SlideShare une entreprise Scribd logo
Renégocier vos contrats
intérim : les clés du
succès
BELGIQUE | CANADA | ESPAGNE | FRANCE | ITALIE | MAROC | ROYAUME-UNI
SOMMAIRE
• L’intérim : Définition et cadre légal
• Le marché : acteurs et tendances
• Leviers : les axes d’optimisation
• Conclusion
1. L’INTÉRIM : DÉFINITION ET CADRE LÉGAL
DEFINITION
Le travail temporaire consiste à mettre à disposition
provisoire d’entreprises clientes, des salariés qui, en
fonction d’une rémunération convenue, sont embauchés
et rémunérés à cet effet par l’entreprise de travail
temporaire (ETT).
Elle se caractérise donc par une relation triangulaire entre
l’ETT et l’entreprise cliente (Entreprise Utilisatrice) et
implique la conclusion de deux contrats : un contrat de
mise à disposition (entre l’entreprise de travail temporaire
et l’entreprise cliente) et un contrat de mission (entre
l’entreprise de travail temporaire et le salarié).
Source : INSEE
INTERIM :
UNE RELATION
TRIPARTITE
Intérimaire
Entreprise de
Travail
Temporaire
(ETT)
Entreprise
Utilisatrice
(EU)
Contrat de mission
Contrat de mise à
disposition
Délégation
TRAVAIL TEMPORAIRE : CADRE LEGISLATIF (1/2)
• Remplacement d’un salarié
• Accroissement temporaire de
l’activité de l’entreprise
• Emploi à caractère saisonnier
• Situations spécifiques liées au salarié
(complément de formation, accès à
l’emploi)
• L’intérimaire a droit à la
rémunération que percevrait dans
l’entreprise utilisatrice après période
d’essai un salarié de qualification
équivalente occupant le même poste
de travail (art. 1251- 43 du code du
travail)
• Contrat de travail temporaire
• CDI intérimaire
Principaux cas de recours Egalité de traitement Types de contrats intérim
TRAVAIL TEMPORAIRE : CADRE LEGISLATIF (2/2)
A l’expiration d’un contrat de mission
intérim, il ne peut être recouru pour
pourvoir le poste à un contrat
temporaire avant :
• le tiers de la durée de mission pour
les contrats supérieurs ou égaux à 14
jours
• la moitié de la durée de mission
pour les contrats inférieurs à 14 jours
• Aménagement possible du terme du
contrat de mission à raison de 1 jour
pour 5 jours de travail avec un
maximum de réduction de 10 jours
travaillés
•Report possible à raison de 1 jour
pour 5 jours de travail dans la limite
de la durée maximale des missions
• Durée maximale de 18 mois pour les
principaux cas de recours
• Durée maximale de 36 mois pour les
CDI intérimaires
Durée de mission Délai de carence Période de souplesse
PRICING ET STRUCTURE
DE COÛTS
L’ETT facture à l’Entreprise Utilisatrice sur la base d’un
coefficient multiplicateur.
• Ce coefficient a pour assiette les différents éléments de
rémunération de l’intérimaire.
• Pour les éléments de rémunération soumis à cotisations,
le montant facturé intègre :
 les charges patronales
 l’indemnité de fin de mission
 les congés payés
 la marge brute de l’ETT
Eléments de
rémunération
bruts (Salaire
horaire, primes,
majorations)
Charges
patronales
IFM & CP
Marge de l’ETT
10€
20€
Assiette de
calcul
Coefficient 2
DELEGATION
GESTION• Sourcing du candidat
par l’ETT (agence
d’intérim)
• Réalisation des contrats
de mission et de mise à
disposition
• Suivi administratif
• Facturation
• Sourcing du candidat
par l’Entreprise
Utilisatrice (Client)
• Réalisation des contrats
de mission et de mise à
disposition
• Suivi administratif
• Facturation
LES DEUX TYPES DE PRESTATIONS
2. LE MARCHÉ DE L’INTÉRIM EN FRANCE
Chiffres clés
 Un marché de 17,7 Milliards d’euros
 548 000 Equivalents Temps Plein (ETP)
intérim
 1 500 Entreprises de travail temporaire
 7 250 agences d’intérim
Un marché en hausse en 2016 (+6%)
LE MARCHÉ DE L’INTERIM
-
5
10
15
20
25
-30%
-20%
-10%
0%
10%
20%
30%
40%
Taux évolution par rapport à l'année
précédente
LES PRINCIPAUX ACTEURS DU MARCHÉ
Les majors Les nationaux Les challengers & réseaux
25% de PdM / CA 4,4 Mds €
Groupe suisse – Leader
Mondial
20% de PdM / CA 3,5 Mds €
Groupe américain
16% de PdM / CA 2,8 Mds €
Groupe néerlandais
7% de PdM / CA 1,2 Mds €
6% de PdM / CA 1,1 Mds €
5,2% de PdM / CA 0,92 Mds €
Evolutions des parts de marché
Taux de
croissance
du CA
Taille du chiffre d’affaires
Les majors
internationaux
Les groupes
français
Les challengers
3. LES LEVIERS D’OPTIMISATION
Adapter la tarification au niveau du
coût du travail :
 Valoriser les exonérations perçues par
les ETT partenaires
 Connaître de manière précise la
structure de coûts d’une heure intérim
déléguée dans votre entreprise
 Raisonner en taux de marge et non en
coefficient
