Les réseaux sociaux

997 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
997
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Introduction Qu'est ce qu'un réseau social ? Définition Historique Les différents réseaux sociaux Distinction entre réseau de loisirs (Facebook) et réseau pro (viadéo ou linkedin ou Xing) Cartographie Objectif et utilité du réseau social ? Veille Création de contacts Opportunités Conclusion Avenir des réseaux sociaux Limites Liens internet & articles à lire
  • Le concept de réseau social définit des communautés d'utilisateurs qui se sont regroupés en fonction de centres d'intérêts communs. Dans la réalité physique le réseau social à proprement parler d’une personne est l’ensemble de ses relations humaines, mais le terme de « réseau social en ligne » décrit la possibilité offerte par internet et par des systèmes d’ annuaires interactifs d’ exposer sa vie personnelle et de recevoir en retour une forte attention (traduite en terme économique de « valeur ajoutée »), et d’agrandir son cercle de relations, ou au moins de recenser et d’afficher un cercle de relations.
  • Le terme « réseau social en ligne » décrit un modèle de site du « web 2.0 », qui sert à gagner de nouvelles relations sur internet et à accroitre sa visibilité personnelle. Le « Web 2.0 » (comprenez web version 2) est un terme apparu autour de 2004 qui décrit une nouvelle époque de rentabilité d’Internet, ainsi que les différentes fonctions dynamiques et interactives de « partage » qui en composent les repères [3]. Ces nouvelles caractéristiques techniques qui renvoient les simples pages web HTML statiques à la préhistoire, ce sont les outils de compteurs de visites, les formulaires de commentaires, les flux de syndication RSS, etc. (des fonctions qui pour certaines existaient déjà avant la notion de web 2.0 mais qui se sont standardisées et généralisées pour devenir des normes). Format blog, c’est à dire un site personnel hébergé directement à l’inscription et qui ne nécessite pas de logiciel extérieur ou de vraies connaissances spécialisées pour être ouvert et mis à jour.
  • Des premiers forums communautaires de discussions aux premiers sites de « réseau social » comme on les connait aujourd’hui (6degrees.com en 1996-1998?, et surtout Friendster.com en 2002), en passant par les réseaux d’entreprises et de coaching professionnel où le profil étaient d’abord un CV, sans oublier les sites de rencontres amoureuses (Match.com en 1995) et les réseaux d’anciens camarades de classes (copainsdavant.com) [4], l’idée de faire converger le trafic des utilisateurs d’Internet en leur offrant de l’espace gratuit pour héberger leurs contenus n’est pas toujours allée de soi. Jusqu’au début des années 2000 Internet était avant tout considéré par les décideurs comme un espace potentiel de vente (jusqu’à l’éclatement économique de la « bulle internet »), et les recettes publicitaires des bannières clignotantes en haut des sites n’étaient pas suffisantes à elles seules pour justifier des investissement audacieux et risqués dans l’offre de services gratuits et massifs. L’Eldorado du « web 2.0 » et l’usage domestique de l’Internet haut débit a changé tout cela…
  • Les plus grandes références sont aujourd’hui LinkedIn, Viadeo et Xing. Linkedin, acteur historique du réseau social professionnel sur Internet a initié le « networking » sur Internet qui se définit par l’action de développer un réseau de relations sur la toile. En effet, ce dernier a réussi à se développer viralement en répondant à la promesse suivante : « Inscris toi, remplis ton CV et invite tous tes contacts sur le service. Tu pourras ensuite bénéficier du réseau de contact étendu de ton réseau direct ». Ce système a plutôt bien fonctionné en s’immisçant dans le « top management » des entreprises et en aspirant littéralement les millions de contacts des carnets d’adresses de professionnels tout autour du globe. Viadeo lui a emboîté le pas assez rapidement sur le même concept de mise en relations professionnelles sur le marché français. Ces réseaux sociaux sont en réalité d’énormes bases de données de CVs interconnectés entre eux. Le modèle d’affaire principal de ces réseaux est la vente de la mise en relation directe pour les personnes n’ayant pas le réseau suffisant pour faire passer une requête à une personne inscrite sur le service. De ce fait, la « course au réseau » a lieu et les personnes ajoutent le maximum de contacts possible mettant à mal l’efficacité du système de recommandations via un réseau de confiance.
  • Viadeo est un réseau social professionnel créé par Dan Serfaty[1] et Thierry Lunati[2] de 25 millions de membres. Apparu sur la toile en mai 2004, sous le nom de Viaduc, il se fera ensuite appeler Viadeo, en novembre 2006, après avoir été décliné en 6 langues. Viadeo s'adresse aux. Viadeo se définit comme un outil permettant Basé à Paris (siège social), Viadeo dispose également de bureaux et d’équipes locales en Angleterre (Londres), en Espagne (Madrid et Barcelone), en Italie (Milan), en Chine (Pékin), en Inde (New Delhi), au Mexique (Mexico)et au Canada. [3]. * Mai 2004 – Le service est en ligne, disponible gratuitement en Français. * Novembre 2006 – Viaduc devient Viadeo[6]. Le site est traduit en 6 langues européennes (anglais, allemand, néerlandais, portugais, espagnol et italien) avec ouverture des bureaux en Angleterre, en Italie et en Espagne. * * Novembre 2008 – Annonce de l’ouverture d’un bureau local au Mexique[12]. * Janvier 2009 – Annonce de l’acquisition d’Apna -Circle, premier réseau social en Inde, regroupant plus de 350 000 membres [13]. * Juillet 2009 - Nouveau logo et nouvelle charte graphique pour le site web [14] En octobre 2009, Viadeo rachète Unyk, un site Web canadien de gestion de contacts : ce nouvel ensemble revendique 25 millions d'utilisateurs[15].
