SlideShare une entreprise Scribd logo
Drogues et représentations sociales
          IREPS, Ajaccio
            Avril 2011
             Dr Amine Benjelloun
   Pr Associé de pédopsychiatrie (Marseille)
  Un outil de diagnostic, de réflexion, de
  préconisation pour le déplacement des
  problématiques d’action dans le cadre de la
  prévention primaire et secondaire
  -Comment analyser les phénomènes ?
  -Sur quels déterminants faudrait-il agir ?
Des objets « privés » et «publiques »…
• Différents systèmes de classification (’’stupéfiants’’, ’’drogues’’,
   ’’substances psychoactives’’…) inscrivent les
    produits de façon controversée et polysémique dans
    l’espace public:
   Dangerosité sanitaire et sociale, drogues licites et illicites,
   définition des enjeux socio-sanitaires.

• Des situations hétérogènes et des enjeux de prévention et
  de prise en charge spécifiques en fonction des produits,
  de leurs usages et de leurs publics (propriétés
  psychoactives et neurotoxiques de produits, modes d’usage
 ou de polyusage, typologie des consommateurs).
Le regard psychosocial comme mode de
                           lecture:
                        Objet :produit psychotrope avec des
                        propriétés magiques, psychologiques,
                        toxiques, sociales


                                                            Modèles culturels, de
   Type de relation,                                        vie, réglementation…
   Usage ou abus
   Signification, fonction




                                                                       Alter: pairs, famille,
Ego: Sujet individuel                                                  groupe, autorité…
              Appartenance culturelle et relations interpersonnelles et sociales
Représentations sociales des individus / groupes
                    & produits.

• L’élaboration des savoirs et des significations
  concernant les produits (informations,
  motivations, fonctions, repères normatifs).
• Les rapports entre représentations (images,
  significations, opinions) et usages déclarés.
• La construction de ces objets en fonction des
  appartenances et des insertions sociales.
Représentations de la « drogue » chez les élèves de
                       3eme


• N=300       ;     Logiciel Alceste;      Mot
  inducteur=« drogue »
• Les mots les plus fréquents : seringue (102),
  shit (86), cocaïne (79), joint (66), cannabis
  (56), mort (56), dépendance (53), …
• Des termes qui font référence à une vision
  négative et néfaste de la drogue
• A noter : seulement 9 / 300 citent l’alcool
  dont 8 filles ...
Le lexique et les représentations varient selon
                      le sexe

Les filles:
Toxicomane, Overdose,
                            Les garçons :
Piqûre, Dépendance,
                            Herbe, Défoncer,
Danger, Joint,
                            « Buz », Marijuana,
Cigarette, Maladie,
                            Bang, Délirer, Coke,
Alcool, ...
                            Police, Prison, Rouler,
                            ...
Quelques phrases: de la souffrance
« Tellement qu'ils sont déprimés, ils savent même plus quoi
   faire, ils font même plus attention à eux, ils font plein de tort
   aux autres, les petits, ils passent, ils voient une personne qui
   fume, parce que surtout aussi avec des filles qui fument le
   shit, qui se droguent, ils savent pas qu'est-ce qu’ils font »
                                                       ( G,18 ans)
« La drogue, c’est causé par le manque de travail,
   d’occupations, d’études, de formation »             (F, 20 ans)

« C’est vrai que l’alcool est mauvais mais je sais pas, moi je
  trouve que c’est les gens qui souffrent qui consomment de la
  drogue»                                          (F,16 ans)
Vulnérabilité ressentie et peur du
           « devenir drogué »
« J’ai peur d’y replonger encore, il s’agit d’une fois, tu veux
   lutter, tu veux dire, je sais pas si j’ai la force de dire non,
   mais bon j’ai pas confiance, je pensais jamais que j’allais
   toucher à cette chose, dire que j’ai failli être comme eux,
   après, ça y est la prostitution, la drogue, les trafics de tous
   les côtés, voilà j’ai failli, j’ai mis un trait dessus, ça m’a rien
   apporté, même pour les anniversaires ou quoi, j’ai eu 18
   ans, j’ai pris un verre de champagne, c’est tout, j’ai peur
   de l’alcool, je veux pas devenir comme eux qui sont
   drogués, j’ai un projet, je veux le suivre, c’est pas en
   buvant qu’on va devenir commissaire, je suis décidée, j’ai
   des parents qui me surveillent, quand je tourne mal, ça y
   est, j’ai mis une croix dessus » (F, 18 ans)
Les situations « border line »
    «C'est un ecstasy qui m’a sauvé mon âme, mon âme intérieure, j’étais
tellement, c’était au bout de deux ans de rue, je pétais les plombs, j’étais en
rave j’avais rien pris encore, j’étais mais vraiment glauque, j’avais les lames
     de cutter, je m’étais mis dans un coin et ça allait partir quoi, y’a mon
   collègue, il est arrivé, il me dit ouvre la bouche, enfin non, il m’a ouvert la
    bouche, il m’a foutu un ecstasy dans la bouche il savait pas que c’était un
    ecstasy, une demi heure après je me suis relevé et j’ai dansé et après j’ai
    discuté normalement et ça m’a, ça m’a fait saper le côté vraiment j’étais
    mal quoi, je dis pas que, que c'est bien de prendre de l’ecstasy, je dis que
     moi dans mon expérience dans ce contexte-là, ça m’a sauvé, pas la vie,
   mon esprit quoi, parce que mon esprit était tellement, parce que, arrivé à
    un certain niveau tu te mets en mode d’autodestruction, tu vois, t’as rien
     t’as pas de thune, parce que tu peux t’en apercevoir et te l’avouer a toi
       même (…) parce qu’après c'est un combat interne dans ta tête, mais
      pourquoi je vis, pourquoi ceci, y’a ça qui est bien mais, c'est une vraie
     prise de tête, et l’ecstasy ça m’a libéré, toutes ces pensées ont disparu,
            enfin ont disparu, ont été mises de côté sur le moment. »
Des formes de relations addictives ?
• Une     construction     des    relations   à   effets
  pathogènes(souffrance, déchéance, disqualification,
  menace, autodestruction) sur les plans sanitaire,
  identitaire et social, qui dépasse nettement les seuls
  registres de l’usage abusif et/ou addictif.

