SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  33
ECBU
Réalisé par :
ASSIA EDDAHHANI
ZAKARIAE ASSOUALI
ISPITS
PLAN:
1) Introduction
2) Modalité de prélèvement
3) Examen macroscopique et microscopique
des urines
4) Culture des urines
5) Interprétation de l’ECBU
Définition
L’examen cytobactériologique des urines (ECBU) consiste à
analyser les urines d’une personne pour déceler une éventuelle
infection urinaire et pour déterminer quels sont les germes en
cause. Le but est d’adapter ensuite au mieux le traitement
antibiotique.
Pourquoi faire un examen
cytobactériologique des
urines ?
Il faut dire que les infections urinaires
représentent la seconde cause
d’infection bactérienne après les
infections respiratoires. Elles
peuvent toucher la vessie (cystite),
la prostate (prostatite) et
les reins (pyélonéphrite). L’ECBU
permet le diagnostic de ces différentes
affections chez les adultes, les enfants
et les nourrissons.
02
i
Il peut être prescrit :
• En cas de symptômes de cystite (brûlures lors de la miction, douleurs,
envies fréquentes, etc.) ou de pyélonéphrite (mêmes symptômes avec fièvre
et douleurs dans le bas du dos)
• En cas de symptômes de prostatite chez l’homme (fièvre, douleurs
pelviennes, troubles urinaires etc.)
• Lors d’une fièvre élevée chez un nourrisson (plus de 39°C)
• Si une analyse d’urine par bandelette est positive, ou en présence de sang
dans l’urine
• Ou encore pour un contrôle, par exemple en cas de grossesse, chez un
patient diabétique ou ayant un déficit immunitaire, etc.
Modalité de prélèvement
1. Recueil des urines chez l’adulte
_Le milieu de jet, représentatif de l’urine vésicale, doit être recueilli
de façon à éviter sa contamination par la flore commensale de
l’urètre et, chez la femme, de la région génitale externe.
_Le prélèvement doit de préférence être réalisé au moins 4h après
la miction précédente, afin de permettre une stase suffisamment
longue dans la vessie.
_Réaliser l’ECBU avant toute antibiothérapie.
_Identifier le tube et le porter immédiatement au laboratoire
accompagné de sa prescription et de l’heure de prélèvement.
2. Recueil des urines chez le nourrisson et le jeune
enfant:
_Chez l’enfant ayant des mictions volontaires, le mode
opératoire est le même que pour l’adulte.
_Il est préférable d’utiliser cette technique du milieu de
jet également chez les nourrissons et les enfants trop
jeunes pour uriner volontairement.
_Cependant, dans le cas où il n’est vraiment pas possible
de la mettre en œuvre, un collecteur d’urine peut être
utilisé
_Il doit impérativement :
-Être posé après désinfection soigneuse de la vulve, du
méat urinaire et du périnée ou du gland et du prépuce.
-Être laissé en place 30 minutes maximum. Passé ce
délai, il faut impérativement remplacer le collecteur.
Cas particuliers
❐ Recherche de mycobactéries
-A effectuer sur la totalité de la première miction du matin, 3 jours de
suite après restriction hydrique la veille au soir.
❐ Recherche de bilharziose (Schistosoma haematobium)
- Trois types de prélèvements sont possibles :
- Urines de 24h
- Totalité de la 1 ère miction du matin
- totalité d’une miction émise après un effort (montée d’escalier,
marche, …)
-Elle doit être acheminée rapidement au laboratoire.
-Elle ne doit pas rester plus de 2 heures à température ambiante.
-Elle peut être conserver 24 heures a + 4 °c sans modification de la
bactériurie (en sachant que la réfrigération ne préserve pas les
leucocytes).
-Des milieux de transport contenant de l’acide borique
(bactériostatique) permettent de conserver les urines à température
ambiante pendant 48 heures.
Transport et conservation
Déroulement
l’ECBU comprend deux étapes :
-Un diagnostic cytologique qui consiste à examiner l’échantillon
d’urine au microscope. Cela permet de compter les
leucocytes/mm3 et les hématies/mm3, de noter la présence
possible de cristaux et de germes.
-Un diagnostic bactériologique qui consiste à mettre en culture
l’échantillon d’urine sur des milieux spécifiques afin de