LES LEVIERS D’OPTIMISATION (1/2)
Redéfinir la prestation en fonction
de l’environnement et des besoins :
 Arbitrer le recours à l’intérim avec les
autres types de contrats possibles (CDD,
Groupement d’employeurs, etc.)
 Mesurer la charge de travail
administrative de l’ETT
 Mesurer la charge de travail de l’ETT en
matière de recrutement
Vérifier la correcte application des
conditions tarifaires :
 Application des règles de paie
 Application des coefficients de
facturation
 Absence de facturation de frais
administratifs
LES LEVIERS D’OPTIMISATION (2/2)
Appliquer une méthodologie d’appel
d’offres formalisé régulièrement :
 Profiter du caractère concurrentiel du
marché
 Remettre en question les habitudes et
les situations établies
Simplifier la gestion interne de
l’intérim :
 Optimisation des flux entre l’ETT et
l’Entreprise Utilisatrice
 Amélioration de la gestion interne de
l’intérim
Massifier les dépenses et
rationaliser le panel :
 Evaluer le champ des possibles en
fonction de l’environnement et des
contraintes internes
 Négocier des remises de fin d’année
 Mettre en place des solutions implant /
In House
VÉRIFIER LA CORRECTE APPLICATION DES CONDITIONS TARIFAIRES
La complexité des règles
de paie et la volumétrie
de facturation génèrent
des risques d’erreurs
importants.
Il est possible de
remonter jusqu’à 5
années de facturation
Les écarts sont
généralement compris
entre 0,5% et 1,5% de la
facturation auditée
COEFFICIENT
MULTIPLICATEUR
CLAUSE DE
REVOYURE
NIVEAU DE
QUALIFICATION
TYPOLOGIE DE
PRESTATIONS
Analyse des clauses de revoyure
existantes dans les contrats cadres et
mise en parallèle avec les
changements législatifs récents
Valorisation des impacts sur le coût
du travail temporaire
Vérification de la bonne application
des coefficients de délégation et
gestion
Contrôle de la bonne application des
règles de paie par l’ETT
Contrôle de la bonne facturation des
intérimaires en gestion tout au long de
leurs missions
Vérification de la bonne affectation
de l’intérimaire dans la grille de
qualification
Vérification de la bonne
application du coefficient
multiplicateur en fonction de la
grille de qualification négociée
Contrôle de la bonne application
du coefficient entre délégation et
gestion
Revue des rubriques de facturation
complémentaires (formation, visite
médicale, frais divers)
1
4
2
3
Arbitrage contractuel
Mesure de la charge de recrutement
• Identification des différentes solutions contractuelles à
disposition (CDD, saisonnier, Groupement employeurs,
etc.)
• Comparaison des coûts CDD / intérim en fonction des
durées de mission
• Transfert des contrats CDD vers intérim ou intérim vers
CDD
• Identification des métiers en tension
• Mesure du process de recrutement pour l’ETT
(tests, vérifications, etc.)
• Durée cumulée de mission par intérimaire
Mesure de la charge administrative de l’ETT
• Part de délégation et de
gestion dans la dépense
• Durée moyenne des
contrats
REDÉFINITION DU BESOIN
COÛTS DU TRAVAIL : ÉVOLUTIONS REGLEMENTAIRES
Janvier 2013 Mise en place du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE)
Janvier 2015 Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi
Juin 2013 Loi de Sécurisation de l’Emploi (LSE), sur-taxation des contrats courts
Mars 2014 Instauration du CDI intérimaire
Août 2012 Suppression du dispositif de la loi TEPA sur les heures supplémentaires
Août 2015 Loi Rebsamen (aménagement du CDI intérimaire)
Janvier 2016 Accord interprofessionnel rendant obligatoire la mutuelle intérimaire
Janvier 2017 Augmentation du taux de CICE à 7% / Accord paritaire relatif au régime de prévoyance
Avril 2016 Extension des baisses de cotisations allocations familiales aux rémunérations jusqu’à 3,5 SMIC
Chaque année, de nombreuses
évolutions réglementaires ont un
impact sur le coût du travail et plus
particulièrement sur le coût de
l’intérim.
Même si toutes les mesures ne vont
pas dans un seul sens, on note une
tendance à la baisse du coût du travail
au cours des quatre dernières années.
COÛT DU TRAVAIL : LES
PRINCIPALES EXONÉRATIONS DE
CHARGES
Le CICE
• Mécanisme : Crédit d’impôt calculé en année N à valoir
sur l’Impôt sur les Sociétés (IS) N+1
• Base de calcul : taux applicable à la masse salariale brute
dont le salaire est compris entre 1 et 2,5 SMIC (hors
majorations des heures supplémentaires)
• Date de mise en application : 1er janvier 2013
• Taux : 4% en 2013, 6% de 2014 à 2016 et 7% en 2017
Allégements Fillon :
• Mécanisme : Réduction générale des cotisations