• L’analyse des expériences privées et sociales des
  drogues fait apparaître la prédominance des troubles
  addictifs, au sens psychopathologique, en tant que
  liens de souffrance entre le sujet et le produit, objet
  de menace ou d’attrait, réel ou imaginaire.
Comment analyser la souffrance ?
A/La spécificité de la souffrance relèverait d’une altération du
  rapport à soi et à autrui et d’une diminution de la puissance d’agir
  (Ricoeur, 1994).

B/Les marques de la souffrance sont distribuables sur deux axes:
• Le rapport soi-autrui (affaiblissement conjoint du rapport à soi et
    du rapport à autrui)
• L’agir-pâtir (la réduction de la puissance d’agir dans les registres de
    l’élocution, de l’action, de la narration et de l’estime de soi)

C/Il existe un troisième axe transversal, la souffrance « donne à
   penser » : elle « interroge » le sujet (quête de signification) et son
   expression « appelle » à l’aide en direction d’autrui.
Cannabis et représentation sociale
• Le cannabis : Un exemple montrant comment la
  santé des adolescents et des jeunes représente
  un enjeu de santé publique sous la pression du
  débat social, scientifique, politique, ...

• Parmi les questions prioritaires en termes de
  demande sociale, l’usage de cannabis au sein de
  ces populations est posé comme étant un
  problème majeur pour la prévention et l’action
  socio-sanitaire.
Pourquoi le cannabis?
• Un objet polémique;
• Un objet de focalisation.
• Un objet « idéo –logique »:
  – correspondance? entre l’ordre des idées
  & l’ordre des rapports sociaux.
Cannabis et Contexte (1)
• Depuis la fin des années 90 en France, le cannabis
  constitue un « objet de focalisation » (débat social,
  pratiques institutionnelles).
• Deux attitudes polarisées :
   – La banalisation
   – La diabolisation.
• Un exemple : le cannabis fait régulièrement la
  « UNE » de différents quotidiens nationaux de façon
   signifiante.
Focalisation et médias




24/02/0              02/02/05
1
Focalisation et politique
• Extrait de la Loi de Santé Publique (Modifiée en 2003). Le
  chapitre II du titre Ier du livre III du code de l'éducation est
  complété par une section 10 ainsi rédigée :
• “ Prévention et information sur les toxicomanies “ Art. L.
  312-17. - Une information est délivrée sur les conséquences
  de la consommation de drogues sur la santé, notamment
  concernant les effets neuro-psychiques et comportementaux
  du cannabis, dans les collèges et les lycées à raison d'au
  moins une séance annuelle, par groupes d'âge homogène.
  Ces séances pourront associer les personnels contribuant à
  la mission de santé scolaire ainsi que d'autres intervenants
  extérieurs conformément à l'article 9 du décret n° 85-924 du
  30 août 1985 relatif aux établissements publics locaux
  d'enseignement. ”
Cannabis & contexte (2)
• Une substance « controversée » dans la
  communication sociale qui devient un objet
  polémique.
• Un exemple : la diffusion des connaissances
  scientifiques concernant les effets et la
  dangerosité de la substance.
Première expertise Inserm,
                   Le Monde ,22/11/01
    1ere polémique




              Le Figaro,23/11/01
Le cannabis et le volant,
        2nde polémique
Figaro, 30/11/2005
                     Libération, 3/10/2005
Un sujet polémique ’’politique’’
      « Gauche /droite »
Cannabis & contexte (3)
• Un objet de tension normative (décalage
  entre la loi, « ce qui doit être », entre la
  norme des pairs, « ce qui est conforme à la
  majorité de cas »).
• Un opérateur « idéo-logique » (prise de
  position dans le cadre du débat politique,
  construction de la jeunesse en tant que
  catégorie sociale).
Le cannabis : un objet de tension normative

• « L’adolescence et les quelques années qui la suivent constituent
  une étape très sensible, critique, de la vie de tout Homme. (…)
  c’est l’heure où se structure, s’affirme la personnalité, où
  s’effectuent des choix déterminants, où le besoin de transgression
  des interdits ou simplement de désobéissance est fort, où l’esprit
  grégaire se développe, où l’adhésion aux modes s’opère, où la
  sexualité se découvre et s’assouvit souvent, dans le contexte des
  MST. (…) Ces données jointes à d’autres non examinées ici, loin de
  relativiser la psychotoxicité du cannabis le parent de tous les
  attributs de la drogue (…) en prônant la libre circulation du
  cannabis (on prend le risque)de mettre davantage cette jeunesse
  en danger ».