  • Au départ Twitter est un outil dont on ne voit pas trop l’intérêt, car si on veut envoyer un message il y a les emails, si on veut gérer ses contacts il y a Facebook, si on veut chatter il y a MSN, si on veut écrire des articles il y a les blogs et pour partager des liens intéressants il y a les Digg Likes… Alors pourquoi Twitter ? Tout simplement un peu tout cela en même temps ! Quels sont les usages concrets de Twitter dans une entreprise ? twitter et marketing 1 – Se créer un réseau et diffuser de l’information. Tout comme Facebook, Viadeo, Linkedin… Twitter est un excellent moyen pour entrer en contact avec de nouvelles personnes et ainsi d’élargir son réseau avec des individus que l’on n’aurait jamais rencontré “dans la vraie vie” ou sur Internet. Cela peut également être un outil de fidélisation avec ses clients : Tous les experts en emarketing sont d’accord sur le fait qu’il devient de plus en plus difficile d’assurer la délivrabilité des emails, les FAI et Anti-Spam filtrant les emails au moindre signe suspect. De plus l’email a véritablement perdu de son attraction, et parmi la masse des emails et newsletters reçus dans la journée il est devenu difficile de sortir du lot… Twitter permet donc d’envoyer un message soit via un message générique, soit via un message direct à la personne. De plus comme les vrais fans de Twitter sont toujours connectés cela permet d’avoir une réactivité forte. Il convient donc de distinguer 3 types de messages : - Ceux envoyés automatiquement via des flux RSS, par exemple les mises à jour d’un blog, d’un digg like… - Ceux envoyés manuellement pour partager une information déjà présente sur le net ou sur un blog autre que le sien. - Ceux envoyés en exclusivité sur Twitter pour propager un buzz, offrir une promo exclusive à votre communauté, lancer un sondage, poser une question… Twitter est un outil très simple et très abordable pour une TPE : il n’y a pas besoin d’acheter un logiciel d’emailing, d’avoir une base clients, de souscrire à un abonnement à une solution d’emailing, de créer une newsletter HTML… il suffit de mettre son pseudo et les clients s’inscrivent tous seuls ! Voici ci-dessous l’exemple de cette Pizzeria qui a mis un panneau d’affichage pour mettre en avant son compte Twitter sur lequel elle annonce les promotions pour ses pizzzas : twitter pizza twitter pizza Néanmoins il y a 2 limites à l’envoi des messages : - Une majorité de personnes consultent Twitter de manière sporadique (voir notre graphique plus bas). - Les messages envoyés à tous sont perdus dans la foule des messages dès qu’un de vos suiveur suit plus de 50 personnes. 2 – Faire de la veille concurrentielle et trouver des clients. Twitter est un outil intéressant de veille concurrentielle car parfois il permet de “surprendre” des conversations entre utilisateurs par son caractère “informel” alors que tout est tracé et enregistré… Pour cela il est possible d’utiliser des outils comme http://search.twitter.com/ qui permet de faire des recherches par mots clés sur les Tweets… Par exemple en cherchant ConseilsMaketing.fr on tombe sur cette remarque d’Oliv sur une de nos vidéo postée sur le site : twitter et veille concurrentielle Certains services proposent même de suivre 3 mots clés sur le même écran afin de visualiser en 1 clin d’œil les dernières informations sur vos produits comme http://monitter.com. Il est même possible de suivre automatiquement les personnes qui ont tapé un mot clé grâce à http://www.twollow.com/ , http://twitterperch.com/, ou même recevoir une alerte par email avec http://twilert.com/, http://tweetbeep.com/ , http://twist.flaptor.com, , http://whostalkin.com/ , http://twittersearch.flaptor.com , http://www.twitscoop.com/ , http://twitseeker.com/ … Si vous utilisez un client Twitter comme Seesmic il est très simple de programmer des recherches de mots clés comme par exemple “conseilsmarketing” afin de détecter tous ceux qui parlent de votre marque sur Twitter. Et bien entendu cela permet également de trouver des clients, en mémorisant des termes clés comme par exemple “acheter iphone” afin de détecter tous ceux qui veulent acheter un iphone… et donc à chaque fois qu’une personne tape ce mot clé vous