pouvoir qualifier, quantifier et d’évaluer la sensibilité aux
antibiotiques (antibiogramme) du germe possiblement
identifié. Cette étape nécessite entre 24h et 72 h avant de
pouvoir rendre des résultats complets.
Examen macroscopique des urines
Homogénéiser l’urine par retournement ou par
agitation mécanique et noter l’aspect:
● Urines claires.
● Troubles purulentes
● sanglantes hématurie
● Ictérique jaune brin
● Rouge, vert origine alimentaire ou
médicamenteuse
● Présence de dépôt: cristallin, blanchâtre
(phosphate), rouge brique (acide urique), rose
(Urate de soude)
Examen microscopique des urines
Examen à l’état frais C’est un examen qui se fait entre lame et lamelle, sur
cellule hématimétrique ; il présente de ce fait un double intérêt : quantitatif
et qualitatif
● Sur urine
homogénéisée:
Numération des
leucocytes sur cellule
Nageotte ou
malassez (Ou à défaut
de ces cellules (entre
lame et lamelle))
d’automate cytologie
urinaire.
● -Etat frais : recherche des
bactéries et de cellules
(hématies,levures...)
● - frottis coloré au bleu de
méthylène la nature des cellules
inflammatoires et forme de
bactéries
● - frottis coloré au Gram: voir les
bactéries
● - frottis coloré au Ziehl
Neelsen: rechercher les
❖Quantitatif(Urine entière) : ❖Qualitatif(Centrifugation) :
Culture des urines
La mise en culture doit permettre
l'évaluation quantitative de la bactériurie. Ce
dénombrement peut s'opérer par technique
de l'anse calibrée (généralement à 10 µl) ou
par toute autre méthode permettant la
quantification des bactéries et des levures
après mise en culture.
Présentation
Cette méthode est la méthode manuelle actuellement la plus utilisée :
dénombrement des germes urinaires et isolement sont simultanés.
Elle nécessite un milieu non sélectif coulé en boite de Petri et une anse
calibrée de 10 µL. Plusieurs milieux peuvent être utilisés allant de
milieux classiques type BCP ou CLED à des milieux chromogènes
plus performants (CPS3, URISELECT4….). Ces derniers ont comme
avantage de permettre une orientation rapide voire une
identification directe des bactéries les plus fréquemment isolées
dans les infections urinaires (E. coli,
Enterococcus, Proteus, Enterobacter), c’est un gain de temps.
MÉTHODE DE L’ANSE CALIBRÉE
_Déposer 10 µL d’urine bien homogénéisée sur un rayon de la boite
à l’aide d’une anse calibrée stérile (a).
_Étaler le dépôt en stries perpendiculaires au rayon sur toute la
surface de la gélose (b).
_ Incuber 18 à 24 heures à 37°C.
*NB: si le prélèvement a été recueilli par ponction vésicale, on
ensemence 100 µL d’urine
Ensemencement
Ces systèmes sont constitués d’une lame de plastique
recouverte de 2 milieux de culture gélosés permettant
de déterminer la bactériurie après avoir été plongée
dans l’urine fraîchement émise.
La lame, protégée par un tube étanche en plastique
transparent, est recouverte par un milieu différent sur
chaque face.
MÉTHODE DE LA LAME IMMERGÉE
Présentation
Face 1: milieu CLED (Cystine Lactose Electrolyte Déficient ; coloration verte).
Ce milieu non sélectif permet la détermination du nombre total de
bactéries présentes dans l’urine. Il permet également de
différencier les germes fermentant le lactose des germes non
fermentatifs. Sa faible teneur en électrolytes a pour objectif de
limiter l’envahissement de la surface du milieu par les Proteus.
Néanmoins les cultures de Proteus réussissent à envahir la
surface de ce milieu et empêchent leur dénombrement.
Face 2 : milieu Mac Conkey (couleur brun rouge)
Ce milieu sélectif inhibe la croissance de la plupart des bactéries
Gram positif grâce à la présence des sels biliaires (les
Enterococcus cultivent sur ce milieu).Il concourt également à la
différenciation des germes présents par la présence de lactose et
de rouge neutre.
Il permet le dénombrement des Proteus car les cultures ne sont pas
ici envahissantes.
Utilisation
_Saisir la lame par l’intermédiaire du bouchon auquel elle est fixée,
