SlideShare une entreprise Scribd logo
La proposition de la FNEM
pour faire face à la fraude
dans les payements
électroniques au Maroc
PLAN D’ACTION - 2013/2014
Auteur : El Amine SERHANI Al IDRISSI
CONFIDENTIEL
Agenda
 La fraude au Maroc, en France et dans le monde
 Définition
 La fraude au Maroc
 Les sources de la fraude des cartes marocaines.
 Les sources de la fraude des cartes internationales
 La fraude au Maroc en chiffre
 La fraude en France en chiffre
 La fraude dans le monde en chiffre
 Les solutions préconisées à l’international
 -Les intervenants dans ce projet
 Les intervenants
 Planning
 Qu’est ce que ça coûte ?
2
 La solution proposée par la FNEM.
 Solidarités entre les marchands
 Un impératif : la détection automatisée
 Schéma de la détection automatisée
 Impact des risques sur le SI
 Disponibilité de l’information
 Schéma d’évaluation
 Construction d’un modèle
 La solution GMR
 Du modèle au flux de décision
 Fonctionnement de GMR
 GMR: 1 produit 2 composantes
 Mise en place finale
 Modèles pour le churn
 Mise en production des flux
 Datamart des Risques
 Implémentation en 2 étapes
 Schéma de la solution
 -Les intervenants dans ce projet
 Les intervenants
 Qu’est ce que ça coûte ?
3
La fraude au
Maroc, en France
et dans le monde
Définition
 La fraude d'achat survient lorsqu'un criminel se rapproche d'un marchand et
propose une transaction commerciale, puis utilise des moyens frauduleux
pour payer, comme une carte de crédit ou faux volé. En conséquence, les
commerçants ne sont pas payés pour la vente. Les commerçants qui
acceptent les cartes de crédit peuvent recevoir un rejet de débit de la
transaction et perdre de l'argent en conséquence.
 Les fraudeurs ont recours à des techniques de plus en plus sophistiquées, qui
rendent leurs transactions plus "propres" et, par conséquent, plus difficiles à
détecter.
4
La fraude au Maroc
 En cas de litige lié à un paiement frauduleux par internet, les sites marchands sont
considérés comme responsables et sont tenus de rembourser la victime.
 La majorité des sites ont bloqué le paiement par carte bancaire étrangère,
beaucoup plus exposée à la fraude que les cartes locales.
 Selon la réglementation sur les transactions par carte bancaire, usitée entre les
émetteurs de cartes (représentant les porteurs) et les acquéreurs (représentant les
sites marchands), le porteur dispose d’un délai de 45 jours pour contester la
transaction. Il s’ensuit un échange de documentation sur la transaction entre les
deux parties. Généralement, le porteur de cartes obtient raison dans un litige portant
sur un paiement en ligne,
5
Les sources de la fraude des cartes marocaines.
 Les TPE
6
 Les GAB
Guichets Automatique
Bancaire
Terminal de payement
électronique
Les sources de la fraude des cartes internationales
 Les TPE
7
 Les GAB
Guichets Automatiques
Bancaires
Terminal de payement
électronique
 Cybercriminalité
Les pirates informatiques
La fraude au Maroc en chiffre
 Selon le centre monétique interbancaire (CMI), le nombre de cartes bancaires
contrefaites au Maroc est passé de 1.694 cartes en 2.000 à plus de 6.000 en 2008
 A fin août 2011, le ministère de la Justice a recensé 172 grosses affaires et 8.000
autres de petite délinquance financière
 En 2011, le taux de fraude à la carte bancaire -tous types confondus- s’était établi à
0,07%
 L'essentiel des actes délictueux est effectué avec les cartes étrangères.
 Le CMI parle de 0,07% mais au sein de la FNEM on dispose de plus de 470 000 Dhs de
cas de fraude.
 La fraude pèse 12% d’après le responsable de la fraude au sein du CMI.
8
La fraude en France en chiffre
 La fraude en ligne évolue deux fois plus vite que l’e-commerce, en 2009 son
montant s’élevait à 51,9 millions d’euros. Un véritable fléau pour les e-commerçants
devant faire face à des fraudeurs de plus en plus nombreux et maintenant organisés
en réseaux internationaux.
 La fraude sur les paiements e-commerce en France a atteint, selon l’Observatoire de
la sécurité des cartes de paiement, le taux de 0,29 % en 2012.
 Le montant des fraudes sur internet continue de croître et s’élève à 109 millions
d’euros.
 Internet présente des opportunités, mais également des menaces. En effet, un tel
marché attire les gens malhonnêtes, et chaque année, la fraude des achats en
ligne représente, en France, 1,7 milliards d’euros, soit 50 euros par seconde.
 Malgré la sécurisation du e-commerce, le taux de fraude demeure 20 à 100 fois plus
élevé pour un paiement en ligne qu’un paiement en CB classique.
9
La fraude dans le monde en chiffre
 1.000 milliards de dollars se sont versés dans les poches des fraudeurs en 2008,
 En 2009, un rapport du FBI a estimé le montant de ces arnaques à 3 milliards de
dollars.
 En 2010, les pertes encourues par les fournisseurs de services marchands e-
commerce ont été estimées à 2,7 milliards de dollars - au profit de la fraude
10
Les solutions préconisées à l’international 11
 Gestion avancée
de la fraude
 Assurance Scoring
12
La solution
proposée par la
FNEM.
Solidarités entre les marchands
 Il est primordial d'instaurer un climat de confiance entre e-commerçants et
e-acheteurs, explique El Amine SERHANI AL IDRISSI, président de la FNEM.
Ces derniers sont bien protégés, à la fois par le site marchand, et par le
système bancaire.
 Il faut que les marchands soient plus solidaires entre eux, échangent
davantage, et travaillent ensemble dans une forme d'intelligence collective
contre la fraude. Et ceci afin que l'ecosystème du digital continue de croitre
sans être pollué par ce fléau.
13
Un impératif : la détection automatisée
 Les principaux indicateurs de fraude, qui doivent être surveillés en priorité, sont
connus par la plupart des sites marchands. Il s’agit dans l’ordre, des achats de
produits de valeur élevée, aisément revendables, de l’occurrence de nombreux
achats provenant d’un même client, d’achats multiples d’un même produit,
d’achat provenant de l’international, notamment de pays ‘à risque’
 Les transactions e-commerce sont vulnérables face à la fraude et aux stratagèmes
complexes du blanchiment de l’argent. L’anonymat relatif de la clientèle et
l’extrême rapidité du traitement des paiements par carte bancaire ne représentent
que quelques-uns des risques auxquels doivent faire face les intervenants du secteur
d’activité des paiements internationaux.
 Atténuer les risques en identifiant le client au moyen de l’analyse « Know your
customer » (Connaissance des clients) transfrontalière exige des processus, Diligence
élaborés - processus de validation approuvés, analyse de l’historique du client et
traçabilité des dispositifs d’achat. Les paiements par carte sont surveillés par des
logiciels de reconnaissance de formes et un moteur de règles, qui calculent les
risques d’après des algorithmes complexes.
14
Schéma de la détection automatisée 15
CONTRÔLE
AUTOMATISE
COMMANDE
GESTION
DE RISQUE
EXAMEN
MANUEL
ACCEPTATION
REJET
GESTION
DES PLAINTES
POUR
FRAUDE
REPORTING
&
ANALYSES
Impact des risques sur le SI 16
Modules
FNEM
Ecrans
de saisie
Analyse du
risque
Circuit d’octroi
Formalisation
Echéances
Suivi
dossiers
Recueil des données de l’opération, du
produit, des intervenants, de la
documentation, données externes…
Exécution des modèles de calculs (scores) en
intégrant le seuil d’éligibilité, avec traçabilité
de tous les calculs…
Workflow de supervision, possible retenu
des dossiers douteux pour analyse
manuelle. Etat de situation des dossiers
à chaque moment.
Formalisation des opérations et
déblocage, Possible échéancier pour
les opérations à crédit, …
Dossier client avec synthèse de toutes
les informations, traçabilité d’une
demande, d’un client, des incidents,
tableaux de bords, reporting activité, …
Disponibilité de l’information
La FNEM fournira les données
disponibles sur les opérations du E-
commerce ainsi que les sources de
connexions aux Blacklist. l’utilisation
d’un modèle générique et/ou expert
qui est construit par la mutualisation
de la gestion des risques pour des
entités et d’opérations similaires. Ceci
permet d’équiper la FNEM d’un
système pour le démarrage et la
possibilité de mise à jour futures. La
FNEM fera le choix (expert, générique
ou mixte) avec des validations
quantitatives.
17
Sans données
Modèle
Générique
Identification des profils
de clients à évaluer
Identification des profils
BD générique
Adaptations du modèle
Échantillon d’ajustement
Identification des profils
de clients à évaluer
Exposition méthodologique
Étude des avis experts
Adaptations du modèle
Échantillon d’ajustement
Modèle à
dire Expert
 L’évaluation du profil s’obtient à travers un modèle statistique développé avec des
techniques de régression logistique:
a0 + b1*x1 + b2*x2 + ... + bm*xm = Pj
Les différentes variables utilisées:
Age, Sexe, Ville, Montant, Produit ou
service,…
Limite
supérieure
Limite
inférieure
ACCEPTER DOUTE REFUSER
Les différentes
pondérations (poids)
g(X) = logit p(X)= 





