite d’un travail de groupe - Résumé de fin de séance - Élaboration orale de la trace écrite
  • 26. Travailler le vocabulaire à l’oral Si exposé : travailler sur un contenu déjà connu pour ne se concentrer que sur le langage Jouer aux journalistes, demander de raconter une histoire lue la veille. Une nouvelle à présenter (une nouvelle humoristique) JEU du TABOU
  • 27. I- s’enregistrer pour proposer une balado-diffusion aux parents pour une exposition Après avoir travaillé sur l’histoire du quartier, l’école décide d’organiser une exposition en baladodiffusion ayant comme support les images et traces du quartier tel qu’il était auparavant. A chaque trace exposée est associé un commentaire d’élève enregistré sur une piste audio. L’enseignant décide de faire écouter certaines pistes enregistrées dans d’autres classes sur des traces inconnues par la classe et de mener un travail sur l’organisation du propos : « Comment l’élève nous apprend-t-il quelque chose sur cette vieille photo ? Qu’est-ce qui nous aide à comprendre ce qu’il dit ? Qu’est-ce qui nous gène pour comprendre ce qu’il dit ? ».
  • 29.  Evaluation sélection, c’est renvoyer à l’enfant que ce qu’il dit est nul.  C’est dans le feedback qu’on améliore les produits langagiers (ouiii tu as raison c’est avec le couteau que tu vas couper)
  • 30. Le débat en classe Quel enjeu de l’école ? Former le citoyen Lui permettre de participer aux échanges et de prendre sa place dans l’espace démocratique où chacun doit pouvoir dire ce qui lui semble juste ou légitime. A l’école : le débat est un moyen d’apprendre ensemble et de construire collectivement des connaissances.
  • 31. Comment permettre aux élèves de confronter les interprétations d'un texte pour en explorer la complexité ? Lecture à haute voix du texte Faire dessiner 4 images qui illustrent les moments importants du récit.  Consigne volontairement floue. - Dessins illustratifs - Dessins narratifs - D’autres reprennent une anecdote Les élèves choisissent un dessin et expliquent leur choix. Cette situation d'oral permet, à partir de la confrontation des interprétations des différents "je", de construire un savoir collectif sur le texte.
  • 32. Comment permettre aux élèves de construire le sens d'un texte ? Cette activité, qui permet aux élèves de partager leur compréhension d'un texte, est organisée par groupe de quatre. - Lecture du texte par un élève 1 ou 2 fois. - Un élève prend la parole et essaie de la raconter, de mémoire. - Deux autres ont pour tâche de l’accompagner, de le corriger, l’aider à reconstruire le sens le plus précisément possible. - Le 4ème élève (texte sous les yeux), relance, propose, corrige les propositions des 3 autres. - Relecture individuelle de vérification. OU Noter sur un bout de papier « 10 mots mémoires », en tant que traces de lecture. Comparer ces mots mémoire et justifier ces choix. Elèves en difficultés : « Ceux qui ne lisent pas tout »  Les laisser prendre la parole sur le début du texte (sur les quelques lignes qu’ils ont lues) et les laisser entendre les passages qu’ils n’ont pas eus la possibilité de lire.
  • 33. Comment préparer les élèves à une situation d’oral monogérée ? Les élèves sont par 3. Un journaliste choisit un article Un contrôleur Un auditeur Les deux lisent l’article. Le journaliste expose le contenu de l’article à l’auditeur de son groupe qui pose toutes les questions qu’il souhaite Le contrôleur peut aider le journaliste.  Présentation de l’article à toute la classe.
  • 34. Le vocabulaire Lexique : ensemble des mots faisant partie de la langue française Vocabulaire : sous-ensemble du lexique, mots employés par un individu
  • 35. Pourquoi est- ce important d’enseigner le vocabulaire ? Trois variables clés prédisent la réussite : la connaissance des phonèmes la taille du vocabulaire oral la présence de livres dans l’environnement
  • 36. Non, l’imprégnation laissée au hasard de la conversation et la lecture ne suffit pas à développer le vocabulaire. Non, on ne travaille pas le vocabulaire seulement au hasard des rencontres avec les textes, sauf dans le cas, non majoritaire, d’enfants bons lecteurs issus de milieux cultivés.
  • 37. Non, il ne faut pas attendre qu’un enfant demande le sens d’un mot pour le lui révéler. Oui, les enfants sont capables d’abstraction bien plus qu’il ne nous semble : ainsi, rien de plus abstrait que des mots comme chose, truc ou machin, exploités à foison par les jeunes, ou que l’apprentissage, pourtant précoce, de l’addition et de la soustraction. Les leçons de vocabulaire peuvent être faites selon des principes simples, et de façon aussi systématique.
  • 39. Travail en petits groupes (comme en maternelle) où les élèves expriment leurs questionnements, leurs hypothèses, en présence de l’enseignant. - Pendant les activités de lecture : faire des collections de mots sur des affiches - En activité décrochée de la séance de lecture : reprendre les mots collectés pour les trier, catégoriser (= activités de base du vocabulaire). - En activité ritualisée quotidienne : mémoriser les mots sur ardoise : les faire écrire (mots récents ou plus lointains). Plus les récupérations en mémoire seront nombreuses, meilleur et plus durable sera le stockage, plus dense le maillage. Réactiver en fonction de la fréquence des mots (cf : EOLE) - En activité d’écriture : faire utiliser les mots en production de phrases. - Quels outils pour les élèves ? Répertoire alphabétique : pas recommandé. Renvoie l’idée fausse du lexique comme une liste de mots isolés. Garder les mots en réseaux : mots de l’école, de la maison, de l’expérience
  • 40. - Quels outils pour les élèves ? Répertoire alphabétique : pas recommandé. Renvoie l’idée fausse du lexique comme une liste de mots isolés. Garder les mots en réseaux : mots de l’école, de la maison, de l’expérience scientifique sur les escargots… Faire jouer les enfants : jeu du mistigri