SlideShare une entreprise Scribd logo
Perception sociale de la fin de vie
et aide médicale à mourir
Prof. Sylvie LAPIERRE, Ph. D.
Gabrièle DUBUC, Ph. D. (c.)
Université du Québec à Trois-Rivières, Canada
Laboratoire interdisciplinaire de recherche en gérontologie
Centre de recherche et d’intervention sur le suicide et l’euthanasie (CRISE)
Prof. Dolores Angela CASTELLI DRANSART, Ph. D.
Prof. Christian MAGGIORI, Ph. D.
Haute école de travail social de Fribourg, Suisse
Institut d’été du CRISE
Montréal, Québec, Canada
29 Mai 2017
Aide médicale à mourir
 Dans de nombreuses nations, les citoyens discutent de la
légalisation de l’euthanasie et du suicide-assisté pour les
personnes atteintes de maladies incurables.
 Au Québec, la pop. âgée de 65 ans + est passée
de 13,9% en 2006 à 18,1% en 2016.
Projection pour 2031 : 25,2%.
 L’AMM est donc un sujet qui touchera beaucoup d’aînés,
 Surtout dans une société qui refuse le vieillissement/mort.
 Certaines perceptions sociales liées au vieillissement et à
la fin de vie pourraient donc influencer la décision de
recourir éventuellement à l’AMM.
 Ces facteurs sociaux se manifestent sur 4 niveaux :
1) Microsocial; 2) Mésosocial; 3) Macrosocial; 4) Métasocial
Niveau microsocial - Individu
Que valorise notre société?
 L’autonomie, l’indépendance
 L’individualité
 La productivité, la rentabilité, la performance
 L’argent, le pouvoir
 La jeunesse, la force, la vigueur, l’apparence
Malaise à l’égard du V
provient du fait qu’il représente :
 La vulnérabilité
 La dépendance
 La maladie
 La mort
 Notre futur
Dimensions
que l’on
tente
d’oublier
Âgisme : impact sur l’individu
 L’âgisme correspond aux :
« Stéréotypes, préjugés et discriminations positifs et négatifs
envers la personne âgée sur la base de son âge chronologique
ou sur la perception d’elle comme étant vieille » (Iversen et al., 2009, p. 15).
 Il peut être :
 Implicite (ex. infantilisation, pitié, indifférence)
 Explicite (ex. insultes, discrimination).
 Stéréotypes: chaleureux, incompétents, isolés, font pitié,
fragiles, déprimés, conservateurs, confus, inutiles, rigides…
Internalisation des stéréotypes âgistes
 Affecte l’identité (Diminution de l’estime de soi, B-Ê Ψ, isolement);
 Fonctionnement :
 Diminution des performances mnésiques et intellectuelles;
 Diminution des performances en simulation de conduite
automobile;
 Désengagement du travail, car menace valeur personnelle;
 Moins d’engagement dans comportements de santé (Nelson 2016);
 Diminue l’espérance de vie (Levy, 2002);
 Prédisposition à la maladie d’Alzheimer (Levy et al, 2016);
 Perception de devenir un fardeau pour la famille (associé au
désir de mourir dans études sur suicide);
 Peur de l’avenir, anxiété.
Méconnaissance de la fin de vie
Les savoirs sur la mort ont été perdus à cause de la
professionnalisation de la mort (hôpital, salon funéraire).
 Répugnance à parler de la mort (sujet tabou).
 Ignorance du processus de la mort et du deuil.
 Déni de la réalité de la mort. Refus du cycle naturel.
 Refus du « travail de renoncement », refus du deuil de soi.
Refus de la séparation avec êtres aimés.
 Peur de la douleur, perte du contrôle; Aucun sens à la souffrance
 Peur de l’inconnu, de la transition (le passage vers la mort);
 Peur de devenir un fardeau, d’être dépendant;
 Peur de la réaction des autres (à l’image dégradée de soi);
 Peur de l’incapacité des proches à accompagner jusqu’à la fin.
L’acceptabilité de la mort se prépare dès l’enfance, dans la
reconnaissance des pertes multiples qui surviennent dans la vie.
La dignité est impossible en fin de vie…
Confusion entre dignité et qualité de vie
Qualité de vie:
Englobe la santé physique de l’individu, état Ψ, relations
sociales, son niveau d’autonomie, ses croyances et sa
relation avec les spécificités de son ENV/culture afin qu’il
puisse atteindre ses aspirations → BÊ et sens à la vie.
Dignité (respect):
Le respect et la considération d’autrui qui appartient à
tout humain à cause de sa valeur intrinsèque.
Repose sur la différence entre la personne et la chose.
En totale absence de qualité de vie, il reste la dignité
de la personne SI on la traite avec respect.
Méconnaissance des soins palliatifs
 Ignorance de leur existence et de leurs caractéristiques:
78% ne sait rien, 14% un peu, 3% est informé, 5% très informé
(McInturff & Harrington, 2011, USA; Mclifatrick et al., 2013; Irlande).
 Perception négative des maisons de soins palliatifs
(glauques, tristes, des « mouroirs »).
 Méconnaissance de la philosophie des soins palliatifs :
approche holistique et non orientée sur la pathologie;
priorité au soulagement de la souffrance globale : physique,
mais aussi psychologique, sociale et spirituelle.
Priorité à la qualité de vie et à la dignité (Nakashima & Canda, 2005). .
 Confusion entre la sédation palliative et l’euthanasie.
 Croyance que l’euthanasie s’y pratique depuis longtemps.
Niveau mésosocial
Un système de santé âgiste
(Kergoat, 2015; Lagacé et al., 2011)
