Kaffala & reification

1 241 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Kaffala & reification

  1. 1. La Kaffala: un modèle de réification Med Amine Benjelloun , 1ère partie.Med Fouad Benchekroun, 2nde partie. Société Marocaine de Psychiatrie. El Jadida, 29/09/2012 SMP; El Jadida; 29.09.2012 1
  2. 2. Quelques lectures:• Adorno & Horkheimer: La dialectique de la raison.• A. Honneth : La réification, petit traité théorique ; La société du mépris.• C. Taylor: Les sources du Moi; La liberté des modernes.• M. Nussbaum : La connaissance de l’amour; Les émotions démocratiques• Goldstein: Vulnérabilité et Autonomie• A. Fagot Largeaut: Philosophie des sciences.• J.P Changeux: L’homme de vérité; La vérité dans les sciences.• E. Husserl : La crise des sciences européennes et la phénoménologie transcendantale.• M. Heidegger : La question de la technique.• Maurice Godelier: Au fondement des sociétés humaines; La fabrique des grands hommes; Métamorphoses de la parenté. SMP; El Jadida; 29.09.2012 2
  3. 3. « Toute réification est un oubli. » Adorno & Horkheimer, ’’Dialectique de la raison’’ « En fin de compte, tout savoir se fonde sur la reconnaissance. » Wittgenstein, ’’De la certitude’’ SMP; El Jadida; 29.09.2012 3
  4. 4. • Définition: « Une relation entre personnes qui prend le caractère d’une chose ». Georg Lukács • Simple erreur épistémique de catégorisation? • Action moralement inadéquate? • Non, mais bien le mode social ACTUEL prédominant de l’activité intersubjective +++ • Une situation n’est évaluée qu’à l’aune de ses propres intérêts égoïstes. SMP; El Jadida; 29.09.2012 4
  5. 5. Dès lors, les sujets se contraignent réciproquement:a/ Les objets donnés ne sont perçus que comme des choses dont ils pourront éventuellement tirer profit.b/ Les partenaires ne sont vus que comme objets d’une transaction intéressée.c/ Leurs propres facultés sont autant de ressources supplémentaires dans le cadre du calcul des opportunités de profit. SMP; El Jadida; 29.09.2012 5
  6. 6. Dès le statut de « partenaire »:• Il devient un observateur dans une situation de contemplation (Kontemplation), de détachement (Teilnahmlosigkeit). – une habitude contemplative, le sujet étant saisi de manière désintéressée (pour lui-même) et affectivement neutre.• Et pire: ’’Leur propre existence est réduite à une partie isolée, intégrée à un système étranger ’’* – Une posture, (Haltung); une seconde nature de l’homme. *Arlie Russel Hochschild. The commercialisation of Human Feeling. Berkeley; 2003. SMP; El Jadida; 29.09.2012 6
  7. 7. Trois formes de réification:• Intersubjective (le rapport aux autres) – Considérer l’autre indépendamment du monde vécu ( les lois, la technique)• Subjective (le rapport à soi) ou encore « auto réification »: – Pratiques institutionnalisées de présentation de soi : Coaching ; TCC ; Entretiens d’embauche normés; Chirurgie plastique ; Meetic…• Objective (le rapport au monde) – L’oubli de « la reconnaissance » comme pierre angulaire de toute relation. SMP; El Jadida; 29.09.2012 7
  8. 8. « Une société du mépris ».• A la base, des pratiques « préscientifiques » dissociées des bases morales. – De la manipulation culturelle à l’absence de critique morale. – Fabrique de vraies pathologies sociales et du lien social.Hegel, Adorno ,Horkheimer, Habermas, Honneth, Carbonnier, Foucault, Taylor,Nussbaum… SMP; El Jadida; 29.09.2012 8
  9. 9. De quoi cela est-il l’oubli?• De La Reconnaissance : sous ses 3 formes. – Une formation réussie de l’identité : l’affection intime manifestée dans l’amour ou l’amitié. – La reconnaissance morale de l’individu en tant que membre responsable d’une société. – L’appréciation sociale des prestations et capacités sociales de l’individu.• En psychopathologie: l’apport de Hans Loewald. – L’organisation sociale du pulsionnel : ’’ Ce sont les soins prodigués par la mère qui suscitent chez l’enfant les pulsions’’ SMP; El Jadida; 29.09.2012 9
  10. 10. Avec la Kaffala, qu’avons-nous encore choisis d’oublier ?• Au fondement des sociétés humaines, il y a du sacré.• Nulle société n’a jamais été fondée sur la famille ou la parenté.• Il faut toujours plus d’un homme et d’une femme pour faire un enfant.• La sexualité est fondamentalement a-sociale.• Les sacras permettent la transmission. SMP; El Jadida; 29.09.2012 10
  11. 11. La famille et la parenté ne fondent pas une société.• 1/ Une société se définit par les rapports économiques qui lient une les individus et les groupes composant cette société, les rapports de production et de répartition des moyens de subsistance et des richesses matérielles, mais aussi les rapports d’échanges à l’intérieur de cette société ainsi qu’avec les sociétés voisines. SMP; El Jadida; 29.09.2012 11
  12. 12. • 2/ Les institutions politico-religieuses subsument les rapports de parenté et les font servir à la reproduction de la société comme un tout: les individus et leurs groupes doivent agir de telle sorte que non seulement ils se reproduisent eux-mêmes, mais qu’ils reproduisent en même temps la société dans sa logique globale, en tant qu’elle leur fournit une partie de leurs conditions d’existence. SMP; El Jadida; 29.09.2012 12
  13. 13. Il faut plus d’un homme et d’une femme pour faire un enfant.• 1/ Ce qu’ils fabriquent ensemble par des contributions qui varient de société en société, c’est un fœtus, jamais un enfant complet viable.• 2/ La naissance n’est pas un commencement pas plus que la mort n’est une fin. Ils faut que les puissances qui ne relèvent pas de l’humain interviennent (âme, esprit, souffle,…).• 3/ Contre exemple: Le péché originel & l’Immaculée conception SMP; El Jadida; 29.09.2012 13
  14. 14. • 4/ Les rapports de parenté sont le lieux où s’exercent dès la naissance et sans médiation le premier contrôle social de la sexualité des individus.• 5/ La subordination de la sexualité imprime dans la subjectivité la plus intime les ordres qui règnent dans la société.• 6/ La fabrication « sexuelle » des enfants témoigne non seulement de l’ordre qui règne, mais de l’ordre qui doit continuer à régner. SMP; El Jadida; 29.09.2012 14
  15. 15. La sexualité est a-sociale:• 1/ La sexualité est mise au service de fonctionnements de multiples réalités, surtout économiques et politiques.• 2/ Cette subordination est opérée par l’élaboration et la mise en place d’un ensemble de représentations imaginaires et symboliques.• 3/ La sexualité est le lieu privilégié du corps où se soudent la logique des individus et celle de la société. SMP; El Jadida; 29.09.2012 15
  16. 16. SECONDE PARTIEPr Fouad Benchekroun SMP; El Jadida; 29.09.2012 16

×