Le meurtre de soi à     l’adolescence.      Amine Benjelloun        Marcel Rufoaminebenjelloun@hotmail.com        DU Ladol...
Edouard Manet, le suicidé, 1877.           DU Ladolescent et ses difficultés.                                             ...
Et Albert Camus de penser:        DU Ladolescent et ses difficultés.                                              3       ...
«     Il    n’ya    qu’un      problèmephilosophique vraiment sérieux: c’estle suicide . Juger que la vie vaut ou nevaut p...
« Si je me demande à quoi juger que telle question est plus pressante que telle autre, je réponds que c’est aux actions qu...
Albert Camus, le thérapeute:• « Sur tous les problèmes essentiels, j’entends  par là ceux qui risquent de faire mourir, ou...
• « Dans un sujet à la fois si humble et si  chargé de pathétique, la dialectique savante  et classique doit donc céder la...
Les causes du suicide,           d’après Albert Camus• « On se suicide rarement par réflexion. Ce qui  déclenche la crise,...
Un peu d’humour…mais à peine:          DU Ladolescent et ses difficultés.                                                9...
Anomie et Aliénation           La faiblesse du lien socialAnomie:   – Hétérogénéité: Anomie plus élevée si société hétérog...
Du coté de E.Durkheim (1897)Absence de densité morale et anomie (désagrégation des valeurs et des repères, du tissu social...
DU Ladolescent et ses difficultés.                                      12       Corte.Fevrier 2011
« SUI» + « CIDIUM »• Définition (Wikipédia) : « L’acte qui a pour  effet la mort d’une personne et dont l’intention  est s...
«SUI » + « CIDIUM »• Définition: “Le suicide et les conduites  suicidaires se réfèrent à tout décès ou tout  geste résulta...
Définitions (Pr JL TERRA, Lyon)• Suicide : mort auto-infligée avec la preuve (explicite ou  implicite) que la personne ava...
Un problème mondial de santé          publique          (Taux /100 000 habitants)         DU Ladolescent et ses difficulté...
Un groupe de Rap:• Prévention du suicide, Québec.• http://www.youtube.com/watch?v=xtu3teOF  GXY                 DU Ladoles...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le meutre de soi à l'adolescence 1

414 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
414
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
59
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le meutre de soi à l'adolescence 1

