Le Cas WorldCom

13 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
13
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Cas WorldCom

  1. 1. Le Cas WorldCom L’Histoire d’un scandal
  2. 2. La Compagnie La Fraude Conséquences & Réflexion Infographie Bibliographie
  3. 3. I LA COMPAGNIE
  4. 4. Fiche de l’entreprise Fondation Long Distance Discount Services, Inc. (LDDS). 1983 Fondateurs Murray Waldron et William Rector Siège sociale Clinton, Missisipi (États-Unis) Secteur d'activité Télécommunications (Communications longue distance). Spécialisée dans la vente à bas prix de services de communications longue distance. Renommé LDDS WorldCom. 1995 Bureau Central (Headquarters) Ashburn, Virginie (États-Unis) Mise en Bourse 1989 Disparition 2002
  5. 5. Adquisitions Au cours des 10 prochaines années, LDDS achète plus de 60 entreprises, principalement opérateurs de télécommunications. 1989 1989 1993 1994 1995 Advantage Companies Inc. Resurgens Communications Group Inc. Metromedia Communications Corporation IBD Communications Group Inc. Williams Tele- Communications Group Inc. Bernard Ebbers Homme d’affaires canadien né en 1941 Expert en Gestion de chaines d’hôtels 1983. Il devient associé de LDDS 1985. Il est nommé Directeur General
  6. 6. Chiffre d’affaires 1995 Dettes $3.9 Billion $3.4 Billion WorldCom en chiffres  
  7. 7. MFS Communications Company Inc. et UUNet Technologies Inc. MCI Communications Corp. (40 billion dollars). La plus grande fusion de l’histoire jusqu'à la date. CompuServe Corp. (1.3 billion dollars), entreprise pionnière du courrier électronique. Intermedia Communications Inc. Brooks Fiber Properties Inc. (1.2 billion dollars) Sprint Corp. 1996   1998   1998   1998   1999   2001   Dans cette cadre de ces acquisitions majeures, WorldCom procédé à une série d'importantes fusions.
  8. 8. II LA FRAUDE
  9. 9. Définition   Portrait robot du fraudeur Homme (77%) Age entre 31 et 40 ans (43%) Ancienne té entre 3 et 5 ans (30%) Cadre (41%) Niveau Master (37%) Classification des fraudes Détournements d’actifs : 90% des cas. Corruption : 38,9% des cas. États financiers frauduleux : 11,1% des cas. 200.000 $C 250.000 $C 1.075.000 $C Source: Étude de l’Association of Certified Fraud Examiners. Plusieurs fraudes sont classés dans une ou plus catégories= la somme des pourcentages >100%.
  10. 10. Types   Définition 1. Détournements d’actifs (90% des cas) Écrémage Il s´agit de détourner les revenus d´argent avant l´enregistrement dans les livres comptables. Vol d´encaisse Quantité d´argent qui est volé une fois qu´elle a été inscrite dans les livres comptables. Peuvent concerner de l´argent (dans un 86,4% des cas) ou des biens non monétaires (dans un 33,3% des cas). Vol des actives qui appartiennent à une organisation. Méthodologie
  11. 11. 6 méthodes pour désembourser l´argent frauduleux Facturations frauduleuses Paies frauduleuses Ajouter un employé fictif Gonfler le nombre d’heures travaillées Transferts électroniques Manipulations de chèques Transférer de fonds du compte bancaire de l’organisation à un compte personnel Remboursements de dépenses frauduleux Déboursements de caisses enregistreuses Types des biens non monétaires qui sont habituellement détournés Stocks, équipements ou fournitures Informations confidentielles Titres de placement
  12. 12. Définition 2. Corruption (38,9% des cas) Utiliser l´influence dans des transactions pour obtenir des revenus qui ne sont pas légaux. Méthodologie Trafic d’influence: quand un individu offre ou donne, quelque chose qui a de la valeur en ayant pour objectif influencer une transaction officielle et son mandant ne sont pas au courant. Pourboires illégaux: très similaire au cas précédent. Exemple: l’acceptation par un employé d’un voyage gratuit suite à sa décision d’octroyer un contrat à un certain fournisseur. Extorsion: la coercition d’une autre personne à effectuer une transaction en étant fondée sur l’utilisation de la force, de la peur, ou de contraintes économiques. Conflits d’intérêts: quand un individu possède un intérêt économique, ou personnel, non déclaré dans une transaction qui heurte ainsi l’entreprise.  