 )(1
)(
log
X
X
p
p
Modélisation logistique de p(X):
g(x) = a + bx
Indice AIS
Schéma d’évaluation 18
Colonne1 Colonne2 Colonne3 Colonne4 Colonne5 Colonne6
M ODEL DESCRIPTION - SEGM ENT A
Significance M aximum %
Variables Categories / Intervals Weights p-value Range risk contribution
Op. variable 1 category 1 0,000 0,722 4%
category 2 -0,723 0,000
Op. variable 2 category 1 0,000 1,351 8%
category 2 1,372 0,000
Op. variable 3 category 1 0,000 0,000 2,130 12%
category 2 0,178
category 3 0,000
Op. variable 4 category 1 0,000 0,000 1,147 6%
category 2 -0,011
category 3 0,000
Client variable 1 category 1 0,000 0,000 3,640 20%
category 2 3,640 0,000
category 3 1,534 0,000
Client variable 2 category 1 0,000 0,000 1,228 7%
category 2 -1,228
category 3 0,000
Client variable 3 category 1 0,000 0,000 1,380 8%
category 2 4,928
category 3 0,000
Client variable 4 category 1 0,000 0,000 0,804 4%
category 2 11,487
category 3 0,000
Client paying beh. 1 category 1 0,000 0,000 1,665 9%
category 2 -0,022
category 3 0,000
Client paying beh. 2 category 1 0,000 0,000 0,786 4%
category 2 0,605
category 3 0,000
Client paying beh. 3 category 1 0,000 0,070 0,406 2%
category 2 0,271
category 3 0,000
Client paying beh. 4 category 1 0,000 0,000 0,942 5%
category 2 0,628
category 3 0,000
Other 1 category 1 0,000 0,000 1,717 10%
category 2 1,144
-1,50
-1,30
-1,10
-0,90
-0,70
-0,50
-0,30
-0,10
0,10
0 12 36 60 84 108 132 156 174
Non payment time
Non payment time Weight
<=12 0,000
12+ - 120 -0,011
>120 0,000
Tous les facteurs de risques se combinent
en un seul modèle qui prédit la situation
recherchée. Le traitement des futures
demandes seront ordonnancées de sorte à
les classifier dans des classes de risques
homogènes.
Construction d’un modèle 19
La solution GMR 20
Datamart Risques / Datawarehouse
Marketing, octroi, suivi
et recouvrement
Simulation Flux
• Génération Échantillons
• Comparaison Flux et Modèles
• Simulateur de Politiques
• Stress Testing
• Sensivity Analysis
• Dessin visuel des Flux de Décision
• Définition dictionnaire des variables
• Configuration des Modèles de
scoring (sous segmentation possible)
• Création de variables calculés
• Création des Règles d’affaires
Datamart Analyses Risques
• Portion du Datamart de Risques orientés à l’analyse des Modèles Internes de
Risques le tout optimisé pour faciliter la navigation et une exploitation complète
• Sa modularité permet une implantation progressive adaptable à l’entité
• Campagnes de marketing (clients)
•Analyse du portefeuille et des
opérations – Clients et Opérations
• suivi statistique de la qualité des
Modèles
• Scorings, pertes, ...
• Back-Testing
• Extraction d’échantillons et tableaux
• Optimisation de la stratégie de
recouvrement
Maintenance Flux
Moteur Simulation
Moteur GMR• Exécution des flux avec les
divers échantillons désirés
• Composante d’exécution des
flux de décision dans un
environnement de production.
Disponible pour
l’environnements Host et
Distribué de type Java
SI FNEM
Du modèle au flux de décision 21
Fonctionnement de GMR
 Pour bâtir les variables qui rentrent en jeu dans le calcul du score/rating pour l’octroi, le suivi ou le
recouvrement, on définira l’univers des variables sur la base d’une étude statistique (le modèle de score
ou de rating).
 L’utilisation de GMR se fait par un appel depuis le système d’information (à la demande ou en batch).
L’entrée et la sortie (résultat) est gérée grâce à des fichiers au format XML qui pourront être exploités
par le système d’information restitutions et workflow.
 GMR structure le datamart des risques par la génération des calculs nécessitant leur historisation. Le
système d’information aura à sa charge de stocker les données (clients/produits) pour lesquels la
procédure est appelée (gestion des identifiants). Le cryptage n’est pas une composante native de GMR.
22
Système opérationnel
GMR
Moteur
GMR
Designer
Modules
FNEM
Dictionnaire de Données
Variables Artificielles
Modèles de Qualification
Règles d’affaire
Flux de Décision
Traitements demandes:
Initiation et validation
Production de la note
Mise à jour de la note
Indemnisation
Mise à jour
des flux par
segments et
produits.
Appel à GMR
avec les
variables
d’entrée
Réponse
de GMR
avec la
note
Département
de risques
Les sites
marchands
GMR: 1 produit 2 composantes 23
DouteIndice FNEM
Opérations
Refusé
Approuvé
Reconduction
ou analyse
manuelle
Décision
analyste
supérieure
Formalisation
Décision
analyste par
opération
Limites risques
Approuvé 8%
Refusé 12%
Mise en place finale 24
 Si le résultat final est « doute » ou « refusé », avant de perdre le client, il est possible d’étudier la
reconduction des opérations, que se soit en allongeant le délai temporel ou en diminuant l’exposition de
l’opération.
Score
Demandes
PLATAFORME DE VENTE
Consultation externe
Blacklist, …
Seuils modulable par modèle et segment
MAUVAIS JUSTE BON
MODÈLE CONSO
<30KMAD pour B2C
Cut-off sur la
base de la
RENTABILITE
Abonement
Sans abonement
50% remise
Sans promotion
Paiment inmédiat
MODULE DE
RENTABILITE
(Calcul du ROI)
Clasesderisques
Traitement
interne FNEM
Modèles pour le churn 25
 Le modèles arrivent à la fin de processus pour bénéficier du maximum de données descriptives du client
et de l’opération. On analyse aussi bien le churn par impayées (Non Payment) que celui par décision
propre du client.
Mise en production des flux 26
Flux de
Décision
Règles
d’affaire
Modèles de
Qualification
Variables
Artificiels
Version
simulation
Déploiement
production
Dessin des Flux de
Décision et Modèles de
Risques
Sites
marchands
Moteur GMR
Évaluations On-line
Processus
périodiques(batch)
Systèmes
Centraux
Le déploiement des flux en production est
automatique et ne requière pas d’intervention du
département de systèmes
Une fois intégrés dans les applications de
l’entité, les changements de versions,
politiques ou autres sont transparents grâce
au moteur de modèles
L’utilisateur peut définir et simuler
autant de versions comme il
désire avant de passer le modèle
au système central pour son
utilisation en réel
Dictionnaire
de Données
Datamart
Analyse Risques
Datawarehouse
Modèles d’octroi et suivi
Portefeuille des Opérations
et des Clients
Recouvrement
Procédures ETIL
Interprétation
Validation
Transformation
Chargement
Type d’Information
CLIENTS
OPÉRATIONS
POLITIQUES
ORGANISATION
RECOUVREMENT
COMPORTEMENTS
ÉVALUATION
OCTROIE
G
A
R
A
N
TIES
PD/EAD/LGD
RENTABILITÉ
FIDÉLISATION
CAMPAGNES MKT
RATINGS
DEMANDES
Stockage de toutes les informations
permet de gérer le portefeuille
Datamart des Risques 27
Politiques
Risque
MODÈLE CONSO
<30KMAD pour B2C
Administration
commerciale
Plateforme
de vente
Connectivité aux systèmes Fast Payment
Suivi et
reporting
1
Configuration
du modèle et des règles
2
Implémentation dans
GMR
Implémentation en 2 étapes 28
Schéma de la solution
DATA CENTER
FNEM
29
Consommateur
Membres de la FNEM
Les PSP affiliés
au CMI
BANQUES
30
Les intervenants
dans ce projet
Les intervenants 31
L’acquéreur et les PSP affiliés
Opérateur télécomOrganisme certificateur
Solution de scoring et consultingSolution Hardware
Qu’est ce que ça coûte ? 32
1,54 Dhs /
Transaction
(Durant la première année)
Sur la base 1,8 Millions
transactions
0,67 Dhs /
Transaction
(à partir de la deuxième année)
Sur la base 2,4 Millions
transactions
0,45 Dhs /
Transaction
(à partir de la troisième année)
Sur la base 3 Millions
transactions
Planning 33
Interfaçage avec les cyber-Marchands 34
 Si le site e-commerce est un CMS (Magento, Prestashop, Drupal, Joomla, Wordpress,
etc…) l’interfaçage ne dépasse pas 10 minutes
 Si la plate-forme e-commerce est créée sur mesure, l’interfaçage ne dépasse pas 24
heures.