  Données neurobiologiques récentes sur le cannabis, COSTENTIN J.
  In :Bulletin de l’Académie Nationale de Médecine, 186, N°2, 2002 ;
  document annexé au rapport du Sénat).
Le cannabis : un objet de tension normative

• Un décalage entre le statut légal qui prohibe et pénalise
   l’usage de cette substance et l’étendue de sa
   consommation ainsi que le phénomène de sa banalisation
   (déclaration d’usage) chez les adolescents et les jeunes
   adultes depuis quelques années.
• « Ce qui doit être » (La loi qui pénalise la détention et la
   consommation )
• « Ce qui est conforme à la majorité de cas » (Le caractère
   « quasi-majoritaire » du comportement
   d’expérimentation et de consommation : plus de 50% de
   jeunes )
Perspective temporelle future et rapport au cannabis
       (Apostolidis, Fieulaine et Soulé, 2006)

• Population de lycéens (élèves en seconde dans un lycée à
  Marseille); N=279 (m Age = 15,67); 116 garçons (m Age = 15,72) et
  163 filles (m Age = 15,62).
• 41,3% ont déclaré avoir déjà consommé
• Parmi eux :
• - 26,1% ont déjà consommé mais pas au cours de l’année.
• - 39,1% ont consommé moins de 10 fois au cours des 12 derniers
  mois.
• - 11,3% ont consommé moins de 10 au cours des 30 derniers jours.
• - 12,2% ont consommé plus de 10 au cours des 30 derniers jours.
• - 11,3% consomment au moins une fois par jour.
Faut-il prendre en compte l’étendue de
l’usage(déclarations) en tant qu’élément de
                  contexte ?



  L’usage contemporain du cannabis :
 Un objet « normalisé » et « commun »
       Une « norme statistique »
   ou aussi une « norme culturelle » ?
Travailler sur les représentations
    pour analyser les pratiques professionnelles
          et les situations de prise en charge

•  Quelles sont les représentations des
 professionnels concernant les adolescents
 pris en charge et leurs conduites à risque ?
• Quelles sont les représentations des
 professionnels concernant leur rôle et leurs
 missions auprès de ces publics ?
• Quelles sont les représentations des
 adolescents concernant les professionnels et
 les situations de prise en charge ?
Cannabis & Psychologisation
• • “Personnalité adolescente / jeune” et dangerosité
  du cannabis : une focalisation signifiante dans les
  communications et les pratiques sociales.
• Les liens entre “personnalité” et “addiction” : une
  perspective théorique dominante, et souvent
  normative et pathologisante, en psychologie de la
  santé

•Peut être , faut il questionner une perspective théorique
  alternative qui questionne le rôle des interactions et du
  contexte social ?:(“Outsiders” Becker, 1963).
Dans le débat scientifique
• Le mal-être adolescent du côté de la
  dépression (posture dysphorique)

• Des excès de nature extravertie associés à
  une sociabilité intense (posture compulsive)
Remarques pour la discussion …

• Un constat transversal : le caractère normatif de
  la construction des représentations du cannabis
  (i.e. un état représentationnel révélateur et
  symptomatique d’un état social).
• La construction sociale du cannabis et ses enjeux
  « idéo-logiques » :Cannabis et construction de la
  jeunesse en tant que groupe dangereux et/ou
  en danger; Cannabis, « cultures jeunes » et
  socialités entre pairs.
Deux questions pour la prévention et la prise
                     en charge :
• Qui définit le risque ?
      – Les Institutions ?
      – Les Professionnels ?
      – Les Populations ?
• Sur quels déterminants agir ?
      – « Sanitaires » ?
      – « Non-sanitaires » ?
Conclusion:
• On raisonne aussi avec des représentations
  sociales     bien     ancrées,   constamment
  refabriquées,      renouvelées:   ‘’politiques’’
  certes, mais aussi ‘’sociales’’, et pires,
  ‘’scientifiques’’.
• Nous aident elles face a nos adolescents?

Contenu connexe

Tendances

"...on peut franchir le pas, faire un essai."
"...on peut franchir le pas, faire un essai.""...on peut franchir le pas, faire un essai."
"...on peut franchir le pas, faire un essai."
Bernard BERTRAND
 
Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...
Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...
Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...
Bernard Bertrand
 
Cours évaluation de santé mentale
Cours évaluation de santé mentaleCours évaluation de santé mentale
Cours évaluation de santé mentale
Michel Perrier
 
Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent
Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescentTroubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent
Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent
AmineBenjelloun
 

Tendances (13)

"...on peut franchir le pas, faire un essai."
"...on peut franchir le pas, faire un essai.""...on peut franchir le pas, faire un essai."
"...on peut franchir le pas, faire un essai."
 
Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...
Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...
Bernard Bertrand, "...On peut franchir le pas, faire un essai", LUDIC, Juille...
 
