SlideShare une entreprise Scribd logo
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR




           Intégration des compétences :
                    TPCs Croisés

                                     Edgard Haiby
                      Institut supérieur de sciences religieuses
                                         ISSR
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   1 - Contexte
   En adoptant le processus de Bologne, la mission académique se trouve de plus en plus
    concentrée autour des compétences que le processus d’apprentissage s’occupe à
    développer chez l’apprenant.

   Selon la taxonomie de Bloom, l’accès à la compétence est jalonné par plusieurs
    niveaux selon lesquels l’étudiant passe du niveau de la (1) connaissance et de la (2)
    compréhension à celui de (3) l’application, de (4) l’analyse, de la (5) synthèse et de (6)
    l’évaluation. Or, comme dans chaque cours (ou séminaire) les séquences pédagogiques
    n’ont pas toutes la même fonction et ne se situent pas sur le même niveau
    taxonomique, de même tous les cours d’un cursus n’ont pas la même fonction et ne se
    situent pas sur le même niveau taxonomique. D’où la nécessité de promouvoir le
    travail personnel de l’étudiant dans le sens de l’intégration des différents éléments
    (plus ou moins simples) d’une compétence complexe. Ceci ressemble, en
    mathématique, au statut de l’intégral par rapport aux éléments différentiels.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   1 - Contexte
                                         Synthétiser



                           Evaluer                     Analyser



                                        Compétences



                          Connaître                    Appliquer



                                        Comprendre
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   1 - Contexte
   Dans ce contexte, après des séances de travail commun avec le département de
    formation continue de la Faculté des sciences de l’éducation autour des différents
    types d’intégration (conceptuelle et méthodologique), et en prenant en compte la
    charge de travail qui doit être assumée par l’étudiant, l’ISSR s’est lancé dans cette
    expérience depuis le 1er semestre de l’année académique 2010-2011.

   Afin de signifier cette fonction d’intégration, j’ai proposé le titre « TPC intégrateur »
    qu’on écrit actuellement selon le sigle « TPCI ». Un autre titre est formulé pour cette
    présentation, qui reflète aussi les objectifs et la méthode de cette pratique :
    « Intégration des compétences : TPCs Croisés ».
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   2 - Objectifs
        – Objectifs pédagogiques
          • Intégration conceptuelle → Entre deux ou plusieurs disciplines
  • et/ou
          • Intégration méthodologique → Entre deux ou plusieurs types de TPC.



        – Objectifs académiques
          • Au niveau des enseignants : Promouvoir l’interdisciplinarité (plusieurs
            enseignants conçoivent ensemble le TPC intégrateur).
          • Au niveau des étudiants : Alléger la quantité des TPCs indépendants (35-50 %)
            afin de développer l’approche qualitative de la production estudiantine.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   2 - Objectifs
  • Selon la reformulation de la Fsédu « dans le cadre du TPC
    intégrateur, il s’agit de produire un TPC commun à deux ou
    plusieurs matières suivies par l’étudiant, visant l’intégration des
    concepts appris dans le cadre de deux ou de plusieurs matières
    et non d’une simple juxtaposition. Le TPC intégrateur permet à
    l’étudiant de relier plusieurs concepts enseignés et/ou des
    méthodes apprises et d’avoir une approche globale dans le
    traitement d’une question », in TPC Intégrateur, FSedu, 2012.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   3 – Démarches et outils utilisés
   I.    Avant le début des cours :
             a. Partager les descriptifs de          leurs    matières    (objectifs,   démarche
                méthodologique, contenu, etc.) ;
             b. Déterminer les objectifs transversaux du travail personnel qui doit être
                effectué par l’étudiant ;
             c. Préparer une liste claire et concise (2 ou 3) de TPC Croisés ;
             d. Prévoir un cadre pour la correction et fixer les échéances