en serez averti avant vos concurrents ! Pour aller encore plus loin dans la surveillance, il est possible d’utiliser http://www.tweetstats.com qui permet de faire des statistiques sur un compte Twitter “public” : nombre de tweets, jour et heures de réponses (pour voir si vous l’utilisez au boulot !), à qui vous répondez le plus… Et pour analyser l’évolution d’un compte Twitter, avec http://twitterholic.com/ vous le nb de suiveurs, de suivis… 3 – Améliorer son référencement et générer du trafic. Les messages postés sur Twitter sont moyennement bien classés par Google, mais c’est quand même une opportunité supplémentaire pour apparaître sur des expressions. Mais il ne faut pas rêver, ces messages apparaissent généralement en 3ième ou 4ième page… Il est même possible d’ajouter des liens en en postant de manière anonyme des billets sur son blog avec des mots clés et expressions via http://www.secrettweet.com/ Un certain nombre de bloggers utilisent aussi Twitter pour demander, via un message direct, à leurs suiveurs de voter pour leurs billets. Cette pratique bien que courante est un peu limite car cela influence les scoops qui arrivent en home page. On préférera donc une utilisation plus “soft” en publiant uniquement via des messages “classiques” ses scoops. Il existe aussi des services comme http://posterous.com/ (en alternative http://twitpic.com/) qui vous permettent de créer automatiquement des pages Web spécifiques sur leur site avec votre le contenu d’un Tweet (texte et photo). Il suffit par exemple d’envoyer un email à post@posterous.com et automatiquement votre page est créé ! On peut voir le résultat via un test : http://canevet-9wnne.posterous.com/ 4 – Obtenir de l’aide facilement et rapidement L’intérêt de Twitter c’est de pouvoir poser des questions facilement à son réseau sans devoir envoyer un email à telle ou telle personne. On lance une bouteille à la mer, et on attend une réponse ! Cela peut être utile si par exemple on ne se souvient plus d’un site, si on recherche un lieu… car c’est une “intelligence collective” qui est alors à votre disposition. Il existe également des services de questions réponses dédiées à Twitter : http://www.lazytweet.com/, http://helpwith.tweetapp.com/, http://atanswerme.com/ , http://toanswer.net/ , http://www.mosio.com/twitter/… 5 – Se créer un Intranet d’entreprise. Tout comme les réseaux sociaux classiques (Facebook, Viadeo…), Twitter peut également servir pour créer son propre intranet et partager des informations. Pour cela il suffit d’utiliser des outils comme http://www.yammer.com/ qui permettent de protéger ses informations. 6 – Mesurer sa qualité de services. C’est bien connu, une personne mécontente en parle à 6, et une personne satisfaite à 3 seulement… Il est donc essentiel de surveiller ce que vos clients et prospects pensent de vous pour anticiper les problèmes et limiter leur portée. Avec Twitter, vous avez un lien direct post achat avec vos clients, vous avez ainsi un retour direct de ce pensent vos clients, des problèmes qu’ils rencontrent… afin de faire du préventif plutôt que tu curatif. Voici par exemple un site qui référence tous les Twitter d’entreprie : http://twibs.com/. 7 – Faire la promotion de vos produits et services par vos lecteurs. Il suffit pour cela d’ajouter un bouton “Envoyer sur Twitter” à vos articles de Blogs, promos… afin de demander à vos lecteurs de relayer l’information à leur propre communauté. Il faut rajouter un bouton “Partager sur Twitter” afin que les autres utilisateurs de Twitter en parlent à leur réseau ! Il suffit pour cela d’ajouter quelques lignes de code du site http://twitthis.com/ . Il est aussi possible d’afficher son Twitter sur son blog (par exemple avec twibadge), et bien d’autres plugins pour Wordpress http://rick.jinlabs.com , Simpletwitter, bouton retweet Mais il est essentiel d’inciter vos lecteurs à vous suivre et à rejoindre votre communauté pour être en permanence au courant de vos actualités via un bouton “Suivez-Moi sur Twitter” (à noter : si vous souhaitez suivre ConseilsMarketing.fr c’est ICI). Cette base de “suiveurs” fidèles vous permettra de relayer vos messages et ainsi de multiplier l’effet viral de vos informations.