 Modèle de soins centré sur maladies aigües où patient soigné par
protocole plutôt que consulté. Pratique focalisée sur l’organe.
 Valorisation de technologie de pointe/surspécialisation.
 Recherche de résultat immédiat. Population et problématiques ne
sont plus celles pour laquelle le système a été conçu.
(active/jeune vs gériatrique/chroniques/dégénératives/multidim.)
 Configuré/géré comme une entreprise pour répondre aux critères
de performance, où patient est déshumanisé.
 Banalisation des problèmes de santé des aînés (Rehbet & Moser, 2012);
 Diminution de la qualité des soins et services offerts aux aînés;
 Manque de communication → sentiment de perte de pouvoir.
 Manque de communication en CHSLD: sentiment d’être un objet.
Conditions de traitements et identité de patient influencent AMM.
(Ho & Chantagul, 2015).
Niveau macrosocial
Angles économiques et politiques
 Faible contribution économique à l’État (57%) (Abrams et al. 2011);
 Fardeau financier pour le système de santé (49%).
 Représentation négative des travailleurs seniors (Hellemans, 2012)
 «Pouvoir gris» accapare l’espace politique; leur surnombre
influence le processus électoral, les choix du gouv.
Menace l’équité intergénérationnelle: conflit entre générations
Suppression du droit de vote à 80 ans (Viriot-Durandal, 2012)
 La mort sociale concerne les malades et les vieillards.
La mort physique tarde dernière les autres morts (Bacqué, 2001)
 Banalisation du suicide des aînés (aussi élevé que 15-19 ans)
Niveau métasocial
 L’âgisme favorise donc un changement de valeurs.
Les aînés doivent se battre pour que soient reconnus leur
 Autonomie (choix) et besoin de contrôle
 Identité et dignité (respect)
 L’AMM peut être perçue comme un effort pour reprendre le
contrôle de sa vie (même si ce contrôle est illusoire et
paradoxal), car lorsque la personne a perdu le contrôle sur tous
les aspects de sa vie, la seule occasion d’avoir du contrôle est
de demander la mort (Nitschke, 1998).
 Individus qui valorisent l’autonomie appuient l’euthanasie (Köneke, 2014)
 Pour adoucir la dure réalité : emploi d’euphémismes
 Euthanasie est remplacée par « aide médicale à mourir », par
« mourir dans la dignité », « se faire piquer » …
Alzheimer: directives et volontés anticipées
Nicole Poirier - Maison Carpe Diem (extrait)
Voici mes directives et volontés anticipées, si un jour j'apprends que j'ai la maladie
d'Alzheimer et que je me retrouve dans l'une ou l'autre des situations suivantes:
- lorsqu'on parlera de moi et devant moi, comme si je n'étais pas là, qu'on décide
que je n'existe plus parce que je ne trouve plus les mots et que le lit que j'occupe
coûte trop cher;
- lorsqu'on traduira mes appels à l'aide, mon incompréhension, mon impatience et
ma révolte comme «un trouble agressif ou un comportement perturbateur»;
- lorsqu'on me donnera des médicaments pour que je reste assise ou pour que je
dorme, plutôt que de me comprendre, me rassurer et m'accompagner;
- lorsque mes repas seront une course contre la montre, pour respecter le rythme
du système, au détriment de mon propre rythme;
- lorsque je serai privée de mon droit fondamental d'aller aux toilettes et que je
tenterai d'y aller par moi-même, faisant de moi une résidente «qui n'écoute pas»;
Alors, dans l'éventualité où une ou plusieurs des conditions ci-haut mentionnées
sont réunies, c'est en toute connaissance de cause, et de façon libre et éclairée,
que je donne mon consentement pour qu'on autorise l'aide médicale à mourir et
qu'on mette ainsi fin à mes jours.
http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/opinions/201702/27/01-5073859-alzheimer-directives-et-volontes-anticipees.php
Attitude des aînés à l’égard de
l’aide médicale à mourir
Résultats de recherche
Marie-Michelle Lacerte
Marie-Pier Desaulniers
Maude Houle
Kim St-Amant
Sylvie Lapierre
Objectifs de l’étude
Vérifier si l’attitude des aînés à l’égard de l’AMM
peut être influencée par les variables suivantes :
 Âgisme
 Cohorte/âge
 Anxiété face à la mort
 Implication religieuse
 Désir de contrôle
 Désirabilité sociale
Méthode
Évaluation de l’attitude face à l’euthanasie
 Définition de l’euthanasie offerte aux participants :
« Acte qui consiste à provoquer intentionnellement la mort d’une autre
personne pour mettre fin à ses souffrances. Cet acte sera pratiqué par un
médecin. Au Québec, l’euthanasie est appelée aide médicale à mourir. »
 Opinion générale face à l’euthanasie (Webster, 2004).15 items.
« Il est mal de mettre fin délibérément à la vie de quelqu’un par pitié. »
 Situation fictive : « Si vous étiez très malade (ex. cancer) et
que vous alliez mourir dans un futur proche à cause de cette
maladie, croyez-vous que vous seriez en désaccord ou en
accord avec l’euthanasie ?
 Échelles de type Likert de 1 à 6.
Méthode
Autres instruments de mesure
 Implication religieuse (7 items)
« Prier est une priorité très importante dans ma vie ».
 Anxiété face à la mort (6 items)