patronales de Sécurité Sociale applicable dues sur
les rémunérations
• Base de calcul : produit de la rémunération brute
annuellement versée au salarié multipliée par un
coefficient déterminé par application d'une formule
de calcul. Ce coefficient est décroissant en fonction
de la rémunération et s’applique pour les
rémunérations allant jusqu’à 1,6 SMIC.
• A noter : Majoration de 10% pour le secteur de
l’intérim
Il est nécessaire de valoriser la structure de coûts d’une heure
d’intérim en tenant compte de toutes les optimisations réalisées
par les ETT pour évaluer les marges de manœuvre de
négociation.
Simplifier la gestion de l’intérim
Facturation
Gestion des
contrats
Signature des
contrats
Gestion de la
demande
Circuit
d’approbation
Demande
formulée
1
Formulaires, papier,
mails, téléphone
5
Demande perdue
Délais dépassés
Traçabilité inexistante
Circuit d’approbation « by-
passé »
Demande incomplète :
allers/retours
Consultations mail, fax,
tél.: pas de trace
Contrôle de factures
lourd/ nombreux avoirs
Factures contrôlées
Non fait
Non exploitable
2 3 6 7
Gestion des
candidatures
Evaluation des
personnels
4
Pas de temps pour
contrôler
Pas d’anticipation → coût,
temps passé
Facture à « attendre un
badge »
Mauvais suivi des fins de
contrats
Relevés d’activité mal ou
non contrôlés
Contrat perdu ou hors
délai – 48h.
Contrat non conforme
(règles, paie, coef.)
8
Un intérimaire génère en moyenne 8 documents papiers par mois.
Des solutions logicielles
permettent de passer
d’une gestion papier à une
gestion dématérialisée et
de réaliser des gains de
productivité.
Les gains de productivité
réalisés par l’agence de
travail temporaire
peuvent faire l’objet d’une
négociation
complémentaire.
En complément, des
solutions dites « Neutral
Vendor » peuvent
permettre une
externalisation totale de
la gestion intérim.
EVOLUTIONS DE LA RENTABILITE DES PRINCIPALES ETT
Les groupes de travail temporaire ont
vu leurs marges opérationnelles plus
que doubler entre 2012 et 2015.
Les valorisations boursières des
principaux groupes de travail
temporaire ont également été
multipliées par deux au cours des trois
dernières années.
Ces évolutions sont fortement liées au
CICE et à la mise en place du pacte de
compétitivité.
Remettre en concurrence de manière formalisée
2%
3%
4%
5%
6%
7%
8%
2012 2013 2014 2015
Adecco Manpower Randstad CRIT
Massifier les dépenses
• Avantages :
• Flexibilité et adaptation des parts de
marché par rapport à la qualité
• Autonomie des sites qui permet une
meilleure réactivité des agences
• Ouverture du spectre pour le recrutement
• Inconvénients
• Peu de visibilité pour les ETT
• Faible investissement des ETT car risque de
variations de parts de marché
• Dispersion de la dépense sur les différents
prestataires
• Avantages :
• Diminution du nombre de flux (gain de
temps)
• Pilotage et suivi plus facile
• Augmentation des remises de fin
d’année
• Investissement plus important des ETT
en amont (vivier)
• Inconvénients :
• Changement d’habitude pour les sites
• Nécessité de piloter la qualité de la
prestation et de remettre en
concurrence selon une fréquence
déterminée
• Avantages :
• Investissement vivier
demandé
• Optimisation des coûts
directs et indirects
• Mise en place d’indicateurs
de suivi qualité
• Inconvénients
• Choisir le bon partenaire
• Nécessité de challenger
régulièrement le fournisseur
pour éviter une baisse de la
qualité et des hausses de prix
3 Possibilités
Situtation multi-fournisseurs Rationalisation du panel
fournisseurs
Mise en place d’un prestataire
prioritaire ou d’un implant
La massification des dépenses
doit être évaluée au regard
des points suivants :
- caractère pénurique ou
non des métiers
recherchés
- Secteur d’activité
- Implantation
géographique de l’activité
Toute intégration d’un
prestataire à votre process de
gestion vous rendra plus
captif. Il est donc nécessaire
en contrepartie de le
remettre en concurrence
régulièrement.
CONCLUSION
Les étapes de l’optimisation du poste de
dépenses intérim Contrôle du passé
Redéfinition du besoin
Analyse de la structure de
coûts
Massification / rationalisation
des dépenses
Remise en concurrence
Simplification de la gestion
Comprendre
l’environnement
fournisseur
Recenser les
besoins et évaluer
les enjeux
Définir les leviers
et la stratégie à
appliquer
1 32
BELGIQUE | CANADA | ESPAGNE | FRANCE | ITALIE | MAROC | ROYAUME-UNI
Avez-vous des questions?
—
LEYTON FRANCE
146 Bureau de la Colline
92213 SAINT CLOUD CEDEX
+33 1 55 39 11 00
contact@leyton.com
www.leyton.com