  • Au départ Twitter est un outil dont on ne voit pas trop l’intérêt, car si on veut envoyer un message il y a les emails, si on veut gérer ses contacts il y a Facebook, si on veut chatter il y a MSN, si on veut écrire des articles il y a les blogs et pour partager des liens intéressants il y a les Digg Likes… Alors pourquoi Twitter ? Tout simplement un peu tout cela en même temps ! Quels sont les usages concrets de Twitter dans une entreprise ? twitter et marketing 1 – Se créer un réseau et diffuser de l’information. Tout comme Facebook, Viadeo, Linkedin… Twitter est un excellent moyen pour entrer en contact avec de nouvelles personnes et ainsi d’élargir son réseau avec des individus que l’on n’aurait jamais rencontré “dans la vraie vie” ou sur Internet. Cela peut également être un outil de fidélisation avec ses clients : Tous les experts en emarketing sont d’accord sur le fait qu’il devient de plus en plus difficile d’assurer la délivrabilité des emails, les FAI et Anti-Spam filtrant les emails au moindre signe suspect. De plus l’email a véritablement perdu de son attraction, et parmi la masse des emails et newsletters reçus dans la journée il est devenu difficile de sortir du lot… Twitter permet donc d’envoyer un message soit via un message générique, soit via un message direct à la personne. De plus comme les vrais fans de Twitter sont toujours connectés cela permet d’avoir une réactivité forte. Il convient donc de distinguer 3 types de messages : - Ceux envoyés automatiquement via des flux RSS, par exemple les mises à jour d’un blog, d’un digg like… - Ceux envoyés manuellement pour partager une information déjà présente sur le net ou sur un blog autre que le sien. - Ceux envoyés en exclusivité sur Twitter pour propager un buzz, offrir une promo exclusive à votre communauté, lancer un sondage, poser une question… Twitter est un outil très simple et très abordable pour une TPE : il n’y a pas besoin d’acheter un logiciel d’emailing, d’avoir une base clients, de souscrire à un abonnement à une solution d’emailing, de créer une newsletter HTML… il suffit de mettre son pseudo et les clients s’inscrivent tous seuls ! Voici ci-dessous l’exemple de cette Pizzeria qui a mis un panneau d’affichage pour mettre en avant son compte Twitter sur lequel elle annonce les promotions pour ses pizzzas : twitter pizza twitter pizza Néanmoins il y a 2 limites à l’envoi des messages : - Une majorité de personnes consultent Twitter de manière sporadique (voir notre graphique plus bas). - Les messages envoyés à tous sont perdus dans la foule des messages dès qu’un de vos suiveur suit plus de 50 personnes. 2 – Faire de la veille concurrentielle et trouver des clients. Twitter est un outil intéressant de veille concurrentielle car parfois il permet de “surprendre” des conversations entre utilisateurs par son caractère “informel” alors que tout est tracé et enregistré… Pour cela il est possible d’utiliser des outils comme http://search.twitter.com/ qui permet de faire des recherches par mots clés sur les Tweets… Par exemple en cherchant ConseilsMaketing.fr on tombe sur cette remarque d’Oliv sur une de nos vidéo postée sur le site : twitter et veille concurrentielle Certains services proposent même de suivre 3 mots clés sur le même écran afin de visualiser en 1 clin d’œil les dernières informations sur vos produits comme http://monitter.com. Il est même possible de suivre automatiquement les personnes qui ont tapé un mot clé grâce à http://www.twollow.com/ , http://twitterperch.com/, ou même recevoir une alerte par email avec http://twilert.com/, http://tweetbeep.com/ , http://twist.flaptor.com, , http://whostalkin.com/ , http://twittersearch.flaptor.com , http://www.twitscoop.com/ , http://twitseeker.com/ … Si vous utilisez un client Twitter comme Seesmic il est très simple de programmer des recherches de mots clés comme par exemple “conseilsmarketing” afin de détecter tous ceux qui parlent de votre marque sur Twitter. Et bien entendu cela permet également de trouver des clients, en mémorisant des termes clés comme par exemple “acheter iphone” afin de détecter tous ceux qui veulent acheter un iphone… et donc à chaque fois qu’une personne tape ce mot clé vous en serez averti avant vos concurrents ! Pour aller encore plus loin dans la surveillance, il est possible d’utiliser http://www.tweetstats.com qui permet de faire des statistiques sur un compte Twitter “public” : nombre de tweets, jour et heures de réponses (pour voir si vous l’utilisez au boulot !), à qui vous répondez le plus… Et pour analyser l’évolution d’un compte Twitter, avec http://twitterholic.com/ vous le nb de suiveurs, de suivis… 3 – Améliorer son référencement et générer du trafic. Les messages postés sur Twitter sont moyennement bien classés par Google, mais c’est quand même une opportunité supplémentaire pour apparaître sur des expressions. Mais il ne faut pas rêver, ces messages apparaissent généralement en 3ième ou 4ième page… Il est même possible d’ajouter des liens en en postant de manière anonyme des billets sur son blog avec des mots clés et expressions via http://www.secrettweet.com/ Un certain nombre de bloggers utilisent aussi Twitter pour demander, via un message direct, à leurs suiveurs de voter pour leurs billets. Cette pratique bien que courante est un peu limite car cela influence les scoops qui arrivent en home page. On préférera donc une utilisation plus “soft” en publiant uniquement via des messages “classiques” ses scoops. Il existe aussi des