  13. 13. Définition 3. États financiers frauduleux (11,1% des cas) Falsifier les états financiers d´une organisation avec l´objectif de la décrire comme plus ou moins rentable qu´en réalité. Méthodologie 5 méthodes pour pour manipuler les chiffres des états financiers d’une entreprise: •  Revenus fictifs ou gonflés: écrire des ventes irréelles de biens ou services, en augmentant le montant de ventes actuelles. Exemple: inscription des ventes à des clients fictifs. •  Sous-estimation des dettes et dépenses: écrire les dettes et/ou les dépenses incorrectement. Exemple: la sous-estimation de la provision pour garanties. •  Fausses démarcations: écrire des revenus dans une année fiscale différente de leurs dépenses. Exemple: enregistrer des ventes sans être réalisées. •  Fausses évaluations d’actifs: mentir dans la valeur d´une compagnie. Exemple: le fait de ne pas dévaluer les stocks obsolètes. •  Fausses divulgations: il s´agit de ne pas communiquer toute la information afin de tromper les usagers. Exemple: omettre de divulguer des dettes éventuelles.
  14. 14. Pourquoi à WorldCom ?   Les prix des services de communication à longue distance ont été en baisse. Les marchés locaux avec frais d'accès élevés n'étaient pas rentables. L'échec de l'industrie des télécommunications -30% -20% -10% 0% 10% 20% 30% Q1-2000 Q2-2000 Q3-2000 Q4-2000 Q1-2001 Q2-2001 Q3-2001 Q4-2001 Q1-2002 AT&T Sprint FON Worldcom Groupe en ChargeWorldcom
  15. 15. Classification des fraudes   WorldCom a été faible en réseau sans fil et de la technologie. Tentative de réaliser des économies d'échelle par des acquisitions Refus de fusion avec Sprint (la plus grande entreprise de réseau sans fil à l'époque) par le Ministère de la Justice des États-Unis pour réglementer l'industrie des télécommunications.
  16. 16. Culture   Haute pression pour arriver aux objectifs définis Loi du silence entretenue par des menaces de représailles Tentatives pour créer un code de conduite au sein de l’entreprise, Ebbers qualifia celles-ci de « colossal waste of time » Fraude facilitée par l’isolation géographique des différentes unités d’affaires Contrôles internes et externes très étroit sur l’accès aux informations financières
  17. 17. Description de la fraude   La fraude à WorldCom se développe de deux formes Réduction des charges Exagération des revenus Ces manipulations avaient pour but de maintenir un ratio de dépenses sur revenus égal à 42 % (quand, en réalité, il était supérieur à 50 %) et de présenter une croissance des ventes à deux chiffres quand cette dernière était largement inférieure. Le ratio dépenses sur revenus Cet indicateur de performance était considéré comme le plus important pour WorldCom et était suivi de très près par les analystes financiers qui avait pour fin d’accroître la valeur de marché de l’entreprise et d’augmenter le cours de l’action.
  18. 18. Exagération de revenus Comment est-ce qu’ils ont fait pour manipuler le ratio dépenses sur revenus? Réduction de « line costs » 1Q99 2Q99 3Q99 4Q99 1Q00 2Q00 3Q00 4Q00 1Q01 2Q01 3Q01 4Q01 1Q02 52% 42% 37% 57% 47% Les ratios finaux sont bien inférieurs aux ratios réels. -Ligne rouge: ratio « réel » avant manipulation -Ligne verte: ratio après manipulation par la technique de l’exagération des revenus -Ligne bleu: ratios finaux qui ont été présentés après toutes manipulations
  19. 19. Reduction des line costs Deux techniques utilisées 1. Renversement de comptes de régularisation (accruals) Trois façons différentes: 1. Dans certains cas sans qu’il n’y ait de raison apparente qui justifiait leur excès. Les coûts reportés se voyaient diminuer sans justification appropriée. 2. Même s’il s’avérait qu’il y avait un excès d’accruals, il n’y avait pas renversement immédiat lors de leur identification. Les dirigeants préféraient garder cette «réserve» pour les périodes difficiles où ils jugeaient qu’elle serait plus utile 3. Les dirigeants réduisaient le compte de « line costs » par le renversement d’accruals qui avaient été provisionnés dans d’autres buts. 2. Capitalisation de dépenses Fin 2000, la réserve d’ « accruals » était si épuisée que cette technique n’était plus viable pour atteindre l’objectif du ratio dépenses sur revenus de 42 %, donc, les dirigeants ont alors adopté une autre technique pour réduire artificiellement les dépenses.