Contenu connexe

Tendances

Du Salaire à la Rémunération Globale
Du Salaire à la Rémunération GlobaleDu Salaire à la Rémunération Globale
Du Salaire à la Rémunération Globale
Patrick Birault
 
Marque employeur
Marque employeurMarque employeur
Marque employeur
Prof. Jacques Folon (Ph.D)
 
Recrutement 2.0 - présentation générale
Recrutement 2.0 - présentation généraleRecrutement 2.0 - présentation générale
Recrutement 2.0 - présentation générale
Anthony Grolleau-Fricard
 
Bilan de competences
Bilan de competencesBilan de competences
Bilan de competences
Vincent Bogaers
 
La politique de la rémunération
La politique de la rémunérationLa politique de la rémunération
La politique de la rémunération
BOUJDI ZOUHEIR
 
Onboarding - le processus d'intégration
Onboarding - le processus d'intégrationOnboarding - le processus d'intégration
Onboarding - le processus d'intégration
Christelle Letist 📱📚
 
Les Clés de l'Autoformation
Les Clés de l'AutoformationLes Clés de l'Autoformation
Les Clés de l'Autoformation
HR SCOPE
 
Rupture du contrat de travail
Rupture du contrat de travailRupture du contrat de travail
Rupture du contrat de travailcatyvallon
 
26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grh26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grhMamadou Gueye
 

Tendances (10)

Du Salaire à la Rémunération Globale
Du Salaire à la Rémunération GlobaleDu Salaire à la Rémunération Globale
Du Salaire à la Rémunération Globale
 
Marque employeur
Marque employeurMarque employeur
Marque employeur
 
Module cv
Module cvModule cv
Module cv
 
Recrutement 2.0 - présentation générale
Recrutement 2.0 - présentation généraleRecrutement 2.0 - présentation générale
Recrutement 2.0 - présentation générale
 
Bilan de competences
Bilan de competencesBilan de competences
Bilan de competences
 
La politique de la rémunération
La politique de la rémunérationLa politique de la rémunération
La politique de la rémunération
 
Onboarding - le processus d'intégration
Onboarding - le processus d'intégrationOnboarding - le processus d'intégration
Onboarding - le processus d'intégration
 
Les Clés de l'Autoformation
Les Clés de l'AutoformationLes Clés de l'Autoformation
Les Clés de l'Autoformation
 
Rupture du contrat de travail
Rupture du contrat de travailRupture du contrat de travail
Rupture du contrat de travail
 
26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grh26064588 formation-du-personnel-grh
26064588 formation-du-personnel-grh
 

Similaire à Renegocier vos contrats d'intérim : les clés du succès

CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013MarianneExperts
 
Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine
Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine   Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine
Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine
FIDAQUITAINE
 
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011virginienaud
 
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...
virginienaud
 
Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...
Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...
Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...
GERESO
 
Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).
Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).
Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).
Médiation & Capital Humain
 
Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !
Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !
Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !
Deloitte Société d'Avocats
 
Petit livre bleu du recrutement par Qapa.fr
Petit livre bleu du recrutement par Qapa.frPetit livre bleu du recrutement par Qapa.fr
Petit livre bleu du recrutement par Qapa.fr
Qapa.fr
 
Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020
Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020
Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020
FrenchTechCentral
 
La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016
La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016
La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016
Johnny Keire
 
Dares atpe
Dares atpeDares atpe
Dares atpe
Société Tripalio
 
Aperçu calculer et distribuer l'intéressement
Aperçu calculer et distribuer l'intéressementAperçu calculer et distribuer l'intéressement
Aperçu calculer et distribuer l'intéressement
Sophie Roy
 
Présentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la sourcePrésentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la source
Deloitte Société d'Avocats
 
Actualité sociale semestre 1 2017
Actualité sociale   semestre 1 2017Actualité sociale   semestre 1 2017
Actualité sociale semestre 1 2017
Sacha Veille
 
Présentation du Contrat Unique d'Insertion - Ddte Mars 2010
Présentation du Contrat Unique d'Insertion -  Ddte Mars 2010Présentation du Contrat Unique d'Insertion -  Ddte Mars 2010
Présentation du Contrat Unique d'Insertion - Ddte Mars 2010InfoJeunesse ValdOise
 
Les différents types de contrat
Les différents types de contratLes différents types de contrat
Les différents types de contrat
eoiponferrada
 
Intéressement comment ça marche
Intéressement comment ça marcheIntéressement comment ça marche
Intéressement comment ça marcheChristophe Gauthier
 
Insee prime à l'embauche dans les pme
Insee prime à l'embauche dans les pmeInsee prime à l'embauche dans les pme
Insee prime à l'embauche dans les pme
Société Tripalio
 
Idcc 1580 accord salaires smc
Idcc 1580 accord salaires smcIdcc 1580 accord salaires smc
Idcc 1580 accord salaires smc
Léo Guittet
 

Similaire à Renegocier vos contrats d'intérim : les clés du succès (20)

CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013CICE by Marianne Experts mars 2013
CICE by Marianne Experts mars 2013
 
Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine
Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine   Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine
Crédit d’impôt compétitivité emploi. Fidaquitaine
 
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP - janvier 2011
 
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...
Taxe d'apprentissage 2011 - CCIP Délégation formation & compétences - janvier...
 
Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...
Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...
Conférence "Audit de conformité de la paie : Enjeux, bonnes pratiques et béné...
 
Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).
Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).
Vers une externalisation de la fonction paie (Part. 3).
 
Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !
Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !
Covid-19 : des enjeux en matière de prix de transfert à traiter rapidement !
 
Petit livre bleu du recrutement par Qapa.fr
Petit livre bleu du recrutement par Qapa.frPetit livre bleu du recrutement par Qapa.fr
Petit livre bleu du recrutement par Qapa.fr
 
Loi TEPA et Heures Sup
Loi TEPA et Heures SupLoi TEPA et Heures Sup
Loi TEPA et Heures Sup
 
Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020
Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020
Workshop - Recrutement - URSSAF - French Tech Central - 6 mars 2020
 
La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016
La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016
La loi pénibilité au travail theos consulting _mars 2016
 
Dares atpe
Dares atpeDares atpe
Dares atpe
 
Aperçu calculer et distribuer l'intéressement
Aperçu calculer et distribuer l'intéressementAperçu calculer et distribuer l'intéressement
Aperçu calculer et distribuer l'intéressement
 
Présentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la sourcePrésentation conférence prélèvement à la source
Présentation conférence prélèvement à la source
 
Actualité sociale semestre 1 2017
Actualité sociale   semestre 1 2017Actualité sociale   semestre 1 2017
Actualité sociale semestre 1 2017
 
Présentation du Contrat Unique d'Insertion - Ddte Mars 2010
Présentation du Contrat Unique d'Insertion -  Ddte Mars 2010Présentation du Contrat Unique d'Insertion -  Ddte Mars 2010
Présentation du Contrat Unique d'Insertion - Ddte Mars 2010
 
Les différents types de contrat
Les différents types de contratLes différents types de contrat
Les différents types de contrat
 
Intéressement comment ça marche
Intéressement comment ça marcheIntéressement comment ça marche
Intéressement comment ça marche
 
Insee prime à l'embauche dans les pme
Insee prime à l'embauche dans les pmeInsee prime à l'embauche dans les pme
Insee prime à l'embauche dans les pme
 
Idcc 1580 accord salaires smc
Idcc 1580 accord salaires smcIdcc 1580 accord salaires smc
Idcc 1580 accord salaires smc
 

Plus de LEYTON

Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)
Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)
Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)
LEYTON
 
Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?
Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?
Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?
LEYTON
 
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&DInstrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
LEYTON
 
Start-up : comment financer votre développement
Start-up : comment financer votre développementStart-up : comment financer votre développement
Start-up : comment financer votre développement
LEYTON
 
Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...
Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...
Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...
LEYTON
 
Projets européens - La propriété intellectuelle
Projets européens - La propriété intellectuelleProjets européens - La propriété intellectuelle
Projets européens - La propriété intellectuelle
LEYTON
 
Projets européens - Construire sa stratégie
Projets européens - Construire sa stratégieProjets européens - Construire sa stratégie
Projets européens - Construire sa stratégie
LEYTON
 
Projets européens - principaux concepts clés
Projets européens - principaux concepts clésProjets européens - principaux concepts clés
Projets européens - principaux concepts clés
LEYTON
 
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
LEYTON
 
[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...
[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...
[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...
LEYTON
 
[FRANCE] Le financement de la R&D à l'international
[FRANCE] Le financement de la R&D à l'international [FRANCE] Le financement de la R&D à l'international
[FRANCE] Le financement de la R&D à l'international
LEYTON
 
[FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux
[FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux [FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux
[FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux
LEYTON
 
[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »
[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »
[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »
LEYTON
 
[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...
[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...
[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...
LEYTON
 
[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements
[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements
[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements
LEYTON
 
[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...
[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...
[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...
LEYTON
 
[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen
[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen
[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen
LEYTON
 
[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...
[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...
[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...
LEYTON
 
[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie
[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie
[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie
LEYTON
 
[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs
[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs
[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs
LEYTON
 

Plus de LEYTON (20)

Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)
Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)
Les Politiques d'incitations à la Transition Energétique (PITE)
 
Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?
Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?
Baux commerciaux et charges locatives : comment réaliser des économies ?
 
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&DInstrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
Instrument PME : une opportunité de financement pour vos projets de R&D
 
Start-up : comment financer votre développement
Start-up : comment financer votre développementStart-up : comment financer votre développement
Start-up : comment financer votre développement
 
Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...
Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...
Gestion des avantages sociaux : focus sur le recouvrement des IJSS et de la p...
 
Projets européens - La propriété intellectuelle
Projets européens - La propriété intellectuelleProjets européens - La propriété intellectuelle
Projets européens - La propriété intellectuelle
 
Projets européens - Construire sa stratégie
Projets européens - Construire sa stratégieProjets européens - Construire sa stratégie
Projets européens - Construire sa stratégie
 
Projets européens - principaux concepts clés
Projets européens - principaux concepts clésProjets européens - principaux concepts clés
Projets européens - principaux concepts clés
 
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
[FRANCE] Newsletter Innovation décembre 2016
 
[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...
[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...
[FRANCE] Versement transport : entre assujettissements et exonérations, atten...
 