_Immerger complètement les deux faces,
_Retirer immédiatement, laisser égoutter l’excès
_Replacer soigneusement la lame dans le tube, puis revisser le bouchon
hermétiquement.
_Compléter l’étiquette : nom, date de naissance, date, heure.
__Incuber 18-24 heures à 37°C en position verticale__
Détermination de la
bactériurie
_Retirer la lame du tube.
_La lecture se fait sur la gélose CLED (et non sur le milieu Mac Conkey en raison de son caractère
sélectif) en comparant la densité des colonies avec une série de reproductions étalons
correspondant à : 103, 104, 105, 106, 107 UFC/mL d’urine.
__Il est important d’observer très attentivement la surface des milieux qui peuvent être
recouverts de colonies confluentes donnant un voile homogène, difficile à détecter__
Résultats d’un ECBU et
interprétation de l’ECBU
(positif, négatif)
 Les résultats d’un ECBU peuvent
varier selon la méthode de
comptage (méthode de l'anse
calibrée, de la lame immergée, ou
de l'ensemenceur en spirale)
 Une urine normale est jaune et
limpide. Les urines d’apparence
limpide sont infectées seulement
dans 5 % des cas.
Les résultats de l'antibiogramme
L’antibiogramme est une technique de laboratoire qui vise à tester la
sensibilité d’une souche bactérienne vis-à-vis de plusieurs
antibiotiques. On place la culture de bactéries en présence des
différents antibiotiques et on observe les conséquences sur le
développement et la survie de cette dernière.
Les résultats de l'examen par bandelette urinaire
L’analyse de l’urine par bandelettes est une des analyses les plus
fréquentes. Elle permet de mettre en évidence les infections
urogénitales, mais aussi divers troubles métaboliques, hépatiques
et rénaux.
Le test se compose d’une bandelette présentant des zones réactives
permettant de rechercher dans l’urine la présence de différents
éléments tels que les nitrites, les protéines, le glucose, les corps
cétoniques, l’urobilinogène, la bilirubine mais aussi d’estimer la
densité ou le pH.
ECBU positif si :
Cystite ou infection basse ;Pyélonéphrite aiguë avec le même type de
germe que dans la cystite
Chez l'homme : Cystite souvent + prostatite aiguë /chronique ;
épididymite aiguë (gonocoque, Chlamydia).
Chez l'enfant jeune : si les affections sont récidivantes, rechercher une
éventuelle malformation ou un reflux urinaire.
03
Dans une urine de milieu de jet recueillie en évitant toute contamination est le
reflet de la concentration bactérienne dans l’urine vésicale. C’est donc le
paramètre principal pour le diagnostic de l’infection.
Il faut particulièrement tenir compte :
• des symptômes ;
• de la présence d’un facteur de risque (sondage urinaire, intervention sur les voies urinaires) ;
• d’un éventuel traitement antibiotique en cours ;
• d’une grossesse.
02
Le contexte clinique:
L’ intérprétation de l’ECBU repose sur 3
critéres:
La leucocyturie est considérée comme le témoin de la réaction inflammatoire
(réponse inflammatoire) survenant au cours d’une infection urinaire chez
l'enfant et l'adulte, sans toutefois en être spécifique.
L’absence de leucocyturie a une bonne valeur prédictive négative et peut
permettre d’exclure l’existence d’une infection urinaire dans une
population non sondée
Leucocyturie:
La bactériurie
01
Plusieurs conseils permettent de limiter les risques
d’infection urinaire :
 Boire suffisamment (1,5 à 2 litres par jour) pour que les urines soient
moins concentrées.
 Ne pas se retenir d’uriner.
 Eviter le port de vêtement trop serrés et de sous-vêtements
synthétiques qui favorisent la transpiration.
Prévention de la cystite:
 Lutter contre la constipation grâce à un régime équilibré riche en
fibres.
 Ne pas recourir trop souvent à une toilette intime excessive.
 Eviter l’automédication qui peut favoriser les cystites récidivantes
en sélectionnant les bactéries résistantes.
 En cas de récidives,demandez à votre compagnon de se soumettre
à une analyse d'urine. L'infection pouvant se transmettre lors des
rapports
Merci pour votre attention