Stress et état de stress post traumatique - UE7A
Stress et état de stress post traumatique - UE7AStress et état de stress post traumatique - UE7A
Stress et état de stress post traumatique - UE7A
 
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
 
Toxicomanie 2 presentation
Toxicomanie 2 presentationToxicomanie 2 presentation
Toxicomanie 2 presentation
 
Ladrogadiccion 091211203312-phpapp02
Ladrogadiccion 091211203312-phpapp02Ladrogadiccion 091211203312-phpapp02
Ladrogadiccion 091211203312-phpapp02
 
Doun++
Doun++Doun++
Doun++
 
Toxicomanie 2 presentation
Toxicomanie 2 presentationToxicomanie 2 presentation
Toxicomanie 2 presentation
 
Adolescence, vulnérabilité, comportements à risques
Adolescence, vulnérabilité, comportements à risquesAdolescence, vulnérabilité, comportements à risques
Adolescence, vulnérabilité, comportements à risques
 
Cours évaluation de santé mentale
Cours évaluation de santé mentaleCours évaluation de santé mentale
Cours évaluation de santé mentale
 
Dépression
DépressionDépression
Dépression
 
Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent
Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescentTroubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent
Troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent
 
Depression Estudiantine - Pr. Asri & Pr. BENALI
Depression Estudiantine - Pr. Asri & Pr. BENALI Depression Estudiantine - Pr. Asri & Pr. BENALI
Depression Estudiantine - Pr. Asri & Pr. BENALI
 

En vedette

Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014
Philippe Watrelot
 
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
Philippe Watrelot
 
De l'attachement à la dependance
De l'attachement à la dependanceDe l'attachement à la dependance
De l'attachement à la dependance
AmineBenjelloun
 
Orodietologie anorexie et sommeil
Orodietologie anorexie et sommeilOrodietologie anorexie et sommeil
Orodietologie anorexie et sommeil
AmineBenjelloun
 
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyseTroubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyse
AmineBenjelloun
 
Scolarité et troubles anxieux
Scolarité et troubles anxieuxScolarité et troubles anxieux
Scolarité et troubles anxieux
AmineBenjelloun
 
DATATUESDAY VRM - Onecub
DATATUESDAY VRM -  Onecub DATATUESDAY VRM -  Onecub
DATATUESDAY VRM - Onecub
Data Tuesday
 

En vedette (20)

Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014
Diapo chap 6 intégration:individualisme_2014
 
2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité2015 diapo chap 7-conflictualité
2015 diapo chap 7-conflictualité
 
En l'ado, le bébé
En l'ado, le bébéEn l'ado, le bébé
En l'ado, le bébé
 
De l'attachement à la dependance
De l'attachement à la dependanceDe l'attachement à la dependance
De l'attachement à la dependance
 
Orodietologie anorexie et sommeil
Orodietologie anorexie et sommeilOrodietologie anorexie et sommeil
Orodietologie anorexie et sommeil
 
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyseTroubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyse
 
Scolarité et troubles anxieux
Scolarité et troubles anxieuxScolarité et troubles anxieux
Scolarité et troubles anxieux
 
Cyberaddiction
CyberaddictionCyberaddiction
Cyberaddiction
 
Les drogues
Les droguesLes drogues
Les drogues
 
Exposé Cannabis
Exposé CannabisExposé Cannabis
Exposé Cannabis
 
Socio 2-d1-groupes-sociaux
Socio 2-d1-groupes-sociauxSocio 2-d1-groupes-sociaux
Socio 2-d1-groupes-sociaux
 
Dossier cannabis 2003
Dossier cannabis 2003Dossier cannabis 2003
Dossier cannabis 2003
 
DATATUESDAY VRM - Onecub
DATATUESDAY VRM -  Onecub DATATUESDAY VRM -  Onecub
DATATUESDAY VRM - Onecub
 
El ser el deber ser 2
El ser el deber ser 2El ser el deber ser 2
El ser el deber ser 2
 
Cloud computing
Cloud computingCloud computing
Cloud computing
 
¡Alto al Bullying, no más violencia!
¡Alto al Bullying, no más violencia!¡Alto al Bullying, no más violencia!
¡Alto al Bullying, no más violencia!
 
Zine+pussy+riot
Zine+pussy+riotZine+pussy+riot
Zine+pussy+riot
 
Agenda culturală ARCH-I pe luna octombrie 2015, actualizată
Agenda culturală ARCH-I pe luna octombrie 2015, actualizatăAgenda culturală ARCH-I pe luna octombrie 2015, actualizată
Agenda culturală ARCH-I pe luna octombrie 2015, actualizată
 
Manual adwords
Manual adwordsManual adwords
Manual adwords
 
Commission prospective du CSA au sujet de la TV Sociale
Commission prospective du CSA au sujet de la TV SocialeCommission prospective du CSA au sujet de la TV Sociale
Commission prospective du CSA au sujet de la TV Sociale
 

Similaire à Representations sociales et drogues

Resetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfrResetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfr
SISM ATYPiCK
 
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficilePlate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
AmineBenjelloun
 
Histoire pensee psychiatrique
Histoire pensee psychiatriqueHistoire pensee psychiatrique
Histoire pensee psychiatrique
AmineBenjelloun
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Elsa von Licy
 
Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.
Réseau Pro Santé
 
La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...
La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...
La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...
Université de Montréal
 

Similaire à Representations sociales et drogues (20)

Resetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfrResetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfr
 
L'enfance est un couteau planté dans la gorge - Culture, enfants et traumas ...
L'enfance est un couteau planté dans la gorge - Culture, enfants et traumas ...L'enfance est un couteau planté dans la gorge - Culture, enfants et traumas ...
L'enfance est un couteau planté dans la gorge - Culture, enfants et traumas ...
 