Contenu connexe

Tendances

Veille prospective - L'évolution des moyens de paiement
Veille prospective - L'évolution des moyens de paiementVeille prospective - L'évolution des moyens de paiement
Veille prospective - L'évolution des moyens de paiement
Emmanuelle Burel
 
Oscp rapport-annuel-2014
Oscp rapport-annuel-2014Oscp rapport-annuel-2014
Oscp rapport-annuel-2014
Marine Dt
 
Fraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligne
Fraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligneFraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligne
Fraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligne
Alexandre Arcouteil
 
Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?
Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?
Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?
Harris Interactive France
 
Atelier pratique paiement en ligne
Atelier pratique paiement en ligneAtelier pratique paiement en ligne
Atelier pratique paiement en ligne
CDT-PierreGranger
 
Identification, investigation et prévention des fraudes : la nécessité d'inn...
Identification, investigation et prévention des fraudes :  la nécessité d'inn...Identification, investigation et prévention des fraudes :  la nécessité d'inn...
Identification, investigation et prévention des fraudes : la nécessité d'inn...
Aproged
 
E paiement (2)
E paiement (2)E paiement (2)
E paiement (2)Maeyy
 
Paiements électronique
Paiements électroniquePaiements électronique
Paiements électronique
eGov Innovation Center
 
Sécurité et Moyens de Paiements
Sécurité et Moyens de PaiementsSécurité et Moyens de Paiements
Sécurité et Moyens de Paiements
Darkmira
 
Crédit mutuel, paiement en ligne
Crédit mutuel, paiement en ligneCrédit mutuel, paiement en ligne
Crédit mutuel, paiement en ligne
Webschool Bourges
 