Contenu connexe

Tendances

Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeDr Riyadh Essefi
 
Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulantsS/Abdessemed
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiquesS/Abdessemed
 
La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.S/Abdessemed
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassezS/Abdessemed
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsMehdi Razzok
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en BactériologieS/Abdessemed
 
Sérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wrightSérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wrightS/Abdessemed
 
Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole S/Abdessemed
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)S/Abdessemed
 
Test à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineTest à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineS/Abdessemed
 
Les tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulationLes tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulationS/Abdessemed
 
La partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieLa partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieDr Taoufik Djerboua
 

Tendances (20)

Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogramme
 
Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulants
 
La centrifugation
La centrifugationLa centrifugation
La centrifugation
 
L'hémogramme
L'hémogrammeL'hémogramme
L'hémogramme
 
Crp
CrpCrp
Crp
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
 
La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassez
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en Bactériologie
 
Sérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wrightSérodiagnostic de wright
Sérodiagnostic de wright
 
Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole Sérologie de la rubéole
Sérologie de la rubéole
 
5 les examens hématologiques
5 les examens hématologiques5 les examens hématologiques
5 les examens hématologiques
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
 
Hemogramme isp
Hemogramme ispHemogramme isp
Hemogramme isp
 
Coproculture
CoprocultureCoproculture
Coproculture
 
Test à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineTest à l'antiglobuline
Test à l'antiglobuline
 
Le diagnostic biologique du paludisme par microscopie
Le diagnostic biologique du paludisme par microscopieLe diagnostic biologique du paludisme par microscopie
Le diagnostic biologique du paludisme par microscopie
 
Les tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulationLes tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulation
 
La partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologieLa partique au laboratoire de microbiologie
La partique au laboratoire de microbiologie
 

Similaire à ECBU

Bactériologie des infections urinaires congres de médecine interne marrakech...
Bactériologie des  infections urinaires congres de médecine interne marrakech...Bactériologie des  infections urinaires congres de médecine interne marrakech...
Bactériologie des infections urinaires congres de médecine interne marrakech...SMMI2015
 
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulteAPRHOC
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploykumanai
 
’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2Arige Ulmaire
 
L'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLE
L'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLEL'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLE
L'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLEbiolille
 
Derivation urinaire 1
Derivation urinaire 1Derivation urinaire 1
Derivation urinaire 1Patou Conrath
 
Dénombrement des bactéries.pdf
Dénombrement des bactéries.pdfDénombrement des bactéries.pdf
Dénombrement des bactéries.pdfHasnaEssabery
 
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8Fatima Zohra Taieb
 
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Dr Taoufik Djerboua
 
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteDynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteInstitut de l'Elevage - Idele
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Mehdi Razzok
 
Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040Jalal Chafiq
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med TlemcenArbaoui Bouzid
 
Analyse des urines
Analyse des urinesAnalyse des urines
Analyse des urinesN Studies
 

Similaire à ECBU (20)

Bactériologie des infections urinaires congres de médecine interne marrakech...
Bactériologie des  infections urinaires congres de médecine interne marrakech...Bactériologie des  infections urinaires congres de médecine interne marrakech...
Bactériologie des infections urinaires congres de médecine interne marrakech...
 
Iu ext ...
Iu ext                                                                       ...Iu ext                                                                       ...
Iu ext ...
 
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
2005 Infections urinaires nosocomiales de l’adulte
 
cti3-Ploy
cti3-Ploycti3-Ploy
cti3-Ploy
 
’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2’Examen para clinique en urologie 2
’Examen para clinique en urologie 2
 
L'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLE
L'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLEL'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLE
L'interprétation de l'E.C.B.U. - Laboratoire de Biologie Médicale BIOLILLE
 
Derivation urinaire 1
Derivation urinaire 1Derivation urinaire 1
Derivation urinaire 1
 
La culture cellulaire
La culture cellulaireLa culture cellulaire
La culture cellulaire
 
Dénombrement des bactéries.pdf
Dénombrement des bactéries.pdfDénombrement des bactéries.pdf
Dénombrement des bactéries.pdf
 
Les hématuries
Les hématuriesLes hématuries
Les hématuries
 
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
Ecbu examen-cytobacteriologique-des-urines-6584-nxpari ref8
 
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
Diagnostic bacteriologique et orientations therapeutiques au cours de l’infec...
 