services comme http://posterous.com/ (en alternative http://twitpic.com/) qui vous permettent de créer automatiquement des pages Web spécifiques sur leur site avec votre le contenu d’un Tweet (texte et photo). Il suffit par exemple d’envoyer un email à post@posterous.com et automatiquement votre page est créé ! On peut voir le résultat via un test : http://canevet-9wnne.posterous.com/ 4 – Obtenir de l’aide facilement et rapidement L’intérêt de Twitter c’est de pouvoir poser des questions facilement à son réseau sans devoir envoyer un email à telle ou telle personne. On lance une bouteille à la mer, et on attend une réponse ! Cela peut être utile si par exemple on ne se souvient plus d’un site, si on recherche un lieu… car c’est une “intelligence collective” qui est alors à votre disposition. Il existe également des services de questions réponses dédiées à Twitter : http://www.lazytweet.com/, http://helpwith.tweetapp.com/, http://atanswerme.com/ , http://toanswer.net/ , http://www.mosio.com/twitter/… 5 – Se créer un Intranet d’entreprise. Tout comme les réseaux sociaux classiques (Facebook, Viadeo…), Twitter peut également servir pour créer son propre intranet et partager des informations. Pour cela il suffit d’utiliser des outils comme http://www.yammer.com/ qui permettent de protéger ses informations. 6 – Mesurer sa qualité de services. C’est bien connu, une personne mécontente en parle à 6, et une personne satisfaite à 3 seulement… Il est donc essentiel de surveiller ce que vos clients et prospects pensent de vous pour anticiper les problèmes et limiter leur portée. Avec Twitter, vous avez un lien direct post achat avec vos clients, vous avez ainsi un retour direct de ce pensent vos clients, des problèmes qu’ils rencontrent… afin de faire du préventif plutôt que tu curatif. Voici par exemple un site qui référence tous les Twitter d’entreprie : http://twibs.com/. 7 – Faire la promotion de vos produits et services par vos lecteurs. Il suffit pour cela d’ajouter un bouton “Envoyer sur Twitter” à vos articles de Blogs, promos… afin de demander à vos lecteurs de relayer l’information à leur propre communauté. Il faut rajouter un bouton “Partager sur Twitter” afin que les autres utilisateurs de Twitter en parlent à leur réseau ! Il suffit pour cela d’ajouter quelques lignes de code du site http://twitthis.com/ . Il est aussi possible d’afficher son Twitter sur son blog (par exemple avec twibadge), et bien d’autres plugins pour Wordpress http://rick.jinlabs.com , Simpletwitter, bouton retweet Mais il est essentiel d’inciter vos lecteurs à vous suivre et à rejoindre votre communauté pour être en permanence au courant de vos actualités via un bouton “Suivez-Moi sur Twitter” (à noter : si vous souhaitez suivre ConseilsMarketing.fr c’est ICI). Cette base de “suiveurs” fidèles vous permettra de relayer vos messages et ainsi de multiplier l’effet viral de vos informations.
  • réputation numérique :
  • Nous vous avons parlé il y a peu de Tinkuy, un projet communautaire lancé par Renaud le Chatelier et 4 de ses amis, ayant pour vocation de motiver les consciences, de fédérer et stimuler les internautes inscrits. Dans une logique d’intelligence collective, les meilleures idées et propositions vertes remontent vers le haut, les internautes les plus actifs gagnent des points, échangeables par la suite en bon d’achat vert ou soutien pour les ONG partenaires.
  • Nous vous avons parlé il y a peu de Tinkuy, un projet communautaire lancé par Renaud le Chatelier et 4 de ses amis, ayant pour vocation de motiver les consciences, de fédérer et stimuler les internautes inscrits. Dans une logique d’intelligence collective, les meilleures idées et propositions vertes remontent vers le haut, les internautes les plus actifs gagnent des points, échangeables par la suite en bon d’achat vert ou soutien pour les ONG partenaires.
  • Pourquoi être présent sur le web 2.0 : Des internautes plus actifs Des applications en ligne Des services collaboratifs Des utilisateurs qui partagent plus Les réseaux sociaux Pensez-vous que votre réseau de contacts et de connaissances soit utile pour faire du business ? réputation numérique : Moins d’expertise personnelle, plus de confiance collective Qui donne les informations fiables et qui n’en donne pas
  • Encore frileuses, les entreprises ne perçoivent pas l'intérêt des réseaux sociaux en ligne. Elles reconnaissent pourtant qu'elles devront en déployer à terme. Les pionniers estiment même que ces outils dopent leurs ventes. Selon indexel.net, la plupart des entreprises n'ont pas de stratégie en la matière. Les principaux obstacles à l'adoption de ces outils concernent les craintes liées à la sécurité (76 %), l'immobilisme de la direction (57 %) et la réticence à exploiter des technologies naissantes (58 %). Plus de la moitié des entreprises redoutent également une baisse de la productivité de leurs employés. Source :Louis-Serge Real del Sarte Ambassadeur XING
  • Il est essentiel pour une entreprise de connaître la portée de ces outils ainsi que les usages que l’on peut en retirer. En effet, on assiste à une mutation sociale, le Web change, les utilisateurs aussi. Il faut décrypter les usages, segmenter les publics présents sur la toile, comprendre l’influence des réseaux sociaux sur les comportements d’achat. La veille est essentielle, un réseau social peut lancer un buzz marketing (viral) positif ou négatif, d’où l’intérêt d’être présent pour l’entreprise, la marque et de parer les éventuels dénigrements.