   II.         Au début des cours :              Les enseignants concernés expliquent le
   fonctionnement des TPC Croisés, présentent les descriptifs (du TPC classique et du TPC
   croisé) et élaborent des listes en fonction des choix des étudiants. Ces listes définitives
   seront communiquées, au Secrétariat de l’ISSR, dans six semaines.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   3 – Démarches et outils utilisés
        a. La liste à proposer doit préciser :
             i. Le type du TPC : note de lecture, analyse de texte, recherche thématique, etc.;
             ii. Une indication bibliographique ;
             iii.La démarche pratique que doit effectuer l’étudiant.
        b. Pour la correction :
             i. Fixer les paramètres de correction
             ii. Prévoir une procédure simple pour le suivi
             iii.Prévoir aussi une procédure de correction double : Une double correction doit
                 être prévue, dans la mesure du possible. En cas de divergence les deux notes
                 sont maintenues et les deux notes sont comptées en fonction des matières
                 concernées.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   3 – Démarches et outils utilisés
             N.B. « TPC simple » et « TPC Croisé ou Intégrateur »
             Pour toutes les matières concernées par les TPC intégrateurs, les enseignants
             élaborent deux types de descriptif de TPC : un type dit « classique » et donc
             mono-disciplinaire et un « intégrateur » car les étudiants ont le choix de réaliser
             l’un ou l’autre type de TPC en fonction de leurs besoins et de leurs conditions
             d’inscription (seuls les étudiants qui sont en même temps inscrits aux matières
             concernées par le TPC intégrateur peuvent le choisir).
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   4 – Evaluation
  Remarque !
  • L’un des objectifs du TPC intégrateur consiste à alléger le travail des étudiants
     s’inscrivant à plusieurs cours : donc le TPC ne double pas ni au niveau quantitatif ni au
     niveau du volume horaire.

  •   Difficulté pédagogique : Pour réussir une intégration méthodologique et pédagogique
      des compétences dans un cursus de formation donné, l’on doit respecter deux
      conditions au moins.
       – La conception préalable du cursus à partir d’un référentiel de compétences. Chose
           qui n’est pas encore achevée dans notre institution ;
       – La connaissance suffisante des objectifs et des instruments de chaque cours par
           les enseignants. Ceci ne va pas de soi !
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   4 – Evaluation
  •   Difficulté administrative : La concertation entre les enseignants concernés est
      nécessaire afin de mieux gérer cette nouveauté pédagogique. Or cette obligation
      souffre de l’impossibilité pratique de trouver des plages horaires communes entre les
      enseignants vacataires. J’ai essayé de contourner cette difficulté en aménageant le
      programme de la sorte à placer les cours concernés par un TPC Croisé le même jour
      sur deux séances consécutives. Chose qui n’est pas du tout évidente.

  •   Difficulté pécuniaire : Le travail de concertation entre les enseignants concernés
      exigent aussi un temps de préparation supplémentaire et une méthodologie
      différente. Les enseignants se demandent alors, en filigrane la plupart du temps, à
      propos de la rémunération équitable par rapport à ces nouvelles exigences. La
      direction s’interroge aussi sur la nécessité de la formation adéquate des enseignants
      intéressés.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   5 – Liens entre cette pratique et la culture des Résultats d’apprentissage
  En plus de ce qui a été déjà formulé jusqu’ici, les points suivants peuvent être soulignés :
  • L’enseignant
        –   développe la conception et la méthodologie de sa matière (contenu et outils de travail personnel) en
            intégrant à la fois les différentes dimensions traitées dans la formation globale et le profil qu’aura
            l’étudiant à la sortie de cette formation ;
        –   articule les concepts et les objectifs de sa matière selon une perspective interdisciplinaire à la fois
            synchronique (en lien avec les objectifs des autres disciplines) et diachronique (en vue des compétences
            acquises à la fin de la formation) ;
        –   ne se contente pas d’atteindre les objectifs de sa matière d’une manière close et autosuffisante.
  •   L’étudiant
        –   développe les différents niveaux d’acquisition des compétences simples et complexes tout au long de sa
            formation ;
        –   ne tombe pas dans le piège de cumuler des connaissances et des outils d’une manière insulaire et non, ou
            peu, opérationnelle ;
        –   articule, d’une manière plus ou moins réelle, les objectifs partiels de sa formation avec les compétences
            fonctionnelles à la fin de son apprentissage et mesure ainsi la distance restante à traverser.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR


   5 – Liens entre cette pratique et la culture des Résultats d’apprentissage
  En plus de ce qui a été déjà formulé jusqu’ici, les points suivants peuvent être soulignés :
  • L’administration (cellule pédagogique de l’institution)
        –   Développe son ingénierie des programmes en promouvant, pratiquement, l’aspect interdisciplinaire de
            toute formation ;
        –   Veille à la coordination des enseignements à la lumière des résultats d’apprentissage visés et ceci tout au
            long du processus pédagogique dès la définition des objectifs jusqu’à l’évaluation.
Intégration des compétences : TPCs Croisés
Edgard Haiby - ISSR

Contenu connexe

Tendances

Ingénierie de formation, compil de P. Clauzard
Ingénierie de formation, compil de P. ClauzardIngénierie de formation, compil de P. Clauzard
Ingénierie de formation, compil de P. Clauzard
philip61
 
Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...
Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...
Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...
Ahmed Moufti
 
Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018
Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018
Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018
Jean-Loup Castaigne
 
Formation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiquesFormation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiques
IPSYS Conseil & Formation
 
Partie II:Évaluer les élèves en Sc. Physique
Partie II:Évaluer les  élèves  en Sc. Physique Partie II:Évaluer les  élèves  en Sc. Physique
Partie II:Évaluer les élèves en Sc. Physique
Ahmed Moufti
 
Guide formateur conception des modules
Guide formateur conception des modulesGuide formateur conception des modules
Guide formateur conception des modules
Elias Maherzi
 
Cafipemf
CafipemfCafipemf
Cafipemf
bguigaz
 

Tendances (7)

Ingénierie de formation, compil de P. Clauzard
Ingénierie de formation, compil de P. ClauzardIngénierie de formation, compil de P. Clauzard
Ingénierie de formation, compil de P. Clauzard
 
Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...
Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...
Partie I:Comment évaluer les compétences des élèves en Sciences Physiques au ...
 
Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018
Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018
Formation des nouveaux Enseignants-Chercheurs, IMT-A 2018
 
Formation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiquesFormation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiques
 
Partie II:Évaluer les élèves en Sc. Physique
Partie II:Évaluer les  élèves  en Sc. Physique Partie II:Évaluer les  élèves  en Sc. Physique
Partie II:Évaluer les élèves en Sc. Physique
 
Guide formateur conception des modules
Guide formateur conception des modulesGuide formateur conception des modules
Guide formateur conception des modules
 
Cafipemf
CafipemfCafipemf
Cafipemf
 

En vedette

Compil Dec 2010
Compil Dec 2010Compil Dec 2010
Compil Dec 2010
lyago
 
Lewebbreton1
Lewebbreton1Lewebbreton1
Lewebbreton1
M@rsouin
 
Réunion Clévacances 2009
Réunion Clévacances 2009Réunion Clévacances 2009
Réunion Clévacances 2009
cdtsomme
 
Las Redes Informaticas.
Las Redes Informaticas.Las Redes Informaticas.
Las Redes Informaticas.
mirima
 
Eco Guide Partie 2
Eco Guide Partie 2Eco Guide Partie 2
Eco Guide Partie 2
cdtsomme
 
Boletin N 22 17 De Septiembre 2009
Boletin N 22   17 De Septiembre 2009Boletin N 22   17 De Septiembre 2009
Boletin N 22 17 De Septiembre 2009
Patricia Bertolotti
 
La investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticas
La investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticasLa investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticas
La investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticas
Manuel Mujica
 
ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...
ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...
ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...
Manuel Mujica
 
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementalesRéponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
ThionvilleAuCoeur
 
Petites astuces pour_une_vie_meilleure
Petites astuces pour_une_vie_meilleurePetites astuces pour_une_vie_meilleure
Petites astuces pour_une_vie_meilleure
lyago
 
La Educacion Y El Significado De La Vida
La Educacion Y El Significado De La VidaLa Educacion Y El Significado De La Vida
La Educacion Y El Significado De La Vida
Euler
 
Penséesde confucius
Penséesde confuciusPenséesde confucius
Penséesde confucius
lyago
 
Maestros EnseñEn Apensar
Maestros EnseñEn ApensarMaestros EnseñEn Apensar
Maestros EnseñEn Apensar
Euler
 
Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...
Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...
Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...
Manuel Mujica
 
Sonate bonne nuit al
Sonate bonne nuit alSonate bonne nuit al
Sonate bonne nuit al
lyago
 
Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)
Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)
Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)
Euler
 
Nos autoevaluamos
Nos autoevaluamosNos autoevaluamos
Nos autoevaluamos
moninava
 
Présentation Edibatec
Présentation EdibatecPrésentation Edibatec
Présentation Edibatec
Samuel Le Marketeur Inverse
 
Clase 3 uniones
Clase 3 unionesClase 3 uniones
Clase 3 uniones
jorge garcia
 

En vedette (20)

Compil Dec 2010
Compil Dec 2010Compil Dec 2010
Compil Dec 2010
 
Lewebbreton1
Lewebbreton1Lewebbreton1
Lewebbreton1
 
Réunion Clévacances 2009
Réunion Clévacances 2009Réunion Clévacances 2009
Réunion Clévacances 2009
 
Las Redes Informaticas.
Las Redes Informaticas.Las Redes Informaticas.
Las Redes Informaticas.
 
Eco Guide Partie 2
Eco Guide Partie 2Eco Guide Partie 2
Eco Guide Partie 2
 
Boletin N 22 17 De Septiembre 2009
Boletin N 22   17 De Septiembre 2009Boletin N 22   17 De Septiembre 2009
Boletin N 22 17 De Septiembre 2009
 
La investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticas
La investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticasLa investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticas
La investigación sobre la educación a distancia soportada en redes telemáticas
 
ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...
ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...
ENSEÑANZA Y APRENDIZAJE EN ENTORNOS e_LEARNING EN MUNDOS VIRTUALES CENTRADOS ...
 
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementalesRéponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
Réponse d'Anne Grommerch aux associations environnementales
 
Petites astuces pour_une_vie_meilleure
Petites astuces pour_une_vie_meilleurePetites astuces pour_une_vie_meilleure
Petites astuces pour_une_vie_meilleure
 
La Educacion Y El Significado De La Vida
La Educacion Y El Significado De La VidaLa Educacion Y El Significado De La Vida
La Educacion Y El Significado De La Vida
 
Penséesde confucius
Penséesde confuciusPenséesde confucius
Penséesde confucius
 
Maestros EnseñEn Apensar
Maestros EnseñEn ApensarMaestros EnseñEn Apensar
Maestros EnseñEn Apensar
 
Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...
Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...
Propuesta de una interfaz interoperable para una Red Nacional Distribuida de ...
 
Sonate bonne nuit al
Sonate bonne nuit alSonate bonne nuit al
Sonate bonne nuit al
 
Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)
Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)
Donde Cruzan Los Brujos (Taisha Abelar)
 
Nos autoevaluamos
Nos autoevaluamosNos autoevaluamos
Nos autoevaluamos
 
Présentation Edibatec
Présentation EdibatecPrésentation Edibatec
Présentation Edibatec
 
Tweeter
TweeterTweeter
Tweeter
 
Clase 3 uniones
Clase 3 unionesClase 3 uniones
Clase 3 uniones
 

Similaire à Presentation elhaiby-fsr-original

5339cedfc3db9.pdf
5339cedfc3db9.pdf5339cedfc3db9.pdf
5339cedfc3db9.pdf
Masmouhmohammed
 
Lecture du roegiers 1
Lecture du roegiers 1Lecture du roegiers 1
Lecture du roegiers 1
Julieth Aleman Araujo Porras
 
Lecture du roegiers
Lecture du roegiersLecture du roegiers
Lecture du roegiers
jimbryan02
 
Lecture du roegiers
Lecture du roegiersLecture du roegiers
Lecture du roegiers
Steffany Pérez
 
programmation_ou_progressioncourscours.pdf
programmation_ou_progressioncourscours.pdfprogrammation_ou_progressioncourscours.pdf
programmation_ou_progressioncourscours.pdf
Abdelghani BABORI
 