Présentation.pptx
Présentation.pptxPrésentation.pptx
Présentation.pptx
 
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 69 : SOS mauvais recueil
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 69 : SOS mauvais recueil [Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 69 : SOS mauvais recueil
[Concours MNH des étudiants 2015-16] Equipe 69 : SOS mauvais recueil
 
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevretteDynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
Dynamique d’infection et gestion de la coccidiose chez la chevrette
 
Biopsiedelaprostate
BiopsiedelaprostateBiopsiedelaprostate
Biopsiedelaprostate
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
 
Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040Plabbilharziose 160319201040
Plabbilharziose 160319201040
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Analyse des urines
Analyse des urinesAnalyse des urines
Analyse des urines
 

Dernier

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfssuser4a70ad1
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 

Dernier (7)

Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdfAnatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
Anatomie ou ostéologie de l'appareil musculo-squelettique (tronc) .pdf
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 

ECBU

  • 1. ECBU Réalisé par : ASSIA EDDAHHANI ZAKARIAE ASSOUALI ISPITS
  • 2. PLAN: 1) Introduction 2) Modalité de prélèvement 3) Examen macroscopique et microscopique des urines 4) Culture des urines 5) Interprétation de l’ECBU
  • 3. Définition L’examen cytobactériologique des urines (ECBU) consiste à analyser les urines d’une personne pour déceler une éventuelle infection urinaire et pour déterminer quels sont les germes en cause. Le but est d’adapter ensuite au mieux le traitement antibiotique.
  • 4. Pourquoi faire un examen cytobactériologique des urines ? Il faut dire que les infections urinaires représentent la seconde cause d’infection bactérienne après les infections respiratoires. Elles peuvent toucher la vessie (cystite), la prostate (prostatite) et les reins (pyélonéphrite). L’ECBU permet le diagnostic de ces différentes affections chez les adultes, les enfants et les nourrissons.
  • 5. 02 i Il peut être prescrit : • En cas de symptômes de cystite (brûlures lors de la miction, douleurs, envies fréquentes, etc.) ou de pyélonéphrite (mêmes symptômes avec fièvre et douleurs dans le bas du dos) • En cas de symptômes de prostatite chez l’homme (fièvre, douleurs pelviennes, troubles urinaires etc.) • Lors d’une fièvre élevée chez un nourrisson (plus de 39°C) • Si une analyse d’urine par bandelette est positive, ou en présence de sang dans l’urine • Ou encore pour un contrôle, par exemple en cas de grossesse, chez un patient diabétique ou ayant un déficit immunitaire, etc.
  • 7. 1. Recueil des urines chez l’adulte _Le milieu de jet, représentatif de l’urine vésicale, doit être recueilli de façon à éviter sa contamination par la flore commensale de l’urètre et, chez la femme, de la région génitale externe. _Le prélèvement doit de préférence être réalisé au moins 4h après la miction précédente, afin de permettre une stase suffisamment longue dans la vessie. _Réaliser l’ECBU avant toute antibiothérapie. _Identifier le tube et le porter immédiatement au laboratoire accompagné de sa prescription et de l’heure de prélèvement.
  • 8.
  • 9. 2. Recueil des urines chez le nourrisson et le jeune enfant: _Chez l’enfant ayant des mictions volontaires, le mode opératoire est le même que pour l’adulte. _Il est préférable d’utiliser cette technique du milieu de jet également chez les nourrissons et les enfants trop jeunes pour uriner volontairement. _Cependant, dans le cas où il n’est vraiment pas possible de la mettre en œuvre, un collecteur d’urine peut être utilisé _Il doit impérativement : -Être posé après désinfection soigneuse de la vulve, du méat urinaire et du périnée ou du gland et du prépuce. -Être laissé en place 30 minutes maximum. Passé ce délai, il faut impérativement remplacer le collecteur.
  • 10. Cas particuliers ❐ Recherche de mycobactéries -A effectuer sur la totalité de la première miction du matin, 3 jours de suite après restriction hydrique la veille au soir. ❐ Recherche de bilharziose (Schistosoma haematobium) - Trois types de prélèvements sont possibles : - Urines de 24h - Totalité de la 1 ère miction du matin - totalité d’une miction émise après un effort (montée d’escalier, marche, …)