 Trois questionnaires évaluant l’âgisme
1. Fraboni Scale of Ageism (antilocution, évitement et discrimination).
Version courte en français à 14 items (Boudjemad & Gana, 2009).
2. Endorsement of age stereotypes (Kruse & Schmitt, 2006).
Version courte en français de 9 items (Lagacé et al. 2015)
3. Intergenerational-Tension Ageism Scale (North & Fiske, 2013).
Consommation des ressources de la société par les aînés
 Désir de contrôle (Burger & Cooper, 1979). Trad. Alain (1989).
 Marlowe-Crowne Social Desirability Scale.
Endossement d'attributs positifs et déni d'attributs négatifs
Traduite par Blais, Lachance et Richer (1991).
Méthode
Participants
Étude #1 : 136 participants
Étude #2 : 87 participants
Total : 223 participants de 60 à 95 ans.
Âge : M = 72,6 ans; ÉT = 7,03
Sexe: 130 (58,6%) femmes ; 92 (41,4%) hommes
Scolarité : M = 12,8 ans; ÉT = 4,4
Statut civil : 58,6% marié; 22,1% veuf(ve); 13.1% sép./div.; 6.3% célibataire.
Satisfaction envers santé : 90,1% bonne, très bonne, excellente
Douleurs:
26,7 % rarement
42,5 % quelques fois
22,6 % souvent; très souvent
8,1 % tous les jours
Résultats
Accord avec item sur AMM (60 ans et plus)
1. Tout à fait désaccord: 16,3%
2. Moyennement en désaccord : 5,4% 25,3%
3. Un peu en désaccord : 3,6%
4. Un peu en accord : 9,5%
5. Moyennement en accord : 18,1% 74,7%
6. Tout à fait en accord : 47,1%
AMM : Si vous étiez très malade (ex. cancer) et que vous alliez mourir
dans un futur proche à cause de cette maladie.
M = 4,49 (sur 6) ET = 1,9
Pour opinion générale envers euthanasie : M = 4,23 (sur 6) ET = 1,3
Résultats Étude #1
Corrélations
Opinion générale
euthanasie
AMM Situation
personnelle
Âge -0,28*** -0,07
Scolarité 0,26*** 0,08
Satisfaction vie 0,08 -0,16**
Satisfaction santé 0,05 -0,15*
Fréquence
Douleurs -0,00 0,12*
* p < 0,05; ** p < 0,01; *** p < 0,001
Tableau 2.
Régression linéaire sur l’opinion générale envers l’euthanasie
Variables β t ∆R2
Étape 1 0,08***
Âge -0,06 -0,99
Étape 2 0,21***
Religion -0,52 -8,64***
Étape 3 0,04***
Anxiété mort 0,21 3,64***
Étape 4 0,00
Âgisme Lagacé 0,04 0,66
Modèle global : R² = 0,34; F(4, 216) = 27,86, p < 0,001
*** p < 0,001
Tableau 3.
Régression linéaire sur le souhait d’AMM
Variables β t ∆R2
Étape 1 0,01
Âge 0,04 0,63
Étape 2 0,07***
Religion -0,32 -4,71***
Étape 3 0,03*
Anxiété mort 0,13 1,98*
Étape 4 0,05***
Âgisme Lagacé 0,23 3,57***
Modèle global : R² = 0,12; F(4, 214) = 9,72, p < 0,001
* p < 0,05; *** p < 0,001
Conclusions
Attitude envers AMM, pour soi, si maladie terminale
 L’implication religieuse associée à une attitude défavorable.
 L’anxiété face à la mort associée à une attitude favorable.
 L’âgisme est associé à une attitude favorable.
 Aînés qui ont une attitude négative envers la vieillesse
seraient plus en accord avec AMM pour eux-mêmes.
 Aînés ont sans doute intégrés ces stéréotypes négatifs,
se percevant rejetés et méprisés par la société.
 Important de considérer l’influence de l’âgisme et la
possibilité d’une pression sociale sur les demandes d’AMM.
 L’AMM : une question de valeurs, mais aussi de peur et de rejet.
Résultats Étude #2
Corrélations
Âgisme
Consom-
Ressources
Désir de
contrôle
Désirabilité
sociale
Âge 0,31** -0,33** 0,02
Scolarité -0,24* 0,18 -0,02
Satisfaction vie 0,00 0,03 0,36***
Satisfaction
santé -0,28** 0,02 0,13
Fréquence
Douleurs 0,13 0,22* -0,27**
Anxiété mort 0,07 0,26* -0,23*
* p < 0,05; ** p < 0,01; *** p < 0,001
Tableau 4.
Régression linéaire sur l’opinion générale envers l’euthanasie
Variables β t ∆R2
Étape 1 0,15***
Âge -0,37 -3,43***
Étape 2 0,00
Âgisme
Ressources
-0,02 -0,21
Étape 3 0,00
Désir de
contrôle
-0,00 -0,04
Étape 4 0,09**
Désirabilité
sociale
-0,31 -3,04**
Modèle global : R² = 0,24; F(4, 82) = 6,51, p < 0,001
** p < 0,01; *** p < 0,001
Tableau 5.
Régression linéaire sur le souhait d’AMM
Variables β t ∆R2
Étape 1 0,03
Âge -0,26 -2,33*
Étape 2 0,02
Âgisme
Ressources
0,19 1,770,08
Étape 3 0,00
Désir de
contrôle
-0,11 -1,02
Étape 4 0,15***
Désirabilité
sociale
-0,41 -3,94***
Modèle global : R² = 0,20; F(4, 82) = 5,02, p < 0,001
* p < 0,05; *** p < 0,001
Conclusions
 Âge prédit opinion favorable envers euthanasie.
Les plus jeunes (baby boomers) sont plus favorables.
Attitude envers AMM, pour soi, si maladie terminale
 Âge prédit aussi le choix éventuel de l’AMM, mais n’explique
pas une proportion sign. de la variance.
 La perception de consommer les ressources de la société n’est
pas associé à l’AMM (bien que qu’il y ait une tendance).
 Le désir de contrôle n’est pas associé à l’AMM.
 Importance de considérer la désirabilité sociale pour AMM :
Ceux qui cherchent à se présenter d’une manière socialement
acceptable ou conventionnelle, sont en désaccord avec l’AMM.
 Les aînés disent-ils vraiment ce qu’ils pensent sur un sujet aussi
sensible ?
Contact
Sylvie.Lapierre@uqtr.ca
 International Research Group on Suicide in Older Adults
 IASP Special Interest Group on Suicide among Older Adults
https://www.iasp.info/suicide_among_older_adults.php