[FRANCE] Le financement de la R&D à l'international
[FRANCE] Le financement de la R&D à l'international [FRANCE] Le financement de la R&D à l'international
[FRANCE] Le financement de la R&D à l'international
 
[FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux
[FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux [FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux
[FRANCE] Immobilier et foncier : Les nouveaux enjeux fiscaux
 
[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »
[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »
[FRANCE] Avantages sociaux : un nouvel outil de rémunération ? »
 
[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...
[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...
[FRANCE] Crédit d'Impôt Recherche : Les bonnes pratiques face à un contrôle f...
 
[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements
[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements
[FRANCE] Loi Fillon : Etat des lieux et derniers rebondissements
 
[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...
[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...
[FRANCE] Fiscalité environnementale : des économies potentielles pour votre e...
 
[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen
[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen
[BELGIË] Nieuwe doelgroepkortingen Vlaanderen
 
[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...
[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...
[FRANCE] Polices d'assurances en entreprises : les bonnes pratiques pour mait...
 
[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie
[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie
[BELGIQUE] La réforme des aides à l’emploi en Wallonie
 
[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs
[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs
[BELGIQUE] Tax Shift 2016 : Les mesures d’applications pour les employeurs
 

Renegocier vos contrats d'intérim : les clés du succès

  • 1. Renégocier vos contrats intérim : les clés du succès BELGIQUE | CANADA | ESPAGNE | FRANCE | ITALIE | MAROC | ROYAUME-UNI
  • 2. SOMMAIRE • L’intérim : Définition et cadre légal • Le marché : acteurs et tendances • Leviers : les axes d’optimisation • Conclusion
  • 3. 1. L’INTÉRIM : DÉFINITION ET CADRE LÉGAL
  • 4. DEFINITION Le travail temporaire consiste à mettre à disposition provisoire d’entreprises clientes, des salariés qui, en fonction d’une rémunération convenue, sont embauchés et rémunérés à cet effet par l’entreprise de travail temporaire (ETT). Elle se caractérise donc par une relation triangulaire entre l’ETT et l’entreprise cliente (Entreprise Utilisatrice) et implique la conclusion de deux contrats : un contrat de mise à disposition (entre l’entreprise de travail temporaire et l’entreprise cliente) et un contrat de mission (entre l’entreprise de travail temporaire et le salarié). Source : INSEE INTERIM : UNE RELATION TRIPARTITE Intérimaire Entreprise de Travail Temporaire (ETT) Entreprise Utilisatrice (EU) Contrat de mission Contrat de mise à disposition Délégation
  • 5. TRAVAIL TEMPORAIRE : CADRE LEGISLATIF (1/2) • Remplacement d’un salarié • Accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise • Emploi à caractère saisonnier • Situations spécifiques liées au salarié (complément de formation, accès à l’emploi) • L’intérimaire a droit à la rémunération que percevrait dans l’entreprise utilisatrice après période d’essai un salarié de qualification équivalente occupant le même poste de travail (art. 1251- 43 du code du travail) • Contrat de travail temporaire • CDI intérimaire Principaux cas de recours Egalité de traitement Types de contrats intérim
  • 6. TRAVAIL TEMPORAIRE : CADRE LEGISLATIF (2/2) A l’expiration d’un contrat de mission intérim, il ne peut être recouru pour pourvoir le poste à un contrat temporaire avant : • le tiers de la durée de mission pour les contrats supérieurs ou égaux à 14 jours • la moitié de la durée de mission pour les contrats inférieurs à 14 jours • Aménagement possible du terme du contrat de mission à raison de 1 jour pour 5 jours de travail avec un maximum de réduction de 10 jours travaillés •Report possible à raison de 1 jour pour 5 jours de travail dans la limite de la durée maximale des missions • Durée maximale de 18 mois pour les principaux cas de recours • Durée maximale de 36 mois pour les CDI intérimaires Durée de mission Délai de carence Période de souplesse
  • 7. PRICING ET STRUCTURE DE COÛTS L’ETT facture à l’Entreprise Utilisatrice sur la base d’un coefficient multiplicateur. • Ce coefficient a pour assiette les différents éléments de rémunération de l’intérimaire. • Pour les éléments de rémunération soumis à cotisations, le montant facturé intègre :  les charges patronales  l’indemnité de fin de mission  les congés payés  la marge brute de l’ETT Eléments de rémunération bruts (Salaire horaire, primes, majorations) Charges patronales IFM & CP Marge de l’ETT 10€ 20€ Assiette de calcul Coefficient 2
  • 8. DELEGATION GESTION• Sourcing du candidat par l’ETT (agence d’intérim) • Réalisation des contrats de mission et de mise à disposition • Suivi administratif • Facturation • Sourcing du candidat par l’Entreprise Utilisatrice (Client) • Réalisation des contrats de mission et de mise à disposition • Suivi administratif • Facturation LES DEUX TYPES DE PRESTATIONS