  • Comment aborder un projet de réseau social? * Segmenter la clientèle en fonction des usages et outils sociaux, en effet le message sera différent en fonction de l’âge, de la CSP, B2B, B2C et donc le réseau social également * Tenir compte des objectifs et stratégies fixés par l’entreprise * Intégrer une politique multicanale : complémentarité du off et du online * Définir une stratégie : Etude de marché, impliquer ses collaborateurs, utilisation du marketing viral * Choisir les bon outils, les bons réseaux sociaux à intégrer La mise en oeuvre du projet de réseau social? Quelques clés essentielles : “ écouter avant d’entrer” : * où se déroulent les conversation (blog, groupes Facebook…) * quelles sont les sources pertinentes (style, attentes, relations…) * qui dans son entreprise blogue, facebook? Et ainsi transformer ce qui peut-être jugée comme une perte de temps en valeurs ajoutées. * Si le but est la notoriété, mettre en place des outils de mesures : nombres d’abonnés, fans, citations, liens, trafic, volumes de recherche… Etre présent et impliquer son personnel Engager : * donner, mettre en valeur les contributeurs, personnaliser, trouver des actions originales… Et les gens parleront de vous! * écrire des contenus engageants (points de vue…) * ergonomie simple du site Appliquer les réseaux sociaux à des actions que l’on mène déjà * collecte de questions * avis sur les blogs * poursuite de la discussion sur le groupe facebook par exemple ou d’autres événements “en vrai” 5 éléments peu honéreux à mettre en oeuvre: * Attention : liens, classements, blog-rolls… * Expertise : livres blancs, tutoriels * Données : qui intéressent tout le monde * Exclusivité : application à tester, news en exclusivité * Veille : partagez l’effort de veille Le rôle clé du Community Manager * veiller à la réputation de sa marque, aux avis des clients, la concurrence * engager ou contribuer * animer (sujet de conversation, débat, publicité nouveau produit…) * capturer ou lock-in, la confiance du consommateur acquise, le coût de changement est trop important pour lui, alors il choisira l’inertie. * mesurer à travers le tracking (cookie, adresse IP, Google analytics), le ROI de la marque. Faire parler de soi, avant que l’on parle de vous sans vous.
  • Finalement le réseau social est-il une fin en soi ? Ne s’agit-il pas plutôt d’une possibilité que l’on propose sur un service à ces utilisateurs pour qu’ils puissent échanger entre eux ? Sur Ziki.com c’est notre conviction, ce n’est pas le réseau qui est au centre mais plutôt l’individu qui agit au sein de plusieurs réseaux. C’est pourquoi notre démarche est plutôt la construction d’un profil le plus complet possible agrégeant CV, Blogs, Photos, Vidéos, services web, autres profils, flux RSS en tout genre. Ce profil public vous sert alors de présence dynamique et centralisé sur le web et d’identifiant pour vous enregistrer (avec OpenID) sur tous les nouveaux services compatibles du web. Car au final, le Web est un réseau social en lui-même et la majeure partie d’entre nous l’utilise via Google pour trouver des informations mais aussi des personnes. Les profils Ziki se démarquent de ceux des autres réseaux en vous garantissant la première place sur Google, Yahoo et MSN dès lors qu’on tape votre nom sur Internet tout en rassemblant les informations que vous souhaitez voir associer à votre présence. Les réseaux sociaux permettent une présence sur le Web. Cette présence peut-être multiple, divisée et potentiellement obsolète. La notion d’« identité en ligne » (ou identité numérique) prend donc tout son sens et la gestion de votre réputation sur Internet sera sûrement un enjeu majeur dans les prochaines années (quelques soient le ou les réseaux sur lesquels vous maintiendrez une présence virtuelle) et aura un impact sur votre vie réelle quotidienne. Les seules limites, car il y en a : la multiplication des réseaux, des comptes personnels, la fractionalisation des démarches, la surcharge des boîtes lorsque l’on ne configure pas opérationnellement son compte (ce qui n’est pas toujours facile d’ailleurs tant les options sont diverses), et donc le risque de saturation de l’internaute. Attendons maintenant de voir la manière dont ces réseaux vont prendre de l’ampleur, et la manière dont le ralliement virtuel des consciences et des énergies va se transformer sur le terrain, car là est le véritable défi, au-delà des groupes, des identités, et du temps passé sur le net pour gérer le tout ;-) J’ai de bons espoirs au regard des CarrotMob et des Freeze observés de l’autre côté de l’Atlantique (et un peu en France)… et tout cela me fait dire une fois encore que nous vivons une époque difficile, mais une époque tellement formidable! Nous avons les solutions entre les mains, il ne reste plus qu’à saisir les évidences, choisir et voter en conscience et nous plonger dans le monde de demain avec nos plus belles espérances!
  • Les réseaux sociaux

    1. 1. Semaine des entreprises de services BtoB Les réseaux sociaux, identification et fonctionnalités en ligne
    2. 2. Semaine des entreprises de services BtoB • Qu'est ce qu'un réseau social ? • Les différents réseaux sociaux • Objectif et utilité du réseau social ? • Quel intérêt pour une entreprise ?Liens internet & articles à lire
    3. 3. Semaine des entreprises de services BtoB Qu'est ce qu'un réseau social ? • Dans le monde réel, la mise en place d’un réseau professionnel peut s’avérer difficile. • Dans le monde virtuel, les bénéfices liés à une inscription sur les réseaux sociaux sont immédiats.
