Bibliothèques Numériques et Recherche : Les freins aux usages Fabrice PAPY Professeur des Universités en Sciences de l’Inf...
Evolutions sociotechniques des bibliothèques numériques , Fabrice Papy (dir), Traité des Sciences et Techniques de l'Infor...
Usages et numérique Document numérique ,  Vol. 10, N° 3-4 (juillet-décembre 2007), 04/2008, 126 pages Usages et pratiques ...
Visual…Catalog de l’Université d’Artois
Visual…Catalog du PRES « Université Lille Nord de France »
« Le concept de “bibliothèque numérique” est un composé instable et pour une large part un fantasme (…) L'examen des usage...
Enquête sur les besoins de formation des doctorants à la maîtrise de l’information scientifique dans les écoles doctorales...
La consultation de la « documentation en ligne » (liste de diffusion de l’Université Paris 8 à tous les personnels, 25 fév...
Le portail documentaire Persée (http://www.persee.fr) créé par le Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Su...
« Après 2,5 années d’existence, malgré une augmentation très significative du nombre de revues depuis la mise en ligne (tr...
Les enquêtes de satisfaction et indicateurs d’usages font apparaître plusieurs constats et pistes de réflexion : - Le port...
<ul><li>La plupart des recherches effectuées passent par l’encart recherche rapide (recherche type Google une ligne de sai...
« Les utilisateurs veulent accéder aux ressources de plus en plus vite et de plus en plus facilement, mais l’accès aux sys...
« Toutefois, malgré leur longue histoire et en dépit des immenses efforts consacrés à leur développement,  les catalogues ...
« L’idéal est d’avoir une bibliothèque numérique très  utile  et très  utilisable . Pour savoir si un système d’informatio...
« L’idéal est d’avoir une bibliothèque numérique très  utile  et très  utilisable . Pour savoir si un système d’informatio...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011

2 352 vues

Publié le

Fabrice PAPY, professeur des universités, enseignant‐chercheur en sciences de l’information et de la communication

Les bibliothèques numériques et la recherche

Les bibliothèques numériques, dispositifs d'information autonomes d'acquisition, d'organisation et de diffusion de contenus numériques se présentent sous un jour ambigu d'un point de vue organisationnel. Indépendamment des questions d’utilisabilité qui pèsent considérablement sur l'appropriation de ces dispositifs par les usagers/utilisateurs, et bien qu’elles aient pour projet, comme toutes les bibliothèques universitaires de venir en soutien à l'enseignement supérieur et à la recherche, ils ne trouvent, en réalité qu'un positionnement délicat dans les systèmes documentaires déjà fort complexes des bibliothèques universitaires et de recherche.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 352
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
68
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les bibliothèques numériques et la recherche, Fabrice PAPY, 5 décembre 2011