  • 9. 2. LE MARCHÉ DE L’INTÉRIM EN FRANCE
  • 10. Chiffres clés  Un marché de 17,7 Milliards d’euros  548 000 Equivalents Temps Plein (ETP) intérim  1 500 Entreprises de travail temporaire  7 250 agences d’intérim Un marché en hausse en 2016 (+6%) LE MARCHÉ DE L’INTERIM - 5 10 15 20 25 -30% -20% -10% 0% 10% 20% 30% 40% Taux évolution par rapport à l'année précédente
  • 11. LES PRINCIPAUX ACTEURS DU MARCHÉ Les majors Les nationaux Les challengers & réseaux 25% de PdM / CA 4,4 Mds € Groupe suisse – Leader Mondial 20% de PdM / CA 3,5 Mds € Groupe américain 16% de PdM / CA 2,8 Mds € Groupe néerlandais 7% de PdM / CA 1,2 Mds € 6% de PdM / CA 1,1 Mds € 5,2% de PdM / CA 0,92 Mds €
  • 12. Evolutions des parts de marché Taux de croissance du CA Taille du chiffre d’affaires Les majors internationaux Les groupes français Les challengers
  • 13. 3. LES LEVIERS D’OPTIMISATION
  • 14. Adapter la tarification au niveau du coût du travail :  Valoriser les exonérations perçues par les ETT partenaires  Connaître de manière précise la structure de coûts d’une heure intérim déléguée dans votre entreprise  Raisonner en taux de marge et non en coefficient LES LEVIERS D’OPTIMISATION (1/2) Redéfinir la prestation en fonction de l’environnement et des besoins :  Arbitrer le recours à l’intérim avec les autres types de contrats possibles (CDD, Groupement d’employeurs, etc.)  Mesurer la charge de travail administrative de l’ETT  Mesurer la charge de travail de l’ETT en matière de recrutement Vérifier la correcte application des conditions tarifaires :  Application des règles de paie  Application des coefficients de facturation  Absence de facturation de frais administratifs
  • 15. LES LEVIERS D’OPTIMISATION (2/2) Appliquer une méthodologie d’appel d’offres formalisé régulièrement :  Profiter du caractère concurrentiel du marché  Remettre en question les habitudes et les situations établies Simplifier la gestion interne de l’intérim :  Optimisation des flux entre l’ETT et l’Entreprise Utilisatrice  Amélioration de la gestion interne de l’intérim Massifier les dépenses et rationaliser le panel :  Evaluer le champ des possibles en fonction de l’environnement et des contraintes internes  Négocier des remises de fin d’année  Mettre en place des solutions implant / In House
  • 16. VÉRIFIER LA CORRECTE APPLICATION DES CONDITIONS TARIFAIRES La complexité des règles de paie et la volumétrie de facturation génèrent des risques d’erreurs importants. Il est possible de remonter jusqu’à 5 années de facturation Les écarts sont généralement compris entre 0,5% et 1,5% de la facturation auditée COEFFICIENT MULTIPLICATEUR CLAUSE DE REVOYURE NIVEAU DE QUALIFICATION TYPOLOGIE DE PRESTATIONS Analyse des clauses de revoyure existantes dans les contrats cadres et mise en parallèle avec les changements législatifs récents Valorisation des impacts sur le coût du travail temporaire Vérification de la bonne application des coefficients de délégation et gestion Contrôle de la bonne application des règles de paie par l’ETT Contrôle de la bonne facturation des intérimaires en gestion tout au long de leurs missions Vérification de la bonne affectation de l’intérimaire dans la grille de qualification Vérification de la bonne application du coefficient multiplicateur en fonction de la grille de qualification négociée Contrôle de la bonne application du coefficient entre délégation et gestion Revue des rubriques de facturation complémentaires (formation, visite médicale, frais divers) 1 4 2 3
  • 17. Arbitrage contractuel Mesure de la charge de recrutement • Identification des différentes solutions contractuelles à disposition (CDD, saisonnier, Groupement employeurs, etc.) • Comparaison des coûts CDD / intérim en fonction des durées de mission • Transfert des contrats CDD vers intérim ou intérim vers CDD • Identification des métiers en tension • Mesure du process de recrutement pour l’ETT (tests, vérifications, etc.) • Durée cumulée de mission par intérimaire Mesure de la charge administrative de l’ETT • Part de délégation et de gestion dans la dépense • Durée moyenne des contrats REDÉFINITION DU BESOIN
  • 18. COÛTS DU TRAVAIL : ÉVOLUTIONS REGLEMENTAIRES Janvier 2013 Mise en place du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Janvier 2015 Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi Juin 2013 Loi de Sécurisation de l’Emploi (LSE), sur-taxation des contrats courts Mars 2014 Instauration du CDI intérimaire Août 2012 Suppression du dispositif de la loi TEPA sur les heures supplémentaires Août 2015 Loi Rebsamen (aménagement du CDI intérimaire) Janvier 2016 Accord interprofessionnel rendant obligatoire la mutuelle intérimaire Janvier 2017 Augmentation du taux de CICE à 7% / Accord paritaire relatif au régime de prévoyance Avril 2016 Extension des baisses de cotisations allocations familiales aux rémunérations jusqu’à 3,5 SMIC Chaque année, de nombreuses évolutions réglementaires ont un impact sur le coût du travail et plus particulièrement sur le coût de l’intérim. Même si toutes les mesures ne vont pas dans un seul sens, on note une tendance à la baisse du coût du travail au cours des quatre dernières années.