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficilePlate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
 
Ecjs terminale
Ecjs  terminale Ecjs  terminale
Ecjs terminale
 
Histoire pensee psychiatrique
Histoire pensee psychiatriqueHistoire pensee psychiatrique
Histoire pensee psychiatrique
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
 
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la préventionLe slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
 
Antoine de rivasson_-_mip
Antoine de rivasson_-_mipAntoine de rivasson_-_mip
Antoine de rivasson_-_mip
 
Medias et stereotypes
Medias et stereotypesMedias et stereotypes
Medias et stereotypes
 
Chercheurs de sens. — 01. Introduction
Chercheurs de sens. — 01. IntroductionChercheurs de sens. — 01. Introduction
Chercheurs de sens. — 01. Introduction
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
Manifeste - Vers une société bienveillante
Manifeste - Vers une société bienveillanteManifeste - Vers une société bienveillante
Manifeste - Vers une société bienveillante
 
Transformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétalTransformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétal
 
Argumentaire de la_pétition-collectif
Argumentaire de la_pétition-collectifArgumentaire de la_pétition-collectif
Argumentaire de la_pétition-collectif
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.
 
La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...
La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...
La pédopsychiatrie transculturelle : l'impact de la migration sur les enfant...
 

Plus de AmineBenjelloun

Le devoir d'hospitalité
Le devoir d'hospitalitéLe devoir d'hospitalité
Le devoir d'hospitalité
AmineBenjelloun
 
La responsabilité du pédiatre.ppt;bioethique
La responsabilité du pédiatre.ppt;bioethiqueLa responsabilité du pédiatre.ppt;bioethique
La responsabilité du pédiatre.ppt;bioethique
AmineBenjelloun
 
Handicap positions ethique
Handicap positions ethiqueHandicap positions ethique
Handicap positions ethique
AmineBenjelloun
 
Ethique et implant cochléaire
Ethique et  implant cochléaireEthique et  implant cochléaire
Ethique et implant cochléaire
AmineBenjelloun
 
Entre neurosciences et éthique
Entre neurosciences et éthiqueEntre neurosciences et éthique
Entre neurosciences et éthique
AmineBenjelloun
 
Annonce & responsabilite 1 er mai
Annonce & responsabilite 1 er maiAnnonce & responsabilite 1 er mai
Annonce & responsabilite 1 er mai
AmineBenjelloun
 
Le meurtre de soi à l’adolescence 2
Le meurtre de soi à l’adolescence 2Le meurtre de soi à l’adolescence 2
Le meurtre de soi à l’adolescence 2
AmineBenjelloun
 
Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1
AmineBenjelloun
 
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophieLe suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
AmineBenjelloun
 
Théories du développement psycho affectif
Théories du développement psycho affectifThéories du développement psycho affectif
Théories du développement psycho affectif
AmineBenjelloun
 
Théorie del'attachement
Théorie del'attachementThéorie del'attachement
Théorie del'attachement
AmineBenjelloun
 
Sun beach seduire adolescence
Sun beach seduire adolescenceSun beach seduire adolescence
Sun beach seduire adolescence
AmineBenjelloun
 
Question du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado cancerauxQuestion du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado canceraux
AmineBenjelloun
 
Que se joue t 'il avant 6 ans
Que se joue t 'il avant 6 ansQue se joue t 'il avant 6 ans
Que se joue t 'il avant 6 ans
AmineBenjelloun
 
Problématique du traitement des ados incarcérés
Problématique du traitement des ados incarcérésProblématique du traitement des ados incarcérés
Problématique du traitement des ados incarcérés
AmineBenjelloun
 
Prévalence des troubles mentaux en milieux socio éducatif
Prévalence des troubles mentaux  en milieux socio éducatifPrévalence des troubles mentaux  en milieux socio éducatif
Prévalence des troubles mentaux en milieux socio éducatif
AmineBenjelloun
 
Précarite et santé mentale
Précarite et santé mentalePrécarite et santé mentale
Précarite et santé mentale
AmineBenjelloun
 
Paroles d’enfants…paroles
Paroles d’enfants…parolesParoles d’enfants…paroles
Paroles d’enfants…paroles
AmineBenjelloun
 

Plus de AmineBenjelloun (20)

Kaffala & reification
Kaffala & reificationKaffala & reification
Kaffala & reification
 
Le devoir d'hospitalité
Le devoir d'hospitalitéLe devoir d'hospitalité
Le devoir d'hospitalité
 
La responsabilité du pédiatre.ppt;bioethique
La responsabilité du pédiatre.ppt;bioethiqueLa responsabilité du pédiatre.ppt;bioethique
La responsabilité du pédiatre.ppt;bioethique
 
Handicap positions ethique
Handicap positions ethiqueHandicap positions ethique
Handicap positions ethique
 
Ethique et implant cochléaire
Ethique et  implant cochléaireEthique et  implant cochléaire
Ethique et implant cochléaire
 
Entre neurosciences et éthique
Entre neurosciences et éthiqueEntre neurosciences et éthique
Entre neurosciences et éthique
 