Contenu connexe

Tendances

Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Patou Conrath
 
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Perception, risque, comportement et santé
Perception, risque, comportement et santéPerception, risque, comportement et santé
Perception, risque, comportement et santéAymery Constant
 
Les meilleures pratiques de prévention du suicide
Les meilleures pratiques de prévention du suicideLes meilleures pratiques de prévention du suicide
Interview Rencontre avec Didier SICARD
Interview Rencontre avec Didier SICARD Interview Rencontre avec Didier SICARD
Interview Rencontre avec Didier SICARD
Rachel Bocher
 
Alcool, prevention et santé publique
Alcool, prevention et santé publiqueAlcool, prevention et santé publique
Alcool, prevention et santé publique
Aymery Constant
 
Sfp clb 2018
Sfp clb 2018Sfp clb 2018
Sfp clb 2018
Catherine LE BRAS
 
Être hépatant 03
Être hépatant 03Être hépatant 03
Être hépatant 03soshepatites
 
News Averoess
News AveroessNews Averoess
News AveroessJCTAIEB
 
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014

Tendances (11)

Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
Kccanada16 168-llsc psychosociaux booklet-6x9_fr_single_page_final (1)
 
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
CRISE - INSTITUT 2011 - Brian Mishara - Prévenir la récidive de tentatives de...
 
Perception, risque, comportement et santé
Perception, risque, comportement et santéPerception, risque, comportement et santé
Perception, risque, comportement et santé
 
Les meilleures pratiques de prévention du suicide
Les meilleures pratiques de prévention du suicideLes meilleures pratiques de prévention du suicide
Les meilleures pratiques de prévention du suicide
 
Interview Rencontre avec Didier SICARD
Interview Rencontre avec Didier SICARD Interview Rencontre avec Didier SICARD
Interview Rencontre avec Didier SICARD
 
Alcool, prevention et santé publique
Alcool, prevention et santé publiqueAlcool, prevention et santé publique
Alcool, prevention et santé publique
 
Sfp clb 2018
Sfp clb 2018Sfp clb 2018
Sfp clb 2018
 
Être hépatant 03
Être hépatant 03Être hépatant 03
Être hépatant 03
 
nl20_fr
nl20_frnl20_fr
nl20_fr
 
News Averoess
News AveroessNews Averoess
News Averoess
 
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
Janie Houle - Le suicide au masculin - 2014
 

Similaire à Perception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourir

Cours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentaleCours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentaleMichel Perrier
 
Cancer & question du devenir
Cancer & question du devenirCancer & question du devenir
Cancer & question du devenirAmineBenjelloun
 
Question du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado cancerauxQuestion du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado cancerauxAmineBenjelloun
 
Les adolescents et la mort
Les adolescents et la mortLes adolescents et la mort
Les adolescents et la mortcarolines06
 
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptSOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
odeckmyn
 
Le vécu du cancer chez l 'enfant
Le vécu du cancer chez l 'enfantLe vécu du cancer chez l 'enfant
Le vécu du cancer chez l 'enfantAmineBenjelloun
 
Rôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrants
Rôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrantsRôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrants
Rôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrantscch-powerpoint
 
Bouge ton blues lutter contre le mal être étudiant.
Bouge ton blues   lutter contre le mal être étudiant.Bouge ton blues   lutter contre le mal être étudiant.
Bouge ton blues lutter contre le mal être étudiant.
Réseau Pro Santé
 
LA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINE
LA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINELA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINE
LA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINE
VICTOIRE-TOUSSAINT KOKO MUNJUZA
 
Les premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiquesLes premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiques
Golden826470
 
Transformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétalTransformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétal
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
Vue sur la sante mentale France 2017
Vue sur la sante mentale   France 2017Vue sur la sante mentale   France 2017
Vue sur la sante mentale France 2017
TAGUWA
 
Casablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila B
Casablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila BCasablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila B
Casablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila B
Vih.org
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.Réseau Pro Santé
 