  • 19. COÛT DU TRAVAIL : LES PRINCIPALES EXONÉRATIONS DE CHARGES Le CICE • Mécanisme : Crédit d’impôt calculé en année N à valoir sur l’Impôt sur les Sociétés (IS) N+1 • Base de calcul : taux applicable à la masse salariale brute dont le salaire est compris entre 1 et 2,5 SMIC (hors majorations des heures supplémentaires) • Date de mise en application : 1er janvier 2013 • Taux : 4% en 2013, 6% de 2014 à 2016 et 7% en 2017 Allégements Fillon : • Mécanisme : Réduction générale des cotisations patronales de Sécurité Sociale applicable dues sur les rémunérations • Base de calcul : produit de la rémunération brute annuellement versée au salarié multipliée par un coefficient déterminé par application d'une formule de calcul. Ce coefficient est décroissant en fonction de la rémunération et s’applique pour les rémunérations allant jusqu’à 1,6 SMIC. • A noter : Majoration de 10% pour le secteur de l’intérim Il est nécessaire de valoriser la structure de coûts d’une heure d’intérim en tenant compte de toutes les optimisations réalisées par les ETT pour évaluer les marges de manœuvre de négociation.
  • 20. Simplifier la gestion de l’intérim Facturation Gestion des contrats Signature des contrats Gestion de la demande Circuit d’approbation Demande formulée 1 Formulaires, papier, mails, téléphone 5 Demande perdue Délais dépassés Traçabilité inexistante Circuit d’approbation « by- passé » Demande incomplète : allers/retours Consultations mail, fax, tél.: pas de trace Contrôle de factures lourd/ nombreux avoirs Factures contrôlées Non fait Non exploitable 2 3 6 7 Gestion des candidatures Evaluation des personnels 4 Pas de temps pour contrôler Pas d’anticipation → coût, temps passé Facture à « attendre un badge » Mauvais suivi des fins de contrats Relevés d’activité mal ou non contrôlés Contrat perdu ou hors délai – 48h. Contrat non conforme (règles, paie, coef.) 8 Un intérimaire génère en moyenne 8 documents papiers par mois. Des solutions logicielles permettent de passer d’une gestion papier à une gestion dématérialisée et de réaliser des gains de productivité. Les gains de productivité réalisés par l’agence de travail temporaire peuvent faire l’objet d’une négociation complémentaire. En complément, des solutions dites « Neutral Vendor » peuvent permettre une externalisation totale de la gestion intérim.
  • 21. EVOLUTIONS DE LA RENTABILITE DES PRINCIPALES ETT Les groupes de travail temporaire ont vu leurs marges opérationnelles plus que doubler entre 2012 et 2015. Les valorisations boursières des principaux groupes de travail temporaire ont également été multipliées par deux au cours des trois dernières années. Ces évolutions sont fortement liées au CICE et à la mise en place du pacte de compétitivité. Remettre en concurrence de manière formalisée 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 2012 2013 2014 2015 Adecco Manpower Randstad CRIT
  • 22. Massifier les dépenses • Avantages : • Flexibilité et adaptation des parts de marché par rapport à la qualité • Autonomie des sites qui permet une meilleure réactivité des agences • Ouverture du spectre pour le recrutement • Inconvénients • Peu de visibilité pour les ETT • Faible investissement des ETT car risque de variations de parts de marché • Dispersion de la dépense sur les différents prestataires • Avantages : • Diminution du nombre de flux (gain de temps) • Pilotage et suivi plus facile • Augmentation des remises de fin d’année • Investissement plus important des ETT en amont (vivier) • Inconvénients : • Changement d’habitude pour les sites • Nécessité de piloter la qualité de la prestation et de remettre en concurrence selon une fréquence déterminée • Avantages : • Investissement vivier demandé • Optimisation des coûts directs et indirects • Mise en place d’indicateurs de suivi qualité • Inconvénients • Choisir le bon partenaire • Nécessité de challenger régulièrement le fournisseur pour éviter une baisse de la qualité et des hausses de prix 3 Possibilités Situtation multi-fournisseurs Rationalisation du panel fournisseurs Mise en place d’un prestataire prioritaire ou d’un implant La massification des dépenses doit être évaluée au regard des points suivants : - caractère pénurique ou non des métiers recherchés - Secteur d’activité - Implantation géographique de l’activité Toute intégration d’un prestataire à votre process de gestion vous rendra plus captif. Il est donc nécessaire en contrepartie de le remettre en concurrence régulièrement.
  • 23. CONCLUSION Les étapes de l’optimisation du poste de dépenses intérim Contrôle du passé Redéfinition du besoin Analyse de la structure de coûts Massification / rationalisation des dépenses Remise en concurrence Simplification de la gestion Comprendre l’environnement fournisseur Recenser les besoins et évaluer les enjeux Définir les leviers et la stratégie à appliquer 1 32
  • 24. BELGIQUE | CANADA | ESPAGNE | FRANCE | ITALIE | MAROC | ROYAUME-UNI Avez-vous des questions? — LEYTON FRANCE 146 Bureau de la Colline 92213 SAINT CLOUD CEDEX +33 1 55 39 11 00 contact@leyton.com www.leyton.com