Annonce & responsabilite 1 er mai
Annonce & responsabilite 1 er maiAnnonce & responsabilite 1 er mai
Annonce & responsabilite 1 er mai
 
How to keep them alive
How to keep them aliveHow to keep them alive
How to keep them alive
 
Le meurtre de soi à l’adolescence 2
Le meurtre de soi à l’adolescence 2Le meurtre de soi à l’adolescence 2
Le meurtre de soi à l’adolescence 2
 
Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1Le meutre de soi à l'adolescence 1
Le meutre de soi à l'adolescence 1
 
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophieLe suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
Le suicide un eclairage autre apport de la littérature et de la philosophie
 
Théories du développement psycho affectif
Théories du développement psycho affectifThéories du développement psycho affectif
Théories du développement psycho affectif
 
Théorie del'attachement
Théorie del'attachementThéorie del'attachement
Théorie del'attachement
 
Sun beach seduire adolescence
Sun beach seduire adolescenceSun beach seduire adolescence
Sun beach seduire adolescence
 
Question du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado cancerauxQuestion du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado canceraux
 
Que se joue t 'il avant 6 ans
Que se joue t 'il avant 6 ansQue se joue t 'il avant 6 ans
Que se joue t 'il avant 6 ans
 
Problématique du traitement des ados incarcérés
Problématique du traitement des ados incarcérésProblématique du traitement des ados incarcérés
Problématique du traitement des ados incarcérés
 
Prévalence des troubles mentaux en milieux socio éducatif
Prévalence des troubles mentaux  en milieux socio éducatifPrévalence des troubles mentaux  en milieux socio éducatif
Prévalence des troubles mentaux en milieux socio éducatif
 
Précarite et santé mentale
Précarite et santé mentalePrécarite et santé mentale
Précarite et santé mentale
 
Paroles d’enfants…paroles
Paroles d’enfants…parolesParoles d’enfants…paroles
Paroles d’enfants…paroles
 