Enseigner l'autisme aux médecins
Enseigner l'autisme aux médecinsEnseigner l'autisme aux médecins
Enseigner l'autisme aux médecinsAmineBenjelloun
 

Similaire à Perception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourir (20)

Cours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentaleCours 1 Approche à la santé mentale
Cours 1 Approche à la santé mentale
 
Cancer & question du devenir
Cancer & question du devenirCancer & question du devenir
Cancer & question du devenir
 
Question du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado cancerauxQuestion du devenir de l 'ado canceraux
Question du devenir de l 'ado canceraux
 
Les adolescents et la mort
Les adolescents et la mortLes adolescents et la mort
Les adolescents et la mort
 
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptSOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
 
Le vécu du cancer chez l 'enfant
Le vécu du cancer chez l 'enfantLe vécu du cancer chez l 'enfant
Le vécu du cancer chez l 'enfant
 
Rôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrants
Rôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrantsRôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrants
Rôle de la culture et du genre dans la prestation de soins aux immigrants
 
Bouge ton blues lutter contre le mal être étudiant.
Bouge ton blues   lutter contre le mal être étudiant.Bouge ton blues   lutter contre le mal être étudiant.
Bouge ton blues lutter contre le mal être étudiant.
 
LA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINE
LA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINELA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINE
LA DIFFERENCE, LA PERTURBATION MENTALE HUMAINE
 
Les premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiquesLes premiers secours psychologiques
Les premiers secours psychologiques
 
Transformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétalTransformation personnelle et changement sociétal
Transformation personnelle et changement sociétal
 
Formation aux enseignants revised
Formation aux enseignants revisedFormation aux enseignants revised
Formation aux enseignants revised
 
Vue sur la sante mentale France 2017
Vue sur la sante mentale   France 2017Vue sur la sante mentale   France 2017
Vue sur la sante mentale France 2017
 
Casablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila B
Casablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila BCasablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila B
Casablanca 2010 - Atelier ELSA - Bila B
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.Une course folle à l’information.
Une course folle à l’information.
 
Enseigner l'autisme aux médecins
Enseigner l'autisme aux médecinsEnseigner l'autisme aux médecins
Enseigner l'autisme aux médecins
 

Plus de Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie

The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth HelplinesThe Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomersRejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collèguesL'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricolePrévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparableQuand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travailAutogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 

Plus de Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie (20)

The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
The Interplay of Borderline Personality and Conduct Disorders Among Previousl...
 
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
Female Spouses and Their Preparation for the Death of Their Loved One: Prelim...
 
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth HelplinesThe Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
The Challenges of Detecting Suicidal Callers in Text-Based Youth Helplines
 
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
Qui sont les utilisateurs actifs d'un forum pro-suicide facilement accessible...
 
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomersRejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
Rejet de la religion et attitude à l'égard de l'euthanasie chez les baby-boomers
 
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
Soutenir la résilience des familles suite au suicide d’un adolescent – Le rôl...
 
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collèguesL'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
L'impact du suicide d'un travailleur sur ses collègues
 
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
Facteurs facilitants et obstacles à la réintégration professionnelle après un...
 
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
Santé mentale, suicide et expériences du travail, du chômage et de la précari...
 
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
Techniciens ambulanciers paramédics : stress posttraumatique, comportements s...
 
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricolePrévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
Prévenir la détresse et le suicide en milieu agricole
 
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparableQuand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
Quand les « Mondes du travail » nous mènent à penser l’irréparable
 
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
Suicidalité chez les infirmières novices : mesure de prévention organisationn...
 
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...Des soins porteurs de vie  pour les infirmières oeuvrant en CHSLD:  l’exemple...
Des soins porteurs de vie pour les infirmières oeuvrant en CHSLD: l’exemple...
 
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
Les meilleures pratiques après un événement à potentiel traumatique: Applique...
 
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
Implanter un programme de prévention du suicide: Des pistes de solution durab...
 
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
Le suicide chez les médecins vétérinaires prévalence et facteurs de risque et...
 
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologiquePromotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
Promotion du bien-être Sensibilisation à une bonne santé psychologique
 
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travailAutogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
Autogestion des troubles anxieux et dépressifs en milieu de travail
 
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
La postvention: comment accompagner les familles endeuillées par le suicide d...
 