2011 03 24 Paiements en ligne by competitic
2011 03 24 Paiements en ligne by competitic2011 03 24 Paiements en ligne by competitic
2011 03 24 Paiements en ligne by competitic
COMPETITIC
 
Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018
Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018
Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018
Brigitte Marandon
 
Barcamp paiement sécurisé
Barcamp   paiement sécuriséBarcamp   paiement sécurisé
Barcamp paiement sécurisé
GEnetvision
 
Les principaux acteurs du paiement mobile
Les principaux acteurs du paiement mobileLes principaux acteurs du paiement mobile
Les principaux acteurs du paiement mobileFrenchWeb.fr
 
Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015
Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015
Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015
NUFUGBE FERA K. A. EKPEH
 
Encaisser En Ligne
Encaisser En LigneEncaisser En Ligne
Encaisser En LigneRetis be
 
Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...
Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...
Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...
Made In Morocco
 
E paiement
E paiementE paiement
E paiement
sara bada
 
powerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketing
powerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketingpowerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketing
powerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketing
sciafrique
 

Tendances (20)

Veille prospective - L'évolution des moyens de paiement
Veille prospective - L'évolution des moyens de paiementVeille prospective - L'évolution des moyens de paiement
Veille prospective - L'évolution des moyens de paiement
 
Oscp rapport-annuel-2014
Oscp rapport-annuel-2014Oscp rapport-annuel-2014
Oscp rapport-annuel-2014
 
Fraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligne
Fraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligneFraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligne
Fraude et e-commerce, les 3 verrous stratégiques du paiement en ligne
 
Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?
Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?
Les nouveaux moyens de paiement : quelles solutions demain ?
 
Atelier pratique paiement en ligne
Atelier pratique paiement en ligneAtelier pratique paiement en ligne
Atelier pratique paiement en ligne
 
Identification, investigation et prévention des fraudes : la nécessité d'inn...
Identification, investigation et prévention des fraudes :  la nécessité d'inn...Identification, investigation et prévention des fraudes :  la nécessité d'inn...
Identification, investigation et prévention des fraudes : la nécessité d'inn...
 
E paiement (2)
E paiement (2)E paiement (2)
E paiement (2)
 
Paiements électronique
Paiements électroniquePaiements électronique
Paiements électronique
 
Sécurité et Moyens de Paiements
Sécurité et Moyens de PaiementsSécurité et Moyens de Paiements
Sécurité et Moyens de Paiements
 
Crédit mutuel, paiement en ligne
Crédit mutuel, paiement en ligneCrédit mutuel, paiement en ligne
Crédit mutuel, paiement en ligne
 
2011 03 24 Paiements en ligne by competitic
2011 03 24 Paiements en ligne by competitic2011 03 24 Paiements en ligne by competitic
2011 03 24 Paiements en ligne by competitic
 
Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018
Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018
Atelier Credit Agricole salon Clickandshop 2018
 
Barcamp paiement sécurisé
Barcamp   paiement sécuriséBarcamp   paiement sécurisé
Barcamp paiement sécurisé
 
Les principaux acteurs du paiement mobile
Les principaux acteurs du paiement mobileLes principaux acteurs du paiement mobile
Les principaux acteurs du paiement mobile
 
Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015
Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015
Introduction aux moyens de paiement électroniques - #BEICW2015
 
Encaisser En Ligne
Encaisser En LigneEncaisser En Ligne
Encaisser En Ligne
 
Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...
Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...
Diagnostic des sites web e-commerce affiliés au seul prestataire de payement ...
 
E paiement
E paiementE paiement
E paiement
 
Fraude cb
Fraude cbFraude cb
Fraude cb
 
powerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketing
powerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketingpowerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketing
powerpoint de la séance1.2 E-commerce and Internet Marketing
 

En vedette

Application anti-fraude
Application anti-fraudeApplication anti-fraude
Application anti-fraude
ts4riadhoc
 
Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...
Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...
Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...
Made In Morocco
 
Evolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en FranceEvolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en France
Arrow Institute
 
Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...
Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...
Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...
Support for Improvement in Governance and Management SIGMA
 
Application anti-fraude
Application anti-fraudeApplication anti-fraude
Application anti-fraude
ts4riadhoc
 
Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014
Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014
Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014
Made In Morocco
 
E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...
E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...
E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...
Made In Morocco
 
DEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGE
DEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGEDEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGE
DEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGE
hpfumtchum
 
Audit Informatique
Audit InformatiqueAudit Informatique
Audit Informatiqueetienne
 
Prévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexion
Prévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexionPrévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexion
Prévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexion
Andre JACQUEMET
 
Cours 'E-Commerce' - partie 1
Cours 'E-Commerce' - partie 1Cours 'E-Commerce' - partie 1
Cours 'E-Commerce' - partie 1
Retis be
 

En vedette (11)

Application anti-fraude
Application anti-fraudeApplication anti-fraude
Application anti-fraude
 
Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...
Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...
Fnem : Le Guide utilisateur Attijari-PayPal (Interface de rapatriement des fo...
 
Evolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en FranceEvolution du contrôle interne bancaire en France
Evolution du contrôle interne bancaire en France
 
Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...
Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...
Concepts pour les différents types de fraude et de corruption, Pilar Saenz de...
 
Application anti-fraude
Application anti-fraudeApplication anti-fraude
Application anti-fraude
 
Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014
Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014
Présentation de la FNEM, Fédération Nationale du E-commerce du Maroc. 2014
 
E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...
E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...
E commerce en chiffre au Maroc 2014 by la FNEM, La Fédération Nationale du E-...
 
DEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGE
DEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGEDEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGE
DEMARCHE AUDIT INFORMATIQUE DANS UNE BANQUE - RAPPORT DE STAGE
 
Audit Informatique
Audit InformatiqueAudit Informatique
Audit Informatique
 
Prévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexion
Prévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexionPrévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexion
Prévenir le risque de fraude dans l'entreprise - éléments de réflexion
 
Cours 'E-Commerce' - partie 1
Cours 'E-Commerce' - partie 1Cours 'E-Commerce' - partie 1
Cours 'E-Commerce' - partie 1
 

Similaire à La proposition de la FNEM pour faire face à la fraude dans les payements électroniques au Maroc

LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...
LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...
LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...
Lara Piot
 
Crédit card Fraud Detection
Crédit card Fraud Detection Crédit card Fraud Detection
Crédit card Fraud Detection
OussamaBelarbi2
 
Présentation du 14 mai 2013 v1.0
Présentation du 14 mai 2013   v1.0Présentation du 14 mai 2013   v1.0
Présentation du 14 mai 2013 v1.0
patrickdallava
 