    4. 4. Semaine des entreprises de services BtoB Qu'est ce qu'un réseau social en ligne ? • Communautés d'utilisateurs qui se sont regroupés en fonction de centres d'intérêts communs : les loisirs, les passions : musique, voyages, cuisine, ou encore la vie professionnelle... La plupart des sites qui servent de support à ces réseaux sociaux proposent un certain nombre de fonctionnalités permettant échanges et réactivité entre membres inscrits.
    5. 5. Semaine des entreprises de services BtoB Qu'est ce qu'un réseau social en ligne ? • Exemple de fonctionnalités : – créer une page personnelle (profil) pour se présenter, – ajouter d’autres membres du même site dans une liste d’amis visible sur ce profil, – compter, mesurer et représenter les relations entres ces membres, tout en offrant une exposition et une audience plus ou moins forte selon l’importance et la valeur médiatique (la marque) du site/réseau. • Présentation au format blog : Tout est à disposition lors de l’inscription sur le site qui héberge le service, et les outils interactifs sont intégrés par défaut.
    6. 6. Semaine des entreprises de services BtoB Les différents réseaux sociaux
    7. 7. Semaine des entreprises de services BtoB
    8. 8. Semaine des entreprises de services BtoB Historique des réseaux sociaux • 1988 – AOL procède au lancement d’une plateforme ‘sociale’ aux profils associés par intérêts. • 2003 – En mai, LinkedIn est lancé et MySpace voit le jour et en octobre, avec des commentaires sur les photos individuelles et sa propre messagerie instantanée. • 2004 – En février, Facebook voit le jour, en juin, c’est au tour de Friendster En septembre, R.E.M. inaugure leur nouvel album sur MySpace (src). • 2005 – En janvier, Bebo est né ; En mai, aSmallWorld fait l’annonce que les fonctionnalités principales de leur plate- forme sont maintenant accessible via le téléphone cellulaire En juillet, Rupert Murdoch fait l’acquisition historique de MySpace En septembre, Facebook se lance à l’assaut des profiles étudiants du secondaire • 2006 – En janvier MySpace inaugure la fonction d’échange de clips vidéos (source) ; En avril, Facebook ouvre la porte aux réseaux corporatifs (src) ; Avril/mai, une publicité pour X-Men est diffusé via MySpace ; En septembre, Facebook procède au lancement de nouveaux fils RSS ; Facebook disponible à tous ceux qui possède un compte courriel
    9. 9. Semaine des entreprises de services BtoB Les différents réseaux sociaux • Les réseaux de loisirs ou privés : Facebook, Myspace, friendster • Les réseaux professionnels : Viadéo, Linkedin ou Xing Twitter Qualiléo Tinkuy
    10. 10. Semaine des entreprises de services BtoB
    11. 11. Semaine des entreprises de services BtoB www.viadeo.com • 25 millions de membres • Public : personnes souhaitant développer leur réseau de contacts professionnels • Objectif : augmenter ses opportunités « business » (recherche de nouveaux clients, partenaires ou fournisseurs etc.), accroître sa propre visibilité ou celle de son entreprise (publicité), recruter ... ou encore se faire recruter. • Fonctionnalités : actualités, abonnement et gestion de hubs thématiques, présentation d’un profil, annonce d’événements
    12. 12. Semaine des entreprises de services BtoB www.linkedin.com www.xing.com
    13. 13. Semaine des entreprises de services BtoB www.twitter.com
    14. 14. Semaine des entreprises de services BtoB www.twitter.com • 11,5 millions d’utilisateurs monde – environ 125 000 français • Service de MicroBlogging qui permet d’envoyer des messages de 140 caractères à ses correspondants • Thématiques : variées ! Du marketing à la main de Thierry Henry • Public : bloggers passionnés, spécialistes du Web … • Objectif : être une source de valeur ajoutée : envoi d’informations intéressantes et pertinentes (liens, articles, idées…). Le but ultime étant si possible d’enclencher un débat et de faire réagir vos lecteurs pour provoquer une réaction en chaine. • Possibilités : RP, proposer des partenariats, présenter une nouvelle offre, faire la promotion d’un évènement… Faire de la veille concurrentielle et trouver des clients.