Perception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourir

  • 1. Perception sociale de la fin de vie et aide médicale à mourir Prof. Sylvie LAPIERRE, Ph. D. Gabrièle DUBUC, Ph. D. (c.) Université du Québec à Trois-Rivières, Canada Laboratoire interdisciplinaire de recherche en gérontologie Centre de recherche et d’intervention sur le suicide et l’euthanasie (CRISE) Prof. Dolores Angela CASTELLI DRANSART, Ph. D. Prof. Christian MAGGIORI, Ph. D. Haute école de travail social de Fribourg, Suisse Institut d’été du CRISE Montréal, Québec, Canada 29 Mai 2017
  • 2. Aide médicale à mourir  Dans de nombreuses nations, les citoyens discutent de la légalisation de l’euthanasie et du suicide-assisté pour les personnes atteintes de maladies incurables.  Au Québec, la pop. âgée de 65 ans + est passée de 13,9% en 2006 à 18,1% en 2016. Projection pour 2031 : 25,2%.  L’AMM est donc un sujet qui touchera beaucoup d’aînés,  Surtout dans une société qui refuse le vieillissement/mort.  Certaines perceptions sociales liées au vieillissement et à la fin de vie pourraient donc influencer la décision de recourir éventuellement à l’AMM.  Ces facteurs sociaux se manifestent sur 4 niveaux : 1) Microsocial; 2) Mésosocial; 3) Macrosocial; 4) Métasocial
  • 3. Niveau microsocial - Individu Que valorise notre société?  L’autonomie, l’indépendance  L’individualité  La productivité, la rentabilité, la performance  L’argent, le pouvoir  La jeunesse, la force, la vigueur, l’apparence
  • 4. Malaise à l’égard du V provient du fait qu’il représente :  La vulnérabilité  La dépendance  La maladie  La mort  Notre futur Dimensions que l’on tente d’oublier
  • 5. Âgisme : impact sur l’individu  L’âgisme correspond aux : « Stéréotypes, préjugés et discriminations positifs et négatifs envers la personne âgée sur la base de son âge chronologique ou sur la perception d’elle comme étant vieille » (Iversen et al., 2009, p. 15).  Il peut être :  Implicite (ex. infantilisation, pitié, indifférence)  Explicite (ex. insultes, discrimination).  Stéréotypes: chaleureux, incompétents, isolés, font pitié, fragiles, déprimés, conservateurs, confus, inutiles, rigides…
  • 6. Internalisation des stéréotypes âgistes  Affecte l’identité (Diminution de l’estime de soi, B-Ê Ψ, isolement);  Fonctionnement :  Diminution des performances mnésiques et intellectuelles;  Diminution des performances en simulation de conduite automobile;  Désengagement du travail, car menace valeur personnelle;  Moins d’engagement dans comportements de santé (Nelson 2016);  Diminue l’espérance de vie (Levy, 2002);  Prédisposition à la maladie d’Alzheimer (Levy et al, 2016);  Perception de devenir un fardeau pour la famille (associé au désir de mourir dans études sur suicide);  Peur de l’avenir, anxiété.
  • 7.
  • 8. Méconnaissance de la fin de vie Les savoirs sur la mort ont été perdus à cause de la professionnalisation de la mort (hôpital, salon funéraire).  Répugnance à parler de la mort (sujet tabou).  Ignorance du processus de la mort et du deuil.  Déni de la réalité de la mort. Refus du cycle naturel.  Refus du « travail de renoncement », refus du deuil de soi. Refus de la séparation avec êtres aimés.  Peur de la douleur, perte du contrôle; Aucun sens à la souffrance  Peur de l’inconnu, de la transition (le passage vers la mort);  Peur de devenir un fardeau, d’être dépendant;  Peur de la réaction des autres (à l’image dégradée de soi);  Peur de l’incapacité des proches à accompagner jusqu’à la fin. L’acceptabilité de la mort se prépare dès l’enfance, dans la reconnaissance des pertes multiples qui surviennent dans la vie.
  • 9. La dignité est impossible en fin de vie… Confusion entre dignité et qualité de vie Qualité de vie: Englobe la santé physique de l’individu, état Ψ, relations sociales, son niveau d’autonomie, ses croyances et sa relation avec les spécificités de son ENV/culture afin qu’il puisse atteindre ses aspirations → BÊ et sens à la vie. Dignité (respect): Le respect et la considération d’autrui qui appartient à tout humain à cause de sa valeur intrinsèque. Repose sur la différence entre la personne et la chose. En totale absence de qualité de vie, il reste la dignité de la personne SI on la traite avec respect.
  • 10. Méconnaissance des soins palliatifs  Ignorance de leur existence et de leurs caractéristiques: 78% ne sait rien, 14% un peu, 3% est informé, 5% très informé (McInturff & Harrington, 2011, USA; Mclifatrick et al., 2013; Irlande).  Perception négative des maisons de soins palliatifs (glauques, tristes, des « mouroirs »).  Méconnaissance de la philosophie des soins palliatifs : approche holistique et non orientée sur la pathologie; priorité au soulagement de la souffrance globale : physique, mais aussi psychologique, sociale et spirituelle. Priorité à la qualité de vie et à la dignité (Nakashima & Canda, 2005). .  Confusion entre la sédation palliative et l’euthanasie.  Croyance que l’euthanasie s’y pratique depuis longtemps.