  • 11. -Elle doit être acheminée rapidement au laboratoire. -Elle ne doit pas rester plus de 2 heures à température ambiante. -Elle peut être conserver 24 heures a + 4 °c sans modification de la bactériurie (en sachant que la réfrigération ne préserve pas les leucocytes). -Des milieux de transport contenant de l’acide borique (bactériostatique) permettent de conserver les urines à température ambiante pendant 48 heures. Transport et conservation
  • 12. Déroulement l’ECBU comprend deux étapes : -Un diagnostic cytologique qui consiste à examiner l’échantillon d’urine au microscope. Cela permet de compter les leucocytes/mm3 et les hématies/mm3, de noter la présence possible de cristaux et de germes. -Un diagnostic bactériologique qui consiste à mettre en culture l’échantillon d’urine sur des milieux spécifiques afin de pouvoir qualifier, quantifier et d’évaluer la sensibilité aux antibiotiques (antibiogramme) du germe possiblement identifié. Cette étape nécessite entre 24h et 72 h avant de pouvoir rendre des résultats complets.
  • 14. Homogénéiser l’urine par retournement ou par agitation mécanique et noter l’aspect: ● Urines claires. ● Troubles purulentes ● sanglantes hématurie ● Ictérique jaune brin ● Rouge, vert origine alimentaire ou médicamenteuse ● Présence de dépôt: cristallin, blanchâtre (phosphate), rouge brique (acide urique), rose (Urate de soude)
  • 16. Examen à l’état frais C’est un examen qui se fait entre lame et lamelle, sur cellule hématimétrique ; il présente de ce fait un double intérêt : quantitatif et qualitatif ● Sur urine homogénéisée: Numération des leucocytes sur cellule Nageotte ou malassez (Ou à défaut de ces cellules (entre lame et lamelle)) d’automate cytologie urinaire. ● -Etat frais : recherche des bactéries et de cellules (hématies,levures...) ● - frottis coloré au bleu de méthylène la nature des cellules inflammatoires et forme de bactéries ● - frottis coloré au Gram: voir les bactéries ● - frottis coloré au Ziehl Neelsen: rechercher les ❖Quantitatif(Urine entière) : ❖Qualitatif(Centrifugation) :
  • 18. La mise en culture doit permettre l'évaluation quantitative de la bactériurie. Ce dénombrement peut s'opérer par technique de l'anse calibrée (généralement à 10 µl) ou par toute autre méthode permettant la quantification des bactéries et des levures après mise en culture.
  • 19. Présentation Cette méthode est la méthode manuelle actuellement la plus utilisée : dénombrement des germes urinaires et isolement sont simultanés. Elle nécessite un milieu non sélectif coulé en boite de Petri et une anse calibrée de 10 µL. Plusieurs milieux peuvent être utilisés allant de milieux classiques type BCP ou CLED à des milieux chromogènes plus performants (CPS3, URISELECT4….). Ces derniers ont comme avantage de permettre une orientation rapide voire une identification directe des bactéries les plus fréquemment isolées dans les infections urinaires (E. coli, Enterococcus, Proteus, Enterobacter), c’est un gain de temps. MÉTHODE DE L’ANSE CALIBRÉE
  • 20. _Déposer 10 µL d’urine bien homogénéisée sur un rayon de la boite à l’aide d’une anse calibrée stérile (a). _Étaler le dépôt en stries perpendiculaires au rayon sur toute la surface de la gélose (b). _ Incuber 18 à 24 heures à 37°C. *NB: si le prélèvement a été recueilli par ponction vésicale, on ensemence 100 µL d’urine Ensemencement
  • 21. Ces systèmes sont constitués d’une lame de plastique recouverte de 2 milieux de culture gélosés permettant de déterminer la bactériurie après avoir été plongée dans l’urine fraîchement émise. La lame, protégée par un tube étanche en plastique transparent, est recouverte par un milieu différent sur chaque face. MÉTHODE DE LA LAME IMMERGÉE Présentation
  • 22. Face 1: milieu CLED (Cystine Lactose Electrolyte Déficient ; coloration verte). Ce milieu non sélectif permet la détermination du nombre total de bactéries présentes dans l’urine. Il permet également de différencier les germes fermentant le lactose des germes non fermentatifs. Sa faible teneur en électrolytes a pour objectif de limiter l’envahissement de la surface du milieu par les Proteus. Néanmoins les cultures de Proteus réussissent à envahir la surface de ce milieu et empêchent leur dénombrement.