Representations sociales et drogues

  • 1. Drogues et représentations sociales IREPS, Ajaccio Avril 2011 Dr Amine Benjelloun Pr Associé de pédopsychiatrie (Marseille) Un outil de diagnostic, de réflexion, de préconisation pour le déplacement des problématiques d’action dans le cadre de la prévention primaire et secondaire -Comment analyser les phénomènes ? -Sur quels déterminants faudrait-il agir ?
  • 2.
  • 3. Des objets « privés » et «publiques »… • Différents systèmes de classification (’’stupéfiants’’, ’’drogues’’, ’’substances psychoactives’’…) inscrivent les produits de façon controversée et polysémique dans l’espace public: Dangerosité sanitaire et sociale, drogues licites et illicites, définition des enjeux socio-sanitaires. • Des situations hétérogènes et des enjeux de prévention et de prise en charge spécifiques en fonction des produits, de leurs usages et de leurs publics (propriétés psychoactives et neurotoxiques de produits, modes d’usage ou de polyusage, typologie des consommateurs).
  • 4. Le regard psychosocial comme mode de lecture: Objet :produit psychotrope avec des propriétés magiques, psychologiques, toxiques, sociales Modèles culturels, de Type de relation, vie, réglementation… Usage ou abus Signification, fonction Alter: pairs, famille, Ego: Sujet individuel groupe, autorité… Appartenance culturelle et relations interpersonnelles et sociales
  • 5. Représentations sociales des individus / groupes & produits. • L’élaboration des savoirs et des significations concernant les produits (informations, motivations, fonctions, repères normatifs). • Les rapports entre représentations (images, significations, opinions) et usages déclarés. • La construction de ces objets en fonction des appartenances et des insertions sociales.
  • 6. Représentations de la « drogue » chez les élèves de 3eme • N=300 ; Logiciel Alceste; Mot inducteur=« drogue » • Les mots les plus fréquents : seringue (102), shit (86), cocaïne (79), joint (66), cannabis (56), mort (56), dépendance (53), … • Des termes qui font référence à une vision négative et néfaste de la drogue • A noter : seulement 9 / 300 citent l’alcool dont 8 filles ...
  • 7. Le lexique et les représentations varient selon le sexe Les filles: Toxicomane, Overdose, Les garçons : Piqûre, Dépendance, Herbe, Défoncer, Danger, Joint, « Buz », Marijuana, Cigarette, Maladie, Bang, Délirer, Coke, Alcool, ... Police, Prison, Rouler, ...
  • 8.
  • 9.
  • 10. Quelques phrases: de la souffrance « Tellement qu'ils sont déprimés, ils savent même plus quoi faire, ils font même plus attention à eux, ils font plein de tort aux autres, les petits, ils passent, ils voient une personne qui fume, parce que surtout aussi avec des filles qui fument le shit, qui se droguent, ils savent pas qu'est-ce qu’ils font » ( G,18 ans) « La drogue, c’est causé par le manque de travail, d’occupations, d’études, de formation » (F, 20 ans) « C’est vrai que l’alcool est mauvais mais je sais pas, moi je trouve que c’est les gens qui souffrent qui consomment de la drogue» (F,16 ans)
  • 11.
  • 12. Vulnérabilité ressentie et peur du « devenir drogué » « J’ai peur d’y replonger encore, il s’agit d’une fois, tu veux lutter, tu veux dire, je sais pas si j’ai la force de dire non, mais bon j’ai pas confiance, je pensais jamais que j’allais toucher à cette chose, dire que j’ai failli être comme eux, après, ça y est la prostitution, la drogue, les trafics de tous les côtés, voilà j’ai failli, j’ai mis un trait dessus, ça m’a rien apporté, même pour les anniversaires ou quoi, j’ai eu 18 ans, j’ai pris un verre de champagne, c’est tout, j’ai peur de l’alcool, je veux pas devenir comme eux qui sont drogués, j’ai un projet, je veux le suivre, c’est pas en buvant qu’on va devenir commissaire, je suis décidée, j’ai des parents qui me surveillent, quand je tourne mal, ça y est, j’ai mis une croix dessus » (F, 18 ans)
  • 13.
  • 14. Les situations « border line » «C'est un ecstasy qui m’a sauvé mon âme, mon âme intérieure, j’étais tellement, c’était au bout de deux ans de rue, je pétais les plombs, j’étais en rave j’avais rien pris encore, j’étais mais vraiment glauque, j’avais les lames de cutter, je m’étais mis dans un coin et ça allait partir quoi, y’a mon collègue, il est arrivé, il me dit ouvre la bouche, enfin non, il m’a ouvert la bouche, il m’a foutu un ecstasy dans la bouche il savait pas que c’était un ecstasy, une demi heure après je me suis relevé et j’ai dansé et après j’ai discuté normalement et ça m’a, ça m’a fait saper le côté vraiment j’étais mal quoi, je dis pas que, que c'est bien de prendre de l’ecstasy, je dis que moi dans mon expérience dans ce contexte-là, ça m’a sauvé, pas la vie, mon esprit quoi, parce que mon esprit était tellement, parce que, arrivé à un certain niveau tu te mets en mode d’autodestruction, tu vois, t’as rien t’as pas de thune, parce que tu peux t’en apercevoir et te l’avouer a toi même (…) parce qu’après c'est un combat interne dans ta tête, mais pourquoi je vis, pourquoi ceci, y’a ça qui est bien mais, c'est une vraie prise de tête, et l’ecstasy ça m’a libéré, toutes ces pensées ont disparu, enfin ont disparu, ont été mises de côté sur le moment. »
  • 15.
  • 16. Des formes de relations addictives ? • Une construction des relations à effets pathogènes(souffrance, déchéance, disqualification, menace, autodestruction) sur les plans sanitaire, identitaire et social, qui dépasse nettement les seuls registres de l’usage abusif et/ou addictif. • L’analyse des expériences privées et sociales des drogues fait apparaître la prédominance des troubles addictifs, au sens psychopathologique, en tant que liens de souffrance entre le sujet et le produit, objet de menace ou d’attrait, réel ou imaginaire.
  • 17. Comment analyser la souffrance ? A/La spécificité de la souffrance relèverait d’une altération du rapport à soi et à autrui et d’une diminution de la puissance d’agir (Ricoeur, 1994). B/Les marques de la souffrance sont distribuables sur deux axes: • Le rapport soi-autrui (affaiblissement conjoint du rapport à soi et du rapport à autrui) • L’agir-pâtir (la réduction de la puissance d’agir dans les registres de l’élocution, de l’action, de la narration et de l’estime de soi) C/Il existe un troisième axe transversal, la souffrance « donne à penser » : elle « interroge » le sujet (quête de signification) et son expression « appelle » à l’aide en direction d’autrui.
  • 18.
  • 19. Cannabis et représentation sociale • Le cannabis : Un exemple montrant comment la santé des adolescents et des jeunes représente un enjeu de santé publique sous la pression du débat social, scientifique, politique, ... • Parmi les questions prioritaires en termes de demande sociale, l’usage de cannabis au sein de ces populations est posé comme étant un problème majeur pour la prévention et l’action socio-sanitaire.