  • 11. Niveau mésosocial Un système de santé âgiste (Kergoat, 2015; Lagacé et al., 2011)  Modèle de soins centré sur maladies aigües où patient soigné par protocole plutôt que consulté. Pratique focalisée sur l’organe.  Valorisation de technologie de pointe/surspécialisation.  Recherche de résultat immédiat. Population et problématiques ne sont plus celles pour laquelle le système a été conçu. (active/jeune vs gériatrique/chroniques/dégénératives/multidim.)  Configuré/géré comme une entreprise pour répondre aux critères de performance, où patient est déshumanisé.  Banalisation des problèmes de santé des aînés (Rehbet & Moser, 2012);  Diminution de la qualité des soins et services offerts aux aînés;  Manque de communication → sentiment de perte de pouvoir.  Manque de communication en CHSLD: sentiment d’être un objet. Conditions de traitements et identité de patient influencent AMM. (Ho & Chantagul, 2015).
  • 12. Niveau macrosocial Angles économiques et politiques  Faible contribution économique à l’État (57%) (Abrams et al. 2011);  Fardeau financier pour le système de santé (49%).  Représentation négative des travailleurs seniors (Hellemans, 2012)  «Pouvoir gris» accapare l’espace politique; leur surnombre influence le processus électoral, les choix du gouv. Menace l’équité intergénérationnelle: conflit entre générations Suppression du droit de vote à 80 ans (Viriot-Durandal, 2012)  La mort sociale concerne les malades et les vieillards. La mort physique tarde dernière les autres morts (Bacqué, 2001)  Banalisation du suicide des aînés (aussi élevé que 15-19 ans)
  • 13.
  • 14. Niveau métasocial  L’âgisme favorise donc un changement de valeurs. Les aînés doivent se battre pour que soient reconnus leur  Autonomie (choix) et besoin de contrôle  Identité et dignité (respect)  L’AMM peut être perçue comme un effort pour reprendre le contrôle de sa vie (même si ce contrôle est illusoire et paradoxal), car lorsque la personne a perdu le contrôle sur tous les aspects de sa vie, la seule occasion d’avoir du contrôle est de demander la mort (Nitschke, 1998).  Individus qui valorisent l’autonomie appuient l’euthanasie (Köneke, 2014)  Pour adoucir la dure réalité : emploi d’euphémismes  Euthanasie est remplacée par « aide médicale à mourir », par « mourir dans la dignité », « se faire piquer » …
  • 15. Alzheimer: directives et volontés anticipées Nicole Poirier - Maison Carpe Diem (extrait) Voici mes directives et volontés anticipées, si un jour j'apprends que j'ai la maladie d'Alzheimer et que je me retrouve dans l'une ou l'autre des situations suivantes: - lorsqu'on parlera de moi et devant moi, comme si je n'étais pas là, qu'on décide que je n'existe plus parce que je ne trouve plus les mots et que le lit que j'occupe coûte trop cher; - lorsqu'on traduira mes appels à l'aide, mon incompréhension, mon impatience et ma révolte comme «un trouble agressif ou un comportement perturbateur»; - lorsqu'on me donnera des médicaments pour que je reste assise ou pour que je dorme, plutôt que de me comprendre, me rassurer et m'accompagner; - lorsque mes repas seront une course contre la montre, pour respecter le rythme du système, au détriment de mon propre rythme; - lorsque je serai privée de mon droit fondamental d'aller aux toilettes et que je tenterai d'y aller par moi-même, faisant de moi une résidente «qui n'écoute pas»; Alors, dans l'éventualité où une ou plusieurs des conditions ci-haut mentionnées sont réunies, c'est en toute connaissance de cause, et de façon libre et éclairée, que je donne mon consentement pour qu'on autorise l'aide médicale à mourir et qu'on mette ainsi fin à mes jours. http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/opinions/201702/27/01-5073859-alzheimer-directives-et-volontes-anticipees.php
  • 16. Attitude des aînés à l’égard de l’aide médicale à mourir Résultats de recherche Marie-Michelle Lacerte Marie-Pier Desaulniers Maude Houle Kim St-Amant Sylvie Lapierre
  • 17. Objectifs de l’étude Vérifier si l’attitude des aînés à l’égard de l’AMM peut être influencée par les variables suivantes :  Âgisme  Cohorte/âge  Anxiété face à la mort  Implication religieuse  Désir de contrôle  Désirabilité sociale
  • 18. Méthode Évaluation de l’attitude face à l’euthanasie  Définition de l’euthanasie offerte aux participants : « Acte qui consiste à provoquer intentionnellement la mort d’une autre personne pour mettre fin à ses souffrances. Cet acte sera pratiqué par un médecin. Au Québec, l’euthanasie est appelée aide médicale à mourir. »  Opinion générale face à l’euthanasie (Webster, 2004).15 items. « Il est mal de mettre fin délibérément à la vie de quelqu’un par pitié. »  Situation fictive : « Si vous étiez très malade (ex. cancer) et que vous alliez mourir dans un futur proche à cause de cette maladie, croyez-vous que vous seriez en désaccord ou en accord avec l’euthanasie ?  Échelles de type Likert de 1 à 6.