  • 23. Face 2 : milieu Mac Conkey (couleur brun rouge) Ce milieu sélectif inhibe la croissance de la plupart des bactéries Gram positif grâce à la présence des sels biliaires (les Enterococcus cultivent sur ce milieu).Il concourt également à la différenciation des germes présents par la présence de lactose et de rouge neutre. Il permet le dénombrement des Proteus car les cultures ne sont pas ici envahissantes.
  • 24. Utilisation _Saisir la lame par l’intermédiaire du bouchon auquel elle est fixée, _Immerger complètement les deux faces, _Retirer immédiatement, laisser égoutter l’excès _Replacer soigneusement la lame dans le tube, puis revisser le bouchon hermétiquement. _Compléter l’étiquette : nom, date de naissance, date, heure. __Incuber 18-24 heures à 37°C en position verticale__
  • 25. Détermination de la bactériurie _Retirer la lame du tube. _La lecture se fait sur la gélose CLED (et non sur le milieu Mac Conkey en raison de son caractère sélectif) en comparant la densité des colonies avec une série de reproductions étalons correspondant à : 103, 104, 105, 106, 107 UFC/mL d’urine. __Il est important d’observer très attentivement la surface des milieux qui peuvent être recouverts de colonies confluentes donnant un voile homogène, difficile à détecter__
  • 26. Résultats d’un ECBU et interprétation de l’ECBU (positif, négatif)  Les résultats d’un ECBU peuvent varier selon la méthode de comptage (méthode de l'anse calibrée, de la lame immergée, ou de l'ensemenceur en spirale)  Une urine normale est jaune et limpide. Les urines d’apparence limpide sont infectées seulement dans 5 % des cas.
  • 27. Les résultats de l'antibiogramme L’antibiogramme est une technique de laboratoire qui vise à tester la sensibilité d’une souche bactérienne vis-à-vis de plusieurs antibiotiques. On place la culture de bactéries en présence des différents antibiotiques et on observe les conséquences sur le développement et la survie de cette dernière.
  • 28. Les résultats de l'examen par bandelette urinaire L’analyse de l’urine par bandelettes est une des analyses les plus fréquentes. Elle permet de mettre en évidence les infections urogénitales, mais aussi divers troubles métaboliques, hépatiques et rénaux. Le test se compose d’une bandelette présentant des zones réactives permettant de rechercher dans l’urine la présence de différents éléments tels que les nitrites, les protéines, le glucose, les corps cétoniques, l’urobilinogène, la bilirubine mais aussi d’estimer la densité ou le pH.
  • 29. ECBU positif si : Cystite ou infection basse ;Pyélonéphrite aiguë avec le même type de germe que dans la cystite Chez l'homme : Cystite souvent + prostatite aiguë /chronique ; épididymite aiguë (gonocoque, Chlamydia). Chez l'enfant jeune : si les affections sont récidivantes, rechercher une éventuelle malformation ou un reflux urinaire.
  • 30. 03 Dans une urine de milieu de jet recueillie en évitant toute contamination est le reflet de la concentration bactérienne dans l’urine vésicale. C’est donc le paramètre principal pour le diagnostic de l’infection. Il faut particulièrement tenir compte : • des symptômes ; • de la présence d’un facteur de risque (sondage urinaire, intervention sur les voies urinaires) ; • d’un éventuel traitement antibiotique en cours ; • d’une grossesse. 02 Le contexte clinique: L’ intérprétation de l’ECBU repose sur 3 critéres: La leucocyturie est considérée comme le témoin de la réaction inflammatoire (réponse inflammatoire) survenant au cours d’une infection urinaire chez l'enfant et l'adulte, sans toutefois en être spécifique. L’absence de leucocyturie a une bonne valeur prédictive négative et peut permettre d’exclure l’existence d’une infection urinaire dans une population non sondée Leucocyturie: La bactériurie 01
  • 31. Plusieurs conseils permettent de limiter les risques d’infection urinaire :  Boire suffisamment (1,5 à 2 litres par jour) pour que les urines soient moins concentrées.  Ne pas se retenir d’uriner.  Eviter le port de vêtement trop serrés et de sous-vêtements synthétiques qui favorisent la transpiration. Prévention de la cystite:
  • 32.  Lutter contre la constipation grâce à un régime équilibré riche en fibres.  Ne pas recourir trop souvent à une toilette intime excessive.  Eviter l’automédication qui peut favoriser les cystites récidivantes en sélectionnant les bactéries résistantes.  En cas de récidives,demandez à votre compagnon de se soumettre à une analyse d'urine. L'infection pouvant se transmettre lors des rapports
  • 33. Merci pour votre attention