Recrutement responsables modules grhm
Recrutement responsables modules grhmRecrutement responsables modules grhm
Ph w construire progression-cours (17-18)
Ph w construire progression-cours (17-18)Ph w construire progression-cours (17-18)
Ph w construire progression-cours (17-18)
Philippe Watrelot
 
Orientations pédagogiques
Orientations pédagogiquesOrientations pédagogiques
Orientations pédagogiques
eddarouichsouad1970
 
02-13 EV.pdf
02-13 EV.pdf02-13 EV.pdf
02-13 EV.pdf
LaVieCarole1
 
M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016
Philippe Watrelot
 
L'approche programme pour construire sa formation
L'approche programme pour construire sa formationL'approche programme pour construire sa formation
L'approche programme pour construire sa formation
Sophie Kennel
 
Myproject
MyprojectMyproject
Myproject
Issam Jamal
 
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
SidahmedZerroukisba
 
Présentation des travaux de recherche de Philippe Clauzard
Présentation des travaux de recherche de Philippe ClauzardPrésentation des travaux de recherche de Philippe Clauzard
Présentation des travaux de recherche de Philippe Clauzard
philip61
 
2016 11 lettre de la pédagogie entpe
2016 11 lettre de la pédagogie entpe2016 11 lettre de la pédagogie entpe
M1 1-construire une séquence-2013
M1 1-construire une séquence-2013M1 1-construire une séquence-2013
M1 1-construire une séquence-2013
Philippe Watrelot
 
Se2 support document
Se2 support documentSe2 support document
Se2 support document
Mr Bounab Samir
 
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdfingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
wallioui
 
M2-Construire progression cours (14-15)
M2-Construire progression cours (14-15)M2-Construire progression cours (14-15)
M2-Construire progression cours (14-15)
Philippe Watrelot
 
La scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectifLa scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectif
Bruno Tison
 

Similaire à Presentation elhaiby-fsr-original (20)

5339cedfc3db9.pdf
5339cedfc3db9.pdf5339cedfc3db9.pdf
5339cedfc3db9.pdf
 
Lecture du roegiers 1
Lecture du roegiers 1Lecture du roegiers 1
Lecture du roegiers 1
 
Lecture du roegiers
Lecture du roegiersLecture du roegiers
Lecture du roegiers
 
Lecture du roegiers
Lecture du roegiersLecture du roegiers
Lecture du roegiers
 
programmation_ou_progressioncourscours.pdf
programmation_ou_progressioncourscours.pdfprogrammation_ou_progressioncourscours.pdf
programmation_ou_progressioncourscours.pdf
 
Recrutement responsables modules grhm
Recrutement responsables modules grhmRecrutement responsables modules grhm
Recrutement responsables modules grhm
 
Ph w construire progression-cours (17-18)
Ph w construire progression-cours (17-18)Ph w construire progression-cours (17-18)
Ph w construire progression-cours (17-18)
 
Orientations pédagogiques
Orientations pédagogiquesOrientations pédagogiques
Orientations pédagogiques
 
02-13 EV.pdf
02-13 EV.pdf02-13 EV.pdf
02-13 EV.pdf
 
M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016M1 du pg au cours-2016
M1 du pg au cours-2016
 
L'approche programme pour construire sa formation
L'approche programme pour construire sa formationL'approche programme pour construire sa formation
L'approche programme pour construire sa formation
 
Myproject
MyprojectMyproject
Myproject
 
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
3. Les fonctions de l'ingenierie.docx
 
Présentation des travaux de recherche de Philippe Clauzard
Présentation des travaux de recherche de Philippe ClauzardPrésentation des travaux de recherche de Philippe Clauzard
Présentation des travaux de recherche de Philippe Clauzard
 
2016 11 lettre de la pédagogie entpe
2016 11 lettre de la pédagogie entpe2016 11 lettre de la pédagogie entpe
2016 11 lettre de la pédagogie entpe
 
M1 1-construire une séquence-2013
M1 1-construire une séquence-2013M1 1-construire une séquence-2013
M1 1-construire une séquence-2013
 
Se2 support document
Se2 support documentSe2 support document
Se2 support document
 
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdfingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
ingénierie pédagogique GERLACH AND ELY.pdf
 