  • 19. Méthode Autres instruments de mesure  Implication religieuse (7 items) « Prier est une priorité très importante dans ma vie ».  Anxiété face à la mort (6 items)  Trois questionnaires évaluant l’âgisme 1. Fraboni Scale of Ageism (antilocution, évitement et discrimination). Version courte en français à 14 items (Boudjemad & Gana, 2009). 2. Endorsement of age stereotypes (Kruse & Schmitt, 2006). Version courte en français de 9 items (Lagacé et al. 2015) 3. Intergenerational-Tension Ageism Scale (North & Fiske, 2013). Consommation des ressources de la société par les aînés  Désir de contrôle (Burger & Cooper, 1979). Trad. Alain (1989).  Marlowe-Crowne Social Desirability Scale. Endossement d'attributs positifs et déni d'attributs négatifs Traduite par Blais, Lachance et Richer (1991).
  • 20. Méthode Participants Étude #1 : 136 participants Étude #2 : 87 participants Total : 223 participants de 60 à 95 ans. Âge : M = 72,6 ans; ÉT = 7,03 Sexe: 130 (58,6%) femmes ; 92 (41,4%) hommes Scolarité : M = 12,8 ans; ÉT = 4,4 Statut civil : 58,6% marié; 22,1% veuf(ve); 13.1% sép./div.; 6.3% célibataire. Satisfaction envers santé : 90,1% bonne, très bonne, excellente Douleurs: 26,7 % rarement 42,5 % quelques fois 22,6 % souvent; très souvent 8,1 % tous les jours
  • 21. Résultats Accord avec item sur AMM (60 ans et plus) 1. Tout à fait désaccord: 16,3% 2. Moyennement en désaccord : 5,4% 25,3% 3. Un peu en désaccord : 3,6% 4. Un peu en accord : 9,5% 5. Moyennement en accord : 18,1% 74,7% 6. Tout à fait en accord : 47,1% AMM : Si vous étiez très malade (ex. cancer) et que vous alliez mourir dans un futur proche à cause de cette maladie. M = 4,49 (sur 6) ET = 1,9 Pour opinion générale envers euthanasie : M = 4,23 (sur 6) ET = 1,3
  • 22. Résultats Étude #1 Corrélations Opinion générale euthanasie AMM Situation personnelle Âge -0,28*** -0,07 Scolarité 0,26*** 0,08 Satisfaction vie 0,08 -0,16** Satisfaction santé 0,05 -0,15* Fréquence Douleurs -0,00 0,12* * p < 0,05; ** p < 0,01; *** p < 0,001
  • 23. Tableau 2. Régression linéaire sur l’opinion générale envers l’euthanasie Variables β t ∆R2 Étape 1 0,08*** Âge -0,06 -0,99 Étape 2 0,21*** Religion -0,52 -8,64*** Étape 3 0,04*** Anxiété mort 0,21 3,64*** Étape 4 0,00 Âgisme Lagacé 0,04 0,66 Modèle global : R² = 0,34; F(4, 216) = 27,86, p < 0,001 *** p < 0,001
  • 24. Tableau 3. Régression linéaire sur le souhait d’AMM Variables β t ∆R2 Étape 1 0,01 Âge 0,04 0,63 Étape 2 0,07*** Religion -0,32 -4,71*** Étape 3 0,03* Anxiété mort 0,13 1,98* Étape 4 0,05*** Âgisme Lagacé 0,23 3,57*** Modèle global : R² = 0,12; F(4, 214) = 9,72, p < 0,001 * p < 0,05; *** p < 0,001
  • 25. Conclusions Attitude envers AMM, pour soi, si maladie terminale  L’implication religieuse associée à une attitude défavorable.  L’anxiété face à la mort associée à une attitude favorable.  L’âgisme est associé à une attitude favorable.  Aînés qui ont une attitude négative envers la vieillesse seraient plus en accord avec AMM pour eux-mêmes.  Aînés ont sans doute intégrés ces stéréotypes négatifs, se percevant rejetés et méprisés par la société.  Important de considérer l’influence de l’âgisme et la possibilité d’une pression sociale sur les demandes d’AMM.  L’AMM : une question de valeurs, mais aussi de peur et de rejet.
  • 26. Résultats Étude #2 Corrélations Âgisme Consom- Ressources Désir de contrôle Désirabilité sociale Âge 0,31** -0,33** 0,02 Scolarité -0,24* 0,18 -0,02 Satisfaction vie 0,00 0,03 0,36*** Satisfaction santé -0,28** 0,02 0,13 Fréquence Douleurs 0,13 0,22* -0,27** Anxiété mort 0,07 0,26* -0,23* * p < 0,05; ** p < 0,01; *** p < 0,001
  • 27. Tableau 4. Régression linéaire sur l’opinion générale envers l’euthanasie Variables β t ∆R2 Étape 1 0,15*** Âge -0,37 -3,43*** Étape 2 0,00 Âgisme Ressources -0,02 -0,21 Étape 3 0,00 Désir de contrôle -0,00 -0,04 Étape 4 0,09** Désirabilité sociale -0,31 -3,04** Modèle global : R² = 0,24; F(4, 82) = 6,51, p < 0,001 ** p < 0,01; *** p < 0,001
  • 28. Tableau 5. Régression linéaire sur le souhait d’AMM Variables β t ∆R2 Étape 1 0,03 Âge -0,26 -2,33* Étape 2 0,02 Âgisme Ressources 0,19 1,770,08 Étape 3 0,00 Désir de contrôle -0,11 -1,02 Étape 4 0,15*** Désirabilité sociale -0,41 -3,94*** Modèle global : R² = 0,20; F(4, 82) = 5,02, p < 0,001 * p < 0,05; *** p < 0,001
  • 29. Conclusions  Âge prédit opinion favorable envers euthanasie. Les plus jeunes (baby boomers) sont plus favorables. Attitude envers AMM, pour soi, si maladie terminale  Âge prédit aussi le choix éventuel de l’AMM, mais n’explique pas une proportion sign. de la variance.  La perception de consommer les ressources de la société n’est pas associé à l’AMM (bien que qu’il y ait une tendance).  Le désir de contrôle n’est pas associé à l’AMM.  Importance de considérer la désirabilité sociale pour AMM : Ceux qui cherchent à se présenter d’une manière socialement acceptable ou conventionnelle, sont en désaccord avec l’AMM.  Les aînés disent-ils vraiment ce qu’ils pensent sur un sujet aussi sensible ?
  • 30. Contact Sylvie.Lapierre@uqtr.ca  International Research Group on Suicide in Older Adults  IASP Special Interest Group on Suicide among Older Adults https://www.iasp.info/suicide_among_older_adults.php