  20. 20. Montants manipulés sur les « line costs » par la technique de capitalisation de dépenses Détail des manipulations faites sur les « line costs » IQ01 544 227 771 2Q01 560 50 610 3Q01 743 -- 743 4Q01 841 100 941 1Q02 818 -- 818 Capitalisation Autres ajustements Total Total 3506 377 3883 2Q9 9 103 3Q9 9 140 4Q9 9 396 1Q0 0 493 2Q0 0 683 3Q0 0 832 4Q0 0 862 1Q0 1 771 2Q0 1 606 3Q0 1 744 4Q0 1 942 1Q0 2 798 1Q9 9 (41) Total 732.9 Ajustements inappropriés aux coût des lignes (millions dollars) Réductions aux coût des lignes via Capitalisation et autres ajustements (millions dollars)
  21. 21. Exagération des revenus Ebbers et Sullivan promettaient au marché de maintenir une croissance à deux chiffres. Larges entrées de revenus ont été enregistrées par certains employés afin d’atteindre les objectifs de croissance fixés. On a retrouvé à cet égard des notes sur lesquelles figuraient les calculs de différence entre les revenus réels et ciblés Montant des entrées fictives de revenus enregistrées par WorldCom 2Q9 9 5 3Q9 9 65 4Q9 9 50 1Q0 0 19 2Q0 0 121 3Q0 0 161 4Q0 0 27 1Q0 1 17 2Q0 1 132 3Q0 1 117 4Q0 1 92 1Q0 2 67 1Q9 9 85 Total 958 Entrées de revenu inappropriés (millions dollars)
  22. 22. La découvert de la fraude   L'audit de MCI et l'examen des livres ont découvert des irrégularités de comptabilité. En mars 2002, John Stupka a contesté à la vérification interne des comptes: le revenu du WorldCom aurait été gonflé de $400 millions. La SEC se demande en 2002 comment WorldCom peut gagner autant d’argent alors que AT&T en perte. L’audit interne a détecté des failles. Les dépenses informatiques d’un montant de 500 millions de $ ont été enregistrées dans les capitaux. 2 milliards de $ des dépenses informatiques sont discutables/ incertaines. 14/06/02: le rapport d’audit interne a été transmis au comité d’audit de WorldCom. Conclusion du rapport: traitement comptable erroné Les normes comptables n’ont pas été respectées. 25/06/02: WorldCom annonce avoir gonfler son profit de 3,8 milliards de $ durant les quatre trimestres précédents. 21/07/02: WorldCom courre vers la banqueroute. Les auditeurs internes ont réclamé des documents concernant les dépenses d’investissement: Aucun document n’a été trouvé. 20/06/02: le service d’audit interne explique les irrégularités décelées au comité d’audit de WorldCom. 26/06/02: poursuites entamées; Delisting du NASDAQ. 1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11  
  23. 23. Z score. Probabilité de faillite   RATIO X1 X2 X3 X4 X5 Z DEFINITION Working Capital/Total Asset Retained Earning/Total Assets EBIT/Total Assets Market Value of equity/Book Value of Assets Sales/Total Assets Z-Score 1999 (0.08) (0.01) 0.08 3.58 0.39 2.697 2000 (0.08) 0.03 0.08 1.13 0.40 1.274 2001 0.02 0.04 0.54 0.34 0.798 Z = 1.2X1 + 1.4X2 + 3.3X3 + 0.6X4 + X5 Z-SCORE ABOVE 2.675 1.81-2.675 BELOW 1.81 REMARKS FINANCIALLY STRONG GRAY AREA BANKRUPT
  24. 24. III LES CONSEQUENCES
  25. 25. Repartition des peines   Bernard a été jugé et condamné à 25 années de prison acussé de 9 délits de conspiration, fraude de valeurs et présentation de rapports faux auprès les organismes de régulation et contrôle des États-Unis. Bernard restera en prison jusqu'à il aille 90 années. Malgré ses avocats ont présenté des recours afin de réduire son jugement ou d'obtenir la liberté conditionnelle, on peut dire que le jugement est définitif et que Bernard Ebbers a été la tête de la fraude. Bernard Ebbers (tête de la fraude). 25 années de prison
  26. 26. Bernard Ebbers a offris tous ses propriétés valorisé en plus de 30 millions de dollars afin de régler l'entreprise WorldCom.
  27. 27. Bernard est le seul des 6 dirigeants de l'entreprise qui maintien son innocence depuis le début du jugement. Le reste ont reconnu sa culpabilité. Par ailleurs, Bernard affirme qu'il n'avait pas reçu des documents remarquables sur les pertes de l'entreprise. Le dirigeants qui ont reconnu son culpabilité ont été condamné à moins années de prison.  
  28. 28. Après avoir reconnu sa culpabilité, Scott Sullivan (ex directeur financier), David Mayers (ex superviseur) et Buford Yates (ex directeur de comptabilité) ont accusé Bernard Ebbers d'être la tête de la fraude et ils ont déclaré qu'il connaissait toutes les actions. Selon ses témoignages, Bernard Ebbers avait ordonné la falsification de tous les documents et les comptes de la entreprise. La juge Jones a apprécié la possibilité de l'existence d'une conspiration contre Ebbers et il a accepté la réduction de la peine de le reste d'impliques.