M2-Construire progression cours (14-15)
M2-Construire progression cours (14-15)M2-Construire progression cours (14-15)
M2-Construire progression cours (14-15)
 
La scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectifLa scénarisation définir son objectif
La scénarisation définir son objectif
 

Plus de Université Saint Joseph de Beyrouth

Presentation challah-fdl-original
Presentation   challah-fdl-originalPresentation   challah-fdl-original
Presentation challah-fdl-original
Université Saint Joseph de Beyrouth
 
Poster abisamra-fdl-version 1
Poster   abisamra-fdl-version 1Poster   abisamra-fdl-version 1
Poster abisamra-fdl-version 1
Université Saint Joseph de Beyrouth
 
Students at work rana challah fdl
Students at work rana challah fdlStudents at work rana challah fdl
Students at work rana challah fdl
Université Saint Joseph de Beyrouth
 
Presentation challah-fdl-original
Presentation   challah-fdl-originalPresentation   challah-fdl-original
Presentation challah-fdl-original
Université Saint Joseph de Beyrouth
 

Plus de Université Saint Joseph de Beyrouth (20)

Presentation challah-fdl-original
Presentation   challah-fdl-originalPresentation   challah-fdl-original
Presentation challah-fdl-original
 
Poster abisamra-fdl-version 1
Poster   abisamra-fdl-version 1Poster   abisamra-fdl-version 1
Poster abisamra-fdl-version 1
 
Students at work rana challah fdl
Students at work rana challah fdlStudents at work rana challah fdl
Students at work rana challah fdl
 
Presentation yazbek-fdl-original
Presentation   yazbek-fdl-originalPresentation   yazbek-fdl-original
Presentation yazbek-fdl-original
 
Presentation raphael-esib-original
Presentation   raphael-esib-originalPresentation   raphael-esib-original
Presentation raphael-esib-original
 
Presentation itani-fdsp-original
Presentation   itani-fdsp-originalPresentation   itani-fdsp-original
Presentation itani-fdsp-original
 
Presentation fattal-dispositifs-ige-original
Presentation   fattal-dispositifs-ige-originalPresentation   fattal-dispositifs-ige-original
Presentation fattal-dispositifs-ige-original
 
Presentation abizeid-rect-original
Presentation   abizeid-rect-originalPresentation   abizeid-rect-original
Presentation abizeid-rect-original
 
Presentation zablit-fsi-original
Presentation   zablit-fsi-originalPresentation   zablit-fsi-original
Presentation zablit-fsi-original
 
Presentation haddad-fm-original
Presentation   haddad-fm-originalPresentation   haddad-fm-original
Presentation haddad-fm-original
 
Presentation naaman-fmd-original
Presentation   naaman-fmd-originalPresentation   naaman-fmd-original
Presentation naaman-fmd-original
 
Presentation charabati-fdl-original
Presentation   charabati-fdl-originalPresentation   charabati-fdl-original
Presentation charabati-fdl-original
 
Presentation challah-fdl-original
Presentation   challah-fdl-originalPresentation   challah-fdl-original
Presentation challah-fdl-original
 
Presentation abizeid-rect-original
Presentation   abizeid-rect-originalPresentation   abizeid-rect-original
Presentation abizeid-rect-original
 
Presentation talhouk-fsr-original
Presentation   talhouk-fsr-originalPresentation   talhouk-fsr-original
Presentation talhouk-fsr-original
 
Presentation mezher-esib-original
Presentation   mezher-esib-originalPresentation   mezher-esib-original
Presentation mezher-esib-original
 
Presentation messara-staff-iso-original
Presentation   messara-staff-iso-originalPresentation   messara-staff-iso-original
Presentation messara-staff-iso-original
 
Presentation elhage-fsedu-original
Presentation   elhage-fsedu-originalPresentation   elhage-fsedu-original
Presentation elhage-fsedu-original
 
Presentation barakat-flsh-original
Presentation   barakat-flsh-originalPresentation   barakat-flsh-original
Presentation barakat-flsh-original
 
Presentation assaf-fgm-original
Presentation   assaf-fgm-originalPresentation   assaf-fgm-original
Presentation assaf-fgm-original
 