L'e-Paiment a l'heure de l'expérience client
L'e-Paiment a l'heure de l'expérience clientL'e-Paiment a l'heure de l'expérience client
L'e-Paiment a l'heure de l'expérience client
Caroline Boscher
 
Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...
Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...
Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...
Gilles Pouzin
 
Fraude cb ganive_j
Fraude cb ganive_jFraude cb ganive_j
Fraude cb ganive_jganive_j
 
Du co-branding au Google wallet, en passant par Paypal
Du co-branding au Google wallet, en passant par PaypalDu co-branding au Google wallet, en passant par Paypal
Du co-branding au Google wallet, en passant par Paypal
LaFrenchMobile
 
Conference Welcom Crédit Agricole
Conference Welcom Crédit AgricoleConference Welcom Crédit Agricole
Conference Welcom Crédit Agricole
Brigitte Marandon
 
Marché des paiements - comprendre la DSP2
Marché des paiements - comprendre la DSP2Marché des paiements - comprendre la DSP2
Marché des paiements - comprendre la DSP2
Olivier Tilloy
 
Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018
Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018
Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018
corsica.io
 
RCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-Consulting
RCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-ConsultingRCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-Consulting
RCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-Consulting
CANTON-Consulting
 
Les défis de la relation mluti canal
Les défis de la relation mluti canalLes défis de la relation mluti canal
Les défis de la relation mluti canal
Syrtals
 
Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014
Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014
Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014
iruf
 
Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?
Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?
Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?alain Clapaud
 
Mobilegov Février 09
Mobilegov Février 09Mobilegov Février 09
Mobilegov Février 09
FinancialVideo
 
Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...
Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...
Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...
Retis be
 
IBM Counter-Fraud Management for Insurance
IBM Counter-Fraud Management for InsuranceIBM Counter-Fraud Management for Insurance
IBM Counter-Fraud Management for Insurance
Krystel Hery
 
Eric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securisée
Eric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securiséeEric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securisée
Eric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securiséeEric HANSEN
 

Similaire à La proposition de la FNEM pour faire face à la fraude dans les payements électroniques au Maroc (20)

LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...
LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...
LIVRE BLANC - Les nouveaux enjeux de la lutte contre la fraude / Payments & C...
 
Crédit card Fraud Detection
Crédit card Fraud Detection Crédit card Fraud Detection
Crédit card Fraud Detection
 
Présentation du 14 mai 2013 v1.0
Présentation du 14 mai 2013   v1.0Présentation du 14 mai 2013   v1.0
Présentation du 14 mai 2013 v1.0
 
L'e-Paiment a l'heure de l'expérience client
L'e-Paiment a l'heure de l'expérience clientL'e-Paiment a l'heure de l'expérience client
L'e-Paiment a l'heure de l'expérience client
 
Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...
Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...
Fraudes CB, info à la source de l'Observatoire de la sécurité des cartes de p...
 
Fraude cb ganive_j
Fraude cb ganive_jFraude cb ganive_j
Fraude cb ganive_j
 
Du co-branding au Google wallet, en passant par Paypal
Du co-branding au Google wallet, en passant par PaypalDu co-branding au Google wallet, en passant par Paypal
Du co-branding au Google wallet, en passant par Paypal
 
Conference Welcom Crédit Agricole
Conference Welcom Crédit AgricoleConference Welcom Crédit Agricole
Conference Welcom Crédit Agricole
 
Marché des paiements - comprendre la DSP2
Marché des paiements - comprendre la DSP2Marché des paiements - comprendre la DSP2
Marché des paiements - comprendre la DSP2
 
Chapitre 2
Chapitre 2Chapitre 2
Chapitre 2
 
Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018
Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018
Pagamenti Novi - Vendredi 20 Avril 2018
 
RCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-Consulting
RCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-ConsultingRCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-Consulting
RCN 2014 Moyens de paiement - Présentation CANTON-Consulting
 
Les défis de la relation mluti canal
Les défis de la relation mluti canalLes défis de la relation mluti canal
Les défis de la relation mluti canal
 
Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014
Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014
Conférence HiPay sur "Le paiement à l'international" - eCommerce Paris 2014
 
Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?
Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?
Etude Limonetik / ebrc : Les e-Wallets, paiement de demain ?
 
Ni ipo 048_s2_m
Ni ipo 048_s2_mNi ipo 048_s2_m
Ni ipo 048_s2_m
 
Mobilegov Février 09
Mobilegov Février 09Mobilegov Février 09
Mobilegov Février 09
 
Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...
Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...
Faut il craindre d'acheter ou de vendre en ligne ? Le point sur la fraude en ...
 
IBM Counter-Fraud Management for Insurance
IBM Counter-Fraud Management for InsuranceIBM Counter-Fraud Management for Insurance
IBM Counter-Fraud Management for Insurance
 
Eric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securisée
Eric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securiséeEric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securisée
Eric HANSEN - La carte bancaire sans contact pas securisée
 

Plus de Made In Morocco

Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...
Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...
Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...
Made In Morocco
 
Fnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au Maroc
Fnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au MarocFnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au Maroc
Fnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au Maroc
Made In Morocco
 
FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...
FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...
FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...
Made In Morocco
 
FNEM : La liste des cartes entreprise internationales
FNEM : La liste des cartes entreprise internationalesFNEM : La liste des cartes entreprise internationales
FNEM : La liste des cartes entreprise internationales
Made In Morocco
 
Présentation de la plate forme Made In Morocco
Présentation de la plate forme Made In MoroccoPrésentation de la plate forme Made In Morocco
Présentation de la plate forme Made In Morocco
Made In Morocco
 
Devenir membre du Gie Made in Morocco
Devenir membre du Gie Made in Morocco Devenir membre du Gie Made in Morocco
Devenir membre du Gie Made in Morocco
Made In Morocco
 
Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...
Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...
Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...
Made In Morocco
 
Présentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEM
Présentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEMPrésentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEM
Présentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEM
Made In Morocco
 
Plateforme régionale de commerce électronique by FNEM
Plateforme régionale de commerce électronique by FNEMPlateforme régionale de commerce électronique by FNEM
Plateforme régionale de commerce électronique by FNEM
Made In Morocco
 
Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.
Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.
Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.
Made In Morocco
 
Présentation du portail du e-consommateur
Présentation du portail du e-consommateurPrésentation du portail du e-consommateur
Présentation du portail du e-consommateur
Made In Morocco
 
Bilan fnem 2012_2013
Bilan fnem 2012_2013Bilan fnem 2012_2013
Bilan fnem 2012_2013
Made In Morocco
 

Plus de Made In Morocco (13)

Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...
Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...
Annuaire Officiel du e-commerce Maroc By Fédération Nationale du E-commerce d...
 
Fnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au Maroc
Fnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au MarocFnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au Maroc
Fnem : Le Guide d’ouverture d’un compte Paypal au Maroc
 
FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...
FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...
FNEM : Contrat d'adhésion Attijarinet Entreprise à signer, cacheter et dépose...
 
FNEM : La liste des cartes entreprise internationales
FNEM : La liste des cartes entreprise internationalesFNEM : La liste des cartes entreprise internationales
FNEM : La liste des cartes entreprise internationales
 
Présentation de la plate forme Made In Morocco
Présentation de la plate forme Made In MoroccoPrésentation de la plate forme Made In Morocco
Présentation de la plate forme Made In Morocco
 
Devenir membre du Gie Made in Morocco
Devenir membre du Gie Made in Morocco Devenir membre du Gie Made in Morocco
Devenir membre du Gie Made in Morocco
 
Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...
Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...
Projet de délibération portant modèle de déclaration type concernant les trai...
 
Lettre fnem cndp
Lettre fnem cndpLettre fnem cndp
Lettre fnem cndp
 
Présentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEM
Présentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEMPrésentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEM
Présentation de la plate-forme Made In Morocco by FNEM
 
Plateforme régionale de commerce électronique by FNEM
Plateforme régionale de commerce électronique by FNEMPlateforme régionale de commerce électronique by FNEM
Plateforme régionale de commerce électronique by FNEM
 
Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.
Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.
Un secteur à 100% conforme aux exigences de la loi 09/08.
 
Présentation du portail du e-consommateur
Présentation du portail du e-consommateurPrésentation du portail du e-consommateur
Présentation du portail du e-consommateur
 
Bilan fnem 2012_2013
Bilan fnem 2012_2013Bilan fnem 2012_2013
Bilan fnem 2012_2013
 

Dernier

PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
iheberry
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
ALIIAE
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
ayoub_anbara96
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Daniel Bedard
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
Henri Gomez
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
idelewebmestre
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
idelewebmestre
 

Dernier (7)

PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdfPFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
PFE ABDOUS BERRI 2024, RAPPORT COMPLET RETA FINAL.pdf
 
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermiqueS210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
S210-S-27.04-chaudiere-à-vapeur bilan thermique
 
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
PFE MASTER en Développement d’une Application E-commerce avec la Technologie ...
 
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
Alternative au 3eme lien et complement au Tramway de la ville de Quebec Rev 1...
 
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdfSRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
SRE - Mythes et Réalités - Voxxed 2024.pdf
 
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
Note Agro-climatique et prairies n°4 - Juin 2024
 
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdfRénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
Rénovation des prairies sans labour est-ce possible en bio.pdf
 

La proposition de la FNEM pour faire face à la fraude dans les payements électroniques au Maroc