  1. 1. Bibliothèques Numériques et Recherche : Les freins aux usages Fabrice PAPY Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication [email_address] Colloque ANR ASA-SHS 5 et 6 décembre 2011, Paris http://docnum.info
  2. 2. Evolutions sociotechniques des bibliothèques numériques , Fabrice Papy (dir), Traité des Sciences et Techniques de l'Information, Hermes-Lavoisier, 206 pages, 12/2010 Technodocumentation des machines informationnelles aux bibliothèques numériques , Fabrice Papy, Hermes-Lavoisier, 260 pages, 11/2009 Digital Libraries , Fabrice Papy (dir), ISTE-Wiley, 302 pages, 04/2008 Les « bibliothèques numériques » peuvent-elles être des bibliothèques ? Communication & langages , Vol. 9, N° 161 septembre 2009, pp. 33 à 92.
  3. 3. Usages et numérique Document numérique , Vol. 10, N° 3-4 (juillet-décembre 2007), 04/2008, 126 pages Usages et pratiques dans les bibliothèques numériques (Traité IC2) Fabrice Papy (dir), Traité des Sciences et Techniques de l'Information, Hermes-Lavoisier, 364 pages, 08/2007 Les bibliothèques numériques (Traité IC2) Fabrice Papy (dir), Traité des Sciences et Techniques de l'Information, Hermes-Lavoisier, 224 pages, 03/2005
  4. 4. Visual…Catalog de l’Université d’Artois
  5. 5. Visual…Catalog du PRES « Université Lille Nord de France »
  6. 6. « Le concept de “bibliothèque numérique” est un composé instable et pour une large part un fantasme (…) L'examen des usages possibles des bibliothèques numériques devrait nous aider à décoller un peu du fantasme. » Michel Roland, « Bibliothèques numériques ? Les réservoirs documentaires et leurs utilisateurs », Congrès ABF, 9 juin 2006, Session « Les bibliothèques numériques », 2006.
  7. 7. Enquête sur les besoins de formation des doctorants à la maîtrise de l’information scientifique dans les écoles doctorales de Bretagne , juin 2008 (2218 doctorants, taux de réponse 23,4%) – SCD UBO et Urfist de Rennes <ul><li>Ressources documentaires les plus utilisées : </li></ul><ul><li>96% utilisent les moteurs de recherche </li></ul><ul><li>65% le catalogue de la bibliothèque </li></ul><ul><li>55% la documentation du laboratoire </li></ul><ul><li>53% les portails spécialisés </li></ul><ul><li>Ressources documentaires rarement ou jamais utilisées : </li></ul><ul><li>94% n’utilisent jamais ou rarement les blogs </li></ul><ul><li>88% les bases de données brevets </li></ul><ul><li>77% les archives ouvertes (HAM…) </li></ul><ul><li>74% les catalogues étrangers </li></ul><ul><li>71% le catalogue SUDOC </li></ul><ul><li>62% les bases de données (Medline, Francis, Pascal, …) </li></ul><ul><li>Utilisation des moteurs de recherche : </li></ul><ul><li>Google 85%, Google Scholar 37% </li></ul><ul><li>60% ne connaissent pas les métamoteurs et 5% seulement les utilisent </li></ul><ul><li>46% ne connaissent pas les moteurs de recherche spécialisés dans leur discipline et 20% les utilisent </li></ul>
  8. 8. La consultation de la « documentation en ligne » (liste de diffusion de l’Université Paris 8 à tous les personnels, 25 février 2008) « Nous vous rappelons que tous les étudiants, enseignants-chercheurs et personnels non enseignants peuvent avoir à accès à : - 19 000 titres de périodiques électroniques accessibles (…) - 35 bases de données numériques (dictionnaires, bases de données bibliographiques et bases de périodiques en texte intégral). (…) Il est important d'avoir à l'esprit que le service ainsi rendu a un coût considérable qui s'accroît toujours plus . Ainsi, le budget 2008 alloué à la documentation électronique (abonnements aux bases de données et accès aux périodiques en ligne payants) s'élève à 175 000 euros . Tout le monde s'accordant en principe sur l'importance des ressources électroniques pour les étudiants et les enseignants chercheurs, il conviendrait donc que cela se traduise dans les faits, car, jusqu’à nouvel ordre, les bases de la bibliothèque sont fort peu utilisées .&quot;
  9. 9. Le portail documentaire Persée (http://www.persee.fr) créé par le Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche français, se présente comme un programme de diffusion élargie de corpus scientifiques provenant de collections rétrospectives de revues scientifiques de référence en sciences sociales et humaines . Depuis le 21 janvier 2005, ce sont plusieurs milliers d’articles, issus d’une vingtaine de revues, qui sont mis gratuitement à la libre consultation d’un large public, chercheurs ou non, à partir d’un portail dont l’objectif exprimé est d’apporter une exploitation enrichie de ces revues en termes de recherche et de consultation . Chauvin S., Papy F., Sidir M., Stockinger P., (2007) &quot;Le portail institutionnel Persée à l'épreuve des usages. Croiser les approches méthodologiques en Sciences Humaines pour améliorer le partage de connaissances scientifiques en libre accès&quot;, CAIS/ACSI conference, Université McGill, Montréal, Canada, 10-12 mai 2007 Un exemple de bibliothèque numérique : Persee.fr (1/2)