Presentation elhaiby-fsr-original

  • 1. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby Institut supérieur de sciences religieuses ISSR
  • 2. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 1 - Contexte  En adoptant le processus de Bologne, la mission académique se trouve de plus en plus concentrée autour des compétences que le processus d’apprentissage s’occupe à développer chez l’apprenant.  Selon la taxonomie de Bloom, l’accès à la compétence est jalonné par plusieurs niveaux selon lesquels l’étudiant passe du niveau de la (1) connaissance et de la (2) compréhension à celui de (3) l’application, de (4) l’analyse, de la (5) synthèse et de (6) l’évaluation. Or, comme dans chaque cours (ou séminaire) les séquences pédagogiques n’ont pas toutes la même fonction et ne se situent pas sur le même niveau taxonomique, de même tous les cours d’un cursus n’ont pas la même fonction et ne se situent pas sur le même niveau taxonomique. D’où la nécessité de promouvoir le travail personnel de l’étudiant dans le sens de l’intégration des différents éléments (plus ou moins simples) d’une compétence complexe. Ceci ressemble, en mathématique, au statut de l’intégral par rapport aux éléments différentiels.
  • 3. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 1 - Contexte Synthétiser Evaluer Analyser Compétences Connaître Appliquer Comprendre
  • 4. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 1 - Contexte  Dans ce contexte, après des séances de travail commun avec le département de formation continue de la Faculté des sciences de l’éducation autour des différents types d’intégration (conceptuelle et méthodologique), et en prenant en compte la charge de travail qui doit être assumée par l’étudiant, l’ISSR s’est lancé dans cette expérience depuis le 1er semestre de l’année académique 2010-2011.  Afin de signifier cette fonction d’intégration, j’ai proposé le titre « TPC intégrateur » qu’on écrit actuellement selon le sigle « TPCI ». Un autre titre est formulé pour cette présentation, qui reflète aussi les objectifs et la méthode de cette pratique : « Intégration des compétences : TPCs Croisés ».
  • 5. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 2 - Objectifs – Objectifs pédagogiques • Intégration conceptuelle → Entre deux ou plusieurs disciplines • et/ou • Intégration méthodologique → Entre deux ou plusieurs types de TPC. – Objectifs académiques • Au niveau des enseignants : Promouvoir l’interdisciplinarité (plusieurs enseignants conçoivent ensemble le TPC intégrateur). • Au niveau des étudiants : Alléger la quantité des TPCs indépendants (35-50 %) afin de développer l’approche qualitative de la production estudiantine.
  • 6. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 2 - Objectifs • Selon la reformulation de la Fsédu « dans le cadre du TPC intégrateur, il s’agit de produire un TPC commun à deux ou plusieurs matières suivies par l’étudiant, visant l’intégration des concepts appris dans le cadre de deux ou de plusieurs matières et non d’une simple juxtaposition. Le TPC intégrateur permet à l’étudiant de relier plusieurs concepts enseignés et/ou des méthodes apprises et d’avoir une approche globale dans le traitement d’une question », in TPC Intégrateur, FSedu, 2012.
  • 7. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 3 – Démarches et outils utilisés I. Avant le début des cours : a. Partager les descriptifs de leurs matières (objectifs, démarche méthodologique, contenu, etc.) ; b. Déterminer les objectifs transversaux du travail personnel qui doit être effectué par l’étudiant ; c. Préparer une liste claire et concise (2 ou 3) de TPC Croisés ; d. Prévoir un cadre pour la correction et fixer les échéances II. Au début des cours : Les enseignants concernés expliquent le fonctionnement des TPC Croisés, présentent les descriptifs (du TPC classique et du TPC croisé) et élaborent des listes en fonction des choix des étudiants. Ces listes définitives seront communiquées, au Secrétariat de l’ISSR, dans six semaines.
  • 8. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 3 – Démarches et outils utilisés a. La liste à proposer doit préciser : i. Le type du TPC : note de lecture, analyse de texte, recherche thématique, etc.; ii. Une indication bibliographique ; iii.La démarche pratique que doit effectuer l’étudiant. b. Pour la correction : i. Fixer les paramètres de correction ii. Prévoir une procédure simple pour le suivi iii.Prévoir aussi une procédure de correction double : Une double correction doit être prévue, dans la mesure du possible. En cas de divergence les deux notes sont maintenues et les deux notes sont comptées en fonction des matières concernées.