  • 1. La proposition de la FNEM pour faire face à la fraude dans les payements électroniques au Maroc PLAN D’ACTION - 2013/2014 Auteur : El Amine SERHANI Al IDRISSI CONFIDENTIEL
  • 2. Agenda  La fraude au Maroc, en France et dans le monde  Définition  La fraude au Maroc  Les sources de la fraude des cartes marocaines.  Les sources de la fraude des cartes internationales  La fraude au Maroc en chiffre  La fraude en France en chiffre  La fraude dans le monde en chiffre  Les solutions préconisées à l’international  -Les intervenants dans ce projet  Les intervenants  Planning  Qu’est ce que ça coûte ? 2  La solution proposée par la FNEM.  Solidarités entre les marchands  Un impératif : la détection automatisée  Schéma de la détection automatisée  Impact des risques sur le SI  Disponibilité de l’information  Schéma d’évaluation  Construction d’un modèle  La solution GMR  Du modèle au flux de décision  Fonctionnement de GMR  GMR: 1 produit 2 composantes  Mise en place finale  Modèles pour le churn  Mise en production des flux  Datamart des Risques  Implémentation en 2 étapes  Schéma de la solution  -Les intervenants dans ce projet  Les intervenants  Qu’est ce que ça coûte ?
  • 3. 3 La fraude au Maroc, en France et dans le monde
  • 4. Définition  La fraude d'achat survient lorsqu'un criminel se rapproche d'un marchand et propose une transaction commerciale, puis utilise des moyens frauduleux pour payer, comme une carte de crédit ou faux volé. En conséquence, les commerçants ne sont pas payés pour la vente. Les commerçants qui acceptent les cartes de crédit peuvent recevoir un rejet de débit de la transaction et perdre de l'argent en conséquence.  Les fraudeurs ont recours à des techniques de plus en plus sophistiquées, qui rendent leurs transactions plus "propres" et, par conséquent, plus difficiles à détecter. 4
  • 5. La fraude au Maroc  En cas de litige lié à un paiement frauduleux par internet, les sites marchands sont considérés comme responsables et sont tenus de rembourser la victime.  La majorité des sites ont bloqué le paiement par carte bancaire étrangère, beaucoup plus exposée à la fraude que les cartes locales.  Selon la réglementation sur les transactions par carte bancaire, usitée entre les émetteurs de cartes (représentant les porteurs) et les acquéreurs (représentant les sites marchands), le porteur dispose d’un délai de 45 jours pour contester la transaction. Il s’ensuit un échange de documentation sur la transaction entre les deux parties. Généralement, le porteur de cartes obtient raison dans un litige portant sur un paiement en ligne, 5
  • 6. Les sources de la fraude des cartes marocaines.  Les TPE 6  Les GAB Guichets Automatique Bancaire Terminal de payement électronique
  • 7. Les sources de la fraude des cartes internationales  Les TPE 7  Les GAB Guichets Automatiques Bancaires Terminal de payement électronique  Cybercriminalité Les pirates informatiques
  • 8. La fraude au Maroc en chiffre  Selon le centre monétique interbancaire (CMI), le nombre de cartes bancaires contrefaites au Maroc est passé de 1.694 cartes en 2.000 à plus de 6.000 en 2008  A fin août 2011, le ministère de la Justice a recensé 172 grosses affaires et 8.000 autres de petite délinquance financière  En 2011, le taux de fraude à la carte bancaire -tous types confondus- s’était établi à 0,07%  L'essentiel des actes délictueux est effectué avec les cartes étrangères.  Le CMI parle de 0,07% mais au sein de la FNEM on dispose de plus de 470 000 Dhs de cas de fraude.  La fraude pèse 12% d’après le responsable de la fraude au sein du CMI. 8
  • 9. La fraude en France en chiffre  La fraude en ligne évolue deux fois plus vite que l’e-commerce, en 2009 son montant s’élevait à 51,9 millions d’euros. Un véritable fléau pour les e-commerçants devant faire face à des fraudeurs de plus en plus nombreux et maintenant organisés en réseaux internationaux.  La fraude sur les paiements e-commerce en France a atteint, selon l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, le taux de 0,29 % en 2012.  Le montant des fraudes sur internet continue de croître et s’élève à 109 millions d’euros.  Internet présente des opportunités, mais également des menaces. En effet, un tel marché attire les gens malhonnêtes, et chaque année, la fraude des achats en ligne représente, en France, 1,7 milliards d’euros, soit 50 euros par seconde.  Malgré la sécurisation du e-commerce, le taux de fraude demeure 20 à 100 fois plus élevé pour un paiement en ligne qu’un paiement en CB classique. 9
  • 10. La fraude dans le monde en chiffre  1.000 milliards de dollars se sont versés dans les poches des fraudeurs en 2008,  En 2009, un rapport du FBI a estimé le montant de ces arnaques à 3 milliards de dollars.  En 2010, les pertes encourues par les fournisseurs de services marchands e- commerce ont été estimées à 2,7 milliards de dollars - au profit de la fraude 10
  • 11. Les solutions préconisées à l’international 11  Gestion avancée de la fraude  Assurance Scoring
  • 13. Solidarités entre les marchands  Il est primordial d'instaurer un climat de confiance entre e-commerçants et e-acheteurs, explique El Amine SERHANI AL IDRISSI, président de la FNEM. Ces derniers sont bien protégés, à la fois par le site marchand, et par le système bancaire.  Il faut que les marchands soient plus solidaires entre eux, échangent davantage, et travaillent ensemble dans une forme d'intelligence collective contre la fraude. Et ceci afin que l'ecosystème du digital continue de croitre sans être pollué par ce fléau. 13
  • 14. Un impératif : la détection automatisée  Les principaux indicateurs de fraude, qui doivent être surveillés en priorité, sont connus par la plupart des sites marchands. Il s’agit dans l’ordre, des achats de produits de valeur élevée, aisément revendables, de l’occurrence de nombreux achats provenant d’un même client, d’achats multiples d’un même produit, d’achat provenant de l’international, notamment de pays ‘à risque’  Les transactions e-commerce sont vulnérables face à la fraude et aux stratagèmes complexes du blanchiment de l’argent. L’anonymat relatif de la clientèle et l’extrême rapidité du traitement des paiements par carte bancaire ne représentent que quelques-uns des risques auxquels doivent faire face les intervenants du secteur d’activité des paiements internationaux.  Atténuer les risques en identifiant le client au moyen de l’analyse « Know your customer » (Connaissance des clients) transfrontalière exige des processus, Diligence élaborés - processus de validation approuvés, analyse de l’historique du client et traçabilité des dispositifs d’achat. Les paiements par carte sont surveillés par des logiciels de reconnaissance de formes et un moteur de règles, qui calculent les risques d’après des algorithmes complexes. 14
  • 15. Schéma de la détection automatisée 15 CONTRÔLE AUTOMATISE COMMANDE GESTION DE RISQUE EXAMEN MANUEL ACCEPTATION REJET GESTION DES PLAINTES POUR FRAUDE REPORTING & ANALYSES
  • 16. Impact des risques sur le SI 16 Modules FNEM Ecrans de saisie Analyse du risque Circuit d’octroi Formalisation Echéances Suivi dossiers Recueil des données de l’opération, du produit, des intervenants, de la documentation, données externes… Exécution des modèles de calculs (scores) en intégrant le seuil d’éligibilité, avec traçabilité de tous les calculs… Workflow de supervision, possible retenu des dossiers douteux pour analyse manuelle. Etat de situation des dossiers à chaque moment. Formalisation des opérations et déblocage, Possible échéancier pour les opérations à crédit, … Dossier client avec synthèse de toutes les informations, traçabilité d’une demande, d’un client, des incidents, tableaux de bords, reporting activité, …
  • 17. Disponibilité de l’information La FNEM fournira les données disponibles sur les opérations du E- commerce ainsi que les sources de connexions aux Blacklist. l’utilisation d’un modèle générique et/ou expert qui est construit par la mutualisation de la gestion des risques pour des entités et d’opérations similaires. Ceci permet d’équiper la FNEM d’un système pour le démarrage et la possibilité de mise à jour futures. La FNEM fera le choix (expert, générique ou mixte) avec des validations quantitatives. 17 Sans données Modèle Générique Identification des profils de clients à évaluer Identification des profils BD générique Adaptations du modèle Échantillon d’ajustement Identification des profils de clients à évaluer Exposition méthodologique Étude des avis experts Adaptations du modèle Échantillon d’ajustement Modèle à dire Expert