  10. 10. « Après 2,5 années d’existence, malgré une augmentation très significative du nombre de revues depuis la mise en ligne (triplement) et plusieurs centaines de milliers de connexions, la réussite du portail en termes d’appropriation par ses usagers reste mitigée . La difficulté à lire significativement une régularité dans la consultation des utilisateurs inscrits, l’inutilisation des forums (générique et thématique) intégrés au portail, le peu d’intérêt des internautes pour les services complémentaires (pourtant gratuits), le peu d’utilisation des fonctionnalités comme la recherche avancée et, finalement la difficulté à cerner les profils des visiteurs et identifier leur utilisation effective du portail sont autant de contours flous qui rendent indiscernable l’impact tangible du portail sur la communauté des chercheurs. » Chauvin S., Papy F., Sidir M., Stockinger P., (2007) Un exemple de bibliothèque numérique : Persee.fr (2/2)
  11. 11. Les enquêtes de satisfaction et indicateurs d’usages font apparaître plusieurs constats et pistes de réflexion : - Le portail a été essentiellement validé et utilisé par les usagers dans sa fonction d’OPAC ( 90% des usages se concentrent sur 1/5 des fonctionnalités du dispositif ) - Les étudiants montrent une réticence très forte pour l’identification au sein des locaux de la bibliothèque : 99% des connexions se font en mode anonyme , 1% seulement des étudiants exploitant le mode identification. - Pour les connexions à distance : 20% des usagers s’identifient (tout particulièrement pour la consultation de leur compte lecteur), 80% des connexions s’effectuant toujours sur le mode anonyme. - La recherche fédérée proposée n’est pas utilisée , bien qu’elle soit valorisée lors des formations et qu’elle intègre des sources correspondant aux besoins des premiers cycles majoritaires Corinne LEBLOND, Mediadix, Juin 2009 Autre exemple : le portail documentaire de l’Université d’Artois (1/2)
  12. 12. <ul><li>La plupart des recherches effectuées passent par l’encart recherche rapide (recherche type Google une ligne de saisie – un clic) malgré la généralisation des formations et la valorisation des ressources numériques spécifiques. </li></ul><ul><li>Il apparaît donc que l’offre dans ce domaine ne structure pas vraiment la demande et que l’appropriation des services personnalisés et de l’offre numérique nécessite une médiation constante , un effort de formation des usagers toujours renouvelé et une véritable réflexion sur l’adéquation des ressources proposées aux besoins des usagers. </li></ul><ul><li>Corinne LEBLOND, Mediadix, Juin 2009 </li></ul>Autre exemple : le portail documentaire de l’Université d’Artois (2/2)
  13. 13. « Les utilisateurs veulent accéder aux ressources de plus en plus vite et de plus en plus facilement, mais l’accès aux systèmes documentaires s’est complexifié. Autant il pouvait être facile de rentrer dans une bibliothèque et s’approprier progressivement la classification des livres sur un rayon, autant il devient très compliqué de travailler à travers les nombreuses plates-formes proposées par les éditeurs, catalogues des bibliothèques, bases de données spécifiques ou portails de communautés d’intérêts » p. 25, Nicole LOMPRE, «Normes ergonomiques et usages dans les bibliothèques numeriques », in Usages et Pratiques dans les Bibliothèques numériques , F. Papy (dir), Hermes-Lavoisier, 2007
  14. 14. « Toutefois, malgré leur longue histoire et en dépit des immenses efforts consacrés à leur développement, les catalogues informatisés des bibliothèques posent encore des difficultés indéniables, certaines liées à leur plus ou moins grande convivialité , d’autres aux habiletés techniques des utilisateurs. Après avoir contribué à régler certaines difficultés historiques des catalogues, les TIC en raison de leurs immenses capacités sans cesse améliorés, ont-elles-mêmes généré de nouveaux problèmes , notamment ceux liés à la naissance des méga-catalogues » p. 117, Hélène ROUSSEL, « Les collections numériques, le développement dans la continuité », in Usages et Pratiques dans les Bibliothèques numériques , F. Papy (dir), Hermes-Lavoisier, 2007
  15. 15. « L’idéal est d’avoir une bibliothèque numérique très utile et très utilisable . Pour savoir si un système d’information est utile, il suffit généralement de réaliser des études de marché, d’identifier les attentes et besoins des utilisateurs et de comparer le système avec ceux qui existent déjà. Or de telles études semblent être rarement réalisées a priori . » Pour « conclure » : p. 251, Jérôme DINET, «Comportements et stratégies des utilisateurs dans les bibliothèques numériques : l’apport de l’ergonomie », in Usages et Pratiques dans les Bibliothèques numériques , F. Papy (dir), Hermes-Lavoisier, 2007
  16. 16. « L’idéal est d’avoir une bibliothèque numérique très utile et très utilisable . Pour savoir si un système d’information est utile, il suffit généralement de réaliser des études de marché, d’identifier les attentes et besoins des utilisateurs et de comparer le système avec ceux qui existent déjà. Or de telles études semblent être rarement réalisées a priori . » Pour « conclure » : p. 251, Jérôme DINET, «Comportements et stratégies des utilisateurs dans les bibliothèques numériques : l’apport de l’ergonomie », in Usages et Pratiques dans les Bibliothèques numériques , F. Papy (dir), Hermes-Lavoisier, 2007

×