    15. 15. Semaine des entreprises de services BtoB • Twitter : une nouvelle arme pour la guerre entre enseignes ? Quand on parle de Twitter, on parle de micro-blogging, d'instantanéité et de réactivité, mais en Angleterre quand Sainsbury's arrive sur Twitter, Asda lui souhaite la bienvenue et fait remarquer l'absence de Tesco et de Morrisons. Intéressante action car elle érige la modernité comme argument concurrentiel et propose une nouvelle utilisation de Twitter. Source : Retail-distribution, le blog de Frank Rosenthal
    16. 16. Semaine des entreprises de services BtoB www.qualileo.org • 2000 membres • Thématiques : affichage environnemental, performance économique, responsabilité sociétale, efficacité énergétique… • Qualiléo est un réseau social porté par le Groupe AFNOR. • Public : auditeurs, responsables qualité, responsables environnement ou DD, consultants, chefs d’entreprises… • Objectif : partager et échanger des bonnes pratiques de management pour que son entreprise soit à la pointe de la performance… • Fonctionnalités : les membres peuvent se créer un réseau de contacts, participer à des communautés thématiques animées par des experts du Groupe AFNOR, obtenir des réponses justes à des questions pratiques, co-créer des contenus, partager des documents de référence, des idées, des expériences
    17. 17. Semaine des entreprises de services BtoB www.tinkuy.fr
    18. 18. Semaine des entreprises de services BtoB www.tinkuy.fr • Tinkuy.fr, une communauté d'internautes qui s'entraident pour devenir plus responsables : c'est à dire, plus respectueux de l'homme et de l'environnement. • Objectif : Proposer vos idées à la communauté : marque responsable, ecogeste, innovation, entreprises éthiques et équitables, produits écolos, etc... Voter pour les idées qui semblent les plus pertinentes. C'est donc l’internaute qui alimente et évalue le contenu du site • Plus un membre contribue à faire progresser la communauté, plus il gagne des points (les "Tinkpoints") et bénéficie d'avantages (cadeaux écolos, offres de partenaires éthiques et responsables). Chacune de vos visites sur le site génère une valeur (par l'affichage de publicité) dont une partie est reversée à des projets partenaires
    19. 19. Semaine des entreprises de services BtoB Objectifs et utilité du réseau social • Un réseau social numérique c’est bien si vous êtes pourvoyeur de contenu, sinon c’est inutile. • Si vous n’avez pas une stratégie et une utilisation réfléchie de ce que vous allez faire sur les réseaux sociaux, il est inutile d’y aller car vous n’y améliorerez pas votre réputation numérique.
    20. 20. Semaine des entreprises de services BtoB Objectifs et utilité du réseau social • Promouvoir • Recruter • Développer des relations • Mettre en œuvre des applications
    21. 21. Semaine des entreprises de services BtoB Quel intérêt pour une entreprise ? Les entreprises sont-elles prêtes ? • 60 % des cadres de la direction ne perçoit pas l'enjeu que les réseaux sociaux représentent pour leurs employés et leurs clients. • 66% des entreprises pensent que les réseaux sociaux sont l'avenir de la collaboration, seules 7% en ont intégré un, et 20% ont une stratégie pour en adopter un
    22. 22. Semaine des entreprises de services BtoB Quel intérêt pour une entreprise? • créer et surveiller sa notoriété : veille sur sa e-réputation • développer ses ventes • fidéliser ses clients, les transformer en défenseur de la marque/entreprise • augmenter le portefeuille de clients grâce à une visibilité plus importante • développer de nouveaux produits, les consommateurs sont la meilleure source d’information sur les forums (goûts, besoins…) • faire de la veille et recruter (LinkedIn, Viadeo…)
    23. 23. Semaine des entreprises de services BtoB Alors on y va ? • Segmenter la clientèle en fonction des usages et outils sociaux • Tenir compte des objectifs et stratégies fixés par l’entreprise • Choisir les bon outils, les bons réseaux sociaux à intégrer : “écouter avant d’entrer” • Mesurer les retours • Ecrire des contenus engageants • Exclusivité : application à tester, news en exclusivité • Veille : partagez l’effort de veille Faire parler de soi, avant que l’on parle de vous sans vous.
    24. 24. Semaine des entreprises de services BtoB
    25. 25. Semaine des entreprises de services BtoB Un dernier mot … Babette Leforestier (TNS Sofres) : « Le Net est un outil formidable si l’on s’en sert bien. C’est une opportunité immédiate et directe avec le client. On a longtemps parlé de monologue de la marque, puis de dialogue. Aujourd’hui les entreprises s’initient au «multi-logue», notamment à travers les réseaux sociaux en ligne. »
    26. 26. Semaine des entreprises de services BtoB Astuces • Social ads de Facebook est une application qui permet d’évaluer gratuitement le potentiel de profils ayant un intérêt pour un produit ou un territoire. • www.samepoint.com est un moteur de recherche de conversations en ligne et permet de surveiller la « réputation numérique » de votre entreprise … Attention les résultats peuvent être surprenants ! • www.quitwitte.fr est un site d’information sur l’univers de Twitter, ce que l’on y trouve, les marques, les journalistes … • www.yoolink.fr est un service collaboratif de recherche, gestion et partage de favoris. • http://tinyurl.com est une application de Twitter qui réduit les url trop longues. Exemple : http://tinyurl.com/yhbgx4b correspond à : http://www.ilove-web.com/2009/11/24/super-idee-de-campagne-marketing-utilisant- facebook-et-le-tagging/
    27. 27. Semaine des entreprises de services BtoB
    28. 28. Semaine des entreprises de services BtoB Sources • http://creaturereseausocial.wordpress.com • Les réseaux sociaux pour l’entreprise – Nicolas Coulon • les Infostratèges.com • Les réseaux sociaux en pleine (r)évolution – JF Ruiz • www.conseilsmarketing.fr • Wikipedia.org • Marketing magazine • …

    ×