  29. 29. Barbara Jones, la juge new- yorkaise, pouvait condamné Ebbers à une périodes d'entre 30 et 80 années de prison. Elle a déclaré que la fraude de WorldCom a été un scandale immense duquel Ebbers et autres dirigeants sont responsables.
  30. 30. Conséquences internes Conséquences pour l’entreprise 2002. L'entreprise annonce sa faillite. Licenciement de plus de 12.000 personnes. Bernard est jugé et condamné à 25 années de prison accusé de fraude.
  31. 31. Conséquences pour le Cabinet de Conseil Le cabinet d'audit Andersen est fermé et ses principaux exécutifs sont juges aux États-Unis pour fraude et collaboration dans le mauvais usage de l'information comptable.
  32. 32. Conséquences pour les Actionnaires Perte de plus de 180.000 millions de dollars, un mauvaise compte de dépense supérieure à 4 millions de dollars et une compte irrégulière supérieure à 3 millions de dollars.
  33. 33. Conséquences externes   Répercussion Médiatique Grande répercussion médiatique. La fraude est publié dans le principaux journaux et est deviens premier nouvelle dans les journaux télévise de tout le monde.
  34. 34. Conséquences pour le Marché Financier (Juin 2002) Marché boursière: la diffusion de la fraude comptable réalisé par WorldCom provoque un énorme baissement de toutes les bourses. L'index Dow Jones: commence la journée avec une baisse de 200 points, un marge très inferieur à la baisse d'octobre 2001. L’index Nasdaq registre en juin 2002 une baisse du 3%. Toutes les bourses (Londres, Frankfurt, Tokyo et Paris) registrent des baisses pendant tout le mois.
  35. 35. Conséquences pour le secteur des télécommunications Établissement des nouvelles mesures de contrôle: après la de WorldCom et autres entreprises comme Enron, le Congrès des États-Unis développe des initiatives pour lutter contre les fraudes millionnaires des entreprises américaines. Loi Sarbanes-Oxley : pour la protection des investisseurs. Elle établi une supervision solide et indépendante pour auditer aux cabinet de conseils des compagnies publiques et faire des recherches sur des activités bizarres qui peuvent être nuisibles pour les actionnaires. En plus, les employés seront protégés auprès les supérieures qui les font pression pour commettre des délits financiers. Juin 2002 Loi de réforme de la comptabilité des entreprises publiques.
  36. 36. Conclusions   L'éthique personnelle et professionnel doivent guider le business de une entreprise. Dans le cas contraire le chaos et les déséquilibres peuvent provoquer des dilemmes qui donnent lieu à attitudes de fraude, tromperie, falsification, escroquerie, etc. En conséquence, l'entreprise doit affronter des processus judiciaires et l'image de l'entreprise est lésée auprès la société. Le manque d'une régulation effective dans le marché financier et la faiblesse des organismes de contrôle constituent une menace pour l'économie et provoque de la volatilité. Nécessite de garantir l'objectivité et indépendance de l'entreprise, loin de interférences: malgré que les actions de la compagnie étaient prospères, les fraudes internes peuvent provoquer la faillite des investisseurs qui n'ont pas découvert les signaux d'alarme montrés par la compagnie. La meilleure mesure pour éviter la fraude est la prévention. Selon les spécialistes , le meilleure moyen de réduire la quantité de fraudes consiste à réaliser des contrôles internes pour rendre difficile les possibles activités frauduleuses.
  37. 37. Bibliographie & Infographie La détection des fraudes commises en entreprise au Canada: une étude de ses victimes et de ses malfaiteurs http://www.acfe.com/uploadedfiles/acfe_website/content/documents/rttn-french-canadian.pdf La fraude et le contrôle interne http://www.cga-pdnet.org/Non_VerifiableProducts/ArticlePublication/FraudInternalControls_F/FraudInternalControls_p3_F.pdf Le cas WorldCom : Critique des procédures de vérification dans la détection des fraudes http://www4.fsa.ulaval.ca/files/content/sites/fsa/files/sections/la_faculte/Departements_ecole/ecole_comptabilite/ personnel_enseignant/fichiers/enseignement%20gendron/Cas_WorldCom_2007.pdf Richard Meredith - Professions for Good http://www.professionsforgood.com/wp-content/uploads/2012/12/Richard-Meredith3.pdf WorldCom Company Timeline http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/articles/A49156-2002Jun26.html Surinvestissement : le cas Worldcom  http://www.melchior.fr/Surinvestissement-le-cas-Wor.5834.0.html  
  38. 38. MERci auteurs: Carlos, josune, mikel et oiane

×