  • 18.  L’évaluation du profil s’obtient à travers un modèle statistique développé avec des techniques de régression logistique: a0 + b1*x1 + b2*x2 + ... + bm*xm = Pj Les différentes variables utilisées: Age, Sexe, Ville, Montant, Produit ou service,… Limite supérieure Limite inférieure ACCEPTER DOUTE REFUSER Les différentes pondérations (poids) g(X) = logit p(X)=        )(1 )( log X X p p Modélisation logistique de p(X): g(x) = a + bx Indice AIS Schéma d’évaluation 18
  • 19. Colonne1 Colonne2 Colonne3 Colonne4 Colonne5 Colonne6 M ODEL DESCRIPTION - SEGM ENT A Significance M aximum % Variables Categories / Intervals Weights p-value Range risk contribution Op. variable 1 category 1 0,000 0,722 4% category 2 -0,723 0,000 Op. variable 2 category 1 0,000 1,351 8% category 2 1,372 0,000 Op. variable 3 category 1 0,000 0,000 2,130 12% category 2 0,178 category 3 0,000 Op. variable 4 category 1 0,000 0,000 1,147 6% category 2 -0,011 category 3 0,000 Client variable 1 category 1 0,000 0,000 3,640 20% category 2 3,640 0,000 category 3 1,534 0,000 Client variable 2 category 1 0,000 0,000 1,228 7% category 2 -1,228 category 3 0,000 Client variable 3 category 1 0,000 0,000 1,380 8% category 2 4,928 category 3 0,000 Client variable 4 category 1 0,000 0,000 0,804 4% category 2 11,487 category 3 0,000 Client paying beh. 1 category 1 0,000 0,000 1,665 9% category 2 -0,022 category 3 0,000 Client paying beh. 2 category 1 0,000 0,000 0,786 4% category 2 0,605 category 3 0,000 Client paying beh. 3 category 1 0,000 0,070 0,406 2% category 2 0,271 category 3 0,000 Client paying beh. 4 category 1 0,000 0,000 0,942 5% category 2 0,628 category 3 0,000 Other 1 category 1 0,000 0,000 1,717 10% category 2 1,144 -1,50 -1,30 -1,10 -0,90 -0,70 -0,50 -0,30 -0,10 0,10 0 12 36 60 84 108 132 156 174 Non payment time Non payment time Weight <=12 0,000 12+ - 120 -0,011 >120 0,000 Tous les facteurs de risques se combinent en un seul modèle qui prédit la situation recherchée. Le traitement des futures demandes seront ordonnancées de sorte à les classifier dans des classes de risques homogènes. Construction d’un modèle 19
  • 20. La solution GMR 20 Datamart Risques / Datawarehouse Marketing, octroi, suivi et recouvrement Simulation Flux • Génération Échantillons • Comparaison Flux et Modèles • Simulateur de Politiques • Stress Testing • Sensivity Analysis • Dessin visuel des Flux de Décision • Définition dictionnaire des variables • Configuration des Modèles de scoring (sous segmentation possible) • Création de variables calculés • Création des Règles d’affaires Datamart Analyses Risques • Portion du Datamart de Risques orientés à l’analyse des Modèles Internes de Risques le tout optimisé pour faciliter la navigation et une exploitation complète • Sa modularité permet une implantation progressive adaptable à l’entité • Campagnes de marketing (clients) •Analyse du portefeuille et des opérations – Clients et Opérations • suivi statistique de la qualité des Modèles • Scorings, pertes, ... • Back-Testing • Extraction d’échantillons et tableaux • Optimisation de la stratégie de recouvrement Maintenance Flux Moteur Simulation Moteur GMR• Exécution des flux avec les divers échantillons désirés • Composante d’exécution des flux de décision dans un environnement de production. Disponible pour l’environnements Host et Distribué de type Java SI FNEM
  • 21. Du modèle au flux de décision 21
  • 22. Fonctionnement de GMR  Pour bâtir les variables qui rentrent en jeu dans le calcul du score/rating pour l’octroi, le suivi ou le recouvrement, on définira l’univers des variables sur la base d’une étude statistique (le modèle de score ou de rating).  L’utilisation de GMR se fait par un appel depuis le système d’information (à la demande ou en batch). L’entrée et la sortie (résultat) est gérée grâce à des fichiers au format XML qui pourront être exploités par le système d’information restitutions et workflow.  GMR structure le datamart des risques par la génération des calculs nécessitant leur historisation. Le système d’information aura à sa charge de stocker les données (clients/produits) pour lesquels la procédure est appelée (gestion des identifiants). Le cryptage n’est pas une composante native de GMR. 22
  • 23. Système opérationnel GMR Moteur GMR Designer Modules FNEM Dictionnaire de Données Variables Artificielles Modèles de Qualification Règles d’affaire Flux de Décision Traitements demandes: Initiation et validation Production de la note Mise à jour de la note Indemnisation Mise à jour des flux par segments et produits. Appel à GMR avec les variables d’entrée Réponse de GMR avec la note Département de risques Les sites marchands GMR: 1 produit 2 composantes 23
  • 24. DouteIndice FNEM Opérations Refusé Approuvé Reconduction ou analyse manuelle Décision analyste supérieure Formalisation Décision analyste par opération Limites risques Approuvé 8% Refusé 12% Mise en place finale 24  Si le résultat final est « doute » ou « refusé », avant de perdre le client, il est possible d’étudier la reconduction des opérations, que se soit en allongeant le délai temporel ou en diminuant l’exposition de l’opération.
  • 25. Score Demandes PLATAFORME DE VENTE Consultation externe Blacklist, … Seuils modulable par modèle et segment MAUVAIS JUSTE BON MODÈLE CONSO <30KMAD pour B2C Cut-off sur la base de la RENTABILITE Abonement Sans abonement 50% remise Sans promotion Paiment inmédiat MODULE DE RENTABILITE (Calcul du ROI) Clasesderisques Traitement interne FNEM Modèles pour le churn 25  Le modèles arrivent à la fin de processus pour bénéficier du maximum de données descriptives du client et de l’opération. On analyse aussi bien le churn par impayées (Non Payment) que celui par décision propre du client.
  • 26. Mise en production des flux 26 Flux de Décision Règles d’affaire Modèles de Qualification Variables Artificiels Version simulation Déploiement production Dessin des Flux de Décision et Modèles de Risques Sites marchands Moteur GMR Évaluations On-line Processus périodiques(batch) Systèmes Centraux Le déploiement des flux en production est automatique et ne requière pas d’intervention du département de systèmes Une fois intégrés dans les applications de l’entité, les changements de versions, politiques ou autres sont transparents grâce au moteur de modèles L’utilisateur peut définir et simuler autant de versions comme il désire avant de passer le modèle au système central pour son utilisation en réel Dictionnaire de Données
  • 27. Datamart Analyse Risques Datawarehouse Modèles d’octroi et suivi Portefeuille des Opérations et des Clients Recouvrement Procédures ETIL Interprétation Validation Transformation Chargement Type d’Information CLIENTS OPÉRATIONS POLITIQUES ORGANISATION RECOUVREMENT COMPORTEMENTS ÉVALUATION OCTROIE G A R A N TIES PD/EAD/LGD RENTABILITÉ FIDÉLISATION CAMPAGNES MKT RATINGS DEMANDES Stockage de toutes les informations permet de gérer le portefeuille Datamart des Risques 27
  • 28. Politiques Risque MODÈLE CONSO <30KMAD pour B2C Administration commerciale Plateforme de vente Connectivité aux systèmes Fast Payment Suivi et reporting 1 Configuration du modèle et des règles 2 Implémentation dans GMR Implémentation en 2 étapes 28
  • 29. Schéma de la solution DATA CENTER FNEM 29 Consommateur Membres de la FNEM Les PSP affiliés au CMI BANQUES
  • 31. Les intervenants 31 L’acquéreur et les PSP affiliés Opérateur télécomOrganisme certificateur Solution de scoring et consultingSolution Hardware
  • 32. Qu’est ce que ça coûte ? 32 1,54 Dhs / Transaction (Durant la première année) Sur la base 1,8 Millions transactions 0,67 Dhs / Transaction (à partir de la deuxième année) Sur la base 2,4 Millions transactions 0,45 Dhs / Transaction (à partir de la troisième année) Sur la base 3 Millions transactions
  • 34. Interfaçage avec les cyber-Marchands 34  Si le site e-commerce est un CMS (Magento, Prestashop, Drupal, Joomla, Wordpress, etc…) l’interfaçage ne dépasse pas 10 minutes  Si la plate-forme e-commerce est créée sur mesure, l’interfaçage ne dépasse pas 24 heures.