  • 20. Pourquoi le cannabis? • Un objet polémique; • Un objet de focalisation. • Un objet « idéo –logique »: – correspondance? entre l’ordre des idées & l’ordre des rapports sociaux.
  • 21. Cannabis et Contexte (1) • Depuis la fin des années 90 en France, le cannabis constitue un « objet de focalisation » (débat social, pratiques institutionnelles). • Deux attitudes polarisées : – La banalisation – La diabolisation. • Un exemple : le cannabis fait régulièrement la « UNE » de différents quotidiens nationaux de façon signifiante.
  • 23. Focalisation et politique • Extrait de la Loi de Santé Publique (Modifiée en 2003). Le chapitre II du titre Ier du livre III du code de l'éducation est complété par une section 10 ainsi rédigée : • “ Prévention et information sur les toxicomanies “ Art. L. 312-17. - Une information est délivrée sur les conséquences de la consommation de drogues sur la santé, notamment concernant les effets neuro-psychiques et comportementaux du cannabis, dans les collèges et les lycées à raison d'au moins une séance annuelle, par groupes d'âge homogène. Ces séances pourront associer les personnels contribuant à la mission de santé scolaire ainsi que d'autres intervenants extérieurs conformément à l'article 9 du décret n° 85-924 du 30 août 1985 relatif aux établissements publics locaux d'enseignement. ”
  • 24. Cannabis & contexte (2) • Une substance « controversée » dans la communication sociale qui devient un objet polémique. • Un exemple : la diffusion des connaissances scientifiques concernant les effets et la dangerosité de la substance.
  • 25. Première expertise Inserm, Le Monde ,22/11/01 1ere polémique Le Figaro,23/11/01
  • 26. Le cannabis et le volant, 2nde polémique Figaro, 30/11/2005 Libération, 3/10/2005
  • 27. Un sujet polémique ’’politique’’ « Gauche /droite »
  • 28. Cannabis & contexte (3) • Un objet de tension normative (décalage entre la loi, « ce qui doit être », entre la norme des pairs, « ce qui est conforme à la majorité de cas »). • Un opérateur « idéo-logique » (prise de position dans le cadre du débat politique, construction de la jeunesse en tant que catégorie sociale).
  • 29. Le cannabis : un objet de tension normative • « L’adolescence et les quelques années qui la suivent constituent une étape très sensible, critique, de la vie de tout Homme. (…) c’est l’heure où se structure, s’affirme la personnalité, où s’effectuent des choix déterminants, où le besoin de transgression des interdits ou simplement de désobéissance est fort, où l’esprit grégaire se développe, où l’adhésion aux modes s’opère, où la sexualité se découvre et s’assouvit souvent, dans le contexte des MST. (…) Ces données jointes à d’autres non examinées ici, loin de relativiser la psychotoxicité du cannabis le parent de tous les attributs de la drogue (…) en prônant la libre circulation du cannabis (on prend le risque)de mettre davantage cette jeunesse en danger ». Données neurobiologiques récentes sur le cannabis, COSTENTIN J. In :Bulletin de l’Académie Nationale de Médecine, 186, N°2, 2002 ; document annexé au rapport du Sénat).
  • 30. Le cannabis : un objet de tension normative • Un décalage entre le statut légal qui prohibe et pénalise l’usage de cette substance et l’étendue de sa consommation ainsi que le phénomène de sa banalisation (déclaration d’usage) chez les adolescents et les jeunes adultes depuis quelques années. • « Ce qui doit être » (La loi qui pénalise la détention et la consommation ) • « Ce qui est conforme à la majorité de cas » (Le caractère « quasi-majoritaire » du comportement d’expérimentation et de consommation : plus de 50% de jeunes )
  • 31. Perspective temporelle future et rapport au cannabis (Apostolidis, Fieulaine et Soulé, 2006) • Population de lycéens (élèves en seconde dans un lycée à Marseille); N=279 (m Age = 15,67); 116 garçons (m Age = 15,72) et 163 filles (m Age = 15,62). • 41,3% ont déclaré avoir déjà consommé • Parmi eux : • - 26,1% ont déjà consommé mais pas au cours de l’année. • - 39,1% ont consommé moins de 10 fois au cours des 12 derniers mois. • - 11,3% ont consommé moins de 10 au cours des 30 derniers jours. • - 12,2% ont consommé plus de 10 au cours des 30 derniers jours. • - 11,3% consomment au moins une fois par jour.
  • 32. Faut-il prendre en compte l’étendue de l’usage(déclarations) en tant qu’élément de contexte ? L’usage contemporain du cannabis : Un objet « normalisé » et « commun » Une « norme statistique » ou aussi une « norme culturelle » ?
  • 33. Travailler sur les représentations pour analyser les pratiques professionnelles et les situations de prise en charge • Quelles sont les représentations des professionnels concernant les adolescents pris en charge et leurs conduites à risque ? • Quelles sont les représentations des professionnels concernant leur rôle et leurs missions auprès de ces publics ? • Quelles sont les représentations des adolescents concernant les professionnels et les situations de prise en charge ?
  • 34. Cannabis & Psychologisation • • “Personnalité adolescente / jeune” et dangerosité du cannabis : une focalisation signifiante dans les communications et les pratiques sociales. • Les liens entre “personnalité” et “addiction” : une perspective théorique dominante, et souvent normative et pathologisante, en psychologie de la santé •Peut être , faut il questionner une perspective théorique alternative qui questionne le rôle des interactions et du contexte social ?:(“Outsiders” Becker, 1963).
  • 35. Dans le débat scientifique • Le mal-être adolescent du côté de la dépression (posture dysphorique) • Des excès de nature extravertie associés à une sociabilité intense (posture compulsive)
  • 36. Remarques pour la discussion … • Un constat transversal : le caractère normatif de la construction des représentations du cannabis (i.e. un état représentationnel révélateur et symptomatique d’un état social). • La construction sociale du cannabis et ses enjeux « idéo-logiques » :Cannabis et construction de la jeunesse en tant que groupe dangereux et/ou en danger; Cannabis, « cultures jeunes » et socialités entre pairs.
  • 37. Deux questions pour la prévention et la prise en charge : • Qui définit le risque ? – Les Institutions ? – Les Professionnels ? – Les Populations ? • Sur quels déterminants agir ? – « Sanitaires » ? – « Non-sanitaires » ?
  • 38. Conclusion: • On raisonne aussi avec des représentations sociales bien ancrées, constamment refabriquées, renouvelées: ‘’politiques’’ certes, mais aussi ‘’sociales’’, et pires, ‘’scientifiques’’. • Nous aident elles face a nos adolescents?