  • 9. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 3 – Démarches et outils utilisés N.B. « TPC simple » et « TPC Croisé ou Intégrateur » Pour toutes les matières concernées par les TPC intégrateurs, les enseignants élaborent deux types de descriptif de TPC : un type dit « classique » et donc mono-disciplinaire et un « intégrateur » car les étudiants ont le choix de réaliser l’un ou l’autre type de TPC en fonction de leurs besoins et de leurs conditions d’inscription (seuls les étudiants qui sont en même temps inscrits aux matières concernées par le TPC intégrateur peuvent le choisir).
  • 10. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 4 – Evaluation Remarque ! • L’un des objectifs du TPC intégrateur consiste à alléger le travail des étudiants s’inscrivant à plusieurs cours : donc le TPC ne double pas ni au niveau quantitatif ni au niveau du volume horaire. • Difficulté pédagogique : Pour réussir une intégration méthodologique et pédagogique des compétences dans un cursus de formation donné, l’on doit respecter deux conditions au moins. – La conception préalable du cursus à partir d’un référentiel de compétences. Chose qui n’est pas encore achevée dans notre institution ; – La connaissance suffisante des objectifs et des instruments de chaque cours par les enseignants. Ceci ne va pas de soi !
  • 11. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 4 – Evaluation • Difficulté administrative : La concertation entre les enseignants concernés est nécessaire afin de mieux gérer cette nouveauté pédagogique. Or cette obligation souffre de l’impossibilité pratique de trouver des plages horaires communes entre les enseignants vacataires. J’ai essayé de contourner cette difficulté en aménageant le programme de la sorte à placer les cours concernés par un TPC Croisé le même jour sur deux séances consécutives. Chose qui n’est pas du tout évidente. • Difficulté pécuniaire : Le travail de concertation entre les enseignants concernés exigent aussi un temps de préparation supplémentaire et une méthodologie différente. Les enseignants se demandent alors, en filigrane la plupart du temps, à propos de la rémunération équitable par rapport à ces nouvelles exigences. La direction s’interroge aussi sur la nécessité de la formation adéquate des enseignants intéressés.
  • 12. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 5 – Liens entre cette pratique et la culture des Résultats d’apprentissage En plus de ce qui a été déjà formulé jusqu’ici, les points suivants peuvent être soulignés : • L’enseignant – développe la conception et la méthodologie de sa matière (contenu et outils de travail personnel) en intégrant à la fois les différentes dimensions traitées dans la formation globale et le profil qu’aura l’étudiant à la sortie de cette formation ; – articule les concepts et les objectifs de sa matière selon une perspective interdisciplinaire à la fois synchronique (en lien avec les objectifs des autres disciplines) et diachronique (en vue des compétences acquises à la fin de la formation) ; – ne se contente pas d’atteindre les objectifs de sa matière d’une manière close et autosuffisante. • L’étudiant – développe les différents niveaux d’acquisition des compétences simples et complexes tout au long de sa formation ; – ne tombe pas dans le piège de cumuler des connaissances et des outils d’une manière insulaire et non, ou peu, opérationnelle ; – articule, d’une manière plus ou moins réelle, les objectifs partiels de sa formation avec les compétences fonctionnelles à la fin de son apprentissage et mesure ainsi la distance restante à traverser.
  • 13. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR 5 – Liens entre cette pratique et la culture des Résultats d’apprentissage En plus de ce qui a été déjà formulé jusqu’ici, les points suivants peuvent être soulignés : • L’administration (cellule pédagogique de l’institution) – Développe son ingénierie des programmes en promouvant, pratiquement, l’aspect interdisciplinaire de toute formation ; – Veille à la coordination des enseignements à la lumière des résultats d’apprentissage visés et ceci tout au long du processus pédagogique dès la définition des objectifs jusqu’à l’évaluation.
  • 14. Intégration des compétences : TPCs Croisés Edgard Haiby - ISSR