  1. 1. Le meurtre de soi à l’adolescence. Amine Benjelloun Marcel Rufoaminebenjelloun@hotmail.com DU Ladolescent et ses difficultés. 1 Corte.Fevrier 2011
  2. 2. Edouard Manet, le suicidé, 1877. DU Ladolescent et ses difficultés. 2 Corte.Fevrier 2011
  3. 3. Et Albert Camus de penser: DU Ladolescent et ses difficultés. 3 Corte.Fevrier 2011
  4. 4. « Il n’ya qu’un problèmephilosophique vraiment sérieux: c’estle suicide . Juger que la vie vaut ou nevaut pas d’être vécue, c’est répondreà la question fondamentale de laphilosophie. Le reste vient ensuite(…)On saisit l’importance de cetteréponse, puisqu’elle va précéder legeste définitif. » DU Ladolescent et ses difficultés. 4 Corte.Fevrier 2011
  5. 5. « Si je me demande à quoi juger que telle question est plus pressante que telle autre, je réponds que c’est aux actions qu’elle engage. Je n’ai jamais vu personne mourir pour l’argument ontologique…En revanche, je vois que beaucoup de gens meurent parce qu’ils estiment que la vie ne vaut pas d’être vécue. Je juge que le sens de la vie est la plus pressante des questions. Comment y répondre?» DU Ladolescent et ses difficultés. 5 Corte.Fevrier 2011
  6. 6. Albert Camus, le thérapeute:• « Sur tous les problèmes essentiels, j’entends par là ceux qui risquent de faire mourir, ou ceux qui décuplent la passion de vivre, il n’ya probablement que deux méthodes de pensée, celle de La Palisse, et celle de Don Quichotte. C’est l’équilibre de l’évidence et du lyrisme qui peut seul nous permettre d’accéder en même temps à l’émotion et à la clarté. » DU Ladolescent et ses difficultés. 6 Corte.Fevrier 2011
  7. 7. • « Dans un sujet à la fois si humble et si chargé de pathétique, la dialectique savante et classique doit donc céder la place, on le conçoit, à une attitude d’esprit plus modeste qui procède à la fois du bon sens et de la sympathie.» DU Ladolescent et ses difficultés. 7 Corte.Fevrier 2011
  8. 8. Les causes du suicide, d’après Albert Camus• « On se suicide rarement par réflexion. Ce qui déclenche la crise, est presque toujours incontrôlable. Les journaux parlent souvent de « chagrins intimes » ou de « maladie incurable ». Ces explications sont valables. Mais il faudrait savoir si le jour même , un ami du désespéré ne lui a pas parlé sur un ton indifférent. Celui là est le coupable. Car cela peut suffire à précipiter toutes les rancœurs et toutes les lassitudes encore en suspension. » DU Ladolescent et ses difficultés. 8 Corte.Fevrier 2011
  9. 9. Un peu d’humour…mais à peine: DU Ladolescent et ses difficultés. 9 Corte.Fevrier 2011
  10. 10. Anomie et Aliénation La faiblesse du lien socialAnomie: – Hétérogénéité: Anomie plus élevée si société hétérogène . – Diversité des systèmes familiaux (clans, f.nucléaires, f.monoparentales…): plus à risque. – Hétérogénéité culturelle. – Diversité des âges. MAIS: – Les études (Rotter, 1983) reprenant ces facteurs, n’ont pas montrées de corrélation significative entre le contrôle externe et le passage à l’acte auto ou hétéro agressif. – Il faut distinguer le niveau social et collectif (probablement vrai) et le niveau individuel. DU Ladolescent et ses difficultés. 10 Corte.Fevrier 2011
  11. 11. Du coté de E.Durkheim (1897)Absence de densité morale et anomie (désagrégation des valeurs et des repères, du tissu social, de solidarité) @Anomie: (Srole, 1997) (et aliénation): -Sentiment que les dirigeants sont indifférents aux besoins des populations. -Sentiment qu’on ne peut accomplir grand-chose dans la société , qui manque d’ordre. -Sentiment que les buts de la vie reculent plutôt que d’être réalisés. -Sentiment de futilité -Conviction que l’on ne peut compter sur ses amis ou un soutien psychologique ou social.  DU "Les adolescents difficiles", 26 mars 11 2010
  12. 12. DU Ladolescent et ses difficultés. 12 Corte.Fevrier 2011
  13. 13. « SUI» + « CIDIUM »• Définition (Wikipédia) : « L’acte qui a pour effet la mort d’une personne et dont l’intention est soit d’en finir avec la vie, soit de produire un nouvel état de choses (comme le soulagement de la douleur), dont le sujet pense qu’il ne peut être atteint qu’au moyen de la mort ou qu’il conduira à la mort ». R. B. Brandt, « The Morality and Rationality of Suicides », dans S. Perlin (dir.), A Handbook for the Study of Suicide,New York, Oxford University Press, 1975, p. 363 DU Ladolescent et ses difficultés. 13 Corte.Fevrier 2011
  14. 14. «SUI » + « CIDIUM »• Définition: “Le suicide et les conduites suicidaires se réfèrent à tout décès ou tout geste résultant directement ou indirectement d’un acte accompli par une victime qui en connaît le résultat final” (Diekstra, selon Michaud, 2004) DU Ladolescent et ses difficultés. 14 Corte.Fevrier 2011
  15. 15. Définitions (Pr JL TERRA, Lyon)• Suicide : mort auto-infligée avec la preuve (explicite ou implicite) que la personne avait l’intention de décéder• Tentative de suicide : comportement auto-agressant avec une issue non fatale et la preuve (explicite ou implicite) que la personne voulait mourir• Tentative de suicide interrompue : comportement potentiellement auto-agressant et la preuve (explicite ou implicite) que la personne voulait mourir mais a stoppé avant un dommage corporel• Idéation suicidaire : penser que le suicide comme le moyen de sa propre mort. La sévérité de l’idéation suicidaire varie selon l’intentionnalité suicidaire et sa programmation• Automutilation : s’infliger de pleine volonté des actes douloureux, destructifs et préjudiciables sans l’intention de se donner la mort• Reste la question de la mise en danger intentionnelle sans intention de se donner la mort, ou sans intention de se donner la mort à coup sûrAmerican Journal of Psychiatry, 2004APA : Practice Guideline for the Assessment and Treatment of Patients With Suicidal Behaviors DU Ladolescent et ses difficultés. 15 Corte.Fevrier 2011
  16. 16. Un problème mondial de santé publique (Taux /100 000 habitants) DU Ladolescent et ses difficultés. 16 Corte.Fevrier 2011
  17. 17. Un groupe de Rap:• Prévention du suicide, Québec.• http://www.youtube.com/watch?v=xtu3teOF GXY DU Ladolescent et ses difficultés. 17 Corte.Fevrier 2011

×